AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 À situation inattendue, rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: À situation inattendue, rencontre inattendue Sam 25 Fév - 17:45

L'orage grondait avec fracas. Tandis que le vent amenait les quelques goutes en prévention d'une tempête, les sabots martelaient le sol dans un rythme constant et rapide. Le cheval expirait d'une rage mêlée d'une fatigue.  

La nuit tombant, la visibilité diminuait en conséquence. Seul un imposant feu se dressait au loin derrière, ainsi que deux ombres l'alimentant de corps animal. Les avant-bras de Saito était couvert de griffures ensanglantées. Mais ce n'était rien face aux profondes plaies que portait son compagnon du Katana. Afin d'empêcher tout son sang de se déverser au sol, le samurai Hari dû l'éponger avec ses propres tissus, dont sa bannière familiale.
Coincé entre le cou puissant de la monture et des bras de Saito, Matana Hiro agonisait. Son seul espoir de survie résidait au sein du temple auprès des guérisseurs.

Les lanternes de Raimei illumine quelque peu leur avancée dans les dédales de la ville. Au tournant d'une rue, leur destrier râle et dans un dernier effort s'effondre bruyamment sur les pavés.

La chute est frontal. Saito empoisse le sang des Okuri Inu, le sien et celui de son compagnon, son corps tout entier crie fatigue et exténuation. Il a du mal à respirer. Dans un état presque second, il remarque une plaie profonde et sanguinolente à l'épaule droite de son cheval. Un sentiment fier et triste emplit son coeur dans un dernier honneur à son ami et destrier.

La pluie tombe. Le vent souffle et la fraîcheur de l'automne s'insinue avec plus de rigueur en soi. Allongé sur le dos, il tourne la tête de côté et aperçoit Hiro tremblant de froid et recroquevillé. Saito râle à son tour en s'appuyant sur ses bras afin de se relever. S'empresse de boitiller vers lui. Appose sa cape sur lui et le porte vers l'entrée du temple qu'il remarque enfin.

L'avancée n'est pas aisée. Le temps n'aidant aucunement à cela. À la porte, il dépose doucement son camarade au sol, le protégeant du froid et de la pluie par la même occasion. Et Frappe à la porte en implorant dans un cri l'ouverture des portes.

- Je suis Samurai du clan Hari ainsi que mon ami. Il est mourant. Je vous en prie ! Ouvrez !

Des bruits d'ouvertures se faisant, Saito reprit délicatement Hiro dans les bras se préparant à entrer.

- Courage mon ami ! Tiens bon !

Le Sohei les accueille brièvement et leur fait signe d'entrer. Il était à peine visible dans sa sombre cuirasse, il ne l'était sûrement pas sans cette lanterne qu'il arborait.

Après quelques couloirs franchit il dit:

- Déposez le ici. Je m'en vais quérir une aide au plus vite.

Saito s'exécuta et se permis de s'assoir afin de souffler quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Norihito Raija

avatar

Épouse

Messages : 50
Date d'inscription : 20/08/2016

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: À situation inattendue, rencontre inattendue Dim 26 Fév - 6:17

« Norihito-san ! Norihito-san ! » Résonnait une voix qui se voulait des plus insistantes sans se montrer trop bruyante pour les autres endormis.

La nuit était tombée et, aussi matinale qu'elle était, elle n'était pas du genre à rester éveillée très tardivement. Même si le temple avait retrouvé un certain calme et que ses occupations étaient bien loin du labeur d'un paysan, ses journées se trouvaient vite bien remplies, Raija n'aimant pas se montrer oisive. De plus, le départ d'une foule de religieux pour épauler leur dame et leur kannushi dans la mission périlleuse qui leur incombait avait laissé son lieu de vie plutôt vide et elle s'était vite trouvée affairée par des tâches dont elle s'occupait peu d'ordinaire.
Depuis que la nouvelle était arrivée et qu'elle les avait vu tous partir, une angoisse plus lourde encore que celle dont elle avait l'habitude s'était mise à peser au fond de son ventre. Si le sommeil avait peiné à la gagner, elle eut bien du mal à s'en tirer, malgré les martellements à sa porte et son nom répété incessamment.

Ouvrant finalement les yeux, elle se demanda bien ce qui nécessitait qu'on la dérange à une heure pareille. Son cœur se mit à marteler sa poitrine tout à coup. Ce ne pouvait être qu'une urgence ! Était-ce ses enfants, Chiaki, le temple ? Sa somnolence s'était brutalement évaporée et, affolée, elle se leva, arrangeant rapidement sa tenue de nuit pour la couvrir d'un autre kimono dont elle noua l'obi sans trop de ménagement. Enfilant ses zôri, elle se pressa pour ouvrir la porte de sa chambre, trouvant en face d'elle l'un des sohei qui gardait leur précieux temple.

« Norihito-san, deux samouraï sont arrivés, l'un d'entre eux est gravement blessé. » L'alerta l'homme à voix basse, baissant naturellement le ton pour préserver ceux qui n'avaient pas encore été réveillés.
« Menez-moi jusqu'à lui ! »

Ce n'était rien de ce à quoi elle s'attendait, mais ses quelques mots l'avaient largement convaincue de la gravité de la situation. Filant à une allure rapide dans les couloirs du temple pour rejoindre l'entrée principale, Raija ne ressemblait en rien à la femme coquette qu'elle était d'ordinaire. Il n'y avait plus là que son charme naturel, dénué d'artifices et des tenues chatoyantes qu'elle aimait porter. Sa très longue chevelure brune était à peine rassemblée et coulait librement derrière son corps, ondulant au fil de sa course, frôlant presque le sol ; elle n'avait plus rien à voir avec les coiffes complexes dont elle était la seule à connaître le secret.

Il ne fallut pas longtemps au duo pour arriver, mais c'était déjà là de trop précieuses minutes qui étaient définitivement perdues pour le malheureux qu'on avait amené ici, couvert de son propre sang. Ainsi, identifiant immédiatement que celui dont on devait s'occuper était l'homme allongé, Raija ne s'attarda pas dans de futiles politesses.
Tombant à genoux à ses côtés, elle s'empressa de le parcourir du regard pour faire l'inventaire de ses plaies tout en le libérant des tissus inutiles et largement déchirés qui couvraient son corps, tandis que d'une autre main elle appuyait une autre étoffe contre sa peau pour empêcher au mieux le sang de s'échapper.

« Apportez-moi de l'eau chaude, des bandages, mes remèdes, des assistants, tout ce que vous pourrez trouver ! » Ordonna-t-elle en pressant le sohei qui n'avait plus l'habitude d'abattre son arme que d'en réparer les dégâts.

Sa voix s'était faite rapide, mais aussi parfaitement calme. Après tout ce qu'elle avait vu lors des attaques du printemps, elle n'allait pas paniquer, bien au contraire, elle gardait son sang froid et sans se montrer négligente ou froide, elle avait tout de même besoin d'un certain détachement.

« Samouraï-dono, aidez-moi à contenir le sang. » Intima-t-elle ensuite.

Elle avait besoin d'avoir les mains libres pour faire usage de son don et lorsqu'elle put lâcher les tissus ensanglantés, sans se préoccuper ni de ses mains rougies, ni de sa tenue souillée, elle plaça ses paumes au-dessus des plaies qu'elle jugea les plus graves et une légère lumière commença à en émaner. La jeune femme n'avait pas eu besoin de plus de quelques secondes pour faire le calme en elle et obtenir la concentration nécessaire pour donner le meilleur de ses capacités.

« Ôkuninushi-sama, Gekigami-sama, donnez-moi la force d'aider cet homme... » Poursuivit-elle d'un ton plus bas.

Le reste de ses mots se mua en une prière. C'était peut-être ridicule ou inutile pour les plus pragmatiques, car les kami avaient certainement des préoccupations plus importantes qu'une simple vie, mais cela l'aidait à se focaliser dans sa tâche. Sa magie lui permettait de lui apporter quelque soin, mais surtout de le maintenir en vie et c'était pour le moment la seule chose qu'elle pouvait faire en attendant le retour du sohei.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: À situation inattendue, rencontre inattendue Dim 25 Juin - 16:18


 
 

Genou au sol au côté de son ami et frère d'arme, empêche qu'une plus grande quantité de sang s'échappe de son être. Il lui a semblé comprendre "à bientôt" dans les quelques gargouillis noyés. Il pouvait sentir son regard enflammé de souffrance.

Dans l'attente d'un ultime et miraculeux secours, le samurai  appose sa main droite à l'endroit désiré du flanc gauche de son ami et y applique, comme le suggère la maitrise d'Anma, une pression afin de diminuer certaines douleurs du moments. Alors qu'il sentait son souffle s'atténuer peu à peu à une constante plus faible, des pas précipités se firent de plus en plus entendre. Aux sons, ce n'était autre que son portier, accompagné.

Alors qu'il tournait un regard interrogatif mêlé à la méfiance vers l'aide que le ... amenait, il découvrit une créature sublime et délicate. Il ignorait qu'une telle perfection existât sur les terres Kenshu. Cette contemplation ne dura quelques secondes tout au plus, il refoulât ses désirs les plus forts et s'inclina à cette dame de prière.

D'autant qu'il est face à elle, elle qui est dans un état inattendu. Seul son mari aurait pu la voir sans ses ornements et autres éléments de coquetterie.

Sa rapidité de mouvement et de parole apportaient à la situation présente l'urgence adéquate et appropriée.
La tête toujours inclinée et ne laissant transparaître dans sa voix que le respect, lui dira ceci:

"Noble dame veuillez pardonner notre intrusion durant votre sommeil.
Vous êtes assurément l'ultime et dernier secours que vous pouvez apporter à mon ami.
Vous obtiendrez de ma personne toute l'aide que vous désirez.
"

Il se remit donc à compresser l'une des plus impressionnante plaies sanguinolentes. Durant ce temps un doux murmure vint de cette dernière.

Il ne put s'empêcher de se demander, avec frayeur si le fait d'agir mis à mort ces yokais semblable à des loups n'allait empêcher son ami d'obtenir l'aide spirituelle.

Fronçant les sourcils, il tenta de réprimer une certaine colère noire tout en empêchant le plus gros du fluide vital de s'échapper du Samurai.

 
Revenir en haut Aller en bas
Norihito Raija

avatar

Épouse

Messages : 50
Date d'inscription : 20/08/2016

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: À situation inattendue, rencontre inattendue Sam 15 Juil - 17:31

Le samouraï qui accompagnait l'homme blessé ne tarda pas à lui présenter ses respects ni à lui promettre de l'aider autant qu'il le pouvait. C'était heureux, car à elle seule et malgré ses talents, elle n'était pas certaine de pouvoir maintenir en vie le pauvre rescapé. Quelle que soit l'attaque, elle avait dû être terriblement violente et c'était sans doute un miracle de Gekigami si à son arrivée au temple, il respirait encore. Le secours du samouraï avait bien évidemment dû beaucoup jouer aussi.

« Arigatō, samouraï-dono. » Souffla-t-elle, appréciant la vivacité de ses réactions, interrompant brièvement sa litanie.

Puis elle revint toute entière à sa concentration, usant de plus d'énergie que d'ordinaire pour réparer les effroyables plaies qui venaient souiller son corps. Le temps leur était précieux et elle ne devait pas se ménager si elle voulait garder l'espoir de le sauver. Le pauvre homme, en proie à une terrible douleur avait perdu connaissance et restait parfaitement immobile. C'était mieux ainsi, mais il ne fallait pas qu'il reste endormi trop longtemps, sous peine de ne jamais se réveiller, comme cela pouvait arriver si souvent dans ce genre de cas.

Les secondes qui s'écoulaient semblèrent aussi longues que des heures avant qu'un nouveau secours arrive jusqu'à eux. D'autres personnes avaient été réveillées et le sohei avait pu mettre la main sur tout ce qu'elle lui avait demandé. Raija décida donc d'interrompre en partie son pouvoir, car il fallait aussi agir avec des moyens plus tangibles pour le sauver.

« J'ai pu arrêter partiellement les hémorragies, mais cela ne tiendra pas très longtemps, il faut en profiter pour désinfecter, recoudre, appliquer les cataplasmes et mettre des bandages. Nous ne pouvons pas nous risquer à le déplacer pour l'instant. » Expliqua-t-elle aux assistants improvisés, mais qui heureusement connaissaient les gestes à faire.

Ainsi, il fut demandé au samouraï de s'éloigner pendant un instant et ils se mirent tous autour de lui pour s'affairer aux soins les plus urgents. Raija, gardant un œil très attentif, alerte au plus petit détail, gardait ses mains au-dessus de son corps, donnant ses directives et continuant de diffuser son pouvoir là où c'était nécessaire. Chacun restait parfaitement concentré, conscient que la moindre erreur pourrait faire basculer la vie du blessé.

Au bout de bien longues minutes, ils l'avaient débarrassé de ses vêtements souillés et avaient enroulé son corps de bandages. Raija, quant à elle, ne voulait pas l'abandonner et continuait son fastidieux travail. Il avait encore terriblement besoin de son aide, si ses blessures ne se refermaient pas davantage, elle craignait qu'il ne passe pas la nuit.

« Samouraï-dono, cela ne fait peut-être pas partie de vos habitudes, mais maintenant la seule chose que vous pouvez faire pour votre compagnon, c'est prier. » Recommanda-t-elle d'une voix douce tout en essayant de lui adresser un léger sourire. « Je ne peux rien vous promettre, mais je vais faire de mon mieux pour le soigner, s'il s'accroche, il devrait pouvoir s'en sortir. »

Dans sa voix autant que dans son regard, une lourde inquiétude pesait pourtant. Elle ne voulait pas lui mentir sur la gravité de la situation ni lui donner de faux espoirs, mais simplement lui assurer qu'elle n'allait pas négliger son travail, bien au contraire.



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À situation inattendue, rencontre inattendue

Revenir en haut Aller en bas
 

À situation inattendue, rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..