AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Jeu 30 Juil - 17:58

Le soleil était à son zénith lorsque Hisei entra dans la ville. Il était l'heure de manger. La chaleur rendait l'atmosphère lourde, presque hostile. Un léger brouillard dû à la température se levait lorsqu'on perdait son regard à l'horizon. Heureusement, ceci était impossible. La ville de Raimei était remplie de monde ce jour-là. Lorsque le jeune homme marqua la ville de son empreinte, le bruit que faisait son équipement passait inaperçu, inexistant, à côté du marché et de tout ces gens. Sa gourde frappait à chacun de ses pas le sabre qu'il cachait dans son dos. Et cela était un bruit de mouche comparé aux brouhaha des habitants. La ville était proche de la frontière et pourtant il se sentait déjà dépaysé par cette population active. La longue route avait mis à l'épreuve son endurance. Le soleil s'alliant à la douleur de l'effort, ces deux violentes créatures avait poussé le médecin à trouver un endroit où faire une pause. Il eut du mal à passer à travers l'océan de personne qui arpentait les villes. Les alentours, il fallait bien l'avouer, étaient très attractifs et devaient charmer les passants avec des atouts qu'Hisei ne comprenait pas.
En cherchant un coin à l'ombre, il était passé devant plusieurs marchands, plusieurs groupes d'acheteurs. Il avait eu un avant goût de ce que pouvait offrir cette ville. Que ce soit pour les marchandises que pour les services. Malgré sa curiosité maintenant piquée, il se retint de s'incruster dans ces discussions, ces négociations, par manque d'intérêt, d'argent ou de disgrâce. Ses yeux égarés croisaient souvent ceux de marchands, de jeunes femmes, de gardes et d'autres personnes de tout genre. La ville était grande, offrait de bonnes opportunités sociales ou monétaires. Cependant, les rues semblaient enfermer ses occupants dans une prison de popularité qui rendait difficile l'accès aux personnes de passages. De temps en temps, Hisei remarquait des enfants. Quelques religieux coupaient la foule. Ils descendaient sans aucun doute d'un temple ou d'une réunion. Ils parlaient souvent entre eux et écartaient plus ou moins poliment ceux qu'ils rencontraient. Ses oreilles captaient quelques fois les cris d'un commissaire priseurs, agité par les prix qui montaient ou tristes de voir un objet de valeur partir si bas.

Il profita de cette richesses pour remplir son objectif. Il s'arrêtait dans des endroits qui lui semblaient approprier pour demander des informations. La plupart du temps, cela ne menait à rien. Il tombait sur un charlatant ou bien sur quelqu'un qu'essayait de l'avoir. Il abandonnait lorsque la situation devenait trop compliqué. Cependant, la chance sourit quelques fois. Après quelques bifurcations, il trouva en endroit calme. Enfin, plus calme que les autres. Une petite habitation se dressa comme une lumière devant lui. Cette endroit possédait sûrement quelques trésors que seul les experts pouvaient remarquer. Il n'y avait que quelques personnes dedans. L'attente ne serait pas trop longue. Alors il patienta. De temps en temps, il épongeait la sueur de son front avec le haut de sa tunique. Il ne supportait que trop mal cette chaleur.
Quand son tour fut venu, il tenta de se renseigner à propos de la médecine. De son avancée. Et particulièrement à propos de symptômes. Malheureusement, bien que l'endroit semblait une vraie caverne au trésor pour un alchimiste, il ne trouva rien qui pouvait lui être utile. On lui apprit simplement que les médecins royaux travaillaient dur pour trouver de nouveaux remèdes. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Lorsqu'il reparut à la lumière, sa gorge brûlait doucement d'une haine contre ces marchands. Même, inconsciemment, d'une haine envers cette ville. La seule chose qu'il voulait à présent, s'était s'en aller d'ici, loin de cette air saturé et de ces hypocrites. Au final, tout ses espoirs étaient partis en fumés. Cela ne pouvait pas être aussi facile après tout. La vie réserve toujours des mauvaises surprises. Il resta un moment là, adossé à la façade du magasin. Il sortit doucement de sa tunique un lettre. Elle parlait de la maladie de sa sœur. Il attendait toujours un message, quelque chose, à propos de sa sœur. Il était toujours dans l'horrible peur qu'on lui amène la vicieuse nouvelle de sa mort. Il ne pouvait s'enlever ça de sa tête, même lorsqu'il poursuivait aveuglement son objectif. Il ne pensait presque à rien d'autre. Ce fut presque étonnant de voir son esprit courir après autre chose.

Quelque chose attira cependant son attention. Bien plus qu'un énième magasins, bien plus qu'un poissonnier, ce fut une tâche au sol qui capta le regard d'Hisei. Là où tout le monde passait, là où le monde piétinait sans intérêt cet indice, le jeune homme remarqua une tâche de sang. Elle était petite, les gens ne devaient pas la voir. A moins qu'ils s'en fichaient éperdument. Dans une ville comme celle-ci, il n'avait pas de mal à imaginer le nombre de vol ou d'attaque qui pouvaient se passer dans l'ombre. Il n'était pas chasseur, il ne sentait pas le sang à des kilomètres et n'arrivait pas à suivre un piste facilement. Cependant, il ne pouvait s'empêcher d'imaginer la personne blessé. Si elle n'avait perdu que ça, elle était saine et sauf. Mais peut-être sa blessure s'était-elle aggravée. Hisei voulait en avoir le cœur net.
Difficilement, il remonta le courant de la foule. Il se fraya un passage entre les usagers, faisant attention à sa gourde suspendu au-dessus de sa tête. Il eut du mal, et prit un peu de retard, mais réussi à suivre ce qui semblait être une piste de sang. Bientôt, il quitta la foule et les coups du soleil pour un endroit plus isolés. C'était une rue d'habitations. Éloignée de la place, des marchés et des autorités. L'atmosphère devenait doucement plus légère. La foule s'était éloignée et le bruit calmé. Cependant, Hisei était perdu. Non seulement il se trouvait dans une ville qui, même ayant une bonne réputation, était complètement inconnue. Mais aussi parce qu'il avait perdu la trace sanglante qu'il suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 177
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Mer 19 Aoû - 14:53

Spoiler:
 


Certains étaient toujours dans le comas, d'autres retrouvaient la vie. Les jours devenaient plus calmes et plus sereins. Teintés de tristesse, certes, mais Yokuni recouvraient ses forces peu à peu. Et le temps du repos étaient presque revenus. Mais lorsque la tension baisse petit à petit, les sens se font moins alertes, on se retranche sur nous-même. La douleur se propage.

Juubei marchait dans Raimei avec ses soldats pour son tour de garde. Malgré toute la tristesse et la fatigue qu'il ressentait, il se disait que sa situation ne pouvait pas empirer. Il était dans une ville, certainement l'une des plus difficiles de Yokuni avec Raiu, il n'avait pas une seconde à lui. C'était déjà ça. Kousen, la province qu'il gérait, avait été vidée d'une grande partie de ses gens par une force inconnue sans qu'il n'y puisse rien et celle-ci lui avait été confié alors que l'armée cherchait encore une personne à sa tête. Il espérait ne pas devenir Taisho, il n'en avait pas la quelconque motivation et ceci suffirait à fragiliser l'armée et le clan tout entier. Il n'était pas prêt. Et Inuko ? Envolée. Malgré la promesse qu'il avait failli lui arracher, il avait l'intime conviction qu'elle ne reviendrait pas. S'il n'avait pas encore renoncé à elle, il y pensait terriblement et si fort que la plaie qu'il avait subi au torse de sa lame n'avait pas encore cicatrisé.

Il parcourait donc les rues de Raimei en racontant ses précédentes aventures à ses hommes, comme s'il ne s'était jamais rien passé. Son unité avait diminué d'un tiers, alors il n'était que trois aujourd'hui. Les autres, sur des missions de plus hautes importances commandés par des Taiis compétents. De temps en temps, il fallait déloger les quelques petites frappes ici et là qui arnaquaient ou volaient dans les coins de ruelles. Il dut aussi confisquer à des enfants de rue toute une collection d'armes à feu de plus ou moins bonne facture. Raimei n'était pas une ville tranquille, Raimei ne dormait jamais.
Pourtant, chaque pas, chaque geste devenait un supplice. Il n'en pourrait bientôt plus, mais se gardait d'en alerter ses hommes par discrétion. C'était idiot, mais il était comme cela. L'armée avait déjà perdu trop de ses piliers pour qu'il se permette de tomber à son tour. Cependant...

"...Urgh !"

Il n'avait pu réprimé ce râle à moitié étouffé. Les soldats cessèrent leur marche après lui et ils le virent tourner de l'oeil subitement, alors que son front trempé de sueur témoignait les efforts qu'il faisait pour tenir debout, sa main appuyée sur la longue estafilade plus ou moins profonde qu'Inuko lui avait asséné à sa demande.

Il tomba. Inconscient tandis que ses subalternes l'appelaient :
"Shigeru-Taisa ?! Shigeru-Taisa !!"

Bien qu'il voulut de tout son coeur leur en donner, ils n'obtinrent aucune réponse.


Dernière édition par Shigeru Juubei le Sam 12 Sep - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Jeu 20 Aoû - 16:14

Hisei cherchait encore, le cœur effrayé par ce qu'il allait pouvoir découvrir. Dans une ville comme celle-ci, se relevant doucement de ses blessures, tout pouvait arriver. Et puis il n'avait pas réellement l'habitude de vagabonder dans des rues et des ruelles. Il préférait la forêt et les endroits hostiles. Enfin, préférait, il était plus obligé. On ne s'en rendait pas forcement compte, mais les villes étaient bien plus rares que les forêts. Alors son esprit créait de toutes pièces une poignée de scénario, certains complètement invraisemblable et d'autre effrayant tant ils étaient possibles. Son corps tremblait doucement et seul son corps ordonnait à ses jambes d'avancer, la peur et l'appréhension s'étant emparé de son cerveau qui voulait tellement partir en courant. Il n'avait aucun moyen de se défendre si quelque chose dégénérait, son katana humblement caché dans sa taverne de tissu bleu porté tel un étendard dans son dos. Et puis le sortir, ici, là où les murs pouvaient avoir des oreilles était trop dangereux. Il tenait à sa tête tout autant qu'à sa vie. Il s'avançait encore simplement parce que c'était un jeune homme, il avait envie d'aider son prochain. Il était un peu niai et espérait pouvoir être utile sans réelle raison.
Ses pas n'étaient pas assurés et il marchait plutôt lentement pour quelqu'un qui doit intervenir rapidement. Des voix le firent soudainement sursauter. Il se figea sur place. Il mena sa main dans son dos, prêt à sortir son "bâton". Mais rien ne venait à lui. Cet appel prit du volume, et Hisei savait que ce n'était pas quelque chose de commun à Raimei. Il prit son courage à deux mains, ravala sa salive, s'encouragea à aller de l'avant et accéléra la cadence de sa course.

Un peu plus loin, il commença à identifier une escorte. Apparemment, elle avait déjà fait le tour de la ville et était immobilisée pour une raison que le médecin n'arrivait pas à identifier. Il se mit à courir. Son attirail ne tarda pas à faire un brouhaha d'enfer. Sa gourde frappait contre la poignée dissimulée de Ventus. Son matériel de secours s'agitait sur sa ceinture, frappant le cordon de cuir qui tenait son pantalon à ses jambes. Sa respiration augmenta, la peur ayant fuit pour les efforts physique. Ceux-ci furent doucement freiné par les gens en détresses qui se dessinaient en face de lui. Des samouraïs. Des gens socialement élevés. Bien qu'il se dirigeait toujours vers eux, il recommençait à trembler. Il allait devoir faire très attention. Le moindre mouvement insultant, la moindre intervention violente et c'était la prison. Voir pire. Il avait peur de débarquer comme ça et d'être rejeté presque immédiatement juste parce que son visage était sale et que sa peau était bronzée. Tant pis, si la vie de quelqu'un était en jeu, autant faire au plus vite.
Il arriva au niveau des deux soldats et remarqua immédiatement le problème. Une personne qui semblait être leur supérieur venait de perdre connaissance. Il ne voyait pas encore pourquoi, un peu trop loin pour ça. Puis les gardes lui bouchaient la vue. S'il avait été de plus grande naissance, il aurait crier aux gardes d'aller voir à la taverne s'il y était et aurait opéré sur place. Mais s'il faisait ça maintenant, il avait peur des conséquences. Il se contenta de s'arrêter auprès d'eux. Il dû rebondir plusieurs fois sur sa jambe gauche pour modifier sa vitesse. Il tira son étendard bleu de son dos et le déposa sur le sol. Il y arracha la gourde en bambou qui y pendait précédemment. Il l'ouvrit doucement. Une violente odeur d'eau s'empara du visage d'Hisei tandis qu'il se levait vers les deux soldats.

"- Toritaka Hisei, médecin. Si vous m'y autorisez, je peux vous aider."

Il avait dis ça à une vitesse qui soulignait une impatience presque maladive. Il espérait simplement que le ton qu'il avait emprunté ne passait pas pour de l'insolence. Il ne voulait pas être malpoli ou irrespectueux, vu sa classe sociale, il ne se le permettrait pas. Il voulait simplement ne pas perdre de temps, trouver et s'occuper de la blessure de l'inconscient le plus vite possible. Il n'avait même pas attendu l'autorisation. Il sortit son matériel et s'abaissa auprès de l’inconscient. Qu'il était bien habillé et en bonne condition. Lorsqu'il chercha la blessure, il fut incroyablement surpris de voir un haut gradé aussi bien bâtit. Mais il devait d'abord penser à la blessure. La trouver, la soigner. Et peut-être trouver un endroit pour que cet homme reprenne ses esprits
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 177
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Sam 12 Sep - 2:05

Spoiler:
 


A peine Juubei s'était-il étalé sur le sol d'une des nombreuses rues de Raimei que les badauds s'entassaient autour de la scène. Quoi ? Un autre endormi ? Ils fixaient le blessé au visage crispé, la peur au ventre et la terreur dans le regard. La plupart avait vu leurs proches tomber pareillement et certains étaient morts aujourd'hui. D'autres étaient revenus de leurs comas inexpliqués, d'autres encore se trouvaient encore dans les limbes du Yomi. Et alors qu'ils murmuraient chacun d'inquiétude, provoquant un brouhaha, ils s'aperçurent que Juubei n'était qu'un cas isolé. Ils s'éloignèrent donc, s'écartant de la masse sous les protestations plus ou moins autoritaires des samouraïs et les uns après les autres.


Ce fut à ce moment que les soldats virent un jeune homme plus ou moins chargé fendre la foule avec empressement. Il leur adressa la parole de la même manière et même si certains froncèrent les sourcils devant tant d'impolitesse, ils ouvrirent le passage au médecin, voyant là une chance de sauver le Taisa, eux qui essuyaient perte sur perte en ce moment. Celui-ci reprenait peu à peu conscience. Il battit des paupières sans pour autant les ouvrir, mais il trouva la force de serrer les mâchoires et de se recroqueviller sur sa blessure qui commençait à saigner abondamment, tâchant ses tissus et traversant la soie fine de son kimono sous son Haori d'officier. Il eut alors un geste, celui de ramener sa main sur la plaie, la localisant avec une précision toute relative du fait de son état.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Sam 3 Oct - 12:38

Hisei ravala doucement sa salive. Ce n'était pas la première fois qu'il avait à faire à des blessures aussi profondes. Mais il devait agir dans l'empressement et avec la présence de l'escorte de la victime. Il ne devait pas faire d'erreurs. Alors doucement, presque pour lui-même, il récitait ce que les cours et les médecins avaient appris à son esprit. Sa mémoire bougeait tel un serpent à la recherche d'une proie. Il paniquait un peu, juste parce qu'il n'était pas réellement un homme de courage. S'il avait le pouvoir de remonter dans le temps, il n'était pas sûr de refaire exactement la même chose, de venir en aide à cet homme. Dans son inconscience, ou simplement à cause de la douleur, il donna au médecin un coup de main qui, comme ça ne semblait rien, mais qui allait grandement l'aider. Sa main se déposa sur sa plaie. Ses vêtements avalaient doucement le liquide rouge et se tâchaient de son sang. Le jeune homme avait peur qu'il n'arrive pas à le remettre sur pieds. Peut-être n'avait-il pas le matériel nécessaire, voir même les connaissances. Son cœur battait si fort dans sa poitrine, il avait envie de bondir hors de son corps et de marcher loin d'ici.
Il reprit doucement ses capacités, déglutit à nouveau et commença enfin à bouger. Niveau désinfection, il n'avait pas grand chose. il faudrait s'en occuper un peu plus tard, lorsqu'il sera conscient malheureusement. Il se mit au travail. Son corps et son âme subissaient sans relâche cette douloureuse présence, ce doute qui ne manquait aucune occasion de le faire hésiter. De temps en temps, entre deux bandages, il s'arrêtait brusquement, perdu, ne sachant pas si ce qu'il faisait était la bonne chose. Puis, lorsqu'il reprenait confiance en lui, il accélérait le pas.

Il faisait attention. Il était précis et essayait de ne pas dégrader l'état du blessé. Il fallait protéger avant de soigner. Une plaie ouverte comme celle-ci était, à défaut d'être facile, commune à gérer. Cependant, il y avait un risque lors de l'opération. Il devait minimiser celui-ci. Le sol de la rue était loin d'être la table la plus propre et la plus utile. Hisei était intervenu dans des endroits plus compliqués qu'une simple allée. Alors il n'avait aucun "malus" d'environnements. Ses mains jouaient avec ses doigts pour préparer les bandages. Quand ceux-ci étaient prêt à être appliqué, il les gardait de côté. Il tirait de son paquetage une épingle. Il y faisait passer du fil et commençait à coudre. Le sang tâchait peu à peu sa tenue bleu et sa peau bronzée par les efforts. Il ignorait copieusement ces détails, son regard perdu dans l'univers sanglant d'un inconnu qu'il sauvait sans doute de la mort. Il n'était pas confiant. Ses points et ses coutures étaient droits et il ne pouvait aucun reproches à cela. Cependant, il avait l'impression d'oublier à chaque seconde un détail important. Il détacha le fil de l'aiguille. Il appliqua les bandages qu'il avait préparé. Il poussa un long soupire et se releva. Il était toujours pressé, mais faisait attention à présent à ses paroles. Il se courba doucement en direction des samouraïs.

"- Je l'ai stabilisé. Mais pour qu'il se remette sur pied je vous conseillerais, si vous me permettez, de le laisser se reposer quelque part et de le nourrir de quelques fruits et légumes. De plus, certaines plantes pourraient lui faire du bien."
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 177
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Mar 17 Nov - 17:55

Spoiler:
 

Postés autour d'un Juubei effondré, ses subalternes surveillait les moindres faits et gestes du curieux jeune homme qu'ils avaient laissé passer et qui avait rejoint la victime. Si certains tiquèrent alors qu'il récitait ses leçons de médecin e et qu'il doutait très visiblement, ils le laissèrent tout de même au chevet du corps allongé. Que pouvaient-ils faire après tout ? Leur Taisa était à terre et avait l'air de souffrir comme l'enfer. Ils doutaient très franchement que cet étrange médecin puisse le remettre sur pieds et c'était pourtant ce qu'ils désiraient plus que tout au monde à ce moment là. Alors, l'espérance avait vaincu.

Après un long soupire, le jeune homme se redressa pour annoncer aux soldats qu'il en avait fini et que leur colonel avait besoin de repos. Ils le remercièrent très chaleureusement, lui dirent qu'il avait fait du bon travail et que leur Taisa n'oublierai certainement pas cela, et partirent avec le corps en le remerciant grandement une fois encore, sans véritablement voir l'amélioration, outre le fait qu'il ne saignait plus car la plaie avait été refermée.

Qui vivra verra.

Quelques jours plus tard, un des guerriers Kenshu reconnut Toritaka Hisei lors de son périple. Il lui rapporta alors que Shigeru Juubei, le Taisa qui l'avait sauvé, serait très reconnaissant si le jeune médecin lui rendrait un jour visite. Il lui avait donc communiqué son adresse à Geki, la capitale Kenshu.

Spoiler:
 


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5123
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei] Dim 6 Mar - 20:02

Sujet déplacé dans les abandonnés.


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei]

Revenir en haut Aller en bas
 

Intervention d'urgence ! [Pv : Shigeru Juubei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Une intervention surprise
» Ce n’est pas tant l’intervention de nos amis qui nous aide, mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux
» Intervention française au Mexique
» Intervention Mystère Destin


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..