AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Mar 17 Mar - 2:01

La moitié du corps sous la couverture, l'autre sur, l'oreiller entre ses bras et de la bave coulant de sa bouche, Nanami dormait "paisiblement". Puis elle ouvrit un oeil. Puis elle le referma en prononçant ce qui ressemblant à un "nan". Cinq minutes plus tard, elle rouvrit le même oeil, puis le suivant. Puis elle se remit sous la couverture avec le même mot qui sortit de sa bouche que tout à l'heure. Deux minutes après, une main sorti de la couverture, comme essayant de s'échapper. Puis vint la tête.
"Je... Dois... Me....... Nan, je veux pas!"
Et elle se remit sous la couverture. Quelques instants plus tard, elle se déplaça dans la pièce en roulant sur le côté, pour ne toujours pas sortir de sa couverture. Quand elle se cogna sur un meuble, elle s'arrêta plusieurs minutes. Puis une main sortit de la couverture et attrapa un sous-vêtement. Elle se décida à sortir de la couverture après plusieurs minutes encore. Elle prit son temps pour terminer de s'habiller, bailla, manqua de se jeter à nouveau sur son lit, et enfin commença ses étirements. Rien de mieux que de commencer par quelques exercices pour bien commencer la journée.

Maintenant qu'elle était bien réveillée, elle s'occupa de retranscrire à l'écrit le rapport donné oralement à son supérieur la veille, en y ajoutant des événements plus anodins mais sait-on jamais, ça démarre souvent par quelque chose qui ne semblait pas suspect à la base. Le temps qu'elle termine, le soleil s'était levé entre temps et la vie commençait à peine à reprendre court dans la ville. Nanami éteignit donc la lumière, c'était l'heure de prendre son petit déjeuner. L'avantage d'être taii, avoir son bureau-chambre, évitant ainsi aux autres de découvrir sa façon de se réveiller chaque matin. Et la surprendre ainsi serait bien difficile, étant donné qu'elle était facilement l'une des premières à se réveiller dans tout le pays. Et elle prit comme d'habitude son petit déjeuner au même restaurant, exactement la même chose que d'habitude.

"Nanami-chan, pourquoi tu ne rentres pas chez toi pour manger plutôt que venir ici prendre toujours la même chose?"
"J'irai vivre là-bas quand mon père aura plus la force de me mettre dehors."

Et comme d'habitude, le même speech comme quoi elle serait mieux à avoir des repas équilibré et à être en famille, et comme d'habitude elle répondait avec un ton neutre sur le fait que ses repas étaient équilibrés et que son père n'était pas de cet avis. Tout était comme d'habitude. Même alors qu'Hibana était en proie à une attaque dont ils n'avaient pas de nouvelles, et que le seigneur était à Kazan à s'occuper d'un problème de Kitsune. La tension était palpable, mais pas de quoi changer la vie des habitants. Ils étaient confiants quand à la résolution de ces problèmes. Majoritairement. Le seul ennui était peut-être Hibana, à cause des attaques à Hibana, car la ville natale d'Hibana était Hibana, et que sa mère y vivait. Mais leurs ordres étaient clair, ils restaient en arrière pour gérer Moe le temps qu'ils règlent les problèmes ou qu'ils aient d'autres ordres. Et Nanami ne pouvait décemment pas envoyer Hibana à Hibana seule.

Détournant l'oeil, elle aperçu sa cousine arriver. La Taii commanda quelque chose pour elle en lui faisant signe de la main.

"C'est rare de te voir debout si tôt."
Mais la raison était évidente. Peut-être éviter de trop la lancer sur le sujet. Surtout avec le visage neutre que Nanami arborait en quasi permanence, lui donnant un air inhumain dans les situations où un peu d'émotions ne feraient pas de mal. Lui dire que tout va bien se passer? C'est ce que les gens effrayés disent aux autres pour se rassurer eux-même. La Taii n'était pas inquiète. Elle était proche du point de panique. Pas exactement le même niveau.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Message Jeu 19 Mar - 13:51

Le soleil filtra à travers la faible ouverture de la tente d'Hibana, agaçant ses paupières, la faisant ciller nerveusement, l'amenant à ouvrir les yeux.

Pan! Le soleil en pleine tronche! De quoi vous réveiller tôt le matin, et pas de la façon la plus douce. Enfin ce qui compte, c'est qu'elle soit debout à présent.

Hibana se tira donc de son futon un peu usé, se fichant d'être debout et nue sous la tenture -au bon plaisir de ceux qui étaient dehors côté ouest- et passa, non sans bailler ouvertement d'abord, sa tenue de tous les jours -L'uniforme est tout ce dont a besoin le vrai soldat Setsu-.

Elle sortit alors de sa tente avec une tête de déterrée. La demoiselle future égérie de Setsu avait fort mal dormi. Et pour cause: depuis qu'on l'avait informée que la menace Yôkai planait sur sa ville natale, elle avait beau se réfugier dans l'exercice et la discipline, elle n'arrivait pas à dissimuler son inquiétude. Sa mère était encore là-bas, et bien qu'elles ne se parlaient presque jamais, elle se faisait du souci pour sa sécurité...

Se dirigeant vers une place libre dans le restaurant le plus proche du camp, ou elle prenait pour tout petit-déjeuner un bol de thé et deux onigiris, elle entendit soudain la voix de sa cousine Nanami, qu'elle eut manqué d'apercevoir autrement. Elle était assise à une table et semblait l'inviter à s'assoir à côté d'elle.

Kiyomasa Nanami, la cousine d'Hibana, était peut-être la Setsu la plus respectable après le Daimiyo. C'était un exemple de calme et de discipline, c'était aussi la seule personne qu'Hiba' connaissait à se lever plus tôt qu'elle le matin. Mais surtout, elle l'admirait car comme elle, c'était une jeune femme ayant su s'imposer dans ce monde d'hommes qu'est l'armée.

Elle vint s'assoir en face d'elle, la saluant d'abord comme sa supérieure, puis comme sa relative. Voyant qu'elle avait déjà commandé pour elle, elle ignora simplement la serveuse.


''Ah, Tai...Nanami... Bah... J'ai été réveillée par le soleil et... De toutes façons j'arrive pas à dormir alors... Autant se lever plus tôt. Et toi? Toujours aussi matinale à c'que je vois?''

Elle mit sa main devant sa bouche pour éviter de lui bailler dans la figure.




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Mar 24 Mar - 18:44

Hibana avait l'air d'un zombie. C'était ce à quoi ressemblait un être humain qui venait de se réveiller, et Nanami connaissait bien la chose, ayant conscience de sa difficulté à se lever. Elle ne pouvait en tenir rigueur. Cela prêtait plus à sourire en fait, si seulement elle en était d'humeur elle se le serait permise, probablement.
"L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt."
Oubliant volontairement qu'ils doivent se coucher tôt et être géré par les couche-tard le temps qu'ils dorment. Sans compter qu'ils loupent aussi les activité du soir qui n'ont pas lieu le matin. Et que quand ils y participent, ils n'arrivent pas à se lever aussi tôt non plus... Détails sans importance.

Et puis le silence. Nanami était plutôt réservée, et n'était pas vraiment celle qui initiait les conversations, ni les continuait en général. Il faut réfléchir à des trucs anodins à dire. Et elle n'avait aucune idée desquelles choisir pour avoir une conversation normale. C'était mieux quand les autres géraient et que la taii se contentait de répondre. Que dire? Il fallait éviter de parler des événements, et de dire quelque chose qui pouvait y faire penser. Mais Nanami n'était pas assez extravertie pour avoir des trucs à dire en dehors de sujets de ce genre. Son petit déjeuner arriva enfin. Et elle tenta quelque chose.
"Tu... As un homme en ligne de mire?... Non, oublie en fait..."
Et elle se cacha derrière son bol pour que sa cousine oublie ce qu'elle venait de dire, ce qui ne risquait pas d'arriver. Pourquoi ce sujet en plus? C'était le seul qu'elle avait pu trouver, mais c'était tellement une mauvaise idée d'essayer de parler de ça... Manœuvre d'urgence, changer de sujet.
"Plutôt, comment va ta..."

Elle ne finit pas, sa manœuvre d'urgence donnant un résultat bien pire que le sujet de base. Vite, une sortie de secours.
"... Ta tenue. Ca fait un petit moment que tu l'as non?"
Sauvée. Ou pas. Mais elle avait au moins essayé. Donc là Nanami essayait de se cacher derrière son bol en mangeant, priant intérieurement que ça lui retombe pas dessus, surtout alors que la journée avait à peine commencé.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: message Mar 7 Avr - 14:58

Hibana décortiquait machinalement ses boulettes de riz, grain par grain, l'air tracassée, mais rien que le fait d'être avec sa cousine la rassurait assez. Elle fixait l'eau de son thé avec des cernes sous les yeux telles qu'on aurait pu croire qu'elle avait des sourcils en dessous.

Nanami essayait visiblement de tenir une conversation, bien que lancer des sujets n'avait jamais été son fort, mais la petite samourai lui répondait d'une voix monocorde sans lâcher son thé du regard. Comme sa cousine lançait beaucoup de sujets les un après les autres, elle attendait qu'elle marque une pause assez longue avant de prendre une courte inspiration.


-Ma... Tenue? Bah... À part mon uniforme, j'ai rien de mettable... Et puis j'ai pas pris le temps de me coiffer ce matin, alors...

En effet, les jolis 'pains aux raisins' d'Hibana, qu'elle coiffait d'habitude pendant de longues demi-heures avant de se mettre en service, étaient tout défaits, et des épis pointaient partout.

Elle but une gorgée de son thé -et bien qu'elle se brûla légèrement la langue, cela ne sembla pas vraiment la choquer- avant de calmement reprendre, regardant cette fois-ci Nanami planquée derrière son bol.


-Hmpf... Et toi, comment ça se passe? Ça bouge dans la hiérarchie? Des manoeuvres sont prévues?

Apparemment ce sujet vint sauver un peu la conversation vide en mettant de côté la famille d'Hibana restée dans son village.


Spoiler:
 




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Lun 13 Avr - 17:46

Le fait que sa cousine était dans les vapes l'avait probablement sauvée d'une honte éternelle sur 7 générations. En admettant qu'elle finisse par abandonner l'armée pour se marier et pondre des gosses. Nanami soupira et s'installa à nouveau correctement. Comment ça bougeait dans la hiérarchie...
"Cela... Ne bouge pas des masses. En tout cas, rien n'a été prévu pour nous comme pour qui que ce soit."
Bien sûr, la jeune Taii ne manquait jamais un instant pour se renseigner sur les événements, savoir ce qu'il se passe et ce qui est prévu. En temps normal cela avancerait vite mais ce n'était pas le cas. Le mot d'ordre était prudence et attendre d'avoir plus d'informations. Cela faisait déjà un moment qu'elle n'avait pas aperçu une seule fois le taisho... Et tout ça n'était pas rassurant. En effet, des Setsu prudent, cela ne donnait rien de bon, ils étaient censés être impulsifs après tout.

"Avec notre seigneur qui dirige en personne les troupes en Kazan, la chaîne de commandement est ralentie... Ils attendent des nouvelles d'Hibana avant de faire quoi que ce soit. Et des nouvelles des autres provinces, au cas où."
Facile de trouver d'où venait ce ralentissement. L'administration Setsu consiste à vénérer, adorer et suivre les ordres absolus de leur seigneur, alors quand celui-ci est absent pour une quelconque raison, tout le monde perd un peu de son assurance. C'est à ce moment que l'on compte sur les autres grandes pontes, comme le Taisho. Elle n'en était pas sûre, et elle n'osait pas le demander, mais elle considérait probable qu'il soit lui aussi absent. A un moment pareil où deux attaques ont lieux en même temps à deux endroits différents du clan...

"J'irai voir ce qu'il en est. Peut-être que les nouvelles sont arrivées et que des manoeuvres sont prévues maintenant. Et tout s'arrangera une fois que Setsu-sama reviendra victorieux."
C'était une évidence, puisqu'il a toujours raison. Terriblement plus simple de discuter quand l'autre lance la conversation. Elle avait même pris soin de ne pas aborder le cas du Taisho, pour éviter de l'inquiéter inutilement. Et le petit-déjeuner de la Taii était diminuée de moitié.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Ven 21 Aoû - 5:44

La petite samouraï but encore une gorgée de thé avant de reposer son bol sur la table, regardant brièvement son propre reflet dans le liquide fumant. Bon sang, qu'est-ce qu'elle avait mauvaise mine! Alors qu'elle écoutait d'une oreille distraite sa cousine qui continuait de parler, elle se servit de son bol de thé comme d'un miroir pour subrepticement arranger ses chignons sur le côté, bien qu'avec tous ces épis, ça fasse plus botte de foin que chignon.


Hm... Ah... je vois. Toute la machine est grippée donc... On peut rien faire sans des ordres.

Hibana affichait un air un peu chafouin. ça ne voulait jamais rien dire de bon lorsque la hiérarchie pédalait dans le nattô. Une puissance militaire organisée est une puissance dynamique. Et Hibana le sentait, si aucun ordre n'arrivait régulièrement, cela signifiait que c'était la panade en haut de l'échelle. Bien qu'elle aie entière confiance en Setsu-sama, le status quo l'affectait autant que cela paralysait les rouages de la machine du Clan.

Elle regarda à nouveau sa cousine, soupirant d'un air las. Comme il était encore tôt, elles avaient un peu de temps devant elles. De toutes façons, avec les informations arrivant au compte-gouttes, le temps, ce n'était pas ce qui manquait.


Dis, cousine, j'ai besoin de prendre un peu l'air... Je me sens un peu patraque. Toutes ces contrariétés... C'est pas bon pour moi, je le sens.


Elle croisa ses doigts devant sa bouche tout en posant les coudes sur la table basse. Ses chignons n'avaient pas tenu bien longtemps, ils étaient déjà retombés.


Tu voudrais pas sortir un peu dehors? Il fait beau et frais, on pourrait en profiter, non?

Spoiler:
 




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Lun 7 Sep - 1:41

Définitivement, sa cousine n'était pas du matin. Ou plutôt, ne pas dormir ne lui allait pas du tout. Et dans cet état, elle allait quand même vouloir utiliser son fusil et ses explosifs. Peut-être changer un peu le programme de la journée et l'obliger à utiliser un arc ou un katana? Ce serait certainement moins dangereux pour elle et pour les autres, et puis il fallait bien qu'elle soit compétente avec d'autres armes, en particulier dans un bataillon d'archer. Ou peut-être la laisser se reposer aujourd'hui? Non, faire du favoritisme n'attirerait que des problèmes pour les deux jeunes femmes. Et puis si c'est ainsi, tout le monde aurait sa journée et il n'y aurait personne pour défendre le clan. M'enfin, ce n'était pas du favoritisme que de passer un peu de temps avec sa cousine de bon matin.

"Bonne idée, ça nous changera les idées. Mais n'espère que je serai tendre à l'entraînement pour autant."
Fait... Pas si rare que ça quand elle est avec quelqu'un qu'elle connaît, mais Nanami avait fait un début de sourire à sa cousine pour l'aider à se détendre, ne pas prendre ses paroles au premier degré. Cela dit, il fallait les prendre au premier degré vu qu'elle n'allait effectivement pas être tendre. Comme d'habitude en fait. Détail.
"Et on profitera de cette balade pour régler ce visage et cette coiffure. Et ce soir, bain chaud pour se relaxer. On invite des camarades pour boire après?"

Bien. Très bien même. Avec tout ça, si Hibana ne se sentait pas un peu mieux alors que sa supérieure n'avait pas mentionné sa famille ni l'état du clan ni son manque d'initiative, alors elle ne savait plus quoi faire. Pour ce qui était des ordres, elle verrait dans la journée s'il y avait du nouveau. Mais si rien, elle ne prendrait en effet pas d'initiative. Pas assez confiance et pas assez d'esprit d'initiative pour oser décider seule d'emmener sa division quelque part. Et dire qu'ils sont prêt à se déplacer à tout moment... Quoi qu'il en soit, la Taii finit son petit déjeuné et paya pour elle et sa cousine. De toute façon c'est elle qui paiera les boissons, qu'elle le veuille ou non.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Ven 25 Sep - 17:15

La jeune samouraï approuva doucement la suggestion de sa cousine Taii, quoi de meilleur qu'un peu de discipline pour se réveiller le matin, et quoi de mieux pour noyer ses soucis que de se plonger dans le travail. Et de toutes façons, il fallait qu'elle se recoiffe aussi, pas question de se montrer sur le terrain d'entrainement avec des cheveux rebelles et la mine basse.

Elle se leva de la table avec un soupir, laissant sa cousine payer vu qu'elle insistait, et lorsqu'elles furent sorties, se dirigea en sa compagnie vers sa tente, saluant au passage les officiers et les camarades qu'elle croisait.


Neh, en parlant de ça, tu connaîtrais pas quelqu'un qui posséderait un atelier, ou quelque chose comme ça? J'essaye de mettre au point quelque chose, mais sans endroit propice pour faire ça, je ne peux même pas commencer... Bah, oublie ça, je t'embête avec mes idées.

Elle esquissa un sourire à la réponse de Nanami, alors qu'elles arrivaient à son emplacement. Le temps de se donner un petit coup de peigne, de faire un brin de toilette avec de l'eau d'une bassine, et de ramasser son carquois, son arc et son fusil, et la petite Hibana était prête. Bon, cela avait peut-être pris une bonne demi-heure, mais à présent qu'elle ressemblait plus à un soldat de Setsu en bonne et due forme, elle avait l'air un peu plus pimpante que tout à l'heure. Elle vint même se mettre au garde-à-vous devant sa cousine, prête à recevoir les ordres de la journée.



Soldat Hibana, en attente des instruction, Taii-sama!~




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Ven 9 Oct - 22:56

Le temps qu'elles déjeunent, la matinée avait bien avancé et plus de têtes étaient visible à la caserne. Bien sûr, ceux qui avaient été désigné pour rester de garde la nuit allaient dormir, tandis que les autres se levaient ou étaient déjà levé mais depuis peu. Personne n'était choqué de voir Nanami revenir, impliquant qu'elle était réveillée depuis longtemps et avait eu le temps de sortir, c'était habituel la concernant. Un petit peu plus de voir Hibana à ses côtés et non sortir de sa tente. Mais bon, tout le monde a un peu la tête ailleurs à cette heure là, et pas seulement à cause des événements récents. Alors que la taii réfléchissait à ce qu'elle allait bien pouvoir leur faire faire exactement aujourd'hui, sa cousine lui demanda si elle avait connaissance d'une personne possédant un atelier ou autre du genre. Encore quelque chose en rapport avec la poudre à canon et des explosifs ça... Nanami ne pouvait jamais s'empêcher de s'inquiéter à chaque fois que ce genre de chose était mentionné. Mais ce n'était pas comme si elle avait déjà essayé de dissuader Hibana plusieurs fois et que cela n'avait pas fonctionné donc bon...

"Hmmm... Non, je ne connais personne en particulier. Encore des idées d'explosifs? Fais bien attention en les manipulant, ne finis pas comme..."
Elle s'arrêta, se rendant compte qu'elle la sermonnait encore en lui disant exactement la même chose que d'habitude et que de toute façon c'était inutile. Et puis elle ne voulait pas mentionner son frère.
"... Peu importe. J'irai me renseigner quand je trouverai l'occasion. Si ça marche bien, ça sera à ton avantage auprès des autres officiers."
Elles s'occupèrent ensuite d'améliorer l'apparence d'Hibana dans sa tente. Il est inconcevable qu'un membre de la prestigieuse division d'archer de Nanami ose se présenter avec le visage dans tous les sens. Même si certains le font toujours. Mais ils comptent pas, ils sont masochistes et aiment se faire engueuler. C'est la seule explication plausible.

"Bien mieux. Mais, pour la n-ième fois, ne rajoute pas le -sama..."
Elle considérait encore avoir volé cette promotion. Et même sans ça, elle n'est pas le genre à se considérer supérieure. Si elle était Taisa à la limite... Peut-être... Bref. Que faire maintenant? Faire patrouiller dans la ville? Prendre en main une affaire dans la région? Mais elle voulait sa division disponible immédiatement en cas d'ordre... C'est ennuyeux, mais tout le monde sera en stand-by jusqu'à de nouvelles instructions, donc entraînement.
"Repos soldat Fukyuubi. Vous avez pour ordre de rester en alerte et disponible en attente de nouvelles instructions. Ce sera tout, rompez."
La casquette de Taii était maintenant en place. Nanami était maintenant inaccessible aux yeux des soldats tant qu'elle était sur le terrain et pas en tête à tête et ce jusqu'au soir. Et encore, pas avec n'importe qui le tête à tête. Plus qu'à refaire le même discours au reste de sa division.

Les deux jeunes femmes sortirent de la tente et se mirent donc au travail. L'une s'occupa d'ordonner la même chose au reste de sa division, ainsi que de leur rappeler qu'ils sont de dignes soldats Setsu et que par conséquent, il est intolérable qu'ils se laissent aller en service. Cette perte de temps terminée, Nanami alla directement chercher son supérieur et obtenir ses instructions, s'il en avait. Malheureusement, il était encore décidé que les soldats d'Hibana et les renforts déjà envoyés la première fois pouvaient très bien se débrouiller, et sans rapport disant le contraire... Et ils devaient rester en stand-by en cas d'agression à un autre endroit. Bon, encore une journée assez peu productive en perspective. Plus qu'à envoyer quelques gars en patrouille et participer elle aussi à l'entraînement. Pour ce qui est de l'autre jeune femme, Nanami n'avait pas des yeux partout et ce que sa cousine faisait ne dépendait que d'elle-même.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hitori Masa

avatar

Hinin

Messages : 154
Date d'inscription : 11/07/2015

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Hinin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Jeu 7 Jan - 14:59

Il devait être quatre ou cinq heures du matin quand Masa se réveilla, la tête dans le brouillard comme d'habitude, à cause de la dose d'opium du soir précédant, c'était triste, mais il n'avait plus que cela pour lui permettre de dormir, les yeux fermés lui faisait sans cesse voir le rite, en entier. Depuis il lui est impossible de s'endormir sans alcool ou sans opium. Après s'être étiré comme un félin, l'hatamoto délicat fit ses exercices, étirement, échauffement, puis plusieurs mouvements de sabre avant d'aller prendre un bon bain chaud. Etre hatamoto offrait bien des avantages mine de rien, surtout quand Gekido partait au front sans lui et sans lui laisser le moindre ordres autres que ''Reste à Moe''.

Après le bain et après la demie heure nécessaire à Masa pour sécher et peigner ses cheveux il sortit, habillé d'un haut de kimono noir et d'un pantalon s'arrêtant aux mollets de même couleur, seul son haori de couleur rouge et violet (des motifs aux pétales de fleurs) tranchait un peu. Il passa une bonne partie de la mâtiné à vaquer ici et là, prenant des nouvelles pour faire semblant d'être impliqué, mais on ne va pas se mentir : il se foutait de tout ce qu'il se passait et si Gekido avait préféré le mettre de côté, il pouvait bien mourir Masa n'en aurait cure (il n'avait qu'à l'emmener).

Bref Masa continua de déambuler dans les rues et vers dix heures et demi il allait s'acheter une bouteille de saké pour agrémenter la journée, il accrocha cette dernière à sa ceinture et il continua de marcher. A Moe le son des clochettes était connu, quand on les entendait on savait que Suzu l'hatamoto était dans le coin, ce samurai étrange que d'ailleurs personne ne considère comme samurai, qui portait son daisho croiser au niveau de son bassin, les samurais de Moe préférait l'éviter, car il aimait se battre à mort. Ce n'était qu'occasionnelle, mais si jamais Gekido devait être blessé ou tuer il y avait de fortes chances que cela s'accentue.

Il était bientôt onze heures quand il arriva dans une des divisions de Moe, son ancienne d'ailleurs, il se demandait comment Aisu Kuiin-san s'en sortait d'ailleurs. Cela lui rappelait pleins de souvenirs, pour la pluparts mauvais d'ailleurs, pendant un instant il se demandait ou pouvait être Jin-kun, jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'il l'avait tué lors d'un duel il y avait deux ans. Le pauvre avait une nouvelle fois mal prit que Masa l'appelle -kun, sauf que cette fois il avait provoqué l'androgyne en duel, le reste peut-être facilement imaginé.

Il vit de loin Nanami, mais il préféra l'éviter pour le moment, il pourrait revenir vers elle par la suite, il déambula alors au gré de ses envies dans la division, jusqu'à ce qu'il aperçoive une petite samurai afféré à….. un quelconque travail, la jeune femme devait avoir entre 16 et 18 ans, plus petite que lui elle était coiffée dans un style assez spécial, mais que Masa aimait beaucoup. Il s'approcha donc, le son des clochettes allait certainement alerté la jeune qui (comme tout le monde) chercherait la provenance de ce son, c'est à ce moment que Masa fit un geste de la main (étant donné que l'autre tenait la petite jarre de saké ouverte).


Ohayo jeune fille, belle journée non ?

Il n'avait pas grand-chose d'autre à dire pour le moment, sauf peut-être ce qui va suivre, lorsqu'il verra son visage.

Kawaiiiii !! T'es toute mimi.

Il avait un air enjoué, un regard pétillant et des mimiques qui pouvaient peut-être sembler un poil forcées, mais il était comme cela.

HRP:
 


L M M J V S D  
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Jeu 7 Jan - 20:25

étant donné que Nanami l'avait congédiée pour cette fois-ci, la petite Hiba décida que sa journée serait bien utile si elle ne la gâchait pas dans l'oisiveté, elle décida donc que la meilleure chose à faire serait de s'entrainer de sa propre initiative. Ainsi, elle resterait à disposition si sa Taii revenait vers elle pour d'autres instructions, au lieu de perdre son énergie à des tâches inutiles comme se détendre -c'était chose courante parmi les autres soldats de la division, en cette longue période de calme.

Elle se rendit donc sur le terrain de kyudo avec son arc, rejoignant par la même occasion quelques-un de ses camarades archers des plus assidus. Ils étaient presque comme un cercle d'amateurs de tir à l'arc, quand les autres n'en faisaient que leur métier et grimaçaient à l'idée de faire des heures sup'. Elle attacha son carquois sur son flanc, et salua ses camarades en leur souhaitant un bon entrainement. L'ambiance, bien qu'en soi amicale, était incroyablement sérieuse; on n'entendrait pas une mouche péter plus fort que le bruit des flèches qui sifflent vers les cibles de paille. Chacun prenait son temps, calculait sa trajectoire, et ne disait pas un mot: ils savaient que lors d'une bataille, il n'y aurait pas un tel calme et une telle sûreté pour prendre le temps de viser.
Encocher la flèche, lever son arc à l'unisson avec les autres, attendre le bon moment. Calculer la tension sur la corde, le poids de la flèche, la force du vent. Se créer des marqueurs imaginaires dans l'air. Enfin, relâcher simplement ses doigts pour toucher la cible en plein coeur. L'arc était peut-être l'une des armes les plus rudimentairement faites de l'arsenal d'un samourai, mais peu peuvent la manier de façon à la rendre mortelle. N'importe qui s'y essayerait sans sérieux ne verrait pas l'intérêt de lancer des baguettes pointues avec une ficelle. Mais Hibana, ainsi que tout archer qui se respecte, faisait partie de ceux avec qui le potentiel de cette arme parmi les plus technique révélait tout son pouvoir, rendant chaque flèche précise et efficace. Surtout que la jeune fille était l'une des, si ce n'était la, meilleures tireuses de la division.
Hibana passa donc une bonne partie de la matinée concentrée, sa flèche se joignant à celles des autres entre chaque volée; mais cette camaraderie silencieuse était ce qui plaisait le plus à la jeune samourai. Voilà ce qu'était une division Setsu: une volée de flèches, et elle-même n'était qu'une simple flèche dans la nuée; mais si chaque flèche touche sa cible, alors la rangée d'en face tombe. Et chacun de ses amis archers partageaient avec elle ce sentiment; de n'être pas grand-chose, mais de pouvoir tout changer.

Quand elle eut fini et qu'elle eut déjeuné, se trouvant désœuvrée et pas très d'attaque pour une deuxième session de tir, bien que d'ordinaire elle eut vite fait de remettre le couvert, Hibana se mit en tête d'aller entretenir son arsenal. Un soldat parfait est un soldat qui étincelle. Madame Propre s'installa donc devant sa tente, avec un tabouret et une toile de jute par terre pour y mettre son matériel: de la graisse, des flèches, des cordes de rechange, et, enveloppé dans un chiffon, son fusil. D'ailleurs, personne n'osait s'approcher dans un rayon de vingt mètres, rien que l'odeur de la poudre venant de la tente d'Hiba lorsqu'elle entretenait son matériel suffisant à dissuader quiconque de venir l'importuner. Après tout, la façon dont son père mourut tragiquement n'était pas si inconnue au bataillon, et probablement personne ne voudrait être compté avec les victimes s'il venait à Hibana d'avoir un accident. Mais évidemment, la jeune fille avait bien appris de l'erreur de son père, et tenait prudemment toute flamme ou étincelle à l'écart de la poudre.

Elle était donc en train d'astiquer le rossignol en bronze sur son arme, encore dans son torchon, jusqu'à pouvoir se voir dedans, lorsqu'elle entendit un bruit de clochette derrière elle, suivi d'une salutation plutôt joviale.
Se retournant, elle aperçu dans son dos un jeune homme, assez classe, les cheveux noirs, fringant dans un haori coloré, et visiblement samourai lui aussi, à en juger par le Daishô à sa ceinture, qui l'abordait d'un air nonchalant en lui faisant un signe de la main, l'autre tenant une bouteille de saké.

-Ohayo, jeune fille. Belle journée, non?


Tss! Pour une journée d'insupportable calme, c'est vrai qu'elle était plutôt agréable, mais ce soldat-là n'avait-il rien d'autre à faire que de venir saluer ceux qui travaillent, quand lui-même affichait de façon éhonté son laxisme avec son alcool à la main? En plus, le ton qu'il employait ne lui plaisait pas trop. "Jeune fille?" Elle était bien un soldat, comme lui! Était-ce de sa part la condescendance d'un homme s'adressant au "sexe faible"? Essayait-il de briser la glace parce qu'il espérait la charmer? Ou était-il juste un peu simple d'esprit? Ne sachant pas quoi en penser, Hibana lui fit un petit signe de tête en haussant les épaules, continuant à astiquer l'oiseau de métal incrusté, imperturbable.



Salut. Ouais, il fait plutôt beau. Frais. Mais beau.

Mais c'est la réaction du jeune homme à voir son visage qui titilla réellement le nerfs de la samourai.

-Kawaiiii!! t'es toute mimi.

Elle leva un sourcil et manqua de laisser tomber son chiffon, tournant à nouveau son regard vers lui.



P...Plaît-il?


Spoiler:
 




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Sam 16 Jan - 16:38

Nanami dirigeait une unité d'archer. C'était quelque chose qui ne se voyait pas sur la jeune femme elle-même, qui était plutôt connue pour être une épéiste. Bon, elle était plus connue pour son tempérament calme et son visage de marbre, mais détail. Si quelqu'un la cherchait, il la trouverait dans son bureau à travailler sur les rapports, ou à s'entraîner à l'épée. L'arc était loin d'être son arme favorite, même si elle savait le manier et qu'elle s'y entraînait pour pas faire trop mauvaise impression. Mais elle avait bien plus à coeur d'améliorer ses compétences au corps à corps. Déjà car c'était le style de combat de sa famille, mais aussi pour une autre raison plus personnelle. Quoi qu'il en soit, ayant déjà géré ses rapports au réveil et n'ayant rien à signaler, elle s'entraînait avec son daisho. De la même façon qu'un certain homme, elle n'avait que rarement des partenaires d'entraînement dû à sa politique d'utiliser leurs armes et non des boken pour l'entraînement, pour rendre la chose plus réaliste et intéressante, et beaucoup plus instructive.

L'entraînement, c'est bien, mais techniquement, la jeune femme était taii, donc son rôle consistait plus à manager ses hommes qu'à s'entraîner dans son coin. D'où ses entraînements court et ses déplacements pour s'assurer que personne ne fait de bêtise et que tout le monde s'en sort. Il y avait toujours un ou deux rebelles qui ne voulaient pas écouter une femme, et ces rebelles finissaient toujours par se mettre au pas d'une manière ou d'une autre, dépendant de leur humeur. N'ayant pas vu Hibana dans sa ronde, elle en conclu qu'elle devait encore travailler sur son matériel et voulu surveiller ce qu'elle faisait. Nanami avait toujours peur qu'elle fasse une bêtise et se fasse sauter. Ce n'était pas un manque de confiance envers sa cousine, mais on ne peut pas faire confiance à la chance et aux probabilités. L'une avait fini effrayée de la poudre, l'autre continuait de travailler avec, malgré ce que chacune avait vécu.

En arrivant, sa première réaction fut de se retourner. Nope nope nope. Pas lui. Elle ne voulait pas avoir affaire à lui. Faire semblant de ne pas l'avoir vu et aller ailleurs. Mais la taii voulait aussi le battre à son propre jeu, même si elle savait qu'elle n'avait que peu de chance de gagner en duel contre lui. Mais plus important, il parlait avec sa cousine... Il ne fallait surtout pas laisser cet Hatamoto provoquer encore quelqu'un jusqu'au duel à mort. Mais il est plus sympa avec les femmes, peut-être que ça se passerait bien... Mais connaissant le tempérament d'Hibana... Argh. C'était dangereux. Mais elle ne voulait pas le gérer... Monde cruel. Nanami finalement s'approcha mais se planqua, pas forcément très discrètement. Le but était d'écouter leur conversation et de laisser Hibana le gérer, et d'intervenir si ça commençait à chauffer pour refroidir l'atmosphère.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hitori Masa

avatar

Hinin

Messages : 154
Date d'inscription : 11/07/2015

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Hinin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Dim 17 Jan - 13:14

Il voulait lui pincer les joues et la traiter comme une poupée de porcelaine, mais il savait comment cela finirait avec un setsu, elle prendrait la mouche et essayerait certainement de le frapper, lui l'esquivera et continuera de la provoquer sans trop le vouloir, ni s'en rendre compte et finalement cela ce finirait certainement par la mort de la jeune femme, ou par leur mort à tous les deux. Il n'aimait pas ne pas être lui-même, mais il oubliait qu'il ne fallait plus qu'il le soit, ce monde forçait les gens à devenir hypocrite, menteur et sans saveur, ''rester dans le moule''. Alors que la jeune fille semblait s'énerver, le regard de Masa se perdit dans le vague, il ne baissait plus la tête pour la regarder elle, mais il regardait devant lui, il avait entendu quelqu'un non loin, ça c'était arrêté, quelqu'un l'observait ?

Avec un petit sourire en coin, il reporta son attention sur la jeune femme qui possédait ces pains aux raisins sur le crâne, il avait encore fait une bourde en la trouvant mignonne, il est vrai que cette insulte n'était pas la meilleure chose à dire, il aurait certainement dut dire bonjour et s'en aller après et encore il s'était retenu de lancer une vanne sur le petit oiseau se faisant astiquer. Que devait-il faire maintenant ? S'excuser d'avoir été franc ? Certainement. Il s'inclina un peu devant la jeune femme et dit :


Excusez-moi, j'oublie qu'il ne faut pas être franc ou honnête avec des samurais.

Voilà c'était fait, il allait pouvoir reprendre son chemin à présent, il n'y avait plus rien d'amusant dans cette division depuis que Jin-kun était mort, bon fallait bien avouer qu'il aurait pu mettre les formes sur cette phrase, mais il ne voulait pas. Masa avait un léger sentiment de raz-le-bol depuis quelques jours, il en avait marre de ne servir à rien ou presque, il en avait marre de vivre avec des militaires, alors que les civils sont tellement plus agréables à vivre et puis franchement Gekido n'était pas le grand ''mâle'' que c'était imaginé l'androgyne. Masa se rappelait que son père lui avait parlé de cela, apparemment son grand-père avait eu le même problème, ce dernier avait activement joué à la création du clan autrefois puis il était parti suite à un raz-le-bol total, c'était apparemment assez fréquent chez ceux qui réussissent le rite.

Bien entendu, il ne voulait pas partir tout de suite, il attendrait au moins la fin de toute cette histoire, après tout peut être que cela allait bouger et qu'il pourrait enfin satisfaire sa soif de sang, nan parce que pour le clan le plus violent de Yokuni les gens semblent horrifier par le fait que l'hatamoto de Gekido aime les combats et le sang et même les samurais. Il avait l'impression que ce clan volait un peu sa réputation.


Très bien je vous souhaite une bonne journée. Mais avant cela.

Il posa sa main droite sur le pommeau de son katana, il y avait une personne qui était arrivée et c'était pseudo/caché non loin, assez prêt pour être à distance d'écoute. Malheureusement pour la personne Masa à une audition bien plus développé, il l'a entendu venir de loin et maintenant cette personne ne bougeait plus.

Que celui ou celle qui s'amuse à espionner cette conversation s'annonce, ou je sévirais.

Il avait légèrement tourné la tête pour dire cela, signifiant bien qu'il parlait à la personne cacher non loin.


L M M J V S D  
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 133
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Dim 3 Avr - 0:59

Ce fieffé importun déplaisait déjà à Hibana. Comment osait-il lui dire qu'elle était mignonne? S'était-il bien regardé avant de parler? Un bel androgyne, avec un visage d'ange, un pur beau gosse! Pfeuh, quel imbécile. Dire qu'il appartenait au clan. La jeune samouraï eut un haussement de sourcil. Elle jubila presque lorsqu'il s'excusa platement pour son outrage, d'ailleurs. Et lorsqu'on jubile ainsi, il s'agit du moment rêvé pour lui faire un petit sermon, histoire de lui rappeler les bonnes manières.



Je suis une Samouraï du clan Setsu avant d'être une femme! C'est pour ça que j'entraîne ma volonté chaque jour et que je prends soin de mes armes, c'est ce qui fait de moi un soldat exemplaire! Et vous devriez en faire autant, espèce de macho. Hmpf!


Elle croisa les bras en lui jetant un regard de braise, son chiffon dans une main. Elle avait certes le visage un peu couvert de suie mais tout son corps semblait ne vouloir qu'une chose; avoir cet être misogyne et négligeant loin d'elle. Non mais, c'est vrai quoi. On n'a jamais appris aux guerriers de Setsu à respecter la condition de leurs soeurs d'armes. Toujours regardées de haut, méprisées, elles n'ont l'impression d'être là que pour respecter la parité. Mais ça, il n'en était pas question pour Hibana. Justement, elle devait se montrer deux fois plus forte et stricte que tous ces nuls.

Tiens, justement, une personne tombait à point nommé pour l'appuyer. Il s'agissait d'Aisu Kuin, sa bien-aimée cousine et cheffe de son unité. Que faisait-elle derrière cette tente? Enfin bon, qu'importe, elle tombait à pic, et peut-être que le sang froid légendaire de Nanami pourrait démèler la situation sans violence. Parce que se connaissant, avec Hibana, ça serait un pain dans la figure ou une flèche dans les... E-enfin vous voyez, quoi. Elle lui fit signe de la main.


Ah, Taii, vous êtes là! cet odieux personnage m'importune et refuse de s'en aller. Vous pourriez m'aider à m'en débarrasser?


Elle prit un visage indigné pour s'adresser à elle. Après tout, elle était une femme aussi, elle pouvait comprendre son problème...




Hibana - La passion de Setsu!


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 51
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Dim 1 Mai - 23:54

Elle ne savait pas trop ce qui lui avait pris d'imaginer qu'elle était capable d'être discrète. Elle le sait pourtant bien elle-même qu'elle ne l'est pas. C'est pas une ninja, c'est une fière guerrière de Setsu. Encore une fois elle avait été trop indécise et son hésitation l'avait conduit à prendre la mauvaise décision. Il ne faut pas faire de demi-mesure, il faut prendre son courage à deux mains et foncer. Ca passe toujours mieux que de tenter mais finalement s'arrêter au milieu. Découverte par sa cousine comme l'Hatamoto, elle n'avait rien de plus à faire cachée et se découvra, toujours le visage de glace et l'air humble. Elle n'avait pas de raison de l'être mais bon. Maintenant, comment gérer cette situation?

"Mes salutations Hitori-dono, cela fait longtemps."
La manière la plus pacifique de faire était très certainement de commencer par poliment saluer l'Hatamoto. Aussi problématique et irrespectueux qu'il pouvait être habituellement, cela ne voulait pas pour autant dire qu'il fallait ne pas être poli. Et puis il avait l'air étrangement calme, comme résigné et déjà prêt à partir sans plus d'histoire sans son intervention... Alors son intervention ne devait pas ajouter d'huile mais confirmer son départ. Nanami fit un regard... Neutre à sa cousine pour lui exprimer sans un mot qu'elle ne l'ignorait pas.

"Malgré votre rang, pourriez-vous ne pas importuner une collègue je vous prie? Toutes mes excuses si elle s'est montrée irrespectueuse à votre égard."
Elle prenait peut-être des gants trop lisse cette fois... D'autant qu'il devait détester ça... Quel homme compliqué. Et il n'avait encore rien fait aujourd'hui pourtant.
"Et, sauf votre respect, pourriez-vous éviter ma division et mes soldats en général? Sauf si votre travail le demande bien entendu... Après tout, vous savez bien que cela ne finira jamais bien."
Ce n'était pas que pour sa cousine et ses hommes qu'elle disait ça mais aussi pour elle. C'est à dire que c'est un ancien collègue de division qui a tué plusieurs membres de la division alors qu'elle était présente... Sans aller jusqu'à le traiter de traître, elle ne voulait pas avoir affaire à lui en général et qu'il les évite.

"Si cela ne vous convient pas..."
Et le mot de trop. La mauvaise habitude qu'elle a pris avec ceux qui ne l'écoutent pas et qui doivent se prendre quelques coups pour comprendre comment la vie marche. Ou se faire déshonorer devant leurs parents. Mais elle n'allait pas le déshonorer devant les siens...


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hitori Masa

avatar

Hinin

Messages : 154
Date d'inscription : 11/07/2015

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Hinin
Liens:

MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé] Mar 10 Mai - 16:49

Masa écouta la jeune fille parler et bailla même un peu, il s'ennuyait, il pensait que cette jeune femme serait un peu différente des autres samouraïs, mais non. On pouvait même penser qu'elle était un poil plus hypocrite que les autres, ''une samurai'' ? Étant donné que ce mot était un mot masculin uniquement cela indiquait qu'elle se considérait comme une femme avant d'être samurai, mais elle affirmait l'inverse. Un soldat exemplaire ? Étant donné sa façon de parler à un hatamoto ce n'était pas le mot qu'il aurait employé, mais il n'aimait pas les samouraïs exemplaires, sans parler du fait que contrairement à elle il était levé depuis plusieurs heures, mais il ne releva pas il n'y avait aucun intérêt à parler à une jeune fille qui était en pleine crise de féminisme.

Finalement, la personne qu'il avait entendue n'était autre que Nanami-chan, elle aussi elle était toute mimi avec son visage de glace, c'est vrai qu'elle était devenue Taii dans cette division, elle devait être fier d'elle-même, les gens normaux se félicitent de pouvoir diriger des abrutis au lieu d'être les abrutis qui sont dirigés, Masa ne comprenait vraiment pas pourquoi au final. Tous ces gens qui œuvrait pour faire grandir une carrière nécessitant d'obéir à un homme imbu et faussement charismatique qu'ils ne connaîtraient jamais. D'ailleurs lorsqu'il entendit la jeune fille (Hibana) dire qu'il ne voulait pas partir il se retourna vers elle et dit avec un grand sourire :


Pour que quelqu'un parte il faut le lui demander jeune fille. Il lui tapota la tête, puis il se retourna vers Nanami. Tu sais bien que j'aime l'irrespect Aisu Kuin et je suis désolé de l'avoir importunée en la complimentant. Nan en réalité tu me connais, j'en ai rien à faire.

Il eut un rire léger et très féminin à la fin de sa phrase. Oui il se fichait de ce que ces gamines pouvaient penser, le moment viendra ou tout le monde mourra dans l'anonymat, alors à quoi bon ? Aisu Kuin lui demanda également de ne plus approcher ces hommes s'il n'en avait pas besoin pour un devoir. Le sourire de Masa s'étendit un peu plus, là encore il allait certainement l'envoyer bouler, il faisait ce qu'il veut ou presque après tout, il était hatamoto et plus encore, il était lui-même. Il ne répondit pas tout de suite et il s'en félicita par la suite, car la jeune femme venait de dire un mot de trop. Masa éclata de rire pour finalement répondre.


Enfin… Je me demandais ou était passé cette jeune femme qui me détestait tant autrefois. J'ai eu peur un instant Aisu Kuin, j'ai cru que tu avais du respect pour moi. Enfin en tout cas sache que je ferais toujours ce que je veux Nanami-san, c'était le cas en étant soldat et ça l'est encore maintenant. Mais contrairement à ce que tu crois je ne suis pas là pour tuer qui que ce soit et les hommes de cette division me connaissent après tout. Pour le moment je suis heureux avec ça et en votre bonne compagnie, hi hi hi.

Il avait montré la petite jarre de saké, qu'il utilisa pour boire un nouveau coup, il avait retrouvé son sourire jovial, mais bon il se doutait qu'il allait devoir s'en aller, il essayait d'être gentil, mais en général les gens n'aimaient pas la gentillesse, ils préféraient le respect. Masa reboucha finalement sa bouteille de saké et s'étendit un peu avant de continuer.

Bon aller je dois y aller, j'ai d'autres divisions à jauger. Jeune fille c'est dommage qu'on soit partis du mauvais pied, j'aurais aimé apprendre à me coiffer comme toi, je trouve ça trop joli. Aisu Kuin tu devrais arrêter de me voir comme hatamoto, vois moi comme tu le fais d'habitude.

Puis l'homme s'éloigna d'un pas léger, pas la peine de rester, on ne voulait pas de lui et comme il l'avait dit, il avait d'autres divisions à voir.


L M M J V S D  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout va -peut-être- bien se passer [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'espère que tout va bien ce passer!
» Se laisser aller peut faire du bien.
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Grace - Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..