AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Jeu 24 Oct - 22:56

Il y a bien longtemps que je ne suis pas allé en territoire Setsu, ça doit bien faire quelques années déjà... Nous sommes en fin d'après midi, le soleil commence lentement à se coucher, laissant un ciel d'un orange léger, d'une ressemblance schématique à la flamme. Les oiseaux se font peu nombreux en cette région, est-ce habituel, ou y a t-il quelque chose provocant leur départ...? Je n'en sais rien pour le moment, et ce n'est pas important. J'ai préféré laisser Kira au bercail, il ne connait pas l'endroit et risque de se faire prendre pour cible par un éventuel braconnier des grands chemins.

Après quelques minutes, je me retrouve dans une petite forêt de bambous, l'endroit est silencieux, peut-être trop. Une simple mission de reconnaissance en territoire Setsu, à première vu simple, mais bien trop éloignée des frontières à mon goût, je peux presque entendre les plages un peu plus au nord... L'endroit est humide, je vais devoir commencer à me déplacer en hauteur, au dessus des bambous, à vue libre, pour ne pas laisser de traces dans ces herbes mouillées. Je saute de bout à bout, j'arrive à proximité d'un petit village, Honoo si j'en crois mon plan.

Je ne possède que peu d'informations sur cet endroit, si ce n'est que c'est un village ninja, et qu'il y a une forte probabilité que le Jônin Setsu en question s'y trouve, devrais-je tenter de l'assassiner? Trop risqué pour le moment, je ne sais pas à quoi il ressemble, je ne sais même pas si c'est un homme ou une femme... De plus, la zone doit être infestée de sentinelles cachées dans l'ombre, je ferais mieux d'être prudent.

Je peux voir deux ou trois ninjas qui se ballades ici et là, surement en repos, d'autres font des patrouilles, que se soit sur les toits ou parmi les habitants du coin. Par chance, ils ont tous des tenus "personnalisées", de loin, je devrais sans problème pouvoir me faire passer pour l'un des leurs, étant donné que ma tenue possède les même tons de couleurs, en revanche, j'ai intérêt à vite me procurer une de leurs insignes, heureusement que je n'ai pas emporté la mienne.

Guettant chaque recoin, je m'avance avec prudence et discrétion parmi les foules de voyageurs et de marchands qui circule dans le village. Je commence alors à marcher normalement, je croise de temps à autre un ninja Setsu, ils ne me prêtent pas plus d'attention qu'à un autre, j'ai de la chance pour le moment. Après une petite dizaine de minute de vadrouille, je tombe sur un jeune ninja, un Genin surement, complétement ivre, debout à côté d'un bar, il commence à créer un léger grabuge, voilà une occasion à ne pas rater, heureusement qu'ils ont eux aussi des éléments défectueux dans leurs rangs.Je m'avance rapidement et silencieusement du Genin Setsu.

-Qu'est ce que tu nous fais là...?
-J'suis un ninjaaaaaa! Respectez moi! *hips*

Alors que le patron des lieux semble embarrassé, le jeune Genin commence à taper du poing sur le bois du comptoir, demandant à boire à nouveau. Le patron refusant, le jeune homme ivre se met en colère et tente de sauter. Je l'agrippe par derrière et commence à le plaquer au sol, veillant à ce que son sac subisse un choc assez puissant pour en laisser s'échapper le contenu. Quelques rouleaux, un pinceau, divers papiers et parchemins, un bourse de cuir, des kunaïs et autres ustensiles, puis finalement, l'insigne Setsu tant désirée s'étalent au sol. Je l'aide à ramasser, prenant discrètement l'insigne sans que personne ne le remarque, je le relève ensuite.

-Dégage de là, sinon tu risque d'avoir des ennuis, ton comportement est tout sauf adéquat à ta fonction...

Le gamin s'en va alors la queue entre les jambes, n'osant me répondre, me prenant surement pour un supérieur de par ma taille et ma constitution. Le patron me remercie, je lui fait un signe de la tête et m'en vais à nouveau dans les foules.

J'ai pu repérer quelques lieux où les ninjas de se village de posent de temps à autre, je me rends alors sur de ces tours de guet et fait mine de scruter l'horizon un petit moment. Le temps passe, je jette un œil un peu plus bas pour apercevoir une ninja, chose peu commune dans cette ordre. Je ne pourrais la décrire exactement de par la hauteur à laquelle je me situe, je peux cependant voir qu'elle possède deux wakizashis, comme moi, possède t-elle le même style de combat que moi...? Je ferais mieux de me méfier. Un instant, je crois qu'elle me regarde aussi, je tourne à nouveau la tête vers l'horizon, dans ma tour, restant attentif...


(HRP: Désolé si la qualité est pas top, faut que je me remette un peu dans le bain, j'ai pas RP depuis plus d'un an.)
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 171
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Sam 26 Oct - 12:29

Il est rare que je revienne à Honoo et que j’y reste quelques jours. Presque dix ans que Byakuya est mort et dix ans que certaines personnes m’en veulent encore pour sa mort. A l’époque, la moitié du village le pensait être un homme bon. L’autre moitié était corrompue : les femmes ayant toutes visité sa couche, les hommes lui devant probablement quelques faveurs. Aujourd’hui, de l’eau a coulé sous les ponts. Certains m’ont pardonné, réalisant que je ne l’avais probablement pas tué pour rien. Ceux qui n’ont pas ouvert les yeux continuent à me fuir ou à m’ignorer, transmettant à leurs enfants que Setsu Akane n’est qu’une bonne à rien et une criminelle. Mon frère a fait le nécessaire pour rétablir la vérité et ternir une fois pour toute l’image de cet ancien Jônin. Malheureusement, je me rends compte que la parole du Daimyo ne suffit pas toujours à apaiser les esprits... encore moins lorsqu’il s’agit d’un dirigeant comme Gekido.

Tout cela ne m’empêche pas de revenir sur les lieux de temps en temps. L’air de la nature, les maisons bien différentes de la capitale, le monde beaucoup plus discret... Malgré les regards de travers, Honoo est bien le seul endroit où je me suis sentie véritablement chez moi. Ce n’est plus le cas maintenant mais les bons souvenirs que j’ai pu y créer et les rencontres que j’y ai faites me permettent d’être moi-même, ici. J’y vais le plus souvent non masquée, en tant que Setsu Akane et non en tant que Jônin. Même si la majorité de mes hommes vivent ici, il n’y a quasiment aucun risque que mon identité soit révélée. Tout le monde sait que j’ai assassiné Byakuya mais personne n’est au courant que j’ai pris sa place. Ici aussi, on pense donc que je suis devenue Chûnin, mais pas plus. Et tant mieux. Je me rappelle avoir rencontré Masao ici même, alors qu’il n’était qu’un Genin et je me suis étrangement mise à penser que les hommes pouvaient peut-être valoir quelque chose.

Je me finalement rends dans l’une des auberges du village et, dès que j’y rentre, je me laisse surprendre par une scène plutôt étonnante. Un jeune Genin, plaqué au sol par un inconnu géant... qui lui vole son insigne au passage. Je me place dans un coin, faisant mine de ne rien avoir vu et laisse la nouvelle recrue se faire corriger par le nouveau venu. Même si je ne viens pas souvent au village, je connais chaque tête par cœur et la sienne ne me dit rien... du moins, son masque, terriblement ressemblant au mien, d’ailleurs. Le garçon s’en va rapidement et je note dans un coin de ma tête qu’il lui faudra une correction. L’inconnu s’en va ensuite vers les tours de guet et, toujours discrètement, je le suis de loin. Quelques minutes plus tard, il semble me repérer mais fait mine que non.

Une seconde d’inattention de sa part et j’ai disparu de sa vue sous la tour, tout en attachant solidement mon masque sur mon visage. De cette hauteur, il n’a pas pu voir à quoi je ressemblais ; il me semble donc plus prudent qu’il ne me reconnaisse pas si je m’approche. Sans un bruit, j’escalade l’échelle de la tour et m’accroche ensuite, par-dessous, à la planche de bois servant de rambarde, séparant le guet du vide. Je m’accroupis dessus, trouvant très rapidement mon équilibre. En observant l’inconnu s’étant retourné vers moi, maintenant, je me rends compte qu’un affrontement serait déséquilibré. S’il est ninja, il est agile et ça ne serait pas un problème pour moi... en revanche, il a l’avantage de la force sur moi. Il possède deux wakizashi, comme moi, et je commence à me demander si tous ces points communs sont vraiment une coïncidence. Ne sachant pas comment il va réagir, je reste sur mes gardes et commence à parler.

- Un étranger n’a rien à faire à Honoo. Les habitants te pensent peut-être l’un des leurs mais je remarque rapidement qui est fait pour vivre ici ou non. Que cherches-tu dans ce village ? Si tu es gentil, peut-être que je te donnerai directement ce que tu veux pour éviter tout accrochage.

Il est impossible de voir s’il appartient à Setsu ou à un autre Clan pour le moment. Cependant, je ne me rappelle pas avoir vu ce masque quelque part, ni même quelqu’un de si grand.


L -M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Sam 26 Oct - 14:43

Après quelques instants, une ninja apparait derrière moi, je me retourne d'un geste vif, la regardant silencieusement, attendant la suite. Elle porte un masque, pour que je ne puisse pas voir son visage, probablement, si elle est venu ici sans bruits, c'est qu'elle m'a sans doute repérée, une ninja compétente en somme. Je suppose qu'il s'agit de la même ninja que j'ai vu plus bas, jetant un rapide coup d’œil, je ne la vois plus, une femme ninja est déjà rare, mais deux... Oui, je penses bien que se soit la même personne, elle possède elle aussi deux wakizashis. Nous nous regardâmes un court moment, puis, elle déclare:

-Un étranger n’a rien à faire à Honoo. Les habitants te pensent peut-être l’un des leurs mais je remarque rapidement qui est fait pour vivre ici ou non. Que cherches-tu dans ce village? Si tu es gentil, peut-être que je te donnerai directement ce que tu veux pour éviter tout accrochage.


Je reste immobile et silencieux, restant tout de même sur mes gardes, cette femme était décidément pleine de ressources, elle m'a surement repéré avant que je ne la vois, elle m'a suivit, et maintenant, m'interroge, le tout sans alerter qui que se soit, est-ce un test? Me laisse t-elle un chance? Cette personne est spécial, elle a surement du voir que j'ai volé un badge Setsu, et pourtant, elle semble plutôt pacifique, a t-elle estimée les forces de chacun d'entre nous? Surement... Le seul moyen de savoir lequel des deux ninjas est le plus rapide et habile serait un combat, chose qui m'est très fortement déconseillé seul et en territoire ennemi, ensuite, niveau force de frappe, je penses être avantagé, je reste tout de même prudent.

Après quelques secondes de silence, je m'avance lentement, d'un unique pas, très léger et très court, j'éloigne mes mains de mes wakizashis, montrant que je ne désire pas combattre, et lâche un petit rire discret, non provocateur.


-Vous êtes douée, je dois l'admettre, je suppose que vous me suivez depuis un petit moment, étant donné votre initiative présente... Vous êtes la seule à m'avoir découvert, je suppose que vous devez être quelqu'un de plutôt haut grade, vous devez connaître les gens d'ici, je me trompe...?


La nuit commence à tomber petit à petit, je peux voir les rues se vider doucement mais surement, une légère chaleur commence à se faire sentir, est-ce une simple impression, ou une particularité de la région? Les autres ninjas ne semblent pas nous avoir remarqués, notre tour se situe assez éloignée du reste du village, de loin, ce petit évènement doit passer pour une simple discussion entre deux ninjas amicaux. Je réfléchis à la situation sans trahir ma désagréable situation. Je relève la tête doucement vers mon interlocutrice.

-Vous désirez néanmoins éviter le combat, moi de même, je suppose que vous avez peser le pour et le contre, hum? Il est surprenant de votre part que vous n'ayez pas encore tentée de m'arrêter, vous êtes pourtant en posture plus favorable que la mienne... Ce que je cherche...? Et bien, comme vous pouvez vous en douter, je ne suis pas venu boire un saké chez mémé. Et vous me donnez même une chance d'avoir ce que je souhaite si j'ai un bon comportement, je dois admettre que c'est tentant...


Alors que je continue de parler sur les questions qu'elle m'a posée, je fais un geste vif, profitant de la courte surprise, pour placer ma main au sol et y déposer la glyphe de l'osmose des landes glacées. C'est la première fois que je vais utiliser cette technique, je dois avouer être un peu septique, mais il faut parfois prendre des risques, surtout dans la voie du ninja. Où nous sommes, la température baisse très légèrement mais très rapidement, en moins d'une seconde se forme une petite brume dans la nuit qui nous traverse mutuellement de part en part. Le sommeil s'empare alors de moi...

*****

Je me sent flotter, je ne vois rien autour de moi, juste une grande lumière continuelle. Je suis poussé pour une grande et invisible bourrasque sans température, droit devant moi, dans le vide absolu. Je prends rapidement de la vitesse et aperçoit au bout de quelques secondes à peine une sphère rouge, la bourrasque me pousse à l'intérieur, puis, tout devient noir...

*****


J'ouvre les yeux, je suis légèrement engourdis. Je me relève rapidement, je peux voir que la technique à fonctionné, je suis dans le corps de cette Ninja. Je dispose d'une dizaine de minutes avant qu'elle ne se réveille en moi, je descends de la tour, dans tous les cas, je ne cours pas grand risque, elle est la seule à m'avoir repérée, et elle possède une emblème Setsu au cas où...

Je me sent plus fragile, plus frêle, normal, étant dans le corps d'une femme dans un premier temps, et ne possédant pas autant de musculature que moi... Le fait de posséder "ici" deux wakizashis également n'est pas pour me déplaire, en cas de combat, je pourrais me défendre avec presque autant d'aisance. Je continue mon chemin, évitant les passants, jusqu'à ce que, par mégarde, je fais tomber une petite vieille, d'une manière... Que je n'aurais jamais pensé possible, avec un coup de poitrine, je n'ai pas l'habitude du corps féminin, je n'ai pas pris ce paramètre en compte lorsque je lui suis passé à côté. Je l'aide à se relever.


-Excusez moi.


Elle me fait un signe amical de la tête et reprend son chemin, je n'ai toujours pas enlevé ce masque. Tout en marchand, j'exploite une autre partie de ma technique, je fouille la mémoire de cette ninja...

Une seconde, c'est la Jônin même? Pas étonnant qu'elle est réussi à me repérer, elle connait ses hommes... Elle se nomme Akane Setsu, la soeur de Gideko? Je ne penserais pas tomber sur une telle personne, c'est une chance inespérée! Je continuerais de fouiller sa mémoire plus tard, ça m'oblige à me concentrer beaucoup trop. Elle doit se réveiller maintenant, je me demande la réaction qu'elle va avoir. Quoi qu'il en soit, j'entre dans une auberge et loue une chambre pour la nuit, au point où j'en suis, je peux bien "emprunter" quelques piécettes de sa bourse. Je ferme la porte à clef derrières moi et tire les rideaux à la fenêtre, je vais attendre un peu que les choses se tassent...
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 171
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Lun 28 Oct - 17:17

Les hommes ne se montrant pas hostiles cachent souvent quelque chose de louche, particulièrement les ninjas. Il risque un pas vers moi, éloignant ses mains de ses armes mais peut-être prêt à en sortir d’autres de sa tunique. Je descends de la rambarde, tenant une position me permettant de m’enfuir s’il tente une attaque et j’écoute calmement ce qu’il a à dire. La nuit tombe et je ne réponds pas à ses questions, pas même par un hochement de tête. Je ne veux rien signifier à un étranger que je rêverais de tuer... malheureusement, tuer à Honno est devenu quelque chose de délicat pour moi. J’aimerais éviter d’y ternir encore mon image. L’inconnu admire le paysage, remarquant comme moi que les habitants commencent à rentrer chez eux.

Il continue à parler, gagnant du temps pour je ne sais quelle manœuvre. Ses agissements ne trahissent aucun geste, aucune attaque puis, soudain, il place sa main au sol. J’ai à peine le temps de lancer un kunaï que je sens un vent glacé traverser mes os. D’un coup, d’un seul, je m’endors alors, sans pouvoir lutter.

***
Je me réveille un instant plus tard, de l’autre côté de l’endroit où je me trouvais précédemment. Je me relève rapidement et remarque très vite que quelque chose cloche. Je suis plus lourde, bien plus grande et bien plus costaude. Je n’ose pas croire ce qui vient de se passer mais je reconnais là l’immense talent de l’infiltré. Regardant mes mains puis mon kunaï planté juste derrière moi, je comprends que nous avons échangé nos corps. Chose qui me semble improbable mais qui est bien arrivée... je me parle alors à moi-même, à haute voix et m’entendre parler comme un homme me donne des frissons dans le dos. Je suis devenue ce que je déteste.

Deux problèmes évidents s’imposent alors à moi. Le premier est qu’une envie irrépressible d’uriner m’empêche de penser correctement... le deuxième est que, si je descends et agis de manière étrange, je risque de me faire éliminer par mes propres hommes. Je décide à contrecœur de rejoindre la terre ferme, tentant d’agir le plus naturellement possible mais il est dur de se mouvoir comme ceux que l’on a perdu l’habitude d’observer de cette façon particulière. M’éloignant quelques minutes du village, retournant à nouveau dans le bois (à nouveau ? il ne me semble pas l’avoir traversé tout à l’heure), je me résigne finalement à faire ce qui me permettra de me battre dignement par la suite. Il me semble n’avoir jamais fait ça aussi vite de ma vie : pantalon baissé, instrument saisi, flots déversés contre un arbre, pantalon remonté et main désinfectée dans la boue ; elle me semble à ce moment-là plus propre que ce que je viens de toucher pour éviter de m’en mettre partout !

Soulagée, je pars alors à la recherche de mon ravisseur. Il est étrange de constater la différence des regards posés sur moi, en tant qu’homme. Ceux-ci ne se retournent pas mais semblent méfiants. Les femmes et les enfants semblent avoir peur et être curieux en même temps. Presque plus personne n’est dehors à présent et je ne peux me contenter de poser des questions à tout le monde, cela semblerait trop louche. Alors que je pense, quelqu’un m’attrape par derrière, me retourne violemment contre le mur de la ruelle perpendiculaire et me menace d’une lame.

- Que fais-tu à Honoo, étranger ? demande alors l’homme au visage masqué d’un tissu noir.

Je reconnais les yeux si particuliers de Masao et je vois en lui tout l’espoir qui me manquait. Il est le seul à me connaître suffisamment pour me sortir de ce pétrin.

- Que mange le loup lorsqu’il ne reste plus d’humains ? dis-je, toujours surprise de la gravité de ma nouvelle voix.

Il écarquille les yeux et recule, ne semblant pas réaliser ce qui se passe.

- Il faut que tu m’aides, Masao... je suis dans une sacrée...
- Setsu-san ? Mais...
- Oui, je sais, ce n’est pas beau à voir...

Il s’approche alors de moi et retire le masque que je portais encore, sans m’en rendre compte. Il mémorise alors en quelques secondes les traits de cet étranger auquel je suis identique, hésitant entre le rire et l'embarras.

- Comment...
- Un échange de corps... j’ignore comment il a fait mais je le soupçonne d’être un Fukyuu. J’ai eu très froid avant de m’endormir.

Il semble réfléchir et rattache tant bien que mal le masque sur ma haute tête.

- Il a l’air fort et entraîné, peut-être est-ce un Chûnin. Il me semble vous avoir aperçue à l’auberge, un peu plus tôt mais je ne voulais pas vous déranger.
- Tu as bien fait... qui sait ce qu’il aurait pu te faire ? Bon... il va falloir être prudent. J’ignore combien de temps cela va durer et je ne sais pas ce qui peut arriver si on blesse mon corps. Je me fiche bien du sien... quoi que... je me demande ce que je...
- Ne paniquez pas, Setsu-san, on va l’attraper.

Je devine de la compassion dans son regard ; il transpire l’amour qu’il éprouve pour moi depuis longtemps... malgré ce drôle de corps. Quel pot de colle !


[HRP : je te laisse décrire ce que fais ton personnage ensuite. Masao et Akane t’attendront où que tu sois. Smile]


L -M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Lun 28 Oct - 19:43

Les minutes passent, mais rien, pas un bruit, un silence de mort, normal me direz vous, mon adversaire est aussi un ninja. Je coince une épingle dans la porte, pour que personne ne puisse l'ouvrir de l'extérieur, je vérifie une seconde fois la fenêtre, si elle se brise, je l'entendrais, le rideau est en lin épais, on ne peut pas voir au travers, c'est à double tranchant. Je suis au centre de la pièce, j'en profite pour regarder ce dont je dispose autour de moi, je peux voir un lit tout ce qu'il y a de plus banal, avec des draps blancs, quelques motifs ici et là, le sol est tapissé d'un parquet clair, il ne grince pas lorsque je m'y attarde, au pied du lit se trouve un tapis rouge, avec le symbole Setsu brodé dessus, tout comme la bannière dans un coin, prêt de la fenêtre. Il y a un simple placard fait de bois, de quoi ranger ses affaires le temps du séjour, je l'ouvre, vide. Le plafond est lisse, aucune poutre, aucun coin d'ombre, je ne risque pas de me faire surprendre de là haut, d'autant plus que je ne me situe pas au dernier étage. Un miroir se trouve prêt de la porte d'entrée de la chambre.

Maintenant que j'ai fais un rapide tour de la chambre, je regarde le matériel dont je dispose sur moi. Je commence par les deux wakizashis, ils sont de bonnes qualités, mais rien d'exceptionnel, ils ressemble à des lames communes renforcées par un artisan plus ou moins doué, quoi qu'il en soit, si combat il doit y avoir, ils tiendront le coup assez longtemps. Je dispose également de shakens et de shukos au niveau des jambes, je ne suis pas un spécialiste des armes de jets, mais ça peut toujours être utile. La tenue en elle même est très légère, presque aucune protection, mais elle me permettra un déplacement fluide et rapide, très discret, plus que mes portions d'aciers habituelles, je possède des bandages aux mains et aux pieds, pratique pour s'adapter rapidement à certaines surfaces, mais rendez le déplacement sur certaines zones plus difficile. Pour finir, le bas du ventre est à l'air, le buste de la tenue maintient la poitrine, chose qui m'avantage énormément, je me vois mal combattre avec ces... "choses", bougeant dans tous les sens... Je vais tacher d'y faire attention, je dois prendre en compte cette surface lors des calculs de mes déplacement en combat, et, "à ce qu'il parait", c'est aussi douloureux que les hommes lors d'un coup en dessous de la ceinture.

Je bouge un peu, faisant quelques figures, testant la souplesse du corps, rien à redire, je crois même qu'elle est légèrement plus souple que moi.

Ah, j'oubliais, ce masque, je n'y est presque pas prêté attention, j'ai tellement l'habitude d'en porter un... Je me dirige vers le miroir et ôte le masque que j'ai sur la tête. Des traits assez fins, une jeune et jolie jeune femme, pas de rides, elle ne doit pas sourire très souvent. Ses yeux sont foncés, presque noirs, les cheveux sont bruns et semblent transparaitre de légers reflets bordeaux à la lumière.

Je remet le masque et sort de la pièce, sur mes gardes, je descends les escaliers pour m'assoir à une table dans la salle principale de l'établissement, quand je vois, quelques mètres plus loin, "moi même", au côté d'un autre ninja apparemment, est-ce de la provocation? Je sent qu'une longue discussion va se suivre... On dirait qu'ils m'ont attendu ici tout ce temps, comme pour ne pas me déranger dans la chambre.


Le patron arrive, je lui commandes une bouteille, laissant quelques pièces sur la table.

-Tiens... Mais qui voilà... Dis-je en levant un petit verre de saké frais, en direction de mon corps.

Je lève légèrement le masque, laissant apparaitre la bouche seulement, laissant s'échapper un léger sourire moqueur et provocateur, pour ensuite remettre le masque à sa position initiale. Je me demandes quelles seront ses réactions...

[HRP: C'est quoi ces allusions, tu comptais faire quoi avec mon corps là? x) Fait gaffe, ça laisse place aux sous entendus ^^ Ah oui et, au cas où, j'ai vu que l'autre ninja hésité entre rire et embarras, ça veut dire que je suis moche ça? x) J'ai vu avec "mange vase" (Riyu), c'est pas parce que j'ai 1 de prestance que je suis moche, je suis banal et je ne me fais pour ainsi dire jamais remarqué ^^ Je chipotte je sais, mais c'pas drôle sinon, hein?]
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 171
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Mer 30 Oct - 9:09

Je me sens peu discrète dans ce corps gigantesque... comment cet homme a-t-il fait pour passer inaperçu ? Les regards sont étonnés : j’imagine qu’il est rare de voir Masao accompagner un homme, qui plus est un inconnu si imposant et masqué. Le caractère solitaire de mon Chûnin fait qu’il est toujours discret... malgré tout, le village le connaît et je sais qu’il est très respecté par les Genin. Je ne l’admettrai probablement pas mais je suis heureuse qu’il m’ait reconnu. Je me sens relativement mal à l’aise que la conscience d’un type extérieur au Clan se balade dans mon corps. Un seul faux pas, une seule information dévoilée et c’est toutes mes identités qui sont en danger ainsi que ma crédibilité auprès du peuple, de mes hommes et de mon frère.

Nous entrons dans la taverne en question mais « je » ne suis pas encore là. Peut-être a-t-il loué une chambre pour la nuit... avec mon argent... Ce n’est pas tellement cela qui me dérange mais surtout le fait que s’il a trouvé ma bourse, il a forcément trouvé mes armes et peut-être vu mon visage. Je me sens d’un coup pataude et je commence étonnement à avoir trop chaud. Masao m’invite à m’assoir et nous décidons d’attendre l’intru jusqu’à ce qu’il descende. Quelques personnes reconnaissent Masao, viennent le saluer, lui demandent de me présenter. Être totalement anonyme a quelque chose de plaisant et, en même temps, l’angoisse de ne pas pouvoir récupérer mon corps m’empêche de profiter de la situation. Nous nous présentons comme deux amis, éloignés par le temps, rassemblés par une mission importante donnée par la Jônin. Tout se passe bien jusqu’à ce que « j’arrive ».

J’arrive presque à voir dans sa démarche un air prétentieux et je n’aime pas ça. J’imagine qu’il pense être en position de force, surtout qu’il est masqué. À Honoo, tout le monde sait que Mononoke est la Jônin... nous ne pourrons donc pas l’agresser facilement sans que mes hommes n’intervienne pour défendre l’étranger s’il leur en donne l’ordre. Il s’avance vers nous, commande du saké au patron, paie et dit quelques mots. Je suis chamboulée d’entendre ma voix de l’extérieur, de voir mon corps sous le contrôle d’un homme. Je serre le poing et réalise alors que j’ai un avantage que je n’ai pas d’habitude... exploitable mais pas ici. Jouant le jeu à contrecoeur, je me lève, m’incline et trinque à mon tour.

- Je suis ravis de faire la connaissance de la Jônin en personne. Sans vouloir vous offenser, je vous imaginais plus grande encore que vous ne l’êtes. Je dois dire que tout me semble bien petit, vu d’ici...

Masao se lève et s’incline également et je vois à son sérieux retrouvé qu’il cherche une solution pour le faire sortir d’ici. Après quelques secondes de réflexion, il tente le tout pour le tout, quitte à chercher un autre plan par la suite.

- Ce serait un grand honneur pour ma famille que de convier la Jônin à se joindre au repas. Les servantes et mes frères seront ravis de se mettre à votre service direct le temps d’une soirée. Ma maison n’est pas loin de l’auberge, je vous raccompagnerai si vous buvez trop. Me feriez-vous le plaisir d’accepter mon invitation ?

Le ton cordial et la demande sont très bien mis en place, le mensonge est parfait. Il y a bien longtemps que Masao n’a plus de famille, plus de même de grande demeure où résider. Mais je comprends par ses paroles où il tient à nous emmener. Les gens d’Honoo m’ont vu plus de fois que dans les autres cités ; ils savent que je ne refuse jamais une invitation. Même lorsque je le fais en soupirant ou que je la remets à plus tard, j’aime être proche de mes hommes d’une certaine manière. Si l’inconnu refuse maintenant, les gens risquent bien de se retourner contre « moi » en se posant des questions.

- Mon ami ici présent se joindra à nous, il rêve de vous rencontrer depuis longtemps, précise encore mon Chûnin.

Voyons donc comment cet enfoiré réagira.


[HRP : j’ai juste mis Akane dans une position délicate : elle a dû faire pipi comme jamais avant, j’ai trouvé ça rigolo. :PConcernant la prestance, ne t’en fais pas, je sais que 1 n’est pas égal à moche mais Masao trouve simplement insolite qu’Akane ne soit pas dans son corps initial. Wink]


L -M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Jeu 31 Oct - 17:53

Comme je pouvais m'y attendre, ces deux ninjas (mon corps inclue), ont joués le jeu, ils se sont approchés de moi, s'inclinant et se présentant, de manière très respectueuse, ils m'ont ensuite invités à un soi-disant repas, je devine très aisément que c'est un piège stupide ou quelque chose dans le genre, mais si ils font ainsi, en publique, c'est que Akane aurait acceptée, sinon, ils n'auraient pas pris un tel risque. Les gens des lieux ont le regard rivé sur nous, à croire que le Jônin ne passe pas inaperçu, même ici.

Je décide donc de jouer le jeu à mon tour, je ne penses pas risquer grand chose, elle veut très surement récupérer son corps, de mon côté, je n'ai aucune attache nulle part, je vis dans les ombres, continuellement, ne faisant que mission sur mission, donc, un corps ou un autre, temps que je peux me battre, je m'en contrefiche totalement... Je me lève et les regarde à travers mon masque, m'incline et leur réponds.


-Je n'ai rien prévu pour la soirée, je comptais simplement dormir ici. J'accepte votre offre avec plaisir, c'est un honneur pour moi également.

Je les suis sans faire d'histoires, nous marchons à travers le village comme un groupe d'amis, ce troisième ninja, Masao (merci lecture des souvenirs), me parle avec à la fois familiarité et respect, "Kikegan" quand à "lui", dis un mot ou deux, au milieu d'un dialogue, de temps en temps, je participe moi aussi à la conversation, avec aisance, tout ce petit manége (de notre part à tous les trois) est pour faire bonne figure devant les passants, bien entendu... Nous finissons par arriver devant une grande demeure, qui parait à la fois très entretenue et abandonnée, inhabitée.

La conversation se stoppe net, il n'y a plus aucune passant, pas même un simple chat, autour de nous, "l'ambiance" se glace très rapidement, mes "amis" accélèrent le pas, tout en faisant attention à ce que je fasse de même (un devant, un derrière). Nous contourner l'immense édifice pour arriver à une porte arrière, nous traversons un court mais beau jardin, puis, nous entrons sans bruit. "Kikegan" referme la porte derrière moi, avec tout un tas de mécanisme plus ou moins complexe, si je veux sortir, ce ne sera certainement pas par là, ils auront donc un avantage, ils connaissent le terrain, pas moi, je ne sais pas si ce corps s'est rendu ici il y a moins d'une semaine, et je ne peux pas me permettre de fouiller la mémoire de mon hôte pour le moment.

Je regarde les lieux rapidement, il fait assez sombre, nous sommes dans une grande pièce, qui me semble isolée, je peux distinguer la bannière de leur clan, un modèle assez ample, sur le mur au fond de l'endroit, quelques râteliers ici et là, un ameublement assez basique, conçu pour être pratique et solide plutôt que beau.

Un silence pèse sur les lieux, un peu comme si je devais commencer la conversation, en donnant des explications, s'en est presque drôle, je finis tout de même par mener la parole.


-Vous vous demandez surement qui je suis, qu'est ce que je veux, et pourquoi j'ai fais ça, n'est ce pas? Vous voulez également que j'inverse le processus de ma technique du genre... Immédiatement. Vous devez ne pas être dans votre meilleure humeur, hum...

Pour le moment, ils m'écoutent parler, attendant la suite.

-Je vais commencer pour vous révéler quelque chose. Comme vous pouvez le constater, je suis un ninja également, et il n'ai guère difficile de deviner mon clan. La technique que j'ai employé n'est réversible qu'après un minimum de dix heures, là il s'est passé combien de temps? Une heure? Il va donc falloir attendre encore au moins neuf heures.

Je marque une courte pause et reprends mon souffle.

-Vous pouvez utiliser quelconques menaces, rien ne marchera. Je suis comme vous, un agent des ombres, personne, ni même mes supérieurs, ne connaissent mon visage, je n'ai ni amis, ni famille, je n'ai donc aucune attache sentimentale. Vous pouvez donc vous amuser à mutiler, humilié ou révéler mon corps au reste de monde, ça m'est égal, temps que je suis capable de me battre, un corps reste un corps pour moi, je peux rester dans le votre jusqu'à fin de vie, ça ne me ferais rien, par contre, vous, je penses que vous voudriez récupérer le votre, hum...?

J'attends leur réponse, restant sur mes gardes.

[HRP: Je viens de voir ton troisième compte, tu veux en faire combien? o_x]
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 171
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Ven 8 Nov - 10:55

Le trajet se passe plutôt bien et je me surprends à me prendre au jeu de l’inconnu. Il est malgré tout doué et ment vraiment très bien... malheureusement, impossible de le recruter. D’une part car il m’a fait un sale coup, d’autre part car il vient probablement d’un autre Clan. Il faut dire que c’est plutôt lui qui a un moyen de pression sur moi, actuellement... Nous nous dirigeons vers l’une des plus grandes demeures du village, reconstruite il y a plusieurs années mais laissée sans propriétaire : celle de Byakuya. Je sais que les gens de Honoo ne l’utilisent qu’en cas d’évènements très spéciaux et la plupart des enfants ignorent qui a résidé là, tout en ignorant l’origine des dégâts. C’est la première fois que j’y retourne, d’ailleurs, malgré mes nombreux passages au village.

La demeure est sombre et aménagée simplement pour des raisons pratiques. Des servantes viennent régulièrement faire le ménage, même si personne n’y réside. Je reconnais les pièces, laissées un maximum dans leur état d’origine. Théoriquement, c’est là que je devrais habiter, les Jônin résidant partout ailleurs dans le village ninja de leur Clan. Cependant, aux vues des évènements qui m’ont poussée à partir et à cacher mon identité, il serait plutôt mal venu que je m’installe à nouveau à Honoo. Changer régulièrement de logement ne m’embête finalement pas et je reste le plus souvent à la capitale pour rester plus facilement en contact avec Gekido. Masao et moi attendons que l’étranger commence à se justifier ; il a probablement deviné qu’il n’a pas l’avantage ici.

J’ai l’impression qu’il gagne du temps avec ses premiers mots et je réalise qu’il a vraiment bien compris ce que je veux. Je serre les poings lorsqu’il annonce la durée de sa technique... encore neuf heures à attendre ! Je me demande alors ce que nous allons pouvoir faire de lui. Le ligoter dans un coin ne servirait qu’à empêcher sa fuite, et encore... Il se fiche bien des conséquences si sa technique reste effective et garder mon corps ne le dérange pas. Inutile de lui mettre la pression, le compte à rebours est de toute façon lancé. Je décide alors de jouer la carte de la franchise : lui mentir ne servira à rien, j’ai le sentiment qu’il en sait plus sur moi qu’il n’en dit, de toute manière.

- Ton incroyable compétence t’a déjà permis d’échanger nos corps, j’imagine qu’elle te permet encore d’autres choses... En temps normal, j’aurais également dit que changer de corps ne me dérangeait pas. J’ai appris depuis petite qu’un corps, pour un ninja, n’est qu’un outil. Homme ou femme, fort ou rapide, peu m’importe à moi aussi, tant que je peux me battre.

Je sens Masao se tendre et tourner ses yeux vers moi comme signe d’incompréhension. Je poursuis rapidement, histoire de le rassurer et de mettre les choses au clair avec ce ninja venu de Fukyuu.

- Malheureusement, comme tu as pu le découvrir, j’ai une position importante. Même si personne ne connaît le lien entre les trois identités que je me suis frogées, tout le monde sait que je suis une femme sous chacune d’entre elle. Rester dans un corps d’homme ne m’est donc pas possible, même s’il m’offre beaucoup d’avantages que je n’ai pas en temps normal. Inutile donc de préciser que je tiens à récupérer ce que tu m’as pris dans neuf heures.

Une petite pause, je soupire et reprends finalement pour conclure.

- Je ne fonctionne pas comme cela, d’habitude... j’aurais pu t’égorger, là-haut et l’affaire aurait été réglée mais cela aurait été incohérent à ce que je t’ai dit juste avant. Je vais donc devoir te demander tes conditions. Quelles sont-elles pour que tu remettes les choses à leur place ?
- Ne t’avise pas de la tromper avec un autre mensonge. Je connais ses faiblesses, il ne sera pas difficile de te maîtriser si tu résistes. Profites de la grâce qu’elle te fait et tout se passera pour le mieux.


L -M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5094
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane] Jeu 10 Avr - 19:43

RP clos.


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane]

Revenir en haut Aller en bas
 

Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jouer un autre rôle. [PV: Setsu Akane]
» Légende de Mononoke - Setsu Akane
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..