AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [FUKYUU] L'Honneur de la Mer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fukyuu Hankyou

avatar

Daimyo

Messages : 211
Date d'inscription : 20/09/2015

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Mer 21 Sep - 2:02

Avant-propos : Il s'agit d'un RP rapide, interactionniste, de dialogue avant tout.
Il se déroule lors des 30-45 minutes qui précèdent la réunion avec l'Empereur et le gratin dauphinois (dauphinois... dauphin, la mer, tout ça).
Ne vous attardez pas en descriptions futiles et n'hésitez pas à aller à l'essentiel, même s'il ne s'agit que de dire que vous êtes présents. \ô/
J'attends sans la moindre excuse Eichi et Yoshifumi ici.
Les autres, c'est comme vous voulez, selon votre rang.
Je suis dispo pour donner des infos.
Je répondrai prestement.
Vous aussi.


Cela était vite devenue une détestable idée que de passer par la plage pour observer le Fléau ronflant avant de rejoindre les siens. Une bien détestable et mauvaise idée, comme le décor était sordide et malsain, et l'odeur au moins aussi répugnante que le paysage : elle était puissante, bien trempée et opulente ; macérée mieux que des fruits pour de la confiture et exactement insupportable. Elle ne devait l'être que plus encore pour ceux et celles qui étaient-là depuis plus longtemps que lui, imagina-t-il, et si bien le fit-il qu'il se dépêcha de les rejoindre, déjà rassemblés qu'ils devaient être sous le velarium et la banne. Commandants comme serviteurs l'attendaient, comme convenu, et il n'avait que hâte de les trouver.

Plusieurs fois en marchant vers la tente de son clan, pourtant, il se retourna pour s'assurer la proximité d'Hasegawa Kazuo, dont le nouveau masque révélait autant son visage que la présence d'un humour fin parmi ses hobbys. L'air était pour lui alors si nauséabond qu'il ne ralentit jamais le pas ; considérant quasiment les alentours comme une menace, elle l'emmena trop naturellement à adopter la même vigilance que lors de sa plus jeune campagne : c'était exactement la même insupportable atmosphère que celle des tourments de Miyuki, avait-il de suite noté ; si exactement la même qu'il se prépara comme à voir les cadavres informes de ces monstres échoués se relever sur son passage. Déjà plus tôt, il avait avisé Kazuo d'une nécessité, vitale avait-il manqué de la décrire catégoriquement, comme celle de l'avoir toujours près de lui et en vue en toutes circonstances lors des événements à venir, car Kazuo était un pilier sur ses talons, un pilier sur lequel il voulait pouvoir compter de tout temps sans avoir à y penser, et ainsi nourrir son courage, et ainsi s'assurer de n'être pas exactement poignardé dans le dos comme à Miyuki, une chose pour laquelle il lui avait donné sa confiance, avait-il dit pour se convaincre assurément, assumant que derrière la parfaite expression figée d'Hannya que le jeune homme affichait, aussi exactement dérangeante était-elle, il n'y avait en fait pas la moindre émotion à redouter chez ce jeune homme... Du moins, s'en convainquit-il lorsqu'il lui demanda de rester toujours à son côté, même lorsqu'il pénétra son propre conseil de guerre.

Il n'était alors que plus galvanisé et pressé de retrouver ces chers guerriers qu'il estimait tant et qu'il lui semblait avoir quitté pour beaucoup trop longtemps. Dès qu'il entra, dès qu'on salua et dès qu'on souleva les pans pour lui, il quêta et puis appesantit les yeux sur leurs faces de conquérants, lesquelles lui avaient tout de suite mis un gentil baume au cœur et rappelé qu'il n'était pas seul, vraiment pas, quand bien même il en avait souffert à Birei, plus d'un mois durant, et que cela l'avait laissé très renfrogné.

Il ne leur parla pas mal, de ce fait, voire leur offrit moins de nombreuses paroles que de gesticulations appuyées après s'être informé des plus fraîches nouvelles à propos de son territoire et de leur passager exceptionnel, malgré l'humeur plus que mauvaise qu'il avait et la visible fatigue qui lui barrait le visage. Il ne les accabla pas pour leurs révérences, évita correctement de s'exprimer trop vite lorsqu'il résuma, et laissa pour lui-même tout le dégoût que cette scène grotesquement horrible dehors lui avait évoqué dès son arrivée, ainsi qu'il fit en sorte de soulever encore la monstruosité de la tâche qui les attendait tous : sur la mer, dit-il, Fukyuu devrait démontrer toute sa vaillance et son honneur, car c'était bien à eux qu'il incombait d'assurer la sécurité de l'Empire là où les vagues seraient les plus cruelles. Il garda ses émotions pour lui, et pourtant elles se voyaient tout à fait dans les gemmes ternes qui lui servaient d'yeux, ces deux jades qui exprimaient une résolution comminatoire extraordinairement froide en un regard, lequel jetait-il sur ses gens par-dessus la pièce d'étoffe parfumée comme sa femme qu'il conservait comme un masque sur la moitié de son visage. Elle la lui avait donnée en même temps qu'une bonne nouvelle, et jamais il ne trouva cette odeur d'iris et de pois de senteur plus agréable qu'en cet instant, dut-il la garder constamment appuyée sous son nez pour occulter celle de la pourriture. Sa voix était roque, gâchée par ce carré de tissu enroulé à son index au-dessus de ses lèvres lorsqu'il demanda, officiellement, à Nagaya Eichi, ce Taisa qui avait déjà sévèrement vécu, s'il acceptait toujours de prendre la tête de toute la flotte dans ces conditions, ainsi que d'avoir Furuta Yoshifumi, cet autre Taisa plus raffiné, pour second. Il ne tarda pas à les inciter à parler plus avant de ce qu'ils redoutaient tant il voulait pouvoir leur promettre que la Mort, dans tous les cas, serait bonne avec eux.


Où qu’il tombe
Le Flocon reste blanc, toujours
Suivi par l’Hiver.


L - M - Me - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hasegawa Kazuo

avatar

Hatamoto

Messages : 34
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Jeu 22 Sep - 0:06

Je pensai beaucoup à ma mère sur le trajet qui nous mena de Birei à Hokori. De temps à autres, je voyais sa main blanche sur mon épaule ou pensais entendre bruisser ses kimono de soie et y glisser sa chevelure de jais. J'ignorais pourquoi elle m'apparaissait aussi clairement et aussi souvent cependant, je soupçonnais que l'état de mon Daimyo n'y était pas pour rien.

Je le voyais proche de la désincarnation ces derniers jours et continuais de l'assister en tout et pour tout aussi silencieusement et discrètement que possible, afin de ne pas trop l'importuner. Ainsi, sans le concert des miens, j'avais pu découvrir cet homme sur lequel la destinée de tout un clan reposait, quelques unes de ses qualités et quelques uns de ses travers me révélèrent enfin qu'il n'était pas plus fort que n'importe qui. Et si je fus content pour lui alors qu'il m'annonça que sa femme était enceinte, je m'aperçus très vite qu'il ne l'était pas tant. Malgré tout ceci et le fait de prendre conscience que mon Daimyo était bien mortel, avait ses doutes et ses faiblesses, son image souveraine ne ternit jamais dans mon esprit. Je connaissais ma place et je tâchais de m'en montrer digne, me nourrissant de l'influence de ce guerrier dont les responsabilités étaient bien plus lourdes que les miennes et qui n'avait guère le choix de se montrer à la hauteur. Par compassion. Par respect. Par admiration, aussi.

Je ne sus donc me dérober alors que Fukyuu-sama me demanda de faire mon office. Mourir en son nom était pour moi un honneur tout autant qu'un but, aussi je me surpris à faire preuve d'un calme immense sur cette plage de sang, offrant dès à présent et le plus naturellement du monde ma pauvre existence contre celle de la tête du clan. J'étais alors hermétique à la pourriture et à la souillure ambiante. J'agissais ainsi, tout autant en bouclier qu'en soutien et mon masque dissimulait toute la satisfaction que j'éprouvais en ce moment d'être enfin utile à quelqu'un, et quelqu'un d'aussi grand. Mon existence avait pris un nouveau tournant avais-je alors pensé avec hâte. Tout était si subtil, tout compte fait...

Ainsi, je réalisais ma position. Je m'inspirai des craintes de Fukyuu-sama pour les soigner de ma courte silhouette, je suivais ses pas en subalterne mais j'étais tout autant prêt à agir. Son alerte suivait la mienne plus prévenante grâce au concours de mon esprit. Je veillais simplement, mon regard armé et assombri, porté sur Hankyou, son entourage et les environs de celui-ci alors qu'il remplissait lui-même son office.


Revenir en haut Aller en bas
Usehagi Shusse

avatar

Samouraï

Messages : 145
Date d'inscription : 06/01/2016

Feuille personnage
Age: 25
Titre: Samurai
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Jeu 22 Sep - 12:16

Quand Shusse avait appris pour le départ de leur division vers Hokori pour ensuite aller à la faille il fut heureux, plus que n'importe qui, il voulait remercier l'homme responsable de cela, même s'il n'était pas présent. Il allait pouvoir aider d'une manière ou d'une autre à refermer la faille et à empêcher les noirs désseins de Yumigami et ça cela n'avait pas de prix pour lui. Le kami ''responsable'' en grande partie de la mort de sa famille allait bientôt payer et s'il pouvait être là pour le faire lui-même il le ferait. Il espérait même mourir honorablement à la bataille si c'était possible, de toute manière il était samurai, donc déjà mort.

Ils avaient donc finalement rejoint Hokori, comme beaucoup Shusse n'était pas à l'aise dans un bateau, mais ce n'était pas un problème pour lui non plus, il devait le faire donc il le faisait, il n'avait pas peur de la mer, mais ce n'était pas le meilleur endroit pour combattre pour un samurai comme lui, comme tous il préférait totalement le sol, inerte et dur. Beaucoup de guerriers de sa division semblaient afficher une certaine appréhension quant à l'idée d'aller à la faille, le lapin lui était prêt, il attendait ce moment depuis le début des hostilités sans même savoir à l'époque que Yumigami était responsable de la torpeur.

La division était donc dans le camp Fukyuu, Shusse et ses camarades présents saluèrent dignement leur daimyo lorsque celui-ci passa devant eux pour rejoindre la tente de commandement, Hasegawa Kazuo était avec lui, cet hatamoto doué avec lequel il avait repoussé sa famille, l'une des personnes qui connaissaient son secret. Il y avait de nombreux bons et grands guerriers ici, en même temps ils étaient de Fukyuu donc il était tous très bon. Shusse alla aider ça et là dans le camp, mais il se retrouva bien vite face et proche de la mer.

L'odeur était nauséabonde, mais il la supportait, ses yeux étaient rivés sur ce qui allait être leur objectif. Alors que ses gêtas furetaient avec les petites vagues qui remontaient, il s'attarda un moment sur les corps des yokais que la mer avait ramené et pensa un instant à Yuki, puis à Ryuko. Il aurait aimé que cette dernière soit avec eux, mais il pouvait encore rêver très certainement. Il irait à la faille avec sa division et son Taii, mais ce n'était pas un problème, il avait un compte à régler avec Yumigami, il voulait prouver son efficacité sa loyauté, prouver que malgré sa condition de monstre il était utile au clan. Il resta donc un moment devant la mer, les bras croisés, attendant qu'on lui donne un nouvel ordre en attendant il se délectait de cette attente, il avait hâte de rentrer dans le vif du sujet.



L M M J V S D

Le chapeau que porte constamment Shusse:
 


Thème de vie de Shusse : Peter Roe : Bushido
Thème de combat de Shusse : Peter Roe : Livingby the sword
Thème plus dramatique de Shusse : Peter Roe : Honorable death

Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 55
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Jeu 22 Sep - 19:25

Dame Shuzen nous avait rassemblés et nous avait menés jusqu'ici. L'ordre venait de Fukyuu Hankyou, nous partions bouter les démons hors du monde. Lorsque nous arrivâmes au vaste campement qui s'était déjà organisé, la kannushi nous quitta pour la tente de l'empereur, et je me tournai vers les hommes. Ils étaient pas dans leurs bottes, c'est sûr, sautant d'une jambe sur l'autre, regardant partout autour d'eux. L'air vicié et poisseux du Yomi les rendaient fous. Je jetai un regard à Furuta et nous décidâmes de les mettre au travail pour occuper leurs esprits dissipés : les ordres fusèrent et la splendide armée Fukyuu se mit en action. Le camp se montait sur une étendue respectable mais guère impressionnante en comparaison des autres clans qui possédaient des forces plus nombreuses que les nôtres. Non, ce qui me réjouissait, c'était la vitesse et l'efficacité avec laquelle nos soldats agissaient. Ça n'effraierait pas nos ennemis, je doutais qu'ils puissent nous voir où qu'ils soient sans des yeux d'une acuité effrayante, mais impressionnerait certainement nos « alliés ». L'attente me parut interminable jusqu'à l'arrivée d'Hankyou. Nous étions dans la tente de commandement, je sirotai doucement un verre d'alcool quand il entra. Levés, salutations, explications, les choses se passaient vite et sans détours, j'aimais ça. Enfin nous parlions en guerriers.

-Je mènerai ces hommes à la victoire, Seigneur.

Par le sang, quel Kami avait bien pu décider de jouer ainsi avec ma destinée.

-Et ce sera un honneur de le faire avec Furuta à mes côtés.

Nous avions déjà longuement travaillé ensemble. Je trouvais le Taisa de Miyuki légèrement... excentrique, mais c'était un guerrier fiable et avec la tête sur les épaules.

-Sois assuré que la mer sera recouverte des étendards Fukyuu, aussi déchaînée soit-elle. Nos navires sont solides et résisteront à tout ce que le Yomi vomira.

Non, c'était les hommes, le problème. Tous n'étaient pas prêts, tous n'avaient pas une formation assez solide. J'avais une confiance aveugle en mon ancienne division, je connaissais assez bien les forces et faiblesses de celles qui étaient passées sous mon commandement lorsque j'avais été promu. J'avais tenté de les forger au même feux que les Sentinelles. Mais les autres? Et quand bien même, suite aux attaques de l'été, nos forces étaient fraîches, jeunes, plus rompues au duel en dojo qu'au champs de bataille. Sans parler des soldats des autres clans qui manquaient nécessairement de notre sang-froid. Je confiai cette crainte au conseil de guerre, en quelques mots. Il fallait que le Daimyo transcende nos hommes.

-Donnez une lance à un paysan, et vous aurez un soldat sacrifiable. Donnez-lui un idéal, et vous obtiendrez un guerrier.


- Commander, c'est l'art de tenir en équilibre sur un fil tout en persuadant les autres qu'il s'agit d'un large pont -

L - M - M - J - V- S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1155
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Ven 23 Sep - 15:45


Deux jours.
Ce fut le temps du voyage pour traverser la mer le séparant des terres Okarutos. La mer n'était plus celle près de Mashiro. Il n'était que tristesse et terreur. Les soldats l'ont eux-même ressenti et malgré leur sang-froid, il était facile de lire dans leurs yeux la peur de l'avenir qui les attendait. Il en était de même dans le regard de Seiko. Comment une fille aussi fragile pourrait-elle avoir autant de responsabilité...

Deux heures.
Cet instant à observer les nombreux visages recherchant un soutien, une confiance envers un supérieur. La peur s'était transformée en effroi. Le travail qui leur a été attribué leur permit de se changer les esprits mais pour combien de temps...

Deux minutes.
Cette période pour rejoindre la frontière entre terre et mer afin de scruter au loin la menace pesante. Dans un ciel sombre, une mer agitée, se dessinait au loin une ombre sans limite, pouvant absorber la moindre chose, petite ou grande...

Deux secondes.
Ce moment où la confiance laissa place à la même crainte que les soldats, perdant petit à petit l'espoir d'un retour. Les visages des proches apparents devant soi rappelaient la mortalité des hommes...

À partir de là, Katsuya ne compta point le temps qui passe, malgré l'importance des secondes. Il ne fallait point les perdre. Pourtant, il ne pouvait décrocher son regard du lointain, cherchant à comprendre et à décrire ce pour quoi les soldats de Yokuni étaient rassemblés à Hokori. Tout semblait avoir disparu. Joie, rire, force, détermination. De tels sentiments ne semblaient pas avoir sa place en ce lieu. Non. Ceci est un mensonge ! Il y a encore de l’espoir. Plus que jamais, les nations s’unissent sous une même bannière pour affronter la menace. Même sa Sainteté serait présente pour la bataille. Comment pouvait-il ne pas croire en une victoire ? Peut-être car il s’agissait d’affronter un Kami ? Peu importe ! Les humains ont réussi par le passé à prouver qu’ils étaient dignes de croire et de prier les dieux ainsi que de se battre pour eux. Aujourd’hui, il fallait utiliser cette foi pour relever le cœur des valeureux et les pousser vers l’avant.
Katsuya sera les poings et ne sortit à aucun moment cette détermination de son esprit, ni de son visage. Il foudroya de regard le lointain avant de rejoindre ses camarades, les aidant pour terminer de monter le camp avant de rejoindre la tente de commandement où se trouvait déjà Nagaya Eichi, Taisa des glaces. Avant cela, il vit au loin la demoiselle des dieux, Seiko, se diriger vers la tente destiné à l'entretien avec l'empereur. Dire qu'il y a peu, les deux personnes s'étaient promis de se soutenir. Plus que jamais, cette promesse sera mis en avant dans cette bataille. Katsuya aurait souhaité la rejoindre, ne serait-ce que pour la soutenir grâce à sa présence mais sa place était avec les militaires, là où il pourrait apporter conseils et soutien.
Entrant dans la tente, il salua l'homme déjà présent comme il le devait puis vint s’asseoir à ses côtés, silencieux et pensif à une quelconque stratégie qu’il pourrait conseiller.

Le temps sembla sans fin tandis que le seigneur Hankyou entra enfin dans la tente. Ravi de voir son seigneur, le jeune homme aux cheveux argentés le salua avec le plus grand des respects et laissa le supérieur militaire prendre la parole afin de répondre à son dirigeant. Les craintes du Taisa étaient justifiées et identiques à celles du tigre. Les nombreuses batailles qui précédèrent cette réunion de force avaient affaibli les rangs. Pour avoir participé à la défense d’un des assauts yokais, l’Hatamoto connaissait la grande force adverse. Il avait vu périr les siens et craignait, qu’aujourd’hui, les choses soient semblables, voire pires. Cette rage de ne pouvoir protéger… elle se ressentit dans les poings du jeune homme. C’est alors qu’il se jura à lui-même : quelles que soit les conséquences à son retour, si retour il y a, il protégerait sans failles les plus faibles et veillera à la totale sécurité de son seigneur et maître et même si la Mort venait à s’adresser à lui, il l’accepterait avec grâce.

Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 125
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Sam 24 Sep - 1:01

Infect. Horrible. Répugnant. Tels étaient les seuls mots qui vinrent à l'esprit de Yoshifumi en arrivant sur la plage d'Hokori. Le spectacle aussi fascinant que morbide de la vue de la Faille à l'horizon, qu'ils avaient pu contempler à loisir pendant la traversée, ne les avaient en rien préparés à ce qui les attendaient après avoir débarqué ici. Les impressionnants navire de guerre Fukyuu mouillaient non loin et le fraîchement promu Taisa les regrettait déjà, lui-même qui s'était plein silencieusement de l'inconfort de la traversée ne désirait désormais que retourner dans une Bune et quitter cet enfer.

Un mouchoir en soie plaqué sur le nez, il ne put qu'approuver l'initiative de son supérieur et participa activement à mettre au travail les fiers soldats du clan. Enfin, fiers, malheureusement certains ne l'étaient plus tellement après avoir contemplé les cadavres de leurs futurs adversaires, plus impressionnants les uns que les autres. Néanmoins, monter les tentes et dresser le camp leur permettrait au moins de s'occuper le corps et l'esprit et leur éviterai de trop penser à ce qui les attendait... du moins pour un temps.

Une fois la tente de l'état-major installée, Yoshifumi fut parmi les premiers à y pénétrer, espérant échapper quelque peu à l'air vicié de l'extérieur. Faisant brûler un peu d'encens pour masquer l'odeur de pourriture et dressant la table qui allait accueillir leur Daimiyo dans un bref délai, il attendit ensuite que le reste du conseil de guerre les rejoignent.

Le premier fut Eichi, qui était resté à l'extérieur pour terminer de superviser l'installation du camp et de contempler la mer qui les attendait patiemment. L'esthète était à la fois admiratif et jaloux de cet homme qui représentait à ses yeux l'idéal du guerrier qu'il ne serait jamais en mesure d'atteindre. Il semblait ignorer complètement l'aspect, aussi bien visuel qu'olfactif, de la plage et ne semblait préoccupé que part l'état de leur effectif et l'envie de faire une forte impression auprès des armées des autres clans. Tout semblait opposer les deux hommes et Eichi était en tout point plus proche que lui de ce que l'on attendait d'un guerrier. La stature imposante du chef des armées, bien qu'étant loin d'être le plus imposant des hommes du clan, contrastait avec la petitesse et la silhouette plus frêle de son second. Leur attitude évoquait pour l'un la rigueur et la droiture militaire et pour l'autre le raffinement et la délicatesse d'un esthète. Malgré son armure neuve et étincelante, Yoshifumi peinait à avoir fière allure à côté d'Eichi qui, décidément, semblait plus dans son élément ici que n'importe quel poisson au fond de l'océan.

Le second à faire son entrée était Katsuya qui avait su ces derniers mois transcender sa fonction d'Hatamoto pour être un symbole du clan aux yeux de ses pairs quand celui-ci fut dépourvu de son Seigneur et de sa Kannushi. Yoshifumi ne le connaissait pas personnellement, l'arrivée du Tigre à la cour, choisi par Yukimura, coïncidait avec la désuétude de se services de messager par les nobles d'Ite. Tout au plus s'étaient-ils croisés quelques fois dans les couloirs mais sans jamais s'adresser la parole. Là encore leur différence sautait aux yeux, là où l'on pouvait admirer la beauté naturelle de l'Hatamoto et son physique avantageux, il n'y avait chez Yoshifumi pour contrebalancer qu'une élégance travaillée mais totalement artificielle cherchant à équilibrer un physique, non pas disgracieux, mais n'ayant rien de particulièrement attirant.

Ce fut dans un silence pesant que les trois hommes attendirent leur Seigneur. Silence pendant lequel le Taisa nouvellement promu ne peut se demander ce qu'il faisait là, lui, au milieu de ces deux géants. Sentiment qui ne pourrait que s'accentuer à l'arriver d'Hankyou. Qui était-il pour seulement être ici avec ces grands noms du clan ? Il n'était ni un stratège accompli, ni même un véritable guerrier... avait-il volé la place de quelqu'un d'autre ? L'hécatombe dans les hauts rangs militaires de Fukyuu avait-elle conduit le clan à cette erreur de sélection ?

Après une longue attente, les pans de la tente laissèrent enfin passer le Daimyo, dont le début de règne était décidément des plus mouvementés. Suivi d'un autre de ses Hatamoto, promut au poste par un Yukimura peu avant sa disparition, dont Yoshifumi ne connaissait que le nom et la réputation de porte-bonheur, Kazuo. Étrangement, ce fut cette dernière entrée qui lui apporta le plus de réconfort. Lui aussi se demandait-il si là était vraiment sa place ? Pensait-il la mériter où s'être retrouvé là par les manigances d'un destin capricieux ? Yoshifumi n'aurait sans doute jamais le loisir de le savoir, mais cette pensée était la première de la journée à lui apporter un semblant de soutien.

Il lui parut alors évident que l’atmosphère morose qui enveloppait l'armée de Fukyuu, et probablement les armées de tout les clans, qui rendait ses pensées aussi noires. Peut-être était-ce là une conséquence de la proximité du Yomi ? Impossible à dire. Toutefois, tandis qu'il écoutait silencieusement Hankyou et Eichi échanger les dernières nouvelles pour l'un de Birei et pour l'autre des terres du clan, il se rappela de tout les efforts qu'il avait fourni pour arriver là où il en était aujourd'hui. Certes, rien ne le prédisposait à occuper la fonction à laquelle il s'était finalement hissé mais il ne la devait à personne d'autre que lui-même. Ce n'était clairement pas le moment de se laisser aller, il était temps pour lui de prouver à tous, aussi bien qu'à lui-même, qu'il n'était pas ici par hasard. Aucun des hommes présents sous cette tente avec lui n'y était arrivé sans efforts, et tous étaient passé un jour, comme lui, par des moments de doutes. Et bien soit, il ne se laisserait pas anéantir et continuerait à aller de l'avant jusqu'au jour où personne, lui y compris, ne pourrait discuter sa légitimité.

Il ignorait si l'honneur qu'Eichi semblait ressentir à l'idée de leur collaboration était réel, mais l'entendre acheva de renforcer sa détermination. Il était cependant moins confiant que celui qu'il devait seconder dans leurs capacités maritimes, après tout aucun des deux n'était célèbre pour ses talents nautiques, mais il avait tout récemment appris à faire confiance aux talents des marins qu'ils avaient sous leurs ordres. Néanmoins il lui manquait encore de les voir réellement en action sur une mer démontée pour être parfaitement catégorique à ce sujet... et à vrai dire il préférait largement ne jamais avoir l'occasion de l'être.

Il était bien placé pour approuver la dernière phrase, pleine de sagesse, de celui qui était pressenti comme le futur Taisho du clan et ne pouvait dès lors qu'abonder dans son sens. Cependant il n'y avait là nul besoin de l'appuyer d'avantage oralement, et un hochement de tête silencieux suffit à renseigner l'assemblée, s'il en était besoin, sur son avis sur la question.



HRP:
 


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Fukyuu Hankyou

avatar

Daimyo

Messages : 211
Date d'inscription : 20/09/2015

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Jeu 29 Sep - 17:03

Pour toute réponse, il s'assit lourdement sur le siège qui lui était destiné, dénouant son mouchoir pour tendre ses bras fins jusqu'à ses genoux. Un soupir excédé succéda à l'air brisé qu'il afficha un instant, avant de baisser la tête, accablé par un mal tout intérieur.

Finalement, il se passa une large paume sur la moitié de son visage sombre et appuya son front à ses quelques malheureux doigts.

« Le temps nous court après, Nagaya-sama. Je nous offre celui de nous voir, et hélas il est déjà trop court pour parler de tout ce dont nous avons à parler. Nos hommes devront se contenter de leurs valeurs propres, plutôt que de mots bénis. Qu'importe à quoi ils aspirent, qu'importe si encore ils renient le sens de leur devoir et se chient dessus, m'entendez-vous bien tous les trois ? ... »

De derrière ses doigts, il marqua du regard chacun d'entre eux : Eichi, Yoshifumi, Katsuya, ces hommes devant lui devaient être le parfait visage de ce que Fukyuu appelait l'Honneur. Il n'y avait rien d'autre à considérer que cela.

« … Je vois continuellement les souvenirs des fondateurs de ce clan, et donc des élus d'O-Oyamatsumi-sama. Je vois le Grand Gouverneur qu'était Suigyuu Mitsuru, l'héritier de son empire qu'était son neveu et les sacrifices qu'ont fait ces nomades sous le soleil écarlate pour conserver ces valeurs personnelles dont je vous parle. Est-ce qu'il en est un parmi vous qui comprenne encore ce que nos ancêtres ont fait pour nous ? Si oui, alors que celui-là se lève et aille dehors ! Qu'il rappelle directement aux hommes là-bas ce qu'ils font-là et quelle gloire ils trouveront en mourant tout à l'heure !

» Kagome-san, vous qui avez su garder le cœur du peuple de la folie, rappelez-donc encore aux samouraïs à quoi servent leurs sabres ! La peur est intolérable... Notre nombre est si peu de chose... Le regard du Bœuf Divin est large, Il les couvrira de la protection qui leur manque pourvu qu'ils la méritent ! J'en ferai tout autant, puisque cet Hiver est le nôtre...

» Vous, Nagaya-sama, vous avez suffisamment vécu ! Frappez avant de voir la tête rouler cette fois et le parfum de votre boisson se fera meilleur à déguster ! Vous possédez mille bras à présent, et chacun a une arme pour protéger le Sacré. L'équipage de vos navires est un cheval duquel vous devez seulement tenir la bride, il avancera seul là où vous porterez votre regard...

» Furuta-san, votre esprit est plus fin qu'un sable de Tamahagane et votre œil perce ! Percez seulement les laideurs impures qui progresseront jusque votre Kannushi. Ne la laissez pas vous tromper : pensez à votre nom avant le sien et dorez-le, nous nommerons une ville comme vous ! … Shuzen Seiko ne doit pas se sacrifier seule, survivre à cela est votre unique fardeau...

» Ne vous préoccupez de rien d'autre : ni des clans, ni des monstres qui rongeront nos voisins. Chacun fera son œuvre ; la nôtre peut être parfaite... doit être parfaite, et celle de l'Empereur, tous nous transcender... Un combat contre un monstre n'est jamais honorable, à vous de le rendre émérite et de lui donner un sens : les valeurs de vos ancêtres ? L'avenir du monde ? L'héroïsme ? Il m'est égal : faites de cette bataille votre dernière et montrez-vous. Cet Hiver est le nôtre. »

Sur cela, il se releva difficilement, et se dirigea vers l'ouverture de la toile. Il l'ouvrit pour aviser la hauteur du soleil et l'heure qu'il était.

« … Conversez ensembles, messieurs, vos destins sont liés à présent. Vous allez faire l'histoire comme Suigyuu-sama et les nomades. Faites-la bien : vous écrivez en Seigneurs avec les sabres que vous tenez… Il va falloir que je passe un semblant d'armure, à ce propos. Est-il cet homme avec nous ? Usehagi-san ? Parlez-lui aussi, il porte le visage du Kami que nous combattons : il le connait. Nous prierons la Mer, la Montagne et la Guerre à mon retour. Nous prierons O-Oyamatsumi-sama et les os gelés de ses cornes nous pousseront sur le ventre au moment opportun. Préparez-vous à voir le Soleil et à incarner l'Hiver sur la mer. Il n'est rien pour nous interdire de mourir après cela. »

Sans saluer, ni même les regarder encore, il sortit, Kazuo avec lui. Lorsqu'il revint quelques longues minutes plus tard, il espéra les surprendre en pleine conversation...


Où qu’il tombe
Le Flocon reste blanc, toujours
Suivi par l’Hiver.


L - M - Me - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 55
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Ven 7 Oct - 14:46

Le Daymio parti, un silence pensif s'abattit sur nous qui restions. La tente bruissait du vent du large, l'odeur de vase et de sel de la mer emplissait mes narines. Je n'aimais définitivement pas l'océan. C'était un récipient de vie pourrissante et grouillante, sans ordre ni contrôle. Je brisai notre immobilisme en prenant une gorgée du verre tiède resté sur la table qui occupait le centre de notre petite assemblée.

-Messieurs, je ne sais comment nous allons nous en sortir mais, par le sang, il le faudra bien.

Je posai mon regard, à travers les pans de tissu écartés, sur l'armée qui s'agitait autour de nous.

-Je pense que nous ne pouvons prendre de décision définitive avant de nous être concertés avec les dirigeants des clans, mais rien ne nous empêche de nous tenir prêts. Postons les religieux sur la plage, je doute qu'une attaque survienne ici mais peut-être pourront-ils diminuer l'influence néfaste qui sape le moral des hommes, et mettons-les sous la garde de nos meilleurs bushi. Ils seront indispensables en mer, mieux vaut ne pas les perdre.

Je savais que les onmyouji pouvaient définitivement protéger le moral de nos troupes, et que d'autres pouvaient se charger de le remonter. Mais il fallait un geste plus puissant.

-Kagome, vous avez tenu le pays quand il n'avait plus de tête, vous êtes une source d'inspiration pour nous tous. Seriez-vous prêt à organiser nos hommes et à les galvaniser? Vous êtes la preuve vivante que le clan Fukyuu n'est pas prêt de s'effondrer.

Je me tournai maintenant vers Furuta Yoshifumi. Nous portions une affection similaire aux frontières glacées de Miyuki, j'en étais certain, et nous avions lutté de concert pour la cité et ses habitants. J'étais heureux de pouvoir me reposer sur une connaissance en qui j'avais confiance plutôt qu'un officier inconnu.

-Je sais que nous n'avons pas l'habitude de ces coques de noix, mais les hommes de Mashiro sont compétents. Préparez les vaisseaux, si vous le voulez bien. Profitez-en pour prendre contact avec cet Usehagi. Je l'ai rencontré il y a quelques temps et c'est un homme fiable, peut-être pourrons-nous même lui donner quelques responsabilités.

Je me tus. Les deux hommes devaient avoir leur mot à dire, eux aussi.


- Commander, c'est l'art de tenir en équilibre sur un fil tout en persuadant les autres qu'il s'agit d'un large pont -

L - M - M - J - V- S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1155
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Dim 9 Oct - 10:53


L’inquiétude envahit le jeune homme lorsqu’il découvrit le visage fatigué et le mal qui semblait se dessiner sur chacun des traits de visage de son seigneur. Un clignement de cils et voilà Yukimura sur le trône en face de lui. La seconde qui suivit, les choses revinrent à la normal, pourtant, le cœur de l’Hatamoto s’emballait, craignant que le destin des dirigeants Fukyuus ne soit identique… Non, ce n’était point le moment de tergiverser sur une simple idée et pensée. L’instant présent comptait plus que tout !

Les paroles de Fukyuu-sama étaient dures mais bien réelles : la mission qui leur a été donné était loin d’être habituelle. Il ne fallait point prendre à la légère la menace qui se profiler devant eux.
Katsuya mena bon nombre de recherche sur l’origine des créatures du sud : sans véritable succès. Même Miyuki, ancienne kannushi, ne put l’aider. Et bien qu’il espérait pouvoir trouver un indice lors de la bataille de Raimei, seuls la poussière et le sang avaient entaché le sol Kenshu. Puis s’ensuivi les évènements d’Ite… empêchant toute enquête sur la faiblesse des yokais.
Beaucoup de choses s’étaient déroulé en peu de temps. Encore aujourd’hui, tous était loin du calme et de la paix. Le destin des hommes était-il de se battre ? Pourtant, les Kamis avaient puni pour de tels actes de cruauté. C’est en cet instant de pensée, reliant les paroles de son seigneur, que Katsuya plongea dans son subconscient.
L’Enfer écarlate… Cette guerre sans fin, sans pitié, sans âme… Pourtant, les soldats et les héros de cette ère combattirent pour leurs idéaux ou ceux de leur seigneur. Aucun ne lâcha prise, aucun n’abandonna son honneur… En ce jour de nouvelle guerre, l’esprit des ancêtres du clan étaient-ils près de leurs héritiers ? Cela ne faisait aucun doute mais la peur entrave leur cheminement dans le cœur des samurais, tout comme dans celui de l’hatamoto.

Pourtant, les mots du nouveau seigneur des glaces réconfortèrent son cœur et renforcèrent son esprit. Telle la montagne, l’âme de Katsuya ne pouvait à présent être brisée par une lame. Honoré… Adulé… Adoré… Il ne pouvait déshonorer son maître.
Si le dernier voyage se dessinait sous les pas du tigre alors il se jura qu’on se souviendrait de lui comme un protecteur, et non comme un fébrile. Même si son nom ne devait point traverser les âges, lui ne trépasserait point avec des regrets.


. :❀ ✿ ❀: .

Fukyuu-sama quitta les lieux, laissant un profond sentiment de solitude pour les trois hommes restés sous la tente. Nul n’osait prendre la parole mais l’atmosphère maussade fut fendue par la forte voix de Nagaya-san. Avant de répondre aux initiatives de l’homme, Katsuya reprit en détail chaque information connue des créatures qui pourraient apparaître : la puissance des Onis, la ruse des Kitsunes, la faiblesse des Kappas ou encore la vitesse des Nues. Il ne fallait faire l’impasse sur aucune faille de l’ennemi. Ha… Minato ! Katsuya aurait bien besoin de toi, stratège que tu es. Katsuya croisa les bras, se tenant le menton en prenant la parole.
« Si vous me le permettez, je souhaiterais vous exposer mes pensées, Nagaya-san, Furuta-san : L’ennemi n’est pas si sot que nous le pensons. La plage étant protégée, je ne pense pas qu’ils tenteront une traversée de force. Mais nous ne pouvons pas écarter l'éventualité qu'ils puissent briser la barrière. Tout comme vous l'avez suggéré, Nagaya-san, envoyez des religieux afin de purifier la terre et leur attribuer une garde me semble indispensable. La puissance religieuse combiné à la force des samurais est un bon compromis pour contre-attaquer si attaque il y a. Je propose également que certains de nos soldats restent en alerte autour du camp. Une attaque terrestre n'est pas à exclure...
Ainsi, j'ose croire que nos combattants resteront concentrés sur la mission que vous leur aurez attribué, offrant une liberté dans leur esprit qui ne sera point entaché par la crainte.»


Les paroles qui suivirent, destinées à l’hatamoto, le touchèrent. Tout comme Fukyuu-sama, Nagaya-san rappela au jeune homme ses actes à la capitale et lui demanda de remonter le moral des hommes. Katsuya positionna son regard sur l’armée légèrement caché par le tissu battant de la tente. Ces soldats… certains d’entre eux ne connaissant rien de plus que les murs de la capitale. Il est normal de les voir dans un état de stress. Katsuya le fut lui aussi, il y a quelques années.
Sans quitter l’armée du regard, le jeune homme s’exprima.

« Vous ainsi que Fukyuu-sama m’honorait de vos paroles. Je n’ai guère agi que pour le bien de notre peuple. En tant que citoyen, je me suis juré de protéger le bien de mon seigneur. Katsuya ne parlait point de Fukyuu-sama, mais de Yukimura dont il était proche. Si cela est la tâche que vous m’inculquez, alors je l’accepte. Je ferais jaillir de nos hommes le souffle et la rage d’Itegami. »

Le jeune homme se leva, saluant ses camarades avant de quitter la tente.
Les soldats, voyant Katsuya quitter le petit édifice, commencèrent à s’attrouper en plusieurs petits groupes. Le tigre chercha à transpercer chacun des regards qu’il croisait, voulant de la sorte, leur transmettre son courage. S’avançant dans l’assemblée, il rejoignit les abords de la frontière marine, scrutant une dernière fois le lointain. Se tournant vers les hommes, il resta muet un instant, avant de prendre la parole, haut et fort.


« Soldats d’Ite ! Je n’ai point besoin de vos paroles pour ressentir votre peur, votre angoisse, votre effroi. J’ai moi-même été frappé par ce maléfice et pourtant, il n’habite point en moi à cet instant ! Fukyuu-sama m’a confié une mission et je n’ai point l’intention de le décevoir. Il vous a également délivré un message pour vous autres, vaillants combattants. Il souhaite vous voir briller, vous voir puissant telle notre mère montagne.
Néanmoins, si je suis ici, face à vous, ce n’est point pour simplement vous transmettre ces divines paroles mais pour vous parler en tant que samurai, en tant que citoyen de Fukyuu, en tant qu’habitant  de Yokuni.
En ce jour, vous ne serez point des soldats. Vous lèverez vos armes, vous crierez votre courage et votre bravoure, vous trancherez avec brio, non pas comme des hommes, mais comme des héros. Car aujourd’hui, vous ne devez point être de simples humains mais bien des bretteurs de taille. Soyez la montagne ! Soyez la glace ! Combattez pour notre seigneur et montrez à notre sainte divinité et notre Empereur que vous n’êtes point des faibles !
Il dégaina son arme et la pointa vers les soldats, le regard plein de détermination. Vous ne serez point des poids dans cette bataille mais bien ceux qui écriront notre histoire, comme nos ancêtres l’ont écrite à leur ère ! Votre mort, s’il y a, ne serait point vaine ! Vous resterez gravé dans les mémoires et les écrits ! Battez-vous pour votre honneur ! Pour Fukyuu-sama, pour Itegami et pour notre salut ! »

Katsuya ressentit toutes la force et la robustesse dans cette armée qui se tenait devant lui. Tout comme à Ite, il trembla de courage lorsqu'il entendit le hurlement des hommes, rappelant le beuglement d'Itegami!
Revenir en haut Aller en bas
Usehagi Shusse

avatar

Samouraï

Messages : 145
Date d'inscription : 06/01/2016

Feuille personnage
Age: 25
Titre: Samurai
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Dim 9 Oct - 19:37

Shusse était resté impassible, depuis qu'il avait planté ses gétas dans le sable, il n'avait pas bougé d'un pouce, bras croisés contre la poitrine le regard vers le lointain, vers la faille. Il en était sûr maintenant : c'était son destin d'y aller, cette ignominie l'attendait. Bien entendu cette certitude ne venait que de lui et ne voulait rien dire réellement, mais il en était convaincu maintenant, il s'en était convaincu, pour mieux affronter sa peur certainement. Il était serein, il n'avait pas peur, car il était déjà mort, il était un samurai après tout. Cette faille, le Yomi et Yumigami, il avait espéré pouvoir combattre contre les forces du kami un jour et aujourd'hui c'était réalité, une mort pendant cette bataille serait la plus honorable pour lui, même si peu pouvaient le savoir.

Il y avait tout un tas de bruis autour, des voix, des pas, des mouvements... Mais bientôt des bruits de pas dans le sable arrivèrent sur son côté droit et s'arrêtèrent à sa hauteur, en tournant la tête le samurai put reconnaître Tanaka, son taii, son mentor également. Il lui avait montré la réalité de sa condition il y a quelques jours, lorsqu'ils avaient appris qu'ils seraient envoyés ici, il lui semblait logique d'apprendre à son supérieur directe pourquoi il serait en première ligne et pourquoi ce combat le touchait particulièrement. L'homme ne l'avait pas repoussé, il ne l'avait jamais fait en vérité, même quand sa famille avait attaquées dans le col de la perdition puis à Miyuki. Il était toujours resté honnête et juste avec lui, c'était l'une des seules personnes qu'il pouvait considérer comme un ami.


Tanaka-taii...
Tu t'isoles toujours Shusse-san.
Toujours... mais pour une raison cette fois, je veux et je dois rester au plus près de notre ennemi.
Tu n'es pas le seul à vouloir la victoire et une revanche tu sais, tout le monde ici le veux.
Vous savez ce qui me motive, pourquoi je suis là et pourquoi je suis prêt.
Je le sais, tu es même l'un des seuls à être aussi motivé, tu es d'ailleurs bien proche de cette plage impie.

En effet les deux hommes étaient tout proches de l'eau, les vagues venaient lécher leur getas, voir même les toucher de temps en temps, alors que les etas devant se chargeaient de sortir les corps et les mikos derrières établissaient des barrières.

Mais si ce que tu m'as dit est vrai et que ton physique le prouve, j'ai peur que tu sois le moins bien armé contre ce qui nous attend, aussi... Le taii tendit une petite amulette de papier où était tracé des signes. Je ne sais pas si cela aura un quelconque effet, mais mieux vaut prévenir que guérir.
Merci Tanaka-taii.
Et fait moi plaisir, recule un peu, d'ailleurs non, c'est un ordre.

Shusse hocha simplement la tête pour ce redécaler derrière les mikos qui officiaient alors que Tanaka lui allait rejoindre le gros attroupement Fukyuu quelques mètres plus haut. Après quelques minutes, le lapin des neiges entendit une voix forte s'élever derrière lui en pivotant légèrement il put voir devant l'attroupement l'un des hatamoto de Fukyuu-sama, le Tigre blanc de Fuyu, ce dernier se lançait dans un discourt ma foi très galvanisant, même si Shusse ne participas pas au cri des hommes de Fukyuu, il n'avait jamais été fan de cela, il sourit un peu et se replaça dans la même position que précédemment.

Hj ::
 



L M M J V S D

Le chapeau que porte constamment Shusse:
 


Thème de vie de Shusse : Peter Roe : Bushido
Thème de combat de Shusse : Peter Roe : Livingby the sword
Thème plus dramatique de Shusse : Peter Roe : Honorable death

Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 125
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Dim 9 Oct - 20:40

Diantre, voir son Seigneur aussi marqué n'était pas chose commune. Mais après tout cette situation n'avait rien de commune. Protéger la Kannushi et survivre à tout ceci, tels étaient les ordres qu'il venait de recevoir et il comptait bien s'y conformer. Bien qu'il fut prêt à sacrifier sa vie s'il le fallait, i préférait largement la garder intacte pour le moment. Les dernières ombres de doutes dans son esprit quand à la légitimité de sa place ici furent dissipés par les mots d'Hankyou et Yoshifumi était désormais plus déterminé qu'il ne l'avait été au cours de ces derniers jours.


Leur Daimyo les laissa pour aller enfiler son armure et ne laissa derrière lui qu'un silence de plomb. Ce fut finalement Eichi qui ouvrit à nouveau la discussion pour donner ses consignes. Ses mots, aussi pragmatiques et raisonnable que d'habitude furent entendus par les deux autres occupants de la tente et leur justesse ne put qu'être saluée.


Il avait pour cosigne de s'assurer que les navires étaient prêt à partir à tout moment, soit cela serait fait. Il ferait même plus que ça, bien qu'ils n'aient que peu de temps avant la réunion d'état-major qui ne tarderait plus désormais.


"Ce sera fait. Je vais également m'enquérir du nombre de navires alignés par chaque clan. Si nous devons mener la danse maritime nous aurons besoin de connaître les effectifs de nos alliés pour coordonner efficacement les actions et les tâches de tous.


Le Taisa nouvellement promu n'attendit pas pour quitter la tente, suivi de près par Katsuya qui préparait mentalement le discours qu'il déclamerait devant les soldats Fukyuu dans quelques minutes à peine. De son côté, Yoshifumi manda brièvement les Taii de chaque navire afin de leur passer le mot : ils devaient êtres prêts à partir dans la minute l'ordre leur serait donné de le faire. Une fois ceci fait, il fit venir quatre messagers qu'il connaissait bien pour avoir plusieurs fois travaillé avec eux et leur demanda de requérir humblement des officiers de chaque clan qu'ils transmettent le nombre de leurs navires et l'effectif de leur force. Il leur confia également les chiffres des forces Fukyuu pour que, dans un soucis d'équité, il leur soit possible de les donner aux commandants les plus récalcitrants, ou désireux d'un partage absolu de l'information.


Il ne restait plus qu'à rencontrer cet Usehagi dont il entendait tant parler aujourd'hui. Il fut facile à trouver, debout face à la mer, à peine derrière les Miko qui purifiaient sans relâche le sable, l'eau et l'air. N'étant pas certain des questions à lui poser ni de la marche à suivre, Yoshifumi décida de l'inviter sous la tente de commandement. Après tout, s'il s'avérait qu'il disposait d'informations intéressantes autant qu'Eichi puisse les entendre de vive voix.


"Usehagi-san ? Je me présente, je suis le Taisa Furuta Yoshifumi. J'aurais été ravi de vous rencontrer dans de meilleures circonstances, mais je crains que nous ne devons écourter les mondanités. Veuillez me suivre, vous êtes attendu sous la tente de commandement."


Il ne faisait nul doute que, comme tout les Fukyuu ici présent, Shusse était informé de la place de Yoshifumu dans la hiérarchie de cette opération. Nul doute aussi quand à son inclinaison à le suivre, après tout il ne s'agissait ni plus ni moins d'un ordre direct d'un supérieur. Les deux hommes furent très vite en la compagnie d'Eichi, et Yoshifumi s'empressa de lui faire son rapport.


"Les navires sont prêts à partir à votre ordre et j'aurai le détail des forces de nos alliés avant la grande réunion. J'ai également ramené Usehagi Shusse pour que nous puissions tout deux profiter de tout élément qu'il pourrait nous apporter."


L'esthète avait bien une ou deux questions en tête, mais le commandant de l'armada des glaces avait, comme il était normal que cela soit, la priorité en la matière.




[HRP]Je ne fais volontairement pas mention de Katsuya à la fin de mon post, libre à lui de décider s'il à ou non rejoint la tente après son discours galvanisant.[/HRP]


Dernière édition par Furuta Yoshifumi le Dim 30 Oct - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Usehagi Shusse

avatar

Samouraï

Messages : 145
Date d'inscription : 06/01/2016

Feuille personnage
Age: 25
Titre: Samurai
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Jeu 27 Oct - 17:45

Alors qu'il scrutait la mer, toujours sous son éternel tengai et recouvert d'habit de la tête aux pieds, un homme approcha de lui, le lapin tourna donc la tête pour voir qui approchait. Un homme qu'il ne connaissait pas, un samurai plutôt d'ailleurs, pas un simple homme. Ce dernier se présenta bien vite sous le nom de Furuta Yoshifumi et sous le grade de Taisa. A ces paroles le lapin s'inclina bien bas comme le voulait l'étiquette et plus important, le bushido. L'homme préféra écourter le discourt, lui annonçant qu'il préférait ne pas se perdre en paroles inutiles. Shusse lui hocha simplement la tête et le suivi sans faire d'histoire et sans prononcer un mot.

Il le suivi jusqu'à la tente de commandement, s'il y avait bien un endroit où il pensait ne jamais entrer c'était bien cette tente, enfin toutes les autres aussi et surtout celle de l'empereur, mais il ne pensait pas qu'on le ferait demander ici. C'était assez honorable en soi, à moins qu'il ait fait quelque chose de mal, auquel cas cela serait bien moins plaisant d'être ici. Le Lapin reconnu rapidement Nagaya en face de lui, ce dernier l'attendait et Furuta-sama lui fit un rapport concis. Il était là pour qu'il apporte quelque chose ? Shusse s'inclina bien bas une nouvelle fois
.

Nagaya-sama. C'est un honneur de vous rencontrez à nouveau. En quoi puis-je être utile ?

Il n'avait pas grand-chose d'autre à dire ou à demander à vrai dire.



L M M J V S D

Le chapeau que porte constamment Shusse:
 


Thème de vie de Shusse : Peter Roe : Bushido
Thème de combat de Shusse : Peter Roe : Livingby the sword
Thème plus dramatique de Shusse : Peter Roe : Honorable death

Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 55
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Mer 23 Nov - 22:41

J'acquiesçai aux paroles des deux officiers et ceux-ci quittèrent la tente. J'appelai d'une voix forte mon taii, seul responsable des Sentinelles en ce moment. Je lui ordonnai d'organiser avec les autres la défense du campement, tous se mettraient sous les ordres de Kagome et devraient se tenir en alerte permanente.

-Et demande aux religieux de se rendre sur la plage. Qu'ils élèvent des barrières, purifient la terre, protègent nos hommes des influences néfastes. Tu leur adjoindras une partie de ta garnison, je compte sur toi pour que tes hommes se distingue.

Il salua et sortit. Je soufflais enfin... Seul dans la tente, je pouvais me laisser aller pendant quelques secondes. La concentration et la discipline m'avait permis d'ignorer mes tripes nouées pendant un temps, mais il fallait avouer que même en sachant que le malêtre ambiant était dû à la magie néfaste du Yomi, il était difficile de ne pas être affecté. Heureusement, j'avais la potion la plus efficace contre ce genre de sortilèges. Je pris une gorgée et savourai l'arôme brûlant du sake, les yeux fermés.
Quand Yoshifumi et Usehagi Shusse entrèrent à nouveau dans la tente, j'ouvris les yeux et posai ma tasse.


-Merci, Furuta-dono.

. Devant le samouraï de Mashiro, je me forçai à respecter au mieux les conventions. Le Taisa méritait en tout cas l'admiration, il était toujours plus efficace qu'on ne l'attendait.

-C'est un plaisir, Usehagi. Si vous êtes ici, c'est à cause de votre passé. J'ai longuement discuté avec notre daimyo de votre... cas.

Je me rappelais encore de la grimace que j'avais dû faire.

-Nous ne pourrons vaincre notre ennemi que si nous le connaissons, depuis sa plus petite faiblesse à sa plus grande force. Si vous pensez détenir quelque information que ce soit au sujet de ce qui nous attend de l'autre côté de la mer, Usehagi, nous vous prions de nous le révéler.


- Commander, c'est l'art de tenir en équilibre sur un fil tout en persuadant les autres qu'il s'agit d'un large pont -

L - M - M - J - V- S - D
Revenir en haut Aller en bas
Usehagi Shusse

avatar

Samouraï

Messages : 145
Date d'inscription : 06/01/2016

Feuille personnage
Age: 25
Titre: Samurai
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Dim 25 Déc - 13:27

Spoiler:
 

Shusse baissa la tête, faisant s'incliner son tengai, lorsque Eichi parla de sa discussion avec le daimyo, ce dernier avait-il parler de la particularité physique de Shusse ? De son appartenance à la race des monstres ? Il espérait que son souverain avait précisé sa nature humaine et non yokais si tel était le cas. Le lapin préféra ne rien dire là-dessus, déjà parce qu'on ne l'avait pas invité à le faire, mais aussi et surtout parce que Fukyuu-sama n'avait peut-être rien révélé concernant sa vile apparence. Autant ne pas ce cramer tout seul.

Eichi lui parla donc de son passé surtout et lui demandait de leur apprendre le plus possible sur cette faille et ce qui les attendrait. Enfin il lui demandait de le faire s'il le pouvait bien entendu et Shusse allait certainement décevoir son supérieur hiérarchique, car il n'avait rien d'important à apprendre à cet homme sur Yumigami, rien qu'une Kannushi ne saurait déjà et n'aurait déjà dit. Sa famille louait ce kami autrefois certes, mais cela ne lui avait pas apporté des connaissances inédites. Shusse s'inclina devant Eichi et parla tout en restant courbé.


Sumimasen Nagaya-sama, mais même si ma famille à vouer un culte a Yumigami, il n'y a rien que je puisse vous apprendre que notre Kannushi vénérez ne saurait vous dire. J'ai bien peur de ne pas avoir plus d'information à vous communiquer sur cette faille et sur ce qui nous y attend.

Le lapin se redressa, mais sa tête restait baissée vers le sol, il voyait cette réponse comme une défaite pour lui en quelque sorte.



L M M J V S D

Le chapeau que porte constamment Shusse:
 


Thème de vie de Shusse : Peter Roe : Bushido
Thème de combat de Shusse : Peter Roe : Livingby the sword
Thème plus dramatique de Shusse : Peter Roe : Honorable death

Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Eichi

avatar

Taisa

Messages : 55
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 42
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Mar 21 Mar - 21:14

Je serrai les dents à la réponse du samouraï. C'était décevant. Mais je ne pouvais pas attendre de cet homme qu'il sache des choses que tous ignoraient. Posant les mains sur les genoux, je fermai les yeux pour lui signifier mon indulgence. Je me levai, mettant ainsi fin à notre entrevue.

-Usehagi, retournez sur la plage. Il y a là-bas nos religieuses, veillez sur elles. Et quand nous partirons en mer, je voudrais que vous montiez à mon bord, sur le vaisseau amiral. Je pense que vous vous y montrerez utile.

Je remerciai alors le samouraï d'un geste de la tête et me tournai vers mon collègue alors que j'entendais à l'extérieur notre seigneur et son garde du corps approcher.

-Taisa, il faut y aller.


- Commander, c'est l'art de tenir en équilibre sur un fil tout en persuadant les autres qu'il s'agit d'un large pont -

L - M - M - J - V- S - D
Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 125
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer. Sam 25 Mar - 10:51

C'était décevant. Le samurai en lui-même n'avait rien à se reprocher, mais Yoshifumi ne pouvait ignorer la pointe d'irritation qui montait en lui. Cette Faille gardait jalousement ses secrets et toutes leurs tentatives pour en percer à jour, ne serait-ce qu'une partie d'un seul se soldaient systématiquement par un échec. Si les autres clans étaient parvenus à obtenir des informations de leur côté le déshonneur serait assurément sur eux. Déjà qu'ils ne pouvait présenter de Taisho dûment intronisé à la réunion, Yoshifumi craignait qu'ils ne deviennent la risée de Yokuni.

Des pas approchaient de la tente, probablement Fukyuu-sama et son garde du corps qui venaient chercher ses officiers pour la réunion d'état major. Il était temps d'y aller, le nouveau Taisa recevrait son rapport sur les forces alliés en chemin vers la tente impériale.

« Oui, il est temps... Navré de vous avoir dérangé pour si peu, Usehagi-san. Puisse Itegami vous protéger... puisse les Kami nous protéger tous.

Peut-être cette prière sèmerait-elle le doute dans l'esprit du samurai, mais il était trop tard à présent. Yoshifumi était pour l'heure peu confiant, et les deux hommes présent sous la tente ne pouvaient que constater son pessimisme. De son côté, il espérait que la réunion auprès de l'Impératrice lui redonnerait confiance en leurs chances...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FUKYUU] L'Honneur de la Mer.

Revenir en haut Aller en bas
 

[FUKYUU] L'Honneur de la Mer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..