AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Mer 15 Jan - 22:02

Setsu, c'était fait, il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait. Etape suivante, Kenshu, il avait trouvé ce qu'il cherchait. Etape d'après, Fukyuu, il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait. Dernière étape, Eiichiro, et il n'avait pas encore trouvé ce qu'il cherchait. Il était arrivé la veille, toujours dans sa tenue qui fait du bruit à chaque ville où il passe. Et comme naturellement, il a failli se faire arrêter à plusieurs reprises pour le simple fait d'avoir l'air louche. Il avait heureusement bien travaillé ses mensonges avant son voyage et s'en sortait toujours, d'une manière, ou bien en courant plus vite que ses poursuivants. Pour l'instant la manière avait primé. Concernant ce qu'il cherchait à Kaze, il n'avait aucune information sur le moyen de le trouver, c'était donc encore une recherche à l'aveugle qui avait bien plus de chance de ne pas rapporter de résultat que de porter ses fruits. Mais c'était le premier jour, alors avant de poser des questions et de chercher activement, il faut d'abord faire du repérage, ne pas se perdre en ville et connaître les auberges. Une première journée passée à se faire connaître principalement puis à prévoir la suivante. Rien à signaler de particulier.

La suivante fut consacrée à poser des questions aux gens, sur la ville et sur les gens remarquables. Pour des raisons d'étiquettes et au cas où. Rien qui ne semblait étrange ni qui semblait viser une personne en particulier, comme un véritable touriste. Rien qui ne lui rapporta une information utile cela dit. Comme à chaque fois. Assez découragé, du moins par rapport à ses précédentes recherches dans d'autres clans infructueuses, il se dit qu'il allait peut-être profiter de ses "vacances" plutôt que de passer du temps à des recherches inutiles. C'est en pensant comme ça qu'il posa une question à propos d'une vieille maison abandonnée, pour savoir si elle était toujours là et dans quel état elle était. Si on lui demandait pourquoi, il répondait qu'il avait vécu dans la ville dans sa jeunesse et qu'il adorait jouer à l'intérieur, mais qu'il était parti loin avec ses parents et qu'il n'avait pas eu l'occasion de revenir. Un demi-mensonge. Personne ne la connaissait. C'est parce qu'il se gardait bien de demander à des vieux qui risqueraient de savoir et aussi de le reconnaître.

Dans la soirée, il décida d'y faire un tour pour savoir ce qu'il en était. Avec le repérage de la veille, il avait découvert que la ville avait changé, mais il était capable de retrouver son chemin vers des parties plus vieille en utilisant des vieux souvenirs en plus. Il s'était préparé au fait de ne pas retrouver les lieux, il était plus que temps d'abattre cette maison, il s'était préparé au fait de la retrouver habitée et en état de l'être, et il s'était préparé au fait de la retrouver pratiquement dans le même état, si ce n'est pire, mais au moins debout. Personne dans les lieux, ce n'était pas une ancienne cachette pour cinq enfants pour rien.

"Oh, alors c'est toujours debout et toujours abandonné, assez étonnant. Ca rappelle des souvenirs... Voyons à quel point c'est délabré à l'intérieur."
Il aurait probablement pu rentrer par les trous dans les murs, mais il décida d'ouvrir la porte prête à tomber au moindre mouvement brusque. Il observa les lieux jusqu'à un point en particulier. Ses yeux s'ouvrirent en grand. C'était bien la chose à laquelle il ne s'était pas préparé. Que l'endroit soit dans le même état qu'il y a de nombreuses années, et qu'il y retrouve quelqu'un. Avant qu'il n'entre, quelqu'un dormait ici, une femme dont il pouvait dire qu'elle s'approchait de la trentaine, bien que son visage la fasse plus jeune. Si il était capable de dire qu'elle approchait la trentaine, c'est parce que...
"... Je ne m'attendais pas à te retrouver là... Cela fait longtemps, Fumie."
Dit-il, les yeux à nouveaux fermés, souriant pour une fois sincèrement, à celle qu'il cherchait.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Unzen Haruya le Dim 9 Nov - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 18 Jan - 2:53


Ce fut par une très fraîche soirée de printemps que Fumiko s’en était allée retrouver son nid improbable. Ce nid, qui la réconfortait et la réchauffait, un peu comme une mère, était son lieu de recueillement privilégié. Un coin discret, presque effacé, à l’ombre d’une ruelle calme et obscure où jamais rien ne se passait. Personne à Kaze ne pouvait la trouver ici puisque personne ne se doutait que cette maison en ruine existait. Personne. Et ce fut sans doute pour cela qu’elle ne fut jamais démolie depuis que le départ de la bande de gamins qui avaient un jour investi les lieux.

Pourtant, elle était bien délabrée, les murs ne couvraient plus grand-chose et étaient devenus un enchevêtrement de planches inquiétants, menaçant parfois de tomber. Il en allait de même pour le sol, et le vieil escalier poussiéreux n’avaient plus que quelques marches solides. Des trous béants donnant sur la rue avaient été bouchés par des couches d’étoffes usées et sales, il n’était pas rare de les voir s’envoler lors des jours de grands vents. Quelques babioles tant poussiéreuses qu’on ne les distinguait plus parsemaient le sol : des poupées en paille, un peigne cassé et un bokken asséché. Une balle aux couleurs ternies et quelques ustensiles de cuisines de moindres factures.

A part à l’entrée, il n’y avait pas de porte. Il n’y avait jamais eu de porte, ni d’écran en papier huilé que l’on faisait coulisser. Seuls les étoiles et la lune éclairait les lieux, et une bougie qui s’était éteinte sous le vent et que Fumiko avait placé loin de son futon et des pièces de tissus, pour que la demeure ne connaisse pas un autre incendie. Car, oui, ces ruines avaient, de façon flagrante, survécu à un incendie. Ce ne fut pas le cas de ses habitants et c’est ainsi que cette ex-maison, cette carcasse de famille, se trouva ainsi abandonnée aux rumeurs les plus affreuses de malédictions et de revenants. Jusqu’à ce qu’une nouvelle famille un peu plus puérile y prenne place pour se rire des on-dit. Leurs plaisanteries l’avaient quittée à présent, seule Fumiko et quelques chats et souris habitaient les lieux.
Et Fumiko dormait. Elle n’avait pu trouver le sommeil depuis quelques jours, trop inquiète pour Suzuka qui était très souffrante. Cependant ses somnolences avaient finalement repris le dessus et, très fatiguée, la domestique avait décidé de prendre un peu de recul en attendant impatiemment le retour des Hatamotos de la dame. Bien que ce retour soit incertain aux vues des réactions de Chomei, qui, dans son empressement, avait confié Lueur, katana des Kara à Fumiko. Voilà maintenant que cette dernière était assoupie, emmitouflée dans deux couvertures sur un futon propre, mais dans un environnement vieux, sale et détruit.

La jeune femme ouvrit les yeux. Elle avait subitement entendu, par-dessus les cris de bagarre des chats, un grincement, puis un autre. Quelqu’un approchait…A peine avait-elle glissé de ses couettes, qu’elle s’était doucement emparée de Lueur et s’apprêtait calmement à le dégainer. Ses armes conventionnelles étaient disposées trop loin d’elle, étalée et non ordonnées sur une table basse. Elle avait gardé Lueur tout proche, au cas où, car il s’agissait d’une lame de très noble apparence. Pourtant,  personne n’était jamais venu ici, et Fumiko se demandait qu’est-ce qui pouvait attirer soudainement un étranger en ces lieux.

La visite ne se fit pas attendre. Elle posa Lueur directement en équilibre sur le futon élevé alors que la surprise avait brièvement animé les traits fins de son visage. Haruya était là, elle ne l’avait pas vu depuis douze ans. C’était apparemment des retrouvailles bien inattendues pour lui aussi ; elle avait aperçu comme rarement la couleur de ses yeux percé entre ses paupières. Un sourire d’autant de rareté s’était étiré sur ses lèvres tandis qu’il déclarait sa surprise avant de l’appeler par son premier prénom, celui qui l’avait quittée il y avait bien des années, lui aussi. Elle se sentit subitement le poids de l’âge sur ses épaules et serra les couvertures autour de son corps frêles pour se protéger du froid de la soirée. Puis, Fumiko calqua l’expression de son vieux camarade et afficha un sourire doux et maternel.

« Longtemps, oui. Douze ans. Tu n’étais qu’un enfant lorsque tu es parti d’ici. Qu’as-tu fait de ces années parties en fumée loin des tiens ? Que penses-tu, à présent, des moments que nous avions passés ensemble ? »

Sa voix était murmures. Son sourire s’étira, charmant. Fumiko ne voulait pas qu’ils se séparent maintenant. Elle voulait profiter de sa présence qui lui rappelait tant de choses, elle s’était bien assise dans ses couvertures, et lui laissait un côté du futon où s’installer à son tour.

« Ah, et c’est Fumiko, tête de fouine. »
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 18 Jan - 23:55

Il avait peut-être refermé ses yeux, mais il n'était pas encore en totale possession de son esprit. Il n'y croyait pas encore. Et si son esprit malade lui faisait voir ce qu'il voulait voir dans ce taudis délabré précisément parce qu'il n'y a personne aux alentours? Cela ne le choquerait pas vraiment d'apprendre qu'il est fou. Ce qu'elle disait correspondait avec ses souvenirs, cela ne pouvait donc pas être un imposteur ou un yokai, à moins qu'il puisse lire dans son esprit. Il ne restait donc que deux possibilités, et le meilleur moyen de vérifier la chose... Alors qu'elle venait de finir, il se mit une grande baffe au visage. Il se reprit et se gratta les yeux de ses deux mains et observa à nouveau l'emplacement de son amie. Elle était toujours présente.
"Aie aie aie... Toujours là. Alors ce n'est pas mon esprit qui divague. Et bien, ça doit être mon jour de chance. Je n'avais pas imaginé une seule seconde réussir à te tomber dessus ici."
Il se massa la joue et alla s'asseoir à côté de Fumiko puisqu'elle avait laissé une place exprès. Les chats gardaient leur distance avec l'intrus.
"Tête de fouine, est-ce une insulte? Cela ne convient pas vraiment avec des chaleureuses et sentimentales retrouvailles, mais je laisserais passer puisque c'est toi, juste pour cette fois."
Il resta silencieux un moment avant de reprendre.

"Vu l'armement que tu transportes et ton teint, je peux assumer que tu ne vis pas ici, et tu ne semblais pas plus sur tes gardes que ça, tu n'as pas l'air non plus d'avoir de soucis... Je me trompe? Alors tu dois être ici par nostalgie j'imagine."
Des déductions Haruyaesque, comme il les fait souvent à la base de quelques mots, de quelques regards et de l'outillage. C'était aussi une façon de lui dire de faire attention à ce qu'elle allait dire si elle ne voulait pas qu'il s'immisce dans ses affaires. Chacun a ses secrets, et c'était à elle de décider ce qu'elle allait lui révéler, aux risques qu'il utilise ces informations...
"Cet endroit et toi, ça rappelle un tas de souvenir. Essayer de passer ici était une bonne décision, je ne suis pas certain d'être capable de te reconnaître dans l'instant au milieu d'une foule si jamais je t'avais croisée en ville plutôt qu'ici, Fumie."
On ne change pas aussi facilement un homme, et ennuyer, c'était son credo, ami d'enfance ou non. Et de toute façon, il n'avait jamais pu accepter que quelqu'un décide du jour au lendemain de changer le nom de son amie, surtout si peu de temps après qu'il arrive enfin à prononcer correctement son ancien prénom. Le taisa balança sa tête en arrière et prit une grande inspiration. Il resta silencieux un moment, le temps pour lui de se laisser envahir par la nostalgie et pour elle de parler. Il avait beau dire qu'il ne l'aurait pas reconnu, la dernière fois qu'il l'avait vue, elle avait 16 ans, elle n'a pas tant changé que ça. Elle n'a même pratiquement pas changé de visage, en ce qui concerne le reste du physique... Mais même sans le voir, elle lui paraissait plus féminine. Pourtant, à la façon dont elle est armée, elle n'était probablement pas devenu courtisane... Peut-être cela venait de lui, il était devenu adulte après tout.

"J'imagine que nous avons beaucoup de choses à nous dire et à nous raconter. Ce n'est pas que je n'apprécie pas l'endroit, mais je le trouve inapproprié pour fêter nos retrouvailles. Et comme tu dois t'en rappeler, je suis assez maladif. Et si je t'invitais à manger? Tu connais un bon restaurant?"
Dit-il en se levant. Il n'y avait rien de mieux que de fêter quelque chose avec un repas. Et du sake, mais lui devait éviter l'alcool. Ayant remarqué qu'elle se cachait sous sa couverture pour affronter le froid, il retira son haori à manche et lui proposa pour la sortie. Tant pis si lui ressentait la morsure du froid, c'était un homme après tout.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Mer 22 Jan - 2:15

Haruya se mit une claque, qui fit apparaître un petit sourire de gêne sur les lèvres fines de Fumiko. Mais qu’est-ce qu’il faisait ? De toute évidence, il était extrêmement surpris et ne croyait pas ce qu’il voyait. Le pauvre avait dû se désespérer à la chercher, c’était du moins ce dont elle se doutait puisqu’il avait avoué qu’il était très chanceux aujourd’hui pour l’avoir trouvée. Ah, et il n’était pas allé de main morte, si bien qu’il se massait la joue maintenant, certainement pour atténuer la douleur de sa bêtise.

Il vint s’assoir à côté de Fumiko, les chats installés là pour quelques secondes protestèrent en miaulant et s’échappèrent prestement du lit, effarouchés par la présence de cet étrange inconnu sur leur territoire secret. La jeune femme continuait d’afficher un sourire de circonstances et gardait le silence lorsque celui-ci lui demanda si elle aurait voulu l’insulter en l’appelant « tête de fouine ». Mais pour Fumiko, il s’agissait plus d’une taquinerie qu’autre chose, ce qu’elle se garda bien de lui rappeler.

Comme au bon vieux temps, les déductions d’Haruya étaient très pertinentes et elle ne fut pas surprise de son sens de l’observation. Si elle lui avait donné le sobriquet de « tête de fouine », ce n’était pas tant pour son visage que pour sa curiosité, car Haruya était un véritable petit fouineur et pouvait se révéler très gênant s’il posait l’œil ou l’oreille sur quelques détails clés. Elle le regardait avec patience et bienveillance, sans mot dire. Il lui glissa indirectement qu’elle avait changé, ou bien qu’il avait oublié son visage, elle ne savait pas trop. Le temps estompait tout, et Haruya semblait maintenant très très loin de son ancienne situation. La domestique ne lui en voudrait pas s’il n’avait plus pu visualiser son visage un beau jour. Au moins, l’avait-il reconnue ici.

« Fumiko. » lui souffla-t-elle avec une sympathie mêlée de fermeté. « Mon prénom, c’est Fumiko. »

Espiègle et enquiquineur, il n’avait pas tellement changé. C’était toujours un gamin qui cherchait l’attention des autres en les titillant gentiment ci et là.

Fumiko sortit son bras des couvertures et posa son menton sur sa main, la manche de son kimono de coton glissa pour révéler une peau très blanche et de fines blessures tout le long de l’avant-bras. Elle continua de détailler son ami sans dissimuler son regard qui battait de temps à autres derrière ses longs cils noirs. Celui qu’elle avait considéré comme un petit frère avait pris de l’envergure, il la dépassait d’une bonne tête à présent, et ses épaules étaient bien plus larges que les siennes et elle pouvait imaginer une musculature assez conséquente dissimulée sous ses vêtements. Il semblait bien nourri et soigné, il ne paraissait pas enrhumé…Très bien, très bien.

Elle était contente et le montrait, malgré une fatigue assez lourde. Haruya lui proposa de quitter cet endroit trop frais, trop sale et trop poussiéreux à son gout, pour l’emmener diner. Et bien qu’il avoue qu’il tombait malade rapidement étant petit, il se défit de son Haori pour le proposer à Fumiko. C’était mignon, elle ne put s’empêcher de légèrement se moquer.

« Oh, tu invites une femme au restaurant et tu la protèges du froid ! Tu m’impressionnes. Tu es devenu un de ces galants à situation ? A quel nobliau dois-je ces gentilles attentions de ta part ? »

Fumiko avait toujours été un brin méprisante vis-à-vis du bakufu et autres hautes classes, religieuses ou militaires. Leurs manières qu’elle considérait comme hypocrite avaient le don de lui hérisser le poil, bien qu’elle gardait toujours docilement le silence. Seul Chomei et Suzuka avait de la valeur pour elle chez les gens d’importance.

Abandonnant ses couvertures, la jeune femme s’était armée et avait glissé Lueur à sa ceinture. Elle enfila ensuite avec une grâce féline le Haori trop grand pour elle. Elle avait l’air un peu ridicule, mais au moins était-elle assez couverte pour que le froid ne l’atteigne pas. Fumiko risqua un regard vers le manteau immaculé qu’elle aurait pu mettre, celui-ci était tapi sous le futon. Et elle n’y pensa plus, prenant les devants vers la prochaine soirée qui restait à vivre.

« Tu as de la chance, je meurs de faim. Par contre, je ne vais pas au restaurant souvent, pour ne pas dire, presque jamais…On verra bien en ville. »
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 25 Jan - 18:59

"C'est dur, même venant de toi. Je te parais si mal élevé pour croire que je ne puisse penser tout seul à inviter une amie manger et lui proposer de quoi se couvrir du froid? Ca me blesse mon petit coeur fragile... Hum... J'ai oublié son nom... L'ai-je seulement déjà entendu? Bah, sans importance. Allons-y, on se promènera jusqu'à ce qu'on trouve si ça te va."
Après une petite scène sur la remarque de son amie sur sa galanterie juste pour la blague, il ouvrit la porte et ne proposa pas à Fumiko de passer devant lui, lui laissant le soin de terminer la marche et de fermer l'entrée du taudis. C'était lui qui allait mener la marche après tout, et il n'était aucunement question de galanterie le concernant, il manque toujours de manière. Peut-être lui ferait-elle remarquer pour souligner la contradiction avec son action antérieur, ou bien elle ne dira rien là dessus. Si elle n'avait pas changé à ce point du moins.

"Alors tu es finalement restée ici après ce raté. Remarque, tu avais du travail, donc aucune raison de partir à la base."
Il lui demanderait bien de lui raconter le maximum de chose sur ce qu'elle a vécu durant ces années, mais en pleine marche, ce n'était pas une si bonne idée, il fallait rester vigilant pour ne pas rater un restaurant et ne pas se faire attaquer dans le dos. Simple précaution. La vraie discussion commencera à table. Mais il fallait tenir en haleine jusqu'à l'être, alors simplifions les questions et la discussion.
"Dans mes recherches, j'ai réussi à tomber sur Aiko du côté de Kenshu. Elle n'avait pas de nouvelle de toi alors j'ai pensé que cela pouvait t'intéresser comme information. Elle n'avait pas non plus de nouvelles de Ganju et je ne l'ai pas trouvé, tu sais quelque chose?"
12 ans plus tôt, quand ils étaient tombés sur le yokai, pour protéger Aiko et Rumi, Haruya et Ganju l'avait attiré et ils s'étaient ensuite séparés, de ce fait il n'avait aucune idée de comment s'en était sorti son ami. Comme le yokai avait suivi Haruya, normalement il aurait dû s'en sortir. Peut-être l'avait-elle vu et aurait un indice. Mais comme Aiko n'en avait pas et ne l'avait pas revu, il semblait peu probable que Fumiko en ait. Sait-on jamais.

Il s'étira au milieu de la rue, histoire de bouger les bras, et resta quelques secondes à fixer le ciel. Il vit ensuite un restaurant au loin et proposa à son amie d'y aller. Il n'attendit pas d'avoir son avis pour s'y diriger. Il y commanda une soupe miso et se tourna vers Fumiko pour avoir sa commande. Le repas prêt, ils s'installèrent à une table à deux pour avoir une conversation à peu près en privé tout en mangeant.

"Alors alors alors, qu'est-ce que tu deviens? Tu es devenue mère de famille, ton mari est riche et tu possèdes d'énormes richesses? Ou bien tu fais quel genre de boulot, FU-MI-E."
Grand sourire. On ne commence pas un repas sans ce genre d'épice dans la soupe.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Jeu 30 Jan - 16:45


Haruya était déjà prêts à partir, il dépassa bientôt ce qu'il restait de la porte du taudis pour s'engager dans la rue, Fumiko sur ses talons. Il ne l'avait pas invitée à marcher devant lui, et cela lui convenait très bien. Elle ne savait pas quel genre d'homme il était devenu mais il aurait pu remarquer qu'elle avait...grandi depuis ses seize ans, et le lui faire remarquer en cherchant peut-être à la gêner. L'âge avait sculpté ses formes, et si on pouvait se douter qu'elle allait devenir callipyge lorsqu'ils s'étaient vus pour la dernière fois, Haruya n'était pas encore assez curieux pour le trouver. Maintenant, il devait avoir vingt-quatre ans et être assez renseigné sur ces choses...M'enfin bon, Fumiko s’embarrassait toute seule présentement.

Par contre, il allait un peu vite. Si bien qu'elle fut obligée d’accélérer pour ne pas le perdre de vue. Sa silhouette lui était redevenue méconnue, aussi avait-elle peur de le perdre dans la foule. Soudainement, il remarqua à voix haute que la jeune femme avait eu du travail à Kaze et qu'elle n'aurait pas pu se défaire tout de suite de sa vie d'aubergiste à la capitale. Il semblait réfléchir, certainement les questions qu'il mourrait d'envie de poser à Fumiko se bousculaient dans son esprit. Finalement, il lui annonça qu'il avait fait le tour de Yokuni en espérant trouvé toute la bande. Il avait réussi à tomber sur Aiko et elle, mais pas sur Ganju. Il occultait la petite Rumi du groupe avant de demander à Fumiko si elle avait reçu des nouvelles.

"Non, je ne sais absolument rien. "

La jeune femme aurait voulu lui demander si Aiko allait bien, si elle était contente d'elle. Elle était curieuse de savoir ce que cette fillette pleurnicharde et craintive était devenue. La pauvre avait été le bouc-émissaire du groupe durant son enfance, si bien que Ganju se sentait toujours obligé de prendre sa défense. Ah...Que c'était loin tout ça !

Haruya semblait s'ennuyer, il s'étira, regarda le ciel alors qu'ils étaient encore en train de marcher. Il aperçut tout à coup un restaurant et proposa à Fumiko d'y aller. Elle n'était pas contre, elle ne le connaissait pas. Mais alors qu'elle allait lui donner son très neutre avis, il s'était déjà dirigé vers le bâtiment. Il dégagea les rideaux, une serveuse leur indiqua une petite table basse et ils s'installèrent de part et d'autre de cette dernière. Haruya ne commanda qu'une soupe miso, ce qui mit Fumiko assez mal à l'aise tant elle avait faim. Elle n'allait certainement pas ce contenter d'une maigre soupe comme repas...

Dès le départ de l'employée, il l'asséna de sa question, lui demandant ce qu'elle devenait, si elle avait trouvé un mari et s'il était riche. La domestique était assez gênée, comme à chaque fois qu'on lui parlait de vie de famille. En plus, il l'avait encore appelée par son ancien prénom, elle lui décocha donc un regard froid et assassin, puis celui-ci changea du tout au tout alors que Fumiko prit la parole:

"Allons, Haruya, tu devrais savoir que les richesses matérielles n’appartiennent qu'aux décisions du chef de famille...Sinon, c'est à peu près ça. Cependant, je me suis vite rendue compte que cette vie n'est pas faite pour moi...Dis-moi plutôt, est-ce que Aiko va bien ? Et d'où te viens-tu ce besoin de nous retrouver ? Tu as quelque chose d'important à nous dire ?"

Les soupes vinrent, fumantes sous leurs nez. Elles étaient accompagnées de brochettes de légumes et de viandes variées.

"Tiens, prend la moitié. Une soupe miso, ce n'est pas suffisant...A moins que je me sois trompée sur ton compte et que tu ne sois pas aussi fortuné que je le voudrais."
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 1 Fév - 23:49

"Allons allons, ce n'est pas très sympa de profiter de la richesse des autres. Cela dit, c'est moi qui t'ait invité après tout, fais-toi plaisir, je n'ai pas très faim alors la soupe me suffit. Mais n'abuse pas ou tu vas prendre directement dans mes économies pour rester, et je prendrai plutôt mal que tu fasses exprès de les vider pour que je parte plus vite, j'ai tout de même un petit coeur fragile."
La vérité, c'est qu'il avait mangé avant de passer voir la maison délabrée de son enfance. Qu'elle n'ait aucune nouvelle non plus l'avait légèrement déçu, mais il s'y était attendu. Ganju sera donc le problème du groupe, celui dont il ne saura absolument rien à la fin du voyage. Et le chercher uniquement lui se révélerai compliqué du fait qu'il pouvait se trouver presque n'importe où.
"Alors, comment ça 'c'est à peu près ça'? Je me suis trompé sur le 'mère de famille'? Ou bien sur la richesse? Et comment ça ce n'est pas fait pour toi? Il va falloir me donner plus de détail que ça."
Cela ne l'étonnait en rien. Haruya avait beau avoir du mal à l'imaginer comme une femme aimante et une mère délicate, qu'elle ait réussi à se trouver quelqu'un était tout à fait normal, ayant tout pour elle. Et la remarque d'après ne l'étonnait pas plus. Si il avait du mal à l'imaginer comme une épouse modèle, ce n'était pas pour rien. C'est parce qu'elle n'a rien d'une épouse modèle. Trop indépendante pour espérer la tenir en laisse. Une union traditionnelle ne lui irait définitivement pas. Et le Taisa en voyage était assez fier d'avoir vu juste jusque là.

"Oh, excuse-moi, je me suis laissé emporter. Je n'avais aucune raison de vous retrouver. Aucune autre que celle de vouloir... Vous revoir. Cela a beau faire une douzaine d'année, littéralement, j'ai tout de même grandi avec vous, on ne peut pas se séparer et ne plus jamais se revoir comme ça. En tout cas je ne pouvais pas..."
Il laissa un léger silence, ayant perdu son sourire entre ses mots, et il commença à mélanger sa soupe avant de commencer son repas. Son sourire revint rapidement.
"... La parenthèse émotion finie, je pense que tu serais très étonnée si tu voyais Aiko maintenant. Physiquement, elle a bien grandi et s'est... Bien développée."
Ce qu'il racontait été risqué sachant qu'il n'avait fait aucune remarque sur le fait que son amie était devenue une femme.
"Et pour son caractère, elle n'a pas changé d'un pouce, elle n'est toujours pas capable d'aligner une phrase sans bafouiller devant un inconnu. Quand elle ne fuit pas. Quand je l'ai vu... Physiquement, elle va très bien. Mentalement, elle avait l'air un peu déprimé quand je l'ai trouvé. Mais dans l'ensemble, je dirai qu'elle va très bien."

Rien que d'y penser, cela le faisait rire.
"Je suis sûr que ça va te choquer... Hi hi hi... Elle est devenue Hatamoto de Kenshu."
Il se tut le temps que Fumiko intègre l'information, avec un immense sourire.
"Impressionnant de sa part, n'est-ce pas?"
Il se remit à sa soupe pour profiter de son repas chaud en écoutant ses commentaires.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Ven 7 Fév - 0:50

Fumiko ne profitait pas de la richesse d'Haruya. Elle était simplement inquiète à son sujet. Le fait qu'il ne prenne qu'une soupe pouvait prouver le fait qu'il l'avait invitée au restaurant sans le sous, ou bien qu'il n'avait pas faim, ce qui aurait été fort dommage. En pensant à lui, elle se rendit compte qu'elle ne savait rien encore de ce qu'il était devenu. Elle avait remarqué, cependant, qu'il avait bien grandi et qu'il avait pris des épaules. La jeune femme avait donc suspecté qu'il faisait une carrière militaire, mais ça aurait pu être tant de choses...On ne développe pas sa musculature qu'en se battant. Quoiqu'il portait aussi un Hakama, sans aucun emblème par contre.

Il la questionna encore, avide de détails. Elle n'allait pas les lui donner. Ça l'avançait à quoi de savoir tout ça ? Elle avait encore des relations avec les ninjas du clan entre autres, il n'était pas question qu'elle raconte aussi aisément sa vie. Il s'excusa d'un coup et perdit son sourire futé. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait si mélancolique, mais l'émotivité d'Haruya l'avait toujours touché en plein cœur, un peu comme une grande sœur qui se rendait compte des états d'âme de son cadet.
Fumiko rougit de honte et de gêne. Très peu, mais c'était tout de même une réaction, une preuve qu'elle avait un cœur, chose que l'on remarquait rarement chez elle. Elle n'était pas infaillible, il fallait faire avec. Il déboucha sur Aiko qu'il avait apparemment croisée. Le portrait enthousiaste qu'il faisait d'elle surpris quelque peu Fumiko, qui jeta un très bref regard à sa poitrine...La sienne ne s'était pas bien développée. Ça l'énervait un peu, mais pas assez pour que Haruya le lise sur son visage. En revanche, il pouvait le deviner.

Une très brève surprise puis un sourire doux passa sur ses lèvres tandis qu'elle laissait sa soupe refroidir et posait un coude sur la table pour maintenir avec légèreté son menton. Alors comme ça, elle était Hatamoto dans le domaine Kenshu ? Si ça n'avait pas été une des informations d'Haruya, elle aurait bien ri. Mais elle ne pouvait encore vraiment y croire, il faudrait qu'elle aille la voir un jour ou l'autre.

"Et donc tu veux des informations sur moi pour les raconter aux autres, c'est ça ? Reste que tu ne m'as absolument rien dit sur toi, ni sur Rumi. Je ne dévoilerais absolument rien tant que je n'en saurais pas plus sur ce que vous êtes devenus."
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Dim 9 Fév - 23:00

Si il avait pu lui prendre de louper des détails physiques précédemment, maintenant qu'ils étaient bien face à face, il ne pouvait rien louper des expressions du visage de son amie, ni du moindre de ses mouvements. Ainsi il nota sa réaction quand à sa raison de chercher tout le monde, elle avait donc toujours de l'affection pour eux. Probablement. C'est ce qui lui vint en tête en tout cas, chose dont il n'était pas sûr que ce soit toujours le cas. Les années passent, les gens peuvent changer. Le regard qu'elle fit vers son propre corps quand il parla d'Aiko lui fit avoir un sourire amusé, sachant exactement ce qu'elle regardait puisqu'il avait fait la remarque de cette façon exprès. Haruya voulait l'embêter un peu avec son corps, mais elle a quand même des formes, il fallait jouer sur les formes des autres donc. Plus subtile et fourbe, mais bon. L'autre réaction quand Fumiko appris pour le statut d'Aiko était... Intéressante. Il avait pensé qu'elle allait ne pas y croire et rire. Ce n'était pas le cas. Ou peut-être n'y croyait-elle pas complètement. En tout cas semblait-elle heureuse que la petite pleurnicheuse aille bien et se débrouille. Mais elle ne voulait pas parler d'elle. Elle n'avait pas beaucoup changé, toujours à cacher ce qu'elle fait du mieux qu'elle peut, sans hésiter à négocier avec un très large avantage pour elle. Elle ne ferait pas une bonne vendeuse.

"Fumie, voyons, ce n'est pas comme ça qu'on échange équitablement. Et je ne vais pas raconter à tout le monde ce que tu deviens. Juste aux autres quand je les reverrai, et je me garderai bien de cacher des choses qui ne sont pas dans leur intérêt. Tu prends bien trop de précaution, tu as tant de secret d'état à cacher?"
Dit-il, souriant, presque sur le ton de la plaisanterie.
"Mais je peux bien te parler de Rumi, puisque je n'ai pas réussi à la voir en fait. Je sais qu'elle se trouve à Fukyuu et qu'elle va bien via son contact avec Aiko. Je ne sais pas ce qu'elle fait. J'essaierai de la retrouver une autre fois puisque je sais au moins où elle se trouve."
C'était pourquoi il avait occulté Rumi parmi ses 4 amis. Il ne l'avait pas vu, mais il savait qu'elle allait bien. Alors il n'avait pas grand chose à en dire. Il aurait de toute façon abordé rapidement le sujet sans que la question soit posée. Maintenant, pour ce qui était de parler de lui...

"Je t'ai raconté ce que je sais sur Aiko et Rumi, ça fait deux personnes. Ca ne vaut pas quelques informations sur toi? Tu ne vas quand même pas me dire que ces 12 dernières années sont si dangereuses que tu ne dois pas en parler, il y a bien des choses que tu pourrais dire, non?"
Il avait beau dire ça, Haruya savait très bien qu'elle n'allait pas s'ouvrir en lui racontant ça. Elle avait toujours été difficile à faire parler, il avait toujours eu le sentiment qu'elle pourrait être une ninja talentueuse. Il continua rapidement sa soupe, se rendant compte que sa température avait déjà chuté. Mais il avait presque fini lui.
"Ta soupe va refroidir, mange donc."
Il pensa rapidement à la faire boire de l'alcool. Mais elle se rendra compte du truc rapidement, et si elle essaie de le faire boire aussi, c'est son amie qui allait gagner, définitivement. Trop dangereux...
"Taisa. Est-ce une information qui vaut quelque chose pour toi?"


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Mer 19 Fév - 0:42


C'était que Haruya y tenait à ses informations ! Fumiko n'avait jamais vraiment aimé parler d'elle. La formation qu'elle avait vécue au sein du monde des ombres ne l'y avait pas aidé. Et si elle tentait de le faire, les autres voulaient en savoir plus, toujours plus. Elle pouvait mentir à Haruya, elle était passée professionnelle là-dedans, mais quelque chose lui disait qu'il décèlerait le mensonge un jour ou l'autre, et qu'elle l'aura déçu en même temps qu'elle se serait déçue elle-même. Cependant, il était grand maintenant, il ne bénéficiait d'aucune protection contre les affaires dans lesquelles il trempait peut-être. Si elle lui révélait qu'elle était encore ninja...Il y avait tant de risque, et elle ne lui faisait du coup, confiance à moitié, pour ne pas dire pas du tout.

"C'est Fumiko." avait-elle soupiré en réponse alors que brochettes et soupes refroidissaient. "Cesse de te moquer de moi, veux-tu ? Tu oublies que je te connais depuis petit."

Elle mimait l'exaspération. A moins qu'elle fut vraiment exaspérée ? Bof. Ces petites mesquineries de la part du gamin n'en valaient pas la peine. Il avait parlé d'échange équitable, mais avait-il au moins une idée de ce qu'elle risquait si elle lui révélait trop de choses ? Il lui semblait bien que non. Ah...

"Si je te raconte ce que je peux te raconter, est-ce que tu viendras me donner des nouvelles de Ganju et Rumi quand tu les retrouveras ?"

Bien que les informations qu'elle allait donner ne seront certainement pas suffisantes pour Haruya, elle espérait qu'il aurait assez de cœur pour rendre service à une amie d'enfance. Elle esquissa une grimace embêtée lorsqu'il lui demanda de manger. Vraiment, quelle kunoichi ferait-elle à lui révéler ce qu'elle avait fait pendant douze ans sans même qu'il la touche ? Était-elle si influençable ? Il était certain qu'elle tenait encore à lui...C'était pas drôle.

"Taisa, hein ? Dès que je t'ai vu, j'ai su que tu étais dans l'armée. Finalement, toi et la petite Aiko, vous avez rejoint ces profiteurs de nobliaux. Bah, ce n'est pas grave. J'ose espérer que vous ne devenez pas trop vaniteux. Fais en sorte de garder la tête sur les épaules, s'il-te-plait... Et puis, au moins, vous avez de quoi vivre. C'est très bien finalement."

Comme une fille de rue, elle porta son bol de riz prêt de sa bouche, et avec ses baguettes emmagasina plusieurs paquets blancs dans sa bouche avant de les mâcher calmement et de les avaler. Elle but ensuite un peu de soupe...quasiment froide. Mais bon, ça ne la gênait pas.

"Bon, d'accord. Je vais te dire ce que tu pourras raconter aux autres gamins, et ce ne sera pas la plus douce des versions de ma vie. Tu peux me croire. Alors... Quand vous avez disparu, j'ai continué à suivre la voie que j'avais empruntée. J'ai œuvré pour le clan Eiichiro mais ça ne m'a jamais plu. On a trouvé chez moi un détachement dangereux par rapport au clan et à ses ombres. Je ne m'en doutais pas, et c'est ainsi qu'un Chûnin, mon supérieur en réalité, a fait en sorte que je tombe sous son charme. Nous ne nous sommes pas mariés, mais j'ai eu un fils. Dès que j'ai vu l'indifférence dans le regard de son père, j'ai su qu'on m'avait mis un collier au cou. J'ai tout de suite abandonné l'idée de m'occuper de ce chiot pleurnicheur et ridicule qui avait déjà trois mères, des nourrices, alors que moi, je n'en ai jamais eu. C'est ainsi que j'ai déposé les armes. Le clan l'a très bien accepté car je gagne ma vie en tant que domestique, au château. Sous la surveillance du Jônin. ...Voilà, maintenant, tu sais tout. Content ? "
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 8 Mar - 10:19

Comme si le fait qu'ils se connaissent depuis environ toujours était une raison pour qu'il arrête de se moquer d'elle. Alors qu'elle semblait exaspérée, lui faisait une mine amusée. Il se contenta d'un oui de la tête pour répondre à sa question suivante, toujours avec un air amusé. Le simple fait qu'elle posait la question était amusant. Parce qu'il l'aurait de toute façon fait. Fumiko lui faisait si peu confiance que ça. Cela avait de quoi l'exaspéré lui en fait. Apparemment, elle s'était doutée qu'il était dans l'armée juste au physique. Il est vrai que l'armée forge un physique particulier plutôt reconnaissable. Selon son amie, il était donc passé à l'ennemi. C'est vrai qu'elle n'avait jamais aimé les nobles. Aucun d'eux ne les avait jamais apprécié, ils étaient les opposés de ces jeunes des rues sans famille et sans le sou. Et les nobliaux les prenaient de haut. Difficile de les apprécier dans ces conditions. Haruya n'était pas une exception. C'est pourquoi il les avait "rejoint". Plus il monte, plus il a d'option pour se venger. Et optionnellement, il mange toujours à sa faim et il n'est pas aussi pédant qu'eux. Pas encore.

Vint ensuite l'histoire des 12 ans résumée par son ami, histoire qu'il écouta attentivement. Il ouvrit un oeil quand elle parla du chûnin qui avait réussi à la manipuler. D'un côté, il était impressionné que quelqu'un ait réussi aussi facilement, de l'autre, et c'était ce qui était visible dans son expression à ce moment, il voulait sa mort. Son oeil reprit sa position habituelle et son expression mima l'interlocuteur souriant rapidement. Le fait qu'elle en avait obtenu un enfant l'intéressait. Haruya adorerait le voir. Sans le montrer, il se sentit un peu triste pour le gamin que sa mère en parle ainsi et ne s'en occupe pas, même si lui avait des nourrices pour s'occuper de lui. Il ne douta pas qu'elle ait menti car l'histoire était cohérente. Elle pouvait avoir caché des détails voir des choses importantes, mais si elle ne lui en parlait pas, c'est qu'il valait probablement mieux qu'il n'en sache rien. Et il ne pousserait pas pour savoir. Le taisa savait bien qu'il n'arriverait pas à la faire parler. Et puis c'était déjà un effort considérable ce qu'elle lui avait annoncé. Par contre, via une prochaine visite, peut-être, il tentera de vérifier les informations qu'il a obtenu et essaiera d'en savoir plus, tant qu'à faire. Pourquoi une autre fois? Parce qu'elle est au courant de sa présence et ça ne ferait que jeter un froid si il essayait de s'infiltrer pour apprendre ce qu'il veut dans son dos et qu'elle l'apprend.

Une fois toutes les informations digérés, il se mit à... Rire. Assez bruyamment pour attirer l'attention sur leur table, ce qui n'était pas voulu. C'était un rire sincère.

"Désolé, désolé... Mais tu avais vraiment besoin de cacher ça? Je n'ai même pas entendu de secret d'état, ah, quelle déception."
Il laissa le temps que les regards se tournent et qu'ils perdent l'attention qu'Haruya leur avait fait gagner en riant plus discrètement.
"... Vraiment désolé, je n'ai pas réussi à le contrôler... Enfin, je me doutais sans que tu en parles que tu devais avoir des liens avec les ninjas d'ici. Pas ce genre de lien par contre... Alors tu es vraiment mère... J'aimerai bien voir le gamin, il doit être amusant. Et tu as lâché les armes?...... Etonnant de ta part. Mais je ne dirai rien de plus."
Il soupçonnait que le boulot de domestique était une couverture. Ce qu'il pensait, c'est que c'était une couverture pour se rapprocher de la daimyo et assurer sa protection. Bien que ce n'était pas faux, il était assez loin de la vérité puisqu'il croyait que c'était une couverture donnée par les ninjas.

"Alors voyons, c'est mon tour je crois. Il y a 12 ans, j'ai réussi à m'en sortir jusqu'à un village où je suis resté 4 ans. Je me suis débrouillé jusqu'à avoir les moyens d'aller à Kasu. Là bas, je me suis débrouillé pour faire tout un tas de boulots différents, aider les marchands, forgeron ou autre. J'ai rejoint l'armée il y a 4 ans il me semble... Je n'avais pas prévu d'y rester à la base, je voulais rejoindre les moines ensuite. Mais une fois promus, j'me suis retrouvé muselé aussi. Comme je l'ai dit, je suis maintenant Taisa et je passe mon temps à ennuyer ma Taisho, eh eh eh."
Un résumé très simple, occultant certains points, comme le vieux qui l'avait recueilli 2 ans dans le village ou encore qu'il avait eu une formation de ninja, et d'ailleurs, ceux-ci ne devaient pas avoir apprécié qu'il ait pris des vacances à l'improviste, tout comme sa Taisho. Il se débrouillera en rentrant... Il n'avait pas expliqué pourquoi il avait fait tant de travaux différents parce que cela lui semblait logique.
"Pas mal du tout n'est-ce pas?"


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Mar 25 Mar - 16:58


Raconter sa vie ne plaisait pas à Fumiko, outre mesure. Elle avait toujours été d'un naturel réservé et classer les gens par groupe d’intérêts était une de ses premières et moindres mesures de prudence pour ne pas se mélanger les pinceaux. Haruya était un ami d'enfance, presque un jeune frère tant ils avaient vécu ensemble. Il n'avait rien à savoir de plus que ce que les prémices lors de son départ lui avaient donné à voir: à savoir que oui, elle avait été genin et avait fait son chemin dans les rangs ninjas durant quelques années. Ainsi, Fumiko ne pouvait pas et ne souhaitait pas lui raconter qu'elle avait participé à la fondation de l'organisation Kara, qu'elle en était l'un des individus de tête et qu'elle  en connaissait personnellement le chef. Apparemment, il ne se douta pas qu'elle lui cachait encore beaucoup de choses. Mais ses dernières années avaient été si remplies qu'elle avait l'impression d'avoir vécu neuf vies en une.... C'était tant mieux. Haruya en savait déjà plus qu'assez. Mais il lui revint qu'il ne cherchait pas spécialement à lui tendre un piège. Tout à l'heure, il l'avait mise en garde de ne rien lui révéler d'ennuyeux. Il en savait donc bien plus qu'assez.

Il éclata de rire avec un spontanéité formidable, ce qui fut assez embarrassant pour Fumiko qui le toisa avec exaspération. Elle avait honte de son parcours. Cela, pouvait-il le comprendre ? Non, assurément,  non. De plus, il avait insinué tout haut qu'elle pouvait cacher des choses. Tss...

"Décidément, tu ne changeras jamais. Je ne suis pas spécialement fière de ce que j'ai accompli jusque là, tu sais..."

Son énervement cessa bien vite. Elle lui fit signe que ça ne faisait rien. Certainement se montrait-elle un peu trop craintive. Une des qualités de la jeune femme était que la furtivité de ses humeurs les faisaient passer inaperçues, lui donnant un air froid ou paisible. C'était selon. Il n'y avait guère que Haruya, Chomei et le reste du Trio des Ombres pour les remarquer à force de la connaître. Peut-être aussi ses amis d'enfance, mais elle en doutait vraiment, surtout pour Ganju et sa légendaire bonne patte trop facile à duper et Aiko et sa timidité maladive qui l'emprisonnait dans une introspection perpétuelle. Enfin, ils avaient grandi, ils n'étaient peut-être plus comme elle les avait connu...
Vint le tour d'Haruya. Bien sûr, il ne s’épanchait pas non plus. Tout ce qu'elle comprit était qu'il s'était débrouillé de ses douze ans jusqu'à ses vingt ans, âge auquel il s'était engagé  pour se désengager ensuite, mais il était devenu Taisa. Pas de son bon vouloir, apparemment.  Bon...Devait-elle le forcer à parler, vu qu'il ne faisait absolument aucun effort pour lui raconter ses périodes de "débrouilles" ? Il avait forcément omis des choses, des petites anecdotes pour rendre le récit plus vivant et moins douteux. Quel manque de professionnalisme !

"Non. Ton récit est complètement décousu. Je le vois comme ton nez au milieu de ta figure que tu n'as pas tout dit. Alors dépêche-toi de rectifier le tir."

C'était la grande sœur qui parlait. Elle n'avait rien de dangereux. Tout ce qu'elle voulait était qu'il lui raconte quelque chose de cohérent, et rien de mieux pour cela que d'ajouter quelques détails. A moins qu'elle attendait que sorte de sa bouche une anecdote assez embarrassante pour se venger ?
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 12 Avr - 13:54

Elle n'était pas fière de son parcours? Certes, il pouvait y avoir des regrets, il y a toujours des regrets... Mais elle avait vraisemblablement de quoi être fier de ce qu'elle avait fait jusque là. Elle devrait se déplacer la tête haute, poitrine en av... Non, pas ça, ce pourrait attirer des hommes pas nets. Quoi qu'elle les démonterait sans trop de problème à priori. Mais il n'allait pas lui dire, cela pourrait l'énerver. C'était comme si elle se rejetait... Ce n'était pas comme Aiko, mais cela ressemblait au même problème. Est-ce que lui dire qu'elle est géniale allait l'aider? Il en doutait, elle est très têtu après tout. Elle est difficile à gérer mais il y réfléchira.

En ce qui concernait son histoire, bien sûr qu'il n'avait été spécifique, mais c'est parce que, de son avis, il n'avait rien d'intéresser à expliquer.

"Mais, il n'y a rien de spécial à...... Bon, d'accord."
Son amie pouvait retenir qu'elle avait toujours une espèce d'autorité sur lui en tant qu'aînée. Bien, il fallait maintenant recommencer mais en trouvant de quoi dire, impliquant plus de mémoire et plus de réflexion.
"J'avais réussi à échapper au Yokai mais j'étais complètement perdu. Je suis tombé sur un petit village mais ils ont eu peur de moi au premier abord. Mes cheveux. Ils ont fini par avoir pitié et m'héberger du moment que je les aidais au champ, ce que j'ai fait pendant 4 ans. Ca doit venir de là mes douleurs au dos... Ou bien de ma position pour dormir... Ah ah ah. Si j'y suis resté aussi longtemps plutôt que de partir au plus vite, c'était parce que j'avais peur d'aller en ville seul et que je voulais apprendre assez longtemps comment vivent les serfs."
Il y avait du vrai, mais aussi beaucoup de faux. Il ne voulait absolument pas dire le moindre mot sur le vieux qui l'avait recueilli et qu'il s'était fait avoir par ses tactiques.

"J'ai fini par quitter le village avec une charrette et en ville, je me suis débrouillé. Je ne savais toujours pas quoi faire alors j'ai pris des marchands en embuscade pour les aider au bon moment et essayer de me faire engager. C'était intéressant mais ça ne me ressemblait pas trop. Comme en travaillant dans les champs, cela m'avait fait des bras, j'ai été supplier des forgerons pour être leur apprenti. Trop de travail, trop chaud."
Ce qu'il disait cette fois était vrai. Mais il ne racontait pas qu'il avait réussi à chopper un ninja pour recevoir leur enseignement. Il valait mieux qu'elle n'apprenne pas cela.
"Toujours en quête de ma vocation, j'ai rejoint l'armée. Je savais que cela allait être dur, mais même en bas, je pouvais apprendre comment ils s'organisent. Mais il faut croire que j'me débrouillai bien et que la présence de mon cerveau à aidé puisque j'ai été promu Taii dans l'année..."
Reprendre son supérieur à chaque fois qu'il dit une connerie était dangereux, mais pouvait aussi rapporter... A partir du moment où on y va avec diplomatie.
"Deux années à m'occuper d'une division, faire mon boulot, se débrouiller parce que je ne savais pas trop comment gérer la situation, et le Taisa en charge prend sa retraite. Et au lieu de désigner son fils, c'est moi qu'il a désigné... Je suis encore dans le noir pour comprendre ce geste..."
Il ne mentait pas sur sa carrière militaire. Il n'avait pas prévu à la base de rester militaire car il ne se voyait pas diriger, et que cela demandait beaucoup de travail, d'où son idée de faire moine ensuite. Pour le calme principalement. Et apprendre toujours plus.

"J'y pense. Si tu es domestique au château, tu as déjà vu Suzuka non? Elle est comment?"
Selon lui, il avait tout dit, si elle voulait en entendre plus, ou des détails, il faudrait lui demander directement. Il y avait des points qu'il n'avait pas réussi à éclaircir après tout. Pour être à son poste, il faut savoir lire et écrire. Il ne savait pas le faire au moment de la séparation. Et il n'y a pas de moment où il a pu l'apprendre d'après l'histoire qu'il raconte. D'où le changement de sujet.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Ven 25 Avr - 22:18


Les rechignements puis le renoncement d'Haruya rappelèrent un instant à Fumiko le gosse qu'il avait été et qui était parti si vite. Elle avait cru durant des années que la vie dans cette baraque en ruine avec les autres et elle ne lui avait jamais plue, qu'il n'y trouvait alors plus son compte malgré sa jeunesse et que c'était pour ça qu'il était parti. Et les autres aussi.

Cette fois, Fumiko ne l'écoutait que d'une oreille. Distraite, plongée dans les souvenirs de cette époque où elle ne trouva plus ceux pourquoi elle avait appris à se battre. Elle pensait à toutes ces années de durs labeurs, perdues, à ces mois d'errance où elle n'avait été qu'un instrument de mort au regard vide et au cœur de pierre. Un objet de nuisance, loin, très loin de l'être protecteur que lui avait promis ses rêveries d'adolescente. Et même s'il en avait été ainsi pour le bien du clan , celui-ci lui avait paru si égoïste qu'elle n'en tirait aucune joie, ni aucune fierté.

La peine se lisait sur son visage. Sans doute ne l'oublierait elle jamais. Elle se dissipa cependant lorsque la question d'Haruya trouva ses oreilles.

"Ah, Suzuka ?" Fumiko ne l'avait pas bien entendue. "...C'est une brave gamine. Elle traverse beaucoup d'épreuves en ce moment, mais elle a de la volonté et un bon fond. Elle est soutenue aussi...Elle s'en sortira sans problème majeur."

La jeune femme ne lui avait certainement pas donné ce qu'il avait envie d'entendre. En vérité, elle s'était parlée à elle-même tant elle avait l'esprit occupé. En effet, Fumiko était revenue à sa déception. Regardant la table du restaurant d'un œil trouble, elle entrouvrit les lèvres pour murmurer la question qui lui taraudait l'esprit depuis bien longtemps maintenant:

"Pourquoi êtes-vous partis...?"
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 26 Avr - 15:30

Elle n'écoutait pas. Ou bien écoutait-elle à peine? Mais elle n'était pas concentré sur son histoire, malgré que c'était sa demande. Très impoli de sa part. Où était-elle donc? Dans ses pensées, oui, mais où dans ses pensées? Elle semblait triste. Un événement parmi les 12 ans? La voir dans cet état le perturbait. Assez pour qu'il n'écoute pas la réponse à sa question. Il essayait de comprendre ce qui lui posait problème. Jusqu'à ce qu'elle lui demande la raison de leur départ 12 ans plus tôt. C'était donc ça. Elle était encore nostalgique de cette période. Son sourire perdu, il ouvrit les yeux avant de lui répondre, très sérieusement.
"Pourquoi? Tu le sais très bien pourquoi."
Ils n'étaient pas partis sur un coup de tête, ils en avaient discuté. Tous ensemble. Pourquoi Fumiko avait voulu rester avait été un mystère pour le Taisa. Un petit mystère, elle avait des attaches et un travail, elle avait de quoi s'en sortir en restant, mais pourquoi voulait-elle rester dans ce taudis? Ce n'était rien de plus qu'un abri froid et poussièreux, tout juste un toit, fuyant en prime. Pourquoi voudrait-elle continuer à vivre dans un tel endroit? De fait, la raison de leur départ était simple, ils grandissaient, et cet endroit n'était pas propre pour des enfants. De plus, ils étaient des enfants des rues, des "déchets", des nuisibles, des voleurs. Fumiko avait réussi à trouver de quoi s'en sortir honnêtement ici, pas Ganju et Haruya n'allait jamais en trouver non plus.

"Tu ne pouvais pas subvenir à nos besoins. Et les jours sans manger? Et les hiver? Et à 5 là dedans? Avec Aiko et Rumi, ce n'était plus possible. Et nous n'avions aucun avenir ici. Cette ville et cette maison... Etaient bien trop petites pour moi. Pas besoin de rester ici, on peut aller n'importe où dans le monde. Et pourquoi pas tenter de se créer notre foyer? Pourquoi ne pas tenter de réclamer une partie de ce monde comme d'autres le font?"
Haruya avait été un gamin plein d'ambitions. Mais il avait perdu tout intérêt pour cela en même temps que leur séparation. Si ce n'était pas pour eux, pour qui? Lui n'en avait rien à faire. Ou peut-être n'était-ce qu'une excuse et qu'il cherchait à parfaire son apprentissage avec toujours des idées de grandeur en tête? Il aurait pu refuser la montée en grade. Il ne l'a pas fait.
"Mais... On a précipité les choses. On aurait dû attendre de voyager avec une caravane. On aurait peut-être dû laisser les filles avec toi. Si ça c'était bien passé..."

Dans ses yeux se lisaient le regret. Au lieu de chercher à retourner à Kaze, il était resté là bas. Comme s'il les avait oublié. Alors qu'à l'inverse il s'était débrouillé seul pour pouvoir s'occuper de la bande. Mais c'était bien sûr bien trop tard maintenant, chacun vivait sa vie. Il reprit rapidement un air dur, retirant de son esprit la dernière phrase qu'il avait prononcé.
"... Mais ça s'est mal passé. Et j'en suis désolé. Mais on ne pouvait pas tous rester ici. On ne pouvait pas rester tous ensemble éternellement."


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Jeu 8 Mai - 6:23


Ouvrir les yeux chez Haruya relevait de la surprise, il était mal heureux qu'il ne les ouvrait qu'en cette situation, puisqu'il en avait des magnifiques. Sans doute Fumiko avait-elle mal formulée sa question et le jeune homme, non content de l'avoir entendue, lui rappela qu'ils avaient pris cette décision tous les cinq et qu'elle avait été mûrement réfléchie.

Cependant, Fumiko se rappelait bien mieux du sentiment d'abandon qui lui avait serré le cœur lorsqu'elle avait trouvé la ruine déserte pour plusieurs jours et de la peur qu'elle avait éprouvé lorsque Aiko et Rumie lui avaient annoncé que Haruya avait fait diversion pour leur permettre de s'échapper des griffes d'un Yokaï.  Jamais elle n'avait songé à un départ aussi brusque. Même si elle avait été contre, elle n'était pas leur mère et leurs destins leur appartenaient, elle n'avait donc rien dit, c'était le cas pour tous les enfants des rues. Ils étaient si jeunes et elle ne les avait pas vu partir. Elle les avait confié à Ganju mais elle aurait pu au moins les escorter puisqu'à cette époque, elle apprenait à se battre. Il était trop tard maintenant...

"Vous étiez trop jeunes. Si vous m'aviez attendue, je vous aurais protégé, je vous aurais placé, je vous aurais peut-être même offert un toit en jouant sur mon réseau...Je voulais me battre pour vous. En fin de compte, je ne suis devenue qu'un outil pour mon clan. Une enveloppe sans âme que l'on envoyait tuer des gens."

Heureusement, il y avait eu Chomei et Kara qui rapprochait l'executrice de l'humain en lui donnant quelque chose qui lui était propre, une identité. Pas simplement une fonction comme l'avait fait le réseau ninja du clan Eiichiro.

"Mais tu as raison. C'est du passé, et vu ce que vous êtes devenus, j'aurais certainement dû faire le même choix que vous...Vous n'aviez pas besoin de moi...

Pardon, je suis pitoyable..."


Elle avait échoué, s'était-elle dit alors. Terriblement échoué. Frappée d'un froid glacial et intérieur, elle prit les deux pans de l'Haori de Haruya qu'elle avait sur ses épaules pour tenter de se réchauffer un peu. Toujours aussi dépitée, elle regarda sa soupe, son bol à moitié vide et froid, lui aussi. Quelle idée avait-elle eu de devenir quelqu'un pour ces jeunes ingrats ?

"Je ferais peut-être mieux de rentrer."
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Jeu 8 Mai - 13:33

Ce qu'il lui avait dit n'était décidément pas pour lui remonter le moral et la faire sourire, cela pouvait même avoir l'effet inverse. C'était d'ailleurs le cas. Si ils avaient attendu? Combien de temps? Le temps que l'une des filles meurt de faim ou de froid un de ces quatre? Cela n'aurait pas été. Qu'elle leur trouve un toit via ses contacts? Ils auraient refusé. Parce qu'ils n'auraient été d'aucune utilité à Fumiko. Parce qu'ils n'auraient été qu'un poids pour elle. Parce qu'ils ne voulaient pas recevoir sans donner. Parce que chacun voulait faire plaisir aux autres autant qu'elle. Ils n'auraient jamais accepté que la "grande soeur" se démène et pas eux.
"C'est ainsi que sont considérés tous les ninjas. A vrai dire, c'est ainsi que sont considérés toutes les personnes de ce monde, peu importe le clan. Seuls nos proches nous considèrent humain, les autres nous considèrent outil. Et les Kami ne considèrent personne comme humain."

La dernière phrase pouvait être prise comme un blasphème pour quiconque donnait sa vie pour les kami. Mais cela importait peu puisqu'il le disait devant son amie seulement. Il ne cherchait même pas à lui faire comprendre qu'elle n'avait pas fait tout cela en vain, que la simple pensée lui faisait plaisir, il cherchait à lui faire comprendre qu'elle devrait se battre pour elle. Fais ce que je dis, pas ce que je fais. Il soupira avant de continuer.
"Nous avions besoin de toi. Nous avons toujours eu besoin de toi. C'est pourquoi nous avons voulu voler de nos propres ailes."
Pour ne plus être des poids, ne rajouta-t-il pas. Il ferma les yeux et reprit son sourire quand elle parla de rentrer. Cette discussion était terminée, il pouvait à nouveau feindre.
"C'est vrai qu'il se fait tard, et je dois trouver un endroit où dormir. N'abusons pas des bonnes choses, nous pourrons nous revoir demain, n'est-ce pas?"

Haruya se leva pour régler l'addition. Cela s'était mal fini. Mais cela faisait longtemps, il se doutait qu'il n'aurait pas des retrouvailles heureuses avec tout le monde. Et comment étaient ces retrouvailles n'avaient pas tant d'importance que ça. L'important était de les retrouver en vie et en bonne santé. Car cela signifiait que son existence avait encore un intérêt.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Dim 11 Mai - 5:50


"Tu seras toujours le bienvenu chez toi."

Même si elle leur en voulait, à lui et aux autres, elle ne pouvait pas les détester. Ne pas les avoir retenu restait un échec personnel pour Fumiko. Haruya avait beau dire toutes les jolies choses à ce sujet, il ne subsistait à Fumiko qu'un sentiment amère d'abandon. Elle aurait tellement voulu leur offrir sa vie, mais la vie dans sa main avait été des maillons de chaines pour eux, qu'ils avaient fuis. Tout était de sa faute, elle avait voulu fonder un substitut de famille, ne pas être un poids pour eux était une joie de tous les instants, mais à présent, une joie envolée, perdue à jamais.

Ils sortirent du restaurant. Dans la nuit tombée et alors qu'il pleuvait, Fumiko se délesta du Haori et le tendit à Haruya en se courbant légèrement de remerciement. Elle commença à avoir froid, mais ne s'en soucia pas.

"Viens dans l'après-midi, demain. J'aurais certainement quelqu'un à te présenter."

Dès qu'elle eut prononcé ces derniers mots, ses Okobo en bois claquèrent sur le parquet, à l'abris du mince préau du restaurant. La jeune femme se détourna, un chat couru pour se frotter à elle et l'accompagna tandis qu'elle disparut au loin, dans la pluie, au détour d'une ruelle et parmi les quelques passants que comptaient Kaze à cette heure-ci, comme un fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Sam 14 Juin - 18:22

Super, en plus d'être en pleine nuit et donc dans le noir, il pleuvait. Il n'avait pas pris de parapluie. Elle non plus. Bon, il allait lui laisser son hao... Ah non, elle voulait lui rendre. Il essaya de contester pour qu'elle le garde et qu'elle ne prenne pas froid sur son chemin mais elle n'écouta pas et lui rendit quand même, en lui disant de la retrouver le lendemain dans l'après-midi et qu'elle allait lui présenter quelqu'un. Qui donc? Le temps qu'il réfléchisse, elle était déjà en train de partir, seule sous la pluie.
"Ah, attend, je vais te ra... Oh et puis tant pis, elle allait refuser de toute façon..."
Haruya soupira. Elle savait se débrouiller mais il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter un peu. Sûrement la faute à sa vie actuelle. Il remit son haori puis réfléchit à ce qu'il allait faire. C'était tout trouvé, il allait se trouver un endroit où dormir encore ouvert. Quelques minutes de réflexion sur le palier du restaurant sur un des lieux qu'il avait trouvé et le voilà parti, un peu plus précipitamment que son amie. Il trouva une chambre de libre à la 3ème auberge auquel il pensa. Et plutôt que de se coucher de suite, il resta travailler une bonne partie de la nuit, comme il avait l'habitude de le faire dans son bureau. C'était toujours la nuit qu'il rattrapait le retard qu'il accumulait le jour. Il était peut-être en vacances mais il avait encore des choses à écrire...

Le lendemain, il se réveilla dans l'après-midi. Il se leva doucement et se déplaça lentement. Il déjeuna tranquillement, et se rappela ensuite qu'il avait quelque chose de prévu. Il ne paniqua pas et alla lentement acheter un fruit chez un marchand avant de se diriger en baillant vers le lieux non précisé du rendez-vous. Si il n'avait pas été précisé, cela ne pouvait être que dans ce taudis. Il était très certainement en retard. Il toqua avant d'entrer.

"Mes excuses, j'ai un peu trop dormi."
Ce n'est qu'après qu'il observa la situation, c'est à dire si elle était seulement ici.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Lun 14 Juil - 23:51

"Ah, mais que fiche-t-il ?"

L'attente devenait longue, Haruya n'avait apparemment pas compris qu'elle le retrouverait devant le restaurant où ils avaient mangé la veille. Ou bien dormait-il ? Elle se rappelait qu'il avait le sommeil assez lourd. Aussi douce et patiente était-elle, Fumiko n'en pouvait quasiment plus de patienter tandis que Fumimaro, son fils, s'amusait sous la pluie. Il ne semblait pas se soucier de ses vêtements trempés et riait en bondissant inlassablement dans les flaques troubles des alentours. En plus d'être particulièrement craintif, il restait véritablement innocent et têtu. C'était un enfant compliqué. Et l'éducation coulante qu'il recevait au village ninja n'y aidait pas.

Sa mère l’appela plusieurs fois pour qu'il se mette à l'abris de la pluie, mais comme il était déjà trempé, il s'était vite aperçu qu'il avait froid et que jouer était son unique exutoire pour y échapper. Ainsi retrouvait-il les flaques sans attendre. Le voyant s’éclabousser et se salir, Fumiko lâcha un gros soupire et le gronda une énième fois en lui empoignant la main et en le ramenant sous le préau. L'enfant ne voulut pas comprendre et bouda jusqu'à ce que sa mère lui demande de l'attendre.
Elle se dirigea alors vers la maison en ruines où Haruya l'avait trouvée la veille. Cependant, Fumimaro fit semblant de n'avoir rien entendu et la pista, usant de toutes les techniques qu'il eut appris du haut de ses huit ans. Il était surprenant que sa mère ne se doute de rien, mais il était assez doué là-dedans. Et elle pénétra dans la maison, ou plutôt ce qu'il en restait, sans s'apercevoir qu'elle était suivie.

Il n'était pas là...Bien embêtée, elle réfléchit quelques instants avant de faire le trajet inverse. L'après-midi était bien entamée, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Dim 10 Aoû - 23:10

Pendant ce temps, dans un univers parallèle...

Kozuke était un homme sans famille, et ne possédait qu'un prénom. Vagabond, il était traité en paria par la population, peu importe où il allait. La société ne pouvait reconnaître l'existence de quelqu'un en dehors de la hiérarchie. Alors il vagabondait et survivait comme il le pouvait. Naturellement rejeté par les humains, il s'intéressa alors aux yokaïs. C'est ainsi qu'il devint expert en yokaïs. Pour gagner sa vie, même s'il était rejeté, il allait dans les villes et villages et se renseignait sur la présence ou non de problèmes qui n'étaient pas naturels et aidait à traquer ou chasser les yokaïs. Il espérait ainsi qu'il finirait par être accepté en aidant les gens. Mais malgré ses bonnes actions et les gens qu'il sauvait, personne ne le reconnaissait. Plus le temps passait, plus il était attaqué et traité de yokaï, ceux-là même qu'il affrontait pour leur bien. Fuyant tout juste un énième village le repoussant, il alla se reposer près de la mer et quelqu'un vint le rejoindre. Cette personne disait venir du village et ne pas être d'accord avec eux, qu'il était triste pour lui qu'il soit repoussé alors qu'il voulait juste aider et qu'il était prêt à l'aider. Kozuke avait peut-être enfin trouvé un ami. Mais le reflet de la personne qu'il vit dans l'eau était celle d'un Ushi-Oni.

Alors qu'Haruya pensait à écrire une histoire de ce genre pour le plaisir, il finit par voir passer son amie, se dirigeant vers la cabane, et elle était suivie... Naturellement, elle ne vit personne à l'intérieur, puisqu'il était sorti et s'était caché à l'extérieur, se doutant qu'elle finirait par venir là. Il eut une mauvaise idée. Restant caché, il se débrouilla pour arriver derrière le gamin. Il se baissa.

"... BOUH!"
Une fois cette première chose faites pour effrayer l'enfant, Haruya se releva et sortit de la cachette, bien visible, en désignant l'enfant.
"Fumie, franchement, tu as laissé ton enfant te suivre jusqu'à notre cachette sans le remarquer, vraiment?"


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Mer 17 Sep - 20:00

Non, elle ne l’avait pas remarqué et le gamin, terrorisé, s’était réfugié derrière sa mère et tremblait, le visage enfoui dans son kimono blanc. Elle alla chercher le petit peureux, le mena devant elle en le tenant fermement par les épaules. Bien sûr, il tenta de se débattre, mais c’était sans compter la force de sa mère contre celle d’un enfant si jeune, qui, du coup, se résigna à attendre. Tous les sens en alerte. Fixant tous les faits et gestes d’Haruya de ses yeux bruns.

Fumiko croyait savoir que son fils, par pur jeu, avait suivi un samouraï dernièrement mais s’était fait remarqué puis lourdement corrigé. De nombreux bushis haïssaient les shinobis. S’il avait été moins jeune, sans doute que la sanction aurait été également moins clémente. Voilà sans aucun doute la raison pour laquelle il considérait Haruya ainsi, bien que celui-ci masquait plus ou moins son appartenance à l’armée Okaruto. Depuis, le pauvre petit ne filait un militaire qu’à la stricte demande de son mentor.

« Haruya, je te présente Buishi Fumimaro, mon fils. Fumi, voici Haruya, un ami d’enfance. Tu n’as rien à craindre de lui. Salue-le. »

Le petit grimaça et s’inclina respectueusement, bien que l’on puisse voir dans son regard qu’il y mettait de la mauvaise grâce. Puis, avec cette même politesse et un ton courtois, qui donnait l’impression qu’il était un enfant sage et réfléchi, il demanda à Haruya pour endormir la méfiance de sa mère et tenter de se cacher derrière elle :

" Comment vous avez rencontré ma mère, monsieur le samouraï ?"
Revenir en haut Aller en bas
Unzen Haruya

avatar

Taisa

Messages : 243
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 26 ans
Titre: The weird slacker
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Lun 6 Oct - 22:19

Le sourire d'Haruya marquait l'amusement que l'enfant lui avait apporté en fuyant ainsi. Quand elle avait parlé de son enfant, elle n'avait pas eu l'air d'avoir un profond amour pour lui. N'empêche qu'il allait en premier lieu se cacher derrière sa mère. Leur relation ne devait pas être aussi "mauvaise" qu'il l'avait imaginé. Cela le rassurait. Mais sévère tout de même la mère qui n'essayait pas de rassurer l'enfant. Enfin, chacun sa méthode pour élever la chose et en faire un adulte bon, fort et intelligent. Du moins essayer. Temps des présentations.
"Bui... Shi?... Pffff..."
Haruya pouffa de rire. Geste parfaitement calculé dans le but de changer les sentiments actuels de l'enfant, passer de la peur à la colère. Voir si il essayait de défendre son nom ou si il préférait ne pas tenter. Voir aussi la réaction de sa mère, si elle laissait passer la chose sans rien dire ou non. Il avait néanmoins été bien élevé pour rester courtois et poli même quand il n'en a aucune envie. Ou peut-être sa mère lui faisait plus peur que la personne en face.

"Mais où sont mes manières. Inutile de mentir j'imagine, je me nomme Unzen Haruya, je suis un ami de ta mère et je n'ai encore jamais goûté d'enfant d'Eiichiro."
L'enfant demanda au Taisa comment il avait rencontré Fumiko, en précisant le statut de l'homme.
"Fumi-E, tu lui as dit ce que j'étais ou il l'a deviné tout seul?"
La réponse l'intéressait. Pour savoir à quel point son déguisement était bidon si un enfant, même entraîné, pouvait le découvrir aussi facilement. Il pensait avoir bien caché ses armes et paraître... Pas naturel, mais il pensait ne pas faire soldat. De plus, si il avait trouvé samouraï alors qu'il avait pratiqué bien des choses... Dire que c'était ce qu'il semblait le plus être allait le rendre triste. Un petit peu.

"Enfin, sans importance..."
Bien que ça l'était.
"Comment j'ai rencontré Fumi-E hum? Ca fait bien longtemps... Vous étiez en train de fuir après un vol et je vous suis tombé dessus ou c'était l'inverse? Oui, il me semble que j'avais été sauvé, donc ça devait être l'inverse... Hum hum, je disais donc..."
Et il commença à raconter l'histoire. Avec de grandes mimiques. Et un ton exagéré. Et tout n'était pas vrai, il exagérait le côté badass de la mère du petit et exagérait le côté petite chose fragile et innocente de son propre côté. Et il le faisait exprès.


Caractéristiques:
 

L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Fukumi Fumiko

avatar

Genin

Messages : 141
Date d'inscription : 29/11/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Yuki-Onna
Liens:

MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini] Dim 9 Nov - 23:01


Embêtée, Fumiko attrapa la manche de son fils qui s'était caché une nouvelle fois dans son dos pour le ramener devant elle. Fumimaro n'avait pas encore assez de force pour l'en empêcher mais était assez rusé pour se soustraire à la prise qu'elle avait sur ses épaules et filé encore retrouvé sa cachette préférée. Sans doute deviendrait-il un excellent ninja s'il était un peu moins craintif, mais elle avait beau faire des pieds et des mains pour le rassurer, il se dérobait toujours aux vues de tous.

Il avait huit ans, il était assez grand pour se défaire un peu de l'intimidation et elle commençait vraiment à manquer de patience face à un tel comportement. Bien qu'affublés de tant et tant de qualités,le garçonnet ne trouvait pas l'amour de sa mère juste pour ce défaut et pour quelque chose de plus profond aussi qu'elle gardait enfoui dans son cœur. Les enfants sentaient ces choses là, alors il se faisait un malin plaisir de lui mener la vie difficile.
Quoiqu'il en soit, il était rouge de colère, elle l'avait vu. Il gonflait les joues et croisait les bras en contemplant Haruya, prêt à foncer vers la branche d'un arbre voisin et à lui hurler des insultes pour cette petite pique à la volée. Sa peur...se transformait en prudence.

"C'est Fumiko ! Ma maman s'appelle Fumiko !" grogna-t-il en agitant les bras et en fronçant les sourcils.

"Il a  deviné tout seul. Tu portes un Hakama." renchérit l'intéressée, impassible.

Mais au fond d'elle, le comportement tout à coup explosif de son fils l'intrigait, bien qu'elle s'interdisait toute attache avec Fuu. Elle comprit soudain que son fils était juste un monstre de prudence et qu'il se dissimulait aux yeux des autres certainement par jeu. Oh, il lui arrivait d'avoir franchement peur, mais dans ces cas là, cela se voyait comme le nez au milieu du visage.
Suivant la demande du garçonnet, Haruya se mit alors à raconter comment Fumiko et lui s'était rencontrée. Ce fut une après-midi calme et sans accroc, légère et reposante pour une fois...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Retrouvaille inattendue - Kian && Alyssa
» Fukumi Fumiko


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...
...
..
..
...
.
..Robin Hood : Les Mystères de Sherwood...Ewilan RPG..
.....