AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Table 4 - Akito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Table 4 - Akito Ven 20 Fév - 14:44

"Ma Dame, je vous en prie."

Le chauffeur inclina respectueusement la tête tout en finissant d'ouvrir la portière. A l'intérieur de la voiture, la sublime créature qu'il avait conduite jusqu'au lieu de son rendez-vous lui décocha un sourire à mettre le feu aux pantalons. Puis elle se glissa souplement à l'extérieur, l'effleurant juste assez pour qu'il sente les notes boisées de son parfum, juste assez peu pour qu'il ne se fasse pas d'illusions.
Akito s'amusait déjà beaucoup.
Elle avait choisi pour l'occasion de quitter le célèbre cabaret où elle travaillait et vivait, profitant d'une soirée pour une fois libre de toute obligation professionnelle. Pour ce jour si spécial, elle souhaitait s'amuser, et il n'y avait rien de plus amusant que de rencontrer de nouvelles têtes !

Son arrivée ne passa guère inaperçue. La voiture qu'elle avait choisie était déjà assez exotique : une voiture anglaise aux lignes délicieusement pseudo-rétro et à la couleur vert d'eau, ça ne courait guère les rues... Mais ce n'était rien comparé à son apparence physique. Pour l'occasion, elle avait revêtu une robe fendue dont la teinte proche du cassis flattait son teint et mettait en valeur ses yeux couleur miel. Le décolleté plus que généreux et la fente laissant apparaitre sa jambe gauche ajoutaient la touche sexy qu'elle appréciait, et la broderie argentée dans son dos –figurant la structure osseuse d'un serpent, rien de moins- apportait ce qu'il fallait d'unique à sa tenue.
Son maquillage, artistiquement appliqué par une de ses soeurs du cabaret, la faisait presque paraitre impériale. Sa bouche était sombre comme une cerise bien mûre et ses yeux, ornés de violet à reflets argentés, semblaient encore plus jaunes dans leur écrin. Pour le reste, sa coiffure et ses bijoux étaient d'une sobriété exemplaire, complémentant sans l'éclipser sa robe grandiose.

Il n'était donc guère étonnant que le personnel de l'établissement suive son entrée dans la salle avec de grands yeux étonnés. Avec sa démarche de reine et souriant à qui le voulait, Akito se dirigea vers sa table non sans jeter un coup d'oeil aux autre demoiselles. Toutes charmantes, nota-t-elle, chacune dans son style propre. Personne avec son sens de la tenue-spectacle cependant, mais pouvait-elle les blâmer ? Elle travaillait grâce à son apparence, c'était normal qu'elle sache comment la soigner à l'extrême.

Elle finit enfin par s'asseoir et, plaquant un sourire aimable sur son charmant minois, elle attendit le premier prétendant.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 183
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Jeu 26 Fév - 22:13


Savonné, parfumé, apprêté, il était l'un des seuls à être venu à pieds au rendez-vous. Pas qu'il était sans le sous, il avait une jolie petite voiture -pas très riche, ni très belle cependant-, mais la marche était un moyen pour lui de décharger la pression que ces soirées-là lui mettaient au ventre. Du haut de ses trente-huit ans et de son mètre quatre-vingt douze, Juubei était d'une timidité maladive et avait toujours rêvé de fonder une famille. Malheureusement, toutes ses conquêtes avaient battu de l'aile dès lors qu'elles avaient appris l'une après l'autre la terrible vérité; Juubei était un bourreau de travail. Il avait la chance, en ces temps troublés, d'en occuper un qui lui plaisait énormement. En effet, il était instituteur. Et sa carrière avait toujours toujours été sa plus haute priorité. Il était drôle de constater comment il avait su affronter et dépasser son handicape social devant une classe d'une trentaine de jeunes gens et n'être capable de rien devant une jeune femme. Bon, cela ne l'avait pas empêché d'être en couple plusieurs fois et d'avoir tissé quelques histoires romantiques.

Il avait fait simple pour cette fois-ci. Il ne voulait pas se ramener en costard, une tenue aussi formelle n'aurait fait qu'attirer les regards et  le rendre plus anxieux encore. C'était dangereux, mais si cette soirée n'était pas la bonne, alors ce serait la prochaine. Il avait beau être pressé de se marier, il voulait au moins ne pas brusquer sa belle. Celle-ci arrivera quand elle arrivera. Alors, il avait revêtu un simple t-shirt gris, un jean négligement ceinturé et une veste noire en cuir un peu plus formelle et un peu plus décorée. Alors lorsqu'il aperçut sa première prétendante, sa tenue, son sourire, son regard ambré, les bras lui en tombèrent.

Sérieusement, plus aguichante, tu meurs.

Bon, premièrement, il prit une retraite stratégique. Il ne pouvait pas se présenter comme cela, mais il n'avait pas le choix en même temps. Il était tout rouge, il avait terriblement chaud, ils ne s'étaient même pas rencontrés, il ne l'avait pas approchée. Il fallait qu'il se calme. Au plus vite. Bon sang...Après quelques minutes, il devait être le seul péquenaud encore debout, il était toujours au bar. Il lui prit deux bières, une pour elle et une pour lui, et son courage à deux mains, s'était dit qu'advienne que pourra. Et il s'élança vers elle, ses genoux en guise de castagnettes. Arrivé à distance raisonnable, il prit une très grande inspiration et se présenta:

"Bonsoir, jeune et charmante créature. Je suis Shigeru Juubei et je suis instituteur.Et..."

Et c'était tout, le vide. Absolu et insondable. Il se figea quelques secondes avant de repartir d'un grand rire qui eut au moins le mérite de détendre sa nuque fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Ven 6 Mar - 23:53


Son prétendant n'ayant pas l'air d'arriver, Akito avait laissé son regard errer sur les autres candidats de la soirée. La jolie fille timide et le grand dadais, le type qui avait l'air particulièrement important mais qu'elle n'arrivait pas à replacer, la rouquine aux airs de rebelle et son ours de compagnon de table... Ils semblaient tous intéressants, intrigants même. Elle avait envie d'essayer de papoter avec chacun d'entre eux, juste pour voir leurs personnalités et en savoir plus sur eux. Après tant de temps à vivre au cabaret, elle avait réellement besoin de nouvelles têtes dans sa vie.
Alors qu'elle commençait à désespérer de voir apparaitre son prétendant, elle aperçut le blondinet rouge d'embarras qui quittait le bar pour se diriger vers elle. S'agissait-il de son homme ? Intriguée, elle le détailla : il était grand –un bon point-, l'air affable et particulièrement embarrassé, plutôt bel homme. Avait-il peur d'elle ? Il ne cessait de regarder ses deux bières et semblait très déterminé à ne surtout pas la regarder dans les yeux. C'était charmant, en tout cas !
L'air aussi aimable que possible, l'envoûtante créature le laissa se présenter, prête à lui poser des questions pour rebondir, lancer la conversation et commencer, ne serait-ce que fugitivement, à nouer une relation.

Mais il cala. Complètement. Que ce soit à cause du trac ou d'une panne de cerveau, il resta immobile et muet quelques secondes, arrêté en plein milieu de sa phrase... Avant d'exploser de rire. La jeune femme le suivit d'un éclat léger comme une plume, surprise par la situation.

"Instituteur, dites-vous ? Etes vous aussi rouge devant vos élèves, ou est-ce uniquement pour moi ?"

Et la perfide demoiselle de se pencher vers lui pour attraper sa bière, mettant ainsi en valeur son décolleté et ses... Atouts pour le moins fascinants. Le tout avec un air des plus innocents.

Lorsque le blondinet eut repris ses esprits, il ne restait plus qu'une poignée de minutes à leur rendez-vous. Ils en profitèrent pour échanger quelques informations, une ou deux plaisanteries et leurs avis respectifs sur la bière ramenée par Juubei. Puis la cloche sonna et ce fut le moment de changer de partenaires. Akito jeta une dernier regard incendiaire à son pauvre compagnon, éclata de nouveau de rire, et se prépara à recevoir le suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Kabukichō Kyo

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 12/02/2014

Feuille personnage
Age: 22ans
Titre: Kannushi
Liens:

MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Mer 18 Mar - 22:23

"Le prétendant retardataire n'était toujours pas arrivé, et la soirée semblait pourtant se dérouler comme convenu.. Hors le fait que je doive perdre de ma recette en offrant le Champagne à celles qui se retrouvais en solitaire... Mais cette perte d'Argents ne serais rien comparé au bénéfice que m'apportais ce genre de moments.. D'autant plus que la réputation du quartier Yakuza était en jeu. Heureusement, j'étais là ! Moi, le si beau parrain de toute la pègre Eiichiro, dans mon magnifique costard à cravate vert sombre.
Enlevant alors ma veste pour laisser se dévoiler mon gilet d'un noir profond. Une chaînette argentée dépassant de la poche de mon pantalon pour relier ma montre à gousset à l'anse de tissu qui normalement sert à accueillir la ceinture.

Replassant avec souplesse le col de ma chemise, je pris donc une autre coupe du meilleur de mes champagnes ainsi que la plus empourprée des roses du bouquet avant de me diriger vers la table suivante.. Quel ne fut pas ma surprise en voyant si belle créature. Elle était des plus ravissante, et pourtant présenté un je ne sais quoi de dérangeant.. L'arrogance !
C'était une beauté arrogante ! Ce qui n'entacha en rien son charme, bien au contraire. Elle semblait tant à l'aise dans ce milieu que quiconque se remettrait à elle au moindre papillonnement de cils. Elle semblait si sure d'elle que son jugement prévalait sur tout autre. Faisant parfois fuir certain prétendant trop peu sur d'eux pour affronter la belle et ses yeux revolvers.

Mais ici, c'était mon terrain de chasse, mes règles, mon établissement, ma loi, mon royaume. Et qui de mieux que moi pouvait alors être à l'aise en ce moment même !
Arrivant auprès d'elle dans son dos, je me penchais par-dessus son épaule, sans pour autant pénétrer dans sa zone d'intimité (je sais à quoi vous pensez, pervers!), déposant la flûte auprès d'elle, ainsi que la rose. Mon parfum flottait légèrement dans l'air, juste assez pour être perceptible par la beauté attablée. Spice Wolf, by Lawrence & Horo. Puis je pris place en face. PLongeant mon regard dans le sien durant une seconde à peine, afin de montrer mon aisance sans pour autant la dévisager, articulant d'une voix douce :

__ "Je serais votre compagnon de soirée pour ce tour-ci. Enchanté."

Je pris alors le temps de me présenter sous le nom de Kuza. Patronyme réputé dans les ruelles de Kaze et souvent entendu sous forme de rumeur dans le reste du pays, mais seulement au oreille de ceux qui vivent la nuit.

__ "Il ne reste plus qu'a vous de prouver que le vieil adage est chimérique, et que les femmes aussi belle que vous peuvent aussi être doté d'un esprit des plus vif."


L-M-M-J-V-S-D


Invité ‼️ Si tu es fort, alors la Famille Yakuza à besoin de toi.

Que la prestance du masque vous séduise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Dim 22 Mar - 10:11

Le blondinet charmant et rougissant parti, Akito recommença à observer autour d'elle pour tenter d'apercevoir son nouveau camarade de jeu. Et une fois de plus, elle ne vit personne arriver. Une minute, deux minutes passèrent, et la belle commença lentement à s'énerver de l'impolitesse des hommes à cette soirée. Poser un lapin à une femme, quel manque d'éducation ! Et c'était encore pire quand on savait que la salle était remplie de jeunes femmes charmantes, qui allaient elles aussi se retrouver reléguées au rang de décorations par d'inconvenants cavaliers. La plus impériale de toutes songeait sérieusement à se lever pour exiger du barman qu'il la conduise devant son patron.
Mais soudain, une rose purpurine et une coupelle de champagne surgirent devant elle, dans une trainée de parfum subtil. Les yeux ambrés de l'artiste en robe rouge s'ouvrirent en grand, sa main se crispa en préparation de la nécessité de frapper l'imprudent qui la prenait ainsi au dépourvu.
Il s'agissait d'un homme aux cheveux sombres et au costume soigné, dont l'aplomb suggérait qu'il possédait l'endroit – ou du moins qu'il le connaissait comme sa poche. Reprenant son aplomb et son attitude royale, Akito le toisa sans ciller le temps qu'il se présente.

"D'aucuns diraient, très cher Kuza, que surprendre une femme en se glissant dans son dos est une très mauvaise idée, et que cela vous ferait passer pour un rustre."

Elle dit cela sans réelle animosité, mais non sans une pointe d'acidité dans sa voix. Qu'il sente qu'elle était agacée, mais pas encore prête à lui ouvrir le crâne à l'aide d'un pied de chaise.

"Et pour ce qui est de mon esprit... Vous savez, on ne me paye pas pour ma conversation. Seulement pour mon chant... Je crains donc d'être quelque peu rouillée s'il s'agit de comparer la... L'agilité de nos langues."

Elle lui dédia un petit sourire entendu, charmant comme tout. Entre son décolleté, ses lèvres plus colorées qu'un fruit bien mûr et son attitude de reine des plus assumées, elle savait pertinemment que tout sous-entendu graveleux ne pourrait être ignoré.
Son vis-à-vis embraya d'ailleurs sur d'autres allusions douteuses et ils passèrent plusieurs minutes à se délecter de traits d'esprit à en faire rougir une danseuse de cabaret. Ce fut même avec regret que la belle laissa repartir son petit camarade de jeu lorsque la cloche sonna, tant la situation l'avait amusée. Espérons que son nouveau prétendant serait aussi stimulant que "Kuza".
Revenir en haut Aller en bas
Daiyuki Raiken

avatar

Taisa

Messages : 160
Date d'inscription : 07/07/2014

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Second du Dragon de l'Est
Liens:

MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Dim 29 Mar - 21:29


Douceur et simplicité étaient les mots qui venaient à l'esprit du géant tandis qu'il marchait vers sa troisième table. Bien que la fin de sa seconde entrevue fut pour le moins étrange. Il avait du être quelque peu inconvenant pour que sa partenaire ne se noie dans la bouteille où son museau avait à moitié disparu. Zut... C'était même probablement ça. Il se renfrogna, son sourire disparaissant à l'évocation de cette possibilité. Il ne fallait pourtant pas se désarmer. Il eut fallut qu'il repense à Hitoko pour se redonner du baume au cœur et trouver le courage de poursuivre sa progression lors de cette soirée. Décidément, cette première rencontre lui avait fait forte impression.

Il passa par le bar afin de se désaltérer quelque peu et de se ressaisir. C'était véritablement la meilleure cession à laquelle il participait et il avait une certaine expérience en la matière, il ne fallait pas laisser une impression lui dicter sa conduite pour la suite des événements. Son ventre lui jouait des tours sous le coup d'une faim naissante et il se prit à penser que ce devait être le cas de sa troisième et future interlocutrice. Il commanda un assortiment de petits sandwichs club de pain polaire au jambon-beurre et au saumon-crème fraîche. Il les avala tous et en recommanda une nouvelle fournée, histoire d'en partager quelques uns avec son prochain rendez vous.

Chargé de ses assiettes d'assortiments d'amuses-gueule, il se dirigea enfin vers sa troisième table. Mais lorsqu'il parvint à sa hauteur, le monde paru s'effondrer sous ses pieds. Il était là, debout, ses bras tenants des sandwichs triangles basique devant ce qui devait probablement être l'incarnation de l’esthétisme et de l'élégance. Sa bouche bée, plus de surprise et de honte que par le charme indubitable qui auréolait de cette femme. C'était trop tard de toute façon, il ne pouvait guère plus faire demi tour. Elle l'avait vu, l'avisant avec des iris si profond qu'il ne doutait pas que des hommes pourraient tuer pour ces derniers.

Il installa ses deux mètres quinze de muscles et de gêne sur la chaise qui lui faisait face dans un silence religieux, osant à peine la regarder. Il posa presque à reculons ses petits mets, son appétit venait de se couper instantanément. Ce qu'elle évoquait était aux antipodes de ce qu'il se voyait être. Il se sentait le rustre à la table d'une créature totalement hors de sa portée et c'était bien la première fois qu'une telle chose arrivait. Il se découvrit le chef de sa casquette et la cacha presque sous la table, honteux de son accoutrement.

Il se passa un peu de temps avant qu'il ne se reprenne en mains, conscient que la belle n'avait pas à subir son manque d'assurance. Se redressant de toute sa hauteur, il l'avisa, le visage quelque peu fermé par sa propre bêtise.

Hum... Bonsoir... Je suis Raiken, Kujo Raiken. Enchanté de vous rencontrer. Commença t-il simplement. Puis il haussa un sourcil, sincèrement intrigué, avant de poursuivre :

Une dame telle que vous... Qu'est ce qui vous amène en ces lieux ? Vous semblez venir d'ailleurs... Enfin... Ah ! Je ne sais pas comment l'exprimer. Je vous prie de m'excuser pour ma maladresse. C'est qu'il ne s'agit pas de ma première fois en ces lieux, mais je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme vous... Vous ne seriez pas une star de Cinéma par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Mar 14 Avr - 21:20

La gène était visiblement la chose qu'elle inspirait le plus à ses prétendants, et cela ravissait la délicieuse jeune femme aux yeux couleur citron. Les voir prendre conscience sa présence, la détailler de haut en bas et comprendre soudainement, brutalement, qu'ils n'étaient pas au sommet de la chaine alimentaire lui plaisait énormément. Akito s'était, après tout, apprêtée exactement pour provoquer ce genre de réactions.
Voir le pauvre Raiken se déconfire devant ses yeux provoqua donc l'apparition d'un petit sourire un peu cruel sur les lèvres de l'improvisée sirène. La présence d'une collation, elle, lui fit se rendre compte qu'elle commençait à avoir faim. Nous nous retrouvions donc avec une accorte demoiselle, sourire carnassier et yeux pétillants de reconnaissance, qui fixait le golgoth face à elle comme s'il avait été une petite souris. Une délicieuse, gigantesque souris.

"Ne vous inquiétez pas, monsieur Kujo, je ne vais pas vous manger. Ces sandwiches, par contre..."

Et la belle d'attraper un des petits pains, toujours souriante, et d'en grignoter un coin. Ils étaient simples, mais délicieux et terriblement bienvenus. Elle se pencha en avant et serra sa petite main sur la grosse patte de Raiken en signe de reconnaissance, exhibant involontairement une portion... Intéressante d'arguments féminins.

"Ils sont délicieux, réellement. Merci beaucoup !"

Encore quelques coups de crocs, puis elle posa le sandwich à moitié fini devant elle.

"Je ne suis pas actrice, non... Je chante à La Perle, le cabaret du centre-ville. Si jamais vous veniez à y passer, prévenez moi et je vous ferais visiter les coulisses. Il y a là-bas des filles venant probablement plus d'une autre planète que moi."

Un petit étalage de modestie pour la route, qui avait pour but de détendre l'atmosphère.

Elle ne sut pas si sa petite tirade avait fait effet, ou si le géant avait fini par se détendre, mais ils passèrent un bon moment tous les deux une fois la glace brisée. Ils n'échangèrent certes pas sur des sujets hautement philosophiques, ni même du plus haut intérêt... Mais ce fut une conversation agréable et aimable entre deux adultes tout à fait sympathiques.

Ils se quittèrent tout sourire, se promettant une rencontre à La Perle dès que faire se pouvait, et Akito finit ses sandwiches en attendant le prochain concurrent.
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1221
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Dim 26 Avr - 10:37


Tout sourire, réellement passionné par cette soirée qui n'en finissait pas en surprise et en ravissante jeunes filles toutes aussi agréables les unes que les autres, le large garde du corps se rendit à nouveau au comptoir, guilleret. Il y'avait décidément de tout à vendre ici. Ce n'était pas simplement un bar, qu'il aurait comparé plus à une cave de vignoble tant le choix était large, mais il disposait aussi de ravissants bouquets de fleurs. Il se savait un peu vieux jeu à ce sujet, appréciant l'idée d'en offrir un pour sa prochaine entrevue.

Certaines de ses compagnes d'un instant s'étaient révélées très juvéniles et il doutait qu'elles pouvaient être attirées par ce genre de cadeau. Néanmoins, il n'allait pas changer sa nature dorénavant qu'il se sentait de plus en plus en confort à cette convention. Il prit ainsi un rassemblement de Lys blanc qu'il trouva tout à fait approprié pour l'occasion, non sans l'accompagner d'un humble vin côte-rotie du domaine de Bonserine la  sarrasine.

Bouteille et verres dans une main, bouquet dans l'autre, il se dirigea d'un pas enjoué vers sa quatrième table de la soirée. Lorsqu'il parvint à sa hauteur, il ne pu qu'être surpris d'y trouver l'une de ses anciennes clientes et pas des moindres. La célèbre cantatrice Akito du théâtre de la Perle, rien de moins. L'organe vocale de cette femme était simplement fabuleux et il se souvenait parfaitement des mélodies que ces lèvres aguichantes avaient laissées passer devant des salles toujours plus combles.

Et en ce qui concernait la qualité des organes de la Dame, il avait toujours considéré que le reste était au moins au niveau de cette voix magnifique. Elle le vit rapidement arriver, le contraire aurait été difficile au vu de sa stature évidement. Il la gratifia d'un sourire enchanté, posant bouteille et verres sur la table, puis lui tendant les fleurs achetées plus tôt.

Madame, il m'est particulièrement plaisant de vous revoir ici, libéré de notre contrat, bien que cela ne m'ai laissé aucun mauvais souvenir, bien au contraire. Prenez ceci en gage de ma sympathie, si vous le voulez bien.

Introduisit-il avec une extrême chaleur dans le ton. Elle était d'une beauté fulgurante, presque inaccessible, une de ces femmes vivants dans un autre monde, qu'il partageait uniquement par la voie de sa profession. Pourtant, la voir ici en ce lieu prouvait qu'elle se voulait moins inaccessible que ces starlettes pensant vivre à un autre niveau d’existence que le commun des mortels.

Kodan se mit à rire intérieurement, s'imaginer une telle femme au bras avait de quoi lui rappeler ce film amusant, quoiqu'un peu trop cliché à son gout, Bodyguard. L'idée ne lui déplaisait pas malgré tout, il y'avait un romantisme assez agréable dans cette fiction qu'il ne se serait pas refuser à vivre... Comme si de partager l'existence de cette Akito, à la plastique parfaite, pouvait être désagréable.

Il ne s'installa pas définitivement avant d'avoir ouvert la bouteille et d'en servir les deux verres, d'abord celui de la belle, ensuite le siens, avec l'art et la manière d'un véritable adepte du sujet. Il avait tant vu faire cela aux soirées mondaines de ses protégés aux moyens infinis qu'il était devenu un véritable expert sommelier accompagné d'un serveur émérite.

Ainsi, il est possible de trouver un diamant au cœur des ravissantes fleurs qui se réunissent en ces lieux. Profitons de l'instant pour traiter de Femme sublime à homme humble, au lieu de client à professionnel, si cela vous sied, bien entendu.


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Table 4 - Akito Mer 6 Mai - 21:30

Des fois, le hasard faisait bien les choses. Il permettait à des objets égarés d'être retrouvés, à des miracles de s'accomplir... Et à des personne ne s'étant plus vues depuis un temps plus ou moins long de se rencontrer de nouveau, dans des circonstances que personne n'aurait pu prévoir. Comme ce soir même, où la ravissante sirène aux yeux dorés vit apparaitre devant elle un immense et magnifique spécimen du genre masculin qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser.
Amadotsu, qui avait fait office de garde du corps plusieurs fois.
Quelque part, il était de bon ton qu'ils ne se croisent guère : la présence d'un golgoth à ses côtés signifiait généralement qu'un admirateur un peu trop insistant devenait effrayant. Mais son vis-à-vis avait toujours été d'agréable compagnie, aussi était-elle ravie de le voir dans des circonstances moins formelles. Akito lui décocha un sourire enjôleur dès qu'il fut évident qu'il se dirigeait vers sa table.

"Très cher, je suis ravie de vous revoir ! Sous de bien meilleurs auspices que la dernière fois de plus, que pourrait-je vouloir de plus ?"

Elle lui dédia un clin d'oeil entendu, l'invitant à s'asseoir en face d'elle sans attendre, ce qu'il ne fit pas. Non, Kodan s'appliqua tout d'abord à leur servir un verre chacun, ce que la chanteuse apprécia au plus haut point. Il était si difficile de trouver des personnes avec qui s'alcooliser légèrement et avoir une bonne discussion ! Le gentleman marquait des points, et aisément avec cela.

"Femme sublime ? Vous me flattez, monsieur ! Je ne prétend pas être plus admirable que les autres demoiselles de la salle... Quoi que je sois probablement habillée de manière plus extravagante. Si vous me pardonnez mon indiscrétion, qu'est ce qu'un homme aussi charmant que vous fait à une telle soirée ? Avec vos talents et votre carrure, je suis surprise que personne n'ait encore réussi à mettre le grappin sur vous : il doit y avoir de nombreuses prétendantes !"

Akito était réellement étonnée de sa présence, et véritablement persuadée qu'il était déjà au moins marié. Quoi qu'elle n'aie jamais vu de bague à ses mains, en effet, mais il lui avait semblé logique qu'une personne aussi attentive et aimable soit au moins courtisée, si ce n'était déjà en couple...

Après avoir parlé de leurs situations émotionnelles respectives, ils se prirent à se remémorer les journées passées ensemble lors de leur coopérations professionnelles, et à planifier des sorties diverses et variées. Cinéma, opéras, théâtre, tout leur semblait intéressant tant qu'il s'agissait de culture.
Lorsque vint le moment de repartir, ils se promirent de se recontacter. La brune incendiaire laissa donc son numéro, écrit au rouge à lèvres sur une serviette de table, au géant baraqué. D'autres auraient probablement tué pour ce petit bout de papier...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Table 4 - Akito

Revenir en haut Aller en bas
 

Table 4 - Akito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les debut de ma table de jeu .
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table
» Table pour Mordheim en projet
» Ma table de démo pour Mordheim


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..