AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hisawara Kiyosuke [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 120
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 7/30/2017, 09:32



Hisawara Kiyosuke
☼ Nom : Hisawara
☼ Prénom : Kiyosuke
☼ Surnom : L'armure vivante

☼ Âge : 27 ans.
☼ Sexe : Homme
☼ Statut : Taisa
☼ Arme(s) : Kanabô, Daisho,  Daikyu

 

Hisawara Shirogi:
 

Hisawara Atsuya:
 
Kenshu Miwako:
 
Fukyuu Kanzen :
 



POUVOIRS ET MAITRISES


  • Lance de foudre : En se concentrant, Kiyosuke fait apparaître une lance de foudre pure dans ses mains. Une lance avec laquelle il peut frapper une fois un ennemi au corps à corps, provoquant une intense douleur tétanisante pendant quelques secondes dans le corps de celui-ci et pouvant même l’assommer s'il a une résistance inférieure à 5. Néanmoins, la contrepartie est que Kiyosuke sera vidé d'une grande partie de ses forces après l'attaque et qu'il aura besoin d'une journée de repos pour s'en remettre.



  • Armure vivante : Kiyosuke maîtrise si bien le port de son armure qu'il sait exploiter au mieux cette dernière lors d'un combat. Que ce soit par le fait que son port le gêne bien moins que la normale, notamment au niveau du poids, ce qui lui permet de conserver une certaine agilité et mobilité, mais aussi car il sait parfaitement comment avec le minimum d'effort faire en sorte qu'un coup dévie ou rebondisse sur son armure sans se soucier d'esquiver celui-ci plus que nécessaire. Bien entendu, cela n'a qu'une utilité douteuse contre les armes tranchantes comme le katana qu'il peut à la limite faire glisser sur lui sans les parer directement avec l'armure en jouant de sa mobilité, mais sur les armes contondantes de type marteaux ou haches par exemple, c'est efficace. Par contre, s'il venait à changer d'armure, il lui faudrait plusieurs jours pour se familiariser assez avec celle-ci pour pouvoir profiter de cette maîtrise.

  • La forteresse humaine : Kiyosuke est un officier respectable en général, mais là où il excelle surtout dans les batailles où les troupes sous ses ordres ont un rôle défensif. Par exemple quand cela concerne la défense d'une position stratégique, d'une cité ou d'une place forte. Véritable virtuose de la défense, il saura ainsi exploiter au mieux tout les avantages à sa disposition offerts par le terrain, il pourra même en créer d'autres s'il a le temps d'établir ses troupes.



☼ Physique :

Aux premiers abords, Kiyosuke donne l'impression d'être taillé dans le roc. Il paraît avoir la solidité de ce matériau, mais aussi sa rudesse. Sa voix quand il ne porte pas son masque vint accentuer cette impression, surtout en prenant en compte les dégâts causés par la respiration d'une fumée ardente à ses cordes vocales qui ont rendus celle-ci encore plus rauque et grave. Nous avons là un homme d'une taille colossale et très fort qui semble être un guerrier sous tous les aspects. Sa voix elle-même est grave et lourde et sa manière de bouger sans être maladroite, n'a rien de la grâce des geishas, bien au contraire elle est pragmatique et martiale sous tout les aspects.

Remarquons néanmoins une particularité, sa peau claire est dépourvue de toute pilosité, du moins pour ceux ayant pu longuement observer cette dernière. Kiyosuke est un imberbe, un chauve et il n'est que très peu poilu en général. Cela ne vient pas d'une épilation régulière, mais semble tout à fait naturel. En plus de cela, si vous pouviez voir ce qu'il y a en dessous de l'armure complète qui recouvre tout son corps et de ses vêtements, vous verriez un corps musclé et puissant, mais aussi marqué par de nombreuses cicatrices de tout types. Témoignant que notre samouraï a l'habitude de se battre assez fréquemment et qu'il est loin d'avoir eut une vie paisible. Néanmoins, ce qui vous marquera le plus si vous êtes l'un des rares à pouvoir le contempler en dessous de son armure, c'est son visage.

Celui-ci offre une vision marquante à celui qui le contemple, un visage recouvert de plusieurs cicatrices et sévèrement brûlé sur la plupart de sa superficie. Néanmoins, bien rare sont ceux qui aperçoivent un jour ce visage et la plupart ne voient que le masque qui le recouvre presque en permanence, du moins quand Kiyosuke n'est pas seul avec lui-même. Et s'il n'y avait pas ces brûlures et cicatrices en vérité, son visage serait au final plutôt convenable, avec des yeux marrons et l'absence de toute pilosité faciale. Un nez court, une forme carrée et des lèvres minces. Mais malheureusement, à cause des brûlures et des cicatrices soyons sincères... Il est dur de contempler ce visage sans avoir pitié ou être tout simplement révulsé par la vision qu'il offre.

Kiyosuke n'est pas quelqu'un de très persuasif d'ailleurs, dans les faits ce n'est pas parce qu'il est spécialement idiot ou maladroit, juste qu'il fait peur et est très direct tout en restant parfaitement dans le cadre de ce que l'on attend de lui en tant que samouraï. Ainsi l'on ne pense pas forcément à lui demander son avis en le croisant quand ça ne concerne pas le domaine militaire. Sans oublier qu'il ne ne paraît pas être un grand orateur sans non plus être un parfait incapable, ce n'est juste pas son domaine. Par contre, l'on peut témoigner de l'impression de dangerosité ou de force qui semble émaner de lui.



☼ Caractère :

Dévoué :Kiyosuke considère que la vie d'un homme pour vraiment valoir la peine d'être vécue, doit être consacrée à un idéal, une cause. Pour sa part il a choisit celle de son clan et de sa famille, ce dans le but de les faire prospérer, mais aussi d'agrandir le prestige de sa famille et de son clan. Le clan est jeune à ses yeux, mais plein de potentiel et il serait bien entendu prêt à beaucoup de sacrifices en son nom. Cela n'implique pas qu'il haïsse les autres clans, mais s'il doit se battre ou défendre Kenshu, il le fera sans hésiter. Il en est de même avec ceux qui sont proches de lui, il sera prêt à beaucoup de sacrifices pour les défendre et même à mourir pour ses rares « amis ».

Juge moral : Kiyosuke a un jugement très moral sur les hommes et les femmes qu'il rencontre, un jugement ne se basant pas forcément sur l'origine de la personne en face de lui ou son clan, mais sur ses agissements et les raisons de ces derniers. Il respecte par exemple ceux qui ont des principes, méprisent ceux qui ne pensent qu'à eux et n'hésitent pas à faire souffrir les autres pour atteindre leurs buts. Il considère que chaque homme se doit de vivre selon certains principes et un but plutôt qu'uniquement pour lui-même, car au final que vaut une vie simplement menée pour soi-même ? Rien, car une fois qu'elle s'achève, elle n'a plus vraiment d'intérêts. Ainsi, il a tendance à observer les actes ou à être attentif aux convictions de ceux qu'il rencontre pour se faire une idée de comment il soit les considérer.

Franc : Kiyosuke aime dire ce qu'il pense et s'il ne peut pas le dire, qu'on ne s'attende pas à ce qu'il mente, sauf s'il n'a vraiment pas le choix. Ainsi, il n'a pas tendance à fausser les choses ou à être hypocrite. Il dit en général les choses en toute franchisse sans les embellir, certains peuvent admirer ce trait de caractère, d'autres non, mais il est ainsi. Bien entendu il ne va pas non plus dire à une veuve récente qu'il n'aimait pas son mari (du moins pas tout de suite), mais par exemple si quelque chose que vous faîte ou lui dite l'agace et que ce n'est pas purement inacceptable qu'il donne son avis, il ne se privera pas pour le faire remarquer.

Philosophe guerrier : Le fait d'avoir déjà tué par le passé et de mener une vie très exigeante a permit à Kiyosuke de gagner très vite en maturité et de prendre du recul sur certains sujets. Sur le fait par exemple que si des hommes ne sont pas dans le même clan que lui ça n'en fait pas forcément des hommes mauvais. Ainsi, notre cher guerrier a tendance à ne pas juger qui que ce soit sur des raisons purement claniques ou sur des préjugés. Oh, bien entendu il juge sur certaines questions morales, mais cela fait qu'il a tendance à juger les autres pour ceux qu'ils sont vraiment ou même à envisager les choses d'un point de vue plus froid. Son jugement par contre n'est pas forcément très indulgent. L'on peut aussi noter qu'il a souvent une façon de pensée plus proche de celle d'un homme approchant de la quarantaine que de la trentaine à ce niveau.

Déterminé : Ne jamais renoncer et continuer à se relever lorsque la vie nous met à terre. Voilà comment Kiyosuke perçoit l'existence. Le plus important ce n'est pas forcément de gagner, c'est de ne jamais abandonner et de continuer à lutter quoiqu'il arrive. Tout le monde n'est pas destiné à devenir grand, la vie n'est pas forcément juste pour chacun, mais tous peuvent s'armer de détermination, que ce soit dans le but de continuer à vivre ou d'améliorer sa condition. Ceux qui font ainsi en tout cas sont dignes de respect à ses yeux et c'est seulement ainsi au final que l'on peut faire avancer ou changer les choses.

Prudent : Kiyosuke sans être quelqu'un de méfiant, ou presque envers son prochain. A tendance à être prudent à l'égard de tout ceux qu'il rencontre, ce jusqu’à être sûr et certain de s'être vraiment fait une idée acceptable sur ceux qui lui font face. Cela peut des fois sa manifester par une certaine tendance à ne pas faire preuve de beaucoup de chaleur humaine, surtout envers ceux qu'il vient à peine de rencontrer et à faire attention à toutes les tromperies dont on pouvait vouloir user pour le berner. Du moins cela jusqu'à ce qu'il soit sûr et certain de pouvoir faire un minimum confiance, bien entendu si la dite personne dépend de lui pour une raison quelconque. Cela le poussera à être un peu plus ouvert, après tout ce qui dépend de vous n'a pas tendance à vous contrarier...

Introverti : C'est un fait, Kiyosuke n'est pas le genre d'homme à chercher la chaleur humaine. Cela ne veut pas dire qu'il est impossible de l'aborder, juste que ce ne sera probablement pas lui qui fera le premier pas en temps normal. Cela veut aussi dire qu'il ne sera pas du genre à dévoiler qui il est vraiment au premier venu, apprendre à le connaître est au final un travail de longue haleine qui se fait sur une confiance bâtit réciproquement sur le long terme. Il serait donc faux de se fier réellement à la première rencontre avec lui pour juger réellement l'homme qu'il est.

Peu tourné vers les plaisirs de la vie : Sans vraiment le renier, Kiyosuke n'est pas homme à chercher spécialement le plaisir. Il cherche un accomplir un but, à tendre vers un idéal, plus qu'à se faire plaisir à lui-même au final. Un verre de saké de temps en temps c'est tout à fait suffisant. Contempler un numéro de danse aussi, perdre des heures à regarder cela ? Non. De même pour les plaisirs plus sensuels, l'idée de coucher avec une femme qu'il n'aimerait pas ne lui fait guère envie. Un homme à ses yeux ne doit pas vivre que pour le plaisir, au risque sinon d'oublier ce qui est réellement important.



Convictions☼ Les clans: Selon Kiyosuke, l'enfer écarlate était une aberration, mais il était très probablement inévitable. Au moins il aura peut-être appris quelque chose à ceux qui y ont survécus et permit à Kiyosuke d'être ce qu'il est aujourd'hui. Quant au concept même de clan, il est tout à fait naturel pour lui, mais à ses yeux cela reste temporaire, car selon lui un jour Yokuni sera inévitablement rassemblée au sein d'un seul ensemble, mais quand viendra ce jour ? Difficile à dire. Quant à son propre clan, Kiyosuke lui est fidèle depuis qu'il en fait pleinement partie, il sert donc celui-ci avec détermination et loyauté. Notamment car le sens du devoir du taisa est grand et qu'à ses yeux il vaut mieux se battre pour un tout que de vivre uniquement pour soi-même. Quant aux autres clans, il n'a aucune haine ou amour particulier pour ces derniers. Il les voit purement de manière pragmatique, après tout peut-on reprocher à ces derniers d'aller dans le sens de leur intérêt ? Pas vraiment, Kiyosuke se garde donc bien de juger hâtivement, il se contente juste d'agir et de réagir dans l'intérêt de son clan et de ses idéaux.

☼ Les Kamis: Kiyosuke croit aux kamis et les honores, mais en dehors des pouvoirs qu'il a obtenu, il ne s'attend à aucune intervention de leur part en sa faveur. Après tout que seraient les réels mérites d'un homme qui doit tout aux kami et non à lui-même ? Quant aux yokaïs, le fait que ses ancêtres étaient des omnyôjis le pousse à avoir du recul à leur sujet. Au final il a donc tendance à juger au cas par cas ces créatures, même si bien entendu il n'ébruite pas forcément le fait qu'il n'est pas spécialement hostile à ces dernières.

☼ Le système féodal: En tant que samouraï, Kiyosuke n'a jamais vraiment été soumit aux inégalités de toutes sortes et dans les faits il voit celles-ci non pas comme une bénédiction, mais comme un aspect intrinsèque de toute chose. La différence créé l'inégalité, le fait que chacun défende plus ou moins ses propres intérêts empêche tout le monde d'être égaux et au final le simple fait qu'on veuille s’élever empêche cela. Ce n'est pas l'inégalité qui est un mal en soit, c'est l'inégalité malsaine, mais cela est le ressort des hommes vivant dans la société et qui s'y soumettent. C'est à eux de changer les choses s'ils veulent un autre monde, personne ne le fera à leur place après tout. Quant au Bushido, il respecte les valeurs promulgués par celui-ci, mais il n'en est pas un adhérent fanatique, il sert le clan avant tout et ne desservirait donc pas le clan au nom du Bushido si un tel cas de figure devait se présenter.

Si l'on devait aborder sinon le sujet de la misère, Kiyosuke à vrai dire ne voit pas cela comme une bonne ou mauvaise chose, il ne pense pas que cela est la conséquence naturelle du système ou d'une injustice à réparer par exemple. Mais plutôt que l'existence est faîte ainsi tout simplement, d'épreuve que les hommes doivent surmonter et ces épreuves là sont celles que doivent surmonter les pauvres et ceux d'humbles conditions. Et admirable est celui qui malgré de telles difficultés se hisse au dessus de sa condition. Néanmoins, il n'est pas indifférent non plus et tâche d'aider à son niveau les pauvres en donnant les outils à ceux le désirant pour réussir ou bien en s'assurant que sa province prospère au mieux. Il est conscient après tout que même si l'existence est faîte d'épreuves, il n'y a pas de raison non plus pour que certains aient la vie plus facile que d'autres.

☼ Les organisations: Bien entendu, Kiyosuke ne connaît pas le moins du monde la secte du chat. Quant aux autres organisation, il n'y a que la confrérie de la main qui l'intéresse et ce bien entendu dans l'intention de la détruire et d'éliminer ses membres un par un s'il en avait l’occasion. Après tout une telle organisation ne peut que menacer le bon ordre des choses et de ce fait est tout bonnement indésirable.

☼ Les derniers événements: Lors des attaques yokaïs et des derniers événements, Kiyosuke a tâché tout simplement de faire au mieux son devoir de guerrier et de taisa. Que ce soit en assurant au mieux la défense de la province qu'il gouverne ou en tachant de gérer à son niveau les nombreuses personnes qui s'endormirent tout à coup peu après que les attaques aient cessées. Pour sa part il ne fut d'ailleurs pas lui-même victime de cet endormissement surnaturel, mais l’événement l'inquiéta et fut à l'origine d'une perte tragique pour lui, même s'il n'en montra rien. Que ce soit parce que l'on voit peu souvent son visage ou car il considérait que la meilleure manière de rassurer ceux sous ses ordres était de démontrer qu'il tenait bon contre vents et marées.


Histoire Il serait faux de dire que l'enfance de Kiyosuke fut malheureuse, il serait par contre juste de dire qu'elle fut exigeante. Dès qu'il eut l'âge de débuter son éducation de futur samouraï, son père ne manqua pas de faire preuve de grandes attentes envers lui. S'il désirait jouer ou faire autre chose que travailler ou s'entraîner, il devait d'abord satisfaire les exigences de son paternel, rien que ça. Cela était dû au passé de son père, qui aurait pu être un des héritier de l'ancienne et prestigieuse famille d'Omnyôjis des Hisawara qui disparut en tant que telle lors des événements de l'enfer écarlate.

Ainsi, le grand-père de Kiyosuke n'avait pas pu devenir Omnyôji avant qu'une grande partie des secrets familiaux soient perdus, ce sans parler des risques encourus quant on est assimilé à une telle fonction à cette époque. Il avait donc dû suivre avec son fils une autre voie pour espérer survivre. C'est donc comme cela que le père de Kiyosuke était devenu un guerrier, en suivant cette nouvelle voie tracée par le grand père, quant à son anoblissement, il l'avait gagné en s'étant battu avec vaillance au côtés de Kiyooki Hayato qui l'a ensuite anoblit pour récompenser son courage. Ainsi il tenait à ce que son fils fasse preuve d'autant de valeur que lui à l'avenir, si ce n'est plus.. Il lui appris donc que rien n'est véritablement donné, tout est à défendre, tout est à obtenir, même pour un samouraï. Et c'est ainsi que vécut Kiyosuke, avec la certitude que tout se méritait et que tout ceux qui faisaient preuve de détermination et de persévérance dans leur devoir ou labeur étaient dignes de respect…

On ne le battit jamais ou fort peu en vérité, mais son père lui inculqua ainsi ces certitudes. Dont celle que la fierté de ce que l'on obtient par l'effort est un trésor en soit et que pour réussir dans la vie il fallait faire preuve de volonté. C'est ainsi que Kiyosuke s'habitua très vite au labeur qu'est celui de devoir s'entraîner sans cesse et veiller à accomplir son devoir au mieux. C'est ainsi que sa mère pour sa part qui était douce et affectueuse décida de lui enseigner des principes et tout ce qui n'avait pas un rapport avec la guerre ou l'exercice physique. Cette enfance eut néanmoins un désavantage, il ne fréquenta jamais beaucoup d'autres enfants, mais il n'avait jamais été très sociable de toute manière… Il ne s'en est donc jamais vraiment plaint.

Le clan dans lequel il était né d'ailleurs était celui de Setsu, mais pour une raison que Kiyosuke ignore encore aujourd'hui, lorsque le clan de Kenshu avait été créé alors qu'il n'avait encore que 6 ans, son père décida de quitter le clan de Setsu avec sa famille pour rejoindre ce nouveau clan. Pourquoi ? L'ambition tout simplement, Shigori Hishawara ayant vu dans ce nouveau clan une magnifique opportunités concernant ses ambitions futures pour sa famille. Cela, ainsi que le fait qu'il s'était froissé pour des raisons personelles avec son ancien bienfaiteur...

Néanmoins, même s'il était originaire de Setsu, il devint très rapidement un Kenshu dans le cœur et dans l'âme et sa famille participa très tôt à la construction de ce nouveau clan. Son père était un serviteur zélé de Kenshu Akira, tandis que pour sa part,  son entraînement devint encore plus exigeant. Son paternel désirant sans doute que son fils brille encore plus que lui à l'avenir. Et comme beaucoup de samouraï, c'est vers ses 14 ans qu'il accéda à ce rang en recevant le genpuku et la katana. Et c'est très tôt qu'il entra dans l'armée suite à cela. Il fit si bien ses preuves en quelques années, autant par son désir de bien faire que par son zèle qu'il fut nommé lieutenant alors qu'il avait 19 ans.

Mais il ne reçut aucune félicitation de son père pour cela, il finit d'ailleurs sous les ordres de ce dernier et si pour certains ça aurait pu être une chance, pour lui cela impliquait au contraire plus d’exigences envers lui de la part de son paternel. Étant le fils de ce dernier, celui-ci estima après tout qu'il devait en faire plus dans tous les domaines pour faire ses preuves. Son père fut sans doute le juge plus dur auquel il fit jamais face, rien ne lui fut épargner en tant que taii. L'on attendait de lui qu'il fasse au mieux son devoir et il enchaîna donc les tâches et les missions sans avoir véritablement le temps de souffler.

Mais sinon ce qui le marqua le plus à cette période, fut sans doute un épisode presque banal. Alors qu'il faisait nuit et qu'il rentrait à sa demeure située à la cité de Raimei un soir d'été, il fut ameuté comme beaucoup de monde par la maison d'un kuge qui était prise dans un grave incendie. A tel point qu'il était évident que malgré les efforts qui étaient faits pour calmer cet incendie, la demeure était condamnée… Néanmoins, il ne savait pas ce qui l'avait prit, mais lorsqu'il il entendit le kuge propriétaire de se cette demeure se lamenter sur le fait que son épouse se trouvait encore à l'intérieur, Kiyosuke s'était élancé dans celle-ci sans réfléchir.

Et aujourd'hui encore il a des souvenirs très brumeux de ce qu'il s'est véritablement passé une fois qu'il fut entré dans cette demeure. Il se souvient juste qu'il étouffait à cause de la fumée et que la chaleur qu'il avait dû supporté était presque intolérable en soi. Il se souvenait aussi avoir retrouver malgré tout l'épouse et avoir aidé celle-ci à sortir, mais que lorsqu'il s'apprêta à faire de même, une poutre en feu était tombée sur lui. Lui brûlant gravement le visage et le faisant tomber dans l'inconscience.

Et lorsqu'il se réveilla le lendemain, la douleur de la brûlure le fit grandement souffrir et ce pendant plusieurs jours. Depuis lors, les marques de cette incident restèrent gravées de façon indélébile sur son visage, la moitié de celui-ci avait était dévasté par une grave brûlure… Ainsi, c'est depuis cette époque qu'il décida de porter son casque presque tout le temps pour dissimuler cela…

Dans les faits, sa carrière dans l'armée se poursuivit malgré ceci et son père ne fut pas vraiment adoucit par les graves brûlures qui marquaient dorénavant le visage de son fils. Au contraire, il attendit de ce dernier que celui-ci malgré cela continue à avancer sans se plaindre et c'est ce qu'il fit. Enchaînant les missions difficiles les unes après les autres. Se consacrant presque uniquement à l’accomplissement de son devoir.

Puis il atteignit ses 24 ans et son père en avait déjà 50. Le temps de la retraite était arrivé pour ce dernier et dans les faits Kiyosuke fut surpris lorsque ce fut lui qui fut nommé à son tour pour devenir taisa. Avait-il vraiment fait ses preuves aux yeux de son père ? Cela il ne le sut jamais vraiment, mais en tout cas il avait probablement convaincu tous les autres qui avaient dû s'imaginer qu'il ne vivait plus que pour son devoir dorénavant. Ce qui n'était pas forcément faux, ainsi c'est à 24 ans que Kiyosuke fut nommé taisa du clan Kenshu et qu'il l'est encore depuis.

Et ses années de service en tant que taisa et ce malgré que son père ait prit sa retraite pour devenir un sensei, ne furent guère moins exigeantes pour lui que celles en tant que taii. Mais cette fois-ci ce fut purement le fait de Kiyosuke, celui-ci étant finalement aussi exigeant envers lui-même que le fut son père. Plus qu'il ne le fut envers quiconque d'autre… Il fut peut-être même un juge plus dur envers lui-même au final que ne le fut tout ceux qu'il avait pu avoir avoir comme supérieurs.

Ainsi il tâcha d'être exemplaire, il était un taisa à la fois zélé et dévoué à son clan. Il se consacrait corps et âmes à sa tâche. En dehors de cela, il portait son casque et sa lourde armure si souvent, que dans l'imaginaire de beaucoup de ceux le connaissant, ils associaient plus aisément le visage intimidant dévoilé par son casque à sa personne que son visage réel. Et dans les faits, il ne fit rien pour infirmer cela, disparaissant presque au niveau personnel derrière sa fonction de taisa et son devoir.

D'ailleurs, sa fonction de taisa impliquait aussi la gestion d'une province, celle de la cité de Raimei, la province comprenant la frontière avec Setsu et Fukyuu et qui exigeait donc une vigilance constante de sa part. Et c'est d'une vigilance constante qu'il fit donc preuve dans sa tâche de gouverneur. Une grande prudence et un surtout un désir de bien faire que le poussait à s'intéresser à de nombreuses questions qui n'avaient jamais eu véritablement son attention auparavant.

Cela le poussa à se fier en bonne partie à Fukyuu Kanzen, un samouraï qu'il avait anoblit et qu'il estimait, pour compenser certaines de ses lacunes. Aucune homme n'est parfait après tout et les compétences de Kanzen ont très vite su s'avérer fort utile à leur manière pour aider le taisa. Taisa à qui une vérité universelle s'était imposée assez vite, celle que pouvoir écouter un autre avis que le sien sur un sujet n'est pas un mal, du moins si le dit avis est intéressant. Que ce soit celui de Kanzen ou des rares personnes dans lesquelles il investissait sa confiance.

C'est au cours de cette période d'ailleurs qu'il fit la rencontre de l'omnyôji Abe no Miwako. Très vite il lui demanda de l'aide pour en apprendre davantage sur le passé de la famille Hisawara, ce qu'elle accepta. Et désirant rembourser sa dette à sa manière, quand il le pouvait Kiyosuke venait l'aider en retour malgré le fait qu'elle ne demandait pas vraiment de réparti, c'est ainsi qu'est né une sorte de partenariat qui a perduré jusqu'à encore récemment et qui avait amené à un certain respect entre-eux. De même, grâce à elle il a pu apprendre beaucoup de choses sur les yokaïs, Kiyosuke étant au final assez curieux à ce sujet étant donné que c'était une chose à laquelle ses ancêtres avaient été fréquemment confrontés. Et la manière dont elle lui parla des yokaïs aida d'ailleurs à ce qu'il ait une opinion plus neutre à leur égard et non à les considérer de façon forcément malveillante. On peut donc dire que cette association officieuse fut à sa manière enrichissante pour lui.

C'est lors de l'une des fois où il accompagna Miwako d'ailleurs que Kiyosuke et plusieurs soldats qui l'accompagnèrent ce jour là terrassèrent un oni dans un combat acharné. De ce combat dont il ressortit sérieusement blessé, en plus d'une victoire inespérée, il obtînt l'inspiration en observant l'arme du yokai en action. Un kanabô, une arme qu'il se fit forger par la suite en mémoire de ce combat, mais aussi par désir de pouvoir profiter de la puissance de frappe que peut offrir une telle arme.

Et lorsque les attaques de yokaïs eurent lieu quelques années plus tard, bien entendu Kiyosuke fit au mieux son devoir. Il tâcha d'être au devant des combats, mais surtout de coordonner les hommes sous ses ordres de manière à repousser les démons qui s'en prenaient au peuple et au domaine de Kenshu.

Et malheureusement, quand les attaques de yokaïs semblèrent enfin s'apaiser quelques mois plus tard, il n'eut même pas le droit à un répit car un sommeil surnaturel s'empara de la moitié des habitant de Yokuni, dont son père et sa mère…

Sa mère en revint, mais son père non et la douleur qu'il ressentit à cette perte fut bien singulière, ce même s'il tacha de la cacher de son mieux. Il n'avait au final jamais été spécialement proche de son père et cela il le regrettait, mais de toute manière le passé est le passé et il était dorénavant trop tard pour rattraper le temps perdu. Comme son géniteur le lui aurait dit, rien ne sert de se lamenter, il faut continuer à avancer se battre . Il continua donc à avancer et à se battre. C'est comme cela que sa famille a survécut et qu'il est devenu taisa et c'est comme cela il espère que le nom des Hisawara retrouvera sa grandeur d'avant, si ce n'est plus. Même si dans un domaine probablement bien différent...



A PROPOS DE VOUS
☼ Prénom/Pseudo : Ps fiche d'Oyama
☼ Age : Ps fiche d'Oyama
☼ Sexe : Mâle
☼ Expérience de rp : Quelques années sur Armanda^^.
☼ Pourquoi ce clan ? Car il est rival de Fukyuu, de plus j'aime bien la foudre Razz .
☼ Si vous venez à partir, imaginez la fin et/ou l'accomplissement de votre personnage:  Une mort héroïque ou une retraite bien méritée x).
☼ Comment avez-vous trouvé/connu Saigo Seizon ? Grâce à Ryohei.
☼ Donnez nous votre avis sur le forum (design, histoire…) : J'aime beaucoup ce fofo, la communauté y est très sympathique Razz . (c'est un euphémisme :3)
☼ Plutôt tarte aux fruits ou gâteau chocolat ? Tarte aux fraises o/.


Dernière édition par Hisawara Kiyosuke le 8/1/2017, 21:56, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noraneko Satomi

avatar

Non Joueur

Messages : 76
Date d'inscription : 22/07/2017
Age : 27

Feuille personnage
Age: 18 ans
Titre: Miko d'Eiichiro
Liens:

MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 7/30/2017, 12:03

Yay ! Un DC d'Oyama =D !


~ Le Milan Blanc de Kokyuu ~


©️KK
Revenir en haut Aller en bas
http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/
Maeda Ryohei

avatar

Dainagon

Messages : 751
Date d'inscription : 24/06/2015

Feuille personnage
Age: 25 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 7/30/2017, 12:05

Bravo pour ce DC tant attendu ! \o/ Ce n'est pas moi qui vais m'occuper de ta correction, mais n'oublie pas de signer à nouveau le règlement, il faut le faire pour chaque personnage. Razz



~
L-M-M-J-V-S-D
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1159
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 8/1/2017, 20:23

Allez, voyons ce qu'il en est de Kiyosuke à présent... C'est parti !

- Gaffe à tes fautes. Tu commence dès les liens. Relis toi un bon gros coup.

J'ai relu tes pouvoirs et maîtrises bien en détail et bien que je t'ais déjà donné quelques pistes, j'y vois encore à redire. Voici ce que j'en pense :

Appel au tonnerre :
- L'effet n'est pas clair. C'est quoi, une blessure moyenne ?
- Pas de limite. C'est instantané, c'est sur quelle portée ?
- Contrepartie modique. Ses mouvements douloureux et moins vifs ? C'est léger je trouve quand on sait que sa victime est sonnée dans le meilleur des cas en échange, c'est vraiment trop bourrin après ma nouvelle lecture.

Colère du ciel :
- L'effet ressemble beaucoup à celui de l'appel au tonnerre, en encore plus bourrin puisque c'est carrément une zone d'effet. C'est quoi, une blessure moyenne ?
- Limite abusive : Trois mètre de portée pour un pouvoir identique au premier mais multiplié par le nombre de personne s'y trouvant... Trois mètres de rayons,
six de diamètre... ça a toujours l'air instantané.
- Contrepartie totalement insuffisante. Pour une telle capacité, je serai d'accord si il perdait un bras à chaque fois qu'il l'utilise. Hors, là... Même contrepartie que le premier pouvoir avec une durée cette fois ci. C'est carrément trop puissant.

Lance de foudre :
- Effet clair à l'exception des dégâts. C'est quoi, de graves dégâts ?
- Limite concrète. Puisqu'il s'agit d'une arme élémentaire invoquée, donc limitée à être portée à mains et utilisable au corps à corps. De plus, on a pas l'impression d'inéluctable que donnent les autres pouvoirs.
- Contrepartie valable. Force vidée, obligé de dormir une journée, c'est de la contrepartie comme j'aime !

Du coup, le seul potentiellement valable, c'est la Lance de Foudre et seulement une fois que la blessure grave sera identifiée.

Armure vivante:
On en a parlé. Les armures japonaises et donc Yokuni ne sont pas faites pour parer les coups de sabres à la base, mais pour contrer les flèches et les lances. Du coup, la version actuelle me convient bien mieux que la première. Il porte l’armure comme un vêtement normal, ce qui est déjà en soi une sacrée prouesse. Néanmoins et après réflexion, une armure ne peut pas être modifiée par le cadre d’une maîtrise liée à son usage, donc, mettons qu’il s’agisse d’une O-Yoroi ou quelque chose du genre, bien lourde quoi, les coups d’armes contondantes sont bien moins efficaces que ceux portés par une arme tranchante. Donc au final, les marteaux et assimilés seraient, au contraire des armes tranchantes, bien moins efficaces. Du coup, je dirais protection efficace contre les armes contondantes et qu’il fait en sorte, grâce à sa mobilité, de faire glisser sur lui les coups parés des armes tranchantes !

Forteresse humaine :
Rien à redire à ça et tu connais mon amour pour les maîtrises de stratège puisqu’on en a déjà parlé ensemble.

Rien à dire sur le physique et le caractère qui sont une affaire toute personnelle de toute façon, un perso ayant autant le droit à l’erreur dans sa façon de jouer que d’être un parangon de logique absolue. J’ai un peu de mal avec le fait qu’il soit franc tout en étant introverti, mais ça tient du détail.

ça vaut de même pour les convictions quelque part. Il peut bien penser ce qu’il veut le Kiyosuke… D’autant plus que je reconnais mon propre perso sur bien des aspects, autant des convictions que du caractère finalement.

Allez, on passe à l’histoire !

Raimei, pas Raimai.

Du reste, je n’ai rien à dire, sinon que je trouve cool l’implication des Kiyooki et celle de Kanzen dans cette histoire, mais c’est subjectif de ma part. Les deux seront joués, je te le promet.

On va donc revoir les pouvoirs et des p’tits détails du côtés des maîtrises, puisque c’est selon moi le nœud du seul problème de cette présentation et ça devrait couler tout seul après ça !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 120
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 8/1/2017, 21:12

Voilà tout est corrigé et j'ai fais une relecture :3 .

Pour les pouvoirs si c'est possible, j'aimerais seulement prendre la lance de foudre actuellement et réfléchir aux autres au cours des prochaines semaines x) . Disons que j'ai un peu de mal à trouver des idées au sujet des pouvoirs XD.
Revenir en haut Aller en bas
Amadotsu Kodan

avatar

Admin
Taisho

Messages : 1159
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille personnage
Age: 36
Titre: Kazan Chinsei-ka, le volcan apaisé.
Liens:

MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé] 8/1/2017, 21:56

Bon ! Et bien ça m'a l'air bon tout ça ! Du coup, ton DC est validé !
Amuses toi bien avec lui !


L-M-M-J-V-S-D

Kazan Chinsei-ka
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hisawara Kiyosuke [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 

Hisawara Kiyosuke [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......