AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 123
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Mer 28 Juin - 11:16

La prudence du commerçant était tout à son honneur. Tant dans sa faible insistance vis-à-vis de son éventuelle participation au projet de Ryohei et Yoshifumi que dans sa demande de garantie quant au transport de la théière. C'était décidément un homme droit et intègre jusqu'au bout.

« Votre prudence vous honore, mon ami. Je remettrai à mes agents un lettre écrite de ma main et portant mon sceau. Je n'ai nul doute que vous serrez capable de me reconnaître à travers ma plume et que cela dissipera complètement vis inquiétudes. »

Ce problème écarté, les deux amis purent de nouveau deviser de visu de sujets plus légers, mais non moins importants d'un point de vue philosophique. Leur discussion sur l'art, la beauté et la condition d'artiste était fort intéressante et se devait de se poursuivre encore un peu.

« Pour en revenir à ce que nous disions, être artiste c'est devenir immortel au delà de son seul nom. Mais pour parvenir à cet état il faut être non seulement un des plus grands mais devenir une source d'inspiration pour ses pairs et les futurs artistes encore à naître. Cela nécessite donc également d'expérimenter et de mettre au point de nouvelles techniques, de nouvelles représentations, ... Et cette consécration n'arrive parfois que bien après la mort de l'artiste lui-même. Certains artistes morts dans l'oubli sont devenus aujourd'hui des génies incontournables alors que des grands maîtres reconnus en leur temps n'ont pas réussi à marquer l'histoire car ils sont restés trop semblables à leurs contemporains et n'ont pas inspiré les générations suivantes. »


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 185
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Jeu 29 Juin - 10:54

Oyama hocha calmement de la tête quand le taisa lui dit qu'il confierait à ses agents une lettre qui permettrait au marchand d'être sûr et certain que c'était bien lui qui enverrait ces derniers récupérer la théière. En somme, voilà une bonne chose de faîte, après tout le marchand ne tenait pas à ce qu'il y ait le moindre malentendu dans cette histoire, surtout que pour 320 kobans d'or, il pouvait bien tâcher de se montrer prudent… Quelque chose lui disait sinon qu'en effet l'écriture du samouraï devait sans doute être raffinée et impeccable, donc facilement reconnaissable.

Quant à la discussion philosophique qu'ils avaient entamée, celle-ci était vraiment très intéressante, même s'il ne se serait pas attendu à la base à discuter de tout cela avec un taisa Fukyuu. Néanmoins,  l'expérience n'était guère désagréable et c'est avec réflexion que le marchand ajouta d'ailleurs.

« Et c'est donc un artiste du genre de ceux qui expérimentent et qui inspirent les générations futures que vous voudriez devenir mon ami ? Voilà une bien noble ambition, mais je me demande dans ce cas. Comment ce même artiste sait-il qu'il innove réellement et d'une manière qui sera inspirante ? Quelle est la véritable source de ce génie créatif qui inspire les générations futures ? Est-ce qu'un tel talent est innée et sans doute dû aux dons des kamis ou bien se développe t-il par l'expérience et la réflexion ? » Il sembla réfléchir puis conclut.

« De plus, si la réelle consécration d'un artiste arrive souvent après la mort de celui-ci, comment peut-il être sûr de ce fait de vraiment la connaître un jour si il meurt sans savoir de quoi sera fait le futur de ses œuvres ? Bien entendu, je ne dis pas que cela rend la chose moindrement glorieuse, mais l'artiste peut-il mourir dans ce cas réellement satisfait de ses œuvres ? Il n'y a t-il pas une sorte de tristesse à se dire que celui-ci a pu peut-être mourir frustré et dans l'anonymat malgré tout ? » Bon après là il parlait comme un Eiichiro évidemment, mais oui il se disait que c'était quand même triste de ne pas pouvoir connaître la célébrité et la gloire de son vivant lorsque nos œuvres marquent finalement les générations futures. Comme une sorte d'injuste ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 123
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Ven 30 Juin - 8:49

Le commerçant était dans le vrai mais restait un peu trop terre à terre. Ce n'était pas surprenant pour quelqu'un de sa condition et Yoshifumi mentirait en disant qu'il n'avait jamais été préoccupé par de telles considérations. Car, après tout, il avait raison sur toute la ligne.

« Il n'y a aucune recette miracle. C'est un ensemble de chose qui comprend aussi bien le talent et la technique de l'artiste que sa réflexion et ses intentions. Mais il n'y a jamais aucune assurance qu'une œuvre marquera le temps de son empreinte. Un véritable artiste ne créé pas pour la notoriété ou la reconnaissance et ne devrait jamais chercher à le faire. Il ne s'agit là que d'une heureuse conséquence dont il aurait tord de ne pas profiter mais jamais ce but ne doit venir obscurcir son esprit ou influer ses choix créatifs au risque de se voir échouer dans sa volonté de perdurer dans le temps.
Je n'ai pas prétention à marquer mon époque où l'avenir de par mon nom ou mes œuvres, je ne pense pas avoir le talent pour cela. Je me contente de vivre en ce temps et de regarder ce qui a été fait par d'autres bien plus grands que moi avec fascination »


Tout en prononçant sa dernière phrase, il désigna la théière d'un geste évasif comme pour justifier toute sa démarche. Certes il espérait marquer au moins son époque grâce au projet initié par Ryohei, mais il savait pertinemment que ce n'était pas là des pensées vertueuses et il préférait tenir un discours bien plus idéaliste que ne l'était la réalité car c'était malgré tout ce en quoi il croyait. Son ambition dans le domaine artistique lui était toujours apparue comme un désir coupable, inavouable et incorrect, incompatible avec le résultat même qu'elle le poussait à poursuivre. Dans ces conditions, il était normal de préférer la taire.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 185
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Ven 30 Juin - 14:52

Oyama ne put qu'admirer d'une certaine manière la façon dont Yoshifumi parla de ce sujet en donnant un angle assez idéaliste et poétique à cette discussion. Oui, un véritable artiste dans le sens idéal du terme devrait créer uniquement pour la beauté supposa t-il… Néanmoins, il finit par dire avec réflexion.

« Vous avez raison seigneur, un véritable artiste ne devrait sans doute pas créé pour la notoriété et la reconnaissance, mais je me dis que… Si cet artiste vit bien et n'a pas à se préoccuper de sa survie, n'aurait-il pas plus de temps à consacrer au fait de créer ? Ne devrait-il pas de ce fait chercher à avoir plus de temps libre pour se consacrer à son art justement ? » Une question qu'il supposait tout à fait censée, après tout si tous les artistes devaient passer leur vie à se préoccuper de leur survie, quand créeraient-ils ? Combien de chefs d’œuvres d'ailleurs n'avaient jamais vu le jour pour ces raisons ? En tout cas, après quelques instants de réflexion, il ne manqua pas de poliment développer sa pensée.

« De ce fait, même si l'artiste ne cherche pas la notoriété en elle-même, ne pourrait-il pas être poussé à la chercher justement pour trouver un mécène qui l'aiderait à se consacrer à ses œuvres par un soutien financier par exemple ? Car sinon, ne serait-il pas frustré de ne jamais la trouver et de se dire une fois sur son lit de mort qu'il n'a jamais eu vraiment le temps de ce fait de pleinement se consacrer à sa passion ? Ainsi, pourrait-on vraiment reprocher à un artiste de chercher la notoriété et la reconnaissance, mais comme des moyens de pouvoir consacrer plus de temps à son art justement ? Et non comme une fin en soit ? » C'était peut-être assez terre à terre comme façon de penser, mais il se disait qu'en effet un artiste avait bien besoin d'être nourri, logé et équipé pour pouvoir exprimer pleinement son art. De ce fait il fallait malheureusement prendre en compte de tels détails pour ces derniers, même s'ils pouvaient paraître vulgaires au final par rapport à la beauté de faire de l'art pour l'art justement.
Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 123
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Sam 1 Juil - 11:17

La vision d'Oyama était terre à terre, certes, mais d'aucun pouvait oser dire qu'il manquait de pragmatisme. Sa réflexion pleine de bon sens ne pouvait dès lors être niée en bloc et ce même si elle s'éloignait de l'Idéal dont chacun se devait de rêver et de chercher à atteindre.

« Idéalement, un artiste est davantage susceptible de s'attirer l'attention d'un mécène par des travaux engageant toute sa passion et tout son génie, ce que vous dîtes est donc, supposément, contre productif. »

Yoshifumi mis en pause son discours à cet instant précis pour se lisser la moustache. Il avait pris bien garde à bien choisir ses mots, mais il s'amusait de l'idée qu'Oyama puisse le penser en total désaccord avec lui. Cependant il ne doutait pas de l'oreille attentive de son ami, et celui-ci avait peut-être déjà deviné ses prochains mots avant même qu'il ne les prononce.

« Mais, nous le savons tous, la réalité est bien plus complexe que cela et il est en effet difficile de reprocher à un homme de vouloir un peu de sécurité dans sa vie avant de pouvoir laisser s'épanouir son art. Néanmoins, il convient pour l'artiste de prendre gare à ne pas attirer de mécène le finançant pour de mauvaises raisons. Combien d'artistes se sont retrouvés enfermés dans des créations sans âmes de peur de perdre leur sécurité difficilement acquise en déplaisant à un prétendu bienfaiteur les ayant choisi davantage pour briller socialement que pour l'amour de l'art ? Une âme d'artiste peut-elle survivre en ne faisant que des copies de copies pour satisfaire un seigneur ignorant ? Parfois, malheureusement, cette sécurité est à double tranchant et nuit à l'artiste au lieu de lui servir. »

Niveau silence pour laisser à ses mots le temps de se poser et de remplir leur office. À ce stade de son discours Oyama devait sans doute se demander où il voulait en venir au final, qu'elle était, selon lui, la meilleure solution ? Si seulement la réponse à cette question était simple à donner...

« Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise conduite, il n'y a que des choix dont tout les élément ne sont pas connus à l'avance. Pour moi un artiste doit avant tout sonder son âme et toujours s'assurer de rester fidèle à lui même, à ses principes et à ses oeuvres. Là, et là seulement il peut espérer briller, peu importe la voie qu'il choisi d'emprunter. La vie d'artiste n'est pas une vie simple et est souvent ingrate. C'est quelque chose que tout ceux qui souhaitent s'illustrer dans cette voie se doivent d'avoir compris. »
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 185
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Dim 2 Juil - 15:01

Oyama parut un tantinet perplexe par rapport aux paroles de son mécène. Il comprenait après tout ce que ce dernier avançait, mais avait l'impression que oui même si c'était l'idéal, c'était peut-être une manière de penser un peu trop idéaliste pour être réaliste malheureusement...

Et dans les faits, il se demanda ce qu'allait ajouter son ami lorsque celui-ci mit tout à coup un temps de pause à son discours… Est-ce que ce dernier était tout simplement en train de réfléchir à ce qu'il allait ajouter ? Oyama ne saurait dire…

Et en vérité, le marchand ne put que réfléchir longuement après que finalement le taisa ait esquissé le reste de sa réflexion qui rejoignait sur pas mal de poids celle du commerçant de saké. Une réflexion qui prenait en compte qu'en effet la réalité était malheureusement assez complexe et souvent ingrate, même pour les artistes de génie…

« Dans ce cas-là n'est-ce pas aussi le devoir du mécène d'être un bon mécène ? N'est-ce pas sa faute à lui aussi dans ce cas s'il rabaisse le travail de l'artiste au lieu de l'aider à s'accomplir ? Sans vouloir vous paraître présomptueux bien entendu seigneur, je me dis que si un seigneur amoureux des arts n'hésite pas à se faire mécène des artistes prometteurs, c'est sans doute pour le mieux. » Il sembla réfléchir quelques instants, puis ajouta.

« Je me dis que l'idéal peut-être pour l'artiste, serait d'être riche à la base ou d'être lui-même un seigneur pour pouvoir s'accomplir. Ainsi, il aurait déjà les moyens financiers derrière lui nécessaires à la bonne poursuite de ses œuvres, mais aussi l'indépendance. Ce qui explique sans doute d'ailleurs que nombres d'artistes qui n'ont pas eu la chance d'avoir eut tout cela ne ce sont peut-être jamais accomplis et par là-même n'ont pu offrir leurs talents au monde. » Il resta silencieux quelques instants et ajouta avec un air pensif.

« Cela ne vous donne pas le vertige mon ami ? De vous imaginer combien d’œuvres d'arts sublimes n'ont peut-être jamais vu le jour à cause d'un caprice du destin ? Des œuvres d'arts qui auraient pu enchanter votre regard d'expert par leur magnificence ? Les possibilités presque sans limites qui n'ont jamais pu êtres exploitées et leurs conséquences pour l'avenir de l'art ? » Il allait peut-être loin dans la réflexion, mais il se disait qu'en effet cela pouvait laisser songeur. Il se demandait en tout cas ce que son nouvel ami allait répondre à cela, sans doute que ce serait une réponse ne manquant pas d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Furuta Yoshifumi

avatar

Taisa

Messages : 123
Date d'inscription : 28/07/2015

Feuille personnage
Age: 37 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Mer 19 Juil - 21:04

« La responsabilité d'un mécène est, en effet, très grande et c'est aussi une relation d'amour et de confiance réciproque qui doit s'instaurer. »

Oyama avait raison sur beaucoup de points et omettait quelques détails pour avoir raison sur d'autres. Yoshifumi, en tout cas, aimait sa façon de penser et il était très heureux de la tournure que prenait cette rencontre.

« Mais si l'artiste est lui-même un homme de pouvoir. A-t-il suffisamment de temps à consacrer à sa technique et à son art pour pouvoir briller au sommet de sa discipline ? C'est là un équilibre bien difficile à trouver quand d'autres responsabilités peuvent s'imposer à vous à n'importe quel moment. Mais oui, sur le principe, vous avez raison. »

Son ami évoqua alors le fait que tout tenait à si peut de choses et que nombre de chef d'œuvre avaient été perdus avant même d'avoir vu le jour. C'était une pensée malheureusement fondée et tristement réaliste. Un pensée toutefois douloureuse et cruelle...

« Non, non. Je préfère ne pas y penser. Vous voulez me voir pleurer toutes les larmes de mon âme ? Alors, je vous en conjure, Arihito-san, n'évoquez plus un tel gâchis devant moi. J'ai le cœur serré rien que d'en parler... Parlons plutôt de toutes ces œuvres merveilleuses qui auraient pu ne jamais voir le jour et comment le monde serait morne et triste si tel avait été le cas. Réjouissons-nous de toutes les merveilles que nos yeux peuvent contempler et nos oreilles entendre, cela sera bien plus réjouissant que de parler de toutes ces choses qui sont pour nous irrémédiablement perdues... »
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 185
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi] Jeu 20 Juil - 19:46

Oyama se demandait si un jour il pourrait espérer devenir assez riche pour s'amuser à être un mécène. Qui sait ? Peut-être, déjà qu'aujourd'hui sa prospérité personnelle allait connaître une notable progression avec le mécénat du seigneur Yoshifumi… Lui qui depuis quelques temps envisageait de fonder une compagnie commerciale en s'organisant avec d'autres collègues et qui avait déjà commencé à faire cela peu à peu en vérité, voyait dans l’opportunité qu'il venait de saisir aujourd'hui, une excellente raison de pleinement démarrer ce projet prochainement...

En attendant, il restait tout de même à poursuivre la conversation fort passionnante qu'il était en train d'avoir avec le taisa.

« Au final l'on pourrait en conclure que l'existence d'un artiste est fort complexe à sa manière, comme celle de marchand ou de samouraï. Chacun doit honorer ses devoirs de son mieux sans forcément pouvoir bénéficier d'une quelconque aide pour cela. Celui d'un artiste étant de trouver le temps de se consacrer à la beauté et de la faire naître aussi bien qu'un taisa sait gouverner avec efficacité et un marchand commercer. Peut-on supposer d'ailleurs qu'il y a une seule bonne manière d'accomplir son devoir pour un artiste ? Je ne saurais dire, cela semble dépendre de tellement de choses... On pourrait par exemple se demander au vu de la réflexion qui vient d'être développée s'il vaut mieux faire de son art sa première profession au risque de ne pas pouvoir en vivre ou bien qu'il soit secondaire ? Au risque dans ce cas d'avoir moins de temps pour lui… Je suppose de plus que pour vraiment comprendre les artistes, il faut en être un soit-même. Et je pense que vous devez l'être davantage que moi seigneur. »

Quant au gâchis qu'il avait évoqué, Oyama sembla par la suite sincèrement peiné d'avoir évoqué un sujet aussi triste pour le taisa. Il est vrai que cela devait être vraiment navrant de se dire que tant de belles œuvres qui auraient pu exister n'ont pas pu naître… C'était comme se perdre dans une abîme de possibilité infinies et magnifiques qui n'auront jamais été exploitée et ne le seront peut-être même jamais à cause des caprices du destin… Néanmoins, cela n'empêchait pas les œuvres existantes de ravir le cour et d'être magnifiques à leur manière. Des œuvres qui auraient pu ne pas exister pour leur part !

« Oui vous avez raison seigneur. Il est merveilleux au final de pouvoir contempler le génie des œuvres existant déjà et de celles qui existeront à l'avenir. Toutes ces possibilités qui ont été exploitées et seront exploitées à l'avenir. Des œuvres louant aussi bien la beauté de la nature, que les kamis ou le raffinement de la civilisation. Civilisation fort bien représentée par votre clan d’ailleurs je crois seigneur, Fukyuu n'est-elle pas après tout la terre sacrée du Bushido et du respect des traditions ? Vous devez être fort honoré d'être originaire d'un si noble clan et d'en être visiblement un héritier tout à fait honorable. Aimeriez-vous donc parler de toutes les merveilles que l'on peut trouver dans ces terres bénies par Itegami ? Voilà bien un sujet fort réjouissant après tout. » C'était en tout cas l'idée que se faisait Oyama d'un sujet plus joyeux pour éviter de trop penser à celui plus cruel et attristant qu'il avait évoqué juste avant par pure maladresse...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi]

Revenir en haut Aller en bas
 

Parfois des trésors se trouvent là où on les attends le moins [Yoshifumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'escalade révèle parfois des trésors cachés!// Soso ♥
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Avez -vous honte parfois ?
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
....La Sérénissime..