AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'otage et le cadavre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: L'otage et le cadavre Mer 22 Fév - 13:41

Cela faisait plusieurs semaines que la jeune femme ne travaillait pas. Elle ne faisait que traîner comme une âme en peine dans ses quartiers. Mei n'avait aucune envie de faire quoi que ce soit malgré l'aide d'une de ses amies, elle était bien encore fatiguée de son voyage au Yomi.
Un beau matin en lune du singe, un jeune homme plutôt chétif était venu rendre visite à Mei.
« Cela fait un moment, Mei »
Évidement, elle savait très bien de qui il s'agissait, de son ami et supérieur Aoki Mahiru. Il était devenu Taii depuis quelques années déjà et il était très compétant.
« Tu ne fais rien, je présume. J'aimerais que tu aille surveiller une personne.
C'est un otage important et on m'a demandé de trouver quelqu'un qui pourrait lui servir de garde personnel. Ce n'est pas une mission très difficile en sois, donc j'ai pensé à toi. Je te conseille de te préparer, je vais t'amener à cette personne. »

Elle n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit, elle ne pouvait refuser un ordre de mission. Même si c'était pour garder un mec inutile, elle allait le faire au minimum.

« Bien bien.. On peut y aller, c'est bon. »

Les rues de la capital était pleine de monde, c'était désagréable pour Mei. Trop de mouvements et trop de personnes, elle se sentait nauséeuse et elle avait viré rapidement au pal. ''C'est si long ……..''
« M...Mei… Mei ? Nous sommes arrivés. Je tiens juste à te prévenir de quelques détails.
Il s'agit d'un Otage Okaruto, d'un Taisa plus exactement. Unzen Haruya de nom, il est assez étrange comme type donc fait attention quand même. Si tu as le moindre problème hésite pas à me le signaler. »

« M'okai. » ''Un homme étrange ? Okaruto ?'' Boarf.. Je m'en fiche un peu. Ça doit être un vieux croulant alcoolique encore..'' *soupire*

*TOC TOC*

« Excusez-moi, Unzen-san ? Je suis le Taii, Aoki Mahiru. Je suis venue vous mettre sous protection. Je vous présente Akashi Mei….Hm ? »
Le Taii montra la direction où Mei se trouvait, mais elle n'était plus au même endroit. La jeune femme s'était simplement mise dans un coin de la pièce à l'ombre. Sans rien demander à personne, c'était assez impoli de sa part, mais bon.
« Voici Akashi Mei. Elle est là pour votre protection et vous apporter tout ce dont vous aurez besoin. Sur ce, je vous laisse. Passez une très agréable journée Unzen-san. »

Aoki-taii venait tout juste de partir et le silence régnait entre les deux personnes.
Le samouraï ne disait rien et regardait le Taisa d'Okaruto avec un regard vide en attendant une quelconque réaction de sa part.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 14 Mar - 20:21

C'était la fin. Il grimpait les marches une à une et s'approchait inexorablement de sa destination. Dehors, le cri des hommes se battant à mort pour leurs seigneurs. Un samuraï en haut des escaliers lui dit qu'il ne passerait jamais lui vivant, puis celui-ci se prit une flèche en pleine tête et dévala les marches dans l'autre sens, mort. Haruya n'avait même pas daigné interrompre sa route, il n'en valait pas la peine de toute façon, vivant ou mort. Arrivé tout en haut, l'empereur entouré de Kasuga Riyu et Daiyuki Raiken. Mais face à lui, ils ne pouvaient que courber l'échine et abandonner pour espérer sauver quelques vies. La capitulation ou la mort. En effet, Haruya, le Daimyo serpent, était quelqu'un de clément capable de pardonner ses ennemis. Il put profiter du spectacle de ceux-ci admettant sa toute puissance et abandonner pour sauver leurs hommes, ainsi que lui offrir donc tout le pays.

Quelqu'un frappa à la porte et l'otage se réveilla. Saleté, pour une fois qu'il faisait un rêve où quelque chose n'essayait pas de le tuer... Il tourna son visage vers la fenêtre.

"... Mais... C'est le matin......"
Il se leva, ne prit pas le temps de se coiffer et s'habilla rapidement, ouvrant la porte de la demeure qu'il avait en tant qu'otage. Des cernes aussi grandes que des poings, il ne put qu'écouter le taii parler de lui assigner un nouvel animal de compagnie. Et il partit sans demander son reste. Haruya bailla. Il referma la porte et se tint debout un moment, hésitant.
"Je me recouche ou je reste éveillé?"
Après un instant qui dura une éternité suffisamment longue pour regretter d'exister, il alla préparer du thé.

La nuit fut plutôt courte pour le Taisa qui avait décidé de la passer à réfléchir. Mine de rien, sortir régulièrement en secret pour voir une femme était assez excitant. Surtout la partie entraînement et épreuves. Et il lui arrivait de très peu dormir la nuit, chose qu'il était censé rattrapé par le fait de dormir le matin. Pas cette fois. Avec une démarche d'homme fatigué et boiteux, il plaça une coupe de thé à celle qui devait assurer sa garde, personne qu'il avait à peine regardé et remarqué. Puis, sans l'ombre d'une hésitation ou d'un quelconque souci, il retourna dans son futon pour terminer sa matinée. Il espérait très fort continuer son rêve de domination mondiale. Ou au moins ne pas se faire poursuivre par des trucs à tentacules.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 14 Mar - 22:12

L’homme qu’elle devait garder était assez étrange. Enfin pour une personne normale, il devrait déjà être réveillé depuis longtemps et Mei avait l’impression qu’il ne désirait pas être dérangé. Elle aussi aurait préférer dormir toute la journée, en soit s’il n’était pas là elle aurait pu rester tranquillement chez elle encore un peu. Mais il fallait qu’on lui colle une mission de la sorte.
Au moins, ce n’était pas un vieux croulant alcoolique comme elle l’avait imaginer, c’était tout le contraire à première vue.
En vérité Mei ne connaissait pas vraiment les autres clans, elle n’avait pas besoin de s’y intéresser à l’époque. Enfin bon, le taii partie, elle était resté dans son coin de la pièce avec l’homme qui la regardait d’un œil pas réveillé.

Dans un pas assez nonchalant, il lui apporta une sorte de thé à l’odeur bizarre et complètement froid. Il s’était même recouché dans la foulée. "Et bien. Je n'aurais pas grand-chose à faire avec lui.."
Les heures passèrent sans que Haruya-san ne bouge toujours à dormir. Au moins, il ne faisait pas de bruit en dormant ce qui avait laissé le temps à Mei de s’assoupir un moment. Autant en profiter non ? Puis elle s’en fichait pas mal aussi.


"Un, deux, trois…. Quatre cent.." Elle s’était laissée un peu aller et comptait le nombre de personnes qui étaient passées par la depuis que l’homme qu’elle gardait s’était endormi.
Bien trop de mondes à son goût et elle espérait que l’homme n’aille pas se gambader un peu partout à son réveil.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 14 Mar - 22:33

Il s'était bien retrouvé dans la même pièce, mais ce n'était plus Riyu, Raiken et l'empereur qu'il avait en face. Plus des soldats portant des armures complètes de plates noires étranges. Pas le genre d'armure qu'un homme normal porterait... C'était raté, il avait eu son quart d'heure de gloire mais cette fois, son esprit tentait à nouveau de le tuer au mieux, de le torture au pire. Que faire quand on a des ennemis invincible en face et que son esprit veut définitivement te faire du mal mais que tu le sais? Bien des possibilités, pouvoir tordre ses rêves permettait bien des choses, même s'il n'était pas encore capable de choisir le scénario. Le mieux était néanmoins de ne pas rentrer dans le jeu du scénario d'origine s'il ne lui convenait pas et plutôt de s'ouvrir un chemin pour fuir. Même si cela ne donne pas grand chose d'autre que de la fuite à répétition contre des choses de plus en plus bizarres et violentes. Cette fois-ci, son esprit avait bien manqué d'imagination.

A nouveau, ses yeux s'ouvrirent pour cette magnifique journée qui avait très mal commencé. Même si il n'avait strictement aucun souvenir de comment elle avait commencé en vrai. Il se tourna vers la fenêtre à la hauteur du soleil, en conclu qu'il était proche de midi. Ca c'était une heure pour se réveiller quand on est en pseudo-vacances. Il s'assit, s'étira les bras, bailla un coup et vit la jeune femme dans un coin de sa chambre.

"... AH!"
Mouvement de recul et étonnement. Il avait absolument pas souvenir d'avoir bu ni d'avoir ramené de la compagnie chez lui. Et même s'il avait bu, il ne l'aurait pas fait quand même, il aurait plutôt dormi par terre au milieu de la route. En l'observant de plus près, il fut rassuré de constater que son manque de réaction, son visage aussi expressif qu'un cadavre et ses yeux aussi plein de vie que ceux des poissons morts se voyaient à des kilomètres. Même elle n'aurait rien pu faire avec lui. Puis il remarqua qu'elle était rousse vive, quelque chose qu'il ne voyait pas souvent. Même si il pouvait parler avec ses cheveux blancs.

"Et bien et bien, toutes mes excuses. Je ne m'attendais pas à me trouver en charmante compagnie ici. J'imagine que je devais le savoir, mais vous êtes?"
Non, définitivement, il ne se souvenait pas de ce qu'il avait pu faire ce matin. Mais l'otage n'était pas non plus choqué que ça que quelqu'un se trouve chez lui. S'il s'était senti en danger, il se serait réveillé après tout. Enfin à moins que la jeune femme soit bien capable de cacher sa présence à ce point, ce qu'elle ne semblait pas être capable de faire. Il y avait comme une aura de négativité qui émanait d'elle. Définitivement une personne charmante. Parler aux cadavres permet d'avoir un interlocuteur qui ne te contredit en effet jamais.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mer 22 Mar - 19:22

Au bout d’un moment, l’homme qu’elle devait garder immergera de son sommeil. Le calme avait été rompu par son étonnement à la vue de femme. Il avait poussé un léger cri tout en se retournant sur elle, il était très surpris de la voir. On aurait cru voir une femme apeurée devant un homme près à lui faire toutes sortes de vilaine chose. Qui aurait cru qu’elle verrait ça un jour, il faut bien une première fois dans sa vie. 

Quant à Mei, elle n’avait pas bougée, regardant toujours dans le vide en tenant sa tasse de thé froid sur ses genoux. Haruya-san ne se rappelait même pas du nom du samouraï. Et bien, il était étourdi ou juste très fatigué. Évidemment, Mei n’avait aucune envie de lui répondre. Elle n’était pas là pour lui tenir compagnie tout de même ou pour le distraire. 

« Vous pouvez m’appeler comme vous voulez, ça n’a pas vraiment d’importance de toute façon. » *soupire* 

C’était étrange, cet homme était bien différent des personnes qu’elle connaissait. D’habitude, on ne réagit pas comme ça puis même, on se souvient tout de même le nom d’une personne qu’on vient présenter. Évidemment, Mei n’avait aucune envie de lui répondre. Au fond d’elle, Mei était amusée de voir une personne de la sorte.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mer 22 Mar - 21:13

Voir autant de vie en une seule personne était quelque chose d'assez impressionnant en soi. Bien que pas si rares par les temps qui courent. Haruya avait réussi à faire craquer son précédent garde, un soldat d'âge moyen très à cheval sur les principes. Elle portait un sabre. Elle n'était donc pas un domestique. Elle était donc probablement son garde suivant, même temporairement. Avec le temps d'immerger complètement, il se souvenait effectivement avoir vu Aoki-san... Sans être capable de dire quand. Toujours rien sur elle mais cela semblait plutôt logique. Ca viendra, peut-être. Une femme face à quelqu'un qui avait fait craquer un homme expérimenté était le pire choix à faire pour se retrouver avec une défection... Mais un cadavre, un très bon choix. La question étant de savoir à quel point ce corps était mort. Elle semblait dans un état plutôt critique. Plutôt vicieux ce Taii en fin de compte...

"Aucun nom dont vous êtes fières? C'est plutôt rare par ici."
Jusqu'à quel point était-elle différente de la philosophie de ce clan? L'était-elle seulement, à l'origine? C'est en face des difficultés que l'on découvre la vraie nature de l'homme, et que l'on voit qui se relève et qui n'en est pas capable, ainsi que ceux qui s'assurent que certains restent à terre. Etait-elle une réveillée? Peut-être la bataille de Miyuki? Ou encore une autre? Il finirait par le découvrir de toute façon. Il se leva et alla s'habiller ainsi que se refaire une beauté. Cinq minutes plus tard, il était prêt.
"Vous avez une préférence pour le repas, Shitai-san? Un lieu, un plat, une envie, un sentiment quelconque?"
Il ne cherchait absolument pas à contrer sa négativité avec de la vie, oh non. Il ne cherchait qu'à piquer là où c'est censé faire mal et l'ennuyer. Et en plus de ne pas le contredire, normalement un cadavre résiste sacrément longtemps à ce genre de tentative, si ça finit seulement par fonctionner. Mais une chose était certaine avec les morts: ils n'aiment pas bouger. Mais il ne pouvait l'obliger à rien, et prévenir son Taii qu'elle ne le protège pas ne ferait que remplacer le garde, ce qui n'a aucun intérêt. Alors tant pis si elle ne le suivait pas dehors pour aller manger.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Jeu 30 Mar - 10:42

Il avait beau parler, elle l'igonerais. Il semblait pourtant bien étonné de voir une personne comme elle. C'est vrai que les Fukyuu sont un clan très fier en général et encore plus au niveau du Bushido. Dire son nom était une marque de respect et d'honneur. Enfin bon, quoi qu'il en soit, la jeune femme s'en fichait pas mal dorénavant.
La parole lui était encore difficile pour le moment, moins elle avait de contact et mieux, elle se portait. Elle n'en pouvait plus de rester ici, entouré d'incapable.

L'homme dont elle avait la garde, s'était préparé rapidement, voir bien trop rapidement et avait repris la discussion, enfin son monologue avec Mei.
"Hm ? Shitai-san … Il n'a pas trop tord. Au moins, je ne ressemble pas aux autres incapable autour de moi.."
Elle l'écoutait sans grande motivation "Une envie ? Qu'elle blague.. Il est complètement con celui-là... Si je pouvais choisir, je resterais dans mon lit toute la journée au lieu de me le coltiner.. Tsch"
Il la regardait avec un sourire un peu bizarre en attendant une quelconque réaction de sa part.


« Je m'en fiche. Faites, ce que vous voulez.. »
D'une main assez faible, elle reprit sa tasse de thé froide qu'elle n'avait toujours pas fini de boire en attendant de voir ce qu'il allait faire ou dire.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Lun 3 Avr - 21:33

Son test fut concluant, le cadavre répondit qu'elle n'avait aucune envie ni aucun sentiment. Ou peut-être n'osait-elle plus les dire face à l'insignifiance de ce monde bien trop grand pour des fourmis telles que nous?
"Je savais que vous aviez une irrésistible envie de sortir pour manger. Et je ne peux pas refuser à un cada-A une demoiselle de l'accompagner dans sa quête des mets les plus délicieux du coin. D'ailleurs, je connais un très bon restaurant. Enfin, il n'est pas tout près, il faudra marcher beaucoup, au milieu de beaucoup de monde. Que de joie de profiter de la vie n'est-ce pas?"
Il avait spécifiquement choisi ses mots, même l'erreur tout à fait intentionnelle qu'il avait commis en manquant de l'appeler cadavre. Haruya cherchait à la piquer là où ça faisait mal, en particulier parce qu'il ne lui laissait pas le choix dans la matière tout en sachant que cela n'allait pas lui plaire.

"Bien bien, j'espère que vous êtes prêtes, je ne voudrais pas partir trop tard et qu'il n'y ait plus de place ou pire, des places avec d'autres personnes. Nous allons tellement nous amuser à nous raconter nos vies palpitantes et nos histoires dignes du plus grand intérêt. Il faudra savourer l'instant, comme si c'était le dernier."
Il attendit patiemment qu'elle se décide à le suivre avec une motivation sans faille comme on peut l'attendre d'un être inanimé et prit donc la route. Au rythme de sa garde du corps attitré donc.
"Au fait, vous avez aimé mon thé?"
Il fallait bien initier la conversation sur la route. La laisser se reposer n'était pas une option.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 4 Avr - 16:12

Cela faisait à peine quelques heures que Mei avait été mise à sa garde, et elle n'en pouvait déjà plus. En plus de ça, il continuait dans son monologue en imaginant les réponses de Mei. Il avait fait comme si la demande d'aller manger quelque part venait de la samouraiko, et il en rajoutait des tonne.
''Un cadavre ? ... Humph.. Au moins, je ne me voile pas la face comme tous les autres." *soupire*
"Mais il reste énervant tout de même.. En plus, je n'ai pas vraiment le choix que de le suivre dans son jeu."

Il parlait et parlait, sans s'arrêter. A force, Mei ne l'écoutait plus beaucoup, mais elle avait compris que ça n'allait pas d'être de tout repos. "raconter nos vies palpitantes ? ... J'ai que ça à faire."
Il comptait bien s'amuser de son état, elle n'était pas dupe à ce point-là.

« Bien, comme vous voulez. »
Elle n'aimait pas vraiment la tournure de la situation et savoir qu'elle va devoir suivre ce guignol où il veut aller, n'allait pas aider.

Sans attendre plus longtemps, elle suivait Unzen Haruya à l'extérieur. En tant que garde du corps, elle devait rester légèrement en arrière, mais toujours à une court porté de la personne qu'elle devait surveiller.
Vu le bonhomme, ça n'allait pas être compliqué, il essayait même de taper la causette avec elle. Il était bien trop détendu à son goût et il commençait à lui taper sur les nerfs.

« Humph. Du thé ? Vous parlez de l'eau froide que vous m'avez servie dans la matinée ? »


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Ven 21 Avr - 1:04

Elle le suivit sans trop rouspéter, une bonne chose, dans un premier temps. Elle gardait une distance de sécurité avec lui, pour ne pas indiquer trop facilement qu'elle est sa garde du corps. Le laisser aussi mener sa vie comme il le souhaite sans rentrer dans sa zone de confort. Observer et voir venir la menace, même de derrière elle aussi. Même dans son état lamentable d'être humain sans âme, l'expérience parlait. Une belle preuve de plus indiquant qu'un bon soldat en première ligne n'a pas besoin de penser ni d'émotions. Néanmoins, Haruya ne souhaitait ni n'avait besoin de garde du corps et donc il brisa rapidement la formation pour discuter avec elle. Il n'aime pas les bons soldats, il préfère les humains dotés d'une conscience. Et l'humain, qu'il pensait mort, lui répondit avec une bonne répartie. L'otage avait réussi à la réveiller partiellement plus vite qu'il ne l'avait imaginé, s'il y avait quelque chose à sauver à la base.
"Et bien, il a si mauvais goût que cela? Toutes mes excuses. Oh, en parlant d'excuse, vous avez des nouvelles de... De... Comment c'était déjà... Jibanbo? Amakusa? Peu importe, votre prédécesseur."

En effet, avant elle, quelqu'un d'autre avait dû le "protéger". Et puis après quelques semaines de tortures mentales, il n'était plus venu. Bien qu'il était très certainement la cause de cette défection, il voulait tout de même savoir comment il allait. Il s'y était quand même attaché. Pas au point de retenir son nom ou de vouloir sincèrement de ses nouvelles cela dit.
"Tenryu? Maboroshi? Uryu? Senpachi?..."
Murmurait-il, visiblement plus intéressé par l'idée de retrouver son nom en en disant au pif qu'à écouter la réponse du cadavre qui se soigne.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Sam 22 Avr - 14:48

C’était barbant pour Mei, elle avait remarquée le manège de cet homme bien rapidement. Ça la changeait de ses fréquentations habituelles au moins. C’est vrai qu’en regardant bien, elle n’avait pas l’habitude de voir des gens de la sorte, rien que sa façon d’être lui était étrangère. On est très sur l’étiquette ici, m’enfin. Lui, il était à l’opposé, c’était intéressent, mais à la fois énervant. Il agissait comme quelqu’un de très polie, mais il n’était pas le dernier à chercher la petite bête. C’était comme pour l’amuser lui et lui seul.

Plus l’homme dont elle avait la garde parlait et plus son esprit s’efforçait de l’ignorer, mais ce n’était pas gagné. Il s’était rapproché pour lui parler de la personne qui était là avant elle.
"Des nouvelles ? Ah... Il doit parler de Tamura. Je me disais que ça faisait longtemps qu’il n’était pas venu brayer devant ma porte pour que je sorte à l’extérieur.
Et bien… Je me suis trompée sur son cas, il est bien plus faible et inutile que ce que je pensais."


La samoura-ko n’avait pas répondu à Haruya. Elle ne voulait pas le déranger dans son délire et le laissait parler dans son coin. À quoi bon hein, il semblait bien s’amuser à sortir des noms au hasard en essayant de se rappeler. C’est quand même bien triste pour Tamura, il n’a pas dû rester très longtemps pour qu’il ne se souvienne même plus de son nom.
Mei aimerait bien oublier l’existence de Tamura et de celui qu'elle devait garder, ça l’arrangerait bien en tout cas. Peut-être qu’elle pourrait apprendre au côté de cette personne ? Elle réfléchissait une seconde, mais elle décida que non. Elle n’allait pas se faire des frayeurs comme ça, c’était déjà bien épuisant d’être à la garde d’une personne de ce genre.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Sam 22 Avr - 23:29

"... Ichinose? Yuno? Akashi?... Akashi?"
Il se stoppa un instant. Ce n'était pas le nom de la personne qui avait tenté de le surveiller et de le garder. Ah, Akashi Mei. Le Taii Aoki Mahiru l'avait amenée ce matin pour lui présenter son nouveau garde. Il se souvenait enfin de ce qui s'était passé ce matin, ainsi que du nom du cadavre. Elle n'avait d'ailleurs pas répondu à sa question. Bon, en vrai il n'en avait rien à faire du nom de son prédécesseur donc ce n'était pas un problème.
"Peu importe, je suppose qu'il doit aller bien si vous ne dites rien."
Après tout, remettre en cause sa vie, ses décisions, sa façon d'être, c'est pas aller mal. C'est enfin faire fonctionner ce qui nous sert de cerveau.

Il tourna la tête vers la jeune guerrière qui l'accompagnait et l'observa un moment, les yeux fermés. Il ne décelait aucune lueur dans ses yeux, mais elle réfléchissait bien à ce qu'elle disait ou ne disait pas. C'était dommage qu'il ne l'avait pas observé quand Mei lui avait envoyé sa répartie dans la tronche.

*Peut-être qu'elle n'est pas morte mais plutôt perdue...*
Il sourit.
"Ah, Shitai-san, ce restaurant vous va?"
Il n'attendit pas sa réponse. Non pas car il était dans son délire de monologue mais parce qu'il avait bien compris qu'elle n'en avait très certainement rien à faire. Il était juste plus amusant de faire genre de demander son avis et lui laisser le choix. Etant une question, cela l'oblige à réfléchir.

Il s'installa à une petite table libre. Arriver tôt donne l'avantage qu'il n'y a pas encore trop de monde. En ce sens, il avait menti, ils n'avaient pas marché beaucoup et n'étaient pas allé dans un restaurant bondé juste pour ennuyé la jeune femme.

"Je pense que je vais me prendre des ramen pour cette fois. Et vous, Shitai-san?"
Il lui demandait dans le but de faire une demande groupée. Cela éviterait à la garde du corps d'ouvrir la bouche, de dire des mots et de former des phrases avec d'autres gens et ainsi de ruiner leur journée avec son aura de désespoir.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Lun 24 Avr - 20:31

Alors qu'Unzen Haruya était toujours dans son monologue intérieur, il s’était arrêté devant un petit restaurant qui ne payait pas trop de mines.
" Hmm… Je suis déjà venue ici avec Fuyu à l’époque. "
L’homme n’avait pas attendu que Mei lui réponde et était déjà rentré dans le restaurant. Et bien, elle n’avait pas besoin de lui donner son avis au moins.
Haruya avait choisi une table où l’on pouvait s’asseoir confortablement. L’endroit n’était pas bondé, heureusement pour Mei qui avait déjà eu du mal à se balader dans la rue bondée.
« Je pense que je vais me prendre des ramen pour cette fois. Et vous, Shitai-san? »

« …. »
Elle ne répondait pas et n’avait pas besoin de regarder ce qui y avait au menu, elle s’en fichait pas mal. Ce qui l’intéressait était tout autre. Elle s’amusa de voir que l’homme qu’elle devait garder n’était pas un grand mangeur. "Un seul bol de ramen ? C’est seulement un en-cas, un amuse-bouche… C’est vraiment désolant, je devrais lui apprendre ce que c’est d’avoir de l’appétit et de bien se nourrir."

Alors que la personne pour prendre leurs commandes approchait, elle n’avait toujours rien dit à Haruya qui lui commençait à dire ce qu’il allait prendre.
« Un bol de ramen et pour elle, ce sera... »

« Tout ce que vous avez. » Elle avait répliquée séchement ce qu’elle voulait et pas des moindre.
« Euuh.. Vous voulez dire tout ce que nous pouvons vous préparer ? » La jeune femme n’était pas à l’aise avec une commande de la sorte et encore moins avec le ton qu’avait employer Mei.
« Ouais. Et avec le meilleur saké que vous avez. » Elle avait sortit une bourse de son dos et la posa sur la table. Tout son argent était là et la serveuse comprit la demande et était partie au pas de course préparer la commande absurde de Mei.

Dans un sens, Mei pensait gagner du temps sur le repas. Rester ici lui était plutôt facile et sans effort et manger n’était pas un problème pour elle. Bien au contraire, depuis son retour la jeune femme mange bien plus qu’auparavant. C’était un bon réconfort même si elle était en compagnie d’un homme qu’elle ne connaissait pas.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 25 Avr - 22:48

Toujours pas de réponse. Cela signifiait qu'elle lui demandait gentiment avec un visage trop mignon de choisir pour elle. Du moins c'était ça dans sa tête. Et par extension, elle allait subir le pire plat qu'ils pouvaient avoir ici. A l'arrivée de la serveuse pour prendre leur commande, il prit la parole.
"Un bol de ramen et pour elle, ce sera..."
Il fut coupé par la jeune femme qui se décida à prendre la parole au bon moment. Et l'otage ouvrit les yeux à ses paroles. Tout? C'était... Particulier comme demande. Et plutôt impressionnant. Il resta bouche-bée le temps que la serveuse s'en aille puis éclata de rire.

"Et bien, c'est que vous avez grand appétit Shitai-san. Voilà qui explique des choses..."
Et il s'arrêta là et ne reprendra plus sur ce sujet, n'étant pas à l'aise avec le corps des femmes. Donc la nourriture était un moyen efficace de la réveiller... Enfin, il ne s'attendait pas à ce qu'elle redevienne vivante pendant tout le repas non plus. Il s'attendait plutôt à ce que le silence reprenne de plus belle pendant qu'elle déguste. Il se tut, attendant que sa commande arrive, et une partie de la commande de sa garde du corps. Ils n'allaient pas tout faire en une fois et d'un coup...
"Bien, maintenant nous pouvons parler de nous et apprendre à se connaître et améliorer nos relations."

Il commença son bol.
"Je vous laisse démarrer."
Il reprit sa nourriture un instant, laissant le silence faire son oeuvre.
"C'était fort intéressant. C'est mon tour donc. Il était une fois... "
Et l'enfer débuta. Et aucun des mots qui suivit n'eut une once de vérité.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mar 2 Mai - 15:08

Voyant sa nourriture arrivée, Mei était rassurer d'une chose. Qu'au moins, elle aurait son estomac bien remplis contrairement à ce qu'elle pouvait manger dans son régiment et surtout mieux que Unzen Haruya. "Humph. C'est minable de ne manger que ça... Il devrait se nourrir un peu plus. Peut-être qu'il préfère l'alcool. Je vais le servir par politesse... Mahiru va venir me casser les pieds si je m'occupe mal de cet ''invité''."

« Je vous sers un verre, vous devez sûrement avoir soif. Ce sera bien meilleur que ce que vous m'avez servi dans la matinée. Surtout que vous venez du pays où l'on sert le meilleur alcool. »
Elle causait, juste par curiosité vue qu'elle n'avait pas l'habitude de voir un étranger par ici. Puis bon... Il s'était mis à parler seul.
"Apprendre à se connaître ? Amélioré nos relations ? Est-ce qu'on peut appeler ça avoir une relation ? Non... Je ne pense pas avoir envie de le connaître vraiment... Je ne sais même pas ce que je veux pour le moment. Qu'est-ce que je vais bien lui raconter..."

Pendant ce temps, Haruya n'avait pas attendu très longtemps pour continuer et ignorer ce que Mei aurait pu bien dire. Bien qu'elle n'eût rien dit, regardant ses plats avec envie pour une fois. Son visage si inexpressif avait prit une légère teinte rosée en voyant tous ses plats chauds devant elle. Que ce soit des ramène, des brochettes de yakitori, quelque gyoza, des yakisoba, un donburi bien garnie, un tonkatsu et du yakiniku.
Il y en avait pour son porte monnais, mais elle n'était pas déçus. La nourriture s'entait si bon qu'elle ignorait l'homme devant elle et ce qu'il pouvait bien lui dire.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Sam 10 Juin - 19:32

"Ah, non, pas..."
Trop tard. L'action a fait affliction. La boisson du malfaisant. La conclusion du tout. Akashi pouvait pas souffrir la non adoption à sa boisson. Courir bruit qu'il boit pas d'alcool, un Okaruto, non. La bushi aurait alors un alibi pour pas ouïr Haruya, insignifiant. Voir pourrir un taisa trop narquois. Pour un jour initial, la divulgation finirait Haruya. Il fallait un plan. Garantir qu'il n'a pas soif donc boit pas? Parfait pour fuir la situation. Ni la bushi ni la barmaid fournirait la boisson plus au taisa s'il la conclut pas. Mais il avait trop discouru, avait soif. L'appât parfait pour lui dans la situation.

La solution consistait au travail sur la continuation. Buvant à raison, gagnant sur l'instant. L'occasion aura sa fin dans un long instant. Son plan risquait un hasard, la bushi pouvait garnir sa boisson. Un incarnant trop. Pour plus jamais voir d'alcool arrivant dans sa boisson, il fallait trahir son abomination pour sa boisson, mais à Fukyuu pour garantir son alibi sur l'alcool Okaruto. La bushi saura plus tard pour son rival la boisson. Il prit donc sa boisson pour sa soif puis posa l'alcool moins lourd. Tout ira au poil ainsi.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Dim 11 Juin - 17:17

Ce n'était pas l’envie qui lui manquait en regardant le visage d’Haruya devant elle. C’est sûr qu’avec la tête qu’il tirait, elle aurait pu profiter pour le torturer plus avec ce qu’elle venait de comprendre au vu de sa réaction qui était, pour le coup, assez étonnante venant d’un Okaruto. C’est sûr que pour eux, le saké était sacré et que c’était bizarre de refuser.
Ce qui est sur, c’est qu’elle s’est délectée de la tête qu’il avait faite, peut être qu’elle allait pouvoir s’amuser à ses dépens tout de même, pourquoi pas non ?

C’était pour ça qu’elle continuait de manger tranquillement en ne disant rien tout en le regardant d’un air de poisson mort. Comme pour lui dire à quel point il était si risible à ses yeux. C’est à cet instant que Mei venait de penser à un plan pour pouvoir ce la couler douce toute la journée. C’était de le faire boire, à en voir sa réaction, il n’aimait sûrement pas boire beaucoup. Comme quelqu’un qui ne tient pas l’alcool ou qui ne le supporte pas.

C’était donc parfait et elle allait mettre son plan en action assez rapidement. C'est avec ses connaissances très limitées qu'elle réfléchissait, il ne fallait pas boire beaucoup dans une période courte et de ne pas boire le ventre vide.

Comment devait-elle s’y prendre pour le coup. Cette question lui trottait dans la tête alors qu’elle mangeait ses divers plats toujours dans le silence le plus total.




Défi:
 


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 


Dernière édition par Akashi Mei le Jeu 15 Juin - 21:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mer 14 Juin - 21:19

Etant donné son plat, il pouvait aussi se réhydrater via le plat de ramen, partiellement. En alternant repas, très petite gorgée de sake et parole, ça allait probablement le faire. C'était assez bizarre de s'être retrouvé au piège aussi facilement pour lui... Haruya la prenait d'un peu trop haut. L'otage était un peu trop en confiance face à un cadavre et ça se payait. Ne jamais baisser sa garde et sous-estimer qui que ce soit. Il ferait mieux de s'en rappeler cette fois.
"Néanmoins, Akashi-san, vous êtes impressionnante. Je veux dire, je serai bien incapable de manger autant et de garder la forme comme vous le faites."

Après tout, le repas donne beaucoup d'indice sur la façon de vivre de la personne. Lui par exemple mange moyennement voir peu aux repas car il a tendance à manger sur toute la journée. Il sera tout à fait capable dans 2h de reprendre la même chose en disant ne pas avoir mangé plus tôt à quelqu'un d'autre. Et vu qu'il évite les efforts, il est logique qu'il ne mange pas beaucoup. Concernant Mei, manger autant en un repas semble indiquant que c'est son seul repas de la journée et qu'elle dépense beaucoup d'énergie pour garder son allure. Du coup, elle est dans son état naturel bien plus énergique. Ici et maintenant, et bien, elle devait l'être moins mais elle gardait son appétit. Là par contre cela impliquait des questions sur son corps... Autrement, il la trouvait aussi impressionnante pour avoir réussi à garder son calme déjà jusqu'ici mais ce n'était pas lui qui allait lui dire.

"Il doit j'imagine y avoir d'autres choses que vous aimez autant que la nourriture... Votre famille peut-être?"
Nope, il souhaitait l'énerver là. Il savait déjà que ce n'était pas le cas.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mer 14 Juin - 22:21

Toujours à table, elle écoutait Haruya lui parler. Il venait tout juste de la complimenter, elle s’était demandée si c’était une ruse de sa part, mais elle n’avait pas envie de réfléchir plus que ça. À quoi bon hein ? Lui dire qu’elle était impressionnante lui avait fait ni chaud ni froid, elle savait de quoi elle était capable physiquement bien que pour le moment, elle était bien en dessous de sa forme. Mei s’était souvenue que son alimentation avait été toujours riche et que ça n’avait pas changé avec l’âge donc elle ne comprenait pas trop les personnes qui mangeaient peu comme lui. M’enfin bon, elle était bien mal pour juger les goûts et les couleurs des gens.

Tout en continuant de manger, Haruya avait recommencé à parler, toujours avec son sourire fourbe. Il s’était mis à lui parler de sa famille, enfin il lui avait posé une question. Aimait-elle sa famille ? Peut-être, en tout cas par le passé, elle en était fière. Si fière qu’elle aurait obéi aveuglement à son père. Mais depuis peu, la jeune femme était très distante à se sujet et encore plus depuis la perte de son père et son frère dans les attaques de Miyuki.
Pourquoi parlerait-elle de ça avec lui, ça ne devait de toute façon pas l’intéresser et ça, Mei l’avait très bien compris.

« Humph » elle n’avait rien dit de plus ni mois et continuait à manger un des derniers plats qu’il restait sur la table.
Défis:
 


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Mer 12 Juil - 23:43

Pas plus de réaction que cela. Ce n'était malheureusement pas un sujet sensible.
"En tout cas il est intéressant de voir que vous êtes une femme guerrière. C'est un fait malgré tout assez rare et peu accepté par les familles. Après, il y a la famille qui refuse et l'enfant qui fait sa rebelle, la famille qui accepte mais c'était le voeu de la fille et la famille qui pousse... Vous étiez dans quel cas ?"
S'il n'arrive pas à la faire réagir par manque d'information, il ne reste qu'à obtenir ces informations directement pour trouver le sujet qui la fasse réagir. Commencer par son histoire semblait un bon point. Haruya ne s'attendait pas à ce qu'elle réponde à vrai dire. L'absence de réponse et un début de réaction peut amplement suffire à répondre à ses interrogations... Si elle réagit ne serait-ce qu'un peu. Genre un clignement d'oeil. Sinon on reste à la case départ.

Son plat et sa boisson continuaient de se vider, lentement mais sûrement. A un rythme bien différent de la jeune femme qui engloutissait les plats les uns après les autres. Il avait calculé son coup pour finir à peu près en même temps qu'elle. Du moins, si rien de plus ne lui était offert. De toute façon il ne voulait rien de plus et ferait de son mieux pour ne pas recevoir quoi que ce soit de plus. L'otage avait déjà à se débrouiller avec un verre d'alcool de trop...


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Ven 21 Juil - 17:35

Toujours en train de manger son repas, Mei écoutait ce que disait la personne qu’elle avait en charge.
Il lui parlait de familles, des convention habituel et ce qui n’était pas habituel.
« Hm. C’est une question intéressante ça. Je ne pense pas avoir poussée qui que ce soit et qu’on met pousser à devenir ce que je suis. J’ai simplement suivi les enseignements de mon père, bien qu’au début, il était réticent venant de mon jeune âge.. Ah du coup, je fais partie de la catégorie qui à forcer son père. Enfin quoi qu’il en soit, être une femme ne pas poser de problème pour mon apprentissage. J’ai rapidement montrée de quoi j’étais capable, je suppose. »

Elle s’était arrêtée de manger pour expliquer ça, sur le coup cela lui avait rappeler quelques souvenirs de son enfance, lorsqu’elle était encore très jeune et qu’elle commençait à apprendre tout ce que son père pouvait lui enseigner. Ce n’était pas désagréable de penser à ça de temps à autre. Bien que son interlocuteur avait sûrement posé une question banale pour la faire un peu réagir ou tout simplement pour faire la conversation.

Quoi qu’il en soit, Mei avait englouti le reste des plats qu’elle avaient devant encore et observait en silence Haruya qui allait aussi bientôt avoir fini son plat.
« Vous aussi, vous faites partie d’une catégorie ? » Sur le moment, elle avait sortie ça tout seul.
Elle s’était rendu compte de sa bêtise très vite et avait fait une grimace à sa propre bêtise.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Lun 24 Juil - 23:18

Il allait avaler des pâtes, mais la nourriture n'atteignit pas ses lèvres et restèrent entre le bol et sa bouche. Elle avait prononcé des syllabes. Cela donnait des mots. Ces mots donnaient des phrases. Et elle en faisait plusieurs en plus. Par quelle magie vaudou avait-ce pu arriver ? Il avait beau penser à tout, il n'avait pas imaginé un seul instant qu'elle... Répondrait à sa question. Pourtant il avait lancé cela au pif au suivant le cours de la conversation. Mais elle est intelligente, peut-être qu'elle faisait exprès d'aller à contrepied de ses prévisions à chaque fois ?

Nah, nah, juste un coup de chance. Donc son éducation passée la faisait parler... Hum... Peut-être que c'était un angle d'attaque. Plutôt que de chercher à l'atteindre via des éléments extérieurs de sa vie, il fallait directement la cibler... Il n'avait pas pensé à ça, ayant l'habitude d'énerver les gens en leur parlant de leurs familles. Il fit un immense sourire et avala enfin sa bouchée. Du coup elle avait forcée son père... Le genre de femme forte qui sait ce qu'elle veut et ne va pas se laisser marcher sur les pieds et se faire marier au premier venu.

Pendant un instant, elle avait été vivante. Et la guerrière l'avait remarqué, faisant ici la grimace de dégoût la plus expressive que l'otage avait pu voir jusqu'ici, le dégoût envers soi-même. Il pouffa un rire en finissant son plat.

"Pour répondre à votre question, je fais parti de la catégorie de ceux qui ont démarré en étant rien et qui font de leur mieux pour prouver au monde à quel point il a tort."
Il se leva, laissant de l'argent pour payer son misérable plat à côté de tout ce qu'avait englouti la jeune femme.
"Bien, je suppose qu'il est temps d'y aller, nous avons assez joué aux monstres de foire."

Après tout, nous avions ici un homme aux cheveux blancs et aux yeux fermés en compagnie d'une femme à la longue chevelure rousse et à l'air morte, qui avait littéralement pris tous les plats du restaurant comme si de rien n'était. C'était un spectacle pour les curieux.
"Nous pourrons continuer plus tranquillement dans mon appartement."
Volontairement tendancieux et balancé de sorte à ce que d'autres personnes entendent. Juste comme ça. Même s'il parlait juste de continuer l'espèce de discussion étrange qu'ils avaient jusqu'à maintenant, à base de mensonges et de "Hmph" en guise de réponse.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Jeu 7 Sep - 14:47

Alors que Mei faisait toujours la grimace, l’otage qu’elle gardait s’était mis à lui répondre comme si de rien était.
Peut-être avait-il remarqué sa réaction et quand bien même elle ne l’avait plus lorsqu’elle l’écoutait. Son calme habituel et son regard vide de retour, qu’elle regardait déjà autour d’elle. Beaucoup de monde avait rejoint le petit restaurant et commençait à les observer de plus en plus.
Elle avait hâte que l’homme se décide enfin à bouger désormais.
D’après ses dires, il aurait fait de son mieux pour être celui qu’il est maintenant. En sois, c’était honorable, mais ça Mei s’en fichait pas mal des histoires des autres. La sienne était bien banale, comme tant d’autre.

For heureusement pour Mei, il avait de lui-même proposé de partir. " Yatta " Elle n’avait qu’a le suivre où il voulait maintenant. Au moins elle avait mangée un bon repas, cela faisait un moment qu’elle n’avait pas fait ça.
L’ambiance autour d’eux était de plus en plus animée, Mei entendait ce que disaient les gens autour, les rumeurs allaient très vite dans ce genre d’endroit surtout que bon, il faut se l’avouer Mei ne passait pas inaperçus et encore moi Haruya.
La samouraï trouvait ça lourd à force, les gens n’avaient donc que ça à faire ? Il n’avait rien d’autre à regarder ? Elle trouvait ça très ennuyant de voir ce genre de comportement chaque jour.
Alors qu’ils étaient déjà très observés, Haruya venait de lâcher une bombe au milieu de la foule, par chance, Mei allait rentrer dans son jeu.
« Et bien soit, pourquoi pas. Cela nous permettrait de bien plus nous connaître » Avec un grand sourire, qui n’était bien entendu pas vrais pour le moins du monde, elle lui avait répondu.

Certaines personnes avaient rigolé en entendent ça venant d’une femme. En général elle reste assez discrète et ne parle pas aussi ouvertement, mais Mei s’en fichait royalement des code de bonne conduite ou d’autre trucs en tout genre. Si quelqu’un n’était pas content qu’il aille voir ailleurs, elle n’en avait rien à faire de leur préjuger ou autre.
Elle suivait Haruya en prenant l’avant de la marche, en sois elle était devant pour sortir au plus vite de cet endroit bien trop bruyant désormais.
Secrètement, elle espérait pouvoir rester au calme et sans bouger pour la journée au moins.
« Du coup, nous retournons au lieu de départ ? » Elle avait parlée assez bas pour lui demander, n’attendait pas vraiment une réponse d’Haruya. S’était devenue fatiguant de parler et de réfléchir, son mal de crâne avait repris.
Son visage avait repris sa couleur habituel, d’un blanc limpide, toutes les couleurs qu’elle avait eu juste avant avaient disparut.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 261
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Jeu 14 Sep - 0:08

Et même morte, elle avait de l'humour en rentrant dans son jeu. Haruya lui proposerait presque un job à Okaruto. En tout cas si elle n'était pas déjà une noble et donc que cela poserait des problèmes à tout le monde. Et aussi car il ne proposait plus de job à Okaruto aux gens qu'il rencontre et trouve intéressant depuis peu. Néanmoins, cela impliquait aussi que la tâche divine qu'il s'était fixé, c'est à dire traumatiser un maximum de garde en restant dans la légalité, serait vraiment compliqué pour celle-là.

"C'est exact. A dire la vérité pour une fois, c'est ma journée de repos et je n'avais pas prévu de sortir pour quoi que ce soit à l'origine. Mais ce fut amusant."
Fit-il, apparemment fier de son idée d'ennuyer une pauvre jeune femme innocente qui n'a rien demandé. Quoi qu'il en soit, ils rentraient effectivement à ce qui lui servait de base officielle à Fukyuu. Là-bas, ils se feront moins remarquer pour le fait... D'être. Et l'otage pourra faire ce qu'il fait de mieux, c'est à dire rien.

Il ne s'inquiéta d'ailleurs pas le moins du monde de ce que pouvait faire sa garde du corps. Après tout, elle est adulte, elle devrait savoir se gérer, même si dans son état psychologique ce n'est peut-être pas le cas en vrai. Et puis, c'était un peu comme sa deuxième maison maintenant. Du moins, du point de vue du taisa qui se contente de vivre là. Cela dit, il fallait peut-être le lui préciser.

"Faites comme chez vous, personne ne sert personne, et il n'y a rien auquel je tienne ici. A part ce sabre."

Il montra son wakizashi et non son katana parmi les affaires qu'il avait laissé près de l'endroit où il dormait. Il n'avait pas besoin de les emporter à chaque coup et ne le faisait donc pas. Il s'installa et reprit la lecture d'un bouquin qu'il avait démarré depuis peu. Le reste de la journée passa rapidement, avec un Haruya qui s'occupait de diverses façon, l'une d'entre elle étant d'écrire un journée intime et de dire tout haut ce qu'il écrit. Comme indiqué, ce journal ne faisait pas parti des affaires auxquelles il tenait. Cela dit, ce qui était écrit dedans ne commençait qu'avec son séjour et il n'y indiquait que ce qu'il faisait de stupide.

Pour la nourriture, il avait fait l'erreur d'insister qu'il gérait, du coup, l'otage devait s'en occuper. Il proposa un Shifumi à Mei, qui l'ignora, donc il s'occupa de faire à manger pour tout le monde. Il continua de ne rien faire jusqu'à ce que sa garde parte, et il continua de ne rien faire jusqu'à dormir. Et le lendemain, il se réveilla, se prépara en prenant soin d'avoir ses armes sur lui cette fois. Cette journée n'était pas une journée de repos et il avait du travail. Il ouvrit la porte, vit Mei qui attendait là et se rappela qu'il avait une garde.


"... Ah, mes excuses, j'avais oublié de... En fait, vous auriez pu entrer directement Shitai-san. Je comptais sortir, mais vous voulez quelque chose avant ?"
Forcément, sortir faire ce qu'il veut en cachette n'allait pas être si simple... Quoi que, vu qu'elle avait pas l'air vraiment à 100% dans sa tâche, il y avait moyen qu'il s'éclipse assez facilement...


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Akashi Mei

avatar

Samouraï

Messages : 84
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre Ven 22 Sep - 21:37

La jeune femme écoutait Haruya parler. Bien que sa voix sonnait comme un bourdonnement pour elle. Elle avait entendu tout de même "jour de repos", depuis quand les otages avaient des jours de repos ? Elle s’était posé la question. M’enfin elle ne restait pas vraiment la dessus, ça ne la regardait pas.
Mei le suivait, sans rien dire, tout en esquivant les personnes sur le chemin.

Ils étaient rapidement arrivés à l’endroit où dormait l’otage, Mei se demandait bien ce qu’elle allait faire.
Le bourdonnement continuait, toujours à parler Haruya lui faisait la causette, sûrement par politesse ou par ennui. Il portait donc un katana et un wakizashi… Mei se posait quelques questions sur son identité. Un samouraï ? Un noble ? Nan les nobles ne porte pas de katana dans ses souvenirs.

Elle avait rapidement soupirée, pour dire son ennui sur ce qu’il disait et était aller à l’extérieur pour s’asseoir en attendant. Elle pouvait tout de même entendre et voir du coin de l’œil ce que faisait celui qu’elle devait garder. Bien que cela la gonflait, l’oreille allait lui suffire. Mei n’avait en aucun cas besoin d’interagir plus avec lui, ce n’était pas son job et l’envie n’y était pas vraiment. Il avait beau essayer de lui demander quelque chose ou bien ce qu’elle voulait manger, elle n’entendait qu’un bourdonnement sourd, c’était désagréable.

Sa journée avait continuée de la même façon, en restant assise, écoutant les délires de l’otage. Par moment, elle se demandait s’il n’avait pas perdu la tête.
Son service finit, elle devait rentrer chez elle… Bien que ses jambes refusaient de bouger, la jeune femme s’endormait au claire de lune. Sentant le froid la parcourir et le silence devenir maître des lieu, elle passa dans le royaume des rêves très rapidement, bien que son rêve à elle était toujours le même.


Les bruits de la vie l’avaient réveillée, c’était sûrement le matin et elle avait passée la nuit-là, à dormir. De long soupires suivait son réveil tandis qu’elle observait si l’otage était réveillé. En tout cas, il ne parlait pas. Il devait sûrement dormir encore.
Après de longues heures, il avait enfin décidé à faire le vivant, Mei soupirait de plus belle.
Elle n’avait aucune envie de sortir comme le jour d’avant, ça avait été épuisant.

« Non, ça ira... »
Son visage ne laissait paraître aucune émotion. Tout en soupirant elle avait repris.
« Vous devez aller quelque part ? Quoi que… ça ne me regarde pas... »
Mei aurait bien voulu éviter un bain de foule, déjà qu’elle avait passé une nuit à dormir dehors, elle n’était pas au meilleur de sa forme actuellement.


Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'otage et le cadavre

Revenir en haut Aller en bas
 

L'otage et le cadavre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les OPs prennent Haiti en otage ?
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)
» Cadavre exquis
» Le cadavre exquis (version personnage d'anime)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..