AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Hisawara (Pv Shinosuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Jeu 24 Aoû - 21:58

26 ème jour de la lune du singe

Il semblerait que Raimei n'en ait pas exactement finit avec les yokais, du moins pas autant que Kiyosuke l'aurait espéré lorsqu'il fut informé d'une attaque yokai qui avait eut lieu dans l'un des villages de la province et qui avait manqué de détruire ce dernier. Bien évidemment, le taisa qui n'avait pas eut à envoyer de troupes pour régler le problème, décida quand même de s'y rendre de lui-même pour y faire quelques vérifications.

Des démons malfaisants rôdaient peut-être encore dans les environs après tout. De plus, il avait entendu dire que c'était des onmyojis qui avaient réglés le problème et cela lui fut d'ailleurs confirmé sur les lieu. Un Abe no et des Setsus. Un Abe no ? Pas le jeune Yuto de ce qu'on lui apprit, mais le frère maudit et peu apprécié de celui-ci. Bon, l'armure vivante s'en fichait un peu comme une guigne de cette histoire malédiction, mais de toute manière cet Abe no était déjà partit. Quant aux Setsu, ils étaient toujours là de ce qu'on lui dit. Intéressant, Kiyosuke décida qu'il pouvait bien aller rendre une visite à ces derniers pour poser quelques questions et les récompenser au passage pour l'aide qu'il avaient apportés. Ils le méritaient bien après tout, de plus, il n'allait pas bouder le fait qu'on lui facilite les choses concernant la protection de sa province, car depuis les attaques yokais, Raimei n'arrêtait pas de rencontrer des problèmes de toutes sortes…

Ainsi, il se fit indiquer la demeure où se reposaient ces derniers, du moins l'un des deux qui était blessé et s'y rendit. Une fois arrivé devant la demeure et surtout devant l'entrée de celle-ci qui était plus petite que lui, ce qui n'était guère étonnant dans les faits. L'armure vivante donna donc quelques coups secs sur la porte pour faire remarquer sa présence et attendit ensuite qu'on vienne lui ouvrir. Il n'allait pas après tout s'introduire chez les gens sans prévenir, surtout qu'avec son banakô ils seraient fichus de le confondre pendant quelques instants avec un oni… Du moins peut-être, ça ne serait pas la première fois après tout. Quant aux onmyojis, il attendait de voir sur qui il allait tomber, mais ils méritaient sans doute qu'ils leur consacre un peu de son temps après ce qu'ils aient sauver ce village. Cela et puis Kiyosuke ne cachait pas un certain intérêt et respect pour l'art spirituel que pratiquait ces religieux. Sa famille, les Hisawara, n'avaient-ils pas été une grande famille onmyoji à la base après tout ? Même s'il ne comptait pas s'amuser à poser des questions, une petite partie de lui était curieuse de voir sur quel genre d'énergumènes il allait tomber. Surtout qu'il avait cru comprendre que l'un des deux était très jeune...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Dim 27 Aoû - 14:04

Après le départ de l’Abe no, on avait finalement transféré les deux convalescents restants dans une petite maison vie, à l’écart du village. Ces deux-là n’avaient d’argent pour payer l’auberge, mais ce n’était pas vraiment le problème, après ce qu’ils avaient fait pour le village, on leur aurait offert la charité. Non, le vrai problème, celui qui faisait se dresser les cheveux sur la tête de tous les autres occupants de l’établissement, c’était leurs disputes incessantes. Depuis le départ de l’Abe no, tous les jours, plusieurs fois par jour, les cris résonnaient, et au-delà de la nuisance sonore, c’était la peur qu’ils inspiraient, la peur que tout cela dégénère et que l’onmyoji et/ou son esprit gardien deviennent incontrôlable. Alors on avait préféré les isoler un peu du village. Au final, seule la reconnaissance empêchait qu’on les foute purement et simplement dehors.

Et aujourd’hui ne faisait pas exception. Après le départ de l’autre onmyoji, Shinosuke avait subi sans broncher un interrogatoire en règle. Est-ce qu’il avait bien un esprit ? Oui. Qui était-il ? Son ancienne contractante. Que s’était-il passé ? Ce n’était pas ses affaires. Ses réponses lacunaires avaient bien entendu énervé Mitsujiro. Et depuis, la même scène se répétait, encore et encore.

"Bon, viens là renard, je vais entrer en contact avec cet esprit."

Mitsujiro s’était installé dans le cercle spirituel qu’il avait une fois de plus tracé au sol. Shinosuke était toujours alité, ses blessures prenaient du temps à guérir, beaucoup plus qui s’il avait été au fait de sa puissance. Et sa faiblesse le rendait ronchon, si le fait d’avoir Mitsujiro sur le dos n’était déjà pas suffisant pour ça.

"Non."

"Kitsune ! C’est un ordre !"

Il fallait au moins reconnaître cela, quelque chose avait changé. Ils avaient tout de même vécu une sacrée épreuve, entre la possession de Mitsujiro et la perte de contrôle du yokaï. De plus, pour la première fois, ils avaient combattu ensemble, liés par l’esprit, comme un onmyoji et son esprit gardien devrait toujours le faire. Certes, ça n’avait duré qu’un temps, mais tout de même, quelque chose avait changé. Plus de noms d’oiseaux à chaque phrase lui étant adressés. Oh, il faudrait sans doute encore quelques coups durs avant que l’autre ne daigne l’appeler par son prénom. Ce prénom auquel il s’accrochait comme souvenir de son aimée. Mais en attendant Kitsune ou Renard, c’était toujours mieux que stupide quelque chose.

"Non."

Non, car même si Mitsujiro avait un peu évolué durant ces derniers jours, il n’était pas prêt et Shino ne lui faisait toujours pas confiance. Le kitsune n’était pas dupe sur les raisons de cet entêtement. Ce n’était pas par altruisme ou même par simple curiosité que le gamin voulait parler à Taisuki… ou à ce qu’il en restait. Non, c’était par désir de pouvoir. Mitsujiro espérait, par cet échange, récupérer les anciennes connaissances des Hisawara, or ça, il n’en était pas question. Déjà parce que le kitsune n’avait pas confiance en ce gamin insolent pour le faire sans blesser Taisuki, mais surtout, car il n’était pas prêt. Shinosuke était le gardien des Hisawara, le dernier, elle le lui avait rappelé. Or ce rôle n’impliquait pas seulement de protéger physiquement leurs éventuels descendants (et Shinosuke n’était pas encore prêt à réfléchir à ce que cela pourrait impliquer dans sa vie). Son rôle était aussi de protéger leurs connaissances. Il était lui-même détenteur de cet héritage, et un jour, il le transmettrait à qui de droit. Mais pas aujourd’hui, Mitsujiro n’était pas prêt, trop emporté, trop immature, avoir une telle puissance entre de mauvaises mains pourrait être catastrophique.

"De toute façon, je n’ai pas besoin de ton consentement."

"Essaie toujours, tu n’arriveras à rien, surtout maintenant que Chikanori m’a montré où elle est, je la protéger de ma vie."

Shinosuke se tourna, dos à son maître. De l’échange emplit de haine qui avait signé le départ de l’autre onmyoji, le kistune avait tout de même retenu son prénom et sa promesse de libérer Taisuki un jour. En attendant ce jour, le renard continuerait ce qu’il avait toujours promis, il protégerait sa contractante, même si ce n’était plus qu’un esprit sans forme. Il lui était fidèle, par-delà la mort, rien n’avait changé, si ce n’était sa prise de conscience de son erreur. Kitsune n’avait toujours pas analysé le contenu exact de leur échange, il s’y refusait, et la présence de Miysujiro n’était pas vraiment propice à la réflexion. Non, il préférait en retenir l’essentiel : Chikanori, promesse, Taisuki, protéger. Pour les détails, sur les révélations de Taisuki, sur ce qu’elles impliquaient exactement, il verrait plus tard. Et d’ici là il ne laisserait plus personne toucher à Taisuki, il veillerait à sa tranquillité. C’était de sa faute si elle était retenue en ce monde, peu importe ce qu’elle avait pu dire à ce sujet. Il ne pouvait pas faire grand-chose pour le moment, mais il pouvait au moins lui ménager un écrin de paix, au plus profond de son âme et veiller à ce que personne ne la dérange, et surtout pas un gamin trop bruyant et trop violent.

"Si tu continues à me tenir tête, mon prochain mouvement serait de te séparer d’elle et tu auras tout gagné !"

Une menace bien vaine.

"Si Chikanori n’a rien pu faire, tu ne le pourras pas plus."

"Je suis un Hisawara, je maîtrise leurs techniques !"

"Mais bien sûr…"

Rappelons que c’était Shinosuke qui avait rendu leur pacte possible, pas l’inverse. De toute façon, leur dispute tournait en rond, Mitsujiro n’était pas sans avoir déjà essayé et il savait qu’il ne pouvait rien faire sans l’aide du renard et ce dernier en était parfaitement conscient. Mais, comme d’habitude, Mitsujiro s’y prenait très mal pour obtenir ce qu’il voulait. Alors sa patience atteignait sa limite et il allait bientôt s’énerver pour de bon, faisant une fois de plus appel au pacte pour punir son contractant. Même si, à chaque fois, il le faisait avec de moins en moins d’en train de détermination, il savait qu’il n’obtiendrait rien de cette manière et même lui commençait à se lasser de torturer Shino juste pas habitude. Alors qu’il levait la main pour abattre une sentence qu’ils savaient tous deux aussi inévitable et routinière qu’inutile, un coup résonna à la porte.

Surpris, Mitsujiro se leva et alla ouvrir. Ce simple geste montrait déjà son évolution, cette fois il ne bottait pas le cu d’un Shino alité pour qu’il le fasse lui-même. Mais peut-être aurait-il dû, car quand il ouvrit la porte, il se trouva face à un géant, vêtu d’une armure complétée par un masque somme toute assez effrayant, et l’arme qu’il portait n’était pas des plus rassurantes non plus. Sous le choc, il fallut plusieurs secondes à Mitsujiro pour identifier l’inconnu et se souvenir de l’étiquette appropriée. Il s’inclina alors enfin en disant :

"Samouraï-dono, qu’est-ce que l’humble onmyoji que je suis peut faire pour vous ?"

Et c’était une excellente question, pourquoi était-il là ? Est-ce qu’on avait finalement décidé de les chasser du village ? L’appréhension serrait la gorge de Mitsujiro tandis que Shiosuke, curieux, se tournait vers l’entrée, mais il ne pouvait pas voir grand-chose de là où il était.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Lun 28 Aoû - 15:26

Kiyosuke regarda le jeune homme qui lui ouvrit la porte et commença à se demander s'il était fréquent pour les onmyojis de commencer à pratiquer leur profession aussi jeune, après tout il avait déjà croisé Yuto par le passé, un autre serviteur des kamis qui n'était pas forcément bien plus vieux que le jeune Setsu qui se trouvait face à lui. Remarque, lui-même était bien devenu samouraï assez jeune… Ce n'était donc pas un critère si important que cela, même si à un âge aussi précoce on manquait très souvent d'expérience probablement.

Dans tous les cas, le taisa laissa le temps nécessaire au gamin pour se reprendre, gamin qui finit par s'incliner et lui demander ce que l'humble onmyoji qu'il était pouvait pour lui. Devant ces paroles, Kiyosuke resta donc silencieux quelques secondes avant de dire de sa voix rauque, particulièrement rauque.

« Je suis venu voir les deux onmyojis Setsus qui ont sauvés ce village. » Il avança d'un pas, visiblement il voulait qu'on le laisse entrer, le gamin s'écarta donc et Kiyosuke put pénétrer dans la modeste bâtisse. Ceci fait il put donc apercevoir le collègue alité du jeune homme, puis reprit après avoir scruté calmement pendant quelques secondes les deux religieux.

« Vous avez tous les deux sauvés ce village des yokais, ce village faisant partie de la province qui est sous ma protection, en tant que taisa de cette province j'ai donc décidé de profiter de mon passage par ici pour venir vous récompenser personnellement pour cela. » C'était une sorte de geste qui montrait que de un il n'était pas un ingrat et que de deux il considérait que ce genre d'actes devaient être récompensés à leur juste valeur. Que ce soit en témoignant qu'il n'était pas ignorant de ce qu'ils avaient fait pour la province, mais aussi qu'il jugeait que cela méritait d'être récompensé.

Le taisa sortit donc une bourse remplie de pièces, probablement pas des kobans d'or, mais une monnaie de valeur bien inférieure, ce qui restait néanmoins une jolie somme vu l'épaisseur de la bourse. Enfin, une jolie somme pour quelqu'un qui n'était pas un taisa comme lui… De quoi permettre à des onmyojis de s'assurer un train de vie confortable pendant plusieurs mois par exemple. Ou plus modeste pendant plus longtemps. Puis une fois la bourse sortie, il reprit ensuite de sa voix grave et avec un grand sérieux.

« Moi, Hisawara Kiyosuke, taisa de la province de Raimei, vous présente donc à tous les deux les remerciements des autorités de la province pour vos actes. J'espère que ce pécule offert en gage de reconnaissance saura vous êtres utiles. » Ceci dit, il tendit la bourse à l'onmyoji, puis tout à coup il semblerait qu'il ait dit quelque chose qui ait encore moins laissé indifférent ceux à qui il parlait que ce à quoi il s'était attendu...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Mar 29 Aoû - 15:06

La voix rauque du samouraï résonna dans la pièce et l’homme s’avança, Mitsujiro ne put que s’effacer pour le laisser passer, quand ce géant en armure s’imposait quelque part il semblait difficile de faire autrement. Maintenant franchement curieux, Shinosuke se redressa sur un coude pour détailler à son tour ce monstre de la nature humaine. Les mots suivants renseignèrent sur le rang de cet homme et sur ses intentions. Le renard eut un sourire moqueur et se rallongea, autant laisser Mitsujiro gérer ça et profiter de son heure de gloire. C’était le genre de choses à ne pas dire face à un gamin prétentieux. "Sauveur de village récompensé par le taisa local". Ses oreilles en sifflaient d’avance, il n’avait pas fini d’en entendre parler.

Et effectivement, les yeux du gamin brillèrent de fierté aux paroles du taisa et il bomba le torse. Et quand le samouraï sortit la bourse, Mitsujiro ne vit plus que cela, une lueur cupide dans le regard. Vu la taille du contenant, il devait y avoir la une jolie somme et pour un omnyoji sans le sou, cela représentait plus encore. Il fallut tout le contrôle du monde au jeune homme pour ne pas se jeter sur cette providence inespérée et rester digne, s’inclinant pour recevoir correctement le présent aussi inattendu que bienvenu.

Un bruit sourd résonna quand la bourse tomba au sol. Mitsujiro s’était redressé et reculé, dévisageant le taisa comme s’il s’agissait d’un revenant, ce qui n’était pas si loin de la vérité. Shinosuke se redressa avec des gestes délibérément lents, contenant l’ouragan qui menaçait de ravager son esprit entre espoir et incompréhension, culpabilité et colère. Le regard du jeune onmyoji tremblait presque quand il demanda d’une voix étranglée :

"Kiyo… Kiyosuke comment ?"

Le kistune quant à lui fut beaucoup moins policé :

"C’est quoi cette mauvaise blague ?"

Le regard de Shinosuke abritait des ombres inquiétantes alors qu’il s’obligeait maintenant à rester assis sur son futon, le corps tendu comme celui d’un félin prêt à bondir sur sa proie. Sinon il allait probablement devenir violent, sauter à la gorge de cet homme et l’engueuler comme un malpropre. Ce qui au vu de sa carrure, de son arme et de son rang, serait une très mauvaise idée.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Mar 29 Aoû - 15:57

Kiyosuke ne put que remarquer le changement très brusque d'attitude du jeune onmyoji qui était rapidement passé de fierté à stupeur, comme le démontra d'ailleurs la bourse qu'il venait de faire tomber au sol malgré lui... Une bourse qui pourtant devait être fort attirante pour quelqu'un qui semblait assez modeste. Cette stupeur fut de plus confirmée par la voix tremblante et la question étrange de l'onmyoji après que ce dernier ait reculé.

Le taisa resta donc silencieux en entendant cela tout d'abord, se demandant bien pourquoi on lui posait cette question et pourquoi son nom de famille provoquait une telle réaction, puis il finit par répondre.

« Kiyosuke Hisawara. »

Puis il se retourna pour répondre parfaitement sérieux à l'autre onmyoji qui parlait de mauvaise blague.

« Une blague ? Quelle blague ? » Son ton grave, mais pas hostile insinuait fortement qu'il ne blaguait pas du tout dans les faits, mais qu'il semblait supporter malgré tout cette question impolie sans avoir envie d'étrangler celui qui la posait. Ce avant d'ajouter ferme, mais conciliant après quelques instants de silence et réflexion. Ce qui était appréciable dans les faits car en bon taisa il aurait eut tout à fait le droit de se montrer plus cassant plutôt que d'expliquer les choses...

« Je vois, ce n'est pas la première fois qu'on me fait le coup. Comme vous êtes des onmyojis Setsu vous avez entendu parlez de la célèbre famille des Hisawara je suppose ? Et vous êtes choqués qu'un samouraï Kenshu ait un nom similaire n'est-ce pas ? » La manière dont il le disait insinuait que ce n'était pas vraiment une question, il reprit d'ailleurs grave.

« En effet mes ancêtres étaient de puissants onmyojis si c'est la question que vous vous posez tous les deux, mais cela remonte à il y a bien longtemps. Mon grand-père a été forcé de prendre une autre voie suite à l'enfer écarlate, celle des armes et la lignée des Hisawara est devenu ensuite bien des années plus tard une lignée de samouraïs. Fin de l'histoire. » Il les regarda tour à tour tous les deux, puis ajouta.

« Cela répond à vos éventuelles interrogations ? Si c'est le cas je ne vais pas m'attarder ici plus longtemps que nécessaire. » Oh, il pourrait leur faire passer un sale quart d'heure dans les faits pour la réaction impoli de l'aîné des deux religieux, mais Kiyosuke n'était pas de ce genre là, ce n'était pas comme s'il ne pouvait pas mettre les paroles impolies de l'autre sur le compte de la fatigue. Autant ne pas se compliquer la vie de ce fait. Ou compliquer celle de quelqu'un par pure envie puérile de rabattre un caquet. Le taisa avait mieux à faire après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Dim 3 Sep - 17:52

L’autre persistait, « Hisawara Kiyosuke », et voilà qu’il commençait à conter l’origine de son nom. Mais à mesure qu’il avançait dans son explication, Mitsujiro secouait doucement la tête en signe de négation. Non, ce n’était pas le fait qu’il soit samouraï qui les dérangeait, c’était le fait qu’il soit Hisawara avant tout, peu importait son rang. Pourtant, lentement, ses mots firent tout de même sens pour les deux comparses, choqués au possible.  Alors, l’humain recula de quelques pas :

"Shinosuke ?"

Le kitsune savait ce que son maître lui demandait : était-ce un mensonge ? Cette réaction de méfiance à elle seule prouvait que Mitsujiro avait muri et retenu des leçons de leurs récents combats, notamment de sa possession forcée sans doute. Et dans les faits, Shino aurait voulu pouvoir rassurer son maître, lui dire qu’effectivement, les mots de cet homme n’avaient aucun sens, cela aurait été plus facile, tellement plus facile. Mais les paroles de Taisuki prenaient soudain tout leur sens. Sans elles, le kitsune aurait sans doute remis en cause les dires du taisa. Mais désormais, c’était simplement comme des pièces d’un puzzle se mettant en place, le tout avec une logique si parfaite qu’il ne pouvait même pas songeait à se rebeller contre. Le renard fit donc un signe d’affirmation qui lui couta énormément.

"Non… Ce n’est pas possible…"

Alors, le gamin se laissa tomber au sol, Shinosuke y était déjà, et heureusement, sinon il se serait probablement écroulé lui aussi. Pour l’un, c’était la futilité d’années entières d’errances et de misère qui lui sautait à la gorge. Si les Hisawara n’avaient pas été séparés, s’ils avaient pu s’entraider, sans doute jamais ses parents ne seraient tombés dans la servitude. Cette partie samouraï de la famille aurait certainement pu les aider, ou au moins l’aider lui. Amer, le jeune retenait ses larmes, serrant les poings à s’en faire blanchir les jointures, prostré devant un géant de deux fois sa taille, lui renvoyant à la fois toute sa faiblesse et tout ce qui lui avait manqué.

Et le gardien assistait à la scène, regardant avec les larmes aux yeux ce qu’il restait des Hisawara : un taisa et un onmyoji. C’était deux fois plus qu’il y avait deux minutes, mais c’était aussi deux fois plus culpabilisant pour lui. En regardant cet onmyoji faible et ce taisa accompli, il comprit qu’il avait failli, que la famille s’était perdue quelque part, obligée de renier ses racines pour survivre ou bien de se vendre en esclave. Tout cela à cause de lui, il n’avait pas été là, il n’avait pas pu aider les survivants. Pire, il les avait abandonnés, obsédé par sa vengeance. Le kitsune se leva péniblement et s’approcha de Kiyosuke en s’inclinant légèrement.

"Hisarawa-dono, pardonnez nos réactions. Chaque mot lui coutait. Nous avons effectivement déjà entendu le nom de votre famille, et nous sommes choqués en effet. Mais moins par le fait de vous savoir samouraï que par le fait de vous voir vivant tout simplement. Car nous sommes vraisemblablement liés. Je vous présente Hisawara Mitsujiro, dit-il en désignant l’enfant qui se relevait, mais n’osait affronter leurs regards, et je suis moi-même Hisawara Shinosuke."

Il regarda alors l’homme en armure, comme s’il voulait voir au travers du masque et dans ses yeux embués de larmes, l’espoir se disputait à la culpabilité.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Lun 4 Sep - 21:07

Le gamin n'avait pas manqué de secouer la tête alors que Kiyosuke parlait et de reculer finalement quand ce dernier eut achevé ses explications. Pourquoi ? Peut-être que ce jeune religieux se disait qu'avec l'attitude impoli de son collègue il venait sans doute de se mettre à dos un taisa ? Ce qui n'était pas le cas en vérité, mais ce dernier ne jugeait pas nécessaire de le préciser, après tout cela donnerait du grain à moudre à ces deux là pour leur faire comprendre que si lui avait pu se montrer permissif, d'autres ne le seraient pas du tout…

Il s'apprêta donc à partir alors qu'ils se questionnaient entre-eux et que le gamin finit finalement par s'écrouler, cette réaction paraissant exagérée sur l'instant provoqua quelques questionnements dans l'esprit du taisa alors que celui-ci était sur le pas de la porte et s'apprêtait à partir sans demander son reste, puis…

Quelque chose changea tout. Le bougre au cheveux blanc reprit la parole et alors les choses s'éclairèrent sous un jour nouveau…

L'armure vivante qui s'était retourné pour le regard en face resta silencieux quand il lui sortirent qu'ils étaient tous les deux aussi des Hisawara. Un silence qui dura quelques instants, mais qui donna l'impression de durer encore plus longtemps alors qu'il les détaillait du regard.

Eux ? Des Hisawara ? Des onmyojis ? Des Hisawara qui avaient continués à suivre la voie de leurs ancêtres ? Ce n'était pas impossible dans les faits, Kiyosuke n'avait pas forcément envisager que tous les autres Hisawara étaient morts même s'il se disait que la famille avait disparue dans les limbes, mais rencontrer des Hisawara qui persistaient dans la voie de l'onmyodo. C'était surprenant… Presque difficile à croire.

Et dans les faits en temps normal Kiyosuke aurait prit cela pour une tentative de le duper, mais quelque chose dans tout ceci, peut-être la réaction précédente de ces deux-là, la logique derrière tout ceci ou bien la visible sincérité de leurs réactions lui donnait l'impression qu'il ne mentait pas.

Il leva la main… Comme pour qu'on lui apporter quelque chose et reprit de sa voix grave.

« Montrez moi les papiers qui attestent de votre identité. » Il le disait d'un ton qui ne dégoulinait pas spécialement de méfiance, mais qui attestait avait besoin de cela pour être vraiment convaincu. Comme s'il était ouvert au fait de croire à ce qu'ils lui disaient, mais qu'il lui fallait une preuve pour le confirmer…

Une preuve qui lui fut apportée par le jeune gamin surprit qui mit quelques secondes à comprendre ce qu'il demandait… Kiyosuke consulta donc celle-ci calmement, ayant du mal à croire ce qu'il lisait, puis il déposa les papiers sur une table non loin et reprit de sa voix grave.

« Vous êtes donc bien des Hisawara vous aussi. »

Il s'approcha d'eux et les détailla de plus près, il resta quelques instants silencieux puis posa ses deux mains sur son casque et retira ce dernier pour dévoiler son visage. Un visage marqué par la vie, trop marqué. De graves brûlures le traversaient. rendant celui-ci difficile à regarder ou suscitant la pitié, sans oublier que les brûlures disputant la place à quelques cicatrices. Le tout donnant ainsi une vision qui faisait deviner qu'il n'avait pas dû avoir une vie facile ou bien qu'il avait juste été victime de la caresse des flammes.

Puis sa voix rauque, celle d'un homme aux cordes vocales qui avaient elles aussi souffertes des faveurs des flammes s’éleva à nouveau alors qu'il les regardait d'un air grave. Et même sans le casque pour déformer celle-ci, sa voix résonna donc d'une manière qui n'était pas naturelle par rapport à ce qu'elle aurait dû être d'après sa carrure.

« Parlez moi de vous. » Et après qu'il ait dit cela, il s'assit non loin d'une table se trouvant non loin et n'ajouta rien de plus. Laissant à ses deux probables cousins le soin de lui parler de ce qu'ils estimaient nécessaire de dire, pendant que pour sa part il réfléchissait aux implications de tout ceci et surtout qu'il attendait qu'on lui conte ce qui avait pu arriver au reste de la famille en dehors de la branche maintenant samouraï qu'était la sienne. Après tout, cela concernait grandement la voie de ses ancêtres qui semblait ne pas être morte et enterrée comme l'existence des deux Hisawara lui faisant face l'attestait bien...


Dernière édition par Hisawara Kiyosuke le Sam 9 Sep - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Mer 6 Sep - 23:44

Avec ce masque qui couvrait son visage, impossible de voir la réaction du taisa à la révélation. Néanmoins, pas de cris, pas d’accusations de mensonge, juste la demande la plus censée possible dans ce genre de situation : les papiers. Shinosuke n’y avait pas songé lui-même, étant un yokaï, il avait parfois peu de considération pour des éléments aussi humains. De plus, il avait les paroles de Taisuki et cette seule preuve lui suffisait amplement. Quant à Mitsujiro, il n’y avait visiblement pas pensé non plus, sans doute à cause la surprise. Il mit même quelques secondes à comprendre ce que voulait le taisa. Avec un sursaut, il s’empressa d’aller chercher dans leurs affaires lesdits papiers pour les remettre au samouraï.

Finalement satisfait, celui-ci changea légèrement d’attitude, plus si pressé de partir, il leur accorda de nouveau toute son attention. Après un instant de silence, il entreprit de retirer son casque. Venant de quelqu’un qui semblait le porter la majorité du temps, ce geste en disait long. C’était comme abaisser une barrière, les laisser voir ce que peu pouvaient contempler : ses réactions, son regard… et ses blessures. Car le visage ainsi dévoilé était douloureusement marqué par les flammes.

Shinosuke en avait vu d’autre, il continua à regarder sans ciller l’homme comme si sa peau n’était pas barrée de cicatrises. Ni pitié, ni dégoût, et si la surprise passa dans ses yeux bleus, elle ne fut que passagère. Mistujiro en revanche, après avoir fixé un instant de trop le taisa, détourna le regard, gêné. Néanmoins, si Shinosuke n’en montrait rien, il avait réprimé un frisson, pas de dégoût ou autre, mais parce qu’en contemplant les brulures de ce cousin éloigné, il songea que le destin des Hisawara semblait définitivement lié aux flammes destructrices.

Le casque n’était plus là pour déformer la voix, pourtant elle était rauque et brisée, elle aussi abimée par le feu sans doute. Shinosuke hocha la tête et s’installa face au taisa, de l’autre côté de la table, trop content de soulager ses blessures que la position debout tiraillait. Il s’assit d’ailleurs un peu de côté, comptant sur le fait que le samouraï comprendrait qu’il évitait ainsi la douleur et donc que le fait qu’il ne soit pas correctement agenouillé n’était pas une marque d’irrespect. Mitsujiro s’installa près du renard, mais un coup d’œil apprit à ce dernier que le gamin n’était pas à l’aise et laissait pour une fois parler son contractant, ce qui était sans doute pour le mieux.

"Il n’y a pas tant que cela à dire. Les parents de Mitsujiro étaient serfs d’une noble famille de setsu. Mitsujiro a pu sortir de cette condition grâce à ses dons d’onmyoji. Quand il fut temps pour lui de trouver un gardien, il a choisi d’explorer les ruines de la demeure familiale, à Keito. C’est comme cela qu’il m’a trouvé, je suis en effet un kitsune, esprit gardien lié à un membre la famille, du temps où celle-ci était encore puissante et prospère, avant l’enfer écarlate. Nous avons alors scellé un pacte et ainsi a commencé notre collaboration. C’était à la fin de la dernière lune du lièvre."

C’était peu, mais pour Shino et son maître, c’était déjà beaucoup de confessions. Déjà, Shino choisissait de jouer carte sur table en révélant d’emblée sa nature, ce qui n’était pas courant. Mais cet homme avait le droit de savoir. Pour le moment, le kitsune passait sous silence le fait qu’il avait été sceller durant plus de 50 ans et le pourquoi. Il était difficile pour lui de parler de ce genre de chose, surtout quand la culpabilité lui tordait les entrailles. Mais il n’était pas dupe, les questions viendraient.

Concernant Mitsujiro, il avait tu sa plus grande honte, le fait qu’il n’avait pas été capable d’invoquer un esprit gardien par les voies habituellement utilisées par les onmyoji. En effet, aucun gardien n’aurait envie de se lier de pleins grés à un descendant des Hisawara. Mais en l’absence de maîtres familiers aux techniques de cette famille déchue, les rares survivants développant des dons pour l’onmyo étaient soit bloqués sans gardien, soit devaient apprendre par eux même à contraindre un yokaï par un pacte, ce qui était aussi dangereux que difficile. Au final, Mitsujiro avait sans doute eu de la chance en trouvant son renard domestique.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Sam 9 Sep - 18:17

Visiblement le religieux aux cheveux blancs n'avait pas spécialement réagit aux brûlures et cicatrices qui marquaient le visage du taisa là où le gamin lui y fut bien moins indifférent. Rien de bien étonnant en soi et le colonel ne s'en émouva pas spécialement, après tout s'il n'était pas attendu à de telles réactions quant on voyait son visage, il ne prendrait pas la peine de dissimuler presque en permanence ce dernier.

Et il écouta sinon silencieusement et avec attention ce que lui raconta le… Kitsune ? Alors ainsi il faisait face à un yokai ? Un yokai Hisawara ? Un être qui avait connu le passé de la famille de ce que Kiyosuke venait de comprendre… Une mine d'informations et de connaissance vivante sur l'héritage de le famille de ce fait ! Le destin avait été bien comique en les mettant ainsi sur son chemin, comique ou peut-être était ce juste un signe pensa t-il en réfléchissant à tout ce que venait de lui dire ce Shinosuke…

« Que faisais tu dans les ruines de la demeure familiale ? Étais-tu en compagnie d'un autre Hisawara ? Connais tu d'autres Hisawara qui vivent encore à l'heure actuelle ? Si tu as connu le passé de notre famille, serais-tu sinon disposé à m'en parler ? » Demanda donc Kiyosuke avec calme, mais intérêt par rapport à ce que venait de lui raconter le kitsune, il est vrai que c'était curieux. Pourquoi ce dernier était resté à la demeure familiale au lieu de chercher un autre Hisawara ou bien de les fuir ? Dans tous les cas le guerrier ne manqua pas sinon d'ajouter sérieusement ensuite. « Si vous avez des questions à me poser tous les deux, posez-les. J'ai certes beaucoup de questions pour ma part, mais j'estime qu'il n'y a aucune raison que cela soit à sens unique. »

Ce qui expliquait pourquoi il n'avait pas encore posé davantage de questions, il estimait après tout qu'au vu de la situation eux aussi avaient probablement quelques interrogations auxquelles il pourrait répondre. Lesquelles ? Il verrait bien, mais le fait qu'il venait de tomber sur un ancêtre vivant de la famille valait bien qu'il fasse preuve de pincettes et qu'il s'attarde ici, surtout qu'il n'avait pas encore finit de réfléchir à toutes les conséquences qu'impliquaient ce qu'il venait d'apprendre aujourd'hui… Surtout que dans les faits, en tant que taisa est donc membre du plus haut rang de la famille actuellement, c'était probablement à lui de décider des dîtes conséquences… Qu'était-il donc censé faire ? Il attendait de voir le tour que prendrait cette rencontre surprise avant de pleinement le décider, après tout peut-être que cela pourrait toucher d'une manière ou d'une autre à l'avenir globale de la famille Hisawara...
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Shinosuke

avatar

Non Joueur

Messages : 127
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille personnage
Age: 342 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Jeu 14 Sep - 22:35

Les premières questions du taisa tombèrent et Shinosuke les accepta comme inévitables. Il fut soulagé en un sens de monopoliser l’attention pour le moment. Il en était souvent ainsi après tout, dès qu’il était dans la pièce, c’était plutôt lui qui attirait le regard et non son petit maître. Une situation que Mitsujiro lui reprochait souvent, le jeune voulant l’attention et la gloire. Pourtant Shinosuke ne faisait rien pour favoriser de tel comportement. Néanmoins, pour une fois, Mitsujiro devait être soulagé de rester dans l’ombre de son contractant. Et pour une fois, Shino voulait bien encourager cela, car il connaissait le caractère emporter du gamin et il préférerait éviter que le jeune ne provoque la colère du taisa.

"Je ne connais aucun autre Hisawara vivant, à part vous deux désormais. J’étais dans cette maison en ruine, car j’y suis resté scellé pendant plus de 50 ans. Effectivement, j’ai connaissance du passé de la famille et je serais disposé à en discuter avec vous."

Il y avait des non-dits dans ces mots. La chronologie tout d’abord "plus de 50 ans", cela signifiait que le kitsuine avait été scellé à peu près au moment du déclin de la famille. De plus, Shino ne l’avait pas formulé, mais il espérait aussi que le taisa comprenne pourquoi il ne l’avait pas rencontré plus tôt. Comme il était scellé, il avait été prisonnier et n’avait pas été au courant de ce qu’il s’était passé durant tout ce temps.

Un silence s’installa ensuite, Shinosukle avait certes quelques interrogations, mais elles concernaient plus le futur que le passé. Pour la première fois depuis plusieurs dizaines d’années, le yokaï retrouvait ses instincts, ceux de se concentrer sur le présent, sur les actions à venir, et non sur un passé qu’il regrettait. Peu importait pour lui comment et pourquoi cette branche de la famille s’était écartée de la voie de l’onmyo, la seule chose à retenir était qu’ils étaient vivants et que désormais ils pourraient avancer ensemble. Néanmoins, les regrets n’étaient pas toujours aussi faciles à oublier.

"La voie des armes vous a plutôt bien réussi, vous êtes taisa aujourd’hui. Ça ne vous est jamais venu à l’esprit de chercher les autres survivants ? De les aider ? Pourquoi avez-vous fui les terres natales de la famille située en Setsu ? Pour être sûr de vous en sortir, quitte à abandonner les autres porteurs de votre nom ?"

On sentait toute la colère de Mitsujiro, son regard chargé de reproches était fuyant, voulant dévisager son interlocuteur, mais trop gêné par les blessures de ce dernier.


L M M J V S D
Délais de réponse : de 1 à 2 semaines

A mon trésor perdu

Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke) Sam 16 Sep - 21:28

« Je suppose qu'il ne vaut mieux pas que je demande pourquoi tu as été scellé ? Qu'importe ce n'est pas important de toute manière. » Répondit le taisa avec réflexion suite aux paroles du kitsune, ce avant d'écouter silencieusement celles du gamin et d'y répondre avec gravité, mais sans la moindre colère.

« Cela m'est déjà venu à l'esprit, mais je ne suis pas taisa depuis ma naissance sache le et pendant toute ma vie mon devoir a tant exigé de moi que je n'avais pas beaucoup de temps à consacrer à autre chose. J'ai des responsabilités, une province à protéger et un clan sur lequel veiller, c'est cela le fardeau de ceux ayant une bonne position et ce n'est pas un fardeau qu'il convient de se débarrasser comme cela. Quant au fait que je suis Kenshu, cela ne dépendait pas vraiment de moi. » Il laissa un instant de silence peser, puis ajouta. « Mon père avait quitté Setsu suite à des désaccords avec son ancien suzerain, comme je n'avais que 6 ans à l'époque j'ai bien entendu suivi le mouvement. Et aujourd'hui je ne me considère pas Setsu, je suis un Kenshu corps et âme, un enfant de la foudre. Dans tous les cas... » Il reprit avec un grand sérieux.

« Il ne sert à rien de s'attarder sur le passé, que ce soit ma faute ou non, ce que j'ai l'impression que tu penses, après tout qu'est-ce que cela va changer à ce qu'il s'est déjà passé ? Il faut se concentrer sur l'avenir si tu veux changer quelque chose, si nous voulons changer quelque chose à la situation actuelle du reste de la famille. Me reprocher quoi que ce soit n'arrangera donc pas les choses et aurait pu d'ailleurs avoir de très néfastes conséquences si j'avais été quelqu'un de plus susceptible. » Il laissa au gamin le temps de digérer ses propres, puis reprit.

« La vie est très simple, rien ne sert de la compliquer. Réfléchis au but que tu as et aux moyens de l'atteindre, mais surtout à ce qu'il ne faut pas faire et tiens toi-y. C'est comme cela comme on avance et comme cela que je suis devenu taisa, rien ne sert de se lamenter sur son existence passé ou présente, car il faut agir pour changer les choses maintenant. » Il désigna de deux de ses doigts son visage, puis reprit à l'égard du kitsune.

« Et toi kitsune ? Tu es d'avis de me faire des reproches et t'attarder sur le passé ou bien de se tourner vers l'avenir ? Quel avenir désire-tu d'ailleurs ? Réfléchis y et prononce toi sans crainte, quant on veut on peut et l'on a rien si on ne tente rien, il vaut donc mieux avancer que reculer. » Tout simplement, il n'y avait rien à ajouter devant un constat aussi simple après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Hisawara (Pv Shinosuke)

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Hisawara (Pv Shinosuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yoyami Shinosuke et Zophaël [terminée]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..