AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko] Mer 29 Juil - 22:57

"Ha je vais te rattraper!"

Yoshiyuki jeta un dernier coup d’œil derrière lui avant de regarder son objectif principal : le formateur. Il n'avait pas vu son camarade qui souhaitait jouer la rivalité avec lui mais juste une silhouette floutée qui commençait à le rattraper. Il accéléra le pas afin de ne pas perdre la course contre lui. Non parce qu'il souhaitait gagner, après tout il y avait bien les autres qui avaient fini par arriver avant eux mais surtout pour l'énerver. L'adolescent ne se sentait pas encore très bien chez lui à Fuu et pourtant cela faisait des années qu'il vivait chez les shinobi du clan Eichiiro. Il ne savait pas pour quelle raison, sans doute parce qu'on n'arrêtait pas de lui reprocher de ne pas être né ninja et d'être le fils d'un samouraï. Aussi, ses handicaps et encore plus son émotivité étaient les sujets de railleries. Souvent on lui avait demander de parler car certains pensaient que s'il ne parlait pas c'était uniquement parce qu'il était hautain et qu'il ne daignait de parler qu'aux meilleurs selon lui. Mais tout était faux : il aimait tout le monde malgré leurs défauts et appréciait cette simple vie d'apprenti-ninja contrairement à celle d'un futur samouraï. S'il aurait pu il aurait discuter avec tous les habitants de Fuu et sans doute se serait-on pleins cette fois-ci d'un garçon trop bavard.

Mettant toute son énergie restante pour sprinter, il espérait réussir après tout, il n'avait qu'à courir en ligne droite et comme il n'y avait pas d'obstacles à éviter il pouvait compter sur ses jambes pour s’acquérir de cette petite victoire. Mais malheureusement pour lui, la malchance lui tomba dessus une nouvelle fois ; son pied se heurta contre un misérable petit caillou, ce qui lui fit perdre équilibre et le fit tomber. Sans doute sa chute aurait été des plus douces s'il n'y avait pas eu la vitesse de sa course. Il se vit en sorte projeté en avant et glissa sur le ventre. Malgré la douleur, l'adolescent se releva en se tenant le bras droit : il s'était vraiment bien amoché. Tant pis, il devait abandonner la course, il avait trop mal pour continuer à énerver son camarade mais alors qu'il commençait à marcher il se tordit la cheville et comme si cela ne suffisait pas à satisfaire le plaisir de "Pas d'Bol" il entraîna son dit rival dans sa chute, ce dernier passant à côté de lui au mauvais moment. Tombant au sol, Ikkei donna un violent coup de tête à son camarade muet, ce qui acheva les deux garçons.

Averti par ceux qui avaient vu ce qui s'était passé, le mentor alla les rejoindre pour récupérer les corps. Mais alors qu'il s'attendait à voir deux adolescents à moitié morts il les vit... se frapper. Enfin, du moins, celui qui hurlait donner des coups au myope qui essayait de se défendre avec tant de bien que de mal.

"Tu vas me le payer!"
-Arrête-toi.


Tirant les deux jeunes hommes par les cheveux, il les força à se relever.

"Maintenant expliquez-moi ce qui s'est passé."
-Vous n'avez qu'à demander à Yoshiyuki ! C'est lui qui m'a fait tomber! Je vous le dis : c'est un danger public. Un jour ou l'autre quelqu'un va mourir par sa faute parce qu'il n'est qu'un gros pas-doué de service!


L'adulte laissa échapper un soupire et regarda le petit rouquin qu'il tenait. Celui-ci le regarda longtemps, comprenant au bout de quelques temps qu'on voulait lui demander ce qui s'était passé et pourquoi il avait fait tomber son camarade. Sans doute aurait-il était plus simple de s'expliquer convenablement si la nature ne l'avait pas privé du don de la parole. Alors, silencieux comme toujours, il se contenta de réagir bêtement à son habitude.
Il arbora un grand sourire.



* * * * *


"Qui est chargé de ce poltron?!"

Les regards se posèrent sur le formateur et son pauvre élève qu'il tenait par le col. Qu'il était beau! Il était vraiment mal en point avec son visage boursouflé, ses égratignures et ses vêtements déchirés. Il se tenait le bras, ayant complètement oublié d'enlever le reste de sang qu'il lui restait sous les narines. Oui, déjà qu'il avait eu mal à cause de sa chute son camarade l'avait bien amoché en lui donnant des coups. Mais malgré la douleur, Yoshiyuki préférait largement ne rien montrer en affichant toujours son grand sourire niais. Oh et puis il fallait rester positif : il aurait pu être en piteux état. Quelques rires amusés se firent entendre dans la foule ; on avait pour habitude de voir le jeune garçon blessé de la tête aux pieds depuis quelques années déjà et il n'était pas rare de l'apercevoir chaque semaine avec une nouvelle blessure. Ceci dit, on le taquinait un peu en le comparant à un rongeur bienheureux d'avoir rempli ses bajoues de graines et la ressemblance avec un tel animal était frappante.

"Je crois que Chifumi l'a laissé avec Fumiko le temps qu'elle revienne de mission." dit une kunoichi en passant.
-Oh je vois. Et où est-ce qu'elle est?
-Je ne sais pas.


L'homme soupira et toujours en tenant le muet se mit à la recherche de sa camarade en l'appelant de temps en temps par son nom en jurant de temps à autres. Parfois il réprimandait le pauvre élève qui ne demandait qu'à être tranquille et qui craignait de se faire disputer pour avoir déchirer ses habits. Chifumi allait être en colère lorsqu'elle allait apprendre cet accident surtout qu'à la fin les vêtements commençaient à lui coûter cher avec la maladresse de son pauvre protégé qui se laissait malmener par son supérieur.

"Ah tiens, la voilà..."

 Plissant les yeux, il aperçut la femme qui était son amie mais également celle qui s'occupait de lui en l'absence de son mentor. Lorsqu'il fut amené vers elle il afficha un grand sourire malicieux, l'air de dire "Je n'ai rien fait, je suis innocent...".

"Je te rends c'te chose qui est, tu dois bien le deviner, encore tombé et qui a en plus blessé son camarade...."
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 151
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko] Jeu 13 Aoû - 23:11


Malgré sa grossesse avancée, Fumiko ne restait pas inactive. Ce jour-là, elle revenait du lavoir avec une corbeille plein de linges qu'elle s'apprêtait à étendre au soleil et au vent. Les tests et les oracles avaient prédit qu'elle attendait un petit garçon, ce qui avait précipité le  père de ce dernier à la prendre comme première concubine sans ressentir grand chose pour elle, pourtant. Ses autres coucheries lui avaient donné des filles, alors l'arrivée d'un garçon le rendait heureux comme tout et particulièrement précautionneux lors de ses rares venues, cependant Fumiko essuyait la jalousie des autres, à tel point que la totalité d'entre elles s'arrangeaient pour saboter leurs tâches et la laisser s'occuper de l'intégralité de la maison alors qu'elle était enceinte jusqu'au cou.

L'arrivée de Yoshiyuki au sein de son foyer aurait pu l'achever, il n'en était rien pourtant.  Ce garçon à l'allure faible , bien que particulièrement maladroit, était un rayon de soleil qui égayait sa vie morne et totalement tournée vers le devoir. Peu importait ce qu'il traversait, il semblait toujours plein d'entrain et elle l'admirait particulièrement pour cela.

Ce jour-ci donc, le formateur vint la trouver alors qu'elle se dirigeait vers sa modeste demeure pour étendre le linge de la maisonnée, traînant alors un Yoshiyuki bien amoché. Pauvre petit ! Elle n'avait que cinq ans de plus que lui, mais il lui semblait encore trop enfantin pour le considérer comme un homme en puissance. Elle s'inquiétait mais ne disait rien, et se contenta de présenter ses excuses pour lui en s'inclinant bien bas devant le formateur qui possédait donc un rang supérieur. Elle n'était guère plus qu'une étrangère et une génitrice pour la majeure partie des habitants du village ninja de Fuu.

La jeune femme s'adressa ensuite à Yoshi-kun pour le réprimander bien mollement. Cependant, comme le fond était là, le formateur roula des yeux et lâcha le gamin avant de repartir vers ses élèves. Celui-ci devait être soigné et il n'avait pas que ça à faire, n'est-ce pas ?

" Un jour, ta maladresse te tuera... " souffla-t-elle à son ami. "Et moi qui vais devoir raconter cela à Chifumi...Elle va croire que je ne te surveille pas bien. Bon, alors, tu me ra...
Ah oui..."


Très fatiguée depuis quelques jours, Fumiko avait oublié que ce garçon était muet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko] Jeu 24 Sep - 18:11

On le disputait un tout petit peu, pas énormément, certes, mais le fait d’avoir été une nouvelle fois une gêne pour ses camarades, son professeur mais également pour Fumiko qui était enceinte lui suffisait suffisamment pour avoir les larmes aux yeux. Yoshiyuki reniflait tout doucement en baissant la tête afin de ne pas montrer qu’il commençait à pleurer tellement il était désolé d’être tombé, de s’être fait mal, d’avoir également blessé quelqu’un avant de déranger la pauvre femme qui aurait sans doute préféré se reposer et faire sa vie tranquillement sans à devoir surveiller un adolescent aussi maladroit que lui. Il avait quelques égratignures et un magnifique cocard à l’œil droit qui informait bien tout le monde qu’il s’était reçu un bon coup dans le visage et, pour ceux qui connaissaient les petits conflits incessants entre deux futurs genin, de la part d’Ikkei. Il se disait souvent qu’il devait bien faire attention à lui, à ne pas se prendre un pied dans l’autre ou un couteau par sa lame mais malheureusement pour lui lorsqu’il commençait à réussir à faire une suite de journées dans se faire mal la malchance lui tombait de nouveau dessus. Pauvre Fumiko… elle devait bien être pressée de revoir Chifumi revenir, non ? N’osant pas la regarder droit dans les yeux, il se mordit la lèvre inférieure pour essayer de s’arrêter de pleurer. Il devait se montrer plus fort et moins sensible qu’il ne l’était vraiment afin de ne pas se tourner en ridicule.

Voilà à présent qu’on lui demandait de raconter ce qui s’était passé. Enfin on avait commencé à le lui demander mais la jeune femme s’était arrêté : il était certain qu’elle avait oublié le handicap de Yoshiyuki. Ce dernier fit un petit sourire, quelque peu amusé. Elle avait dit cela accidentellement et non pour le blesser contrairement à la plupart de ses camarades. Il releva le visage pour afficher son sourire niais habituel avant d’avoir la plus belle idée du monde : se passer le bras sous le nez pour enlever le sang. Mais bien sûr, au lieu d’avoir un visage bien propre il avait éparpillé l’hémoglobine sur son visage en particulier sur sa joue gauche ainsi que ses habits. Certes il ne pouvait pas parler et ne pas voir correctement mais il avait toutefois appris à lire, écrire et surtout à s’exprimer par le biais des mimes. Il savait également imiter les mots sur ses lèvres mais il doutait que beaucoup sauraient lire sur les siennes puisqu’il avait encore du mal à « articuler ». Bon il allait tout simplement se contenter faire des gestes pour lui expliquer comment il avait fait : tant pis s’il avait mal au bras, il fallait qu’il s’exprime pour lui faire comprendre que ce n’était juste qu’un accident.

Aussitôt il plaça sa main sur l’autre de sorte à ce que ça fasse un bonhomme sur le sol. Il bougea les doigts pour faire comme s’il courait avant de frapper menotte contre menotte pour dire qu’il était tombé. Bon, pour ce qui en était de s’être fait battre par son camarade après l’avoir entrainé dans sa deuxième chute ce serait pour plus tard, lorsqu’il ira s’entraîner à l’écrit pour avoir l’air plus tard d’un véritable script comme double jeu. Il fit ensuite la moue en regardant le sol avant de remarquer quelque chose qui était près de son amie. Il plissa les yeux: une panière de linges. Oh ? Elle s’apprêtait à le tendre lorsque son professeur est venu la déranger pour lui remettre en main propre ce malchanceux qu’était Yoshiyuki. Tout souriant, il s’approcha de Fumiko pour lui prendre la panière de linges et commença à se diriger vers les étendages en faisant bien attention à ne pas tomber….
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 151
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko] Dim 11 Oct - 15:12


L'adolescent sembla prête à fondre en larmes après qu'on lui ait soufflé dans les bronches, mais le sourire qu'il adressa ensuite à Fumiko parut balayer sa tristesse. Elle le lui rendit, sincèrement attendrie par la scène qu'il lui rendait alors et le vit se nettoyer le nez un peu maladroitement avant de filer vers la corbeille à linge, tout sanglant. Elle se dépêcha de le rattraper pour sortir un mouchoir de l'une de ses manches, lui prendre le menton et, après avoir contemplé ses blessures,  lui nettoyer le visage avec. Le pauvre était véritablement amoché, elle doutait que tout cela puisse être dû à une simple chute comme il le lui avait mimé, mais plutôt à la haine de son camarade. Il ne devait pas être bien apprécié par la jeunesse. Pourtant, Yoshiyuki était véritablement adorable.

"Tu n'as pas mal ? Tu ne voudrais pas te reposer ?"

Fumiko lui appuya doucement sur le cocard. Il faudrait au moins s'occuper de cela, il avait déjà une mauvaise vue, alors avec ce superbe bleu...

"Laisse le linge, il peut attendre. Suis moi plutôt."

Elle s'introduisit dans sa petite maison où elle était la seule à vivre pour l'instant, jusqu'à la naissance de son enfant. Alors, elle irait s'installer avec le père de celui-ci. Elle ouvrit un placard pour en sortir un pot de baume qu'elle posa sur la table la plus proche. Celui-ci fut bientôt rejoint par un autre flacon que Yoshiyuki pouvait identifier comme un antiseptique et quelques mouchoirs et bandes de tissus, celui usagé alla trouver une corbeille en osier. Fumiko n'était pas guérisseuse, mais elle avait accompli assez de missions pour  savoir s'occuper des petites blessures. Elle espérait d'ailleurs, que cela suffirait à guérir Yoshiyuki avant l'arrivée de Chifumi.

"Lave toi le visage et les autres parties meurtries, tu me les montreras ensuite pour que je te soigne, d'accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko]

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un cheval ne sait pas aller au trot il ne faut pas lui demander d'aller au galop! [Flashback] [PV Fumiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un renard ne sait pas.
» [MISSION - terminée] « Seul ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin, sauront jusqu'où il est possible d'aller. »
» Zoé et June -Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu'où il est possible d'aller.
» Isabelle & Tyler ♦ Quand faut y aller... [Flashback]
» Quand champ de blé se fait mine d'or


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..