AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Au-delà de la haine et de la colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Au-delà de la haine et de la colère Mer 1 Mar - 23:06

Saito avait reçu le message d’un commerçant disant que ses deux compagnons s’étaient déjà mis en route vers le bastion à la frontière de l’Est. Hiro étant mal en point mais vivant, il resterait ici le temps nécessaire jusqu’à être en mesure de se déplacer vers Ariake. De là, il pourra nous envoyer deux samurai en renfort. Plus question de faire face à des Yokais en infériorité numérique.



Il passa par le même chemin d’où il était venu, il vit au sol une grande tache rouge sang. Des civils nettoyaient déjà les pavés du passage du cheval de Saito. C’était une bête magnifique et fidèle, son souvenir restera gravé en lui. Non loin de là il vit une table où ses affaires étaient disposées et gardée par un Sohei. Laissant la selle sur place il indiqua qu’il était préférable que son camarade blessé l’utilise pour prouver les récents évènements à son père et ainsi accéder à sa demande.



Il prit donc un paquetage afin d’y attacher son Yari, son arc et ses flèches, quelques rations et couvertures. Sans oublier son précieux étendard familial, les taches de sang de son compagnon Hiro lui rappelèrent qu’il allait devoir le laver dès qu’il trouverait une rivière près de son camp de ce soir.



Le temps était dans la matinée couvert mais laissait à présent quelques éclaircies. Il passa rapidement par la scène de sang qu’il avait vécu la nuit dernière. Une gueule d’os d’un Yokai paraissait le scruter. Il l’écrasa du pied et y récupéra une entière et solide canine en guise de trophée.



D'où il était après un certain temps, le temple et la ville de Raimei semblait moins grande. Alors qu’il observait ce lieux quelques bruits étranges mais familiers parvinrent à ses oreilles. Derrière arbres et buissons non loin de lui, il vit trois hommes s’en prendre à de petits Yokais inoffensifs, des Kodamo.



- ...lâches... À s'en prendre plus petit que soi. Tsu !



Alors qu'il avançait vers eux en vérifiant que son katana coulisse afin de les remettre à leur comme il se doit, une jeune demoiselle s'ajouta au trio en les insultants et les repoussants des petites créatures. Quelle noblesse d'âme ! Le trio ne voyait pas cela du même œil. Ils changèrent donc de cible et s'attaquèrent à cette dernière. Quand Saito la vit au sol, son sang ne fit qu'un tour et sa rage pris le dessus. Il chargea au trot vers le plus proche qu'il empoigna à deux mains ses vêtements de dessus et le repoussa de toutes ses forces en arrière. Le suivant reçu un poing en plein sur son nez. Ce qui se trouvait sous ce dernier devint rapidement rouge de sang. Quant au troisième, Saito le repoussa vivement en arrière, rejoindre ses deux comparses.



Il leur lança ces mots en plantant son Yari au sol et haussant la voix:



- Quel honneur y-a-t-il à s’en prendre à ces Yokai et à cette jeune femme ?! Vous n’êtes pas des hommes ! Vous n'êtes que les outils du chaos..



Sur ces justes paroles il sortit du fourreau son sabre et la plaça face à eux en guise de défi.



- Je vis pour opposer résistance à ce dernier. Désirez-vous réellement faire face à un samurai du clan Hari ?



Faites-moi face et vous aurez néanmoins droit à une fin rapide. Sinon partez et faites face à vos propres démons ! Mais si je vous revois à maltraiter des Yokai inoffensifs ou de jeunes femme, je ne vous laisserai aucun choix..




Afin d'appuyer ses propos il les fixa d'un regard acier et froid. Seul la foudre pourrait rivaliser avec son plaisir d'en découdre et de son envie de leur donner une pleine correction. Il appuya de sa main libre la garde de son wakizachi. Et ils partirent sans laisser mot.



- Bandes de lâches...



Se dit-il à haute voix. Se tournant ensuite vers la jeune femme il rangea son katana dans son fourreau puis lui tendit une main amicale pour l'aider à se redresser.

- N’ayez crainte jeune demoiselle, je ne comptais nullement les assassiner, juste les effrayer. Et ça a fonctionné.



Face à elle, il s'inclina respectueusement et afficha un sourire aimable en s'annonçant:



- Hari Saito du clan Hari, pour vous servir.
Revenir en haut Aller en bas
Ishikawa Chiaki

avatar

Œil Expert
Onmyôji

Messages : 145
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 22

Feuille personnage
Age: 20
Titre: Onmyoji
Liens:

MessageSujet: Re: Au-delà de la haine et de la colère Sam 4 Mar - 11:56

La semaine avait été chargée pour la jeune  Onmyoji, elle avait suivie d'autres onmyoji et prêtres dans les villages aux abords du temple. Ils subissaient les attaques répétées de divers groupes de Yokai. La situation était vraiment tendue, elle avait encore beaucoup à apprendre et être sur le terrain lui était bénéfique. Dresser des kekkai était une chose assez facile pour elle. Soigner les blessés n'était pas son fort. 
Elle n'avait pas grand-chose à faire donc. 
Plongée dans ses pensées, elle était sortie se balader à l'extérieur. Le temps n'était pas au beau fixe, mais il restait tout de même agréable. Elle s'était mis à lire un parchemin adossé à un arbre. 

Au bout d'un moment, elle avait remarqué le manège étrange d'Aki, il courait dans tous les sens devant elle et essayait de lui faire comprendre quelque chose.

« Tu as senti quelque chose Aki ? » 
La petite boule de poils faisait de petits bonds pour acquiescer ce que venait de dire sa maîtresse. 
« D'accord, je te suis. »

Sans attendre plus, Chiaki avait suivi son petit gardien qui allait un peu plus près des sentiers de la forêt. La vue d'un petit groupe d'hommes qui s'en prenaient à des petits Kodama lui était difficile. 
"Il faut être sans cœur pour s'attaquer à ses petits yokai là.. Mais bon au vu de la situation, je les comprends. Je dois intervenir.." 
Elle n'avait pas attendu plus longtemps. Chiaki s'était interposée entre les deux groupes, elle venait aussi de remarquer que le groupe d'hommes était en fait des brigands. 
Ce n'était pas de chance pour ce coup. « Vous n'avez pas honte de vous attaquer à ses petites choses ? Vous feriez bien mieux de partir faire autre chose. La forêt n'est pas un endroit sûre pour des humains en ce moment….. Et puis lâcher moi. »
Les brigands s'étaient mis à l'attraper elle, une bien meilleure cible pour eux. 
*soupire*

Elle s’apprêtait à faire l'usage d'un des pouvoirs que lui confiait Gekigami lorsqu'un homme à l'apparence d'un samourai était apparu pour s'occuper de ses malfrats. Il les avait rapidement maîtrisé et éloigner de Chiaki et des petits yokai. Son allure avait impressionné Chiaki qui était restée au sol.
Elle ne voyait pas souvent des samourai, enfin, elle ne savait pas vraiment s'il en était un, mais il lui en donnait une forte impression. En tout cas, elle était contente, déjà de ne pas avoir dû se servir de son pouvoir qu'elle ne maîtrisait pas encore tout à fait et aussi qu'elle n'avait pas eu besoin de se battre, elle aurait eu du mal seule. 

Alors que le samourai faisait face aux brigands, il avait fait allusion au clan Hari.
"Le clan Hari ? Connais pas… En tout cas, il s'agit bien d'un samourai." La connaissance des diverses familles de Kenshu lui étaient inconnu. Il y en avait trop et elle ne s'intéressait pas vraiment à ça.
La fuite des brigands avait été rapide, la peur se lisait sur leurs visages. Tant mieux. 

L'homme s'était par la suite retourné et avait tendu sa main pour aider Chiaki à se relever. Il s'était aussi présenté sur le moment.

« Enchantée, je suis Ishikawa Chiaki. Onmyoji du temple Koumyou. Je vous remercie de votre intervention. »
Elle s'était relevée doucement et souriait à l'homme en face d'elle. C'était plutôt agréable de se faire sauver, elle qui s'attirait toujours des problèmes et qui rendait un peu fou son sensei par moment. 
Quoi qu'il en soit, elle était intriguée par le samourai qui se trouvait dans ses lieux. 

« Samourai-san ? Excusez ma question, mais que faites vous ici ? Je ne me souvient pas vous avoir déjà rencontrée. » 

Toujours souriante, elle cherchait Aki du coin de l'œil. Il s'était mis à jouer avec les petits kodama. C'était si mignon de les voir s'amuser comme cela.
 « Qu'elle innocence.. » *soupire*
Sans attendre la réponse du samourai, l'apprentie Onmyoji s'était rapprochée des petits yokai.

« Vous devriez rentrer chez vous, je pense que vous avez fait assez de bêtises aujourd'hui, non ? C'est un peu dangereux en ce moment, faites attention. » 
Ni une ni deux, les kodama étaient partie en s’enfonçant doucement dans la forêt. 
Kodamo:
 




Disponibilités
L - M - M - J - V - S  - D

Thème Chiaki:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Au-delà de la haine et de la colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour conduit à la haine. La haine conduit à la colère. La colère conduit au côté obscure.
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» Au delà des mots...
» Une larme entre amour et haine


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..