AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Chronique de Janvier - février 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:22



Sommaire

Légende de Yokuni
La déesse et le mendiant
~
Coup de cœur
Kasuga Riyu et Daiyuki Raiken
~
Les PNJs
Yokuni sous la torpeur
~
Interview
Abe no Miwako, Onjindashu et Honogosha
~
Légende de Yokuni
Le Chant oublié
~
Les PNJs
Artistes et artisans de Yokuni

Janvier - février 2016



~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente


Dernière édition par Maeda Ryohei le Dim 28 Fév - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:22



Légende de Yokuni
La déesse et le mendiant


Il y a fort longtemps, avant que la guerre sanglante n'éclate, vivait une jeune femme dont la beauté égalait celle des déesses. Beaucoup d'hommes essayèrent de la séduire pour l'avoir comme épouse et comme à chaque fois, tous furent rejetés. Un mendiant ayant entendu par hasard les rumeurs désirait tenter sa chance. Il demanda alors aux précédents prétendants où habitait cette divine mortelle. Ces derniers lui répondirent qu''il suffisait de se promener au bord de la plage pour la croiser. Ce qu'il fit. Il attendit durant toute l'après-midi, puis revint le lendemain, et ensuite les autres jours. Mais la mystérieuse femme ne fit aucune apparition. Le malheureux finit par abandonner et retourna dans sa misérable vie.

Deux mois passèrent et le mendiant avait trouvé un travail. Un homme était venu le voir et lui avait réclamé de l'aide pour son champ. Comme il se montrait motivé, il fut très rapidement engagé. Heureux de sa nouvelle situation, il offrit son aide aux plus défavorisés, se rappelant alors qu'il avait été comme eux il y a quelques années en arrières. Sa générosité ne passa pas inaperçu et bientôt tous les villageois qui lui avaient tourné le dos par le passé, l'imitèrent. Tous luttaient contre la pauvreté et aidaient ceux qui étaient dans le besoin.

Huit ans plus tard, devenu fermier, l'ancien mendiant avait recruté les plus démunis et leur donna même un foyer à chacun. Comme la qualité de ses marchandises était excellente, il connut un succès foudroyant. Nombreux désiraient acheter ses viandes et ses légumes. Il était heureux.
N'ayant pas oublié celui qui l'avait sauvé, il lui proposa de partager les bénéfices. Son ami accepta en pleurant de joie.

Six mois s'étaient écoulés depuis sa collaboration. Tous ses employés bénéficiaient désormais d'une bonne condition de vie et afin de remercier le « Généreux » comme il fut nommé, il fut élu grand seigneur. Il fut ému. Tous le servirent fidèlement. Ayant désormais un statut plus élevé, il fut obligé de réorganiser son petit royaume. De grandes réformes furent établies, permettant aux habitants d'avoir une meilleure condition et un cadre de vie plus paisible.

Un jour, quand il atteignit ses quarante-cinq ans, un homme vint le voir à la cour. Il prétendait être le messager d'une noble. Le généreux l'invita donc à dîner pour écouter ce qu'il avait à dire. Les révélations qu'il s'apprêtait à entendre allaient changer sa vie. Celle qu'il avait souhaité épouser aurait été responsable de son ascension. Le seigneur fut bien surpris d'entendre une nouvelle si incroyable. La belle aurait agi dans l'ombre ? Il ne voulut pas le croire et pria le messager de quitter le domaine royal. Ce que le convive fit sans se rebeller.

Le soir-même, le seigneur reçut la visite d'une mendiante qui lui demandait à être logée et nourrie. L'homme ayant toujours bon cœur offrit bien plus à la malheureuse. Ils dînèrent ensemble. Pendant le repas, le « Généreux » tenta de découvrir le visage de la mystérieuse invitée. Cette dernière étant sous un foulard, baissa la tête, gênée d'être si longuement fixé par son hôte. Embarrassée, elle prit congé et le seigneur se résolut à abandonner sa curiosité.

Le lendemain, en se levant, le « Généreux » aperçut une femme à sa droite. Il la regarda durant un long moment. Elle avait des yeux bleus et une longue chevelure d'un noir ébène. Sa peau était pâle et dépourvue de toutes cicatrices ou tâche quelconques. Ses lèvres étaient pulpeuses et pourpres. Elle portait un magnifique yukata bleu dont les motifs représentaient un dragon albinos. Face à autant de beauté, le souverain crût rêver. Il saisit son bol d'eau et trempa ses mains, pour ensuite mouiller son visage. Quand il redressa la tête, la belle était toujours présente. Elle lui adressa un large sourire.
Il était dans la réalité.

Après une longue discussion, le « Généreux » découvrit qu'il s'agissait de la femme de ses rêves. Il fut fou de joie en l'apprenant. Elle lui expliqua qu'un jour, un homme lui avait gentiment ramassé sa chaussure de soie et qu'elle n'avait pas pu le remercier comme il se doit, ce dernier étant parti bien trop tôt. Suite à cela, elle pria ses sujets de rechercher le fameux individu. Le seigneur resta bouche bée. Il était la personne qu'elle était en train d'évoquer. Après l'avoir trouvé, elle avait tout fait pour que son gentilhomme ait une meilleure vie en gage de remerciement.

Le seigneur s'inclina devant la noble dame pour lui montrer sa gratitude. Elle s'abaissa à sa hauteur et ne dit qu'une phrase : « Épousez - moi ».

Le mariage fut célébré le jour-même. Les deux amants connurent une vie longue et heureuse. Ils eurent de nombreux enfants et moururent main dans la main. De nos jours, beaucoup de personnes prétendent que cette histoire serait celle d'un des plus célèbres seigneurs de Yokuni.

TERUKI KAEDE - Janvier - février 2016



~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:23



Coup de Cœur de Mai/Juin 2015
"On ne se débarrasse pas si aisément de la Dragonne !"


Bravo !

« Mais rien ne vint. Ses lèvres restèrent hermétiques, incapable de prononcer quoique ce soit. Il s'était focalisé sur ces dernières, attendant qu'elles forment les mots qu'il attendait ou ceux qu'il redoutait et remarqua soudain qu'elles s'étaient rapprochées doucement. Raiken leva les yeux brusquement vers Riyu, remarquant l'émoi dans lequel elle s'était mise, son teint hâlé passait à un rouge qu'il ne lui avait vu que dans ses pires colères, mais l'expression de son visage éliminait purement et simplement cette possibilité. » - Daiyuki Raiken à Kasuga Riyu

L' Amour ! Quel sentiment magnifique ! Mais également très complexe. C'est difficile de le comprendre lorsqu'on admire quelqu'un durant des mois, voire des années. Quand on remarque l'amour qu'on éprouve pour l'autre, on ne cesse d'y penser. Cela nous trouble et nous pousse à se demander ce que l'autre ressent. La crainte s'empare alors de nous. Est-ce que cette autre personne éprouve autant d'amour pour moi ?
C'est notamment grâce à ce thème que le rp du mois a été sélectionné. Mais pas seulement ! Avec de talentueux écrivains tels que Riyu et Raiken, on ne peut que tomber sous le charme de leur rp. Émouvante scène entre leurs deux personnages. Et on découvre de nouvelles personnalités en chacun d'eux. La terrible Riyu et le mystérieux Raiken cachaient de la douceur en eux.
Si vous aimez les histoires d'amour et les héros qui en apparence paraissent durs ou distants, c'est bien ce rp qu'il faut lire !



  • Les protagonistes: Kasuga Riyu, Daiyuki Raiken
  • Résumé: Après les terribles événements, Riyu fut sauvée et mise à l'abri grâce à son subordonné Raiken. Quand elle se réveille pour le plus grand bonheur du taisa, elle apprend la situation de son clan et l'amour que lui portait Raiken. Finalement, bien que cela soit inattendu, la belle révèle son amour. Entre ces derniers, alors, se crée un nouveau lien.
  • Le lien: On ne se débarrasse pas si aisément de la Dragonne !



TERUKI KAEDE - Janvier - février 2016



~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:24



Les PNJs
YOKUNI SOUS LA TORPEUR

Benihito Kurogane

Clan : Setsu
Age : 55 ans
Rôle : Intendant du territoire de Kazan
Caractère: Inquisiteur, Traditionaliste, Rigide / Aimable, Exemplaire, Loyal
Où le trouver ? À Kazan, évidement, plus particulièrement à Shiro Kiyooki, Palais du gouverneur local. On peut parfois le croiser dans les rues de la cité Volcan, accompagné de ses serviteurs-scribes.

Kurogane est un ancien samouraï du clan qui sert la famille Kiyooki depuis toujours et dont le statut de noblesse est devenu celui de Kuge avec l'âge. C'est un maître d'arme émérite dont l'art du sabre n'a d'égal que sa culture générale, plus particulièrement la politique, l'héraldique, l'étiquette et la gestion de ressources, quelles que soient ces dernières. Il est l'ancien tuteur et sensei d'Amadotsu Kodan et le seconde principalement dans la régence du domaine de Kazan avec le regard d'un père pour son fils. Il est aussi, le plus souvent des cas, le visage qui accueillera les invités au palais du territoire. On peut dire de lui sans se méprendre qu'il est à l'origine de l'ensemble des décisions politiques et mercantiles du gouvernorat, laissant la part militaire et stratégique à son ancien élève.

Niveau d'influence : Fort
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Amadotsu Kodan


Oondo Gashiri

Clan : Fukyuu
Age : 42 ans
Rôle : Jushoku, maître des Soheis du Temple de Gakushiki
Caractère : Perfectionniste, Impassible, Intransigeant / Paternel, Paisible, Protecteur.
Où le trouver ? Gakushiki, Temple d'Itegami.

Sohei au Temple depuis l'avènement du premier Kannushi du Bœuf, Gashiri était un samouraï durant l'Enfer Écarlate qui choisit de se retirer du métier des armes, abandonnant sa noblesse martiale en faveur de la paix, de la méditation et mettant son savoir guerrier au profit de la protection du haut domaine votif des Terres du centre. Récemment devenu Jushoku, il s'adonne la plupart du temps à l'enseignement des moines-combattants et à la prière. Il voit dans chacun des habitants du temple l'un de ses enfants et est prêt à tout pour leur apporter confort et préservation vis à vis des conflits externe à ce dernier, malgré sa tendance à ne pas afficher ses sentiments. Pour qui le connait bien, il s'agit en réalité d'un être particulièrement chaleureux et prompt au rire.

Niveau d'influence : Fort
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Akogare Kitai


Benihime Ai

Clan : Kenshu
Age : Inconnu, d'apparence une vingtaine d'années passées.
Rôle : Hinin, ange gardien de Abe no Miwako, incarnation pervertie du Courage.
Caractère : Impétueuse, Téméraire, Désinhibée / Courageuse, Franche, Empathique.
Où le trouver ? Vous ne la trouverez pas, l'inverse étant plus probable. Si vous êtes trop certain de votre force, elle cherchera à épurer ce monde de votre présence. Si vous brillez par votre sagacité et par la pureté de votre courage, considérez-la comme un atout issu de nulle part.

Ai est l'incarnation physique même du Courage perverti par l'Homme depuis que la brèche a été ouverte sur le Yomi en pleine mer du Centre. Contrairement aux yokaïs fous qui ont étés vomis depuis cette dernière pour frapper Yokuni tout entière, elle-même ne s'est pas mêlée aux massacres perpétrés par les créatures décérébrés. Néanmoins, si le fait n'est connu de personne hormis une certaine Onmyouji, elle est responsable de la mort des guerriers de Kousen, trop certains de leur forces face à son apparition. Il est impossible de la berner lorsqu'il s'agit de ce dont elle est issue et représente un des préceptes idéaux du Bushido, malheureusement, souillée par la réalité de l'esprit de l'homme. Elle cherchera la proximité des rares qui lui rappellent la lumière de ce qui l'a créée et tentera invariablement d'attenter à la vie des nombreux reflets humains de ses propres travers.

Niveau d'influence : Moyen
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.


Shinshiro Jigake

Clan : Setsu
Age : 28 ans
Rôle : Taii Setsu de la légion Kazanienne.
Caractère : Impitoyable, Glacial, Juge / Observateur, Mesuré, Ingénieux.
Où le trouver ? En Kazan ou en Moe, selon affectation.

Son visage couturé de cicatrices en dit long sur le vécu de ce guerrier pour qui seul Setsu semble avoir un intérêt. C'est un prêt à tout pour parvenir à ses fins et le bushido est un code qu'il est tout à fait capable d'enfreindre pour atteindre son but. Seule la victoire a gain de cause à ses yeux, la fin justifiant systématiquement les moyens. Néanmoins, il sait reconnaître le bien lorsqu'un être plus tempéré que lui parvient à des résultats dignes sans avoir eu à enfreindre le code qui guide la vie des samouraïs. Ce paradoxe vient du fait qu'il idéalise toujours sa caste et que pour que d'autres puissent briller, il est prêt à se dévouer tout entier à l'ombre et aux sombres forfaitures. Il est connu pour sa tolérance et son admiration pour les shinobi.

Niveau d'influence : Moyen
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.


Tomo Kajitsu

Clan : Eiichiro
Age : 75 ans
Rôle : Onmyouji
Caractère : Sénile, Aveugle, Fier / Sage, Altruiste, Contemplatif
Où le trouver ? Domaine de Kokyuu, Maison noble des Tomo, non loin du temple Meisou.

La famille Tomo est certainement l'une des plus ancienne et des plus respectées vivant aux abords de Meisou. Nombre de ses représentants servent le Temple avec fierté et honneur, certains choisissant le vœu de chasteté pour remplir leur office, d'autres faisant perdurer la filiation. Le vieux Kajitsu, patriarche de ce sang, d'une si petite taille que l'on pourrait le prendre pour un enfant, de dos, est aveugle de surcroît. Mais ses divinations ont toujours été écoutées des siens et la fierté dont il exsude peut s'avérer communicative. Ses autres sens multipliés par l'absence de sa vue lui permettent de donner le change, si bien qu'il faut le voir de front pour comprendre son handicap.

Niveau d'influence : Faible
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.


Bimyou

Clan : Fukyuu
Age : 19 ans
Rôle : Chuunin.
Caractère : Critique, Hardie, Impudente / Brave, Déterminée, Fidèle
Où le trouver ? Chiyuki parfois, au château Yuki le plus souvent, lorsqu'elle n'est pas en mission.

Pur fruit du village caché des grottes glaciales de Chiyuki, Bimyou est un instrument dédié à la protection du clan des neiges éternelles. Elle n'a aucune foi dans les Jônins qui se succèdent à la tête de son village, se contentant d'obéir simplement à leur commandement, lorsque l'un d'eux est au poste. Sa seule fidélité va à Fukyuu et elle sert la plupart du temps comme pont entre les siens et les responsables administratifs du clan. Tristement marquée par la disparition de Yukimura, elle se dévouera à la cause de ceux qui tenteront tout pour protéger les disciples d'Itegami, même si elle pourra se montrer fort en gueule parfois vis à vis d'eux.

Niveau d'influence : Faible
Notes des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.


AMADOTSU KODAN - Janvier - février 2016




~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:24



Interview
Abe no Miwako et ses esprits gardiens
Onjindashu et Honogosha


Interview -15 mn.
Dans la salle où il va recevoir sa (future) Daimyo, Sen fait les derniers préparatifs (les premières impressions sont toujours primordiales Razz). Rien n'est laissé au hasard, de la disposition des bouquets d'Ikebana sur les tables, à l'eau prête pour le thé,,. à l'orientation de la salle ouverte sur l'un des plus petits recoins des jardins du palais d’Ame, mais aussi l'un des plus aboutis.

Abe no MiwakoBonsoir.

Abe no Miwako voit la préparation délicate de la salle.

Abe no MiwakoMerci de me recevoir dans une telle salle. ^^

HonogoshaIl a pas intérêt à nous oublier nous.

Hakushi Sen salue poliment la jeune femme.

Hakushi SenCe fut un plaisir de préparer cela pour vous, Miwako-dono. Puis-je vous offrir un thé avant que nous commencions ?

OnjindashuTu sais, je doute même que nous existions.

Hakushi Sen Se tourne vers les gardiens.

Hakushi SenJ'ignore ce qui vous ferait plaisir, Gardiens

Abe no MiwakoVolontiers Hakushi-dono. ^^

HonogoshaDes gâteaux. *-*

OnjindashuAinsi donc vous nous voyez, c'est plutôt rare. Merci de votre proposition, mais j'ai tout ce qu'il me faut.

Abe no MiwakoNe vous inquiétez pas Hakushi-dono, je ne dirai rien à personne.

Hakushi Sen, préparant le thé, les sert et dispose des Dango à la sauce soja sucrée caramélisée sur la table pour accompagner le macha. Puis, leur faisant signe à chacun de disposer des mets selon leur bon vouloir.

Hakushi SenJe vous en prie. Miwako-dono, je tenais à vous remercier d'avoir accepté cette interview au nom de nos lecteurs.

Hakushi Sen sourit.

Hakushi SenEt à titre personnel pour votre discrétion. Commençons-nous ?

Abe no MiwakoMais de rien, votre invitation m'a fait plaisir. Je vous en prie commencez-donc.

Hakushi SenAlors, revenons d'abord sur votre parcours, Miwako-dono. Les Onmyuji ne sont pas légion, et étrangement, on y croise plus d'hommes que de femmes. Comment avez-vous découvert votre don ?

Abe no MiwakoC'est mon frère qui l'a découvert alors que nous n'étions que des enfants. Il s'entraînait pour devenir Onmyouji et comme tous les cadets, je suis venu l'embêter. C'est lui qui a découvert mon don et fut le premier à m'entraîner. ^^

HonogoshaIl peut lire sa fiche pour avoir ce genre de renseignement non ? '_'

OnjindashuCcchhhuuut Hono !

Hakushi SenUne tradition familiale donc ?

Hakushi Sen sirote son thé en prenant des notes, il n'a clairement pas de fiches avec lui.

Abe no MiwakoLa famille des Abe no est connue pour cela depuis plusieurs générations.

Hakushi SenCela fait maintenant longtemps que vous pratiquez, avez-vous un éclairage particulier de la situation qui nous préoccupe tous ? Je parle bien sûr de cet étrange sommeil.

Abe no MiwakoEh bien, la situation est compliquée.

OnjindashuC'est euphémisme de dire ça...

Abe no MiwakoIl y a un conflit entre Yumigami et Amaterasu... Enfin Yumigami tente de prendre Yokuni à Amaterasu pour être plus précise.

HonogoshaEt notre petite protégée, elle a découvert ça toute seule, n'est elle pas trop forte ?

Honogosha fanfaronne.

Abe no MiwakoCe conflit divin entraîne donc de nombreux impacts sur nos terres, l'agressivité des yokaïs, le sommeil et les rayons de lumière.

Hakushi SenÊtes-vous en train de me dire que ceux qui ont sombré dans le sommeil sont passés dans le domaine de Yumigami ?

Hakushi Sen hoche la tête pour le gardien et chope un dango.

Hakushi SenPourtant je suis bien placé pour savoir que côté yokaïs, leur nature profonde peut être tournée vers la violence, et n'ai, de mon côté, ressenti aucun changement majeur. Cela affecte-t-il plus les yokais neutres voire bons ?

HonogoshaPour ceux du fond qui ne suivraient pas, c'est la merde...

Hakushi Sen sourit au gardien. Oui, ça, pour être la merde... pense-t-il.

Abe no MiwakoDans le domaine de Yumigami, je ne sais pas. Pour certains peut-être, pour d'autres peut-être une sorte d'entre d'eux, car des gens se réveillent apparemment. Ces choses-là sont toujours compliquées, car nos connaissances sur le sujet, même pour un spécialiste, sont en réalité infimes. Vous n'avez donc ressenti aucun changement majeur, intéressant... et que ressentez-vous exactement ? Comprenez-moi bien, si je vous pose la question, ce n'est pas par indiscrétion, mais plus j'aurai d'éléments, de témoignages, plus je pourrais avancer.

Hakushi Sen salue lui fait un grand sourire.

Hakushi SenEn cet instant précis ? Il vaut mieux que je m'abstienne. Mais nos lecteurs ont pu juger de mon caractère doux et délicat le mois dernier.

Hakushi Sen boit une gorgée de thé.

Hakushi SenSur un plan plus simple à suivre pour ceux du fond qui piquent du nez, Kenshu est actuellement bien démuni en politique. Croyez-vous au retour de notre Daimyo ?... Quant aux précisions, nous en parlerons en privé, si vous le voulez bien. Je ne voudrais pas effrayer les enfants.

Abe no MiwakoBien, je comprends votre souci de discrétion, nous en parlerons plus tard.

HonogoshaIl est louche là, non ?

OnjindashuOui oui, il n'est pas net...

Abe no MiwakoPour le Daimyo, je ne sais pas. On peut craindre le pire en effet.

Hakushi Sen*Aux Gardiens* Je vous entends, hein...

HonogoshaC'est plus amusant comme cela. ^0^

Abe no MiwakoOnji, Hono soyez un peu plus polis s'il-vous-plaît

Hakushi SenPensez-vous que notre Kannushi va bientôt partir en quête pour nous offrir un nouveau dirigeant ? Mettons que vous soyez choisie. Quelle serait votre réaction ? Vous ne vous destiniez pas à une carrière politique, à première vue.

Honogosha... Aucun sens de l'humour. >>

OnjindashuC'est bien mérité.

Abe no MiwakoJe suis bien loin de la politique en effet. Ma sœur ferait un meilleur choix, j'ai entendu dire qu'elle était de bon conseil à son mari qui est un Kuge de notre clan. Enfin si j'étais choisie...

Abe no Miwako rigole.

Abe no MiwakoNon, je ne serai jamais choisie, je peine déjà à gérer mes deux gardiens !

HonogoshaEt on est adorables pourtant !!!

Onjindashu soupire.

Abe no MiwakoEn tout cas, je ne souhaite aucun malheur envers notre Daimyo, mais si notre Kannushi doit choisir un nouveau Daimyo ou une Dame, plus vite elle le fera, mieux ce sera au vu de la situation.

Hakushi SenSenkô-dono fut bien choisi, pourquoi pas vous ?

Par rapport à son bon à rien d'(ex)-Daimyo -selon lui-, elle semblait plutôt un bon choix, même si évidemment elle n'était sans doute pas la plus compétente. Mais plus manipulable ?

Hakushi SenContinuons sur les hypothèses. Si vous deveniez Dame, quelles seraient vos premières directives ?

Abe no MiwakoIl est vrai que Senkô-dono est connu pour ses escapades...

Honogosha rigole et se moque ouvertement du Daimyo.

Abe no MiwakoJe commencerais pas prendre quelque leçon de politique expresse auprès de mon père, ma sœur. J’écouterais les bilans du conseil pour me renseigner sur la situation et tenterais de faire de mon mieux... enfin... si cela me tombait dessus... Du coup, mes premières directive, hé bien, je ne saurais pas vraiment... mais j’essaierais de rendre un climat plus serein, plus calme.

Hakushi Sen sourit mais soupire mentalement. Les humains... toujours si vagues, si flous, si mous, adaptables oui mais ô combien ennuyeux. Bref.

Hakushi SenSeriez-vous capable de faire un premier pas vers les Yokais, et de tenter de légiférer pour aller vers une cohabitation pacifique et une intégration à la société humaine ?

Abe no MiwakoIls sont déjà intégrés à notre société, dans le secret certes, mais heureusement qu'ils n'ont pas attendu un geste de notre part.

OnjindashuHeureusement d'ailleurs...

HonogoshaAh ça ! Avant que ceux-là reconnaissent quoi que ce soit ! X)

Abe no MiwakoMais je ferais des gestes en leur faveur, il faudra travailler les mythes, les a priori, c'est long de changer les mentalités, mais j'espère pouvoir commencer à travailler là-dessus. Nous sommes encore tellement dans l'esprit de guerre que nous en avons oublié le goût de la paix, même avec nos semblables ; ce qui pourrait nous conduire à une catastrophe.

HonogoshaEnfin si déjà les gens reconnaissaient ma superbe au lieu de me voir comme un monstre, tu aurais fait faire un beau pas à la mentalité du clan Kenshu, Miwa.

Hakushi SenCe serait intéressant, je ne vous le cache pas. Je parle de l'intégration, hein... la guerre, ma foi, est aussi inhérente à l'être humain que la violence l'est aux Yokais.

Hakushi Sen change de page.

Hakushi SenDernière question : si vous aviez un rêve, on va dire réalisable, sensé, lequel serait-il ?

Abe no Miwako rigole devant la question de Sen.

Abe no MiwakoJe n'ai malheureusement que des rêves insensés, c'est ce qui me permet de toujours avancer.

HonogoshaOu offrez-lui un bon thé comme vous le faites, c'est largement réalisable et elle est aux anges X)

Onjindashu... Faut toujours que tu gâches tout toi...

Hakushi Sen salue ressert Miwako du coup.

Hakushi SenEt quel est votre rêve le plus fou ?

Hakushi Sen s'attend à un truc gnian-gnian comme la paix et l'amour dans le monde.

Abe no MiwakoQu'on parvienne tous à s'épanouir. ^^

Honogosha soupire et Onjindashu regarde sa protégée avec fierté.

Hakushi Sen*Presque...* C'est un pari risqué. Bien, passons à la personne derrière ce joli personnage. En quelques mots, qui es-tu ?

Abe no MiwakoGasp, j'aurais dû m'attendre à cette question. X)

Hakushi SenUn grand classique, effectivement, mais qui n'est pas intrigué par le joueur aux commandes du personnage ?

Abe no MiwakoUne joueuse de Rp depuis pas mal de temps, qui fait également un peu de JDR papier et du théâtre, donc qui aime bien jouer à explorer l'humain. ^^

Hakushi SenVraiment ? Des activités passionnantes. As-tu un JDR et une pièce préférée, ou que tu conseillerais aux joueurs de Saigo ?

Abe no MiwakoPour le JDR sur Saigo, je conseillerais L5A sans hésiter, car cela se passe dans une époque Japon médiéval principalement (après les auteurs avouent aussi avoir parfois piqué des habitudes à d'autres cultures asiatiques, mais ce sont plus des subtilités). Après, en plus général, je conseillerais un In Nomine Satanis où l'on s'amuse à incarner des démons envoyés sur Terre (pour peu que vous ayez un pote qui incarne un démon de la folie correctement, ce sont des heures de rires garanties), un JDR bourré d'humour et de références... Malheureusement il me semble que les livres ne sont plus édités. U_U

Hakushi SenEt côté théâtre ?

Abe no MiwakoQuant aux pièces de théâtre... hum cela dépend tellement de la pièce, mais surtout des troupes...

Hakushi SenJe suis bien d'accord qu'à voir, la même pièce peut aller de l'excellence à la catastrophe selon comment elle est jouée. Mais tu en as bien une qui te tient à cœur ?

Abe no MiwakoJ'ai une petite préférence pour Incendie de Wajdi Mouawad, pièce terrible sur la guerre du Liban... mais après je l'aime particulièrement, car je l'ai jouée durant deux années. ^^ Le message de cette pièce est tellement fort et le twist final laisse tellement sur les fesses ! Je le conseillerais volontiers, pour tout ce qu'elle envoie comme émotions aux spectateurs.

Hakushi SenHé bien, je pense que certains d'entre nous iront en librairie pour trouver cette œuvre, tu en parles avec passion. Revenons à Miwako. Un personnage charismatique et original. Qu'est-ce qui t'a d'abord attirée chez elle ? Avais-tu une idée bien précise en tête à sa création ?

Abe no MiwakoPour Miwa, je voulais faire une onmyouji dès le départ. Je voulais la jouer pour me détendre, d'où son côté très affable, car c'est reposant pour moi de jouer des personnages avec un caractère positif. xD Elle correspond assez bien à ce que je voulais à la base, même si beaucoup de nuances se sont apportées au fur et à mesure du Rp. Ce sont surtout les deux gardiens qui sont encore un peu flous en caractère, car joués moins souvent mine de rien, puisqu'ils sont toujours légèrement en retrait, pour ne pas étouffer le sujet. ^^

Hakushi SenC'est vrai que cela te fait un personnage 3-en-1 ! Pas évident à jouer, je suppose ?

Abe no MiwakoJe n'y avais pas pensé tout de suite à la création du personnage et en effet, je me suis faite avoir. Pour Rp ça va encore, mais dans l'interview plus haut, j'avais l'impression de souffrir d'un symptôme de personnalité multiple. xD Enfin, ça rallonge quand même pas mal les messages, j'écris plus avec Miwa que d'autres personnages, mine de rien, faut oublier personne !

Hakushi SenIls ont l'air attachants. De gros bouleversements sont prévus, donc, pour ton personnage. Cela ne te fait pas peur ? Es-tu excitée ?

Abe no MiwakoSi j'arrive à le transmettre, je suis contente. Je m'y suis attachée, moi aussi, à ces deux-là (même à Hono malgré son caractère xD). Ça me motive encore plus à la jouer ! Ces bouleversements vont pas mal la remuer, elle va devoir apprendre de nouvelles choses. J'ai hâte de voir ce qui va bouger en elle et ce qui va tenir bon, parce que mine de rien, elle a du caractère la cocotte, j'ai hâte de voir comment elle va nous révéler un peu tout ça !

Hakushi SenMoi, aussi, j'ai hâte de la voir à l’œuvre !

Hakushi SenEt bien, je crois que nous avons fait le tour de mes questions, merci de t'être prêtée à l'exercice avec patience et bonne humeur !

Abe no MiwakoDe rien, de rien, c'était sympatoche. ^^

Hakushi Sen sourit, et remercie ‘chaleureusement’ Miwako avant de la raccompagner.

Hakushi SenAu plaisir de vous revoir pour discuter de nouveau, je suis certain qu'il y a bien des sujets qui pourraient nous tenir éveillés des nuits entières, Miwako-dono.

Abe no Miwako sourit également à Sen avant de partir. Hono et Onji le regardent, plus méfiants.

Abe no MiwakoLe plaisir fut réciproque, Hakushi-dono, et je pense en effet que nous pourrions discuter encore pendant longtemps.

HonogoshaEt il y aurait pu avoir au moins une question sur nous, non ? Genre, elle est pas trop dure comme maîtresse ?

OnjindashuHono on s'en va !

Feux d'artifices pour fêter la future gloire de Miwako et la fin de la toute première interview du pigiste Sen !

Abe no Miwako \o/

Hakushi Sen rit.

Hakushi SenVous n'avez pas l'air maltraité, Hono-san.

HonogoshaC'est vous qui le dites.

Honogosha fait sa diva avant de rejoindre les autres.


HAKUSHI SEN - Janvier - février 2016



~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:25



Légende de Yokuni
Le Chant oublié


La guerre avait envahi ces tristes contrées. Comme un ouragan, elle avait emporté avec elle les maisons et les hommes, ne laissant derrière qu'une terre ravagée, un tas de cendres et des rivières de sang. On avait depuis bien longtemps cessé de chanter la beauté du monde, le soleil rouge n'était plus un superbe astre, mais l'impassible messager d'un lendemain sans avenir. Comme chaque jour, ce fut un nouveau village qui se fit faucher par les escadrons, mais il laissa cette fois-ci derrière lui un simple enfant, les yeux en larmes et le cœur ravagé. Il avait vu ses parents se faire massacrer, il avait vu ses amis s'écrouler et aussi jeune qu'il était, il avait compris, saisi pour un court instant le vaste vide incompréhensible qui remplissait ce monde et son corps s'était figé dans ce froid étouffant.

Le monde était devenu trouble derrière le flot de ses larmes et il ne vit pas la main qu'on lui tendait, sursauta quand elle se posa sur son épaule, chaude et bien vivante. La vie n'avait peut-être pas encore tout à fait quitté ces terres et le brasier infernal laissa finalement place à une pluie réparatrice, nettoyant le monde de ses plaies. Bientôt, tout serait dispersé et le monde aurait oublié qu'il y avait eu ici un village de pêcheurs.
Mais il n'y avait plus rien pour ce vieillard et cet enfant et ils coururent jusqu'à atteindre une forêt qui avait été épargnée. Peut-être qu'elle s'envolerait demain, peut-être pas. L'espoir n'avait pas déserté l'homme et sa force était encore assez bonne pour qu'il construise une petite cabane, un nouveau foyer pour leurs âmes éplorées. L'enfant, lui, s'était terré au plus profond de lui-même et plus un mot ne voulait sortir de sa bouche, ses yeux mêmes fuyaient la compagnie du vieil homme et il n'y avait plus que ses oreilles pour écouter ses histoires.

Un jour, las et ayant épuisé tous les récits qu'il connaissait, il inventa une simple histoire. Taillant de ses mains une grossière flûte dont les notes n'étaient pas très justes, il offrit l'objet à l'enfant en lui expliquant qu'il existait en ce monde une flûte magique capable de faire disparaître toutes les douleurs du monde, qu'une seule de ses notes suffisait à raviver la joie ou l'espoir et qu'une simple mélodie jouée pourrait bien faire naître, en ces terres désolées, la vie elle-même.
Mais elle avait été perdue, oubliée, et plus personne aujourd'hui n'était vraiment capable de s'en servir. Il fallait avoir un cœur pur et une âme bienveillante pour la trouver, et tout naturellement, une créativité à toute épreuve, car il était maintenant bien impossible de trouver la moindre partition, ou ne serait-ce qu'un simple fragment.

Il lui joua le seul morceau qu'il connaissait, une mélodie faible et insipide, tout juste bonne à éveiller une once de tristesse. La médiocrité des notes était telle qu'on n'aurait pas pu qualifier cela de musique, et pourtant, elle parvint à ranimer le garçon qui se prit de passion pour ce simple instrument.

Quelques années suffirent pour qu'il devienne un jeune homme et, toujours bercé par ce mythe, il avait passé tout son temps à inventer de nouvelles mélodies, créant des flûtes de plus en plus belles et précises, certaines avaient un son chaud et rayonnant, d'autre étaient faites pour chanter la tristesse de la guerre. Le temps des seigneurs et des batailles n'avait pas pris fin. Parfois, une accalmie laissait croire aux hommes qu'ils pourraient laisser ces années d'horreur loin derrière eux, mais ces trêves ne duraient jamais très longtemps et on les jetait à nouveau dans une période de terreur et de cauchemar, toujours plus longue et plus sanglante.
A la mort du vieillard, plus rien ne le rattachait à tous ces lieux où ils avaient vécu, détruits les uns après les autres, les dispersant aux vents incertains du destin, sans aucune promesse.
C'est là que la plus grande de ses errances commença. Allant au gré d'une simple envie, courant pour fuir les guerriers bestiaux, suivant une piste née d'une simple rumeur, il marcha, traversant les pays, fuyant les hommes et revenant parfois sur ses pas.

Des flûtes qu'il trouvait, aucune n'était aussi bien faite que les siennes, aucun son n'était aussi beau que celui qu'il produisait avec, mais il refusait d'abandonner. Il avait une fois cédé au désespoir et si aujourd'hui, il s'accrochait si fort à cette croyance, c'était simplement pour ne pas replonger à nouveau dans cette ère de ténèbres. Ses mélodies ne chantaient pas la guerre, elles murmuraient la vie, plus qu'avec des mots, elles communiquaient les émotions à leur état le plus pur. Entêtantes, elles envahisaient les hommes pour les faire vibrer d'une toute autre manière. De ses rêves d'enfants était née une détermination sans faille : il trouverait cette flûte, il mettrait fin aux guerres.

Le jeune idiot aurait probablement erré pendant encore longtemps si le destin n'avait pas fini par le mettre face à ses propres chimères. Autrefois prudent, il était devenu audacieux, il n'hésitait plus aujourd'hui à explorer quelque grotte, à se trouver en face des bêtes sauvages et des soldats, si bien qu'un jour, son chemin l'arrêta au centre d'un grand désert. Celui qui séparait deux armées. Les généraux, chacun de leur côté, criaient des messages de guerre, exaltant le cœur des guerriers et leur soif de sang. Ils transformaient la peur en une étrange fureur et pour un court instant, il fut comme fasciné par ces deux hommes dont le charisme et les mots étaient capables de métamorphoser de simples hommes en ces bêtes effroyables qu'il avait vu si souvent.

C'est là qu'il se rappela les mots du vieillard, ou du moins ce qu'il en restait. Il existait une flûte magique, capable de redonner vie à ces terres maudites, mais cette flûte n'avait rien d'irréel, il l'avait toujours tenue entre ses mains. L'homme avait su transformer l'enfant désespéré qu'il avait été, avec un simple bout de bois et quelques notes. Il n'avait pas besoin d'un instrument d'exception ni d'une mélodie hors du commun, il fallait simplement un cœur et la volonté inébranlable de transmettre.

Ainsi, alors que les hommes allaient charger, il sortit sa flûte et se mit à jouer une mélodie encore plus belle que ce qu'il avait toujours joué, celle qui s'était toujours tapie au fond de son cœur et qui lui venait maintenant si facilement.

On dit que ce jour-là, aucun homme ne fit un pas de plus.

MAEDA RYOHEI - Janvier - février 2016



~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Ryohei

avatar

Admin
Kuge

Messages : 773
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 18:26



Les PNJs
ARTISTES ET ARTISANS DE YOKUNI

Hidemi Hako

Clan : Kenshu
Âge : 16 ans
Rôle : Herboriste
Caractère : Candide, réservée, amie des plantes et des animaux, romanesque, tête en l'air
Où le trouver ? Dans sa boutique, à Raimei

Apprentie auprès de sa grand-mère, Hako a appris à ses côtés l'art d'aimer les plantes et de s'en servir. Elle sait depuis longtemps confectionner remèdes et autres potions, mais préfère largement cultiver dans le jardin toutes sortes de fleurs et les vendre aux amoureux transis ou autres romantiques. Elle rêve de pouvoir un jour vendre uniquement ses propres créations, merveilles de la nature.
Plutôt timide, c'est seulement lorsqu'elle s'occupe de la boutique qu'elle arrive à parler correctement avec les étrangers et elle n'est capable que de rougir et de s'enfuir en courant en d'autres circonstances.

Niveau d'influence : Faible
Note des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Maeda Ryohei

Jujiro Arihito

Clan : Fukyuu
Âge : 26 ans
Rôle : Libraire
Caractère : Curieux, aventurier, passionné, rêveur
Où le trouver ? A Ite, dans la petite librairie qu'il a ouverte il y a quelques années. S'il n'y est pas, il pourrait tout aussi bien être à l'autre bout de Yokuni.

Né dans une famille modeste, Arihito n'a jamais eu qu'un faible accès à l'éducation, et pourtant, ce fut suffisant pour lui donner le goût des livres. Rien n'est plus exaltant pour lui que la lecture d'une bonne histoire et les combats de sabre l'ont toujours laissé indifférent. Sa famille, qui voulait son bonheur avant tout, réussit à rassembler les économies suffisantes pour lui permettre d'ouvrir une petite boutique de livres à Ite, faisant de lui un marchand sans prétentions. Son rêve serait bien sûr d'amasser une immense et rare collection, mais il en est encore bien loin. Il a pourtant le talent de dénicher parmi les œuvres encore inconnues les perles rares et fera tôt ou tard entendre parler de lui. Quand il le peut, il part en voyage, à la recherche d'ouvrages qu'on ne trouverait pas ici et qu'il pourrait vendre une petite fortune. Adoré par les enfants, on le surprend souvent dans un coin de la boutique à leur raconter un de ces contes qu'il connaît par cœur.

Niveau d'influence : Faible
Note des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Maeda Ryohei

Nowaki Tenryu

Clan : Setsu
Âge : 12 ans
Rôle : Jeune acteur
Caractère : Ambitieux, orgueilleux, perfectionniste, sérieux, téméraire
Où le trouver ? Partout où sa troupe l'emmène

En voyant son jeune âge, on ne s'attendrait pas à trouver quelqu'un d'aussi sérieux et réfléchi, comme s'il voulait déjà être un adulte. Derrière son visage innocent et ses yeux d'enfant, se cache une sorte de démon, ambitieux et arrogant à n'en plus finir. Son succès au théâtre lui a fait probablement perdre la notion des choses et il ne rêve plus que de devenir un acteur des plus célèbres, mandé dans tous les endroits les plus riches du monde.
Pour l'instant, il occupe souvent le rôle de petits yokais, et ça lui va très bien.

Niveau d'influence : Faible
Note des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Maeda Ryohei

Kanemori Gosuke

Clan : Okaruto
Âge : 28 ans
Rôle : Tavernier
Caractère : Bon vivant, jovial, âpre au gain, dragueur, corruptible, grincheux (quand il a trop bu), bagarreur
Où le trouver ? Dans son établissement, à Noumu

Gosuke a pris la suite des affaires quand ses parents se sentirent trop vieux pour continuer. Chez lui, il règne toujours une ambiance joviale et l'alcool coule à flot, c'est parfois le théâtre des intrigues et des rencontres douteuses, mais il s'en fiche bien, tant qu'il peut se faire de l'argent dessus. L'alcool est sa nourriture préférée et il ne refuse jamais un verre offert. C'est surtout un bon vivant, qui aime se faire plaisir avec toutes les choses de la vie et il ne voit pas beaucoup plus loin. Il n'hésite jamais à prendre parti dans une bagarre et devient aussi violent que grincheux quand il a trop bu. S'il lui arrive souvent de se disputer, même avec ses amis, il n'est pas rancunier pour autant et tout est oublié le lendemain, pourvu qu'on puisse faire la fête.
Attention cependant, il n'accepte pas les crédits et n'hésite pas à mettre dehors ceux qui sont sans le sou : l'argent avant tout.

Niveau d'influence : Moyen
Note des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Maeda Ryohei

Echizen Tsumiki

Clan : Eiichiro
Âge : 30 ans
Rôle : Danseuse
Caractère : Désinvolte, gracieuse, rayonnante, travailleuse, déterminée
Où le trouver ? Dans la rue ou sur les routes

Véritable merveille de la nature, Tsumiki s'est forgée au fil des années une sacrée réputation de danseuse de rue. Accompagnée de ses fidèles amis musiciens, elle enchaîne les représentations dans villes et villages et vivote des petits revenus qu'ils arrivent à en tirer, ne planifiant rien pour vivre seulement dans l'instant présent. Parfois les temps sont durs, mais elle les oublie pour se jeter à corps perdu dans de nouvelles aventures et danse encore et encore, jusqu'à l'épuisement.
Petite, elle aurait aimé danser pour les plus grands et devenir une véritable légende, mais elle est heureuse de son mode de vie actuel et ne s'imaginerait pas vivre autrement.

Niveau d'influence : Faible
Note des joueurs : Merci de contacter Souteigai pour lui signaler où en est ce personnage dès que vous l'avez utilisé.
Propriétaire : Maeda Ryohei


MAEDA RYOHEI - Janvier - février 2016




~
L-M-M-J-V-S-D
Administration & Guide : Présente
Revenir en haut Aller en bas
Fukyuu Hankyou

avatar

Daimyo

Messages : 226
Date d'inscription : 20/09/2015

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Dim 28 Fév - 23:02

Passionnant.

Un travail qui n'aura pas été fait en vain, car en plus de conter l'histoire des parents de Gueuxkido, de présenter de meugnon peutit PeuNeuJeu, de mettre au devant de la scène un sujet qui vaut le coup, de montrer les hallucinations tordues de la cheffe des bandits et de raconter une légende définitivement trop courte (grrr toa) dont on entendrait presque la mélopée à la lecture, cette chronique à le double mérite de rendre un petit hommage aux belles personnes que sont Kaede et Sen. C'est superbe que vous l'ayez fini. Smile

Juste un détail, comme ça, en passant... y a moyen d'avoir le messager perso' de l'assez charmante Echizen-san ? Un banquet bientôt, tout ça, tout ça...


Où qu’il tombe
Le Flocon reste blanc, toujours
Suivi par l’Hiver.


L - M - Me - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5285
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016 Mar 1 Mar - 3:17

Merci, Ryohei pour cette chronique et merci à Kaede de nous avoir choisi Raiken et moi pour le coup de coeur... ♥️
J'étais au courant mais ça fait toujours plaisir de le redécouvrir.
Comme je te l'ai dit sur skype, j'ai énormément apprécié ta légende également et celle du Daimyo est classieuse aussi. Smile


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique de Janvier - février 2016

Revenir en haut Aller en bas
 

Chronique de Janvier - février 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 13 février 2016
» Campagne présidentielle Février 2016
» mercredi 10 février 2016
» [95 - Survilliers] : La Journée du Studio Tomahawk - 13 février 2016
» Votez pour le forum ! [Février 2016]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......