AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Du Souffle de la Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hasegawa Kazuo

avatar

Non Joueur

Messages : 57
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 24

MessageSujet: Du Souffle de la Rose 1/6/2018, 12:03


Jour 9 en Lune du Singe, An 41.

Ombre de Fukyuu Hankyou et bien que je m'étais fait des plus discret, je n’avais pas manqué la nouvelle pupille de la Montagne que son notaire avait ramené : une fille charmante, tout-à-fait exercée aux arts, une geisha accomplie que l’on nommait «la Rose», c’était du moins le portrait que l’on m’en fit...ou plutôt que j’entendis.

Les derniers temps n’avaient pas été cléments pour nous autres, agents de défense et plus d’une fois j’avais été appelé à me montrer plus effacé que ce que l’on attendait d’un véritable Hatamoto. Aussi la mort de mon seigneur le précédent m'affectait toujours, bien moins qu’avant, mais encore et j’avais la hantise de perdre de nouveau ce que le Destin m’avait offert en retour. J’apprenais d’ailleurs toujours à connaître Fukyuu Hankyou. Il ne m’apparaissait pas comme un homme engageant -nous étions deux : je ne l’étais pas non plus. Et il n’était pas quelqu’un de facile, il me parut plus d’une fois comme la neige, aussi douce et tant glacée pourtant. Je me doutais qu’il avait vu des choses dont je ne me rendais pas compte, que je n’imaginais même pas, il ne pouvait pas se confier à moi en quelques lunes et cela m’angoissait quelque part.

Mais si j’accourus auprès de la Rose, ce n’était pas pour traiter des humeurs changeantes de mon Daimyo, non. Ce ne fut pas non plus pour me rassurer en tant que Hatamoto. Il y a tant de choses dans la vie d’un homme qui sont liées à son image, celle que les autres ont de lui et surtout celle qu’il a de lui-même… Et j’avais la certitude que sa parole de femme pourrait m’aider. J'attendais mon heure pour lui parler tout autant que je la redoutais et cela était fortement embarrassant.

Ainsi timidement sous mon masque de Komainu alors qu’elle quittait la compagnie de mon Daimyo, je m’attardai auprès d’elle au coeur d’un automne gelé. Pas longtemps; tout juste quelques secondes pour lui demander :
«Excusez-moi, pourrions-nous convenir d’un rendez-vous ensemble ?»

Je me sentais alors maladroit, pataud...un peu comme si j’avais appelé à l’aide : c’était tout-à-fait cela en réalité, mais quelque chose dans ma formulation ne me convenait guère, aussi j’émis un gloussement gêné sous mon masque. Quel imbécile ! Je tentai de me rattraper :

«Je fais appel à votre qualité de professionnelle. Je sais que ça n’est pas l’endroit et que vous êtes ici une invitée, mais sauriez vous réserver quelques minutes à un pauvre homme en mal d’écoute et d’avis ?»


Revenir en haut Aller en bas
Hateku Bara

avatar

Geisha

Messages : 220
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 26

Feuille personnage
Age: 22
Titre: Geisha
Liens:

MessageSujet: Re: Du Souffle de la Rose 1/28/2018, 19:31

Les premiers jours qu’elle venait de passer au chateau avaient pour le moins causé tout autant de joies que de peines à Bara. Elle qui s’était habituée à un rythme de travail assez écrasant à l’okiya profitait maintenant d’un peu de répit. Malgré cela, son arrivée n’avait pas fait que des heureux à la Cour bien sur, et elle ne passait jamais inaperçue : toujours observait-elle des chuchotements à son passage, des regards de travers, des yeux moqueurs même parfois. Les gens l’appelait “cette femme du peuple”. Et ça, c’était l’appellation la plus polie qu’on lui donnait dans son dos dans ce genre de circonstances ... Néanmoins elle n’y prêtait guère plus d’attention. Et puis ce n'était pas tout le monde non plus. Elle pouvait parfois profiter avec joie d’avoir l’honneur de tenir compagnie au Daimyô des Glaces, qui jour après jour, ne se dévoilait que très peu, et restait pour elle un grand mystère encore. Il lui témoignait un grand respect, parlait peu, semblait toujours réfléchir longuement. La jeune femme proposait de lui jouer les derniers airs les plus en vogue à Ite, mais aussi souvent des mélodies de sa propre composition, ou des choses plus traditionnelles. Pourtant, elle ne savait pas si cela soulageait même d’un brin la nouvelle tête du clan. Elle imaginait alors tout le lourd fardeau dont cet homme avait pu hériter. Elle songeait aussi que la plupart des membres présents à la Cour avaient probablement le même type de responsabilités, et leur pardonnait alors facilement leurs regards parfois interrogateurs, parfois désapprobateurs.

En plus de tout cela, ses soeurs lui manquaient énormément. Elle écrivait ou recevait parfois la visite d’Okasan. C’était rare, par contre. Bara s’imaginait bien qu’elle ne pouvait pas se permettre de monter jusqu’au château tous les jours. La rumeur courrait néanmoins dans la capitale que la Rose des Hateku était désormais sous la protection du daimyô lui-même, ce qui avait valut un regain de notoriété assez certain à la maison. Lorsqu’elle n’avait point de compagnie, la geisha s'exerçait, comme elle le faisait souvent à l’okiya … Mais ce n’était plus du tout pareil. Elle sentait en elle une sorte de vide, qu’elle ne réussissait pas à qualifier. Peut-être était-ce depuis que Fukyuu Hankyou lui avait annoncé qu’elle aurait pour mission d’attendre ici le retour de Kanzen. Ou peut-être était-ce simplement lié au fait d’avoir tout à coup ressassé toutes ces histoires du passé … Ses sentiments se confondaient. Elle essayait donc simplement de profiter des joies procurées par sa présence au Chateau : la découverte d’un nouveau monde, de nouvelles rencontres intéressantes …

Ce jour ci, alors qu’elle quittait tout juste la compagnie du Seigneur des Glaces, elle se fit aborder par un homme masqué auquel elle n’avait probablement pas encore été présentée. Elle s’étonna tout d’abord de l’allure de cet homme qui ne dévoilait pas son visage … Elle eut, il fallait bien l’avouer, un petit peu peur même, au début. Elle fut ensuite très déroutée de ne pas pouvoir vraiment mettre un visage sur son interlocuteur, et de n’entendre qu’une voix couverte, autant de signes auxquels elle prêtait en général une attention bien particulière.

Lorsqu’elle comprit le sens de la question qu’elle venait d’entendre, elle rougit bien sûr. De quoi voulait-il parler ? Un rendez-vous ? Etait-ce une avance maladroite et fort peu bienvenue … ? Pourtant rien dans le comportement de cet homme n’allait dans ce sens. Il était devant elle, à quelque distance, et droit comme un i. Elle se rassura donc et se dit qu’il avait été maladroit dans sa formulation.

Il précisa alors qu’il aurait souhaité discuter, lui demander peut-être une confidence ou un conseil, à ce moment là elle n’était pas sûre. Elle sourit. Au final le masqué semblait assez mal à l’aise de lui demander un service. C’était assez inhabituel pour Bara qui était toujours prête à aider si elle le pouvait bien sûr …

Mais vu ses signes distinctifs, elle se rappela tout à coup de qui cela pouvait être. Elle avait rencontré déjà Kagome Katsuya à l’okiya, il y avait déjà quelques mois, bien avant d’arriver à Yuki. Mais elle avait vaguement entendu parler de l’autre hatamoto du clan : un homme très mystérieux, qui portait toujours un masque. Elle se sentit un peu honteuse de ne pas avoir fait le rapprochement plus tôt. C’était un homme qu’on pouvait considérer comme l’un des piliers du clan selon la hiérarchie. Elle s’inclina aussitôt pour lui présenter ses respects. Puis elle répondit doucement :

“- Ah, vous devez être Hasegawa Kazuo-sama ? Je suis enchantée de faire votre connaissance. Je serais ravie de vous venir en aide si vous m’en pensez capable.”

Elle se demanda alors instantanément si elle en savait plus sur lui : mais aucune information essentielle ne lui revint en mémoire. En tous cas rien d'autre qui ne ressemble pas à des on-dit purement infondés ...

Elle ne pouvait s’empêcher de regarder le masque de l’hatamoto. Mais elle décida de ne pas en faire toute un histoire. Peut-être avait-il des choses à cacher, ou peut-être ne voulait-il pas que son visage puisse être connu de tous. Mais dans tous les cas, elle s’imaginait bien qu’il devait avoir ses raisons. Elle reporta son regard vers les yeux de son interlocuteur, du moins du mieux qu'elle le pouvait.

“- Je vous suis, nous devrions nous installer dans un endroit calme, si vous voulez que nous discutions.”, lui proposa-t-elle simplement, parée d'un de ses sourires les plus doux.

Elle se demandait avec une grande curiosité ce que cette rencontre allait bien pouvoir lui amener.


L - M - M - J - V - S - D



.:♫♪ Thème ♪♫:.

Hateku Bara
Revenir en haut Aller en bas
Hasegawa Kazuo

avatar

Non Joueur

Messages : 57
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Du Souffle de la Rose 3/16/2018, 09:43


Habitué à la surprise que je suscitais souvent auprès de mes semblables, je ne fus pas capable de saisir la source du trouble de la Rose. Je perçus sa crainte, son malaise et sa réserve tour à tour sans en connaître les raisons ou plutôt en me méprenant sur celles-ci. Immobile, retenant mon souffle, je m’attendis alors qu’elle refuse le service que je lui demandais, elle aurait été dans son bon droit et je pouvais recevoir le rejet : j’y étais tristement accoutumé. On ne me remarquait pas souvent et j’avais eu plus d’une fois le droit à des traitements qui s'apparentaient à de l’ignorance ou du mépris malgré mon rang (je n’en faisais pas grand cas, croyant avec espoir à une maladresse à chaque fois que cela m’arrivait), cependant sa réponse fut aussi belle qu'espérée.

Elle me reconnut. Mieux, elle partagea sa joie de me rencontrer et accepta de m’aider. Instinctivement, je passais ma main sur ma nuque, de gêne. Sa réaction me faisait finalement très plaisir. Peut-être trop et je me fustigeais un moment d’y voir de la considération alors que cela pouvait tout aussi bien être simplement de la politesse et de la correction. Ce fut alors que je remarquai avec quelle insistance elle me regardait, tentant certainement de percer mon masque afin de mieux percevoir mes émotions. D’après ce que je savais des geisha, je ne trouvais pas ça illogiques qu’elle soit embarrassée par mon masque. Et puis, qui ne l’était pas en réalité ?

«Je vous suis, nous devrions nous installer dans un endroit calme, si vous voulez que nous discutions.»
«Ou..oui. Suivez moi, je vous prie.»

J’entamai immédiatement la marche vers une pièce à mi-chemin entre mes appartements et la salle de réception par rapport à laquelle elle était plutôt petite et sombre. Néanmoins, on y voyait tout de même plutôt clair et sur les écrans était peint le mythe originel d’Izanami et d’Izanagi en un sublime triptyque. Tandis que les domestiques préparaient la salle -à vrai dire on l’oubliait souvent celle-ci et c’était pour cela que je l’appréciais-, j’avouai à Bara :

«Je suis peiné si mon masque vous dérange, sachez que je le porte toujours et quelque soit les conséquences. Les seuls à connaître mon visage sont mon père, mon seigneur et quelques subalternes réservés.» Il y eut un silence. «Je vous rassure, en vérité il est tout ce qu’il y a de plus banal : aucune blessure, ni aucune malformation ne l’a jamais abîmé, simplement...»

Et je m’arrêtais là en fronçant les sourcils, soudainement aux prises avec un conflit intérieur : peu certain qu’il était important pour elle d’en connaître les raisons et coupable de me révéler si vite sans qu’elle n’ait rien demandé. Ce fut le moment que choisit la maisonnée pour nous annoncer que nous pouvions entrer. Sur une table basse bordée de deux coussins bleus fumait un thé au parfum agréable et quelques sucreries assorties. Le tout était d’une sobriété élégante.

«Après vous, Hateku-san.»


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du Souffle de la Rose

Revenir en haut Aller en bas
 

Du Souffle de la Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle fut ma "Leïla"...
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Oscar et la dame Rose
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
Chute de Rozan..
..
..
...La Sérénissime....
.......

Tournoi Cross-Forum
Organisateur
Organisateur
Vainqueur
Vainqueur
Autres participants
Deliciously Evil.tasty tales