AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 8 Oct - 16:15

La capitale de Géki… Keikoku aimait assez cette ville, belle et modeste, comparé à d'autre capitale de clan. L'ancien Taisa n'aurait jamais pensé qu'il allait devoir y emménager, il s'imaginait vivre et mourir à Ariake, comme les mineurs du territoire. Seulement, aujourd'hui il était venu pour quelque chose d'important, il devait utiliser le papier qu'il avait obtenu auprès d'Eisei, le sommeil de sa fille l'avait motivé pour faire bouger les choses à sa façon. Il avait donc embarqué quelques affaires en plus de ses pigeons et de son intendant
Les officiels furent assez surpris de voir ce Taisa en ville, mais quand il leur agita le papier sous les yeux ils furent bien obligé de le ratifier, d'un autre côté cela permettait à Kenshu de retrouver un Taisho dans ces temps de troubles. Keikoku n'avait pas perdu de temps, il avait viré tous les meubles hors de prix de son nouveau bureau, pour y mettre ses propres affaires, puis il avait convié les autres Taisa disponibles pour leur donner des directives, puis il avait dû reprendre le classement des dossiers et des rapports d'Eisei, ce dernier avait laissé un beau bordel derrière lui et Kei' avait passé un sacré paquet de temps pour tout reclasser.
Midi venait juste de passer et Keikoku lisait toujours les rapports qu'il avait reçu, mais aussi les messages de ses informateurs, il voulait regrouper les informations qu'il avait pour mieux comprendre la situation, mais il se disait qu'une petite visite chez la Kannushi serait de rigueur. Mais une autre information lui était parvenue : L'hatamoto Suzue était rentrée ou rentrait du combat en Setsu et cela intéressait beaucoup, car ses rapports étaient parfois en contradiction avec les messages de ses « yeux ». Il avait donc demandé à la voir le plus rapidement possible pour connaître la vérité ou s'en approcher, si les soldats responsables de ces rapports avaient menti ils devraient répondrent de ces actes.
Keikoku était dans son bureau, à présent très modeste, allongé sur le côté sa main gauche soutenait sa tête, pensant qu'il lisait un énième rapport avec sa main droite, l'un de ses pieds jouait avec l'une de ses sandales, sur son bureau trônait une tasse de thé et une assiette contenait plusieurs mochis pour qu'il puisse grignoter en même temps de travailler.


Dernière édition par Kuhoko Keikoku le Jeu 26 Mai - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Dim 11 Oct - 2:15

Encore une journée compliquée à gérer. Le fait que le daimyo n'était toujours pas rentré devenait vraiment inquiétant avec le chaos actuel. Et c'est aussi qu'Aiko n'était pas la personne la plus naturellement apte à gérer ce qu'il devait gérer d'habitude. A la base, c'était ses capacités guerrières qui lui avaient donnée le passe pour ce poste. Bien sûr, elle avait bien conscience qu'elle n'était pas qu'une garde du corps et qu'elle avait bien d'autres choses à faire. Pour ce qui était de la diplomatie... Malgré ses efforts pour s'améliorer, cela ne fonctionnait pas très très bien. Genre très mal en fait. L'administration, elle n'avait pas eu d'éducation à ce sujet et elle n'était pas brillante au point de s'en sortir immédiatement, mais elle pouvait s'occuper des tâches pas trop compliquées et aider. Du moment que quelqu'un était là pour lui expliquer, elle apprenait assez vite. Pas assez vite pour cet état d'urgence mais c'était mieux que rien. De toute façon, le plus utile était ses bras, peu importe la situation.

Un changement dans l'emploi du temps, on la prévint que le taisho voulait la voir. Le taisho? Eisei était revenu? C'était une mauvaise blague? Ce déserteur revenait comme une fleur après le bordel? Et il voulait la voir elle? Pourquoi donc, comme si elle était la plus à même de lui expliquer la situation actuelle, il savait très bien que ce n'était pas le cas, il n'avait vraiment rien de mieux à faire que de lui faire perdre du temps et de perdre lui-même du temps? Bon, l'hatamoto n'allait pas refuser de le voir, d'autant que ça allait la changer et peut-être même la reposer... Elle s'occupa simplement de finir sa tâche en cours puis alla sans autre forme de procès à ce rendez-vous. Tant pis pour ses cheveux pas coiffés, ses cernes et son kimono pas raccommodés permettant de voir son armure de maille en dessous. Bien évidemment, il était inconcevable qu'elle se balade sans un katana au strict minimum sur elle, même dans le château.


"Suzue Aiko, au rapport."
Et après avoir eu le signal qu'elle pouvait entrer, elle ouvra la porte et entra effectivement. La voix l'avait déjà fait questionner la présence à l'intérieur, mais maintenant qu'elle le voyait, ce n'était effectivement pas Eisei. C'était... Un gars vivant dans la rue? En tout cas, elle n'avait fait absolument aucun effort pour être présentable... Mais elle l'était quand même plus que lui. Aiko avait très envie de lui demander qui il était, mais comme c'était assez évident, elle se retint de lui faire cette remarque. Par contre, elle n'avait absolument aucune idée de qui il pouvait être, alors ça devait être idée correcte de demander confirmation sur son statut et son identité.
"V-Vous êtes le nouveau taisho, c-c'est bien ça?"
Eisei remplacé, enfin une bonne nouvelle. Après, lui n'avait pas l'air beaucoup plus fiable en fait. Bon, quand même un peu, ce qui n'était pas dur, mais pas des masses plus.
"V-Vous vouliez me voir à quel sujet?"
Zut, le fait que c'était un inconnu et pas Eisei avait activé sa timidité et elle avait plus de mal à parler correctement.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Lun 19 Oct - 17:48

Keikoku avait deux rapports différents. L'un officiel venant du gradé en charge des troupes Kenshuu et l'autre, officieux lui venant d'une source dans l'armée, un samurai sans grande prétention, mais loyal à Kei' étant donné que c'était ce dernier qui lui avait permis d'entrer dans les rangs. Pour résumer, Kei croyait toujours plus ses sources que des rapports officiels d'inconnus qui pouvaient tout à fait être faux ou incomplet. Après tout la plupart de ses sources lui devaient quelque chose ou le connaissait bien, pas étonnant qu'il soit plus confiant envers eux.

Une voix ce fit bientôt entendre, une voix de femme, celle de Suzue Aiko plus précisément, elle était enfin arrivée. Keikoku lui dit d'entrer et se leva quand la porte s'ouvrit pour laisser passer la jeune femme. La jeune femme bégaya en lui demandant s'il était bien le nouveau Taisho et ce qu'il lui voulait. Il eu un sourire chaleureux après la demande de la jeune femme, il désigna la place libre devant son bureau pour l'inviter à s'asseoir.


Mettez vous à l'aise Suzue-dono. Je sais que la question est légitime, mais oui je suis bien le nouveau Taisho.

Puis il se rassit tranquillement derrière son bureau dans un tailleur très peu conventionnel, plus à l'aise. Ses yeux alternaient entre la jeune femme et le contenue de son bureau, il semblait ranger quelques papiers, mais aussi en chercher. Depuis l'entrée de la jeune femme sa conviction sur leur dire de son contact avait presque disparu. Comment une jeune femme aussi frêle pouvait elle pouvait être décrite comme sur ce rapport. En le lisant Keikoku avait bien compris que cette Aiko était une véritable force de la nature, quelque chose de violent et de terrible. Maintenant il se demandait si son contact n'était pas bourré ou s'il était toujours sûr. Il reporta son attention sur la jeune femme et entama la discussion.

Dites-moi si vous voulez du thé et servez vous si vous voulez des mochis. Indiqua-t-il en désignant la nourriture du doigt. Je vous ai appelé, car j'aimerais clarifier les événements qui sont survenus lors de la bataille contre les yokais avec Setsu. Je parle de vos propres exploits bien entendu. Voudriez-vous en parler ?

Ses lunettes reflétaient la jeune femme, il se demandait vraiment comment était la jeune femme sur un champ de bataille, il se posait beaucoup de questions à vrai dire. Il n'avait pas vraiment eu d'information sur la jeune femme, c'était proprement agaçant d'ailleurs, il espérait en recevoir quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Ven 23 Oct - 22:03

Peu importe la façon dont elle le voyait, il ne ressemblait en aucun cas à un samuraï et encore moins à un taisho. Quelqu'un qui doit se démarquer, montrer une sorte de supériorité sur les autres pour avoir leur respect. Et il y avait le fait qu'il venait apparemment d'être nominé, et que la façon dont il avait hérité du poste était assez floue. Tout du moins, elle n'avait aucune idée de comment il avait pu atterrir là. Il pourrait tout aussi bien être un imposteur se plaçant comme le taisho pour profiter de la position et que c'est le meilleur moment pour tenter le coup, car personne n'irait le bouger avec la situation actuelle, ou presque. Mais, le précédent taisho était aussi très étrange à sa façon, et il avait su gérer. Ou plutôt, l'armée se gérait très bien sans lui. Non, en fait Eisei aurait mieux fait de ne jamais être taisho. Au grand minimum, il était rassurant dans sa façon de parler.

Comme indiqué par son interlocuteur, elle s'assit et se mit à l'aise, c'est à dire qu'elle s'assit tout naturellement, sans se mettre à l'aise du tout, comme quelqu'un qui a bien appris l'étiquette. Les mouvements du taisho en direction de ses rapports indiquaient aussi, au minimum, qu'il travaillait à la reprise du poste, et du travail, il devait en avoir en reprenant après Eisei. Aiko avait presque pitié. A la proposition du thé et des mochis...

"N-Non merci, ç-ça ira..."
Pas assez à l'aise pour se laisser aller ainsi et profiter de ce qui est offert, même si c'est offert et qu'elle en voudrait bien. Donc, il l'avait fait venir dans le but d'en apprendre plus sur ce qu'il s'était passé à Kazan contre les kitsune, principalement sur ses propres exploits...
"O-Oui, bien sûr... Mais... I-Il y a un problème avec le rapport que vous avez reçu de mes collègues?"

Bien sûr qu'il y avait un problème avec si il l'avait appelée juste elle pour clarifier ses exploits. Rien d'étonnant à cela. Aussi timide et incapable en communication qu'elle pouvait être, cela ne faisait pas d'elle une idiote et elle n'en était pas moins au courant de ce que pensent les autres à son sujet, globalement. Entre ceux qui n'aiment pas voir une femme porter le sabre, ceux qui ne supportent pas sa position compte tenu de ses difficultés en communication, ceux qui se sont fait battre par elle, et ceux qui ont essayé de la draguer et ont échoué, sa façon d'être créait de nombreux ennemis. Pas forcément mortels, juste des gens capable de mentir pour obtenir sa place ou la descendre. Le cercle de la timidité, elle est incapable de s'exprimer donc les gens la trouvent bizarre ou incompétente donc elle est plus anxieuse et stressée avec des gens et plus timide. C'était peut-être pour ça qu'elle avait récemment développé son pouvoir qui la changeait...

Il lui arrivait en de rares occasions de s'affirmer un peu, et cela avait souvent rapport avec la situation, par exemple un doute vis à vis de quelqu'un, ou le fait d'être ennuyée dans le but de l'énerver, ou énervée par quelqu'un sans forcément que ce soit volontaire, un comportement qui l'insupporte.

"M-Mais... Avant ça... Qui êtes-vous? Comment êtes-vous arrivés là? Qu'en est-il du précédent Taisho?"
Et dans ce cas, justement, elle avait le doute sur la personne en face d'elle. Bien entendu, elle connaissait un individu du nom de Kohuko Keikoku, elle connaît la plupart des gradés de l'armée, et connaître les taisa est normal, mais elle ne l'avait jamais vu et malheureusement, elle n'était pas au courant de sa prise de position en tant que taisho ici, et il ne s'était pas présenté... En l'absence du daimyo et de taisho, il était tout simplement hors de question qu'elle laisse n'importe qui prendre la place de taisho sans savoir qui il était et comment il était arrivé là. C'est les rares moments où elle a l'air d'être quelqu'un d'autre, prête à se jeter sur sa proie sans hésitation.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Mar 27 Oct - 15:28

Keikoku eut un petit sourire en voyant la jeune femme se tenir droite comme un I, elle respectait beaucoup l'étiquette apparemment, Keikoku aussi autrefois, aujourd'hui il ne le faisait que devant plus gradé que lui, sinon il se faisait des douleurs au niveau du dos et aussi parce que cela le saoulait beaucoup. La jeune femme déclina son offre de mochi et de thé avec une voix qui était loin d'être assurée et rassurée, était-ce vraiment la fille que Suzue Terukiyo ? Encore une fois il remettait en cause ses informateurs alors qu'il était rare qu'il le fasse.

La jeune femme semblait étonnée de la demande de Kei', elle pouvait l'être, généralement les Taisho lisent des rapports officiels uniquement, mais lui avait également des rapports officieux à lire, il se devait de comparer les dires et de démêler le sac de nœud pour savoir qui a raison et qui a tort. La pauvre n'était décidément pas dans son assiette, Kei n'aimait pas voir des gens mal à l'aise avec lui, car il croit toujours qu'il fait quelque chose de mal à ce moment-là.


Oui en effet, entre mes rapports officiels et officieux j'ai pas mal de différences à éclaircir.


Le taisho, toujours dans ses papier attrapa un mochi qu'il grignota distraitement, ses yeux alternaient entre des papier et la jeune femme en face de lui, il classait les derniers papiers, décidément Eisei avait laissé un beau bordel là-dedans, mais heureusement Keikoku était connu pour être un vrai bûcheur, quelqu'un qui n'a pas peur de rester des heures à classer ou autres. Il releva la tête pour regarder Suzue quand cette dernière recommença à bredouiller, puis la surprise : la jeune femme eu une bouffé de confiance et elle posa alors trois questions direct au nouveau Taisho, elle semblait prête à sauter à la gorge de Keikoku et ce dernier ne cacha pas une certaine surprise malgré ses lunettes noires. Après quelques secondes interdit il éclata d'un rire franc et chaleureux.

Je reconnais bien là la fille de Suzue Terukiyo, pendant un instant je pensais également que vous étiez un imposteur. C'est vrai que je ne me suis pas présenté c'est de ma faute. Il s'inclina respectueusement pour s'excuser, puis il releva la tête et replaça ses lunettes avant de continuer. Je me nomme Kuhoko Keikoku, j'étais le Taisa d'Ariake pendant près de 13 ans avant de prendre ce poste. Eisei et moi avions convenu d'une succession avant qu'il ne déserte et aujourd'hui personne ne sait où il est vraiment, même pas moi. Le document a été ratifié par l'administration si vous voulez vérifier.

Bon certes ils n'avaient pas convenu de cette succession avant la désertion, mais après, ce qui d'un point de vue technique rendait le document obsolète, mais hormis Eisei et lui personne ne le savait. De toute façon il n'était pas là pour la gloire ou la fortune, mais parce qu'il fallait que quelqu'un soit là.

Et rassurez vous, une fois qu'un Daimyo sera nommé je lui laisserais décider s'il veut que je reste ou que je parte. Je peux vous assurer que je ne suis pas là pour le plaisir, je préférerais rester au chevet de ma fille endormie, mais le pays à besoin d'un Taisho en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Dim 8 Nov - 19:24

Son interlocuteur qui se mit à rire lui fit perdre un peu l'assurance qu'elle avait réussi à accumuler pour cet instant, et le nom de son père prononcé finit de détruire son air menaçant. En un instant, elle était redevenu la jeune femme visiblement docile, et il n'avait pas encore décliné son identité. Par quelle sorcellerie avait-il fait pour connaître son père? Il n'avait pas été assez loin pour être connu, et comment quelqu'un aurait-il pu se souvenir de lui après 15 ans? Et comment faire le lien avec elle? Pendant un instant, elle n'en avait plus eu rien à faire de son identité, elle voulait juste savoir comment il avait fait pour connaître son père, et si il le connaissait vraiment, elle voulait en savoir plus. En effet, elle l'a connu, mais elle était bien trop jeune pour avoir une idée de ce qu'il faisait dans l'armée.

Aiko reprit le sens des priorités avec sa réponse aux questions de la jeune femme, sur son identité et ce qu'il faisait là. Le nom sonna immédiatement les cloches car il était normal de connaître les Taisa du clan, même si on ne les avait jamais vu. D'après ce qu'il disait, Eisei avait voulu le faire succéder et donc le voilà, avec les documents, et il précisait qu'il n'était là que parce qu'il fallait quelqu'un et que dans l'idéal, il préférait s'occuper de sa fille. Une fois qu'il eut fini... L'Hatamoto s'agenouilla face contre sol pour s'excuser, ce qu'elle fit trop violemment et se fit mal au front. Elle continua néanmoins de s'excuser en bafouillant. Il était normal qu'elle s'excuse de l'avoir "menacé" à tort, mais comme elle avait du mal avec les relations et peu d'estime d'elle, elle en faisant toujours bien trop sur les excuses, au point d'être pathétique.


"D-D-D-Désolée, d-d-d-désolée, j-je ne v-vous avais p-pas reconnu K-Kuhoko-dono, d-désolée!"
Maintenant que l'affaire de son identité et du fait qu'il n'était visiblement pas une menace au clan était réglée, et qu'elle s'enfonçait dans sa timidité, ils pourraient repasser au sujet initial. Il avait dit qu'il devait déceler la vérité entre des documents officiels et officieux. Comment cela officieux? Aiko comprenait qu'il y avait des choses à certifier suite aux rapports officiels de ses collègues, si elle avait été appelé, c'est qu'ils n'avaient pas été tendre à son égard... Mais officieux? Elle avait du mal à admettre qu'une personne respectable et à ce rang puisse faire des choses douteuses, et par conséquent elle avait du mal à admettre qu'une personne faisant des choses douteuses dans le dos des autres pouvait être respectable et à ce rang. Cela devait simplement signifier qu'il avait d'autres hommes de confiance et c'était certainement leurs rapports qu'ils considéraient officieux. Oui, forcément, ça ne pouvait pas être autrement. En tout cas pour elle. Donc les deux rapports devaient se contredire et elle était là pour savoir lequel était le plus proche de la vérité.

Elle aimerait bien parler de son père, mais ce n'était ni le lieux ni le moment pour.

"E-Encore d-désolée d'avoir douté de v-vous. V-vous avez p-parlé de d-différences à éclaircir e-entre vos rapports, j-je crois..."
Malheureusement, elle n'était pas le genre à se reprendre rapidement et naturellement elle avait plus de mal à parler suite à son erreur. Elle faisait des efforts néanmoins. Oubliant son refus premier, elle avait attrapé un mochi sans vraiment y réfléchir. Elle se calmerait avec le temps, reprenant son niveau d'oral premier, plutôt faible. A moins qu'elle lui fasse confiance et se sente en confiance, auquel cas elle sera peut-être capable d'être naturel. Mais en général, cela prenait du temps et pas juste une discussion.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Ven 20 Nov - 15:43

Keikoku ne pu s'empêcher de remarquer qu'il avait certainement touché juste au sujet du père de la jeune femme. Il avait reçu quelques informations dans ce sens et il avait donc tenté d'en parler, c'était donc réellement la fille de ce jeune samurai qui fut tellement doué de son temps. Kei avait entendu parler de l'Hatamoto il y a quelques années maintenant, avant même qu'elle soit promue à ce rang et en entendant son nom il avait naturellement fait des recherches pour savoir si c'était bien elle, la fille de cette famille…
Il ne pu s'empêcher….. de rire cette fois, en effet quand il vit la jeune femme s'excuser tellement fort qu'elle s'en cogna le front, il ne put que rigoler de son rire franc une nouvelle fois. Il ne se moquait pas particulièrement d'elle, mais il fallait avouer que tout ceci était assez drôle non ? Elle qui lui avait fait froid dans le dos il y a quelques secondes, semblait tout à fait perdue maintenant, bien sûr il se posait un paquet de question sur la mentalité de la jeune femme.


Ne vous inquiétez pas Suzue-dono, après tout je ne me suis pas présenté et j'aurais dû le faire, vos menaces étaient tout à votre honneur.


La jeune femme le devança en lui rappelant qu'il l'avait conviée pour un problème sur les rapports dont il disposait, il l'avait fait venir pour cela et il se devait d'en parler à présent, le moment était peut-être amusant et léger et cela faisait du bien, mais il n'avait pas de temps à perdre, il devait aller voir un paquet de monde par la suite, il devait donc continuer cet entretien, après tout ils n'avaient encore rien fait dans ce sens pour le moment, c'était le moment de s'y mettre.

Oui reprenons. Alors, je possède le rapport officiel fait par le gradé présent de notre armée. Ce rapport ne vous mets pas en valeur : cela dit que vous vous êtes montré lâche sur le champ de bataille, que vous préfériez envoyer les autres devants pour ne prendre aucun risque et pire encore… que vous ayez été injurieuse envers le Daimyo Setsu.

Il laissa quelques secondes à Suzue pour digérer l'info, selon ce rapport elle ne méritait plus vraiment son poste et peut-être même qu'elle ne méritait plus d'être a Kenshu. Bien entendu il faudrait que le Daimyo de Setsu confirme pour les injures, mais pour le moment il venait juste de se réveiller donc cela attendrait. Enfin Keikoku croyait plus facilement à l'autre rapport qu'il exposa à la jeune femme :

L'autre rapport me vient de quelques hommes de confiances que j'avais dans la troupe envoyée à Setsu. Ce rapport vous identifie carrément comme étant la raison de la victoire. Je dois avouer que quand je vous ai vus entrer, j'ai eu un peu de mal à y croire, car sur ce papier vous êtes une véritable arme vivante. Ils ne parlent pas de ses fameuses injures du premier rapport, mais si ce dernier est faux je veux bien croire que tout y est faux. Et je dois bien avouer que je crois plus des hommes de confiances qu'un gradé aigri. Alors, comment cela c'est passé ?

Même si elle ne pouvait pas le voir, les yeux du Taisho la scrutait, assis en tailleur les coudes sur son bureau et ses mains jointes poser juste au-dessus de sa bouche on avait l'impression qu'il jaugeait les moindres réaction de la demoiselle, le Taisho semblait d'ailleurs bien plus sérieux qu'il y a quelques minutes et dans ses verres fumés noires se reflétait l'Hatamoto.


Dernière édition par Kuhoko Keikoku le Lun 7 Déc - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Lun 7 Déc - 3:16

L'attitude et la timidité de la jeune femme semblait beaucoup amuser le nouveau Taisho qui ne s'empêchait pas de rire à chaque fois qu'elle faisait quelque chose de stupide, ce qui avait le don de la rendre plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Même si il lui disait de ne pas s'inquiéter. C'est comme dire à quelqu'un qui stresse de ne pas stresser, qu'il va se foirer à cause de ça. Et bien oui, il le sait que c'est ce qui va le faire foirer, ça ne l'empêche pas pour autant de stresser. Elle avait bien fait de relancer le sujet initial après avoir elle-même fait dévier la chose, pour le bien du clan, autrement il aurait probablement continué de la rendre mal à l'aise. Même si elle aurait apprécié une discussion sur son père. Keikoku commença par le rapport officiel, basiquement par la mauvaise nouvelle.

Elle avait l'habitude, elle s'était donc attendu au pire concernant ce premier rapport, et cela n'avait pas manqué. Ce rapport indiquait qu'elle était lâche, envoyait les autres devant pour éviter le combat et qu'elle aurait été injurieuse envers le Daimyo Setsu... C'était tellement forcé que c'en était pas réaliste, comme à chaque fois, et c'était principalement leur propre stupidité qui la sauvait à chaque fois, ayant plus de témoins contre qu'avec elle. Elle affichait tout de même une mine sombre et triste d'être ainsi détestée à ce point par des collègues. Il était vrai qu'elle était restée aux côtés du Daimyo Setsu pour communiquer entre les force Kenshu et Setsu face aux kitsune. Sa position de diplomate lui demandait de rester à l'écart du danger et aux côtés des Setsu. Mais dès le départ, elle n'avait eu aucune commande sur la division Kenshu qui était dirigée par son Taii, et elle se lança dans la bataille lors de l'embuscade, ce qu'elle n'aurait normalement pas dû faire. Et elle injurieuse? Dans un autre univers peut-être. Ils seraient morts si elle l'avait été.

L'hatamoto écouta ensuite le rapport officieux, l'équivalent de la bonne nouvelle. Décrite comme une arme vivante, la raison de leur victoire... C'était vachement différent du premier cas, et tout aussi faux, Aiko n'était pas aussi forte... Elle avait simplement aider sur la ligne de front et tenu l'un des kitsune les plus fort sur elle pour briser la chaîne de commandement de leur côté. Ce n'était pas autant digne d'éloges. Elle sourit légèrement, soulagée et heureuse après avoir entendu ce rapport la mettant en valeur. Bien, il fallait remettre la vérité en place, bien qu'il pouvait ne pas la croire. Elle prit une grande inspiration.

"L-les deux r-rapports sont i-incorrects. J-je suis dans un p-premier temps restée en a-arrière de part mon r-rôle de diplomate pour le clan. Je devais rester avec le d-daimyo pour servir d'intermédiaire entre lui et N-Nakata-dono... J-je ne me serai jamais permise d'être injurieuse avec S-Setsu Gekido... J-j'ai rejoint le champ de bataille suite à l'embuscade des k-kitsune, une erreur compte tenu de mon rôle... Mais je me pensais plus utile sur le front que derrière. Concernant mes prouesses, je ne pense pas avoir tant servi, j'ai juste tenté du mieux que j'ai pu de tenir ce qui semblait être un commandant des rangs ennemis..."

Ayant dû prendre la parole longtemps, sa façon de parler s'était améliorée au fur et à mesure, aidée par le contenu du rapport la mettant en valeur et l'ayant fortement détendu. Maintenant il ne restait qu'à voir ce qu'il préférait croire, mais il n'y avait que peu de doute quand au fait qu'il n'allait certainement pas croire le rapport officiel. Mais, était-ce la seule raison pour laquelle il l'avait fait venir? Certes, il était nouveau à ce poste et ne la connaissait pas, ni les autres, mais perdre autant de temps à faire venir quelqu'un pour déceler le vrai du faux entre un rapport complètement irréaliste et un autre qui vantait trop ses mérites? Il aurait pu choisir un bien meilleur moment pour cela. Qu'avait-il d'autre en tête? Voulait-il la rencontrer parce qu'il avait connu son père, mais ce n'était pas vraiment le meilleur moment pour ce genre de choses, ou pour un tout autre sujet?


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Sam 12 Déc - 19:01

La jeune femme était très humble, le combat qu'elle avait menée contre ce kitsune à quatre queues peu de samurais aurait aussi bien géré cet adversaire, même si elle n'était pas toute seule à ce moment-là il était clair que sa présence avait été d'une grande aide et c'était peu dire. Keikoku fini tranquillement son thé pendant que la jeune femme finissait son récit, le taisho n'était pas tout à fait d'accord avec la jeune femme sur certains points. Certes elle était en quelque sorte diplomate, mais qu'elle ait rejoint la première ligne ne dérangeait pas vraiment Keikoku, étant donné que Setsu Gékido avait son propre hatamoto sur le champ de bataille.
Elle était si peu confiante en elle, s'était assez dommage selon Kei', elle gagnerait à prendre un peu la grosse tête (un peu), mais après tout elle était encore jeune, elle devait avoir encore la vingtaine, donc elle avait encore le temps de palier à ce manque de confiance personnelle. Keikoku reposa les différents rapports et il les rangea, ce problème était réglé ou presque, il restait quelques petites choses à faire, comme retrouver Nakata, mais aussi enquêter sur une ou deux choses qui lui paraissaient suspectes.


Vous êtes très humble Suzue-dono, aussi si ce rapport vous encense de trop et que vous ne le faites pas assez, je sais à quoi m'en tenir en regardant entre les deux.


Il fini cette phrase avec un petit sourire, c'était histoire de dire que si ce rapport la portait trop haute et elle trop basse (selon lui) il n'aurait aucun mal à garder son estime envers elle en l'imaginant entre ces deux récits. Bien sûr d'autres zones d'ombres planaient, comme le fait que ce soldat (celui du rapport officieux) ait déclaré que les renards semblaient moins puissants face à la jeune femme, était-ce un écart de force considérable ou autre chose ? Si c'était la première solution cela faisait froid dans le dos.
Après avoir fini de ranger le bordel sur son bureau, le taisho sortis de nouveau papier, l'un d'eux semblait être une carte du territoire Kenshu ou était écris plusieurs petites notes que Aiko aurait du mal à lire dans sa position. Il ressortit plusieurs petites lettres également, les écritures sembleraient totalement inconnu pour l'hatamoto, mais c'était normal, avec ses contacts les mieux placé, Kei utilisait un code spécial pour être compris et comprendre sans partager le contenu.


Bon je dois vous avouer que je ne vous ai pas fait venir ici juste pour cela, j'ai une autre demande vous concernant. Je ne peux certes pas vous commander, mais j'aimerais que vous rendiez un service au clan. J'aimerais vous envoyer chercher Senko-sama. Kenshu à besoin de lui, ne serait ce que comme un visage sur le trône tout au plus et comme vous êtes une personne l'ayant mieux connue que moi et que nos soldats, vous êtes la meilleure personne pour partir à sa recherche.


Il ne comptait pas l'envoyer seule, il n'était pas complètement fou non plus, mais pour le moment il voulait connaître l'avis et la réponse de la jeune femme, il avait convoqué une vieille connaissance à lui pour cette mission, ils devraient bientôt arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Lun 28 Déc - 3:35

Cela faisait plusieurs mois que les Taisa se disputaient pour la régence et la gestion de l'armée. Sans véritablement la convoiter, Juubei devait avouer que sans véritable organisation, ni référent, tout était devenu plus difficile, plus lent et plus dangereux pour les troupes. Si bien, qu'il s'était plusieurs fois motivé à prendre le relais du jeune garçon. La soudaine désertion d'Eisei avait non seulement contenté l’orgueil du Taisa Naguro Toro qui s'était alors appliqué à se réserver la place de Taisho en se lançant dans la bataille contre ses rivaux, mais avait également sclérosé toutes les actions des griffes du Tigre. Jusqu'au jour où ce fut Kuhoko Keikoku qui se retrouva à leur tête.

Remarquer son ami à une place si enviée avait totalement surpris Juubei et mouché les autres. Le plus grand restait tout de même qu'il était à ce poste de manière purement légale, un sceau portant le jeune emblème d'Eisei pour preuve. Bien sûr, le guerrier blond était loin, bien loin de ne pas cautionner la venue de cette bonne connaissance à la capitale, d'autant plus que Keikoku était réputé pour être un travailleur acharné. Cependant, c'était bien la première fois qu'il le voyait s'installer en ville, lui si attacher à Ariake pourtant. Il avait été heureux de constater qu'il tenait bien plus au clan !

Ces joyeuses retrouvailles mirent du baume au coeur meurtri de Juubei. Il possédait maintenant à porter de main un allié ,et de choix, pour remonter le clan. Il n'aurait pas pu mieux tomber. Aussi, lorsqu'ils discutèrent, ils se mirent rapidement d'accord: il fallait retrouver Senkô coûte que coûte. On ne savait pas s'il avait connu le même sort que sa doublure; s'il était mort. Il pouvait également avoir fait une mauvaise rencontre sous ses déguisements ou bien encore être dans le comas dû à la grande torpeur qui avait touché Yokuni quelques semaines plus tôt.

Juubei se rendit donc au rendez-vous que Keikoku lui donna lors de ce débat pour le moins intéressant. Celui-ci avait eu pour idée de convoquer un Hatamoto, sans doute les plus concernés, afin que le Taisa lui prête main forte. Bien sûr, Shigeru allait sans doute quitter son poste de Taisa de l'infanterie lourde un petit moment pour s'occuper de cette affaire, mais la proposition était une telle bouffée d'air fraîche à la gorge du trentenaire qu'il n'avait guère pu refuser. Il partirait donc enquêter et assister l'Hatamoto que Keikoku pourrait bien lui soumettre.

Après s'être occupés de choses et d'autres, Juubei alla rapidement rejoindre le bureau de son nouveau supérieur sans pouvoir véritablement cacher son sourire naissant. Il fit glisser le panneau de bois et pénétra dans la pièce en s'inclinant.

"Mes salutations, Suzue-chan. Kuhoko-dono."

Il ne pouvait pas réellement mettre de "sama" après le nom de son ami. Ils se considéraient trop proches pour l’appeler ainsi soudainement. Quant à Aiko, elle était trop jeune pour qu'il la qualifie de "dono", bien qu'elle soit une guerrière émérite. Juubei releva donc bien vite la tête avant de se lever, refermer l'écran pour s'installer assez proche.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 7 Jan - 22:58

Elle n'était pas très humble. Elle n'avait juste aucune conscience dans ses capacités et aucune confiance en elle-même. Loin d'elle le fait d'être modeste, si l'hatamoto était plus consciente d'elle-même, elle irait se vanter au premier venu. Sans non plus le harceler, le menacer ou quoi de méchant, juste pour attirer l'attention. C'était ce qu'elle faisait avec ceux qu'elle connaissait assez pour se le permettre après tout. Le nouveau taisho finit son rangement pour mettre en place des lettres illisibles pour elle et une carte avec des notes qui étaient lisibles mais pas dans le bon sens. Elle avait vu juste et il comptait la faire se déplacer? Ou c'était pour des conseils? Nah, sûrement la déplacer. Elle écouta attentivement ses paroles. Certes, elle n'aimait pas l'idée d'être commandée par quelqu'un d'autre que son seigneur, mais non seulement ça lui changerait, mais en plus ça serait certainement plus utile que ce qu'elle fait actuellement. La paperasse et la communication ne sont pas des choses dans son domaine.

Retrouver Senkô. Alors absolument personne n'avait de nouvelle du seigneur... Elle avait eu l'espoir que des hautes personnalités soient en contact avec lui et qu'il gère à distance et avait prévu de revenir au moment opportun. Ou bien qu'il s'était enfui pour revenir quand ça se serait calmé... Mais visiblement tout le monde était dans le même cas que l'hatamoto, le vide total. Et bien, si il a des indices, elle est prête à les prendre, car si elle manquait bien de quelque chose pour partir à sa recherche, c'était bien d'informations. Par contre, la meilleure pour partir à sa recherche car elle le connaît mieux que les autres? Ah ah. Ils sous-estiment tous ses compétences de déguisement et de dissimulation... Mais elle serait définitivement la plus active pour partir à sa poursuite. Mais avant qu'elle ne puisse lui répondre son accord avec cette suggestion, quelqu'un rentra dans le bureau sans y être invité avant. Très probablement un soldat était pressé pour un rendez-vous. Trop pour prévenir qu'il va entrer. Quel manque de manières...

Un taisa, Juubei, salua la jeune femme et le nouveau taisho en rentrant.

"S-salutat-... Chan?"
Elle tiqua à la formule de respect employée à son égard, qui manquait justement de respect. On ne pouvait pas dire qu'elle connaissait Juubei, ce n'était pas comme si elle cotoyait la hiérarchie de Kenshu après tout. Ce qu'elle savait de lui venait strictement des autres et des quelques fois où ils ont pu se croiser. Un bon soldat loyal, un bon colonel, quelqu'un sur qui on peut compter. Ces petits écarts ne devaient pas la faire perdre pied, elle était en face du taisho et d'un taisa respecté, ce n'était pas grave si il était un peu permissif cette fois là... Elle se racla la gorge pour reprendre.
"Ehrm... S-salutions Shigeru-DONO."
Fit-elle en m'étant de l'emphase sur la formule de respect, non pas pour qu'il la traite de la même façon, mais qu'au moins il y pense. Un -san lui suffirait.

"J-je s-suis d'accord... I-il faut r-retrouver K-Kenshu-sama... D-dois-je en c-conclure que S-Shigeru-dono et s-ses h-hommes participeront?"
Deux personnes, c'était deux fois plus que d'avoir un seul interlocuteur. Décidément...


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Ven 8 Jan - 0:45

Keikoku avait donc exposé ses attentes à la jeune femme, oui il n'était pas en mesure de lui demander quoi que ce soit, mais il pensait (à raison) qu'elle serait plus motivée pour ce genre de mission, plutôt que d'aider à rebâtir ou de s'occuper des tâches administratives, de plus selon lui c'était du gâchis de lui confier ce genre de travail. Et puis au pire il pouvait s'occuper de presque tout en matière d'administration, il a été Taisa durant de nombreuse années, gérer un territoire il savait le faire, certes le territoire de Kenshu était très grand comparé à Ariake, mais il aimait les défis et rien n'a pu résister à son travail acharné.

Alors qu'il attendait la réponse de Aizu la porte s'ouvrit sur un Juubei souriant et celui de Keikoku s'étendit également en voyant son vieil ami entrer dans la pièce, c'est vrai que Juubei était quelqu'un d'important pour lui, son premier ami à Kenshu, même si leur première rencontre fut celle de deux ennemis ils c'étaient rapprochés par la suite pour finalement devenir de bon, de très bons amis. Aussi quand le Taisa l'appela ''dono'', Keikoku eu un petit rire, cela lui faisait bizarre de voir son ami comme quelqu'un d'inférieur hiérarchiquement parlant.


Ohayo. Dono ? Allons Juubei-kun, nous sommes en famille dans cette pièce.

C'est vrai qu'il voyait toujours le clan ainsi, une famille, une immense famille. C'était certainement pour cela qu'il faisait passer le clan avant tout, même ses enfants parfois, parce qu'il ne peut décemment pas s'occuper de deux personnes en particulier alors que tous les membres du clan font partie de la famille. Peut-être qu'il aurait dû s'abstenir d'autant de familiarité, mais il ne pouvait s'en empêcher, c'était sa vision des choses et personne ne pourrait le lui enlever et ceux qui essaieraient ne pourraient certainement le faire qu'une seule fois. Il indiqua de la main la place libre pour que son ami puisse les rejoindre.

Il écouta par la suite la réaction de la jeune hatamoto, elle avait raison, sauf pour la présence d'autres hommes avec eux, Keikoku n'avait pas tellement envie d'envoyer de troupes pour cette recherche étant donné qu'elle risque de les conduire en dehors du territoire Kenshu. Avec un petit sourire aux lèvres, Keikoku répondit à la jeune femme.


Pas vraiment Suzue-san, en réalité vous allez partir sans filet, je ne peux décemment pas envoyer de troupes armés à la recherche de Senko en sachant qu'il a certainement quitté le territoire. De plus j'ai besoin du maximum de troupes pour Kenshu.

Oui Keikoku l'avait appelé Senko et non Kenshu-sama, ce n'était pas pour rien, le daimyo était le père de tout Kenshu et ce père c'était enfuit sans prévenir personne, sans se retourner, laissant ses doublures mourir à sa place, le Taisho n'allait certainement pas le respecter outre mesure, il était gentil et pouvait pardonner, mais pas à ce point-là.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, quelqu'un veut-il un thé ? Ou des pâtisseries ?

Était-ce réellement le moment ? Peut-être pas, mais Senko c'était enfuit il y a un moment alors une heure ou deux de perdue ce n'était pas un grand mal.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Sam 30 Jan - 22:45

Il était amusant de constater que ses deux interlocuteurs avaient chacun dénoncé ses suffixes. Comme quoi cela ne dépendaient pas seulement de la vision qu'il avait d'eux. Juubei avait certainement mis un peu trop de coeur à l'ouvrage et se tromper de suffixe arrivait, cependant cela ne l'empêchait pas d'être rouge de honte aux remarques des deux jeunes gens. Il eut d'abord envie de ne piper mot de peur de faire une énième gaffe, cependant, il ajouta :

"Excusez-moi, Kuhoko-kun, Suzue-dono..."

Drôle de phrase quand on l'excluait de son contexte ! Appeller -dono une jeune fille et -kun, un Taisho ! Voyant les yeux ronds de ses partenaires, il se reprit une nouvelle fois en se prosternant en une légère courbette:

"Excusez moi, Kuhoko-san, Suzue-san !"

Au moins, cette fois-ci, ce ne pouvait être que bon tant le suffixe -san était neutre. Et alors qu'il releva la tête, il souriait comme fier de sa gaffe. Cela ne faisait rien, après tout et il était assez nerveux comme ça pour s'ajouter cela sur le dos.

S'en suivit la poursuite de discussion entre Keikoku et Aiko. Aiko demandait si le nouveau Taisho prévoyait d'envoyer des troupes, il lui répondit que non, que le domaine en avait plus besoin qu'elle et il leur proposa ensuite des pâtisseries et du thé. A croire qu'ils étaient tous des clowns ou presque dans ce clan !

Imperturbable, Juubei refusa après qu'une étincelle de sévérité et de surprise fut passée dans ses yeux clairs. Oh, et puis zut, Kenshu n'était pas connu pour suivre parfaitement la hiérarchie et les préceptes du Bushido. Le Taisho avait tout à fait le droit de jouer à l'hôte modèle, quand bien même il avait des subalternes ou encore mieux, des domestiques pour cela.

"Et donc, voici celle qui m'accompagnera pour enquêter sur Senkô." Il possédait la même vision que Keikoku là-dessus et alors qu'il détaillait Aiko, il eut du mal à réprimer une boutade qu'il jugea bien peu convenable au final, puisqu'elle était un tantinet sexiste. Il se passa donc quelques secondes avant qu'il puisse poursuivre enfin avec une nouvelle petite courbure: "Bienvenue dans l'expédition, soldat. J'espère que nous nous entendrons dans le cadre de notre mission."

Quelle paire, tout de même !


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Sam 6 Fév - 2:51

Les remarque que ce pris Juubei furent intéressantes. L'un considérait que c'était trop formel pour lui, l'autre considérait que ce n'était pas assez le cas. Et cet opposé ne venait pas de ceux que l'on aurait pu imaginer au premier abord. Mais ça collait bien avec ce Taisho amical, et elle n'avait pas à s'occuper des affaires des autres et de leurs rapports. Et le Taisa s'excusa en utilisant les formules demandés par ses deux interlocuteurs, ce qui fut finalement plus gênant. Le regard appuyé d'Aiko sur le militaire, et visiblement le regard de Keikoku aussi, lui firent comprendre qu'il en faisait trop et il s'excusa à nouveau en utilisant des suffixes plus neutres. Cette parenthèse réglée, un peu plus de sérieux sur le vrai sujet de cette réunion.

Contrairement aux attentes de l'Hatamoto, elle n'allait pas avoir l'aide d'une division dans sa tâche. Mais alors que pouvait bien faire un Taisa là si ses hommes n'allaient pas participer? Oh, ce devait probablement être pour décider qui de ses hommes allait l'accompagner et parler organisation du clan par la suite, probablement. Le fait d'entendre son seigneur être appelé par son prénom la fit tiquer, mais elle ne pouvait pas se permettre de leur en vouloir. Effectivement, il était un homme qui fuyait régulièrement ses responsabilités aux yeux des autres... En particulier dans cette situation. Mais il devait certainement y avoir une bonne raison, voulait-elle croire. Bref, il était vrai que le clan avait besoin de toutes les mains disponibles et que se séparer de trop de monde était mauvais, en plus d'alerter les ennemis sur l'absence du seigneur.

Le thé et les pâtisseries étaient un peu de trop et Juubei et elle furent d'accord pour les refuser et immédiatement passer aux choses sérieuses. Bon, en fait, elle aurait probablement accepté quelque chose si le Taisa n'avait pas été là... Mais détail qu'il valait mieux éviter de mettre en avant. Elle fit par contre une mine un peu plus choquée en écoutant les paroles de ce Taisa. Comment ça elle était celle qui allait l'accompagner? Elle avait bien compris ce qu'il venait de prononcer, n'est-ce pas? Son incompréhension de la situation était bien visible par tous.

"Euh... M-mais..."
Par peur de paraître impolie, elle se courba aussi et acquiesça sans demander pourquoi c'était un Taisa qui allait l'accompagner, Taisa qui avait probablement bien d'autres choses plus importantes à faire comme diriger sa division plutôt que de participer à des recherches comme un simple soldat.

Le clan ne devait pas être si occupé que ça en fait... L'information mis beaucoup de temps à traverser son cerveau sans qu'une autre question n'intervienne. Faire mine de rien quand un truc passe pas, c'est assez difficile pour les gens incapable de mentir.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Dim 20 Mar - 13:19

Lorsque le taisa utilisa des suffixes peut en accord avec les grades des gens de la pièce Keikoku ne pu s'empêcher de rire un bon coup. Ce genre de situation lui plaisait beaucoup et il n'était pas du genre à s'offusquer pour cela, certainement son éducation et sa vie de nomade, ils vivaient une vie moins codifiée que celle des sédentaires de Yokuni. Enfin bon, cela ne le dérangeait pas du tout d'être appelé ''kun'' par son ami bien entendu c'était le seul suffixe qu'il attendait avec ''san'', surtout qu'ils étaient entre Kenshu, inutile de faire bonne impression.

Inutile de faire les surpris ou les énervés, le nouveau Taisho de Kenshu était loin des standards de la profession et tant qu'un Daimyo ne sera pas mis sur le trône personne ne pourra l'empêcher d'être ce qu'il est et de faire ce qu'il fait. Quand on savait d'ailleurs que Keikoku avait d'une certaine manière usurpé sa place et ce avec une facilité déconcertante, on pouvait comprendre pourquoi il semblait si peu sérieux, il savait que son temps à cette place était compté.

Alors que Juubei détaillait la jeune femme, Keikoku eu l'impression que son ami avait une bonne blague en tête, mais s'il ne disait rien c'est qu'elle ne méritait pas d'être dite certainement. Ou alors il se trompait, ce qui était largement possible. L'homme se présenta donc à l'Hatamoto en lui précisant qu'il espérait une bonne entente. La réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre, cette dernière ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait, ce qui fit sourire le Taisho.


Juubei-kun part avec toi pour une bonne raison Aiko-san. Kousen n'a malheureusement pas besoin d'un taisa pour le moment, je ne renverrais pas les habitants dans leur ville tant que toutes menaces n'est pas écartés. D'ailleurs j'ai prit mes disposition pour que l'enquête se fasse le plus minutieusement possible.

Les deux premières phrases étaient pour Aiko bien entendu, les suivantes pour Juubei. Non décidément la présence dans un Taisa dans ce champs de ruine n'était clairement pas important, de plus Keikoku pouvait gérer un peu ce territoire. Près tout il continuait de gérer Ariake étant donné que la région n'avait plus de Taisa pour le moment, il n'aurait aucun problème à gérer deux régions en plus de l'armée de Kenshu, il ne dormirait que quatre heures par nuits et puis voilà.

Pour ce qui est de la mission je vous envoie donc traversez Raiu pour vous rendre à Fuyu. C'est malheureusement la seule piste que j'ai et autant vous prévenir je ne sais pas si l'homme aperçu en direction de Fuyu est Senko ou l'une de ses doublures. Il semblerait qu'il se fasse vraiment très discret. Votre mission est bien sûr de le trouver et de le ramener, vivant si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 7 Avr - 0:37

La jeune Suzue Aiko était évidement troublée qu'un colonel l'accompagne pour lui prêter main forte dans cette enquête. Pourtant, depuis que Kousen avait été vidée de son armée, Juubei n'avait été sur le terrain qu'une seule fois et ne faisait quasiment que se morfondre de ci de là. Bien qu'il paraissait tout à fait stable émotionnellement, il lui suffisait d'un rien pour retourner à un stade de déprime avancée. Heureusement, Kousen avait été purifiée par l'une de ses dernières entreprises et Keikoku avait eu la présence d'esprit de ne pas laisser son ami dans cette détresse. Qui aurait sans doute abouti à un seppuku.

Il expliqua d'ailleurs le pourquoi son implication dans cette affaire à l'Hatamoto et le Taisa resta tout à fait calme en l'entendant. Il déclara aussi avoir pris ses dispositions pour que l'enquête soit la meilleure possible. Juubei arqua un sourcil là-dessus, loin de se rappeler que ce Taisho avait le bras très long. Il se demandait bien pourquoi Keikoku ne lui disait pas tout, et hocha de la tête alors que ce dernier leur partageait les configurations de la mission.

"Sauf votre respect, Kuhoko-san, j'aimerais interroger notre Kannushi avant de rejoindre Raiu, à moins que vous l'ayez fait au préalable ? Je suppose qu'elle a été longtemps en contact avec Senkô et qu'elle pourra nous en donner beaucoup d'informations personnelles sur cet homme. Après tout, nous ne connaissons que son image publique qui n'est guère reluisante... Si Gekigami l'a choisi, c'est certainement qu'il dissimulait un bon fond...Je voudrais aussi vous interroger, Suzue-san. Mais avant cela, avez-vous d'autres choses à nous dire, Kuhoko-Taisho ?"


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Dim 1 Mai - 23:55

Son incompréhension de la situation n'avait évidemment échappé à personne, et Keikoku se permit, sans que la question lui soit posée, de répondre aux interrogation de l'Hatamoto. Les livres ouverts s'expriment moins qu'elle. Elle comprit rapidement la raison du Taisa de chercher Senkô plutôt de que de s'occuper de son territoire. Elle aurait largement préféré se trouver à Kousen qu'à Kazan quand les événements ont eu lieu, elle aurait probablement été plus utile au clan ainsi... Mais en effet, le Taisa de Kousen ne devait pas avoir trop de travail pour gérer un territoire vide. Il pourrait aider pour la gestion d'autres territoires mais le Taisho semblait en avoir décidé autrement, et un changement d'air ferait sûrement du bien. Etre sur le terrain, ça fait du bien, on se sent utile. Derrière un bureau, on se sent faible et on a le temps de se remémorer ses erreurs.

Donc cet étrange Taisho avait effectivement une piste. Il avait un pas d'avance sur tout le monde à ce niveau là. Aiko était très loin d'avoir la moindre piste sur ses agissements, elle, et pourtant elle était censée le garder. Mais... Fuyu? C'était pas vers Fukyuu ça? Ses connaissances géographiques s'étendaient à son clan et ses souvenirs plus ou moins récents, il faudrait qu'elle revérifie ça... Keikoku avait un doute sur l'identité de l'homme, le vrai ou une doublure, mais dans cette direction, elle était plutôt persuadée qu'il avait trouvé le bon. Déjà car elle était plutôt optimiste, ensuite car elle était persuadée qu'il sortait pour des affaires secrètes pour le clan et en direction d'un autre clan semble un bon point de départ.


Le taisa avait lui pour idée de se renseigner avant sur le seigneur avant de commencer les recherches. En allant voir la Kannushi qu'il espérait proche de Senkô. Mais l'Hatamoto ne voyait pas trop l'intérêt de se renseigner sur lui et son fond avant de le chercher, le connaître n'allait pas les aider à le retrouver...
"S-Sauf v-votre respect, S-Shigeru-dono, j-je ne pense p-pas qu'il s-soit utile d'appre-prendre c-comment est K-Kenshu-sama pour le r-retrouver... I-Il est plus é-économique de p-partir au plus t-tôt et le ra-ramener d-dès que possible."
Aussi naïf et simpliste que cela pouvait paraître, elle était vraiment persuadée que la piste était la bonne et qu'ils ne mettraient pas longtemps à le trouver. Et que le connaître vraiment n'aurait aucune incidence. Ils n'avaient qu'une piste de toute façon, c'est pas comme si apprendre qu'il est vraiment très très très très secret allait les aider à choisir le bon chemin dans une ligne droite. Peut-être si ils perdent cette piste...

"S-Si vous n'avez r-rien à a-ajouter, il v-vaut mieux p-partir et n-ne p-pas perdre de t-temps. S-Si cela ne v-vous dérange p-pas..."


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Ven 6 Mai - 15:46

Keikoku regardait les deux hommes face à lui avec un petit sourire non dissimulé, il se rendait compte de la puissance de ces paroles et de son importance au sein de l'armée, il pouvait faire tellement de choses à ce poste c'était tout bonnement incroyable. Parfois Keikoku se demandait si son père adoptif avait vu tout cela en confiant l'enfant aux Kenshu, savait-il à l'époque comment cela finirait ? En effet Kuhoko Senjuro était connu pour comprendre les gens, mieux qu'eux et pour savoir en quoi ils seront les meilleurs, par exemple c'est lui qui a vu que Keikoku deviendrait un grand sabreur et qu'il monterait haut chez Kenshu. Et pour le moment c'était un sans faute pour son père.

Shigeru demanda donc à voir la Kannushi si c'était possible, pour mieux connaître Senko, pourtant Keikoku pensait qu'avoir une de ces hatamoto serait suffisant, d'autant plus que la Kannushi était difficile à voir, lui-même devait menacer les religieux pour pouvoir avoir une audience avec elle. La jeune fille ne dormait quasiment plus et cela jouait sur sa santé, Kei préférait qu'elle puisse se reposer et dormir un peu tout de même, après tout la Kannushi était la seule personne à pouvoir désigner un Daimyo, ils avaient besoin de Nadeshige. Et puis c'était une enfant après tout le taisho ne voulait pas la perdre. Keikoku écouta la réponse de Aiko à Shigeru et il décida de répondre à ce moment-là.


Sans parler de besoin ou autre, notre Kannushi est difficilement joignable pour problème de santé. Moi-même lors de ma réunion avec elle, j'ai bien vu que la jeune fille était extrêmement fatiguée. J'aimerais la laisser se reposer si possible, nous avons besoin d'elle pour bien plus important, Senko n'est qu'une mission comme une autre, loin d'être une priorité. Nadeshige-sama elle, nous donnera un nouveau Daimyo. Vous pouvez disposer Suzue-dono. Par contre j'aimerais te dire un mot sur un autre sujet Shigeru.

Le taisho joignit ces deux mains l'une dans l'autre et les porta au niveau de sa bouche comme s'il réfléchissait à quelque chose. Il devait parler d'un sujet sensible avec Shigeru, un sujet assez ancien, à propos d'une taï qui se serait enfuie et qu'il avait retrouvé.



Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 83
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Dim 8 Mai - 17:42

La remarque du nouveau Taisho rappela à l'Hatamoto que leur Kannushi avait été plongé dans le sommeil il y a peu et qu'elle était maintenant certainement sollicité par à peu près tout le clan. Comme tout le monde, elle n'avait ni le temps ni la force d'ajouter cela à ses tâches, si ce n'est encore moins. La décision était donc prise qu'ils n'iraient pas voir Nadeshige-sama, au grand plaisir de la jeune femme. Jusqu'à ce que Keikoku annonce que c'était une mission qui n'avait rien de prioritaire du moment que la Kannushi pouvait élire quelqu'un d'autre comme Daimyo. Que tout le monde ne l'apprécie pas, admettons, mais c'était tout de même leur seigneur et ils lui devaient le respect. Il n'y avait en plus aucun moyen de savoir s'il négligeait vraiment ses fonctions, il était bien plus probable qu'il travaillait au bien du clan, juste à sa façon, dans l'ombre. Peut-être.

"Retrouver notre seigneur a tout d'une priorité. Vous n'êtes peut-être pas de cet avis mais vous verrez quand il s'expliquera qu'il était toujours digne de sa position et que vous aviez tort. Nadeshige-sama n'aura pas besoin de nommer qui que ce soit."
Elle salua le nouveau Taisho et le Taisa puis sortit, claquant la porte et manquant de la briser. Si elle avait eu le temps, elle l'aurait pris pour rabattre son claquet à ce nouvel imbécile. Mais il était plus constructif de le laisser avec Shigeru-dono pour qu'ils finissent rapidement leur affaire et que l'Hatamoto et le Taisa partent rapidement à la recherche du Daimyo. Elle avait tout le temps de se préparer au départ ainsi et de ne prendre pour le voyage que les affaires qu'il lui fallait absolument. Du genre toutes ses armes, son armure et de quoi grignoter. Et en attendant que l'homme affecté à la mission avec elle arrive, la jeune femme s'entraîna dans la cour.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Mer 25 Mai - 3:29


Ainsi donc ni Suzue-san, ni Keikoku ne fut d'accord sur l'idée du Taisa. En plus de cela, il apprit que la communication avec la Kannushi était particulièrement abrupte en ce moment. Aux dernières nouvelles, elle venait effectivement de se réveiller de son coma qui avait bien duré quinze jours, si ce n'était plus, elle devait donc être très faible et avoir de nombreuses choses à accomplir.

"Je vois... Je comprends."souffla-t-il et à sa partenaire et à son supérieur quant à la décision qu'il avait pris tout deux. Il n'avait donc guère le choix, ils se dirigeraient droit vers Fuyu dans l'espoir de trouver Senkô.

Or, la jeune Suzue ne parut pas cautionner la légèreté avec laquelle Kuhoko-san prenait cette mission. Elle partit, vexée et furieuse, claquant la porte avec une force que Juubei ne lui soupçonnait pas. Hé bien, cela promettait pour l'avenir de leur mission ! Il n'avait guère intérêt à la charrier ! Et un petit silence passa durant lequel ils entendirent l'armure de Suzue cliqueter, ses pas s'éloigner dans le couloir jusqu'à cesser. Lorsque Juubei revint à la réalité, il vit que Keikoku avait croisé ses mains et lui lançait un regard perçant à travers ses lunettes. Ce qui ne lui disait rien qui vaille.

"Hé bien, tu me parais bien sérieux, tout à coup. Je t'écoute, quel est ton mot ?"répondit-il à son supérieur, une certaine boule dans la gorge.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 26 Mai - 17:52

Même si le Taisho semblait prendre les choses assez bien, ce n'était pas totalement le cas au sujet de l'hatamoto. Elle avait le droit d'aimer son ancien Daimyo, mais toujours est-il qu'il avait disparu au moment précis ou son clan avait besoin de lui, il n'y avait aucune excuse à cela et si la jeune Suzue pensait qu'ils le ramèneraient pour le juger ou autre elle se trompait totalement. Qu'il le soit toujours ou non, Keikoku demanderait la peine capitale, après tout il était l'homme qui avait le plus de responsabilité au sein de ce clan, il était normal qu'il paye le prix fort pour l'avoir abandonné.

Peut-être était-ce la jeunesse de l'hatamoto qui avait parlé, ou alors il s'agissait de son poste, mais il n'aimait pas du tout ce ton. Même s'il n'avait pas d'ordre à lui donner, elle n'avait pas à lui manquer de respect ainsi. Bon après tout il était le mieux placer pour réagir à ce genre de choses, donc il ne s'offusqua pas, il était lui-même convaincu qu'un nouveau daimyo arriverait, ainsi peut-être que Suzue comprendrait les paroles du Taisho.

Enfin bref, comme il s'y attendait le taisa sut reconnaître une posture un peu plus solennelle chez son ami et ainsi il put comprendre rapidement que le Taisho allait parler d'un sujet un peu plus sensible et/ou secret. Mais pouvait-on faire plus sensible et discret que le sujet qui venait d'être abordé ? Bien entendu, il y a toujours des choses qui jouerons plus pour certaine personne que les choses qu'ils devraient prendre pour importante, ces choses sont en générales personnelles.


Inuko. Yasha Inuko. J'aimerais revenir sur le jour où elle t'as faussé compagnie. De ce que j'ai pu comprendre elle a eu le dessus sur toi, t'as blessé et c'est enfui par la suite, tu confirmes cette histoire ? Ou as tu des choses à y ajouter ?

Le Taisho continuait de regarder son amis en essayant de percer à travers ce dernier. Dans cette position, on pourrait croire qu'il savait quelque chose, qu'il observait son ami pour entendre une phrase qu'il attendait et surtout pour ne rien entendre d'autre. Savait-il quelque chose pour de vrai ? Juubei avait le droit d'en douter, car visiblement seul lui pouvait savoir. Mais après tout il s'agissait de l'œil de Kenshu et si ce dernier était ouvert depuis plus longtemps que ce que l'on croyait ?
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 23 Juin - 0:17


A l'instant où Keikoku se prononça, Juubei se figea. Il resta ainsi immobile sans savoir que faire, coincé, acculé, par le regard inquisiteur de son ami qu'il ne voulait pas voir comme un adversaire. S'il mettait ce sujet sur le tapis, ce n'était pas innocemment. Le Taisho était au courant de quelque chose et il faisait pression sur son Taisa dans il ignorait quel but. Mentir, sinon enfoncer ce dernier dans la mouise où il était dorénavant, le condamnerait peut-être. Il doutait pour le connaître que Keikoku était le genre d'homme à sacrifier si aisément les siens, cependant la situation avait assez de gravité pour que Juubei encoure une peine plus ou moins grave. Celui-ci, son regard rivé vers son supérieur, révéla ses mâchoires serrées au moment même où il basculait tout doucement vers la vérité. Finalement, celle-ci sortit de ses lèvres, entre ses dents, étouffée telle un râle d'enfant :

"Je l'aime, Keikoku. Et pour cela, je ferai toujours en sorte que notre armée si bonne ne touche pas à un de ses cheveux. Même si je le devine, je ne sais rien de ce qu'elle a fait, ni rien de ce qu'elle fuit. Malgré tout cela et tout ce qu'elle peut représenter dans le coeur de Kenshu, elle est et restera l'étincelle qui fera battre le mien."

Et ce fut tout. Juubei resta ainsi, la mine sombre, le regard tout autant, planté dans les lunettes aux verres presque opaques de son ami dans l'attente d'un quelconque jugement de sa part. Sous un silence terriblement écrasant.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kuhoko Keikoku

avatar

Taisho

Messages : 161
Date d'inscription : 24/09/2015

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Mar 28 Juin - 14:14

Il s'attendait à une information croustillante, mais pas à ce genre de choses. Ainsi quelqu'un faisait battre le cœur de Juubei, si cette information était quelque chose d'heureux, la situation l'était moins, certainement du fait que la demoiselle était une criminelle. Il semblerait donc que le destin ne veuille lui-même pas voir de mariage heureux et fait d'amour. Keikoku c'était toujours demandé s'il n'avait pas mieux valut pour lui qu'il se rende compte de ce qu'était sa femme avant de se marier avec, mais en voyant la situation dans laquelle pouvait se trouver son ami il n'en était plus du tout sûr à présent.

Que répondre à cela ? Déjà le Taisho soupira, un soupire, triste certainement, mais qui sentait la résignation. Décidément tout ceci n'allait pas être simple, déjà que commander quelqu'un sous le manteau et l'envoyer, peut-être, à la mort face à une organisation inconnue et meurtrière, ce n'était pas facile. Mais à présent il savait ce qui lui couterait de le faire si cela se passait mal. Enfin bon, il avait le choix, mais cela restait la meilleure solution et puis elle ne serait pas seule pour le coup. Du coup maintenant qu'il y pensait il songea à mettre Juu-kun dans la confidence. Après tout c'était certainement la personne en qui il avait le plus confiance, c'était peut-être pour cela qu'il ne voulait pas le faire. Tout dépendrais de la suite en réalité.

De plus, son ami ne pourrait pas le renseigner d'avantage sur elle. Elle faisait donc partie d'une ribambelle de gens à présent qu'il ne pourrait pas percer totalement à jour et il n'aimait pas ça, pas du tout. Il n'était pas taillé pour autre chose que pour le combat et dans des phases plus délicate il avait besoin de ce genre d'information, car il n'était pas homme à faire lever les foules non plus, il avait besoin de points de pressions, de savoir, de secrets. Aujourd'hui il n'aurait rien de tout cela.

Merci pour ta franchise Juubei-kun et j'espère que ton histoire se finira bien. Sache qu'elle ne risque pas grand-chose, elle est trop douée et j'ai rien contre quelqu'un qui s'occupe des mauvaises herbes.

Keikoku fini donc par offrir un sourire à son ami tout en finissant de ranger ses dossiers encore sur la petite table, la réunion touchait à sa fin, Keikoku n'avait pas grand-chose à rajouter, il ne voulait pas en demander plus à Juubei, peut importe qu'il lui cache ou non quelque chose, il n'en avait plus l'utilité à présent.

Tu peux disposer Juubei-kun, si tu le désires.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei) Jeu 14 Juil - 19:43


Demeurant figé dans sa peur, Juubei n'osait plus bouger sous le regard de Keikoku et ne put que s'imaginer le pire alors que son supérieur soupirait tristement. Le Taisho s’apprêtait-il à renvoyer un ami de l'armée ? A lui demander le seppuku ? Son coeur tendre avait du beaucoup le décevoir... A présent qu'il avait révélé sa faute, qu'il avait avoué qu'il avait menti à toute l'armée, il attendait avec une angoisse certaine sa punissions voire sa condamnation. Mais rien ne vint, juste les paroles rassurantes d'un ami de longue date. Si bien qu'il en fut abasourdi. Voyant là un moyen de s'extraire de cette affaire, qui lui donnait presque envie de tuer sa terrible affection pour Inuko par pure lâcheté tant il était dans une position inconfortable, il hocha la tête lorsque Keikoku lui permit de le quitter. s'inclina et se rua presque à la porte de peur que le taisho revienne sur sa décision, ou bien celle-ci attendrait véritablement son retour de mission ?

Sa pression s'envola dès lors que le guerrier vit le ciel chargé de nuages de Kenshu et qu'il devina tout à coup une nouvelle dimension de la tristesse du soupire de Keikoku: Aya. La femme de son ami que ce dernier avait du tuer avait reparu dans ce soupire comme un échos du passé et avait soudainement balayé tout le soucis que Juubei se créait sur les sentiments qu'il vouait à Inuko. Son ami, pourtant plus jeune que lui, avait déjà arpenté ces voies mornes et désabusées.

[Fin du sujet]


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei)

Revenir en haut Aller en bas
 

Croisement d'information. (Pv Suzue Aiko et Shigeru Juubei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Suzue Aiko
» Shigeru Juubei
» Serons-nous des exclus de la Société de l'Information ?
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Information journalistique ou propagande éléctorale?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
....La Sérénissime..