AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Nagaya Eichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Nagaya Eichi Jeu 16 Juin - 22:36



Nagaya Eichi
☼ Nom : Nagaya
☼ Prénom : Eichi
☼ Surnom : /

☼ Âge : 42 ans
☼ Sexe : M
☼ Statut : Taisa
☼ Arme(s) : Un daishō traditionnel, le katana et le wakizashi, des armes qui ont visiblement servi mais traitées avec soin.




POUVOIRS ET MAITRISES


  • Yukinoashita – Matin de Neige : Comme lorsque la neige fraîche reflète la lumière du soleil levant tel un miroir, le sol enneigé autour d'Eichi brille soudain d'un éclat éblouissant, aveuglant tous les combattants qui ont les yeux ouverts sur le moment pendant cinq secondes.
  • Fuyu no kodoku – Solitude Hivernale : L'environnement, sur une dizaine de mètres autour d'Eichi (cinq mètres de rayon), se givre subtilement. A l'intérieur de ce cercle, on ne peut faire appel à aucune forme de magie, y compris les pouvoirs. Les combattants devront s'affronter avec leurs seules capacités physiques et leurs maîtrises. Ce pouvoir est à l'origine du léger froid que dégage Eichi et qui a tendance à mettre les gens mal à l'aise.
  • Yosamu – Nuit Froide : Si Eichi arrive à toucher la peau de son adversaire de sa main nue, le voilà subitement pris par l'engourdissement fatal qu'on ressent lors des nuits les plus froides de l'hiver. Le voilà prostré et immobile, prêt à être capturé, se réchauffant à chaque minute jusqu'à récupération totale de ses facultés au bout de cinq minutes.



  • Niken Ryu – l'école des deux sabres : L'homme est aussi habile de la main droite que de la main gauche, ce qui lui a permis d'apprendre à se battre en tirant le meilleur profit de ses deux lames, simultanément.
  • Onmyōdō – Eichi a assimilé tout le savoir théorique disponible sur l'occulte et les yokai ce qui lui permet de traquer et éliminer les démons avec efficacité.



☼ Physique :Eichi n'a pas une carrure particulièrement impressionnante, mais il la compense par une attitude toute militaire, le dos droit, le mouvement précis. Il donne l'impression d'occuper l'espace, avec assurance, comme s'il était toujours parfaitement à l'endroit où il devrait être. Son visage peut sembler dur, ses sourcils épais et ses yeux noirs le rendant impressionnant, sentiment renforcé par sa voix dure et son élocution économe. Ajoutons que ses cheveux noirs tirés en un chignon sévère, son menton parfaitement rasé, son corps sculpté, dénote une attention particulière portée à l'entretien de son corps. Attention qui s'étend jusqu'aux tenues qu'il porte, que ce soit le kimono ou l'armure, il ne laisse aucune place à l'imperfection et ce même quand il doit se recouvrir, comme il est souvent vital sur les terres contrôlées par le clan Fukyuu, des lourdes fourrures nécessaires à se protéger du froid. Il favorise généralement les bleux clairs et les blancs que les soldats de sa garnison de montagne portent habituellement, et oublie bien souvent d'arborer le blason du clan.



☼ Caractère :L'homme est bon, fondamentalement. Il s'est voué à la défense de l'humain et, pour ça, il est prêt à faire quelques entorses au code du bushido, habituellement tenu en si haute estime chez les Fukyuu. Trop souvent il a vu l'honneur tuer un homme plus sûrement qu'une lame, or quand on fait face à un guerrier ou un démon hurlant, il y a déjà suffisament de raisons de mourir pour qu'il ne soit pas nécessaire d'en rajouter une. Tactiques déloyales, refus du seppuku, tout est bon pour gagner. Cette constatation a fait d'Eichi un homme retors mais il est conscient que si la vraie force du guerrier ne vient pas d'un honneur mal placé, elle jaillit de vertus comme la loyauté, le respect et le dévouement. C'est également un homme méticuleux, qui aime que chacun et chaque chose soit à sa place, un soucis du détail tout militaire mais qui peine à racheter à ses yeux son goût pour les vices, femmes et alcool principalement. Ces addictions compensent à grande peine le traumatisme des combats quotidiens, l'absence de larmes, surtout face aux yokai à l'apparence terrifiante et souvent capables de terribles atrocités.


Convictions☼ Les clans: « Arrête de pester, les clans sont nés spontanément des cendres de l'Enfer Ecarlate, ils sont la manifestation de l'ordre inhérent à la nature humaine. C'est l'ordre social qui nous protège des yokai, honore ton seigneur et défend le, respecte ton rang et c'est nous tous que tu défends. Tu dois connaître l'histoire de ton pays, ses coûtumes, et tu dois combattre pour elles. Ca ne veut pas dire qu'on doit mépriser la culture des autres, non, effectivement, à part un étendard rouge, ils ne sont pas différents de nous. Tout le monde finit par se pisser dessus avant de mourir. Pourquoi le monde est comme ça alors ? Parce qu'il n'y a pas qu'une personne destinée à gouverner visiblement, et chacun doit occuper sa place. Mon père m'a raconté comment était cette grande guerre, crois moi, ce qu'on vit ici ce n'est rien comparé à ça. Il n'y avait plus d'ordre, plus de loyauté. Les démons se sont déversés sur terre comme une nuée de sauterelles, prêts à tout dévorer. Ma famille a aidé se pays à se construire en chassant de ce sol toutes les saletés qui l'empêchaient de se relever. Et toi et moi, on poursuit leur travail. »

☼ Les Kamis: « On serait bien bête de dire qu'il n'y a pas de Kami ! Ce que font les Kannushi est suffisament impressionnant pour que personne n'en doute et tu peux me croire, j'ai assisté à l'intronisation de chacun de nos Daimyos. Respecte les Kami et les ancêtres, prie, va au temple, fais les rites. Tout cela est bon, ils nous gouvernent et on le leur doit. Mais n'attends rien d'eux, ne te reposent pas sur eux. Ici, tu ne dois compter que sur ton bras, ton fer et ton frère. Pour les yokai, c'est différent. Ce sont des monstres, qui ne savent rien des limites ou de la moralité. Ils font le mal par plaisir et dénaturent le monde. Certains peuvent te paraître amicaux, et ce ne serait pas de la duplicité de leur part mais... ils sont profondément, viscéralement différents de nous, tu comprends ? Même les plus sympathiques finiraient pas faire des dégâts, souvent très graves, autour d'eux, sans penser à mal. Quand tu écrases une mouche, tu n'as pas l'impression de faire un acte réprehensible, n'est-ce pas ? C'est pareil pour les yokai. Ils ont un monde à eux, qu'ils y restent où ils tâteront de nos lames. »

☼ Le système féodal:« Les fervents bushi qui pensent qu'il vaut mieux mourir qu'être capturé sont des idiots : un mort ne peut pas s'évader, et encore moins se venger en flanquant une rouste à l'oppresseur. Le Bushido forge l'âme des grands pour qu'ils dirigent avec noblesse et vivent avec humilité, il est stupide de mourir en prétendant le suivre. Tout être humain aspire à vivre longtemps et dans les meilleures conditions possibles. Il est bon d'essayer d'offrir cette possibilité au plus grand nombre et c'est ce que nous faisons en défendant ces frontières. Mais il est normal que certains gouvernent, que d'autres apprennent et que la plupart cultivent. C'est l'ordre social qui protège l'humanité, sans lui nous serions des animaux à la merci des yurei. »

☼ Les organisations:« Oui, bien sûr que je me suis renseigné. Des groupuscules organisés et armés peuvent toujours être dangereux. La Confrérie de la Main est une engeance dangereuse à éliminer de toute urgence. Il faut récolter un maximum d'informations sur elle si on veut un jour démanteler l'organisation. Pour Kara... ils combattent les yokai, ce qui est bien. Mais ils ne comprennent pas que c'est l'ordre social qui protège l'humanité. Ce sont de jeunes chiens fous qu'il est bon de canaliser. »

☼ Les derniers événements: « Bordel, on était en première ligne ouais. On a essayé de remonter jusqu'à l'endroit où ces trucs sortaient du sol. J'ai vu les horreurs que ces monstres ont fait. J'ai sauvé une gamine pleurant et baignant dans le sang de sa soeur des mains griffues d'une saleté de chose déjà criblée de flèches. Le pire c'est qu'il portait l'uniforme de chez nous. Ils avaient ravagé le village, un pauvre village de montagne. Et maintenant la torpeur ? Il faut qu'on fasse quelque chose. Qu'on traque tous les démons qui rôdent encore sur nos terres, où ce sera bientôt la fin des hommes. »


Histoire
Le Livre de l'Eau
« Je sais bien qu'on s'ennuie, mais tu veux vraiment que je te raconte ma vie ? La patrouille vient juste de commencer, tu devrais garder ton souffle... Non ? Bon, admettons que ça me fera réviser pour le jour où j'écrirai mes mémoires, hein ? Ben je sais pas quoi te raconter... La famille Nagaya c'est pas une histoire passionnante. Une petite noblesse sans renom qui a survécu à l'Enfer Écarlate en ne sortant pas de sa vallée. Attention à la rivière ! En plein hiver, si t'as les pieds mouillés tu vas perdre des orteils. »

Je me souviens que malgré la neige et le froid, notre vieux maître nous emmenait toujours, mon petit frère Hiroshi et moi, au bord d'une rivière pour nos cours. Le bruit de l'eau qui coule me ramène toujours en enfance. Il disait que la rivière était le meilleur exemple à suivre, imperturbable, inarrêtable, tout juste canalisable. Que si nous l'imitions, rien ne pouvait nous vaincre, que le Bushido serait nos rives. Il aimait surtout commencer ses cours par une histoire de la famille, plaise aux Kami, il n'y avait pourtant pas grand chose à dire. Notre père était un philosophe, la violence des hommes lui glissait dessus comme le vent sur la glace. Ce qu'il n'a pas supporté, c'était la marée de démons qui a ensuite déferlé sur la terre. Il a décidé de traquer et tuer tous les démons possibles et lorsque la dame Fukyuu Chizue a commencé à redresser le pays, il s'est immédiatement mis à son service. Eh ouais mon gars, je me fais vieux. J'avais huit ans quand elle a été nommée Daimyo, les fêtes étaient grandioses. A cette époque, j'ai commencé à subir les enseignement du maître, Hiroshi m'ayant rejoint deux ans plus tard. Notre aîné étant destiné à prendre la tête de la famille, notre père eu le soucis de nous accorder une formation particulière, il voulait faire de nous des hommes capables de combattre les démons et d'y survivre. « Pour protéger votre frère et votre Daimyo », il arrêtait pas de nous le répéter. L'entraînement était dur, sévère, et parfaitement ennuyeux. Mais je crois que c'est aussi grâce au vieux maître que je suis aussi têtu aujourd'hui. Pas de chance pour toi !

Le Livre de la Terre
Adolescence – Perte de son frère,
Le second souvenir qu'il me vient c'est le goût de la terre dans la cour du dojo. Ricanez c'est ça, vous ferez moins les malins quand on sera rentrés. Je m'en rappelle parfaitement, j'ai rejoint les Shirofukurou l'année où est né l'enfant de dame Fukyuu, on ne savait pas encore à l'époque tout le bien qu'il nous apporterait. J'avais seize ans et mon père m'a envoyé me mettre au service de mon seigneur, tandis qu'il prévoyait qu'Hiroshi protègerait notre frère et notre vallée. Un sacré veinard quand même, tranquillement à la maison tandis que moi je me faisais rosser par mes camarades à la capitale. A la maison, j'étais le plus fort, même mon seigneur le grand frère ne faisait pas le poids au sabre contre moi mais ici... Tous ces garçons étaient d'une autre trempe que lui ou moi. J'étais sans cesse au sol, couvert de bleu. Le pire c'est que je continuais à me battre avec eux, même lorsqu'on quittait la sécurité relative des tatamis, pour cette triste cour. Ce jour-là, il faisait diablement chaud et la poussière desséchait mon palais. J'entendais le rire de Mori dans mon dos. J'étais fou de rage, je ne comprenais pas pourquoi il fallait que je perde contre une brute comme lui... Eh oui, c'était déjà une teigne à l'époque ! Ça vous épate ? Quoiqu'il en soit, mon poing s'est lentement refermé sur une poignée de poussière et quand je me suis retourné, je la lui ai jeté au visage ! J'ai bondi sur mes pieds et j'ai frappé sa main avec mon bokken, lui faisant lâché le sien. Il était à cinq mètres de moi environ, il avait reculé sous l'effet de la douleur. Fou de rage, il a demandé une arme à un autre des jeunes tandis que je regardais, fasciné, le sabre de bois qui gisait sur le sol. Je me suis lentement penché pour le ramasser tandis qu'il se ruait sur moi, probablement pour m'abattre...
Comment ça s'est fini ? Il a dû rester alité pendant une semaine. Je l'ai fauché d'une arme et assommé de l'autre. C'est là que j'ai compris beaucoup de choses sur l'art de la guerre et le Bushido. Et ça m'a servi, j'ai tenu bon jusqu'à ma première Escalade, l'hiver suivant, où j'ai pu pleinement gagné nos rangs. C'est pas rien quand même, cette montagne vous forge... Est-ce que vous vous êtes déjà demandé qui a forgé la terre pour en faire des montagnes ?

Le Livre du Vent
« du vent d’automne
la porte coulissante de la bouche –
voix perçante »
Vous le connaissez celui-là ? La première fois que je l'ai entendu c'était d'un petit gars...
Je devais avoir vingt-huit ans. J'avais été promu Taii suite aux nombreuses missions de protection et de surveillance qu'on avait dû mener à l'avènement du clan Kenshu. On en a cassé du Setsu à l'époque. Le jeune, il était venu un jour s'engager, avec les recommandations de son maître. Il avait pas l'air de peser bien lourd et je le voyais déjà cassé en deux mais il insistait tellement... C'était une décision difficile, d'autant que j'étais le seul officier au dojo à ce moment-là. A défaut, c'est son insistance et sa confiance qui m'a convaincu, je l'ai accepté. Il s'appelait Otani Tanba. Hankyou pardon. Enfin bref, à l'époque c'était un gosse. On avait plus de dix années de différence mais il m'a plu. On est devenus plutôt proches. Probablement parce qu'on était tous les deux arrivés ici sans véritable nom. Il était déterminé et plus solide qu'il n'y paraissait, il a trouvé sa place chez les Sentinelles bien plus vite que moi, si vous voulez mon avis. Eh ! Ça a pas bougé par là ? ... Non. Ça a l'air bon. Où en étais-je ? Ah oui... Un jour, il arrive vers moi tout content « je suis amoureux ». Ben tiens, malin le petit gars. C'était un automne plutôt beau si ce n'était le vent qui hurlait sans cesse. C'est là qu'il m'a récité le haïku. Pour moi qui n'ai jamais vraiment connu de femmes sans devoir les payer... Ricane pas ! C'était rafraichissant de voir leur amour naissant. Faut savoir rester jeune, savez, les gars, c'est... Ah mais oui, putain, ça bouge ! Ils sont là, aux armes, aux armes !


Le Livre du Feu
« Mori.. ! »
Je suis dans une chambre inconnue, avec un mal de tête monstrueux. Une femme est couchée à côté de moi... Comment s'appelait-elle déjà ? Akane ? Ou Fujiko... Je me lève lentement et rejoins la bouteille de saké près du petit foyer. Mes yeux se perdent dans les rougeoiements des braises, leur chaleur brûle mon visage. Qu'est-ce qui a bien pu se passer.. ? Mori était revenu alors qu'on le croyait mort, je l'ai emmené devant le Taisho et là... J'ai frappé dès que j'ai vu l'éclat de l'acier mais quand sa tête a roulé sur le sol, le général était déjà mort. J'ai sûrement causé la fin du clan et, pourtant, personne ne m'a rien dit. Les Kami savent depuis combien de temps je suis enfermé dans ce bordel à attendre qu'on vienne me chercher pour m'exécuter à mon tour. Le Daimyo était perdu lui aussi, il ne nous restait plus aucun espoir. Je prends une gorgée d'alcool qui m'embrase la gorge mais me rafraichit l'esprit. Je ne sens plus qu'une colère grondante, contre moi, contre le destin. Un brasier prêt à tout emporter... Si je devais mourir, ce sera en faisant ce que je sais faire le mieux, tuer des démons : j'irai affronter ces monstres sortis de terre.
Voilà que je me parle à moi-même... c'est une sale habitude qu'ils m'ont donné à me poser toutes ces questions.


Le Livre du Vide
Cher Hiroshi,
L'été se termine, le vent se lève, et par mes aïeuls, on est toujours en vie. A mon grand étonnement, non seulement je n'ai pas été exécuté suite à l'assassinat mais l'homme qui a remplacé Takakasu au poste de Taisho, m'a nommé Taisa des Sentinelles pour que je coordonne les patrouilles et les traques. Avec le temps, les visages se sont succédés à la tête du clan, généraux, Kannushi, et maintenant Daimyo (qui aurait cru qu'il aurait fini Daimyo ? Moi, peut-être, il est plein de qualités...) et moi je demeure, sans savoir pourquoi. Mon poste me force à rester en ville bien plus souvent que je ne le voudrais, je m'occupe en méditant. Je me suis mis à écrire aussi, et à peindre. J'ai l'impression de commencer à me faire vieux, mais j'imagine qu'il reste encore beaucoup à faire. La Torpeur a frappé ce qui restait des vivants, comme si quelqu'un nous en voulait d'avoir survécu, et entre les trahisons et les insurrections, je poursuivrai ma tâche tant que je peux porter un sabre. Je suis content que tu aies repris le domaine, tu le gèreras bien mieux que moi, et d'apprendre que ta famille se porte bien. Peut-être passerai-je, si on m'en laisse l'occasion, en attendant il faudra que tu prennes soin de toi et des tiens.
Je t'écrirai à nous pour te donner des nouvelles, reçois mon amitié.


A PROPOS DE VOUS
☼ Prénom/Pseudo : Daimo
☼ Age : 23
☼ Sexe : Je suis un garçon u.u
☼ Expérience de rp : Essentiellement du jeu de rôle sur table, longue dans ce domaine
☼ Pourquoi ce clan ? Il parait qu'on avait besoin de moi Razz
☼ Si vous venez à partir, imaginez la fin et/ou l'accomplissement de votre personnage: Je le vois mort "héroïquement" ou retiré paisiblement.
☼ Comment avez-vous trouvé/connu Saigo Seizon ? Grâce à Riyu ^^
☼ Donnez nous votre avis sur le forum (design, histoire…) : C'est juste trop beau!
☼ Plutôt tarte aux fruits ou gâteau chocolat ? Gâteau au chocolat, évidemment, attends.


Dernière édition par Nagaya Eichi le Ven 17 Juin - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1133
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Nagaya Eichi Ven 17 Juin - 6:16

O'hayo, Eichi-san ! Bienvenue sur Saigon Seizon avant tout !

Je suis Amadotsu Kodan, probablement futur homologue, peut être allié ou ennemi dans l'avenir, mais surtout et avant tout, avec Kasuga Riyu (autre homologue d'avenir qui complétera peut être ma critique ici même), que tu connais déjà plus ou moins, nous allons nous occuper de ta fiche de présentation.

En ce qui me concerne, j'ai apprécié lire les convictions de cet Inquisiteur (puisque c'est le titre dont je crois que ton Daimyo t'affublera) comme il m'a rarement été donné le cas et son histoire est simple, concise et des plus efficaces (je salue au passage le copain des cinq anneaux que je reconnais à ta façon de traiter les yokaïs et leur... Souillure... ainsi que de la découpe des chapitres de ta présentation).

Bref, un carton plein à mes yeux, le seul hic que je constate est le manque total de contrepartie dans tes pouvoirs, Mirumoto des Glaces. Je n'ai absolument rien contre ces derniers, à l'exeption faite de ce point : Il me faut des désavantages à chacune de tes capacités élémentaires proportionnelle à leur puissance, s'il te plaît !

J'attends de tes nouvelles au plus vite !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Nagaya Eichi Ven 17 Juin - 9:36

Eh bien merci beaucoup pour tous ces compliments!
Et, oui, tu m'as percé à jour ^^' à ceci près que ma connaissance de L5A est encore de surface, je compte offrir le jeu à un ami à Noël.

Pour ce qui est des pouvoirs, si j'ose me permettre de débattre un peu, les deux premiers affectent mon personnage autant que ceux autour de lui. Je peux préciser que le premier affecte uniquement ceux qui le regardent, si ce n'est pas logique à la lecture, mais si je dois encore ajouter des inconvénients, j'ai peur qu'ils deviennent inutiles... Mais je vais demander à Riyu de m'aider à y réfléchir, on va voir ce qui est faisable.

Edit: Voilà, j'ai légèrement modifié. Ça irait comme ça?


- Commander, c'est l'art de tenir en équilibre sur un fil tout en persuadant les autres qu'il s'agit d'un large pont -

L - M - M - J - V- S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5043
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Nagaya Eichi Ven 17 Juin - 18:21

Ça m'ira en tout cas Smile


Que se passe-t-il en ce moment sur Saigo Seizon ?

Avant de commencer
Remplis ton suivi ! Il sera à mettre à jour à chaque fin de sujet RP et à chaque fin de quête ou d'Event.
Ton suivi sera à mettre à jour à chaque fin de RP. Attention, les contrôles sont fréquents !

Voici le suivi vierge Fukyuu !

Remplis aussi ta feuille personnage qui servira aux autres joueurs. Pour cela, dirige toi vers ton profil !
Profites-en pour ajouter à ton profil un lien vers ta présentation et un autre vers ton suivi dans les cases prévues à cet effet.

Côté RP
Les membres sont libres de participer à la création du contexte en partie Encyclopédie. N'hésite pas à ajouter au forum tout ce que tu voudras, il y a peut être de bonnes idées dans le lot !
Pour cela, c'est ici.

Les correspondances d'attendent ! Il suffit de savoir écrire et lire pour rédiger le journal de ton personnage ou bien commencer de nouvelles liaisons. Viens donc rédiger tes lettres !

La partie Analepse te permet de creuser un peu ton personnage en écrivant son passé. Rendez-vous ici.

Tu peux à tout moment proposer des pré-définis ou bien des PNJs pour participer au contexte et au jeu de Saigo Seizon. Rends toi et ici.

Découvre toutes tes possibilités de jeu ici !

En ce moment, nous fêtons le troisième anniversaire de Saigo Seizon, viens y participer .




Pour ton premier RP, je te conseille de te commencer avec Inoue Naizen qui est le Jônin de ton clan et qui recherche des partenaires de jeu. Smile



Amuses toi bien parmi nous !


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nagaya Eichi

Revenir en haut Aller en bas
 

Nagaya Eichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Eichi Myoshi [Terminé]
» La Team Rocket
» Tu veux connaître mon nom ? Bats-toi avant. [Wada Eichi, Hassei Lucy]
» Pour une fois, tout est une histoire de goût [Eichi Maeda/Tom James]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
.....