AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Event] La voie de la Foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Birei L'Empire

avatar

Maître du Jeu

Messages : 46
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: [Event] La voie de la Foudre. Mar 7 Fév - 23:51

Le 6 du Chien en 41 (4 Décembre 41) à la mi-journée,
Kenshu Miwako, Mirai Sora, Suzue Aiko et Shigeru Juubei,
ainsi que leurs gens,
sont parmi les derniers à embarquer sur les navires,
qui partent en direction de la terrible Faille.

Les môns et les couleurs des armures ne furent en aucun cas considérés par les marins des flammes tandis que les rampes d’accès aux brèches d’un Seki-bune arborant l’oiseau igné furent portés à l’attention des guerriers des foudres fuyants la plage souillée de Hokori et ce qui avait été, quelques instants plus tôt, la préparation d’un assaut massif sur le territoire ennemi. Et pourtant, c’était là comme si ce dernier poussait ses adversaires à se ruer à sa rencontre dorénavant, tant les yokunis se pressaient à rejoindre leur flotte éparse. Quand bien même, bien loin de leur bellicisme prêté de réputation furent les enfants de Moegami à l’égard de leur voisin alors que les rames frappèrent déjà les flots vers les eaux en direction du couchant, mais plus directement celle de la Faille elle-même.

Bien intimidés étaient-ils d’avoir à leur bord les deux élus de Raijin en personne, que ce fusse celle qui en accueillait l’un des fragments et l’autre, qu’elle avait désignée pour régner sur le domaine occidental du territoire Impérial. Mais ces choses là n’étaient pas à l’ordre des préoccupations de ce qui subsistait de la cohorte Kenshu, celle ci rassemblée sur le pont du vaisseau de guerre nordique, autour de leur récente Dame. Une poignée de moines impériaux s’était retrouvée là aussi, un des leur poussé vers l’avant pour représenter leur groupe, plutôt ennuyé que impressionné de se trouver là, malgré tout ce qui venait de se produire. Komaru était un homme d'âge moyen et de forte stature qui s'écartent légèrement de la tenue impeccable de ses frères, aussi bien dans sa façon de se porter que celle dont il avait revêtu ses atours de sohei. Il se frottait la tête, gêné, face à la communauté prestigieuse que les enfants du Tigre comptait.

Vous laissez ainsi derrière vous les rivages qui se couvrent d’une nouvelle vague de créature mugissant leur rage de ne plus pouvoir atteindre vos chairs. La hâte des navigateurs des cendres vous faisant fendre les flots avec pour unique but celui décrit par l’Imperatrice sous la tente à présent brisée, vous pouvez néanmoins souffler un peu. Quoique la chose n'eût pas été aussi éreintante pour certains que pour d’autres, comme le montrèrent les traits fatigués de la hatamoto du précédent Daimyo, dont le destin ne semblait pas altéré par le changement de Maître qu’elle avait subi. Sa protégée, nouvelle tête du clan, apparaissant bien moins usée par les rituels divers auxquels elle s’était prêtée sur leur précédent champ de bataille, celui là même qu’ils quittaient tous. D’autant plus en forme, l’incarnation du Divin foudroyant avait été préservée par les siens pour qu’elle puisse accomplir une Destinée qui semblait encore à ce moment bien éloignée.

Enfin, l’officier géant au Masakari était resté en retrait, non loin de sa Dame déjà bien protégée. Ainsi, Kenshu s’en tirait plutôt bien et le gros de ses forces se tenait là, encore frais et disponibles, ce qui n’était pas plus mal au su de ce qui les attendaient au terme de cette débâcle qui se voulait une invasion, du moins à l’origine. Pour autant, vous profitez de ce moment pour reposer vos coeurs, vos âmes et corps meurtris tandis que le regard inquiet de Komaru avise l’horizon et plus précisément la lueur lointaine qui ne transmet aucune chaleur de la Faille. Celui-ci marmonne les propos du Taisa des brumes tenus quelques temps auparavant, ses traits trahissent une profonde réflexion :

“Quand il s’est rapproché… Il a été repoussé…”

Quelques heures plus tard seulement, tandis que tout un chacun s’affairait à ses préparatifs militaires, méditations ou reprenait ses forces, les iris bruns si peu expressifs du moine s'écarquillèrent. Vous comprenez sans mal sa surprise lorsque vos yeux rejoignent l’objet de sa vision. Depuis le lieu où se situe votre finalité, les cieux s’écartent soudainement, tout ce qui pourrait ressembler à un nuage soufflé dans l’instant. Des quelques mouettes et autres charognards à plumes vous suivant depuis votre origine, tous firent volte-face vers les terres, piaillant leur désarroi immédiat. Bientôt, vous êtes certain de voguer sur un océan dont la surface est bien plus basse que celle que le lointain vous décrit et qui ne cesse de réduire la distance vous séparant. Le vent favorable qui vous poussait jusque là s’est tû, vous laissant dans un silence ne présageant rien de bon.

Vous êtes cependant conscient que ce dernier ne durera pas et qu’il faut agir de toute urgence, comme l’atteste l’activité que vous pouvez déceler sur les ponts de nombreux autres embarcations de la flotte. Se retournant vers vous, l’air le plus concerné que vous ne lui auriez jamais prêté sur le visage, le représentant des soheis vous avise alors tout en annonçant simplement :


“Les lances et le fer ne peuvent rien contre ce qui fond sur nous, Kenshu-sama ! J’aimerai croire que, tout comme ce Taisa Okaruto, nous serons tous protégés par l’Omikami, mais sans vous paraître pessimiste, je ne suis pas de nature confiante, surtout face à cela, il nous faut agir maintenant pour allier nos esprits et nos prières !”

Dans les prunelles du guerrier se lit la parfaite confiance dans le fait qu’il pense que vous voyez tout à fait ce qu’il attend de vous… Mais vous-même, avez vous conscience de cela ?

Citation :
A savoir


  • Seuls Kenshu Miwako, Mirai Sora, Suzue Aiko et Shigeru Juubei sont attendus dans ce sujet.
  • Vous pouvez dès à présent ouvrir des sujets libres dans la section [Event] Le Soleil des Mers du Centre afin profiter des quatre heures de calme avant la tempête.
  • Ces sujets ne pourront durer que quatre heures  IG.
  • La plupart des pouvoirs sauf ceux ayant besoin de plus de temps selon les suivis, sont restaurés.
  • Nous donnerons à chaque fin de post de nos parts à Souty et à moi les dates de la fin d'un tour.
  • Fin du tour 1 : le 21/02/2017.
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.

Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 84
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Sam 11 Fév - 16:39

Elle râlait. Aucun adversaire intéressant sur la plage, aucun combat qui avait un quelconque intérêt, juste affronter des hordes d'anciens soldats morts ou de cabots. Avant d'atteindre le navire et même une fois dedans, elle ne faisait que râler. Protéger cette Kannushi, elle n'avait pas du tout eu envie de le faire mais elle avait dû le faire "pour leur survie à tous". Saleté de destin. Saleté de monde. Saleté de Yumigami. Saleté de yokai. Et en plus elle n'avait pas pu récupérer sa naginata à cause de ces cabots. Et ils lui avaient défoncé son armure qui ne pourrait plus la défendre de quoi que ce soit. Pourquoi était-elle de si mauvaise humeur? Premièrement, elle n'avait toujours pas annulé son pouvoir changeant sa personnalité, et elle n'allait pas le faire. C'était typiquement le défaut de la chose, elle n'allait pas l'annuler tant que toute la bataille ne serait pas terminée maintenant, car elle n'était plus elle-même et que ses décisions n'étaient plus les mêmes, plus question de le garder uniquement pour la situation d'urgence donc. Et deuxièmement, elle était épuisée. Et un enfant pas sage et vulgaire fatigué, c'est un enfant qui râle.

Aiko retira son armure de plate étant donné qu'elle n'allait plus la protéger de quoi que ce soit. Elle refusa ensuite des soins pour les quelques coups qui avaient frappé là où son armure de plate ne protégeait pas, ce n'était que des égratignures et elle pouvait s'en occuper toute seule, inutile qu'un sous-être s'en mêle. Sa personnalité étant inversée, elle se fichait éperdument de se changer devant tout le monde. Ou que sa tenue était déchirée à différents endroits. De toute façon elle avait encore une armure de maille en dessous. Qui ne cachait rien. Et qui avait laissé passer les coups que l'armure de plate ne protégeait pas. Mais inutile de la jeter, et elle n'allait quand même pas tout retirer, elle n'avait rien de mieux à mettre et n'allait pas permettre à qui que ce soit de se rincer l'oeil plus que ça. L'Hatamoto alla s'occuper de nettoyer son daisho et s'occuper de ses blessures en déchirant ses manches, ça allait l'occuper pendant qu'ils avaient rien à faire.

4h passèrent où elle râla moins, ayant pu se reposer en faisant les 20 000 pas. Elle aurait probablement apprécié de dormir, et son pouvoir aurait été annulé, mais et si jamais quelque chose attaquait avant ? Elle ne voulait pas rater ça. Les navires approchant de la faille et l'absence de... Vie autour lui fit avoir un frisson de peur. Ce qui l'énerva immédiatement. Elle, de la peur? C'était impossible, elle avait dû sentir un vent froid dans le dos. Sachant qu'il n'y avait justement plus de vent. Le pouvoir s'estompait peut-être? Non, à son grand désarroi pour sa version normale, et pour le plus amusement de la version violente, il n'y avait pas de limite de temps, juste une limite de conscience... Mais elle ne réfléchit pas à tout ça et se contenta de se dire que c'était nécessairement une erreur. Elle ne s'alarma pas quand le Sohei s'alarma. En effet, Aiko ne comprit pas grand chose à ce qu'il raconta, et le peu qu'elle comprit signifiait qu'elle ne pouvait pas frapper quelque chose. Ce n'était donc pas son job. L'Hatamoto actuellement irresponsable se rallongea donc sur les planches


"J'en doute, mais si besoin, je suis là."
Comme s'ils ne le savaient pas. Mais elle n'était peut-être pas totalement irresponsable, elle proposait son aide. Son pouvoir diminuait donc? Ou peut-être n'était-elle pas si opposé avec elle-même.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 111
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Lun 20 Fév - 20:55

Alors c’était ainsi que ça se déroulait, la guerre … Les combats, qui n’avaient duré en fait pour eux que quelques minutes ou secondes, avaient paru interminables aux yeux de Sora. La rage bouillonnait encore dans ses veines lorsqu’elle monta sur le navire qui les attendait, comme si elle se sentait obligée de laisser quelque chose d’inachevé. Elle ne savait pas si cette sensation était liée à sa profonde connexion en combat avec Urahara, qui lui avait dû défendre les lignes de guerriers directement, ou si c’était l’impression constante de l’âme de son Dieu, qui grondait encore. C’était en fait depuis que la kannushi Setsu, Iyashi Kurome, avait été attaquée lâchement par un homme apparemment digne de confiance. Cela, elle l’avait non seulement mal vécu, mais elle ne l’avait pas pardonné. Heureusement, grâce aux pouvoirs d’un guerrier Fukyuu, la voix du feu avait pu recouvrer ses fonctions vitales.

Pourtant, la kannushi des foudres devait se ressaisir. L’heure n’était pas aux regrets et aux scrupules, il fallait se concentrer en vue du rituel. Quelles heures horribles passa-t-elle sur ce maudit bateau, sur cette maudite mer, à approcher de cette plus que maudite faille !

Alors qu’elle rongeait toujours son os intérieurement, à l’extérieur Sora affichait une mine on ne peut plus déterminée. La souffrance qu’elle pouvait lire dans le regard de certains blessés ne faisait qu’augmenter ce sentiment. Elle accorda parfois son assistance, presque à contre-coeur, quand on lui demandait. Mais ce trajet n’allait-il donc jamais finir ? Alors que la kannushi commençait presque à faire les cent pas sans s’en apercevoir, Komaru, le représentant des sohei, qui avait l’air d’être particulièrement songeur depuis leur embarquement, les alerta :
“Les lances et le fer ne peuvent rien contre ce qui fond sur nous, Kenshu-sama ! J’aimerai croire que, tout comme ce Taisa Okaruto, nous serons tous protégés par l’Omikami, mais sans vous paraître pessimiste, je ne suis pas de nature confiante, surtout face à cela, il nous faut agir maintenant pour allier nos esprits et nos prières !”

Sora n’eut que peu de temps pour comprendre ce qu’il voulait dire. Danger. Imminent. Magique. Probablement. Esprits… Prières …

“- Vite ! Faites venir ici tous les miko, sohei et onmyouji capables d’incanter. Nous allons dresser un bouclier, il ne faudrait pas que le bateau coule avant même que nous nous occupions de cette … chose. “ dit-elle en montrant du menton, dédaigneuse, la manifestation surnaturelle de la faille à l’horizon.

Elle sentit l’ambivalence de sa personnalité commencer à se manifester. Aussi eut-elle du mal à ne pas laisser un râle de mécontentement s’échapper : “RAAAAH …” Fit-elle en tapant du poing sur son propre genoux.

*Calme toi … Tu n’arriveras jamais à battre ce maléfice si tu es comme ça*, lui glissa Urahara, qui se reposait de son combat précédent.

*Tu peux parler, boule de poil, toi qui fonce toujours sans réfléchir !*

*Tu es cruelle… Attention, gamine.*

La fourrure du gardien était toujours aussi noire de colère et de fougue. Le regard encore plus noir qu’il lui jetta la ramena à la raison presque instantanément. Elle ne pouvait pas se laisser aller. Trop de gens comptaient sur elle.

Elle commença à chercher les mantra les plus efficaces et fit libérer le plus d’espace que possible sur le pont pour rassembler le conclave de religieux.

“- Frères et soeurs, vous qui portez en vous la Foi, vous qui êtes capables d’invoquer les valeurs divines, venez-nous en aide. Dressons une barrière de protection contre les intempéries qui nous guettent, sinon nous courrons droit à notre perte …”

Elle attendit d’avoir l’attention de tous pour commencer à réciter ses mantras. Elle laissait le soin à chacun de répéter après elle. Leurs forces combinées allaient-elles les aider à maintenir le bateau à flots ? Ca, ils allaient normalement vite pouvoir le savoir ...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mar 21 Fév - 22:15


Le Taisa des Foudres venu diriger les troupes Kenshu en l'absence et l'indisposition de son supérieur ne rechigna pas lorsque les ordres du petit Taisho furent communiqués, quand bien même elle était une femme, la situation était bien trop critique pour qu'il fasse le difficile. Aussi, grâce à la coopération de tous les clans avaient-ils pu atteindre les navires sains et saufs. Mais non sans regretter quelques tombés au camp.

Pourtant, des clans, il semblait qu'ils étaient le mieux loti. Il n'y avait eu guère d'armures et de robes jaunes du côté des morts à présent revenus à leurs repos mais qui s'étaient réveillés auparavant. Même l'insolente et inconsciente Aiko avait été retrouvée en forme.

Quant à lui...il paraissait fatigué, sans l'être toutefois. Il était surtout vanné de voir le destin s'acharner sur Yokuni. En quelques mois, sa situation plutôt coquette de Taisa respecté des Foudres était devenu un fardeau, fardeau qu'il continuait d'endosser chaque jour, sans se poser de question. Car des questions, il n'en voulait pas se poser. Ce clan qui l'avait sauvé de l'esclavage était chez lui et il ferait tout pour lui, point. Le solaire, abandonné par le destin, n'attendait plus que la mort en réalité et s'il ne s'exhibait pas devant cette dernière, pourtant, c'était bien la raison pour laquelle il s'était proposé à Kuhoko Keikoku sans hésiter. Mourir en protégeant la Kannushi et le Daimyo du clan...Il ne pouvait pas espérer trépas plus beau.

Son inconscient lui hurlait pourtant le contraire !

Le clan Setsu, réputé expansionniste, eut la bonté de les accueillir pourtant sur l'un de leur navire, salvateur d'une cinquantaine de soldats des pluies et de prêtres d'orages. Comme il le soupçonnait, peu avait péri et Kenshu se sortait dignement de ces premiers et surprenants affrontements contre la Faille. Il avait compté ses troupes ainsi que celles du temple pour compléter son rapport à la Dame Kenshu Abe no Miwako. Cette jeune fille qu'il avait déjà rencontré lors d'une enquête était quelqu'un de consciencieux, d'instruit. Elle était très proche des Yokaï, il avait eu tout le loisir de le remarquer, mais comme toutes enfants de son âge, Miwako devait avoir de nombreux défauts inhérents à l'innocence, des défauts dont Juubei était curieux de voir la couleur afin de les entériner efficacement sur le champ de bataille.

Ils parlèrent donc longuement durant ce grand calme, en compagnie du lieutenant Setsu en charge du navire. Ils créaient des plans, les défaisaient, les modifiaient, recommençaient dans le but de tout prévenir en perdant le moins possible de force. Leurs compétences s'enrichissaient de celles de l'autre et ils étaient rapidement d'accord.

Cette situation aurait pu redonné le sourire à Juubei. Tout avait été si simple dans un océan de difficultés ! Cependant, alors qu'ils revinrent enfin sur le pont, l'un des Sohei impériaux s'approcha en toute hâte de Miwako pour lui annoncer la venue imminente d'une nouvelle menace. Le Taisa comprit à ce qu'il entendait qu'il n'y pourrait rien y faire pour cette fois. Aussi entreprit-il de mettre au courant le responsable des religieux présents et de lui répéter ce qu'il avait entendu, le pressant de regrouper Sohei et Onmyoji au plus vite auprès de la Kannushi.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 336
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mer 22 Fév - 22:31

Miwako serrait les dents alors que le Kitsune passait sa barrière.  Le choc entre sa barrière et la créature en train de la traverser faisait mal à la créatrice du champ protecteur. L’onmyouji préféra la briser d’elle-même pour ne pas subir des dégâts. Il ne servait à rien de s’entêter et de se blesser inutilement. La Dame des foudres comprit pourquoi le yokai avait pu passer sa barrière : un kitsune à 7 queues. Face à un être aussi âgé et par conséquent puissant, elle ne pouvait pas lutter seule. Heureusement pour la dirigeante des éclairs, elle se trouvait derrière une rangée de guerriers des flammes et d’autres militaires arrivèrent en renfort.

Qu’une aussi vénérable créature finisse avec sa raison contrôlée par un Kami en colère, c’était un bien triste spectacle. L’ancienne religieuse suivait les diverses actions, mais n’ajouta pas de sort. Elle se concentrait davantage sur la protection de l’incarnation divine du phoenix à terre avec le Fukyuu. Elle fut soulagée que le sort du samouraï des glaces agisse aussi rapidement, car les hommes n’allaient pas pouvoir tenir éternellement face à un ayakashi de cette envergure. Alors que le soldat d’Itegami repartait, la Dame des éclairs resserra la première couche de kimono de Kurogame à l’aide d’un morceau de tissu au sol. La tenue n’était plus aussi jolie qu’avant, mais elle permettait juste de retrouver le minimum de décence et de pouvoir bouger. Ils n’avaient pas le temps de faire plus.
Miwako demanda à sa gardienne de flamme d’approcher et à Onji de prêter main forte aux militaires avec d’autres gardiens, pour occuper le puissant yokai. Ils allaient les aider à faire diversion, le temps pour le groupe de monter à bord des navires. La jeune femme fit monter Kurome sur Hono et se plaça derrière cette dernière, pour la maintenir lors de la courte chevauchée qu’elles feraient.  La jeune femme ne savait pas si la blessée était parfaitement remit et cette solution lui éviterait de devoir courir derrière les hommes entrain de charger. Miwako ignorait même si la setsu pouvait courir. Ainsi, elles purent facilement suivre le groupe qui fit la percé jusqu’au bateaux et la dirigeante de la foudre laissa la religieuse des rouges en compagnie du volcan, avant de rejoindre les siens sur un autre navire.  La Dame ne retrouva cependant son souffle qu’avec l’arrivée de son dernier gardien. Onji avait pris un peu de retard, mais était parvenu à se dégager du combat. Le kitsune avait trop d’adversaire pour se focaliser sur une cible.

Miwako ne prit cependant pas le temps de se reposer alors qu’ils quittaient enfin cette plage. Une première bataille était terminée, mais la guerre n’était pas terminée. Il fallait préparer la suivante.
La Dame des foudres rejoignit Shigeru-dono, ainsi que le commandant Setsu. Ils avaient tous les deux  plus d’expériences de bataille qu’elle, et la demoiselle avait affronté plus de yokai qu’eux. Chacun reconnaissait les compétences des autres et les limites de son vécu, ce qui leur permit d’avoir une certaine efficacité, malgré le temps réduit dont ils disposaient. Ils purent ainsi faire placer des pièges rudimentaires pour les yokais, ainsi qu’ajouter quelques tracés et des ofudas pour servir de catalyseurs afin d’étendre un bouclier sur l’ensemble du navire et le renforcer. Ce ne serait pas aussi efficace que les protections des temples, ils n’avaient ni le temps, ni les matériaux nécessaires à ce genre de rituel, mais les onmyoujis et les mikos firent le maximum pour renforcer la protection du bateau. C’était le seul moyen de revenir à bon port en vie.
La dirigeante des éclairs demanda aussi de fabriquer des charmes protecteurs pour les personnes qui n’en possédaient pas encore. Les Kenshus avaient chacun des talismans, qui leur avaient été remis avant la bataille. Miwako pensait qu’ils avaient rempli un rôle dans la bataille sur la plage et qu’ils pouvaient encore leur servir.

Alors qu’elle réglait encore des détails, l’onmyouji remarqua quelques choses d’étrange. Remontant sur le pont, la demoiselle semblait chercher quelque chose. Les sons avaient changé, il n’y avait plus que les bruits de l’équipage et de leurs invités.  La jeune femme déglutit plus péniblement et ses yeux s’embuèrent, Kousen remontait inexorablement. C’était un détail, mais cette absence de son était à présent indissociable de la découverte du charnier. C’était le premier élément qui l’avait marqué, avant de découvrir cette scène, inscrite au fer rouge dans ses entrailles. L’élue de Gekigami avait revu en cauchemar plus d’une fois la cité, pourvue uniquement des cadavres pour l’accueillir. Des souvenirs, qui revenaient plus réalistes que jamais et faisaient à présent couler des larmes sur les joues de la religieuse, devant tant de morts, dans cette ville où tout semblait s’être arrêté, comme suspendu par le temps.

En proie au trouble, la Dame ne comprit pas tout de suite les paroles du sohei venant vers elle. La brune mit plus de temps pour se ressaisir. Sa sœur de cœur, au contraire, réagissait tout de suite en donnant quelques ordres clairs. C’est le râle de l’incarnation du tigre qui permit à l’aîné de reprendre pied plus rapidement: Sora avait besoin d’elle.
Alors que les religieux se concentraient autours de celle qui les dirigeait,  la nouvelle tête des tigres réfléchissait à leur situation. Ils devaient garder la tête froide. Sora entama son mantra de défense et La Dame attendit quelques secondes, le temps pour tout le monde de l’identifier, puis elle ajouta.

« Qu’une partie des onmyojis restent tout de même disponible. Pour le bouclier, aidez-vous des catalyseurs pour l’étendre sur tout le navire, mais n’utilisez le renforcement que si vous en sentez le besoin. Faites signe si d’autres personnes semblent nécessaire. »

Si tous les religieux participaient au bouclier, ils ne leur resteraient plus de marge de manœuvre pour s’adapter à l’adversaire. Ils ne savaient pas exactement ce qui leur arrivait dessus. Les gens qui maintenaient le bouclier en place ne pourraient faire que cela, car ce dernier se briserait si les onmyoujis et les miko cessaient de réciter leur mantra. Sans compter l’énergie qu’ils allaient employer pour ce sort, qui allaient être assez importante. Il était donc imprudent de tout miser uniquement sur cette défense et de bloquer tout mouvement par la suite. Ne pas le déployer du tout serait toutefois une autre bêtise au vu de la mise en garde du sohei.

La Dame avait un rôle de dirigeante et devait pouvoir continuer de communiquer, chose impossible à faire en récitant un mantra. Miwako devrait donc faire confiance à sa cadette et ses collègues pour le bouclier et la demoiselle ne doutait pas une seconde de leur capacité à les protéger.

«Que pouvez-vous me dire sur ce qui arrive ? »

Demanda Miwako au sohei venu la chercher. Elle avait parlé toutefois assez fort pour être entendu par la minorité d’onmyojis encore disponible et aux esprits protecteurs sur le navire. Les gardiens avaient des sens bien plus développés que les humains et leur appartenance au monde spirituel leur accordait une sensibilité, que les religieux ne pouvaient approcher que lors de transe méditative, chose difficilement réalisable présentement. Ils pouvaient donc détenir des informations importantes, encore indécelables pour eux.



Absente jusque fin aout
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 415
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Jeu 23 Fév - 19:29

Mille millions de morts simultanées et dans la douleur la plus atroce n’auraient pu égaler le hurlement strident qui survint soudain, tandis que ceux se jugeant incapables de faire quoique ce soit laissaient les Dames-Soeurs du clan organiser leur défense contre celle que leur opposait l’ennemi. La dernière question de l’élue de la Foudre resta sans réponse, tant la force de ce cri vous obligea à tenter de vous protéger de ce présage de la plus sombre des destinés qui soit. Malgré cela, les prêtresses rassemblées par la Voix du Tigre se tenaient déjà à genoux sur le pont  du Seki-bune Setsu portant à son bord leurs précieux invités de l’Ouest. Avant de se trouver incapables de le faire, elles avaient tracé sur le bois avec ce qu’elles avaient sur elles ou trouvé pour cela les idéogrammes protecteurs d’un dialecte dont la signification s’était perdu au travers les âges.

Les quelques prêtres itinérant psalmodiait les versets protecteurs de l’onmyodo, leurs compagnons spirituels s'agitant à leurs pieds ou au dessus de leur tête. Cela n’en valait pas moins pour les Kirins de la récente championne du Tonnerre qui, comme les autres esprits, finirent pas n’en mener pas large. Ainsi, alors que tous barraient leurs oreilles des tonitruants venu de leur objectif comme un avertissement mortel, les planches, bords, mat et rames portaient sur eux la marque du Soleil et de ses douze fils, filles, frères, soeurs, oncles, tantes et précieux alliés. Passa ainsi les hurlements, précédent l’énormité d’un rempart aquatique qu’un palais n’aurait su égalé en hauteur et se perdant à l’horizon à bâbord comme à tribord. Les mantras reprirent, tendant de rendre honneur à l’hôte de Raijin, ressemblant petit à petit à un chant, un cantique que les soheis murmuraient, les mikos psalmodiait et les onmyoji mimèrent de leurs lèvres sans souffler le plus petit son.

D’un coup d’oeil rapide en direction du Nihon Maru des Fukyuu, monstre des mers illustrant la toute puissance maritime du clan des neiges éternelles, il fut impossible à ceux dont le regard était averti des choses du monde de Kamis de ne pas deviner les volutes enflammées d’argents d’un kekkai naissant, sublime, visible à l’oeil nu… Impérial. Malgré votre nombre et votre foi, ce fut tout juste si vos papiers frémirent, si les caractères dessinés à la hâtes furent illuminés par la lumière du jour… Pourtant, alors que la vague impossible passa sur vous, ce fut comme si le navire ne faisait plus parti de ce monde, flottant au sein d’une sphère de négation totale, refusant simplement que votre navire ne soit effleuré par l’onde qui, dans un autre plan, projeta vers le ciel un bateau voisin, l’avalant purement et simplement et le brisant en son sein.

La barrière impie passa et la tranquillité du kekkai hâtivement levé s’effrita pour vous ramener vers l’horreur de la réalité. De la moitié de vaisseaux ayant réussi à quitter Hokori, il ne restait plus que la moitié des effectifs et il vous fut totalement impossible de vous dire si l’ensemble des kannushis pouvaient s’en être sorti. Si ce n’était pas le cas, la suite de ce voyage se ferait en pure perte pourtant, car pas un des hôtes divins n’était sacrifiable. Rien ne pouvait vous empêcher cependant d’éprouver un sombre pressentiment à cette idée. Celui ci, si la fatalité qu’il entrevoyait devant ce carnage ne devait pas suffire, n’aurait pu qu’être renforcé lorsque vos prunelles apparurent vous mentir en vous montrant un immense serpent marin enrouler ses anneaux autour du vaste vaisseau de guerre Fukyuu portant en lui l’Imperatrice elle-même. Mais il n’était déjà plus temps d'espérer porter un secours quelconque au Nihon, alors que la surface des eaux se fendit pour laisser place à une gueule immense, faisant face à votre embarcation. Tigre ou Dragon couvert d’écailles, vous n’auriez sû dire, mais ce qui était certain cependant fut que celui là se posta là comme un piquet, la proue de votre bateau le frappant de plein fouet et s’esquintant contre lui sans qu’aucun mal n’apparu lui être fait. Ses yeux immenses dont les iris dorés, plus haut qu’un homme de taille conséquente, étaient séparées par de fines pupilles rappelant celles de quelque serpent ou félin sauvage. Il ne faisait aucun doute sur le fait qu’il vous toisa alors de toute sa taille effarante, surpassant celle de la nef Setsu qu’il aurait pu gober immédiatement s’il l’eut souhaité. Vos créatures spirituelles s’écrasèrent de leur propre volonté, respectueuse face à un vénérable Shachihoko qui daignait se laisser admirer et bientôt, l’immensité vénérable vous accorda même l’honneur d’autant plus suprême de s’adresser à vous, utilisant vos propre voix au sein même de votre tête, sans que ne bouge ses monstrueuses lèvres.

Ooooh… Jeune tigre porté par les ailes cramoisie de l’oiseau du Nord… Quel remou que tout cela qui en vienne à m’éveiller de mon sommeil d’or… De tout ceci, je n’aurai eu cure et tôt fait aurai-je de faire fondre sur vous la colère de Suijin-sama, je vous l’assure. Les petits mortels que l’astre réchauffant mes flots a créé voguent face à l’Immortel gardien de la nuit … Quel est donc cette drôle de plaisanterie… Puisque nous en sommes là, vous jouerez ce jeu avec moi… Cette simple comptine déterminera de mon soutien ou signera votre fin... Ceci sera ma seule question… Répondez y, cela n’est pas une option…

La gueule du Tigre-Dragon au corps de carpe s’ouvrit, sa propre voix, tonnant plus fort que les éclairs mêmes de Raijin, sonnant tout autour de vous cette fois tandis qu’il énonça :

Plus puissant que vos Kamis réunis.
Plus sombre que Jigoku et le Yomi.
Vos hinins me possèdent
Vos kuge, non.
Si vous me dévorez, votre trépas sera la clé...
Qui suis je ?


Citation :
A savoir


  • Seuls Kenshu Miwako, Mirai Sora, Suzue Aiko et Shigeru Juubei sont attendus dans ce sujet.
  • Vous pouvez poursuivre vos sujets libres dans la section [Event] Le Soleil des Mers du Centre afin profiter des quatre heures de calme qui eurent lieu avant au tour précédent.
  • Soyez logique face à cette menace, Concertez vous !
  • Nous donnerons à chaque fin de post de nos parts à Souty et à moi les dates de la fin d'un tour.
  • Fin du tour 2 : le 07/03/2017.
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.

Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 111
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Ven 24 Fév - 19:51

La jeune kannushi des foudres était concentrée sur ses mantras, elle sentait la puissance de tous les religieux s’unir et donner vie à quelque chose de puissant et de beau … Et, les kamis eux-mêmes pouvaient être témoins de l’utilité de cela, à cet instant. Dès qu’une pensée se présentait à elle, elle la rejetait, se concentrant uniquement sur ce qu’elle disait et ce qu’elle devait continuer de dire, entrant presque dans une sorte de transe mystique. C’était bizarrement, vu la situation, assez … bon ? Satisfaisant ? Comment qualifier cela ? C’était une communion. Et cela n’était pas quelque chose que l’on éprouvait facilement dans ce genre de contexte menaçant. Une paix intérieure presque étrangère venait s’installer tout doucement dans l’esprit de la Voix de Gekigami. Elle entendit sa Dame réagir, demandant que quelques religieux restent tout de même à sa disposition si besoin.

Précaution qui auraient pu s’avérer utile si … Ils n’avaient pas été interrompus en pleine action. Heureusement la barrière magique avait eut le temps de se dresser sur le navire de clan des flammes. Mais le navire eut tôt fait de commencer à s’ébranler sur cette mer houleuse, il fallut avoir le réflexe de retrouver très vite ses esprits, de s’accrocher pour ne pas tomber à l’eau, et de gigantesques vagues semblaient engloutir tous les vaisseaux voisins, alors que celui-ci, résistant comme un roseau, resta presque inflexible … Quelle étrange et horrible sensation en même temps. Mais aussi quel soulagement … A quelques secondes près, ils auraient purement et simplement été engloutis par les flots immenses. C’était fou. Alors que quelques instants auparavant, Sora était en parfaite harmonie dans ses gestes, maintenant le monde semblait s’écrouler à chacun de ses pas. Tout passa très vite. Elle s’aperçut de la difficulté intense dans laquelle semblait se trouver le navire Fukyuu qui portait l’Impératrice … Quelle horreur … Etait-ce la fin ?

Mais elle n’eut pas le temps de s’attarder sur cette image cruelle de leur destin … Les vagues s'agitèrent encore pour laisser s’ouvrir un passage sur une gigantesque créature à écailles … Cela semblait presque irréaliste, mais Sora sut dès l’instant où elle croisa son regard qu’elle se souviendrait toujours de cet instant dans ses moindres détails. Le regard doré, pétillant d’une malice malsaine, la pupille rétractée comme celle d’un animal à l’affut, un Shachihoko s’était dressé contre eux, et prit un malin plaisir à les défier :

“Ooooh… Jeune tigre porté par les ailes cramoisie de l’oiseau du Nord… Quel remou que tout cela qui en vienne à m’éveiller de mon sommeil d’or… De tout ceci, je n’aurai eu cure et tôt fait aurai-je de faire fondre sur vous la colère de Suijin-sama, je vous l’assure. Les petits mortels que l’astre réchauffant mes flots a créé voguent face à l’Immortel gardien de la nuit … Quel est donc cette drôle de plaisanterie… Puisque nous en sommes là, vous jouerez ce jeu avec moi… Cette simple comptine déterminera de mon soutien ou signera votre fin... Ceci sera ma seule question… Répondez y, cela n’est pas une option…”

Alors là … C’était totalement inattendu. “Cette simple comptine déterminera de mon soutien ou signera votre fin” … Il proposait donc son aide, mais à la manière d’un Yokai. Il fallait contenter son désir pour y parvenir, sinon c’était la mort. Le doute n’était donc pas permis … Sora reporta son entière attention sur ce qui allait suivre, afin de n’en pas perdre une miette :

“Plus puissant que vos Kamis réunis.
Plus sombre que Jigoku et le Yomi.
Vos hinins me possèdent
Vos kuge, non.
Si vous me dévorez, votre trépas sera la clé...
Qui suis je ?”


Sora se mit à réfléchir, à une vitesse faramineuse… Elle osa croiser le regard de sa Dame. Son propre regard devait renvoyer un “Je cherche... “, mais bien sur elle croisa la même réponse dans celui de Miwako. Tous, sur le bateau, essayaient de comprendre … Certains chuchotaient pour tenter de trouver. Sora entendait des “Mais non… Ca ne peut pas être ça voyons !” ou des “C’est peut-être ça ? Mais … Si ça ne l’est pas …”

Les navigateurs improvisés étaient bien déroutés. S’ils ne répondaient pas ce qu’il fallait, ils n'iraient pas plus loin, et Yokuni serait forcément condamné. Non… Ça ne pouvait pas se passer comme ça !

*Plus puissant que les kamis … plus sombre sur le Jigoku et le Yomi … *

Cela ressemblait aux jeux que la préceptrice de Sora lui proposait, lorsqu’elle était petite. Soit-disant afin ”d’éveiller son esprit”. Bien que cela soit le fantasme de son horrible maîtresse, Sora y avait tout de même prit goût. Les énigmes … Il fallait parfois torturer et mettre à mal sa propre logique pour parvenir à trouver les réponses. Elle aurait été capable de rester des jours à se triturer les méninges pour trouver, sans indices. Allez ! Ça ne devait pas être si compliqué … Et pourtant ...

*Plus puissant que les kamis … plus sombre sur le Jigoku et le Yomi … Mais ... Pfff ! C’est impossible ! Rien au monde n’est …*, commença-t-elle à songer. Elle croisa le regard de Miwako une nouvelle fois et en eût tout à coup un peu plus la certitude …

*Attends … Mais oui ! Rien au monde ! RIEN n’est plus puissant que les kamis !*

Elle réalisa alors que sa sœur de cœur n'était pas encore dotée de télépathie, elle ne devait pas comprendre le cheminement interne qui s'éveillait en elle. Il fallait qu'elle lui explique. Maintenant ! Les mots eurent du mal à sortir de sa bouche, car sa mâchoire était crispée comme jamais.

“- Rien …”commença-t-elle à dire, toujours pas sûre d’elle … Puis elle décida de se lancer pour de bon :
“Rien, Miwako !“

Elle s’approcha de sa Dame vivement, planta son regard dubitatif mais pourtant déterminé dans le sien et lui dit :

“Miwako … Rien n’est plus puissant que les kamis, rien n’est plus sombre que le Jigoku et le Yomi, les hinins ne possèdent rien, mais pas les kuge ! Et si on ne mange rien, on meurt !”

Elle espérait avoir convaincu sa Dame, par cette courte démonstration.

“Tu … ne penses pas que … ça pourrait être ça, la réponse ?”

En toutes autres circonstances, cela aurait été un jeu, pour elles. Mais là, il s’agissait de leurs vies, et de l’avenir de l’Empire ...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 336
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mer 1 Mar - 1:13

En guise de réponse, un hurlement déchirant parvint aux tympans de la Dames des éclairs. Automatiquement, Miwako porta ses mains sur ses oreilles. Vaine et inefficace protection face à ces sons sortie du yomi. Le corps de la jeune femme se paralysa face aux tortures perçues. De la folie, leur action n’était que pur folie ! Ils allaient purement et simplement à leur perte. La peur paralysait à présent la jeune femme, dont la certitude de réussite sur sa mission était tombée à zéros face aux promesses envoyées par leur destination.
Les horribles présages finirent cependant par se taire, permettant ainsi à la brune de bouger. Ses mouvements étaient hésitants, elle était un peu désorientée, mais elle pouvait à nouveau se mouvoir. Devant la vague prête à les assaillir, les mots de l’onmyouji se joignirent à ceux de ses collègues pour consolider la barrière afin de franchir le mur liquide. Son esprit n’était pas encore complètement rétabli, mais son corps bougeait tout seul, guidé par une seule et unique volonté : le désir de vivre.
La barrière faisait effet, mais la puissance dévastatrice des eaux était visible. Les navires proches d’eux et ne bénéficiant d’aucune protection se brisaient, comme s’ils n’étaient que de simples fétus de paille. Les craquements sinistres des embarcations faisaient écho aux corps des humaines écrasés par cette monstruosité. Le calme de leur propre vaisseau semblait irréel face à ce déchaînement de violence et seule le Kekai impériale montrait qu’ils n’étaient pas les seuls à s’en sortir. Lumineux, puissant et visible, il semblait presque les guider.

Ce premier obstacle franchi ramena un peu de baume au cœur de la championne du tonnerre. Ils ne survivraient peut-être pas et se condamnaient peut-être à pourrir au yomi, mais si cela permettait à yokuni de perdurer, ils n’avaient d’autre choix que de continuer. Trop de gens étaient déjà morts pour qu’ils puissent en arriver là. Les cadavres des autres embarcations autours d’eux semblaient renforcer la détermination de la jeune femme. Les autres kannushis ne pouvaient être que sur les bateaux encore debout. Ils ne pouvaient en être autrement et elle ne devait pas nourrir de doute à ce sujet. Si chacun ne faisait pas confiance dans les capacités des autres à mener à bien sa propre mission, il n’aurait pas dû monter une telle expédition.

Les yeux de Miwako s’écarquillèrent autant de surprise que de frayeur lorsqu’elle vit un serpent géant sur le navire des glaces, s’en prenant à la déité qui dirigeait l’empire. La jeune femme ouvrit la bouche et allait hurler l’ordre de leur venir en aide, mais un brusque choque la coupa dans son élan. La Dame faillit en tomber et ses yeux se portèrent rapidement vers l’avant de leur embarcation.
La créature qui les avait arrêtés ainsi était gigantesque, majestueuse et captivante pour l’onmyouji. De taille impressionnante, ce yokai à la physionomie si particulière ne pouvait être confondu avec un autre. C’était un mélange étrange d’un dragon et d’un tigre, une créature d’une grande puissance d’après les légendes. Les shachihokos étaient d’ailleurs sculptés sur les toits des plus grands et riche bâtiment pour cette raison et pour être honnête, ces représentations ne leur rendaient pas justice. La jeune femme était surprise d’en croiser un, car cet ayakashi ne se montrait pas beaucoup. Alors que les gardiens s’écrasaient pour lui montrer le respect, preuve supplémentaire de son pouvoir supérieure, la championne de la foudre salua la créature avec la déférence qu’il méritait.
La demande du yokai faillit faire rire l’ancienne religieuse, qui ne put retenir un sourire. Il ressemblait toutefois plus à une grimace, car ce rictus mélangeait un véritable amusement avec un stress certain. La situation était trop tendue pour que les nerfs ne le soient pas également, mais la demande de shashihoko était tellement typique d’un ayakashi, tellement décalée. Le monde pouvait y passer, mais fidèle à leur principe les yokais continueraient à écouter leur nature. Ces êtres spirituels restaient fidèles à eux-mêmes si cela devait entraînaient leur perte et celle de toute vie.

Miwako se secoua mentalement, elle n’avait pas le temps de s’extasier sur la superbe de l’être mi-félin, mi-reptile, ni d’être distraite par l’incongruité de la scène. Les conséquences étaient trop dangereuses pour le prendre à la légère. Comme tout à chacun sur le navire, la jeune femme se mit à réfléchir. Son regard croisa celui de sa sœur, qui reflétait la grande concentration de cette dernière.
Leurs yeux se croisèrent, miroir l’une de l’autre. Le reflet de sa sœur de cœur devint subitement dissonant. Une idée devait la troubler, mais son aînée ne comprenait pas pourquoi. La kannushi décida d’être plus clair et de s’expliquer. Sur les premiers mots, la Dame sembla un peu dubitative sur la réponse trouvée par l’incarnation du tigre. Bien vite, ses traits finirent par changer, pour faire place cette fois à un sourire lumineux et plein d’entrain.

« Tu as raison Sora, c'est la solution ! »

Lui répondit-elle avec enthousiasme et un peu de fierté envers sa cadette. C’était un peu tordu et la jeune demoiselle n’était pas tout à fait d’accord avec un point ou deux. Ils n’étaient cependant pas là pour disserter de la pertinence ou de l’exactitude de la charade, mais pour y répondre. Cette réponse était celle qui collait le mieux avec l’ensemble, cela ne faisait aucun doute.
Sans perdre plus de temps, la tête des éclairs se tourna vers celui qui leur avait posé son énigme. Il n’avait pas parlé de temps, mais elle n’allait pas s’amuser à jouer avec sa patience. La demoiselle ne se laissait pas impressionnée et s’avança d’un pas assurée vers l’avant de leur vaisseau. Elle se présenta devant le yokai avec le respect que méritait une créature de sa puissance.

« La réponse est rien honorable shachihoko, car rien n’est plus puissant que les Kamis, ni plus sombre que le Jushoku et le yomi. Les Hinins ne possèdent rien, contrairement aux Kuges et si nous ne mangeons rien, nous en mourrons. »

Le ton doux de la jeune femme n’hésitait pas une seconde, elle ne doutait pas de l’exactitude de ses mots.



Absente jusque fin aout
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Dim 5 Mar - 18:55


Essuyant la sueur froide qui courait sur son front, Juubei s'était arraché à la surveillance de sa nouvelle et jeune Dame pour fixer l'horizon avec stupeur. Il vit les vaisseaux Fukyuu tout proches lutter contre une énorme vague et les entendait se plaindre au supplice malgré la marée houleuse. Tant pris par la crainte, il ne sut communiquer cela à ses pairs et se mit plutôt à trembler. Au moment où il vit la moitié des navires devant eux disparaître comme explosés, leurs débris soufflés par une force mystérieuse, il tomba à genoux en appuyant ses grandes mains sur ses oreilles. Il saisissait maintenant ce qui leur était arrivé, il saisissait également ce qui allait leur arriver. Ils étaient perdus et cette expédition les menait tout droit à leur perte !

Il ne fut pas spectateur du fabuleux Kekkai qui les protégea, ni de la menace dont ils furent dispensés. Tout à la protection instinctive de son ouïe, il était simplement hermétique à tout ce qui aurait pu arriver tandis qu'il se tordait et cherchait son air, des étincelles incontrôlées parcourant l'entièreté de son corps. Et cela cessa. Il se releva sans réelle difficulté, outres un déséquilibre momentané et la rémanence faible mais persistante de ces cris qui l'avaient mis au supplice.

Il était reconnaissant envers Amaterasu et Raijin de ne pas les avoir laissés mourir ainsi, cependant, près de la moitié des navires les accompagnant _qu'ils aient été devant ou derrière eux_ n'étaient plus et peut-être les Kannushi avec eux. Il n'y avait plus qu'à espérer et à prier qu'ils les retrouveraient tous sains et saufs sur la Faille ou bien le reste pourrirait aux portes du Yomi et ce serait la fin de Yokuni...

Ils allaient de surprise en surprise. Un des marins cria et pointa le Nihon Maru dont la lueur fut bientôt complètement recouverte d'anneaux visqueux. Il fallait les aider et Juubei tendait déjà la main vers eux, son bras musculeux vibrant du peu d'énergie qui lui restait. Il était si concentré qu'il perdit son équilibre lorsqu'une créature émergea des flots juste devant lui, l'éclaboussant au passage.

"Qu'est-ce c'est ?" laissa-t-il échapper. Certainement un de ces monstres qui s'apprêtaient à couler le Nihon Maru. "Préparez vous à vous battre !" tonna-t-il, bien incapable de voir avec quel déférence le traitaient les esprits gardien de sa Dame.

Le comportement de celle-ci finit par lui mettre la puce à l'oreille, cependant. Il s'inclina comme tous les combattants à sa suite. A sa grande surprise, le dragon-tigre déclama une énigme au lieu de les attaquer. Quelle étrange chose...Il avait déjà fait face à cela en Terres Neutres, mais Yuuki bien plus expérimentée que lui l'avait toujours tiré d'affaire.

Trop secoué par les événements, Juubei eut bien du mal à se concentrer. Il se tenait stupidement à l'affût du moindre mouvement de la bête, les Yokaï lui avaient trop pris pour qu'il relâche son attention à leur encontre à présent. Aussi, il fut soulagé lorsqu'il entendit que la Kannushi Sora avait rapidement trouvé la solution à leur problème...Peut-être.

Les Yokaï étaient des êtres énigmatiques. Il n'existait aucune certitude lorsqu'on traitait avec eux. Aucune.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...


Dernière édition par Shigeru Juubei le Lun 20 Mar - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 415
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Jeu 9 Mar - 0:34

La bête millénaire ne moufta pas, si vaste et puissante que les vagues même n'affectaient guère votre embarcation. Les traits bien trop félins de ce titan océaniques s'étirèrent, révélant des dents pareilles à celle du fauve dont il possédait les caractéristiques faciales, indéniablement. Mais interpréter l'expression d'un pareil être dépassait de loin les connaissances de chacun d'entre vous, vos esprits compris, bien trop jeunes comparés à l'échelle du temps que ce Shachihoko mesurait à sa façon. Ses yeux immenses passant sur les deux onmyojis dont les destins s'étaient révélés bien plus grand que le rôle de prêtresse itinérante, moins sur le géant dont les agissements paraissaient vains au vu de la grandeur de la créature et en aucun cas sur les autres membres de cet équipage transi de peur ou mentalement absent, dont il n'avait cure.

Souriait-il ? Préparait-il une gronde statuant de sa déception ? Allait il simplement avaler la nef toute entière dans l'abîme de sa gueule, privant à jamais Kenshu de sa Dame, de son hôte divine et de quelques éléments de ses armées ? Le roulement tonitruant de la voix profonde du yokaï se fit à nouveau entendre, son humeur impossible à définir lorsqu'il débuta :

Néant. Vacuité. Vide. Ne venez jamais à sous estimer cette force là. Ou bien très vite, vous regretterez cela… Tsukiyomi-sama est bien bruyant et sa sœur n'a à lui opposer qu'une poignée de vivants. Tattoi Son'chou est heureux cependant de les voir si vaillant. Mon réveil n'aura donc pas été futile, s'il me permet de découvrir des mortels utiles. Rien ne dépasse vos Kamis, tout comme le néant seul se trouve plus sombre que le Jigoku ou le Yomi. Vos Hinins ne possèdent rien, au contraire de vos Kuge, dont les coffres sont pleins. Ne mangez rien et vous disparaîtrez… Une comptine simpliste, mais appropriée. Car c'est ce que vous représentez, apparaître ainsi aux portes du domaine élu d'un Dieu et le défier…

Trois coups de tonnerres suivirent, ce qui après réflexion, avait tout l'air d'un rire, il reprit assez vite néanmoins, malgré la lenteur de son refrain :

Vous répondez justement et méritez d'avancer séant… N'allez pas considérer pourtant que là se trouvait votre tourment. Je ne suis que le témoin infini de toute cette mascarade, ce jeu des Kamis. Car pensez bien que je suis clément de ne pas vous avaler sur le champ. Aussi et pour mon comportement charitable, je demande la contrepartie que vous trouverez au moins équitable.

Il ouvrit sa bouche, une langue colossale s'en déroulant, surplombant pour moitié la proue et s'étalant finalement sans prendre garde à ceux qui pourraient se trouver en dessus, ces derniers fuyant la masse de chair qui tomba pourtant sans fracas sur le pont, délivrant un contenu sans contexte saugrenu. Une réplique stylisée d'or à son effigie, longue de deux mètres pour un mètre de haut, sa queue se soulevant vers les cieux, sa seule tête garante de son équilibre.

Si de la tempêtes et du tonnerre, vous vous trouvez être les enfants, considérez que votre Dieu tutélaire et moi sommes plus ou moins parents. Rappelez bien ce fait en répliques digne de ce nom et sur les toits de vos temples, rattachez les sans faute ni conditions. Une partie de Tattoi Son'chou dormira en leur sein, pour entendre parfois vos prières au Tigre divin. Dans celles ci, vous parlerez de vos aventures, ce que je ne verrais pas et sans demie-mesures.

Il n'attendit pas plus longtemps, disparaissant sous les flots terriblement lentement. Mais alors que votre nef reprit route doucement, il reparut sans remous si chaos, sur le gauche de vos flancs. Un unique œil vous fixant tandis qu'il nageait à vos côtés paisiblement. Il ajouta tranquillement :

Une énigme pour votre vie, ces statues pour tromper mon ennui… L'échange est en ma faveur et je me sent une journée de cœur… Tattoi Son'Chou est magnanime et ses prouesses n'ont rien d'infimes… Est-il quelque chose que je puisse faire pour vous, dont les agissements m'amusent, tant ils sont fous ? Chantez le moi en comptine, chacun de la plus belle voix des vôtres et en rimes. Vous saurez alors la gratitude d'un Shachihoko, mais je ne répondrais qu'à une unique revendication, nous avons le temps nécessaire pour que réfléchie soit votre réclamation. Si cela ne me satisfait guère, rassurez vous, vous ne vous inscrirez pas à mon dessert…

Il se tut là et il était dès lors impossible de ne pas lire la lueur de plaisir qui brûlait dans son magistrale iris.

Citation :
A savoir


  • Seuls Kenshu Miwako, Mirai Sora, Suzue Aiko et Shigeru Juubei sont attendus dans ce sujet.
  • Vous pouvez poursuivre vos sujets libres dans la section [Event] Le Soleil des Mers du Centre afin profiter des quatre heures de calme qui eurent lieu avant au tour 1.
  • Le trajet se fera en chanson, chacun d’entre vous devra écrire sa demande de cette façon. Évidemment, les marins avec vous ne joueront pas, votre rang leur étant de part trop supérieur pour cela.
  • Nous donnerons à chaque fin de post de nos parts à Souty et à moi les dates de la fin d'un tour.
  • Fin du tour 3 : le 20/03/2017.
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Lun 20 Mar - 0:53

Toujours agenouillé, le Taisa surveillait les agissement de ce grand poisson-chat qui s'adressait à eux en vers. Celui-ci réagissait bien à ce qu'ils leur livraient, mais sans sa voix elle-même énigmatique, le guerrier aurait été bien incapable de déchiffrer tout son langage de corps. Il saisit cependant que Sora avait bien répondu, ce fut une véritable délivrance.

Cependant, ses épaules continuaient de le tirer. Il ne se relâcherait que lorsque ce drôle de monstre serait parti loin de sa vue. En lieu et place de cela, il leur délivra une statue en or à son effigie et demanda à ce qu'on le prie aux côtés de Gekigami, son parent et surtout à ce qu'on lui conte leurs aventures. De toutes évidences, ce Tattoi Son'chou était surtout motivé par la curiosité et ne leur voulait moins de mal que les autres.

Il disparut enfin, lentement, comme désireux de ne pas troubler les flots plus qu'ils n'étaient. Juubei se permit enfin un soupire de soulagement, cependant lorsqu'il reparut, le combattant à la hâche se crispa de nouveau. Quel coup en traître préparait ce maudit poisson ?

Il l'écouta attentivement, comme tous les autres. Alors comme ça, il allait les aider ? Juubei, encore agenouillé, fit entendre sa voix à sa jeune Dame :

"Kenshu-sama, si je puis me permettre, ce Yokaï nous propose la chance d'atteindre la Faille sans danger, il parait bon et puissant, bien assez pour nous protéger. Ou alors, même si nous ne savons rien de ce qu'il adviendra, lorsque ce rituel sera fini, peut-être pourrait-il nous ramener jusqu'aux nôtres ?"


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 336
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mar 21 Mar - 0:46

Droite, Miwako attendait le verdict de leur puissant interlocuteur. La réponse tarda à venir. La créature ne mit peut-être pas tant de temps que cela, mais ce suspend parut interminable à la brune, toujours tendue. Un sourire se traça alors sur les lèvres de la dirigeante des éclairs. Ils avaient réussi à correctement répondre et à gagner ses faveurs. L’onmyouji se serait bien retournée pour féliciter sa sœur, la discussion n’était cependant pas terminée et elle n’allait pas l’interrompre.
La jeune femme ne put s’empêcher de tourner la tête vers la statue que déposa l’être marin et s’approcha de cette dernière avec une certaine admiration. La facture était de toute beauté et il n’y avait aucun doute sur la puissance possédant un tel objet. La religieuse sentait les vibrations de cette dernière du fond de son estomac, jusqu’au hérissement de ses poils. Toujours attentive aux demandes de l’ayakashi, elle se retourna promptement pour le voir disparaitre dans les flots, avec une délicatesse surprenant au vu de son gabarit.

La voix du shachihoko leur parvenait toujours. Un détail surprit la demoiselle lors de la dernière tirade. Ce n’était pas la proposition d’aide, mais son nom. Il leur donnait son nom. C’était pour un yokai un bien précieux, car lui seul permettait d’établir les contrats entre les yokais et les onmyoujis, ou lui seul pouvait rendre un certain nombre de sorts puissants efficaces. La jeune femme le chercha pour pouvoir lui parler. Lorsqu’elle vit le regard amusé de la créature, un sourire vint éclairer ses traits. Contrairement au dernier, toute trace de tension avait disparu.

« Au vu de ce qui nous attend, finir dans votre estomac serait peut-être un destin plus charmant. »

Commença la demoiselle sur le ton de l’amusement, tout en s’asseyant. La Dame de la foudre choisit de porter ses mots sur le même rythme que des comptines d’enfants. Le rendu n’était pas particulièrement enchantant, mais sa voix délicate sonnait juste et n’amenait aucun son discordant. Cela permettait une écoute confortable, sans être particulièrement mémorable, cela était tout de même agréable. Elle reprit un peu de sérieux et ferma les yeux, pour que son esprit puisse se focaliser sur les mots et la mélodie, afin de ne pas troubler l’ouï.

« Nous vous sommes cependant reconnaissants de vous montrer si clément. Nous honorerons notre part du pacte et vos paroles guideront sans faute nos actes. Votre statue sur le toit du temple prônera et si seule cette aventure ne vous suffit pas, de nombreuses autres vont seront narrées aux files de biens des années. »

Le temps, il fallait qu’elle pense à cela. Sa vie à elle n’était qu’un petit éclair au vu de sa longue éternité.

« Je ferais en sorte que cette décision soit respectée, et ce, longtemps après mon décès. Que ces paroles lient non seulement la Dame Kenshu ici présente, mais également les dirigeants des foudres des générations suivantes. »

Pour respecter un tel souhait, elle devrait instaurer une commémoration particulière à leur calendrier. Heureusement, son nouveau statut et celui de Sora allaient leur permettre de créer ses nouvelles festivités, avec une certaine facilité. Miwako rouvrit les paupières et son regard déterminé se porta vers leur destination désespérée.

« J’espère cependant que nous n’aurons plus rien d’aussi extravagant. »

La Dame se releva et se courba comme le voulait l’étiquette, lorsqu’on devait abandonner un interlocuteur quelques minutes.

« Permettez-moi de vous quitter pour un bref instant, afin de consulter mes gens.»

Miwako rejoignit donc la kannushi, et en profita pour la féliciter, le taisa ainsi que le capitaine du navire et son hatamoto. Tous restèrent muets, à part celui qui dirigeait l’armée. La demande de grand blond aux yeux violet lui semblait un brin démesuré. Elle se rangea pourtant de son avis, cela pouvait leur donner une chance supplémentaire de rentrer en vie.  Le jeune femme retourna donc vers la créature assez rapidement et le fit poliment.

« Si le spectateur rit, plus fort encore l’acteur vit. Je vous propose cela honorable Shachihoko, en vous demandant d’être notre yojimbo. Que le temps de cette folie soit entre votre compagnie, afin que pour tromper l’ennui, vous ne vous contentiez plus seulement d’un récit.  Accompagnez-nous aussi loin que vous pouvez, jusqu’à notre retour sur nos terres si vous le souhaitez. »

Son regard se porta vers l’objet enchanté avec tendresse. Elle ne pouvait pas sentir le poids de l’immortalité. Même avec son empathie, la demoiselle pouvait à peine effleurer un tel concept, un tel sentiment et une telle pensée. Miwako en avait bien conscience. Par son action, Tattoi Son'Chou leur donnait une occasion de soulage un fardeau, qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Une statue à mettre en haut d’un toit, un jour à organiser, ce n’était pas si compliqué et cela allait probablement lui apporter un peu plus de joie pendant quelques années. Cette idée lui plaisait et la réalisation de cette dernière lui tenait déjà à cœur.

« Ce sera aussi la meilleure garantie, que votre statue parvienne sur les toits loin d’ici. Car si nous devions tous sombrer, le pacte annoncé ne pourrait pas être appliqué. Une idée qui me contrarie et ce n’est pas uniquement parce que j’y perds la vie.»

Ajouta-t-elle en toute sincérité.



Absente jusque fin aout
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 415
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Jeu 23 Mar - 1:12

Son'chou compris très vite qu'il n'aurait le plaisir d'entendre que la voix de la Dame des Foudres et il était difficile de lire les expressions d'un shachihoko, le statu d'onmyoji n'aidant en rien pour cela. Pourtant, l'hôte de Raijin pu sentir longtemps sur elle et même encore bien plus tard après cela, la déception du vénérable millénaire, qu'elle eut pourtant étonné de façon appréciable, se faisant le porte parole de tous en répondant à sa petite énigme sympathique. Dans ses prunelles avait brillé une lueur d'espoir tandis que le Taisa immense avait soufflé ses mots dans l'oreille de sa Dame, pensant à tord qu'il allait être exhaussé. De la hatamoto, il ne s'était attendu à rien, au vu du peu que son vaste esprit avait pu voir d'elle et pour le coup, il aurait préféré que la destiné lui donne tord.

Mais après tout, il ne les avaient guère menacé… L'humanité était ainsi faite qu'elle obéissait plus facilement sous le coup de la peur, mais Tattoi n'était pas ainsi, son rôle était la protection, il avait simplement été fort ennuyé par ce remue ménage en surface qui l'avait sorti de son sommeil centenaire. Puisqu'on ne daigna pas lui offrir autre chose, il centra son attention sur Miwako seul, ne considérant plus même jusqu'à l'existence des autres humains sur ce navire et dès lors qu'il l'eut fait, on aurait pu ignorer ce qui semblait être à s'y méprendre un sourire aimable. Sa gueule s'ouvrit à mesure des mots qu'il prononça, mais le rythme des battements des ses lèvres n'eut aucun rapport avec ceux ci. Le ton de sa voix, lui, était véritablement doux, bien que porteur d'une incommensurable puissance :

Ô choisie de Raijin pour championne Divine,
Tattoi Son'chou entend ta voix et ton chant, son cœur mille fois remplit de joie assurément.
Ta comptine et ta promesse ne seront pas oubliées, saches qu'ainsi, un Sachihoko t'es lié.
Si tu me le dis toi de tes si jolis mots, je n'ai aucune raison de douter de tes propos.
Alors Kenshu peut s'enorgueillir d'un tel pacte que toi seul aura su tisser avec tact,
car tes alliés présents ne sont pas très causant…
D'autres que moi auraient pu s'énerver d'une telle impudence, puisque mon humble demande n'aura pas été honorée et faire pleuvoir sur vous de tristes conséquences.
Mais tu auras chanté, Miwako des Abe No,
porté les tiens comme devrait le faire tout les dignes Daimyos.

Tu n'as cependant en aucun cas besoin de tels conseillers et possède, bien qu'absents, de bien plus nobles abonnés.
Ta demande est entendue, mais l'exemple choisi, lui, est malvenu…
Car pour tout ceux dont j'assurerais ici la protection, il n'est qu'une seule qui mérite une telle considération.
Enfin, nous vivons des temps odieux, aussi, je tâcherais de ne pas être trop capricieux.
Néanmoins, Son'chou est un être des eaux qui sur terre ne pourra juste qu'apporter sa protection contre les flots.
Aussi, je vous porterai jusqu'à cette île que vous visez, sans vraiment savoir où vous allez.
Prenez y garde cependant, car la mort vous attend à chaque tournant.

Me croiser était une chance et il n'est rien qui puisse satisfaire votre espérance…
Car, Miwako des Abe No, si vous voyez en Tattoi l'extravagance, il ne pourrait rien y avoir de plus faux, votre chemin vers le Yomi vous rapprochant de ses engeances.
Aussi prierais-je ton Kami et mon cousin, afin qu'il préserve ta vie et vos destins…


Alors son attention tourna vers le reste de l'équipage et bien moins douce paru l'expression sur son visage :

Quant à vous, puisque une comptine semble trop vous demander, pour mes services, vous allez devoir payer…
Vous ne serez pas trop étonnés de mon prix, car je n'accepterai rien d'autre que vos vies.
Vos existences devront être données pour que celle de votre Dame puisse continuer.
Et si cela n'est pas bien compris, que le moindre mal s'abattait sur celle-ci…
Gens de Kenshu, n'osez plus jamais reprendre les eaux… Car nulle part vous ne pourrez alors vous cacher d'un shashihoko.


Il termina là ses mots bien durs et sans attendre, disparu sous les flots, mais peu de temps seulement avant de réémerger derrière votre bateau. Le choc de son contact sur le bois fut audible et la proue se fêla sans le moindre doute au bruit qui fut entendu. Néanmoins la nef Fukyuu tint bon, illustrant le savoir faire de ceux qui l'avait conçue. Et alors vous apprîtes ce que vitesse voulait dire lorsque la proue se cabra sous la vitesse vertigineuse qu'un cheval au galop n'aurait su avoir sur la terre ferme, mais qu'il ne faisait aucun doute que le yokai vous laissait atteindre. La surprise de la poussée n'affecta que la Dame des Foudres, qui fut bel et bien prise de court par l'incroyable célérité que son nouvel ami leur offrait. La Kannushi, le Taisa et la Hatamoto quant à eux, avaient à leur guise tout le résultat de leur entraînement rigoureux.

Les dangers écartés, après quelques minutes, vous poursuivez votre traversée. Un marin annonce alors que des terres sont en vue, cependant le ton qu’il emprunte n’a rien de réjouissant. En effet, vous devinez sous de lourds nuages, une île lugubre montée par des monts nombreux, escarpés, sombres et tranchants, silencieuse, dépourvue de toute vie, comme tout à fait morte et dont les plages sont grises.

Fin de la partie 2 de l’Event

Citation :
A savoir

  • Seuls Kenshu Miwako, Mirai Sora, Suzue Aiko et Shigeru Juubei sont attendus dans ce sujet.
  • Vous pouvez ici réagir à ce qui vient d’être écrit, puis décrire votre arrivée et débarquement sur l’île. N’hésitez pas à poser vos questions sur le discord si vous voulez étoffer vos descriptions. Du reste, j’attends chacun d’entre vous dans ce dernier tour !
  • Début de la dernière partie de l’Event : le 04/04/2017.
  • Des questions ? Veuillez en parler au Staff qui les remonteront dans la conversation du staff.

Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 84
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Jeu 23 Mar - 23:13

D'abord un cri d'une violence extrême. L'hatamoto qui s'était allongée ne put rester confortablement installé face à ça. Et c'était d'autant plus rageant qu'elle ne pouvait rien faire pour stopper ça. Puis une grosse bête dans l'eau qui leur posa une énigme. Réfléchir, pas trop son truc, mais c'était définitivement le truc des autres, du coup elle resta en attente si jamais il était question de se battre. Mais l'énigme lui donna faim car effectivement, ne rien manger n'était pas la meilleure façon de se remplir l'estomac. A sa grande déception, même si ils n'avaient strictement aucune chance, la bête respecta sa parole. Maintenant ils avaient à ramener sa statue ou quelque chose comme ça et l'honorer ou quelque chose comme ça. Du coup Aiko se réinstalla confortablement, elle avait encore besoin de repos. Mais le yokai n'avait pas fini et voulait qu'on lui parle en rimes maintenant. Si il voulait tellement leur faire plaisir, il n'avait qu'à mourir.

Miwako réussit à s'attirer ses faveurs. Rien d'étonnant à cela étant donné qu'elle est géniale. Elle n'est pas la dame de la foudre pour rien. Et pour "punir" les autres de ne pas avoir pris la parole, si jamais la dame venait à prendre le moindre petit truc, alors la chose dont l'Hatamoto avait déjà oublié le nom allait s'assurer qu'ils meurent s'ils prennent la mer. Aiko regarda l'être disparaître sous les flots avec un air blasé. Cette menace n'avait strictement aucun poids contre elle. Cela revenait simplement à lui rappeler de faire son travail, ce pour quoi elle a signé. La jeune femme avait fauté pour Senkô. Elle n'aurait jamais dû ne pas le suivre à la trace en permanence et s'assurer de connaître sa position à chaque instant. Cette erreur ne serait pas reproduite avec la dame de la foudre. Et s'il lui arrivait effectivement quelque chose, au lieu de se planter un sabre dans le ventre, l'Hatamoto n'aurait qu'à faire une courte virée en mer.

L'avancée reprit au calme, étrangement. C'était même presque angoissant que ce soit... Si simple? La terre était en vue, une terre lugubre alors qu'il faisait maintenant nuit. Nuit en plein milieu de l'après-midi... Au moins cela ne laissait aucun doute sur l'endroit où ils se trouvaient et sur quel territoire ils étaient. Après la plage, après la traversée, le pire était encore à venir. Le navire accosta sur une plage bien trop calme pour que ce soit normal. Surtout dans un endroit pareil. Aiko devait protéger la dame du clan ainsi que la Kannushi. Un travail qui, toujours dans l'état de son pouvoir, l'embête, car n'étant pas adapté pour ce travail. Néanmoins, il y a bien des façons de protéger autre qu'en restant aux côtés des gens et en se battant à leurs côté, même en étant qu'une force destructrice. Si le danger n'arrive jamais jusqu'aux yeux des gens à défendre, alors ils sont bien défendu, même si la destruction est tout ce que l'on a apporté. D'autant qu'il y avait un problème de compatibilité entre les esprits gardiens de la dame et l'Hatamoto. Alors elle se porta à son initiative volontaire pour descendre la première. Si quoi que ce soit devait arriver sur eux, elle serait en première ligne. Mais pas trop de distance entre elle et le reste des hommes. Cette pleine lune... L'effrayait. Et même avec autant d'orgueil qu'elle dans son pouvoir, elle ne pouvait même pas s'en vouloir de ressentir ce sentiment.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 111
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Lun 3 Avr - 14:04

Ainsi le Shachihoko valida leur réponse, visiblement satisfait. Il se radoucit alors un peu, leur faisant don d’une magnifique statue à son effigie, et ayant pour requête simple de permettre au peuple de le vénérer par le biais de ce slendide objet.

La kannushi fut soulagée, car l’espace d’un instant elle avait eu peur que la réponse ne soit pas la bonne … Après quoi, il leur demanda de lui formuler une requête sous forme de comptines. Honnêtement, cela décontenança à nouveau l’ancienne onmyouji. Elle n’était pas vraiment la mieux placée pour demander quoi que ce soit …

Elle laissa sa Dame s’exprimer au nom de tous, mais cela ne parut pas plaire à cette créature d’un autre âge, car elle sentit une profonde déception fondre sur elle et les autres membres de l’équipage.
*Ma foi … Il est toujours difficile de contenter des monstres millénaires…* se dit-elle sarcastiquement, comme pour se rassurer d’avoir failli à la tâche.
Elle sentit néanmoins Urahara tiquer et lui faire une grimace, car il reconnaissait Son’Chou comme un esprit supérieur en tous points, et lui montrait d’infinies marques de loyauté et de respect. Sora en était d’ailleurs presque jalouse …

Néanmoins, après que d’autres comptines aient été échangées entre Miwako et le Shachihoko, il fit prendre une allure confortable au bateau, afin d’arriver plus vite vers leur destination. Au moins, ils auraient bientôt les pieds sur la terre ferme, même si cela voulait aussi dire qu’ils allaient s’approcher on ne peut plus près du danger …

Approchant de l’île, il n’avait échappé à personne que l’atmosphère ambiante n’était que d’autant plus pesante et effrayante … Le paysage faisait peur à voir, rien qu’à lui tout seul. Une île morte, sans vie, comme maudite. Des monts qui ressemblaient à des crocs prêts à tout déchiqueter. Une plage grise comme la cendre … Cela ne présageait rien de bon … Mais c’est pourtant bien là qu’ils devaient se rendre désormais …

Lorsque Aiko se proposa pour descendre la première, elle ne put s’empêcher de la regarder avec beaucoup d’admiration … Sa détermination était facile à distinguer, et c’était respectable de sa part, alors que l’idée même de poser pied sur cette terre perdue et hostile déchirait le coeur de la kannushi des Foudres. Ainsi, Sora s’en remettrait simplement aux ordres des chefs de cette expédition, aux guerriers, aux valeureux soldats, jusqu’à ce qu’on lui demande finalement de faire ce pourquoi elle était venue … En terminer avec cette faille, une bonne fois pour toutes.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mar 4 Avr - 0:31

La confusion de Juubei faisant suite à la menace du Shashihoko ne dura qu'un instant sur ses traits. Après tout, il avait rejoint cette expédition à la place de son jeune Taisho pour mourir et ce furent ses traits tirés par un doux sourire qui firent échos aux paroles de l'esprit divin. Il était fou de voir que cette petite remontrance l'avait requinqué dans son aura solaire. En effet, il pesait maintenant tout ce qu'il avait accompli et voyait tout ce qui lui manquait comme des choses futiles. Ah, il avait été peut-être un peu capricieux ces derniers temps, exigeant que le destin ne l'atteigne pas et les faveurs d'une femme qui ne pouvaient pas en donner. Mais ce qui le mettait en véritable joie fut de constater qu'il ne manquerait à personne et que donc, il pourrait donner sans souffrir de culpabilité sa vie pour ses dames.

Pas de progéniture qui l'attendait et un territoire complètement vidé de ses gens en armes, un amour sans suite...Non, il avait beau être solaire, rien dans ce plan de l'existence n'importait plus que la vie des quelques personnes qu'il protégeait. Se sacrifier pour eux ne serait-il pas la plus belle des fins ? Et devenir Taisa alors qu'il n'était rien ne fut pas une belle réussite ? Oui, il avait été beaucoup trop capricieux. Il avait alors l'impression de tutoyer les cieux.
Son sacrifice, il s'y était fait, il en était même très heureux. Mais celui-ci ne viendrait pas des malheurs apportés par ce poisson-chat d'argent. Non, rien du destin qu'il pressentait pour eux n'adviendrait, puisque...

"Il ne vous arrivera rien." souffla-t-il à Miwako et à Sora alors que l'on accostait.

C'était un serment et sa raison de vivre. Que les Kami l'envoient pourrir au Yomi et souffrir milles tourments plutôt qu'arracher la vie de ces jeunes filles devant lui. Cela valait aussi bien pour Miwako que pour Sora et comme il savait que Shashihoko était bon, il avait l'intime conviction qu'il serait capable d'accepter sa vie en échange de celle de la Kannushi pour un peu que Juubei fasse preuve de bravoure. Ce serait aussi simple que cela.

Avec une petite troupe alors que le reste des forces resta sur le navire pour protéger Dame et Kannushi, il se sépara de celui-ci et se mit à avancer sur la cendre, le coeur battant. Il rejoignit bien vite Aiko qui faisait là son travail mais qui comme lui, devait ressentir la crainte de tout le mystère que représentait cette île méconnue.


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 336
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre. Mer 5 Avr - 1:00

La réponse du yokai la rassurait au début, mais sur la fin son cœur se serra d’avantage. Avec son nouveau statut, sa vie lui appartenait encore moins qu’avant. En tant que Dame, il était important qu’elle pense aux gens de son clan et qu’elle la préserve pour eux, pour une stabilité nécessaire aux terres des foudres. La jeune femme ne doutait pas un instant que son hatamoto ou son taisa se sentaient déjà investit de leur mission, que le souhait de son puissant interlocuteur n’était qu’une reformulation d’un serment qu’ils avaient déjà effectué au vu de leur vocation. Si ses compagnons étaient prêts à jouer les boucliers humains, alors elle devrait faire encore plus attention, afin de ne pas multiplier leur risque de mourir. Les chances de survie étant déjà faibles. Quant à Sora, quoiqu’en dise leur nouvel allié, jamais elle ne laisserait sa sœur tenir un tel rôle.

La jeune femme se courba, comme l’exigeait l’étiquette, pour remercier une personne plus puissante que soit, lorsqu’elle faisait un présent.

« Nous vous remercions pour votre générosité, qui lors des commémorations ne sera pas oublié. »

La jeune dirigeante Kenshu avait choisi de déroger un petit peu du protocole, en continuant de chantonner. La demande ne venait plus spécifiquement du Sachihoko, mais l’onmyouji pensait que cela pouvait encore lui plaire.  
Heureusement pour Miwako lorsque le bateau se mit en mouvement, elle s’était rassise. Autrement, la demoiselle aurait probablement perdu l’équilibre. Un sourire s’afficha sur son visage alors que leur nef prenait cette vitesse impressionnante. La vision de l’île le lui fit perdre bien rapidement.
Lorsqu’ils arrivèrent, la jeune femme se mit de nouveau en position correct pour remercier le cousin de leur déité protectrice.

« Par extravagant, je désignai notre actuelle épopée. Pour nous en ce moment, vous êtes le providentiel allié. Pour ne pas être indécent, ce fait sera perpétué.»

S’ils s’en sortaient, il ne faisait aucun doute que cette aventure serait contée, chanté, dansé, joué, raconté, qu’elle serait transmise de toutes les manières possibles comme beaucoup de leurs grandes épopées ou de leurs mythes. Il n'y avait aucune raison pour que ce passage spécifique soit oublié dans ce futur récit et Miwako était bien décidé à ce qu'il ne soit pas enterré.

Le responsable des armées prépara un petit groupe d’éclaireur et la religieuse lui conseilla de prendre au moins un ou deux onmyouji avec eux avec quelques autres militaires, pendant leur mission sur l’ile. Il était plus efficace de laisser les mikos protéger le navire, elles étaient plus efficaces en défense. Pour les onmyouji et les sohei, possédant plus de force offensive, les laisser uniquement à l’arrière serait du gâchis. Les marins quant à eux, devait réparer les dégâts sur leur navire.
Miwako s’approcha de Sora, tout en contemplant le premier groupe avancer sur la plage. Ce n’était qu’une question de temps, avant que la kannushi et elle ne descendent dans cet endroit si effrayant. Une lune de glace, des terres stériles aux profils acérés. Nul n’était la bienvenue, pas la plus infime des vies et ils étaient pourtant bel et bien là.
La jeune femme se demanda où il pouvait être exactement. Il ne devait pas être aux yomi, la souillure ce serait fait sentir encore plus violemment. La lune et les paroles de leur surprenant allié pouvaient suggérer qu’ils étaient sur le domaine du lapin divin. Ce kami ne répugnait pourtant pas toute forme de vie. Qu’avait-il bien pu se passer ? Leur aventure allait surement leur apporter un élément de réponse.

En attendant de recevoir l’ordre de rejoindre le groupe, la Dame scrutait la plage, peut être que d’autres armées étaient déjà arrivées ? Ils avaient peut-être été trop vite et devancer leurs alliés ? Un front uni avec plus de monde aurait permis plus de souplesse dans la stratégie, mais ils devraient peut être se contenter de tous les retrouver juste pour la fin, pour le rituel qui devait tous les sauver.



Absente jusque fin aout
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] La voie de la Foudre.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] La voie de la Foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Victini Event (Coup Victoire+Charge foudre)
» Voie de la Navigation
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..