AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kirin Matoi

avatar

Onmyôji

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya] Mar 2 Mai - 23:29

Ah, le beau jour de printemps 41. l'été se pointe au bout du calendrier, et déjà les fidèles affluent au temple d'Hakuba pour une bénédiction. C'était aussi le temps idéal pour se remettre à sortir prendre un petit bain de nature, et un grand bol d'inspiration.
La nature est source intarissable de poésie et de beauté, ça, Matoi l'avait bien compris. Et la voir refleurir à nouveau depuis quelques mois lui insufflait des vers nouveaux dans le coeur, le bout du pinceau la démangeant. Que quelqu'un lui donne un bout de papier, qu'elle écrive!

Enfin, c'était surtout ce matin le devoir qui appelait la jeune Onmyôji. Avec cet afflux de fidèles, le personnel du temple était très occupé. Elle qui avait passé tout l'hiver bien au chaud terrée dans les archives entre deux parchemins, se retrouver soudainement, à l'époque où fleurissent les cerisiers, à faire l'office et à bénir des arrivants de touts horizons, cela était un peu un choc. Surtout que c'était son premier printemps à officier en tant qu'Onmyôji, n'ayant achevé sa formation que l'été dernier. Elle avait certes encore plein de choses à en apprendre et ne serait probablement jamais pleinement satisfaite de son enseignement, mais elle était officiellement formée. Son maître pouvait être fier d'elle. Dommage que son père, lui, ne soit pas là pour la voir. Où avait-il bien pu aller? Matoi ne pouvait que rêver du voyage de son paternel, espérant le rejoindre un jour.
Mais pour l'heure, il n'était pas question pour elle de mettre un pied ne serait-ce dans la cour du temple avant que les gens venus prier au temple n'aient eu ce qu'ils cherchaient. Il y avait pas mal de gens de la ville, mais aussi des paysans, venus prier Kazegami pour une météo clémente et de bonnes récoltes.

Sûr que la jeune Matoi préférerait largement être dehors à s'occuper de soi, mais on avait grand besoin de son beau sourire ici. Autant s'appliquer à rendre les gens moins tristes. Bien qu'avec une aussi belle saison, il n'y eut pas grande matière à l'être. Elle distribuait les prières et les bénédictions avec le dévouement d'une prêtresse en pleine transe, son sourire irradiant dans les rangs des fidèles. il faut dire que voir cette Onmyôji d'Hakuba donner l'office était un spectacle en soi, qui ne manquait pas de ravir les voyageurs.

Un petit attroupement d'enfants s'était rassemblée autour d'elle et portaient un vif intérêt à ses cheveux roses. Matoi sembla attendrie par leur curiosité et , pour les divertir un peu, se racla la gorge et entonna une petite chanson de sa voix douce et haut-perchée.

"Tes eaux qui serpentent
Tes roseaux qui chantent
Ciel d'orage qui fulmine,
Les montagnes qui culminent
Sommets brumeux, reçois la pluie
Celle qui lave et purifie
La forêt des maux et des démons
Là où le renard et le loup vont
Et à sa cime, craint et sage
Trône le dragon, drapé de nuages
Roi sans égal à la robe de vents
Transcendant tout, dans la tempête dansant.
Souffle, colère du ciel, que lavent tes eaux
La catastrophe apporte le renouveau."


Une chanson passionnée, aux sonorités mélancoliques. Il n'y avait pas besoin de la chanter vite, seulement avec une voix cristalline comme celle de Matoi. C'est comme si la pluie dont elle parlait lavait le coeur de ceux qui l'écoutaient.
En tous cas, c'est ce que l'Onmyôji voulait bien croire. Les enfants, en tous cas, semblaient avoir apprécié, tout comme quelques autres passants s'étant rapprochés pour l'écouter chanter.

[BONUS]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 247
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya] Mer 3 Mai - 23:17

Kokyuu n'avait rien donné. En même temps, étant donné son objectif, il cherchait une paille particulière dans une botte de foin. Cela tendait plus de la chance pure que du moindre talent. Exactement la même chose que chercher un arbre dans une forêt. Cela dit, il n'avait pas été si malchanceux que cela puisqu'il avait trouvé Aiko à Geki, ce qui était déjà pas mal... Ah, sa tête quand elle était passée à côté de lui pour une course... Et quand il lui avait demandé qui elle pouvait bien être... Ah... Un bon moment. Mais quelle idée aussi d'avoir une poitrine et de faire parti de l'armée? Le karma aidant, il s'était pris une bonne raclée dont il se sentait encore mal.

Donc, enchaîner directement avec Kaze ou tenter autre chose cette fois? Les capitales ne donnaient pas grand chose et il commençait à en avoir marre des grandes villes pour ses vacances. Parce que mine de rien, c'était quand même des vacances. Improvisée, sans obtenir l'accord de sa supérieure, en la prévenant une fois parti, mais tout de même. Il manquait plus qu'il tombe sur des Okaruto chez leurs alliés et il finirait très mal... Ou pas mais ça allait ruiner son retour comme si de rien n'était. Haruya passe énormément de temps à travailler ses plans stupides tout de même.

Après une longue prise de décision en faisant pile ou face, il décida de ne pas continuer directement vers Kaze. Il alla à Hakuba. Il aurait pu aller ailleurs, mais le nom de la province avait une syllabe en commun avec le prénom du Taisa. Sa première destination fut le temple. Il avait grand besoin de se faire pardonner ses très nombreux péchés. Et puis les religieuses sont plutôt mignonnes. Pures. Tellement amusantes à ennuyer... Et qui sait, peut-être que Fumie avait décidé de rejoindre un temple pour une folie. Un rêve de cheval par exemple...

Haruya éternua. Saloperie de printemps. Ah non, c'était un chat. Saloperie de chat. Bon, le vrai problème était sa santé qui n'était pas excellente mais c'est plus facile de dire que c'est la faute des autres. Et puis techniquement, si les chats n'existaient pas, il n'éternuerait pas en leur présence, donc ce n'était pas faux. Après cette petite pensée pas philosophique, il reprit sa route vers le temple d'Hakuba. Cette fois, il avait trouvé le prétexte parfait pour expliquer ses habits blancs.

En se faisant passer pour un pélerin, il n'eut aucun mal à rentrer dans le temple. Ce ne sont pas les endroits les mieux gardés qui soient. Cela donnait même du baume au coeur de voir des endroits aussi important avec une garde aussi faible. En effet, personne n'avait dans l'idée d'attaquer un temple, comme quoi l'humanité n'était pas totalement pourrie. Quand au fait que c'était la première chose à laquelle il avait pensé, ce n'était que déformation professionnelle. Il aurait pu suivre d'autres pélerins, aller poser des questions à des Miko, mais autre chose attira son attention. Des vers.

Entourée d'enfants, une jeune femme qui avait bien plus d'une tête d'écart avec le Taisa chantait en rimes. Techniquement, Haruya s'en fichait éperdument. Autre chose avait attiré son attention. Cette chanson n'avait absolument rien à voir avec le temps présent. Parler de catastrophe puis de renouveau via la purification par l'eau en pleine période de paix? Bon, en vrai c'était surtout ses cheveux roses. Ce n'était pas commun, pensait l'homme aux cheveux blancs.


"Merci beaucoup pour cet instant, avec votre voix douce et charmante, nous faire oublier les difficultés du moment, via votre parole fort avenante."
Haruya trouva particulièrement classe de la féliciter en rimes. Après tout c'est les vacances, il peut se permettre quelques folies, quitte à passer pour un idiot. Et sur ceci, il pouvait retourner à ses affaires et voir quelqu'un d'autre...

[FIN DU RP]

... Cela dit, c'est les vacances, il a pas mal de temps à perdre et cela ne le dérange généralement pas de passer pour un pédophile. Il parait qu'il fait peur quand il regarde quelqu'un pendant une longue période. Visiblement, les enfants et les autres pélerins semblaient aussi intrigués par la chevelure de la demoiselle qui avait l'attention pour elle. Il se permit donc de lancer la conversation à nouveau.
"Toutes mes excuses si je vous ennuie, mais votre chevelure est bien inhabituelle... Un trait de famille?"
... Il avait un problème pour initier les conversations.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kirin Matoi

avatar

Onmyôji

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya] Jeu 4 Mai - 10:25

Alors que les enfants écoutaient la chanson sagement, s'asseyant autour d'elle petit à petit, l'un des pèlerins, un grand homme -du moins, il n'était pas très dur de faire plus grand que Matoi du haut de son mètre cinquante- vêtu de blanc et aux cheveux blancs. Il n'avait pourtant pas l'air âgé, le détail sortait donc un peu du lot ; mais là encore, cela n'étonna pas une demoiselle aux cheveux roses.

Avait-elle bien entendu? Cet homme, ce pèlerin en blanc, venait de la saluer en rimes. Le rythme n'est pas bon, le compte de syllabes bancal, mais la sonorité y était, et ce fut assez pour titiller le nerf poétique de Matoi qui dirigea ses yeux vers lui, son fin sourire éclatant aux lèvres, et s'inclina poliment dans sa direction. Son essai de poésie faisait écho à sa chanson.

"En ce monde il est bien des choses;
Nous savons tous le mal qu'elles causent.
Mais si nous gardons le sourire,
Nos yeux s'en vont vers l'avenir."


Sans chanter cette fois, elle répondait en rimes à son tour, c'était naturel chez elle. Souvent, des fidèles la remerciaient de ses bonnes paroles, il faut dire qu'elle était douée pour mettre du baume au coeur. Mais parmi tous les paysans et les enfants qu'elle avait rencontré jusqu'à maintenant, seul le Pèlerin Blanc avait osé entamer la conversation avec elle, autrement qu'en lui demandant de le bénir ou de le conforter.
Non d'ailleurs, le sujet d'introduction était tout ce qu'il y avait de plus trivial: la couleur inhabituelle des cheveux de Matoi. Il faut dire que, de couleur inhabituelle à couleur inhabituelle, il y avait bien là de quoi démarrer une petite conversation.
Matoi qui d'ordinaire se contentait de sourire pour se protéger de toute remarque désobligeante, et qui gardait les affaires de famille en dehors de son travail, ne sentant pas d'hostilité dans le regard -pourtant assez impénétrable- de cet individu étrange, se prit à s'ouvrir à lui, ne serait-ce qu'une infime faille. Après tout, il avait fait l'effort de venir pour l'écouter chanter. Ou pas?

-Ah... Euh, oui, en effet.
Je les tiens de ma mère.
Ce n'est pas un secret,
Mais j'en suis plutôt fière.
Il bien faut dire qu'en blanc,
Vous sortez tant du lot,
Que ce fut étonnant
Que vous n'en disiez mot.


Sa mère avait disparu un beau jour, sans laisser aucune trace. Son père avait fait de même il y avait peu, laissant Matoi seule face au monde. Etaient-ils partis tous deux en voyage? L'Onmyôji caressa machinalement l'une des mèches roses que lui avait laissé sa parenté, seul souvenir de sa mère. Tout ce qu'elle savait d'elle, c'est qu'elle s'appelait Kagerô. Une femme belle, mystérieuse... trop mystérieuse. Mais quelque chose bloquait la curiosité de Matoi. Si elle aimait enquêter sur divers énigmes de la nature, il lui semblait qu'une barrière invisible lui interdisait de penser à se souvenir de sa mère.
Cela se lut in instant sur son visage, ternissant son beau sourire, au grand dam des autres personnes et des enfants, qui regardaient désormais le Pèlerin Blanc avec un mélange d'étonnement et de consternation.
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 247
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya] Lun 12 Juin - 22:41

Dans l'ordre, une chanson puis la couleur inhabituelle des cheveux de la demoiselle l'avait attiré à elle dans un premier temps. La beauté est tout ce qu'il y a de plus subjectif, et donc l'homme en blanc n'en avait pas grand chose à faire. Ce qui l'attirait était l'inconnu, l'inhabituel, l'étrange. Dans un cadre strictement professionnel bien sûr, ou pour la science selon le point de vue. Bon, ce n'était pas comme si des cheveux roses risquaient de lui apprendre le secret de la vie éternelle ou une technique absolue non plus. Juste de quoi attirer ses yeux dans un premier temps.

Dans un second temps, sa parole repassa au dessus dans l'ordre de l'intérêt qu'il pouvait lui porter. Après la chanson, ses paroles restaient en rimes. C'était quelque chose qui demandait pas mal de talent et une bonne gymnastique de l'esprit qu'il n'était en aucun cas capable de faire. Bon, est-ce que cela avait un grand intérêt pratique face à l'effort qu'il aurait à effecuter pour obtenir une telle capacité? Non. Beaucoup d'effort, peu de résultat, aucun intérêt d'apprendre cela. Il était probable qu'elle avait eu beaucoup de temps à perdre pour apprendre ça, mais étant donné le ratio intérêt/effort, il était plus probable qu'elle aime ce genre de choses et aussi qu'elle ait du talent là-dessus. Et c'est ainsi que l'esprit de la religieuse l'intrigua.


"Oh, vous rimez à chaque prise de parole. C'est fort impressionnant. Quel est votre secret? De famille lui aussi?"
Il en oublia les gens autour venu simplement l'écouter, être réconforté et être béni. Mais plutôt que lui casser la gueule, ils préféraient écouter, s'intéressant aux réponses aussi, ou simplement observer deux êtres physiquement étranges, l'un définitivement plus que l'autre.
"Ah, toutes mes excuses, je me suis un peu emballé. Je ne devrais pas vous déranger alors que l'on attend beaucoup de vous."

Ses pulsions calmées, il se tut et recula légèrement. Il attendait simplement son tour. Il aurait pu voir quelqu'un d'autre ou s'occuper de ses affaires dans son coin, mais non, le faux pèlerin voulait discuter avec elle. Personne d'autre ne semblait aussi intéressant à première vue et à l'écoute. Il se trompait probablement mais il n'est pas difficile de trouver des personnes d'exceptions pour rien.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kirin Matoi

avatar

Onmyôji

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya] Dim 16 Juil - 15:36

Le Pèlerin Blanc avait retenu l'attention de Matoi, même si l'espace d'une seconde, elle avait perdu son sourire et son envie de discuter en repensant à sa mère disparue. Mais ceux-ci revinrent lorsqu'elle croisa le regard des enfants qui s'étaient assis à ses pieds pour l'écouter chanter ; elle adressa un sourire au pèlerin pour lui intimer de l'attendre un moment, le temps de finir de bénir les fidèles.

Une fois l'assemblée plus clairsemée, les enfants partis jouer et les fidèles rassurés pour la matinée, Matoi vint s'assoir sur une marche du temple, laissant échapper un long soupir de contentement, invitant ensuite ce monsieur qui lui avait adressé la parole à faire de même. Le soleil était déjà bien haut, malgré tout, la petite brise printanière, l'ombre dentelée des arbres et celle plus définie de son ombrelle rendaient la tiédeur de la journée supportable pour la jeune Onmyôji. De quoi profiter des odeurs de verdure et de l'air pur.

-Venez, asseyez-vous mon ami, discutons,
Excusez-moi si je vous ai parue absente,
Les fidèles affluent, nous sommes en pleine saison,
Mais je suis toute à vous, enfin, si ça vous chante.

Pour vous répondre, oui, c'est ainsi que j'exprime
Mon amour pour les mots, les lettres que j'estime.
Mais mon père ne m'a pas transmis cette verve artistique,
C'est en vivant ici, apprenant l'art mystique
Que j'appris à aimer la rime, le vers habile,
Je fis de ma diction un exercice de style.

Et vous-même, qu'êtes-vous venu chercher ici?
La paix? L'érudition? Des raisons de famille?
Comment vous appelez-vous, étranger, cher ami?
Ma curiosité s'éveille et je fourmille
De questions à poser, veuillez m'en excuser
Je ne sors pas beaucoup, or j'aime m'informer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya]

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous n'auriez pas oublié quelque chose? Rentrer de vacances! [PV Unzen Haruya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» - Que voudriez-vous graver sur votre tombe ? - Quelque chose de court et simple, comme : Je reviens dans 5 minutes.
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Avez-vous quelque chose à ajouter ?
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
....La Sérénissime..