AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ichi, dite "la Collante".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sasurai Ichi

avatar

Non Joueur

Messages : 52
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 34

Feuille personnage
Age: 18 ans
Titre: Genin (kunoichi).
Liens:

MessageSujet: Ichi, dite "la Collante". Mer 15 Fév - 23:40



SASURAI ICHI
☼ Nom : Sasurai, mais c'est un nom donné. Son véritable nom de famille est Yamawaka.
☼ Prénom : Ichi, son vrai prénom est Aiko.
☼ Surnom : "Betobeto-san". On utilise en général plus ce surnom étrange pour parler d'Ichi que son vrai prénom. Signifiant "Mademoiselle Collante", c'est certes évocateur mais c'est aussi le nom qu'on donne à un Yokai qui représente l'impression d'être suivi la nuit. Ichi a hérité de ce sobriquet à cause de sa fâcheuse tendance à aimer suivre les gens, mais aussi sa capacité à sortir de nulle part quand on s'y attend le moins, par pure malice.

☼ Âge : 18 ans.
☼ Sexe : Féminin.
☼ Statut : Kunoichi (Genin).
☼ Arme(s) : Un kusarigama, un ninjato dissimulé dans un shamisen, quelques senbons.




Lien:
 

Lien:
 

Lien:
 

Lien:
 



POUVOIRS ET MAITRISES


  • Hi no Netsu : (Fièvre de feu) permet à Ichi de cibler un individu et de l'affliger d'un état de malaise fiévreux et ses symptômes : faiblesse, respiration difficile, douleurs musculaires, maux de têtes et frissons. Idéal pour faire diversion... ou faire des farces. En contrepartie, la kunoichi se sentira un peu vaseuse durant l'effet du pouvoir sur sa cible, soit environ cinq minutes, avec des bouffées de chaleur. (5 messages Rp d'office, débloqué)

  • Nomisuke no Homura : (Flamme de l'alcoolique) En prenant une gorgée de sake dans sa bouche et en la crachant Ichi peut cracher un jet de flammes sur cinq mètres. C'est pour cette raison qu'elle a toujours une gourde remplie d'alcool sur elle. Cependant dépendant de l'endroit où elle le fait et du sens du vent, elle doit faire attention au retour de flammes. Si elle ne dispose pas d'alcool, Ichi ne peut pas lancer ce pouvoir car ce dernier agit comme un "focus" pour ce denrier.(15 messages Rp d'office, débloqué)

  • Titre troisième pouvoir (35 messages Rp d'office)



  • Kamikakushi : (Disparition mystérieuse) Il peut parfois être très pénible d'être constamment surpris par la présence inopinée d'Ichi qui est si discrète qu'elle apparaît et disparaît à volonté. Cette maîtrise repose sur sa discrétion exceptionnelle née d'un rude entrainement (et aussi d'une malice incurable). Ainsi lorsqu'elle le désire, la kunoichi sort de nulle part et personne ne sait trop comment elle est arrivée ici, ni depuis combien de temps elle y est. Elle utilise principalement cette capacité pour jouer des tours pendables aux gens. (15 messages Rp d'office, débloqué)

  • Titre deuxième maîtrise (40 messages Rp d'office)

  • Titre troisième maîtrise (80 messages Rp d'office)



☼ Physique : Juchée sur ses vertigineuses tengu geta à une dent, Ichi est une jeune fille qui peine à quitter les dernières heures de l'adolescence pour entrer dans l'âge pleinement adulte. Son visage d'aspect poupin, aux pommettes hautes et pleines, s'illumine de grands yeux sombres pourtant plein de malice. Mignonne sans être vraiment belle, avenante sans être le moins du monde particulière, c'est une fille plutôt banale physiquement ; de très petite taille - elle ne mesure qu'un ridicule mètre quarante-trois - elle est menue et filiforme, peu gâtée par la nature sur l'histoire des formes sans que cela ne l'angoisse. Elle est pourtant d'une constitution vigoureuse, tombant rarement malade ; il ne faut pas se fier à son air de brindille et sa complexion très pâle : Ichi n'est en rien une petite souris qui s’envole comme une feuille lorsqu'on lui éternue dessus.

Agile et capable d'acrobaties complexes, sa dextérité lui vient non pas d'une aisance naturelle (bien qu'elle soit très à l'aise avec son corps) mais plutôt d'une habitude de porter de très hautes geta, habitude héritée des mauvaises farces d'un Tengu (il la forçait à en porter, lui disant que si elle tombait il la tuerait) qui l'a gardé avec lui quelques années par caprice. Ichi se vêt sans ostentation, avec la praticité exigée par sa charge de shinobi. Elle expédie ses cheveux en queues de cheval un peu rustique, sans réelle recherche car c'est inutile selon elle. Elle sent un mélange de yuzu, de mochi et d'Umeboshi (prune salée) car il s'agit là de ses péchés mignons : offrez-lui en et elle vous tiendra en adoration pendant quelques temps.

La coquetterie n'a jamais été son fort, à vrai dire, bien qu'elle en apprécie certaines formes : les masques la fascinent, en exemple - surtout ceux effrayants de Yokai tels que les Onis ou les Tengus. Ils ont un empire particulier sur la crainte humaine et elle aime à s'en servir durant ses missions. Son masque fétiche, son préféré, est une représentation du démon Hannya, fantôme d'une femme revenue sur terre pour assouvir sa vengeance.




☼ Caractère : Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Ichi sort de l'ordinaire. Excentrique et indiscrète, elle est un paradoxe de bonnes et de mauvaises manières qui lui permettent d'agir précisément comme ce qu'elle est : une femme-enfant au sens des valeurs biaisé et parfois très cruel. N'ayant pas toujours conscience de l'existence des jugements moraux, Ichi est parfois difficile à saisir et est souvent vue par les autres Shinobi comme quelqu'un d'efficace mais d'immoral ; ses taquineries sont parfois innocentes et inoffensives mais la jeune fille est également capable d'un véritable acharnement sur les personnes ciblées par ses mauvais tours qui peuvent alors revêtir des aspects bien plus brutaux. Cette malice un peu malveillante est un héritage d'un séjour bien étrange parmi un groupe de Tengu lorsqu'elle n'était encore qu’une toute petite fille, ayant grandi dans ses années charnières entourée de Yokai moqueurs à la moralité bien différente de celle des humains.

D'une manière ou d'une autre, la kunoichi ne laisse personne indifférent. Hypersensible, fantasque et toujours prête à se lancer dans l'aventure, elle est également adorable en diable, ne pouvant être résumée à son goût pour les tours pendables ou sa moralité en demi-teinte. Sa loyauté est indéfectible une fois acquise et elle  aime aller au-delà de ses limites et habitudes, curieuse par essence. C'est un personnage hors normes, qui ne suit pas les sentiers battus et ne connaît pas de frontières. Il vous faudra la comprendre pour l'apprécier, même si son appréciation de la vérité vous est étrangère, ou si ses histoires rocambolesques vous choquent. L'affectivité est sa source d'eau vive et si elle se sent incomprise, la fugue pourrait être son échappatoire... car elle est encore si adolescente, à fleur de peau, tout feu tout flammes. Au quotidien, Ichi est difficile à cerner et à suivre, son cœur étant, à l'image de sa curiosité, immense : elle aime puis déteste en quelques instants.

Peu ordonnée, fantaisiste, la kunoichi laisse plus de place aux émotions, aux sensations, aux ambiances, qu'à ses devoirs ou obligations. Elle parle et agit vite, étant dans la politique de l’instant présent, et n'aime rien de plus que de connaitre la vie des autres sans égards pour leur intimité et vie privée. Au contraire ! Qu'y-a-t'il de plus drôle et fascinant que de suivre quelqu'un dans les rues, d'apprendre ses habitudes, ses plus grands plaisirs, ses petites faiblesses ? Sa vivacité est étonnante (et bien vite fatigante), et elle a le rire bruyant et facile ; cependant si aux premiers abords elle semble sympathique en diable, son comportement est très lunatique et elle pourra vite vous apparaître agaçante ou sans retenue. Car en effet, on peut dire que c'est un sacré drôle d'oiseau. Profondément sans gène, se montrant rapidement familière voir un peu envahissante si vous vous mettez à l'apprécier, elle parle avec une franchise pas toujours très diplomate et est capable de blesser les gens sans même s'en rendre compte, un tantinet naïve.

Alors oui, son appartenance au clan du Feu n'est pas usurpée : Ichi est une perturbatrice dont la malice n'est pas toujours de bon goût. Elle garde des Tengu un tempérament trompeur, appréciant particulièrement de tourmenter les arrivistes, les orgueilleux et les arrogants. C'est pourtant une kunoichi relativement douée. Pourquoi ? Parce qu'elle adore ce qu'elle fait, qu'elle ne vit que pour ça. Se cacher, espionner, tromper, suivre, dérober... échafauder des plans excite son imaginaire, les suivre augmente cette adrénaline qu'elle adore. Et quand les choses ne tournent pas comme prévu, c'est encore mieux car elle doit alors reconsidérer et improviser. Si tuer est un ordre, alors tuer est acceptable, sans condition. Elle ne discute jamais les ordres malgré sa nature fantasque.

Mais Ichi reste également une enfant. Pour preuve, son plus grand intérêt dans la vie est le kemari, un jeu de balle très populaire dont le but de ce jeu est de garder la balle en l'air, et tous les joueurs coopèrent dans ce but. Particulièrement habile à ce jeu, elle cherche sans cesse à initier d'autres joueurs pour pouvoir s'amuser, cette fois-ci sans idées farceuses ou autre : lorsqu'elle joue au Kemari, Ichi n'est rien de lus que ce qu'elle est en réalité, à savoir une adolescente sociable qui ne cherche qu'à passer du bon temps avec autrui.


Convictions☼ Les clans: Les pensées d'Ichi sur les autres clans à part le sien sont plutôt binaires et stéréotypées : les clans Fukyuu et Kenshu sont antagonistes (pas ennemis, c'est une notion floue pour elle) et il faut s'en méfier. Pour le reste, les autres clans semblent neutres vis-à-vis de Setsu (mais cela n'excepte pas la méfiance) ainsi Ichi n'en pense rien. Elle ne donne en général que rarement son avis sur ce genre de questions, prétextant qu'elle "n'y entend rien" ou que ce n'est "ni de son âge, ni de sa responsabilité". Elle se sent globalement bien intégrée dans le clan Setsu même si son passif dans les montagnes avec un Yokai la rend étrange à bien des points de vue, et qu'elle peine parfois à comprendre les réactions de ses compatriotes. La kunoichi se voit en réalité plus comme une "pièce rapportée" ou une "Setsu d'adoption". Pour le reste, elle ne s'est jamais réellement intéressée à l'histoire car pour elle seul compte le présent : si elle a entendu parler de l'Enfer Écarlate, elle n'a pas creusé la question.

☼ Les Kamis: Bien que dotée de pouvoir, Ichi n'aime pas la question de la religion. Elle reconnait l’existence des Kamis (qui ne le ferait pas, s'il a des pouvoirs ?) mais n'en loue aucun en particulier. Cela lui vient des années passées avec les Tengus, avec lesquels elle a appris des notion de vie impropres aux humains. Son passif avec les Yokai est ainsi très fort, très ancrée en elle : elle a autant été la victime que l'élève des Tengus, les regardant évoluer et se battre, se moquer, faire des farces et s'en inspirant. Et bien qu'elle n'en parle jamais et qu'elle ne le dira jamais à voix haute, Ichi apprécie confusément les monstres, bien plus que les humains : eux n'ont besoin d'aucune excuse pour être ce qu'ils sont.

☼ Le système féodal: Il y a certes des inégalités car aucun système n'est parfait mais elle n'est personne pour en discuter. De plus les questions politiques ennuient la petite kunoichi, trop éloignée de ce genre de considération. Issue de la noblesse mais enfant perdue, Ichi a passé son enfance auprès des Tengu et son adolescence dans les pattes d'un Genin qui l'a adopté. Elle a connu les basses castes et s'y mêlent pour ses missions, constatant bien les inégalités entre les castes lorsqu'elle remonte pour donner ses rapports. Mais qu'y peut-elle ? Elle s'en moque. Chacun a sa croix à porter et la jeune fille se contrefiche de la douleur des autres.

☼ Les organisations: Ichi a grandi dans une certaine forme d'ignorance, loin des humains puis confinée dans le cercle fermé des Shinobi. Elle n'a réellement appris qu'auprès de son maître, Sanosuke, et découvre encore aujourd'hui les choses importantes pour mener à bien ses missions. Les organisations sont encore pour elle très nébuleuses, mais elle apprend.

☼ Les derniers événements: La kunoichi se trouvait à Honoo avec Sanosuke. Ils ont alors été dépêchés à Hibana afin de pouvoir faire un rapport de situation aux plus hautes instances du clan, avec ordre de ne pas s'impliquer dans les combats puisqu'ils n'étaient là que pour transmettre la situation. S'ils se sont montrés prudents, les deux shinobis ont tout de même essuyé plusieurs attaques et son maître a été blessé. Il se remet actuellement de ses blessures et Ichi est demeurée à son chevet durant un bon moment. Elle n'a pas su comment réagir lorsque la moitié de la population s'est retrouvée endormie. Cela lui semblait presque surréaliste et encore une fois c'est son maître qui l'a secouée.


Histoire

« Tu peux jouer à la balle avec moi, petite ? » avait demandé cette bien étrange créature sortant de derrière un fourré. L'enfant l'avait regardé avec de grands yeux surpris, serrant son temari que sa mère lui avait confectionné contre elle comme un geste de défense dérisoire contre le Yokai. Dans son kimono crotté et avec ses yeux remplis de larmes, la fillette était à présent seule sur le chemin qui aurait du mener sa famille de la capitale jusqu'à Hibana pour un pèlerinage. A mi parcours, ces êtres aux grandes ailes noires avaient fondu sur leur équipée, décimant gardes et samuraï au service de son père sans effort, précipitant sa mère d'une falaise pour rire. Rire ? Qu'y avait-il de drôle ? Les Tengu l'entouraient, la fixant de leurs yeux inhumains. « C'est tellement petit, les enfants humains... je pourrais l'écraser sous ma geta sans faire attention », avait dit le plus grand. « le vieux monsieur très laid, c'était ton grand-père ?», demanda un autre. « Non, c'est mon papa » répondit l'enfant d'à peine six ans. Les Yokai rirent à en pleurer et l'un d'entre eux lui proposa un jeu. Si tu fais tomber le ballon, tu meurs. Pourquoi son père, un vieillard de plus de soixante-sept ans, avait insisté pour faire à ce moment de l'année un pèlerinage avec femme et enfant jusqu'à Hibana ? La petite file ne le sut jamais ; en cet instant, seul le rythme de la balle comptait pour elle car elle ne voulait pas mourir. Si la balle tombait, elle mourrais. Si elle refusait de jouer, elle mourrait aussi. La cruauté de certains Yokai était sans bornes.

Elle joua avec le plus petit des Tengu jusqu'à l'épuisement, jusqu'à ce que le beau temari de soie soit plein de terre et de boue. Et quand ce dernier roula au sol, elle fut emportée dans un grand éclat de rire jusque dans les profondeurs des montagnes. Jamais on ne revit Yamakawa Aiko, unique héritière du Kuge Yamakawa Motonari du clan Setsu. Sa femme avait trouvé la mort sur le chemin du pelerinage qu'il voulait accomplir pour demander les bonnes auspices aux Kamis et recevoir un fils. C'était surement un signe. Superstitieux et lâche, terrorisé par les Yokai et préférant trouver une nouvelle femme pour faire de nouveaux enfants, Motonari ne connut dès lors plus que la ruine. Âgé bien que riche et influant, il perdit sa seconde femme en couche et sa vigueur fini par le quitter bien vite de sorte que son seul espoir de descendance résidait dans cette enfant disparue qu'il n'osa pas chercher de prime abord, voyant dans la mort de sa femme et l'enlèvement de sa fille un signe qu'il avait déplu aux Kamis. L'enfant, quant à lui n'eut plus de nom autre que "Ichi", du chiffre Un. Buzenbō, le plus petit des Tengu, avait décidé par caprice de la prendre avec lui aussi longtemps qu'elle le distrairait. Avec son acolyte, l'immense Naigubu, ils traînèrent la petite dans les montagnes afin de se servir d'elle pour donner une leçon aux samurais arrogants qui passaient par là. « un samuraï ne lèverait jamais son sabre devant contre un petit humain », lui avait dit Naigubu. « Vole son sabre, Ichi, et rapporte-le nous sinon nous te donneront à manger aux loups. Le sabre est le bien le plus précieux d'un Samuraï », avait expliqué l'autre Tengu. Elle avait demandé pourquoi ; « parce que c'est amusant ! », avait claironné le plus petit.

Alors elle avait couru dans les hautes herbes, attendu dans le froid d'une grotte que le samuraï errant s'endorme pour lui dérober son sabre. Elle avait fait semblant d'être une petite fille perdue. Elle avait servi d’appât. Un jour, cela devint amusant. Et la vie changea pour Ichi, même si ce plaisir se teintait toujours d'une terrible crainte. Combien de fois les Tengu l'avaient-ils juchés sur ces immenses geta en lui interdisant de tomber, sous peine d'abandon ou de mort. Si tu tombes tu meurs. Si la balle tombe, tu meurs. Si tu refuses de jouer ou d’enfiler tes geta, tu meurs. Un jour, l'enfant parvint à jouer au kemari avec ses étranges proches d'adoption comme eux : hissée sur ces improbables geta à une dent, sans tomber, sans chanceler. Avait-elle eu réellement le choix ? Pourtant de la peur naît parfois le plaisir, et celui d'Ichi, sitôt qu'elle grandit suffisamment pour reproduire par mimétisme les comportements des Tengu, fut immense. Les samuraï orgueilleux ne méritaient pas d'être appelé ainsi et les déshonorer n'était que pure justice. Les Tengu lui apprirent malgré eux un sens moral bien loin des valeurs humaines, qu'Ichi porterait pour le restant de ses jours : elle était une petite fille volée, à la fois souffre-douleur, servante et proche de deux Tengu moqueurs et terribles. Mais bientôt leur cruauté devint naturelle à la fillette, qui la reproduit naturellement car elle devint son seul et unique modèle.

Et puis un soir, on lui demanda d'attendre . Sans bouger, sans s’impatienter. Les Tengu la laissèrent seule et l'enfant attendit des heures durant, sur ses geta. Il ne fallait pas tomber. C'était interdit. Il ne fallait pas bouger non plus. Combien de temps attendit-elle ? Ichi l'ignorait mais elle compris bien vite que les Yokai s'étaient finalement laissé d'elle et l'avait abandonnée. Apeurée et fatiguée, elle pleura de longues heures durant, craignant de se faire manger par quelques animaux sauvages ou que de méchants rônins viennent lui faire du mal. C'est un homme qui la trouva plusieurs jours plus tard, recroquevillée dans le fond d'une grotte, affamée et transie de froid. Il descendit de la montagne pour la ramené chez lui, dans le village ninja d'Honoo. Là, avec compassion et patience, il la veilla dans ses fièvres jusqu'à sa rémission. Elle refusa de lui parler durant de longs mois, le mordant au sang ou le griffant à la volée dès qu'il l'approchait telle l'enfant sauvage des montagnes qu'elle était devenue. A onze ans, Ichi ne savait ni lire ni écrire et le shinobi, répondant au nom de Sanosuke, du user de trésors de patience pour l'apprivoiser.

« - Quel est ton nom ? lui avait-il demandé tout naturellement.
- Je ne sais pas.
- Où sont tes parents ?
- Je n'en ai pas, avait répondu l'enfant, en regardant ses pieds. »


Il n'avait pu savoir d'elle que le fait qu'elle aimait les prunes salées, le son du shamisen et qu'elle répondait au surnom d'Ichi. Sasurai, l’appela-t-il, signifiant vagabond. Les autres enfants du village, ceux qui avaient environ son âge, elle leur jouait d'affreux tours dès qu'elle en avait l'occasion : remplissant leur fundoshi de scolopendres ou allant uriner sur leurs sandales de paille. Elle volait du riz et des prunes dès qu'elle en avait l'occasion pour aller se goinfrer en cachette sans que Sanosuke ne parviennent jamais à réellement la discipliner. Parfois encore elle suivait les gens sans aucune raison, se montrant curieuse et indiscrète. Elle fut dès lors surnommée Betobeto-san, la Collante, à cause de cette attitude à la fois inquisitrice et malsaine.

« - Rentre ou les Yokais vont te manger ! avait hurlé un jeune Genin.
- Les Yokais ne mangent que les idiots ! avait rétorqué Ichi avant de le mordre. »


Jamais elle ne fut parfaitement à l'aise avec les humains. Il était bien trop drôle de les tourmenter ! Pourquoi, lui avait-on demander, ce à quoi elle s'était contenté de répondre « parce que c'est amusant !» dans un grand éclat de rire. Lorsque Sanosuke tenta de lui faire porter quelque chose de plus pratique que ses Tengu Geta, il se heurta à l'étrangeté de la fillette de douze ans qui lui expliqua que « si tu refuse de les porter, tu meurs ». Pourtant les sandales avaient eu du bon sur l'enfant : elles lui avaient offert une excellente posture et une grande agilité, habituée à jouer sur son équilibre. Quand il découvrit qu'elle était même capable de jouer au kemari en tengu geta, le shinobi décida de l'initier à la voie qu'il avait emprunté. Et étrangement, la voie du shinobi absorba complètement Ichi au point qu'elle se dédia corps et âme à l'entrainement de celui qu'elle surnommait affectueusement grand-frère et qui était à présent la seule personne qui lui restait. Elle suivit les entraînements avec un intérêt démesuré. Mais quelque chose était étrange : elle y prenait un plaisir sans nom. Pourquoi, lui avait-on demandé. « Parce que c'est amusant ! » Il ne lui fallait que ça. Il essaya de faire quelque chose d'elle, l'enfant sauvage qui n'avait pas de nom. Il y parvint partiellement.

« - Est-ce qu'un jour on se mariera, Onii-chan ?
- Laisse-moi.
- Est-ce qu'un jour on se...
- Quand tu sauras tresser tes propres temari, avait soupiré Sanosuke, à court d'envie d'argumenter. »


L'année suivante, avec des restes de soie de vieux kimonos, Ichi broda sa première balle, la remplissant de grains de riz pour qu'elle fasse un joli bruit avant de l'offrir à son mentor qui se retrouva bien bête face à la tenacité de la petite. Il lui dit qu'il l'épouserait le jour où elle serait Jônin, et l'adolescente de quatorze ans qu'elle était compris la ruse de son bienfaiteur : elle-même n'avait aucune autre ambition que de vivre au jour le jour là où lui voulait qu'elle se dépasse et devienne quelqu'un. Mais cela vaut-l la peine de suivre les rêves d'un autres quand on l'aime ? Elle ne parla dès lors plus jamais de mariage même si elle ne cessa jamais d'aimer Sanosuke ; personne ne lui dirait quoi faire, personne ne la manipulerait plus. Elle comprit avec les enseignements shinobi que la vie était courte et que la mort venait bien assez tôt. Autant vivre comme on l'entend, alors. Elle continua à jouer au kemari seule, derrière la vieille baraque où vivait le shinobi. Maudit grand-frère. Elle mit des senbons dans son futon pendant un mois entier, le cœur brisé.

Il fut pourtant bon et prodige avec elle, qui passa l'examen Genin à seize ans sous la guidance d'un Chûnin pourtant intransigeant. On lui donna alors des missions de moindre importance, des basses besognes, des petites choses mais elle les exécuta toujours avec cette curieuse joie de vivre qui rendait tout plus amusant. Deux ans sans faillir, toujours à l'appel... elle voulait se démarquer, prouver à Sanosuke qu'elle n'avait pas besoin de lui ou de son aval pour devenir quelqu'un. Mais elle deviendrait la personne qu'elle souhaitait, et pas celle qu'il espérait qu'elle deviendrait. La jeune kunoichi serait maîtresse de son destin, à présent. Lorsque les attaques de Yokais touchèrent la région du clan Setsu, que la moitié de la population tomba dans un étrange sommeil, Ichi comprit que les choses étaient en train de bouger et même si ce fut Sanosuke qui la secoua afin qu'elle comprenne mieux la situation, elle partit avec lui pour Hibana  afin de pouvoir faire un rapport de situation aux plus hautes instances du clan, avec ordre de ne pas s'impliquer dans les combats. Ils n'étaient que des éclaireurs, des messagers. Dans le chaos ambiant, les deux shinobis virent les Gardiens Komainu mettre à sac le cœur spirituel même du feu des Setsu et tandis que la Kannushi fut évacuée de force par les Sohei, Sanosuke fut blessé alors qu'ils tentent de prendre la fuite également, ce qui obligea Ichi à faire seule son rapport devant leur supérieurs. Une tâche dont elle s’acquitta au mieux, ayant si bien retenu les événements qu'ils ne la quittèrent plus jamais...

Elle demeura au chevet de Sanosuke le temps qu'il le fallait, comme il le fit avec elle quand elle était petite et trop faible pour survivre et si les jours qui suivirent se firent plus doux, Ichi savait qu'à présent elle avait passé son baptême du feu, si on ne doutait encore. Malgré tout, elle reste également cette femme-enfant qui joue seule au kemari à l'arrière de la maison de son mentor en attendant de trouver de nouveaux scolopendres à glisser dans les fundoshi de ceux qui se montreraient trop arrogants avec elle. Une vengeance de Tengu, juché sur ses Geta. Un cœur qui ne comprend pas toujours les humains, mais fait de son mieux pour être utile. Savoir d'où elle vient et de qui elle est née n'intéresse pas Ichi : elle est au présent, et c'est bien suffisant.

Si tu la croises un jour, voudras-tu jouer au kemari avec elle ?
« Parce que c'est amusant ! »
A PROPOS DE VOUS
☼ Prénom/Pseudo : Ours, Melkin.
☼ Age : 33 ans.
☼ Sexe : Masculin.
☼ Expérience de rp : 12 ans sur forum, 20 en jeu de rôles sur table.
☼ Pourquoi ce clan ? Il m'a intrigué parce qu'il a une politique agressive.
☼ Si vous venez à partir, imaginez la fin et/ou l'accomplissement de votre personnage: Le personnage disparaît mystérieusement et on entend plus jamais parler d'elle.
☼ Comment avez-vous trouvé/connu Saigo Seizon ? Via une demande sur un groupe FB mais je le connais depuis son ouverture.
☼ Donnez nous votre avis sur le forum (design, histoire…) : Touffu, mais bien agencé. Laissant de la liberté mais restant cohérent.
☼ Plutôt tarte aux fruits ou gâteau chocolat ? Plutôt brocolis, sorry not sorry.


L - M - M - J - V - S - D

but one soul stays awake at night
Un shinobi doit savoir accepter la mort, même quand elle semble inadmissible. Il n'y a pas d'avenir possible si on ne surmonte pas cette épreuve. La vie humaine ne dure qu'un instant ! Il faut avoir la force de la vivre en faisant ce qui nous plait le plus. Tel est mon Ninpō ! + ms.palmer


Dernière édition par Sasurai Ichi le Dim 19 Fév - 13:51, édité 92 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://inhumane.forumactif.org/
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5276
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Mer 15 Fév - 23:53

Bienvenue !

Si tu as des questions, tu peux MP Amadotsu Kodan, Maeda Ryohei ou moi. Smile
Il y a aussi le Discord, si tu veux faire connaissance, on est souvent dessus. ^^

Bonne fin de fiche ^^ Hâte de la voir remplie ^^


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Sasurai Ichi

avatar

Non Joueur

Messages : 52
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 34

Feuille personnage
Age: 18 ans
Titre: Genin (kunoichi).
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Jeu 16 Fév - 0:15

Merci beaucoup pour l’accueil je n'hésiterai pas à vous mp si le besoin s'en fait sentir ! Ne connaissant pas du tout Discord je vais aller voir ce que c'est . ^^ *gros inculte*

Du coup j'ai plutôt opté pour une Genin (vu son âge) plus qu'un Omnyoji. XD

Dans tous les cas il ne me reste plus que l'histoire ! ^^


L - M - M - J - V - S - D

but one soul stays awake at night
Un shinobi doit savoir accepter la mort, même quand elle semble inadmissible. Il n'y a pas d'avenir possible si on ne surmonte pas cette épreuve. La vie humaine ne dure qu'un instant ! Il faut avoir la force de la vivre en faisant ce qui nous plait le plus. Tel est mon Ninpō ! + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
http://inhumane.forumactif.org/
Fukyuubi Hibana

avatar

Samouraï

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 24

Feuille personnage
Age: 18
Titre: Samouraï de Setsu
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Jeu 16 Fév - 8:45

UNE COUPINE SETSU! >8D

Bienvenue petite Kunoichi, tu as fait le bon choix en prenant ce clan Huhu
En espérant te voir bientôt validoche!




Hibana - La passion de Setsu!
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Jeu 16 Fév - 9:30

Bonjour et bienvenu ! cheers

Je ne participe pas aux corrections de la fiche (il est d'ailleurs rare que je les lise) mais je tiens à relever quelques points, en tant que Jônin Setsu, qui méritent de l'être.

  • D'abord je relève que l'écriture est fluide et que tu sembles avoir bien compris le contexte. C'est un plaisir de lire une fiche claire et réfléchie.


  • Le caractère de la petite pourrait plaire à Akane et je le trouve complémentaire au sien, ce qui ferait de Ichi une personne de confiance, souvent sollicitée pour les missions. On pourrait créer un lien en RP, quand tu seras validé.


  • Un truc qui ne joue pas, cependant. Cela fait environ dix ans qu'Akane est Jônin à Setsu. Tu dis que le Sensei d'Ichi est Chûnin... ça ne colle pas pour moi, dit comme cela et en l'état. On pourrait discuter du fait qu'il soit Chûnin dans le présent mais c'est une position importante. La bloquer pour un PNJ si proéminent dans ton histoire pourrait poser quelques soucis, si d'autres Chûnin venaient à être recrutés.

    L'idéal serait peut-être de dire que le Sensei l'a formée en étant lui-même Genin (ce que le Sensei d'Akane avait fait en premier lieu quand elle était jeune) et qu'elle a passé l'épreuve avec un autre Chûnin. Dans ce cas, ça serait soit Masao (je t'invite à lire la présentation de Yukino Seishin qui retrace bien son existence), soit un PNJ qu'on inventerait.

    Je te laisse venir me voir en MP pour en discuter, puis nous pourrons proposer la version finale au Staff pour validation de la fiche entière.

C'est tout ce que je vois pour l'instant. Je suis très ouverte à la discussion donc n'hésites pas à venir me voir. Wink


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Sasurai Ichi

avatar

Non Joueur

Messages : 52
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 34

Feuille personnage
Age: 18 ans
Titre: Genin (kunoichi).
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Jeu 16 Fév - 18:13

Hey Hibana (ton perso a l'air tellement trop bien *w*) ! Merci pour l’accueil, je me dépêche de finir ma fiche !

De même merci Akane (et quels compliments, merci merci !!)! Un lien m'intéresserait bien également après avoir lu ta fiche pour bien comprendre comment ça se passe parmi les shinobis du clan, et le côté complémentaire est sympa. Pour tes remarques, merci également, je tâtonne ici et je comprend parfaitement le problème ! Je vais changer son rang pour Genin sans souci, j'avais mis Chunin comme ça et ça ne change rien dans mon histoire, ce changement. Je modifie donc et si tu le veux bien, je passe te voir en mp pour convenir de trucs et d'autres !
EDIT : et voilà ma fiche est terminée ! Heureux


L - M - M - J - V - S - D

but one soul stays awake at night
Un shinobi doit savoir accepter la mort, même quand elle semble inadmissible. Il n'y a pas d'avenir possible si on ne surmonte pas cette épreuve. La vie humaine ne dure qu'un instant ! Il faut avoir la force de la vivre en faisant ce qui nous plait le plus. Tel est mon Ninpō ! + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
http://inhumane.forumactif.org/
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1231
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Ven 17 Fév - 0:03

Bienvenu sur Saigo Seizon l'ami ! Voici un personnage fort joli que tu nous sers là et j'ai le plaisir de m'occuper de sa lecture pour validation ou correction si besoin est. Alors c'est parti !

  • Bien que ça ne soit qu'un détail, pourrais tu modifier les noms Gennosuke et Okoi des deux personnages liés à la petite collante ? Même si les visages des deux personnages ciblés ne sont pas ceux de ces patronymes là, il sont tout de même de provenance égales, puisque l'origine, aussi bien de Gennosuke/Saemon, ainsi que Okoi/Hotarubi est la même. Et c'est un peu dommage, au vu du reste de la présentation.

  • En ce qui concerne les pouvoirs, leur règle implicite de création est la suivante : Effet, Limite, Contrepartie. Si je distingue parfaitement les deux premiers points (quoique la portée de Karyuudan pourrait être exprimée de façon détaillée que ce ne serait pas dommage), je n'en vois pas les désavantages pour la genin.


J'aime beaucoup la maîtrise et ta façon de l'illustrer.

Du reste... C'est tout simplement excellent. J'ai vraiment adoré lire le caractère, les convictions et même le descriptif physique de Ichi m'a fait rire. La présentation en elle-même est menée à couteaux tirés et on ne se lasse pas un instant de la lire, cela faisait longtemps qu'il ne m'était pas arrivé de prendre autant de plaisir à la lecture. Donc il m’apparaît évident que la validation est l'étape suivante en ce qui concerne ce perso, juste après le peu de modifications et apports que j'ai mentionné plus haut.

Bref, je te laisse à ces petits ajouts et t'invite d'ores et déjà à regarder dans la liste des personnages du forum, ici, avec qui la jeune collante pourra s'amuser/tourmenter !

Au plaisir de passer à l'officialisation de Sasurai Ichi rapidement !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Sasurai Ichi

avatar

Non Joueur

Messages : 52
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 34

Feuille personnage
Age: 18 ans
Titre: Genin (kunoichi).
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Ven 17 Fév - 14:14

Merci beaucoup pour les compliments, ça fait super longtemps que je n'ai plus joué sur d'autres rpg que le mien et donc je suis un peu intimidé. XD Mais vous avez l'air très sympa et open. Concernant les modifications, elles sont faites (j’étais sur ma fiche de nuit, j'ai oublié pas mal de choses quoi) : les noms ont été changés et j'ai mieux renseigné les pouvoirs. N'hésitez pas si ce n'est pas suffisant, j'ai la fâcheuse tendance à être synthétique concernant les pouvoirs ou compétences de personnages (habitude du sur table).

Voilà, n'hésitez pas à me dire ce qui cloche si jamais, et je vais aller lire cette petite liste (merci au passage) et lire quelques fiches de personnages ensuite pour savoir qui je vais troller (ou pas). --->


L - M - M - J - V - S - D

but one soul stays awake at night
Un shinobi doit savoir accepter la mort, même quand elle semble inadmissible. Il n'y a pas d'avenir possible si on ne surmonte pas cette épreuve. La vie humaine ne dure qu'un instant ! Il faut avoir la force de la vivre en faisant ce qui nous plait le plus. Tel est mon Ninpō ! + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
http://inhumane.forumactif.org/
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1231
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante". Ven 17 Fév - 15:12

Eh bien c'est parfait !



[size=34]Que se passe-t-il en ce moment sur Saigo Seizon ?[/size]

Avant de commencer
Remplis ton suivi ! Il sera à mettre à jour à chaque fin de sujet RP et à chaque fin de quête ou d'Event.
Ton suivi sera à mettre à jour à chaque fin de RP. Attention, les contrôles sont fréquents !

Voici le suivi vierge Setsu !

Remplis aussi ta feuille personnage qui servira aux autres joueurs. Pour cela, dirige toi vers ton profil !
Profites-en pour ajouter à ton profil un lien vers ta présentation et un autre vers ton suivi dans les cases prévues à cet effet.

Côté RP
Les membres sont libres de participer à la création du contexte en partie Encyclopédie. N'hésite pas à ajouter au forum tout ce que tu voudras, il y a peut être de bonnes idées dans le lot !
Pour cela, c'est ici.

Les correspondances d'attendent ! Il suffit de savoir écrire et lire pour rédiger le journal de ton personnage ou bien commencer de nouvelles liaisons. Viens donc rédiger tes lettres !

La partie Analepse te permet de creuser un peu ton personnage en écrivant son passé. Rendez-vous ici.

Tu peux à tout moment proposer des pré-définis ou bien des PNJs pour participer au contexte et au jeu de Saigo Seizon. Rends toi et ici.

Découvre toutes tes possibilités de jeu ici !




Hâte de voir cette petiote genin vivre en Yokuni et félicitations !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ichi, dite "la Collante".

Revenir en haut Aller en bas
 

Ichi, dite "la Collante".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yambara [DC Ichi]
» Aussi collante qu'une sangsue. (Cassandre)
» La vie de Serge Gainsbourg
» Tatie dite aussi Yrwanel
» New pet!!??


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..