AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka) Ven 25 Aoû - 18:52

Février 41 ou mi lune du rat

Des démons rôdaient à la frontière entre Setsu et Kenshu, un petit groupe de bonnacons particulièrement agressifs. Des yokais ressemblant à des taureaux sans tête et qui usaient de deux grands bâtons comme armes. Des créatures inamicales par essence qu'il valait mieux traquer et tuer avant qu'elles ne commettent trop de dégâts, du moins plus qu'elles n'en déjà avaient commis dans quelques petites villages frontaliers Sestsu et Kenshu. Heureusement, ce n'était pas le genre de yokais que l'on apercevait souvent, mais quand un petit groupe de ce genre de créatures rôdait, il valait mieux s'en débarrasser au plus vite.

C'est pour cela que Kiyosuke se trouvait avec une quinzaine d'homme en train de traquer ces créatures. Environ 7 guerriers de corps à corps et 8 archers. Pas de cavaliers, inutile de un et de deux la cavalerie de Kenshu était sans doute la pire de tout Yokuni contrairement à ses tireurs qui étaient les meilleurs. La stratégie était simple, ils traquaient les yokais, il les trouvaient et ils les tuaient vite fait bien fait. Pas de négociation, pas de pitié… Ce genre de démons là n'étaient pas raisonnables après tout contrairement à des kitsunes par exemple. Du moins de ce que savait Kiyosuke en tant que membre d'une famille d'anciens Onmyojis.

La traque avait durer deux jours environs, deux jours pour trouver ces satanés bonnacons et ce sans se faire remarquer de ces derniers. Ceci fait il resta donc à terminer quelques préparatifs et ce serait l'heure de la curée… Kiyosuke ordonna donc d'encercler la position des yokais lorsqu'ils les trouvèrent et déclara l'assaut. Ou plutôt il ordonna aux archers de se mettre en position et de tirer sur les 4 yokais pour ouvrir les hostilités. L'affrontement risquait d'être laborieux en soit, mais Kiyosuke était confiant quant au fait qu'ils se débarrasseraient rapidement des démons et sans graves pertes. Le cuir épais de ce dernier encaissait bien les flèches certes, mais ses hommes savaient viser et il ne résisteraient pas à un combat acharné.

Par contre, on pourrait rediscuter du fait que l'affrontement serait laborieux, car un événement imprévu vint tout à coup changer cette prévision peu après que la première salve des archers Kenshu se soit abattu et que les bonnacon se soient retournés pour charger les soldats armés de yari et de katana qui s'apprêtaient à les recevoir. Cela, Kiyosuke le remarqua du coin de l’œil alors qu'il prenait son banakô en main, banakô qu'il abattit impitoyablement sur un bonnacon blessé et audacieux qui venait d'envoyer valdinguer d'une charge un malheureux ashigaru maniant une yari…




[Tour de jeu : Kiyosuke, Ishizuka, Chô, Shiraga]
Revenir en haut Aller en bas
Seiryuu Ishizuka

avatar

Taisa

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 32

Feuille personnage
Age: 30
Titre: Taisa de Boya
Liens:

MessageSujet: Re: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka) Jeu 31 Aoû - 14:12

Ah l'air frais de la montagne... La campagne... La nature... Bref, le silence et le calme, voilà qui faisait bien plaisir au taisa de Boya. C'est non sans sourire qu'il s'était adonné à ce qu'il devait faire selon ses fonctions, c'est à dire assurer la sécurité et la pérennité de la province. Quelques rumeurs parlaient de troubles anormaux à la frontière, de probables yokaïs qui fleurtaient inlassablement entre le territoire Kenshu et celui des Setsu, au point de perdre les quelques soldats rassemblés aux avant-postes qui se trouvaient la plupart du temps empêchés de poursuivre leurs efforts du fait des frontières.

Certes, les tensions entre les deux clans n'étaient plus vraiment énormes, mais tout de même, il suffisait qu'un autre groupe de soldats Kenshu croise les siens et il pourrait en ressortir une déduction d'invasion et donc une guerre entre les deux clans. Oh, ce n'était pas tant ce qui pouvait gêner le moustachu, après tout les guerres font passer le temps, et puis ce ne sont que des combats, c'était un peu toute sa vie après tout. Ce qui faisait qu'il se déplaçait lui même cette fois, et accompagné d'une petite troupe d'hommes, c'est que certains actes et certaines conséquences pouvaient faire qu'il n'atteigne jamais ses objectifs alors il fallait savoir patienter parfois. La charge aurait probablement dû en venir à son taisa qui gérait la province de Kazan, mais en son absence, il comptait ne pas négliger la moindre menace de ce coté.

Son corps d'armes était donc composé essentiellement composés d'ashigaru et quelques archers, la menace n'étant pas extrême, il n'avait pas pris soin de prendre nécessairement ses meilleurs éléments. Sa soeur l'avait accompagné, il y avait donc un taii, un taisa et une tripotée de samouraïs afin d'atteindre une escouade d'une dizaine de personnes. La marche de la province de Boya à la frontière n'avait pour lui pas été longue, monté à cheval, les efforts avaient donc été presque à néant. Une fois sur place, ils interrogèrent quelques villageois croisés sur les chemins ou vivant dans des habitations non loin de la frontière, jusqu'à tenir une piste relativement fraîche sur la dernière attaque probable qu'ils avaient entendue.


- "Chõ-chan, prends deux hommes avec toi et pars en éclaireur. Ils ne doivent pas être très loin."


Un ordre qu'il savait possible pour son taii puisqu'elle était de toute façon pas du genre à rester dans les rangs, il lui fallait de l'action, pouvoir agir un peu à sa guise et s'offrir ses propres choix en vue des situations qu'elle rencontrerait. A trois, ils allaient être bien plus rapides qu'eux, et ils pourraient également passer inaperçus en cas d'ennemis ou de troupes Kenshu en patrouille. Avec ces derniers évènements, c'était une possibilité envisageable. Le taisa leur laissa donc de longues minutes d'avance, jusqu'à ne plus pouvoir les distinguer à l'oeil nu, puis il se mit de nouveau en chemin avec le restant de ses troupes.

Laisser sa soeur en éclaireur ne lui posait pas de problème, il avait parfaitement confiance en ses capacités, mais la menace n'était clairement pas assez faible pour les laisser s'en occuper seuls, alors il ne voulait pas non plus qu'ils prennent trop d'avance. Ils joueront le rôle de l'arrière garde en cas de problème, prêts à charger l'ennemi pour venir en support aux trois effrontés. Le moustachu gardait un petit sourire sur le visage tandis que le cheval trottait tranquillement sur le chemin, lui ayant toujours sa fidèle naginata dans les mains. Il avait commencé par ça, et il avait vraisemblablement encore du mal à s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Seiryuu Chō

avatar

Taii

Messages : 48
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 29

Feuille personnage
Age: 23 ANS
Titre: Taii
Liens:

MessageSujet: Re: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka) Sam 30 Sep - 17:28

    Un baiser encore frais sur les lèvres, ces lèvres devenues sourire dont les dents mordaient par leur blancheur assassine. Bien trop narquoise que cette bouche pour une simple femme et bien trop elliptique pour un homme mais suffisamment méchante pour le démon que la tatouée était. Le démon s’en revenait justement des hauteurs enneigées, faisant glisser son ombre sur les escarpements immaculés dans un mouvement de lente chevauchée. Ses hanches se moulant à sa monture et se mouvant au rythme de son animale cambrure.

    Devançant donc la troupe Kenshu précédemment rencontrée, la jeune guerrière savait que son frère l’attendait plus bas, là où la roche se faisait plus abrupte et la glace froidure moins saisissante. De fait, après une nuit et une demie journée de descente, Chō ne tarda guère à apercevoir le groupe d’arme attaché à son frère qui avançaient eux même à leur rencontre. Sans point faire accélérer son bestiau aux larges pattes et à la croupe épaisse, la sœur se dirigea vers le frère et d’un petit bruit de bouche accompagné d’un fort léger pressement du poignet sur les rênes, Chō fit ralentir la bête de montagne au niveau du canasson d’Ishizuka qui la dépassait nettement.

      « Rien, lui annonça la fille le visage impassible. La neige n’a point tombée, s’ils étaient passés par là ils n’auraient pu couvrir aussi bellement leurs traces. Son regard pointa vers le loin, au-dessus d’eux. Mes avis, qu’ils ont préféré aller plus au nord. »


    La bonne pâte que Chō montait ne bougeait pas d’un brin alors qu’elle parlait, aussi la jeune femme fit un mouvement de reins nerveux pour recentrer son assiette tandis qu’elle réfléchissait brièvement. Il semblait que rendre compte de son entrevue avec le blanc Shiraga n’était pas dans son idée première, à croire que c’était là une affaire anodine que de se battre contre un homme d’arme du clan frontalier. Non, ce qui préoccupait Chō instamment c’était de retrouver au plus tôt un cheval digne d’un noble guerrier plutôt que de supporter la calme bête des montagnes bien que docile et robuste. Peut-être qu’elle trouverait de quoi au relais frontalier… Le soleil n’avait point encore atteint son paroxysme, ils n’avaient point encore déjeuné et la fille sentait que la proposition serait fort bien accueillie auprès de ses hommes

      « Ne pouvons-nous pas retourner à la vieille baraque servant d’auberge à quelques lieues de là ? Mes hommes et moi nous y procurerons de fraîches montures et nous pourrions tous y établir nos quartiers le temps de trouver des traces plus récentes. »


    De fait, dans son dos, elle sentit une perceptible tension favorable qui se tendait vers l’acceptation du chef Seiryuu. C’était là comme entendre les ventres gargouiller et les gorges réclamer la chaleur d’un ou deux bons sakés. Pour la fille, c’était ses fesses qui mandaient la sensible indocilité d’une fougueuse monture à la soie brillante et à la saillante musculature. Ce n’était certainement pas dans une salle bicoque qu’elle l’y trouverait mais ce serait déjà mieux que ce qu’elle avait là et plus approprié pour la vitesse dont ils avaient besoin pour traverser les plaines sèches.




Revenir en haut Aller en bas
Kuraidesu Shiraga

avatar

Samouraï

Messages : 157
Date d'inscription : 01/06/2017

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Samouraï
Liens:

MessageSujet: Re: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka) Mar 10 Oct - 14:13

La petite patrouille marchait silencieusement, la frontière dans le dos. Quelques heures auparavant, deux guerriers avaient croisé le fer pour s'éprouver martialement, avant que le combat ne se termine d'une bien étrange manière, qui était à la limite de drôle pour ceux qui aimaient les fins quelque peu loufoques. et au sein de ce petit groupe qui reprenait la voie du retour, un samouraï à la longue chevelure blanchâtre paraissait renfrogné. Après ce qui s'était tramé le long de la frontière qui séparait Kenshu de Setsu, il avait de quoi l'être.

L'air froid ne paraissait pas suffisant pour éteindre la flamme vive qui le rongeait, de cette colère sourde qui perdurait dans son esprit. S'il n'avait pas eu son instruction de samouraï... les choses auraient pu très mal tourné.... Quoique... Même Shiraga qui broyait du noir, n'était pas vraiment sûr que les conséquences auraient pu aller au delà du simple duel.... Non, cela aurait été stupide ! Il avait fait une croix sur son passé ! Ce n'était pas pour manquer à ses devoirs et à son honneur, tout comme celui du clan ! Mais ce combat.... avait été tel que... Il tut ses songes dans un grommellement.

Les quelques hommes qui accompagnaient Shiraga le laissaient le samouraï ronger sa colère. On sentait qu'il digérait mal le combat qu'il avait eu avec cette fichue Setsu ! La prochaine fois, s'il y avait une prochaine fois, il se
montrera plus vindicatif et la contraindrait sans sommation à retourner au delà de la frontière Kenshu. Même si elle était une excellente combattante, il se l'avouait, il n'avait pas du tout apprécié la manière dont elle avait mené la conclusion de leur affrontement. Jamais encore le samouraï n'avait eu un tel.... affront !

Il se pinça les lèvres, fixant le chemin pour essayer de penser à autre chose. Pouvait-on réellement parler d'un affront ? Ses hommes ne s'étaient pas moqués de ce qui s'étaient passé. Outre un léger sourire pour l'un d'eux, ils avaient été stupéfait de comment les choses s'étaient passées. De toute manière, devant le samouraï, ils ne se seraient pas amusé à en rire ouvertement, autant par respect que par convenance. Déjà que Shiraga n'était pas un homme connu pour être un individu riant et plaisantin ; tout le contraire qu'il était !

Il grinça les dents et essaya de se détendre. Ses muscles tressaillaient encore du combat et de la colère. Au moins, cela chassait le froid qui engoudissaient ses membres. C'était là le seul avantage... mais...Rha ! Cette femme !

Ses dents grincèrent à nouveau et il essaya de plus y penser. Maintenant sa patrouille se terminait totalement et hormis de recevoir un contre-ordre, il allait pouvoir faire le chemin de retour avec ses hommes.

Mais le Destin allait se mêler autrement de ses désirs intérieurs. Il stoppa net sa marche et intima à ses hommes de faire de même et de pas souffler mot. On entendait les bruits percutants d'un combat proche. Juste derrière un petit col ridicule, se tenait la source des combats. Shiraga ne perdit pas de temps à se poser des questions et ordonna à sa petite troupe de presser l'allure. Et en voyant la sienne, les interrogations possibles n'avaient pas eu le temps de poindre dans l'esprit des hommes du samouraï et de celui ci même. De plus, à voir l'armure d'un des guerriers se trouvant en première ligne, nul doute de qui il  s'agissait.

Les hommes de Shiraga joignirent leurs forces à celle du Taisa. Et Shiraga alla rejoindre l'Enferraillé qui se battait férocement. Son katana se joignit à celle de sa lourde arme. Et dans l'action, le samouraï ne pu s'empêcher de faire une pic

''On dirait que tu as besoin d'aide ! ''


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Hisawara Kiyosuke

avatar

Taisa

Messages : 80
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka) Dim 15 Oct - 20:41

Hisawara remarqua la danseuse qui se ramenait tout à coup et ne manqua pas de rétorquer à celle-ci alors qu'il abattait à nouveau furieusement son arme sur le yokai.

« Merci, mais je n'ai pas besoin d'un numéro de danse Geïsha. » Ce d'un ton sérieux, mais on sentait que les paroles étaient sarcastiques, même si la situation ne le poussait pas à le faire sentir par son ton. Après tout il était en train de se battre et les adversaires se présentant à eux étaient bien plus dangereux que de vulgaires bandits. D'ailleurs, il ne fit pas plus attention à cheveux blanc pour l'instant, car le yokai repartait à l'assaut et que Kiyosuke se trouvait donc à devoir faire face à peu près tout seul contre lui alors que les autres guerriers devaient s'occuper des autres démons avec plus ou moins de mal.

Ainsi le yokai tenta de le frapper avec son bâton et le taisa entreprit de dévier avec un effort important le coup avant d'abattre sur banakô sur le crâne du yokai. Celui-ci émit un craquement écœurant à force d'être ainsi assommé de coup et tomba au sol inerte. Kiyosuke souffla avec force suite à ceci car mine de rien ça avait été fatiguant, puis avisa la situation alentours et constata qu'il y avait plus de yokais que prévus… Pestant à ce fait il héla la danseuse en lui disant.

« Tu es venu m'aider ? Alors vas-y ! C'est le moment de te rendre utiles. » Surtout que même malgré cet imprévu, il semblerait que les choses se passent à peu près bien. Certes les pertes seraient plus sévères que prévues, mais au moins ils tenaient un minimum. Restait donc à faire en sorte que les choses aillent au mieux et non que ce soit une vulgaire victoire de peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka)

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus on est de fous... (Pv Chô, Shiraga,, Ishizuka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Soyons fous ;D
» Ils sont fous ces Suisses !!!!
» Les records du monde les plus fous...
» les chat fous


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..