AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un petit tour de la ville, cher monsieur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Etsuko

avatar

Civil

Messages : 22
Date d'inscription : 21/12/2016

Feuille personnage
Age: 20 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Un petit tour de la ville, cher monsieur ? Dim 8 Jan - 5:38

Moe, printemps 40

Au temps du renouveau et des douces senteurs, le périple d'Etsuko l'avait guidée jusqu'à la superbe capitale et elle s'y promenait en cette belle journée d'un air désœuvré. Qu'est-ce qu'elle aimait sentir le vent de la liberté sur son visage, observer les autres travailler et vaquer à leurs occupations quand elle, elle n'avait rien à faire et qu'elle pouvait tout aussi bien faire ce qu'elle voulait ! Bien sûr, cela avait ses propres inconvénients et les aléas de la vie lui laissaient de bien amers souvenirs, mais elle les oubliait tout aussi vite qu'ils étaient arrivés pour s'adonner à ses propres plaisirs lorsqu'elle passait ces vilaines périodes. Le faste n'était pas au rendez-vous aujourd'hui, mais elle ne se trouvait pas non plus dans la misère. Elle dépensait sans trop compter ses maigres économies et elle se demandait encore s'il ne valait pas mieux jouer ce qu'il lui restait ou bien les utiliser auprès de marchands qui lui donneraient avec bien plus de certitude ce qu'elle voulait. L’appât du gain était tentant, mais toujours si terriblement risqué...
Elle pouvait tout autant trouver une autre solution, quelque chose qui lui paraîtrait plus facile, puisqu'elle se plaisait assez peu dans la difficulté. Franchement, à quoi bon faire des efforts quand elle pouvait faire autrement ?

Son sourire dardait les passants, elle se pavanait presque dans la rue, aimant se mettre au centre et diriger sur elle les regards. Ce n'était pas très difficile, elle n'avait jamais eu rien de très discret en elle et elle faisait une parfaite comparse quand il s'agissait de détourner l'attention pour vider les poches des badauds. Elle-même se débrouillait très bien pour exercer cette profession en solo, lorsqu'elle n'avait plus avec elle de compagnons de confiance. Pas question que l'on profite d'elle et qu'on se sauve avec une partie de son butin !
Son regard errait donc sur les passants, leur offrant cet éclat bleu si particulier et un sentiment agréable tandis qu'elle les jaugeait. À force de se livrer à ce petit jeu, elle commençait à se faire sa propre expérience et elle voyait plus facilement qui ferait une bonne victime ou qui pourrait lui causer des problèmes, qui n'avait rien en poche et qui pourrait lui apporter un maigre réconfort. Bien sûr, elle ne pouvait encore se targuer d'être experte dans ce domaine et il lui arrivait bien souvent de se tromper, malheureuse les choses faisaient que la chance n'était pas forcément de son côté, puisqu'il fallait bien le dire, elle avait bien plus de foi en matière de croyance dans la fortune que dans tous les autres kami.

Rien pourtant ne semblait l'inspirer jusqu'ici, elle n'était pas encore tout à fait dans le besoin et peut-être que cela la rendait plus difficile que d'ordinaire. Son regard finit alors par croiser celui d'un autre jeune homme. Il n'avait l'air ni vraiment riche ni franchement des plus avenants, mais quelque chose en lui lui plaisait, cette sorte de naïveté qui émanait de lui et qui lui donnait l'impression qu'il pourrait être une proie facile.
Même s'il n'y avait pas grand-chose à arnaquer, si cela s'avérait être quelque chose de simple, elle était toujours partante et au pire, cela lui permettrait de se distraire. La solitude lui allait bien mal et le manque de compagnie finissait par se faire ressentir.

Etsuko glissa l'une de ses mèches roses derrière son oreille et s'avança d'un air assuré vers le jeune homme, un de ses fameux sourires ravageurs sur les lèvres.

« Bien le bonjour cher monsieur ! C'est la première fois que vous venez dans la grandiose Moe ? Que diriez-vous de faire un tour de la ville ? Je vous présenterai les plus belles choses de la ville, de celles que vous ne pourriez pas déceler par vous-même et ce pour presque rien ! Alors, qu'en dites-vous ? » Dit-elle d'une voix enjouée, remplie d'une bonne humeur qui pouvait se révéler facilement contagieuse.

Plantée en face de lui, bien décidée à ne pas le laisser partir sans réponse, elle le regardait, des étincelles dans les yeux, attendant simplement. Ce n'était pas comme s'il pouvait résister à son charme si particulier !



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Kazegumo Seiki

avatar

Non Joueur

Messages : 31
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 22

Feuille personnage
Age: 17
Titre: Domestique
Liens:

MessageSujet: Re: Un petit tour de la ville, cher monsieur ? Mar 10 Jan - 15:15

Lorsque la jeune femme aux cheveux rouges lui barra le passage, le jeune vagabond était planté au centre de la rue, un peu décontenancé. Il regardait les citadins passés autour de lui, déboussolé par toutes l’activité de la grande ville. C'était sa première fois dans l'une des capitales de Yokuni et la grandeur de la citée le désarçonnait. Par chance, une âme charitable l'avait remarqué et s'était empressée de venir l'aider. Le sourire éclatant et l'air joueur de cette nouvelle rencontre firent fondre sur-le-champ le peu de barrières que possédait l'adolescent. Après tout, avec une bonne humeur et un enthousiasme autant affichés, elle ne pouvait lui vouloir que du bien. Et quelle coïncidence, puisqu'il ne savait plus où il était dans cette fourmilière Setsu! La chance lui souriait enfin dans la vie.

- « C'est la première fois que vous venez dans la grandiose Moe ? Que diriez-vous de faire un tour de la ville ? Je vous présenterai les plus belles choses de la ville, de celles que vous ne pourriez pas déceler par vous-même et ce pour presque rien ! Alors, qu'en dites-vous ? »

Ô miracle, elle lui proposait exactement ce qu'il recherchait. Cette jeune femme venait de le vivifier instantanément. De plus, en bon domestique, le garçon avait tendance à se syntoniser instinctivement sur les émotions de son interlocuteur. De fait, la bonne humeur de sa sauveuse l'avait contaminée avant même qu'elle n'ouvre la bouche. La demoiselle était aussi d'un charme certain, mais Seiki n'avait pas encore eu cet éveil pour la gente féminine. Il se contentait de l'admirer candidement.

- « Bonjour, maîtresse-san. Je suis un voyageur, savez-vous où sont les bains ? J'aimerais aussi pouvoir manger. » Dit-il alors que son ventre produisait une drôle de symphonie.

Il l'avait appelé ''maîtresse'' parce que pour lui tout le monde était un maître, Seiki était un bien trop bon serviteur. Il était parti de Yama, deux mois auparavant, suite à un mauvais revers de la vie. Dans sa malchance, l'adolescent était pourtant devenu un homme libre. Malheureusement, les chaînes invisibles de la servitude le tenaient toujours captif et rien n'avait changé. Dans son âme, Seiki était plus que jamais un domestique et recherchait un maître.

- « Par contre, je n'ai pas grand chose à vous offrir en échange » Continua-t-il en sortant sa bourse de sa ceinture.

L'argent était un nouveau concept pour le vagabond qui n'avait jamais eu à s'en soucier lorsqu'il était en terre Fukyuu. Il n'en connaissait pas la valeur, ne savait pas comment marchander et était extrêmement mauvais pour en garder de côté. Kazegumo était parti en pèlerinage avait une économie de douze ans de loyaux services. Depuis, la bourse avait beaucoup fondue.

L'adolescent tendit vers la femme l'entièreté de sa bourse : « est-ce que ce montant est suffisant ? ».

C'était presque l'entièreté de ce qu'il avait, bien qu'il lui restait plusieurs pièces cachées dans ses vêtements. Pourquoi une telle somme ? Parce que l'adolescent avait une piètre opinion de lui-même et ne comprenait pas que quelqu'un puisse être à son service. Habituellement, c'était lui qui servait les autres. Pour le vagabond, la valeur des pièces changeait dépendant de la main qui offrait. À ses yeux, sa bourse avait la même valeur qu'une bouse de cheval lorsqu'elle était offerte de sa part.

De toute façon, une personne qui semblait si bonne et si offrante ne lui soutirerait pas l'entièreté de ses économies si ce n'était le prix nécessaire à payer. Seiki faisait beaucoup trop confiance, il était temps qu'il apprenne à connaître le côté obscur de l'humain. Avec un peu de chance, ce voyage allait lui être formateur... s'il pouvait en tirer leçon.

__________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Etsuko

avatar

Civil

Messages : 22
Date d'inscription : 21/12/2016

Feuille personnage
Age: 20 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Un petit tour de la ville, cher monsieur ? Sam 21 Jan - 20:22

Le type ne semblait être encore qu'un gamin et sa présence éclatante avait fait son petit effet, bien plus qu'escompté d'ailleurs et elle n'allait pas s'en plaindre. Aborder le naïf, c'était certainement sa spécialité, mais aussi l'une des choses qui lui étaient les plus faciles parmi les petites combines qui lui permettaient de vivre plus ou moins bien. Malheureusement, ce genre de personne n'était pas des plus courantes et ils étaient rarement dotés d'une grande fortune, si bien qu'elle ne pouvait se remplir les poches que de manière assez limitée. Après tout, ils devaient être les victimes de tant de personnes, qu'il n'y avait rien d'étonnant à tout cela.
Naturellement, elle commença à afficher une mine légèrement boudeuse à ses premiers mots, ne répondant pas tout de suite à ses questions et redoutant le pire quand il lui dit qu'il n'avait pas grand-chose. Heureusement, ce n'était pas vraiment un beau parleur qui espérait obtenir quelque chose d'elle par des compliments ou d'autres arnaques et son sourire revint bien vite à la vue de la bourse. Par chance, celui-ci n'avait pas été totalement dépouillé et il semblait être encore relativement innocent.

C'était presque l'intégralité de sa petite fortune qu'il lui offrait et Etsuko ne se fit pas prier pour accepter les pièces, ni pour les ranger immédiatement dans sa propre bourse. C'était bien plus que ce qu'elle aurait pu espérer, ou même mériter tout simplement, surtout quand on avait une idée de ses pensées et que l'on savait qu'elle n'avait aucune mauvaise conscience quand il s'agissait de s'en prendre aux plus faibles. S'ils se faisaient avoir, c'était de leur faute, pas de la sienne, après tout !

« Hum, j'ai déjà connu mieux, mais ça devrait suffire, je veux bien vous faire un prix ! » S'exclama-t-elle, faisant résonner son rire cristallin dans l'air.

À demi malicieuse, les yeux pétillants, qui aurait pu comprendre cela comme plus qu'simple plaisanterie ? Maintenant qu'elle avait mis la main sur une partie de sa fortune et qu'il l'avait engagée pour faire le tour de la ville, elle avait tout le temps qu'il lui fallait pour le connaître un peu plus et déceler tout ce qui lui serait profitable.

« Je m'appelle Etsuko. Et vous, quel est votre nom, mon bon seigneur ? » Dit-elle pour se présenter, mais surtout pour savoir comment nommer son interlocuteur.

Cela ne la gênait pas vraiment qu'il l'appelle maîtresse-san, même si c'était vraiment curieux et qu'elle n'avait jamais vu nulle part ce genre de manière. Était-ce d'ordinaire un serviteur que l'on avait envoyé par ici pour elle ne savait trop quelle raison ? De quelle campagne provenait-il ? Était-il ne serait-ce que de Setsu ? Elle n'en était pas certaine.

« Mais dites-moi, qu'est-ce qui amène un jeune homme comme vous à Moe ? »

La guide était généralement quelqu'un de curieux. Elle aimait savoir ce que les gens faisaient ici et ce qu'ils comptaient faire, ce n'était pas simplement quelque chose qu'elle utilisait pour alimenter la conversation, à moins d'éprouver un profond désintérêt pour la personne en question.

« Je connais toutes sortes d'endroits merveilleux pour manger, bien évidemment ! Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? Des spécialités de la ville peut-être ? Avez-vous déjà trouvé une auberge pour vous reposer ? Je vous emmènerai aux bains un peu plus tard, si cela vous convient. » Expliqua-t-elle, désireuse de commencer par les choses qui lui paraissaient les plus pressantes.

Une fois que le jeune homme aurait répondu à toutes ses questions, elle y verrait un peu plus clair et elle n'aurait pas de mal à le guider vers les meilleurs endroits de cette ville qu'elle connaissait très bien. Elle ne perdait rien de son sourire éclatant, comme si elle était ravie d'effectuer ce petit travail, et ce n'était pas tout à fait faux, il n'avait pas l'air d'être une mauvaise compagnie et ses attitudes l'amusaient fortement pour le moment.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Kazegumo Seiki

avatar

Non Joueur

Messages : 31
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 22

Feuille personnage
Age: 17
Titre: Domestique
Liens:

MessageSujet: Re: Un petit tour de la ville, cher monsieur ? Ven 10 Mar - 19:34

La maigre bourse que le vagabond avait tendue était disparue en l'espace de quelques secondes. Le jeune eut un élan de remise en question alors qu'il soupesait le peu d'or qu'il lui restait en poche. Peut-être avait-il fait une mauvaise affaire. Après tout, le pauvre n'avait jamais vraiment marchandé de sa vie et ne démontrait pas la moindre trace d'avarice ou de malice. Le mal était fait, et le sourire de la jolie demoiselle fit disparaître le peu de crainte qu'il ressentait. Le pauvre n'avait toujours pas appris que les apparences peuvent être trompeuse, il aura sa leçon.

- « [...]Quel est votre nom, mon bon seigneur ? »
- « Je m'appelle... Hoda Gen ! »

Il lui mentait au visage en usurpant l'identité de son défunt maître. Le voyageur avait hésité avant de répondre à sa question. La jeune femme l'impressionnait de par sa prestance physique et son adresse vocale, il ne voulait pas lui avouer être l’équivalent d'un mendiant de peur de perdre ce contact qu'il avait avec elle. C'était la première fois que Seiki avait l'audace de s'inventer un personnage, la jeune femme allait pouvoir découvrir ses talents d'acteurs.

- « Mais dites-moi, qu'est-ce qui amène un jeune homme comme vous à Moe ? » lui demanda-t-elle ensuite.

Il aurait bien voulu lui dire la vérité, mais il ne pouvait lui dire qu'il n'en avait aucune idée. À vrai dire, il errait et découvrait du pays. Depuis la mort de son maître, sa vie n'avait plus vraiment de sens. C'était pour lui sa façon de profiter de sa liberté nouvellement acquise.

- « Je suis samouraï et je viens visiter de la famille. » Réalisant qu'elle lui demanderait sans doute où habitaient ses proches, le jeune eut un élan de lucidité et prépara son coup. « Mais.. euh.. ils ne restent pas ici... ils sont un peu plus loin. »

C'était un peu mal-habile, mais pas exécrable. Peu arrivait à atteindre le grade de samuraï à l'âge de l'adolescent, bien que ce soit possible. Il espérait que son interlocutrice ne soit pas trop curieuse et ne lui pose pas plus de questions.

- « Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? »

À vrai dire, le vagabond avait une envie pressante, mais gênante dont il hésitait à faire part à sa guide. Pourtant, ses genoux commençait à fléchir en venant de toucher, c'était une urgence. Le visage rougie par la gêne, il s'approcha de la demoiselle pour chuchoter faiblement : « il faudrait... que je change le poisson d'eau1, si vous comprenez ce que je veux dire. » il espérait bien qu'elle comprenne, parce qu'il était sur ses dernières défenses et ne pourrait plus tenir longtemps.

Après effectivement, ce serait tant de se remplir à nouveau la panse puis d'aller aux bains, ou peu importe où Etsuko-chan voulait l'amener. Seiki n'est pas très difficile à convaincre.
___________
1 : avoir le balrog qui arrive au pont de kazaldum / déposer les enfants à la piscine/...
Revenir en haut Aller en bas
Etsuko

avatar

Civil

Messages : 22
Date d'inscription : 21/12/2016

Feuille personnage
Age: 20 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Un petit tour de la ville, cher monsieur ? Dim 30 Avr - 3:37

Son sourire, arme essentielle de séduction et d'entourloupe, ne se déridait jamais et son attention était entièrement focalisée sur ce drôle d'hôte qu'elle avait choisi comme victime dès l'instant où elle l'avait aperçu. Son intuition n'était pas infaillible, mais elle était rudement aiguisée et sa plus belle preuve restait la bourse bien remplie qu'elle avait obtenue avant même de faire quoi que ce soit. Elle aurait pu se contenter de ça et le laisser en plan, il y avait bien des chances qu'ils ne se revoient jamais et elle se souvenait suffisamment bien des visages pour savoir quels étaient ceux qu'il lui fallait éviter, mais elle n'était si ignoble que ça.

« C'est un très joli nom, Hoda-sama ! » S'exclama-t-elle d'un air réjoui.

Et elle l'aurait fait même si son nom avait été hideux. Là, il lui paraissait plutôt ordinaire, bien qu'elle ne connaisse personne de cette famille. Jouant les idiotes, elle avait ignoré toutes ses hésitations, masqué derrière sa mine lumineuse son œil inquisiteur et son souci du détail. Ce n'était peut-être qu'un jeune homme très hésitant, maladroit, timide, elle pouvait le comprendre, ou alors il ne lui disait pas tout à fait la vérité. Un point qu'elle aimerait bien creuser, mais elle avait le temps pour ça.

« Un noble samouraï, je le savais ! C'est un grand honneur pour moi ! » Dit-elle en s'inclinant bien poliment. « C'est très aimable à vous d'aller rendre visite à votre famille. »

Elle ne le relança pas plus que ça sur le sujet, se contentant de se montrer polie, elle voyait bien qu'il ne voulait pas en parler et l'objectif pour le moment n'était pas de l'indisposer. Malheureusement, c'était en partie le cas, même si ça ne concernait pas la même chose. Dans un premier temps, sa drôle de tournure la laissa interdite. De quoi parlait-il donc ? Non... Ça ?! Elle se retint d'éclater de rire, n'ayant pas envie de lui manquer de respect, mais il fallait avouer que cette situation était plutôt drôle. Au moins avait-il eu le courage d'en parler et il n'avait rien fait de regrettable, du moins pas pour l'instant.

« Oh ! Patientez encore juste un petit peu, je vais vous montrer où aller. » Répondit-elle simplement.

Sans attendre une seule seconde de plus, pas même qu'il acquiesce – il n'avait aucune raison de ne pas le faire – elle tourna les talons et s'élança d'un bon pas jusqu'aux toilettes publiques. Par chance pour son client, il n'y en avait pas trop loin et ils n'eurent pas à marcher très longtemps.

« Voilà, c'est juste ici. Je vous attends là. » Dit-elle en lui indiquant l'endroit d'un geste du bras.

Pendant un bref instant, elle le regarda s'éloigner avant de rediriger son attention sur ce qu'il se passait dans la rue, de s'attarder sur les gens, sur les devantures des maisons et des commerces. Cette fois, elle avait une meilleure occasion encore de s'éclipser. Elle sourit, amusée, un brin moqueuse. Voilà qui pourrait lui donner une bonne leçon ! Mais elle n'avait pas envie de l'abandonner en si bon chemin, déjà parce qu'elle aurait peut-être l'opportunité de se faire payer un bon repas et ensuite parce qu'elle avait besoin de se distraire de sa journée. Elle n'était pas quelqu'un de solitaire, bien au contraire, le manque de compagnie était une des choses qui l'ennuyait le plus et son mode de vie l'obligeait trop régulièrement à changer de bande de malfrats. Lorsque les temps devenaient durs, c'était sur eux qu'elle devait se rabattre et c'était eux qu'elle dépouillait, alors forcément, s'ils avaient envie de la revoir pour se venger, très peu pour elle.
Comme elle ne se relâchait pas une seule seconde, son sens de l'observation lui indiqua immédiatement que le jeune seigneur Hoda avait terminé et qu'il arrivait jusqu'à elle. Elle se tourna donc dans sa direction et lorsque leurs regards se croisèrent, elle lui sourit à nouveau, attendant qu'il lui fasse part de son prochain souhait.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour de la ville, cher monsieur ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit tour de la ville, cher monsieur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Petit tour d'horizon de notre ville
» Un petit tour pour Gaza


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
....La Sérénissime..