AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Lun 14 Aoû - 13:48

Fin de la lune du dragon à Raimei en Kenshu

Les yokais se déchaînaient ces temps-ci, leurs attaques se faisaient incessantes un peu partout au sein du clan de Kenshu et plus spécifiquement à Raimei, la province que gouvernait le taisa Hisawara Kiyosuke. Au final, l'on pouvait aisément deviner que la menace représentée par les démons était devenu l'une de ses premières préoccupations. Il fallait après tout rassurer les civils, défendre la ville de Raimei, ainsi que les villages de la province et surtout ne pas donner l'impression aux yokais que leurs agissements pouvaient rester impunis. En somme, cela représentait beaucoup à gérer pour lui, mais heureusement il était habitué à se consacrer corps à âmes à son devoir.

Et aujourd'hui, il avait décidé de participer personnellement à une expédition punitive qu'il voulait mener contre un groupe de kitsune qui menaçait fréquemment les convois de marchands qui malgré ce qu'il se passait actuellement tentaient tout de même de venir à Raimei. Il était inacceptable que ces yokais menacent ainsi la prospérité de la cité en s'en prenant aux négociants et cela Kiyosuke comptait bien le faire comprendre. Certes, cette petite expédition punitive qu'il prévoyait de faire ne suffirait pas à elle seule à arranger la situation globale de la province, mais ce serait au moins un nouveau pas en avant fait dans le bon sens. De plus, cela remonterait le moral des soldats et des civils sans aucune doute de voir que leur taisa se consacrait personnellement à la résolution du problème. Ils n'auraient pas l'impression ainsi que Kiyosuke se contentait de boire du thé dans sa demeure et de soupirer avec une geisha en attendant que les choses se tassent d'elles-mêmes.

De plus, il s'avouait sans mal qu'il avait bien envie d'affronter des kitsunes. Après tout ces derniers étaient connus pour être forts et agiles, en somme des adversaires appréciables pour quelqu'un comme lui. Mais avant d'aller chercher ces kitsunes et leur donner une bonne leçon, il fallait constituer un groupe de guerriers et de religieux qui accepteraient de le suivre pour s'occuper de cela.

Il avait donc fait lancer un appel pour faire savoir qu'il avait besoin de volontaires n'étant pas déjà occupés à des tâches trop importantes pour le suivre lors de cette petite expédition. Et déjà il avait pu constater lorsque l'heure du départ se profila que quelques personnes étaient venu. Pourquoi pas plus ? Difficile à dire, peut-être parce que beaucoup de monde était assez occupé au final ? Que d'autres n'avaient pas forcément envie d'aller affronter des yokais ? Ou bien aussi parce que comme le taisa faisait un peu peur, il intimidait les potentiels volontaires… En somme, pour l'instant ils étaient 5 ce qui était déjà un petit groupe appréciable, après tout il ne tenait pas non plus à rassembler une petite armée… Pourrait-il partir en l'état actuel des choses ? Non, pas vraiment… Il n'y avait à vrai dire que des samouraïs dans le groupe en dehors d'un sohei et dans les faits le taisa aimerait bien avoir l'aide d'un omnyôji en plus de cela… Le problème c'est qu'aucun religieux de cette trempe ne semblait être venu pour le moment…

Et c'est alors qu'il se fit cette réflexion qu'il aperçut tout à coup une jeune femme de petite taille, le genre qui devait faire 2 têtes de moins que lui qui venait dans leur direction. Interloqué par cela et surtout surprit, Kiyosuke décida de la laisser approcher tout simplement. Après tout si elle était vraiment là en tant que volontaire, il supposait qu'elle viendrait s'adresser à lui… Car si c'était quelqu'un qui avait assez de cran pour vouloir affronter des yokais malgré son apparente fragilité, elle en aurait sans doute assez pour venir lui parler en face malgré le fait qu'il puisse faire un peu peur. Quoique, est-ce que le taisa n'était pas plus intimidant qu'un kitsune ? Peut-être, mais il supposait que quelqu'un qui avait déjà croiser des yokais, dans le cas où elle était de ce genre, avait dû voir pire tout de même. Il restait donc à laisser cette jeune dame faire le premier pas alors que pour sa part il attendit patiemment qu'elle le fasse. Ce pendant que son armure complète lui donnait un air presque inhumain et que le lourd et intimidant banakô se trouvant dans son dos évoquait sans mal celui que pouvait manier les onis au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Mar 15 Aoû - 12:37

La jeune onmyouji était en pleine méditation. C'était un moment fort en général dans sa journée, un moment qui lui permettait de se recentrer un peu sur elle-même, ce qui était d'autant plus appréciable dans des temps aussi troublés.
Ces derniers jours, elle avait vu des désastres survenir sur sa cité natale, elle avait vu ses frères se battre contre des yokaïs enragés, elle avait vu des gens sombrer dans le Sommeil. Elle avait dû réconforter des familles en deuil. Elle avait dû fermer son propre cœur dans une prison, dans une coquille, pour paraître plus forte auprès de ces gens démunis. Cela n'était qu'une apparence bien sur ..
A l'intérieur, la peur régnait. Une peur mordante, stagnante, comme si la jeune Sora était à moitié plongée dans un marais acide. Cela la rongeait doucement,
lentement, c'était quelque chose qu'elle n'avait encore jamais connu. Elle avait dû s'y résoudre parce qu'elle savait que c'était son devoir, et parce qu'elle avait été bercée des bons exemples. Sa famille entière était à l'heure actuelle au service du clan, pour aider au mieux. Elle priait juste pour qu'aucun d'entre eux ne soit touché par les attaques, de quelque manière que ce soit.

Elle médita ainsi jusqu'à ce que quelqu'un vienne l'interrompre. Le perturbateur était un sohei qui passait par là et cherchait apparemment désespérément un onmyôji au temple, sur ordre apparemment du taisa du clan, Hisawara Kizosuke. Le jeune homme lui expliqua qu'une petite patrouille avait été convoquée pour faire un peu de "ménage" parmi les forces ennemies.

"- Tous les autres sont déjà occupés, je présume ?"

Occupés ou ... blessés. Sora avait déjà vu Abe no Yuto se faire éborgner au combat ... L'épisode l'avait suffisamment marqué pour qu'elle enfouisse un peu ce souvenir malheureux. Les onmyôjis les plus courageux et téméraires prenaient souvent des risques en se mêlant aux guerriers sur le champs de bataille. Les kitsunes s'avéraient très féroces, surtout ainsi corrompus ... Néanmoins, c'était un sacrifice admirable.

L'homme ne se vit pas obligé de répondre à la question rhétorique qu'elle avait posé :
"- Je vous mène à lui, Mirai-san ?"
"- Je vous suis.", lui répondit-elle sans broncher. Il fallait bien que quelqu'un y aille. Surtout si l'ordre venait directement de Hisawara-sama. L'onmyouji passa rapidement à sa chambre pour prendre son matériel. Elle avait préparé quelques sutras à l'avance, en cas de réel besoin ... Bon, bien sur, dans le cas échéant, si elle était la seule onmyouji, ça risquait d'être compliqué de s'en servir, mais cela la rassurait de partir avec. Elle avait bien sur aussi avec elle aussi la tête remplie de mantra, et le matériel nécessaire pour effectuer un rituel rapide si besoin. Une fois tout cela équipé, elle partit avec le sohei.

En arrivant, elle vit surtout une foule de guerriers, et très peu de religieux. Tous, sans exception, la regardèrent l'oeil hagard. Ils devaient probablement être étonnés de voir débarquer une si jeune fille dans cette tente de recrutement. D'autres plaisantèrent en la voyant passer, ce qui ne lui échappa pas bien sur. A ceux là elle tendit un regard aussi noir que les nuages d'orage, ce qui eut pour effet la plupart du temps d'au moins faire taire pour un moment les bougres. Puis, s'avançant vers leur chef, elle ne put distinguer qu'une montagne parmi les hommes. Ce taisa Kenshu tenait décidément très bien sa réputation. On disait de lui qu'il était taillé dans la roche la plus pure. Les rumeurs étaient donc vraies. On disait aussi de lui qu'il était presque impossible de voir son vrai visage, tant il portait souvent son casque. Ainsi armuré, surplombant ainsi la fluette Sora, il avait largement de quoi l'intimider. La religieuse s'inclina donc comme le voulait l'usage dans ce genre de circonstances. Cet homme était non seulement un bushi, mais en plus un haut gradé, elle lui devait le respect qu'il méritait amplement. Ce n'est qu'après qu'elle se présenta :
"- Hisawara Kiyosuke-sama, si vous me le permettez, j'aimerais me joindre à votre expédition en ma qualité d'onmyôji. Je suis Mirai Sora, j'ai déjà eu l'honneur de combattre certains kitsunes auprès de votre taii, Fukyuu Kanzen."

Elle espérait être suffisamment convaincante de par son aplomb et son semblant d'assurance. Quelque part ceci dit, la présence d'un homme aussi costaud auprès d'elle la rassurait quant à cette entreprise potentiellement dangereuse. Elle était assez confiante, finalement. D'autant qu'elle sentait la Rage d'Urahara commencer à se répandre en elle. Il désirait partir en chasse, il avait donc de quoi bien se régaler prochainement, si tant est qu'Hisawara-sama daigne bien l'accepter parmi eux.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Mar 15 Aoû - 16:59

Kiyosuke pour sa part ne regarda pas la jeune femme d'un air spécialement moqueur, il avait après tout déjà croisé des onmyôjis plus rachitiques qu'elle. De toute manière ce n'était pas vraiment les muscles qui faisaient la qualité d'un onmyôji si elle en était bien une, mais son esprit. Et cela il le savait sans doute fort mieux que d'autres pour avoir déjà pu fréquenter des religieux de cette trempe auparavant. Sans oublier que par le passé sa famille avait été fort tournée vers cette profession...

On pourrait même penser avec ironie que Kiyosuke aurait pu être onmyôji et non taisa si le passé avait été différent… Douce ironie donc que ce soit lui le taisa en cet instant, mais il n'allait pas spécialement s'en plaindre. C'était cette voie après tout qu'avait choisit sa famille dorénavant, du moins depuis que son grand-père avait suivit une autre voie. Celle du katana et de la stratégie. L'on pourrait dire aussi celle de l'armure lourde quand on voyait Kiyosuke, mais il n'y avait en vérité que lui dans la famille pour ainsi s'être transformé en une sorte de tortue humaine…

Et il fut satisfait au final de la voir s'adresser à lui sans avoir l'air spécialement apeurée. Bien, comme cela elle se nommait Mirai Sora et avait combattu au côté de son taii Kanzen ? Un bon point supplémentaire pour elle pensa t-il, sans oublier qu'elle avait le même nom de famille que deux samouraïs compétents sous ses ordres, intéressant... Il sentait que cette petite femme avait probablement de très bonnes compétences, du moins celles suffisantes pour l'accompagner. Il supposait bien entendu qu'il pourrait aller voir Kanzen pour en être sûr, mais son instinct lui disait qu'il pouvait bien lui accorder le bénéfice du doute. L'assurance dont elle faisait preuve là et le courage dont elle semblait avoir fait preuve par le passé étant déjà de grandes qualités en soit après tout…

« Je le permet Sora-san. La présence d'une onmyôji ne pourras qu'être bénéfique à cette mission, surtout celle d'une omnyôji qui a déjà une certaine expérience concernant le problème auquel nous sommes confrontés actuellement. » Répondit-il donc avec sérieux d'une voix rauque et grave qui semblait autant être déformée par le casque que naturelle. Sur ce, il jeta un regard rapide à tout ceux qui allaient l'accompagner, puis rajouta gravement.

« Tous le monde est prêt de ce que je vois. Alors allons-y, Sora-san, tâchez de rester non loin de moi. Il vaut mieux que ce soit moi qui prenne un coup que vous je suppose » Sur ces quelques paroles, il ne perdirent donc pas de temps et sortirent de la tente pour se diriger ensuite à bon rythme vers la sortie Ouest de la cité. En chemin il en profita pour demander à le religieuse de sa voix grave et métallique.

« Je ne suis pas totalement un ignare au sujet des kitsunes, mais si vous avez la moindre connaissance que vous jugez importante de nous transmettre, notamment dans l'optique de notre mission d'aujourd'hui... N'hésitez point. Que ce soit par rapport aux kitsunes ou ce que vous pourrez faire pour nous aider contre-eux. »

Il préférait après tout savoir ce dont étaient capables ceux sous ses ordres, de plus si les compétences de samouraîs et d'un sohei étaient plutôt explicites pour lui. Celles d'un onmyôji pas forcément, même si le passé religieux de sa famille faisait évidemment que c'était là un sujet d'intérêt pour lui.

Sinon, l'on pouvait noter une chose que les rares personnes proches de lui auraient remarquer aisément. C'était qu'il la vouvoyait, ce qui n'était pas commun pour lui. Pourquoi le faisait-il ? Peut-être parce qu'il n'était pas seul avec elle et qu'il préférait ainsi montrer aux autres qu'il acceptait d'investir sa confiance en elle, de manière à ainsi leur faire fermer le clapet. En somme il ne la tutoyait pas, alors que ce n'était pas quelque chose qu'il se privait souvent de faire… Néanmoins, cela pouvait se comprendre au vu du contexte, de plus ce n'est pas comme si le fait qu'il tutoyait aisément était encore très connu...
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Mer 16 Aoû - 20:55

La décision du taisa fut rapidement prise après qu'il l'eut observée quelques fractions de secondes. La jeune onmyoji était contente de voir que l'homme, pourtant armuré de manière impressionnante, n'avait pas prit la proposition de la jeune femme à la rigolade, et l'avait acceptée avec respect et bienveillance. Elle le remercia en s'inclinant, comme de coutume.

Sa voix rauque semblait sortir presque d'outretombe, ce qui ajoutait d'autant plus de sérieux à ses propos, ce qui sembla calmer directement l'assistance. Il ordonnait : on s'exécutait sans broncher autour de la descendante des Mirai. Ils se mirent rapidement en marche et partirent à travers Raimei en petite troupe. La cité était vide, comparée à d'habitude ... Cela ne faisait jamais plaisir à voir.

Le taisa s'adressa à elle comme si elle était son égale, ou presque, ce qui étonna la jeune Sora. Il semblait par ailleurs assez proche de ses hommes. A ce constat elle se rendit compte qu'Hisawara Kiyosuke devait être un bon chef de troupes. En tous cas ce fut tout de suite son premier avis. Sans compter sur le fait qu'elle se sentait extrêmement rassurée aux côtés d'un homme si massif : rien que sa carrure avait bien sur de quoi impressionner.

Il lui indiqua que si elle avait quelques informations à partager sur l'ennemi, il lui conseillait vivement de les communiquer, afin que les combats se passent au mieux. Ce qui intéressa plus la jeune fille, c'est qu'il avait commencé en disant qu'il n'était pas totalement ignare au sujet des kitsunes. Maintenant qu'elle faisait le rapprochement, il lui semblait que son nom, Hisawara, était plutôt un nom de famille de religieux à Kenshu. Peut-être même d'onmoyji. Mais elle hésitait : aussi elle décida de ne pas poser la question tout de suite, et de se concentrer plutôt sur sa demande.

"- Eh bien, les kitsunes ne sont habituellement pas sauvages et violents comme ceux qui tentent de nous assiéger depuis quelques jours. Ils ont un tempérament neutre, la plupart du temps. Ce que nous savons, c'est que c'est un phénomène extraordinaire. Il n'y a jamais eu pareille attaque ... Je suppose, bien que je n'ai aucune preuve, que ces attaques sont motivées par autre chose ... Mais de là à savoir quoi ..."

L'onmyouji marqua une courte pause. En quelques jours, il n'y avait que peu d'informations circulant sur eux, et que peu de retours sur leurs motivations. Sora en était assez inquiète. Mais elle ne pouvait rien faire pour le moment.

"- Une chose est sûre : pour contre-attaquer la meilleure méthode est d'allier les compétences physiques de combat, à des compétences spirituelles. Les kitsunes pouvant agir sur les deux plans."

C'était la seule conclusion utile qu'elle avait pu tirer de son précédent combat aux côtés de Fukyuu Kanzen et de Yuto ...

"- Et, je sais que ça peut être assez déprimant, mais lorsqu'on choisit un groupe de cibles, il va falloir s'attaquer à la plus forte d'abord pour concentrer nos coups et ainsi décourager les autres dès le départ."

C'était un constat plus personnel. En groupe, ainsi, les kitsunes avait le même instinct que des humains : si le plus fort tombe, cela démoralise les autres. Certains battaient ainsi en retraite. Elle espérait que ces indications allaient s'avérer utiles.

"- Vous avez une manière particulière de fonctionner, dont vous voudriez que je sois au courant, avant d'arriver sur place ? Je préfère vous gener le moins possible.", demanda-t-elle à son tour. Elle n'avait aucune connaissance d'armée et qu'une très pauvre expérience du terrain. Elle préférait s'en remettre un peu "bêtement" aux ordres et s'adapter à la stratégie du groupe.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Lun 21 Aoû - 9:20

Kiyosuke écouta attentivement l'onmyoji lui expliquer que d'habitude les kitsunes ne sont pas sauvages et violents comme ceux qui tentaient de mettre à mal Raimei et la province l'entourant depuis quelques temps. Ainsi, l'agressivité dont ces derniers faisaient preuve actuellement faisait plus figure d'exception qu'autre chose. En entendant cela, Kiyosuke ne put donc que formuler avec gravité et réflexion.

« Il serait peut-être intéressant dans ce cas de tenter de capturer un kitsune vivant pour qu'il réponde à certaine questions ou l'étudier pour vérifier ce qui aurait pu les rendre aussi agressif si ce fait est aussi exceptionnel que vous le dîtes. » Le taisa n'aimait pas après tout avoir affaire à un problème épineux dont il ignorait la cause. Car cette cause cachait souvent aussi la solution idéale pour mettre fin à ceci rapidement et sans trop d'efforts.

« Vous vous occuperez donc du plan spirituel avec le sohei qui nous accompagne. Je me fie à vous pour cela. » Ajouta t-il sinon avec sérieux quand elle lui dit que pour affronter les kitsunes, l'idéal serait à la fois de les combattre sur le plan physique et sur celui spirituel. Soit, autant les attaquer sur ces deux terrains en même temps de ce fait.

« Je ne trouves pas cela déprimant de s'attaquer au plus fort pour intimider les faibles. C'est un raisonnement qui se tient et qui nous facilitera la tâche par la suite, de plus, si c'est une réussite cela ne pourra que montrer à tous que nous sommes loin de nous laisser faire par ces yokais. Et ça mettra ainsi du baume au cœur aussi bien des civils que des militaires. » Cela lui paraissait aussi logique que deux plus deux font quatre après tout. Quant à la manière dont il avait prononcé yokai, l'onmyoji pouvait discerner si elle faisait attention qu'il n'y avait pas spécialement de haine ou de mépris dans son ton, il l'employait plus comme pour faire un constat distant, comme il dirait que c'est une femme et lui un homme.

Dans tous les cas, Kiyosuke ne cachait pas à lui-même qu'il avait hâte de se confronter à ces démons. Que ce soit parce qu'il comptait faire son devoir au mieux et défendre sa province de lui-même aussi bien que n'importe lequel des samouraïs sous ses ordres, mais aussi car le taisa aimait tout simplement se battre au fond. Non pas forcément le fait de tuer, mais la fureur du combat, ce sentiment que l'on est jamais plus vivant que quand l'on s'approche de la mort. Mais surtout car se battre pour sa vie et au nom de son devoir, n'était-ce pas l'incarnation même du fait de faire face à l'adversité ? L'adversité qui elle seule peut vous pousser à vous surpasser quand vous vous confrontez à elle ? Cette même adversité que Kiyosuke était décidé à confronter sans cesse pour devenir meilleur…

« Une manière de fonctionner particulière ? Pas spécialement, du moins rien qui ne vous concerne actuellement. La seule chose que je vous conseillerais de faire c'est de ne pas trop vous exposer, restez non loin de moi de préférence. Car si je ne doute pas de la qualité de mes hommes, la responsabilité de la bonne intégrité des personnes qui m'accompagnent m'échoit. »

Et dans les faits, une fois qu'ils furent en dehors de la cité, Kiyosuke et la petite troupe l'accompagnant marchèrent longuement sur une des routes commerciales menant à la cité, tant et si bien que Raimei finit par se faire lointaine, ce avant de sortir des sentiers battus pour arriver peu après sur les lieux d'un massacre. Un petit convoi de marchands qui s'étaient faits tués purement et simplement non loin de la route, aucun survivant et le massacre semblait assez récent. Il devait avoir eu lieu il y a moins d'une journée de cela...

« De ce que je sais, les kitsunes que nous cherchons traînent encore dans les environs. Le convoi transportait pas mal de saké et visiblement les yokais ne sont pas privés de la possibilité de piller la cargaison après avoir régler le compte des marchands et de l'escorte de ces derniers. Je les soupçonne de se cacher dans la forêt se trouvant non loin et de profiter en ce moment même de leur larcin… Tout ça parce qu'ils pensent sans doute que nous sommes trop occupés à nous défendre et panser nos plaies actuellement pour sérieusement envisager d'aller les dénicher, rendons leur donc une petite visite pour leur montrer à quel points ils ont tort. Mais avant cela, il faudrait remonter la piste qu'ils ont laissés... » Il se tourna vers Sora et lui demanda calmement après qu'il ait ordonné à ses hommes de fouiller les environs à la recherche d'indices ou de traces de pas.

« En dehors d’éventuelles traces de pas ou de sang que nous pourrions tous découvrir, percevez vous quelque chose de particulier que seul un onmyoji pourrait ressentir ? Ou pourriez vous par hasard vous aider d'alliés surnaturels pour débusquer les yokais que nous cherchons ? » Il doutait après tout que les kitsunes aient laissés beaucoup d'indices matériels qui pourraient servir à les retrouver rapidement, donc s'ils pouvaient profiter des compétences spirituelle de la servante des kamis… Autant ne pas s'en priver. Cela démontrerait en plus aux sceptiques son utilité, d'une pierre deux coups en somme. Cela, puis Kiyosuke se disait qu'il y avait moins de chance de tomber dans un possible piège en suivant une piste spirituelle plutôt que matérielle... On ne savait jamais après tout avec ces renards.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Sam 2 Sep - 12:15

Au fur et à mesure de leur avancée, la pression monte dans les entrailles de la jeune femme. Plus elle regarde en arrière, plus la cité s'éloigne, et plus elle a l'impression de s'approcher du danger, plus elle commence à ressentir l'adrénaline monter et agiter son sang. Elle souffle, pour faire descendre un peu sa nervosité, consciente qu'elle semblerait bien ridicule à côté de ceux qui vont se battre au corps à corps avec les créatures démoniaques.

Elle essayait donc de se détendre, et de se concentrer sur ce que le chef d'expédition lui répondait. Il avait l'air d'être bien parti pour se faire son protecteur personnel, ce qui était bien fait pour rassurer la jeune onmyouji. Elle le remercia d'un signe de tête reconnaissant.

Ils marchaient ainsi depuis maintenant un bon moment. Sora ne savait pas dire combien de temps en réalité. C'était à la fois long et court. C'était un temps perdu entre deux autres. Elle savait qu'ils allaient vers un lieu dangereux, un lieu qu'elle ne voulait pas voir. Par avance, elle pressentait, sans doute grâce à ses sens et ses intuitions spirituelles, qu'ils avançaient tout droit à travers des terres maudites par les esprits. Cela se sentait presque dans l'air.

Mais alors ils tombèrent nez à nez sur une scène de massacre. La violence des combats contre les kitsunes se rappela alors à elle, comme on rouvre une plaie qui n'a pas encore cicatrisé. Elle ne put s'empêcher de froncer le nez, l'odeur de cadavres et de sang frais était corsée. Urahara gronda.

Le taisa expliqua que les kitsunes responsables étaient sans doute encore en train de rôder dans le coin. Malheureusement les marchands n'avaient pas pu échapper à la mort. Sora fit une courte prière pour eux.

Le guerrier suggérait de remonter leur piste, autant par les traces physiques que spirituelles. C'était une bonne idée. Il demandait s'il y avait un quelconque moyen de débusquer les bestioles par une autre voie qu'un pistage traditionnel.

"- Oui, bien sûr ... Urahara va nous aider ...", adressa-t-elle, se tournant alors vers son esprit gardien. L'esprit loup-renard était en train de renifler à droite à gauche, déjà à la recherche d'une trace spirituelle marquante, qui pourrait être liée aux yokaïs. Il tourna la tête vers eux, et fit ce qu'elle lui demandait implicitement : il se découvrit aux yeux du Taisa, afin qu'il puisse le voir à son tour.

"- Voici mon esprit-gardien. Il peut essayer de remonter sur la trace spirituelle laissée par les yokaïs."

C'était leur méthode de chasse habituelle. Dès que le gardien aurait trouvé une trace signifiante, il suffirait de remonter la piste. Ensuite, ils verraient bien ...
Spoiler:
 


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Dim 3 Sep - 17:13

Kiyosuke regarda silencieusement l'esprit loup-renard qui apparut non loin d'eux. Se disant qu'en effet ce dernier saurait leur être utile sans doute, du moins s'il avait les capacités que son apparence suggérait. Il s'étonnait d'ailleurs toujours de la variété des esprits gardiens qui pouvaient accompagner les onmyojis, après tout il y avait de tout. Même si le plus étonnant était sans doute qu'une telle bête accompagne une jeune femme paraissant aussi fragile qu'elle, quoique non… Elle avait bien besoin de protection après tout.

« S'il peut le faire, je le récompenserai avec une bouteille de saké. » Se contenta donc de répondre le taisa tout à fait sérieusement quand Sora-san dit que son esprit gardien pouvait en effet remonter la trace spirituelle laissée par les yokais. Après tout il pouvait bien offrir une bouteille de saké, une boisson qu'affectionnait les démons à celui-ci s'il prouvait son utilité, car tout travail mérite salaire.

Et visiblement, le démon peut-être motivé par cela ou bien juste car il était talentueux trouva rapidement une piste. Kiyosuke ordonna donc à ses hommes de se rassembler et ils suivirent le yokai le plus silencieusement possible… Il serait dommage après tout de faire un tel boucan que les kitsunes les entendraient venir à des kilomètres.

Ils traversèrent ainsi une bonne partie des bois, s'enfonçant dans ces derniers sans rien remarquer d'anormal, ce jusqu'à arriver devant la discrète entrée d'une caverne dissimulée dans un affaissement de terrain et qui semblait plonger sous la terre. Jusqu'à quel profondeur ? Cela restait à découvrir, car il semblerait qu'ils n'aient pas d'autres choix que d'entrer à l'intérieur...

« Nous allons devoir entrer là-dedans si nous espérons les débusquer. Allumez des torches et restez groupés. » Ce que plusieurs de ses hommes firent, puis ils entrèrent à l'intérieur de la cavité souterraine. Kiyosuke alors qu'ils faisaient ainsi, calcula en même temps les inconvénients que présenterait le fait d'affronter les yokais en un tel endroit, sans doute que ces derniers auraient l'avantage au niveau des sens, néanmoins les samouraïs auraient pour eux le fait que peut-être les démons ne pourraient pas fuir, mais aussi de se battre en milieu étroit… Cela s'équivalait donc.

Ils commencèrent ainsi à parcourir la caverne sans que rien d'inhabituel se manifeste, après quelques minutes de marches l'humidité de l'air commença à légèrement augmenter sinon, mais rien de spécialement inconfortable pour des Kenshus habitués à la pluie et l'orage… Par contre, l'obscurité ambiante qui les entoura rapidement et le fait que les torches qu'ils avaient avec eux était la seule source de lumière environnante avait de quoi inquiéter... Même si à mesure qu'ils s'enfonçaient certains s'étonnèrent d'attarder un peu leur regard sur la beauté de la grotte les entourant, les formations minérales de toutes sortes que ce soit les stalagmites, les stalactites inquiétantes ou certaines pierres scintillants de milles feux étant un spectacle que peu d'entre-eux avaient pu contempler avant.

Le problème c'est qu'avancer était légèrement difficile à cause d'une sorte de boue traînant sur le sol, mais heurement ils commencèrent à entendre des bruits lointains au bout d'un moment, un très lointain écho de rire inquiétant. Kiyosuke en entendant cela jeta un regard à Sora-san et lui demanda à voix basse pour qu'on ne l'entende pas parler à l'autre bout de la caverne.

« Vous allez bien ? Je crois que nous nous approchons des kitsunes que nous cherchons. » Approchons était un terme optimiste par contre, car il en avait encore pour des longues minutes de marches dans les faits, combien ? Au pire une heure vu qu'il était difficile d'estimer les distances au son par ici, mais au moins ils approchaient… Sinon, il s'était permit de poser ses questions dans les faits car l'environnement qui les entouraient pouvait paraître inquiétant à l'onmyoji sans doute, ça ou le fait qu'il serait quasiment impossible de s'enfuir si les choses venaient à prendre un mauvais tour pour leur expédition.

Quoique ça ce n'était pas tant un désavantage que cela, après tous des hommes qui savent qu'ils n'ont aucune autre issue que le combat ou le mort se battent comme des bêtes sauvages. La lâcheté et le désir de vivre se muant en un courage frénétique terrible dans une telle situation ou votre vie ne tient qu'au fil de la férocité dont vous ferez preuve. Kiyosuke préférait donc presque cela au final, ainsi personne ne serait tenté de s'enfuir lors des hostilités et tous le monde saurait à quoi s'en tenir si les choses prenaient un mauvais tournant.

« J'avais entendu dire que le sel, une substance que beaucoup d'onmyojis ont à disposition pouvait s'avérer utile si on s'en saupoudrait pour se faire moins aisément repérer par les yokais. De ce fait, n'auriez-vous pas par hasard une bourse ou deux remplis de sel ? Cela pourrait s'avérer déterminant après tout si nous arrivons à prendre les kitsunes par surprise avec un tel stratagème. » Les renards avaient après tout un bon odorat et une bonne ouïe, il serait donc assez vite difficile de ne pas se faire repérer par ces derniers s'ils ne prenaient pas quelques dispositions…

Quant aux connaissances que Kiyosuke semblait avoir sur les onmyojis et leur art, c'était probablement dû dans les faits à son statut de descendant d'une ancienne et prestige famille d'onmyojis. Cela l'avait donc poussé à s'intéresser naturellement à ce genre de choses. Du moins, cela on pourrait le deviner si on avait un minimum de connaissances concernant qui étaient les Hisawara et un minimum de disposition pour le fait de faire des déductions.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Dim 8 Oct - 16:29


L'esprit gardien fut tout étonné de voir qu'un humain, de l'armée, s'engage à lui faire une offrande en cas de bons et loyaux services, mais sa queue se mit machinalement à signifier son bon contentement.

"- C'est gentil pour lui"
, dit Sora, elle ne pouvait s'empêcher d'en sourire. C'était le genre de motivations dont Urahara était particulièrement friand.

Il trouva rapidement une trace d'ailleurs, qu'il tenta de suivre au mieux. Il commencèrent à entrer dans des bois : ce qui ne semblait pas anormal à l'onmyouji. C'était le genre de lieux que les yokaïs affectionnaient. Mais pendant un temps, elle crut même que le loup-renard s'était trompé. Il n'y avait rien d'anormal ... Mais après avoir marché un bon moment, ils arrivèrent sur l'entrée d'une caverne plutôt bien dissimulée. La trace semblait se poursuivre jusqu'à l'intérieur ... Ca, c'était moins bon signe d'après Sora. S'il devait y avoir des combats là dedans, ça ne serait pas aisé de s'en sortir sans se marcher les uns sur les autres. Hisawara-sama commença donc à donner des ordres pour que leur marche soit bien disciplinée dans la cavité. Ils pénétrèrent donc, bien que peu rassurés. Plus ils avançaient, plus la progression était difficile. Non seulement parce que l'obscurité baissait forcément à mesure de l'éloignement de l'entrée, mais aussi parce qu'une sorte de boue venait compliquer les choses.

De loin, ils finirent par entendre des bruits venir du fond de la grotte. Le taisa lui signifia qu'il les avait également perçus. Il faut avouer que Sora n'était pas vraiment dans son assiette. Elle avait un mauvais pressentiment. Peut être était-ce dû à ce lieu, étant donné qu'elle n'avait pas l'habitude de ce type de terrain. Elle essaya de se concentrer sur ses sens et sa perception plutôt que sur son ressenti intérieur. D'autant qu'il serait sans doute difficile d'évaluer le nombre de leurs ennemis s'ils arrivaient sur eux d'un seul coup.

*Il faudrait peut-être cacher notre présence avant d'approcher ...*
, lui chuchota Urahara

Au moment même où l'onmyouji commençait à chercher dans sa sacoche ses caches de sel, le taisa lui fit justement la proposition d'en faire usage. A vrai dire elle fut plus qu'étonnée de cette réaction.

"- Décidément Hisawara-sama, vous me surprenez. J'étais justement en train de chercher ce matériel dans mon sac. Vous en connaissez décidément pas mal sur notre art. C'est impressionnant."


Maintenant qu'elle y réfléchissait, il était vrai que le nom d'Hisawara ne lui était pas inconnu. Il était rattaché à une famille d'onmyouji connus de la région.

"- Où avez-vous apprit tout cela ?"
, demanda-t-elle, bien qu'elle se doutait du coup un peu de la réponse qu'il allait donner. Anticipant cela, elle ajouta : "- Seriez vous apparenté à cette famille d'onmyouji dont mon maître m'a parlé ?"

Tout ce qu'elle avait pu apprendre des onmyouji et de leur art, elle l'avait appris de Gaku-sensei. Cet homme était une bibliothèque vivante ...

Sora tendit le sel au chef de l'expédition.

"- Dites à vous hommes d'en asperger une ou deux pincées sur leur vêtements. Normalement cela camouflera un peu notre présence."


Elle jeta un regard à son gardien. Il avait l'air pensif. C'était assez rare pour être souligné. Voyant que sa maîtresse s'inquiétait, il dit alors :
*Je ne le sens pas. Ces kitsunes se sont peut-être enfermés là pour soigner leurs blessures. C'est ce que j'aurais fait personnellement ...*

Oui, ça paraissait logique. Cela signifiait deux choses. De un, les démons seraient peut-être affaiblis ... Mais de deux, ils seraient surement particulièrement en colère.

"- Attention Hisawara-sama, je ne pense pas que le sel nous cache entièrement pour autant. Ils sentiront peut-être notre présence : ils doivent être sur leurs gardes ... Ils sont en territoire inconnu et ennemi après tout..."


Il était difficile de prévoir. Mais au moins il fallait s'attendre au pire.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Ven 13 Oct - 21:07

Hisawara prit le sel que l'onmyôji lui tendit, avant de répondre calmement à cette dernière.

« J'ai appris cela en m'intéressant au passé de ma famille, les Hisawara qui sont en effet une ancienne famille d'onmyôji. Maintenant nous sommes des samourais. » Répondit-il simplement, il n'était pas spécialement cachottier après tout et n'avait pas honte de ses ancêtres, puis il ordonna comme conseillé par Sora-san, à ses hommes de s'asperger de deux pincées de sel sur leur vêtement. Ceci fait, cette dernière reprit la parole et il ne put que répondre pensif à cela.

« Il va falloir dans ce cas faire preuve de la plus grande prudence en effet, rien n'est plus dangereux qu'un ennemi acculé. » Sur ce il ordonna donc que la troupe avance, mais lentement et le plus silencieusement possible cette fois-ci…

Et c'est ce qu'ils firent donc alors qu'ils se rapprochaient peu à peu de la source de tous ce bruit. Pour se rendre compte que ce n'est pas forcément que des rires qu'ils avaient entendu, mais aussi des râles de douleurs… Ils se rapprochèrent donc pour tomber sur une grande caverne où ils aperçurent de loin… Très loin les kitsunes. En voyant cela Kiyosuke observa un temps les environs, puis ordonna à ses archers de se mettre en place le plus silencieusement possible et de viser les kitsunes les mieux portant. De manière ainsi à d'abord s'en prendre aux plus forts, ce qui se battraient et fuiraient le plus aisément, mais aussi à débuter le combat dans un domaine où le clan Kenshu était inégalée, le tir à distance !

Ne restait plus après que les arches se soient mit en place à leur donner l'ordre pour qu'ils fassent voler leurs flèches vers les démons, mais avant cela Kiyosuke demanda à voix basse à Sora-san.

« Remarquez vous quelque chose d'étrange par hasard ou auriez-vous besoin d'un préparatif quelconque avant que nous débutions les choses sérieuses ? » Autant être totalement sûr et certains qu'ils avaient la maîtrise de la situation et de ce qui allait se passer après tout, surtout que dès que le combat commencerait, les choses deviendraient assez rapidement très confuses... Il était très peu probable après tous que les archers aussi doués soient-ils abattent à eux seuls tous ces démons...
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Lun 30 Oct - 13:51

Ils arrivaient. Cela se sentait dans l’air, en tous cas Urahara était en alerte depuis quelques minutes déjà. Et comme de juste, bientôt ils eurent l’opportunité de pouvoir observer de loin dans la pénombre les kitsunes. Bien sur le taisa avait suivi les conseils de Sora et fait parvenir les ordres adéquats à ses hommes, qui, comme un seul homme, avaient tous agit de manière fluide et discrète. La jeune fille en était même assez impressionnée. Elle pensait qu’il lui avait déjà fallu des années pour arriver à une coordination correcte avec son gardien, alors si elle avait dû faire pareil avec une troupe d’homme entière … Sora changea d’opinion sur les militaires qu’elle avait croisé quelques heures plus tôt pour la première fois et qu’elle avait de prime abord trouvés bien rustres. Hisawara-sama pouvait être fier d’être au commandement de ces gens. Mais cela devait aussi représenter une grande responsabilité.

Ces sujets de réflexions arrivaient en pensée à Sora tandis que les archers se plaçaient de manière suffisamment optimisée pour bien viser les membres les plus forts parmi leurs ennemis. C’était sans doute un moyen que son cerveau avait dû trouver pour se protéger du stress : se concentrer sur autre chose que sur elle-même. Mais lorsque le chef de l’expédition se tourna à nouveau vers elle pour lui demander si elle avait d’autres préconisations ou préparations à faire avant l’assaut, une piqûre d’adrénaline vint percer à jour cette fausse tranquillité. Elle ne put répondre autrement que par un léger tremblement :

“- Je … Non, non rien.”, puis, se reprenant : “Urahara et moi allons sans doute devoir nous approcher plus si nous voulons que nos mantras puissent avoir effet.”


Mentalement, elle visualisait l’action, ou du moins essayait. Il allait falloir se servir d’un mantra basé sur l’élément de la terre pour pouvoir tenter d’handicaper les démons. Ensuite elle se servirait des sutras qu’elle portait sur elle, mais le temps de canalisation serait beaucoup plus long. Elle expliqua donc ce plan au chef de troupe, en espérant qu’il puisse adapter sa stratégie militaire en fonction.

“- Les premiers mantras ne seront là que pour handicaper les yokais, une fois que cela sera fait je devrais me servir de sutras, des textes sacrés qui devront être déployés, mais cela prendra plus de temps de s’en servir … Par contre, si j’y parviens, les créatures devraient être bannies du plan matériel.”



L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Mer 1 Nov - 14:53

Kiyosuke réfléchit aux paroles de l'onmyôji et visualisa rapidement ses troupes, ceci fait il répondit calmement à la jeune dame. « Vous avez donc besoin de vous rapprocher ? Il va vous falloir un garde du corps dans ce cas, je ne doute pas de la qualité de votre esprit gardien, mais les kitsunes sont quand même assez nombreux... » Cela et puis il valait mieux un garde du corps que plusieurs, sinon au-revoir l'effet de surprise… Il se contenta donc d'ajouter avec le plus grand sérieux du monde.

« Je vais me charger de cela. Je vous protégerai le temps que vous puissiez use de vos mantras, mes hommes seront donc juste derrière nous, ils resteront un peu en arrière le temps de débuter l'attaque pour éviter de se faire repérer, mais quand ce sera chose faîte, il nous rejoindrons immédiatement après. » Sur ce il l'invita donc à s'avancer et ajouta avec un grand sérieux.

« Ensuite quand vous devrez user de vos sutras, nous nous replierons à l'arrière. Je suppose que cela ne nécessite pas que vous soyez en première ligne après tout ? Dans tous les cas je serais là pour vous protéger au fur et à mesure du processus, vous risquez après tout d'être la cible prioritaire des yokais quand ils auront devinés qui vous êtes. » Oui, certes des samouraïs pourraient les tuer, mais ils devaient encore plus redouter l'intervention d'une puissante onmyôji qui aurait tôt fait de les bannir si elle arrivait à déployer ses sutras. En tous cas s'il avait été un kitsune, il en aurait fait sa cible prioritaire, il partait donc du principe que la protégeait serait la moindre des choses. Sur ce il suivit la dame en attendant que celle lui dise que c'était bon et alors il ordonnerait l'attaque, pas avant… Ce qui importait le plus après tout à un tel moment c'était la synchronisation, surtout qu'il ne pourraient sans doute guère profiter longtemps d'un quelconque effet de surprise au vu de ce qu'ils allaient affronter... Il vaudrait donc mieux agir vite et ne pas perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Sora

avatar

Kannushi

Messages : 124
Date d'inscription : 08/05/2016

Feuille personnage
Age: 19
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Mer 22 Nov - 21:07

Le taisa se proposait comme protecteur personnel de la jeune onmyouji puisqu’il était grand temps d’approcher l’ennemi. A cette proposition, Sora observa du coin de l’oeil son gardien qui lui rendait un regard plein d’attention. Puisque c’était arrangé il ne manquait plus qu’à y aller. Ce n’était pas de gaité de coeur.

L’onmyouji remercia chaleureusement Hisawara-sama. Ensuite elle essaya, de là où ils étaient, de trouver rapidement une voie suffisamment discrète qui leur permettrait tout de même d’être à portée et de rester à la vue des autres soldats qui seraient légèrement en arrière. Elle adressa un signe de tête résolu à ces deux partenaires pour une des missions les plus risquées qu’elle ait sans doute jamais menée. Mentalement, elle préparait déjà ses mantras. Il faudrait déjà dans un premier temps invoquer un kekkai. Elle s’assurait néanmoins que le militaire la suivait toujours. Ils arrivèrent derrière quelques rochers où ils pouvaient se faufiler. Cela ne les protègerait pas indéfiniment des créatures, mais au moins ils seraient pendant quelques minutes hors de portée de vue directe.

Une fois de plus, la jeune femme s’assura que son gardien se tenait prêt à la défendre.
Il se mit en position, prêt à faire barrière pour qu’elle puisse faire ce qu’elle devait faire.

Elle commença par réciter en boucle un mantra invoquant l’éloignement. Le bannissement, la prison. Elle avait à présent joint ces deux mains et regardait directement le plus féroce des kitsune. Elle ne se laissa pas déconcentrer une seconde, il fallait que ce bouclier puisse apparaître VITE. Avant qu’ils ne réagissent serait le mieux.

Son incantation commençait tout juste à faire effet malheureusement quand le chef des démons tendit soudain l’oreille dans la direction de Sora. Puis ses yeux. Il finit par la voir malgré le sel. Il fit alors volte face … La barrière n’était pas encore tout à fait formée mais suffisait déjà à limiter leurs mouvements.

Tout en continuant de réciter, Sora fit alors un signe de tête à Hisawara-sama. C’était surtout pour lui dire de bien rester sur ses gardes : elle s’attendait à voir les créatures leur foncer dessus d’une seconde à l’autre ...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 105
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora) Dim 26 Nov - 20:50

Kiyosuke arriva tant bien que mal à être un minimum discret, du moins assez pour qu'ils ne se fassent pas repérer, ce qui lui demanda un grand effort et une concentration dont il faisait rarement preuve. Après tout ce n'était pas là quelque chose à quoi il était habitué, mais il fallait bien et heureusement ses efforts furent suffisants. Surtout que le contraire aurait été fort périlleux pour la dame qu'il protégeait car garde du corps ou pas, se faire déborder par des kitsunes non prit par surprise aurait été très dangereux. D'une certaine manière d'ailleurs, tout le plan qu'ils essayaient de mettre en œuvre ici était particulièrement audacieux, mais bon. Les plus belles victoires s'obtiennent généralement par l'audace, une audace qui peut aussi punir par les plus terribles défaites. D'une certaine manière c’était donc un pari qu'ils faisaient.

Et quand tout fut mit en place et que l'onmyôji commença à réciter une formule, les yokais ne furent guère long à les repérer… Kiyosuke en voyant cela fit donc le geste aux archers de tirer et se mit entre celle qu'il protégeait et les yokais en même temps que l'esprit gardien de la religieuse.

Et alors… Tout se passa très vite, trop vite sans doute pour avoir vraiment le temps de réfléchir de façon posée à la situation. Heureusement que le mouvement des kitsunes furent limités par le pouvoir de Sora-san, sinon Kiyosuke aurait sans doute risqué d'être débordé rapidement, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne se retrouva pas vite à devoir faire face à plusieurs adversaires…

Kiyosuke fit donc ce qu'il y avait de mieux à faire face à des adversaires aussi rapides et nombreux, au lieu d'employer son testubo il dégaina son katana et se mit en position défensive, plus précisément celle qu'il maîtrisait le mieux, la carapace de la tortue. Et alors que les flèches sifflaient il se prépara donc rapidement à se défendre et riposter et c'est ce qu'il fit.

Ce fut fatiguant, mais cela lui permit de tenir avec l'aide de l'esprit gardien contre l'assaut des yokais, du moins le temps que ses hommes puissent pleinement réagir et l'onmyôji de faire ce qu'elle avait à faire. Le seul problème c'est que Kiyosuke était obligé de reculer, autant pour ne pas se faire déborder rapidement que pour éviter qu'un yokai soit tenter de le contourner pour s'en prendre à la religieuse. Ce qui ne manqua pas d'ailleurs, le chef de ces derniers voyait quel était le danger évident à l'égard de sa petite meute tenta la chose et Kiyosuke eut bien du mal à l'en empêcher dans les faits, mais il y arriva néanmoins grâce à une violente et brutale bourrade. Mais il dû pour cela baisser sa garde et un kitsune en profita pour lui cracher du feu dessus ce qui ne manqua pas le faire grogner de douleur et reculer à nouveau, même si ce n'était pas la première fois et loin de là qu'il goûtait à la caresses des flammes...






Technique utilisée :

Carapace de la tortue
Cette technique de combat vise à une défense absolue. Kiyozuke avec ou non une arme en main se mettra ainsi en garde de manière stoïque et concentrée et attendra tout assaut de son adversaire. Quand il se met dans une telle posture, Kiyozuke se prépare à enchaîner de manière fluide toute parade ou esquive par une contre-attaque. 

C'est une technique de combat qui dans les faits manque d'agressivité, mais qui rend bien plus difficile en retour le fait d'outrepasser sa défense et qui améliore l'efficacité de ses contres-attaques. C'est bien entendu une posture qu'il n'hésite pas à employer face à un adversaire agressif ou bien quand il a besoin de temporiser un peu. Par contre pour fonctionner, elle nécessite qu'il n'attaque pas autrement que par une riposte, car dès qu'il recommence à attaquer de façon purement offensive, la posture est brisée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora)

Revenir en haut Aller en bas
 

La solidité de l'acier, la force de la foi (Pv Sora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Fouet d'acier et coup critique .... !!!


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..