AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'oiseau est revenu au nid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 376
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: L'oiseau est revenu au nid. Mar 4 Juil - 21:49

Miwako était en train de rassurer un mari, dont la femme avait été plongée dans le sommeil, lorsqu’elle apprit la nouvelle. Une miko vint l’interrompre par la remise d’un pli que la religieuse ne put lire tout de suite. Elle se permit de ne prendre la nouvelle qu’une fois enfin seule dans la pièce et un sourire illumina son visage, sur lequel les cernes étaient déjà visibles. Une bonne nouvelle dans ce flot de questions sans réponse et de crainte, Yuto était revenu sain et sauf de son pèlerinage. Même la mention de la perte de l’œil de son cousin ne parvint pas à amener de l’ombre, l’onmyouji avait tellement craint qu’il ne soit endormi quelques parts et qu’il ne puisse plus revenir parmi les siens, ou pire qu’il soit mort, que la perte d’un morceau semblait peu de chose.
Son père était parvenu à dégager du temps demain pour le recevoir et ordonnait à sa fille d’arranger sa journée pour être également présente. Il avait dû inviter son grand-père pour l’occasion, en ce moment, ils se retrouvaient régulièrement tous les trois. Daiki devait vouloir l’interroger plus en profondeur sur les attaques des yokais, mais également la lumière qu’il avait perçue. Peut-être que le cadet de leur génération avait réussi à glaner quelques informations au temple ? Plus légère, la religieuse repartie vers l’extérieur du petit temple de quartier qu’elle devait aider aujourd’hui. Ils étaient encore tellement nombreux à demander son soutien, constata-t-elle en posant son regard sur la foule, avec un léger pincement au cœur. L’embellis n’avait pas duré longtemps.

La brune mit la main devant la bouche alors qu’elle bâillait. La nuit avait été courte, elle avait veillé jusque tard pour méditer et chercher des informations sur le rayon lumineux et les attaques de yokais. Elle s’était également levée tôt pour répondre à quelques shinigamis, que certains collègues lui avaient renvoyés. Une légère inquiétude marqua ses traits alors qu’elle pensait à ceux restés sans réponse. Même parmi leur personnel, ils se trouvaient des gens pour être frappés de la malédiction du sommeil, les protections usuelles des onmyoujis étaient donc inefficaces contre ce fléau et des religieux avait été également touché. Rien ne semblait permettre de s’en protéger et pas une caste ne paraissait à l’abri, ce qui signifiait que chaque lettre restée sans réponse, pouvait signifier que le destinataire était en sommeil.

Alors qu’elle s’agenouilla devant la porte de Yuto, elle secoua la tête pour chasser toutes ses pensées négatives. La brune était venue en avance sur l’horaire de la convocation de son plus jeune cousin, uniquement dans le but de le revoir un peu et de profiter de son retour. Elle n’allait pas se laisser distraire par ses pensées, même si la situation actuelle demandait qu’on lui consacre tout son temps. Miwako était bien décidé à s’accorder un peu de répit, avant de repartir à son devoir.

« Yuto, c’est Miwa, puis-je entrer ? »

Fit la jeune femme, afin de ne pas trop le surprendre. Elle ne l’avait pas prévenu de sa visite, donc il y aurait un peu d’étonnement, mais elle ne tenait pas à l’embarrasser en entrant dans la pièce à un moment inopportun.
Lorsque la porte glissa pour révéler la silhouette du jeune homme, sa cousine tendit les bras pour lui faire un câlin.

« Okaeri Yuto et Ketsu. »

Une étreinte pleine de tendresse et dans laquelle le sentiment de soulagement de la demoiselle était palpable. Il y avait cependant quelque chose d’étrange, qui perturbait Miwako. La jeune femme décolla alors sa tête, pour regarder son interlocuteur et un sourire amusé se traça sur ses lèvres alors qu’elle relevait son doux minois.

« ahah tu as bien grandi durant ton voyage. »


C’était cela l’élément pas habituel qui l’avait un peu décontenancée. Avant son départ, c’était elle qui pouvait entourer Yuto. A présent, c’était lui le plus grand.



L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Abe no Yuto

avatar

Non Joueur

Messages : 48
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Ven 7 Juil - 18:51

Blotti contre son frère, les coups à la porte réveillèrent le cadet. Il se leva, encore à moitié endormi, dans la lumière pâle du début de matinée inondant la pièce de vie. Yuto ouvrit de manière mécanique le panneau de bois, son esprit encore perdu dans les brumes du sommeil n'anticipant pas vraiment qui pouvait le déranger à une heure pareille. Voyant le visage sévère de son père, Yuto fut d’un coup bien réveillé et rajusta sa tenue en invitant Genki à entrer dans le salon. Le silence s’installa, pesant, après les mots de la veille.

"Daiki te convoque en fin de matinée, il veut surement savoir ce que tu as vu à Raimei." Déclara finalement le paternel en tendant à son fils la missive.

Yuto prit prudemment le papier, comme s’il craignait qu’un coup ne vienne, attitude que Genki remarqua avec un pincement au coeur.

"Je… Je suis désolé Yuto, pour hier, pour mes mots, pour mes gestes… La situation est compliquée en ce moment, et puis ton frère…"

Yuto serra la lettre entre ses mains, il voulut répliquer, mais s’abstient, baissant la tête.

"Vous êtes pardonné, otoosan. Tâchons simplement de repartir sur de bonnes bases après ces deux ans d'absences."

"Yuto…"

Genki vint poser une main affectueuse sur l’épaule de son cadet.

"Je suis fier de toi, de ce que tu as fait. N’oublie jamais que tu portes l’honneur de notre famille."

Le jeune accepta le compliment en baissant le regard, partagé entre de multiples sentiments. La fierté tout d’abord, il ne pouvait s’en empêcher, il avait tant besoin de reconnaissance. Mais la culpabilité venait juste derrière, pour son frère qu’il savait privé de cette attention, et pour lui-même aussi. Car il savait que par "l’honneur de la famille", Genki parlait surtout du sien. Or le jeune onmyoji ne voulait pas simplement être l’instrument de l’ambition paternel.

"Bon, ceci dit, je vais aller chercher Chikanori. Il y a du travail à faire, pas question qu’il reste au lit jusqu’à midi ! Toi Yuto, repose-toi, parle avec Daiki, puis prend encore ton après-midi, je veux que tu te remettes au mieux de tes blessures."

Yuto se contenta d'acquiescer, masquant son sourire mutin. Il laissa son père repartir puis repassa dans la chambre, encourageant doucement son frère à se lever.

Après cela, impossible pour le cadet de rester tranquille. Il s’habilla de manière plus présentable, se prépara pour sa rencontre avec ce chef de famille qui l’intimidait tant. C’était déjà le cas avant son départ, et deux ans d'absence n'avaient pas arrangé les choses. Le jeune stressait, alors pour s’occuper il rangea ses affaires. Il eut vite fini néanmoins, un onmyoji voyage léger. Alors il s’attela à autre chose.

Un nouveau coup sur la porte et Yuto reconnut la voix de sa cousine. Un immense sourire lui monta aux lèvres et il délaissa son ouvrage pour saluer Miwako. Son sourire ne l’avait pas quitté quand il ouvrit la porte pour découvrir ce doux visage qui lui avait tant manqué. Il fut néanmoins attristé de le voir aussi cerné. Mais ce qui lui avait peut-être le plus manqué, c’était la spontanéité de sa cousine adorée. Il réceptionna son étreinte et la lui rendit avec joie.

"Tadaima, itoko."

Ils s’écartèrent, alors que Ketsuzuko, s’étant éveillé paresseusement du dos de son petit maître, montrer sa fine tête noire sur la joue de celui-ci. Miwako eut une pichenette affectueuse pour le gardien qui fit entendre un sifflement de contentement. Yuto sourit ensuite avec amusement à la remarque de sa cousine, pas de question sur sa blessure, c’était un soulagement pour lui.

"Je dépasse même Chika maintenant ! Commenta le plus jeune avec fierté. Mais je t’en prie, entre ! J’ai du thé si tu veux." Proposa Yuto en laissant le passage à sa cousine.

Se faisant, il lui dévoila une pièce de vie encombrée de parchemins, baguettes, boîtes et autres bols, tout était bon pour construire un parcourt pour ses billes. Yuto eut un sourire d’excuse.

"On m’a dit de me reposer. Mais tu me connais, je ne sais pas rester en place…"


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Mes yeux dans les tiens


Crows Country
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 376
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Sam 8 Juil - 20:33

Ils allaient bien tous les deux, c’était l’essentiel. Miwako fut heureuse de retrouver le sourire si communicatif du cadet des Abe no et son discret gardien. Quant à la blessure sur l’œil, la demoiselle n’avait pas l’attention de s’appesantir sur le sujet, elle aurait l’histoire en long, en large et en travers d’ici quelque temps. Le sujet ne serait donc abordé uniquement si Yuto le souhaitait.

« Il faudra que je voie cela. »

Fit la future chef de famille avec un sourire amusé, en imaginant les deux frères côte à côte. Elle se sentait déjà prête à taquiner le grand frère sur le sujet, enfin si les événements se calmaient un peu.  

« C’est bien que vous vous soyez retrouvé. »


Compléta doucement la jeune femme. Elle avait eu un vague écho du retour de son cousin et de la réaction plus violente de son oncle. Les murs de papiers fins laissaient passer bien des sons, mais Chika et Yuto avaient passé une bonne partie de la journée ensemble. Elle était heureuse de voir la paire se reformer, contrairement à elle et sa sœur. Le contact était devenu plus difficile et le fait que sa cadette vivait à présent dans une autre demeure n’avait pas arrangé leur histoire, sans compter ses voyages permanents à elle.

« J’accepte volontiers pour le thé, une longue journée m’attend encore. »

La demoiselle s’arrêta quelques secondes devant l’état de la chambre et un petit rire s’échappa. Yuto avait peut-être bien grandi physiquement, mais avait conservé sa personnalité enfantine. Heureusement pour elle et Chika qu’il avait été là pour alléger leur enfance et y introduire plus de jeux et d’agitation. Miwako s’était vite retrouvée coincé par le sens du devoir, son entraînement d’onmyouji et les diverses leçons de son père pour devenir une bonne épouse. Une enfance bien sérieuse, qu’elle avait acceptée sans réticence et les seuls souvenirs de jeux étaient tous dus à son interlocuteur présent. D’ailleurs son aînée espérait qu’il garde encore longtemps cette innocence, malgré les lourdes responsabilités de leur fonction et du nom Abe no.

« Promit, si un jour tu es trop calme, je m’occupe de t’exorciser personnellement. »

Répondit-elle avec un sourire malicieux, ce n’était pas le désordre qui allait la déranger. Elle se dirigea vers la table en faisant attention à ne pas déplacer les éléments du parcours de son cousin. Les billes, elle avait toujours perdu face aux deux garçons. Dès qu’un jeu réclamait un peu de dextérité, il révélait le côté maladroit de la fille de Daiki.  Un pan de ses vêtements finit tout de même par bouger des éléments du circuit, une grimace apparu sur le visage de l’onmyouji face à cette erreur.

« Désolée. »

Fit la demoiselle, une fois arrivé à son but. Elle était contente, elle était parvenue à ne pas déranger trop d’éléments dans ce fatras. Ce n’était pas un parcours sans faute, d’ailleurs ses orteils étaient rentrés dans la table à la fin et elle avait un peu mal, mais au moins elle n’avait pas tout cassé.

« Alors, ton pèlerinage, comment ça s’est passé ? »

Demanda la jeune femme, curieuse de savoir ce que son cousin avait vécu pendant ces deux années et pour détourner un peu l’attention de sa maladresse. Chika était tellement avare en information sur Birei, il était impossible de lui faire desserrer les dents sur le sujet. Miwako espérait bien que Yuto serait un peu plus ouvert, elle aimait tellement les histoires do voyage, les rencontres avec les yokais, positives comme négatives, autres que les siennes.



L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Abe no Yuto

avatar

Non Joueur

Messages : 48
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Sam 8 Juil - 22:18

Yuto guida sa cousine dans la pièce encombrée en répondant à sa remarque.

"Oui, je suis très heureux d’avoir pu parler avec Chika seul à seul hier. Tu sais comment on s’était quitté il y a deux ans… Je t’avoue que j’avais un peu peur de ces retrouvailles, mais ça s’est plutôt bien passé."

Le visage de Yuto avait toujours été aussi expressif qu’un livre ouvert, et ça, ça n’avait pas changé non plus, son regard était clairement attendri en cet instant. Le jeune se demanda s’il devait questionner sa cousine sur sa longue journée, mais il supposa que le chef de famille lui ferait un résumé de la situation et lui dirait comment se rendre utile. Aussi, il ria de bon cœur à la boutade de Miwa.

"Je compte sur toi pour me sauver si un jour je deviens aussi ennuyant que Chika plongé dans ses bouquins !"

Yuto eut un mouvement préventif quand l’héritière des Abe no se cogna contre le pied de la table, mais heureusement elle ne chuta pas.

"Ce n’est pas grave."

Assura le cadet en s’asseyant avec sa cousine pour lui servir le thé qu’un domestique lui avait apporté plus tôt, il était encore chaud. Dès que Miwako posa sa question, le visage de son cousin s’illumina de mille expressions.

"Oh ça s’est très bien passé ! J’ai vu tant de choses Miwa. De belles choses, certes il y a eut des moments plus tristes, mais j’ai découvert tant de paysages, rencontré tant de gens, et des yokais aussi ! Ça m’a fait un bien fou, sortir enfin d’ici ! Pourtant… Je n’avais qu’une hâte ces dernières semaines : rentrer enfin à la maison. Même si j’appréhendais un peu ces retrouvailles, vous m’avez tous tant manqué."

Il y avait ton étrange sur ces derniers mots, un mélange de tendresse accompagné d’une sorte de déception. Pour Yuto, ce voyage aurait dû être le moyen de s’affranchir des siens, des chaînes de son nom. Et finalement, ça n’avait fait que le repousser un peu plus vers sa famille dont il avait tant besoin. L’oiseau n’était pas encore prêt à quitter le nid.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Mes yeux dans les tiens


Crows Country
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 376
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Dim 16 Juil - 0:09

Impossible d’oublier la détresse qui marquait les traits de Yuto au moment de son départ. L’accident de Chika avait eu un impact sentimental fort sur le plus jeune. Il avait certes attendu que son aîné se rétablisse avant de partir, mais il avait ressenti alors le besoin de s’éloigner. Miwako ressentait de la culpabilité pour ne pas avoir vu la détresse, qui avait conduit à cette catastrophe. Elle imaginait que pour que le petit frère, ce sentiment avait dû être tellement plus lourd, surtout vu la proximité de la fratrie. A voir son sourire à présent, ils avaient bien faits de s’accorder un peu de temps, pour mieux se retrouver ensuite.  

« Chika, ennuyant dans ses bouquins, c’est pourtant un des moments où il est le plus mignon. »

Compléta la demoiselle avec un regard complice et pétillant d’humour pour son interlocuteur. C’était taquin, mais pas totalement faux. Enfin les deux seuls instants où l’aîné pouvait se montrer le plus adorable étaient lorsqu’il dormait, mais surtout lorsqu’il était avec Yuto. Le plus grand avait dans ces moment-là une douceur et une tendresse, qui en surprendrait plus d’un. Le maudit entretenait tellement son image froide et imperturbable, que la plupart des gens ignoraient ses sentiments et n’hésitaient guère en sa présence de faire preuve d’une muflerie certaine. Ce n’était cependant pas le cas des deux personnes dans la pièce, qui pouvait bien se permettre de s’amuser un peu à ses dépens en sons absence, ses oreilles risquaient juste de siffler un peu.

La religieuse vit l’attention du brun, mais elle lui signala d’un bref signe de la main et d’un petit sourire que tout allait bien. Aussi parti-t-il s’occuper de plus important que ses orteils un peu douloureux : du thé. Miwako saisit la tasse avec un plaisir visible, elle en avait bien besoin d’un peu d’aide pour tenir le rythme actuel.

Un sourire tendre se traça que les lèvres de la jeune femme alors que son interlocuteur terminait sa phrase. Les nombreuses émotions dépeintes quelques instants par son visage faisaient chaud au cœur. Il n’avait pas seulement conservé son côté enfantin, mais ses sentiments étaient toujours aussi communicatifs. Il était comme ces brises de printemps qui semblait purifier et alléger l’air environnant. De toute la famille, il était bien le seul à pouvoir faire sourire toute une assemblé juste par sa lumineuse présence.

« Tu nous as aussi manqué Yuto. »

Fit la religieuse en posant sa main sur les cheveux du plus petit devenu grand. Il était la bouffé de bonne humeur et de vivacité dont ils avaient bien besoin en ce moment. Elle avait toutefois bien noté la déception qui accompagnait son retour et cela l’intriguait.

« Ton voyage initiatique n’a pas correspondu à tes attentes ? Tu n’as pas trouvé de réponse à tes questions ?  »

Demanda-t-elle avec un ton doux. Il ne lui avait jamais dit complètement les raisons de son départ, elle ne savait donc pas ce qu’il avait cherché à travers ce dernier. Peut-être qu’une discussion l’aiderait à trouver d’autres pistes de réflexions ou à prendre du recul.
Les Abe no avaient rendu ce voyage initiatique obligatoire juste pour le chef, mais beaucoup d’autres Abe no avaient suivi cette tradition, pour rencontrer d’autres onmyoujis, pour agrandir leur bibliothèque et tisser des liens avec d’autres collègues. C’était toutefois un merveilleux instant d’initiation personnel, le voyage formait le jeune adulte qu’ils étaient et laissait une trace indélébile sur ce qu’ils devenaient, aussi bien sur un plan professionnel, que personnel. Chacun ressortait un peu transformé par cette enrichissante expérience, qui les faisait tous grandir et la plus grande souhaitait découvrir ce qui apportait un voile sombre à l’initiation de son cadet.



L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Abe no Yuto

avatar

Non Joueur

Messages : 48
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Mar 18 Juil - 12:16

Yuto ricana à la plaisanterie de sa cousine, qu’il était bon de retrouver cette complicité joyeuse. Certes, c’était souvent Chikanori qui en faisait les frais, mais il était un tel sujet inépuisable de blagues aussi… Le cadet sourit en se demandant si les oreilles de son aîné sifflaient en cet instant et si, du coup, il pensait à lui également.

"Tu nous as aussi manqué Yuto."

De simples mots, mais qui étaient bien agréables à entendre et qui creusèrent son sourire. Le contact aussi, était de ceux rassurant qui lui avaient tant fait défaut pendant son absence, alors même s’il n’aimait pas l’admettre, il en profitait en cet instant. Puis Miwako continua, prévenante comme elle l’avait toujours été avec lui. Ayant grandi ensemble, il la considérait plus comme une sœur que comme une cousine. Peut-être même était-elle la présence féminine semblable à celle d’une mère qui lui manquait par moment. Ce n’était ni avec son frère renfermé, ni avec son père trop occupé par ses propres ambitions qu’il pouvait ouvrir son cœur. Certes, Hiroshi était toujours une oreille attentive, mais il avait trop de respect pour son grand-père pour venir se confier à lui. Alors, toujours, Miwako était là, douce et compatissante, comme une mère le serait pour son enfant.

"Tu as toujours était si prévenante avec moi Miwako, merci, c’est si bon de te revoir !" Lâcha le jeune avec sa sincérité un peu désarmante.

Puis son sourire se fana quelque peu tandis qu’il plongeait le nez vers sa tasse de thé.

"Est-ce que j’ai obtenu mes réponses ? Non, je…"

Yuto s’arrêta, prenant soudain conscience de quelque chose. Bien sûr que si, il avait eu des réponses, simplement, ce n’était pas celles qu’il attendait. Alors, il releva son regard vert et unique sur sa cousine.

"En fait, je ne suis pas honnête. J’ai obtenu des réponses, mais ce ne sont pas celles que j’espérais et j’avoue… j’avoue que je ne sais pas bien quoi faire désormais, encombré de ces vérités que j’aurais préféré ne jamais voir, ou bien réussir à oublier pendant mon voyage."

Il aurait voulu s’affranchir de son nom, de sa maison, pouvoir faire sa vie en dehors de ces contraintes, il s’en savait désormais incapable. Plus Abe no encore qu’à son départ quand il espérait l’inverse, Yuto ne savait aujourd’hui plus vraiment quel chemin emprunter. S’il restait ici, sous l’influence de son père, il savait qu’inévitablement il suivrait les dessins que Genki avait prévu pour lui. Or, il ne parvenait pas à accepter cette idée, surtout quand il plongeait son regard dans les yeux sombres de sa cousine bien-aimée. S’il suivait les voies de son père, alors il entrait en concurrence avec elle. Sans compter que, il en était quasi certain désormais, obéir aveuglément à Genki lui ferait perdre son frère également. En résumé, s’il contentait son père, il s’éloignerait sans aucun doute de Chikanori et Miwako, or il n’en était pas question.

Néanmoins, Yuto ne se sentait pas non plus capable de s’opposer à son paternel, la scène de la veille le lui avait prouvé. De plus, s’il ne suivait pas son père, quelle place pouvait-il prendre dans cette famille ? Peu à peu, alors que sa réflexion suivait son cours, son regard s’assombrit.

"Je crois… Je crois que je vais devoir repartir…"

Cela lui paraissait être la seule alternative, fuir, s’éloigner du poison de Genki qu’il se sentait incapable d’affronter en face. En en même temps, cela lui déchirait le cœur, il avait enfin retrouvé les siens et voilà qu’il parlait déjà de les laisser à nouveau. Yuto soupira, visiblement perdu, écartelé entre ses envies et sa raison. Il piqua du nez, resserrant ses mains autour de son thé, la tristesse en cet instant, alourdissait ses épaules.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Mes yeux dans les tiens


Crows Country
Revenir en haut Aller en bas
Kenshu Miwako

avatar

Daimyo

Messages : 376
Date d'inscription : 10/11/2014

Feuille personnage
Age: 21 ans
Titre: Abe no Miwako
Liens:

MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid. Dim 24 Sep - 1:41

Miwa eut un sourire tendre et bienveillant pour son cousin qui la remerciait. Yuto n’avait pas besoin de le faire, c’était même à elle de le remercier d’être aussi ouvert franc et à de lui faire ainsi confiance pour lui confier nombre de ses troubles. La jeune femme ne rajouta pas un mot, sa main s’était simplement de nouveau posé sur la tête de son cadet pour doucement la caresser.

La religieuse la ramena lorsqu’elle vit le sourire de son interlocuteur se faner. Elle l’écouta attentivement, mais le jeune homme fut avare en information et sur les pensées qui le tourmentaient. Elle ne pouvait qu’avoir de vague supposition d’après les mots du garçon. Connaissant la situation familiale, son oncle jouait certainement un rôle dans le désarroi de son fils, mais ses spéculations s’arrêtaient là.
La demoiselle attendit quelques minutes en buvant son thé pour être certaines qu’il en les premiers mots sortant du cœur étaient bien sortie. Ces premières phrases étaient souvent les plus fortes, mais ces déclarations qui soulageaient l’âme restaient souvent lettre morte. Ce qui était heureux dans la plupart des cas. C’était cependant un premier pas important à faire pour évacuer la frustration, la colère, la peur et bien d’autres sentiments négatifs, qui étaient souvent de bien mauvais conseil. Il fallait commencer par les évacuer avant de pouvoir convenablement réfléchir et prendre une meilleure décision. La brune reposa tranquillement sa tasse.

« Si tu penses sincèrement que ces nouveaux voyages pourraient t’être bénéfiques et apporter une solution jusque-là invisible pour tes yeux, je serais la première à t’encourager et te soutenir. »

La main de la jeune femme se dirigea lentement vers le menton de celui qui était le plus gentil d’entre eux. D’un geste doux de la main, elle l’invita à remonter son visage, pour que son regard calme et décidé plonge dans celui hagard de son cousin.

« Toutefois, j’ai un doute sur le fait que ce soit bien pour cela que tu parles de nouveaux voyages et je ne suis pas certaine que cette option soit la meilleure, vu ton état lorsque tu m’en parles. »

Elle ramena délicatement sa main vers sa tasse et compléta.

« Tu viens à peine de rentrer, tu sembles encore troublé et la situation autour de nous est encore chaotique. Je pense que tu devrais prendre ton temps avant de décider quoique ce soit. »

Yuto était parti pendant deux années, il avait forcement changé un peu. La situation dans la famille avait également bougé, surtout dans le contexte actuel. Une seule nuit pour régler un conflit familial, dans un état d’urgence dans lequel étaient les Abe no, cela ne semblait pas être un bon terrain pour prendre une décision importante et sereine. Or au vu de son état de détresse, son cadet avait besoin de pouvoir prendre une résolution forte et ferme pour son avenir, pour pouvoir parcourir son propre chemin debout.

« Enfin, mes conseils ne sont probablement pas les meilleurs tant que je n’en serais pas plus sur ce qui te travaille ainsi. »

Compléta Miwako avant de reprendre du thé. C’était une invitation, une porte ouverte pour qu’il lui en dise un peu plus, qu’elle puisse véritablement l’aider.



L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oiseau est revenu au nid.

Revenir en haut Aller en bas
 

L'oiseau est revenu au nid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un oiseau qui chante....
» Haiti-perspective:Gérard est revenu pour de bon
» L'oiseau messager
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» Un petit kit pour l'oiseau bleu


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..