AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Insouciance (Pv Kajitori)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 10/17/2017, 08:41


Eiko sourit légèrement à sa petite boutade et surtout au titre du marchand, elle avait pas vraiment de problème ou obnubilé par l'argent. Elle était tout à fait capable de vivre très simplement dans la nature. Elle appréciait simplement quelques habitudes et façons de vivre humaine. La richesse et l'opulence allaient bien à Oyama dans son rôle de marchand, alors il était vrai de dire qu'elle avait cru que sa famille était riche. Très souvent, on poursuivait me métier de son père ou de sa mère. C'était sous cette tradition qu'elle avait parié sur le réussite de sa famille. Après tout, un marchand pauvre était quelqu'un qui n'avait pas réussi.

« Ho je vois, un fabriquant de saké, du coup vous vous êtes dit que cela serait bien de le vendre vous même. Veuillez pardonner moj manque de compréhension. Un homme d'honneur je suppose votre ami, en tout cas, c'est ce que l'on dit des samouraïs. »

Eiko n'était pas intéressée par rencontrer et gravir ainsi à l'aide de personnes renommées. Seuls les actes m'intéressaient, et il fallait bien reconnaître qu'elle était en dehors du système, comme une éternelle étrangère en monde hostile.

« Vous aussi derrière les chiffres, les responsabilités et le sérieux d'un marchand réside encore un enfant joueur vraiment ? »

La yokai sourit légèrement très curieuse de tester cela rapidement. Elle commença à couper à travers champs en courant avec une étrange facilité dans cette nature. Un œil averti découvrirait plusieurs hautes herbes trancher comme si elle avait des griffes. Elle riait sans penser aux conséquences, elle avait de cela une certaine légèreté. La jeune femme faisait attention à ne pas perdre le marchand dans sa course.

« J'imagine que vu comment on les traite ici, les yokais n'ont pas vraiment envie de faire la paix lorsque les humains ne souhaitent que leur extermination. J'ai l'impression que l'on les traite encore pire que nos animaux. »

Un peu étonnée Eiko se retourna en marchant en arrière lorsque Oyama parlait d'avoir une amitié avec l'ennemi.

« Vous feriez ami ami avec un yokai malgré tout ce que l'on entend d'eux ? Ne faut-il pas en avoir peur ? On est sensé les tuer à vue non ? Chacun on choisit une manière de faire et de penser, il n'y a personne en dehors ou de mal placé. »

Eiko sourit légèrement.

« Je crois que cette expression veut dire que l'on accepte l'argent d'où qu'il vienne, je ne pense pas que l'on parle vraiment de l'odeur de l'argent. Il n'y a pas honte de désirer posséder, c'est l'attrait des humains dit on de désirer toujours davantage. »

La musicienne sortait des banalités de philosophe de contoire, elle n'était pas intéressée par l'argent ou le pouvoir. Elle ne se sentait d'ailleurs aucun devoir envers personne à part sa sœur. Elle écouta consciencieusement le marchand parler de la rencontre et surtout sa discussion avec le serpent. Cela pouvait paraître surprenant, mais pas pour une renarde s'étant éveillée à une nouvelle conscience.

« Je crois que je vous préfère moi aussi sans un gros ventre, cela est plus agréable à regarder. Et puis sinon, comment courir partout avec une inconnue. »

Confia alors sans aucune arrière pensée la jeune femme. Elle éclata de rire sans pouvoir se retenir lorsqu'elle vit Oyama glisser jusqu'en bas. Elle en était tout de même gênée, quitte à glisser une main contre sa bouche, alors qu'elle le rejoignait d'une manière plus délicate et sur ses pieds.

« est-ce que tout va bien ? Un bon côté de glisser ? J'imagine que vous parlez des vertus du masque de boue pour la peau. »

Eiko laissait toujours glisser le long maintenant des arbres sa main afin de ressentir la vie sous sa main. Elle n'avait aucune hésitation et elle était capable de s'enfoncer dans la nature de plus en plus loin. Peut-être risquaient ils de faire de mauvaises rencontres si loin de la civilisation, mais ce n'était pas grave. Elle rit doucement alors qu'Oyama demandait très clairement un petit concert privé. Elle s'assit alors sur un tronc couché, alors qu'elle posa sur ses genoux son instrument si précieux à ses yeux.

« Ne me dites pas que c'est une excuse pour vous reposer également. »

Laissa alors entendre alors Eiko en relevant son regard.

« Apprendre à monter aux arbres ? Il n'est jamais trop tard, et il y a plusieurs méthodes, mais dommage qu'il vous manque des griffes ! »

Dit alors très sérieusement la yokai, et se rendant compte de la bévue, elle tenta de se reprendre rapidement.

« Enfin je veux dire qu'il serait plus simple pour vous si vous en étiez doté évidemment ! Vous pouvez fort bien grimper également à l'aide d'un linge autour du tronc dans votre dos ou encore en remarquant bien les branches et les points d'appuis, mais c'est tout de même assez risqué. »


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 10/18/2017, 21:23

« Responsabilités ? Je n'ai pas encore beaucoup de responsabilités j'avouerai à part le fait de prendre soin de moi-même, mais peut-être cela changera t-il à l'avenir... » Répondit Oyama pensif aux paroles de la musicienne, dans tous les cas il ne manqua pas d'ajouter ensuite. « En tout cas je me dis que la vie est bien trop courte pour ne pas en pro... » N'eut-il pas le temps de finir que la dame se mit tout à coup à courir à travers champ. Arihito un peu surpris entreprit donc de faire de même avec mine de rien moins de grâce que la musicienne, même s'il arriva tout de même à ne pas trop se faire distance heureusement… Dans tous les cas il ne sembla pas spécialement gêné par la chose, même si cela titillait sa curiosité mine de rien, comme la discussion qu'ils avaient sur les yokais…

« Oh vous savez, je me dis que les yokais doivent être comme les humains. Il y en a des bons et des moins bons… De toute manière je préfère apprendre à connaître quelque chose moi-même avant de juger, c'est certes un peu prudent je suppose de penser ainsi, mais le monde n'est-il pas après tout remplit de merveilles que l'on ne peut découvrir qu'avec l'ouverture d'esprit adéquate ? L'inconnu en tout cas m'a toujours fasciné. » Glissa t-il sincère, ce avant d'ajouter avec amusement concernant l'argent.

« Je ne désire pas spécialement posséder pour posséder, disons que j'aimerais avoir plus de richesses pour pouvoir apporter quelque chose avec, marquer peut-être ce monde de mon passage, de manière bénéfique. » Cela il finit par le confier avec un certain sérieux à la fin ce avant d'ajouter en riant un peu.

« Évitez de trop courir tout de même ! Je ne suis pas une athlète comme vous ! Blague à part faîtes si vous en avez envie, j'essayerai de vous suivre de mon mieux. » Il n'avait pas envie de la gêner après tout dans son enthousiasme visiblement débordant et agréable à voir. Oyama aimait voir quelqu'un de bonne humeur, d'autant plus quand il avait l'impression d'en être en partie responsable, comme s'il pouvait se sentir fier de lui pour avoir accomplit une bonne action.

Même si son enthousiasme avait légèrement été refroidit par sa glissade malencontreuse… Mais juste un tout petit peu ! D'ailleurs il ne manqua pas de répondre avec humour à sa nouvelle amie.

« Je parlais plutôt de celle d'apprendre de ses erreurs, après tout ne dit-on pas que la vie est un éternelle apprentissage ? »

Sur ce il ne manqua pas sinon d'être légèrement interloqué quand dame Kajitori-san surenchérit par rapport au fait que ne pas savoir escalader n'était pas non plus une excuse pour se reposer ? Du moins c'est ce qu'il croyait comprendre, mais peut-être se trompait-il. Par contre sa curiosité fut titillée quand la dame lui dit qu'il était dommage qu'il n'avait pas de griffes ce qui le poussa d'ailleurs à regarder ses mains avant de dire amusé.

« En effet ça doit être plus facile pour les êtres en ayant de grimper à un arbre... » Puis il sembla songeur et finit par ajouter avec amusement. « J'ai l'impression que vous seriez intéressé par l'idée de m'apprendre l'escalade, ou du moins que vous êtes doué en ce domaine. En tout cas si vous étiez d'accord pour le faire san, j'en serais honoré. Même si je suppose que je risque de gagner quelques écorchures dans l'histoire. » Conclut-il finalement d'un air bon enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 10/24/2017, 08:29


« Cela viendra peut-être un jour qui sait ? »

Répondit alors la jeune femme avec un petit sourire lorsqu'ils échangèrent à propos des responsabilités. Un jour, il rencontrera peut-être une femme et ce genre d'événements arrivent très rapidement. Elle eut surprise le pauvre marchand après sa course. Elle luttait pour ne pas se transformer et courir à travers champ comme une furie. Elle était légèrement essoufflée de cette petite folie, mais elle souriait grandement un peu ailleurs en regardant autour d'elle.

« Vous êtes d'une sagesse rare pour quelqu'un de votre âge, c'est très impressionnant et agréable je dois bien avouer. Sans doute seriez-vous prêt à aller plus au sud et rencontrer les yokais chez eux. Bon peut-être avec une escorte... Parfois certains peuvent avoir une étrange réaction. Vous savez en vivant dans le sud du pays, on en rencontre forcément beaucoup plus, je pourrais bien vous en raconter. »

Dit alors Eiko en essayant de cacher qui elle était véritablement. Il fallait un peu noyer le poisson et paraître comme n'importe quel humain. C'était quelque part un punition, refuser qui on était vraiment, mais c'était une question de survie.

« Finalement, je retire ce que j'ai dis, vous feriez un piètre marchand. »

Dit alors la musicienne en riant légèrement.

« Je dis cela, mais c'est bien un compliment évidemment, on rencontre tellement de marchands si avides, que l'on les croirait capable de vendre père et mère. Marquer son passage sur Terre, oui peut-être bien. »

Ajouta alors Eiko un peu énigmatique, car elle n'avait pas vraiment la bonne réponse. C'était nébuleux, et cette question ne s'était pas encore posée.

« J'ai un trop plein d'énergie à revendre, c'est pour cela. Mais promis, je me restreindrais suffisement pour ne pas vous perdre. »

Répondit alors la jeune femme avec un petit sourire, amusée. Elle était presque totalement libérée dans cette nature, elle se sentait presque elle-même.

« À force de vivre dans la nature, il est certains que nous apprenons davantage en ce genre de domaines, mais pourquoi pas. »

Se contenta alors de dire la jeune femme en regardant autour d'elle. Eiko devait trouver un arbre avec beaucoup de branches et régulières. Elle ne comptait pas le former dans un arbre lisse, même si elle trouvait cet intérêt étrange. Était-ce pour un plaire d'une certaine manière ? Elle pourrait monter si aisément dans sa forme véritable, mais non, elle ne le devait pas. C'était bien trop dangereux. Elle s'approcha alors d'un arbre qui ressemblait fortement à ce dont elle avait besoin. La brunette montra alors comment prendre de bonnes prises, étudier l'arbre, s'aider d'un grand linge pour parcourir les espaces quasiment lisses. Cependant, Eiko semblait avoir une étonnante facilité dans ce genre d'exercices. Un peu comme si elle était faites pour cela. Elle se retrouva alors sur une branche haute à califourchons en regardant la forêt autour d'elle, puis la jeune femme essaya alors de guider son élève.



L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 10/25/2017, 21:59

« Peut-être... » Ne manqua pas d'ajouter Oyama légèrement pensif par rapport à ses probables futures responsabilités, car en effet on s'attendrait sans doute à ce qu'il fasse des descendants à l'avenir, du moins s'il tenait un minimum à faire en sorte que le nom des « Arihito » survive. Mais dans ce cas, il supposait qu'il ne pourrait le faire qu'avec une femme qu'il appréciait un minimum, soit… Ce n'est après tout comme si en tant que marchand aux origines humbles il était soumit au même genre de contraintes à ceux niveaux que les fils de bonnes familles.

Quant aux paroles de la dame concernant les yokais, elle ne manquèrent pas d'attirer sa curiosité, il ne se priva donc pas d'ajouter avec un sourire complice et une certaine légèreté qui témoignait sans doute qu'il lui faisait confiance à sa manière. Ce sans doute parce qu'en vérité elle lui faisait une excellente impression pour le moment.

« Je vois que vous même ne semblez pas forcément fermée au sujet des yokais, je suppose que c'est là l'ouverture dû à une vie de voyage ? » Ce avant d'ajouter simplement. « En tout cas je serais curieux d'entendre ce que vous auriez à raconter à leur sujet, quelque chose me dit que c'est assez intéressant... » En tout cas il n'avait l'air soupçonneux de rien du tout, mais bon ça ce n'était guère surprenant de sa part.

Puis par rapport au fait qu'il ferait un piètre marchand, il ne manqua pas d'ajouter aimablement.

« Qui vous dit que ce n'est pas une bonne idée en tant que marchand d'être une bonne âme comme moi ? Les gens qui me trouvent sympathiques et se lient d'amitié avec moi après tout sont ceux qui sont volontiers mes clients les plus fidèles. » Ce avant d'ajouter en se tenant légèrement les côtes pas rapport au fait que la musicienne tenterait de ne pas le perdre.

« Par les kamis ! En tout cas vous êtes une vraie sportive, je suppose que je ferais mieux de davantage m'exercer pour ma part si je tiens à ne pas vous faire traînasser... » Mais bon, au fond on ne luttait pas contre sa propre nature, il doutait donc de vraiment pouvoir rivaliser avec ce genre de personne au final, par contre cela ne l'empêcha pas de l'écouter attentivement lui expliquer comment monter sur un arbre et la regarder faire. Avec une facilité vraiment impressionnante au final…

Une facilité telle qu'Oyama se sentit intimidée à l'idée de tenter l'expérience à son tour… Il regarde donc l'arbre pendant quelques secondes avec hésitation, puis tenta à son tour sa chance.

Et heureusement l'arbre était assez facile à escalader, du moins en théorie, car il lui fallut tout de même quelques essais pour commencer à l’escalader, et quand ce fut le cas, c'est avec une légère difficulté tout de même qu'il arriva à se hisser de quelques branches… Ce jusqu'à ce qu'il mette trop de force par accident sur une branche qu'il saisit de la main droite alors qu'il approchait de la position d'Eiko-san et que celle-ci se casse soudainement… Ne manquant pas bien entendu de faire perdre l'équilibre au  marchand qui n'allait sans doute pas manquer de tomber au vu du statut très précaire de sa situation actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/3/2017, 17:18


Eiko ne comptait sans doute pas faire des enfants avant extrêmement longtemps, voir jamais. Pour le moment, elle était de toute manière obnubilée par sa quête de retrouver sa sœur jumelle. Elle n'allait sûrement pas laisser un homme qui plus ait venir dans sa vie. De plus, elle était loin des terres des yokais, alors elle doutait d'en croiser un à l'orée du bois qui venait. Elle n'avait tout simplement pas du tout la tête à cela.

« Peut-être est-ce dû en effet à mes voyages constants, ou à ma jeunesse tout proche de leur pays. C'est un petit peu comme si j'avais appris à les connaître d'une certaine façon. Ils ne sont pas un mystère dangereux, qui mériterait de se faire tuer dès que l'on voit la queue d'un. Je me doute que mon avis ne représente en rien la majorité des personnes qui en ont peur sans en avoir vu un seul de toute leur vie. »

Commença par dire la jeune femme sentant que le marchand était plus compréhensif que la plupart des gens. Elle pouvait se permettre de parler davantage, mais sans doute pas l'heure des révélations. Elle était quasiment certaine qu'il ne lui ferait rien, mais à garder cela secret, la jeune femme avait un sérieux doute.

« J'en ai rencontré plusieurs en étant enfant, ils sont curieux, méfiant de part nos règles de vie, mais à cette époque tout était léger et sans aucune contrainte. Je ne me suis jamais sentie en danger avec eux. Ils ont beau vivre ensemble avec tant de races différentes, tout se passe bien. Nous aurions sans doute beaucoup à apprendre, mais je pense que vous pourriez vous faire accepter. »

Dit alors la musicienne en toisant le marchand. Petit à petit, elle essayait d'amener cet homme à se révéler afin d'être certaine de suffisamment le connaître.

« Peut-être que l'on vous fait davantage confiance avec une telle attitude tant qu'elle n'est pas feinte, mais dans votre cas, je ne pense pas que ce soit le cas. »

Eiko comprenait parfaitement que c'était un bon avantage comme façon d'être, mais elle ne pouvait penser que c'était fait exprès ou alors il était vraiment très fort.

« Je suis une femme seule, je voyage beaucoup et malheureusement, tous les hommes que je croisent ne sont pas aussi charmant que vous. Vous seriez sans doute étonnée si vous me voyiez dans certaines circonstances. Promis, je ferais attention à ne pas vous perdre ! »

Dit alors en riant la shinobi du clan du feu. Un marchand bien vivant à la vie tranquille, évidemment, ce n'était sans doute pas très sportif. Elle ralentissait le rythme quoi qu'il en soit, ce n'était pas plus mal et il ne fallait pas qu'il la soupçonne d'aucune façon. Lorsque l'on vivait en pleine nature pour seule terrain de jeux, on apprenait souvent beaucoup. Elle restait attentive, il n'était pas question qu'Oyama ne se blesse dans cet exercice. Elle descendit et Eiko l'accompagna doucement en essayant de le guider. Cependant, le marchand brisa la branche et était sur le point de tomber. Immédiatement, elle enroula ses jambes autour de la branche où elle se trouvait puis élément bascula vers le vide pour agripper la main droite. La yokai ne put attrapée la gauche, elle se contenta de déchirer la manche du vêtement à l'aide de ses griffes dans la panique. Elles étaient visibles alors qu'elle maintenait le marchand pour ne pas tomber. Eiko n'osait pas tellement parler pendant un moment, sûre et certaine que Oyama avait avait pu voir.

« Est-ce que.... Tout va bien ? »

Se contenta de demander après quelques longues et interminables secondes.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/4/2017, 20:29

« Je suppose que de toute manière il serait un peu trop facile de dire que tous les yokais sont mauvais… Enfin pour ma part je refuse d'y croire, après tout le mal à l'état pur n'existe pas ? Du moins c'est ce que je me dis et puis ce n'est pas forcément parce qu'on ne connaît pas quelque chose que c'est forcément mauvais, l'inconnu fait peur des fois, mais il peut être aussi fascinant. »

Commenta t-il donc d'un air pensif, ce avant de reprendre avec une certaine réflexion et sans vraiment remarquer le fait que la musicienne le toisait alors qu'il répondait aux paroles de cette dernière concernant son enfance.

« Me faire accepter ? Ma foi... » Il semblait y réfléchir, puis reprit avec sérieux. « Vous pensez que je ne risque pas de leur faire peur ? Je suis un inconnu et je ne sais pas si ça jouerait en ma faveur… Mais bon, si c'était possible je ne serais guère contre, au contraire dans les faits. Il faudrait sans doute que ça ne s'ébruite pas trop pour mon propre bien, mais ce serait sans doute quelque chose à faire. » En tout cas il ne semblait pas fermer à cela… En tout cas il reprit ensuite joyeusement.

« Je pars du principe qu'il vaut mieux prendre la vie du bon côté et se montrer sous son meilleur jour que l'inverse quand on le peut, après tout l'inverse ne peut que compliquer les choses et nous nuire... » Ce avant d'ajouter concernant le fait qu'elle pouvait se montrer étonnante dans certaines circonstances et face à des hommes qui ne sont pas aussi charmant que lui.

« Rappelez moi de ne jamais vous contrarier san. » Cela il le dit bien entendu avec humour, il ne pensait pas la contrarier de toute manière. Pourquoi le ferait-il ? Cette dame était après tout quelqu'un de très sympathique et doté de nombreuses qualités.

Et quand vint le moment de l'escalade et surtout celui où la branche sur laquelle il se tenait se fissura… Oyama finit par tomber, mais heureusement la dame finit par la rattraper même si ce fut de manière assez précaire… Et… Qu'est-ce que c'était que ça ? Pensa t-il en voyant les griffes de la dame alors que celle-ci avait accidentellement lacérée son kimono… Il finit néanmoins par détourner son attention de cela lorsque la dame lui demanda si tout allait bien.

« Euh… Oui ! » Répondit-il donc un peu surprit, avant de reprendre en tendant de faire un effort pour se hisser à partir d'une branche non loin histoire d'aider la dame… Il ne tenait pas après tout à tomber.

« Je suppose que je n'ai rien vu, n'est-ce pas ? » Ou comment sous entendre qu'il avait bien vu quelque chose, mais que dans les cas où elle préférait qu'ils évitent d'en parler ou d'y penser, il respecterait sa volonté. Il avait l'impression après tout d'avoir aperçu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir...
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/6/2017, 17:45


« Le mal a l'état pur... Espérons que non en tout cas, qu'il n'existe pas et qu'il ne prenne jamais le contrôle d'un clan ou d'un pays. »

Laissa dire la yokai alors qu'elle sembla ignorer tout simplement l'accident où elle avait sauvé la vie au marchand. Elle poursuivait les discussions précédentes comme si de rien n'était. Elle se leva sur la branche en regardant autour, relevant son visage. Il ne fallait pas se tromper, alors qu'elle semblait guetter autour d'elle les odeurs.

« La plupart des yokai peuvent tuer un humain aisément à l'aide de pouvoirs, enfin peut-être pas tous évidemment. Alors je ne pense pas que vous fassiez peur si vous n'arrivez pas avec une cavalerie lourde et des torches avec de l'huile en guise d'introduction. Il vous faudra sans doute du temps, mais moi, je suis convaincu. »

Eiko se tourna dans la direction du marchand, en souriant légèrement.

« Mais vous avez raison, si jamais on apprend que vous êtes allé rencontré le peuple yokai, vous serez sans doute prit pour un traître, torturé et abattu pour des raisons de sécuritées évidente ! »

Dit alors avec un certain humour, tandis qu'elle rit jaune à cette affligeante réalité qu'était le monde des humains. C'était une sorte de dictature, et personne ne semblait à avoir à y redire. La shinobi éclata de rire alors que Oyama lui dit de ne pas la contrarier. Ce n'était pas forcément faux, mais il ne savait pas jusqu'à quel point il avait raison. La jeune femme croisa alors le regard du marchand. C'était une évidence qu'il avait vu ses griffes, cela se lisait sur son regard.

« Je ne sens personne dans les alentours, et j'imagine que maintenant, je n'ai plus à me cacher. Les miens sont en esclavage ou doivent mourir, c'est ainsi. Quand ils ont choisit la servitude, on les nomme esprits gardiens. Quand ils ne vont pas dans la direction du souhait des humains, on les traître de rebelles et ils doivent être tuer. Comme c'est puéril. »

Dit alors Eiko en s'acroupissant sur la branche dans une pose étrange. Elle avait hésité un moment avant de lui montrer, mais maintenant que le destin s'en était mêlé, plus aucune raison de se restreindre.

« Parmi les yokais nous sommes de nombreux peuples, nous vivons ensemble malgré tout, mais les humains, ils n'en sont pas capables. Ils doivent diriger, tout contrôler ou détruire. Je peux comprendre les yokais qui se rebellent, même si je ne les soutiens pas. »

Eiko attendit que le marchand soit bien installé sur sa branche avant de retrouver en l'espace de quelques secondes sa véritable apparence. Elle se sentait si bien ainsi, dans son pelage bleu nuit si sombre. Plusieurs marques claires, voir luminescentes semblaient parsemées sa fourrure. Une longue et unique queue l’aidait à l'équilibre dans l'arbre. Elle ressemblait à une renarde, mais en bien plus développée et sans doute plus âgé si l'on s'en referait aux légendes.

« Vous en mourrez d'envie, alors allez y et posez vos questions. J'imagine que ce n'est pas tous les jours que vous pourriez avoir telle compagnie... »


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/8/2017, 22:11

Oyama ne savait pas quoi penser à vrai dire alors qu'il écoutait calmement la dame continuer à lui parler comme si rien n'était… Il supposa que ça voulait dire que rien ne s'était passé de grave spécialement, bien. De toute manière ce n'était pas comme s'il s'était inquiété réellement dans les faits, même s'il avait clairement vu les griffes de la dame. Peut-être était-il naïf de penser cela, mais il imaginait mal qu'elle veuille lui faire du mal après tout…

Et dans les faits, il ne fut pas vraiment affecté par le fait qu'il serait probablement bien malmené si on apprenait à l'avenir qu'il se serait amusé à traiter avec des yokais, comme s'il avait du mal à imaginer que quoi que ce soit de ce genre puisse lui arriver… Par contre, il resta pensif par rapport aux paroles précédentes de la kitsune.

Les yokais pouvaient-ils tuer aisément les humains ? Probablement en tout cas si c'était des humains de l'apanage de Oyama, mais il n'avait pas à s'inquiéter de cela de toute manière conclut-il au vu de la nature probable de celle qui lui conseillait d'aller faire un tour là-bas. Oui, ce serait sans doute une idée à examiner…

Et en vérité, il ne fut pas vraiment surpris sinon quand elle décida de prendre le taureau par les cornes en lui disant que les esprits gardiens étaient comme elle. C'était donc confirmé, il était en présence d'une yokai. Et bien évidemment, il n'était absolument pas inquiété ou apeuré par cela, au contraire c'était même une source de grande curiosité pour lui…

Sans doute que certains auraient envie de lui filer une taloche pour faire preuve d'une telle insouciance, mais il se sentait du coup en confiance alors qu'elle se confiait à lui, mais surtout qu'elle prenait sa véritable apparence. Oyama tâcha de faire un effort pour ne pas paraître émerveillé ou impressionné par la sublime kitsune qui venait d'apparaître devant lui, mais il est probable qu'il n'y arriva pas bien.

Et dans les faits quand elle l'invita à poser ses questions, il ne manqua pas après quelques instants de silence d'éclater d'un rire léger et un peu enfantin avant de dire avec humour.

« Une nouvelle histoire que je ne raconterai à personne je suppose ! Par les kamis, la vie peut des fois prendre un tour étrange... » Puis il releva le regard vers elle et sans cacher sa curiosité et son enthousiasme demanda de fil en aiguille.

« Vous êtes bien une kitsune ? Centenaire ? Qu’est-ce que cela fait d'avoir vécu si longtemps si c'est le cas ? Est-ce que tous les kitsunes peuvent prendre forme humain ? Vous étiez vraiment un renard avant d'être ainsi ? Qu'est-ce que cela fait d'avoir une fourrure et des griffes ? » Puis quand il se rendit compte qu'en faîte il devait l'avoir noyer sous une avalanche de question pour le coup, il ajouta timidement.

« Désolé, je crois que j'ai fais preuve d'un léger excès d'enthousiasme... »
Il rougit un peu, visiblement un peu gêné par sa possible indiscrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/13/2017, 18:16


Il y avait jamais de souci, uniquement des solutions et il fallait dire que si les choses dégénérait, c'était déjà tout trouvé et radical. Cela ne lui faisait ni chaud ni froid que d'utiliser ses armes naturelles pieuvre tuer un ou plusieurs humains. Elle n'avait pas ce genre de règles de vie, qui pouvait la limiter. Les humains n'avaient pas plus d'importance que les autres êtres vivants, rien de plus. Elle gardait par conséquent son calme sur le coup, mais elle serait bien capable de réagir dans l'instant. Elle avait malgré tout une certaine confiance dans le marchand, du peu qu'elle le connaissait.

La yokai risquait déjà la mort, cela ne changeait presque rien à part un risque supplémentaire. Cependant, elle n'imaginait pas Oyama donner cette information. Vu comment les humains pouvaient se retrouver totalement stupide et agressif quand ils avaient peur. Les yokais devaient être terrifiant pour des humains, des sortes d'animaux parlant avec une conscience, qui je se laissait pas tuer comme les autres. Ils pouvaient imaginer ce peuple comme un risque potentiel. Eiko avait déjà montré par erreur ses griffes, alors pourquoi pas le reste. Une suspicion stupide pouvait amener au pire, maintenant, elle allait devoir s'assurer du bon respect de la parole du secret qu'allait donner le marchand. Si une sorte de renarde pouvait sourire, elle le ferait en sentant le regard subjugué d'Oyama à son égard. Cela avait quelque chose d'agréable et de gratifiant, elle n'avait rien contre cela, c'était certain. Elle resta alors posée sur la branche d'une noble façon en agitant doucement sa queue l'air de rien prenant presque la pose.

« Peut-être sous forme d'un conte il vous serait possible de le raconter, mais méfiez-vous avant de choisir qui écoutera tout cela. Il se pourrait bien que cela ne se retourne contre vous. Moi... Je n'ai plus grand chose à perdre de toute façon. »

Avant de répondre, Eiko rit ou vêtement aux flots de questions que lui arriva comme un ras de marée. Cela lui ressemblait tellement, Oyama vivait avec passion et une certaine innocence. Elle marchait avec une grande agilité d'une branche à l'autre alors qu'elle observait les environs avec soin, ses oreilles grandes ouvertes.

« Oui en effet, je suis une kitsune, et j'ai un petit peu plus de cent ans. C'est dire que vos considérations humaines ne me touchent guère. Pour moi, c'est bien naturel de vivre aussi... Longtemps ? Cela pourrait bien paraître incroyable pour un humain, mais pleurez vous à la mort de votre chien ou de votre chat ? Notre peuple gagne une queue par centaine d'années, alors c'est dire comme je suis jeune. Je suis presque une enfant enfin, façon de parler bien entendu. »

Commença par dire Eiko avec un petit sourire.

« Je pense qu'à force de voir les humains faire les mêmes erreurs encore et encore, cela va commencer à m'agacer, mais je suis dans votre monde depuis peu de temps. Cependant, je n'ai pas menti, je cherche ma sœur et rien d'autre n'est important pour moi. Des humains stupides et mauvais l'ont comme lancer un sortilège et elle a suivi un homme au milieu des vôtre. »

Eiko soupira légèrement en regardant vers le ciel en s'étirant doucement en griffant un peu la branche.

« La plupart des yokais peuvent prendre d'une manière ou d'une autre forme humaine. Il y en a des plus dangereux que les autres, mais en général, les humains le cherchent... »

Dit alors plutôt sèchement la yokai tout d'un coup.

« Je me rappelle de ma vie de renard, c'était un vie si simple et agréable, mais les enfants doivent bien grandir n'est-ce pas ? »

Eiko leva un sourcil.

« Qu'est-ce que cela fait d'avoir des ongles et une peau vierge de toute protection contre le froid et les prédateurs ? »

Demanda alors la yokai avec un sourire amusé.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/18/2017, 21:42

Se méfier ? Oyama se disait qu'il suffirait sans doute de mentir et de déformer grandement l'histoire et tout se passerait au mieux, il n'était donc pas vraiment inquiet à ce sujet. Dans les faits il était probablement plus inquiet concernant la stabilité de sa position actuelle, quoique celle-ci semblait pour l'instant fiable, surtout qu'il y avait non loin la yokai qui veillait. Celle-ci était après tout bien disposée à son égard, du moins c'était là ce qu'il pensait.

Ainsi la dame kitsune lui révéla qu'elle était si jeune pour une kitsune qu'elle était presque une enfant… Intéressant, il se disait que rencontrer un kitsune ayant plus de 6 ou 7 queues devait être fascinant décidément… Dans tous les cas c'est avec une attention respectueuse qu'il écouta les paroles de la kitsune, même si celle-ci semblait bien peu disposée envers le genre humain. Ce qui pouvait se comprendre sans doute, même si pour sa part il ne serait pas aussi impitoyable dans son jugement, mais bon tout le monde avait le droit à son opinion et la sienne n'était pas meilleure que celle des autres.

« Un sortilège ? Cet homme était-il un onmyôji ? » Demanda t-il d'ailleurs curieusement concernant les paroles de la renarde, il ne savait dans les faits guère s'il était possible de faire cela, mais il comprenait tout de suite tout à coup mieux en quoi il était pressant pour la kitsune de retrouver sa sœur… Il est vrai que ça ne devait pas être une situation facile, il suppose que pour sa part il serait mort d'inquiétude, c'est dire…

Quant au fait que quand un yokai était agressif envers un humain c'était souvent parce qu'il le cherchait, il ne savait pas quoi en penser. Il supposait que ça devait dépendre du yokai et de l'humain dans les faits, il avait après tout entendu parler de la période où les hommes avaient été réduits en esclavage par les démons, mais il supposait que ça avait été par des mauvais démons, mais cela prouvait de ce fait que c'était ambigu…

Par contre il se demandait bien pour sa part comment il passerait, vivrait et ressentirait le fait d'être un kitsune s'il en avait été un… Ce qui n'arriverait jamais sans doute de toute manière, mais il supposait que ça devait être une vie en valant sans doute une autre au fond.

Par contre, il fut un peu surprit par les questions de la yokai et ne manqua pas d'y répondre avec franchise.

« J'avouerai que je ne me suis jamais posé la question et je suppose que la société humaine est fondée justement pour pallier à cela… Ma foi, ce n'est pas comme je m'étais souvent trouvé en situation de danger de toute manière. Le plus important je suppose est de savourer l'existence tant qu'elle dure. » Ceci dit il sembla songeur puis demanda sérieusement.

« C'est difficile en tant que yokais de se faire passer pour une humaine ? Je suppose que la société Setsu doit vous sembler bien particulière… Mais pourquoi vous faîte passer pour une artiste et non pour quelque chose ayant plus de pouvoir pour essayer d'en profiter pour chercher votre sœur ? » Elle devait avoir une excellente raison, mais il est vrai que c'était curieux, quoique il se disait que si elle visait trop haut, elle attirerait l'attention et fatalement cela n'arrangerait pas sa couverture…

Dans tous les cas après qu'il eut dit cela, il demande tout simplement… « Sinon… Pourrions nous descendre de notre perchoir ? J'avouerai que je me sentirai un peu plus à l'aise en discutant sur la terre ferme que là. » Oui, il avait mine de rien un peu peur de perdre son équilibre et de tomber, surtout que cela l'obligeait à se concentrer dessus justement et non sur la conversation qui prenait un tour décidément formidablement passionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/21/2017, 08:37


« Je ne sais pas... Mais je ne l'ai jamais vu ainsi à suivre un homme comme cela avec un regard étrange... Comme hypnotisé. Alors je ne vois que de la magie, mais je l'aiderai. »

Dit alors la yokai en agitant une patte devant elle mollement. Elle n'était pas prête à pouvoir penser que ce n'était que de l'amour. C'était impensable pour Eiko qu'une yokai et un humain pouvaient s'aimer tout simplement. C'était à ses yeux comme si la lumière cherchait à sortir avec les ténèbres, et bien évidemment, vous pouviez déterminer aisément qui était l'un de l'autre. Les années avaient passé, et il était de moins en moins probable que cet humain ne s'était rendu compte de rien. Il n'y avait qu'à voir elle et son maître humain aveugle, qui avait deviné sa véritable nature. Cependant, elle n'avait pas entendu parlé qu'une yokai avait été exécuté, alors c'était une bonne nouvelle. Elle n'était en tout cas pas très partiale dans toute cette histoire, elle avait déjà et ce depuis longtemps, choisi son camp.

Eiko ne put se retenir de rire en entendant que la société humaine poussait à ne pas se poser de question. C'était sans doute assez orignal de voir un renard rire, mais elle ne pouvait penser de cette manière. Elle poussait sa liberté au maximum, peut-être sa vie passée de simple animal.

« Vivre le moment présent... Oui sans doute que c'est le mieux. »

La yokai agitait doucement sa queue derrière elle en regardant de temps à autre le marchand. Elle hocha la tête doucement.

« Oui, c'est compliqué de se faire passer pour un humain. D'autres habitudes, façons d'être ou de parler, vous ne vous rendez pas compte comme cela est compliqué. Cependant, j'ai eu un maître pour apprendre mon instrument, et il était humain. C'était un noble homme avec une sombre histoire. Elle la d'ailleurs finit par le rattraper malheureusement, mais l m'a beaucoup appris dans de nombreux domaines. »

La renarde sauta d'une branche à l'autre aisément avec souplesse et délicatesse faisant à peine plier la branche.

« Le clan Setsu n'est sans doute pas le plus simple pour moi, mais je n'ai pas le choix. L'homme que je cherche portait leur symbole dans le dos, alors il sera plus aisé de trouver ma sœur ainsi. J'ai pu voir la folie des hommes, mais que l'on me donne pour mission de tuer des humains ne me dérange pas. »

Dit alors froidement Eiko en s'étirant légèrement.

« Il y a des personnes dans votre société que personne ne regardent. Un peu comme s'ils faisaient parties des meubles, alors faire parti de ce genre de personnes me va bien. Je ne compte pas m'eterniser, et je ne compte pas aider le clan Setsu plus que nécessaire. On ne fait pas attention à moi, la pauvre, mais gentille jeune femme. On parle facilement et sans rien cacher devant moi. »

La yokai sauta rapidement de branche en branche jusqu'à arriver au sol en forme humaine avec une certaine grâce. Elle remonta le regard vers le marchand avec un léger sourire, car elle ne s'attendait pas à autant de style de la part de Oyama.

« Auriez-vous besoin d'une certaine aide ? »


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/22/2017, 19:30

Oyama ne put que doucement hocher la tête aux paroles de la kitsune concernant le fait que ça devait sans doute être de la magie qui avait eut une certaine emprise sur la sœur de cette dernière, après tout lui-même n'avait pas vraiment la moindre idée concernant une autre chose qui aurait pu faire cela…

« Je suppose qu'il y a peut-être des pouvoirs qui ont cet effet après tout… » Se contenta t-il donc de dire pensif, avant d'ajouter ensuite avec sérieux. « En tout cas si je peux vous aider comme je l'ai dis avant… Je ne suis guère contre, de plus ce serait un plaisir de rendre service, même si je suppose que pour le coup la tâche revêt une importance encore plus grave. » Oui, il n'avait rien contre d'aider des yokais après tout, même s'il sentait qu'en tant qu'humble marchand ses moyens étaient plutôt limités au final, cela et il faudrait qu'il soit prudent pour sa part, après tout la société Setsu n'était probablement pas la plus indulgente sans aucun doute concernant le sort réservé à ceux qui venaient en aide aux démons...

« C'est une mentalité assez courante par chez moi, mais peut-être est-ce parce que nous sommes liés à l'élément du vent au final. » Ne manqua t-il pas sinon de souligner avec un amusement un peu enfantin concernant le fait que vivre le moment présent était le mieux. Ce de préférence bien entendu avec une certaine liberté, après tout l'élément du vent était celui qui correspondait le mieux à cette dernière.

Dans tous les cas maintenant qu'il connaissait la véritable nature de la dame, il n'était pas moins curieux de tout ce que cette dernière pouvait lui dire, au contraire comme le démontra la grande attention dont il faisait part à l'égard des propos de cette dernière. Ce pendant que celle-ci n'hésita pas d'ailleurs à faire preuve d'agilité en sautant de branche en branche.

« Je suppose que ça doit être compliqué en retour pour un humain de vivre parmi les yokais, ou peut-être est-ce juste l'habitude ? Pour ma part j'ai pu me rendre compte au cours d'un voyage que la manière de vivre d'un clan à l'autre pouvait être grandement différente, je suppose donc que la différence doit être encore plus grande entre les yokais et les humains... » Ce avant d'ajouter curieux tout à coup concernant ce que disait la Setsu par rapport aux personnes que personne ne regarde.

« Qui ça ? Je n'ai jamais remarqué ce genre de personnes pour ma part… Quoique, vous voulez dire que l'on ne fait pas forcément très attention en temps normal aux artistes errants ? » Oui, il n'était pas au courant après tout de l'existence des shinobis, alors ce n'est pas comme si Oyama ferait partit du genre de personne qui pouvait deviner qu'elle parlait de ces derniers...

Et sinon, il visualisa une manière de descendra en bas alors que la yokai pour sa part y arriva en seulement quelques secondes et voyant qu'il aurait peut-être besoin d'un peu d'aide et probablement aussi parce qu'il avait légèrement peur, il dit un peu gêné.

« Ce ne serait pas de refus en effet san... »

Ceci dit il regarda donc ce qu'elle avait en tête et se prépare donc à suivre d'éventuelles instructions ou agir en conséquence et cette fois-ci sans trop de maladresse. Après tout il ne tenait pas à risquer à nouveau de s'estourbir… Même s'il faisait confiance à la kitsune pour ne pas disons le laisser s'écraser comme une brique au sol non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Kajitori Eiko

avatar

Genin

Messages : 38
Date d'inscription : 22/06/2017

Feuille personnage
Age: 152
Titre: Genin
Liens:

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/28/2017, 08:26


De cela, Eiko était certaine d'elle, un pouvoir quelconque avait eu raison de sa jumelle, sinon jamais elle aurait suivi un humain ainsi. Les yokai n'étaient pas après tout attiré par les humains, ces êtres à la vie si courte, qu'ils étaient des enfants toute leur vie. Cependant, ce n'était pas pour cela qu'ils fallaient les excuser.

« Vous êtes gentil, vraiment et j'accepte votre aide avec plaisir. La terre est grande, mais j'espère un jour retrouver sa trace. »

La renarde ne pensait pas que c'était nécessaire d'assurer le marchand sur l'importance de cette quête personnelle. Elle avait déjà largement insisté sur ce fait. Elle n'attendait pas forcément grand chose de la part du marchand, elle était mieux en place pour ce genre de choses. Elle avait réussi à infiltré le clan du phénix, ce n'était pas pour rien. Elle prendrait bien tous les risques pour sa jumelle, Setsu ou pas.

« Je ne saurai dire si jamais les yokais accepteraient si aisément un humain dans nos terres en retour de ce que font les humains. Il y en a bien entendu, surtout aux frontières, mais cela reste marginal. Quoi qu'il en soit et ce malgré la différence de races, autant d'opinions, les yokais restent un même peuple. Alors j'imagine que l'on peut dire que nous sommes moins raciste que les humains, qui ne supporte pas la différence ou ce qu'ils ne peuvent pas asservir, ils le tuent. »

Eiko semblait avoir un avis très arrêté sur le sort des humains, et sans doute qu'il serait très difficile de la faire changer d'avis. Cependant, le marchand n'était pas du genre à tenter de changer l'opinion des personnes, mais plutôt d'accepter les différences.

« C'est cela oui, aux artistes ou à beaucoup d'autres types de personnes passent partout, que personne regarde. Généralement, je passe inaperçu, comme si j'étais une simple boîte à musique en sommes. »

Toute bonne chose avait une fin, la yokai allait devoir reprendre sa forme humaine afin de rester en vie. Elle allait devoir se montrer mesurer envers ses gestes, sinon elle risquait de devoir s'expliquer. S'en était une nouvelle fois fini de pouvoir courir dans la nature simplement, de pouvoir donner libre court à sa propre personnalité. Elle ne pouvait pas en vouloir au marchand de demander de l'aide. Il n'était sans doute pas aisé pour un de faire pareil exercice.

« J'espère que vous garderez tout de même une bonne expérience de votre découverte des arbres. »

Eiko commença d'abord à indiquer les prises, mais cela demandait de faire dos au vide, de faire confiance à une pseudo inconnue. Dès que sa taille lui permit, elle s'assura des prises de ses derniers. Dans doute que la descente se montra plus aisée et moins risquée au final.

« À partir de là, vous pouvez sauter. Je vais reprendre mon chemin, je vais continuer ma route. Une vie en solitaire avec ma musique, je vais vous indiquer le chemin' je m'en voudrais que vous finissiez inquiétez pas des malendrins de grands chemins. »


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Arihito Oyama

avatar

Civil

Messages : 373
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori) 11/29/2017, 21:50

« Je suis sûr que vous finirez par y arriver, après tout vous vivez des siècles et ne semblez pas manquer de volonté... » Ne manqua t-il pas de répondre enthousiaste et optimiste au sujet de la sœur que désirait retrouvait la kitsune. Après tout il était certain que si c'était possible, la renarde centenaire ne manquerait pas d'y arriver tôt ou tard, avec une préférence pour le tôt bien entendu…

« Je pense que de tels conflits, que ce soit entres peuples ou clans ne peuvent être que temporaires pour ma part… J'avais entendu dire que rien n'était éternel une fois, je suppose que cela s'applique aussi à la haine que peuvent se partager les êtres. Du moins c'est ce que j'espère, mais bon pour n'avoir jamais haïs personne pour ma part, je suppose ne pas forcément être le mieux placé pour parler de ça. » Ajouta t-il sinon avec un mélange de sérieux et de candeur, ce avant d'ajouter avec amusement à l'égard de la kitsune.

« Mine de rien, cela doit être utile de tels talents pour passer inaperçu ! » En tout cas il semblait mine de rien un peu admiratif concernant les talents de celle-ci dans ce domaine, ce avant d'ajouter pensif concernant le fait qu'il garderait une bonne expérience de la découverte des arbres.

« Probablement, je ne suis pas difficile vous savez. » Ceci dit il suivit donc de manière appliquée les instructions de la kitsune, ce qui lui permit de descendre sans heurt assez bas pour pouvoir sauter, ce qu'il fit donc après un court instant de décision. Ceci fait et après avoir écouter les dernières paroles de la renarde, il ne manqua pas répondre en s'inclinant légèrement.

« Merci pour tout san, cela aura été une agréable rencontre, j'espère pouvoir vous revoir à l'avenir, même si je suppose que cela c'est au futur d'en décider… Et je ne manquerai pas de prier sinon pour que vous retrouviez votre sœur. » Cela dit avec un fin sourire sincère, pour sa part en tout cas il ne risquait pas d'oublier cette rencontre, après tout ce n'était pas tous les jours qu'on avait une telle chance… Même s'il tâcherait bien entendu de ne pas l'ébruiter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insouciance (Pv Kajitori)

Revenir en haut Aller en bas
 

Insouciance (Pv Kajitori)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
Chute de Rozan..
..
..
...La Sérénissime....
.......

Tournoi Cross-Forum
Organisateur
Organisateur
Vainqueur
Vainqueur
Autres participants
Deliciously Evil.tasty tales