AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les rangs de Yokuni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 00:46







Pour toutes tes questions, Abe no Chikanori (administrateur) (MP), ainsi que l'ensemble du staff seront ravis de te répondre.

Tu peux aussi fouiller la Foire Aux Questions ou bien poser tes questions dans le forum prévu à cet effet en créant un nouveau sujet.

Un sommaire de l'encyclopédie du forum se trouve ici ! N'hésite pas à le consulter !


Dernière édition par Administration le 4/21/2018, 21:26, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 00:50




Les religieux sont les garants de la foi et sont les seuls capables de se prémunir de la menace yokaï sans bousculer l'ordre des choses. Ils bénéficient d'une éducation leur permettant d'utiliser les Mantra et les Sutra pour ce faire. A part les Onmyôji dont la plupart sont itinérants, les religieux vivent dans des temples et les gèrent en s'occupant des pèlerins, de la santé de la population, des cérémonies (fêtes, baptêmes, mariages, funérailles, Matsuri), des premiers soins et de la purification. Ils ont également un rôle d’éducation pour la population par la tradition orale (celle-ci ne sachant en général pas écrire ou compter) et veillent aux bonnes mœurs et au respect des coutumes. Les religieux des temples sont les premiers interlocuteurs lorsqu’il s’agit de souillure, de problèmes spirituels, de familles, de santé, etc...

La religion rythme la vie des habitants de Yokuni et est particulièrement respectée, d'autant plus qu'il est promis la damnation éternelle dans les enfers à l’agresseur d'un religieux. La croyance est très forte suite à l’Enfer Écarlate pendant lequel les Kami ont prouvé leur existence. De plus, avec la disparition des pouvoirs, seules les prières pouvaient repousser les Yokaï.

En Yokuni, le Shintoïme, le Bouddisme, le Taoïme et le Feng Shui cohabitent et forment un vaste syncrétisme.


Jushoku (Prêtre adjoint) - 2 par clan. (Religieux) Rang important!

Le prêtre adjoint s’occupe de toutes les tâches administratives du temple majeur de son Clan ainsi que d’organiser les cérémonies et les fêtes religieuses les plus importantes. Il est également érudit dans plusieurs domaines qui tiennent de l'occulte et de la religion et veille sur l'éducation du Kannushi, puisque celui-ci n'est pas forcément instruit. Il s’agit le plus souvent du membre du temple le plus expérimenté et il peut venir de tout horizon religieux.  

40 messages RP après le rang « Sohei » ou « Miko » ou  « Shinshoku ».
Actions concrètes: Organisation religieuse du Clan, Éducation du Kannushi, Conseil du Kannushi


Sohei (Moine Guerrier) (Guerrier)

Les Sohei sont des guerriers chargés de protéger les temples et leurs habitants au service de la foi. Ils peuvent accompagner les religieux dans leurs déplacements et les protègent d’éventuelles attaques de Yokaï ou de brigands. Comme les samouraïs, ils ont reçu une éducation militaire et manient plusieurs sortes d’armes avec brio. Les Sohei font également office d’intimidation et n’hésitent pas à attaquer leurs adversaires sur le plan psychologique par des malédictions ou en portant sur eux des affaires sacrées. Beaucoup évitent alors d’attaquer les moines de crainte de s’attirer la colère des Kami.
Les femmes peuvent également devenir des Sohei mais seront de très rares exceptions.

15 messages RP après le rang « Enfant ».
Actions concrètes : Maîtrises des armes, Art de la Guerre, Connaissances religieuse et yokaï, Protection (physique), Prières


Miko et Shinsoku (Prêtresse et Prêtre) (Religieux)

Assistant les Jushoku dans l'exercice de leurs fonctions, les prêtres et les prêtresses ont pour rôle de seconder la vie religieuse des clans en participant aux baptêmes, aux mariages, aux funérailles et en organisant les différents Matsuri (cérémonies religieuses). Ils ont aussi un rôle éducatif auprès de la population et veillent aux bonnes mœurs et au respect des cérémonies et des horoscopes. Gardiens des temples, ils sont souvent guérisseurs et manient l'arc ou la naginata mais ne s'en servent jamais pour combattre leurs homologues humains.
Femmes et hommes accèdent à ce rang par volonté mais aussi par obligation. Il arrive que des fils soient consacrés et que des jeune filles de bonne famille soient placées au sein des temples pour leur éducation. Elles deviennent alors Miko mais abandonnent leur fonction lorsqu'elles se marient .

15 messages Rp après tous les rangs à part "Eta".
Actions concrètes : Divination, Premiers Soins, Connaissances religieuses et yokaï, Éducation de la population, Protection (Spirituelle), Purification, Prière (base de communion avec les Kami).


Onmyoji ("Sorcier")

Spécialiste en divination, en invocation ou en mantras/sutras, l’Onmyoji officie comme premier rempart contre les mauvais esprits. Cela implique d’être né avec le don rare et controversé de percevoir les Yokaï, qui sont la plupart du temps invisibles au commun des mortels et de ce fait, sont chassés par ceux-ci dès leur plus jeune âge. Sous l’aile protectrice d’un maître, l’apprenant étudie longuement en pratiquant l'ascèse. Il peut ainsi invoquer de petits et fragiles shikigami ainsi qu’un esprit gardien qui le protège des Yokaï et des hommes. Il n’a cependant pas le droit de se dresser contre eux sous peine de corrompre le duo. L’Onmyôji est souvent amené à côtoyer et affronter les souillures, ce qui lui vaut d'être autant craint que respecté.

25 messages RP après le rang « Enfant » ou autres rangs civils.
Actions concrètes : Divination, Exorcisme, Purification, Convocation et Révocation d’esprits, Connaissance religieuse et yokaï.


Yamabushi (Ascète)(♂)

Un Yamabushi est un homme ascète itinérant qui ne prend que rarement les armes. Sa force est spirituelle et basée sur le Shugendô (tradition où la relation entre l'Homme et la Nature est primordiale). Par différents exercices, il souhaite endurcir à la fois son corps et son esprit et vit souvent en ermite, ponctuant son existence de pèlerinages dangereux pendant lesquels il confie sa vie aux Kami. S’il en revient, le sort lui est bénéfique. N'importe quelle personne de n'importe quelle classe sociale peut pratiquer le Shugendô, à condition de rejeter tout lien avec sa précédente vie.

15 messages RP après tous les rangs.
Actions concrètes : Maîtrise d’armes, Connaissances religieuses et naturelles, Survie, Prière.


Itako (Chamane)(♀)

Souvent aveugles, les Itako sont des femmes chamanes en lien avec les morts et chacune mariée à l’un d’entre eux. Grâce à une pratique ascétique très rigoureuse, elles peuvent convoquer les défunts, leur parler, dévoilent leurs volontés aux oreilles des volontaires. Parfois même, elles offrent leurs corps comme réceptacle pour les esprits. Les Itako sont repérées très jeunes et soumises à un apprentissage très strict durant lequel elles dorment, mangent et se chauffent peu jusqu’à perdre conscience. Cet état de faiblesse les conduit à une fusion avec les esprits auxquels elles se marient, cette cérémonie achevant leur apprentissage. Du fait de leur lien avec les morts, les Itako vivent à l’écart des habitations mais elles rendent service au clan en tant que prophétesse et chamane.

15 messages RP après le rang « Enfant ».
Actions concrètes : Divination, Convocations et Révocations des esprits des morts, Purification, Communion avec les morts, Transe (mort).








  • Certains rangs comportent des indications de genre, homme, ou femme. Faire une Yamabushi ou un Itako n'est pas impossible, mais il faut les considérer comme des exceptions parmi les exceptions : leur parcours sera semé d’embûches puisqu'ils auront du mal à être reconnus des autres ou seront au contraire trop admiré pour être libres de leurs mouvements.
  • La Souillure est une salissure spirituelle due à certaines actions dites "impropres", comme celles ayant un rapport avec le sang, la mort et l'atteinte corporelle.



Dernière édition par Kasuga Riyu le 3/7/2018, 19:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 00:51




Les Kuge font avancer le clan par l'érudition et la culture. Les plus modestes d'entre eux, ceux qui ne peuvent pas vivre sur les économies de leurs familles s’occupent des tâches dites “domestiques” de la vie du Daimyo, tandis que les plus influents pourront être les conseillers les plus proches de celui-ci. Bien que les postes les plus prestigieux restent héréditaires, les civils peuvent espérer entrer dans la classe Kuge en postulant pour devenir fonctionnaires et gravir les échelons.

Les Kuge ne sont destinés ni à diriger, ni à régner par eux-mêmes. Leur influence sont leur seul pouvoir, via l’administration. De plus, leurs rôles diffèrent selon le clan.



Dainagon (Conseillers majeurs, Ministres ou Gouverneurs)

Les Dainagon sont la fine fleur de la noblesse civile. Ils regroupent les gouverneurs de régions, les conseillers majeurs et les ministres. Les gouverneurs sont les gestionnaires de chacune des cinq régions de leur clan, et travaillent activement aux côtés des Taisa (qui ont pour charge l'aspect militaire de leur région). Leur rôle est essentiel dans l'organisation des autres ressources de leur région de façon à faire prospérer celle-ci. Les conseillers majeurs et les ministres, quant à eux, résident aux côtés du Daimyo. Leur nombre varie en fonction du clan.

40 messages RP après le grade "Chûnagon" et un Rp avec le Taisa de la région dont il est gouverneur.
Actions concrètes : Conseil, Politique


Chûnagon (Conseillers)

Les Chûnagon sont les conseillers des hautes sphères du clan. Ils étaient souvent des Shônagon ayant réussi à s'illustrer de part leurs conseils qu'ils ont su justement placer, ou simples Kuge ayant su utiliser leurs relations pour acquérir de l'influence. Ils se placent toujours dans l'intimité du pouvoir ; au courant des jeux politiques divers, leurs discours sont vivement écoutés et ils possèdent un poids certain sur la politique et le futur du clan. Chûnagon est une activité à plein temps qui nécessite de l'investissement pour rester dans la course.

35 messages RP après le grade "Shônagon".
Actions concrètes : Administration, Conseil


Shônagon (Assistants, Secrétaires d'Etat)

Les Shônagon regroupent les assistants et les secrétaires d’État. Ils organisent généralement la vie politique et celle de leurs supérieurs, mais peuvent être de simples nobles sans poste souhaitant s'insérer dans la Cour.
En charge des comptes, de l'écriture de lettres ou même de la gestion des archives, ces petits administrateurs possèdent des connaissances poussées dans les chiffres, les lettres et de nombreux autres domaines. Ils s'occupent de la gestion générale du clan et chacun a une fonction bien précise.

25 messages RP après le grade "Civil".
Actions concrètes : Administration, Comptabilité


Kuge (courtisans, simples nobles civils)

La plupart des nobles civils n'ont pas de place définie dans le gouvernement.
Certains sont des courtisans, ne vivent que pour animer la cour en espérant pouvoir grimper en influence et potentiellement décrocher une place en tant que Shûnagon ou Chônagon. Ils perdent toute leur influence s'ils s'absentent, car d'autres sauront les doubler. Le reste est porté par l'érudition : ils sont historiens, bibliothécaires, médecins ... dans ces postes, il y a donc tout autant de nobles par naissances que des anoblis par concours. Ceux s'intéressant tout particulièrement aux arts et mécènent sont dits “Miyabi”.
Quelques rares nobles civils peuvent vivre sur les économies de leurs familles sans vouloir s'impliquer dans quoi que ce soit. Ils sont des poids et généralement vus comme des fainéants.

25 messages RP après le grade "Civil".
Actions concrètes : Érudition, Animation de la cour, Mécénat, Arts


Jigeke (Domestiques nobles)

Les Jigeke sont associés à la cour mais n’en font pas partie. Leur statut est inférieurs aux autres Kuge, et ils n’ont pas le droit d’entrer dans certains endroits importants de la demeure du Daimyo et annexes politiques. Ils ont en charge les taches de gestion domestiques, telles que la cuisine, le ménage, le réapprovisionnement, etc. Ils œuvrent pour le bien-être de la cour.
Leurs positions et rangs sont, comme pour toutes les autres classes de Kuge, héréditaires la plupart du temps mais un domestique particulièrement ambitieux pourrait aussi s'y introduire en jouant sur son réseau (noblesse militaire comme noblesse civile...).

15 messages RP après le grade "Domestique" en ajoutant un RP avec un Haut placé (Kuge, Kannushi, Hatamoto, Taisho, Jônin...).
Actions concrètes : Santé des haut rangs et de la cour, bien-être, intendance domestique, gestion de la maisonnée




Dernière édition par Kasuga Riyu le 3/6/2018, 23:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 00:55




Noble guerrier et homme d'honneur, le samouraï est le garant de l'ordre et de l'autorité dans le clan. Pour son sacrifice et parce que la caste régnait sur les clans avant l'Enfer Écarlate, il bénéficie de certains privilèges et obéit à beaucoup d'obligations ; seul à porter le daisho (duo de sabres composé d'un katana et d'un wakizashi) pour marquer son appartenance à la caste guerrière, il a droit de vie ou de mort sur ses sujets et fixe lui-même le prix de ses acquisitions. Il profite d'un solde de riz plus ou moins conséquent en fonction de son rang, de son prestige et des ressources de son clan ainsi qu'une parcelle de terre qu'il administre comme il le souhaite et dont les paysans sont sous ses ordres. Pour finir, sa famille descendante directe (femme et enfants) hérite immédiatement de sa noblesse.

Bien que cela dépende du clan, la mentalité des armées reste le plus souvent traditionaliste. Ainsi, il n'est pas rare qu'une femme ou un paysan souhaitant s'engager essuie un refus ou soit obligé(e) de batailler davantage pour gagner le respect de ses frères d'armes, exception faite du clan Setsu qui est le seul à bien les accueillir.

Le Samouraï -ou Onna-Bugeisha pour les femmes- commence sa carrière entre 14 et 17 ans puis se retire aux alentours de 50 ans pour rejoindre un temple, devenir Sensei dans un dojo ou Yamabushi.



Hatamoto (Garde rapprochée) -3 par clan. (Guerrier) Rang important!

Les Hatamoto constituent la garde rapprochée du seigneur ainsi que ses hommes de première main. Ils n’ont pas de terres mais sont choisis par le seigneur lui-même sur le mérite ou parmi les familles ninja ou samouraïs qui ont su s'illustrer par le passé.

Pluridisciplinaires, ils sont militaires mais aussi diplomates. Ils accompagnent leurs Seigneurs lors de leurs déplacements, peuvent être envoyés pour le transport de plis importants, l'évaluation des armées et autres missions de confiance. Enfin, au plus proche du Daimyo, ils font bien sûr partie de sa cour et auront l'extrême honneur de pouvoir le représenter dans une province voire même dans un autre clan. Lors de la disparition d'un Daimyo, ils symbolisent son ancien règne et se doivent d'assurer au clan une transition de gouvernement sereine.

40 messages RP après le grade « Samouraï » ou « Genin » dont au moins un sujet avec le seigneur du clan.
Actions concrètes : Garde rapprochée du Daimyo, Diplomatie, Conseil au Daimyo


Taisho (Général) -1 par clan. (Officier) Rang important!
Le Taisho offre une ligne directrice sur le plan militaire auquel les autres personnages de son clan pourront se rattacher.


Le Taisho incarne le bras droit du clan. Il est un exemple au sein de la noblesse militaire et doit incarner les valeurs du Bushido. Il assiste stratégiquement le Daimyo et commande l'armée. Au cours d’une bataille, il se trouve en retrait et analyse clairement la situation puis donne des directives précises.  
Il gère le plus souvent la protection de la capitale et de sa région et peut outrepasser les ordres de ses subalternes directs, les Taisa concernant les autres régions si cela s'avère nécessaire. Il est le plus souvent choisi par son prédécesseur et possède une parcelle des terres du Daimyo qu'il sert.

40 messages RP après le grade « Taisa » dont un sujet de promotion.
Actions concrètes : Commandement des armées, Politique, Conseil au Daimyo,
Art de la Guerre, Maîtrise d'armes


Taisa (Colonel) -5 par clan. (Officier)

Officiers subalternes, les Taisa secondent le commandement supérieur et peuvent se trouver sur le théâtre des opérations avec plusieurs divisons sous leurs ordres. Ayant chacun une province sous leur gouvernance, ils s'occupent d'assurer l'ordre et la protection de la population et travaillent avec les Kuge administrateurs de ces régions (Dainagon).
La plupart des Taisa sont d'anciens Taii recrutés par leurs prédécesseurs et le Taisho sur leur habileté à la stratégie et sur leurs capacités physiques et morales. Ils possèdent de petites parcelles de terres.

30 messages RP après le grade « Taii » dont un sujet de promotion.
Actions concrètes : Gouverneur d'une région, Conseil au Taisho, Action sur le terrain, Art de la Guerre, Maîtrise d'Armes


Taii (Lieutenant) (Officier)

Les lieutenants sont des chefs de division développant leurs compétences en vue d’une promotion aux fonctions de Taisa, mais les places sont chères et la très grande majorité des Taii meurent sans avoir accédé au rang supérieur. Ils dirigent chacun une petite troupe d’une trentaine d’hommes maximum dont ils sont tenus responsables.
Sur le terrain, ils sont chargés de transmettre les ordres des supérieurs, de superviser les rondes et de préserver le moral de leur division. Ils organisent également les recrutements sur ordre hiérarchique. Ils obtiennent annuellement une part mineure des récoltes de leur Daimyo.
Lors de leurs promotions, ils sont recommandés par leurs prédécesseurs aux Taisa.  

25 messages RP après le grade « Samouraï » dont un sujet de promotion.
Actions concrètes : Relais des Ordres, Supervision d'une escouade d'une trentaine d'hommes, Art de la Guerre, Maîtrise d'armes


Samouraï (Guerrier)

Guerrier professionnel, le samouraï a pour charge de faire régner l'ordre partout où il se trouve. Il accède à ses fonctions entre 14 et 17 ans, c’est-à-dire lorsqu’il reçoit le Gempuku et le Daisho (ensemble de Wakisashi et Katana) attestant qu'il a atteint l’âge adulte et qu’il peut se battre pour l'honneur de son seigneur. Une vingtaine de disciplines militaires lui ont été enseignées, mais il se spécialise dans quelques unes d’entre elles à son entrée dans l’armée et obéit directement à un Taii en attendant d’avoir la chance de recevoir une promotion.
Si plusieurs femmes ont le courage de s’engager, la majorité d’entre elles sont encore bizutées et sont arrachées à leurs destinées martiales par leurs parents en vue d’un mariage. Les paysans qui s’engagent sont tout comme elles, mal vus. Les samouraïs obtiennent annuellement une part mineure des récoltes de leur Daimyo.

15 messages RP après le rang « Enfant » dont un sujet de Genpuku et d‘examen.
Actions concrètes : Missions sur le terrain








Le Bushido (Code du Guerrier)
Le Bushido est un code d'honneur important pour bon nombre de samouraïs, il symbolise l'étiquette de l'épée et reste relativement libre d'interprétation en Yokuni. Le critiquer de manière trop visible est encore passible d’opprobre dans la noblesse militaire. Cependant la terrible déchéance de ses principes durant l'Enfer Écarlate a engendré sa profonde remise en question à travers les regards de plus en plus de samouraïs et certains ne souhaitent plus s'y soumettre. Ceux qui lui demeurent fidèles sont considérés comme les plus vertueux des hommes et se font appelés "Bushi".

Liens Facultatifs :



Dernière édition par Kasuga Riyu le 3/7/2018, 21:23, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 00:58




Être Shinobi, c’est faire partie de la voie de l’ombre, de la croyance populaire que les Shinobi n'existent pas et d'accomplir les plus avilissantes besognes pour le clan.

Enfant des rues récupéré, ou né dans le village caché, il commence l'entraînement à 5 ans, commence à développer ses couvertures civiles à 8 ans auprès de ses aînés et devient Genin aux environ de 12 ans.  Beaucoup des enfants meurent lors de celui-ci pendant lequel ils apprennent à ne faire preuve d’aucune pitié, d’aucun autre principe que celui de la loyauté au Jônin. Il n’est pas rare que la rigueur des jeunes recrues soient testée en commettant un premier meurtre.

Le Shinobi peut se spécialiser en espionnage, en falsification d’identité, en contrebande, en sabotage, en assassinat ou en protection de personnalités importantes pour le clan. Il a cependant toujours au moins une identité civil afin de participer à la collectivité du clan lors de ses déplacements.

Il habite un village caché autonome dont l'emplacement n’est connu que de ceux qui y sont déjà allés. Un Shinobi ou une Kunoichi devenus inaptes à remplir ses fonctions sera rapatrié(e) pour élever les plus jeunes, soigner et participer à l’entretien du village ou s'infiltrera en société pour faciliter le travail de ses compagnons. Ainsi donc, on ne cesse jamais d’être Shinobi.

Ce statut doit cependant demeurer absolument secret, révéler que l'on est shinobi est souvent passible de mort : un ninja n'est jamais digne de confiance pour le reste de la population et les autres clans se révèlent souvent avide d'entendre les secrets étrangers.



Jônin- 1 par clan. (Officier) Rang important!
Le Jônin offre une ligne directrice sur le plan de l'ombre, sur ce qu'il se passe derrière les rideaux de la scène publique à laquelle ses subalternes et autres personnages de son clan pourront se rattacher.

Le Jônin incarne le bras gauche du clan, la main cachée des agents de la nuit. C’est un administrateur de haut rang et un fin stratège qui obéit directement au Daimyo qu’il sert. Lorsqu’il n’est pas en déplacement ou auprès de son seigneur, sa place se trouve dans le village caché des Shinobi où son rang demeure secret à part pour certains Chûnin. Comme tout ninja, ses compétences couvrent des domaines très vastes et très variés en fonction des individus. Il est le plus souvent choisi par son prédécesseur dans le plus grand secret et participe à la protection de son Daimyo et du clan dans l'ombre, ses hommes supplantant la noblesse militaire pour les taches les plus salissantes.

35 message RP après le rang « Chûnin » dont un sujet de rencontre avec un prédécesseur.
Actions concrètes : Administration, Renseignements, Contre-Espionnage, Protection contre la Subversion, Protection du Daimyo, Conseil au Daimyo


Chûnin -3 par clan. (Officier)

Les Chûnin font appliquer la volonté du Jônin, mais seuls certains connaissent son identité. Chargés de l’administration du village et de l’enseignement aux jeunes ninja, ils veillent sur les Genin depuis leur plus jeune âge et s'assurent du bon déroulement de leurs missions et de leurs couvertures. Ainsi, ils promotionnent avec discrétion leurs anciens disciples auprès de la noblesse, mais mesurent avec grandes précautions leurs prises de risques sur le terrain de peur de se faire capturer.
Ce sont des Genin ayant fait leurs preuves et choisis par leurs prédécesseurs ou par le Jônin.

25 messages RP après le rang « Genin » dont un sujet de rencontre avec un prédécesseur ou avec le Jônin.
Actions concrètes : Administrateur, Organisation et Coordination des Missions, Enseignement


Genin (Guerrier)

Hommes ou femmes de terrains exécutant des missions à haut risques et sans lien avec un quelconque honneur, les Genin sont des armes à eux seuls. Saboteur, comédien, assassin ou espion, ils ne s’encombrent que peu de la morale et leur force réside dans leur capacité à détourner des objets du quotidien en armes. Un Genin obtient sa véritable première mission vers ses douze ans. Il exécute alors de basses besognes pour ses supérieurs qui, bien souvent, le méprisent.
Les femmes Genin sont appelées « Kunoichi ».

15 messages RP après le rang « Enfant » dont un sujet de cérémonie de passage à l’âge adulte.
Actions concrètes : Espionnage, Sabotage, Assassinat,
Infiltration, Profession, Comédie, Psychologie






  • Le Jônin est parmi les rangs les plus importants du forum. Le jouer donne l'occasion d'être un moteur pour de très nombreux joueurs et un atout pour le forum mais demande plus d'investissement qu'un autre rang.
  • Les couvertures d'un shinobi ne comptent pas dans ses messages RP de création.
  • Le manga Naruto peut être très bon, il n'est pas une bonne référence dans l'univers de Yokuni.



Dernière édition par Kasuga Riyu le 3/8/2018, 21:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 11/1/2013, 01:21




Les civils constituent la grande partie de la population et permettent au clan de fonctionner par l'agriculture, l'élevage, la pêche, l'économie, les arts et bien d'autres choses encore. Néanmoins, les civils sont des serfs, soumis à l'autorité du Daimyo et de la noblesse dans un système féodal et n'ont pas d'influence sur la politique du clan. L'accès à l'éducation est complexe pour la plupart d'entre eux qui ne savent ni lire, ni écrire et à peine compter. De plus, ils restent les premières victimes des famines, des épidémies et des batailles claniques.

Tous les corps de métiers ne sont pas représentés dans la liste qui va suivre, mais il t'est toujours possible d'incarner une profession connue tant qu'elle a existé au Japon féodal.



Sensei (Nobles)

Passé 50 ans, un samouraï n’est souvent plus apte à participer aux combats. Il lui est alors proposé de se retirer du monde ou d’officier en tant que maître d’armes dans les familles renommées ou dans les dojos afin d'enseigner aux jeunes nobles ou paysans de plus de six ans. Il est mal vu de prendre les armes passée la cinquantaine, mais les plus loyaux continuent de rendre service par leur enseignement et restent incontestablement respectés par leurs cadets.
Le concept peut être retranscrit à toutes les noblesses, sauf celle religieuse.

20 messages RP après tout rang de noblesse et à condition que le personnage ait l'âge requis.

Épouse (Serfs)

Fières et respectées, les épouses sont bien souvent soumises à leurs époux. Leurs fonctions sont avant tout de donner une descendance saine à leur famille et d’éduquer leurs enfants selon les idéaux familiaux et claniques avant de veiller au bon maintien de la maison et de la maisonnée. Si elle a une fille, une bonne mère s’empressera de lui trouver le meilleur parti possible dès ses 15 ans. Les nobles épouses disposent de quelques rudiments à l’arc, à la lance et au couteau, armes qui feront partie de leurs trousseaux de mariage, et s'instruisent pour cultiver leurs discussions, alors que les épouses du peuple travaillent aux champs tout le jour avec leurs enfants.
Lors du mariage, l'épouse prend la caste de ton mari (pas le rang).

15 messages RP après tout rang féminin si le mari est un PNJ, avec accord du mari et un sujet avec ce dernier s’il est joué. Le rang « Epouse » se transforme en rang « Veuve » à la mort du mari.

Enfant

Personnage malléable par excellence, l’enfant, qu’il soit orphelin ou accompagné de deux parents, choisit sa profession future en fonction de sa naissance et de l’environnement dans lequel il grandit. Ainsi, un enfant de samouraï deviendra en principe samouraï et un enfant de ninja deviendra ninja. Exceptions faites des petites têtes brûlées qui veulent suivre leurs propres voies. Un enfant à en principe moins de 15 ans, mais des parents trop attentionnés peuvent s’occuper de leurs fils jusqu’à leurs 16 ans et de leurs filles jusqu’à ses 25 ans.

Choisir un enfant sur Saigo Seizon signifie le voir que très peu grandir, au vu du rythme du forum.


Geisha (Artiste)

D’abord Maiko de 6 à 15 ans et travaillant comme domestiques, les Geisha prennent leur nom de scène dès la perte de leur virginité, celles-ci étant vendues aux plus offrants.
Ces jeunes femmes ont été confiées lors de leur enfance à une Okiya (maison de Geisha) dont elles dépendent tant qu’elles n’ont pas réglé leurs dettes. Une Geisha est avant tout une femme de compagnie et d’art qui chante, danse, alimente la conversation et joue de la musique. Son objectif premier est de séduire ou de satisfaire par des jeux ou par des performances une assemblée toujours masculine et fortunée afin de gagner de l’influence. Une Geisha renommée peut se trouver un Danna parmi les hautes sphères marchandes ou nobles qui l’entretiendrait comme un mari. Mais elles ne peuvent en aucun cas se marier. Vers 30 ans, une Geisha prend sa retraite et peut ouvrir sa propre Okiya, reprendre celle de leurs « mère » en tant que fille adoptive ou changer de vie.


Attention : Les Yuujo sont des prostituées, et les Oiran sont des courtisanes de haut-rang. Ce ne sont pas des Geisha.

Une geisha de moins de 15 ans est appelée « Maiko » . Pour un personnage « Maiko », il faudra poster 15 messages RP avant de devenir « Geisha ».


Domestiques (Serfs)

Les plus grandes et les plus riches familles de nobles peuvent s’offrir ou ont depuis longtemps toute l’aide domestique nécessaire pour entretenir leurs maisons. Mais les familles les plus modestes se contentent souvent d’une servante ou d’un homme à tout faire ayant parfois des rudiments de médecine. Ces domestiques vivent chez leurs maîtres, qu’ils soient mariés ou non. Il ne leur est pas possible d’obtenir des terres, cependant ils peuvent tout à fait fonder une famille si la maison de leurs propriétaires est assez grande et si celui-ci est d’accord. Ce ne sont pas des esclaves car ils gagnent un petit salaire tout en étant logés et nourris. Cependant, ils ne peuvent améliorer leurs conditions à moins d'être anobli en Jigeke (cf Noblesse Civile).

Civils (Serfs)

Qu'il soit marchand, paysan ou qu'il ait une autre profession, le civil est rattaché au système féodal de son clan auquel il verse des impôts. Sa vie est souvent éprouvante, il est le premier à souffrir des guerres, des famines, des épidémies et des décisions de la noblesse. Quelques-uns de ses enfants peuvent être mobilisés lorsque viennent les grandes batailles mais ne seront jamais traités comme des samouraïs à moins de gagner l'anoblissement.

La culture de Yokuni est basée sur la production, or, les marchands ne font que revendre leurs acquisitions. Ils sont donc considérés inférieurs aux paysans, même si leurs économies sont potentiellement plus fleurissantes.

Les gens du sang ou « Eta » (Serfs)

Les Eta sont laissés en marge de la société car ils pratiquent des professions jugées impures mais indispensables, comme celles en relation avec le sang ou avec la mort d’animaux, jugés par la religion comme des êtres sensibles. Les Eta (bourreau, boucher, tanneur…) vivent dans leurs propres hameaux et ghetto reculés, ils ne peuvent pas rester sur la route avec des citoyens ordinaires et ont l’interdiction de manger, de boire ou de rester en ville dès la nuit tombée. Un Eta reste pour l’éternité un Eta, il ne peut accéder à d’autres fonctions.

Hinin (Bannis et Gens du voyage) (Artistes)

Bannis : Il s'agit d'un fugitif. Statut honteux et dangereux issu d'un acte particulièrement indigne, ils sont tués à vue par les Clans dès qu'ils ont la connaissance que l'un d'eux traine sur leurs terres, ceux-ci n'ayant pas le droit de les accepter. C'est un statut attribué par la société que l'on ne choisit pas, mais que l'on subit.

Tribu non sédentaire : Il s'agit de marginaux rendant leurs offices comme comédiens et saltimbanques. Ils sont aussi mal vus que les Eta et même craints par la plupart des villageois et des citadins. Même si leur vie ne sont que voyage, ils sont tenus de garder leurs passeports avec l’emblème des terres où ils sont nés sur eux. Contrairement à un Eta, un Hinin peut changer de condition en se sédentarisant et devenant le Civil d'un Clan. Néanmoins, les racines ont peine à être oubliées par leur entourage.
Certains sont rompus au combat, mais leurs styles sont bien loin des codes que les samouraïs et autres guerriers apprennent dans leur jeunesse.

Ce rang n'est accessible que par évolution, c'est-à-dire que ton personnage devra abandonner son ancien rang en jeu pour devenir Hinin. Par contre, votre personnage a pu faire partie d'une tribu, mais il a dû se sédentariser dans son enfance pour prendre un autre rang.
Un Hinin n'est pas un Rônin (Samouraï sans maître), qui ne sont pas autorisés sur le forum.







  • Les civils peuvent s'élever à des rangs plus importants, que cela soit dans la noblesse civile, dans la noblesse militaire ou dans la noblesse religieuse. Cependant, il ne faut pas oublier que l'éducation n'est pas accessible à tout le monde et que tout enfant envoyé hors du foyer ne peut plus participer à sa survie.



Dernière édition par Kasuga Riyu le 3/8/2018, 21:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: blablabla modification petit guide 4/21/2018, 17:39





Les Élus des Kami sont choisis par ceux-ci à vie, mais les divinités peuvent se montrer capricieuses et finalement les rejeter. Ils sont considérés par leurs communautés comme les héritiers des volontés des Kami et des héros qui ont fondé les clans et portent sur leurs épaules de très grandes responsabilités mais disposent également d'un grand pouvoir. Ils sont les seuls à profiter de trois pouvoirs dès la naissance de leurs clans qu'importent leurs parcours de vie.





Daimyo (Seigneur) - 1 par clan. Rang important!
Le Daimyo incarne l'esprit du clan, la tête qui le guide. Il se tache d'offrir une ligne directrice sur le plan politique à laquelle les personnages de son clan pourront se rattacher.

Le Daimyo est élu par le Kannushi sous sa forme divinisée parmi la population, qu'importent le rang et le genre de la personne concernée.

Dès lors, l'élu doit se rendre dans le temple majeur de son Kami (ou ses ruines datant de l’Enfer Écarlate) afin de passer des épreuves physiques et morales potentiellement mortelles. S’il en ressort sain et sauf, il est alors fait Seigneur
et devra laisser un de ses proches en otage à la Cour de l’Empereur pour être reconnu de l'Empire. Son clan recevra ainsi des pouvoirs élémentaires relatifs à un Kami en particulier.

De plus, le Daimyo avec l'accord du Kannushi pourra retirer les pouvoirs de n'importe quel sujet devenu criminel, à condition qu'il fasse partie de son clan. La confiscation de pouvoirs par le seigneur constitue l'humiliation suprême dans la société de Yokuni.

Les Daimyo représentent le pouvoir et les espoirs du clan. S'ils prennent toutes les décisions politiques pour leur clan avec l'aide de leurs conseillers, ils sont assujettis à des règles particulières appelées Buke Shohatto et sont obligatoirement instruits aux armes, au Bushido et à la politique dès le début de leurs fonctions.

Chacun des serfs du Daimyo lui doit allégeance dès sa naissance, la noblesse militaire lui prête indirectement allégeance une seconde fois lorsqu’elle s’engage.

Actions concrètes : Politique, Organisation de la gestion administrative du clan, Pouvoir décisionnel et exécutif.

Kannushi (Grand Religieux) - 1 par clan. (Religieux) Rang important!
Le Kannushi incarne le coeur du clan, la foi et se tache d'offrir une ligne directrice sur le plan spirituel à laquelle les personnages de son clan pourront se rattacher.

Ce titre est la contraction du mot « Kamunushi » signifiant le « possesseur d’un kami ». Ils ont été choisis par les Kami parmi la population, qu'importent le rang et le genre de la personne concernée pour porter leurs volontés.
Se faisant, chaque Kannushi possède une forme intermédiaire, mi-humaine mi-kami qui ne se manifeste qu’en cas d’extrême nécessité et pour élire un Daimyo à la tête d’un clan.

La mission divine d'un Kannushi est donc de guider son élu, ou de le trouver si son prédécesseur a échoué à cette tâche (sachant qu'un nouveau Kannushi est toujours immédiatement choisi après le décès du précédent). Depuis la fin de l'Enfer Écarlate, les Kannushi des différents Kami cherchent leur élu. C'est une tâche longue, périlleuse et sans promesse de réussite, car jusqu'ici, seuls cinq Kannushi ont réussi à trouver un élu qui survivre à ses épreuves et le présenter à l'Empereur pour fonder un clan.

Les Kannushi, qu’ils soient hommes ou femmes, dirigent le temple majeur de leur clan et influencent le culte du Kami. Néanmoins, ils s’occupent avant tout de conseiller leur Daimyo dans toutes les décisions qu’il entreprendra et lui procurent autant d‘oracles que possible.

Actions concrètes : Organisation religieuse du Clan, Communion avec le Kami, Transe (Kami)

Les Kannushi sans élu :

Il existe également des Kannushi qui n'ont pas encore découvert leur élu, ils sont alors désignés comme Kannushi sans seigneur. Voici les Kamis qu'ils représentent :


Ces kannushi n'ont aucun pouvoir. Ils en obtiendront lorsqu'ils auront, un jour ou l'autre, choisi leur seigneur. Pour cela, ils devront passer par le staff et exposer leur choix.







  • Le Daimyo et le Kannushi sont parmi les rangs les plus importants du forum. Les jouer donne l'occasion d'être un moteur pour de très nombreux joueurs et un atout pour le forum mais demande plus d'investissement qu'un autre rang.



Dernière édition par Administration le 4/21/2018, 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Administration

avatar

Non Joueur

Messages : 5042
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni 4/21/2018, 17:56



Les gardiens sont des Yokaï ou des esprits à tendances neutres ou bonnes dédiant leur vie à la protection d'un quelqu'un ou d'un quelque chose. Leur nature restant néanmoins celle de monstres, ils peuvent être craints et respectés en même temps. Lorsqu'ils sont liés à l'objet de leur protection, leur puissance dépend souvent du contrat passé avec leur maître ou de la puissance de la croyance développée autour de leur culte.



Les gardiens d'Onmyôji

Il existe plusieurs types de gardiens :

  • Les Yokaï soumis par un pacte
  • Les Yokaï ayant accepté un contrat suite à une prière/invocation
  • Les Yokaï rencontrés par le hasard des chemins
  • Un esprit tiré de l’âme de son invocateur.
  • Les Yokaï ayant décidé de protéger un lieu


Pour le Yokaï concerné, il s'agit de sacrifier sa liberté jusqu'à ce que le pacte soit rompu, car il devra obéir à son Maître et sera contraint de le suivre (un gardien ne pouvant trop s'éloigner de celui-ci).
Une fois le contrat passé, la puissance du gardien est régulée par le potentiel spirituel de l’Onmyôji. Liés à l'âme de l'humain avec lequel ils ont passé un contrat, ils le connaissent mieux que quiconque. Cependant, si l'esprit est soumis par pacte, ce lien mental en est sacrifié.

Les gardiens d'Onmyôji ne peuvent attaquer que des créatures spirituelles. En cas de blessure sur un humain, le maître est atteint en retour d’une souillure à prendre au sérieux et le gardien devient petit à petit plus agressif. Un gardien corrompu pourra corrompre son maître et vice versa. En cas de faute grave (blessures graves répétées, meurtres, tortures), les deux êtres sont immédiatement corrompus et le gardien est scellé jusqu’à la mort de l’Onmyôji.

25 messages RP d'office.

Les Yokaï gardiens de lieu

Certains Yokaï se décident à veiller un lieu de leur propre chef. Ceux-ci sont également des esprits gardiens. Ils ne sont pas forcément lié par un véritable pacte à l'endroit qu'ils gardent, mais beaucoup sont tellement attachés au lieu qu'ils ne peuvent que difficilement le quitter. De même, la "santé" du lieu peut également rebondir sur leur propre santé. Un Yokaï gardien d'un lieu peut être vu d'une bonne ou d'une mauvaise façon puisque si certains sont bienveillants, d'autres sont devenus violents pour le protéger.

25 messages RP d'office.






  • Un demi-sang étant à demi-humain, le gardien n’a pas le droit de le toucher non plus.
  • Seuls les Yokaï possédant des organes génitaux compatibles avec ceux des humains peuvent se reproduire avec eux. Cependant, un Yokaï issu d'un humain corrompu ne peut plus se reproduire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rangs de Yokuni

Revenir en haut Aller en bas
 

Les rangs de Yokuni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
Chute de Rozan..
..
..
...La Sérénissime....
.......

Tournoi Cross-Forum
Organisateur
Organisateur
Vainqueur
Vainqueur
Autres participants
Deliciously Evil.tasty tales