AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Mer 27 Jan - 19:48

Riku avait passé une partie de sa nuit à prier Gekigami, non pas pour qu'il réveille les gens endormis, mais pour qu'il lui accorde son voyage. La jeune femme ne comprenait pas ce qui était arrivé, pourquoi les Yokaïs avaient-ils attaqués? Pourquoi les gens s'étaient soudainement endormis? Etait-ce vraiment la faute des Yokaïs? Tant de gens étaient venus au temple prié pour les leurs et supplié le Jushoku et sa Miko de leur venir en aide. Tant de gens souffraient de ses attaques, ils avaient peur d'êtres les prochains et Riku les comprenaient. Hélas elle ne pouvait pas faire grand chose, elle avait pour apaiser un peu les gens, exécuter quelques danses et fait quelques prières, en vain. Le Jushoku avait annoncé son prochain départ, c'était une habitude qu'il avait de disparaître pendant quelques temps sans dire où il se rendait. Riku elle quand cela arrivait gardait le temple avec sa mère, mais Akiko était endormit et les gens semblaient venir de moins en moins au temple. la jeune femme préférée croire que c'était parce qu'ils restaient chez eux pour veiller sur les endormis.

Impuissante face à ce mal Riku avait longtemps réfléchi, priait les Kamis ne suffisisait pas, il fallait chercher l'origine de ce mal et ce n'était pas ici dans le temple qu'elle trouverait des réponses. Elle était convaincu que les seigneurs avait envoyé des gens pour enquéter, peut-être même qu'ils avaient un début de piste, mais elle si elle restait ici n'aurait pas de réponse. Demander un entretien avec un seigneur était exclu, ils avaient bien souvent trop à faire et pas de temps à accorder à une simple Miko, mais la famille Abe no, cette célébre famille d'Onmyoji pourrait peut-être l'éclairer, elle avait entendu dire par un soldat venu prié pour le reveil de son ami que la jeune Miwako avait témoigné au conseil, le plus simple serrait de la rencontré et de lui demander des réponses.

Riku avait donc prié Gekigami avant d'entreprendre son voyage, la famille résidait à Geki la capitale, si elle avait bonne mémoire cette dernière était à plus ou moins vingt jours de marche, hors elle n'avait pas vraiment le temps de se balader, à cheval le voyage aller ne lui prendrait que la demi-journée, une fois sur place et Miwako rencontrée elle aviserait pour le retour. Une fois sa prière achevée Riku pris son arc et son carquois, quelques herbes médicinales, un peu d'argent pour une potentielle nuit en ville, sella son cheval et se mit en route avec l'aube qui se levait.

Le voyage ne fut pas pénible, Riku alterner les allures de sa monture pour ne pas l'épuiser inutilement, mais éviter de s'arrêter pour ne pas perdre de temps, durant le trajet elle put admirer le paysage qui défilait sous ses yeux et elle sentie l'excitation la gagner à l'idée d'aller à la capitale, elle y était allée quelquefois avec sa mère pour des mariages ou des baptêmes, mais elle n'avait jamais vraiment pris le temps de visiter la ville, elle se promit de le faire si elle n'avait pas le temps de rentrer au temple avant la nuit.

Après tout, rester en ville me permettra d'en apprendre peut-être plus.

Quand enfin Riku arriva en ville, le soleil était déjà bien haut dans le ciel, les gens allaient et venaient tout à leurs occupations, tandis que les soldats, rigides surveillé étroitement les lieux, cela n'avait rien d'étonnant vu les derniers événements. Descendant de cheval Riku parcourue les rues tout en tenant sa monture par la bride, heureusement elle savait ou ce situé la demeure des Abe no, elles ne les avaient jamais rencontrés personnellement, mais sa mère lors de l'une de leurs venus lui avait montré la maison où ils vivaient et Riku la remercia mentalement, elle attacha son cheval à l'un des anneaux disponibles et avança jusqu'à la porte d'entrée. Une servante vient lui ouvrir, Riku lui adressa un grand sourire plein d'entrain et se présenta.

"-Bonjour, je suis la Miko Akatsuki Riku et je souhaiterai m'entretenir avec Mademoiselle Miwako au sujet des derniers événements si elle le permet."

Pas besoin d'en dire davantage à une servante, elle avait déjà donné son nom et la raison de sa présence, elle espérait juste que l'Onmyouji serait présente et aurait un peu de temps à lui accorder. Si elle acceptée Riku savait qu'il lui faudrait aller droit au but et rester calme, pas question de laisser sa nature extravertie menait la danse, sa mère l'avait souvent sermonnée à ce propos, quand on paraissait trop excité les gens avaient tendance à être exaspéré et la jeune femme ne pouvait pas se permettre de fâcher l'Abe no, elle avait absolument besoin de réponse. Autant sur cette soudaine attaque de Yokaïs, que sur cette épidémie de gens sombrant dans le sommeil. Peut-être même que Miwako serait en mesure de lui dire comment réveiller les gens. Riku inspira un bon coup pour se calmer et pénétra dans la demeure à la suite de la servante. Cette dernière lui demanda de patienter dans une pièce et Riku en profita pour s'asseoir et mettre de l'ordre dans ses idées en attendant la venue de l'Onmyouji.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...


Dernière édition par Akatsuki Riku le Dim 28 Mai - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Ven 6 Mai - 0:51

Quelques jours s’étaient passés depuis le conseil et Miwako sentait toujours une certaine frustration. Les décisions prises par le conseil ne lui plaisaient pas du tout. Elles les trouvaient même stupides. Cacher la guerre divine pourquoi faire ? Leurs kamis n’étaient pas parfaits, ils pouvaient s’apprécier ou se détester, être corrompus et même mourir. Leurs histoires étaient complexes et révélaient nombre de conflit entre les nombreuses entités, en quoi cette guerre était différente ?

La jeune femme se frotta les yeux au-dessus du parchemin. Elle lisait depuis plusieurs heures à la recherche d’indice pour régler leurs problèmes actuels et son esprit commençait à vagabonder. La grande différence résidait en ça, les autres conflits n’étaient plus que des histoires sur du papier, alors que celui-ci ils, le vivaient et qu’une partie de la population en mourrait.  La demoiselle devait donc retrouver sa concentration pour trouver le moyen de fermer cette faille.  Le conseil devait avoir pris la bonne décision, pour que le peuple reste calme fit mentalement Miwako pour essayer de se persuader, afin de pouvoir lire.
Cette réponse ne suffisait cependant pas à calmer l’onmyouji, elle restait persuadée que la vérité eut été préférable. Au lieu d’une fois encore accusé les yokais, qui étaient pourtant des victimes, tout comme les hommes. Cette injustice la fit se perdre encore quelques fois de ses pensées au cours de la lecture, à son plus grand agacement. Miwako se retrouver donc en colère à cause e sa frustration et parce qu’elle ne parvenait pas à la maîtriser. La demoiselle était bien dans un cercle vicieux.
Une servante vint se présenter devant sa porte et lui annonça qu’une miko venait la voir, pour parler des évènements. La religieuse fut surprise, car aucune visite de ce genre n’était prévue à son programme. L’aîné de sœur Abe no ordonna à sa servante d’installer l’invitée dans le salon prévu à cet effet. Vu la période difficile, les Abe no recevait toutes les personnes se présentant à leur demeure et souhaitant avoir une conversation sur ce qui se passait.

Miwako enfila rapidement sa tenue de miko. En effet, elle n’avait pas prévu de sortir et travaillait dans un kimono plus confortable. Après un coup d’œil pour vérifier qu’elle était bien présentable, la demoiselle fila vers le salon. Elle décida de laisser Onji et Hono dans le jardin, nul besoin de les déranger.  Il n’y avait plus aucune trace de frustration ou de colère sur ses traits, mais de la curiosité, mêlée à une certaine excitation : Peut-être que son invité surprise allait lui donner de nouveaux éléments dans leurs enquêtes. Certes Miwako ne connaissait pas le nom de sa future interlocutrice, mais c’était une religieuse. Les Kami lui avaient peut être transmis un message ?

L’onmyouji s’annonça avant de rentrer dans la pièce comme l’exigeait la tradition. La jeune femme découvrit une table déjà pourvue d’accompagnement et de boisson. Les servants des Abe no avaient l’habitude des visites impromptus, le service était donc aussi rapide qu’efficace.

« Excusez mon air peu présentable et l’attente Akatsuki-san, je fais un bien piètre hôte. »

Fit doucement Miwako en s’installent à la table face à son invitée. La religieuse avait bien vu face à son miroir les cernes présents sur son visage. La formule de politesse qu’elle employait ne lui semblait donc pas de trop.

« Vous vouliez me voir à quel sujet précisément ? »


Rajouta l’onmyouji avec un regard curieux et un brin excité.



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Jeu 12 Mai - 14:41

Assise devant une table que des servant vinrent garnirent Riku continuait à mettre de l'ordre dans ses idées, hésitant entre l'ordre d'importance de ces nombreuses questions. Toutes étaient importantes à ses yeux, mais elle devait décider de celle qui méritait d'être posé en premier. L'origine de ce mal ? L'implication des Yokais ? Ou la manière de réveiller les endormis ? Se mordillent distraitement le doigt Riku sentait qu'elle s'énervait. Pas contre ses hôtes qui avaient la gentillesse de l'accueillir, ni même à cause de l'attente, après tout, les Abe no prenait la peine de lui accorder du temps, elle se devait donc d'être patiente, de plus ils devaient être très demandés en ces temps troublé, alors elle ne devait pas s'impatienter si elle, elle devait attendre qu'ils soient disponibles, elle attendrait le temps qu'il faudrait. Riku s'énervait de ne pas avoir de réponses, autant à ses questions, qu'à son incapacité à mettre des priorités dans ses demandes. 

Se mordant l'intérieur de la joue, la douleur qui suivie eu le mérite de la calmer et elle soupira comme soulager. Céder à la panique ou à ses émotions n'étaient jamais bon. Elle ferma donc les yeux et se concentra sur sa respiration, il était primordial qu'elle reste calme et maîtresse d'elle-même. Au prix de longues minutes et de patience elle parvint à reprendre contenance et à se détendre, pourtant quand l'Omnyouji s'annonça, son travail fut réduit à néant. Les questions se mirent à se bousculer dans sa tête et ses mains jointes tremblait alors que le doute la gagner. « Et si finalement Miwako n'avait pas de réponse ? Pire si je l'ennuyai pour rien ?... »

Une jeune et élégante jeune femme entra dans la pièce en tenue de Miko, Riku ne put s'empêcher de la contemplait quelques secondes, de longs cheveux noirs, des yeux marron presque noirs sous lequel quelques cernes apparaissaient, sûrement à cause d'un manque de sommeil dû aux derniers événement, une peau jaunâtre sur ses mains et un visage blanc. Loin d'être choqué de cela Riku ne s'attarda pas, après tout l'Omnyouji devait passer beaucoup de temps sur la route et si elle portait un chapeau il était logique que son visage seul soit épargné par les rayons du soleil. L'Abe no à peine entré s'adressa directement à elle.

« Excusez mon air peu présentable et l’attente Akatsuki-san, je fais un bien piètre hôte."

_Je vous en prie Abe no-sama , c'est à moi de m'excuser de vous déranger en cette période troublée.

Riku s'inclina respectueusement tout en prononçant sa phrase, quoi de plus normal devant cette Omyouji aussi célèbre qu'elle admirait à travers les récit qu'on fessait de ses exploits ? Enfin elle avait la chance de la rencontrer en personne et si l'heure n'avait pas été aussi grave elle aurait même pu sauter partout tellement elle était heureuse. Cependant, Miwako poursuivit visiblement curieuse.

« Vous vouliez me voir à quel sujet précisément ?"

Riku se redressa alors et son regard se fit plus grave, enfin elle allait être fixée, elle n'avait pas l'intention de tourner autour du pot, préfèrent de toute manière la franchise, mais la personne à qui elle s'adressait avait droit à beaucoup de respect, elle devait donc faire attention à la manière de présenter les choses.

-Je suis comme beaucoup en quête de réponse sur les derniers événements, je suis venue vous déranger dans le but de pouvoir me rendre utile envers tous ceux qui en ont besoin.

Soupirant distraitement, car elle ne savait toujours pas par ou commencer Riku préféra faire cour tout en expliquant plus précisément la raison de sa venue, au fur et à mesure que les mots franchissaient ses lèvres sa voix se faisait plus assuré.

-Beaucoup de gens ont sombré dans le sommeil, j'espérais pouvoir en apprendre plus sur l'origine de ce mal. Le peuple accuse à tord les Yokais, car ses derniers ont attaqué des villes, mais je ne crois pas en cette théorie.Je crois plutot qu'ils sont manipulés Dit-elle avant de laisser quelques secondes s'écouler. Quand elle reprit ses paroles étaient plus mesurées, plus calme, mais aussi empreinte de tristesse.

-Vous-étes le lien entre les hommes et les Yokais Abe no-sama, je vous en supplie, si vous aviez ne serait-ce qu'un début de piste à exploiter que vous pouvez m'expliquer, je voudrais trouver le moyen de disculper les yokais ainsi que de sauver les endormis. Seul je n'y arriverai pas.

Pleine d'espoir la Miko plongeât son regard dans celui de son interlocutrice en quête de réponses, elle espérait cependant avoir été assez claire, sans devenir impolie, elle ne craignait pas contre de clamer haut et fort que les Yokais n'étaient pas responsables de tous les maux, peut-être avaient-ils une bonne raison d'attaquer, à moins qu'ils n'aient été manipulés. C'étaient d'ailleurs cette théorie qu'il lui paraissait le plus probable. Toute sa courte vie elle avait cru en la bontée présente en chaque être vivant, elle ne changerait pas d'avis sur ce point dut-elle affronter Yokuni tout entier.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Dim 15 Mai - 9:13

Miwako s’inclina comme l’exigeait l’étiquette, mais elle avait un sourire attendri. Le respect de la  miko envers sa personne était sincère et l’onmyouji en était touchée.  Chacune des marques de gratitude qu’elle recevait lui faisait chaud au cœur et comme à chaque fois, l’héritière de la famille ne s’en sentait pas digne.

« Aucun Abe no ne mériterait sa fonction d’onmyouji si nos portes se trouvaient closes lors d’un tel moment.»

Le sourire s’effaça pour laisser  la place à un visage plus sérieux et attentif. Miwako fut surprise des paroles de l’autre religieuse. Son interlocutrice était tellement proche de la vérité, alors qu’elle n’avait aucune information. Si la miko avait eu plus d’indice elle ne se serait pas rendue ici en quête de réponse. Un doux sourire se traça sur les lèvres de la religieuse, il était si rare de croiser quelqu’un partageant son point de vue sur les yokais. L’onmyouji était respectée car elle faisait du bon travail, sa philosophie n’était cependant pas la plus rependue et plus d’un se moquait du lien qu’elle désirait établir.

« Je ne laisserais aucune âme ayant votre volonté de côté, soyez en assurée Akatsuki-san.»

Lui répondit Miwako en soutenant le regard de la demoiselle. La brune aimait ce qu’elle voyait, la conviction, la droiture et la détermination de la rouquine. Autant de qualités aux yeux de l’onmyouji qui pouvaient être utile en ce temps de crise. La miko semblait aussi avoir un bon instinct ou une bonne intuition, au vu de ce qu’elle racontait. Il lui manquait de l’expérience pour mener ses enquêtes, mais il n’était pas trop tard pour apprendre.
La demoiselle vit que la théière était sur la table, mais les gobelets vides. Elle s’empara alors de l’objet pour servir son invité. La jeune femme réfléchissait à ses prochains mots. Il était difficile de tenir sa parole auprès du conseil et du clan, tout en restant honnête avec son interlocutrice qui le méritait.

« Vous avez dû rater les messagers de peu. Le conseil a statué sur le sujet il n’y a pas longtemps et a envoyé un communiqué sur les évènements récents, pour ne pas laisser la population dans le noir. »

Le ton de voix de la jeune femme était calme et elle posa la tasse de son invitée devant cette dernière.

« A cause de cette version officielle, je n’ai pas le droit de tout raconter et pour être franche avec vous, je ne l’aime pas. On ne peut pas dire qu’elle soit un mensonge, mais elle ne raconte pas tout non plus. C’est une version publique faite par des politiciens. »

Conclut la religieuse d’un ton un peu sec. Cette décision ne lui plaisait pas et cela se voyait. Miwako n’aimait pas la politique pour cela, c’était beaucoup trop tordu à son goût.

« Je vais tout de même vous la donner. La version officielle est que les yokais ont ouvert une faille vers le yomi, apportant les malheurs qui nous frappe. »

Amère, cette décision la laissait vraiment amère. Miwako ne savait pas ce qui l’agaçait le plus, que le conseil est voté cette décision, ou qu’elle est été émise par une personne qu’elle respectait beaucoup. La kannushi avait émis cette idée pour protéger la perfection des Kamis, qui n’en avaient pas franchement besoin. L’onmyouji était déçu par cette invention de l’incarnation divine, qui jusque-là c’était comporté de façon admirable.

« Je vous conseillerais cependant d’écouter votre instinct et de suivre vos convictions. »

Rajouta la demoiselle avec un grand sourire de connivence.

« D’ailleurs, pourquoi êtes-vous persuadée qu’ils sont innocents ? »



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D


Dernière édition par Kenshu Miwako le Jeu 2 Juin - 1:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Mar 17 Mai - 17:01

Riku écouta les paroles de l'Onmyouji avec attention, consciente que sa voix était porteuse de sagesse. Elle eut un grand sourire quand cette dernière lui assura son soutien, enfin quelqu'un semblait partageait son point de vue, les choses allaient s'arranger elle n'en doutait plus. Miwako commença alors à leur servir le thé avant de poursuivre, répondant enfin à ses questions. Ainsi un communiquer avait été envoyé à travers le pays pour informer les gens de ce qu'il se passait? Peut-être qu'elle aurait dû attendre un jour de plus avant de venir trouver les Abe no, là elle avait l'impression de passer pour une enfant impatiente, tant pis, elle ne pouvait défaire le passé et de toute manière l'Onmyouji  poursuivait.

Riku fronça les sourcils, quand la nouvelle tomba. Les politiciens aurait arrangé la vérité ? Dans quel but ? Éviter la panique ? Probable, mais alors que cachait la version officielle ? Quelque chose de terrible, assurément. Prenant sa tâche fraîchement posé devant elle, Riku but une gorgée de thé avec délice avant de reposer la tasse. Elle comprenait parfaitement que Miwako ne puisse rien lui dire, après tout qui était elle, elle petite Miko insignifiante pour pouvoir exiger la vérité ? Elle n'était pas la personne la plus qualifiée pour aider son clan, sinon on l'aurait fait demander, mais peut-être qu'elle pouvait se rendre utile autrement en cherchant des réponses part elle-même.

-Je vois... Je comprends que vous ne puissiez rien me dire, cela ne fait rien. Je devrais donc me contentait donc de la version officielle. 

Le ton un peu sec qu'employa son hôte rendit tout de même Riku septique, pour que l'Abe no ne soit pas d'accord avec le conseil c'était sûrement parce qu'elle jugeait que les gens devaient savoir pour leur sécurité, aussi son ton à elle avait été plus doux, plus résigné, elle ne pouvait se permettre d'insister, par respect pour cette grande religieuse qu'elle admirait. Elle baissa les yeux un peu déçu, mais les releva vivement quand Miwako repris, lui offrant la version officielle de son plein gré. Ainsi c'était bien un phénomène grave, pas étonnant que les dirigeant est voulu garder le silence, le peuple aurait pris peur et aurait jugé hâtivement. Elle ne put donc retenir le fond de sa pensée.

-C'est horrible ! Qu'est ce qui a pu pousser les Yokais à faire une telle chose ? Ils se condamnent eux-mêmes auprès des humains ! 

La religieuse ferma les yeux quelques secondes afin de réfléchir un peu plus, tout cela lui semblait étrange à elle qui était persuadée que les Yokaïs n'étaient pas si mauvais, cependant elle ne put se pencher plus sur la question, Miwako lui conseillant de suivre son instinct. L'Onmyouji  aurait-elle omit certains détails ? Possible, mais Riku ne s'en formalisa pas, elle en avait déjà appris beaucoup, plus que la majorité du peuple et de toute manière elle ne comptait pas divulguer ce qu'elle venait d'apprendre. Rouvrant les yeux elle sourit à son tour, heureuse d'être venue et d'avoir été encourageait à suivre ce en quoi elle croyait. Elle finirait bien par comprendre ce qui se passait tôt ou tard. 

- Merci de vos conseils avisés Abe no-sama. 

La question qui suivie la surpris tout de même, mais elle n'eut pas besoin de réfléchir avant de donner sa réponse d'un ton enjoué.

-Tout être vivant possède du bon en lui, il ne dépend que de ses choix de faire le bien ou le mal, alors ce n'est pas parce qu'un individu à emprunter le mauvais chemin qu'il faut catalogueur toute une espèce.

Riku eut un petit rire et but une nouvelle gorgée de thé avant de poursuivre

-Et puis si l'on regarde bien, les humains se pensent les seuls être digne de vivre en Yokuni, les seuls dignes des faveurs des Kamis, mais les Yokaïs ont droit aux même égard, après tout leur race n'est-elle pas plus ancienne que la nôtre ? Il est possible que ce soit les humains qui aient involontairement provoqué la colère des Yokaïs.

Son regard devient alors plus triste tandis qu'elle continuait un peu absorbé dans sa propre réflexion.

-Nous les humains nous sommes installés sur ces terres comme si elles étaient nôtre, sans se demander si notre action ne priverait pas les Yokaïs de ressources. Nous les chassons depuis lors sans même essayer de les comprendre, ou de vivre avec eux en paix. Pourtant, ils n'avaient jamais attaqué ainsi, alors pourquoi d'un seul coup auraient-ils décidaient de nous détruire ? Aurions-nous fâché l'un de leurs leader pour qu'ils en arrivent à ouvrir une faille ?Ou pire un...

S'interrompant brusquement la petite Miko réalisa que tout en parlant elle s'était mise à faire des allers retours dans la petite pièce. A quel moment avait elle osée se lever et ignorait son hôte ? Qu'elle impolie elle faisait, joignant ses mains faces à l'Onmyouji  elle s'empressa de s'incliner tout en se confondant en excuse.

-Pardonnez mon comportement grossier Abe no-sama... Je ne suis qu'une impolie. Loin de moi l'idée de vous manquer de respect. J'ai malheureusement un don pour oublier le reste quand je réfléchie trop...

Rouge de honte Riku releva les yeux vers son interlocutrice, espérant qu'elle ne lui en voudrait pas. Elle conservait cependant un petit sourire mi-désolé à l'attention de l'Onmyouji , mi-amusé envers sa propre bêtise.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Jeu 2 Juin - 1:21

Daiki l’aurait probablement réprimandé s’il avait entendu. Elle ne trahissait pas la version officielle, puisqu’elle n’ajoutait rien, toutefois Miwako affichait son désaccord. La position de la famille devait cependant être claire, en accord avec les décisions du conseil et soutenir cette dernière de manière inconditionnelle.  D’après le chef de leur famille, il fallait montrer l’unité des figures importantes du clan en ce moment. En affichant de manière honnête sa frustration, elle contrevenait ainsi aux ordres de son chef de famille, elle fissurait ce beau bloque.
L’onmyouji ne pouvait cependant pas aller contre son honnêteté, surtout face à une personne comme Riku, qui ne voulait pas seulement être aidé, mais qui voulait participer. Les volontaires n’étaient que trop rare et les orienter uniquement vers une fausse piste serait de l’énergie perdue. Ils avaient besoin de gens pour enquêter dans la bonne direction, surtout qu’ils n’avaient toujours pas avancé depuis sa découverte. Ils n’avaient pas le luxe de se permettre une telle perte.

Heureusement, son interlocutrice ne se vexa pas des maigres et incomplètes informations données. La miko semblait même ravie et commençait déjà à travailler dessus. C’était un enthousiasme plaisant à voir. Son énergie avait quelque chose de revigorant, surtout pour l’onmyouji dont les heures de sommeil avait réduit drastiquement. Son interlocutrice était plus âgée que la futur chef des Abe no, la demoiselle pensait cependant avoir à faire à une personne plus jeune.

« Ne vous inquiétez pas. »

On ne pouvait pas lui reprocher de s’investir

« Je partage une partie de votre opinion sur les yokais. Dommage que l’on soit trop peu et que les notre se laissent plus dominer par la peur, que la raison.  Enfin, nous avons quelques différences dans les nuances au vu de vos propos. Pour chacune de ses différences, nous pourrions en débattre pendant des heures.»

Un sourire sincère traversa le visage, sincèrement heureuse de croiser une compatriote pensant un peu comme elle.  C’était une minorité et chacune de ces rencontres là en devenait d’autant plus précieuse.

« Je pense que cela serait enrichissant, mais ça nous éloignerait de la raison de votre présence ici.  Et vu la période, nous pourrions conserver pour une prochaine rencontre, lorsqu’il y aura moins d’urgence.»


Conclus doucement la brune. La miko était un soupçon naïve dans ses propos  et il était visible qu’elle n’avait jamais dû régler un conflit entre humain et yokai. L’ignorance n’était cependant pas un crime et n’empêchait pas d’avoir une conversation intéressante.  L’onmyouji était ouverte au sujet, il ne fallait pas s’y tromper, mais la rouquine n’était pas venue simplement prendre une tasse de thé, pour discuter sur des notions délicates tel que la définition du bien et du mal ou la relation entre les yokai ou les humains, déjà bien complexe à l’origine, mais que l’esclavage d’après la guerre écarlate n’avait pas facilité.

« Et malheureusement pour bâtir un argumentaire ou commencer une enquête, c’est trop maigre. »

L’onmyoji prit une petite gorgée avant de poursuivre son explication. La Miko en face d’elle voulait les aider, autant essayer de bien l’orienter, pour qu’elle ne s’éparpille pas.

« L’instinct et les convictions sont à la fois de précieux alliés lors d’une enquête, mais aussi nos pires ennemis. Ce sont eux qui peuvent détourner les regards d’évidences qui ne nous plaisent pas. Paradoxalement, ils peuvent se révéler aussi nos meilleurs alliés. Lorsque l’on veut trouver l’origine d’un trouble, il est important d’essayer d’être le plus neutre possible, afin de pouvoir analyser tous les éléments présents, pour résoudre l’énigme. »

Miwako s’interrompit. A force de discourir ainsi, elle finirait par perdre son interlocutrice. Une autre solution pour avancer germa dans son esprit, aussi la jeune femme demanda.

« Par exemple, avec ce que je viens de vous apprendre, que pourriez-vous déduire ? Quel élément pourrait vous chagriner quant au fait que ce ne soit pas les yokais, les véritables instigateurs ? A contrario, quels éléments pourraient renforcer l’évidence de leur culpabilité ? »



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Ven 3 Juin - 10:49

Parler avec Miwako était bien différent de ce à quoi elle s'attendait, mais ca ne rendait la discutions que plus agréable malgré l'urgence. Pour la première fois Riku tomber sur une personne capable d'écouter et comprendre les gens afin de les guider au mieux. Oh ! Les gens du temple étaient tous très investis dans leur travail, mais ils leur manquaient un petit quelque chose, ce petit truc qui fait que quand l'autre s'adresse à nous, on ne être que persuader que tout s'arrangera.

Riku fut ravi d'apprendre qu'enfin une autre personne qu'elle croyait en la possible entente entre humains et yokaï. Leurs avis resté différents sur certain point cependant, ca piqua la curiosité de la miko qui eut envie de poursuivre le sujet, mais L'Abe-no la ramena sur terre, ce genre de débats ne pouvait avoir lieu que durant une phase plus tranquille, ce n'était clairement pas le moment. Notant dans sa tête une prochaine rencontre avec l'Onmyouji Riku souri avant de se re-concentrer sur l'urgence actuelle.

Miwako commença à lui expliquer de quel façons raisonner pour se rapprocher de la vérité, avec le plus de justesse, la méthode n'était pas infaillible, mais elle permettait de faire un sacré tri parmi les différentes pistes . Écouter son instinct et ses convictions, c'est ainsi que la miko avait toujours vécu et voilà que l'onmyouji lui parlait de s'en méfiait, que ca pouvait être a double tranchant.

-Donc, il faut éviter de sauter aux conclusions hâtives et prendre du recul pour mieux juger....

Un peu perdu Riku se gratta la tête pas sûr d'avoir bien saisie, heureusement pour elle son interlocutrice devait avoir l'habitude de devoir simplifier les choses, elle choisie pour sujet celui de la faille et des Yokaïs et lui demanda de l'analyser d'une manière aussi neutre que possible. Riku ferma les yeux pour se concentrer oubliant son thé. Répondre à Miwako était plus compliqué qu'il n'y paraissait, elle devait traiter chaque question indépendamment pour commencer.

« Quel élément pourrait vous chagriner quant au fait que ce ne soit pas les yokais, les véritables instigateurs ? »

-Deux choses me chagrine. Premièrement, le fait qu'ils se soient arrêté subitement dans leurs attaquent. Si ils étaient venu pour détruire, ils auraient sûrement combattu jusqu'au dernier. Deuxièmement, certains Yokaïs ont beau être puisant je ne pense pas qu'ils aient pus plongé des gens dans le sommeil, surtout pas des gens extérieur aux batailles. Sans parler de cette grande lumière qui nous a éblouie.

« A contrario, quels éléments pourraient renforcer l’évidence de leur culpabilité ? »
Cette question était encore plus délicate à aborder pour Riku, ca remettait en cause le fondement même de son existence, elle pris le temps de réfléchir, elle ne pouvait pas répondre n'importe quoi sous prétexte qu'elle n'y croyait simplement pas, Miwako lui donnait une chance de les aider, elle devait y mettre du siens, quitte a enfermé ses principes dans un recoin de son esprit pour rester objective.

-Je dois avouer que cette question est plus délicate pour moi. Mais si je laisse mes convictions de côtés, je dois bien avouer qu'ils étaient bien organisés, une telle force si bien repartie à travers Yokuni prouvent bien que les Yokaïs étaient venus pour nous détruire, impliquant des innocents dans le conflit. Ils n'ont donc pas agi à la légère, ce genre d'attaque ce prépare bien à l'avance. Hors si j'exclue la théorie d'une manipulation ca prouve qu'ils y ont réfléchi pour mettre le pays a feu et a sang.

Elle se répétait un peu, mais bon, elle n'avait malheureusement pas mieux à proposer, elle était néanmoins curieuse de connaître le point de vue de l'Abe-no sur ses propres questions.  Avec un petit sourire elle conclut.

-Je suppose que vous demandez votre raisonnement sûr le sujet est exclus, ca irait sûrement à l'encontre de la décision du conseil.

Elle était un peu déçue de ne pas savoir, mais elle ne pouvait se résoudre à en vouloir à son Hôte, cette dernière l'avait suffisamment bien aiguillé, il serait malpolie d'insister sûr le sujet. Le mieux à présent était d'explorer les deux pistes afin d'éliminer celle qui se révélerait fausse. Dans son cas Riku choisirait de commencer par prouver que les Yokais n'étaient pas les investigateurs, c'était ce qui lui semblait le moins probable et tant que cette théorie ne serait pas démontée ou affirmé elle ne pourrait pas être plus objective. Elle avait besoin de plus d'information pour poursuivre, visiter les lieux des attaques étaient la meilleure chose à faire vu qu'il était peu probable qu'on lui accorde de lire les rapports sur les attaquent Yokais de Kenshu. 

-Merci de vos précieux conseil Abe-no sama, je sais à présent comment procéder.

Riku s’inclina une nouvelle fois avant de reprendre sa tasse de thé, elle n'allait pas la laisser à moitié pleine tout de même, ca aussi ca serait impolie, surtout que le thé des Abe-no était excellent, elle n'avait pas l'occasion d'en boire d'aussi bon bien souvent.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Ven 17 Juin - 20:02

Miwako hocha positivement la tête pour montrer à son interlocutrice qu’elle avait bien compris une partie ses propos. Prendre du recul, conserver son sang-froid pour réfléchir et agir. C’était des qualités nécessaires pour qui voulait se lancer dans ce genre d’enquête. Il y avait cependant une nuance importante que la rouquine semblait avoir loupée.

« C’est cela, sauf que juger est probablement fort comme terme. Ce serait plutôt pour poser des conjectures afin d’orienter son enquête. Le jugement, c’est se faire une opinion, qui est en générale difficile à changer et peut conduire à l’ignorance d’indices pourtant cruciaux. Construire une hypothèse, c’est admettre que l’on prend un chemin qui peut être faux. Il nous semble à cet instant le plus probable, mais ce n’est pas obligatoirement la bonne réponse. C’est donc un élément que l’on peut bouger plus facilement, une flexibilité nécessaire dans ce genre de quête. »


Repris doucement l’onmyouji, pour essayer d’être plus claire envers la miko. Ce n’était pas toujours évident d’expliquer une démarche intellectuelle, un état d’esprit. Miwako l’avait depuis des années, ayant été éduqué pour avoir cette attitude, afin de démêler les noeuds d’histoire souvent complexes. L’onmyouji savait que ce comportement n’était pas le plus partagé par les gens de son clan, aussi devait-elle trouver les bons mots, pour expliquer correctement des notions peu intuitives.

« Trouver une vérité est souvent un parcours retors, construire des hypothèses est nécessaire pour pouvoir avancer. Il est tout aussi important de savoir s’en débarrasser s’il arrive des éléments contradictoires avec cette dernière ou les garder si elles sont confirmées. La réalité n’est jamais fausse, nos perceptions et nos réflexions si, il faut donc savoir les moduler pour n’écarter aucune indice pouvant nous conduire à la solution. »

L’onmyouji laissa la miko répondre aux questions qu’elle avait posé. Miwako ne voulait pas lui imposer son propre point de vu, mais que la religieuse lui faisant fasse, puisse développer le sien. La gardienne des deux kirins n’ajouta aucun commentaire aux réflexions de son interlocutrice et l’encouragea par une attitude bienveillante et silencieuse.
La jeune femme voulait inviter l’autre demoiselle à réfléchir à ces questions, aussi bien pour mener son enquête, que pour avoir des arguments lors de conversation. Avec un point de vu pro yokai, une discussion mal menée et mal argumentée pouvait vite mettre en mauvaise posture la personne, osant émettre une telle opinion. Heureusement pour Akatsuki son statut de religieuse la protégeait, mais en des périodes tendues comme celle-là, bien de mauvaise chose pouvait se passer.

Son aînée se révéla cependant curieuse à propos de son opinion et de sa démarche. Miwako lui fit un sourire, elle n’estimait pas qu’expliquer sa démarche était une entorse aux ordres du conseil. Il lui avait demandé de ne pas révéler la vérité. De plus les Kuges pouvaient dormir sur leurs deux oreilles, car Benihime-san était à présent introuvable. Sa source de renseignement avait disparu et la rousse n’aurait probablement pas la chance de pouvoir la rencontrer. L’onmyouji y voyait cependant un bon moyen d’illustrer ces propos dit plus tôt, aussi commença t’elle son récit.

« Je n’ai pas fait d’hypothèse sur qui, humains, yokais, kamis ou divinités déchus étaient responsables de ses actes incompréhensibles. Au début de la crise, il y avait trois questions : qu’est-ce qui se passe, qui et pourquoi. Les deux autres questions sont cependant liés à la première, sans comprendre le mal qui rongeait le clan et les fabuleuses terres de yokuni, il n’était pas possible de trouver les êtres à l’origine de ces troubles et encore moins leurs motivations. »

La religieuse reprit une petit gorgée de thé, cela permettait une pause en cas de question, mais aussi de se désaltérer un peu.

« L’hypothèse que nous avons placé à ce moment-là concernait uniquement les événements. Il y a eu des attaques de yokais dans tous les clans de yokuni, pas seulement en kenshu. Ce n'est pas dans leur nature de s'allier à une telle échelle. De petit groupes peuvent parfois attaquer un village, mais une telle cohésion, c'est presque contre nature pour une population aux intérêts aussi divers et variés que sont les ayakashis. Le flash lumineux qui les a fait fuir, ainsi que la malédiction qui l’a suivi ont aussi eu court sur toutes les terres de l’empire. Nous avons donc pris le parti que tous ces phénomènes étranges été liées, dans un plan que nous ne connaissions pas encore. L’hypothèse était là et notre enquête a révélé que cela était partiellement vrai. Les responsables de ces problèmes sont logiquement arrivés avec la compréhension de la situation.»

Conclu simplement l’onmyouji en laissant là un indice pour sa partenaire. Miwako se demandait cependant si son interlocutrice pourrait avancer. Son enquête à elle n’aurait pas été aussi loin sans l’intervention des kamis, qui l’avait judicieusement guidé.



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Mer 7 Sep - 23:19

Riku resta silencieuse durant les explications de Miwako, elle avait bien saisie le concept, mais elle manquait d'expérience et avait tendance à laisser ses convictions la guidé. Hors l'Omnyouji conseiller de ne pas se fier à un jugement, mais au contraire il fallait partir d'une hypothèse et démontrer que cette dernière était bonne... Ou mauvaise si l'on ne pouvait la confirmer. C'était une voix plus complexe à emprunter parce qu'elle demandait de laisser de côté sa propre conception de la vie, il fallait voir le monde différemment, d'une manière plus neutre. La miko s'inclina, les mains jointes avec un sourire avant de reprendre une gorgée de Thé.

-Je vous remercie Abe no-sama. Vos conseils me permettront d'avancer dans la bonne direction, aussi bien sûr cette affaire, que pour d'autres. Résoudre des énigmes ou des problèmes demande une certaine impartialité.

La petite miko fit une pause durant laquelle les paroles de sa  mère lui revinrent en mémoire, Akiko était sage et avait une façon de voir les choses que Riku retrouvait en Miwako. Une douceur bienveillante cachant une force surprenante. Car elle n'en doutait pas, l'Abe no devait être forte, ne serait-ce que mentalement.

-Vos paroles me rappellent ma mère, elle dit qu'il est difficile de voir le monde dans toute sa splendeur. Nous en voyons la surface, mais laissons de côtes les trésors cachés, car nous n'y prêtons pas attention. Pour avancer et aider le maximum d'être vivant il faut être capable de percevoir ce que les autres ne peuvent voir. Je dois garder cela à l'esprit.

Riku n'y avait jamais réfléchi jusqu'à présent, persuader d'appliquer ce conseil à chaque instant. Sa discussion avec la religieuse lui ouvrait les yeux, comme beaucoup elle se limitait à sa vision des choses, se basant  sur un jugement. Heureusement il n'était pas difficile pour elle d'admettre quand elle avait tort, la plupart du temps. Elle allait pouvoir corriger cette erreur à présent, cela prendrait du temps, mais elle ne doutait pas d'y arriver un jour.

Leur discussion reprit sur le sujet pour lequel la miko était venue à l'origine. Ce qu'il se passait en Yokumi, écoutant attentivement le raisonnement qu'avait eu l'Omnyouji. Procéder pas à pas une question à la fois pour pouvoir avancer. La théorie de Riku se basait sur le fait que les Yokaïs avaient été manipulé, chose que confirmait plus ou moins son interlocutrice. Lui donnait elle une piste à suivre ? Elle prit la décision de garder cette théorie à l'esprit pour débuter. Comme le disait la religieuse il fallait prendre les faits connus en compte pour pouvoir avancer. Beaucoup de Yokaïs avaient attaqué simultanément avant d'être chassé par une étrange lumière dans le ciel, puis une malédiction avait frappé au hasard la population. Si on partait du principe que ces événements étaient plus qu'étrange la question qui s'imposait en premier était « Qui serait capable d'un tel exploit ? »

Riku ouvrit de grands yeux et poussa un petit « oh ! » d'exclamation quand une réponse s'imposa à son esprit. Pendant quelques secondes elle resta interdite en se disant que c'était strictement impossible, puis lentement l'idée s'imprima dans son esprit devenant un « cela pourrait... » Secouant la tête la religieuse pris son menton entre ses mains et se força à voir les choses d'une manière neutre. Elle raisonna à voix haute afin de faire profiter son hôte de son raisonnement.

-Si je laisse mes convictions de côté pour ne me baser que sur les faits purs et durs, j'en viens à une conclusion qui dépasse mon entendement. Je trouve cela improbable d'ailleurs, mais je me force à raisonner d'une manière neutre. Au vu des événements je ne vois qu'un seul type d'être vivant à même d'exécuter un acte d'une tel envergure...

La miko se stoppa et releva les yeux vers sa supérieure, pas sûr de devoir poursuivre. Sa conclusion était grave, très grave même. Ca n'avait beau être qu'une théorie cela pourrait la mettre dans une situation dangereuse. Pourtant, le visage et la gentillesse de Miwako la poussa à poursuivre, elle fit néanmoins attention à la manière de le dire pour ne pas s'attirer d'ennui.

-Je ne dit pas que cela est vrai, ce n'est qu'une théorie de plus, mais si on prend en compte que les événements s'étende à tous les clans avec le bon raisonnement, on a tendance à se dire que seul les Kamis sont dotés de tel pouvoir...

Riku baissa les yeux, honteuse de proférer de telles paroles, c'était un blasphème à ses yeux et à présent elle avait peur de la conséquence de ses paroles. Elle pria mentalement chaque kamis de lui pardonner, elle ne chercher pas à nuire, mais à aider les gens. Les mains quelque peu tremblante elle entrelaçait ses doigts pour se calmer en se demandant ce qu'en pensé Miwako. Riku avait beau trouvé cela absurde, la théorie était là, il fallait maintenant prouvait si elle était vraie ou fausse, sans rien négliger. Anxieuse elle attendit le verdict, une réaction sans parvenir à se focaliser sur quoi que ce soit d'autre.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Mar 7 Fév - 0:40

Son interlocutrice, attentive semblait bien avoir compris une partie de son message. Miwako lui répondit par un simple hochement de tête alors que la rouquine la remerciait. La brune était volontiers prête à donner des conseils à ceux qui venaient les chercher. L’onmyouji était heureuse de trouver une aînée réceptive à ses mots. Il était rare dans leur culture que les plus âgés se laissent ainsi conseiller. Théoriquement, de par leur âge et son statut de religieuse, Akatsuki-san était sa supérieure, bien que la réputation de sa famille pouvait brouiller un peu les cartes,  elle faisait ici preuve d’une humilité tout à son honneur.  

Miwako écouta les mots la miko et ferma les yeux, pour y réfléchir un peu. C’était le genre de phrase qui révélait une façon de vivre.

« De forts jolis mots, pour une philosophie qui me plaît beaucoup. La femme qui vous a élevé doit être quelqu’un d’exceptionnel et je crois percevoir d’où viennent vos qualités. »

C’était une vision religieuse plus exigeante qu’il ne pouvait paraître au premier abord et toutes personnes guidées par ce genre de précepte, faisait l’objet d’une certaine admiration de la part de la gardienne des Kirins. Elle-même tentait de s’y contraindre le plus souvent possible, sans y parvenir tout le temps.

« Apparemment, notre manière de voir le monde à quelques points communs. »

Fit la futur chef des Abe no avec un sourire sincère. Décidément, cette conversation prenait un tour plus plaisant que prévu. Toutes les questions et toutes les plaintes ne se déroulaient pas aussi bien. Certaines pouvaient même être éprouvantes, surtout lorsqu’un membre de Kenshu venait les accuser pour leur incapacité à résoudre ce problème, qui relevait des yokais dont ils étaient censés les protéger.
L’onmyouji ne rajouta rien et observa les traits de son interlocutrice évoluer, au fil de sa pensée. Son raisonnement mental s’affichait sur le visage de la rouquine, qui semblait avoir du mal avec ses déductions. Son aîné lui paraissait presque effrayé.

« C’est une piste à suivre et ne la craignez pas, il n’y a là nul mal.»

Ajouta doucement Miwako pour encourager sa collègue.

« Les histoires des kamis regorgent de conflits ayant un impact important sur nos vie, à commencer dans nos textes fondateurs, avec le conflit entre Izanami et Izanagi, qui nous a donné le cycle de la vie et de la mort. Nous les vénérons parce que nous reconnaissons leur sagesse. Ils ont accès à un savoir et une connaissance du monde, que nous pouvons à peine effleurer. Nous les divertissons pour attirer leur bonne grâce, car nous craignons leurs colères aux conséquences tragiques. Nous les purifions pour conserver l’équilibre de notre monde, car un kami corrompu pourrait entraîner la fin de ce dernier. Nous ne pouvons pas toujours comprendre toutes les raisons et tous les impacts d’un conflit divin, mais ce motif n’indique pas que toutes leurs actions soient uniquement liées à l’esprit. Ils ont un cœur, des sentiments et une personnalité, qui peut également prendre le dessus. »

Un sourire presque amusé sur les lèvres de la religieuse.

« Un exemple simple pourrait être le conflit entre notre kami tutélaire et adoré, Gekigami-sama et son fougueux, mais tout aussi vénérable frère, Kazegami-sama. Nos kamis ne sont pas parfaits, tout comme ils subissent le cycle de la mort et de la renaissance. Ils sont après tout eux aussi soumit à cet équilibre du monde. Je pense qu’il est important de rester lucide sur ce sujet, surtout que cela n’empêche aucunement de les vénérer. »

La jeune femme s’arrêta quelques instants pour réfléchir.

« Ces défauts sont peut-être même des raisons supplémentaires de les vénérer, de les distraire et de les purifier. Au vu du nombre qu’ils sont et de leur âge, ils doivent être la plupart du temps bien raisonnables pour qu’aussi peu de conflits aient éclaté. Nous pouvons bien faire le maximum pour les soutenir et les aider, aussi petite et humble que soit notre contribution face à leur force et leur grandeur.»

Au vu du nombre de déité dans le panthéon, si chacune se montrait déraisonnables en permanence, il y a bien longtemps que yokuni auraient disparu. Enfin Amaterasu-sama qui les dirigeait avait une tâche bien lourde et délicate, pour que cela n’arrive pas.



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Mar 16 Mai - 21:27

Parler avec Miwako était un réel plaisir et même si le sujet était trop sérieux pour que la conversation soit des plus plaisantes, la miko était ravie d'avoir pu rencontrer sa supérieure spirituelle, elle avait vraiment le sentiment de se trouver face à un maitre expérimenté qui guide son élève en le forçant gentiment à raisonner de manière correcte.  En peu de temps l'Omnyouji l'avait guidé sur une nouvelle façon de voir les choses, ne pas se fier qu'à son instinct, analyser de façons détaché pour parvenir à explorer toutes les pistes et enfin tirer les bonnes conclusions. Plus que des conseils, c'était là un art de vivre qui lui rappelé ce que sa mère s'efforçait de lui transmettre et la miko était ravie de trouver plus que de l'aide dans ses recherches.

Hélas les pistes qui s'offraient devant ses yeux commencer à l'effrayer un peu, non elle ne pouvait pas croire que les Kamis puissent ainsi ravager le monde qu'ils étaient censés protéger ! Si ? Enfin si, ils le pouvaient, mais ce n'étaient pas là une raison de le faire ! La future chef des Abe no dut voir sa crainte, car elle lui expliqua doucement que si s'était possible et Riku se braqua un peu sans pour autant faire montre d'agressivité.

-Mais nos Kamis n’auraient aucun intérêt à détruire Yokuni ? N’est-ce pas ? Peut-être qu’on les a simplement offensé, oui ça doit être ça ! Il faudrait donc comprendre d’où viens notre erreur pour la réparer !

Malgré tout ce qu'elle disait, le ton triste, la petite miko savait qu'elle n'était pas sur la bonne voie, que les choses étaient surement plus compliquée que ça, elle respira lentement pour se calmer et releva des yeux remplie de tristesse vers Miwako.

-Pardonnez-moi Abe no sama, je me suis laissé aller. J'ai négligé vos conseils, réfléchissant par instinct, malheureusement si je regarde le problème en face les choses me paraissent vraiment compliquées. L'histoire nous prouve que même nos kamis adorés sont capables de mener une guerre, mais j'ai du mal à croire que les prémices d'une nouvelle guerre écarlate soit à nos portes. Je reste convaincu qu'il doit y avoir un moyen de régler cela.

La petite miko fini son thé tout en réfléchissant, si une solution existée ce n'était pas elle qui pourrait la trouver, elle était encore loin de pouvoir résonner comme sa supérieure, mais elle tenait à lui apporter tout l'aide qu'elle pouvait. Elle sourit gentiment retrouvant sa bonne humeur.

-Je crois que je n'étais pas prête à comprendre de telles révélations, de ma vie je n'ai jamais pensée que les Kamis puissent agir ainsi, je connais pourtant notre histoire, mais quelque part je crois que j'avais perdu de vu que même eux puisse avoir des faiblesses.  Je ne pense pas que je serais capable de comprendre ce qui se trame par moi-même, mais sachez que si je le peux je ferais tout pour vous aider.

Riku était réaliste, à présent qu'elle savait ce qui se passait, elle savait qu'elle ne pourrait pas régler ce problème seule et plutôt que de chercher vainement des solutions qu'elle ne pourrait surement pas imaginer, elle préférait offrir son aide à Miwako. C'était ce qu'il y avait de plus logique à faire, seconder ceux capables de les sauver, sans leur mettre de bâton dans les roues. La petite miko se releva et s'inclina respectueusement.

-Je me rends compte à présent du précieux temps que je vous ai fait perdre, mais je suis heureuse que vous m'ayez accordé vos conseils. Je tacherais d'adopter ce point de vue dans le futur afin de pouvoir aider réellement le monde. Encore une fois Abe no sama si je peux me rendre utile auprès de vous, c'est avec joie que je le ferais.

Cette conclusion mettais plus ou moins un terme à la discussion, pas que la miko veuille en finir, loin de là, mais il y avait des priorités qui ne pouvaient et ne devaient surtout pas être mise de côté. Resté plus longtemps générais peut-être celle qui, selon Riku, pourrait leur apporter une solution. Elle ne voulait en aucun cas être une gêne, elle avait donc fait comprendre à la religieuse de renom qu'elle était prête à partir si elles en avaient fini, bien sûr elle adorerait continuait à parler, mais le temps n'était visiblement plus aux discutions agréables.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 333
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Lun 22 Mai - 22:13

La future dirigeante des Abe no gardait son calme, face à Riku dont les dernières révélations semblaient perturber son monde. Elle laissa la plus âgée exprimer son désarroi, puis faire des excuses. C’était assez mignon à voir et Miwako eut l’impression à faire face à une cadette. L’onmyouji profita que la demoiselle reprenne du thé pour lui répondre.

« A nos yeux, ils n’ont aucun intérêt, mais je me garderais bien de faire mienne les pensées et les préoccupations des Kamis. »

Les êtres divins étaient loin si nombreux, le mortel pouvant prétendre déterminer l’intérêt de chacun se trompait lourdement.

« De même que d’imaginer les humains au cœur du conflit. Ils ont bien un œil sur nous et nous ne devons manquer à aucun de nos devoirs, pour ne pas recevoir un châtiment que nous mériterions. Croire toutefois que nous sommes leur seule et unique préoccupation est-ce vrai ? Ils veillent sur notre terre bénie et sur tous les objets, animaux, yokais ou éléments. Leurs sujets de conflits sont multiples et déterminer pourquoi ils peuvent en arriver à une telle extrémité est une tâche ardue. Il est également difficile de trouver ce que nous pouvons faire pour les aider et pour nous protéger, car nous ne pourrions être qu’un dégât à côté et non pas l’origine de cette querelle. »


Miwako n’en rajouta pas davantage et avait volontairement laissé les questions. Elle se rendait bien compte que ses réponses influençaient la rousse, mais la foi était une démarche personnelle. Il appartenait à chacun de construire ses questions, ses réponses, ses certitudes, mais surtout ses doutes.

La miko en face d’elle était déjà suffisamment préoccupée par ses premières déductions. La brune n’avait pas le cœur de lui ajouter un autre poids sur les épaules, la fille aînée des Abe no jugea que son interlocutrice n’avait pas encore les épaules pour supporter la vérité, sur le risque de fin de yokuni. Les kuges les dirigeants avaient préféré mentir à la population sur ce point pour éviter la panique. Face à l’air triste de la religieuse en face d’elle, l’onmyouji comprit mieux cette décision. Un sourire serein se traça sur les lèvres de la demoiselle, ce qui pouvait sembler en contradiction avec les vernes visibles sous ses yeux.

« Mais ne vous inquiétez pas, nous trouverons une solution. Nous sommes nombreux à travailler sur le sujet, à travers toutes les terres de l’empire et toutes les connaissances que nous avons accumulées sont, à cette heure, scrupuleusement étudiées par des érudits reconnus de tous. »

Ils devaient réussir et n’avaient pas vraiment le choix. Cette résolution était presque devenu un nouveau mantra pour Miwako, tellement elle répétait cette idée chaque jour en face de nombreuses personnes. La futur chef de famille trouvait pourtant toujours cette entreprise extraordinaire. Il était malheureux que seuls des conditions aussi dramatiques les lient ainsi tous à cette même tâche. L’idée de tant d’énergies et de compétences employées simultanément, pour un même objectif était aux yeux de l’onmyouji, grisant.

Miwako fut surprise de voir un sourire naître sur le visage d’Akatsuki. C’était vraiment une demoiselle pleine de ressource.

« Si mes conseils sont utiles et vous aide, alors je n’ai pas perdu de temps. »

Répondit sincèrement l’onmyouji. Guider faisait partie de leur tâche, une tâche qu’elle appréciait d’autant plus lorsqu’elle intervenait auprès d’oreilles attentives et réceptives. Il était cependant clair à présent que la miko ne pourrait pas l’aider à trouver une solution à leur épineux problème. Elle avait cependant bien d’autre moyen de se rendre utile et pas uniquement pour les Abe no.

« Aidez tout simplement les membres de notre clan. Soignez les blessés et les endormis, rassurez leurs proches, soutenez les à travers cette épreuve, répondez en partie à leurs interrogations.»

Beaucoup de religieuses se rendaient utiles de cette façon et il ne fallait pas négliger le support que ces dernières apportaient. Les Abe no recevaient déjà du monde, Miwako n’imaginait même pas la cohue si les autres religieux n’apportaient pas également leurs soutiens. Grâce à cette action, la famille d’onmyouji parvenait à consacrer également du temps à la recherche d’une solution.  

« Je suis certaine que vous êtes capable d’insuffler bien du courage, de la détermination et de la douceur à de nombreuses personnes. »

Rajouta l’onmyouji en guise d’encouragement, alors qu’elle se reculait de la table, en claquant doucement des mains. A ce signal une servante ouvrit la porte pour accompagner l’invitée jusqu’à la sortie.

« Je suis enchantée d’avoir fait votre connaissance et n’hésitez pas à revenir si d’autres questions vous taraudes. Et si à un moment plus propice vous souhaitez juste converser, je serais honorée de vous tenir compagnie à nouveau »

Conclut la jeune femme avec un sourire sincère, heureuse d’avoir rencontrée cette miko si pétillante. Rencontrer une personne, avec le même idéal de rapprochement des yokais était suffisamment rare, pour que Miwako veuille garder le contact avec chacune d’entre elles.



Rythme ralenti, un jour je retrouverai un rythme plus décent, un jour:'D
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Riku

avatar

Lectrice
Miko

Messages : 95
Date d'inscription : 22/01/2016

Feuille personnage
Age: 28
Titre: Miko
Liens:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako] Dim 28 Mai - 10:33

Même si la vérité était dure à admettre, Riku savait qu'elle finirait par l'accepter, comment pourrait-elle aidé les gens si elle n'était pas consciente des problèmes ? Bien sûr elle garderait pour elle toutes les révélations que lui avait fait l'Abe no, il serait idiot de plonger le clan dans la peur, sans parler du travail que ça ajouterait à bien du monde. Se forçant à respirer calmement, la jeune femme repris son esprit enjoué et sa bonne humeur. Ce n'était encore qu'à l'heure actuelle un petit masque destiné à rassurer, mais à présent qu'elle savait ce qui se passait en Yokuni, elle pourrait aider plus efficacement.

Certes elle n'apporterait pas une solution directe aux problèmes, mais comme le lui avait rappelé Miwako, en aidant les gens dans le besoin elle et les autres religieux se rendait utile. Ils libéraient un peu de temps pour la famille Abe no, qui, elle en était certaine se pliait en quatre pour trouver une solution, certes ils n'étaient pas les seuls, mais plus ils auraient de temps pour se pencher sur la situation, mieux ils pourraient envisager les solutions à leurs porté. Riku ne doutait pas qu'il existe au moins une solution, elle ne doutait pas non plus que sa supérieure hiérarchique la trouve.

-Entendu, je m'occuperais d'aider un maximum de gens, je motiverais mes consœurs à donner plus que le meilleur d'elle-même, ainsi j'espère qu'on pourra vous soulager un peu de vos devoirs pour que vous puissiez travailler l'esprit le plus serein possible sur une solution.

L'omnyouji recula de table et appela une servante, il était l'heure de se séparer et si Riku aurait personnellement aimé poursuivre la discussion, voir échanger d'autre point de vue sûr d'autre sujet, elle savait la situation suffisamment critique pour ne pas faire perdre plus de temps à son hôte. Elle se leva et s'inclina respectueusement avant de se redresser pour adresser un sourire sincère à son interlocutrice, lui répondant aussi franchement qu'elle en était capable.

-Je le suis également Abe no-sama, je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre à mes questions, à présent je vais pouvoir me rendre encore plus utile à ma façon. Quand le temps nous le permettra c'est avec joie que j'apprécierais échanger avec vous, vous me faites un grand privilège à mes yeux en me le proposant, je serais impolie de refuser. Mais, s'il vous plait, accordez-vous ne serait-ce qu'un peu de repos, vous m'avez l'air exténuer et cela n'est bon ni pour vous, ni pour tous ceux que vous aidez.

La petite Miko laissa s'inclina une nouvelle fois avant de quitter sur un dernier remerciement celle qui lui avait consacré autant de temps, elle avait bien d'autres questions en réserve, hélas il y avait plus urgent à faire. Remotiver, elle récupéra son cheval et repris la route vers le temple bien décider à se donner corps et âme pour soulager tous ceux qui en auraient besoin, elle porterait sur ses frêles épaules tous les malheurs du clan s'il le fallait, mais de son mieux elle ouvrirait la route à la noble Onmyouji vers la solution du conflit régnant entre les kamis en lui dégageant un maximum de temps pour la recherche.


L M M J V S D

Je ne viens pas? Normal je cours après ma connexion...

Je ne répond pas ? Ma connexion me poursuit...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako]

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de réponses [PV Abe no Miwako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» à la recherche de réponses... [LIBRE venez me rejoindre =)]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
....La Sérénissime..