AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Abe no Yuto

avatar

Onmyôji

Messages : 13
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto Dim 28 Mai - 19:38



Abe no Yuto
☼ Nom : Abe no
☼ Prénom : Yuto
☼ Surnom : -

☼ Âge : 16 ans
☼ Sexe : Mâle
☼ Statut : Onmyoji
☼ Arme(s) : Son shakujo peut lui servir comme un bo au besoin, même si ce n'est pas son utilité première























Ketsuzuko:
 

Abe no Toshiko:
 

Abe no Genki:
 

Abe no Chikanori:
 

Abe no Miwako:
 

Abe no Hiroshi:
 

Mirai Sora:
 

Fukyuu Kanzen:
 



POUVOIRS ET MAITRISES


  • Oiseau en Cage:
     
     
  • Lumière Purificatrice:
     

  • Titre troisième pouvoir (35 messages Rp d'office)



  • Mes yeux dans les tiens:
     

  • Titre deuxième maitrise (40 messages Rp d'office)
  • Titre troisième maitrise (80 messages Rp d'office)




☼ Physique :
Yuto est de ceux qui grandissent plus en taille qu’en largueur d’épaule, l’adolescence n’a fait qu’affiner ce corps déjà peu former de base. Une silhouette fine, longiligne, presque fragile. Pourtant, l’entrainement lui a donné un pas assuré, ses appuis sont fermes, mais aussi légers et souples. Son corps est donc agile, renforcé par des années d’escalade dans les arbres et de jeux dans la cour de la maison familiale.
Les traits de son visage sont fins et délicats, agréables à regarder, oscillant avec grâce entre l’adulte et l’enfance. Avec son immense sourire, il est de ceux à qui l’on donnerait le bon dieu sans hésiter. Il paraît pur, innocent. Malheureusement l’harmonie de ces lignes est désormais gâchée par cette immonde balafre, marque brunâtre et étoilée qui ferme à jamais son œil gauche. Preuve de sa faiblesse, elle marque à la fois son erreur et son envie de mieux faire. Ironiquement, le fait d’être borgne le rapproche désormais de son frère, comme s’il avait maintenant l’occasion de voir le monde de la même manière que lui.
Ses courts cheveux noirs terminent d’adoucir ses traits tout en mettant en valeur l’éclat vert profond de son œil restant.
Enfin, Yuto est un jeune homme simple, mais soucieux de son apparence. Toujours soigné, il porte des kimonos ajustés aux tons souvent unis, mais colorés. Il n’a guère d’autre apparat que ceux dû à son rang : shakujo et chapelet notamment. Mais vous aurez de fortes chances de poser le regard sur ce tatouage mouvant que forme Ketsuzuko, crise cardiaque assurée !


☼ Caractère :
Plus jeune, Yuto était un petit garçon espiègle et un peu casse-cou, du genre de ceux qui montent aux arbres ou qui jouent avec les grenouilles. Curieux et joueur, c’était un enfant social et extraverti. Mais il était en demande constante d’attention, un peu capricieux donc. En bref un être entier dans ses qualités comme dans ses défauts. Néanmoins, il n’aurait pas fait de mal à une mouche et s’il a pu blesser quelqu’un par ses farces, c’était assurément involontairement, car l’enfant était déjà assez soucieux des autres. C’est finalement ce trait de caractère qui s’est affermi avec l’adolescence. Commençant à sortir de l’âge égoïste, Yuto perçoit maintenant la souffrance qui assombrit les yeux des membres de sa famille, quels qu’ils soient.  En prenant en âge, il se responsabilise, il comprend le devoir qui est le sien et la place qu’il devra tenir dans cette société. Si la curiosité s’exprime encore, le jeune homme en devenir se contient, se restreint, enfermant au fond de lui son côté joueur pourtant toujours présent. N’étant pas un modèle d’assurance, il tente finalement d’être digne de son clan, et surtout de son nom, suivant de manière mécanique les traces du fils parfait dessinées pour lui par son père. Oui, mais pas que, peu à peu le fils s’affirme, faisant valoir ses propres choix, décidé à forger sa propre destiné, ou du moins essai-t-il. Car Yuto, peu sûr de ses propres capacités, est avant tout un être écrasé par les poids qui sont les siens : l’ambition de son père, le fardeau de son nom... Ainsi on ne peut pas vraiment dire qu’il rêve d’autre chose, puisqu’il ne s’est finalement jamais posé la question de ce qu’il voulait réellement. Il avance donc, sur cette route qui est la sienne, partagé entre son envie de remplir son devoir et celle de se rebeller, comme pour montrer au monde qu’il est d’abord Yuto avant d’être un héritier des Abe no. Une envie qui ne trouve pour le moment pas vraiment d’exutoire, et qui ne sera peut-être que passagère, après tout, le jeune homme sort à peine de l’adolescence.



Convictions

☼ Les clans:  Yuto est très attaché à son clan même s’il se sent Abe no avant d’être Kenshu. Il connait les évènements de l’enfer écarlate de par les cours d’histoire de son grand-père. Avant peu intéressé par ce qui se passait au-delà des murs de la demeure familiale, ses récents voyages lui ont ouvert un peu l’esprit. Il voit les autres clans comme des cultures différentes, mais éprouve plus de curiosité que d’animosité à leurs égards.

☼ Les Kamis: Bien évidemment, il loue les kamis et en particulier Gekigami, protecteur des siens. Il a déjà été confronté aux yokais, il connait leur nature dangereuse, il sait qu’ils sont parfois imprévisibles, tenant plus de l’animal que de l’humain. Néanmoins il les respecte comme n’importe quelle autre forme de vie. Il pense que leur nature n’est pas que destructrice, et qu’une cohabitation pacifique est possible. Qu’il faut juste que yokais et humains apprennent à se comprendre, et il considère qu’il est de son rôle de participer à cela. L’expérience lui a appris que les yokais profondément mauvais sont rares, comme pour les hommes, il y a souvent un élément déclencheur de leurs colères. Et bien souvent, ce ne sont ni plus ni moins que les humains eux-mêmes, par manque de respect, parce qu’ils ne comprennent pas ces êtres qui vivent pourtant à côté d’eux.

☼ Le système féodal: Ayant grandi dans un environnement protéger, Yuto n’avait finalement que peu conscience des inégalités qui sont inerrantes à cette société. Il en connaissait l’existence mais n’y avait jamais était directement confronté. Du moins jusqu’à son récent voyage. Voir en face ces êtres dans la misère et le besoin l’a profondément ébranlé. Pourtant il se sent assez impuissant face à cela. Lui, il est omnyoji, son rôle est de guider les yurei en souffrance et de faire le lien entre les yokais et les hommes. Alors quand il voit toute cette misère il a tendance à se dire « ce n’est pas mon rôle de m’occuper de cela. D’autres gens bien mieux placés et bien mieux informés que moi s’en occupe. » On pourrait traduire cela par une fuite, mais c’est aussi en lien avec une certaine confiance placée en ceux qui guident les clans. Yuto a en effet un grand respect pour la hiérarchie.

☼ Les organisations:Comme dit précédemment, Yuto commence tout juste à comprendre les règles qui régissent ce monde, alors il est encore loin d’en découvrir les secrets

☼ Les derniers événements: Yuto est à Raimei lors des attaques des yokais et il participe aux combats, à ses risques et périls puisqu’il y perdra un œil. Apprenant à son réveil le sort inquiétant d’une partie de la population, il décide de rentrer chez lui afin de s’assurer que les siens sont en bonne santé.


Histoire

An 25 : La naissance de Yuto arrive comme un petit miracle après celle chaotique de son aîné. Genki exulte de joie, plaçant en cet enfant qu’il n’attendait plus tous ses espoirs. Toshiko s’affaiblit à vue d’œil, mais continue de s’occuper avec amour de ses deux trésors.  

An 29 (4 ans) : La mort de Toshiko laisse un vide sans fond dans le cœur de Yuto qui, trop jeune, ne comprend pas vraiment ce qu’il se passe. L’enfant attentif et curieux devint capricieux, faisant de nombreux cauchemars qui inquiètent Hiroshi et fatiguent Chikanori qui passe de longues heures à rassurer son cadet.

An 30 (5 ans) : Comme le veut la coutume, Yuto commence l’entrainement d’onmyodo aux côtés de Chikanori, Miwako et Tsuyoshi. Le petit jeune de la bande est un gamin plein d’entrain et de bonne humeur qui amuse beaucoup ses aînés, mais les déconcentre aussi parfois. Curieux de tout, Yuto a aussi du mal à rester concentré de longues heures à l’entrainement. Hiroshi aura beaucoup de patience avec ce petit fils ayant un grand potentiel que son père ne manquait pas de faire remarquer à chacune de ses réussites.  

An 31 (6 ans) : Yuto est un enfant espiègle et curieux de tout. On le trouve souvent à jouer dehors, grimpant aux arbres ou coursant les insectes. Son passetemps favori étant peut-être de jouer aux billes. Il fait parfois des farces, et c’est encore plus drôle si Chikanori ou Miwako l’accompagnent. Ce gamin qui ne tient pas en place donne du fils à retordre à tout le monde. Y compris à Hiroshi qui se retrouve souvent à soigner les plaies d’un petit garçon qui retient ses larmes pour paraître fort. Chose étonnante à noter, Yuto est née avec une tache de naissance ayant une forme proche de celle d’un œuf à la base de la colonne vertébrale. Si personne ne sembla jamais s’en préoccuper plus que ça, Yuto se plaignait parfois que cette chose bougeait ou chauffait sous sa peau. Mais tous prenaient cela comme les racontars d’un enfant voulant faire son intéressant. À part peut-être Hirsohi.

An 32 (7 ans) : Il avait finalement assez peu connu Tsuyoshi, mais sa mort lui rappelle de mauvais souvenirs, l’enfant fait à nouveau des cauchemars et des caprices. Il est aussi touché par les visages tristes de Chikanori et Miwako. Encore jeune, il comprend assez peu tout l’impact de la nomination de Miwako en tant que futur chef de famille. Il admire déjà sa cousine et il considère comme normal que ce rôle lui revienne. De plus, cet été là, tandis qu’il se baigne pour échapper à la chaleur avec d’autres enfants, Yuto revient en courant à la maison familiale, affolé. Il crie alors à qui veut l’entendre que la tâche dans son dos a bougé et fait fuir les autres. Personne ne le prend au sérieux, surtout pas dans les circonstances actuelles, et il est juste puni pour avoir quitté la maison sans autorisation. Néanmoins, quand Hiroshi le questionne, l’enfant lui raconte tout, même s’il a visiblement du mal à savoir si ce sont les autres enfants ou bien autre chose qui ont déclenché le phénomène. Pourtant, Hiroshi en est persuadé, cette chose a protégé son petit fils, mais il garde ses réflexions pour lui.

An 33 (8 ans) : Ça y est ! Chikanori a enfin pu invoquer son gardien ! C’est une excellente nouvelle n’est-ce pas ? Visiblement non, à en juger par les lèvres serrées de son frère et le visage blême de son père. Yuto ne comprend pas, Chikanori a travaillé si dur pour en arriver là, pourquoi père n’est-il pas fier de son aîné ? À partir de ce moment, les relations familiales se dégradent et deviennent difficiles à supporter pour Yuto. Son père lui en demande toujours plus et son frère semble se renfermer, le rejeter sans qu’il n’en comprenne la raison. Blessé, l’enfant devint amer et se réfugie dans les entrainements aux côtés de Miwako et Hiroshi, présences réconfortantes.

An 36 (11 ans) : Miwako invoque son gardien à son tour, elle en invoque même deux, prouvant à tous ce que Yuto savait déjà : sa cousine est extrêmement puissante, la meilleure de tous. Malgré la joie du moment, cette année fut celle d’une double perte pour Yuto. Miwako part pour son pèlerinage obligatoire et son frère quitte également la maison sans un mot. Rejeté, se sentant abandonner, l’enfant se renferme alors. Hiroshi essaie de distraire son petit-fils, autant par les entrainements que par sa présence. Voilà peut-être ce qui sauva Yuto.

An 38 (13 ans) : Enfin, c’est à son tour d’invoquer son gardien sous les yeux des siens. Ketsuzuko a un certain sens du spectacle, apparaissant dans un premier temps sous sa forme originelle, avec un puissant rougissement faisant trembler l’air. Aussi tous le félicitent, même si le gardien trouve ensuite place sur sa peau pour ne plus jamais la quitter. Yuto remarque alors que la tache de naissance ayant toujours orné le bas de son dos a disparu. Sans doute que personne d’autre ne remarqua ce détail. Peu après, son père commence à s’ouvrir à lui sur ses véritables dessins : le mener à la tête de la famille et à plus court terme, trouver un mariage de pouvoir. Choqué au possible, Yuto affronte pour la première fois son géniteur, exprimant son désaccord. La discussion se termine assez vite, Genki étant persuadé que son fils finira par suivre la voie qu’il a choisie pour lui. Yuto n’est pas dupe et sent bien que son père ne l’a pas écouté.

An 39 (14 ans) : L’accident dont est victime son frère agit comme un électro-choque pour Yuto. Voilà l’impasse de souffrance dans laquelle a conduit le comportement de leur père. En colère, triste pour son frère, Yuto décide de s’éloigner un temps des siens. Il a besoin de réfléchir sans avoir l’ombre paternelle penchée sur lui. Et il sent que son frère a besoin également de temps. Il perfectionne Oiseau en Cage aux côtés de son grand-père et attend que Chikanori se rétablisse, puis il part pour le pèlerinage rituel dans les grands temples de Yokuni. Si son père s’y oppose dans un premier temps, c’est finalement la sagesse calme d’Hiroshi qui saura le convaincre.

An 41 (16 ans) : Yuto rentre de son pèlerinage, mais décide de faire une halte à Raimei afin de préparer son esprit aux retrouvailles avec les siens. Il sait que cela va être une étape difficile à passer. Il a beaucoup évolué en 2 ans de voyage, il a perfectionné ses pouvoirs et compris beaucoup de choses. Il est donc à Raimei lorsque les yokais attaquent et il est fier de réussir à persuader Fukyuu Kanzen de le laisser combattre aux côtés des militaires. Pour le coup, il aurait peut-être mieux valu qu’il s’abstienne puisque cette bataille lui coûtera un œil. Néanmoins, cela lui permet aussi de rencontrer Mirai Sora. Alors qu’elle le sauve, la jeune femme lui laisse un souvenir particulier et une sacrée motivation pour s’améliorer. Il le décide à ce moment, ils se reverront et il trouvera le courage de l’aborder. Mais dans un premier temps, maintenant qu’il est rétabli, Yuto doit diriger ses pas vers la demeure familiale, et il sent qu’avec une telle cicatrice, les retrouvailles vont être encore plus compliquées. Si tenté qu’il y ait bien retrouvailles, car Yuto craint que les siens subissent le même mal qui ronge une partie de Yokuni.


A PROPOS DE VOUS
☼ Prénom/Pseudo : ShiroNoHebi
☼ Age : La vingtaine
☼ Sexe : Changeant avec les phases de la lune
☼ Expérience de rp : Demandez à Hisawara Shinosuke et Haruaki
☼ Pourquoi ce clan ? Parce que j’y ai un frère et une cousine Very Happy
☼ Si vous venez à partir, imaginez la fin et/ou l'accomplissement de votre personnage: Avec l’accord des autres concernés il deviendrait le prochain chef de famille.  
☼ Comment avez-vous trouvé/connu Saigo Seizon ? Demandez à Shino !
☼ Donnez nous votre avis sur le forum (design, histoire…) : Comme dit précédemment, un super contexte, un design agréable et surtout des membres supers sympa !
☼ Plutôt tarte aux fruits ou gâteau chocolat ? clafouti aux cerises


Dernière édition par Abe no Yuto le Dim 28 Mai - 22:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1130
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto Dim 28 Mai - 21:18

Et un troisième Abe No, un ! Incarné par ce joli renard de Shinosuke,
ça ne peut qu'être bon en ce cas ! Allez, on ne perd pas de temps, c'est parti !

On s'accorde pour dire que Ketsuzuko est un uwabami génétiquement modifié et on passe à la suite Laughing

La maîtrise est carrément trop puissante à partir du gout en fait. Tant qu'il s'agissait d'une augmentation des sens, cela m'allait encore. Mais les augmentations de statistiques qui m'ont longuement fait hésiter de prime abord, m'ont finalement convaincu que les contreparties ne permettaient pas d'équilibrer de tels avantages. En fait, l'augmentation de caractéristique en elle même ne me dérange pas, c'est le fait que cette maîtrise ressemble à l'accumulation de trois maîtrises (sens, prestance, physique) qui m'ennuie...
Donc il va falloir choisir.

Tu feras attention, malgré ton indéniable talent à l'écrit et le délice à la lecture qui en découle, je relève quelques petites errances en participe passé qui se transforment par mégarde en verbe à l'infinitif. Et puis il y'a eut ce moment d'insouciance, aussi :
Yuyu a écrit:
il sait qu’ils sont de parfois imprévisibles
et
Toto a écrit:
Néanmoins il les respects comme n’importe quelle autre forme de vie.
Une petite relecture te permettra de pêcher deux ou trois autres petites erreurs.

Du reste, absolument rien à dire sur l'histoire. Le format en chronologie est efficace et je ne vois rien qui ne soit pas cohérent avec l'univers du forum !
Mais bon, ce n'est pas comme si j'en avais douté avec toi. Du coup, mis à part la maîtrise, rien ne me choque concernant Yuto ! ça à revoir et c'est bon pour le cadet des Abe no !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Abe no Yuto

avatar

Onmyôji

Messages : 13
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Re: Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto Dim 28 Mai - 22:50

Corrections et mise en page effectuées ! Héros

Et merci pour la relecture Kodan !


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Mes yeux dans les tiens


Crows Country
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1130
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto Dim 28 Mai - 23:01

Bon, eh bien tout est parfait pour moi ! Yuto est donc validé ! Amuses toi bien avec ton TC !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la famille Abe no, je demande le frère cadet : Yuto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la famille des Titans, je demande un Roi ! Hypérion de Le Noir s'est révéillé!
» Dans la famille Ingalls, je demande la fille ✩ Apolline.
» Dans la famille Mado je demande la fille !
» Dans la famille Le Quesnoy je voudrais...
» Jude Celestin - SCANDALE DANS LA FAMILLE PRESIDENTIELLE


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
.....