AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La foudre d'Akina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: La foudre d'Akina Mar 8 Oct - 20:37

Sa concentration était à son paroxysme ce qui donnait à l’atmosphère une tension lourde. Le temps c’était arrêté pour Genpachi, son souffle avait ralentit jusqu’à être imperceptible. « Il » était là, Genpachi le savait, le sentait au plus profond de son être. Il l’attendait depuis des heures assis sur ce rocher sans bouger. Une ombre parcouru la surface du lac et créa une vaguelette à quelques centimètres du bouchon. « Le roi du lac » était le sobriquet que lui avaient donné les locaux, et bientôt ce poisson-chat légendaire serait le nouveau trophée de Genpachi, Hatomoto du clan Kenshu.

L’ombre se rapprochait toujours plus de l’hameçon en décrivant des cercles de plus en plus petits. Ce n’était plus qu’une question de secondes. La ligne frémie à l’instar de l’esprit du guerrier Kenshu. Il allait enfin pouvoir savourer la joie de…

« Genpachi-dono ! Un message du seigneur Kenshu ! »

L’ombre disparue aussitôt. Des heures de patiences réduites à néant par un jeune messager essoufflé par sa course. D’un air très calme Genpachi se leva et saisit le messager par le col, le soulevant à hauteur de son visage. Une très grosse veine battait sur son front et ses yeux montraient clairement sa joie à la venue du jeune homme.

« Tu sais ce que tu viens de faire jeune écervelé ? Tu viens de signer ton arrêt de mort ! TROIS heures que j’attends ce fichu poisson et au moment où il se montre enfin, toi tu arrives la bouche en cœur, en gueulant à tue-tête…

-J’ai, j’ai un message du… du… du seigneur Kenshu.

-C’est mon jour de repos aujourd’hui, ça fait un mois que j’en avais pas eu, je verrai ça demain.

-Le seigneur a dit que… si vous disiez cela il fallait que je vous fasse
remarquer que cela fait trois jours que vous êtes de repos. »

Genpachi relâcha le message qui s’écrasa à terre. Il se saisit du rouleau que le jeune homme avait fait tomber et le déroula. Au fur et à mesure de la lecture, le froncement entre ses sourcils se dérida et un sourire apparut au coin de ses lèvres.

Genpachi-san, des rapports nous indiquent que la région de Raimei est en proie à des feux de forêt provoqués par la foudre qui frappe habituellement Akina. Ce phénomène ne semble par uniquement naturel et mérite une investigation. Tu as bien conscience de l’importance de ces terres en l’état et du tumulte que peut causer ces orages imprévisibles. Rends-toi immédiatement à Akina au village ninja pour avoir plus d’informations, puis diriges-toi à Raimei pour voir ce qu’il en est et porter secours aux habitants. Mène cette enquête à bien dans les plus brefs délais au nom de ton seigneur.

PS : pas d’alcool non plus pendant cette mission


« Tu as de la chance gamin, cette mission semble intéressante. »


Son paquetage terminé, sa traditionnelle coupe de saké d’avant-mission savourée, Genpachi se prépara à quitter ses quartiers quand un son familier se fit entendre depuis le terrain d’entrainement des gardes. L’Hatamoto s’approcha silencieusement de l’origine du son et constata qu’il s’agissait bien de sa camarade en pleine exercice. Suzue Aiko était toujours aussi impressionnante son sabre en main. Elle qui avait du mal à faire mieux que bredouiller en face de la plupart des hommes, une fois le katana sortit du fourreau elle aurait pu trancher n’importe lequel d’entre eux.

Son aide rendrait surement la mission plus facile et rapide. Plus amusante aussi. Rien ne faisait plus rire Genpachi que la timidité de la jeune femme et il savait toujours comment en faire usage.

Aiko remis son sabre dans le saya après une série de trois coupes. Genpachi saisit se moment pour s’approcher de la jeune femme. Il arriva derrière elle et posa lourdement sa main sur l’épaule d’Aiko. Il s’apprêtait à la saluer mais réalisa soudain l’erreur qu’il venait de commettre.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 88
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La foudre d'Akina Dim 13 Oct - 12:36

Le travail d'un Hatamoto est divers est varié, la première mission consiste bien sûr à être un garde rapproché du seigneur mais s'il n'y avait que ça, ça serait vachement ennuyeux. Du moins, il est divers est varié pour les autres Hatamoto. Pour Aiko, l'envoyer en diplomate, envoyer des messages importants, entraîner des troupes et autre du même genre incluant qu'elle doit ouvrir la bouche n'allait définitivement pas. Et comme le seigneur ne se déplaçait pas tous les jours... Son travail était plutôt tranquille en fin de compte. A son grand désespoir... Souvent appelée juste pour le plaisir de l'ennuyer, ou alors pour un boulot demandant plus des muscles que de la jugeote, quand il n'y avait rien à faire, il n'y avait définitivement rien à faire... Et elle utilisait ce temps pour s'entraîner. La majorité du temps du moins. Quand il s'agit de combattre, sa timidité n'entre pas en jeu. Pour s'entraîner, c'est exactement le même principe. Il lui suffit de fermer les yeux un instant, de se concentrer, et voilà qu'elle est comme plongé dans le noir, et elle n'aperçoit plus que son adversaire ou personne. Ou aussi nommée la technique de l'autruche. Si elle ne voit pas les autres, c'est qu'ils ne la voient pas! Enfin, elle n'y pense pas du tout, comme ça elle peut s'entraîner tout à son aise en se fichant des autres.

N'ayant que rarement des partenaires d'entraînements, son entraînement régulier se basait principalement sur le physique, chose qu'elle pouvait pratiquer des heures durant, devant l'étonnement des hommes qui seraient essoufflés juste avec la moitié de ce qu'elle faisait. Et elle ne se rendait elle-même pas compte de sa force et continuait de se croire tout juste moyenne et continuait de s'entraîner de cette façon. Elle finissait toujours par 3 coups de katana dans une posture imparfaite mais au vu de sa force et de sa vitesse, les coups restaient particulièrement impressionnants. Compenser le manque technique par la force brute. Puis elle rangeait son sabre, levait la tête et prenait une grande inspiration pour stopper sa concentration. Et c'est là qu'on arrivait aux défauts de sa concentration. L'approcher pendant son entraînement était très dangereux pour celui qui l'approchait, et elle ne répondait pas immédiatement à un appel, et surtout, son dos était très vulnérable. Et sa réaction quand quelqu'un arrive par derrière et pose une main sur son épaule, en règle général, d'abord elle lève la tête d'un coup, prise de court, puis se retourne tout en envoyant un coup de poing et en criant, puis elle prend immédiatement de la distance en un instant, rouge, honteuse, recroquevillée sur elle-même.

Et ce, même quand c'était un collègue qui venait la saluer comme Genpachi ici. Elle serait probablement moins honteuse si le poing ne partait pas tout seul, mais c'était ici un réflexe de guerrier qu'elle avait fini par avoir, et ne contrôlant que mal sa force... Sa réaction étant toujours la même, elle était facile à prédire au moins, et ce n'était pas la première fois qu'il arrivait dans son dos.

"G-Genpachi-dono?! Ah, je, c'est, je ne voulais pas, désolée, désolée, désolée!"
Honteuse, cela rendait ses tentatives d'excuses confuses, mais elles étaient particulièrement claire malgré sa timidité, dû au fait qu'elle s'était habituée à son collègue et qu'elle l'appréciait, la rendant d'autant plus honteuse quand à sa réaction, s'inclinant à chaque fois qu'elle prononçait le mot 'désolé', et elle ne s'inclinait jamais à moitié. Après avoir été rassurée, ne la calmant pas complètement, elle se reprit au moins assez pour lui demander ce qu'il venait faire ici, puisqu'il devait être en repos. Aiko avait aussi l'habitude de ses pauses plutôt longue et ne s'en inquiétait pas.

Donc il voulait son aide pour une mission du seigneur, et elle accepta de participer avec plaisir, mais en kimono-hakama ainsi qu'une armure de maille en dessous et son katana, elle était peu équipé pour un voyage ni pour une mission, et puis ça serait problématique qu'elle disparaisse sans prévenir. Elle lui demanda rien de plus que 20min pour s'occuper de tout ça et elle le rejoindrait en route. Ce n'était pas grand chose, juste prendre sa naginata, son wakizashi, mettre sa cuirasse, préparer un petit sac d'affaires de survie, prévenir le seigneur au moyen d'une lettre pour éviter de le déranger, et on était parti. Elle rattrapa son collègue en un rien de temps sur la route, et s'excusa de son retard, comme d'habitude, même quand elle était à l'heure ou en avance.

"Vous avez une idée de ce qui cause ces incendies?"
Demanda-t-elle, pour éviter le silence sur toute la marche. Oui, elle n'aime pas le silence, et oui elle est capable d'engager la conversation quand elle connaît son interlocuteur. Quand elle connaît pas, elle n'ose pas lancer la conversation qu'elle voudrait lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: La foudre d'Akina Dim 13 Oct - 17:19

Le poing d’Aiko était rapide et ferme, et d’après plusieurs expériences passées, très douloureux. Au moins cette fois son temps de réaction avait été suffisant pour éviter l’impacte et les mots de tête qui auraient suivi pendant plusieurs semaines… contrairement à la dernière fois.

Au moins la confusion de la jeune Aiko était elle toujours aussi amusante à voire. C’était elle qui mit le plus de temps à se calmer, et une fois que se fut chose faite Genpachi lui expliqua la raison de sa présence. Il lui montra tout d’abord le rouleau contenant le message du seigneur et lui demanda plus directement de l’accompagner pour l’aider dans sa tache. Kenshu-sama n’avait pas demandé cela mais il n’avait pas non plus demandé à ce que l’Hatamoto exécute cette mission en solo. De plus le vétéran avait l’intuition que le génie martial de Suzue Aiko serait surement utile.

La jeune femme sembla ravie de recevoir une nouvelle mission, qui n’impliquait pas le contact avec beaucoup d’inconnus. Elle demanda simplement à Genpachi de lui laisser le temps de se préparer. Aiko est sans doute une femme unique en son genre, mais elle reste une femme, et le temps de préparation de cette dernière inquiéta l’Hatamoto qui commença à déballer son matériel d’entretien pour son Yari. Aiko surprit à nouveau l’homme en revenant en moins de temps qu’elle ne lui avait demandait, avec tout son attirail.

Ils se dirigèrent d’emblée vers la porte Sud au-delà de laquelle se trouvait l’écurie du seigneur. Genpachi semblait chercher un sujet de conversation. Il savait qu’il allait probablement devoir faire la discussion tout seul, voir pas du tout, aussi un sujet sur lequel il était incollable lui permettrait de combler le vide pendant la petite dizaine d’heures qui les séparait du village ninja d’Akina. Le saké…non pas une très bonne idée. La charpenterie… non plus, il l’avait déjà utilisé lors de leur dernière mission. Alors qu’il cherchait de la sorte, un miracle se produisit.

"Vous avez une idée de ce qui cause ces incendies?"

Genpachi  n’avait d’abord pas réalisé qu’Aiko s’adressait à lui, cela semblait trop beau pour être vrai, puis quand il réalisa enfin, sa première réaction fut de se dire qu’enfin Aiko l’acceptait voir même l’appréciait. Il manqua de pleurer de joie et de la serrer dans ses bras, mais au vu de la réaction précédente à un contact physique, il préféra se retenir… Aiko le regardait par coup d’œil en attendant la réponse

" Je dirai des nuages qui font tomber des éclairs… "

Genpachi éclata de rire à sa propre blague qui ne semblait pas être au goût d’Aiko au vu de la couleur rouge que prenaient ses joues.

" haha, humh, pardon… le seigneur à l’air de penser que quelqu’un ou quelque chose est derrière tout ça. C’est vrai qu’il est étrange qu’un phénomène aussi régulier que la foudre sur Akina change d’un seul coup d’endroit. On en saura plus après avoir posé quelques questions au village ninja et une investigation sur les lieux des incendies. Si c’est un homme qui est l’origine de ce problème on le réglera nous même, sinon il faudra peut-être demander de l’aide à un Onmyoûji ou quelqu’un dans le genre. Pour le moment je ne peux faire que des suppositions."

Juste après avoir traversé la porte Sud, les deux Hatamotos arrivèrent à l’écurie où ils furent immédiatement accueillis par un lad. Genpachi choisit de monter la même vieille monture que d’habitude, une jument à la robe marron qui s’appelait Kirikaze. Elle n’avait jamais connu de bataille mais ensemble ils avaient parcouru Yokuni dans tout les sens.

Une fois en selle ils partirent en direction de l’est, sur la route qui mène vers Akina. Genpachi se souvint que la discussion était restée en suspens.

"Et toi Aiko-dono, que penses-tu de tout ça ? J’aimerais entendre ton OPINION, avec beaucoup de MOTS et d’ARGUMENTS."

Il sourit intérieurement en imaginant la réaction de sa collègue. Ce voyage promettait d’être amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 88
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La foudre d'Akina Ven 1 Nov - 0:09

Effectivement, sa blague ne fut pas au goût de la jeune femme. Ses joues prirent une teinte rosée plutôt habituelle la concernant, et de sa bouche sortaient quelques sons caractéristiques quand on l'embête. Peu importe le nombre de fois, elle n'arrivera jamais à s'y habituer. Pour sa propre santé, Genpachi s'excusa et répondit plus sérieusement à sa question, ce qui la calma rapidement. En gros, il disait qu'il n'en avait aucune idée. Mais il était vrai que le déplacement d'un événement aussi régulier était nécessairement pas naturel. Elle n'avait pas trop d'idée non plus à ce sujet, d'où le fait qu'elle lui demandait le sien, ce qui au final serait une erreur. Ils arrivèrent enfin à l'écurie où son collègue prit la même monture que d'habitude. Pour ce qui est d'Aiko, cela se passa exactement comme d'habitude, elle s'approcha et tous les chevaux commencèrent à s'agiter et elle recula ce qui les calmait. Elle oubliait toujours avant que les animaux ne peuvent pas supporter sa présence, à cause d'un pouvoir qu'elle ne maîtrise vraisemblablement pas. Alors comme d'habitude, elle ira à pied, ralentissant fortement Genpachi dans sa mission, et comme d'habitude elle s'excusa pour la gêne qu'elle causait et se disait prête à courir derrière lui pour ne pas trop le retarder. Et comme d'habitude, il allait refuser, parce qu'elle ne blaguait pas et que si il acceptait pour blaguer ça la foutrait mal.

Cela dit, marcher sur toute la route n'était pas un problème pour elle, elle n'aurait même pas besoin de pause pour parcourir toute la distance. Mais en marchant. Cela ferait nécessairement bizarre de voir un cavalier et une femme à pied, et à une certaine distance de lui en plus pour ne pas que sa monture à lui s'agite à cause d'elle. Trop occupée à se maudire elle-même pour avoir un pouvoir aussi inutile, elle n'avait pas plus réfléchi à la cause de ces problèmes, pas plus qu'elle n'avait pensé à un autre sujet de conversation. Mais le cavalier reprit là où il avait laissé la discussion. Si il n'avait fait que lui demander ce qu'elle en pensait, il n'y aurait pas eu de problème et elle aurait répondu simplement. Ce qu'il avait rajouté derrière juste pour l'ennuyer la fit rougir comme d'habitude.
"A-A-Arrêtez de vous m-moquer de moi! E-Et puis, je suis tout à fait capable de parler normalement, vous voyez!"
Elle laissa un silence. Le temps de se calmer elle-même principalement, et reprit pour lui répondre.
"Si le problème vient effectivement de la foudre qui tombe dans une région où elle n'est pas censée tomber, et de manière assez régulière, alors cela n'est probablement pas régulier. Mais je ne peux pas vraiment imaginer que quelqu'un soit capable de faire ça. Comment pourrait-on modifier le lieu où tombe la foudre? Et je doute que quelqu'un ait un tel pouvoir. Je ne peux définitivement penser qu'à un yokai pour ce genre de choses. Ou plusieurs personnes..."

Voilà qui avait dû fort étonner l'Hatamoto vétéran, l'un des rares à avoir droit à ce qu'Aiko parle normalement et même en vienne à dire plusieurs phrases de suite sortant de sa bouche.
"J'espère que les ninjas pourront tout nous expliquer ou éclaircir quelques points. Cela fait combien de temps qu'il y a ces accidents?"
La discussion au sujet des raisons des problèmes n'allait pas avancer avant d'avoir plus d'informations, mais cela n'allait pas les empêcher de continuer de parler pendant encore un moment à ce sujet et à faire des nombreuses suppositions. La vingtaine de km séparant Geki du village sera au final traversée par les deux Hatamoto en environ 3h, et c'est tout naturellement qu'Aiko commença à avancer plus lentement pour laisser son compagnon prendre la tête à mesure qu'ils s'approchaient du village. Elle sentait déjà des regards sur le fait qu'elle était à pied... Ou peut-être pas sur ce fait là.

[-HJ- Désolé, désolé, désolé! -HJ-]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: La foudre d'Akina Jeu 14 Nov - 16:29

La réaction d’Aiko était telle qu’il l’avait imaginé, comme d’habitude. Genpachi ne pouvait certes pas prétendre être capable de contrôler Aiko en plein combat mais il avait apprit à anticiper ses réactions en temps normal. Mais la réflexion qu’elle donna quant à l’origine des problèmes à Raimei le laissa perplexe. Aiko était logique dans sa façon de penser et ses conclusions semblaient naturelles, mais quelque chose n’allait pas.

« Cela doit faire deux semaines que la foudre frappe Raimei. Pour le moment aucun mort n’est à déplorer, mais si on ne fait rien ça arrivera un jour ou l’autre. »

Genpachi s’allongea sur le dos de Kirikaze de façon à regarder le ciel. La jument se contenta de suivre la route et ainsi passa une grande partie du chemin menant au village Ninja d’Akina.

« Ce que tu as dis est vrai  Aiko-dono, mais… »

L’hatamoto jeta un coup d’œil en arrière et s’aperçu que sa sœur d’arme était trop loin pour pouvoir l’entendre. Elle vit qu’il la regardait et sembla comprendre qu’il voulait lui parler, si bien qu’elle se mit à courir pour le rattraper et se mettre à porté de voix.

« Ce que tu as dis est vrai  Aiko-dono, mais j’ai l’impression qu’on entend un peu trop d’histoires avec des Yokai dernièrement. Je dirais même qu’ils ont bon dos. En fait je ne connais pas tant de Yokai mauvais mais ils ont l’air de pulluler depuis quelques mois. Cela dit je ne vois pas non plus comment des hommes pourraient diriger aussi docilement la foudre… Et franchement si les yokais sont vraiment devenu si présents et dangereux, notre boulot va devenir bien plus compliqué. »

Le temps se couvrit. En moins de deux minutes le soleil disparu derrière une lourde rangée de nuages noirs. Genpachi paru surprit et se releva pour scruter les environs. Les portes du village ninja n’étaient plus très loin et pourtant aucun éclair n’avait été entendu, chose très inhabituel dans la région.

« Apparemment la foudre d’Aakina ne fait pas que frapper Raimei, elle a complètement disparu d’Akina.

- Genpachi-san, Aaiko-san, bienvenu. »

Un homme se tenait droit devant la monture, un masque voilait presque entièrement son visage. Son apparition avait complètement prit l’Hhatamoto au dépourvu, les capacités des Shinobis étaient décidément toujours aussi impressionnantes.

« Quelqu’un nous attend ?

-Kuro Danjo-sama vous attend dans la bibliothèque.

-tchh, il fallait que ce soit ce vieux grincheux… »

La petite troupe traversa le petit village sans ne voir la moindre âme qui vive. Même envers leurs compatriotes les ninjas se montrent méfiants.

« Aiko, je ne sais pas si tu connais Danjo, mais laisse moi te prévenir que c’est un vieux bougon de Ninja qui en a vu plus que n’importe quel soldat de Kenshu. Il se peut qu’il se montre très irrespectueux envers notre seigneur, s’il te plait ne t’en offusque pas…
Ah et autre chose, j’ai entendu dire que malgré son air froid et distant il a tendance à avoir les mains baladeuses avec les jeunes femmes… »

Sur ces mots ils arrivèrent devant la porte de la bibliothèque d’Akina qui s’ouvrit d’elle-même quand le ninja masqué prononça une incantation. Un vieil homme était assit sur un tabouret, une tassé de thé fumante dans la main, deux autres étaient posées devant lui sur une petite table. D’un air renfrogné il scruta l’Hatamoto d’un rapide coup d’œil puis passa en revue la jeune guerrière en la reluquant de haut en bas. Puis sans changer son air renfrogné il désigna les sièges libres d’un coup de tête, comme une invitation silencieuse à des invités non désirés.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 88
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: La foudre d'Akina Mar 19 Nov - 23:10

Sans dire que sa vision des choses était débile, le fait est qu'elle était effectivement trop simple et commune. Mais cela ne voulait pas forcément dire qu'elle avait tort. C'est trop gros pour une personne. Et quel intérêt il pouvait y avoir pour des gens? Cela ne pouvait donc qu'être le fait d'un yokai. Après tout, elle n'aime pas les yokai, et cela ne pouvait pas être le fait d'un homme, alors c'était la seule conclusion qu'elle pouvait donner. Genpachi la fit réfléchir en ajoutant qu'ils avaient bon dos. Après tout, n'importe qui dirait que ce sont des yokai, et si leur présence s'est intensifié, alors il y a de forte chance que ça les concerne, ce qui peut profiter à quelqu'un d'autre. Mais cela reste le même problème, qu'un homme puisse faire ça... Si un homme peut faire ça, alors il est bien plus dangereux qu'un yokai et ils ne seront pas capable de le gérer de toute manière. Que penser alors?

En arrivant, elle remarqua avec son collègue la disparition des éclairs des lieux, impliquant donc la modification pure et simple de la location des éclairs, et un ninja apparu devant eux l'air de rien en les saluant. Prise au dépourvu, elle fit un bond, se retint de crier tout juste, et s'inclina en tremblant parce qu'elle ne savait pas exactement comment réagir dans cette situation. Elle se releva et reprit ses moyens assez rapidement, et suivi son collègue et le ninja... Toujours à une distance de sécurité des deux. Elle était mal à l'aise, comme à chaque fois qu'elle se trouvait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas ou qu'il y avait quelqu'un qu'elle ne connaissait ou qu'elle se sentait épiée par tout un village sans les voir. Ou les trois en même temps. Bien qu'elle ne connaissait pas ce Kuro Danjo, grâce aux indications de Genpachi, elle avait une bonne idée du genre de personne. Un vieillard pervers...

"... Je ferais de mon mieux..."

Cela n'avait pas manqué, quand le ninja avait tourné ses yeux sur la guerrière, son regard était différent et bien plus long que pour son collègue... Elle ne pouvait définitivement pas l'apprécier. Pas pour l'instant du moins. Pour l'instant, il n'était qu'un vieux pervers à ses yeux, et elle allait faire de son mieux pour se retenir de le massacrer si jamais il tentait quelque chose. Enfin, ça, c'était son actuelle vision des choses, techniquement, il n'aurait aucun mal à la maîtriser. Elle s'inclina poliment, légèrement tremblante, et entra en retirant ses souliers et posant ses armes à sa droite. Elle ne serait pas capable de parler, mais elle pouvait faire relativement bonne figure... Du fait qu'elle le voyait comme une menace. Aiko n'allait pas le quitter des yeux pour éviter les mains baladeuses. A vrai dire, elle était peut-être trop concentré justement et quelqu'un d'aussi expérimenté ne devrait pas avoir de difficulté à passer sa défense à cause de ça. Celui qui devait négocier ici était Genpachi, tout au plus s'énerverait-elle si jamais un mot contre le seigneur venait à sortir ou une main venait à la toucher, mais elle ne devrait pas intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La foudre d'Akina

Revenir en haut Aller en bas
 

La foudre d'Akina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plante et foudre...bonne entente? [PV Rigu]
» Akina Hyunseg
» Foudre D'Hiver; Rivière; UC || 20 Sept.
» Coup de foudre !!!
» Maîtresse de la Foudre Seika Arashi


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..