AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Haruaki

avatar

Kuge

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Lun 31 Juil - 22:37

Raimei
Lune du dragon, An 29

Raimei, colorée, animée, après les fraîcheurs de Fukyuu, la chaleur lourde de Kenshu n’était pas forcément plus confortable pour Yungiri. Pourtant le voilà, déambulant entre les allées surpeuplées du marché. L’homme ressemblait à un papillon, virevoltant entre les fleurs tentatrices qu’étaient les étals des vendeurs en tout genre. Un éclat de voix, un chatoiement coloré, et le voilà qui changeait de direction, s’arrêtant quelques instants devant tel fruit ou légume, tel vêtement, tel bibelot ou breloque.

Le corps frêle portait un kimono clair et trop ample, noyant les membres, accentuant l’aspect fragile de cet être un peu à part. Le visage un peu pâle aux traits fins était protégé du soleil étouffant par un chapeau de voyage. Les cheveux bruns remontés en chignon maintenu par un pic de bois légèrement ciselé mettaient en valeur les yeux vert-d’eau. Mais c’était surtout les bijoux ornant le cou et les poignets qui pouvaient attirer le regard. Le soleil se reflétait dans ces pièces de métal pouvait paraitre luxueuses de loin, mais qui se révélaient en fait être de simples apparats taillés grossièrement et sans grande valeur.

Malgré sa trajectoire changeante, le jeune homme n’oubliait pas son objectif de moment : il cherchait quelque chose, et n’achèterait rien d’autre que cela. Ces dernières semaines, ses inquiétudes concernant la fatigue de son maître s’étaient confirmées. Doucement, mais surement, ils rentraient en Okaruto. Et l’apprenti traînait des pieds, pas si pressé que cela de se confronter aux siens, ni de s’enfermer à nouveau dans sa ville natale étriquée, pas après des années de voyage. Alors il trouvait toujours un prétexte pour s’arrêtait ici ou là, retardant ce qu’il savait pourtant inévitable. Néanmoins, Tengûroda aimait l’atmosphère tranquille du temple Koumyou, il n’avait donc pas été difficile pour le disciple de persuader son aîné de faire halte ici.

Pour le reste, le jeune homme, attentif au bien-être de celui qu’il considérait comme un père, s’était souvenu que Tengûroda aimait particulièrement un fruit endémique du climat orageux de Kenshu. Le voilà donc perdu dans les ruelles agitées, lui qui n’aimait pas trop la foule. Trop de sons, trop d’odeurs, trop de monde. Néanmoins, il aurait bravé n’importe quoi pour faire plaisir à son maître, même les remontrances de ce dernier. Car il était un peu tard en saison pour trouver ce fruit tant convoité, qui était de toute façon assez rare et cher. Alors, s’il dénichait ce qu’il cherchait, sans doute devrait-il dépensait une somme rondelette pour en rapporter à son sensei. Mais bon, honnêtement, ça ne lui faisait pas peur.

Certes, l’homme hypersensible avait dû se faire un peu violence pour arpenter ces rues encombrées. Mais désormais, l’ambiance joyeuse et animée du marché le portait. Il se sentait heureux, stimulé, transporté, toutes ces couleurs dansaient devant ses yeux, tous ces sons résonnaient à ses oreilles, toutes ces odeurs titillaient son odorat. En soi, ça lui donnait un peu la même sensation que s’il avait bu un verre de sake. Alors il continuait de déambulait dans les allées du marché, insouciant, profitant simplement et avidement de l’ambiance du lieu.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 109
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mar 1 Aoû - 19:13

L'activité du marché était pire qu'une fourmilière à taille humaine, grouillante de gens qui passaient et allaient ici et là. Les gens se croisaient et s'entrecroisaient sans aucune logique et pourtant les bousculades étaient rares. Un coup d'épaule accidentel, un frôlement de main non volontaire.... Et à cela se rajoutait le brouhaha des conversations entre les gens, les marchands.... tout ce petit monde qui vivait du et autour du marché.

Shiraga marchait avec les sourcils froncés. Tout jeune adulte, il arborait pourtant une chevelure blanche comme un vieillard. Portant à peine la barbe qui était d'un poil fin, on le prenait plus pour un vieil homme sur le premier coup d'oeil que pour un jeune homme. Mais à la longue, il s'était fait. Par contre, là où il peinait à s'adapter était de se retrouver entouré autant de monde. Même si cela faisait bien des années maintenant qu'il était ''civilisé'', il n'avait pas encore l'impression d'être vraiment dans son élément.

Plus encore qu'aujourd'hui, il devait encore répondre à des missions toujours aussi extravagantes que contraignante de la part de son maître. La mission du jour ? Trouver un produit improbable et tout en étant un jeune homme normal. Qu'était la normalité pour un individu comme Shiraga ?

Il avait longuement pesté intérieurement. Quelle était la tâche déjà ? Ah oui, trouver quelque chose au marché qu'il n'aurait jamais trouvé dans sa jeunesse de brigand. Encore une énigme alambiqué comme il les détestait. Mais bon, il devait passer la journée à cela avant de revenir lui apporter le dit produit.

et plus le temps avait passé, plus il avait redouté savoir de quoi il était question. Quelque chose d'impossible... et en se rappelant sa vie sur les routes et dans les village pour vivre de la rapine, il commençait presque à sentir la nostalgie lui emplir le coeur. Ce temps lui manquait et depuis le temps, il se demandait si ses réflexes s'étaient émoussés. Et s'il testait tiens ? Au point où il en était et vu la masse de monde qu'il l'entourait.... restait à trouver la cible.

Une cible qui se présenta magnifiquement non loin de lui.

Il souriait. C'était trop facile. La proie paraissait un peu décontenancée par la masse de monde dans le marché et vêtu comme il était, on aurait dit le dernier des simples d'esprit qui traînait par hasard dans les parages.

Hop, il passa à l'action, se fondant dans la foule pour arriver dans son dos et de passer non loin de lui comme pour voir un étal de fruits situé par loin. et re hop, il usa d'un geste qu'il avait répété des milliers de fois, léger et furtif, pour subtiliser une bourse de monnaie, qui ne paraissait guère pleine ; ce qui sera encore plus facile, car moins bruyante et légère. Restait à voir si ce geste se terminerait dans l'apothéose d'un digne voleur délesteur d'argent.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Haruaki

avatar

Kuge

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mar 8 Aoû - 0:12

Finalement, il finit par repérer un étal de fruits qui vendait ce qu’il cherchait. Il s’arrêta un instant sur le fruit arrondi plutôt volumineux, la peau dure et hérissée d’excroissances pointues était d’un jaune rappelant la couleur de son clan d’origine. Comme prévu, le marchand lui demanda un prix assez élevé, Yungiri essaya de négocier un peu, mais il ne put pas vraiment faire descendre le montant, ce n’était pas le genre d’articles propices à cela. Et puis il était respectueux du travail des autres, ce fruit était effectivement rare et justifiait son prix. Néanmoins, au moment de payer il fit un geste pour attraper sa bourse et sa main se referma sur du vide. Effaré, Yungiri remua un peu pour chercher dans les plis de son kimono. Le marchand se montra compatissant :

« Vous êtes sûr de l’avoir prise avec vous ? Vous l’avez peut-être fait tomber ? Il y a aussi quelques voleurs qui trainent ici, il faut faire attention. »

Le jeune homme souffla un coup en se disant qu’il n’avait pas pris beaucoup d’argent avec lui, déplacement seul oblige, et il se méfiait des foules. De plus, il ne comptait pas acheter autre chose que ce fruit, qu’il regardait maintenant avec déception. Pas beaucoup d’argent certes, mais pour des voyageurs comme son maître et lui, c’était déjà important. Il s’en voulait d’avoir perdu sa bourse et s’apprêtait à refaire son chemin en sens inverse, cherchant son bien sans vraiment d’espoir de le retrouver dans toute la cohue du marché. Puis, les paroles du marchand firent leur chemin : un voleur ?

Aux aguets, l’empathe observa la foule, il avait peut-être encore une chance ! Pas cet enfant qui courrait : un voleur ne se serait pas enfui en courant de peur d’attirer l’attention. Il n’avait rien senti, donc si on lui avait dérobé sa bourse, c’était une personne expérimentée qui l’avait fait, d’un geste sûr et léger. Quelqu’un qui marchait calmement et souplement. Pas ces gens parlant entre eux : les voleurs étaient souvent seuls. Quelqu’un qui ne semblait pas accompagné. Pas ces gens qui l’avaient regardé s’agiter et avaient suivi son échange avec le marchand : un voleur se sera éclipsé. Quelqu’un qui lui jetait des œillades pour vérifier ce qu’il faisait ou qui, au contraire, regardait partout sauf dans sa direction.

Il finit par repérer quelqu’un, un jeune homme qui s’éloignait tranquillement, et regardant droit devant lui. Sa chevelure d’un blanc immaculé lui donnait un air assez atypique. Yungiri hésita, et si cette particularité avait attiré son regard et induit en erreur ? Finalement, l’empathe décida qu’il devait essayer, nul besoin d’être agressif après tout. Il s’approcha donc rapidement du jeune homme et l’interpella.

"Excusez-moi ! J’ai perdu ma bourse, vous ne l’auriez pas vu par hasard ?"

Sa petite accélération le faisait légèrement souffler, il rajouta un sourire avenant à l’affaire pour rendre la question la plus innocente possible. Mais son regard était vif, tous ses sens aux aguets, il guettait la réaction de son interlocuteur.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 109
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Jeu 10 Aoû - 12:14

Il n'y avait pas à dire, Shiraga avait de quoi maudire son infortune parfois d'être repérable entre tous, même quand il y avait forte densité de gens autour de lui. Avoir une chevelure blanche comme la sienne était tel un fanal en plein milieu d'une nuit sombre dépourvue d'étoiles. de quoi attirer le premier regard pour qui se posait un peu trop de question. Mais il avait été loin de s'imaginer qu'il se ferait aussi vite repérer. Enfin repérer... Pour l'instant, il n'y avait qu'un possible brin de soupçon, ou alors il était vraiment tomber sur l'individu qui pensait que lui, un grison à l'âge juvénile avait la science de tout voir, de tout discerner ce qui se passait sur le marché.

Celui qu'il avait si sagement allégé de sa bourse s'était presque précipité vers lui. La petite course que le dévalisé avait fait paraissait l'avoir essoufflé. Un détail intéressant pour Shiraga, s'il devait avoir à courir ; en prétextant une bonne excuse pour ne pas avoir d'ennuis. Il s'était donc arrêté et avait tourné son regard brun et impavide sur l'interpellant. Il avait haussé un sourcil à la question ''étrange'' qu'on venait de lui poser.

''Votre bourse ? Par les Kamis, comme aurai-je pu voir votre bourse ? A moins qu'elle n'ait des pattes pour se balader et bondir comme un chat, je n'ai pas vu votre bien. D'ordinaire, cela se porte à la ceinture non ? ''

Il posa sur ce jeune homme, un air lourd d'un certain doute -faussé bien entendu pour essayer de lui échapper.

''Vous avez dû boire trop de saké...et vous ne vous êtes pas rendu compte que vous l'avez fait tombée quelque part. ''

Le regard vif du détroussé, son léger sourire.... Shiraga prit sur lui de pas trop se montrer méfiant. Pas si simple d'esprit que cela au final celui là. Par les Kamais ! Il avait fallu qu'il tombe sur un trop grand malin. Et son maître derrière qui attendait qu'il trouve quelque chose d'impossible s'il était resté brigand. Il se creusait la tête pendant qu'il dévisageait l'autre individu.

''Puis-je reprendre mon petit bonhomme de chemin ? ''

Sa bourse.... elle était bien soigneusement coincée dans les replis de sa veste suffisamment ample et sans être trop ample, idéal pour être en une tenue décente, convenable et le tout pour y dissimuler de petits objets pas trop lourd. Mais cela, fallait-il le savoir


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Haruaki

avatar

Kuge

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Sam 12 Aoû - 0:11

D’abord interpellé, le jeune homme lui répondit avec une répartie qui ne manqua pas de le faire sourire, amusé. Yungiri détailla son interlocuteur, il le sentait peut-être un peu méfiant. Mais quoi de plus normal après s’être fait ainsi abordé ? Difficile aussi de dire s’il pouvait cacher son butin quelque part… Peut-être sous ses vêtements ? Néanmoins, il n’allait pas le déshabiller de force pour vérifier… Alors, Yungiri réfléchit autrement. Qu’est-ce que qui pousserait quelqu’un à voler ? Le jeune n’avait pas vraiment l’air dans le besoin, pas riche certes, mais pas dans le besoin non plus. Néanmoins, si c’était bien lui qui lui avait dérobé son argent, c’était un pro. Pourquoi quelqu’un s’amuserait à détrousser les gens au point de devenir aussi doué pour ça ? Certains vivaient comme cela après tout. Mais c’était rarement par choix, n’est-ce pas ?

"Certes, veuillez excuser mon comportement cavalier. Je n’ai pas bu de sake non, mais comprenez-moi, je suis bien embêté. Je devais acheter quelque chose pour mon maître. Je vais me faire attraper en rentrant !" Fit-il avec un sourire gêné en passant une main derrière sa tête.

C’était simplement pour justifier ses actions sans trop éveiller les soupçons, il se doutait bien qu’essayer d’attirer la pitié d’un voleur était une cause perdue.

"Peut-être puis-je vous être utile en quelque chose ? Pour me faire pardonner ? S’il vous plaît, donnez-moi l’occasion de rattraper mon manque de politesse." Sur ses mots, l’empathe s’inclina devant son cadet.

Si ce jeune homme n’y était pour rien, alors c’était la chose à faire. Par contre, s’il était bien son voleur, alors cela lui donnerait l’occasion de l’observer, peut-être de le confondre et surtout de le comprendre. Car Yungiri voulait toujours tout comprendre, ce qui motivait les gens, leur manière de fonctionner. Pour lui qui voulait être médecin du corps et de l’esprit, c’était essentiel. Comprendre le corps lui permettait de le soigner, il en allait de même avec la psyché. Mais saisir le fonctionnement de l’esprit apportait surtout des outils pour s’adapter au mieux à son interlocuteur, ce qui lui paraissait nécessaire pour bien faire son travail. Et puis, au-delà de cela, il était juste curieux, il y avait toujours une raison derrière les actions de quelqu’un et en l’occurrence il voulait savoir pourquoi un jeune homme volerait l’argent des autres.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 109
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Sam 12 Aoû - 15:35

Shiraga fit mine de se mettre à la place du jeune homme.

''Cela se comprend. Perdre de l'argent est une forme de gaspillage et ce n'est guère plaisant...plus encore quand il faut apporter quelque chose attendu par le maître. ''

Lui aussi avait dû à se faire ''corriger'' par son maître quand il omettait quelque chose ou quand il ne faisait pas une chose convenable. Comme il était d'un caractère de cochon et que Shiraga pouvait se rebiffer ou se montrer lui aussi têtu...Il comprenait aisément que l'inconnu qu'il avait détroussé allait passer un sale moment. Mais à qui la faute au final ? Il n'avait qu'à faire plus attention et paraître moins benêt quand il se baladait sur le marché.

Par contre, Shiraga ne s'était pas du tout attendu à ce que sa victime lui demande s'il pouvait lui être utile à quelque chose, pour se faire pardonner de la perte de temps qu'il occasionnait. Lui demander un verre de saké alors qu'il n'avait plus d'argent serait une plaisanterie de mauvais goût et pourrait apporter des soupçons à son égard. Certains voleurs prenaient plaisir à se moquer de leurs proies. Lui évitait pour ne pas attirer l'attention ; surtout quand du monde les entourait. Et en plus, celui-là n'était pas bête. Et s'il cherchait à le confondre ? Le contraindre d'aller voir ailleurs ne serait donc pas une très bonne idée.

Shiraga finit par hausser des épaules.

''Je ne vois pas comment. Et puis.... ''

Il fit mine de réfléchir et trouva déjà quelque chose. Si ce gaillard était un tantinet intelligent, il pourrait sans doute l'aider à résoudre son problème : rouver quelque chose au marché qu'il n'aurait jamais trouvé dans sa jeunesse de brigand. Bon bien entendu, il n'allait pas dire qu'il avait été brigand dans une autre vie.

''Mais après tout, peut être que si. J'ai aussi un maître qui me demande de lui rapporter une chose, mais il aime jouer les énigmes... ce vieux farceur... Il m'a demandé de trouver quelque chose au marché que je n'aurai pu trouver dans mon enfance...''

Et hop, il prépara le saut pour esquiver ce qu'il avait été. Ou du moins dans quoi il avait vécu.

''J'ai été un enfant assez turbulent.... Mais je ne vois pas du tout ce que ce vieux radoteur a voulu me faire chercher. Peut être qu'en unissant nos esprits. et qui sait. Avec de la chance, on retrouvera votre bourse à multiples pattes.

Il n'avait pas pu s'en empêcher. Restait à voir si cette idée conviendrait au détroussé et s'il serait vraiment utile....


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Revenir en haut Aller en bas
 

Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez vous avec le destin
» [Euro 2016] Je viens de réserver mes billets !
» Des lunettes classes vont forcément avec un fruit classe ...
» Stefan ♔ L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.
» Le chaos est en chacun de nous, il faut faire avec ! [pv Nelsha]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..