AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les griffes du tigre (Pv Juubei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Mar 22 Aoû - 17:39

Devoir, devoir, il n'y avait que le devoir. Du moins c'était le principe que tâchait d'appliquer Kiyosuke dans ses relations professionnelles avec ses confrères taisa. Rester poli, cordial, mais surtout ne pas oublier qu'ils servaient tous le même clan au final, qu'importe les possibles divergences qu'il pouvait y avoir entre eux. Kenshu et son peuple n'avaient pas à souffrir après tout de possibles désaccords entre les protecteurs du clan des orages.

Même si des désaccords… Kiyosuke était vraiment loin d'être celui qui en suscitait le plus, il n'aimait pas se compliquer la vie après tout et il avait mieux à faire. Beaucoup seraient surprit d'ailleurs de constater à quel point l'existence pouvait être simple quand on était pas du genre à chercher les complications à tout va. Mais bon, il semblerait que ce soit des fois une tendance chez certains de le faire, comme si ils n'avaient que ça à faire de leur morne existence ou bien parce qu'ils s'ennuieraient mortellement sinon. Soit, pour sa part il n'en avait absolument rien à faire tant qu'on ne venait pas l'enquiquiner avec ce genre de stupidités.

Heureusement d'ailleurs, ce n'était pas un collègue du genre de ceux avec qui on se prend aisément la tête que Kiyosuke devait discuter aujourd'hui. Mais le taisa Jubeii, un officier compétent de ce que savait l'armure vivante. Dans tous les cas, le taisa de Raimei n'avait point manqué d'inviter ce dernier à venir dans la cité sous sa protection suite au dernier conseil stratégique fait entre officiers supérieurs… Ce pour discuter de l'organisation des défenses de leurs deux provinces en cas de guerre avec les clans frontaliers entre autres. Une guerre où Raimei risquait d'être en première ligne...

Mais avant d'aborder de tels sujets, il fallait attendre que Juubei arrive et donc préparer l’accueil pour celui-ci. Kiyosuke avait donc fait dans le sobre, mais tout à fait correcte, il se disait après tout que son collègue n'aimait pas forcément qu'on l’accueille de façon très pompeuse. Il avait donc simplement dit à celui-ci de le rejoindre à sa demeure, là un serviteur l’accueillerait et irait prévenir le taisa…

Ce qui fut fait quand Juubei arriva enfin et ce de bon matin, Kiyosuke vint donc l’accueillir comme toujours entièrement revêtu de son armure et salua son égal comme le voulait l'étiquette. « Hajimemashite Shigeru-san, j'espère que vous avez fait bon voyage. » Le ton avec lequel il disait cela était poli, pas chaleureux, mais pas malhonnête sur ses sentiments. Il espérait vraiment que l'autre ait fait bon voyage, même s'il ne semblait pas être du genre à spécialement vouloir copiner avec lui. Il ne cachait pas un certain respect en tout cas.

Un respect adressé au taisa blond en charge de la région de Kousen qui était frontalière avec Fukyuu. Shigeru-san avait l'air en bonne santé d'ailleurs, le contraire aurait été étonnant de toute manière... Après tout c'était une montagne de muscle comme Kiyosuke, même si le blond devait sans doute avoir un peu plus de succès avec les femmes pour sa part. Mais bon cela l'armure vivante n'en avait rien à faire.

Il l'invita d'ailleurs à entrer et ajouta de sa voix particulièrement rauque et grave, même pour quelqu'un qui portait en permanence son casque et son armure comme lui. « Permettez moi de vous offrir le thé. Auriez-vous besoin de quoi que ce soit sinon ? N'hésitez point, vous êtes mon invité Shigeru-san. » On sentait que le ton était assez formel et scrupuleux sur le fait de se comporter adéquatement avec son collègue. Après tout, même s'ils n'ignoraient pas tout deux pourquoi ils étaient là, autant garder une entente cordial entre officiers du même clan et ne pas se comporter comme un parfait rustre. Il n'était certes pas quelqu'un de très sociable, mais ça ne l'empêchait pas d'être correct. Surtout quand c'était au nom du sacro-saint devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 181
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Lun 4 Sep - 1:29


L'été avait particulièrement été mouvementé pour le clan Kenshu. Non seulement avait-il perdu la moitié de sa population comme toutes les terres yokuniennes, mais son armée était restée longtemps la proie de luttes intestines entre les Taisa du fait de l'ingérence de celle-ci par le Daimyo et le Taisho tout deux disparus. Le jônin avait fini par prendre les rênes du clan, achevant de les mettre dans une position délicate envers même leurs voisins pour préserver les défenses rendues trop fragiles du clan. Si Setsu s'était fait conciliant -eux non plus ne vivaient plus du fait du Grand Sommeil, ce ne fut pas le cas du clan Fukyuu qui se sentit menacé.

Fin Juin 41, l'un des Taisa répondant au nom de Kuhoko Keikoku avait décidé de partir à la recherche de Denbee Eisei et avait réussi par la même à se faire accepter en tant que Taisho auprès de l'armée des Foudres, elle-même épuisée par les conflits. L'été s'était poursuivi par un immense travail d'unification et de cohésion sous son giron avant que l'automne ne lui succède enfin.

Juubei avait participé aux luttes. Malgré son caractère égal, il fut aux premières loges de ce malheureux concours de circonstances, ne laissant personne avoir voix au chapitre tant que Denbee Eisei ne leur revenait pas. D'une certaine manière, ils s'étaient tous mis en porte-à-faux dans cette histoire et le fait que sa province se trouve soudainement vidée de ses combattants par un Yokaï surpuissant avait achevé un bon temps le Taisa blond.

Aujourd'hui, à la naissance de la Lune du Mouton, tout était différent. De jeunes conscrits en quête de vengeance avaient rejoint son reste de force demeurant à la capitale. Tout le clan s'était drapé dans la haine et la méfiance, cependant l'armée recherchait autre chose. Cette autre chose était une cohésion solide qui protégerait le clan Kenshu contre la colère de son voisin des Glaces.

La guerre si elle n'était pas imminente, était crainte de beaucoup devant la susceptibilité Fukyuu. Et si elle ne l'était pas, Kenshu avait de toute façon besoin de revoir ses défenses. Entre deux clans aux puissantes armées, il avait toujours fait pâle figure seulement protégé par un protectorat Fukyuu passé à présent, par le Buke Shohatto et le pouvoir de l'Empereur bien actuels ceux-là.

En bref, les différentes provinces devaient se serrer les coudes dès à présent. Ainsi le Taisa Hisawara Kiyosuke, promu en même temps que Juubei, invita celui-ci dans l'enceinte de son domaine à séjourner à ses côtés pour quelques jours. Le géant ne se fit pas prier, il avala la centaine de kilomètres qui séparait Raimei de Kousen en deux jours et arriva la veille pour se présenter de bonne heure à la demeure des Hisawara.

S'il n'avait pas vu son hôte, depuis longtemps et qu'il n'avait jamais entendu parler de lui sinon en bien -il avait d'ailleurs eu la sagesse de se garder loin des conflits- Juubei ne le trouva pas véritablement changé (en même temps, allez chercher du changement dans une armure...) à son propre contraire. Lui avait gagné quelques nombreux cheveux blancs et la fatigue l'avait particulièrement affiné. Il était comme une âme en peine, loin bien loin de l'image de vétéran solaire qu'on lui prêtait plus avant.

"Bonjour, Hisawara-san. Le voyage a été. Je suis ravi de trouver Raimei aussi animée." Répondit-il à son collègue avec un sourire de convenance. En effet, la ville était sans doute la province la plus dynamique des domaines de la Foudre et celle qui rapportait le plus au clan.

Il fut accueilli dans les usages et sans rien d'autre qui aurait pu trahir une amitié ou une inimitié entre eux.  Cela avait quelque chose de froid, comme une feuille vierge que le pinceau de Juubei devait entacher. Bien sûr, le grand benêt malgré son âge souffrit tout à coup de son immanquable manque de confiance en lui, ne sachant que répondre à une telle sollicitude emprunte de retenue de la part de son homologue qu'il balaya d'un rire cristallin.

"Je n'aurais besoin de rien d'autre que votre compagnie et de votre thé, Hisawara-san. Mais...excusez-moi, je n'ai reçu ni les salutations des domestiques ni vu de femme digne de vous dans cette demeure. Vous vivez seul ?"


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Mar 5 Sep - 20:13

Kiyosuke avait remarqué que son collègue n'était pas exactement au mieux de sa forme, mais bon cela pouvait se comprendre au vu des derniers événements. Après tout les derniers mois avaient été compliqués pour tout le monde. Cela et de plus les choses n'étaient visiblement pas partis pour s'arranger… Le taisa de Raimei n'en était même que trop conscient, sa province avait été après tout en première ligne face aux incursions yokais et le serait sans doute aussi en cas de guerre. Son devoir exigeait donc qu'il se tienne prêt.

« Merci. Même si vous seriez en droit de penser que c'est la moindre des choses de ma part étant donné qu'il en va de mon devoir de faire en sorte que ce soit ainsi, mais aussi que ça dure. » Répondit-il d'ailleurs avec sérieux et politesse quand le blond lui dit qu'il était content de voir que Raimei était toujours aussi animée. Le contraire en même temps aurait été étonnant, Kiyosuke n'osant même pas imaginer ce que la perte d'une province comme Raimei causerait comme dégâts au clan de la foudre. Une raison de plus en somme pour la défendre de son mieux.

Le taisa qui d'ailleurs n'était pas armé en dehors de son wakizashi, ce qui devait indiquer qu'il ne prenait pas son collègue pour un potentiel ennemi, laissa le manieur de hache entrer alors que ce dernier se montra tout à coup bien plus chaleureux que Kiyosuke. Ce à quoi ce dernier répondit de sa voix rauque en l'invitant à le suivre.

« Je n'ai pas d'épouse pour le moment, quant à mes domestiques, il y en a bien quelques-uns, mais j'ai considéré que je pouvais bien vous accueillir personnellement. C'est plus poli, plus respectueux et on gagne du temps ainsi. » 3 pierres d'un coup en somme, de toute manière le colonel n'était pas homme à faire compliquer quand il pouvait faire simple. La vie était trop courte de un et de deux le temps non perdu dans des futilités serait mieux investit ailleurs...

Ils arrivèrent dans tous les cas dans le salon de thé assez sobrement décoré du taisa. Il y avait bien quelques décorations du type estampes, poteries ou autre dispersées un peu partout, mais rien de criant. Visiblement Kiyosuke n'était pas homme à spécialement vouloir en mettre plein la vue, probablement parce qu'il n'en avait absolument rien à fiche.

Sur ce il invita donc son collègue à s'asseoir alors qu'un domestique venait leur apporter le thé avant de s'éclipser ensuite après que le taisa lui ait donné calmement congé. Ceci fait Kiyosuke s'assit lui aussi et décida de faire une chose qu'il faisait extrêmement rarement, il retira son casque pour dévoiler son visage gravement brûlé. Après tout il pourrait être vu comme étrange ou insultant de tenter vaille que vaille de cacher son visage à son collègue alors qu'ils boiraient le thé ensemble.

Il dévoila donc son visage marqué douloureusement par l'existence, ce visage ayant goûté à l'embrasse des flammes et fit comme si cela ne le gênait pas avant de reprendre de sa voix rauque.

« Comment se porte votre province Shigeru-san ? J'espère que celle-ci n'a pas autant souffert que Raimei des derniers événements. Si vous avez besoin de la moindre aide de ma part sinon, je suppose que nous pouvons en discuter. Il faut se soutenir après tout entre fils du tigres. » Et c'était dit sincèrement, après tout ce serait frivole et immature de désirer que les autres provinces souffrent autant que la sienne avait souffert. Car de un ce n'était pas leur faute, de deux le clan s'en porterait mieux, surtout que les relations avec Fukyuu n'étaient pas au beau fixe actuellement...

Sur ce il servit donc le thé à Shigeru-san et s'en servit à lui aussi avant d'en prendre une gorgée après qu'il ait ainsi invité verbalement son confrère à prendre la parole. Inviter à cela, mais aussi à en profiter ensuite pour aborder ce qui lui semblerait important par rapport à la situation militaire de leur clan et de leurs provinces respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 181
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Jeu 14 Sep - 1:19


Ce fut après avoir écouté son homologue que Juubei se défit religieusement de son katana qu'il posa doucement et des deux mains sur un meuble à cet effet, ne laissant que son tanto à son côté. Il était ici en terre alliée, ainsi il n'avait pas amené sa hache de guerre et n'avait pas vu l'utilité de s'armer sinon pour que l'on puisse attester de son rang. Son arme installée après vérification tant il y tenait, il suivit son hôte, ne lui répondant que pour acquiescer à ses dires.

Ainsi, Hisawara n'avait pas d'épouse...Juubei était particulièrement surpris par cette nouvelle. Sans voir son propre cas puisqu'il était amoureux et n'avait jamais été intéressé par les autres femmes sinon une, il lui semblait qu'un homme aussi solide que son homologie devait évidement jouir des bienfaits d'une compagne convenable comme il n'en aurait peut-être jamais. Ce n'était visiblement pas le cas, mais les domestiques étaient bel et bien là, eux. Il put même en apercevoir un lorsqu'ils firent leur entrée dans le salon. Un aperçu beaucoup trop court cependant pour que Juubei puisse le détailler. C'était dommage, il portait beaucoup d'attention aux soins des domestiques, c'était pour lui un moyen de jauger la personnalité de son hôte. Mais nul doute que Hisawara se trouvait parmi les meilleurs maîtres de maison, il était Taisa dans son armée après tout.

Pour la pièce...Hé bien, rien ne dépareillait, tout allait ennuyeusement ensemble. Ainsi, et il était amusant de le constater, Hisawara était le seul qui faisait tâche dans ce décorum bien plus pratique qu'esthétique. Son armure avait davantage l'air d'une oeuvre d'art, d'une touche d'audace que les estampes et les vases qui l'entouraient, pourtant.

Puis, Hisawara détacha les sangles de son casque pour s'en défaire. Son mempo enfin quitta la peau de son visage. Juubei avait ouïe-dire de source sûre qu'il était particulièrement difficile de contempler le faciès de son homologue. Pourtant, il était conscient qu'il lui faisait là une fleur et il s'était préparé à voir l'horreur que l'ombre de son masque cachait.Difficile fut d'admettre que non, il n'était pas prêt. A vrai dire, personne n'aurait pu se préparer à cela !

Trois secondes. Juubei tint trois secondes avant de baisser ses yeux clairs et il en était fortement désolé. Il en crispa même ses grands poings sur ses jambes croisées. Après un long silence pendant lequel il fut aveugle au service de son collègue, le presque-quarantenaire finit par se reprendre et répondit alors que le thé refroidissait devant lui :

"Kousen se porte bien... Les familles ont pu reprendre leurs vies après la purification de la ville et les fils ont succédé à leurs pères dans les rangs."

Il faisait de son mieux pour jouer son rôle de Taisa mais l'état du visage de son interlocuteur et la catastrophe qui s'abattit sur sa propre province ne l'aidait pas à demeurer détaché. Ainsi, sa voix tremblait d'une certaine émotion, il n'avait de toute évidence pas fait le deuil de cette partie de lui qui avait tout à coup disparu avec la vie de la plupart de ses hommes à Kousen.

"Nous manquons cependant de vétérans pour guider nos troupes qui sont indisciplinées et inexpérimentées du fait de leur extrême jeunesse et avons du rappeler certains des nôtres en retraites à nous rejoindre pour les former...Nous réfléchissons en ce moment avec Keikoku-taisho afin de pallier à ce problème."

C'était quelque part avouer une défaite. Même si vous seriez en droit de penser que c'est la moindre des choses de ma part étant donné qu'il en va de mon devoir de faire en sorte que ce soit ainsi, mais aussi que ça dure., hein ? Ce n'était malheureusement plus son cas...


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Ven 22 Sep - 22:36

Kiyosuke ne s'affecta pas de la réaction de son collègue face à son visage, elle était plus ou moins attendue après tout, même s'il se disait que quelqu'un comme le taisa de Kousen avait peut-être déjà vu pire dans son existence. Après tout quand on charcute des gens avec une hache, généralement on a les tripes solides. Néanmoins, il comprenait cette réaction, surtout que c'était probablement différent au vu du contexte, il se contenta sinon de légèrement acquiescer de la tête par rapport au fait que Kousen se portait bien. Voilà au moins une bonne nouvelle, ça changeait de celles plus mauvaises dont la tendance semblait dernièrement à l'accumulation…

Surtout qu'il n'était pas le seul à avoir été surchargé, même si la province de Raimei avait sans aucun doute été la plus touchée. De toute manière ce n'était pas un concours de qui avait le plus souffert, même si éventuellement le fait que Fukyuu ait encaissé ne serait pas vraiment au désavantage des fils de l'orage en cas de guerre.

« Il n'y a qu'un seul moyen de transformer des troupes jeunes et inexpérimentés en soldats expérimentés, leur faire connaître l'épreuve du feu. Le seul conseil que je puis vous donner c'est de les envoyer en mission sous la supervision des vétérans et soldats plus expérimentés, il n'y a pas de meilleure formation que le terrain après tout. » Se permit t-il d'ailleurs de répondre pragmatique au fait d'après Juubei les vétérans manquaient contrairement aux recrues qui avaient encore tout à apprendre. Sur ce, après avoir bu une gorgée de thé, il ajouta avec réflexion.

« Mes troupes ont elles-mêmes eut à subir des pertes, mais l'expérience du terrain à bénéficier aux nouvelles recrues, quant aux survivants, ceux-ci ce sont améliorés. C'est triste à dire et je ne soutiens pas le malheur qui est arrivé, mais il au moins eut le bénéfice d'aiguiser les talents des meilleurs de mes guerriers. Il reste maintenant à attendre que les blessures cicatrices et tirer parti des vétérans qui sont sortir plus forts de tout ceci... » Un bon exemple en somme, sur ce il demanda avec pragmatisme.

« Que diriez-vous d'un échange de bon procédé entre nos troupes ? Quelques opérations communes dans l'optique de partager l'expérience de nos soldats et leurs acquis. Essayons de tirer parti de ces catastrophes après tout à défaut d'avoir pu les éviter, car le clan ne pourra que sortir plus fort de faire au mieux malgré ces infortunes plutôt que de ne pas en tirer parti. » Il finit sa tassé de thé et s'en resservit une avant de conclure franchement.

« Soyez sincères d'ailleurs, imaginez que nous entrions en guerre avec Fukyuu dans les prochains temps. Comment pensez-vous que nous en ressortirions ? Ce en prenant en compte bien entendu qu'ils ont grandement soufferts des dernières attaques. Quelles sont nos chances de victoires cela vous ? En prenant bien en compte nos points forts et points faibles face à eux. » Le point fort principal étant sans doute la qualité des troupes au sol dans les faits, il ne fallait pas être kami pour savoir que la flotte Fukyuu était la meilleure, mais que personne ne voulait se tenir en face d'un bataillon d'archer Kenshu. Ce qui faisait se dire à Kiyosuke que la jouer défensive en cas de guerre serait un moyen efficace d'enliser les Fukyuus, voir même de possiblement les repousser pour qu'ils retournent chez-eux sans demander leurs restes. Alors que ce serait l'inverse s'ils s'amusaient à s'aventurer sur leur territoire montagneux...
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Juubei

avatar

Taisa

Messages : 181
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 38 ans
Titre: /
Liens:

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Dim 1 Oct - 18:58


Il était vrai qu'à présent, Juubei était frileux de risquer ses troupes sans être assuré de leur retour. Son ventre se tordait lorsqu'il se rendait compte que le démon qui lui avait arraché tous ses gens en armes postés à Kousen lorsqu'il surveillait les frontières reviendrait peut-être. Il était honteux, triste. Il se sentait seul, fatigué sous les paroles de son homologue. L'idée de fondre sur son wakizashi lui traversa encore une fois l'esprit, mais il se refusait à mourir aussi pitoyablement sans avoir rien rendu au clan qui lui avait tant apporté pourtant, et en plongeant les siens dans une profonde incompréhension. Si la pitié devait être ce qu'il laissait à la postérité, ce ne serait pas du deuil de ses compagnons.

Hisawara lui offrit une ancre lorsqu'il proposa un partenariat entre leurs deux provinces, ancre qu'il saisit énergiquement. Il y avait donc encore une étincelle d'espoir dans ses yeux clairs ! Pour se donner une contenance et ne pas sombrer de nouveau dans la déprime qui confinait maintenant un peu trop à la dépression, il empoigna son thé et soustrayut de son contenu une longue gorgée avant de répondre :

"C'est une excellente idée, Hisawara-san et sans doute le début d'une belle relation entre nos deux provinces. Faisons en sorte de montrer l'exemple aux autres, nous ne pourrons pas relever le clan sans eux."

Il tâchait de se montrer enthousiaste mais la tristesse était dure à surmonter, ainsi il avait fini ses phrases piano et ses derniers mots avaient dû paraître monotones. Pourtant, il désirait vraiment ce partenariat. Une aide comme celle-ci, venant de la bouche d'un autre Taisa de surcroît ne se refusait pas et Kousen avait réellement besoin d'aide. Ainsi, il oublia complètement les trois refus qui faisaient partie de l'étiquette. Après tout, ils ne se faisaient pas face pour perdre leur temps avec ces usages. Kenshu avait besoin d'efficacité, vite !

Un instant, il fut surpris de la question que Hisawara lui posa tout à coup. Il avait entendu dire que les relations entre Kenshu et Fukyuu partaient à vau-l'eau mais il n'était pas au courant de tous les détails. Il faudrait qu'il s'informe un peu plus cependant il pouvait au moins donner son avis à propos d'une hypothétique guerre entre les deux clans voisins.

"J'aimerais savoir en quoi ils ont souffert avant de vous donnez mon opinion, Hisawara-taisa. Cependant, je vais vous exposer mon opinion selon les informations dont je dispose : Il est évident que notre combat contre Fukyuu ne serait pas gagné d'avance et se révélerait difficile, sinon très long..."

Quelques idées lui venaient en tête, il marqua une pause pour réfléchir plus intensément.

"Ainsi, je ne suis pas certain que notre parti serait gagnant dans ce conflit. Après tout, nous y avons énormément à perdre, Fukyuu aussi. Et je ne serai jamais à encourager un tel désastre, cependant admettons que cela arrive..."

Juubei posa sa main sur son menton, gratta les quelques poils clairsemés du fait de sa fatigue des derniers mois et de sa presque-vieillesse qui poussaient sous ses doigts, tout en surveillant Hisawara de ses yeux clairs. Il semblait que l'apparence hideuse de son compagnon ne le gênait plus, à moins que le colonel blond se soit complètement retranché dans son esprit ?

"D'après les informations dont je dispose...", répéta-t-il,"...il me parait que Fukyuu attaquera en premier. Nous sortons notre armée de querelles intestines, nous ne sommes pas prêts pour le combat et nous ne disposons pas d'alliés qui pourraient l'intimider...Nous sommes donc vulnérables. Ajoutons à cela que nous avons perdu une bonne partie des forces armées d'une province -la mienne-, ajoutons aussi que les terres Fukyuu deviendraient facilement impraticables pour nous si nous nous montrions assez fous pour nous aventurer sur leur terre..."

Tout à coup, il se mit à se reprendre comme s'il avait oublié quelque chose : "Hum, peut-être suis-je un brin pessimiste. Après tout, dans ce cas de figure, l'Empire interviendrait et Fukyuu aurait du soucis à se faire. Et puis, nos provisions, nos richesses et notre infanterie sont autant de cordes à nos arcs et de balles à nos arquebusiers...Nous avons la puissance de la foudre et du feu de bataille avec nous, en plus de cela, Fukyuu risque de souffrir de la faim dans peu de temps...Mais..."

Le presque-quarantenaire marqua une pause.

"Mais cette guerre serait tout bonnement une folie pour les deux partis et j'espère que ni Kenshu, ni Fukyuu ne l'envisage sérieusement. Je n'arrive tout bonnement pas à savoir sur quel terrain elle se jouerait...Les neiges de leur terre seraient meurtrières aussi bien pour nous que pour eux et ils n'ont pas intérêt à venir marcher sur nous ou nous les troueront avant même qu'il pose un pieds à la frontière, je  ne pense pas qu'il serait aussi stupides. Je crois que nos deux clans vont se regarder en chiens de faïence encore longtemps et si Fukyuu aurait tant envie de nous attaquer, il jouerait sans doute sur d'autres terrains. Espionnage, politique, corruptions...Ainsi de suite. N'oublions pas que nous avons d'anciens criminels et brigands dans nos rangs...Cependant est-il vraiment prêt à sacrifier son image et son honneur pour nous avoir ? Image et réputation qui font tout de même une grande partie de sa force !"

Juubei soupira lourdement.

"Ce ne sera pas aussi propre que les batailles que l'on a connues, certainement pas."


Espoir qui vascille mais qui jamais ne s'éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei) Mer 11 Oct - 20:51

Visiblement Juubei-san ne fut pas difficile à convaincre concernant sa petite idée… Était-ce un bon signe ? Peut-être, en tout cas Hisawara n'allait pas s'en plaindre, surtout qu'il n'aimait pas devoir longuement s'expliquer. Il se contenta donc de hocher doucement la tête quand son confrère lui dit qu'ils ne manqueraient pas ainsi de montrer l'exemple aux autres, ce qui en effet était en partie le but visé. Après tout c'est uni et non divisé que le clan prospérerait au mieux.

Quant au fait que son interlocuteur n'honora pas la règle des « trois refus » visiblement… Pour tout avouer Hisawara n'en avait cure, au contraire cela l'arrangeait même, ainsi tant que ses interlocuteurs ne s'amusaient pas à amener celle-ci sur un plateau, lui-même ne jouait jamais à ce petit jeu. Il était certes totalement d'accord pour s'adapter à ses interlocuteurs quand ces derniers étaient pointilleux, mais pas pour perdre du temps quand on parle de choses sérieuses…

Quant à la guerre avec Fukyuu, s'il devait y en avoir une… Kiyosuke ne la désirait pas spécialement dans les faits… Est-ce qu'il le redoutait ? Pas vraiment, on ne redoute pas après tout quelque chose qui s'il devait arriver, l'on ne pourrait l'en empêcher. Redouter une telle chose serait inutile après tout et empêcherait d'y réfléchir calmement.

Et ce que disait son confrère ne manquait pas de vérité. Suite à toutes ces catastrophes, une guerre serait ruineuse à la fois pour le clan du tigre et celui du bœuf, surtout que ces deux clans étaient très doués dans un domaine qui ferait qu'une guerre s'enliserait. La défense de leur territoire… Que ce soit le territoire montagnard de Fukyuu qui serait un enfer pour toute armée conquérante et les archers de Kenshu qui étaient les meilleurs de tout Yokuni.

Ce qui résulterait en une guerre… Longue et difficile, pas le genre de chose qui se réglerait en un claquement de doigt, sauf s'ils arrivaient à s'allier à Setsu possiblement, ce qui serait en soit une possibilité peu réaliste. Pas que les relations avec Setsu étaient tendus, mais de là à les considérer comme un potentiel allié fiable et sincère… Il y avait encore un monde.

« Ce sera donc une guerre longue et défensive dans tous ses aspects qui nous attend si elle venait à être déclarée, mais une guerre que nous ne devons absolument pas déclarer nous-même je pense, ne serait-ce que parce que cela serait à notre désavantage et je n'hésiterai pas à le clamer si nécessaire. » Finit-il par répondre d'ailleurs avant de préciser sa pensée. « Car le clan qui déclenchera cette guerre si elle devait avoir lieu risque de passer pour celui qui veut déclencher un nouvel enfer écarlate pour certains et donc celui qui risque d'en souffrir diplomatiquement, ne serait-ce qu'avec la capitale. Ce sera donc à notre avantage de laisser Fukyuu attaquer quoiqu'il arrive, car ainsi ce ne sera pas nous qui passerons pour les va-t-en guerre. » Du pur pragmatisme, mais un pragmatisme comme il les aimait, sur ce il ajouta.

« En nous cantonnant à une attitude défensive en cas d'attaque de Fukyuu, en exploitant au mieux notre territoire, en tendant des embuscades multiples à leurs troupes si elles venaient à attaquer, nous pourrions les enliser et les empêcher de progresser ou de véritablement gagner. Et pendant ce temps ils auraient à subir les conséquence de cette déclaration de guerre. Si leur daimyo a un minimum de cervelle de ce fait, il évitera de risquer ses troupes sur notre territoire, quoique… S'il avait un minimum de cervelle il ne déclarerait tout simplement pas la guerre. » La manière dont il le disait n'était pas moqueuse, mais sérieuse. On sentait qu'à ses yeux l'idée que Fukyuu décide de déclarer la guerre était d'une stupidité sans nom… Sur ce il marque de temps de pause et reprit.

« En tous cas sachez que si je ne souhaite pas cette guerre et si je n'encouragerai guerre à son déclenchement, je me tiens prêt si jamais il nous faut nous battre pour défendre notre clan et notre peuple. Je suis trop conscient des pertes que cela représenterait pour notre clan dans tous les cas, des pertes qui nous affaibliraient encore plus suite aux attaques… Nous verrons donc bien de quoi sera fait l'avenir, la seule constante perdurant étant que nous devons protéger notre peuple et notre clan quoiqu'il arrive, c'est pour cela que nous servons Kenshu et rien d'autre. » Il sembla réfléchir puis ajouta.

« Quand j'y pense, le problème si nous venions à partir en guerre, que nous gagnions ou perdions celle-ci, c'est que notre clan sera affaibli et notre voisin Setsu pourrait en profiter… Certes les relations entre nos deux clans sont cordiales actuellement, mais on ne sait jamais. Sauf s'ils préfèrent profiter de l’affaiblissement de Fukyuu plutôt que du notre, après tout le clan des neiges n'est-il pas véritablement le rival de celui du coq à l'heure actuelle ? S'en débarrasser serait d'une pierre deux coups… Et voilà comment débuterait probablement un nouvel enfer écarlate dans ce cas, car je doute que les autres clans regardent la chose se faire sans réagir... »

Il sembla réfléchir, puis conclut.

« Auriez-vous une idée pour apaiser possiblement le daimyo de Fukyuu sans nous avilir ? Il ne faudrait pas après tout à lui donner l'impression que nous courbons l'échine, ce serait contre-productif et lui donnerait raison… Pour ma part sinon je vous avouerai que je n'en ai aucune, surtout qu'en l'état actuel des choses, faire acte de diplomatie risque d'être compliqué. » Il resta silencieux un temps, puis conclut. « Quand j'y pense, peut-être pourrions nous aviser pour nous mettre davantage dans les bonnes grâces de l'impératrice avant cette possible guerre ? Ce serait toujours ça de pris, j'avais entendu dire qu'elle avait une grande influence sur le clan Okaruto après tout... » Cela ou bien compromettre la réputation de Fukyuu d'une manière ou d'une autre, mais avait-il besoin de le préciser ? Après tout des fois la plume pouvait être une arme plus vicieuse et douloureuse que le plus affûté des katanas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les griffes du tigre (Pv Juubei)

Revenir en haut Aller en bas
 

Les griffes du tigre (Pv Juubei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom et Wanted du tigre marin !
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire
» Thyvene [Tigre]
» Museau de Tigre !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..