AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Lun 31 Juil - 22:37

Raimei
Lune du dragon, An 29

Raimei, colorée, animée, après les fraîcheurs de Fukyuu, la chaleur lourde de Kenshu n’était pas forcément plus confortable pour Yungiri. Pourtant le voilà, déambulant entre les allées surpeuplées du marché. L’homme ressemblait à un papillon, virevoltant entre les fleurs tentatrices qu’étaient les étals des vendeurs en tout genre. Un éclat de voix, un chatoiement coloré, et le voilà qui changeait de direction, s’arrêtant quelques instants devant tel fruit ou légume, tel vêtement, tel bibelot ou breloque.

Le corps frêle portait un kimono clair et trop ample, noyant les membres, accentuant l’aspect fragile de cet être un peu à part. Le visage un peu pâle aux traits fins était protégé du soleil étouffant par un chapeau de voyage. Les cheveux bruns remontés en chignon maintenu par un pic de bois légèrement ciselé mettaient en valeur les yeux vert-d’eau. Mais c’était surtout les bijoux ornant le cou et les poignets qui pouvaient attirer le regard. Le soleil se reflétait dans ces pièces de métal pouvait paraitre luxueuses de loin, mais qui se révélaient en fait être de simples apparats taillés grossièrement et sans grande valeur.

Malgré sa trajectoire changeante, le jeune homme n’oubliait pas son objectif de moment : il cherchait quelque chose, et n’achèterait rien d’autre que cela. Ces dernières semaines, ses inquiétudes concernant la fatigue de son maître s’étaient confirmées. Doucement, mais surement, ils rentraient en Okaruto. Et l’apprenti traînait des pieds, pas si pressé que cela de se confronter aux siens, ni de s’enfermer à nouveau dans sa ville natale étriquée, pas après des années de voyage. Alors il trouvait toujours un prétexte pour s’arrêtait ici ou là, retardant ce qu’il savait pourtant inévitable. Néanmoins, Tengûroda aimait l’atmosphère tranquille du temple Koumyou, il n’avait donc pas été difficile pour le disciple de persuader son aîné de faire halte ici.

Pour le reste, le jeune homme, attentif au bien-être de celui qu’il considérait comme un père, s’était souvenu que Tengûroda aimait particulièrement un fruit endémique du climat orageux de Kenshu. Le voilà donc perdu dans les ruelles agitées, lui qui n’aimait pas trop la foule. Trop de sons, trop d’odeurs, trop de monde. Néanmoins, il aurait bravé n’importe quoi pour faire plaisir à son maître, même les remontrances de ce dernier. Car il était un peu tard en saison pour trouver ce fruit tant convoité, qui était de toute façon assez rare et cher. Alors, s’il dénichait ce qu’il cherchait, sans doute devrait-il dépensait une somme rondelette pour en rapporter à son sensei. Mais bon, honnêtement, ça ne lui faisait pas peur.

Certes, l’homme hypersensible avait dû se faire un peu violence pour arpenter ces rues encombrées. Mais désormais, l’ambiance joyeuse et animée du marché le portait. Il se sentait heureux, stimulé, transporté, toutes ces couleurs dansaient devant ses yeux, tous ces sons résonnaient à ses oreilles, toutes ces odeurs titillaient son odorat. En soi, ça lui donnait un peu la même sensation que s’il avait bu un verre de sake. Alors il continuait de déambulait dans les allées du marché, insouciant, profitant simplement et avidement de l’ambiance du lieu.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mar 1 Aoû - 19:13

L'activité du marché était pire qu'une fourmilière à taille humaine, grouillante de gens qui passaient et allaient ici et là. Les gens se croisaient et s'entrecroisaient sans aucune logique et pourtant les bousculades étaient rares. Un coup d'épaule accidentel, un frôlement de main non volontaire.... Et à cela se rajoutait le brouhaha des conversations entre les gens, les marchands.... tout ce petit monde qui vivait du et autour du marché.

Shiraga marchait avec les sourcils froncés. Tout jeune adulte, il arborait pourtant une chevelure blanche comme un vieillard. Portant à peine la barbe qui était d'un poil fin, on le prenait plus pour un vieil homme sur le premier coup d'oeil que pour un jeune homme. Mais à la longue, il s'était fait. Par contre, là où il peinait à s'adapter était de se retrouver entouré autant de monde. Même si cela faisait bien des années maintenant qu'il était ''civilisé'', il n'avait pas encore l'impression d'être vraiment dans son élément.

Plus encore qu'aujourd'hui, il devait encore répondre à des missions toujours aussi extravagantes que contraignante de la part de son maître. La mission du jour ? Trouver un produit improbable et tout en étant un jeune homme normal. Qu'était la normalité pour un individu comme Shiraga ?

Il avait longuement pesté intérieurement. Quelle était la tâche déjà ? Ah oui, trouver quelque chose au marché qu'il n'aurait jamais trouvé dans sa jeunesse de brigand. Encore une énigme alambiqué comme il les détestait. Mais bon, il devait passer la journée à cela avant de revenir lui apporter le dit produit.

et plus le temps avait passé, plus il avait redouté savoir de quoi il était question. Quelque chose d'impossible... et en se rappelant sa vie sur les routes et dans les village pour vivre de la rapine, il commençait presque à sentir la nostalgie lui emplir le coeur. Ce temps lui manquait et depuis le temps, il se demandait si ses réflexes s'étaient émoussés. Et s'il testait tiens ? Au point où il en était et vu la masse de monde qu'il l'entourait.... restait à trouver la cible.

Une cible qui se présenta magnifiquement non loin de lui.

Il souriait. C'était trop facile. La proie paraissait un peu décontenancée par la masse de monde dans le marché et vêtu comme il était, on aurait dit le dernier des simples d'esprit qui traînait par hasard dans les parages.

Hop, il passa à l'action, se fondant dans la foule pour arriver dans son dos et de passer non loin de lui comme pour voir un étal de fruits situé par loin. et re hop, il usa d'un geste qu'il avait répété des milliers de fois, léger et furtif, pour subtiliser une bourse de monnaie, qui ne paraissait guère pleine ; ce qui sera encore plus facile, car moins bruyante et légère. Restait à voir si ce geste se terminerait dans l'apothéose d'un digne voleur délesteur d'argent.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mar 8 Aoû - 0:12

Finalement, il finit par repérer un étal de fruits qui vendait ce qu’il cherchait. Il s’arrêta un instant sur le fruit arrondi plutôt volumineux, la peau dure et hérissée d’excroissances pointues était d’un jaune rappelant la couleur de son clan d’origine. Comme prévu, le marchand lui demanda un prix assez élevé, Yungiri essaya de négocier un peu, mais il ne put pas vraiment faire descendre le montant, ce n’était pas le genre d’articles propices à cela. Et puis il était respectueux du travail des autres, ce fruit était effectivement rare et justifiait son prix. Néanmoins, au moment de payer il fit un geste pour attraper sa bourse et sa main se referma sur du vide. Effaré, Yungiri remua un peu pour chercher dans les plis de son kimono. Le marchand se montra compatissant :

« Vous êtes sûr de l’avoir prise avec vous ? Vous l’avez peut-être fait tomber ? Il y a aussi quelques voleurs qui trainent ici, il faut faire attention. »

Le jeune homme souffla un coup en se disant qu’il n’avait pas pris beaucoup d’argent avec lui, déplacement seul oblige, et il se méfiait des foules. De plus, il ne comptait pas acheter autre chose que ce fruit, qu’il regardait maintenant avec déception. Pas beaucoup d’argent certes, mais pour des voyageurs comme son maître et lui, c’était déjà important. Il s’en voulait d’avoir perdu sa bourse et s’apprêtait à refaire son chemin en sens inverse, cherchant son bien sans vraiment d’espoir de le retrouver dans toute la cohue du marché. Puis, les paroles du marchand firent leur chemin : un voleur ?

Aux aguets, l’empathe observa la foule, il avait peut-être encore une chance ! Pas cet enfant qui courrait : un voleur ne se serait pas enfui en courant de peur d’attirer l’attention. Il n’avait rien senti, donc si on lui avait dérobé sa bourse, c’était une personne expérimentée qui l’avait fait, d’un geste sûr et léger. Quelqu’un qui marchait calmement et souplement. Pas ces gens parlant entre eux : les voleurs étaient souvent seuls. Quelqu’un qui ne semblait pas accompagné. Pas ces gens qui l’avaient regardé s’agiter et avaient suivi son échange avec le marchand : un voleur se sera éclipsé. Quelqu’un qui lui jetait des œillades pour vérifier ce qu’il faisait ou qui, au contraire, regardait partout sauf dans sa direction.

Il finit par repérer quelqu’un, un jeune homme qui s’éloignait tranquillement, et regardant droit devant lui. Sa chevelure d’un blanc immaculé lui donnait un air assez atypique. Yungiri hésita, et si cette particularité avait attiré son regard et induit en erreur ? Finalement, l’empathe décida qu’il devait essayer, nul besoin d’être agressif après tout. Il s’approcha donc rapidement du jeune homme et l’interpella.

"Excusez-moi ! J’ai perdu ma bourse, vous ne l’auriez pas vu par hasard ?"

Sa petite accélération le faisait légèrement souffler, il rajouta un sourire avenant à l’affaire pour rendre la question la plus innocente possible. Mais son regard était vif, tous ses sens aux aguets, il guettait la réaction de son interlocuteur.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Jeu 10 Aoû - 12:14

Il n'y avait pas à dire, Shiraga avait de quoi maudire son infortune parfois d'être repérable entre tous, même quand il y avait forte densité de gens autour de lui. Avoir une chevelure blanche comme la sienne était tel un fanal en plein milieu d'une nuit sombre dépourvue d'étoiles. de quoi attirer le premier regard pour qui se posait un peu trop de question. Mais il avait été loin de s'imaginer qu'il se ferait aussi vite repérer. Enfin repérer... Pour l'instant, il n'y avait qu'un possible brin de soupçon, ou alors il était vraiment tomber sur l'individu qui pensait que lui, un grison à l'âge juvénile avait la science de tout voir, de tout discerner ce qui se passait sur le marché.

Celui qu'il avait si sagement allégé de sa bourse s'était presque précipité vers lui. La petite course que le dévalisé avait fait paraissait l'avoir essoufflé. Un détail intéressant pour Shiraga, s'il devait avoir à courir ; en prétextant une bonne excuse pour ne pas avoir d'ennuis. Il s'était donc arrêté et avait tourné son regard brun et impavide sur l'interpellant. Il avait haussé un sourcil à la question ''étrange'' qu'on venait de lui poser.

''Votre bourse ? Par les Kamis, comme aurai-je pu voir votre bourse ? A moins qu'elle n'ait des pattes pour se balader et bondir comme un chat, je n'ai pas vu votre bien. D'ordinaire, cela se porte à la ceinture non ? ''

Il posa sur ce jeune homme, un air lourd d'un certain doute -faussé bien entendu pour essayer de lui échapper.

''Vous avez dû boire trop de saké...et vous ne vous êtes pas rendu compte que vous l'avez fait tombée quelque part. ''

Le regard vif du détroussé, son léger sourire.... Shiraga prit sur lui de pas trop se montrer méfiant. Pas si simple d'esprit que cela au final celui là. Par les Kamais ! Il avait fallu qu'il tombe sur un trop grand malin. Et son maître derrière qui attendait qu'il trouve quelque chose d'impossible s'il était resté brigand. Il se creusait la tête pendant qu'il dévisageait l'autre individu.

''Puis-je reprendre mon petit bonhomme de chemin ? ''

Sa bourse.... elle était bien soigneusement coincée dans les replis de sa veste suffisamment ample et sans être trop ample, idéal pour être en une tenue décente, convenable et le tout pour y dissimuler de petits objets pas trop lourd. Mais cela, fallait-il le savoir


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Sam 12 Aoû - 0:11

D’abord interpellé, le jeune homme lui répondit avec une répartie qui ne manqua pas de le faire sourire, amusé. Yungiri détailla son interlocuteur, il le sentait peut-être un peu méfiant. Mais quoi de plus normal après s’être fait ainsi abordé ? Difficile aussi de dire s’il pouvait cacher son butin quelque part… Peut-être sous ses vêtements ? Néanmoins, il n’allait pas le déshabiller de force pour vérifier… Alors, Yungiri réfléchit autrement. Qu’est-ce que qui pousserait quelqu’un à voler ? Le jeune n’avait pas vraiment l’air dans le besoin, pas riche certes, mais pas dans le besoin non plus. Néanmoins, si c’était bien lui qui lui avait dérobé son argent, c’était un pro. Pourquoi quelqu’un s’amuserait à détrousser les gens au point de devenir aussi doué pour ça ? Certains vivaient comme cela après tout. Mais c’était rarement par choix, n’est-ce pas ?

"Certes, veuillez excuser mon comportement cavalier. Je n’ai pas bu de sake non, mais comprenez-moi, je suis bien embêté. Je devais acheter quelque chose pour mon maître. Je vais me faire attraper en rentrant !" Fit-il avec un sourire gêné en passant une main derrière sa tête.

C’était simplement pour justifier ses actions sans trop éveiller les soupçons, il se doutait bien qu’essayer d’attirer la pitié d’un voleur était une cause perdue.

"Peut-être puis-je vous être utile en quelque chose ? Pour me faire pardonner ? S’il vous plaît, donnez-moi l’occasion de rattraper mon manque de politesse." Sur ses mots, l’empathe s’inclina devant son cadet.

Si ce jeune homme n’y était pour rien, alors c’était la chose à faire. Par contre, s’il était bien son voleur, alors cela lui donnerait l’occasion de l’observer, peut-être de le confondre et surtout de le comprendre. Car Yungiri voulait toujours tout comprendre, ce qui motivait les gens, leur manière de fonctionner. Pour lui qui voulait être médecin du corps et de l’esprit, c’était essentiel. Comprendre le corps lui permettait de le soigner, il en allait de même avec la psyché. Mais saisir le fonctionnement de l’esprit apportait surtout des outils pour s’adapter au mieux à son interlocuteur, ce qui lui paraissait nécessaire pour bien faire son travail. Et puis, au-delà de cela, il était juste curieux, il y avait toujours une raison derrière les actions de quelqu’un et en l’occurrence il voulait savoir pourquoi un jeune homme volerait l’argent des autres.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Sam 12 Aoû - 15:35

Shiraga fit mine de se mettre à la place du jeune homme.

''Cela se comprend. Perdre de l'argent est une forme de gaspillage et ce n'est guère plaisant...plus encore quand il faut apporter quelque chose attendu par le maître. ''

Lui aussi avait dû à se faire ''corriger'' par son maître quand il omettait quelque chose ou quand il ne faisait pas une chose convenable. Comme il était d'un caractère de cochon et que Shiraga pouvait se rebiffer ou se montrer lui aussi têtu...Il comprenait aisément que l'inconnu qu'il avait détroussé allait passer un sale moment. Mais à qui la faute au final ? Il n'avait qu'à faire plus attention et paraître moins benêt quand il se baladait sur le marché.

Par contre, Shiraga ne s'était pas du tout attendu à ce que sa victime lui demande s'il pouvait lui être utile à quelque chose, pour se faire pardonner de la perte de temps qu'il occasionnait. Lui demander un verre de saké alors qu'il n'avait plus d'argent serait une plaisanterie de mauvais goût et pourrait apporter des soupçons à son égard. Certains voleurs prenaient plaisir à se moquer de leurs proies. Lui évitait pour ne pas attirer l'attention ; surtout quand du monde les entourait. Et en plus, celui-là n'était pas bête. Et s'il cherchait à le confondre ? Le contraindre d'aller voir ailleurs ne serait donc pas une très bonne idée.

Shiraga finit par hausser des épaules.

''Je ne vois pas comment. Et puis.... ''

Il fit mine de réfléchir et trouva déjà quelque chose. Si ce gaillard était un tantinet intelligent, il pourrait sans doute l'aider à résoudre son problème : rouver quelque chose au marché qu'il n'aurait jamais trouvé dans sa jeunesse de brigand. Bon bien entendu, il n'allait pas dire qu'il avait été brigand dans une autre vie.

''Mais après tout, peut être que si. J'ai aussi un maître qui me demande de lui rapporter une chose, mais il aime jouer les énigmes... ce vieux farceur... Il m'a demandé de trouver quelque chose au marché que je n'aurai pu trouver dans mon enfance...''

Et hop, il prépara le saut pour esquiver ce qu'il avait été. Ou du moins dans quoi il avait vécu.

''J'ai été un enfant assez turbulent.... Mais je ne vois pas du tout ce que ce vieux radoteur a voulu me faire chercher. Peut être qu'en unissant nos esprits. et qui sait. Avec de la chance, on retrouvera votre bourse à multiples pattes.

Il n'avait pas pu s'en empêcher. Restait à voir si cette idée conviendrait au détroussé et s'il serait vraiment utile....


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mar 22 Aoû - 23:11

L’apprenti médecin eut un sourire à la plaisanterie du jeune homme.

Ah ces maîtres, tous des plaisantins, n’est-ce pas ? La question se voulait rhétorique. Et que vous apprend le vôtre ? Je suppose qu’il ne vous entraîne pas seulement aux chasses au trésor ? Demanda Yungiri d’un ton taquin. Le mien m’enseigne la médecine."

Termina-t-il avec un air entendu. Se livrer un peu, pour encourager l’autre à faire de même.

"Hum, quelque chose que vous n’auriez pas pu trouver dans votre enfance ? Yungiri semblait plongé dans une intense réflexion. Une enfance turbulente… C’est un peu vague."

Il eut un sourire, devinant très bien que son interlocuteur avait voulu éviter le sujet. Que cachait-il ?

"Je suppose que ça dépend d’où vous avez grandi, mais n’importe quel produit rare et exotique pourrait peut-être faire l’affaire, non ? Une question déguisée, pour comprendre, pour cerner l’homme face à lui. À moins que la question de votre maître ne concerne pas quelque chose de matériel ? Peut-être parlait-il d’un concept ou de valeurs ?" Yungiri semblait se parler à lui-même sur ces dernières phrases.

"Dans tous les cas, commençons par arpenter le marché ! Peut-être trouverons-nous une idée en regardant les étales, et peut-être que tomberons-nous sur ma bourse à pattes."

L’apprenti médecin émit un petit rire. Il espérait maintenant doucement gagner la confiance du jeune homme, pour peut-être confirmer ses doutes, et essayer de le comprendre.

"Et sinon, je me nomme Okimura Yungiri, et vous ?"

Mettre confiance, ça commençait avec des choses simples.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Lun 28 Aoû - 9:11

Shiraga essayait d'être aussi amical que son autre congénère. Il ne cherchait pas spécialement la recherche de compagnie et comme sa nature était d'être solitaire... il aurait aimé vaquer à ses occupations, mais visiblement, il était destiné à avoir celui là comme une sangsue accrochée à sa peau. Il ne pouvait pas exiger ou ordonner qu'il dégage vu la tournure très sereine de la conversation du moment. Il ne devait pas confirmer ses soupçons. Surtout quand ce dernier était bavard.

Ainsi donc, il apprenait la médecine.... Un homme qui était plus intelligent que la moyenne. Shiraga redoutait cette hypothèse juste avant et maintenant qu'elle se confirmait.... pourtant, il l'avait pris pour un benêt en lui volant sa petite bourse. Il avait de quoi se maudire. Il avait mal choisi sa cible. Une cible qui se montrait bavarde et maligne. Shiraga devra essayer de ne pas se faire prendre dans le filet qui commençait à l'entourer en vue de le pêcher.

''A croire que nos maîtres sont tous sortis du même moule : destinés à harceleur leur malheureux apprenti. C'est plus qu'une vocation chez eux, c'est une ligne de conduite inscrite dans le sang...''

Il fit un pâle sourire et essaya d'être dans le ton joyeux de la conversation :

''Je ne serai pas étonné qu'ils aient tous pactisé avec un Yokaï plaisantin pour que tous suivent la même voie pour nous embêter...''

Et oui, il tenterait encore d'esquiver le sujet de son enfance. Il sentait que son camarade cherchait à en savoir plus sur lui de manière implicite. Il réussit donc à rebondir avec ce que l'apprenti médecin lui avait fourni en paroles.

''Connaissant mon maître, c'est quelque chose de conceptuel en effet. Pour quelqu'un comme moi qui apprend à manier le katana, ce n'est pas un objet ou quelque chose de tangible que je dois trouver....''

Il venait de confier ce qu'il était. Après tout, échange de bon procédé non ? et puis, l'autre qui était apparu au début à ses yeux comme un simplet pourrait l'aider à trouver cette valeur que voulait lui enseigner son maître. Quoi d'autres si ce n'était pas cela ?

''Allons alors au marché, même si je doute un peu qu'on trouvera ce que je cherche. Peut être aurez-vous plus de chances de retrouver votre bien perdu. Pour ma part, je me nomme Kuraidesu Shiraga''

Il n'avait pas à cacher son nom. Et cela aurait été incorrect de pas répondre à la présentation.

''Cherchons peut être du côté des fruits et des légumes qui sait...''


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Lun 28 Aoû - 16:52

Son acolyte improvisé semblait réservé et sur la défensive, pourtant c’était bien lui qui avait proposé qu’ils coopèrent non ? L’empathe nota tout cela, même si ce n’était pas suffisant pour prouver son éventuelle culpabilité, c’était toujours bon à prendre. De plus, malgré la réserve que l’apprenti médecin ressentait, l’autre faisait des efforts honorables pour alimenter la conversation. Yungiri forma donc un sourire amusé sur ses lèvres en réponse aux paroles de son vis-à-vis se plaignant avec humour des tours que pouvait lui jouer son maître. Yungiri considérait son propre sensei comme une personne admirable et il le respectait beaucoup, mais Tengûroda était, comme tout bon mentor, sévère et exigeant. Aussi il ne lui était pas difficile d’accompagner le jeune homme dans ce qu’il exprimait. Quant à savoir si c’était surjoué pour la forme ou vraiment ressenti... Yungiri avait tout de même appris que les paroles étaient rarement dites sans un fond de vérité.

L’empathe nota également la vivacité d’esprit de son interlocuteur, après tout, il n’était pas difficile de comprendre que l’énigme qu’il avait à résoudre ne concernait pas quelque chose de matériel. Mais le fait qu’il le suive dans cette idée prouvait qu’il savait réfléchir. Néanmoins, la suite de la phrase était plus intéressante encore et le sourire de Yungiri se fit un instant plus tendu. Un apprenti samouraï ? Cela collait d’un coup beaucoup moins avec l’hypothèse du voleur, mais ce n’était pas ce qui dérangeait le futur médecin. Non, il avait simplement une réaction assez épidermique dès qu’on parlait de sabre. Réaction qu’il savait néanmoins contrôler et cacher, aussi ses préoccupations personnelles ne vinrent pas entacher la conversation actuelle.

Kuraidesu Shiraga, ce nom ne lui apprit rien de spécial et Yungiri se contenta de le noter dans un coin de son esprit. Puis, il emboita le pas de son comparse et ils se dirigèrent vers les étals de fruits et légumes.

Eh bien, espérons que ce yokaï qui joue avec nos maîtres n’est pas celui qui a donné des pattes à ma bourse où je n’aurais aucune chance de la retrouver." Plaisanta Yungiri avec humour.

"Ainsi vous apprenez la voie du sabre. Voilà qui est intéressant, pour notre énigme j’entends ! Droiture, courage, bienveillance, politesse, sincérité, honneur et loyauté. Cita patiemment Yungiri. Ce sont les valeurs des bushis que suivent les samouraïs, n’est-ce pas ? Il y a fort à parier que la leçon de votre maitre concerne l’une d’entre elles."

Ici, Yungiri démontrait une connaissance du bushido qui, si elle pouvait s’expliquer par son statut, trahissait également son passé avec la voie des armes.

"Néanmoins, je dois avouer que votre maître est retors. Pourquoi spécialement le marché ? Cela pourrait s’expliquer, car c’est un lien plein de vie et d’opportunité, mais… N’y a-t-il pas autre chose ? Je doute que le lieu ait été choisi au hasard. Qu’en pensez-vous ? De plus, comment rapporter la preuve de la leçon si elle est immatérielle ?"

Après un silence, l’apprenti médecin était à nouveau reparti dans ses réflexions. À vrai dire, ce petit jeu l’amusait beaucoup, stimulant son esprit.

"Mais dites-moi Kuraidesu-san, pourquoi avoir choisi la voie du sabre ?" Demanda alors Yungiri avec une réelle curiosité en reportant à nouveau toute son attention sur le jeune homme.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Jeu 31 Aoû - 11:13

Les étals proposaient bon nombre de légumes et de fruits de saison. Y en avait pour tous les goûts, toutes les formes et toutes les couleurs. Pour qui n'avait pas forcément les moyens d'acheter de la viande ou du poisson séché, il y avait de quoi rester en bonne santé rien qu'en se nourrissant de ces produits végétaux là.

Shiraga jetait de temps à autre un regard nonchalant sur les produits, se demandant encore ce qu'il pourrait bien trouver comme concept au sein de ce marché. En plus d'avoir eu l'idée saugrenue de passer le temps en volant la bourse à un apprenti médecin un peu trop perspicace....Mais qui mine de rien de plaisante compagnie. Il avait même repris la suite de l'humour du jeune apprenti samouraï quand à l'affaire de la bourse à pattes. Shiraga n'avait pu s'empêcher d'avoir un très léger rictus amusé.

Quand son ''compagnon de marché'' entra plus dans le vif du sujet quand à la voie de l'épée, Shiraga nota l'importance que cita le jeune médecin en devenir quand aux valeurs que cette voie apportait. Pour lui, ce n'était pas fait sciemment. S'il le faisait exprès, alors il était très intelligent. Trop peu être ? Qui sait.

''Vous les connaissez bien à ce que je vois. Je ne pensais pas qu'un médecin devait s'intéresser à d'autres domaines autre que le sien. Dans celles que vous évoquez, reste à savoir laquelle mon maître veut que j'aborde en cherchant cette chose improbable....''

Des valeurs qu'un brigand ne se préoccupait pas d'ordinaire....Et quand au fait que l'apprenti médecin connaissait le bushido... Cet homme devait avoir été autre chose que médecin. Avait-il tenté lui aussi d'apprendre le maniement des lames ? Il avait alors sans doute échoué ou alors qu'il avait estimé que ce n'était pas sa voie. Un samouraï apportait la mort, un médecin la repoussait comme il pouvait....Il évita alors de poser la question, de crainte de tendre une perche quand à parler de son propre passé.

''Il est suffisamment retors pour être capable d'aborder des valeurs un peu moindres et auxquelles je ne penserais même pas. Et pourquoi le marché ? Sans doute parce que c'est un lieu où il y a beaucoup de monde qui se croise. Des opportunités en tout genre peuvent s'y produire. Qui aurait pensé qu'un combattant et un médecin en devenir se seraient croisés ici ? Quand à apporter une preuve immatérielle..... Allez savoir si on peut apporter une preuve... Non, je pense que mon maître attend mon retour et d'écouter mon histoire pour savoir si je l'ai trouvé et donc que j'aurai compris la leçon qu'il veut m'inculquer. ''

Quand à la question de pourquoi la voie des lames.... Il hésita un peu à répondre. Lui-même n'en savait pas trop les véritables raisons. Au début, plus jeune, il pensait savoir pourquoi. Mais maintenant...

''Mon père avait suivi cette voie et avait commencé à me l'apprendre. Donc autant profiter d'un début d'acquisition de connaissances pour avancer dans cette voie. Et je peux vous retourner la question... Pourquoi avoir choisi la voie de la médecine ? ''


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Mer 6 Sep - 19:24

Son jeune acolyte était autant en réflexion de lui, mais cherchait-il la réponse à l’énigme de son maître, ou bien un moyen de lui échapper ? Dans tous les cas, il semblait apprécier son humour, s’il baissait sa garde, Yungiri arriverait peut-être à le faire parler. L’apprenti guérisseur répondit simplement avec un sourire à la remarque de Shiraga concernant sa connaissance des valeurs du bushido. L’étonnement était la moindre des choses face à la situation, et si cela n’allait pas plus loin, Yungiri pourrait s’estimer heureux d’échapper à quelques questions.

En revanche, son acolyte improvisé n’échapperait pas aussi facilement à ses questionnements. Réfléchissant désormais à plusieurs choses en même temps, Yungiri nota avec satisfaction l’indice supplémentaire sur ce qu’attendait le maître. Tout en songeant au fait qu’il devait décidément y avoir quelque chose à comprendre par rapport au lieu choisi. C’était après tout le seul indice de l’énigme qui pouvait peut-être les aider à avancer, et pour lui un bon moyen d’obliger l’autre à se livrer peut-être un peu.

Mais l’hésitation dans la réponse du jeune homme était un indice tout aussi important. Rechignait-il encore à parler de lui, ou bien avait-il un doute sur la réponse à fournir ? Si la deuxième solution était la bonne, elle commençait à livrer une image à Yungiri, celle d’un gamin finalement peu sûr des chemins sur lesquels le mener la vie. De plus, cela pourrait aussi être la raison de cet exercice étrange demandé par le maître. Mais cet échange était du donnant donnant et Yungiri comprit qu’il devrait s’ouvrir davantage pour encourager l’autre à lui répondre.

Et bien, cela m’a simplement paru comme une évidence, compte tenue de ce que je pouvais et voulais faire." Disant cela, Yungiri écarta légèrement les bras, désignant son corps frêle comme une cause de son choix.

Il laissa planer un instant le silence, semblant plongé dans ses réflexions. Yungiri hésita un moment, mais choisit finalement de continuer à questionner subtilement le jeune homme, remettant à plus tard les interrogations plus directes.

"Il est difficile de savoir quelle valeur votre maître cherche à vous enseigner par ce petit jeu, les possibilités sont nombreuses. Mais je sais que dans les énigmes, chaque mot compte. Le lieu choisi ne me semble définitivement pas anodin, il pourrait être un indice. Réfléchissez, que vous évoque le marché ? Mettez cela en relation avec la demande : quelque chose que vous n’auriez pas pu trouver dans votre enfance ? Alliez-vous au marché dans votre enfance, celui-ci ou un autre ? Qu’y faisiez-vous ? Y avez-vous vécu un évènement particulier ? Cela vous évoque-t-il quelque chose qui pourrait vous aiguiller vers la solution ?"

C’était un peu du quitte ou double, s’il n’y avait rien de spécial à tirer de cela, les réponses à ces questions pouvaient être évidente : « j’y faisais mes courses. » Auquel cas, Yungiri passerait peut-être un peu pour un idiot. Mais il aurait essayé, et il avait encore d’autres fils à tirer au besoin.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Sam 9 Sep - 13:47

écidément, il aurait mieux fait de le remballer au lieu d'accepter sa présence. Ce jeune médecin en devenir était beaucoup trop perspicace et il semblait toujours avoir un coup d'avance sur lui. De quoi frustrer Shiraga mais aussi de le mettre mal à l'aise. Le jeune combattant ne pourrait éternellement rester flou dans ses réponses. Finalement, il était pris dans les filets de sa propre victime. Néanmoins, il essaya de laisser paraître. Il était loin de se douter des capacités de son interlocuteur.

Dans la suite de la conversation, l'apprenti médecin énonçait que son choix n'était qu'une évidence et il avait écarté les bras pour mettre en avant son physique de maigrelet. Shiraga avait levé un sourcil circonspect. Il était vrai que sa corpulence était assez faible et cela se renforçait dans le port de vêtements trop amples pour lui.

''La finesse de votre corpulence ne veut rien dire... Y a bien des gringalets qui servent comme archer...

Non, il ne cherchait pas à le dévaloriser. Mais il ne pouvait pas critiquer son physique non plus. Ce serait inconvenant et surtout, lui même ne paraissait pas avoir la carrure pour être un grand samouraï. On le voyait bien musclé, mais il était plus noueux que affiché fort sur le plan musculaire. Puis à nouveau, Haruaki l'emporta dans un nouveau flots de phrases et de question. Shiraga ressentait comme un malaise... en même temps, lui qui avait toujours été de nature solitaire, comment réussir à être à l'aise avec quelqu'un comme Haruaki ? et surtout, après avoir commis un méfait sur la dite personne ?

Shiraga restait silencieux lui aussi... Toutes ces questions qui venaient de tomber d'un coup lui faisait presque tourner la tête. Mais en même temps, s'il voulait rapporter une réponse convenable à son maître, il devra mordre sur sa chique... Il inspira lentement et prit sur lui.

''Le marché évoque... une présence dense de personnes, des opportunités de produits, de rencontres ou tout autre chose''

Comme de voler une bourse, si on avait de la chance et ce, sans se faire prendre.... là dans son cas, c'était discutable.

''Je n'allais pas au marché. Ce n'était pas à moi qu'incombait la tâche d'y passer et même quand j'y passais, ce n'était que pour flâner et observer les gens... Rien de plus. ''

Il finit par sourciller et regarda Haruaki. Le vieux snock l'aurait poussé à se rendre au marché pour ça ?

''Hum... Je vais peut être dire une bêtise, mais est ce que mon maître m'aurait poussé ici pour faire des rencontres ? Quel imbécile.....''


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Haruaki

avatar

Non Joueur

Messages : 75
Date d'inscription : 02/11/2016

Feuille personnage
Age: 35 ans
Titre: Médecin du corps et de l'esprit
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Jeu 14 Sep - 22:50

Le jeune homme commençait visiblement à se sentir mal à l’aise, mais difficile de dire si c’était parce qu’il se sentait pris en faute, ou juste pressé par les questions arrivants en nombre. À la remarque sur son physique, Yungiri sourit simplement. Certes, sa faible constitution n’aurait pas était si embêtante en tant qu’archer. Mais la vérité était surtout qu’il détestait blesser autrui. Comment aurait-il pu, lui qui était si sensible à ce qu’il l’entourait qu’il semblait ressentir les émotions des autres aussi clairement que les siennes. Néanmoins, il ne commenta pas ce fait, d’une part car il n’avait pas l’habitude de s’exposer plus que nécessaire et d’autre part, car cela pourrait donner des indices sur ses capacités à son interlocuteur.

L’empathe écouta le jeune homme dérouler sa pensée à l’aide des questions qu'il lui avait posées. Il l’avait un peu harcelé d'interrogations, mais c’était une technique comme une autre pour déstabiliser un peu l’esprit et l'amener peut-être à baisser un peu sa garde. Il sentit une tension, puis d’un coup quelque chose sembla prendre forme dans l’esprit de son vis-à-vis. Sa conclusion arracha un petit rire à Yungiri.

"Hé bien ma foi, les réponses les plus simples sont parfois les meilleures."

Lui était presque frustré, il aurait voulu quelque chose de plus compliqué pour occuper son esprit, mais après tout ce n’était pas à lui qu’il incombait de répondre. Il n’aurait cas demander à son maître de jouer aux énigmes quand ils reprendraient la route, ça lui permettrait de s’occuper un peu en malmenant ses méninges comme il aimait le faire de temps en temps.

"Après tout, il y a peut-être plusieurs réponses que vous pourriez apporter à votre maître, le tout étant que la réponse choisie soit significative pour vous."

Yungiri lança à l’apprenti samouraï un regard impénétrable. Il sentait en quelque sorte que la souris aurait bientôt une excuse pour lui échapper et les derniers mots de Shiraga lui donnaient une parfaite amorce pour la suite. Ce n’était pas très subtil, mais peut-être en avait-il fini avec cette approche, il était temps d’essayer quelque chose de plus direct. Néanmoins, Yungiri avait conscience qui si cela ne fonctionnait pas, il n’aurait pas d’autre chance.

"Et c’est pour faire des rencontres que vous vous êtes senti obligé de voler ma bourse ? Drôle d’entrée en matière."

Yungiri ria comme s’il faisait une plaisanterie, rendant l’accusation légère, mais pas moins présente. Son regard néanmoins, était perçant, attentif aux moindres détails, la réaction de Shiraga lui donnerait la réponse finale de ce petit jeu. S’il mentait maintenant, il le sentirait, cela faisait plusieurs minutes qu’il l’observait, qu’il avait appris à analyser le jeune homme. Difficile de dire comment la situation allait tourner désormais. Pour être honnête, Yungiri préférait éviter l’esclandre, et il espérait que le jeune homme comprendrait la porte de sortie qu’il lui offrait : s’il reprenait la plaisanterie et lui rendait simplement sa bourse, ils n’en parleraient plus. Mais peut-être que Shiraga s’offusquerait de l’accusation, surtout s’il était innocent. Car après tout, c’était un coup de poker, Yungiri n’avait pas eu de confirmation claire de ce qu’il soupçonnait, juste un ressenti. S’il se trompait, il le percevait aussi bien sûr, et s'excuserait platement, disant sans doute qu’il tentait juste de plaisanter.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

Jusqu'au bout des mondes

Autumn Tree
Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 185
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune. Lun 18 Sep - 12:45

Shiraga ne se doutait pas un seul instant qu'il allait se faire piéger en beauté. Enfin en beauté... C'était vite dit. Qu'il allait être déstabilisé par le revirement de sujet plutôt. Le jeune apprenti en médecin évoquait ce que le jeune guerrier pourrait sortir à son maître comme réponse. Shiraga avait haussé un sourcil circonspect, se demandant si le vieux maître accepterait réellement qu'il lui revienne avec non pas une réponse mais plusieurs. Qui sait ce que le vieil homme serait capable de lui trouver comme affaire tordue pour faire lui-même le tri.

Il y réfléchissait pourtant, car le fait de choisir d'abord pour faire le bon choix lui revenait. S'il avait effectivement plusieurs réponses, il devra en apporter qu'une seule : celle qui penserait être la plus à même de répondre aux attentes du maître.

Il allait répondre quand l'apprenti médecin le prit là au dépourvu. Ne s'étant pas attendu à ce que son compagnon du moment revienne sur l'affaire de sa bourse volé avec un tel sérieux, il se crispa sous l'accusation indirecte. Même si le rire qui vint n'apportait là qu'une réplique tout à fait plaisantine, le mal était fait. Shiraga s'était trahi par son propre comportement en se faisant prendre par surprise. Il avait encore les dents serrés même à la fin du rire de Haruaki. Déjà son esprit tournait à plein régime pour trouver un échappatoire.

La première idée était de prendre la fuite. Mais il n'était plus un gosse volant ici et là. Il avait mûri, grandi, trouvé une situation grâce à son père qui avait rejoint le Clan Kenshu. Est ce qu'il méritait de gâcher sa vie alors qu'il s'était fait prendre ? Il lutta contre son désir de se carapater et regardait l'accusateur, qui n'avait pas cherché à le mettre devant le fait accompli en allant chercher les autorités ou en hurlant ''au voleur''. Rien que cela le perturbait un peu. Quand on le prenait la main dans le sac, on ne perdait pas son temps à en rire... Comme quoi, il n'y avait pas que des comportements typiques chez des gens qu'il ne connaissait pas

Il fixa Haruaki et sourcilla un peu.

''Comment avez-vous pu savoir que je la détenais ? ''

Une question un peu débile en soi mais il aimait savoir les raisons de son échec. Et surtout qu'il paraissait comprendre qu'il était pris et qu'il avait encore une chance de s'en tirer sans se faire arrêter. D'ailleurs, il sortit la petite bourse, source des soucis du moment et la tendit au futur médecin.

Après une brève conversation, empreinte de sérénité, les deux hommes se séparèrent en bons termes finalement. Le jeune médecin en devenir reprit sa bourse et Shiraga comprit ce qu'il venait chercher. Restait à voir si cela conviendrait au vieux maître....


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Revenir en haut Aller en bas
 

Plusieurs vont au marché, chacun avec son destin ou fortune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez vous avec le destin
» [Euro 2016] Je viens de réserver mes billets !
» Des lunettes classes vont forcément avec un fruit classe ...
» Stefan ♔ L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.
» Le chaos est en chacun de nous, il faut faire avec ! [pv Nelsha]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......