AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 AMWA la flûte ! [PV Bara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seiryuu Ishizuka

avatar

Taisa

Messages : 66
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 32

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Taisa de Boya
Liens:

MessageSujet: AMWA la flûte ! [PV Bara] Jeu 13 Juil - 21:30

Il était une fois, un monde où tout se passait mal. Ce monde, heureusement pour nous chers lecteurs, n'existe que dans nos pires cauchemars... A moins que... Et si tout ces cauchemars étaient la réalité, et que notre réalité n'était que des rêves pour tenter de fuir une réalité trop difficile à vivre ? C'est exactement ce qui était en train de se passer pour le Taisa de Boya. Il s'était réveillé, de la même manière que tous les autres jours, et avait entâmé sa journée exactement de la même façon, avec ses mêmes petites habitudes. Sauf que les soldats qui le cotoyaient habituellement, en le voyant, le saisirent sans aucune gêne et le jetèrent dehors comme un malpropre ! Il avait beau se débattre, hausser la voix, râler comme une femme en phase d'avoir ses règles, rien n'y faisait. C'est en se faisant raccompagner par ces gentils hommes, qu'il put apercevoir son reflet dans un des miroirs.

Mais qu'est ce que c'était que cette sauvagerie ? Sa moustache ? Son bouc ? Disparu !? On l'avait tondu durant son sommeil ? Et ses cheveux tout crasseux là c'était quoi le délire ? Il n'était pas... lui ! Pourtant, il savait qu'il était bien la personne qu'il pensait être, puisque dans sa tête, il était ce qu'il était puisqu'il avait la capacité de penser de la même manière que celui qu'il pensait être ! Vous avez tout compris ? Qu'importe, il finit par se faire jeter à l'extérieur du bâtiment, c'était à peine s'ils ne l'avaient pas jeté dans la boue ! Alors qu'il était en train de s'épousseter, c'est qu'il allait y avoir sacrément du boulot pour redevenir "le Coquet", il s'aperçut de la présence d'une personne qui semblait le fixer.

Se redressant alors, il put s'apercevoir de la présence d'une femme, mais pas que. A ses pieds, une sorte de flûte qu'il s'empressa de prendre entre ses mains. Les Kamis devaient certainement lui faire une blague, oui ça devait être ça ! Et cette flûte n'était pas là pour rien, c'était clairement un présent des dieux.


- "Vous n'allez sûrement pas me croire, mais je suis le Seiryuu Ishizuka, le taisa de la province de Boya. Et je suis... généralement bien plus présentable ! M'enfin... Oubliez, je ne vais pas vous embêter avec ces problèmes."

Resserrant son emprise sur la flûte qu'il avait dans sa main, il se releva complètement pour surplomber de sa taille et sa carrure la jeune femme, puis commença à chercher le bon chemin à emprunter pour pouvoir laver l'affront qu'on venait de lui faire et surtout maintenant qu'il avait bien imprimé dans son esprit le visage des gardes qui avaient osé le mettre dehors, ils ne resteraient pas impunis c'était une certitude. Quelques pas et le voilà déjà en marche en direction du centre de la ville la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Hateku Bara

avatar

Geisha

Messages : 191
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 25

Feuille personnage
Age: 22
Titre: Geisha
Liens:

MessageSujet: Re: AMWA la flûte ! [PV Bara] Mar 18 Juil - 21:01

Pas dans sa chambre ... Pas dans le dortoir des maiko ... Pas dans la dernière salle qu'elle avait occupée ... Pas dans la chambre de Rin non plus. Pas dans le jardin. Pas dans son kimono, ni dans celui d'hier, ni même dans ses sous-vêtements ! Pas dans ses tiroirs les plus secrets ... Bara était même allée vérifier sur la tombe de sa mère, au cimetière ... Impossible de se rappeler où elle avait rangé sa flûte et cela commençait à la rendre folle. La geisha errait maintenant dans les rues d'Ite, dans les moindres recoins, pour essayer de retrouver l'instrument avant le soir. Car si elle était bien persuadée d'une chose, c'est qu'elle allait être la risée de l'okiya si elle ne la retrouvait pas. Quoi ? Hateku Bara, sans sa flûte ? Sa réputation était finie, elle le savait d'avance. Sa voie ou même sa danse ne pourrait jamais égaler son don pour cet instrument phare grâce auquel elle avait construit petit à petit toute sa clientèle la plus habituée.

Des larmes chaudes menaçaient de poindre sur le haut de ses joues tant elle était paniquée et prise d'angoisse rien qu'à cette idée. Elle avait eut beau demander autour d'elle : personne n'avait vu l'objet ou que ce soit. Et elle doutait que quiconque la lui ait volé tout de même ... Mais où ? Où pouvait-elle bien l'avoir mise ? Par quelle incroyable circons...

Elle leva soudain les yeux et elle la vit, juste un peu plus loin. Là ! Par terre ! Incroyable ! Elle allait se précipiter dessus mais ... Une vision cauchemardesque la saisit : elle était face à un homme ... Un homme assez âgé, misérable dans son apparence, répugnant même et .. Il lui rappelait étrangement ...

Non ça ne pouvait pas être possible ? Bara ne l'avait pas recroisé depuis des années ! Elle était presque persuadé que l'homme avait été laissé pour mort ! Son père ? Que pouvait-il bien faire ici, visiblement mis à la porte d'un établissement, trainé dans la boue ... Juste à côté de l'objet tant convoîté ? Coïncidence, jeu du destin ? Bara déglutit, peu emprunte à aller à sa rencontre, ou même à passer devant lui, de peur qu'il ne la reconnaisse. A cette simple pensée d'ailleurs, une autre prise de panique, d'un tout autre genre, s'empare de la jeune femme. Elle se met à hoqueter et à avoir du mal à respirer. Il lui faut ainsi plusieurs secondes mais ...

D'un coup sa pire frayeur devient bien réelle : l'homme s'empare de la flûte comme si c'était de l'or ! Oh non ... Mais comment va-t-elle bien pouvoir faire maintenant pour la lui prendre ? Elle ne veut pas lui parler. Quelle horreur ...

Elle allait presque tourner les talons, se décontenançant à chaque bouffée d'air, mais alors pile à cet instant l'homme semble s'adresser à elle ! Mais !

Son coeur s'arrête une seconde. Apparemment il ne l'a pas reconnue. Est-ce bien lui ? Mais ça ne peut être que lui tant la ressemblance est grande ... Pourtant il parle d'un certain Seiryuu Ishizuka, et de la province de Boya ... Mais quoi ? Son père n'a même jamais été samurai ! Parfaitement ridicule. L'homme était-il devenu fou ? Cela n'aurait pas étonné la Rose. Mais dès qu'il eut finit sa phrase, il sembla repartir, toujours la flûte en main, comme si de rien n'était. Quoi ???

Non, non non non non ! Bara ne peut pas juste le laisser filer avec son instrument fétiche, sous-prétexte qu'elle ne veut pas l'affronter !

Elle hésite néanmoins une seconde et ... :

"- Ano ... HUM. Père ?"

Mais comme l'homme de semble pas se reconnaître :
"- PÈRE ! RENDEZ-MOI CETTE FLÛTE IMMÉDIATEMENT !!"

Elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle venait de crier cela tout fort en plein milieu de la rue.


L - M - M - J - V - S - D



.:♫♪ Thème ♪♫:.

Hateku Bara
Revenir en haut Aller en bas
Seiryuu Ishizuka

avatar

Taisa

Messages : 66
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 32

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Taisa de Boya
Liens:

MessageSujet: Re: AMWA la flûte ! [PV Bara] Dim 6 Aoû - 18:56

Mais qu'est ce qu'ils avaient les gens d'ici ? D'abord on le rejetait, on ne le reconnaissait pas, et maintenant c'était à peine si on ne le montrait pas du doigt ! Et la jeune femme n'en perdait pas une non plus ! Non seulement elle le regardait bizarrement, comme s'il était un fantôme, mais en plus elle n'avait même pas daigné lui répondre ou lui faire un signe. Dans quel monde vit-on, je ne vous dis pas ! Et surtout, quelle allure avait-il !? Sans son bouc, sans sa moustache, et en plus il était presque crasseux... Un manant, c'était presque ça oui.

Un soupir quelque peu appuyé tandis qu'il s'était déjà retourné, il allait y avoir du travail pour retrouver son honneur car là il partait de vraiment très bas... Quelques pas bien décidés, s'éloignant de cet enfer et de ces gens, il entendit la femme qu'il avait interpelé appeler son père... N'était-elle donc pas suffisamment grande pour se débrouiller toute seule ? Il secoua la tête en prenant un air dépité et continua sa marche jusqu'à la seconde salve qui le stoppa dans son élan. Lui rendre sa flûte ? Il regarda l'objet qu'il tenait dans sa main un moment, puis tourna la tête en sa direction. C'est qu'elle le regardait en plus !

Il se retourna alors en fronçant les sourcils quelque peu intrigué par ce qu'elle venait de dire.


- "C'est à moi que vous vous adressez !? Sachez mademoiselle que je n'ai aucun enfant ! Enfin, que je sache ! Alors je vous prierais de décuver votre saké ailleurs, j'ai suffisamment de problèmes comme ça pour me coltiner une ivrogne en plus de ça !"

Il lui fit un signe de sa main ne tenant pas la flûte de faire demi tour, au lieu de l'importuner de la sorte et surtout de l'appeler père ! Il n'était pas suffisamment vieux pour avoir un enfant de son âge de toute façon. Il ne comprenait rien de ce qui se tramait par ici, il savait qui il était, mais eux ne le reconnaissaient pas, et la seule qui semblait reconnaître quelqu'un ou quelque chose en lui, l'appelait "Père"... Tandis qu'il s'était de nouveau retourné pour marcher d'un pas relativement lent, on pouvait voir sa tête penchée vers l'avant, le regard dans le vague, fixant le sol à quelques mètres de ses pieds, réfléchissant avec une intensité à donner un sérieux mal de crâne à quiconque.

Pourquoi ça lui arrivait ? Est ce que sa vie dont il se souvenait n'était qu'un rêve ? Ou bien est ce que cette vie était un cauchemar ? Il avait beau chercher le comment du pourquoi, il ne réussissait pas à trouver une explication logique et tangible à ce qui était en train de lui arriver. Si la logique échouait alors, c'est que c'était illogique non ? Et donc... Si c'était de d'illogisme, alors ce n'était pas naturel ? Un sort ? Un transfert ? Avait-il été la cible d'un sortilège ? Etait-ce seulement possible ?

Il posa à nouveau son regard sur la flûte, qu'est ce qu'elle faisait entre ses mains... Un coup des kamis ? Un don du ciel ? Est ce qu'il était voleur aussi en plus de ne plus être le taisa de Boya ? Non, vraiment, tout ceci était en train de l'irriter et sans s'en rendre compte, sa main agrippait l'objet avec bien plus de poigne que nécessaire. En tout cas, le seul lien qu'il avait pour l'heure c'était celui de cette femme avec la flûte. Il tourna la tête en sa direction pour voir si elle avait abandonné sa quête ou si elle le suivait tout bonnement. C'est que certaines femmes savaient se montrer particulièrement coriaces, voire collantes par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Hateku Bara

avatar

Geisha

Messages : 191
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 25

Feuille personnage
Age: 22
Titre: Geisha
Liens:

MessageSujet: Re: AMWA la flûte ! [PV Bara] Hier à 18:17

Le comble du comble ... Mais quelle matinée épouvantable ! Maintenant que Bara avait finalement réussi à rassembler ses forces et à oser s'adresser à lui, l'homme ressemblant étrangement à son père faisait maintenant semblant de ne pas la reconnaître, visiblement. Son langage était certes un peu trop soutenu pour être celui de son père, mais elle n'avait pas la berlue. Était-il, après toutes ces années, finalement devenu complètement fou ? L'alcool avait-il eu définitivement raison de lui ?

Mais voilà que c'était lui qui la traitait d'alcoolique ! Quel culot !

"- Si c'est une blague, elle n'est pas drôle, père.", murmura-t-elle, mêlant sa réflexion interne et le dialogue à haute voix. Elle serrait les dents.

A nouveau, elle le vit tourner les talons, emportant sa flûte avec lui. Mais était-ce seulement croyable ? Qu'il ne veuille pas faire mine de la reconnaître pouvait encore passer ; elle même n'avait pas vraiment envie d'avoir à nouveau affaire à lui pour dire vrai. Mais qu'il ne lui accorde même pas de lui rendre son bien, et l'emporte avec lui sans raison, ce n'était tout simplement pas excusable.

C'est alors qu'une toute autre Bara prit le dessus, une Bara dont personne à Ite n'avait l'habitude de croiser le regard, la colère qu'elle refoulait depuis toutes ces années était maintenant bien visible sur le visage d'ordinaire doux et calme de la jeune femme.

Elle emboîta le pas de cet homme malsain, tira méchamment sur sa manche, et agrippa la flûte pour essayer de la lui prendre. Elle savait ce qu'elle risquait ... Cet homme était violent, monstrueux et terrorisant, même. Mais elle se disait que peut-être la vérité allait enfin éclater au grand jour, et qu'il se ferait bannir de la capitale. De toutes manières, elle ne pouvait pas lui laisser sa flûte.

"- Vous m'avez déjà prit suffisamment de choses comme ça, dans la vie. Je vous INTERDIS de me voler cet objet.", dit-elle d'une voix méconnaissable.

"- Et, je vous signale, que de nous deux, c'est bien vous l'ivrogne, espèce de sac à vin ! C'est VOTRE alcoolisme qui a tué Mère, et encore VOTRE alcoolisme, qui fait que vous vous êtes retrouvé TOUT SEUL.", poursuivit-elle, vindicative.

Des larmes de rage perlaient toujours sur ses joues, mais ses yeux revêtaient une lueur endiablée. Au moindre mouvement agressif, elle se tenait prête à invoquer sa prison de glace pour se défendre. Ceci dit, pour l'instant, elle tirait vers elle du peu de force qu'elle avait l'objet tant recherché, bien déterminé à ne pas la lâcher.


L - M - M - J - V - S - D



.:♫♪ Thème ♪♫:.

Hateku Bara
Revenir en haut Aller en bas
Seiryuu Ishizuka

avatar

Taisa

Messages : 66
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 32

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Taisa de Boya
Liens:

MessageSujet: Re: AMWA la flûte ! [PV Bara] Aujourd'hui à 10:48

Une tique... Voilà à quoi cette femme lui faisait penser. Bon, pas du côté du physique car au final elle était plutôt agréable, mais il ne savait quelle mouche l'avait piquée pour s'accrocher à lui autant et avec tant de ferveur. Pourtant vu son état, ce n'était pas logique. Encore, elle aurait pu être une femme inconditionnelle de sa moustache, mais elle était portée disparue alors ça ne pouvait être ça. Et puis se faire appeler père ou papa commençait bien à lui faire mal aux oreilles. C'est que tout ce qui se passait ici commençait à le dérouter et lorsqu'elle s'accrocha à sa flûte, il serra les dents de colère.

En plus de s'acharner sur lui verbalement, elle en voulait au présent que les Kamis lui avaient confié ! Il n'était pas du genre à s'énerver aussi vite et en aucun cas à s'emporter face à des personnes comme elle, mais là avec tout ce qui se passait, ce n'était pas loin. Il fronça les sourcils tandis qu'il recevait une pluie d'insultes. Lui !? Alcoolique ? Et assassin à cause de ça en plus ? Non mais cette petite avait vraiment besoin d'entendre et de comprendre certaines choses, sinon il allait finir par la laisser inanimée sur le chemin.

Il attrapa alors avec sa main libre le poignet de la jeune femme, sans le serrer plus que nécessaire. Son sérieux put se voir dans le regard qu'il lui lança, comme si la braise sur laquelle elle soufflait depuis tout à l'heure allait bientôt s'enflammer. D'ailleurs, elle put sentir son poignet chauffer progressivement, d'abord une légère sensation, puis une tiédeur qui ne cessait de se faire plus chaude, arrivant au point où la brûlure était proche. Il s'arrêta avant qu'elle n'ait une quelconque marque, maîtrisant son pouvoir comme personne et de toute façon, ce n'était clairement pas son intention, mais il lui adressa quelques mots sans relâcher sa flûte.


- "Et votre père était probablement aussi capable de cela n'est ce pas ?"

Il avait presque marmonné ces paroles et reprit en se calmant.

- "Je suis Seiryuu Ishizuka, taisa de la province de Boya. Je ne sais ce qui s'est passé avec mon apparence, mais je ne suis pas l'homme que vous croyez voir, c'est un fait que vous allez devoir accepter."

Il espérait avec cette petite démonstration l'avoir convaincue, ou au moins lui avoir mis le doute. Il était persuadé que les Kamis n'avaient pas fourni à d'autres que lui les mêmes pouvoirs alors cette signature, cette capacité à pouvoir brûler tout ce que sa main touche, ça devrait théoriquement suffir à cela. Il posa son regard sur la flûte et reprit alors.

- "Et qu'est ce que vous avez avec cette flûte ?! Qu'est ce qui vous dit qu'elle vous appartient ? Je l'avais en me réveillant, ça ne peut qu'être une offrande des Kamis pour surmonter cette épreuve, en aucun cas ils vous l'auraient subtilisée pour me la donner, c'est insensé."

Voilà, elle comprenait maintenant la petiote ? Il n'avait pas que cela à faire, et si elle ne le croyait toujours pas, il ne savait vraiment pas ce qu'il allait falloir faire pour se débarrasser de cette femme. Le problème avec les tiques, c'est que si on les arrache sans prendre de précautions, la tête reste ancrée dans la peau et ça reste désagréable, alors aucun intérêt pour le moment d'user de force avec elle. Ce n'était qu'une civile après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AMWA la flûte ! [PV Bara]

Revenir en haut Aller en bas
 

AMWA la flûte ! [PV Bara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♫ Fiche Technique ♫ ♪ Bara Emi ♪
» Demande par Bara Emi
» Un entrainement²[PV Bara Emi]
» Bara Bara no Bidou
» Dernier Grand Bara de l’histoire pour la 13e DBLE


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..