AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Du Souffle de la Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hasegawa Kazuo

avatar

Hatamoto

Messages : 55
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 24

MessageSujet: Du Souffle de la Rose Sam 6 Jan - 12:03


Jour 9 en Lune du Singe, An 41.

Ombre de Fukyuu Hankyou et bien que je m'étais fait des plus discret, je n’avais pas manqué la nouvelle pupille de la Montagne que son notaire avait ramené : une fille charmante, tout-à-fait exercée aux arts, une geisha accomplie que l’on nommait «la Rose», c’était du moins le portrait que l’on m’en fit...ou plutôt que j’entendis.

Les derniers temps n’avaient pas été cléments pour nous autres, agents de défense et plus d’une fois j’avais été appelé à me montrer plus effacé que ce que l’on attendait d’un véritable Hatamoto. Aussi la mort de mon seigneur le précédent m'affectait toujours, bien moins qu’avant, mais encore et j’avais la hantise de perdre de nouveau ce que le Destin m’avait offert en retour. J’apprenais d’ailleurs toujours à connaître Fukyuu Hankyou. Il ne m’apparaissait pas comme un homme engageant -nous étions deux : je ne l’étais pas non plus. Et il n’était pas quelqu’un de facile, il me parut plus d’une fois comme la neige, aussi douce et tant glacée pourtant. Je me doutais qu’il avait vu des choses dont je ne me rendais pas compte, que je n’imaginais même pas, il ne pouvait pas se confier à moi en quelques lunes et cela m’angoissait quelque part.

Mais si j’accourus auprès de la Rose, ce n’était pas pour traiter des humeurs changeantes de mon Daimyo, non. Ce ne fut pas non plus pour me rassurer en tant que Hatamoto. Il y a tant de choses dans la vie d’un homme qui sont liées à son image, celle que les autres ont de lui et surtout celle qu’il a de lui-même… Et j’avais la certitude que sa parole de femme pourrait m’aider. J'attendais mon heure pour lui parler tout autant que je la redoutais et cela était fortement embarrassant.

Ainsi timidement sous mon masque de Komainu alors qu’elle quittait la compagnie de mon Daimyo, je m’attardai auprès d’elle au coeur d’un automne gelé. Pas longtemps; tout juste quelques secondes pour lui demander :
«Excusez-moi, pourrions-nous convenir d’un rendez-vous ensemble ?»

Je me sentais alors maladroit, pataud...un peu comme si j’avais appelé à l’aide : c’était tout-à-fait cela en réalité, mais quelque chose dans ma formulation ne me convenait guère, aussi j’émis un gloussement gêné sous mon masque. Quel imbécile ! Je tentai de me rattraper :

«Je fais appel à votre qualité de professionnelle. Je sais que ça n’est pas l’endroit et que vous êtes ici une invitée, mais sauriez vous réserver quelques minutes à un pauvre homme en mal d’écoute et d’avis ?»


Revenir en haut Aller en bas
 

Du Souffle de la Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle fut ma "Leïla"...
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Oscar et la dame Rose
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......