AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Usehagi Shusse

avatar

Samouraï

Messages : 152
Date d'inscription : 06/01/2016

Feuille personnage
Age: 25
Titre: Samurai
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Ven 9 Déc - 19:16

Shusse rata son coup, car le Kitsune avait eu le temps de ce changer à nouveau en animal, décidément. La créature d'enfuit donc et c'était bien là une aubaine pour Shusse, il n'avait eu aucun mal à voir l'un des bateau sombrer et là tout changea dans sa tête. L'heure n'était plus à ce défendre contre les créatures au sol, il y en avait dans l'eau et d'assez nombreuses ou immenses pour faire couler un navire, c'était une information que les dirigeant n'avait certainement pas, il fallait les avertir.

Mais alors que Shusse remerçia le destin de lui ouvrir partiellement le chemin en faisant s'enfuir ce satané Kitsune, une miko arma son arc vers lui. Elle était contrôlée et elle semblait le prendre pour cible. Habilement et rapidement il retourna son sabre pour pouvoir frapper avec le dos, il était hors de question de tuer les possédés, les assomer ne serait pas plus dur de toute façon.


Yumigami, moi dernier des Usehagi je ne te ferais pas le plaisir de tuer tes victimes !

Il n'hésita pas donc pour avançer rapidement vers celle qui le menaçait utilisant aussi bien ses yeux et ses réfléxes que son art du périmètre pour être sûr d'esquiver le flèche qui allait arriver. Il lui suffirait ensuite d'utiliser tout son art dans le Kenjutsu pour frapper au ventre avec un do giri, un bon coup au niveau du ventre pour qu'elle laisse sa tête sans défense et finir de l'assomer avec un coup sur le crâne. Il faudrait faire attention à ne pas la tuer, même avec le dos du sabre.

La suite de sa nouvelle mission était simple : courir. Courir et se frayer un chemin à coup de sabre pour les yokais et à coup de dos de lame pour les possédés, tuer n'était pas nécessaire, il devait atteindre l'attroupement que formait les pontes pour pouvoir les prévenir des dangers en mer, s'ils ne le savaient pas déjà, mais aussi pour les escorter comme il le pourrait.



L M M J V S D

Le chapeau que porte constamment Shusse:
 


Thème de vie de Shusse : Peter Roe : Bushido
Thème de combat de Shusse : Peter Roe : Livingby the sword
Thème plus dramatique de Shusse : Peter Roe : Honorable death

Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Daiki

avatar

Samouraï

Messages : 75
Date d'inscription : 28/05/2016

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Ven 9 Déc - 20:10

Les amis s'entre-tuaient, les objectifs se perdaient, les bateaux coulaient. La Meute avait perdu ses chiens, le Taii de bons alliés et une main, ainsi qu'une grande partie de son autorité. Sur son nuage Daiki avait peur, cela n'allait pas, c'était sa première bataille et dans son coeur il commençait à croire que ce serait sa dernière. Cette division était violente, sans répit et sans pitié pour leur membre, mais cela le forgeait et elle avait déjà fondue comme la neige au soleil, pire encore, les hommes étaient silencieux, ce qui n'amenait rien de bon.

Soudain un cri, encore cette voix ? En tournant la tête le jeune homme ne fut pas surpris de voir son taii au sol, malmené par l'un de ses hommes visiblement possédé, enfin... certainement. Daiki ne réfléchit pas longtemps avant d'encocher une flèche et de viser pour abattre l'homme au plus vite. Hors de question de laisser son taii mourir, hors de question de laisser cette division mourir. Le jeune homme vint se poser rapidement au sol pour aider son taii à se relever. Le garrot faisait son office et l'empêchait de se vider de son sang, mais cautériser cette plaie était maintenant très importante.

En tournant la tête vers le reste de la division Daiki eu la confirmation de sa plus grande peur pour cette bataille, entre les yokais, les combats incessant et les blessures à répétition de Kiba-sama, les pleutres avaient filé. Impossible de les repérer dans ce capharnaüm de bruits et de violences, les vétérans éternellement fidèles à Kiba était mort ou mortellement blessés, aussi forts qu'ils pouvaient être, aucun d'entre eux n'avaient pu survivre dans le reste de la division. Et voilà où on en était, les objectifs qu'ils c'étaient fixés avaient volés en éclats et il ne restait de la Meute à présent qu'un taii manchot et un gamin de 14 ans.


Les... pleutres... quand tout cela sera fini, je les traquerais ces chiens...
Kiba-sama... que... que faisons nous.
On se bat... et on survie.

Daiki remit son arc dans son dos et récupéra une épée et une petite dague au sol, certainement jetés par l'un des lâches. Cela serait utile, car les débuts des combats furent si rapide qu'il n'avait pas eu le temps de s'équiper d'autres armes.

Si je meurs ou si je me retourne contre toi prend ton nuage et va informer Kasuga-sama que la meute et tomber en attendant, on se met dos à dos, comme à l'entrainement.

Daiki répondit par un ''hai'' fort et plein de volonté. Ils se mirent en position et tout ce qui serait non amical se verraient irrémédiablement tranché. Daiki comme Kiba n'hésitèrent pas à informer ce qu'il se passait de leur côté respectif afin de pouvoir effectuer des rotations ou autres. Comme à l'entrainement...
Revenir en haut Aller en bas
Tsuruchi Shura

avatar

Genin

Messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille personnage
Age: 16 ans
Titre: Petite guêpe
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 11 Déc - 20:16

Le temps n'était peut-être pas la chose qui lui était la plus précieuse ici. Pendant un bref instant, son cœur sembla se figer et son regard se durcit. Une flamme immense semblait vouloir engloutir la tente où se trouvait son kannushi, celui qu'elle chérissait le plus, celui qu'elle s'était jurée de protéger. Elle avait accepté d'être mise à l'écart, elle avait veillé à ce que rien ne les approche de trop près depuis le début de l'attaque, mais cette fois-ci, elle n'avait rien pu faire, elle ne pouvait rien faire.
Il n'était pas question de confiance, de probabilité ou de destin, il se trouvait en danger et ça lui était insupportable. Pire, elle ne pouvait rien faire, trop éloignée pour intervenir, déjà trop occupée par le champ de bataille et ses impitoyables envahisseurs. Ce court instant où elle ne pouvait jeter que des coups d’œil en direction de la tente pour en voir sortir quelques personnes était devenu semblable à des heures entières. Comme si le temps allait s'arrêter. Et dans cet instant même, une rage sourde commençait à bouillir au fond d'elle-même. Elle ne perdait ni son calme apparent, ni sa concentration, c'était plutôt comme si tout s'intensifiait et qu'elle en tirait davantage de force. Plus que jamais, elle se sentait déterminée à terrasser ses ennemis, que ce soit de la pointe de ses flèches ou de ses propres mains.

Lorsque les derniers piliers finirent de s'écrouler pourtant, elle le vit, sain et sauf, tel qu'il avait toujours été. Elle sourit alors, légèrement, d'un mouvement presque imperceptible, elle se sentait revivre, un peu plus légère que les secondes précédentes. Rien d'autre ne lui aurait paru plus important que de rester là à le contempler un peu plus longtemps, rien d'autre ne lui aurait fait plus plaisir que de s'élancer à sa rencontre, alors qu'elle avait détesté le voir s'éloigner d'elle pour disparaître pendant trop longtemps de son champ de vision.
Mais ils étaient là, comme une légion, marchant aussi lentement qu'inexorablement dans leur direction, dans sa direction, vague impitoyable de corps ranimés, divers et variés et donc l'unique objectif était de détruire ce qui se trouvait devant eux. Ils étaient là, les séparant comme une infranchissable barrière.

Rien n'aurait pu renforcer plus sa détermination, elle ne comptait pas les laisser accomplir leur but, elle ne comptait pas leur permettre d'avancer davantage et même si elle avait bien conscience qu'à elle seule elle ne pourrait pas stopper une armée toute entière, elle prêterait chacune de ses flèches aux lames des soldats qui se dresseraient contre eux, ensemble, ils devaient en venir à bout.
Cette fois-ci, ses flèches cessèrent de se jeter, éparpillées, sur les ennemis qu'elle voyait de-ci de-là et qu'elle était certaine d'atteindre mortellement. Ces cibles qui s'étendaient devant elle n'étaient pas particulièrement difficiles, le nombre les rendait d'autant plus vulnérables à ses attaques, mais ils ne lui laissaient plus vraiment le temps de regarder ailleurs, mis à part pour s'assurer de sa propre sécurité.

Rapides, puissantes, les pointes acérées filaient avec l'aide du vent qui les portait jusqu'à ces aberrations, se fichant violemment dans leur corps pour finalement les jeter à terre. Ce petit jeu n'était pas d'une foudroyante efficacité et ils semblaient toujours être aussi nombreux. Les dirigeants, étaient-ils pour certains suffisamment habiles combattants pour leur offrir une précieuse aide ? Ils devaient simplement leur frayer un chemin, il n'était pas question de gagner cette bataille, mais simplement de s'enfuir jusqu'aux bateaux. Tandis qu'elle tirait machinalement, sans laisser la moindre chance à ses inconscientes victimes, elle cherchait du regard une solution qui leur permettrait de renverser la tendance.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 18 Déc - 21:11

L'idée de base, c'était de le tenir par le nombre, avec des samuraïs en face et tireurs derrière en soutien. Ce plan s'écroula quand les soldats qu'elle avait réussi à rassembler l'espace de 2 secondes se retournèrent pour fuir. Bande de lâches. Elle n'avait absolument aucune chance de le tenir, même avec ce qui restait de sa division en soutien. Nanami aurait pu se contenter d'imiter les lâches qui s'étaient enfui directement sans demander leur reste, mais ce n'était pas une attitude digne. La Taii se tourna vers la gauche et fit à sa division :
"DISPERSION! PLAN GUERILLA!"

Puis dans le but de ne pas se faire trancher en deux dans la course du Tengu, elle fit de son mieux pour s'échapper sur le côté gauche. Si le Tengu pouvait en avoir après elle, ça l'arrangerait grandement pour la survie de sa division, même si la sienne serait compliqué à assurer. Mais avec celle qui avait les commandes qui "s'échappait", il allait certainement se concentrer sur la destruction de la division. Division qui elle, si ils suivaient l'ordre correctement, devaient fuir dans toutes les directions. Le but n'était pas juste de fuir et de se retrouver plus tard. Plutôt d'encercler l'ennemi dans leur position à la base, ou au moins de diminuer les pertes sachant que ceux qui ne sont pas la cible ont tout le loisir de couvrir les autres. Surtout avec une cible géante pareille.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 18 Déc - 23:03


D'autres navires sombrent en mer, certains sont inutilisables. Bientôt, leurs épaves seront plus nombreuses que les quelques bateaux encore vaillants et qui résistent malgré tout.


Katsuya et Tsubaki : Le coup de Katsuya décapite de moitié la vile créature et les restes de celle-ci sont dispersés par les pics de glace qu'il crée en prolongation de son coup. Ces énormes aiguilles se brisent au passage à toute vitesse de Tsubaki qui déboule non loin. Le coup vertical final est presque de trop, dans le vide. Le Nue n'est plus, mais un autre, un Tengu plus petit que celui aperçu plus tôt, menace Tsubaki tandis qu'elle se relève un peu sonnée mais heureusement saine et sauve.

Akira: Tu entends un cri derrière toi, tu vois la tête de celui qui t'avait apporté son soutien tomber à tes pieds. Tu te sens mieux d'un coup, tu ne sais pas pourquoi, mais tu sens que ton état d'esprit était le fait de cet individu.
"Pardonnez-nous d'avoir douté de vous, Reiya-dono. Cet homme n'a pas cessé de vous regarder et n'a jamais bougé pour nous défendre. Il s'est vite révélé étrange, trop étrange pour un humain." déclare un Sohei.

Shusse: Dans ta course, tu esquives avec précision la flèche de la miko avant de l’assommer et de la laisser à ses compagnonnes qui n'osent pas s'approcher de toi. Tu te tailles ensuite un chemin et celui-ci rencontre celui de Nagaya Tsubaki qui t'ouvre la voie dans sa précipitation, en gelant la sol sous ses pieds. Elle ne semble pas avoir fait attention à toi, emportée qu'elle est dans sa mission, mais tu touches à ton but grâce à elle, à vos capacités communes et à tes talents au sabre. Te voilà encerclé par les morts, comme le groupe que tu es venu avertir.

[Je t'invite à poster dans ce sujet]

Daiki: Dos à dos, Kiba et toi défaites vos ennemis les uns après les autres, mais tu sens ton Taii faiblir de minute en minute tandis que vous avancez  tout doucement ainsi, conscients que rester en place serait tout bonnement du suicide. La vigilance de Kiba baisse, il repousse difficilement une rokurokubi qui voulait se délecter de sa chair. Soudainement, il te pousse sur le côté alors que la charge rageuse d'un Bonnacon passe entre vous deux.
Tu penses que la bête va faire demi-tour et vous charger de nouveau pour vous empaler sur ses cornes l'un après l'autre, mais avant même qu'elle n'ait amorcé son virage, la bête est mise à mort par le coup de naginata chirurgical d'un guerrier non loin dont tu ne tardes pas à reconnaître la solide silhouette...

Il s'agit de ton père. Sa monture à moitié couverte de sang traverse calmement les viles créatures qu'il abat tout aussi sereinement, quand bien même son épaule révèle une coupure terrible, immense et récente qu'il doit aggraver en usant ainsi de son arme fétiche.

Il vient tant bien que mal à ta rencontre et offre une main salvatrice à ton Taii.

"Nous aurons de quoi nous soigner sur les navires..." dit-il, essoufflé. Il sourit en ta direction :"Daiki, monte sur ton nuage et pars rejoindre ta sœur. Nous nous retrouverons lorsque nos maîtres seront en sécurité."

[Si tu décides de lui obéir, de ton nuage, tu peux voir les Bakeneko qui sautent sur les corps pour donner naissance aux morts qui encerclent les pontes, ainsi que Shura. Je t'invite à poster dans ce sujet]

Shura: Les morts tombent sous tes flèches mais tu vois bien que tout cela ne sert à rien et que tu perds tes précieux projectiles. Soudainement, tu aperçois juste à quelques mètres de toi que les corps se relèvent, puis tu aperçois une queue à deux bouts, des oreilles. Oui, ce sont de gros chats qui bondissent vivement sur les cadavres pour les ranimer ! Satisfaite d'avoir compris tout le sel de l'affaire, tu diriges ta main vers ton carquois mais tu te rends compte que tu n'as plus qu'une seule flèche...Et un Kitsune à deux queues bondit sur toi !

Naraku: Ton chemin rencontre soudainement celui d'un Nurikabe qui d'un coup prend la forme d'un mur, tu te cognes contre lui et tu te sens sonné un instant tandis que les Yokaïs des environs se rapprochent dangereusement de toi.

Nanami: Tes soldats se dispersent tandis que tu roules sur le côté pour échapper à ton ennemi. Tu sens les plumes de ses ailes te frôler et tu es un instant prise dans leur inertie, mais tu te relèves saine et sauve. Tu n'as pas le temps de noter l'état de ta division. Le Yokaï vire pour faire demi-tour sans s'occuper des autres groupes humains.  Il est criblé de flèches mais celles-ci ne semblent pas lui faire peur, fichées dans son épais et sombre plumage. Il met serres à terre et fonce de nouveau vers toi, lames au clair. Pendant ce temps, la protections que tu offrais à ceux en arrière n'est plus et les Yokaï volants sont trop nombreux pour les traits de lumière impériaux.


Citation :
A savoir


  • Seuls les personnages se situant hors de la tente et n'ayant pas été distingués pour participer à la partie de l'Event en cours sous la tutelle de Birei L'Empire sont invités à agir ici.
  • Les membres voulant participer à l'Event mais n'ayant pu s'inscrire sont priés de me MP.
  • Ceux qui l'ont déjà fait recevront un MP sous peu.
  • Soyez logique et cohérent, pensez à vous concerter si vous en ressentez le besoin ! Survivez, battez vous, faites front ou fuyez en tout sens, si cela vous chante !
  • Veillez à vous lire les uns les autres pour éviter les incohérences.
  • Nous n'attendrons personne et il ne sera pas toujours possible de rattraper le fil en cours de route. Soyez assidu à la lecture afin que cette tâche soit la plus simple possible.
  • Nous donnerons à chaque fin de post de nos parts à Birei L'Empire et à moi les dates de la fin d'un tour.
  • Fin du tour 4 : le 1/01/2017. Banané !
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.



Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 1 Jan - 21:27

Dans un premier temps, tout s'était passé comme prévu et elle avait pu en réchapper de justesse et éviter la destruction de son unité. Mieux, une fois l'unité dispersée, le Tengu s'était retourné, pensant à raison qu'avoir la tête est plus intéressant que de poursuivre chaque archer. D'autant que dispersé, ils sont vulnérables à toute attaque. La situation était toujours aussi catastrophique, ils n'avaient évité que la première calamité. Pour la suite, et bien... La taii n'avait pas la moindre de quoi faire pour s'en sortir. Les flèches ne semblaient pas lui faire grand chose à cause de ses plumes, rendant pratiquement inutile la manœuvre contre lui. Le battre au corps à corps ne rentrait pas dans les possibilités non plus, pas même à plusieurs. Ses pouvoirs n'étaient pas non plus une possibilité. Non seulement le Tengu n'utilisait pas de feu, mais pour le mettre en feu, Nanami avait besoin de temps. Comme si il allait se laisser faire.

Les autres soldats devaient maintenant se débrouiller comme ils pouvaient pour ne pas se faire massacrer sans résistance et survivre le plus longtemps. Tenir la plage était important pour faciliter l'avancée vers les navires des pontes, mais si ils meurent la plage est perdue et ils sont morts pour rien. Il valait mieux si nécessaire perdre la plage pour revenir en force, passer d'un coup et filer. Nanami espérait juste qu'Hibana s'en sorte de son côté. Etant plus efficace à distance, elle était vulnérable dans cette situation. Elle avait aussi la puissance de feu nécessaire pour affronter les ennemis qu'ils ont en face et qui les attendent.

Pour ce qui est de la Taii, et bien, gagner était tout à fait hors de propos. Il ne restait que survivre le plus longtemps possible pour elle aussi. Fuir n'était pas une bonne idée, tourner le dos à un adversaire plus fort, plus rapide et plus expérimenté c'était lui offrir la victoire en un coup. Du coup tenir en reculant. Reculer vers où? D'un point de vue de soldat suivant les ordres, pas vers les pontes est une bonne solution. Après, si elle se fait tuer, il ira de toute façon les attaquer, il ira certainement les attaquer de toute façon au bout d'un moment et comme survivre plus longtemps, faire honneur à sa famille et servir son clan plus longtemps était un de ses but, autant lier l'utile à l'agréable en faisant de son mieux pour survivre à la chose en fuyant vers là où le maximum de soldats allaient se rassembler de toute façon, non? Bon, en vrai, elle n'a de toute façon pas eu le temps d'analyser la situation en profondeur donc elle cherche avant tout à survivre en reculant sans prendre dans la mesure du possible des coups. Elle n'a strictement aucune idée d'où ça va mener.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Tsuruchi Shura

avatar

Genin

Messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille personnage
Age: 16 ans
Titre: Petite guêpe
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 2 Jan - 0:58

C'était inutile. Tous ces corps qui tombaient étaient voués à se relever sans que ni ses flèches ni les coups de n'importe quel sabre n'y fassent quoi que ce soit. Cela ne faisait que repousser l'échéance et ça ne leur conférait même pas vraiment un avantage. Ce n'était pas suffisant pour qu'ils s'échappent et ils en restaient au point mort. Pourtant, il en fallait plus pour qu'elle se sente désespérée.
Comme toujours, son regard acéré restait centré sur ses ennemis, attentif et méticuleux, il savait déceler le moindre détail, cherchant dans ce qu'elle voyait une solution ou au moins quelque chose qui pourrait les aider, ne serait-ce qu'un peu.

Ils étaient là. Bondissant parmi les cadavres, les bakeneko qui ranimaient sans cesse ceux qui avaient été abattus. Ils ne manquaient pas de travail, mais ils restaient assez efficaces pour maintenir debout une grande partie de l'armée des morts-vivants. De loin, on aurait pu simplement penser qu'il ne s'agissait que de chats, mais ici, alors qu'ils étaient entourés par tant de yokai, il y avait bien peu de chance pour que de simples animaux se trouvent encore par là.
S'ils parvenaient à les tuer, il ne resterait bientôt plus grand chose de l'armée qui empêchait ceux qui s'étaient réunis sous la tente d'atteindre les bateaux. Il n'y avait pas à hésiter, mais il restait un dernier problème. À force de tirer, ses munitions s'étaient bien vite amenuisées et, tandis qu'elle les comptait à chaque fois qu'elle en usait, elle savait qu'il ne lui restait plus qu'une seule flèche. Comment atteindre toutes ces cibles ? Elle allait avoir besoin d'aide.
Bandant son arc, elle visa et tira sa dernière flèche sur l'une de ses proies. Suivant la volonté de Kazegami, le trait se ficha profondément dans la créature, elle s'écroula au sol.

« Les bakeneko ! Abattez-l... » Cria-t-elle.

Du haut de son toit, on allait peut-être l'entendre, mais elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un kitsune se jeta sur elle. Ses réflexes lui permirent de se reculer pour éviter l'attaque, mais ici, elle n'avait pas beaucoup de marche de manœuvre pour esquiver et encore moins pour se battre correctement. Elle n'était pas très bonne pour le combat rapproché de toute façon.
Sans attendre, elle s'élança pour descendre en quelques bonds de sa plate-forme. C'était un peu haut, un peu douloureux aussi, mais elle s'en préoccuperait plus tard. Revenue à la terre ferme, elle ne demanda pas son reste et se mit à courir, profitant de sa petite taille pour se faufiler entre les combattants tout en tâchant de ne prendre aucun coup perdu. En se fondant dans la foule, elle cherchait à semer son opposant, mais pas seulement, elle devait aussi retrouver sa force d'attaque. Çà et là, elle arrachait les flèches qui s'étaient enfoncées dans quelques cadavres sans prendre la peine de vérifier leur usage. Elle n'avait plus le temps pour ça, tant pis si ses coups ne s'avéreraient pas tous être fatals. Par chance, elle put vider un ou deux carquois laissés à l'abandon pour remplir le sien.

Elle n'avait plus qu'à retrouver une nouvelle hauteur pour décimer une bonne fois pour toute ces maudits félins. Un coup de griffe vint subitement déchirer ses vêtements et entamer son flanc. Ce n'était pas sa première blessure et ce ne serait sans doute pas la dernière. Elle devait tenir bon, elle ne pouvait pas tomber maintenant.
Au milieu du chaos, elle ne s'arrêta pas, continuant à courir et à éviter autant qu'elle le pouvait les lames, les griffes et les crocs. Elle avait aperçu un rocher assez gros sur lequel elle pourrait se hisser et poursuivre son éternelle tâche.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Naraku

avatar

Jônin

Messages : 122
Date d'inscription : 16/02/2016

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 2 Jan - 1:49

Les combattants allaient-ils s'en sortir ou mourir sur le champ de bataille ? Il n'aspirait plus qu'à partir d'ici, mais se disait finalement que si les grands de Yokuni ne parvenaient pas à traverser la barrière des morts, les bateaux ne risquaient pas de prendre le large. C'était fatiguant, ennuyeux. Il n'avait pas non plus envie de les aider. C'était facile, non ? Une armée de cadavres ambulants, ça n'avait aucun grand intérêt en terme de combat. Il était certain que des bakeneko devaient traîner dans les environs, histoire de rendre les choses un peu plus difficiles, ils n'avaient qu'à s'en débarrasser puis donner quelques coups de sabres autour d'eux pour se frayer un chemin. Bien évidemment, certains d'entre eux ne combattaient pas. Ça allait être compliqué de les protéger, de leur faire traverser un tel chaos... Ils devaient être effrayés sans doute et pourtant, ce n'était rien face à ce qu'ils allaient affronter. C'était ce qu'il pensait en tout cas.
Qu'ils se débrouillent. Naraku préférait largement qu'ils aient à faire tous les efforts du monde pour s'en tirer. Comme ça les plus faibles mourraient.

Qu'allait-il faire en attendant ? Son regard ne touchait que du vide et il ne se sentait pas concerné par l'atmosphère pesante et vive qui l'entourait, comme s'il était parti dans un autre univers. Tout ça l'indifférait au plus haut point. Peut-être allait-il tirer une bouffée de son kiseru, regarder son entourage en pariant sur la survie d'untel.

Soudain un yokai se dressa devant lui. Voulait-il combattre ? L'empêcher de passer. Non, Naraku n'était pas intéressé. Sans hésiter, il continua à marcher, l'ignorant impertinemment. Furieux, le nurikabe n'était pourtant pas décidé à le laisser passer sans rien faire et il se transforma aussitôt en un gigantesque mur blanc. Rien qu'on n'aurait pu éviter en prenant la peine de le contourner, mais l'onmyoji, plongé dans d'obscures et d'inutiles pensées avait déjà oublié l'énergumène.
Impassible, dénué de toute volonté et sans la moindre étincelle de vie, il était plus semblable à une ombre, à tel point que son manque de présence avait parfaitement pris le dessus et la plupart des êtres qui l'entouraient ne remarquaient même pas qu'il y avait quelqu'un ici. Cela ne semblait pas avoir gêné le yokai pourtant.

Brusquement, il se heurta lourdement à l'imposante façade. Le choc sur sa tête lui arracha un cri de douleur, réveillant l'attention autour de lui. Il se sentait étourdi, sonné. Sa vision se troublait, alors que les créatures décidèrent de se jeter sur lui dans un mouvement commun, comme si elles avaient décidé muettement du moment de leur départ. Cet homme assommé, elles n'allaient en faire qu'une bouchée, n'est-ce pas ?
Naraku pouvait sentir autour de lui cette soif de sang, cette soudaine atmosphère de danger. C'était suffisant pour qui mette la main sur le manche de son kodachi. Les premières griffures réveillèrent ses sens, tandis que les crocs ne parvinrent qu'à arracher des pans de tissus.

Il se mouvait, incohérent et désordonné, comme si son insaisissable talent en matière de déstabilisation avait trouvé son paroxysme. Ses coups trouvaient la force du poids entier de son corps, frappant tantôt le vide, tantôt l'un de ses adversaires. Il n'était pas aussi précis que d'habitude, mais plus énigmatique que jamais dans ses mouvements.
Il s'amusait, rien que pour un instant encore, rien qu'un peu.

On ne parvenait à le toucher que par hasard. Les bêtes autour de lui s'interrogeaient, certaines furent effrayés, d'autres plus agressives encore. De loin, ils formaient un curieux tableau où l'homme dansait de manière bien étrange, sans la moindre peur alors qu'il se trouvait seul contre plusieurs créatures. Déséquilibré, il bascula légèrement en arrière, repoussé par l'attaque de l'un d'entre eux et il ne se rattrapa qu'à la force de sa jambe, son pied atteignant durement le sol. Le choc lui fit retrouver ses esprits et il jaugea finalement ses victimes, un sourire carnassier sur les lèvres.

« Si vous voulez vivre, vous feriez mieux de courir. » Lâcha-t-il d'une voix aussi froide que la mort, avant de se jeter sur le plus proche, cette fois en pleine possession de toutes ses capacités.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Sano

avatar

Sohei

Messages : 56
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 2 Jan - 23:32

Changement de stratégie pour la créature qui, après avoir jaugé ses possibilités, décide de s'élancer à pleine vitesse pour embrocher, si ce n'est pas sin adversaire direct, quelqu'un d'autre dans le tas. Le monstre s'avouait donc déjà vaincu ? Surprenant mais de bon augure. Pensant sa charge irrésistible, le Yokai laissait là une ouverture plus qu'inespérée au Sohei qui avait là une occasion unique de porter le coup de grâce à ce mastodonte.

La moitié de la patte brisée plus tôt était toujours plantée dans le sable non loin du géant. Bondissant vers elle et la déterrant promptement, Sano se trouva face à la créature en pleine accélération. Mettant un genoux au sol et se tassant le plus possible afin de passer sous la monstruosité lancée vers lui, il leva de sa main droite son arme improvisée pour traverser la carapace, plus molle à cette endroit, du monstre. Il ne lui restait plus qu'à tenir fermement tandis que l'élan de la bête suffirait à lui seul à la tuer. Continuant sa course sur quelques mètres, la bête s'écroula finalement à côté des combattants les plus proches, écrasant quelques malheureux Yokai au passage. Se relevant, couvert du sang et des viscères de son adversaire, Sano, tenant toujours la demi-patte du monstre, contempla le champ de bataille à la recherche de son prochain adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Tsubaki

avatar

Samouraï

Messages : 62
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Jeu 5 Jan - 18:02

Vous me direz, le ridicule ne tue pas. Mais il faut avouer que dans la situation actuelle, c’est quand même franchement stupide. En plus d’accomplir une action inutile, il faut que je m’expose à une attaque ennemie. Heureusement que je demeure assez vive et que mon objectif est bien assez ancré dans mon crâne pour me permettre d’éviter un effet de surprise trop agressif, disons. La nue est tombée, mais un nouvel adversaire semble faire son entrée. Bien entendu, il à fallu que cet enflure choisisse le meilleur moment, là ou nous sommes tous deux relativement amoindris. Enfin, sur l’instant je ne le remarque pas particulièrement, alors que je me redresse tant bien que mal pour me tourner vers Katsuya, décidée à lui transmettre mon message alors qu’un son attire mon attention, comme un bruissement d’ailes le temps de comprendre ce qui m’arrive, j’ai tout juste le temps de m’élancer sur le côté. Sonnée, c’est pas franchement pratique et je manque de glisser, tentant tant bien que mal de reprendre une posture sûre, luttant contre mon propre état. Je surveille rapidement mon état, vérifiant que tous mes muscles répondent correctement par la même occasion. Une fine douleur me traverse l’épaule gauche. Rien d’insurmontable, je me sens simplement légèrement engourdie par l’impact ayant amené à mon atterrissage. Bien que finalement, je peux me rassurer sur le fait que la Nue à dû au moins servir à m’aider à atterrir sans perdre quelques os au passage. Alors que j’avise le Tengu, je me décide finalement à lancer, à l’attention de Katsu, qui semble prendre une seconde de repos, sans quitter l’oiseau des yeux.

-Pardonnez mon intervention, après être partie en éclaireur….

Je pousse un fin soupir, secouant un peu la tête. Je reprends peu à peu mes esprits, je devrais pouvoir m’en occuper seule.

-Le groupe contenant Nagaya Eichi se voit en proie d’obstacles trop présents. Nous devrions prendre les hommes ici et marcher vers eux pour leur accorder notre soutien !

Le Tengu semble m’accorder une fine pause, sans doute se voit-il assez joueur pour vouloir m’affronter une fois que mes esprits se montreront plus clairs. Pour ça, je ne peux qu’accepter le duel alors que j’amène ma lame devant moi, prête au combat.

-Sans nous, ils n’avanceront pas.

Voilà, le message est transmis, je me tiens prête au combat, avisant mon adversaire. Si toutefois la situation n’est pas claire, ma posture l’est clairement, je vais essayer d’expédier ce combat au plus vite… bien que pour l’instant, je demeure sur la défensive.


L - M - M - J - V- S - D


Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Ven 6 Jan - 3:37


Nanami : Alors que tu es prête à vendre chèrement ta peau, tu aperçois quatres personnes filer derrière le Tengu. L'une d'elle cesse de courir et joint ses mains, dans un même temps, le Yokaï s'arrête brusquement et tremble, comme pris dans une puissante décharge. Mais cela ne dure qu'un instant, c'est assez cependant pour que trois omnyoji dressent une barrière autour des serres de la créature et la fassent chuter.

"Reformez les rangs et fuyez en direction des navires !" lance l'un d'entre eux, tout de blanc vêtu. Tu comprends qu'ils font partie des forces impériales et que l'Empereur a atteint le bord de plage.

Shura : De nouveau, tu slalomes entre les groupes de bataille. Les silhouettes filent à toute vitesse, se déforment à tes côtés dans une peinture rougeoyante. Tu glisses sur le sable alors que tu fais soudainement face à un Bakeneko qui abandonne là son ignoble travail pour te prendre en chasse. Tu ne l'as pas remarqué, entre deux affrontements, un guerrier fuse et fait surgir son poing puissant contre ta jeune joue alors que tu n'es qu'à quelques mètres de ton but.

Naraku : Tu défais un à un tes ennemis, mais ceci se relèvent. Tu es bientôt encerclé par un pêle-mêle de créatures qui n'en finit pas de grandir et tu en connais très bien la cause.

Sano : Débarrassé de ton ennemi, tu assistes au vacarme d'un cheval fou perdant sa vie sous les crocs d'une meute d'Inugami. Alors qu'il tombe, tu remarques que deux jeunes femmes sont déjà aux prises contre le reste du groupe. A deux, elles ne feront pas le poids contre d'aussi puissantes créatures. Autre fait intéressant, ces deux femmes semblent, oui, accompagnée par un type de Yokai que tu n'as tout bonnement jamais vu... [Si tu souhaites les aider, je t'invite à poster ici.
Tu as également été le témoin trop occupé des attaques sur les navires. Il semblerait que le plus proche de toi puisse encore être sauvé, bien qu'il soit grouillant de monde.

Tsubaki : Dans les traditions, le Tengu punit les âmes trop vaniteuses. Tu t'en aperçois alors que tu échanges les premières passes d'arme de ce nouveau combat. Ton adversaire calque tes mouvements dans un premier temps, puis sa nature à demie-animale semble reprendre le dessus alors qu'il te menace vivement de ses serres et de son bec, les plumes en pagaille dans sa tenue de Yamabushi. C'est un adversaire au style inattendu, qui allie technique de maître et réflexes bestiaux. Tu esquives un coup de sabre en même temps que l'une de ses serres t'atteint à la jambe et il te lance un peu plus loin, desserrant à peine ses griffes.


Citation :
A savoir


  • Pensez à vous recenser ici pour poursuivre l'Event.
  • Seuls les personnages se situant hors de la tente et n'ayant pas été distingués pour participer à la partie de l'Event en cours sous la tutelle de Birei L'Empire sont invités à agir ici.
  • Les membres voulant participer à l'Event mais n'ayant pu s'inscrire sont priés de me MP.
  • Ceux qui l'ont déjà fait recevront un MP sous peu.
  • Soyez logique et cohérent, pensez à vous concerter si vous en ressentez le besoin ! Survivez, battez vous, faites front ou fuyez en tout sens, si cela vous chante !
  • Veillez à vous lire les uns les autres pour éviter les incohérences.
  • Nous n'attendrons personne et il ne sera pas toujours possible de rattraper le fil en cours de route. Soyez assidu à la lecture afin que cette tâche soit la plus simple possible.
  • Nous donnerons à chaque fin de post de nos parts à Birei L'Empire et à moi les dates de la fin d'un tour.
  • Fin du tour 5 : le 15/01/2017.
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.

Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 136
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 9 Jan - 20:23

HRP
Spoiler:
 

C'était la confusion totale sur la plage, tant et si bien que le temps avait semblé ralentir complètement pour la jeune archère Setsu. Elle n'avait absolument pas vu la bataille se dérouler autour d'elle -tout ce qui comptait, c'était ses cibles à elle, et justement, sa cible du moment était ce maudit Tengu qui tourmentait Nanami. Juste le temps de se mettre en retrait, de se faire oublier, elle avait quitté la formation pour se cacher à la hâte sous la toile d'une tente détruite, masquée par la confusion des combats parce qu'elle se déplaçait ventre à terre. Juste le temps de s'assurer qu'elle aurait l'ouverture pour tirer. Juste le temps de préparer celle-ci...

Les efforts combinés de trois Onmyojis parvirent à stopper ce satané Yôkai dans son élan, le faisant chuter. C'était le moment!

Un mètre de branche souple mais solide, empenné de plumes de buse. à l'extrémité, un fer de six centimètres de larges monté sur une rondelle de métal. Une poche de lin sec entourée autour de l'extrémité, chargée avec soixante-dix grammes de poudre à canon. à l'intérieur, un silex.

Hibana souleva la toile de sa tente, au risque de se faire repérer, et hurla aux  Onmyojis de s'écarter. Ils n'entendaient pas, mais ils étaient suffisamment éloignés pour ne pas prendre l'explosion... Tant pis, la cible était la priorité; si elle se libérait, tous leurs efforts seraient vains. Et puis, hors de question que ces Onmyojis lui piquent son coup d'éclat.
Priant pour que sa flèche atteigne sa cible, elle lança, à pleins poumons:

-Retournes dans le Yômi avec la tête en moins, saleté! Mais pas sans goûter d'abord à la passion de Setsu!


La flèche à silex fusa sur vingt mètres alors que le Tengu se relevait après avoir mangé du sable. Elle vint se ficher dans l'arrière du crâne du monstre avec une grande force d'impact et un léger déclic se fit entendre, avec assez de temps pour qu'Hibana fasse un geste à l'attention de Nanami pour qu'elle s'écarte.

KABOOM!

Hibana se mit à rire comme une démente, imbue de satisfaction d'avoir pu voir son tir faire mouche et détoner. L'explosion avait certes renversé les Onmyojis qui devaient être un peu secoués et probablement avoir perdu des dixièmes d'audition, mais le sentiment d'avoir réussi ce coup d'éclat fit que l'archère ne put s'empêcher d'adresser un pouce en l'air à sa cousine, se tenant fière au-dessus de la désolation qu'elle venait de causer.


-Wouuuhou, yeah, quand tu veux, sister!


Sauf que maintenant, bah, elle était complètement à découvert.




Hibana - La passion de Setsu!
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Mer 11 Jan - 9:43

Un genou à terre. Une main au sol, continuant de serrer l’arme tranchante. L’autre, s’appuyant sur le genou opposé, encore debout. Une respiration forte. La sienne, résonne dans sa tête comme le ferait la cloche annonçant le temps de la prière. Cette dernière apparaît même, ainsi que les nombreux souvenirs de son enfance passée au temple. Ses camarades mais surtout sa famille. Sa mère, Tsukiko… son père. Et ses amis. Miyuki… Mitsuko… et même Minato. Il revoit leur sourire, leur rire jusqu’à finalement voir leur cri alors que le bâtiment religieux prend feu sous les regards narquois de yokais avant que la capitale et son seigneur soient pris dans ce même carnage.
Les bruits de l’horreur s’atténuent, tandis que ceux du champ de bataille refont surface, ramenant le jeune homme à sa réalité.*Je ne laisserais pas cela arriver…* Se promit-il alors que son regard, jusqu’alors fermé, reprit vie et scruta les alentours.

Katsuya observa autour de lui ses camarades se battre. Il pouvait lire en eux toute la force et la gloire de brandir les armes pour leur clan. A croire que les dernières paroles de l’Hatamoto avaient été entendues. Cela lui redonna le courage dont il allait avoir besoin en voyant une jeune samurai, non loin de lui, à terre, sur le point de subir un assaut d’une nouvelle menace : un tengu. S’apprêtant à lui venir en aide après avoir repris purement ses esprits, le tigre écouta les paroles difficilement audibles de la demoiselle, qui reprit une position défensive après s’être relevée, cherchant à délivrer un message important : Nagaya-san était en proie à un lourd problème. Seul avec ces hommes, il ne pourrait s’en sortir. Il avait besoin de soutien. Le jeune homme regarda au nouveau autour de lui. Avec les combattants présents, l’aide apportée pourrait renverser la tendance.
Prenant appui de sa main sur son genou afin de se relever, Katsuya reprit toute sa vitalité avec son sourire. Il s’élança vers la demoiselle qui vint de se faire prendre dans les serres de la bête et jeter comme un simple objet. L’atterrissage fut tout de même lourd pour l’un comme pour l’autre malgré la réception de Katsuya.

« Merci d’avoir délivré ce message. Dépêchons-nous d’éliminer cet ennemi et allons aider nos hommes. » Dit-il d’un air plutôt gaie tandis que son regard se noircit à la vue du tengu.

Le Nue précédent semblait si peu comparé à cet adversaire. Sa maîtrise du sabre combiné à son aspect animal rendait Katsuya plus que méfiant. Il allait falloir se la jouer tactique et plus malin.

« Je vais essayer d’attirer son attention de front. Tentez de trouver une ouverture pour que votre lame le transperce. »

Il aida la demoiselle à se remettre sur ses pieds avant de se décaler de quelques pas lent tout en restant de face à son adversaire. Tel le Tigre, il commença une course rapide avant de bondir de gauche à droite tout en se dirigeant vers sa cible qui levait déjà sa lame pour subir l’assaut. A porté, Katsuya commença par un kihon-toho (3 séries de coupes : diagonale épaule D – hanche G, diagonale hanche G –épaule D, horizontale hanche D – G) avant de poursuivre sur une coupe hizagushi (horizontal genou) afin de déstabiliser l’ennemi. Voulant éviter de se prendre une contre-attaque, Katsuya remit une distance pour préparer son prochain assaut ou bien soutenir Tsubaki. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Reiya Akira

avatar

Onmyôji

Messages : 135
Date d'inscription : 30/01/2014

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Mer 11 Jan - 15:53

Que s’est-il passé ? Mon esprit… semble reposé à présent, comme libérer d’une emprise maléfique. Je peux enfin réfléchir sans pour autant me remettre en question à chaque idée. La louve est revenue. La fillette est présente. Mon visage, jusqu’alors pâle, reprit peu à peu les couleurs de la vie. Mon regard, jusqu’alors vide de sens et conviction, se vit agrémenter de chaleur et d’idéaux. Mon corps acceptait enfin de m’obéir et se stoppa. Mes sens me revinrent : d’abord le toucher, me permettant de sentir le voile froid et cruel se glisser sur ma peau. Le goût et l’odorat, relevant tout le souffre et autres senteurs à rendre malade quiconque. L’ouïe, m’apportant le son des lames et de la poudre du carnage. Et enfin, la vue, rendant la scène bien plus claire et plus horrible à voir.
Je restais silencieuse tandis que mon regard se jeter sur chaque brin de vie qui a été ôté. Bientôt, ce fut les vivants que je scrutais. En particulier ceux se trouvant près de ma personne. Et puis, il y eut ce cadavre, à mes pieds, dont l’identité était difficile sans son visage qui fut emporté avec son portoir lors de la tranche du sabre. Pourtant, je me souvenais de lui. Il était le seul à m’avoir soutenu durant ma démence, tandis que les autres me reniaient. Alors naïve, je l’ai laissé m’accompagner mais à présent que mes pensées étaient claires, mon regard se ternit sur sa dépouille alors que ma conclusion sur l’identité de cette personne me fut confirmé par le Sohei qui avait agi. Ce même Sohei que je vins scruter avec les yeux de la fillette malgré ma voix sereine et adulte.


« Merci. Il semble que je ne sois point immunisé contre ce genre de « tour ». Sans vous, je ne sais point ce que j’aurais fait une fois que j’aurais atteint notre Kannushi. Je me rends compte à quel point l’union fait notre force. Voilà pourquoi, tous. Je me tournai vers les autres soldats présents, les bras légèrement entrouverts. Je souhaiterais que vous m’accompagniez, afin que nous protégions ensemble notre avenir. Joignons nos forces et nous vaincrons cet ennemi ! »

Je n’attendais rien en retour, si ce n’est un simple regard d’approbation. Même sans, je repris la route d’un pas rapide vers notre destination : la tente des hauts dirigeants. Durant le trajet, Tokage vint me soutenir à son tour grâce à sa présence et sa caresse sur ma joue. Le remerciant à mon tour pour un geste tendre de la main sur sa petite tête, je repris du regard notre route, cherchant à écraser de ma faible force tout parage yokai. Il nous fallait faire vite. Cette histoire de prise de contrôle nous avait retardés.








Une Histoire
Une Aventure
Bataille & Berceuse
L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Tsubaki

avatar

Samouraï

Messages : 62
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 15 Jan - 23:00

Quelques échanges suffisent souvent amplement à cerner l’adversaire qui nous fait face  J’ai pas souvent eu l’occasion, sauf ces derniers temps, d’avoir quelconque entité inhumaine sous le nez, et je dois avouer que j’ai encore un peu du mal à parfaitement cerner leurs capacités, si ce n’est qu’ils sont clairement inhumain. Vaincre un adversaire de ce calibre demande des capacités au-delà de la raison même. C’est un défi comme on ne peux en espérer que très peu dans une même vie et il ne me faut pas longtemps pour comprendre à quel point je pourrais, comme d’autres, dévouer ma vie à la chasse d’êtres d’une telle exception, juste pour le plaisir de pouvoir alléger leurs épaules du fardeau de leur tête. Sans même que je ne m’en rende particulièrement compte, la pensée dépasse mon attention et l’adversaire m’atteint à la jambe me laissant décoller avant de m’envoyer dans une direction comme on jette une simple poupée de chiffon. Sans que je n’aie réellement l’occasion de m’y attendre, ma descente se voit amortie par la présence de l’homme en charge de nos troupes ici présentes. Celui-ci se satisfait donc de me remercier pour mon message. Il donne aussi suite à mon intention, exprimant la suite de mon idée de base, ce qui m’ôte indéniablement un poids certain. Qu’aurais-je eu à faire si il aurait nié les informations en bloc et qu’il aurait choisi de continuer le combat illogique que nous menons ici ? Dégrossir, c’est bien, dégrossir de façon ciblée et logique, c’est mieux. Il m’envoie ensuite des instructions simples. Les griffes de la bête sont parvenues à percer légèrement ma peau, bien que ce ne soit rien de bien mortel. Pas assez pour m’empêcher d’avancer et de combattre. Un peu de sang sur mêlera à la sueur de la bataille. Rien d’anormal. Je me redresse donc, remerciant son geste d’un sourire gêné, avant de sourire de plus belle, cette fois totalement concentrée sur mon combat et mon but du moment. Alléger ce piaf de sa lourde tête. Quoi qu’en en dise, il m’aura donné une leçon importante, c’est le seul moyen dont je dispose pour lui faire honneur. Je n’ai pas besoin d’en posséder un autre. SI je continue à me lambiner, je ne ferais honneur à personne, que ce soit mon clan ou le nom que je porte. Il en est hors de question.

Je n’ai jamais été une guerrière basée sur la force, mais bien plus sur la vitesse et la mortalité d’une attaque franche. Bien que je me débrouille sur le plan technique, je ne peux que difficilement étendre toutes les capacités de mon style au combat présent. Bien entendu, je ne suis pas nue, et je possède dans mes manches nombres d’avantages qui me servent actuellement surtout d’un point de vue défensif. Face à mon allié du moment, il serait regrettable que ce fait change. Je vais donc devoir me satisfaire à profiter de façon simple de l’ouverture qu’il m’offre, d’un coup simple et brutal. D’une attaque, d’un mouvement. Alors que le Tengu sembles pris au jeu de son adversaire, ou surtout, pris dans l’obligation de se défendre face à son assaut, je prends soin d’analyser un instant le rythme de mon partenaire mais aussi, de trouver un angle d’attaque opportun pour sortir du point de vision de l’oiseau. Dans le mouvement, je viens lentement et doucement ramener ma lame dans mon fourreau, sans pour autant l’amener jusqu’au bout, non seulement car ça irait à l’encontre de mon idée, mais aussi car le son de la lame parfaitement rangée trahirait sans doutes facilement ma présence à mon adversaire. C’est un son parfaitement caractéristique et quelconque guerrier habitué au sabre le reconnaitrait sans doute. Le glissement de la lame, lui, est différent, surtout dans la bataille. Il me faut donc attendre quelques instants, choisissant d’attaquer au moment ou les deux lames s’entrechoquent afin de certifier l’incapacité à l’esquive de notre adversaire et j’envoies ma lame rapidement, profitant de l’effet gagné par la technique employée, visant ses jambes. Il est bien trop grand pour libérer sa tête d’un simple mouvement, et sans jambe, il pourra que difficilement combattre ou décoller. Pour moi, la hauteur est optimale pour que la tranche soit vive et directe. Bien entendu, l’allonge des sabres me permet sans mal d’être certaine que mon compagnon ne subira pas l’attaque, quoi qu’il arrive. Si l’oiseau interpose ses ailes en défense, je pense être capable de trancher au moins une jambe avec. Ce qui devrait suffire. Je ne connais rien de leur solidité, après tout. Si ça se trouve, avec ma force et ma vitesse, je pourrais couper comme dans du beurre. Nous verrons bien.


L - M - M - J - V- S - D


Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 15 Jan - 23:56

Sauvée. Elle pensait que c'était fini, mais la créature avait été stoppée par des alliés, les onmyoji impériaux. La pression retombant, ses jambes la lâchèrent un instant où elle souffla profondément. Les secondes étaient passés, la pause était finie. Inutile de s'attaquer au Tengu, des experts sur ce sujet étaient dessus, Nanami était bien plus capable sur la reformation des troupes et les préparations à quitter la plage. Elle acquiessa puis observa du côté de la plage et de ses troupes. Et elle remarqua Hibana qui lui faisait un signe.
"Couchez-vous!"
Et elle se jeta à terre sans demander son reste pour ne pas que ce soit l'explosion qui lui inflige le plus de dégâts après avoir évité tout ça. Pouce en l'air pour sa cousine et même un sourire léger.

Elle ne prit pas le temps de vérifier l'état du yokai. C'était une perte de temps, premièrement, et vivant ou mort, elle avait autre chose à faire. Nanami accourra vers son unité car il était temps de rejoindre les bateaux. Et plus que temps même, les navires s'écroulaient les uns après les autres et ce n'était qu'une question de minutes avant que toute l'opération devienne un échec car ils ne peuvent même pas quitter la plage. Regard aux alentours pour voir l'état des combats et prendre les meilleures décisions. Au regard de la situation à l'origine et précédemment, c'était calme. Oui, les combats étaient loin d'être réglés, mais ce n'était plus le même niveau de panique et les risques étaient moins élevés. Bien sûr, c'était en comparaison avec précédemment, sinon en vrai c'était encore le chaos.


"Soldats! Le temps va bientôt nous faire défaut! Rassemblez-vous et préparez les barques pour le départ! Nous devons tenir la plage jusqu'au départ de la délégation impériale puis les suivre!"
Bien entendu, la taii n'avait pas grand chose à faire pour se préparer au départ et était bien plus utile à commander ou rejoindre le combat. Tout ce qui lui manquait était son arc, se trouvant tout simplement au sol. Sa cousine avait peut-être plus intérêt à se préparer et aller récupérer des affaires qu'elle aurait pu avoir oublié dans la panique dans sa tente, mais était-ce prudent? Non. Une bonne raison de ne surtout pas l'encourager à y aller donc.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Tsuruchi Shura

avatar

Genin

Messages : 140
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille personnage
Age: 16 ans
Titre: Petite guêpe
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 16 Jan - 14:22

La créature n'avait pourtant pas décidé de la lâcher aussi facilement au cœur de la bataille et même si elle usait de sa petite taille et de sa souplesse pour se glisser entre les combattants, le félin s'en tirait tout aussi bien qu'elle. Fichu bakeneko ! Elle ne pouvait pas s'arrêter ici et se lancer dans un affrontement direct, elle préférait d'autant mieux garder un minimum de distance entre eux et trouver le bon moment pour l'abattre avec ses flèches. Le combat rapproché n'avait jamais été son fort, c'était donc inutile de prendre des risques inconsidérés.
Là-bas, elle aurait peut-être de quoi inverser la situation et en finir avec ces yokaï bien trop gênants, il fallait juste qu'elle ne s'arrête pas de courir, qu'elle ne ralentisse pas. Même au cœur de la bataille, elle parvenait à garder son sang froid et elle restait concentrée sur ses objectifs. Elle avait appris cela très tôt, malgré elle, et c'était certainement l'une des raisons de sa survie là où chez eux, il était si facile de faillir.

La chance n'était pas avec elle pourtant et ce fut le sable qui s'en prit à elle cette fois-ci. Elle glissa et se retrouva à nouveau face à face avec son adversaire. Est-ce que le moment d'en finir était vraiment venu ? Elle n'eut pas le temps de répondre à cette question qu'un combattant surgit et abattit son poing sur sa joue. Sous le choc, elle fut propulsée en arrière, une vive douleur s'éveillant sur son visage.
La jeune shinobi rattrapa tant bien que mal sa chute. Elle n'allait pas s'évanouir, elle n'allait pas abandonner maintenant, elle ne le pouvait pas, tout simplement, elle avait encore une mission à accomplir et elle irait jusqu'au bout, quoi qu'il arrive. Son regard brillait d'un éclat froid, empreint d'une grande détermination.

Puisqu'elle n'avait plus le choix, elle dégaina son éventail tout en se redressant, prête à entamer l'affrontement avec la créature. Les grands guerriers n'avaient certes rien à envier à ses techniques, mais ça ne la rendait pas faible et impuissante pour autant. Elle s'était dur entraîné pour toujours savoir faire face.
Le combat ne s'avéra pas être aisé et elle ne visait finalement qu'une seule chose : perdre l'attention de son ennemi pour user d'une autre stratégie. Ainsi, elle continuait et se glisser entre les combattants, pour mettre en difficulté le bakeneko, se contentant de parer ses attaques plutôt que de riposter. Son regard aguerri et son habitude à anticiper constamment les situations lui permettaient de s'en tirer plutôt bien. C'était comme si elle sentait un mouvement dans la bataille et qu'elle était capable de le suivre à peu près correctement pour survivre.
La situation commençait même à s'inverser : en alertant les combattants autour d'elle qui avaient eux aussi peu à peu remarqué que les morts se relevaient, le bakeneko ne fut bientôt plus le chasseur, mais bel et bien la proie. Des samouraï et d'autres combattants, bien meilleurs pour maîtriser ces lames qu'elle abhorrait, se lancèrent à l'assaut et Shura ne demanda pas son reste, rangeant son éventail dans les plis de ses vêtements pour s'éloigner de l'affrontement. Elle finit par franchir la distance qui la séparait de son nouveau piédestal et elle se hissa dessus agilement.

Pendant un fraction de seconde, elle oublia tout ce qui l'entourait pour jeter son regard vers celui qu'elle devait protéger, pour s'assurer qu'il allait bien. Puis elle reprit son arc et une première flèche. Celui qui l'avait poursuivie avait été abattu, mais il en restait encore. C'était là son dernier travail et ses tirs n'atteindraient nulle autre proie. La fin du combat s'amorçait et il allait bientôt être temps de rejoindre les bateaux ainsi que son précieux kannushi.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Naraku

avatar

Jônin

Messages : 122
Date d'inscription : 16/02/2016

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 16 Jan - 15:26

Les attaques, les coups, le fait de se sentir submerger, de sentir l'agressivité de toutes ces créatures, de les sentir prêtes à fondre sur lui avait comme quelque chose d'exaltant. Ce n'était pas un beau combat, ce n'était pas un champ de bataille qui lui avait apporté les promesses qu'il avait espérées, mais ça restait tout de même ce que c'était : un terrain, des ennemis, des soldats, du sang et des cris. C'était dans ces moments extrêmes où la nature de l'homme se révélait vraiment et où l'on faisait autant face à la peur qu'à ses plus sauvages réactions. Naraku aimait étendre son bras et trancher tout ce qui se trouvait à sa portée.
Sa soif de sang avait été à nouveau réveillée et dans ces moments-là, rien ne pouvait l'arrêter jusqu'à ce qu'il ait suffisamment nourri sa lame et son cœur de ce liquide écarlate, jusqu'à ce qu'au milieu d'un amas de chair son ennui reprenne l'ascendant pour le figer dans un état de vide et d'indifférence totale.

Il dansait, dans ses déséquilibres et ses mouvements insaisissables, il dansait, formant des arabesques violentes et incompréhensibles, d'un esthétisme si particulier. Son sourire était à peine déguisé, son regard brûlait d'un feu obscur qu'on aurait aimé peut-être ne jamais connaître.
Mais peu importait pour ces créatures, elles se lançaient contre lui, plus ou moins aguerries dans leurs attaques, que ce soit avec subtilité ou en toute brutalité, elles n'avaient pas peur, elles n'étaient ni effrayées par ce combattant, ni par la froideur de la mort qu'il voulait abattre sur elles. Autour d'eux, un bakeneko assurait méticuleusement son travail pour ne laisser aucun répit à l'onmyoji. Il pouvait bien s'amuser d'un combat éternel si ça l'amusait, mais il y avait bien plus de chances qu'il cède à l'épuisement plutôt qu'il vienne à bout de tous ses ennemis.

Ces yokai qui sévissaient au milieu du champ de bataille n'avaient pas échappé à l'expert qu'il était. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait et lorsqu'on pouvait se payer un tel luxe, il aurait été bien dommage de s'en passer. Comme les hommes pouvaient paraître bien faibles face à de tels pouvoirs ! Comme ils étaient ridicules et insignifiants ! Peut-être avaient-ils l'avantage de leur organisation, des capacités à créer des armements et des armures pour lutter contre toutes sortes de créatures, des stratégies qui leur permettrait se battre à armes égales, mais est-ce que ce serait suffisant ?.
Le champ de bataille lui paraissait bien désorganisé. L'attaque surprise avait marché, elle avait même remporté un franc succès, ajoutant déjà son lot de morts et ceux-là ne seraient désormais d'aucune aide pour refermer la faille. Ils couraient contre le temps et le seul moyen qu'ils avaient vraiment consistait simplement à fuir jusqu'aux bateaux, à sauver ceux qui n'avaient pas coulé, à prier pour leur salut, à prier pour qu'ils puisse refermer ce trou béant qui s'était ouvert et qui donnait tout droit accès au yomi.

D'un coup cinglant, Naraku entailla une fois de plus ses adversaires et les fit reculer, mettant un peu de distance entre eux, un minuscule répit dans leur affrontement. Il était un combattant suffisamment puissant pour imposer son aura et instaurer en eux un sentiment de peur, assez tenace pour ne pas se décourager et mettre toujours autant de vigueur dans chacun de ses coups, mais aussi certainement assez fou pour persévérer.
Son sourire cruel les jugeait avec mépris. Il se demandait, une fois qu'il les aurait réduit à de simples pièces de chair et d'os, de griffes et de poils, s'ils allaient encore continuer à se tortiller jusqu'à lui. Lorsqu'il les aurait découpés assez, allaient-ils encore trouver de l'intérêt à les ranimer ? Est-ce qu'il prendrait plaisir à les regarder ramper sur le sol, comme des ombres à l'agonie, le reste de ce qu'ils avaient pu être autrefois ?

Comme toujours, il faisait durer le combat, ne se fiant qu'à sa propre perception des choses, sans se soucier que ses alliés ou ses ennemis puissent être aux portes de la mort. Les batailles arrivaient bien facilement à bout de sa raison, ne laissant en leur présence qu'un homme chaotique et imprévisible. Seul son engouement pour la faille permit de lui faire changer d'idée. Il y avait bien des lieux où l'on trouvait suffisamment de yokai pour qu'il puisse tester ses expériences. Si leurs ennemis coulaient tous les bateaux, combien de temps devrait-il attendre avant de pouvoir saisir de ses propres yeux ce vers quoi il aspirait tant ?
Naraku baissa son arme un instant. Il était temps d'arrêter de jouer. Une brume se leva tout autour de lui, parfaitement inoffensive pour les humains, mais tout autant toxique pour ceux qui ne l'étaient pas. Des cris de douleurs s'élevèrent rapidement tout autour de lui. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas usé de ce pouvoir. Il éclata de rire, se délectant presque de leur souffrance. Insupportable phénomène, la brume les poussait à fuir, mais il n'avait pas l'intention de leur laisser cette chance. Le sang était toujours meilleur lorsqu'il venait nourrir la terre. En un éclair, il se jeta tour à tour sur chacune de ses victimes pour les exécuter, même si elles étaient tout de même assez nombreuses pour s'échapper en partie. Peu importait, elles ne reviendraient pas à la charge cette fois.
Naraku rangea son kodachi.

« Alors, c'est tout ce que vous avez à donner ? »

Il n'avait plus qu'à nettoyer le navire qui abriterait ceux de son clan, là où iraient au moins quelques personnes pour lesquelles il avait un minimum de respect. Le pire les attendait, n'est-ce pas ?



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Sam 21 Jan - 1:11


L'Empire a gagné les navires et fait vrombir les cors et vibrer les tambours de guerre. L'Empire sonne la retraite. Par n'importe quel moyen, il vous faut tous gagner les bateaux dans les prochaines minutes ou bien laisser passage net aux chefs de clans pour qu'ils puissent embarquer.

Nanami et Hibana : Le Tengu se défait de ses liens et se relève, mais pour mieux s'écrouler, sonné par la flèche explosive de Hibana. Le souffle ne tarde pas à surprendre les onmyoji impériaux dont deux d'entre eux le subissent de plein fouet. Fort heureusement, le sable de la plage est trop fin pour qu'ils se fassent le moindre mal et ils reprennent rapidement leurs esprits bien que couverts de sable.

Le Tengu a la face contre terre, au milieu de ses lambeaux de chair. Une plaie béante lui déforme la tête, et bien que celle-ci coule, purulente, nul doute qu'il se réveillera plus remonté encore que ce qu'il fut. Il est grand temps de battre en retraite. Déjà, les forces impériales les plus fragiles embarquent au milieu des cadavres de Yokaï qu'elles ont abattus. Mais la plupart des dirigeants de clans sont encore bien loin...

Shura : Débarrassée du Bakeneko, tu parviens enfin à te hisser sur un énième perchoir pour observer le groupement des chefs de clan se scinder en deux. Alors que tu penses pouvoir les atteindre, qu'ils sont assez proches, un Kitsune fait irruption dans le groupe. Tu comprends rapidement que celui-ci n'a rien à voir avec ceux auxquels tu t'es confrontée...Et l'Empire sonne la retraite.

Naraku : Tu fais route vers les navires et parvient sur le pont de l'un d'entre eux, infesté de Yokaï. L'équipage s'est regroupé en un cercle serré au centre de celui-ci. Sans ce dernier, le bateau ne prendra jamais la mer.

Tsubaki et Katsuya : Le Tengu pare et esquive chacun des coups de Katsuya. Ce sont deux maîtres qui s'affrontent. C'est lors d'une parade du Tengu que la lame de Tsubaki glisse de son fourreau, que la jeune femme se baisse pour filer contre les jambes de son ennemi. Celui-ci tombe sur le côté, l'une de ses serres sectionnées, l'autre bien entamée. Il se débat dans sa chute pour avoir une chance de toucher Tsubaki, en vain. Il n'aura fait que brasser de l'air alors que la retraite sonne à vos oreilles comme une alarme.

Akira : Tes suivants et toi finissez par rejoindre le groupe que vous cherchiez tant. Celui-ci est en plein affrontement contre un Kitsune à sept queues.
[Je te conseille de lire l'autre côté de l'Event à partir de ce message et d'y répondre pour ce tour-ci. Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 22 Jan - 11:37


« Parfait ! » Cria-t-il lorsque la jeune femme qui l’accompagnait avait mené à bien son attaque. Une serre tranchée et une autre déjà sectionnée, qui n’attendait qu’un nouvel assaut pour se voir détacher du corps de son propriétaire. La situation était à leur avantage mais il ne fallait pas sous-estimer un adversaire blessé. Ils sont bien plus dangereux et imprévisibles, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un Tengu aussi habile avec une lame. Pourtant, le Tigre voyait devant lui son deuxième repas du jour.
Resserrant l’étreinte sur sa tsuba, il s’apprêta à son tour à sauter de plus bel pour assigner un coup de grâce. Mais le retentissement des cors et des tambours au loin guida son regard vers l’océan. La situation était à présent contrainte à un sablier : le temps était compté et bien qu’il aurait souhaité mettre un terme à la menace qui se trouvait devant lui et qui le dévisageait, il ne pouvait nier qu’il était temps de partir.

Baissant son arme comme le ferait un homme résigné à mourir ou bien terminer un combat, il s’adressa à la créature face à lui.

« Bien que l’envie d’en finir avec toi comme un samurai me démange, je vais devoir repousser notre dernier affrontement. Il se tourna vers Tsubaki, criant afin de se faire entendre dans l’amas de bruit de métal et de hurlements. Tsubaki-san, nous devons aller aider Eichi-san le plus vite possible avant qu'ils ne soient envahis par les Yokais. Il n’attendit pas une réponse et dirigea son regard vers les soldats derrière lui, qui se battaient encore pour leur vie. SOLDATS! Nous devons faire vite! Que ceux encore capables de se battre avec ardeur me suivent! Nous venons en aide à la division du Taisa Eichi. Les autres, rejoignez les bateaux! »

Les soldats terminant leur affrontement le plus rapidement possible, s’exécutèrent avec joie. Ceux dont la force et les blessures étaient trop importantes prirent la route de leur salut. La majeure partie des combattants restèrent avec Katsuya, attendant les ordres avec ardeur. L'Hatamoto les observa avant de s'adresser de nouveau à Tsubaki.

«Montrez nous le chemin.» Dit-il avec un sourire enfantin, comme il a si bien l'habitude de le faire.

Katsuya ne perdit pas de temps et débuta sa course vers l'entraide.
Soutenant Tsubaki qui courait devant lui, ils durent ouvrir la voie à travers les ennemis qui les séparaient de leurs camarades. Bientôt, ils purent voir au loin un champ de bataille effrayant. Le Tigre en eut les yeux écarquillés tant il fut impressionné par la taille de leur nouvel ennemi : un Kitsune.
Revenir en haut Aller en bas
Nagaya Tsubaki

avatar

Samouraï

Messages : 62
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 24

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Mar 24 Jan - 5:35

HRP:
 

Le cri de satisfaction de mon compagnon d’arme du moment ne pu finalement que m’arracher un fin sourire amusé, Aussi puissante que soit la bête, avec ses serres rendues inutilisables, il allait avoir beaucoup de difficulté à décoller pour mener un quelconque assaut. D’ailleurs, la souffrance allait sans doute l’immobiliser un bon moment, yokai ou non. Dans un geste aussi surpris que Katsu, je finis par baisser mon propre sabre, reculant d’un pas alors que j’écoute ses mots pour hocher doucement. Sa tirade eu l’effet de m’arracher un fin sourire, ne sachant si je devais trouver cela idiot ou admirable. Dans le fond, je ne pu que me résigner à respecter sa décision, espérant qu’on ne le regretterait pas plus tard. Sa tirade suivante eu ceci dit le loisir de me satisfaire, me démontrant que mon avis et mon rapport semblaient être tombés en de bonnes oreilles, ce qui s’avère cruellement plaisant. J’hoche à nouveau, écoutant ses ordres en le talonnant, gardant les environs à l’œil et surtout le tengu, qui sembles avoir bien assez à faire dans son coin avant de pouvoir se relever. Parfait. Les ordres étaient donc clairs et simples. Ouvrir le chemin. Rien de plus logique, dans la mesure ou j’étais la seule ici présente à avoir parcouru le dit chemin. Cette fois, cependant, je n’aurais pas ma glissade comme alliée, non. Il me faudrait courir en les amenant avec moi. A l’idée d’aller sauver Eichi, la majorité des sentinelles ici présentes se voyaient comme pousser des ailes malgré les difficultés, rien de surprenant après tout, il était respecté et apprécié par tous ici.

C’est donc sans me faire prier que j’ai entamé la course, tranchant tout ce qui se dressait sur mon chemin tandis que je laissais volontiers mes arrières au groupe. Bien sûr, j’aurais pu courir bien plus vite que ça, mais il fallait bien que je me calque au rythme des moins rapides du groupe, afin d’éviter d’en sacrifier inutilement. Cette fois cependant mes coups étaient plus précis que lors du trajet précédent. Je savais que derrière moi se trouvaient les miens et il est hors de question que l’un d’eux se voie blessé par inattention de ma part. J’ai jusque là rarement eu l’occasion de voir le jeune hatamoto à l’œuvre et je dois avouer qu’il sembles parvenir à suivre la cadence, il tiens le rythme et sembles ne pas manquer d’endurance. Il semble compétent. Je suis ravi de savoir notre seigneur en si bonnes mains. Finalement, une fois sur les lieux, ma première réaction se voit être de rejoindre mon oncle, sans doutes suivi par le groupe. Bien entendu, ma surprise au moment de constater la présence de l’adversaire ne se fait pas attendre, alors que j’ai du mal à la lâcher du regard. Je reste donc là, silencieuse, suivie par les autres membres du groupe, à attendre les instructions. Bien entendu, je remarque aussi la présence d’alliés en combat avec la bête, et je porte machinalement ma main au niveau de ma lame, prête à me jeter dans la mêlée. Il me faut cependant attendre quelconque confirmation.



L - M - M - J - V- S - D


Revenir en haut Aller en bas
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 136
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Mar 24 Jan - 11:24

L'unité se reformait sous les directives de Nanami, et les tambours de guerre sonnant la retraite ne laissèrent pas à Hibana le temps de célébrer son magnifique tir: un ordre est un ordre.
Glissant le long de la dune de sable, elle courut en direction du groupe d'archers qui comptait des pertes depuis le début de la bataille -parmi eux des camarades d'entrainement de la samuraiko- mais tant que sa cousine vivait, elle pouvait considérer que "tout allait bien".
En revanche, si la retraite sonnait, c'est que la bataille ne se déroulait pas dans le bon sens ; déjà, ils s'étaient faits surprendre, et maintenant, cela devait signifier qu'ils étaient en sous-nombre sur la plage. On leur ordonnait de rejoindre les bateaux.

Hibana ne prit pas le temps de récupérer le reste de ses appareils explosifs sur la plage, il y avait trop de Yôkais près de ceux-cis; en revanche, hors de question de les laisser aux mains de celui qui voudrait en profiter -ou de monstres qui voudraient s'en servir. Faisant une pause dans sa course, elle encocha une flèche et s'accroupit pour l'enflammer.


"C'est du gâchis de poudre, mais c'est tout ce que vous méritez!"


Elle relâcha sa flèche en direction de ses affaires, et, l'instant d'après, elles détonnaient toutes en se consumant, enflammant au passage les yôkais les plus proches et dressant un petit mur de flammes qui les ralentiraient, voulurent-ils la poursuivre, surtout qu'après ces deux explosions, Hibana avait leur attention braquée sur elle. Une bonne chose de faite.

Rejoignant son groupe, elle se rapprocha de Nanami qui donnait ses directives. Haletante, elle posa son carquois dans le sable en tombant à genoux. Courir comme ça, ce n'était pas pour elle.

-Je suis là! Soldat Fukyuubi au rapport. Quelle est la situation, Taii-sama?

Les ordres étaient de tenir jusqu'au dernier moment. Serrant les dents, elle se redressa un peu, un genou dans le sable, posa son arc et épaula Shichiue. L'arme pouvait être chargée en un instant grâce à un petit tube qu'Hibana sortit de sa sacoche.

-Désolée pour le Tengu, je n'ai pas eu le temps de te prévenir... Je dois économiser des flèches. Ai-je l'autorisation de tirer au fusil, Taii-sama?

Mais les yôkais se rapprochant, elle n'attendit pas la permission de sa supérieure pour ouvrir le feu. Aucun allié en face, le champ de tir était parfait ; en revanche, elles étaient en première ligne. La délégation ferait mieux de se bouger les fesses, car derrière elles, un autre navire sombrait.




Hibana - La passion de Setsu!
Revenir en haut Aller en bas
Kiyomasa Nanami

avatar

Taii

Messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille personnage
Age: 19 ans
Titre: Aisu Kuiin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Jeu 26 Jan - 21:14

Grande explosion. C'était précédemment la tente d'Hibana. Voilà qui clôturait le dilemme. Qui n'avait pas eu lieu. On aurait dit un panneau lumineux attirant tous les insectes. Ou c'était la viande grillée des ennemis proches de la tente qui s'étaient pris l'explosion de plein fouet qui les attiraient. Bon, le problème c'est qu'ils préféraient la chair fraîche, pas celle à moitié consumée par les flammes. Et du coup, ils allaient très rapidement se tourner vers les humains à proximité, c'est-à-dire eux. Puis Hibana alla jusqu'à sa Taii pour connaître la situation et prendre ses ordres. Ils n'avaient pas encore changé et ils consistaient à tirer sur ce qui bouge de manière différente d'un humain normalement constitué et se préparer au repli qui ne tarderait pas. Il n'était pas question de quitter la position les premiers pas plus que de laisser des alliés mourir ici.

"Oui, tu as-"
Inutile de terminer, Hibana avait déjà tiré. Son impulsivité était un immense avantage dans ce genre de situation. Ordonner et confirmer, ça prend du temps qu'on a pas forcément. Nanami avait aussi bien envie de lui dire d'arrêter avec le -sama, mais tirer une flèche sur un yokai volant était un poil plus prioritaire. Tirer et reculer en même temps pour se rapprocher du point de fuite et mieux gérer les ennemis s'approchant. La Taii finit par ranger son arc et repasser à ses deux sabres pour gérer des ennemis s'étant approchés d'un peu trop près. Puis, l'ordre de retraite général. Tout le monde n'était pas sur la plage, loin de là. Mais tout le monde allait y courir. Et cela tombait bien, les barques étaient presque prêtes.
"Commencez progressivement à embarquer, le repli s'effectuera par vague."

Elle serait parmi les dernières à embarquer, et les premiers seraient principalement les archers et fusilier pouvant continuer de supporter les soldats sur le front. Puis si possible surtout des combattants au corps à corps avec quelques archers. Une fois sur les navires, la première vague arrivée pourra soutenir avec les armes à distance ceux qui suivent et moins défendu, à la condition que les navires ne soient pas aux prises trop violentes avec des ennemis. Cette pensée, qu'elle eut après, la fit douter de la formation choisie mais c'était de toute façon déjà trop tard. Elle avait vu beaucoup de gens mourir sur cette plage. Elle avait aussi vu sa mort se jouer. Bon débarras. Dire que la suite allait peut-être être bien pire... De quoi la terroriser de la mer et d'Okaruto définitivement. Ca aurait pu être pire cela dit. Elle pourrait avoir le mal de mer sur sa barque.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Naraku

avatar

Jônin

Messages : 122
Date d'inscription : 16/02/2016

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Dim 29 Jan - 20:55

Atteindre le navire fut encore l'affaire de quelques coups de lame, les yokai semblaient être partout et leur nombre ne décroître jamais. Jetant un dernier regard à l'esthétique champ de bataille, il se demandait s'il y avait encore là-bas des choses qui lui paraîtraient plaisantes. Les combattants jouaient avec un immense kitsune dont les ravages allaient certainement causer bien des victimes. Ça ne l'intéressait pas vraiment, il ne voyait pas grand intérêt dans les combats contre des géants.
Ses yeux froids se posèrent alors sur les navires et il choisit au hasard l'un de ceux qui était censé accueillir son clan. Allait-il rester suffisamment de ces constructions de bois pour qu'ils puissent tous partir jusqu'à leur destination initiale ? Naraku s'en fichait pas mal, mais il comptait bien faire partie du voyage, quoi qu'il arrive, et surtout ne rien louper de ce fabuleux spectacle.

C'est ainsi qu'il arriva sur le pont d'un des navires qui ne semblait pas être encore hors d'état. Bien évidemment, certains yokai ne s'étaient pas gênés pour venir jusqu'ici, préférant s'en prendre aux marins plutôt qu'à des combattants qui risqueraient de les découper bien vite en morceaux. Ces créatures étaient-elles aussi faibles d'esprits, manquaient-elles tant de courage pour se résoudre à des agressions aussi insignifiantes ?
L'équipage avait dû se regrouper au milieu et quelques-uns tentaient vainement de se défendre. Des corps sans vie traînaient sur le sol, malheureuses premières victimes d'un assaut aussi lâche. L'onmyoji darda sur les créatures un regard froid, dénué de la moindre émotion. En d'autres circonstances, ça lui aurait été bien égal que les craintifs s'en prennent aux faibles et il les aurait laissé batailler, ou plutôt se faire massacrer, sans même s'attarder, mais ici, il fallait bien avouer que ça allait contre ses plans.

La navigation ne faisait pas partie de ses talents cachés et sans équipage, le bateau n'aurait plus la moindre utilité en tant que moyen de déplacement. Ses pas sur le pont se faisaient sans discrétion, presque désireux d'attirer l'attention et sa main s'était à nouveau portée sur le manche de son kodachi. Il n'était vêtu que comme un simple onmyoji, il n'y avait rien de terrifiant dans sa stature et les plus observateurs pouvaient remarquer que de son côté droit, il n'y avait là plus que du vide.
Que pouvait donc faire un simple homme même pas entier face à eux ? Cela sembla donner du courage au premier qu'il trancha, alors qu'il avait dégainé au dernier instant pour lui faire goûter le tranchant de sa lame. Il était calme, parfaitement calme, sans doute beaucoup trop calme. Dans son regard ne cillait aucun éclat et son visage n'arborait aucune forme d'émotion.

Sans un mot, sans même un rictus, sa simple frappe avait suffi à attirer l'attention et les créatures durent bien admettre qu'un combat était inévitable et qu'elles feraient mieux de s'y mettre à plusieurs. S'il les empêchait de s'en prendre à ces proies faciles qu'ils étaient sur le point de dévorer, alors il leur suffisait simplement de l'éliminer pour reprendre leurs petites activités.
Le guerrier de l'ombre ne se préoccupait pas de se transformer en chose effrayante, peut-être plus terrible encore qu'une bande de yokai affamés, il avait décidé d'abattre chacune de ces choses et il n'allait pas leur laisser la plus petite chance, pas la moindre occasion d'échapper à ses coups s'ils se trouvaient dans sa zone d'influence. Ses habits avaient déjà été déchirés par d'autres combats, mais il n'était pas encore au bout de ses forces, tourbillonnant comme à son habitude, les griffes et les crocs se refermaient dans le vide tandis qu'il se trouvait déjà ailleurs pour abattre cruellement sa lame sur toute victime à sa portée.

Seul contre tous et sans l'aide d'un guerrier quelconque, il ne se risquait plus à compter uniquement sur la qualité de l'affûtage de son tranchant, il profitait aussi de ses techniques d'onmyoji, usant des quelques sorts qu'il avait préparés pour piéger et gêner ses ennemis un peu trop nombreux. Face à eux, il était devenu plus féroce et réactif, bien décidé à venir à bout de ce combat.

Le sang giclait des chairs tranchées et des cadavres, mais cela ne lui suffisait pas, il ne s'arrêterait pas tant que les morceaux qu'il découpait ne se répandent éparpillés sur le sol, que le bois imbibé finisse par se teindre d'une autre couleur et que finalement, plus rien de ce qui n'était pas humain ne bouge encore.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Birei L'Empire

avatar

Maître du Jeu

Messages : 46
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices. Lun 6 Fév - 18:50


Les forces Fukyuu, aidées par celles Kenshu et Eiichiro ouvrent la voie vers les navires. A présent que les soldats et les omnyoji sont coordonnés et savent absolument ce qu'ils ont à faire, les attaques Yokais ne sont plus que piqûres d'insecte face à eux, et ils terrassent les quelques Inugami restants si bien que certains tentent de fuir en jappant. Les dernières grosses menaces sont annihilées, assaillies par les traits lumineux venant du navire des forces impériales. Il en est de même pour le Kitsune, qui gêné, blessé et borgne, empêchait tant bien que mal les guerriers Setsu et Okaruto de lui échapper. Pourtant, il s'écroule enfin et laisse la voie libre aux derniers survivants de la plage. Comme leurs compagnons, ceux capables de marcher et quelques rares bienheureux prennent place à bord des deux navires restants alors qu'ils paraissent nettoyés de toute trace Yokaï.

Les frégates en majorité Fukyuu ne tardent pas à partir. Soulagés, vous voyez les plages d'Hokori et leur violence meurtrière s'éloigner, plus chargées encore des cadavres et de sang de vos ennemis...et des vôtres. Les pâles rayons du soleil peinent à vous réchauffer après tant de mouvements et de confusion, vous révèlent quelques yokaï encore debout mais vous indique également que la moitié de cette terrible journée est passée.

Citation :
Merci d'avoir participé !

La suite arrive bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event]Année 41 de l'Ere des Cendres, Jour 6 en Lune du Chien, Prémices.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [event 001] Le bal des années folles - sujet global
» Event Fin d'année scolaire #1 - Sujets d'examen des sixièmes années.
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..