AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Yokuni, notre pays (Contexte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Yokuni, notre pays (Contexte) Sam 1 Juin - 18:33



L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 



Dernière édition par Kasuga Riyu le Sam 19 Oct - 23:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Sam 1 Juin - 18:35

CLAN SETSU

"Tel le Phenix, nous renaissons de nos cendres"


Kami: Moegami
Age du clan: 39 ans
Fondateur de clan: Setsu Ichigo (père de Gekido)
Seigneur de clan: Setsu Gekido
Politique: Agressive
Ennemis : Fukyuu et Kenshu
Force militaire: Forte
Philosophie: Les habitants de ce clan sont connus pour leur caractère impulsif et excentrique. Provoquer un Coq vous conduira inévitablement dans l’Enfer Ecarlate. Le combat ne leur fait pas peur, bien au contraire. Leurs actions par leur efficacité et leur violence apeurent leurs ennemis.
Elément apprivoisé: Le feu


CLAN FUKYUU

"Même au fond d'un volcan, le flocon continuera de briller pour son salut"


Kami: Itegami
Age du clan: 33 ans
Fondateur de clan: Fukyuu Chizue (femme)
Seigneur de clan: Fukyuu Yukimura
Politique: Méfiante
Ennemis: Setsu et Kenshu
Force militaire: Forte
Philosophie: Patients et déterminés, les Fukyuu sont reconnus pour leur sérieux. Courage, sang froid et loyauté sont autant de qualités qui font d’eux de fervents pratiquants du Bushido, quoique suspicieux.
Elément apprivoisé: La glace


CLAN KENSHU

"Prenez garde à l'ombre sous votre cou, elle pourrait être foudroyante"


Kami:Gekigami
Age du clan: 21 ans
Fondateur de clan: Kenshu Akira (homme)
Seigneur de clan: Kenshu Senkou
Politique: Méfiante
Ennemis: Setsu et Fukyuu
Force militaire: Moyenne
Philosophie: Dynamique et audacieux, le clan Kenshu compte parmi ses membres de véritables têtes brûlées. Ses membres sont durs et indépendants mais également redoutables combattants de par leur témérité et leur adresse.
Elément apprivoisé: La foudre

CLAN OKARUTO

"Si les brumes de l'alcool sont vos ennemis, elles ne sont pas moins que notre plus grand allié."


Kami: Kasugami
Age du clan: 28 ans
Fondateur de clan: Okaruto Kazunobu (homme)
Seigneur de clan: Okaruto Kasumi
Politique: Pacifique
Méfiance: Setsu
Allié à: Eiichiro
Force militaire: Moyenne
Philosophie: Fêtards avant tout et vivant loin des préoccupations matérielles, les Okaruto portent un regard attendri sur le monde. Ne les sous estimez pas pour leur bohème ! Leur adoration de l’alcool et leurs charmes naturels les rendent dangereux au combat.
Elément apprivoisé : La brume

CLAN EIICHIRO

"Il est avéré que la moindre de nos brises peut vous faire flancher"


Kami: Kazegami
Age du clan: 35 ans
Fondateur de clan: Eiichiro Etsukazu (homme)
Seigneur de clan: Eiichiro Suzuka
Politique: Pacifique
Méfiance: Setsu
Allié à: Okaruto
Force militaire: Moyenne
Philosophie: Sociables et opportunistes, les fiers enfants Eiichiro sont d’agréables compagnons de voyage si on oublie un moment leur franc parlé parfois blessant. Elégance et vivacité sont leurs mots d’ordre.
Elément apprivoisé: Le vent


Dernière édition par Kasuga Riyu le Mer 12 Juin - 2:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Sam 1 Juin - 18:48

Kasuga Riyu et Zenmyo Miseki a écrit:

LA RELIGION ET LE ROLE DE L'EMPEREUR


Ses fondements

La première religion de Yokuni est le shintoïsme tel qu’on le connait aujourd’hui. Dans le shintoïsme, le positif découle de la pureté et de l’harmonie, le négatif coïncide avec l’impureté. Le croyant se doit donc de chercher la pureté intérieure pour vivre en harmonie avec la nature et préserver l’ordre naturel. L’existence des Kamis est l’élément fondamental du shintoïsme. Cette croyance remontre très loin dans l’histoire de Yokuni dont les premiers habitants étaient animistes.

Les Kamis sont les esprits présents dans toute chose. Ainsi il existe de très nombreux Kamis et même certains lieux sont priés comme des Kamis, comme les vieux temples en ruine de l’Enfer Écarlate. Il existe cependant des Kamis dit supérieurs en lesquels chacun des clans croient. Les voici:

Ōmikami
Autre nom : Amateratsu
Attributs : le Soleil, la grandeur, le pouvoir imperial
Histoire : Amateratsu est née de l’œil gauche d'Izanagi. Dès sa naissance, elle fut remarquée par son père pour sa puissance et fut alors désignée pour régner sur les cieux.
Temple : Cité Impériale




Moegami
Autre nom : Kagutsuchi
Attributs : le feu, la colère, la purification
Histoire : Kagutsuchi est le dernier fils qu'eu Izanagi avec Izanami. En naissant, il brûla mortellement sa mère. Son père, ivre de rage, sortit son épée et le tua. Il ressuscita plus tard sous la forme d'un immense oiseau de feu.
Temple : Hibana, ville des terres Setsu. 
Le domaine de Moegami (Et ses pouvoirs offerts aux hommes)
Setsu
, c'est le feu, oui. La fine flamme d'une bougie qui se rapproche de sa fin avec le temps, qui si on la renversait serait l’origine de l’incendie d'une ville. Les feux se répandent plus rapidement que l'eau, un instant d'inattention et tout brûle. Kagutsuchi a tué sa mère, tel un brasier dévorant il l'a caressé jusqu'à sa mort. Le feu est passion, les flammes profondeur, la colère. Subite, il suffit d'une étincelle pour mettre feu aux poudres. Il dévore tout sur son passage, il purifie, ne laissant qu'une traînée de cendres mais tout reviendra d'autant plus vite, comme lorsque la chair soigne une fois la plaie brûlée. Du feu naît la chaleur, la chaleur qui est aussi celle des corps, des âmes, la chaleur, immatérielle mais toute aussi dangereuse.



Kasugami
Autre nom : Izanami
Attributs : les brumes (malheur), les rêves (mort), l'alcool (création)
Histoire : Izanami est apparue avec son époux Izanagi, avec lequel elle engendra les îles et les premiers kamis. Elle mourut en accouchant. Izanagi partit la chercher chez les morts, dans le Yomi, mais, horrifié par son apparence, il changea d'avis et l'enferma dans le Yomi.
Temple : Kokyuu, ville des terres Eiichiro.
Le domaine de Kasugami (et ses pouvoirs offerts aux hommes)
Okaruto
, c'est brume, oui. Le brouillard profond qui s'abat du ciel, nuage venait fouler le ciel, étouffant le monde aux alentours, le rendant vague. Elle est comme la vapeur sortant, bouillant, des entrailles de la terre, toute aussi floue et mortelle. Izanami fut une déesse créatrice qui rejoignit la première les mortels, avant d'être maîtresse du Yomi. La brume incarne le malheur. La brume est secrète, cache parfois plus qu'on ne s'y attends, sommeil, poison et maladie. Humidité, elle pèse lourd, ajoute au poids du ciel. Le poids d'un rêve. Les rêves sont à passage direct vers les profondeurs du Yomi. Et l'alcool, son compagnon, tous deux serviteurs de la déesse brumeuse qui endort l'âme et libère l'être. Songe Nébuleux.



Itegami
Autre nom : Oyamatsumi
Attributs : Le froid (neiges éternelle), les montagnes, la protection
Histoire : Oyamatsumi est l'un des kamis né du corps découpé de Kagutsuchi, le fils d'Izanami qui brûla sa mère à la naissance. Il devint l'incarnation des montagnes. Il règne d'ailleurs sur elle, assis sur un trône doré des plus hauts sommets. Il a deux filles : Iha-naga et Ko-no-hana.
Temple : Fyuu, ville des terres Fukyuu. 
Le domaine d'Itegami (et ses pouvoirs offerts aux hommes)
Fukyuu
, c'est la glace, oui. Mais c'est aussi la neige qui volette au vent en une nappe de clarté qui obscurcit le ciel. C'est la glace dur, stalagmite, stalactite, la glace molle, de neige et d'eau, épaisse et fragile, un piège, des sables mouvants. Oyamatsumi, seigneurs du sommet des montagnes où les immensités blanches ne fondent jamais, les hauteurs, les iceberg. Fukyuu, c'est le froid qui engourdit vos sens, vous immobile, vous ralentit, vous tue, le sang froid, le calme, le calme, le silence intérieur. Le givre apparaît au matin, envahissant tout, immobile, immobilisant. Le verglas du soir qui emprisonne, qui pèse qui brise comme les racines d'un arbre immense dont le sang serait les fleuves de montagnes gelés en Hiver.



Gekigami
Autre nom : Raijin
Attributs : la foudre, le tonnerre, la condamnation
Histoire : Raijin naquit du corps défunt d'Iznami après son accouchement de l'incendie. Il bat sur ses taikos avant d'abattre, dans un grondement, des éclairs sur qui il le souhaite. Lors d'une dispute pour la possession des tempêtes, son frère Fujin lui coupa un bras mais Amaterasu le lui rendit.
Temple : Raimei, ville des terres Kenshu. 
Le domaine de Gekigami (et ses pouvoirs offerts aux hommes)
Kenshu
, c'est la foudre, oui. Foudre, Tonnerre, Orage. L'obscurité menaçante d'un nuage noir qui se rapproche lentement, lourd, meurtrier. Le grondement monstrueux des tambours de guerre battant alors qu'en bas, on a touché sa cible. Raijin a sacrifié son bras pour essayer d'atteindre le pouvoir. Le tigre est ambitieux, dynamique, rapide. Rien ne va aussi rapidement que l'éclair. Un geste devient un coups, une course comme un rapace qui fond sur sa cible. L’électricité, l'énergie. Le courage de recommencer, toujours. Un simple contact pour une réaction brutale, tétanie, paralysie. Mais c'est aussi une lumière, qui ne dure qu'un instant qui offre à peine le temps de voir, puis du flash, l'obscurité reprend ses droits.



Kazegami
Autre nom : Fujin
Attributs : le vent, l'impétuosité, la liberté
Histoire : Fujin est l'un des enfants d'Izanami et d'Izanagi. À sa naissance il dissipa par son souffle les brumes qui régnaient sur le monde. Il était inséparable de son frère Raijin avant, jusqu'à ce que, impétueusement, pendant une dispute, il lui coupe un bras.
Temple : Kokyuu, ville des terres Eiichiro. 
Le domaine de Kazegami (et ses pouvoirs offerts aux hommes)
Eiichiro
, c'est le vent, oui. La douce brise, le souffle de vie qui épouse le visage, qui réconforte, est agréable. La tempête et ses tourbillons, le vent puissant qui fouette vos visage et arrache le mal de ce monde en emportant sa racine. Fujin est libre, insoumis, nomade, sous son exemple, les peuples se mélangent les uns aux autres. Quiconque voudra l'enfermer se trouvera bien mal à l'aise, il évite les obstacle. L'air, mouvement perpétuel que rien ne peut arrêter. Il a envahi le monde entier et en connaît la surface. Il emporte avec lui des feuilles, de la poussière, souvenirs d'autres terres. C'est lui qui, le premier jour, a chassé la brume maléfique, ouvrait sur les îles un chemin de paix. Le vent de frappe pas, il éloigne et disperse.

On ne vénère pas les Kamis à proprement parler, mais on s’assure de leurs protections et de leurs bienveillance. On prend surtout garde à ne pas les froisser car tous les Kamis peuvent être, comme la nature, à la fois bon et mauvais. Si on vexe un Kami, il faut procéder à des rites de purification pour que l’ordre des choses soit rétabli.

Buke Shohatto

Les traditions, coutumes et légendes de Yokuni établissent une mythologie qui légitime le pouvoir de l’Empereur. En effet, celui-ci est supposé descendre d’Amaterasu, ce qui lui donne le pouvoir religieux sur tout autre être de Yokuni.  Cependant, tout comme les fidèles, il a apparence humaine mais ne se montre pas aux gens en dehors de sa Cour et laisse supposé qu’il aurait, tout comme les Kannushi, une apparence divinisée.  

Les armées de l'Empereur sont celles des clans. Il n'existent pas d'autres armées que celles des clans et l'Empereur n'est protégé que d'une garde rapprochée.

Les pouvoirs de l'Empereur sont avant tout symboliques. Il n'a aucun pouvoir militaire, ni exécutif. Une collection d’édits nommé « Buke Shohatto » a été promulguée par sa lignée depuis l’Enfer Écarlate afin de réglementer les pouvoirs et les activités des Daimyo et de l‘aristocratie guerrière samouraï. Ces édits sont cependant plus considérés comme un code de conduite que comme des lois qui devaient être absolument respectées. Mais, en faisant appel à des valeurs comme la morale ou l’honneur, l’Empereur arrive à faire appliquer ses édits malgré son incapacité à les imposer directement.

Ainsi, devant un rassemblement de seigneur provinciaux, les édits suivant furent lus:

  • Une personne des proches du Daimyo en service devra demeurer auprès de l’Empereur et de sa cour.  
  • Les loisirs et les divertissements devront restés raisonnables, sans frais excessifs.
  • Les Han (territoires provinciaux) ne sont plus autorisés à accueillir des fugitifs ou des hors-la-loi.
  • Les domaines devront retirer les rebelles et les meurtriers de leurs services et les expulser de leurs territoires.
  • Le fait de réparer des châteaux devra être signalé à l’Empereur. Les améliorations des structures sont interdites.
  • La formation de cliques à la fraude ou à la conspiration devra être signalée sans attendre à l’Empereur.
  • Les conventions sur les uniformes (katana et Haori) devront être suivies.
  • Les Daimyo et les samouraïs devront vivre de façons frugales dans l’enceinte des domaines.
  • Les Domaines devront sélectionner les personnes sur leurs compétences pour servir d’administrateurs et de bureaucrates.


Le culte shintoïste

Chaque temple est consacré à un Kami principaux en particulier. Mis à part le temple Eiichiro qui accueille en son sein la divinité Kazegami et la divinité Kasugami, signant l'alliance des deux clans associés, le culte est différent dans chaque clan. Le croyant peut communiquer avec les Kamis ou vénérer les ancêtres en se rendant dans un temple, lieu symbolique de résidences des Kamis. Ils sont en générale situés loin des habitations, entourés de végétation et proches de rivières, symbole de pureté.

La visite au temple doit suivre trois rites successifs: la purification dans la fontaine placée devant le temple, les fidèles s’y lavant les mains et se rinçant la bouche, purifiant ainsi l’intérieur comme l’extérieur de leurs corps, puis ils font des offrandes au Kami local et récitent des prières.  

Cependant, les temples sont également des lieux de fêtes et de divertissement destiné à réjouir les Kamis. Le culte shintoïsme comprend également de nombreuses festivités et pèlerinages.


Dernière édition par Kasuga Riyu le Ven 11 Nov - 14:58, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Sam 1 Juin - 19:26



LA REINCARNATION DES KAMIS


Lorsque vous rechercherez dans les anciens récits l’origine même des Kannushis, vous pourrez bien tomber sur ce parchemin. Nul ne sait réellement si ces écrits sont vrais mais ce sont ces légendes qui sont contées de générations en générations dans les temples de Yokuni :

« Les Kamis avaient reniés les humains jusqu’à une certaine époque. Lors d’une grande conversation entre eux, les dieux choisirent de garder un œil sur cette race qui les avait tant déçus. Cependant, chacun sait que les divinités non pas le droit de fouler directement la terre ferme sans une enveloppe corporelle. C’est ainsi qu’il a été décidé qu’ils éliraient plusieurs humains de Yokuni. Des personnes de confiance leur ayant toujours été fidèles. Les Kamis se tournèrent donc vers les religieux, en particulier ceux dont la sagesse et la confiance leur donnèrent le rang de Haut religieux. Chaque Kami se tourna alors vers certains d’entre eux, les plus à même de posséder leurs dons…

*

Le Haut religieux entendit une voix lors d’une prière du soir. Elle était lointaine et incompréhensible mais pourtant, elle attirait mystérieusement leur attention. Cherchant à se rapprocher du son envoutant, le Haut religieux commença par quitter son temple et marcher dans la direction où cette voix le menait. Plus il avançait, plus elle s’intensifiait.
Au bout de ce trajet, il trouva alors les ruines de l‘Enfer Ecarlate. Il n’y avait plus que de la pierre ou du bois recouvert par la verdoyante nature. Pourtant, on pouvait apercevoir une faille dans la végétation. Nul ne sait ce qui a réellement forcé le religieux à pénétrer à l’intérieur, mais ce qu’il allait découvrir changea l’avenir.

L’intérieur était similaire à l‘extérieur. Ce n’était pas pour rien que cela s’appelait des ruines. Pourtant, au fond de ce passage se trouvait une relique encore intacte malgré le temps. Une statue. La représentation du Kami était encore sur pied. Observant celle-ci, le Haut religieux s’en rapprocha pour y déposer sa main, croyant à un mirage. C’est à cet instant, qu’une forte lumière éblouit le religieux. Lorsqu’il rouvrit les yeux, tout avait changé. Il l’évitait au dessus d’un paysage féérique. Ruisseaux, verdure, animaux sauvage, brise agréable. Tout ce qui pouvait faire croire que ce lieu était le Paradis. Cette idée fut encore plus accentuée lorsqu’une grande silhouette se présenta devant la personne. Les yeux grands ouverts et la bouche bée, le religieux put vérifier l’existence des kamis.

Un Kami se présenta devant l’homme et lui confia sans réelles explications une mission importante:

« Toi dont la sagesse et la confiance ont été reconnues, moi, Kami de ce monde, je te confie la tâche de mener cette terre vers la sérénité. Tu guideras celui dont le destin sera le salut de son peuple. »


Les paroles du Kamis passées, celui-ci se transforma en une poussière d’étoile qui se rua sur le religieux. Ce dernier ne comprit pas ce qui venait de lui arriver mais une chose était sûre : son apparence avait changé. Arborant la grâce et la pureté des Kamis, il était devenu lui-même un messager des dieux et possédait une infime partie de leurs pouvoirs à présent. Il devait mener à bien sa mission divine.

Un nouveau flash ramena l’homme dans les anciennes ruines. Le Haut religieux scruta la statue qui était à présent fissurée de part en part, abimée par les temps. S’inclinant devant celle-ci, l’homme quitta ensuite les lieux pour rejoindre son temple où il annonça à tous ses subalternes l’oracle qu’il avait reçu. C’est ainsi que le titre de Haut religieux fut remplacé par Kannushi, la réincarnation des Kamis. »

Ainsi le premier Kannushi vit le jour. Plus tard, chaque haut religieux se présenta devant les kamis. Afin que les kamis puissent se réincarner en un Haut religieux, le rituel veut que les Kannushis prennent sous leurs ailes un disciple du temple pour qu’il devienne à son tour la future réincarnation. Celui-ci devait être aussi pure qu’il était possible de l’être et ses aptitudes aussi bien en méditation qu’en combat contre les esprits devaient être exemplaires. Alors, les générations de Kannushi persistèrent et persistent encore aujourd’hui.


Dernière édition par Kasuga Riyu le Dim 2 Juin - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Sam 1 Juin - 20:13


DE L'ELU AU SEIGNEUR

Peu de temps après l’apparition des Kannushis, ces derniers se sont mis en marche pour accomplir leur mission : trouver les élus destinés aux titre de seigneur et guider avec lui le peuple vers un avenir meilleur.

« … Chaque Kannushi s’apprêtait à répandre leur missive dans le royaume. Voyageant à travers les paysages, la réincarnation s’arrêta dans chaque ville et village en construction pour montrer la force que lui avait confiée les Kamis, la forme divinisée, qui prouvait son lien avec les dieux et ainsi annoncer l'oracle :

« Celui dont le cœur et l’âme reflètent la grâce des Kamis, présente toi devant moi et affronte le chemin qu’ont tracé les Kami pour toi. Alors tu deviendras la lumière qui guidera les tiens.»

Lorsque le voyage du Kannushi fut terminé, nombreux furent ceux qui s’étaient présentés à lui en affirmant l‘élu, le guide du peuple. Pourtant, aucun d’entre eux ne le devint. Les jours passaient mais nul élu fut choisit. Les Kamis avaient-ils raison de ne plus croire en l’humanité ? Peut être était-il temps que l’âge des hommes disparaisse pour laisser place à une autre forme de vie…

L’espoir n’était pas encore perdu. Lors d’une journée d’été, un homme se présenta devant le religieux pour affronter son jugement. La surprise qui se lisait sur le visage de l’homme intéressa un instant le Kannushi. Lui demandant donc le pourquoi de cette expression singulière, l’homme répondit que l’apparence de la réincarnation était aussi impressionnante que les faits divins. A cette réponse, le religieux comprit que cette personne était capable de percevoir sa forme divinisée. Alors, le Kannushi lui affirma qu’il était temps pour lui d’affronter les évènements à venir. L’élu était apparu et il devait défier son destin.

Un long voyage fut entrepris en direction des anciennes ruines où le Kannushi rencontra par le passé le Kami qu’il vénérait. Rien n‘avait changé. Seule la végétation s’était envenimée ainsi que la faille qui arborait une porte mystérieuse, contrairement à autrefois. Cela semblait étrange pour le religieux mais les Kamis ne pouvaient rendre les choses aussi faciles pour un simple humain. Déposant sa main sur le bois, l’élu ouvrit l’entrée de ce qui allait être un donjon. L’homme et le Kannushi étaient les seuls autorisés à pénétrer ici.

Surprise. L’endroit n’était plus une simple ruine mais bel et bien un labyrinthe ! Nul ne sait comment fut confectionné ce dédale mais la puissance des Kamis voulait que les lieux paraissent plus que surnaturels. Durant leur avancée, les deux aventuriers rencontrèrent maintes énigmes et pièges qu’ils devaient résoudre. Les monstres et les pièges ne leur facilitèrent pas la tâche mais ils ne tardèrent pas à atteindre la dernière salle de ce fabuleux donjon.
Une seconde grande porte se dressa devant eux. Le paysage gravé dans la pierre rappela au Kannushi sa rencontre avec les Kamis. Parmi les symboles, deux empreintes de main étaient renfoncées dans la porte. Le religieux s’avança et y colla sa paume. L’élu ne tarda pas à faire de même. Le grincement du portail résonna. Ils découvrirent un paysage majestueux. La nostalgie se lut dans les yeux du Kannushi alors que de nombreuses lueurs se rassemblèrent pour donner forme au Kami.

Un discours de plusieurs minutes s’en suivit alors que le religieux annonça chacun de ses arguments pour convaincre le Kami de la bienveillance de son élu. Ce dernier essaya également de faire pencher la balance en sa faveur. Reconnaissant les aptitudes et la loyauté chez cet homme, le Kami lui accorda une partie de ces pouvoirs. Ainsi il pourra protéger et relever son peuple pour que celui puisse vivre une vie sereine. L’élu remercia comme il se devait le dieu avant sa disparition. Les deux hommes se retrouvèrent bientôt à l’entrée des ruines et l’élu était à présent devenu un seigneur du pays.

Sans attendre, le Kannushi s’en retourna annoncer la nouvelle au peuple qui attendait la venue de leur sauveur. Présentant l’homme comme seigneur de la région, les citoyens n’en furent que plus joyeux… »

Les temps passèrent, et seulement cinq des dix Kannushis réussirent à trouver leur seigneur. Petit à petit, De nouveaux temples furent bâtit sur les ruines des anciens pour accueillir les Kannushis et des capitales virent le jour. C’est ainsi que naquirent les cinq grands domaines de Yokuni, gouverné par chacun des seigneurs élus par leurs Kannushis et les Kamis, formant les clans Setsu, Fukyuu, Kenshu, Eiichiro et Okaruto.


Dernière édition par Kasuga Riyu le Lun 3 Juin - 4:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5044
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Mer 5 Juin - 3:36

LA POUDRE NOIRE EN YOKUNI


Il est avéré que la poudre noire ait été inventée par le Clan du Sanglier à l'aube de l'Enfer Ecarlate, soit il y a environs soixante ans. Cette nouvelle invention aurait décuplé les capacités des pouvoirs de ses guerriers et leur aurait fait miroiter une terrible vengeance sur le Clan du Tigre, celui-ci les ayant préalablement asservis.
Et c'est ainsi que fut déclaré l'Enfer Ecarlate.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, en Yokuni, les possesseurs d'armes à poudre noire sont très mal vus s'ils ne s'agit pas de militaires. Et sont même arrêtés pour détention d'arme interdite sur l'ensemble des domaines. D'ailleurs, même les militaires ont la présence d'esprit de ne pas déambuler avec une arme à feu sur eux. Si ce n'est tout de même pas le cas, ils la dissimulent pour ne pas s'attirer de mauvaises rencontres.

Cependant, on peut toujours trouver des fusils, des tromblons et même des pistolets sur Yokuni (équivalant à ceux du début du XVIII ème siècles dans notre monde). Et ils sont très chers à la vente.

Attention ! Ces armes à feu ne sont pas fiables et très très très très trèèèèès lentes à charger (nous vous laissons vous informer sur internet). La caractéristique en destinée de votre personnage pourrait jouer en sa défaveur et s'il est malchanceux (moins de 4/10) il pourrait, au mieux, louper son tir à cause d'un soucis de silex ou de poudre mouillée, au pire perdre son arme et deux ou trois doigts après explosion de celle-ci.


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1126
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Mar 25 Juin - 20:32

LES SEIGNEURS ET DAMES DE YOKUNI



FUKYUU HANKYOU
Seigneur du clan Fuykuu


₪ 30 ans
₪ Devenu seigneur à l'âge de 30 ans
₪ Humble, sociable, loyal
₪ Pouvoirs obtenus par Itegami


Après la disparition de Fukyuu Yukimura et les attaques de Yokaïs, il cherche à remettre sur pied le clan et à s'imposer comme le nouveau dirigeant tout en gardant un œil sur les clans voisins.




SETSU GEKIDO
Seigneur du clan Setsu



₪ 29 ans
₪ Devenu seigneur à l'âge de 15 ans
₪ Belliqueux, Impulsif, Puissant
₪ Pouvoirs obtenus par Moegami


Après avoir repris les rênes du clan, il cherche à s'approprier les différents pouvoirs des kamis. Dans sa quête, il ne se retient aucunement de sacrifier des vies. C'est pourquoi il est actuellement le seigneur le plus détesté de Yokuni. Cependant, aucun n'ose le renverser. Son ardeur et son orgueil font de lui un adversaire redoutable.




KENSHU MIWAKO
Dame du clan Kenshu



₪ 21 ans
₪ Devenu dame à l'âge de 21 ans
₪ Généreuse, têtue et calme
₪ Pouvoirs obtenus par Gekigami


La disparition de l'ancien Seigneur, Kenshu Senkou, engendra sa nomination comme nouvelle dirigeante.
En jeu, Miwako n'a pas encore accédé à la tête du clan Kenshu. Ainsi, les détails sont encore à voir.




OKARUTO RAIKEN
Seigneur du clan Okaruto



₪ 28 ans
₪ Devenue Seigneur à l'âge de 28 ans
₪ Fier, réfléchi et brave
₪ Pouvoirs obtenus par Kasugami


Il se trouvait auprès de la Kannushi lorsque l'ancienne Dame, Okaruto Kasumi, trouva la mort, et fut ,d'un coup, pressenti pour gouverner le clan.
En jeu, Raiken n'a pas encore accédé à la tête du clan Okaruto. Ainsi, les détails sont encore à voir.
 



EIICHIRO AKIRA
Dame du clan Eiichiro



₪ 19 ans
₪ Devenue Dame à l'âge de 19 ans
₪ Souriante, gracieuse et intelligente
₪ Pouvoirs obtenus par Kazegami


La mort de son prédécesseur, la Dame Eiichiro Suzuka, fut un déchirement pour elle. Peu de temps après, sa relation avec le Kannushi la mena à être nommée Dame du clan. Ses intentions : redresser le clan et protéger Eiichiro d'une nouvelle attaque Yokai, quelque soit la manière et les moyens utilisés.
En jeu, Akira n'a pas encore accédé à la tête du clan Eiichiro. Ainsi, les détails sont encore à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Zenmyo Miseki

avatar

Kannushi

Messages : 498
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 103

Feuille personnage
Age: 15
Titre: Kannushi sans Seigneur
Liens:

MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte) Mer 27 Avr - 18:04

Les Organisations


Quelles sont-elles ?

K→ L'Organisation Kara, un groupuscule armé qui défend ses idées.
S→ La Secte du Chat, une organisation religieuse, libre, secrète et pacifique.
M→ La Confrérie de la Main, un regroupement d'assassins de tout horizon.

Quelles sont leurs buts ?

K→ Anéantir les yokais. Abolir les inégalités. Effacer les conflits entre clans.
S→ Il n'y a pas vraiment de but clair. Le culte fixe un objectif de tranquillité sur le monde mais c'est un idéal que tout le monde interprète à sa façon.
M→ L'argent au travers de leurs contrats. Cependant pour cela, il faut aussi s'assurer qu'il y a toujours un germe de conflit afin d'avoir des commanditaires.

Quelles sont leurs actions ?

K→ Aller au travers de Yokuni pour lutter contre les yokais et aider les faibles ainsi que le veulent leurs idées.
S→ Aucune, si ce n'est un petit favoritisme envers les leurs. Même la prière est considérée comme un acte intime et solitaire aussi ils ne sont même pas obligés de pratiquer le moindre culte. Les membres de la Secte sont totalement libres de leurs actions.
M→ L'exécution d'assassinats commandités, voir commandités par la Confrérie elle-même si cela sert leurs intérêts.

Quelle est leur hiérarchie ?

K→ Les membres de Kara sont recrutés pour leurs idéaux. Il n'y a pas vraiment de Hiérarchie, si ce n'est Uroko Chomei et son Trio Légendaire que tous respectent.
S→ Bien que seuls les dieux les dominent vraiment, les membres de la Secte sont répartis en Branches sous l'autorité de Six familles. Cependant, cela s'apparente d'avantage à une vassalité volontaire envers un seigneur qu'à un asservissement.
M→ Il y a des rangs très stricts : Gaine, Pointe, Lame, Garde, Pommeau ainsi que d'encore plus hauts rangs. On dénote aussi des règles tout aussi strictes qui vous condamnent à une mort certaine en cas de trahison. Enfin, chaque membre a un parrain qui sera considéré autant responsable de ses actions que lui-même.

Comment y entre-t-on ?

K→ Seul Uroko Chomei, le pouvoir de l'association peut proposer ou non l'entrée dans l'Organisation à une personne qui semble en être digne. Généralement ceux-ci sont repérés par des membres et le dirigeant blanc se présente une fois, une seule, à eux pour le leur proposer.
S→ Par la naissance. De façon général, il faut avoir au moins un des deux parents faisant partie de la Secte pour pouvoir y entrer. L'inclusion d'autres membres est très rare et est souvent soigneusement préparée de façon à ce qu'il ne puisse pas en découler le moindre problème.
M→ Pour rentrer dans la Confrérie, il faut avoir été repéré par un parrain, souvent suite à quelques crimes. Le parrain prend ensuite le nouveau sous son aile et le forme de façon à ce qu'il puisse devenir un assassin accompli et servir la Confrérie.

Sont-elles connues par des membres extérieurs ?
K→ L'Organisation Kara est connue au travers de nombreuses rumeurs. Le port de l'habit blancs par de nombreux membres ainsi que leurs nombreux coups d'éclats contribuent à faire parler d'eux dans tout Yokuni.
S→ La Secte du Chat est extrêmement secrète si bien qu'elle n'est connue que par les membres ainsi que de quelques sympathisants qui y sont liés par les amis et la famille.
M→ La Confrérie est cachée mais pas trop. Il faut en effet qu'elle soit assez accessible pour qu'on puisse lui commanditer des meurtres. Ainsi, bien qu'elle ne soit pas connue par tout à chacun, quiconque se renseigne un peu sur le crime finit assez tôt par entendre parler de la Confrérie.

Pourquoi embarquer mon personnage cette organisation ?
K→ L'Organisation Kara lutte contre les yokais et les inégalités sociales, des buts tout-à-fait humains et que sont à même de partager vos personnages. Il permettra de donner corps à vos idéaux au moyen d'actions discrètes.
S→ Outre le fait que la Secte est une très bonne excuse pour justifier une promotion fulgurante, la Secte en tant qu'elle est un culte inconnu permettra d'apporter plus de nuances à votre personnage, lui offrant un peu plus d'ambiguïté grâce à l'alliance qu'il devra faire entre ses principes secrets et le visage qu'il montre aux autres.
M→ La Confrérie est une bonne occupation pour un personnage qui se recherche une fonction autre que la vie de tous les jours. Il faudra bien sûr ne pas avoir trop de morale car il s'agit d'assassiner les gens mais la Confrérie offre des opportunités de RP.

Plus d'information !(lecture facultative)
K→ Brève description de Kara
S→ Pour la Secte du Chat : Accroche et détails hiérarchiques et techniques
M→ Les Lois et l'ordre de la Confrérie


Revenir en haut Aller en bas
http://feleth.superforum.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yokuni, notre pays (Contexte)

Revenir en haut Aller en bas
 

Yokuni, notre pays (Contexte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yokuni, notre pays (Contexte)
» La solution pour notre pays
» HAITI NOTRE PAYS QUEL AVENIR ?
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
.....