AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 193
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 12/3/2017, 15:49

Je n’ai plus la notion du temps. Perdue dans le blanc du deuil depuis maintenant deux semaines et demie, je me suis laissée propulsée dans la gestion d’un Clan à plein temps sans avoir aucun choix que celui de tenir ma promesse. Setsu doit perdurer et c’est ce que je m’efforce de faire. On ne me traite pas vraiment comme une Dame, mon personnage public ayant été relativement invisible jusqu’ici et peu empreint d’autorité. Je m’occupe principalement des affaires administratives et de prises de décision impliquant tout sauf l’armée, tout en essayant de maintenir les ombres de Setsu actives et vigilantes. En soutien et bien que nous ne nous soyons toujours pas rencontrés, le Taisho Amadotsu Kodan est de retour et reprend la gestion de ses rangs revus à la baisse après les derniers évènements.

Il est difficile de croire tous les rapports qui me parviennent, tant religieux que guerriers. J’y devine en revanche toute la détresse, la haine et les impuretés auxquelles Yokuni a été exposée. La Souillure de Gekido n’était finalement qu’un symptôme parmi d’autres, l’expression d’un mal que seuls les Dieux ont pu exterminer. Je tente alors de répandre un message de paix et de reconstruction au sein du Clan des Flammes, afin que le répit soit entièrement mérité par les « gens de la Faille » mais aussi par ceux qui s’en sont occupés en termes de purification puis de réconciliation avec eux-mêmes, dès leur retour.

Malgré la trêve et une période de tranquillité relative, il m’arrive de me réveiller en sursaut la nuit, comme si j’avais commis la plus grosse erreur de mon existence. Mon doux revenant me console et me rassure mais je lui cache le fait que j’aie un mauvais pressentiment depuis la disparition du Daimyo du Feu. Le fait que la récente nouvelle incarnation de Moegami soit restée introuvable et que Kakita Sakuya, fidèle Hatamoto, se soit évanouie dans la nature n’a rien arrangé du tout. Je suis devenue superstitieuse, en plus de ressentir une insécurité permanente à l’annonce de ces différentes nouvelles. Mais, comme emporté par cet élan et cette inspiration Setsu, notre Kami a choisi presque sans attendre son nouvel hôte en la personne de Tachiyo Hikaru.

Nous connaissions tous très peu cet homme discret et seule l’annonce officielle de sa prise de fonction l’a rendu davantage visible. Je ne l’avais qu’entraperçu au détour des brèves festivités accordées au symbole-même de l’espoir. « Si Moegami prend encore des décisions, alors la lumière peut revenir au travers d’un Seigneur digne de ce nom. » C’est ce que j’avais pensé sur l’instant, retrouvant les convictions qui m’avaient traversées lorsque j’avais assassiné Gekido.

***

L’agitation et les couleurs du Clan me laissent en proie à des migraines régulières depuis ces évènements. Parfois forcée de m’enfermer dans une pièce sans bruit et totalement noire pour supporter cela, je me décide enfin à faire quelque chose après une semaine supplémentaire de contraintes. N’ayant aucun meurtre ou aucune mission à me mettre sous la dent pour le moment, je revêts des vêtements confortables et mon masque pour m’enfuir par la fenêtre de la chambre, Seishin encore profondément endormi, fatigué de nos ébats du matin-même en plus des tâches que je lui délègue pour les Shinobi.

Je m’isole, comme je le faisais bien avant que tout ne commence, trouvant refuge dans un bosquet situé à quelques quarts d’heure de marche du Château Nikkou. Mes muscles sont douloureux alors que j’ai l’habitude d’effectuer ces mouvements et je me demande si le temps passé derrière le bureau de feu mon frère n’est pas une conséquence directe de mon engourdissement général. Je trouve finalement appui sur une branche solide, sur laquelle on ne peut me distinguer qu’en relevant la tête et je m’adosse au tronc un instant, légèrement essoufflée sans trop comprendre pourquoi.

Suis-je déjà épuisée par tout ceci ? Le temps de cette question me suffit à entrevoir quelqu’un de fort discret mais de repérable malgré tout. Un inconnu, grand, à l’apparence guerrière mais au faciès adouci par les quelques mèches blanchissantes de son chef. Je reconnais le réceptacle de Moegami et me demande ce qu’il peut bien faire ici, seul. Est-il également et précocement en quête de calme et de sérénité ? J’hésite un instant avant de sauter le rejoindre : Mononoke a gagné en popularité depuis l’aide apportée sur l’extermination de ce Yokaï en ville. Elle est passée du « bon » côté et on commence à entendre des rumeurs sur la « justicière masquée », plutôt que sur le « monstre imprévisible ». J’ai pourtant peur qu’il réagisse mal si je l’aborde. Enfin... après tout peu importe.

Je descends délicatement de mon perchoir, ma souplesse étant intacte et ma discrétion toujours louable. Puis j’avance jusqu’à deux pas de son dos, jusqu’à l’interpeler doucement, sans agressivité aucune, peut-être un brin de taquinerie dans la voix.

– Qui de Kibou-sama1 ou de Mononoke2 vient perturber le sommeil de l'autre ?



1 espoir / souhait / aspiration
2 chose étrange


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Tachiyo Hikaru

avatar

Non Joueur

Messages : 30
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 1/15/2018, 02:29

Cinq années d'ascétisme ne valait guère plus que les caprices d'un enfant trop gâté pour le Kami Kagutsuchi. Hikaru avait été contraint de se plonger dans les affaires du clan qui l'avait adopté et bien trop vite à son goût. Il craignait que la tourmente de ruine tout le travail qu'il avait accompli sur lui-même, que ses démons ne reviennent le hanter, enfin attirés par sa détresse et l'affection de son âme.

En tant que Kannushi, il commettrait sans aucun doute beaucoup d'erreurs et ne sera jamais assez bon pour sa propre opinion et celle extérieure. Il avait horreur de l'évaluation et du jugement et frissonnait lorsqu'un être humain se risquer à condamner durement un autre. Cela n'aurait rien de facile de passer entre les gouttes et le temps était déjà à la rébellion.

Ainsi, l'annonce de l'Improbable lui avait fait perdre l'équilibre. Toujours en recherche de lui-même, comment pouvait-il guider un peuple tout entier ? Lorsqu'il s'interrogeait sur le monde, Il l'emplissait d'une telle puissance, d'une telle assurance qu'il ne savait même plus douter. Ses pensées étaient un torrent d'eau boueuse, trop opaque et salie pour s'y retrouver. Il voyait cela comme une sorte de manipulation de la part du Kami. Et c'était malheureusement bien le cas ; il n'avait rien à redire sur ce qu'il lui arrivait, ni le Destin qu'il lui traçait. Moegami était le seul maître et lui n'était que son vaisseau.

Cela faisait plusieurs jours qu'il s'était présenté au clan en tant que Kannushi, trop certain de l'être malgré le silence et l'inaction de celui qui lui avait arraché son existence. Moegami ne s'était toujours pas manifesté aux yeux de tous, pourtant et malgré son éloquence catastrophique, on l'avait entendu. On l'avait écouté. On l'avait cru et compris. Les Setsu avaient besoin de cette présence autant dangereuse que bénéfique. Le Feu...qui marqua le début de l'humanité, qui avait entamé l'Ere des Cendres, qui concluait la vie.

Dès lors que les différentes cérémonies mortuaires et trop nombreuses avaient cessé, Hikaru était parti pour Moe. Kagutsuchi était impulsif, puissant, tempétueux, dévastateur, il restait pourtant attaché aux traditions et comme Itegami, il avait choisi le fils pour succéder au parent. Le Phénix s'aviserait-il de choisir une nouvelle lignée pour porter son héritage comme son homologue des Glaces ou préférerait-il se mêler au destin de la fille Setsu encore vivante ?
Quelque part, Hikaru se sentit désolé. Désolé de devoir appeller une femme en deuil à gouverner et peut-être connaître le même sort si jeune et sans le secours de son Kami...En même temps, il sentait la vive colère de Kagutsuchi envers l'un de ses frères. Le Dieu aurait voulu s'épargner tant d'efforts et de sacrifices, il était alors en Hikaru plus présent qu'il ne l'avait jamais été avec nul autre.

Son Kami guidait ses pas et il avançait seulement protégé par lui. Hikaru avait refusé toute escorte, trop content de retrouver une certaine liberté bien qu'entachée et curieux de tester toute l'implication de la présence qui l'habitait. S'il venait à risquer sa vie, Kagutsuchi le protégerait-il ? Pour autant, il savait que ce voyage signait la fin de sa liberté et de son état de Yamabushi et il soupirait de voir son existence bientôt terminée. Il fallait s'y faire : il était né pour être guidé.

Hikaru s'attarda dans un bosquet, laissant un instant ses jambes le mener sans but parmi cette nature trop étriquée, à l'image de son libre-arbitre. Et comme il se sentait hanté, happé par le trouble de ses émotions, il décida de prendre quelques minutes pour méditer et restaurer son rapport au monde. Cependant, on vint trop tôt le surprendre et il tressaillit, rompant net la sérénité qu'il avait rassemblé.

En réalité, il quitta brusquement terre, propulser par des ailes de feu. Ses bras se couvrirent de plumes, ses vêtements flambèrent au contact de la transformation et ses pieds et ses chevilles devinrent aussi griffus et recourbés que les serres d'un oiseau. Ses yeux étincelèrent alors qu'ils se posèrent sur l'Elue.

Une biche partit en trombe à travers un buisson, effrayée par les flammes qu'elle avait vu. On entendit les grognements paniqués d'un sanglier et les vols précipités des oiseaux hors des branches, leurs ailes qui claquaient au vent. Ensuite, il y eut un silence plus éloquent que mille mots : le Kannushi avait trouvé son Daimyo et le jugeait à présent à travers les yeux du Kami.
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 193
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 1/15/2018, 13:40

Rien. Rien de ce que je vois ne peut être réel.

Je crois d’abord rêver en voyant apparaître tant de lumière. Mais je ne peux pas me résoudre à fermer les yeux, tant je sens sa bienfaisance. Il me semble distinguer, à travers mes paupières devenues transparentes face à cette puissance, des ailes, des plumes et des griffes. Le souffle de cette transformation fait tomber mon masque aussi facilement qu’un fétu de paille et j’en perds même le réflexe de dissimuler mon visage. Mais pourquoi me cacher ? Je suis profondément certaine qu’Il sait qui je suis.

Je deviens muette de tout, mon corps n’existe plus, il s’efface derrière la divinité qui se dresse devant moi. Mes yeux ne pleurent ni de tristesse, ni de joie, ni d’admiration. Ils pleurent, c’est tout. Cette buée m’empêche de distinguer précisément le corps nu de cet homme que je viens à peine de rencontrer. Les animaux fuient, ils ont probablement le bon réflexe. Je reste ici-même, sans trop savoir ce qu’il se passe et je ne peux que détailler la créature mi-homme mi-phénix se dressant devant ma pauvre personne.

– Mo...

Je n’ose pas le dire, je ne sais pas comment le dire. J’ignore même si c’est Lui. Le feu en moi me parle, celui qu’Il m’a légué. J’ai toujours su que c’était lui mais je ne voulais pas y croire. Les abominations que j’ai vues ces derniers mois m’ont terrassée mais mes pouvoirs et la réincarnation du Kami des Flammes m’avait redonné un semblant d’espoir, tout en me permettant de me relever. Mon corps me brûle, ma cicatrice surtout. Profondément Je ne sais pas ce qu’Il va me faire, ce qu’Il peut lancer sur moi. Est-Il venu pour me punir d’avoir tué son précédent Élu ? Pour m’en féliciter ? Je ne veux pas de reconnaissance, ni de châtiment. Je veux juste que Setsu continue de vivre.

Mon cœur se consume, comme pressé par une chaleur dont je ne connais encore rien et que je ne connaîtrai peut-être jamais. Mes jambes ne me tiennent plus, je vais bientôt m’écrouler s’Il ne me retient pas. Vais-je fondre ou exploser à son contact ? Je ne le sais pas. Et mon seul réflexe à l’instant – mes cuisses tremblantes et tétanisées – est de tendre la main vers Tachiyo Hikaru en espérant pouvoir m’adresser à Moegami.

Rien. Rien de ce que je vois ne peut être réel. Ou peut-être que si.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Tachiyo Hikaru

avatar

Non Joueur

Messages : 30
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 2/13/2018, 20:48


Dégagé par la puissance des ailes de Moegami, le masque de l'élue tombe. Kagutsuchi dans le modeste corps de Hikaru, pointe un doigt accusateur vers la sœur Setsu qu'il reconnaît et reconnaîtrait même masquée. Le menton haut, les traits dures, le Phénix est à la fois fierté et autorité. Sa voix des plus profondes se mêle à celle trop faible de son enveloppe.


"Toi, fille de Ichigo et soeur de Gekido,

Toi la flamme qui a tenu le clan des tiens alors que toutes faiblissaient,

Toi qui a sacrifié le blanc de tes mains à l'honneur de ta lignée,

En ce jour, moi, Kagutsuchi, je te lègue mon feu.

Que tes paroles soient la lumière guidant ton peuple,

que tes actes soient l'incendie ravageant leurs doutes,

que ta volonté ravive leur flamme.

La toute puissante Amaterasu en est témoin."


Le Kami dont la clarté baignait le bosquet, le noie soudainement. Subitement privé de ses ailes, Hikaru tombe de deux mètres et émet un grognement lorsque ses jambes tout-à-fait humaines et repliées sous lui ne suffisent pas à réprimer le contre-coup de sa chute : il atterrit sur le flan, sonné par ce qu'il venait de vivre.

A peine redressé, il scrute un temps ses deux mains. Son regard sombre est animé d'une détresse palpable, comme s'il est perdu, comme s'il ne sait plus. Et le froid venant mordre sa chaire, l'ancien Yamabushi se rend soudainement compte qu'il se trouve nu sous des yeux étrangers. La nudité en Setsu n'est pas quelque chose de tabou, cependant c'est avec un certain malaise qu'il empoigne de son barda de voyage une longue fourrure immaculée dont il se couvre enfin.

"Par-..." Il semble avoir du mal à parler. "Pardon." dit-il enfin après un certain effort. Il semble sortir de son embarras, enfin. Mais ce n'est que pour déclarer avec fatalité : "Le Kami a parlé."
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 193
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 2/19/2018, 11:02

Je suis prête à accueillir une punition que je n’ose pas imaginer. Le châtiment qu’Il veut m’imposer. Est-ce cette brûlure que Masao a ressentie en suffoquant dans les flammes ? J’ai le sentiment que ma poitrine peut exploser, au moment où le Divin me pointe à travers le doigt du Kannushi. Une pensée pour mon amant, mon aimé réincarné et je pense que tout est fini. Mais en réalité, tout commence et je crois profondément à ce que le Kami du Feu exprime.

Je suis la fille de Setsu Ichigo et la sœur de Gekido.
Je suis la Flamme qui a tenu le Clan des miens alors que toutes faiblissaient.
J’ai sacrifié le blanc de mes mains à l’honneur de ma lignée.
Je deviens l’héritage du feu de Moegami.
Mes paroles seront la lumière guidant mon peuple.
Mes actes seront l’incendie ravageant leurs doutes.
Ma volonté ravivera leur flamme.
Qu’Amaterasu en soit témoin.


La vague de chaleur et de clarté qui semble consumer le bois retire tout air de mes poumons, au moment où Il s’en va. Portant ma main à ma gorge, à cette boursouflure lancinante réveillée d’entre mes souvenirs, je reste stupéfaite, sans pour autant quitter le messager délaissé par l’Irréelle Candeur. Il s’écrase au sol comme une masse, puis se relève comme paniqué et déboussolé par ce qu’il vient de se passer. Incrédule également, trop bouleversée, je profite du fait qu’il se rhabille pour m’occuper de ma préoccupation principale. Il ne doit pas voir que je pleure. D’un revers de manche, j’essuie à l’infini mon visage, comprenant au fil des secondes que mes larmes continueront de couler longtemps. Sans savoir si c’est la joie ou le désespoir qui m’accablent, sans pouvoir apaiser ce qui se bouscule en moi.

La voix de Tachiyo Hikaru me percute. Elle est maladroite, on la devine timide mais ce son est doux. Pourtant, je réprime un nouveau sanglot, profond et inattendu. Oui, le Kami a parlé. Et sa décision est sans appel. Un instant, je me demande comment mon frère a pu avoir la prétention de se dresser contre quelque chose de si grand, de si intense. Puis je me rappelle que l’orgueil de Gekido n’avait pas de limites et que c’est cette faille qui l’a propulsé dans l’oubli, au travers de ma lame. Mon cœur rate un battement, il saigne et me fais mal. Je serre mon poing, agrippant mon écharpe carmin et ma veille plaie à la fois. « Pourquoi avoir été choisie ? » Je me sens incroyablement seule et je regarde autour de moi pour trouver mon doux revenant. Mais il n’est pas là pour l’instant.

Friable, j’avance avec peine pour m’approcher de mon seul soutien et, très près de sa belle carrure et de son visage harmonieux, j’attrape l’un de ses bras nus, sans aucune force, juste pour m’accrocher à quelque chose. Les joues mouillées d’émotion, je tente de soutenir son regard mais, bientôt, mes jambes lâchent et j’entraîne un homme qui s’accroupi en face de moi pour suivre mon mouvement. Je remarque un tatouage mais ne relève pas. Mon souffle est trop court et, mon autre main toujours autour de mon cou, je ne laisse sortir que quelques mots entre deux pleurs traduisant les milliers de questions assaillant mon esprit.

– C’est une drôle d’ironie et une évidence à la fois. Mais je ne peux pas y croire. Le Kami a parlé ? Cela s’est passé si vite et si lentement à la fois. J’ai mal... mon corps me brûle. Où est Seishin ? Il est là tout le temps et... Puis-je vraiment y arriver ? Le choix de Moegami n’efface-t-il pas tout ce que j’ai été jusqu’à maintenant ?

Puis j’écarquille les yeux en comprenant que l’inconnu qui se trouve devant moi connaît sûrement mes trois identités, par l’omniscience de notre Dieu. Je suis la fille de Ichigo et la sœur de Gekido, Setsu Akane. Mais je suis aussi la Jônin du Clan et son ombre, Mononoke. Qu’en sera-t-il de tout cela ? Que fera le Kannushi de tout cela ? Je m’en soucie et m’en fiche à la fois. Lentement, j’amène mon front à toucher le sol frais et couvert de mousse. Mes doigts glissent dans la main du porte-parole et je ne fais que trembler puis citer une autre absurdité.

– Je ne peux pas rester seule...

Puis dans un souffle que, peut-être, il ne peut pas entendre, je dis :

– Quelles épreuves m’attendent encore ? Que... dois-je faire ?


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Tachiyo Hikaru

avatar

Non Joueur

Messages : 30
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru) 3/18/2018, 00:50


Le visage en larmes, elle s'accroche soudainement à son bras comme un enfant apeuré. Hikaru a alors toute la difficulté du monde à la considérer en tant que Dame Setsu mais comment pourrait-il lui en vouloir ? Lui -lorsqu'il avait appris qu'il abriterait l'orgueilleux Kagutsuchi- s'était écroulé comme elle le faisait à présent. Avant même de lutter, il avait baissé les bras et s'était retranché derrière les barrières de son âme, attendant de savoir enfin encaisser la nouvelle. Et il avait une amie proche avec lui. On est souvent fier d'être nommé par quelqu'un. Être choisi, c'est un honneur... Mais les choix d'un Kami sont tout bonnement terrifiant de responsabilités et de fatalité.

Il s'accroupit lestement avec elle, comprenant qu'il est pour l'instant son seul rempart contre le désarrois. Il se fait souple, soutien terriblement silencieux : il n'a jamais brillé en société et pour le peu de contact qu'il entretenait avec les siens, n'a absolument aucune idée de comment réconforter quelqu'un. Alors une personne qui s'effondre de pression...Il se contenta d'être une oreille attentive.

Ils ne se connaissent pas, aussi il éprouve beaucoup de difficultés à savoir ce dont elle a véritablement besoin. De soutien, sans doute, mais leur lien n'est pas assez fort pour soulager toute sa douleur. Et qui était ce Seishin, au juste ? Il ignore s'il doit répondre à sa dernière question, aussi la parole lui étant difficile, il laisse aller avec détachement.

Finalement alors qu'elle a sa main dans la sienne, Hikaru intervient :

"V-Vous pou-pouvez marcher ? Vous...ê-t-tes en état de ch-choc. N-Nous attendrons que que vous ayez l'esprit clair pour que-que vous puissiez v-vous...confronter à la-la suite."

Il avale sa salive, surpris de sa propre et soudaine rémission après la démonstration du Kami. Par ailleurs, il n'a pas l'habitude de tant parler et c'est fatigant pour lui. Des différents statuts de la jeune femme, il ne connaît que la sœur de Gekido et il n'en a rien à faire surtout dans ces conditions.

"En...En attendant, je-je vous porte jusqu'à... Sei-Seishin si v-vous le permettez."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru)

Revenir en haut Aller en bas
 

Par l'Incarnation du feu de Moegami naît ce jour un nouveau Phénix (PV Tachiyo Hikaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Tactique gobelins contre nains
» A propos du service de l'EDH
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......