AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Terminé] Ça se discute...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwako Hisae

avatar

Non Joueur

Messages : 861
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Kannushi
Liens:

MessageSujet: [Terminé] Ça se discute... Ven 29 Juil - 8:06

Quelle journée !

Suite à son intervention il lui sembla que le temps s’écoula à une vitesse hallucinante, si bien que la clôture de la réunion lui parut aussi soudaine que prématurée.
Hors du temps, voilà comment elle se sentait au moment même de quitter l’impérial séance.
Les propos d’Asahi à son encontre ricochait sur le silex de sa détermination sans parvenir toutefois à produire ne serait-ce qu’une étincelle de regret.

La jeune intermédiaire avait été pourtant on ne peut plus clair. Il s’agissait d’être prêt à donner sa vie pour le bien être entier de Yokuni. Mourir… quitter ce monde, s’éteindre, ne plus rien ressentir, ni bien, ni mal, enveloppé par les ténèbres abyssale d’un néant éternel… un vertige viscérale ayant saisit bien des hommes avant elle. Pourtant elle ne ressentait présentement aucune peur face à cette idée même. Peut-être qu’il en aurait été autrement s’il n’avait point été l’élu de l’évanescente créatrice. Toute deux liée à jamais, Hisae s’en trouvait même rassuré d’être ainsi veillée par celle qui l’accueillera un jour dans l’outre monde… ce sera un peu comme retrouver une vieille amie.

Un léger sourire naquit au coin de ses lèvres tendis qu’elle se prit à imaginer la scène.

M
ais avant cela il lui restait bien des choses à faire dans ce monde, à commencer par cette faille !

Ô
douce amie, j’ose espérer que cette chose n’est en rien le fruit d’un quelconque ressentiment trop longtemps bridé.

Là persistait son ultime crainte, une perspective qui la glaçait plus que son sacrifice prochain…
Que Kasugami soit impliquée ou non, pourquoi diable n’avait-elle rien ressenti ?
Voilà un mystère qu’elle se devait de tirer au clair dans les plus bref délais.

Pour le reste elle avait fait son choix.

Un léger doute subsistait toutefois en elle, se cramponnant effrontément aux abords de ses certitudes : l’avis de sa propre délégation. Oser s’exprimer ainsi devant sa sainteté sans avoir au préalable convenu d’une quelconque démarche s’était révélé bien risqué…
La discussion serait de toute façon inévitable, et pourtant elle se prenait à espérer un peu naïvement qu’aucune désapprobation ne viendrait heurter trop durement sa décision.

L
e retour au pavillon se fit dans le plus grand des silences, lui laissant tous le loisir de méditer ses dires passés.

R
ien que les vastes couloirs et le bruit de leur pas sur la pierre froide et polie dont l’écho capricieux s’égayait avec entrain le long des murs et voûtes ornées.
Songeuse mélodie aux accents nostalgique invitant à la contemplation de quelques pensées éthérées dans lesquels la douce voix de la brume se serait très volontiers noyé des heures durant.

Hélas, le cliquettement sec et métallique d'une serrure délicatement sollicité en décida autrement.

Les tendres nuances mauve du pavillon accueillit son regard encore embué de préoccupations.

Durant un bref instant elle laissa le groupe la devancer pour rester là, dans l'embrasure, en proie à l'hésitation. Dubitative face à cette boite qui lui sembla bien trop étroite pour contenir toute la volonté et la détermination qui quelque minutes auparavant avait pu se déployer dans toute sa splendeur face à l'empereur afin d'exposer les mille et une nuances d'une chatoyante sincérité...

Aurait-elle péché de zèle ? trop empressé qu'elle était de faire bonne impression ?
Non, nul doute ne venait présentement bousculer ses promesses passées, confortée qu'elle était par la justesse de son choix et certainement par quelques encouragements divin.
Plus elle y pensait plus elle se sentait en paix, en total accord avec sa décision et son possible destin.

Peu importe donc l'interlocuteur où le lieu, elle saurait de nouveau faire part de son opinion sur la question autant de fois qu'il en sera nécessaire sans fléchir.

Suppositions, déductions et conclusions en chaine dont la brièveté n'eut d'égale que les trois où quatre pas qui la séparèrent du groupe entrant dans la pièce.
S'avançant à leur suite, elle attendit cependant que la porte fut refermée derrière elle, son regard allant de l'un à l'autre en une silencieuse interrogation.

Face au silence, elle choisit d'entamer sans plus tarder les hostilités, désireuse d'en finir au plus vite.


- Ainsi donc il semblerait que nous devions discuter. Si vous me le permettez, j'aimerais que nous nous accordions sans plus tarder sur une décision commune. En ce qui me concerne je crois pouvoir dire que mon avis ne vous est plus étranger à présent...  
Je pense qu'il est de mon devoir d'agir et que je ne puis me permettre de rester plus longtemps à l'arrière.


Le ton employé n'était nullement agressif mais se révélait calme et résolu.



[ L - Ma - Me - J - V - S - D ]


Art by phoenixlu

Click me softly ! and just listen ! ;D
Revenir en haut Aller en bas
http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Mouton
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5124
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Ça se discute... Dim 31 Juil - 17:57


Deux entrevues, l'un avec Fukyuu Hankyou, l'autre avec Amadotsu Kodan, n'avaient pas suffi à éloigner Riyu de la troupe Okaruto sur le retour. En effet, la Dragonne rattrapa bien vite Shin, Naraku et Hisae qui avançaient les âmes lourdes des informations qu'ils avaient pu recevoir de la réunion impériale de tantôt. Bien maigres furent celles-ci cependant pour leur indiquer la marche à suivre afin d'accompagner les projets de la jeune Kannushi. Celle-ci, désireuse de se rendre utile et de percer les mystères du Yomi, avait assuré à l'Empereur lui-même vouloir faire don de sa vie dans la fastidieuse entreprise qui se présentaient à eux. Mais Hisae n'était pas seule représentante Okaruto et cette décision qu'elle avait pris si vite en amenaient d'autres qui demandaient consultations et réflexions.

Ainsi, flanquée de son second qui la rejoignit dans les couloirs par un heureux hasard, Riyu s'installa en même temps et à la même table que ses compères tandis qu'une servante zélée leur offrait à boire. La principale intéressée dans ses robes mauves et violettes fut la dernière à gagner sa place, le regard volontaire et nullement contrarié par leur entretien et son sort prochain. Elle paraissait faire preuve du plus grand calme, donc du plus admirable des comportements malgré toute l'impulsivité qui fut sienne plus tôt ,auprès du Fils des Dieux. Et lorsqu'elle communiqua son avis et ses envies, Riyu ne sut véritablement les contrarier, les comprenant tout à fait. Après tout, ils ne vivaient que pour le bien du clan et donc de Yokuni.  

"Votre volonté est tout à votre honneur, Iwako-sama et si telle est votre décision, je ne suis personne pour la blâmer. Cependant, sachez que nous ne savons rien de ce qui vous attend véritablement, ni si sacrifice il y aura. Votre entreprise, en plus de nous soustraire notre Kannushi et les vies de plusieurs de nos exécutants, pourrait bien se révéler inutile. Si vous souhaitez passer de l'autre côté de la faille pour vérifier ce qu'il en est, vous risquez effectivement de ne jamais nous revenir dès lors que nous l'aurons fermée. Et vous serez alors des sacrifiés que nous laisserons derrière nous et qui jamais ne se réveilleront. Est-ce là ce que vous souhaitez véritablement ? Et qu'en disent nos conseillers ici présents ?"


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 



Dernière édition par Kasuga Riyu le Sam 25 Mar - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Daiyuki Raiken

avatar

Taisa

Messages : 159
Date d'inscription : 07/07/2014

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Second du Dragon de l'Est
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Ça se discute... Mer 24 Aoû - 21:35


Les journées se suivaient et se ressemblaient depuis leur arrivé au sein de cette cité qui se voulait la capitale d'un Empire invisible qu'une poignée de lois faisaient tenir tout juste. Ce jour précis où son si cher Taisho, son amie et Kannushi, le Hatamoto Shin et ce consultant étrange nommé Naraku eurent rencontrés l'Empereur en personne, il avait tout de même pu faire la connaissance de deux énigmatiques représentants de la foudre et des neiges, que l'on disait sur le seuil du conflit.

Pourtant, il n'avait rien décelé de tel à discuter auprès d'un fils des Maeda de Ite et de cette moniale de Koumyou, il devait même avouer avoir prit un certain plaisir à sociabiliser, quand bien même la source de sa motivation se trouvait être une promesse faite à l'être qui détenait son cœur et son âme, ô combien plus important que le Souverain Suprême vivant sous les murs du Palais de Birei.

Il n'en fut néanmoins pas mécontent de retrouver l'aînée des Kasuga, tard dans la journée et au détour d'un couloir en des retrouvailles fortuites, son aimée des plus songeuses l'ayant laissé interdit, ne souhaitant pas la déranger dans ses pensés qu'un flot de révélations qu'il estimait innombrable devait laisser à la limite de la saturation.

Ainsi et prestement, elle le mena parmi les couloirs de l'aile affectée au clan de la brume sans qu'il n'eut besoin de savoir où il se rendait, bienheureux de redevenir l'Ombre du Dragon et non l'émissaire des protégés d'Izanami dont il s'était improvisé le rôle auprès du noble des glace et de la dévote du tonnerre.

Revoir le visage de la douce Hisae aurait pu être un ravissement pudique pour le titan, mais à sa mine appliquée, un masque qui ne lui connaissait guère dans l'espièglerie de leur déboires amicales, il su devoir tenir le silence, intrigué de faire face à cette Voix d'un Kami dont il n'avait jamais vu cet aspect.

S'installant dans un mutisme absolu tout en refusant ce qui pouvait lui être proposé d'un plat de la paume ouverte en direction des serviteurs qui les entouraient, ses yeux d'ors ne quittaient plus la silhouette gracile de l'incarnation de Kasugami, qui n'attendit pas longtemps pour traiter d'un propos qui lui échappait totalement.

Rivant à la suite de cette entrée en matière son regard sur son Général, le sujet semblant lui être connu, il ouvrit grand les paupières à l'entente de mots plus grave et dur les uns que les autres. Au moins lui éclaira-t-elle la teneur du sujet qui avait du être leur lot durant le conclave auquel il n'avait pu se présenter lui-même.

Celui-ci lui apparaissant immédiatement comme aberrant et s'arrachant totalement à tout entendement, mais il savait pertinemment que Riyu et l'hôte divine étaient loin d'être des folles, aussi patienta-t-il jusqu'à la fin que question lui fut posée plus ou moins directement pour s'intégrer dans l'échange. Loin de lui l'idée de répondre à celle qui se présenta par un laïus sans fin, aussi et puisque le calme était de mise, annonça t-il d'un ton neutre avec un flegme bien étranger à ce qu'il ressentait réellement :

Tout ceci m'échappe. Vous traitez de votre sacrifice comme d'un fait acquis. Mais nous n'allons pas laisser le cœur personnifié d'Okaruto courir à sa perte sans tenter de la préserver, non ? À moins que la chose soit impossible…

Il aurait voulu dire qu'il le refusait, mais il parvint à s'en retenir l'aveu, ses poings immenses serrés à s'en faire blanchir les phalanges.

… Puis suggérer un escorte, jusqu'au bout s'il le faut, afin que ce destin funeste que vous décrivez puisse compter bien moins de chances de se voir réaliser ? Je ne dis pas comprendre ce qui se trame, j'en suis même complètement incapable. Mais si mes poings peuvent servir à défendre Kioi-sama, puis je compter sur la considération de ma participation à cette entreprise ?

C'était un coup de sang à peine voilé, bien conscient que le devoir primait sur chacun d'eux et que si le Fils des Cieux ordonnait une telle chose, personne ici ne pourrait s'y soustraire. Quand bien même, il ne regretta pas la plus petite syllabe qu'il eut laissé s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Naraku

avatar

Jônin

Messages : 119
Date d'inscription : 16/02/2016

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Ça se discute... Lun 5 Sep - 16:03

La réunion avait été pour l'homme d'action d'une longueur épouvantable et si les marques de quelques conflits invisibles auraient pu le pousser à sourire, il avait surtout trouvé la plupart des interventions abominablement assommantes. Il n'était pas un homme de ces terres, ne se conformait à la stricte étiquette que pour se cantonner dans son déguisement, mais toutes ces choses lui paraissaient inutiles. Quelle perte de temps. À quoi avait servi cette réunion ? Afficher une image déchirée pour chaque clan ? Permettre à l'Empereur d'annoncer qu'il fallait se rendre à la Faille ? La discussion n'avait pas vraiment fait avancer quoi que ce soit et il n'avait vu ici que des convenances qui n'avaient pourtant plus leur place à cette heure.
Ils perdaient leur temps. Pour ceux qui se souciaient encore de la survie de ces terres avant qu'elles ne se fassent réduire à néant par le Yomi, il n'aurait dû plus y avoir d'importance pour toutes les fioritures de la noblesse. Peut-être auraient-ils dû prendre aussi le temps de boire un thé et de se coiffer tous ensemble leur belle chevelure. Après tout, devait-on se permettre de les traumatiser de leur quotidien formé uniquement de de couches toujours plus dorées ?

Il avait envie de rire, d'un rire narquois et sarcastique, il avait terriblement envie de leur rire au nez. Mais qu'ils prennent leur temps, lui n'avait pas le soucis de réparer ce qui avait été brisé. Il voulait voir ce que pourrait donner cet avenir d'inaction, aurait presque apprécié de les voir s'enliser dans leurs petites querelles pour qu'ils se retrouvent finalement acculés, plus que jamais et fatidiquement impuissants.
Ils n'étaient pas si bêtes pourtant et à peine la réunion terminée, tous se mettaient déjà à discuter des mesures à prendre, des sacrifices qu'ils enverraient là-bas, pour la survie, celle des faibles, de cet Empereur de pacotille et de ces hauts rangs qui s'étouffaient pourtant dans leur propre incapacité.

Lorsqu'il se leva, jamais il n'avait senti ses jambes aussi engourdies, même lorsqu'il demeurait assis pendant des heures et il lui avait fallu bien des efforts pour se tenir éveillé jusqu'au bout, alors qu'il était resté dans une immobilité parfaite, plus digne que celle d'un mort lui-même.
Ses pas n'avaient rien d'autre à faire que de suivre la délégation. Son regard ne s'attarda sur personne, bien peu désireux de ressentir une nouvelle impression de dégoût à la vue de qui que ce soit. Qu'ils soient nombreux à s'élancer à corps perdu dans cette bataille, c'était ce qu'il souhaitait désormais, ainsi ce serait autant de minables qui s'échoueraient dans la vanité de leur propre existence. Il aurait bien pu louer Yumigami avec une nouvelle ferveur, puisqu'il était l'auteur de toutes ces menaces et qu'il poussait le monde à s'embraser dans le chaos.

Peut-être aurait-il dû disparaître à son tour pour s'épargner la très certaine nouvelle réunion qui les attendait.

Il aurait pu rire avec plaisir aux mots de la kannushi, encore une fois. Pauvre petite douce créature que voilà. Sa naïveté aurait pu être touchante et le sacrifice dont les autres se mirent à parler lui donnèrent encore plus envie d'éclater d'un rire tonitruant. Rien pourtant ne défilait sur ce masque de normalité, rien d'autre qu'une expression vivante, mais dotée d'un calme si grand qu'on pouvait se dire que rien de tout ceci ne le touchait vraiment. Il s'amusait presque de la situation, se plaisait à s'imaginer que cette bataille pourrait bien en effet les priver de l'incarnation d'Izanami.
Ce serait un bon sacrifice qui remplacerait peut-être cette jolie chose qu'il détestait au plus profond de lui par quelque chose d'un peu plus dynamique, martial même. Elle n'avait pas sa place dans le chaos qui se préparait et peut-être le monde se chargerait ainsi de l'engloutir dans les ténèbres pour placer un autre élu à sa place. Tant mieux.
Au moins assumait-elle sa fonction jusqu'au bout et ne se défilait pas du danger qui l'attendait, mais il ne pouvait se résoudre à lui accorder ne serait-ce que ceci comme une qualité.

— C'est votre devoir, en effet, Iwako-sama, répondit-il simplement d'une voix neutre, comme une simple constatation.

Son regard se montrait dur pourtant, profond, obscur. Il était rempli de son vécu de combattant de l'extrême, mais ce n'était rien que de simple prémices, minuscules, à ce qu'il y aurait là-bas sans doute.
Il n'allait pas se préoccuper du sacrifice, n'allait pas la rassurer non plus, il se fichait qu'elle soit gardée de centaines de soldats ou seule sur le champ de bataille, il se fichait bien d'elle à vrai dire, tout autant que de cet hatamoto muet et de ce samouraï inutile, quand bien même il semblait plutôt fort. Seule la taisho avait été épargnée par son jugement cruel, l'une des rares personnes à avoir su acquérir un morceau de son respect. Mais elle s'était affaiblie dernièrement.

— Ma lame a été forgée pour lutter contre les forces occultes, je n'ai jamais été formé que pour chasser toutes ces choses qui s'échappent aujourd'hui même de la Faille. Ce combat sera aussi le mien, déclara-t-il froidement, mais avec assurance, sans la moindre hésitation.

Peut-être ne serait-il pas l'allié qu'ils attendaient, peut-être prendrait-il son propre chemin pour suivre encore et toujours l'unique maître qu'il ait jamais reconnu, peu importait, là aussi.

— Je suis Haiko Naraku, onmyoji et chasseur de yokai, pour ceux qui ne connaîtraient pas mon nom.

Le démon impassible.
Sa spécialité était bien loin d'être parmi les préférées parmi ceux de son rang, bien trop dangereuse, bien trop mortelle, on n'y survivait finalement pas si longtemps et s'il n'avait su encore quêter la mort, personne ne pouvait dire si cette heure n'arriverait pas plus tôt que prévu. C'était ce qu'il espérait, sans doute.
Il était venu ici pour son expertise, il était temps pour lui d'en montrer les acquis. Le jônin ? Cela ne lui importait pas maintenant tant l'appât d'une bataille aussi glorieuse vibrait avec la même lueur que ces lumières étincelantes qui pouvaient attirer inexorablement les insectes de la nuit. Ses chûnin sauraient faire le reste, de toute façon, il n'y avait là-bas rien de très brillant à protéger.


Spoiler:
 



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5124
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Ça se discute... Sam 25 Mar - 16:08


Le regard dichromatique de Riyu resta fiché sur la jeune Kannushi alors même que son second partageait son opinion et que l'Onmyoji Naraku se proposait de les accompagner. Elle resta silencieuse, profondément songeuse. Tout deux voulaient absolument escorter Hisae dans son devoir et elle n'allait assurément pas les en empêcher, cependant elle était de ceux dont on disait qu'ils avaient séjourné au Yomi et tout ce dont elle se souvenait l'avait laissée perdue et sans repère, complètement livrée à la merci de forces invisibles.

La manière dont elle avait atterri dans le royaume des morts (ou était-ce autre chose ?) lui paraissait encore bien brumeux. Il était évident qu'ils ne pourraient pas suivre la douce et résolue Kannushi là où elle comptait se rendre, à moins de demander à l'Empereur de leur enlever leurs protections...Mais ils avaient été des milliers à s'endormir et elle supposait qu'ils avaient tous été seuls face à ce qu'ils traversaient, comme elle...

"Nous vous accompagnerons au possible." coupa-t-elle, bien évidement, persuadée que le plan physique ne suffirait pas.

Riyu se leva ensuite. Elle n'était pas encore certaine de se rendre à la Faille elle-même, elle craignait beaucoup ce qu'elle dissimulait en réalité. Cependant, elle savait qu'elle ne pourrait pas laisser Raiken partir seul, la peur qui lui serrerait alors le coeur serait bien plus forte que celle d'affronter tout deux leur destin l'arme à la main. Et puis, n'était-elle pas revenue en vie du Yomi ?

"Bien. Puisque nous avons tranché... Je vais de suite débuter les préparatifs de notre projet. Je sais que Unzen-Taisa s'est déjà dirigé vers la Faille, il nous faudra son aide et ses avis éclairés, quand bien même il est retenu en Fukyuu. Aussi, l'Empereur a exprimé la volonté de profiter du camp de Hokori pour organiser les offensives. Dès maintenant, le temps nous est compté."


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Ça se discute...

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Ça se discute...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..