AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une affaire de tigres (Pv Aiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Jeu 3 Aoû - 17:47

2 ème jour de la lune du singe

Kiyosuke n'aimait pas quand de sales assassins se croyaient tout permis, d'autant plus quand il s'agissait du fait de tuer un des kuges hauts placés de la cité de Raimei. Certes, trouver un remplaçant à Fusako ne serait pas long et difficile, mais par principe il comptait bien mettre la main sur le responsable de ce meurtre et faire rouler sa tête sur le sol plus ou moins rapidement.

Le meurtre n'avait en plus pas été rapide, Fusako avait kidnappé puis tué avant qu'on le retrouve et ce d'une manière… Bien peu raffinée et agréable sans aucun doute. Nul besoin de détailler d'ailleurs, car Kiyosuke qui avait déjà vu des hommes mourir salement c'était lui-même surpris à grimacer en voyant cela...

En tout cas, Raimei était sa province, celle sous sa protection, il n'allait pas laisser un crétin se croire permit de faire cela sans qu'il soit punit à la hauteur de ses crimes. Kiyosuke comptait donc bien mettre la main sur ce dernier et de préférence s'occuper lui-même de son cas. Il n'avait rien de trop important à faire aujourd'hui heureusement, il avait donc décidé d'aller lui-même se mêler à cette histoire… De manière à démontrer que ce n'était pas parce que ces temps-ci la province de Raimei avait connu son long de catastrophe que son taisa n'allait pas faire respecter certaines lois avec rigueur.

Et alors qu'il allait s'en occuper, il pensa à un détail. Il savait qu'actuellement une hatamoto traînait au sein de la cité de Raimei… Et que cette dernière de ce qu'il savait se retrouvait souvent sans affectations particulières ces temps-ci étant donné la non présence de daimyo pour gouverner le clan du tigre. Peut-être que celle-ci pourrait avoir son utilité pour cette histoire qu'il voulait gérer et surtout qu'il pourrait ainsi se faire une idée personnelle de cette femme dont on lui avait parler par l'intermédiaire de tout un lot de rumeurs ? Peut-être.

Il alla donc le chercher au sein de la cité de Raimei, là où on lui avait dit qu'elle traînait après avoir posé quelques questions à quelques uns de ses hommes qui devaient sans doute se demander ce qu'il lui voulait. C'est ainsi qu'il ne tarda guère à la retrouver au sein de la cité, mais avant d'aller l'aborder il s'arrêta quelques instants en voyant ce qu'elle était en train de faire et fut grandement interloqué par la scène étrange qui se présenta tout à coup devant lui.. Une scène dans laquelle l'hatamoto qu'il était venu voir jouait étrangement un rôle central.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Dim 6 Aoû - 23:53

La situation était plutôt compliquée. Tout d'abord, Aiko se trouvait à Raimei depuis quelques jours. Dans cette période encore compliquée et n'étant pas capable de prendre des décisions ni de tenir une conversation, elle allait au gré des missions. Déçue et un poil démotivée par la fermeture des frontières Fukyuu et de ne pas avoir retrouvé Senkô, mais rien qui ne l'empêche de chercher à agir tout de même. L'Hatamoto était toujours en quête de nouvelles sur Senkô et profitait des rumeurs et des missions où elle pouvait participer pour continuer ses recherches. Une rumeur de la présence restante de Kitsune suffit à la faire se déplacer. Mais il semblerait que ce n'était que des rumeurs, alors elle était passée à la phase recherche de l'ancien Daimyo, en aidant au mieux dans les alentours.

Et actuellement, elle était complètement perdue et ne comprenait pas bien la situation. La jeune femme avait voulu aider une vieille dame en portant ses affaires, mais à peine avaient-elles tentées de traverser la rue qu'un noble à cheval avait failli les écraser sans s'excuser et en les prenant de haut... Bon, admettons, elle n'avait pas vraiment eu le temps de comprendre ce qui se passait et l'avait laissé filer... Nouvelle tentative, et cette fois c'était deux hommes un peu louche qui en voulaient à la vieille femme pour une soit-disant dette dont elle n'avait jamais entendu parlé. Ces deux événements étaient suffisants pour comprendre que cette dame aurait mieux fait de ne pas se lever ce matin. Absolument rien à voir avec l'apocalypse qui arrivait régulièrement aux gens proches d'Aiko bien entendu.

Ils abandonnèrent rapidement leur objectif quand l'Hatamoto sortit son katana, indiquant par la même son statut et impliquant qu'elle avait des connaissances martiales et pouvait gérer deux sous-fifres envoyés pour une vieille dame. Il y avait des jours comme ça. Bon, elles purent reprendre leur route après avoir repris leurs esprits. Mais à peine la rue traversée que les deux hommes louches étaient de retour avec des amis dont apparemment le fils de celle que l'Hatamoto essayait d'aider. De ce qu'il expliquait, il avait un poil trop joué et du coup c'était sa mère qu'il avait lâchement abandonné pour s'en sortir, et pour gérer rapidement la situation avec la guerrière, ils avaient amené des sous-fifres plus musclés.

La mère du fils indigne était sur le point de craquer avec ce qu'elle venait de vivre en l'espace de quelques minutes et l'Hatamoto se demandait si elle n'était pas encore en train de rêver et qu'il fallait qu'elle se réveille.

"Maintenant, je te conseille de t'écarter et d'oublier ce que tu vois si tu veux rentrer chez toi, ojou-chan."
Entre le noble qui n'avait aucune considération pour la vie d'autrui, les deux moins que rien qui voulaient s'en prendre à une innocente au milieu de la rue et qui revenaient en plus avec des alliés quand la première fois n'était pas passée... C'était peut-être risqué mais partir et laisser cette vieille femme tomber serait le pire des déshonneur et le simple fait d'évoquer la possibilité était l'insulte de trop. L'instant d'après elle se trouvait devant le gorille qui s'était approchée pour gérer Aiko et lui refourgua un direct dans l'estomac qui le fit reculer et cracher un moment.

"Dernier avertissement."
La colère l'aidait pas mal à dire plusieurs mots sans bégayer, et en vérité, elle espérait bien que cette tentative d'intimidation échoue, il fallait qu'elle passe cette colère sur quelque chose.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Lun 7 Aoû - 19:00

Une hatamato, celle que cherchait Kiyosuke depuis tout à l'heure était visiblement en train d'avoir une discussion énergétique avec un groupe d'hommes peu recommandables alors qu'une grand-mère presque en larme traînait à ses côtés. Curieuse scène...

Mais Kiyosuke n'étant pas idiot et voyant que la discussion n'était pas amicale, surtout quand il vit la jeune hatamoto enfoncer son poing dans l'estomac d'un des marauds… Il décida de s'approcher en élevant sa voix forte et rauque.

« Qu'est-ce qui se passe ici ? » Sa voix était si rauque qu'on avait de quoi en sursauter comme quelques brutes le firent en l'entendant, sans oublier qu'elle ne sonnait pas vraiment chaleureuse. Et avant même que Kiyosuke reprenne la parole, une des brutes s'exclama paniquée en le reconnaissant et alors que l'attention générale se tournait vers lui.

« C'est le taisa de la province ! L'armure vivante ! Je veux pas de problème avec le taisa patron ! Débrouillez vous sans moi ! »
Il ne voulait pas de problèmes avec le taisa ? Ah oui, c'est vrai… C'est souvent contrariant de ne pas être dans les bonnes grâces du protecteur de la province dans laquelle on vivait et qui avait sous ses ordres les militaires de la région... Dans tous les cas, une bonne partie des brutes commencèrent à s'enfuir suite à cette exclamation et seules les plus vaillantes restèrent et visiblement ces dernières hésitaient en voyant le colosse en armure lourde peu amène qui les avaient interrompus dans ce qu'elles étaient en train de faire. Kiyosuke s'approcha donc et leur glissa avec froideur en les toisant.

« J'aimerai avoir une discussion avec ces dames et votre présence m'insupporte. Alors… Dégagez ? » Et il n'eut pas besoin d'insister plus car c'est ce qu'ils firent sans se faire prier davantage. Kiyosuke ayant à peine compris ce qui s'était passé, mais supposant qu'il avait fait la bonne chose... Se retourna donc vers l'hatamoto et la vieille dame pour demander d'une voix rauque, même si plus polie.

« Suzue-san. J'espère que ces butors ne vous ont pas trop importunés. Que ce soit vous et votre amie. Auriez-vous besoin de quoi que ce soit à tout hasard ? » Oui, après tout elles devaient être en train de faire quelque chose avant qu'il ne vienne les voir. Il supposait donc qu'il valait mieux que cela soit fait avant d'ensuite réquisitionner l'hatamoto pour l'enquête qu'il voulait mener avec elle. Ce serait bien là la moindre des choses après tout. Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de se demander sérieusement ce qu'elle fichait ici avec une vieille dame, mais il était certain qu'il devait y avoir une bonne raison derrière, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Mer 30 Aoû - 22:17

Avec l'apparence d'une jeune femme de petite taille et sans carrure, son avertissement impressionna le frappé mais pas vraiment les autres. L'affrontement était imminent et Aiko était déjà prête à leur sauter dessus. Puis elle sursauta et se calma avec la grosse voix rauque qui demanda ce qui se passait. Cette fameuse voix venait d'une fameuse personne. Une espèce de géant en armure. Le genre de personne utilisant une immense masse et qui peut faire voler à peu près n'importe qui d'un simple coup. Le genre de personne qui impressionne énormément l'Hatamoto.

Sa simple présence suffit à faire fuir presque tous ces imbéciles, et ceux qui étaient assez braves pour rester finirent par les suivre suite à une demande tout à fait polie et surtout au fait qu'ils n'avaient aucune chance. Ne serait-ce qu'un petit pourcentage de sa classe et de son courage aiderait tellement Aiko dans la vie de tous les jours. Néanmoins, elle le regardait avec un mélange étrange d'admiration et de peur de se faire engueuler.

Et découverte providentielle de plus, il est poli et respectueux contrairement à beaucoup de samuraï qui se croient supérieur et crachent sur les petites gens et méritent de se faire... Bref. Néanmoins, malgré qu'il soit un gradé visiblement respectable, pour une fois, il y avait un problème pour Aiko... Comment exactement expliquer au taisa de Raimei qu'elle aidait une vieille dame à transporter ses affaires sans plan plus grandioses que cela et sans passer pour une idiote ?


"A-a-a-arigato g-gozaimasu, Hi-Hisawara-dono. N-n-non, j-je ne p-peux me p-p-permettre de v-vous f-faire perdre p-plus de v-votre t-temps... D-d-désolé de vous a-avoir e-e-ennuyé..."
Une courbette à s'en faire péter le dos pour toute personne normale plus tard, elle alla à nouveau aider la vieille dame avec ses affaires, visiblement très mal à l'aise par la présence du taisa. Puis elle irait s'occuper du sale gosse de la vieille dame et des brutes. Aiko n'avait absolument pas compris pourquoi Hisawara Kiyosuke était là et n'avait aucune intention de lui demander son aide pour quoi que ce soit. C'était pourtant une chance pour elle de rencontrer tout gradé respectable. Qu'elle fuyait systématiquement une fois sur place.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Jeu 31 Aoû - 20:08

Kiyosuke remarqua le fait que l'hatamoto était intimidée et se demanda pour quelle raison… Certes le taisa était quelqu'un d'assez impressionnant au niveau de sa taille et de sa carrure, mais c'était une hatamoto... Par principe ça devait donc être l'une des samouraïs les plus talentueuse et courageuse de son clan… Bon, il supposa donc que c'était temporaire et que ça devait venir du fait qu'elle avait été surprise de sa soudaine apparition, après tout il avait du mal à envisager qu'une hatamoto soit spécialement impressionnable.

Par contre, il eut un doute à ce sujet quand il l'entendit parler en bégayant fortement… Tellement que Kiyosuke fronça les sourcils derrière son casque, chose qu'on ne pouvait remarquer à cause de ce dernier. Car il se demanda vraiment pour le coup quelle moucha la piquait. Est-ce qu'elle allait bien ? Avait-elle quelque chose à se reprocher ? Peut-être, il reprit donc la parole après qu'elle ait fait une courbette très prononcée, ce alors qu'elle semblait consacrer à nouveau son attention à la vieille dame qui l'accompagnait.

« Vous ne me faîtes pas perdre votre temps, c'est moi qui suis venu vous voir pour vous demander un service Suzue-san. Du moins quand vous aurez finit de faire ce que vous avez à faire. Ce car j'ai besoin de l'expertise d'une hatamoto comme vous pour régler un problème grave. » Sur ces bonnes paroles il s'approcha donc et ajouta. « Si je peux donc vous rendre service en retour d'une manière ou d'une autre ce ne sera pas de refus, un prêté pour un rendus disons. Par exemple, faire en sorte que ces brutes ne vous gênent plus ? » Serait-elle plus à l'aise ainsi ? Peut-être, dans tous les cas il préférait être franc sur ses intentions que de tourner autour du pot. Il était là pour demander son aide, il n'hésitait donc pas à le dire clairement. Et si elle avait besoin d'aide en retour, il l'aiderait bien entendu. Kiyosuke n'était pas un ingrat après tout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Lun 11 Sep - 23:17

Aiko s'arrêta dans son action. Elle tourna lentement la tête vers le taisa et l'observa avec des étoiles arc-en-ciel dans les yeux. Ce qu'elle voyait était un homme très grand en immense armure mais surtout avec une auréole sur la tête et entouré de lumière. Un homme de sa stature dans tous les sens du terme avait besoin de son aide. Dans ses rêves la scène était plus maîtrisée et elle passait moins pour une incompétente mais sinon c'était à peu près la même chose. Loué soit Gekigami.

Un problème restait néanmoins, la situation actuelle et la pauvre vieille femme qui avait des problèmes jusqu'au cou. L'hatamoto ne pouvait pas partir avant d'avoir... Oh, il proposait en échange de s'occuper de cette affaire. D'autres étoiles s'ajoutèrent dans ses yeux et Kiyosuke avait subitement l'air encore plus divin. Mais il y avait un tout petit minuscule léger problème dans tout ça. Pourquoi exactement il avait besoin d'elle ? Bah, peu importe, ça devait être dans ses capacités. Probablement.


"C-Ce ne serait p-pas de r-refus H-Hisawara-dono. Cette d-dame va avoir b-besoin d'aide. S-son fils aurait c-contracté une dette et ils s-s'en prennent donc à elle... A-A vrai dire j-je ne suis pas s-sûre de bien comprendre la s-situation... Mais elle a besoin d'aide."
La jeune femme avait fait de son mieux pour expliquer la situation au taisa et avait réussi à prononcer une phrase entière à la fin. Elle était plutôt fière d'elle. Elle n'a pas beaucoup d'ambition.

"J-Je ferai de mon m-mieux pour être à la hauteur d-de vos attentes. Q-Quel est ce p-problème grave exactement ?"
Accepter d'aider, d'abord, puis demander à quoi correspond l'aide qu'elle doit apporter, au risque de se retrouver avec des choses qu'elle ne sait pas gérer. Malheureusement, Aiko est le genre à tout accepter quitte à échouer misérablement mais 'en ayant appris et pour faire mieux la prochaine fois', ce qui n'arrive que rarement.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Ven 15 Sep - 20:50

Kiyosuke regarda avec un étonnement qu'il cacha aisément grâce à son casque heureusement, l'émerveillement de l'hatamoto. Qu’avait-il pu bien dire qui pouvait mériter une telle réaction de la part de la samouraï ? Difficile à dire en vérité… Il supposa donc qu'il ferait mieux de ne pas trop se prendre la tête avec cela et de faire avec. Surtout qu'elle accepta sans aucun mal de l'aider. Comme quoi ça n'avait pas été bien difficile d'obtenir son aide…

« Je vois, cette dame a donc des problèmes avec un fils ingrat ? Je vais demander à un de mes lieutenants de s'occuper de cette situation et si nécessaire je rembourserai la dette de cette femme après que son fils ait passé un sale quart d'heure. » Après tout ça ne devait pas être une énorme dette, un taisa comme lui devant sans doute être immensément plus riche qu'une civile… Cela ne représenterait donc pas un immense sacrifice à faire. Sur ce il ajouta une fois qu'il eut dit cela, ce en attendant que l'hatamoto confirme si cela suffisait ou non.

« Un kuge bien placé au sein de la cité sous ma protection a été assassiné. Et je compte bien mettre la main sur le coupable avant qu'il ne soit trop tard, j'ai donc estimé qu'une hatamoto comme vous saurait être d'une grande aide pour cela. » Il laissa un instant de silence passé après avoir dit cela, puis reprit sérieusement. « Je considère après tout que si vous avez été nommée à ce poste, c'est que vous avez tout à fait les compétences nécessaires pour vous retrouver confrontée à ce genre d'affaires. Avez-vous d'ailleurs déjà une idée de comment vous pourriez aider ? Je vous propose en tout cas que nous en discutions le temps que nous amenions cette vieille dame à la caserne. » Il fallait bien après tout aller confier celle-ci aux bons soins d'un taii avant de considérer que cette histoire était réglée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Sam 23 Sep - 0:18

Le taisa avait aussi bien saisi l'affaire que l'hatamoto et savait comment le gérer. Elle n'espérait pas qu'en vérité il soit prêt à aller jusqu'à payer la dette lui-même s'il le fallait... Aiko s'était plutôt attendu à un tabassage et une arrestation en règle de tous les malfrats en une seule fois. Mais la diplomatie et la gestion n'étaient pas encore son fort. Dans la mesure du possible elle essayait de ne pas donner la solution mais d'être une part de la solution. Il lui arrivait régulièrement d'oublier ce principe à vouloir absolument aider cela dit. Plutôt que de discuter, elle le remercia à nouveau en guise de confirmation.

Un kuge assassiné, c'était donc le problème qu'avait le taisa... Mais la jeune femme ne comprenait pas vraiment son utilité ici en fait, du moins celle d'un hatamoto précisément. Il avait besoin de n'importe qui capable de l'aider à élucider l'affaire, et ce n'est pas exclusif aux hatamato. Mais Kiyosuke semblait croire le contraire. Il valait mieux qu'elle ne dise rien. Ce n'est pas mentir de ne pas dire la vérité.


"Pour a-aider, il me faut t-toutes les informations s-sur le kuge en question. Est-ce q-qu'il a des e-ennemis connus ? Des amis j-jaloux ? Une f-famille ambitieuse ? Vous r-recherchez l'assassin ou c-celui qui a c-commandité ou les d-deux ?"

Difficile de dire exactement à quoi elle pouvait servir véritablement, elle ne savait même pas où l'enquête en était et ce qu'ils avaient comme élément déjà. Si ils avaient presque fini, probablement à rien. Si ils n'avaient encore rien fait, elle chercherait comme tous les autres. Rien que quelqu'un d'autre ne soit pas capable de faire. Néanmoins, il lui arrivait de penser à des choses auxquelles les autres ne pensent pas, en n'imaginant même pas la possibilité.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Dim 24 Sep - 19:31

Kiyosuke n'allait pas dire à l'hatamoto qu'il était venu demander l'aide de cette dernière en partie pour la tester, ce car il avait entendu certaines rumeurs à son sujet, après tout ce serait vexant pour elle et surtout elle ne semblait avoir visiblement aucune confiance en elle. D'ailleurs… Si avec une telle timidité maladive et un tel manque de confiance visible en ses capacités elle avait pu finir Hatamoto, c'est qu'elle avait vraiment dû impressionner d'une manière ou d'une autre le daimyo qui l'avait choisit. En tous cas le taisa ne supposait pas envisageable qu'un homme choisit par les kamis puisse nommer quelqu'un à un poste haut placé pour une raison illégitime, c'est juste qu'il était curieux pour plusieurs bonnes raisons…

« Je cherche à la fois l'assassin et celui qui a commandité ce meurtre, mais pour savoir qui a commandité cela, il va sans doute falloir attraper l'assassin vivant et lui poser quelques questions de manière musclée. » Autant dire qu'il n'allait pas faire preuve de douceur, Kiyosuke n'était pas un adepte de la torture cruelle, mais s'il fallait disons frapper fort pour obtenir ce qu'il voulait, alors il frapperait fort. Il en revenait après tout de la sécurité de sa province et de ceux qui vivaient dans cette dernière.

Sur ce il ajouta donc avec sérieux. « Le kuge qui a été assassiné se nomme Fusako Hishigouro. Il était en charge de superviser la surveillance du commerce de la cité, tâche à laquelle je l'avais affecté ces derniers mois. Sa famille n'était pas spécialement ambitieuse sinon et je ne lui connaît pas vraiment d'ennemis ou d'amis jaloux... Je m'avance un peu car l'enquête vient de débuter, mais je pense plutôt que ce qui lui est arrivé a un lien avec son activité d'une manière ou d'une autre. Qu'en pensez-vous pour votre part ? » Il attendit sa réponse, puis reprit avec pragmatisme.

« Je vous propose de nous rendre là où nous avons retrouvé son cadavre, son corps y est toujours. Peut-être reconnaîtrez vous une manière spécifique de tuer d'ailleurs en examinant ce dernier, ce qui pourrait donner des indices sur la nature de son meurtrier. » Lui-même s'y connaissait un peu quant au sujet des pratiques meurtrières spécifiques, mais c'était car il était surtout un officier et qu'il n'avait été que rarement en charge de tel cas, l'expertise d'une hatamoto à ce sujet ne serait donc pas plus mal, surtout que ça ne devait probablement pas être la première fois qu'elle serait confronté à une telle chose étant donné qu'elle avait été le garde du corps de l'ancien daimyo du clan, du moins avant que ce dernier disparaisse sans laisser de traces...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Mar 26 Sep - 23:09

Naturellement, il cherchait l'assassin et le commanditaire, et il avait par la même occasion confirmé que l'assassinat n'avait rien d'accidentel et qu'il y avait donc bien très probablement un assassin et un commanditaire, chose qu'elle avait juste supposé à la base. Néanmoins, d'expérience passée, c'était l'inverse qui arrivait généralement. C'était plus souvent le commanditaire qui était retrouvé que l'assassin dans ces cas là, quand les deux personnes étaient bien distinctes, et que l'assassin n'était pas un débutant en tout cas.

Le nom ne lui disait rien, et la supposition du taisa semblait correcte d'un premier point de vue. En charge du commerce, donc capable de repérer du trafic et donc il est celui qui le laisse faire ou qui l'arrête. Il est facile d'imaginer qu'en étant trop intègre il se fasse assassiner.

"Ce serait le plus logique..."

Elle fut un poil étonnée d'apprendre que le cadavre de la victime y était toujours. Le pire ennemi de ceux qui recherchent à élucider des affaires, c'est souvent ceux qui découvrent la victime et touchent à tout, ou les soldats. Surtout quand après ils refusent de décrire comment c'était avant qu'ils touchent, ou qu'ils sont pas sûrs... Avec ça elle pourrait aisément confirmer l'hypothèse de départ ou l'infirmer, en tout cas avoir une piste de recherche. Sa concentration s'arrêta là et sa façon de parler habituelle reprit.

"A-Avec p-plaisir... Après l'a-avoir amené à l-la c-caserne."
Aiko désignait la vieille dame ainsi et voulait d'abord s'assurer que son affaire était entre de bonnes mains avant d'en changer.
"V-Vous avez prob-bablement raison... C'est c-certainement en rapport avec s-son travail. Des criminels ennuyés ou des rivaux, faux amis ou ennemis assumés qui voulaient sa place... Le corps dira vers lequel se tourner..."
Quand elle ne parle pas à quelqu'un, quand elle est concentrée et qu'elle parle "toute seule", l'hatamoto parle normalement. Avec ceux qu'elle connaît bien aussi. Du moment que c'est pas un gens qu'elle connaît pas ça va.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Dim 1 Oct - 19:37

« Bien entendu, occupons nous de cela. » Se contenta t-il de répondre avec assentiment quant au fait qu'il fallait amener la vieille dame à la caserne, Kiyosuke fit donc un geste intimant poliment à cette dernière et à l'hatamoto de le suivre, ce avant de se contenter d'écouter l'hatamoto parler alors qu'ils de dirigeaient ainsi vers la caserne la plus proche.

[…]

Ainsi, après s'être occupé du cas de la vieille dame pour que cette dernière soit prise en charge, Kiyosuke mena Aiko-san là où se trouvait le cadavre du kuge assassiné. Dans un entrepôt ou en temps normal des marchands entreposeraient leurs marchandises en attendant de les vendre... Le corps du kuge avait été laissé tel qu'il avait été découvert, allongé au sol et dans un état… Très préoccupant.

Pour faire simple, les traces de coupures étaient innombrables sur le corps du kuge, à tel point qu'on devinait sans mal qu'il était mort des hémorragies résultant de ces dernières. Une mort en somme, lente, cruelle et qui demandait quand même un certain temps et une certaine attention de la part de l'assassin responsable de ceci… Probablement était-ce d'ailleurs la raison pour laquelle ce dernier avait kidnappé le kuge, pour pouvoir prendre son temps.

« Lorsque nous aurons mit la main sur le commanditaire ou sur l'assassin, il faudra déterminer si ce dernier a fait cela uniquement dans le but de faire souffrir ce pauvre bougre ou si ce serait pour obtenir des informations de la part de ce dernier... » Aiko-san pouvait remarquer qu'en dehors des innombrables coupures, aucun autre sévices n'avait été infligé au corps de la victime, par contre peut-être pourrait-elle deviner quelle était l'arme avec laquelle avait été infligée ces blessures ? Probablement quelque chose de très aiguisé.

« Qu’en déduisez-vous à première vue ? Nous avons rien trouvé d'autres de particulier en dehors de son cadavre et du sang coulant sur le sol, ainsi que des chaînes avec lesquelles il a été entravé... » Et qui l’entravaient toujours d'ailleurs. Tout comme une sorte de tissu qui l'avait sans doute empêché de crier quand il avait été… Torturé. Rien que le plus essentiel des pragmatismes en somme de la part d'un assassin qui avait dû prendre son temps.



[Hrp : Hésite pas à inventer des trucs si tu veux :3.]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Jeu 5 Oct - 23:46

L'entrepôt ne payait pas de mine et était tout ce qu'il y avait de plus banal en dehors du cadavre au sol et du sang. La première chose à remarquer sur l'hatamoto, c'est qu'elle n'avait pas réagi en entrant et en voyant le corps et son état. Comme si c'était habituel pour elle, ce qui n'était pourtant pas le cas. En fait, Aiko réagissait face aux vivants, peu importe ce qu'elle voyait, et elle n'était pas du tout dérangée par l'état du cadavre qui ne risquait pas de lui parler.

Dans un premier temps, elle ne répondit pas et s'approcha du kuge mort pour observer de plus près ce qui lui avait été infligé. La jeune femme regarda ensuite autour d'elle si quelque chose dans l'entrepôt avait quelque chose d'inhabituel mais à part le fait qu'il était vide de marchandises, rien. Ses yeux se placèrent à nouveau sur le cadavre, semblant étudier les sévices qui lui avaient été infligés, ce qui l'aidait aussi avec sa timidité, car c'était comme si elle parlait à un mort.


"Quiconque voulait sa mort voulait qu'elle soit lente, douloureuse et qu'elle se sache."
Rien n'avait été fait pour cacher sa mort d'une quelconque façon et il avait été laissé ici tel quel sans en rajouter pour brouiller les raisons de sa mort. En connaissant sa position, c'était pour narguer l'autorité ou faire un exemple, ou les deux.
"L'assassin savait parfaitement ce qu'il faisait et sait se servir de son arme. Je ne saurai dire s'il était très minutieux ou prenait plaisir dans ce qu'il faisait..."
Ne pas avoir tenté de cacher le corps et l'avoir fait ici indiquait que c'était prémédité et semblait exclure le meurtre passionnel. Maintenant, est-ce que c'était un rival, une organisation ou un psychopathe seul ?

A partir de ça, difficile de faire mieux que d'aller interroger tous les rivaux potentiels et les organisations criminelles 'connues'. Il ne restait que l'endroit lui-même mais Aiko n'en savait pas grand chose elle-même, peut-être le taisa ? L'hatamoto se releva et fit le tour de l'entrepôt et des alentours en parlant, évitant toujours soigneusement de parler directement au taisa tant qu'elle en avait l'occasion.

"Les lieux appartiennent-ils à quelqu'un ? Si oui, le mieux serait de questionner cette personne. Si non, ils doivent bien appartenir à quelqu'un, même officieusement... Ma première pensée va vers un rival qui voulait se débarasser de quelqu'un qui pouvait gêner ses affaires. Il aurait engagé un assassin et voulu faire un exemple pour effrayer d'autres rivaux. Possiblement un 'ami'."

Le plus triste est que c'était plus souvent venant d'une personne proche voir même de confiance que d'un ennemi. Ce qu'elle avait retenu des assassinats qu'elle avait étudiés et où elle avait participé, c'est qu'en partant d'un point de vue normal, c'est soit le plus évident, soit le plus improbable, très rarement entre les deux. Et que quand il est question de pouvoir, on retrouve plus souvent le commanditaire que l'assassin.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Ven 13 Oct - 21:13

« Peut-être qu'ils voulaient que ça serve d'avertissement à son remplaçant. » Se contenta de dire Kiyosuke avec réflexion quand Aiko-san lui sortit des propos qui l’amenèrent à penser à ceci. En effet le remplaçant de ce pauvre homme risquait d'avoir très peur de subir le même sort quand il serait en place, même si on partait du principe qu'il serait quelqu'un d'irréprochable. On ne pouvait pas reprocher à un homme de tenir à sa vie après tout.

Quant à l'assassin, il envisagea que ça devait être quelqu'un de très professionnel dans les faits, mais probablement pas un shinobi… Quoique, on ne savait jamais, mais que ce soit un shinobi ou non, il restait que c'était quelqu'un de talentueux qui avait orchestré tout ceci et non un meurtrier à la petite semaine qui se contentait d'attirer ses victimes dans une ruelle sombre avant de les égorger sans plus de subtilité.

Dans tous les cas les pistes que formulait l'hatamoto d'une voix étrangement assurée par rapport à son comportement de tout à l'heure, ne manquaient pas d'intérêt. Kiyosuke prit donc le temps d'y réfléchir et répondit avec sérieux.

« Oui les lieux appartiennent à quelqu'un. Plus exactement à moi. » Il resta silencieux un instant, puis ajouta. « Cela me fait penser à cette petite bande de truand qui est venu vous enquiquiner tout à l'heure, car je me dis nous pourrions aussi en profiter pour leur poser quelques questions. Après tout qui sait ? Ils pourraient peut-être être au courant de quelque chose ? Ou du moins nous aiguiller vers quelqu'un qui pourrait nous apprendre quelques chose ? Seriez-vous prêt à aller les chercher de ce fait ? Pour ma part pendant ce temps je vais aller trouver les amis et potentiels rivaux de la victime… Ainsi nous avancerons plus vite, je vous propose donc que nous nous retrouvions à ma demeure une fois que nous aurons trouvé quelques témoins et suspects potentiels. » Où il ne manquerait pas bien entendu de rassembler quelques gardes pour surveiller ces derniers. Il comptait bien après tout faire en sorte que toute cette histoire soit réglée assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 93
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Lun 30 Oct - 21:31

La jeune femme fit une espèce de bond quand le taisa indiqua que les lieux lui appartenaient. C'était complètement inattendu, et cela signifiait qu'elle l'avait soupçonné du meurtre. Aiko s'en serait excusée s'il n'avait pas repris. Il proposait qu'il s'occupe des amis et rivaux potentiels, tandis qu'elle retournait discuter calmement et posément avec le groupe qui l'avait ennuyée plus tôt. Naturellement, elle accepta, en bafouillant cette fois. Il fallu environ 5min à son cerveau pour intéger ce qu'il venait de lui demander et ce qu'elle venait de répondre. L'hatamoto regretta.

Première étape, les retrouver. Cette étape était la plus importante pour elle, car c'était une étape tranquille qui lui laissait aussi le temps de se préparer mentalement au fait de parler. Néanmoins, trop concentrée dans ses affaires, elle ne fit pas vraiment attention à ses alentours. Peut-être avait-elle loupé quelqu'un de louche ainsi. Mais l'histoire ne retiendra jamais cela, théoriquement.

Cette technique n'avait jamais fonctionné véritablement, Aiko finissait même par être encore plus difficile à comprendre. Trop de pression pour bien faire, et donc un gros raté. Peut-être que cette fois serait la bonne ? Grande inspiration et elle s'approcha d'un pas moyennement assuré vers l'un des hommes qu'elle avait reconnu. Et c'est lui qui blémit en la voyant s'approcher et qui se prosterna, à la grande confusion de la jeune femme. Elle n'avait pas encore dit un mot... Et même si elle en avait dit, généralement ils se foutent d'elle, ils se prosternent pas...

Aiko n'était pas stupide. Mais elle n'avait pas l'habitude de mettre à contribution son cerveau. Parfois, elle se rapprochait plus de la vérité avec un raisonnement très simpliste. Parfois elle était complètement à côté de la plaque. Et parfois, elle oubliait que la meilleure manière pour elle d'obtenir ce qu'elle veut sans se battre, c'était tout simplement de dire son rôle, ce que l'hatamoto ne faisait pas. Peut-être parce qu'elle voulait être considérée pour ce elle et non son rang. Peut-être parce qu'elle a vécu dans la pauvreté. Ou peut-être parce que ça lui sortait complètement de la tête. Quoi qu'il en soit, l'homme avait visiblement appris qu'elle était hatamoto et ne voulait pas mourir apparemment.

Quelques heures après s'être séparé, Aiko rejoignait enfin le lieu de rendez-vous, la demeure de Kiyosuke. Son rang avait pratiquement tout fait pour qu'elle trouve rapidement et facilement des personnes qui savaient des choses parmi les truands. Ils étaient trop effrayés pour parler néanmoins, donc ils craignaient plus que pour leur vie. C'est pourquoi elle revenait avec deux d'entres eux qu'elle transportait sur son dos. Ils n'avaient pas été assez coopératif pour venir directement.

Malgré le fait que la jeune femme avait probablement trouvé des indices importants, elle semblait mécontente. La guerrière avait obtenu des résultats juste grâce à son rang, pas grâce à elle. C'était vexant.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko) Mer 1 Nov - 14:42

Kiyosuke n'avait pas découvert grand-chose à son grand dam, enfin rien d'intéressant, surtout qu'il avait appris que la plus grande partie des personnes qu'il aurait volontiers interrogés étaient actuellement plongés dans le sommeil surnaturel qui avait possédé la moitié de la population du clan, autant dire que cela les avaient rapidement écartés de tout soupçon possible. Kiyosuke n'allait pas soupçonner après tous des endormis d'avoir complotés pendant leur sommeil la mort d'un kuge haut placé, ou alors ils avaient complotés cela depuis bien longtemps, mais ce serait étrange étant donné que ça ne faisait pas si longtemps que la victime occupait la place qu'elle avait eut au sein de l’administration avant son décès… Sauf si ça n'avait aucun lien avec cela, mais bon c'était là une hypothèse bien hasardeuse au final.

Ainsi, c'est sans avoir beaucoup avancé dans l'enquête de son côté malgré son insistance qu'il finit par recevoir la dame Aiko au point de rendez-vous, dame qui visiblement avait fait une bonne pêche étant donné qu'elle transportait deux hommes sur son dos… Décidément elle était dotée d'une force véritablement colossale pour ainsi les soulever sans difficultés pensa t-il. Il fut par contre légèrement interloqué de voir Aiko-san visiblement mécontente, se demandant si cela voulait dire qu'au final la piste qu'elle avait découverte n'était pas si prometteuse que cela… Ils verraient bien de toute manière pensa t-il, il se contenta donc de demander en invitant l'hatamoto à déposer sa cargaison sur le sol du salon dans lequel il l'avait menée.

« Qui est-ce et que peuvent-ils nous apprendre ? » Oui, deux questions bien élémentaires dans les faits, c'était après tout la base de savoir à qui il avait affaire et surtout à quoi ils pourraient servir… Sur ce il s'approcha des deux hommes que deux de ses soldats avaient redressés, ils les toisa de haut, puis leur parla d'une voix grave et aussi froide que l'acier.

« Savez-vous qui je suis ? » Il comptait bien jouer le registre de l'intimidation avec eux, après tout il n'était pas un grand orateur, par contre il savait être effrayant et c'était bien suffisant à ses yeux… Il resterait donc à voir à quel point il faudrait forcer le trait de ce côté...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une affaire de tigres (Pv Aiko)

Revenir en haut Aller en bas
 

Une affaire de tigres (Pv Aiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......