AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Lorsque deux branches se rejoignent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 167
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Lorsque deux branches se rejoignent... 9/3/2017, 19:39


Été 31. Au village de Fuu, le soir était tant agité d'averses et de violentes rafales de vent que l'on se croyait en automne. Les rues du village de Fuu, désertées du plus grand nombre respiraient le calme et la mélancolie. Soucieuse, Fumiko contemplait l'eau s’égoutter régulièrement du bois de sa petite maison alors qu'elle caressait son ventre de plus en plus rond. Aujourd'hui et pour quelques années, elle accueillait sa nièce dont les parents étaient morts en mission.

Elle n'avait jamais connu de mère, Itoe n'avait été que peu communicative là-dessus et elle se demandait encore les raisons de son abandon, aussi cela l'angoissait et elle voyait mal comment s'occuper d'une jeune enfant en deuil. Elle aurait préféré partir en mission, mais les ordres étaient formels. Puisqu'elle était enceinte et assignée à résidence par la même, sa période de grossesse devait tout de même servir à la communauté ninja.

Le choc des sabots sur la terre battue dans la rue silencieuse lui fit relever la tête vers une monture et son cavalier. Elle hennit lorsqu'on lui demanda de s'arrêter tout près et alors qu'elle posait pied à terre, Fumiko reconnut Tsubaki, une autre genin du village. La petite qu'elle soulevait pour la déposer et à qui elle donnait un maigre baluchon devait être Shura.

Pauvre enfant... Se dit la kunoïchi en gestation. Elle se défit soudainement de l'observation de la gamine et pénétra dans sa modeste demeure, invitant les deux compagnonnes de plusieurs gestes de la main.

"Venez, venez, je vais préparer du thé, cela vous réchauffera. J'espère que le voyage n'a pas été trop éprouvant..."

Elle attendit que Tsubaki noue son cheval et referma derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tsuruchi Shura

avatar

Genin

Messages : 147
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille personnage
Age: 16 ans
Titre: Petite guêpe
Liens:

MessageSujet: Re: Lorsque deux branches se rejoignent... 10/9/2017, 23:09

Peu importaient les échos du vent, les éclats de voix, les paysages si nouveaux et tout autant insipides, il n'y avait que les mêmes scènes qui venaient se peindre inlassablement sous ses yeux, que les mêmes cris qui martelaient ses oreilles. La petite ne pleurait pas, elle ne parlait pas non plus. Recroquevillée sur elle-même depuis qu'on l'avait délogée de sa misérable cachette, elle semblait s'être muée en un bloc de pierre, acceptant tout juste de quoi survivre, se raccrochant à ce petit arc qui avait autrefois fait sa plus grande fierté, érigé sur son visage tant de sourires, illuminé tant de ses regards. Tout cela était parti, mort avec le reste de sa propre chair.
Elle aurait dû être trop petite pour comprendre, mais tant de violence avait brisé ce qui avait à peine été une enfance. Sans être choyée, on l'avait initiée à des jeux sans qu'elle n'en comprendre encore toute la portée, cruelle, froide, sanglante. Maintenant, elle le savait.

Le voyage avait été long sans vraiment peser sur ses épaules. Elle s'était confortée dans une indifférence, un détachement qui lui permettait parfois d'oublier un peu des horreurs dont elle avait été témoin, mais cela ne durait jamais très longtemps. Pourtant, elle ne faisait rien pour être une compagnie véritablement pénible, ne se questionnant ni sur le voyage ni sur la destination. Elle s'était transformée en un être beaucoup trop absent, comme un yūrei qui aurait oublié de hanter sa victime.
Traverser les clans n'avait été pour elle qu'un long chemin dont elle ne se souvenait pas des détails. Songeuse et renfermée sur elle-même, Tsubaki pouvait difficilement évaluer ses pensées et l'ampleur de la marque qu'on avait portée sur son esprit. Elle avait rendu le voyage aussi rapide que possible, voyant que la petite ne craignait pas tant la fatigue. Fuu bientôt se dressa devant elles.

Il n'y avait personne sous cette pluie battante hormis cette femme au ventre très rond. Elle avait à peine levé les yeux sur elle, tenue fermement par la main de sa gardienne à qui elle n'avait pourtant pas adressé la moindre parole depuis leurs retrouvailles, depuis tant de jours déjà. Beaucoup trop froide pour une gamine de son âge, elle n'avait pas réagi, se contentant d'aller là où on voulait bien l'amener, sans se poser davantage de questions sur son existence, paralysée.

« Non, le voyage s'est plutôt bien passé. Merci pour votre accueil Fukumi-san. » Répondit simplement Tsubaki sur un ton neutre tandis qu'elle entrait dans la demeure et qu'elle s'asseyait au bord de la table.

Relâchée, la petite fille s'aventura dans la pièce jusqu'à trouver une étoffe dans laquelle elle s'enveloppa toute entière, comme pour se cacher.

« On m'a déjà confié une nouvelle mission, je vais devoir la laisser sous votre garde, mais c'est mieux ainsi, n'est-ce pas ? »

La femme ne semblait pas pour autant trop pressée, elle avait au moins le temps de prendre le thé. Jetant un œil vers la fillette, elle ne bougea pas. Peut-être ne savait-elle pas vraiment quoi faire.

« Elle s'appelle Shura. Tsuruchi Shura, désormais. Avez-vous des questions à son sujet ? »



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 167
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Lorsque deux branches se rejoignent... 10/18/2017, 15:03


Dès lors qu'elle fut fermée, la porte les protégea du vent et du froid cinglant de la pluie. Cette modeste bâtisse n'était autre qu'une des planques de Buichi Chikamasa et était pleine d'armoires de médicaments et de drogues en tous genres, pourtant Fumiko ressentait toujours une nette satisfaction lorsqu'elle s'apercevait que ces murs seraient assez solides pour les garder du monde extérieur. Elle prit ce qui couvrait Tsubaki de la pluie et l'accrocha à égoutter avant de lui tendre une serviette chaude et sèche. Quant à la petite, elle avait semé des flaques d'eau sur son chemin et le tissus sous lequel elle était caché s'alourdissait déjà de toute la pluie que ses vêtements avaient absorbé. Pour autant, Fumiko choisit de la laisser s'apaiser seule et alla plutôt servir le thé à Tsubaki. Lorsque celle-ci lui demanda si elle avait des questions à propos de Shura, elle répondit respectueusement :

"Non, elle me dira d'elle-même ce que je dois savoir à son sujet."

Elle poursuivit ensuite la conversation sur des faits banaux qu'une femme ninja dirait à une autre femme ninja, raconta sa grossesse, combien Tsubaki avait de la chance de ne pas être enceinte, lui transmit les dernières nouvelles qu'elle avait reçu du village ninja de Fuu et ce qu'elle devait savoir pour sa prochaine mission -un chûnin l'ayant briefée elle qui était assignée à résidence, pour qu'elle passe le relais.

Après un bon moment de discussion _sans jamais parler de Shura, cependant_ Tsubaki et Fumiko ayant fini leur thé respectif se séparèrent. Dehors, la pluie avait cessé de tomber et une éclaircit semblait rendre à Kaze ses couleurs d'été. Fumiko ferma une nouvelle fois la porte et entreprit de nettoyer les flaques au sol avant de préparer le dîner. Comme si Shura n'existait pas, certaine qu'elle viendrait d'elle-même faire connaissance. Elle avait juste besoin de temps.


Dernière édition par Fukumi Fumiko le 2/19/2018, 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tsuruchi Shura

avatar

Genin

Messages : 147
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille personnage
Age: 16 ans
Titre: Petite guêpe
Liens:

MessageSujet: Re: Lorsque deux branches se rejoignent... 12/31/2017, 18:30

Cachée dans le tissu, bien à l’abri des regards et de l’attention d’autrui, les larmes pouvaient couler le long de ses joues. Recroquevillée sur elle-même, tremblante de détresse et de froid, elle s’abandonnait à son désespoir enfantin. Sans avenir, sans direction, sans famille, elle ne savait plus quoi faire. On lui avait expliqué que la femme qui allait l’accueillir était sa tante, mais elle ne la connaissait pas. Puis elle avait compris que Tsubaki allait l’abandonner. Combien de temps faudrait-il à cette nouvelle femme pour faire de même ?
De l’autre côté du tissu, elle pouvait les entendre discuter, de tout, de rien, pas grand-chose d’intéressant pour une petite fille. Ses parents lui manquaient, elle voulait les retrouver, mais à chaque fois qu’elle y pensait, elle revoyait le sang, elle entendait à nouveau les cris. Bientôt, elle vint plaquer ses mains contre ses oreilles, comme si cela pouvait l’aider à estomper tous ces sons qu’elle ne voulait plus jamais entendre.

Le temps passait avec une lenteur affreuse. Elle voulait pouvoir effacer de sa tête tous ces vilains souvenirs, mais elle ne trouvait rien pour s’occuper. Finalement, ses mains vinrent chercher son arc et jouer avec les flèches qu’elle avait taillées sur le chemin, mais il n’y avait pas de cibles ici. Elle voulait attendre que les femmes partent pour sortir de sa cachette, elle ne voulait pas de compagnie, pas de mensonges et elle savait bien qu’il y en aurait, comme toujours.
Engourdie par le voyage, affaiblie par la longue pluie et désormais glacée, elle finit par s’endormir à même le sol, agitée par les cauchemars qui venaient hanter son esprit. Même son sommeil ne lui permettait pas d’avoir beaucoup de repos, mais au moins, le temps passait plus vite.

Quand elle se réveilla en sursaut, cédant à une frayeur trop forte, elle laissa échapper un cri et se redressa, s’empêtrant dans la couverture encore alourdie par l’eau. Shura mit un peu de temps à se sortir de ce nouvel adversaire et elle plissa les yeux, légèrement aveuglée par la lumière qui éclairait l’intérieur de la petite demeure.
L’odeur du repas planait dans la pièce et, saisissant son arme et son carquois, elle se décida à aller s’asseoir à la table où le dîner allait probablement être servi. Elle avait un peu faim. Son regard se leva jusqu’à l’inconnue, cette soi-disant tante, à moins qu’on ne lui ait juste raconté n’importe quoi pour se débarrasser d’elle. Bien qu’elle soit plutôt fine, son ventre était sacrément rond.

« Bonjour... » Articula-t-elle dans un murmure, pas si désireuse que ça d’entamer la conversation finalement.

Elle ne savait pas vraiment à quoi s’attendre venant de cette femme. Était-elle gentille ou méchante ? Pouvait-elle vraiment lui faire confiance ?



~
L-M-M-J-V-S-D
Disponibilités RP sur le compte Maeda Ryohei
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 167
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 24

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Lorsque deux branches se rejoignent... 2/19/2018, 23:43


Risquant un regard sur Shura lorsque celle-ci cria en émergeant de son sommeil, Fumiko ne fit rien pour l'aider à se dépêtrer de sa couverture humide, déjà affairée ailleurs. Lorsque le repas fut prêt, elle fit claquer deux grands bols remplis d'un bouillon clair, de nouilles, d’œufs, de légumes et d'herbes sur le bois de la table puis y posa deux paires de baguettes. Ses gestes révélaient une certaine nervosité et même de la colère. En effet, elle ne supportait plus de vivre entre quatre murs et suppliait son enfant de bien vouloir venir au monde au plus vite. Elle n'aurait alors plus jamais à porter une graine qu'elle n'avait finalement pas souhaité.

"Mange tant que c'est chaud et que tu le peux encore." murmura-t-elle à Shura avec une douceur paradoxale.

Fumiko avait malheureusement encore en tête les pleurs des jeunes enfants que l'on affamait pour séparer l’ivraie du bon grain à Fuu. Les moins pleurnichards gagnaient des privilèges que les autres n'auraient jamais. Ce n'était pourtant qu'une épreuve parmi d'autres bien plus cruelles. Elle-même prit place en face de la fillette et poussa les brioches de viandes fumantes vers la petite : un luxe pour sa faible bourse. Ceci fait, elle souffla sur une pincée de nouilles et l'aspira.

Elle n'était pas tant bourrue en temps normal et il ne lui venait pas à l'idée de passer ses nerfs sur Shura une seule seconde. Elle avait cependant à alerter la fillette sur la vie qu'elle s'apprêtait à emprunter. C'était difficile cependant elles n'avaient guère le choix. Ainsi, Fumiko toucha à peine à son bol, le laissant refroidir alors que son regard acier se perdait dans le vague. Finalement, la douce crinière de la gamine attira sa vue : enfin, pour le moment, Shura avait bien des choses à penser. Il ne fallait pas se précipiter, surtout pour l'avenir d'une petite kunoïchi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque deux branches se rejoignent...

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque deux branches se rejoignent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......