AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Insaisissable onmyôji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 111
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Insaisissable onmyôji Mar 1 Aoû - 11:13

La victoire fut rondement menée, le Maudit se débarrassant des viles créatures aussi rapidement qu'il époussetait maintenant sa tunique et s'essuyait le front. Sora, encore essoufflée de sa course, avait vu les puissants et silencieux sutras de Chikanori envoyer les malins valdinguer dans le vent. Sans doute cette fois auraient-ils leur compte. L'onmyouji se redressa, laissant son cœur se calmer de cette chasse, ses poumons s'emplissant à nouveau pleinement.

Urahara était maintenant redevenu calme, satisfait d'avoir fait payer à ces idiots leur surplus de confiance. Son pelage peu à peu se voilait de poils bien blancs, montrant que son âme n'était plus tourmentée. Ses oreilles en arrière, sa queue repliée contre lui même, il s'était assit tout penaud à la droite de sa maîtresse qui, sans même y réfléchir, était déjà en train de flatter son museau pour le féliciter de cette belle prise en tenaille. Encore une fois, aucun mot ne passait entre eux, ils n'étaient pas nécessaires en cet instant.

Son collègue onmyouji avait l'air satisfait aussi. Il avait récupéré son bien : quoique l'allure de la lanterne n'était plus aussi sympathique à l'œil. Elle avait bien souffert de la poursuite, était abimée en plusieurs endroits, et sa flamme ne brillait plus. Le cousin de Miwako semblait observer l'objet avec attention, comme un médecin qui juge des blessures d'un combattant revenant du champs de bataille. C'était assez comique à voir, mais aussi cela indiqua à Sora que la lanterne avait donc bien plus de valeur aux yeux du jeune homme qu'on aurait pu le penser. Sans doute était-ce parce qu'il avait apposé ses propres mots dessus ... Même si pour Sora il était toujours difficile de comprendre leur sens dans ce contexte ...

"- Ta lanterne a tout de même eu plus de chance que la mienne ...", dit-elle doucement, espérant le réconforter.

Bon il faut dire que ce n'est pas comme si elle avait vraiment prêté beaucoup d'égards à sa propre lanterne ...

Ils avaient l'air beau, comme ça, suant, les cheveux ébouriffés, leurs tenues salies, une lanterne écrasée qui avait prit feu et l'autre qui était bien mal en point. Sora prit quelques secondes pour essayer de se redonner une apparence convenable, même si bien sur, sans miroir, l'entreprise n'était pas bien aisée.

N'osant pas pour autant laisser le silence s'installer, elle lança donc un faible :
"- Et maintenant, que fait-on ?"

Elle espérait qu'il serait plus inventif qu'elle. Car pour le coup, elle n'osait songer à rejoindre la procession dans cet état, et ne souhaitait pas non plus mettre fin à la soirée maintenant ... Elle songeait que la plupart des gens sortaient à peine de chez eux pour aller à la fête à cette heure-ci, le parallèle la fit sourire : ils venaient quant à eux de vivre déjà bien des choses en si peu de temps ! C'était assez fou d'ailleurs, en y pensant ... Malgré les débuts bien houleux de cette rencontre, la jeune femme commençait tout juste à s'amuser. Elle imagina tout à coup à mille bêtises à faire avec lui, comme une gosse. Sa raison se rappela à elle. C'était presque comme si elle entendait son maître ou son père la rappeler à l'ordre ... Mais cela lui donna d'autant plus envie de se rebeller ! Sora observait Chikanori d'un air songeur, en se demandant s'il n'était pas décidément de très mauvaise influence sur elle ...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Abe no Chikanori

avatar

Onmyôji

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille personnage
Age: 23 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Insaisissable onmyôji Ven 4 Aoû - 4:00

Le regard amusé, l’Abe no eut un ton mystérieux, un peu en suspens, lorsqu’il répondit à celle qui n’avait pas encore saisi le sens de ses kanjis :

_ Mais elle est promise à une identique fin.

Sans en rajouter plus, il se délesta de la lanterne, profitant du brin de recoiffage de son homologue pour faire de même ; sa manipulation se résumant à détacher le nœud qui enserrait ses cheveux pour le remettre correctement. Ainsi, il n’était plus embêté par les mèches qui lui tombaient sur l’épaule suite à la poursuite endiablée dans les rues qui avaient laissé de nombreux commerçants avec une bien mauvaise impression à son égard dont il n’avait bien évidemment que faire.

_ Commençons déjà par quitter ce quartier résidentiel … » Proposa-t-il en prenant un peu d’avance sur elle. « Si nous redescendons dans la ville, les activités de la fête nous seront ouvertes ... et nous verrons bien où le vent nous portera cette fois.

La poursuite les avait emmenés dans un cul-de-sac bien éloigné des réjouissances et des divertissements. Reprendre le chemin d’un pas tranquille leur permettait d’évacuer leur essoufflement, de constater aussi à quel point ils avaient été portés par leur folie nocturne ... pourtant, la soirée ne faisait effectivement que commencer, et ne se terminerait que tard dans la nuit, qui se faisait longue et fraîche par l’hiver. Chikanori n’adressa qu’un regard au gardien qui se revêtait d’une once de douceur et d’affection chaleureuse, attitude dont il crut ignorer l’effet provoqué en lui.  
Au détour d’une ruelle, ils débouchèrent sur une petite cour qu’une solitaire lanterne accrochée à un perron de maison animait. L’homme s’arrêta, l’œil scrutateur posé sur les égratignures. Il prit une décision. Prélevant la bougie sur le lampion suspendu, il vint se positionner au centre de la place, loin des habitations … déposant sa propriété au sol, il regarda un instant la flammèche qui valsait devant ses yeux et qui projetait sur son visage des lumières orangées … puis la laissa tomber sur le papier carmin qui s’embrasa aussitôt. Le crépitement claqua, consumait rapidement le fin papier et ses inscriptions … et le Maudit, le regard entrouvert, tourna sa figure à celle qui l’accompagnait, l’index posé sur ses lèvres, l’interrompant de ce geste sur les siennes si jamais elle se risquait à dire quoi que ce soit. En quelques instants, la lanterne disparut dans l’embrasement. N’en resta que le silence …

A ses oreilles, les sons de la ville ne réapparurent que diffus, lointains redevenant proches petit à petit. Devant lui ne reste que ces cendres cramoisies de bois et de papier que déjà le vent disperse et dissémine au sol. Ephémère œuvre n’aura vécu que peu de temps, née et morte une même nuit. Comme si la boucle était bouclée, que la  pluie était retournée à ses nuages, le bien énigmatique Onmyôji semblait avoir accompli quelque chose.  

_ Bien, nous pouvons retourner nous amuser à présent. » Souffla-t-il d’un ton léger, déposant ses mots dans l’atmosphère, avant de tourner dos à la calcination.


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 111
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Insaisissable onmyôji Mer 16 Aoû - 21:52

Le Maudit était définitivement un être surprenant. Maintenant qu'ils avaient couru la ville entière, à travers la foule, qu'ils avaient poursuivi et chassé des démons diablotins, et qu'ils avaient récupéré la lanterne, bien que cassée ...
Le voilà qui y mettait feu, en pleine rue, et cette fois bel et bien volontairement !

Un petit geste complice avait obligé la jeune fille à rester muette, seul témoin de cet acte potentiellement dangereux. Ceci dit, cela l'amusait de voir qu'il avait réellement changé de comportement avec elle ... Ou du moins pour le moment. Moins distant, il montrait une part de lui qu'elle n'aurait pas soupçonné au premier abord ... Comment croire que quelqu'un qu'on surnomme "le Maudit" pouvait être aussi joueur ? A ce bref contact, et à cette complicité un peu soudaine, la jeune onmyouji ne put encore une fois s'empêcher de rougir légèrement, mais cela aurait pu aussi être mis sur le compte de leur récente course, ou de l'apparition des flammes dansantes qui étaient en train de consumer la lanterne. La jeune femme resta calme et regarda doucement la lanterne mourir.

"- Eh bien ... Elle aura peu vécu mais sa vie aura été trépidante ..."
murmura-t-elle avec un trait d'humour.

En y repensant, cette lampe avait suivi le chemin que Chikanori lui avait indiquée quand il l'avait baptisée : "Vide, crépuscule, embrasement et Silence" ... Est-ce-qu'il avait tout planifié, ou n'était-ce que le fruit du hasard ? Elle ne le connaissait surement pas assez pour le savoir. En effet, le silence régnait un instant dans ce moment de "deuil". Sora laissa ses yeux plonger dans le feu pétillant, ce qui était toujours étonnamment hypnotique d'après elle. Très vite les bruits des festivités refirent leur apparition ceci dit, et Sora songea à la proposition que le jeune homme avait faite de redescendre en ville. Ah, alors décidément, il allait vraiment finir par l'accompagner à la fête ... Dans le foule ? Sora ne savait pas si c'était vraiment une bonne chose pour lui, mais vu que c'était lui qui faisait la proposition, elle ne pouvait refuser. D'ailleurs il l'invita à la suivre.

Il reprirent le chemin quasiment inverse de celui qu'ils avaient prit lors de leur chasse par conséquent, passant par des quartiers plutôt calmes puisque la procession s'était maintenant assez éloignée. Ils arrivèrent en ville très facilement, Sora savait se repérer facilement. Raimei était assez bien faite pour ne pas s'y perdre facilement.

Ils prirent un certain temps, et elle resta longtemps silencieuse pendant leur trajet. Elle avait toujours peur de dire quelque chose qu'il comprenne de travers, maintenant. Le silence était quant à lui un peu gênant aussi ... Dans le fil de ses pensées pour trouver un sujet de conversation, elle ne put s'empêcher de revoir les têtes déçues de ses deux frères qu'ils avaient croisé plus tôt.

"- Mes frères avaient l'air un peu jaloux de voir qu'on s'amusait bien, je crois... !"
, dit-elle un peu maladroitement. Elle avait bien vu que Chikanori avait rigolé en les voyant tout éberlués. En même temps c'est vrai que cette situation avait été assez comique.

Elle ne savait pas quelles relations Chikanori entretenait pour sa part avec son frère et sa cousine. Miwako n'avait jamais abordé le sujet en détails à vrai dire ... Elle avait juste dressé les différents portraits grossièrement et laissé à Sora le loisir d'essayer de se faire une idée. Elle n'aurait jamais pu imaginer que Chikanori était ainsi, cependant ... Mais elle avait bien compris que la famille était un sujet délicat chez lui.

Ils arrivaient près de la place centrale, et la foule commençait déjà à se densifier. Leurs pas ralentissaient par conséquent. Qu'allaient-ils donc bien faire ? Il y avait tellement de choses improbables lors des fêtes ! Des danseurs de rue, des conteurs, des artistes divers et variées ... De courtes représentations théâtrales en plein air. Evidemment, un nombre incalculable d'échoppes en tous genres, proposant de quoi manger, des jeux, ou des marchandises. En scrutant un peu cet horizon prometteur, Sora demanda à son compagnon d'un soir :
"- Qu'est-ce que tu voudrais faire ? On peut manger quelque chose si tu veux ?", se hasarda-t-elle.

La course lui avait légèrement ouvert l'appétit, et les bonnes odeurs qui montaient dans l'air n'amélioraient pas vraiment les choses ...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insaisissable onmyôji

Revenir en haut Aller en bas
 

Insaisissable onmyôji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Pégase, l'insaisissable cheval-oiseau !
» Pégase, l'insaisissable cheval-oiseau !
» Insaisissable
» Imprévisible, insaisissable et indomptable, tel est le vent. Et parfois impitoyable aussi. Maya Windy
» ▲ Imprévisible, Insaisissable et Indomptable, tel est le vent. Et parfois impitoyable aussi. ▼


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..