AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Eté 41] Alliance de Fortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Sam 19 Nov - 19:27

Dès que Sano recommença à parler, Mitsujiro le regarda avec attente, tel un élève qui attend la réponse pleine de vérité de son professeur. Néanmoins, les premiers mots le déçurent quelque peu, lui faisant l'effet d'une de ces stupides pseudo-vérités que tout le monde répétait à tort et à travers. Pourtant, la phrase suivante lui fit relever la tête et Shinosuke vit une comme une petite flamme scintiller dans les yeux de son contractant. Oui, le Sohei venait de toucher la corde sensible, c'était une bonne tactique. Shin cacha son sourire, plein d'espoir, peut-être, peut-être que Sano pouvait y arriver.

De son côté, Mitsujiro réfléchissait à toute allure. Bien sûr, il n'aurait jamais traité un autre être humain tel que ses parents ou lui l'avaient été. Certes, il était plutôt violent avec Shin, mais ce n'était pas pareil n'est-ce pas ? Shin n'était pas humain. Il n'était qu'une bête sauvage, il ne méritait rien de mieux ! Et puis c'était tellement rassurant, si Mitsujiro se montrait plus fort que son servant, qui était pourtant un Kitsune, alors il confortait son pouvoir. Le jeune homme se mordit la lèvre. Certes, il n'était pas un exemple de vertu, mais après tout, il essayait juste de survivre. Pourtant... "Apporter sa part de lumière", ces paroles trouvaient leur écho au fond de lui. Oui, c'était un bel objectif, quelque chose qu'il se sentait prêt à faire. Mais comment ?

Au geste du religieux, Mitsujiro interrompit le cours de ses pensées et jeta un regard perplexe sur le Kitsune. Son respect ? À lui ? La bonne blague... Il attendit que le Sohei ait fini, se laissant un instant pour rêver encore un peu sur ses derniers mots.

"Le respect n'a jamais nourri personne et celui de ce foutu renard ne vaut pas grand-chose."

Déclara néanmoins Mitsujiro d'un air boudeur et en oubliant toute prudence envers le Sohei en laissant échapper l'insulte qu'il utilisait le plus souvent pour qualifier son Kistune domestique. Puisque Sano connaissait déjà sa véritable nature, Shin ne releva pas. Par contre, il baissa un peu le regard en disant :

"Mon maître n'a pas vraiment tort là-dessus, mes actions passées ne fond pas de moi un être très méritant."

Il lança un regard d'excuse à Sano pendant que Mitsujiro reniflait.

"J'ai même complètement raison, sale renard ! Tu as bien trop de sang sur les mains !"

Shin encaissa le reproche sans broncher, car il était totalement véridique.

"Néanmoins... commença Mitsujiro, visiblement hésitant. Néanmoins, vous avez raison, ce n'est pas parce que certains ont des comportements méprisables qu'il faut suivre leur exemple, loin de là ! Il ça racla la gorge et reprit d'un ton plus assuré, mais pourtant un peu trop rapide. Et ce n'était pas mon intention ! Mais vous m'avez prouvé que mes actions peuvent prêter à confusion."

Sur ces mots, Mitsujiro camoufla son visage dans son verre. Malgré tout, Shin surprit une bouille digne d'un enfant pris en faute sur ses traits. Le Kitsune masqua son sourire amusé par celui de remerciement qu'il lança au Sohei. Il avait réussi, ce n'était qu'un début, mais c'était déjà un premier pas. Puis le Yokaï décida qu'il pouvait essayer d'aider encore un peu conversation, ignorant le risque d'un éventuel retour de bâton.

"Maître, je suis sûr qu'un être aussi exceptionnel que ce valeureux Sohei pourrait vous apporter de nombreux conseils !"

Déclara le Kitsune en fixant Mitsujiro qui restait un peu trop longtemps le nez enfoui dans son verre. Non, le Yokaï n'essayait pas du tout d'influencer l'Omnyoji en lui servant sur un plateau l'exemple à suivre et à admirer qui lui avait toujours manqué, pas du tout même... Bon rien qu'un peu, aller. Mitsujiro se racla la gorge en posant enfin son verre.

"Certes... Pour une fois, mon servant ne dit pas que des bêtises."

Approuva Mitsujiro en grinçant des dents. Puis il redressa la tête et tenta d'être le plus digne possible.

"Maître Sohei, comment... Quels conseils me donneriez-vous pour que je puisse... être fier de mon reflet." Acheva Mitsujiro prit d'une soudaine timidité en reprenant les mots de Sano.

Shin sourit, satisfait. Il savait comme il était dur pour ce gamin de demander de l'aide et de montrer ses faiblesses et ses lacunes. Mais c'était chose faîte. Même si beaucoup de choses dépendaient maintenant de la réponse, de Sano, ils avaient déjà gagné en quelque sorte. Les mots échangés ce soir devraient faire réfléchir le gosse et l'amener à se remettre en question, ce qui était déjà beaucoup.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Dim 20 Nov - 0:01

Au début il cru avoir échoué. Les réflexions de l'Omnyoji, son attitude vis-à-vis de Shinosuke... mais il préféra laisser continuer l'échange entre les deux, principalement parce qu'il n'avait pas la force d'admettre qu'il était trop tard pour le jeune homme. Et finalement il lui sembla qu'il avait réussi à toucher le religieux d'une manière ou d'une autre.En revanche, rien ne l'avait préparé à la suite. Sano était incapable de savoir s'il devait remercier Shinosuke pour son coup de pouce ou le maudire de l'avoir ainsi piégé. Lui, donner des conseils ? Il était certainement l'un des pires exemple à suivre sur ke chemin de la rédemption. Le Sohei n'avait aucune idée de quoi répondre et il doutait que "trouver un guide plus digne" soit le genre de conseil qu'avait besoin d'entendre Mitsujiro. Il aurait aimé connaître des paroles pleines de sagesse pour pouvoir les apporter à cette jeune âme égarée.

Après de longue seconde d'intense réflexion, et d'un silence probablement insoutenable, Sano parvint finalement à ouvrir la bouche. Le calme de sa voix le surpris lui-même.


« Je n'ai que deux conseils à te donner, le reste tu le trouveras par toi-même, ou grace à d'autres. Premièrement, emploie-toi à apporter l'espoir autour de toi pendant cette période de ténèbres. Que là où tu ailles les gens puissent voir que malgré les temps difficiles que nous vivons, il reste toujours des hommes valeureux près à aider leurs semblables et leur apporter un peu de bonheur. Et ne le fait pas pour en tirer profit, ils le sauront. Fais-le pour t'enoegueillir de leur joie et voir la gratitude dans leurs yeux. Je sais que tu penses que l'on ne se nourrit pas de reconnaissance ni de respect, mais essaie sincèrement, et tu seras surpris. Bien sûr parfois tu rencontreras des gens qui ont déjà trop souffert des tourments de ce monde et ta lumière ne parviendra pas à les toucher, mais que ces échecs renforcent ta détermination et ton désir de montrer l'exemple à tout les autres, à tout ceux qui, comme toi aujourd'hui, peuvent encore être sauvés.

Mon second conseil est très simple. À chaque fois que tu poseras les yeux sur ton reflet regarde-le bien. Quand tu l'auras bien regardé demande toi si tu aimes ce que tu vois, si tu ferais confiance à cette personne qui te dévisage, si tu as vraiment envie d'être cet homme. Et, si tu hésite ou si tu détourne le regard, demande-toi pourquoi. Ainsi, avec le temps, tu pourras identifier ce que tu désires changer chez toi, les regrets qui t'habitent et que tu n'as pas encore pu surmonter et t'assurer de toujours rester sur le droit chemin. »



Le moine poussa délicatement de sa grande main un bol de soupe miso, qui devait maintenant être tiède, jusque sous le nez de Mirsujiro. Il planta son regard dans le sien l'espèce d'un instant. Il aurait aimé pouvoir lui sourire mais savait que, s'il le faisait, cela ne ressemblerait au mieux qu'à une parodie de grimace grotesque.


« Si tu le souhaites, tu peux commencer dès à présent. Tu n'as ici que des amis, sens-toi donc libre de prononcer ton verdict à voix haute. Si tu acceptes de te prêter à cette exercice ici, je pense que nous pourrions aussi nous y prêter chacun notre tour. Et quand nous routes se recroiseront nous pourrons le faire à nouveau et nous réjouir ensemble du chemin que nous aurons chacun parcouru. Je pense que cela pourrait nous faire du bien... à tous. »


Cela n'était nullement un ordre ou une obligation, simplement une invitation. L'idée d'inclure Shinosuke dans cette histoire venait du fait qu'il semblait lui aussi trainer un lourd fardeau derrière lui. Ainsi tout trois étaient sur le chemin de leur rédemption, mais d'une manière différente... très différente. Sans doute avaient-ils encore beaucoup plus à apprendre les uns des autres qu'ils ne le pensaient. Pour l'heure Sano avait appris de Shinosuke, Mitsujiro avait, semble-t-il, appris de Sano et le moine espérait que Shinosuke avait pu également apprendre ne serait-ce qu'un petit peu de la soudaine ouverture du jeune homme. Mais, le Sohei était certains qu'ils pouvaient encore aller plus loin, si tout les deux le souhaitaient et acceptaient de se prêter au jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Lun 21 Nov - 0:12

La réponse de Sano tarda un peu à venir tandis qu'il réfléchissait. Shin sentit le jeune homme à ses côtés s'impatienter quelque peu, mais lui même était détendu. Le Kitsune but un peu à son tour, il faisait confiance au Sohei, il finirait bien par trouver quelque chose à répondre. Et quelle réponse !

Dès qu'il commença à parler, Mitsujiro s'abreuva de ces mots sans retenue. En soi, sa réponse n'avait rien d'exceptionnel, pourtant elle toucha le jeune homme, car emplie d'une force et d'une sincérité réelle. La formulation était simple et honnête et il semblait à l'Omnyoji que le moine était le premier à lui parler ainsi. Néanmoins, il était sans doute plus probable que le Sohei était simplement le premier qu'il daignait véritablement écouter. Mais cet homme tout en force, qui paraissait bien connaître l'âpreté du voyage et la noirceur de la vie, avait gagné son respect. Alors forcément, le jeune Omnyoji était plus enclin à écouter son enseignement que celui de n'importe quel autre religieux cloîtré dans un temple.

"Apporter l'espoir", oui, Mitsujiro comprenait l'importance et la beauté d'un tel objectif. Sauver les âmes tourmentées en soulageant un peu leur peine. Une mission qui pouvait semblait très lourde et assez irréalisable. Mais après tout, comme le soulignait si bien Sano, il n'avait pas vraiment d'obligation de réussite. S'il y arrivait, alors il aurait la satisfaction d'avoir fait pour le mieux. Sinon, et bien il fallait simplement ne pas perdre courage et penser à toutes les fois où il aurait apporté du réconfort. Oui, ça l'Omnyoji voulait bien essayé. Cela lui paraissait assez réaliste, assez concret. Par contre, l'idée de ne pas vouloir tirer profit de ses actes lui était plus étrangère. Il fallait bien qu'il survive lui aussi ! Pourtant, le jeune homme était prêt à essayer aussi. Par respect pour le Sohei qu'il commençait quasiment à admirer, il essaierait.

Le second conseil était une invite à l'introspection, mais là encore formulée de manière suffisamment concrète pour trouver son écho dans le cœur du jeune Omnyoji. Et la conclusion enfin, surprenante, hors cadre, originale et une excellente idée. Shin, qui savourait toujours sa boisson, se dit que, définitivement, ce moine ne cesserait pas de le surprendre. Sano lui avait paru plus doué avec ses points qu'avec les mots, et pourtant il faisait également preuve d'une certaine sagesse. Quoi de plus normal pour un religieux cependant ?

Mitsujiro regarda le bol de soupe avec prudence, comme si ce dernier allait lui sauter à la gorge pour tenter de le tuer. Son air perplexe et hésitant fit beaucoup rire Shinosuke, mais le Kistune préféra étouffer son fou rire pour ne pas vexer son maître.

"Je vais essayer, déclara finalement Mitsujiro, je vais essayer de suivre vos conseils, tous vos conseils !" Dit-il avec détermination en regardant Sano.

Puis il regarda à nouveau le bol de soupe, mais il semblait toujours aussi circonspect. Alors il braqua son regard sur Shin qui le lui rendit avec un sourire encourageant.

"Si je fais cela, tu le feras aussi." Décréta brusquement le jeune homme.

Shin retient une grimace, voilà qui ne l'enchantait guère. Mais bon, s'il fallait qu'il se prête lui aussi au jeu pour décider le gamin, il était prêt à le faire. Après tout, ce n'était pas comme s'il ne connaissait pas ses propres démons. Il avait bien plus de recul sur les noirceurs de son âme que ce gamin n'en aurait jamais.

"Bien maître." Répondit le Kitsune avec une certaine soumission.

Mitsujiro parut satisfait, reposant son regard sur la soupe avec plus de détermination. Le jeune homme était maintenant rassuré, il ne serait pas le seul à risquer de se ridiculiser. Il fallut quelques instants à ses yeux pour s'accommoder et enfin lui renvoyer son reflet, déformé par le bol et son contenu. Des milliers de pensées passèrent dans ses pupilles sombres, mais il ne détourna pas le regard. Finalement, le jeune homme déclara simplement :

"Je ne ferais pas confiance à cet homme, car il a l'air faible et peureux."

Bon, il en avait sans doute pensé le double voir le triple, mais c'était un bon début, conclut Shinosuke. Puis, le bol glissa de la main de Mitsujiro à sous sa truffe et le Kitsune retient un grognement sous le regard inquisiteur de son maître. Ok, ok, il allait le faire. Alors Shin se pencha à son tour sur ce bol qui lui semblait soudain bien diabolique. Et ce qu'il y vit lui donna envie de l'envoyer se briser à terre.

Cet humain aux cheveux courts et aux yeux bleus, ce n'était pas lui. Non ! Il était un Kistune, fier et puissant, pas ce piètre reflet... Si aucune larme ne coula sur sa joue, ses yeux étaient pourtant bel et bien embrumés d'humidité. Alors Shin les ferma un instant, quand il les rouvrit, ils étaient devenus rouge sang. Il ne pouvait pas faire apparaître ses oreilles ou ses queues ici, mais ce regard rougeoyant, effrayant et sauvage le rassura quelque peu. Sa fierté avait certes été piétinée, brisée, arrachée. Son cœur était peut-être en miette et son esprit en lambeaux, il n'avait peut-être plus aucune raison de vivre, mais il n'était pas totalement détruit. Il lui restait sa haine et ses instincts sauvages. Il lui restait ses griffes et ses crocs. Là, juste sous la surface bien lisse et polie, Kitsune était toujours là. Et alors qu'il allait relever les yeux, Shin surprit quelque chose d'autre dans son reflet, un éclat de souvenir, un vague résidu de ce sourire doux qu'il n'avait que devant Taisuki. Oui, il lui restait cela aussi, ses précieux trésors. Finalement, le Kistuna effaça l'air nostalgique de son visage et releva son regard redevenu bleu.

"Je vois dans mon reflet un être brisé à qui on a tout arraché, sa vie, sa terre, sa joie et son amour. Un être vengeur et haineux qui s'est taché du sang de ses ennemis avec rage et colère. Un être qui  s'attache à ce qui lui reste de fierté, qui ne vit que dans les souvenirs d'un passé révolu et qui n'a ni présent ni avenir."

Shinosuke avait dit ses mots avec calme, et il avait choisi d'être sincère. Car il n'avait pas de problèmes avec ça, c'était ce qu'il était, point. Les choses s'étaient passées ainsi, il n'avait rien de plus à en dire, il n'avait ni remords ni regrets. Bien sûr, il en avait eu au début, associé à une culpabilité telle qu'il avait cru que son coeur allait s'arrêter de chagrin. Mais il ne l'avait pas fait, et Shinosuke avait eu près de 50 ans d'isolement dans les ténèbres pour regretter. Pour se repasser le film des centaines de milliers de fois, pour se demander ce qu'il aurait dû dire ou faire, pour critiquer ses choix et ses actes. Alors au final, il s'était résigné aux faits, cruels et véridiques : Taisuki était morte, il n'avait rien pu faire pour la sauver, mais avait ensuite traqué et massacré avec rage ses meurtriers. Pourtant rien de tout cela ne serait arrivé sans la folie des hommes, si les Omnyoji ne l'avaient pas capturé, jamais il n'aurait rencontré Taisuki, mais alors jamais il n'aurait connu l'amour et le bonheur non plus.

"Mais il n'y a ni regret ni remords, les choses sont arrivées, voilà tout." Conclut Shin à voix haute par souci d'honnêteté.

"Dis plutôt que tu es un lâche qui a abandonné tout combat." Marmonna Mitsujiro en réponse.

Shin lui envoya un regard en coin, lui avait entendu, car il avait l'ouïe fine, mais il n'était pas certain que c'était le cas de Sano de l'autre côté de la table. Ce n'était pas la première fois que Mistujiro lui faisait ce reproche. Il avait fallu un peu de temps à Shin pour comprendre qu'une partie de la colère du jeune homme venait de là. Pour lui, la résignation affichée du Kitsune équivalait à un abandon pur et simple, un abandon de son combat et de sa vie. Et Shin ne pouvait pas vraiment lui donner tord, car après tout, s'il avait eu ne serait-ce qu'une once de détermination, il ne se serait jamais lié par un pacte à ce faible Omnyoji.

Finalement, le Kitsune regarda Sano d'un air interrogateur. Car même si les yeux pleins d'attente de Mitsujiro en disaient long sur ce qu'il voulait, Shin ne se sentait pas le droit d'imposer quoi que ce soit au Sohai, même si c'était lui qui avait lancé l'idée. Le Kitsune lui, n'avait suivi que pour inciter Mitsujiro à se prêter au jeu. Et heureusement, le jeune Omnyoji était encore suffisamment poli pour ne pas réclamer à voix haute ce qu'il espérait tout bas.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Mar 22 Nov - 0:33

Mitsujirô avait décidé de se prêter au jeu, non sans une certaine hésitation. Après une attente et une réflexion qui avait certainement dû être enrichissante, à défaut d'être agréable, pour l'Omnyoji , sa conclusion fut au finalement bien plus courte et concise que Sano n'aurait pu le penser. Mais peu importait cela, il avait écouté ses paroles et semblait de bonne volonté, le Sohei ne pouvait en demander plus. Ensuite, ce fut au tour du Kitsune de contempler son reflet dans un bol de soupe miso. Loin de prétendre avoir compris la douleur et la détresse du Kitsune, il pouvait concevoir la douleur de sa perte, car lui aussi avait tout perdu. Cependant ils avaient pris des chemins très différent suite à cet évènement traumatisant et, contrairement à lui, Shinosuke semblait manquer d'un but. Il avait l'air d'avoir fait la paix avec son passé mais de déambuler tel un automate sans raison d'être...


Mitsujiro sembla marmonner quelque chose que le Sohei n'entendit pas. Mais cela n'avait pas vraiment d'importance car c'était désormais son tour de se prêter à ce petit jeu dont il avait lui-même eu l'idée. Par respect pour celui qui avait écouté ses paroles, qu'il jugeait maladroites, et ses conseils peu inspirés il se devait d'y passer lui aussi. S'il refusait de suivre ses propres conseils comment pouvait-il espérer être pris au sérieux ? Non, même si cela ne l'enchantait que très moyennement il se devait de participer lui aussi à cette petite séance d'introspection collective. Posant un bol de soupe désormais tiède au creux de sa paume démesurée, il fixa son reflet prisonnier de ce bol paraissant si frêle dans la grande main du géant...


"Je vois un homme qui ne devrait simplement pas être né et qui pourtant se tient là devant mes yeux. Il aurait dû mourir en même temps que les siens, pourtant il est toujours en vie. Je vois un homme qui prétend faire le bien en châtiant les êtres maléfiques de ce monde mais qui n'est capable de répondre au mal que par le mal. Je peux affronter son regard et son jugement sans doute, car je connais ma voie et y suis fidèle. Cet homme est serein face à son destin et au sort qui attend son âme. Mais c'est un homme qui a peur de ce qu'il est au fond de lui, qui a peur de devenir ceux qu'il chasse aujourd'hui..."


Reposant le bol sur la table sans ajouter d'autre mot, Sano resta ensuite interdit. Jamais il ne s'était ouvert de la sorte depuis qu'il avait quitté son temple, la compagnie des siens ne remontait à vrai dire qu'à quelques jours mais qui semblait appartenir à une autre vie... Depuis le volcan en lui déversait ses torrents de haine comme autant de coulées de lave, brûlant et détruisant sur leur passage. Pourtant, aujourd'hui il entrevoyait pour la première fois l'espoir d'une rédemption possible. Certes il savait qu'il ne pouvait prétendre à une telle chance, il était un démon, un être foncièrement maléfique et devait rester maître de lui-même pour ne pas succomber aux pulsions inhérentes à sa malédiction. Mais, qui sait, peut-être pouvait-il rêver ? Un doux rêve... mais sans doute rien qu'un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Mer 15 Fév - 16:22

Le corps en avant, les yeux grands ouverts et la mine concentrée, Mitsujiro buvait les paroles du géant avec un intérêt certain. Son attitude fit soupirer le kitsune. Que se passait-il dans la tête du gamin ? Considérait-il son mentor nouvellement trouvé trop classe avec son passé sombre et mystérieux ? Ou super cool avec son côté guerrier torturé ? Oui, un peu de tout cela sans doute… Mais les paroles de Sano trouvaient leur écho dans l’esprit du démon renard. Shinosuke connaissait ce sentiment de culpabilité terrible qui pouvait assaillir celui qui avait survécu. Il connaissait la haine noire, brulante, incontrôlable. Néanmoins, lui ne s’en était jamais inquiété, il avait simplement accueilli sa part démoniaque avec un certain soulagement. Pourtant, une fois la vengeance accomplie, vers qui tourner cette haine dévorante ? Un moment, le kitsune avait haï tous les humains. Mais après 50ans dans les ténèbres, cette rage était plutôt devenue autodestructrice, se retournant contre lui. Finalement, en l’absence de but, cette haine n’était plus un moteur, mais plutôt une prison.

Mais Shin devinait que Sano n’en était pas là, pour le moment sa vengeance n’était pas accomplie, sa haine bouillonnait toujours en lui. Et si cela ne dérangeait pas un démon, il comprenait qu’un humain puisse en avoir peur. Sano n’avait rien demandé, et il était certain que ce petit jeu n’était en rien un appel à l’aide. Il ne s’y était plié que pour faire plaisir à ce petit capricieux de Mitsujiro. Alors Shin se demanda s’il était en droit de faire part de ses remarques à haute voix ? Pas sûr… Il n’était pas vraiment le mieux placé pour faire des leçons de morale. Néanmoins, ils étaient là pour échanger. Alors pourquoi pas ? Après, Sano serait libre d’interpréter ses paroles.

"Croyez-le ou non, mais j’ai vécu un certain nombre d’années, et s’il y a bien une chose j’ai appris, c’est que la haine et la colère ne sont pas l’apanage des démons. La colère d’un démon est certes plus violente, plus puissante, plus destructrice peut-être, mais celle d’un humain peut être tout aussi terrible. Humain ou démon, le seul moyen de ne pas succomber à la haine aveugle est sans doute de se rappeler de ses valeurs et de se fixer des limites à ne pas dépasser, tels des points d’alertes afin de ne pas déraper totalement. Le plus sûr étant encore d'être lucide sur son état et d'être conscient des raisons qui nous pousse à agir."

Il y eut un silence et le démon baissa un peu les yeux avant de continuer, mais sur un ton différent, plus doux, plus proche de la confidence que du conseil.

"La haine est un moteur immensément puissant, elle alimente l'étincelle de vie quand tout est pourtant réuni pour qu'elle s'évanouisse. Mais le brasier de la haine est si puissant qu'il étouffe tout sur son passage, il détruit absolument tout. Et si malgré tout on survit à cet enfer, alors il ne reste rien, rien du tout..."

Les yeux de Shinosuke se voilèrent un instant avant qu'il ne regarde à nouveau Sano, son ton se faisant plus assurer.

"Alors au final, le plus dangereux messire, ce n'est pas d'être le chasseur quand on traque une proie, mais c'est d'être un chasseur qui n'a plus de proie. Car alors il ne reste que des cendres. Pourtant un jour le chasseur doit savoir poser les armes, au risque de se détruire lui-même. Je devine que vous n'en êtes pas encore là messire. Mais ce jour viendra, je vous le souhaite d'une certaine manière, car alors la haine s'estompera. Alors à ce moment, j'espère que vous vous souviendrez de ces mots. Il n'est pas aisé pour le chasseur de poser les armes, mais c'est nécessaire et alors il peut toujours apprendre à travailler la terre ou le bois pour occuper ses dix doigts. Ce jour-là, messire, n'oubliez pas d'apprendre." Conclut Shin avec un sourire.

Dans le court silence qui s'installa alors, Mitsujiro ricana.

"Tu es mal placé pour parler, stupide renard !"

Shin ne tiqua même pas, comme s'il s'est attendu à la remarque, voilà pourquoi il ne parlait jamais avec son idiot de maître.

"Certes, j'ai moi-même bien du mal à apprendre, mais j'essaie cependant." Répondit-il simplement.

"Mouais, tu n'essaies pas assez fort si tu veux mon avis." Trancha Mitsujiro.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Sam 18 Fév - 11:51

Les paroles du Kitsune étaient pleines du bon sens dicté par l'expérience. Bien qu'il ne l'avouait pas directement il était clair aux yeux du Sohei que Shinosuke avait été, ou était encore, consumé par sa propre haine pour n'avoir du l'éteindre avant de ne plus avoir de combustible. Mais dans son cas, le combustible ne manquerait malheureusement pas de sitôt... toutefois le géant acquiessa silencieusement, terminant ce bol de soupe afin d'en faire disparaître le reflet.

« Des paroles sages, et si je suis encore loin de ce stade en effet je m'efforce de placer mes limites, mais ça je crois que vous avez eu tout loisir de le constater. »

Sano faisait référence à leur combat dans les bois contre l'Inugami et à sa décision de ne pas affronter Kitsune. Plongeant ses yeux dans ceux de l'esprit gardien, le Sohei poursuivit :

« Cependant, il y a une chose sur laquelle tu te trompes à mon sujet. Sur la voie que j'ai choisie il n'y a pas de retour en arrière possible. Dès l'instant où j'ai choisi d'emprunter ce chemin je savais qu'il n'y aurait qu'un dénouement possible. Si un jour, et j'en doute, je n'ai plus rien à chasser il me restera un dernier combat à mener. Je serai ma dernière proie, il n'y a pas d'autres alternatives.

Sans le vouloir, il avait exclu Mitsujirô de cette partie de la discussion, mais il s'agissait là d'une conversation entre deux âmes dont l'essence avait été, ou était encore, faite de haine pure. Le colosse espérait que Shinosuke trouverait la sérénité à laquelle il aspirait maintenant mais, même s'il aimait parfois penser le contraire, il savait qu'il n'aurait pas cette chance. Après tout il était un démon lui aussi, un démon dans un corps d'homme, mais il ne pouvait pas davantage renier sa nature même.


Dernière édition par Sano le Mer 22 Fév - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Mar 21 Fév - 22:34

"Des paroles sages, et si je suis encore loin de ce stade en effet je m'efforce de placer mes limites, mais ça je crois que vous avez eu tout loisir de le constater."

Shinosuke hocha la tête en signe d'assentiment. Dans les mots suivants, il perçut toute la détermination du guerrier. Ou bien peut-être était-ce de la résignation ? Les deux lui semblaient parfois difficiles à différencier l'un de l'autre. "Je serais ma dernière proie", des mots assez étranges, car il doutait que le sohei soit du genre à se donner la mort. Quoique, il savait que certains humains élevaient cet acte en quelque chose de noble. Le hara-kiri qu'ils nommaient ça, soit disant un acte exécuté pour l'honneur. Mais d'autres considéraient cela comme le dernier geste d'un lâche. Shinosuke n'avait pas vraiment de point de vue sur le sujet, qu'ils fassent bien ce que bon leur semble. Par contre, il savait qu'il ne pourrait jamais avoir recours à cette possibilité. Mais peut-être y avait-il une autre solution pour eux deux. Et cette pensée incongrue lui arracha un sourire amusé.

"Être sa propre proie ? Voilà un concept qui me semble assez obscur. Mais si d'aventure nos chemins s'enfoncent tous deux dans les cendres sans espoir de retour, alors peut-être pourrions-nous devenir l'ultime proie l'un de l'autre."

Un sourire facétieux étira les lèvres de Shin alors que son regard s'illuminait brièvement à l'idée d'un combat contre le sohei. Puis le renard se dit que ses paroles pourraient être mal perçues, aussi il se sentit obligé d'ajouter :

"Voyez cela comme une marque de respect d'un guerrier envers un autre." Précisa-t-il en inclinant légèrement la tête.

De son côté Mitsujiro, mis à l'écart depuis quelques minutes, commençait vraiment à s'agacer. L'onmyoji ne supportait que très mal de passer après son démon domestique. De plus, il sentait bien que les deux hommes partageaient quelque chose qu'il ne comprenait pas vraiment.

"Bon, il se fait tard, je vais aller me reposer. Merci pour cette conversation pleine d'enseignements."  Salua-t-il en s'inclinant devant le sohei. "Shinosuke, rejoins-moi quand vous aurez fini de comparer vos cicatrices."

L'intéressé retient un soupir, malgré toutes les politesses, impossible de passer à côté de l'air boudeur du gamin. Puis le renard masqua une grimace de douleur quand il sentit la peau de son cou le bruler, son maître resserrait le lien pour lui faire comprendre qu'il ne voulait pas trop attendre. Néanmoins, la sensation fut de courte durée et sans signes visibles, un simple avertissement, et Mitsujiro s'éloigna sans plus de manières.

"Je vous prie d'excuser le comportement de mon maître. Il est encore jeune et manque parfois de retenue." Déclara Shinosuke quand le principal intéressé fut assez loin. "Néanmoins, je vous remercie, soyez sûr que vos mots ont fait mouche et lui ont donné plus à réfléchir que je n'aurais pu le faire en plusieurs années. J'espère que cela lui mettra un peu de plomb dans le crâne." Termina Shinosuke entre ses dents, avant de s'incliner à nouveau avec respect face au Sohei.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Mer 22 Fév - 21:10

Le Sohei n'avait pas répondu. Cette idée du démon renard lui paraissait bien étrange, tout aussi étrange sans doute que ne lui avait paru la sienne. Sa réflexion fut interrompue par le départ du jeune Onmyoji que Sano salua d'un hochement de tête poli. Il était trop concentré sur les derniers mots de Shinosuke pour vraiment se rendre compte de l'irritation qu'il avait provoqué chez lui. Les dernières paroles de l'esprit gardien, bien qu'il les écouta, ne firent que passer brièvement dans son esprit. Sa pensée ne quittait pas sa réflexion, et il ne pouvait que la partager avec son interlocuteur.

« Si tu dois devenir ma proie c'est qu'il n'existe pas de rédemption possible et que tu ne seras pas parvenu à être autre chose qu'une créature maléfique. Et si tel est le cas, et j'espère de tout mon cœur le contraire, je n'attendrai pas de ne plus avoir d'autres cibles à éliminer. »

Rarement l'on avait vu quelqu'un menacer de mort son vis-à-vis d'une manière aussi calme et détachée, comme s'il s'agissait là de quelque chose d'évident et naturel. Pourtant c'était, ni plus ni moins, ce que venait de faire le moine-guerrier. La sincérité de ses propos était indéniable et, au delà d'une menace gratuite, cela ressemblait davantage à l'avertissement amical d'une conséquence inéluctable à laquelle il ne pouvait lui même rien.

« Mais si tu étais foncièrement maléfique, pourquoi te soucier autant de ce jeune garçon ? Je crois que, aussi étrange que cela puisse paraître, Mitsujirô est la clé de ta rédemption et que tu as, de fait, besoin de lui autant qu'il a besoin de toi et de ton expérience. »

Sano se rendit compte qu'il s'était mit à tutoyer naturellement Shinosuke. Il était cependant incapable de dire si c'était dû au fait qu'ils ait vécu une expérience plus ou moins similaire à la sienne ou si il avait du mal à faire preuve de politesse face à un Kitsune... Sans doute un peu des deux, mais malgré sa nature, son respect pour l'esprit gardien était réel. Tout du moins tant que celui-ci restait sur la bonne voie...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Ven 24 Fév - 15:12

À mesure que le Sohei parlait, les yeux de Shinosuke s'écarquillaient de plus en plus, trahissant son étonnement, mais aussi son amusement, souligné par le sourire flottant sur ses lèvres. Finalement, un rire franc, mais un brin désabusé s'échappa de ses lèvres, et le renard prit une seconde pour se calmer en posant la tête dans sa main pour observer à loisir cet homme si plein de surprises.

"Si ce gosse doit être la clé de quelque chose, ce sera de ma perte, ni plus ni moins."

Commença Shinosuke avec un air sérieux, mais un sourire amusé éclairait encore son visage. Pourtant le renard exprimait là l'exacte vérité. Il était probable que Mitsujiro se serve de lui jusqu'à son dernier souffle. Alors, si le démon ne cédait pas à la tentation de se débarrasser du gamin avant, il tomberait sans doute lors d'un combat idiot déclenché par la stupidité de son "maître". Et si d'aventure il parvenait à survire malgré tout, si c'était Mitsujiro qui, comme convenu lors de leur pacte, le tuer de ses mains. Alors cela signifierait que le démon était tombé au plus bas de sa dignité. Sur le coup, il s'était cru prêt à accepter cela, mais maintenant que son esprit n'était plus engourdi par 50 années de ténèbres, le kistune en doutait quelque peu.

"Mais quoi qu'il en soit, rangez vos armes guerrier, cela fait bien longtemps que je ne suis plus une créature maléfique, du moins pas au sens où vous l'entendez. Non, pas depuis que les humains m'ont mis en laisse. Ces satanés humains qui se croient tout permis..."

Shinosuke avait probablement essayé de paraître en colère sur cette phrase. Mais avec ses yeux dans le vague, perdus dans la contemplation de souvenirs connus de lui seul et cette touche attendrie dans la voix, il n'y était pas vraiment parvenu. Non, en cet instant son être dégageait nostalgie et regrets, mais certainement pas une quelconque colère. Shinosuke s'était maintenant repris et fixait le Sohei, il avait perçu le tutoiement de ce dernier, mais préférait en rester au vouvoiement pour sa part. Peut-être pour conserver une certaine distance, ou peut-être les restes de ses années de conditionnement au service des humains.

"Non ma proposition est bien plus terre à terre que cela et tient plus de l'échange mutuel. Je vous offre une ultime proie et vous m'offrez la paix tant espérée. Car, vous devinez que je ne trouverais pas la rédemption de mon vivant. Mais d'après ce que j'ai cru comprendre, vous vous êtes résigné à la même issue sinistre."

Voilà bien tout le paradoxe du kistune, il n'aspirait qu'à la mort pourtant, quand elle se présentait à lui, tout son être, chaque fibre de corps, chaque pensée de son esprit ne faisait que lutter pour le maintenir en vie. Certes, l'idée d'un combat contre le guerrier le titillait. Il espérait vraiment qu'un être tel que lui puisse le mettre à mort. Parce qu'il était puissant et qu'il lui inspirait suffisamment le respect pour qu'enfin son corps cesse de lutter contre ce qu'il savait inévitable, peut-être... Mais malgré ses mots, il doutait que cette opportunité ne se présente jamais. Demain, leurs chemins se séparaient pour ne jamais se recroiser. Le Sohei périrait sans doute au combat ou de vieillesse avant d'avoir terminé sa traque ou que Shinosuke soit libéré de son contrat avec Mitsujiro. Le renard eut un sourire déçu, car malgré tout, le fait de savoir qu'il aurait eu cette solution le jour il ne pourrait vraiment plus avancé l'aurait rassuré en quelque sorte. Car ce jour devait arriver, fatalement,  le kitsune ne voyait pas d'autre alternative.

À ce moment, une villageoise passa pour leur proposer un verre d'un quelconque alcool médiocre. Shinosuke s'empara de deux des petits récipients qu'elle maintenait en équilibre sur son plateau cabossé et lui répondit que l'Onmyoji était parti se reposer quand elle posa la question. Puis, le renard tendit l'un des verres au Sohei.

"Mais gageons que cette opportunité ne se présentera sans doute jamais, du moins berçons-nous d'illusions en espérant que nos voyages respectifs ne se teintent jamais des ténèbres suffisant pour la provoquer. Allez, buvons à notre rédemption illusoire !"


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Sam 25 Fév - 11:03

Plus le temps passait, plus le Kitsune devenait difficile à cerner. Le Sohei en venait même à se demander s'il n'avait pas réussi à le manipuler depuis le début. Était-ce un piège tendu sur sa route par les Kami pour tester sa résolution ou le perdre définitivement ? Non, il était bien placé pour savoir que ces êtres supérieurs n'avaient que faire des destinés individuelles. Shinosuke ne serait-il alors qu'un esprit corrupteur qui s'était lié à ce pauvre enfant pour le consumer petit à petit et avait trouvé en Sano un autre partenaire de jeu tout aussi amusant ? Désormais il n'arrivait plus à ôter cette idée de son esprit. Repoussant la coupelle d'alcool, il ne quittait plus les yeux du démon-renard.

« Je ne bois pas, pas plus que je ne me bats ni ne tue par plaisir. Si tu souhaites tant la paix ce n'est pas dans la mort que tu la trouveras, mais dans ton cœur. Aide cet enfant à devenir un homme bien, toi qui connait si bien la voie du Mal et ses nombreuses tentations. Aide-le à protéger les honnêtes gens de ce monde et aide-le à construire ce nouveau monde dont il n'ose pas encore rêver. Voilà ta rédemption, voilà le fardeau que tu t'es toi même choisi en te liant à lui. Mourir maintenant ne ferait que sceller ta damnation éternelle. Je ne trouverai pas de rédemption car je combat le Mal par le mal, mais toi tu peux la trouver en faisant fleurir le Bien.

Nos chemins se recroiseront, j'en suis certain. Et ce jour là je verrai bien si tu souhaites réellement te repentir ou si ce ne sont que de belles paroles vides de sens. Oh, je me doute bien que cela ne se fera pas en un mois ni en un an, mais, crois-moi, je saurai juger de la sincérité de ta détermination. »


L'imposant moine ne se levait pas, pas plus qu'il ne cessait de soutenir le regard du Kitsune. Il attendait sa réaction, il était prêt à revenir sur sa décision plus tôt qu'il ne l'aurait pensé si cela s'avérait nécessaire. Pas ici, pas ce soir, sauf si le Yokai l'y forçait, mais il ne le laisserait pas s'échapper si ses doutes se concrétisaient.


Dernière édition par Sano le Dim 26 Fév - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Sam 25 Fév - 22:55

Shinosuke étouffa un soupir en ramenant les verres d'alcool près de lui. Il sirota donc seul la première coupelle d'alcool en écoutant le Sohei, grimaçant légèrement quand le liquide lui piqua la gorge. Et plus l'homme parlait, plus le démon se sentait contrarié. Pourquoi fallait-il toujours que les humains rendent les choses si compliquées ? Il fixa son vis-à-vis, circonspect, mais ses yeux se perdirent peu à peu dans le vague. C'était si humain comme réaction, si plein de morale et de bons sentiments. Mais avec ce fond de sagesse, ce petit quelque chose qui faisait que ça sonnait juste. Les humains, quelles étranges créatures, ils ne comprenaient rien, vivaient aussi longtemps qu'un papillon, et pourtant ils semblaient parfois détenir des vérités qui échappaient même aux Kamis. Les paroles du moine résonnèrent dans son esprit, une fois, deux fois... C'était si humain, comme Elle autrefois, digne de ce qu'Elle aurait pu dire.

Soudain, Shinosuke prit conscience de quelque chose et il fixa le Sohei comme un fantôme sorti tout droit de son passé. Depuis combien de temps un humain ne lui avait-il plus parlé ainsi ? Mitsujiro était trop jeune, trop immature, les autres trop préoccupés par la famine, les attaquent des Yokais ou la maladie pour se penchaient sur cet homme invisible dans l'ombre de son maître, comme n'importe quels serfs. Mais ces paroles, c'était comme-ci Elle les lui avait dîtes directement. Les yeux du renard virèrent au rouge, mais pas de colère non, seule la tristesse inondait son regard, l'embuant de larmes. Shinosuke s'en rendit compte et prit un instant pour se reprendre, quand il rouvrit les yeux, ses iris étaient à nouveau bleues et limpides.

"Je vous ai mal jugé guerrier, je vous prie de m'en excuser. Commença le renard d'une voix calme. Vos paroles sont justes et sages. Protéger ce gamin et tenter de lui apprendre. Un noble objectif en effet. Bien que je doute qu'il puisse apprendre quoique soit, surtout de moi. Mais qui sait, par des rencontres comme ce soir, peut-être..."

Oui, tout cela faisait sens en cet instant. Après tout, Mitsujiro n'était-il pas un descendant de Taisuki ? Voilà peut-être qui expliquait pourquoi son instinct s'acharnait à le maintenant en vie, et pourquoi il avait accepté ce pacte stupide.

"Et quand nos chemins se croiseront de nouveau, si je devais mourir par votre main, alors cela signifierait que je n'aurais pas réussi à être autre chose qu'un vieux renard sénile, que je n'aurais pas appris... que je n'aurais pas était digne de sa mémoire..." Termina le démon dans un murmure alors que ses yeux tombaient sur le deuxième récipient encore plein de liquide.

Malgré la détermination et la sincérité qu'il avait essayé de mettre dans ses mots pour prouver sa bonne foi, Shinosuke doutait en fait de lui-même. Il avait peur qu'au petit matin, quand le soleil implacable de Setsu apparaîtrait à l'horizon, ses rayons brûlants fassent fondre ses bonnes résolutions aussi vite que de la neige. Car la vie sans Elle lui paraissait impossible et vide de sens, quels que soient ses efforts pour en trouver de nouveau. Mitsujiro était peut-être son descendant, mais il était si loin de ces puissants Omnyoji que le renard avait appris à respecter. Shinosuke avait tout simplement du mal à considérer que le gamin appartenait bel et bien à la même famille.

"Vous êtes sûr que vous n'en voulez pas ?  Demanda-t-il alors au Sohei, comme pour détendre l'atmosphère, en lui tendant la coupelle d'alcool. Sinon elle est pour moi."  dit-il avec un sourire taquin.

Ensuite, il faudrait qu'il ne tarde pas trop à aller retrouver son jeune maître, avant que celui-ci ne s'agace de son absence. Car en plus de son mauvais caractère, Mitsujiro était comme tous les gamins, impatients.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Dim 26 Fév - 8:32

Le Kitsune avait-il failli pleurer ou n'était-ce là qu'un des nombreux tours que le démon pouvait jouer à loisir pour tromper les mortels ? Pour l'heure Sano se devait de lui accorder le bénéfice du doute. En revanche, son jugement serait certainement moins complaisant lors de leur prochaine rencontre.

Il avait du mal à douter de sa sincérité, sans doute était-il encore un peu ce moine naïf qui fermait les yeux sur la noirceur du monde et prétendait que tout allait bien... Il imaginait Shinosuke en proie à des démons intérieurs qui, malgré toute ses bonnes intentions, mettaient à l'épreuve sa volonté. Lui-même ne pouvait que compatir, il connaissait cette lutte et craignait lui-même de succomber au monstre, patient et implacable, qui attendait son heure quelque part au plus profond de son cœur.

Signifiant d'un simple geste de la main à son interlocuteur qu'il pouvait boire sa coupelle si cela lui faisait plaisir, le géant se leva et entreprit d'aider leurs hôtes à débarrasser. Il n'avait pas pris l'habitude d'être servi, et ne la prendrai sans doute jamais. Il n'ajouta rien, il n'était pas très doué pour faire la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune Dim 26 Fév - 19:20

Shinosuke eut ce sourire taquin qui lui allait si bien et but d'un seul coup la coupelle d'alcool. Il eut un frisson quand le liquide lui brula la gorge puis se leva à son tour et, par politesse, aida également à débarrasser la table. Ceci fait, le démon informa qu'il allait retrouver son maître et salua une dernière fois le Sohei, sans rien ajouter de plus. Après tout, comme l'autre le signifiait si bien par ses gestes, la discussion était terminée.

Le démon retrouva ensuite Mitsujiro bien installé dans le futon un peu vieilli que les villageois lui avaient prêté. Shinosuke soupira et eut un regard attendri face au visage endormi du gamin. Il était si fatigué qu'il en avait oublié sa frustration sans doute. Le démon s'allongea près de son maître, sur les tatamis usés par le temps, regardant encore un peu les traits de ce visage que sa vision nocturne lui dévoilait. Oui, il était le descendant de Taisuki, pourtant le renard ne parvenait pas à retrouver son amour perdue dans les traits anguleux et creusés du gamin. Shinosuke eut un profond soupire et se tourna sur le côté, peu à peu, il laissa tomber son apparence humaine. Bientôt, un grand renard blanc à quatre queues fut étendu aux côtés du jeune onmyoji. Cette forme était quand même plus agréable pour dormir, et moins sensible aux aléas de l'environnement. Il serait de toute façon redevenu humain bien avant le petit jour ou au moindre bruit suspect.

Alors que les brumes du sommeil l'emportaient dans le monde doucereux de Kasugami, Shinosuke sursauta quand il sentit qu'on lui attrapait une de ses queues. En tordant le cou pour voir derrière lui, il constata que Mitsujiro avait empoigné la chose duveteuse comme un doudou. Le renard retroussa les babines, prêt à grogner, mais finalement il passa outre et se rallongea. "La nuit porte conseil", dit-on. Shinosuke l'espérait, pour lui et pour le gamin. Que leur conversation de ce soir ne soit pas oubliée demain et qu’elle les aide à trouver leur chemin.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Eté 41] Alliance de Fortune

Revenir en haut Aller en bas
 

[Eté 41] Alliance de Fortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Gentilhommes de Fortune
» La Roue de la Fortune
» Tombeau ou abri de fortune ? [Livre I - Terminé]
» Première étape vers la fortune [solo]
» La fortune sourit aux audacieux


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..