AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Où deux vents contraires s'allient en typhon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Dim 5 Mar - 4:48

Où deux vents contraires s'allient en typhon.
Lune du rat de l'an 41, dernière semaine.

Déguisé, Chikamasa prenait le thé sur la terrasse d’une auberge de Kasami pendant l'heure du lièvre. La saison était encore froide, mais le temps était clément et, surtout, il ne ventait pas ; aussi les habitants en profitaient autant qu’ils le pouvaient et sortaient comme en plein été. Cette fois-ci, il avait laissé de côté son costume d’apothicaire. Deux des personnes qu’il aurait à suivre connaissaient très bien ce personnage, et il espérait ne pas être immédiatement vu de l’une d’elles.

Fukuto était genin au service de Chikamasa. Il y avait quelques lunes de cela, ce dernier lui avait donné l’ordre d’infiltrer l’organisation Kara, afin d’ouvrir la voie à une possible entente. Quelle ne fut pas sa surprise, quelques semaines plus tard, suite à une correspondance avec Ryuuketsu, d’apprendre que l’un des membres de cette organisation vivait au sein même du village de Fuu. Il avait envoyé une lettre à son jônin afin de lui demander la raison pour laquelle Fumiko, qui avait déserté le village de Fuu et n’était revenu que cinq ans plus tard, n’avait pas été exécutée comme se devait de l’être tout traître. La réponse qu’il reçut lui apporta au moins cet éclaircissement : Fumiko était un shinobi disposant d’une position privilégiée dans le château de Kaze et dans l’organisation Kara.

Cette information l’avait fait douter quant à la stabilité de la couverture de Fukuto : Fumiko avait vécu au village de Fuu et connaissait bien évidemment le visage de Fukuto. Mais sa correspondance avec celui-ci lui apprit qu’ils ne s’étaient encore jamais rencontrés en personne et qu’il continuait de gagner, sinon la confiance, du moins l’estime des membres de l’organisation qu’il avait pu rencontrer. Il y avait trois semaines très exactement, il avait écrit à Chikamasa que Kara allait le mettre à l’épreuve et qu’il aurait pour mission d’assister une petite équipe à la chasse d’un yokai particulièrement retors. Chikamasa n’avait pas tardé à établir un plan.

Tout d’abord, il avait confié une mission factice à Eita mais, lui ayant administré une drogue simulant les symptômes d’une fluxion de poitrine, il avait confié la mission à Fumiko, avec l’accord de Ryuuketsu. De la sorte, elle ne serait pas soupçonneuse d’une telle opportunité d’être présente dans la même province que celle où avait lieu le test de Fukuto. Il avait également joué cette petite scène deux semaines à l’avance, afin qu’elle arrive la première. Il était, pour sa part, parti deux jours avant elle, afin d’organiser les préparatifs sur place. Mais avant toute chose, il avait rédigé une lettre cachetée dans laquelle il écrivait être parti tester la loyauté de Fumiko : s’il ne revenait pas dans une lune, c’était qu’elle l’avait tué et qu’elle était une traîtresse au village comme il le soupçonnait.

Une fois à Kasami, il avait entendu parler du yokai qui terrorisait la région et s’était arrangé pour que Fumiko ne rencontre pas Fukuto au cœur même du village, car il voulait pouvoir parler en toute liberté de mots. Le yokai sévissait, selon les habitants, dans une forêt, plus haut sur la montagne. Or il y avait non loin de cette forêt, sur le piémont, un hameau qui vivait de la riziculture et qui avait été évacué. L’un des habitants, qu’on appelait Tonton le riz car il avait toute sa vie vécu à la rizière, voulait à absolument se rendre au hameau quitté en urgence pour y récupérer la dot de son épouse, afin de financer un nouveau commerce qui leur permettrait de payer le logement dans lequel ils étaient contraints de vivre à présent. Chikamasa savait que Fumiko verrait en Tonton le riz un guide idéal qui pourrait lui donner toutes les indications utiles à sa chasse, aussi l’avait-il retardé. De la sorte, Fumiko partirait avant le reste de ses condisciples de Kara et ceux-ci devraient la rejoindre. Lorsqu’elle rencontrerait Fukuto et se rendrait compte de la supercherie, ils seraient déjà suffisamment loin dans la montagne pour pouvoir parler tranquillement.

Il s’était donc déguisé et avait laissé un message selon des modalités fixées à l’avance dans sa correspondance secrète avec Fukuto, afin de lui donner ses instructions. Fukuto devait, à l’aube de son départ pour la montagne, fixer autour de sa jambe une étoffe qu’il avait déposée à son intention dans l’auberge où le genin avait passé la nuit. Elle était imbibée d’un produit inodore pour un humain, mais que Chikamasa pourrait pister à l’aide d’un furet. Ainsi, il laissa au groupe de Fukuto quelques heures d’avance avant de partir, en se guidant à l’aide de l'animal, et remonta la piste.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Buichi Chikamasa le Lun 20 Mar - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Ven 10 Mar - 2:56


Que faisait donc Tonton le riz après s'être proposé en guide ? Quelle veine avaient-ils pour que le seul hère assez courageux pour les accompagner dans la montagne leur pose un lapin ?! Enfin ! Yuki-Onna était seule pour le moment, elle aurait voulu en savoir plus sur ce Tsuchigumo dont tout le monde parlait avant de partir à ses trousses. Mais de toute évidence, le vieillard avait dû revoir ses capacités et ravalé sa fierté. Il ne les accompagnerait pas.

L'heure du Dragon était passée, l'heure du Serpent était entamée de moitié lorsque Yuki-Onna, lasse d'attendre leur guide, prit seule les chemins. Au préalable, elle avait expliqué à Susumu, un aîné du groupe Kara, un paysan costaud souhaitant s'endurcir, comment elle comptait s'y prendre. Elle connaissait déjà le parcours jusqu'au hameau, c'était d'ailleurs pourquoi elle s'engageait seule. Lorsqu'elle aurait fini ses repérages, elle allumerait un feu et ils se débrouilleront avec Tonton le riz -si celui-ci était assez brave pour se montrer à présent- pour la rejoindre.

Ainsi armée de Lueur, l'arme fétiche de Uroko Chomei, de tout son nécessaire shinobi et d'un rouleau de bande de tissus, elle partit dans les bois en accrochant des bandes blanches à certaines branches tous les dix mètres afin que les disciples de Kara puissent se repérer même sans guide. Fatiguée mais saine et sauve, elle parvint au lieu abandonné à l'heure du Singe et fit flamber du petit bois sur des pierres avant de se restaurer de boulettes de riz rudimentaires. Ils la rejoindraient au milieu de l'heure du Coq tout au plus, aussi elle partit en reconnaissance sans trop s'éloigner. Ce fut à une petite centaine de mètres du hameau, en pleine forêt, qu'elle trouva une énorme toile d'araignée où les restes d'un renard et d'autres proies plus petites pourrissaient. Cela lui suffit, aussi elle retourna auprès du feu.

Elle était consciente que son comportement n'avait rien de sécuritaire, des bandits auraient très bien pu la suivre, l'enlever et profiter d'elle, elle aurait pu se retrouver encerclée par toutes sortes de menaces, elle était une cible facile à cause du feu. Cependant, les gens étaient devenus superstitieux, surtout à présent que les Yokaï sévissaient de plus en plus et bien peu osaient encore s'aventurer dans les montagnes en Eiichiro. Pourtant, Fumiko restait parfaitement à l'affût, guettant toute présence qui oserait s'approcher d'elle d'un peu trop près. Elle avait d'ailleurs eu le temps de poser quelques pièges qui s'activeraient seulement si elle était amenée à prendre la fuite pour sa survie. Ce n'était pas grand chose, mais elle se sentait mieux après avoir pris quelques minimes précautions.

Vers la fin de l'heure du Coq, la jeune femme entendit un cri de détresse à quelques mètres qui la surprit. Elle allait partir vers celui qui l'avait poussé, reconnaissant là la voix d'un des membres de Kara, mais alors qu'elle s'enfonça un peu dans les bois, elle tomba nez à nez avec Fukuto lui aussi vêtu de blanc sali.

"Fu...Fukuto-san ?! Qu'est-ce que vous faites ici ?" murmura-t-elle en tentant de cacher son ressentiment derrière un ton de voix plus doux ressemblant à celui qu'elle prenait au village de Fuu.

Cette présence de Fuu puait le piège à plein nez et elle s'était sans doute jetée dedans. Elle qui faisait confiance à Ryuuketsu Katame... Par les Kami, ce n'était pas le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Lun 20 Mar - 17:16

Au début de l’heure du mouton, la petite troupe dont Fukuto faisait partie fut sur le départ. Tonton le riz avait enfin préparé toutes les affaires nécessaires au pillage de sa propre maison et les autres, déjà prêts depuis l’aube, l’attendaient patiemment. Chikamasa attendit encore plusieurs minutes après qu’ils fussent hors de vue du village et prépara ses affaires. Ainsi partit-il, déguisé en simple colporteur, par la sortie ouest, avant de contourner Kasami et de rejoindre le sentier nord qui menait aux rizières et à la montagne.

Il voyagea avec ce costume pendant encore deux heures, jusqu’à un torrent qui venait des hauteurs et coupait la route. Après avoir traversé le petit pont, il s’enfonça dans un bosquet, à l'écart, qui bordait le torrent. Là il se lava du mieux qu’il pu, pour atténuer ses odeurs, et plaça son costume dans le panier d’osier qu’il portait sur le dos. Il le cacha dans des fourrées et libéra le furet de la cage de bambou qui trônait sur son panier. La bête, convenablement nourrie d’aliments arrangés par les soins de Chikamasa, était aussi douce qu’un agneau, ce qui était peu dire pour un furet. Aussi ne fit-elle aucune résistance lorsque le shinobi lui attacha une laisse.

Chikamasa était vêtu d’habits sombres et serrés, afin qu’ils ne s’accrochassent pas aux branchages de la forêt. Il s’était contenté, en fait d’équipement, de son ninjato, de chausses-trappes et de deux kunai qu’il gardait cachés sur lui. Quelques échantillons de poisons l’accompagnaient également, mais c’était surtout les antidotes qui constituaient le point essentiel de son attirail, eut égard à la créature qu’ils allaient devoir affronter. Enfin, afin de communiquer avec Fukuto sans que ses coéquipiers ne le sachent, un appeau d’une variété d’oiseaux courante de cette forêt.

Lorsque ce fut fait, il reprit son chemin, guidé par le petit animal, mais resta dans la partie boisée. L’heure du chien commençait son cours lorsqu’il arriva près du hameau de riziculture, et il dût attacher son furet pour s’approcher discrètement et observer. La porte d’une des maisons était ouverte et on entendait une activité y régner : sans doute Tonton le riz qui cherchait sa dot. Pour le reste, de la fumée s’élevait d’une cour que Chikamasa ne pouvait pas voir, cachée qu’elle était par un toit de chaume, mais des voix en émanaient. Sans doute le groupe de Fukuto ; une kunoichi telle que Fumiko n’aurait pas pris le risque de faire un feu, à moins que l’organisation Kara n’ait pas connaissance de ses véritables capacités : des maisons abandonnées constituaient toujours une cible de choix pour des pillards téméraires.

Chikamasa utilisa son appeau pour transmettre des instructions codées à Fukuto. Elles étaient simples et concernaient la façon dont ce dernier devait amener les membres de Kara plus loin dans la forêt. Comme d’autres oiseaux gazouillaient également en cette période de printemps, il n’était pas certain de se faire entendre de Fukuto et dû répéter son message plusieurs fois.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Sam 1 Avr - 2:40


Le soleil avait déjà bien entamé son coucher à présent, excitant les oiseaux aux alentours. Fumiko continuait de faire face à la bonhomie de Fukuto, visiblement très surprise de sa présence, mais elle n'avait pas le temps de l'écouter. Elle avait bien compris qu'il avait infiltré les rangs de Kara et que l'un des Chûnin y était sûrement pour quelque chose-un Genin ne prenant jamais de décision du genre-, mais elle s'en préoccuperait plus tard. Elle s'enfonça en hâte dans la forêt, ses disciples ne devaient pas être loin si celui-ci était parvenu jusqu'à elle, quand bien même il avait des capacités que les autres n'avaient pas.

Cependant, il fut bien un moment où elle dut se faire violence et se laisser guider par Fukuto. Après tout, il était le seul à savoir précisément où étaient ses camarades. Elle le suivit donc, lui priant de se dépêcher à la limite de le presser de montrer ses capacités shinobi pour ignorer au possible les inconvénients du terrain. Où la mènerait-il donc ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Dim 16 Avr - 17:23

Chikamasa n’eut qu’à attendre. Il avait prévu que les autres membres de Kara soient également présents et qu’il ait à se mettre en danger, mais Fukuto avait - semblait-il - pris de l’avance. Comment les autres l’avaient laissé faire était un mystère, néanmoins le résultat était là. Toujours est-il qu’ils ne tarderaient peut-être pas, aussi se devrait-il d’être rapide.

Il se positionna sur une petite butte, pour les voir arriver, mais observait plus attentivement les alentours, au cas où quelqu’un d’autre serait présent. Enfin, les deux gênin arrivèrent. Chikamasa - main à la poignée de son ninjato - les salua d’un signe de tête. Comme Fukumi le connaissait suffisamment pour cela, il ne prit pas la peine de changer sa silhouette avec des postiches et une posture avachie, ni sa voix.

" Fumiko-san, nous devons parler sans temporiser, alors inutile d’épuiser notre salive.
J’ai besoin de vous.
"

Spoiler:
 


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Dim 16 Avr - 21:20

Spoiler:
 

Après avoir marché quelques minutes et alors qu'elle était inquiète que ses disciples s'en sortent contre la femme araignée, Fumiko n'était pas vraiment ravie de voir Chikamasa. Elle s'était doutée qu'il était derrière l'infiltration de Fukuto et que ceci devait servir un but particulier où l'organisation Kara était largement impliquée. Se sachant déjà piégée, la Kunoichi soupira d'exaspération aussi discrètement que possible pour que ceci ne parvienne pas aux oreilles de Fukuto. Ou pire, à celle de son supérieur.

"Oui, faisons vite, je vous prie, Chikamasa. Je ne suis pas certaine que nos nouvelles recrues sachent véritablement affronter un Yokaï de l'envergure d'une Joro-gumo."

La jeune femme porta sa main à sa bouche, visiblement surprise. Elle ne voulait pas l'appeler par son prénom en réalité et elle aurait dû lui témoigné plus de respect quand bien même elle ne le portait pas, plus, dans son coeur. Son propre stress, sa propre hâte et ses ressentiments avaient resurgi. Aussi, sentant que le regard de Fukuto avait subitement changé, elle s'inclina profondément en signe de regret.

"Veuillez m'excuser pour cela, Buichi-sama."
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Mar 2 Mai - 15:07

" Veuillez m'excuser pour cela, Buichi-sama.
- Allons, allons, Fumiko-san. Vous nous avez déjà trahi ; à quoi cela sert-il de faire des manières. Voici pourquoi je suis venu vous voir en privé : vous êtes déjà l'agent double de Ryuuketsu-sama, mais je veux également que vous soyez le héraut de Chomei-san. D'après ce que Fuu sait depuis un certain temps, votre champion cherche à détruire la source de toute sorcellerie sur Yokuni. Alors dites moi : une telle chose est-elle possible ?
"


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Mar 2 Mai - 16:17


Ils se connaissaient trop bien. En faisant face à son ancien Chûnin, Fumiko savait qu'elle aurait du mal à se sortir de son emprise. Il était un adversaire redoutable de ruse et chacun de ses actes était parfaitement calculé, ce n'était pas pour rien qu'il avait accédé à ce rang. Loin de s'énerver face à son insubordination, pas le moins du monde embêté par celle-ci - du moins le paraissait-il - il n'y répondait que par plus de froideur encore. Elle n'était déjà pas bien lunée en ces circonstances mais Chikamasa enfonçait le clou de manière experte.

Elle avait bien saisi qu'il attendait quelque chose de Kara. Elle en blanc, lui en noir, il n'y avait pas de doute possible, mais pourquoi la questionnait-il sur la sorcellerie ? En avait-elle quelque chose à faire en ce très précis moment ? La jeune femme soupira profondément pour chasser la colère et la tension qui débutaient de la prendre, elle qui n'était que tempérance la plupart du temps.

"Je ne sais pas, Chikamasa." répondit-elle sèchement, sans lui faire le plaisir de se redresser, cependant. "Mais sauf votre respect, les miens ont besoin de moi en ce moment. Et je ne pourrais pas les aider tant que vous serez devant moi."

Cette fois-ci, le "Chikamasa" sans aucun suffixe honorifique était familier, appuyé, assumé, comme il le voulait. Fukuto pouvait très bien vouloir la tuer sur le moment pour irrespect, lui non plus ne pourrait rien faire sans un ordre de son supérieur.


Dernière édition par Fukumi Fumiko le Mer 3 Mai - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Mer 3 Mai - 12:13

Buichi ne cilla pas à la réponse téméraire de Fukumi. Il se contenta de la regarder droit dans les yeux, laissant s'écouler de longues secondes.
" Vous avez raison. Les vôtres on besoin de vous. Il serait dommage d'arriver trop tard...
Mais peut-être seriez vous plus disposée à m'écouter attentivement si nous aidions d'abord vos amis ?
"

Il savait que les rapport de force hiérarchiques débouchaient parfois sur une impasse, mais il lui était nécessaire de faire comprendre à Fumiko que le rapport de force n'était pas équilibré. Tout du moins le lui faire croire. Cependant, il ne voulait pas que celle-ci se braque. Il lui serait difficile d'expliquer pourquoi il avait dû la tuer. Au fond de lui, peut-être ne le voulait-il simplement pas. Il s'agissait de la mère de son fils, après tout.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Buichi Chikamasa le Jeu 4 Mai - 3:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Mer 3 Mai - 21:54

Spoiler:
 


Du point de vue de Fumiko, les secondes d'inactivité et d'impitoyable attente que Chikamasa lui imposa passèrent comme des heures, des heures durant lesquelles elle n'était pas aux côtés de ses disciples contre un Yokaï tout proche et particulièrement dangereux. Lui et elle se regardaient tout deux dans les yeux, en chiens de faïence. Lasse, la kunoichi agent de Kara, membre et seule survivante du Trio de l'Ombre s'apprêtait à partir sans demander son reste lorsque le Chûnin lui adressa enfin la parole.

Il lui proposait son aide à condition qu'elle l'écoute ensuite. C'était trop beau, totalement à l'opposée de ce à quoi elle s'était attendue après ses réactions. Fumiko n'en demandait pas tant, aussi répondit-elle, un peu prise de court :

"Tout ce que vous voudrez, Chikamasa."

Ainsi, la jeune femme se redressa et tourna son regard acier vers Fukuto, attendant que Chikamasa lui donne ses ordres. S'il était venu la chercher, il savait sans doute où se trouvaient les agents inexpérimentés de Kara.
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Sam 13 Mai - 20:34

Finalement, Fukumi avait donné son assentiment. Chikamasa s'adressa à Fukuto :
" On a encore de l'avance sur eux ? "
Pour toute réponse, un bref hochement de tête.

" Bien, on part maintenant. " Annonça t-il en faisant demi-tour pour s'enfoncer plus avant dans la forêt. Ils continuèrent ainsi, coupant à travers bois, sans prononcer un mot, l'oreille aux aguets. Au fur et à mesure que les minutes passaient, les pépiements des oiseaux et les cris des divers animaux se faisaient de plus en plus rares, pour finir par être anecdotiques et lointains. Les arbres, également, perdaient en variété et seuls ne restaient que les plus solides, à l'écorce épaisse et sèche. A chaque coin de la forêt apparaissaient les stigmates d'une présence maléfique.

Enfin, au terme d'une demi-heure, ils débouchèrent sur une clairière à flanc d'un escarpement rocheux mangé de mousses.

Spoiler:
 


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Dim 13 Aoû - 1:05

Spoiler:
 


Ils partirent donc sans tarder, Fukuto à leur tête et à vive allure. Après quelques dizaines de mètres sur le chemin des rubans blancs qu'elle avait semé, Fumiko devina à peu près où les disciples de Kara devaient se trouver, aussi elle ne se fit pas prier pour talonner de près son collègue, pressée par une vive inquiétude et ne prenant de pause que lorsqu'elle eut dépassé le shinobi aux traits bonhommes.

Elle était déjà essoufflée lorsque leur pénible course à travers les bois et la montagne déboucha sur une clairière rocheuse où elle trouva sur le sol sombre l'un des manteaux blanc, déchiré et maculé de sang d'un de ses disciples. Il y avait aussi d'autres traces bien reconnaissables sur le sol et encore fraîches qu'elle remarqua d'un coup d'oeil en se jetant sur le tissus. Elle ne se sentait pas bien, pas bien du tout et blêmit sous le coup de la crainte et du dégoût en parfaite lame émoussée rebutée par le sang. Ce fut au moins une piste qu'ils suivirent à la hâte et l'affrontement avait apparemment été poursuivi en bord de forêt de conifères.

Peu osait s'aventurer si haut en Eiichiro, aussi le terrain était des plus sauvages et une toile géante dont on voyait les fils tant ils étaient solides et épais avaient été arrachée. Tout proche, le cul au sol, un des disciples sale, collant, poisseux de toile contemplait le vide, complètement hébété. Heureusement, il ne semblait pas blessé.

"Ginta ! Est-ce que ça va ?" S'exclama Fumiko en le secouant doucement mais non moins anxieuse.

Le pauvre paysan dans son manteau de soi-disant justicier plus tant immaculé, roula des yeux vers son mentor de Kara, parut la reconnaître mais annonça d'une voix pitoyable et abattue :

"Asae... ...dévorée..."

Il vomit, Fumiko elle-même s'en empêchait et ignorait ses jambes devenues tremblantes à la vue du sang.

Les branches leur offraient de nouveau un chemin prêt à les accueillir, au bout ils distinguaient quatre silhouettes blanches dans l'obscurité du soir encerclant une bête énorme et monstrueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Sam 19 Aoû - 20:50



Les choses ne s’étaient pas si mal passées, selon Chikamasa. Bien sûr, l’un des membres de Kara était blessé et un autre mort dévoré, mais le chûnin s’attendait à pire. S’il ne sous-estimait jamais son adversaire, il était en revanche moins magnanime lorsqu’il s’agissait de juger ses alliés et, pour l’heure, il considérait ces hommes et ces femmes comme des alliés potentiels. Aussi, sa pensée fut-elle : pas mal, pour des civils.

Lorsqu’ils étaient tombé sur Ginta - sonné et recouvert de cette mixture répugnante semblable à de la morve qui séchait lentement pour former une soie solide - il pensa à une catastrophe. Mais, une fois arrivés sur place, ils purent constater que la situation n’était pas irrattrapable.

Le spectacle d’une sorte de statu quo se présentait à eux et Chikamasa songea qu’ils avaient fait du bon travail, dans l’ensemble. Le tsuchigumo était une créature moins imposante que ce que les contes et les représentations le laissaient entendre. De presque deux mètres de haut, elle n’en avait pas moins des pattes fines, pouvant être coupées par une bonne lame. Il suffisait de lui en sectionner suffisamment pour la rendre, sinon inoffensive, du moins facile à achever.

Mais cette vulnérabilité était largement compensée par une vivacité incroyable et une allonge particulièrement avantageuse que lui conféraient ses membres. En pratique, il était impossible de combattre un tsuchigumo. Trop rapide, trop mortel ; même avec d’excellents réflexes, il faudrait être plus d’une dizaine pour en venir à bout. Mes les membres de Kara s’y étaient pris intelligemment : ils avaient tout d’abord encerclé la créature discrètement et avaient synchronisé des tirs de flèches bien ajustés. Cela n’avait malheureusement pas suffit à la terrasser mais, vue la façon dont elle se mouvait - plus lente, plus vacillante - Chikamasa comprit sans mal que les traits étaient empoisonnés. Bien joué.

Cela étant, même de la sorte, le tsuchigumo restait extrêmement dangereux. Ses yeux noirs, brillants à la lumière de la lune, calculaient le moindre geste et son duvet tigré devenait comme flou, car la créature s’ébrouait périodiquement, produisant des stridulations si répugnantes que Chikamasa en eut la chaire de poule en dépit de son sang-froid. Maintenir sa concentration sur la silhouette aux contours électriques de la créature était fatiguant, et le chûnin songea qu’elle tenterait sans doute de rester sur la défensive pour les avoir à l’usure.

En effet, la bête était acculée à flanc de falaise et, si c’était une position désavantageuse pour n’importe quel animal, ça n’était pas le cas pour un tsuchigumo, dont la seule faiblesse résidait dans la surprise. Sans personne dans son dos, son unique angle mort, elle était assurée de garder le contrôle de la situation jusqu’à ce qu’une opportunité ne s’offrît à elle.

C’était d’ailleurs pour cela qu’Asae était morte. Dévorée était, certes, un bien grand mot : l’araignée n’était pas suffisamment grosse pour dévorer quelqu’un entièrement, a fortiori dans le feu de l’action. Mais on pouvait voir que la pauvre femme n’était plus reconnaissable ; son visage fendu en deux, une clavicule apparente. Vu l’emplacement de son cadavre, elle avait tenté de contourner la créature pour la prendre à revers lorsque cette dernière n’était pas encore contre la paroi rocheuse. Bien pensé, mais trop risqué. Chikamasa se demanda cependant pourquoi le tsuchigumo n'escaladait pas tout simplement la falaise. Le poison, peut-être ?

Les autres se tenaient donc autour d’elle, munis pour la plupart de lances, afin de ne pas trop se mettre en danger. Chikamasa but une gorgée d’une mixture de sa préparation pour fortifier son organisme en cas d’empoisonnement. Il passa le flacon à Fukumi. Il fut bref :
" J’ai un puissant poison avec moi mais il agit sur le rythme cardiaque et je crains qu’il ne la sorte de sa langueur, ils sont trop occupés à la contenir mais nous pouvons agir, je vais focaliser son attention. "

Chikamasa fit face à la créature et lança un kunai pour lui crever un œil, mais elle fut plus rapide et se redressa ; la lame se pris dans un filet de chasse qui pendait à l’un de ses chélicères. Ayant besoin d’une lame longue - et, de préférence, large - pour ce qu’il voulait faire, il fit trois pas vers un des hommes de Kara et sortit son sabre de son fourreau. " Non. Ne la quitte pas des yeux. " Il se dégageait de l’homme une forte odeur de sueur, l’odeur de la peur. Parfaitement compréhensible.

Il reprit sa place initiale et orienta sa lame de sorte à concentrer le reflet de la lune dans la direction du tsuchigumo. Avec de petits mouvement du poignet, il agitait cette lueur sur les yeux de la créature qui s’en trouva fort incommodée.

Les autres lui lançaient des regards interrogateurs, se demandant qui il pouvait bien être. " Restez concentrés, tout le monde. Les renforts sont là. Si elle est trop gênée, elle tentera quelque chose ; il faut la pousser à faire une erreur.
Fukuto, prends un des arcs et darde là, elle n'aura pas le choix de se battre.
Tenez vous prêts.
"

Il ne s'en fit pas pour Fumiko. Il savait qu'elles trouverait une bonne idée et saurait diriger ses hommes. Il ne pouvait que les encourager et se tenir prêt, lui aussi.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Buichi Chikamasa le Mar 5 Sep - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Ven 1 Sep - 14:32


Rendue impotente et livide par la vue du cadavre de sa disciple, Fumiko saisit sans se faire prier le flacon que le père de son enfant lui tendit et le vida d'une gorgée à son tour en espérant faire passer son trouble. Bien qu'elle ne faisait pas la fière à ce moment, elle nota tout de même qu'il avait pensé à boire avant elle, ainsi elle ne pouvait que lui prêter sa confiance quant à la contenance amie de cette formule mystère. Dans l'univers d'ombre qu'ils traversaient tout trois avec Fukuto, ils établissaient en buvant dans le même récipient un pacte de confiance. Après quoi Chikamasa partit à l'assaut, bientôt suivi par Fukuto. Fumiko, elle, resta en arrière pour lire au mieux le combat et attendre de reprendre ses esprits avant de s'y jeter. Cependant, elle ne pouvait enlever le cadavre de sa disciple de ses esprits et avait du mal à soustraire ses yeux clairs de cette horrible vision.

Finalement, trop gênée par les agissements de ses ennemis, l'araignée à tête d'Oni se montra soudainement très vive et escalada la parois pour échapper à ses poursuivants. Elle s'interrompit cependant à hauteur d'une quinzaine de mètres et se détacha progressivement de la falaise alors qu'on la dardait de flèches.

"Attention !"

Fumiko se jeta sur Suguru qui ramassait une flèche et l'encochait pour l'écarter du point de chute. La créature craqua lourdement sur son dos, expirant un crissement horrible et faisant vibrer la terre. Quelques roches fragiles tombèrent avec elle et à la suite de son impact, mais même empalée par les flèches ennemies dont les plaies s'étaient nécessairement aggravées, elle restait vivante. En attestèrent ses pattes dont une paire remonta la jambe blanche et fuselée de Fumiko comme un fil pour l'approcher de ses chélicères.

La kunoichi jusque là rassuré que l'un de ses disciples soient sain et sauf, sentit tout à coup un terrible frisson la prendre et cria, empoignant Lueur, le Katana de Chomei, et se courbant pour en ficher la lame entre les deux yeux de démon du monstre lorsqu'elle en fut assez près. Les autres pattes de celui-ci fouettaient dangereusement l'air tandis que deux des membres de Kara en débitaient. Le dernier fit pénétrer sa lance dans le corps même de la créature. Nul doute que celle-ci vivait son ultime instant.
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Mar 5 Sep - 20:03

La créature tenta de s’échapper. L’équation était simple : il y avait une chance sur deux pour qu’elle le fît. Mais Fukuto ne la manqua point. Les disciples de Kara, saisissant leur chance, lâchèrent pour certains leur pique afin de cracher des flèches à leur tour.

Tout se passa très vite. le tsuchigumo tomba, faillit écraser un homme en blanc-ou-presque qui fut sauvé in extremis par Fumiko, à son tour mise en danger - curieux mélange du sacrifice pragmatique du shinobi qui servait le devoir avant tout et de celui du samouraï s’offrant sur l’hôtel de l’honneur. Une kunoichi avec un katana ; une des plus viles tueuses maniant la lame la plus noble. Flamboyante, désintéressée, mortelle : précisément les raisons pour lesquelles Chikamasa avait jeté son dévolu sur cette femme pour porter sa descendance.

Plus tard, avant de méditer pour vider son esprit de toute émotion parasite, il se demanderait, encore une fois, comment une telle déception avait pu naître de leur union.

Mais, pour l’heure, Fumiko était en danger, et la créature peinait à rendre son dernier souffle, se tortillant frénétiquement comme la tempête agite les branchages d’un arbre caduque. Les autres y enfonçaient la pointe de leur lance et deux d’entre eux durent s’y reprendre à plusieurs reprises, son corps velu étant fort caparaçonné, à l’inverse de ses pattes. Ils se servaient enfin de leur emprise pour empêcher le corps grotesque de se remettre à l'endroit.

Et, soit réflexe des membres, soit désespoir de cause, le tsuchigumo était fermement décidé à dérober un dernière bouchée en portant la jambe de la gênin dans sa gueule. Pour s’y aider, il déversa tout ce qu’il pouvait de soie liquide afin de la saisir totalement.

Chikamasa se concentra. Il sentit un bourdonnement sourd se répandre dans sa tête, comme s’il plongeait dans la mer une pierre dans les mains. Le sang lui battait les tempes et il dut vider ses poumons avant de sentir sa chevelure frémir sous l’effet d’une bourrasque. Tout air venait de quitter la lutte entre la bête et la blanche gênin. Le tsuchigumo fut prit de panique et lutta contre un adversaire imaginaire de ses membres meurtriers. La soie, privé d'air, se refusait à sécher - glissante - facilitant l’évasion de la proie.

Chikamasa ne put que murmurer :
" Sortez la de son emprise avant qu’elle ne s’évanouisse. "
Il sentait  son cœur battre et ses jambes flageoler.

Il ne voyait plus celles de Fumiko sous la poisse.
Par tous les dieux, son cœur battait beaucoup trop fort.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Buichi Chikamasa le Sam 4 Nov - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 159
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Jeu 14 Sep - 20:50

Malgré son crâne perforé par Lueur, le Tsuchigumo se montra bien plus coriace que prévu. De la force de sa paire de pattes et en la tordant, il obligea Fumiko à lâcher son arme et débuta de la faire tourner sur elle-même sans aucune douceur pour emballer ses jambes dans sa soie. Aussitôt, Fumiko -jusque là affairée à ne pas perdre son sang froid, à se protéger la tête malgré l'épreuve et à trouver rapidement une solution pour se sortir de ce traquenard- sentit l'air lui manquer, l'étouffement succédé aux nausées sans comprendre.

Difficile de ne pas paniquer face à autant de dangers et les jambes prises dans un étau. Elle sentit une sueur froide lui couler le long du front et du dos tandis qu'elle cherchait du mieux possible son air et à se dégager faiblement de la poisse blanche que vomissait l'abdomen du monstre. Soudainement, son dos rencontra douloureusement le sol, le choc acheva de vider ses poumons de leur oxygène. La bête l'avait lâchée et semblait plus paniquée qu'elle, mais la kunoishi et cheffe de Kara manquait de force. Tout lui paraissait flou et agité, les couleurs l'agressaient, se mélangeaient. Elle entendit des brides de paroles, puis le silence comme si elle sombrait dans le sommeil. Elle sentait son coeur s'emballer, battre, battre, battre, sa tête pulser, pulser, pulser, elle allait éclater. Fumiko allait tout bonnement partir !

Ginta coupa le filament qui la reliait à l'araignée et Suguru l'éloigna vivement de celle-ci tandis que les six pattes se contractait d'agonie sur la créature. Une ou deux secondes plus tard, ses yeux de yokaï devinrent des plus vitreux et elle ne bougea plus du tout. A un ou deux mètres de là, Fumiko passait du rouge écrevisse à un teint plus blanc que blanc, cependant elle était vivante et consciente. On s'occupait à trancher les liens qui lui retenaient les jambes mais elle ne se risquerait pas à marcher avant un bon moment de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Buichi Chikamasa

avatar

Chûnin

Messages : 29
Date d'inscription : 02/03/2017

Feuille personnage
Age: 36 ans
Titre: jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon. Sam 4 Nov - 17:33

Chikamasa tituba vers une souche pendant que les membres de Kara achevaient la bête afin d’être sûrs et certains de sa mort. Cinq minutes plus tard, la créature était pour ainsi dire débitée en morceaux. Les différentes parties du corps furent récupérées - surtout la carapace, qui était fort solide.

Tandis que Chikamasa observait Fukumi qui, dix mètres plus loin, semblait revenir à la conscience, le visage pâle éclairé par les flammes des torches, la lune perça les nuages, rependant comme un obscur présage. Il put alors admirer plus attentivement le paysage qui s’offrait à lui : le flanc encaissé de la montagne, la mousse viciée, les ossements éburnéens entassés dans les interstices des racines des arbres. La viande humaine dégrossie d’Asae.

Il ferma les yeux afin de voir où en était son équilibre. Il se sentait quelque peu rasséréné. Le combat avait été intense, mais bref, aussi n’était-il pas trop exténué, malgré l’usage de son pouvoir.

Il se leva et marcha jusqu’à Fukumi, un acouphène harcelant son oreille droite.
" Il faudra faire attention, si vous voulez brûler la créature : les arbres alentours ont été rendus secs par sa présence, le feu pourrait se répandre si un vent se levait. "

Il scrutait son visage et ses jambes à la recherche de la moindre blessure.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où deux vents contraires s'allient en typhon.

Revenir en haut Aller en bas
 

Où deux vents contraires s'allient en typhon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux solitaires-contraires ! [Narcisse et Eyeless Jack]
» [Donne] Une table bar, avec deux chaises pliantes
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..