AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 28 Jan - 0:15

Les rayons du soleil de midi éclairaient d'une douceur dorée un petit jardin intérieur du palais d'Ame. C'était certes une brève éclaircie entre d'épais nuages, mais cela ne servait qu'à rendre cette lumière plus précieuse encore. Flânant d'un pas léger sur les galets, Senkô, le seigneur du clan, s'apprêtait à se rendre à son rendez-vous de l'après-midi. Il avait en effet convoqué Suzue Aiko, l'une de ses Hatamotos, sans lui révéler la raison de cette entrevue.

S'il ne l'avait pas fait c'était pour pouvoir tester ses réactions, et ainsi apprendre à la connaître. Bien qu'il en avait appris suffisamment sur elle avant de la nommer Hatamoto pour savoir qu'elle avait assez de potentiel pour être intéressante, et assez d'atouts féminins pour alimenter les rumeurs d'un choix purement esthétique, le Daimyo jugeait ne pas en savoir assez, et de manière assez sûre, pour pouvoir prévoir de la place de sa Hatamoto dans ses plans. Mais cette visite avait également un autre but. Depuis plusieurs semaines il entraînait en secret un sosie de sa personne et allait pouvoir donner à l'homme son premier test en situation réelle.


Tandis qu'il rentrait dans la salle et allait s'assoir derrière un paravent, sur le côté, saluant au passage d'un signe de tête sa doublure, Senkô s'interrogeait sur comment sa garde du corps avait elle prit la convocation. Avec ce qu'elle connaissait de la réputation de son Seigneur, elle pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi. Et comme ils n'avaient pas réellement eu l'occasion d'échanger, elle n'avait pas assez d'éléments pour démêler le vrai du faux, d'autant que Senkô prenait toujours bien garde à entretenir sa fausse réputation. Au final, il n'était pas différent d'Aiko ou d'Eisei, son Taisho, ou du clan Kenshu lui-même, sans doute parce c'était lui qui avait choisi ces personnes et construit tout ceci pendant treize ans.


Dernière édition par Kenshu Senkô le Mar 11 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Jeu 30 Jan - 23:17

Combien de fois avait-elle été en sa présence? N'ayant pas exactement compté, elle ne pouvait répondre à cette question. Tout ce qu'elle pouvait assurer, c'était que cela pouvait se compter avec les doigts d'une main. C'était la principale raison de quelques moments de question existentielles, tel que "mais à quoi est-ce que je sers en fait?". C'était relativement normal, venant d'une Hatamoto étant censée, dans la théorie, accompagner son Daimyo et effectuer des tâches diverses en son nom. Mais ces tâches diverses posaient un problème. La majorité impliquaient d'être capable de parler sans bafouiller. Dès lors, il était plus compliqué de lui trouver quelque chose, sans compter sa jeunesse à ce poste. Et sa jeunesse tout court. Il restait les tâches demandant du physique et accompagner le seigneur. On lui en proposait très peu pour le premier point. Le second...... Le seigneur en lui-même était un problème. Aiko avait peut-être du mal à croire à sa réputation au début, mais depuis le temps, elle s'était rendu à l'évidence, une partie était vraie. En particulier, elle n'arrivait pas à lui mettre la main dessus. Il ne se déplaçait que très rarement officiellement, et officieusement, il se contentait de disparaître sans mettre au courant grand monde.

Et voilà qu'elle avait été convoqué pour le voir. Une chance d'apprendre à le connaître pour mieux voir venir ses déplacements, et une chance de lui en parler pour changer cela. Peut-être. Si elle arrivait à lancer le sujet. Si ils étaient seuls. Si sa préparation mentale était suffisante. Autant dire qu'elle avait le temps de refaire le monde. Le sujet de la convocation était bref, digne de Kenshu Senkô. Pas moyen de deviner le sujet de cette entrevue ni de comprendre ses intentions. Pour la destituer de ses fonctions, pour lui donner une mission d'importance, pour l'ennuyer ou pour lui parler simplement? Elle ne le découvrira que sur place. L'improvisation n'était pas son truc, et c'était pourtant ce pour quoi elle devait se préparer puisqu'elle ne pouvait pas se permettre de se préparer pour une chose en particulier. Au moins n'avait-elle pas besoin de s'équiper en guerrière et de porter sa cuirasse ni toutes ses armes. Un kimono et un hakama neutre et son katana suffirait pour l'entrevue. Probablement.

Une longue préparation mentale basée sur rien plus tard, elle alla à son rendez-vous. D'habitude pensive et sur ses gardes, elle traversait aujourd'hui le château en étant tendue, sans faire attention à tous ceux qui passaient à côté ni aux regards qui d'habitude la gênaient tant. Elle se posta devant la porte, frappa de quelques coups, déclara son entrée, entra, referma la porte, se posta devant la doublure du seigneur et s'agenouilla.

"Vous m'avez fait mander, Kenshu-sama?"
Aussi sérieuse et appliquée pour parler, c'était impressionnant. De sa part. Pour l'instant, elle n'avait pas remarqué que ce n'était qu'une doublure en face d'elle. Elle ne l'avait que trop peu aperçu physiquement pour pouvoir faire la différence avec une personne aussi ressemblante. Pas sans plus de temps du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Ven 31 Jan - 1:08

Aiko était venue, de l'arrière du paravent Senkô ne pouvait voir quelle tenue elle avait choisie mais il lui apparaissait clairement, à l'absence de bruits, qu'elle avait laissé son armure avant de venir. Elle s'avança d'un pas léger sur les tatamis et salua la doublure du Daimyo. Une simple phrase, en apparence banale, suffit à trahir son trouble, ou plutôt les efforts qu'elle produisait pour parler le plus normalement possible. Senkô connaissait ses difficultés sociales, du moins vaguement, et tentait de mesurer les efforts qu'elle pouvait fournir dans ce domaines, et jusqu'où elle pouvait aller sans savoir ce qui l'attendait à l'avance.


"Bonjour, Suzue-san, je suis heureux que vous soyez venue aussi vite. Je vous rassure, il n'y a rien de grave ou d'urgent. J'ai remarqué que nous ne nous connaissions que très peu, presque pas à vrai dire, et j'ai trouvé cela fort dommage. Vous êtes une jeune femme charmante et je suis sûr que votre compagnie sera très agréable. Alors, parlez-moi de vous."


De son point d'observation, derrière un paravent sur le côté de la pièce, le Daimyo pouvait observer sa doublure et juger sa performance. Senkô ne se gênait pas pour noter intérieurement chaque défaut, chaque erreur d’accentuation, de rythme, de ton, de geste, de sourire. La prestation de sa doublure était, dans l'ensemble, plutôt satisfaisante, et il ne faisait nul doute que la Hatamoto serait bernée, ne connaissant que très peu l'original. Cependant, face à d'autres membres de la cour, le seigneur du Tigre doutait que son sosie ne tienne plus d'une heure sans être démasqué. Il manquait de pratique et cela se ressentait dans son sourire un peu trop vrai et dans son allure un peu trop... présente.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Ven 31 Jan - 23:14

Elle se releva jusqu'à être en position assise pour écouter ce que le daimyo avait à dire. Visiblement c'était le choix de la simple discussion. Cela dit, une simple discussion, sans aucun but caché? Difficile à croire venant de lui. La raison de la connaître plus était un but tout à fait correct et elle n'avait rien à redire contre ça. Ce qu'il ajouta à la fin la fit rougir et perdre le rythme, elle inspira un grand coup devant lui pour se reprendre le plus rapidement possible. Peut-être le prendrait-il mal, mais elle fut capable de répondre derrière au moins.
"J-Je ne peux accéder à votre requête. Je ne sais pas quoi vous dire et je pense sincèrement qu'il n'y a rien à raconter que vous ne savez pas déjà."
La façon du Daimyo de lui demander de parler d'elle avait été une erreur. On ne demande pas à quelqu'un en règle générale de parler de lui, d'autant plus à quelqu'un de timide, encore moins à quelqu'un qui est directement sous ses ordres et que l'on a soi-même promu et donc que l'on est censé connaître dans les grandes lignes. Elle ne se doutait de rien encore si ce n'est le sentiment que c'était étrange mais aucun soupçon ou détail qui pourrait la faire penser qu'elle avait un sosie en face d'elle étant donné sa méconnaissance de l'original sans compter qu'il était tout autant capable de lui faire ressentir cela...

Mais cette erreur était peut-être une chance inespérée pour elle. Elle avait coupé court à la discussion en refusant plus ou moins poliment de parler d'elle, quelqu'un devait donc la relancer. Aiko ne pouvait définitivement pas couper quelqu'un pour changer de sujet, même pour la moindre raison en fait. Elle ne pouvait pas lancer une discussion non plus du fait de sa timidité, principalement parce qu'elle ne serait pas sûre du sujet pour commencer et la peur de sortir quelque chose de stupide, ce qui fait justement que c'est ce qui se passe. Le serpent qui se mord la queue. Mais ici, elle avait un sujet prévu.

"Je... Hum...... Je suis désolée, mais pourquoi vous m'avez mise à ce poste?"
Elle s'inclina à la fin. Et sa tête redevint rouge comme une tomate. Elle s'était inclinée pour ne pas affronter le regard du daimyo. Parce qu'elle était persuadé d'avoir été impoli et d'avoir dit une connerie. Ce qui n'était pas faux, à la base, ce n'était pas ce qu'elle voulait dire, mais elle était tellement tendue et la question qu'elle se posait souvent était la première chose qui lui était venu en tête, d'où cette question qui n'avait pas lieu d'être. Si sa réponse n'était pas trop violente, peut-être arriverait-elle à s'excuser et à modifier sa demande. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Sam 1 Fév - 17:24

"Je... Hum...... Je suis désolée, mais pourquoi vous m'avez mise à ce poste?"

Bien qu'il fut invisible pour tous, un grand sourire se dessina sur le visage du vrai Daimyo Kenshu. Sans le savoir, Aiko permettait à son seigneur de tester les capacités d'improvisation de sa doublure. Il était curieux de voir comment celui-ci allait réagir et resta parfaitement de marbre quand il le vit jeter un regard suppliant vers lui, profitant du fait que son interlocutrice avait baissé la tête. Alors que le silence devenait pesant, lourd, la doublure se décida enfin à répondre, parvenant à masquer tout à fait honorablement son manque d'assurance.


"Plusieurs choses m'ont fait parvenir à ce choix, qui en fut pas un choix facile je te l'accorde. Tout d'abord la petite réputation que tu as dans l'armée est parvenue à mes oreilles, ensuite j'ai trouvé qu'il était toujours agréable d'être bien accompagné lors de réunions diplomatiques. Et, c'est une occasion pour toi de te mettre en valeur et de montrer à tout Yokuni ce que tu vaux vraiment. Pourquoi, tu n'es pas satisfaite de ta condition ? Tu souhaites jouer un autre rôle au sein du clan ?


Sa doublure ne s'en sortait pas aussi mal qu'il ne l'aurait pensé. L'homme avait du potentiel, d'ici quelques mois, peut-être plus, il pourrait jouer un rôle, sans doute mineur, dans les plans du Seigneur ou tout du moins être une carte supplémentaire qu'il pourrait sortir de sa manche en cas de besoin. Bien qu'il savait qu'il allait devoir interrompre la conversation, et révéler la supercherie, très prochainement, l'échange pouvait encore révéler de nouveaux intérêts avant qu'il n'intervienne.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Ven 7 Fév - 23:35

A quelques secondes près, c'était elle qui aurait brisé le silence par une excuse avant de quitter la pièce pour aller pleurer dans un coin. Un très bon timing à n'en pas douter. Si les deux premières raisons étaient recevables, bien que la seconde largement contestable tant elle ne croit pas en sa beauté, à côté de la dernière, elles ne valaient absolument rien. Il avait tapé exactement dans le mille. Montrer à tous ce dont elle est capable et surtout qu'elle est maintenant capable et plus simplement une pleurnicheuse, c'était son objectif depuis des années, et avec ces paroles la doublure impliquait qu'il s'en était rendu compte. Il avait calmé l'Hatamoto en un instant et pas seulement de sa gêne immédiate, elle n'était plus tendue non plus et n'avait plus de peur de dire quelque chose d'irrespectueux ou de bafouiller. Du moins pour l'instant, jusqu'à ce qu'elle dise une connerie ou que la doublure dise un truc qui pourrait la gêner ou pire, que ce soit une doublure et que le vrai sorte du paravent juste à côté, ah ah ah!

"Toutes mes excuses pour avoir douté de votre jugement. Et... Je vous remercie de votre confiance. Je suis encore assez inexpérimentée mais je pense que c'est l'un des rôles que je peux remplir le mieux, ainsi ma condition me convient. Je m'excuse encore pour cette question stupide."

Même calme, elle s'excusait beaucoup, ayant très peu d'estime d'elle-même. En position assise, elle avait un visage serein et sérieux, très proche de son expression pour combattre en se coupant du monde et en se concentrant que sur son adversaire, à la différence qu'elle n'avait cette fois pas besoin de cette astuce pour.
"Que voulez-vous connaître de ma personne?"
Demanda-t-elle pour relancer le sujet initial de la conversation, c'est à dire apparemment elle, puisque la doublure lui avait demandé de lui parler d'elle, souhaitant mieux connaître l'Hatamoto qui elle-même ne voyait que très peu le daimyo.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Sam 8 Fév - 2:38

Soit il était chanceux, soit l'habileté de sa doublure n'avait pas encore frappé le Daimyo Kenshu. Au final ce test c'était avéré très intéressant, concernant les deux parties. Bien que cela l'embêtait quelque peu de troubler Aiko, alors qu'elle semblait enfin à l'aise dans la conversation, Senkô décida qu'il serait incorrect de lui mentir plus longtemps.

Se relevant discrètement, toujours derrière son paravent, le Seigneur s'avança finalement à la vu des deux interlocuteurs. Il était souriant, à peine plus sobrement vêtu que sa doublure, et salua d'une inclinaison de la tête Aiko et sa doublure. Il s'adressa tout d'abord à son sosie.


"Bravo, très bien, très convainquant. Tu peux te retirer, je te retrouverai plus tard pour discuter de ta prestation. Il y a encore de nombreux points sur lesquels tu pourras progresser, mais je suis très satisfait de ce premier test. Laisse-nous maintenant."


Tandis que la doublure se levait et quittait humblement la pièce, Senkô s'assit à sa place, souriant amicalement à son Hatamoto, comme pour s'excuser de s'être ainsi servi d'elle. La ressemblance physique entre les hommes était frappante, néanmoins l'original semblait un peu plus à l'aise, plus naturel, ce qui était sans doute normal pour quelqu'un n'ayant pas à jouer un rôle. Sous cette apparence, la vérité était légèrement différente : en effet, le Daimyo jouait perpétuellement un rôle, quel que soit la situation dans laquelle il pouvait se trouver. Dès que son sosie eut quitté la pièce, il s'adressa à Aiko, calmement, ne cachant pas sa bonne humeur.


"Je te prie de m'excuser, j'apprends à cet homme à me remplacer, en cas de besoin, et j'avais besoin de voir comment il se débrouillait... en situation réelle. Néanmoins je souhaitait également avoir, moi-même, une conversation avec toi. Et ne te méprends pas, je pense chaque chose qu'il t'as dite jusqu'à présent, je ne les aurait pas forcément dites de la même façons, mais elles sont toutes vraies."


Laissant à son interlocutrice le temps de digérer cette nouvelle situation, il approcha un plateau sur lequel reposait une théière encore chaude et deux tasses. Servant tranquillement son Hatamoto et lui-même, il lui tendit sa tasse avec un sourire avant de reprendre la parole.


"Comme de l'a plus ou moins dit ma doublure, je suis tout de même un peu renseigné sur toi, sur tes compétences martiales, ton cursus militaire... ce genre de choses. Mais, à vrai dire, ce sont loin d'être ces choses là qui m'intéressent réellement. Tu es Hatamoto depuis un an maintenant, nous allons sans aucun doute nous revoir d'avantage dans les mois et les années à venir, nous allons devoir travailler ensemble, voyager ensemble, qui sait, et, au fond, bien que je sache, comme je l'ai dit, diverses choses.. d'ordre pratique, dirais-je, je ne sais rien de toi en tant que personne. C'est pour cela que je t'ai fait venir aujourd'hui, comme te l'a dit ma doublure, pour palier à cette lacune. Bien sûr, si tu as la moindre question à me poser, quoi que ce soit, n'hésite pas. Tiens, pour commencer, aimes-tu la poésie ?"


De par son ton, ses gestes et son attitude générale, la Daimyo semblait chercher à créer une ambiance sereine et amicale. Il parlait à son Hatamoto comme à un ami de longue date venu prendre le thé chez lui. Cette conduite contrastait d'autant plus avec sa fonction et il ressemblait, tant au niveau de ses habits que de son attitude, plus à un petit noble sans importance qu'au dirigent d'un clan. Senkô espérait par là mettre autant à l'aise que possible son interlocutrice, car leur rencontre ne servirait à rien si Aiko ne parvenait pas à s'ouvrir, ne serait-ce qu'un peu, à son Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 3 Mar - 9:40

De derrière le paravent sortit un autre homme, ressemblant énormément à celui assis en face d'elle. C'était tout à fait normal puisque l'un était le sosie de l'autre. Au tout départ, le regard de la jeune femme suivi la silhouette qui venait d'apparaître dans son champ de vision, sans réaction. Rapidement, son visage suivit une intense partie de ping pong, alternant entre le seigneur et le sosie.
"... Eh?"
Par un étrange mécanisme, elle avait su en un instant que le vrai était celui qui venait d'arriver. Elle n'avait pas été trompé par Senkô de nombreuses fois, cela devait donc venir de sa réputation qu'elle s'était ancrée dans la cervelle avant de venir, ne sachant pas à quoi s'attendre. Et finalement, qu'il ait fait ce genre de coup lui était concevable. Cela ne l'empêchait pas d'être choquée et de perdre tout le calme qu'elle avait obtenu à la suite de la discussion avec le sosie. Rouge, tremblante, la suite semblait très mal engagée tandis que la doublure quitta la pièce. Aiko n'arrivait pas à se retirer de la tête qu'elle n'avait pas remarqué que c'était une doublure, encore moins qu'elle avait dit ça à la mauvaise personne. Un vieil ami lui appris néanmoins une astuce gênante pour récupérer une part de son calme. Tandis que le seigneur s'installait, elle... Se cogna violemment la tête au sol avant de reprendre sa position assise comme si de rien n'était.

Elle avait cru que c'était encore une blague mais finalement cette technique avait marché. Toujours tremblante et rouge, son esprit était plus stable. Suffisamment pour penser à autre chose que ce qui la gênait et donc suffisamment pour réfléchir à quelque chose pour reprendre son calme. Comme oublier qu'elle avait discuté avec un sosie et oublier que le seigneur l'avait piégée et faire comme si cela avait toujours été Kenshu Senkô en face d'elle. Physiquement, elle semblait encore choquée, mentalement, il en faudrait peu pour qu'elle reprenne cet état mais elle était relativement calmée. Assez pour accepter la tasse de thé du seigneur. Ah, et elle n'avait absolument pas écouté ce qu'il avait dit avant d'accepter la tasse. Elle tenta de prendre une gorgée et se rappela après coup qu'elle n'appréciait pas vraiment le thé. Tant pis, cela ne la dégoûtait pas à ce point, elle finirait la boisson. D'ici à ce qu'il ait fini de parler, la jeune Hatamoto ne tremblait plus et son visage refroidissait, lentement. La poésie? Elle ne s'y intéressait pas particulièrement. A vrai dire, elle ne s'y intéressait même absolument pas. Aiko ne prenait pas beaucoup de temps pour lire, si elle en prenait, et ce n'était pas de la poésie qui lui venait en tête dans ces moments.

"... Hum... Pas vraiment, non. Je ne comprends pas bien le sens. Je préfère les histoires et les légendes, c'est plus clair et plus facile à imaginer."

La tentative du seigneur de mettre une ambiance amicale était réussie, et comme elle avait momentanément mis dans une autre case inaccessible de son cerveau qu'il n'y avait pas eu d'échange d'interlocuteur, elle en avait un peu oublié le statut de la personne à qui elle s'adressait. Pas de soucis, tout lui reviendra quand elle quittera la pièce et elle aura tout le temps nécessaire pour digérer l'information. Ce lui revint d'abord, c'est que Senkô voulait en savoir plus sur elle, alors elle reprit son argumentation.
"J-je ne veux pas dire que je n'aime pas du tout, c'est que je ne m'y suis pas intéressée. Je ne lis pas beaucoup, je préfère passer mon temps à m'entraîner."
En bref, elle voulait se sentir utile en agissant. L'inactivité physique et ses problèmes comportementaux la mettant sur la voie de l'inutilité d'après elle.
"Vous aimez la poésie alors?"
Le fait qu'elle ne s'y était pas intéressée ne signifiait pas que cela ne serait jamais le cas. Elle ne demande pas d'aide directement aux autres. Trop timide et trop fière. Trop problématique surtout. Alors elle utilisait des manières détournées pour que les autres l'initient sans avoir l'impression d'avoir demandé directement de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 4 Mar - 2:22

Le combat intérieur que semblait mener Aiko était fascinant, presque autant que les résultats qu'elle parvenait à obtenir. Il lui avait certes fallu un peu de temps mais elle semblait avoir repris ses esprits et s'être calmée. Elle parvenait même à soutenir une conversation normale avec son interlocuteur. Elle n'aimait pas la poésie, ou plutôt ne s'y était jamais intéressée. Cela n'étonnait pas Senkô, il l'avait identifiée comme une personne plus terre à terre, une femme d'action ayant besoin d'agir pour se sentir utile et reconnue, chose dont il l'avait globalement privée durant son année de service en tant qu'Hatamoto. Il avait ainsi créé chez elle un besoin encore plus grand de faire ses preuves et d'agir pour son Seigneur. Elle était presque prête à obtenir sa place dans les plans du Daimyo, il lui manquait simplement à la jauger plus précisément afin de pouvoir utiliser pleinement ses capacités.


"Oui, je trouve la lecture de poèmes très enrichissante et... rafraîchissante. Les poètes posent chacun un regard différent sur le monde qui nous entoure et nous transmettent par leurs écrits le fruit de leurs observations. L'auteur aguerri nous fait voyager par une simple évocation. Tu dis des légendes qu'elles sont plus simples à imaginer, et tu as entièrement raison. Une histoire est écrite pour notre esprit et celui-ci la comprend aisément. Un poème est écrit pour notre cœur, et il est bien plus délicat d'exprimer clairement l'impact qu'il a sur nous. Pourtant, certains sont également des délices pour nos esprits, il est des poèmes qui ont plusieurs sens, plusieurs interprétations. Prenons par exemple un que j'apprécie tout particulièrement :
Dans les jeunes herbes
Le vieux saule
Oublie ses racines

On peut imaginer un arbre centenaire dont les racines se perdent sous un tapis d'herbe fraîche, ou l'homme qui, au fil des années, s'intègre à une nouvelle communauté. Dans les deux cas ces quelques mots nous invitent au voyage, et déposent dans notre cœur une image, fugace et éphémère.



Prenant le temps de finir sa tasse de thé, et de laisser son interlocutrice digérer ses paroles, Senkô semblait radieux. Il renvoyait l'impression de passer un moment fort agréable et d'être parfaitement dans son élément. Alors qu'il allait reprendre la parole, il décida d'orienter la conversation vers un sujet avec lequel Aiko serait plus à même de discuter avec son Seigneur.


"Dis-moi, toi qui passe beaucoup de temps à la caserne, pourrais-tu me donner ton impression concernant le moral des troupes ? Nos soldats sont ils satisfait de leur conditions de vie, de leurs supérieurs, de leur équipement ? J'ai du mal à me mettre à leur place, à comprendre ce qu'ils vivent au quotidien, peut-être peux-tu m'aider à ce propos..."


Bien plus que pour apprendre de nouvelles choses à ce sujet, où il était bien mieux informé qu'il ne le laissait paraître, le but réel de cette question était de juger les capacités d'observation d'Aiko et de voir si, derrière sa timidité, elle était à l'écoute de son environnement et capable de l'analyser en profondeur.


Dernière édition par Kenshu Senkô le Lun 10 Mar - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Sam 8 Mar - 15:38

L'avis du seigneur sur les poésies intéressant la jeune femme, elle buvait chacune de ses paroles avec attention. Elle ne comprenait pas exactement tout ce qu'il disait et c'était visiblement normal si c'était au coeur que s'adressait les poésies. Tout ce qui concernait ce point était inconnu à Aiko qui est plutôt instable et instinctive. Cela ne la décourageait pas et l'encourageait même à essayer avec cette nouvelle perspective en tête. Le poème exemple de Senkô ne l'inspira pas particulièrement, mais la seconde lecture que lui trouva le seigneur l'impressionna. Si elle lui demandait ce qu'elle en pensait, il serait déçu d'entendre qu'elle n'a pas compris grand chose. Mais elle y réfléchirait. En voyant le seigneur finir sa tasse de thé, elle se rappela qu'elle en avait une aussi et en bu en gorgée pendant qu'il lui posait une question. Aiko garda la tasse devant son visage pour cacher l'expression de son visage à la question. Son impression sur les autres soldats? C'était pas de bol qu'elle ne discutait pas avec eux, et ne passait pas de temps à les écouter ou les observer non plus. Pas de chance non plus que la tasse ne couvrait pas ses yeux alors qu'elle regardait plutôt sur la droite du seigneur, mauvais réflexe pour ne pas lire dans ses yeux. Il ne manquait plus que le rire jaune qui rendrait encore plus évident qu'elle ne savait pas quoi répondre, ce qui était déjà le cas.

Mais elle n'allait pas se contenter de lui avouer qu'elle n'en avait aucune idée et qu'elle n'écoutait ni n'observait les autres. Cela était néanmoins faux. Elle combattait sa timidité du mieux qu'elle le pouvait, juste qu'elle ne pouvait pas faire grand chose en fait. Et pour combattre, rien de mieux que d'écouter de quoi parlent les autres pour savoir ce qu'ils font et pensent et essayer d'aller dans leur sens. La principal soucis, c'est qu'elle n'avait jamais vraiment cherché à avoir leurs avis là dessus, elle devait donc se rappeler ce qu'elle écoutait quand elle le faisait, et ensuite réfléchir pour interpréter ces choses. Un exercice difficile et prenant du temps pour elle. En particulier, quand elle s'entraînait elle-même, elle se coupait du monde ne suivait plus ce qu'il se passait. Le silence commençait à se faire pesant. Elle posa sa tasse, tentant tant bien que mal de masquer qu'elle avait du mal.

"... Hum... Ils sont plutôt fier de leurs équipements..."
Totalement inventé, se basant uniquement sur son avis, principalement pour gagner du temps sur les autres réponses.
"... Concernant le moral... Voyons... Il est constant... Nous sommes en paix, c'est une bonne chose... Mais, cela manque d'activité?"
Petit rire nerveux et regard détourné encore une fois. Ce n'était pas complètement du hasard, cela venait de ses souvenirs et de ce qu'elle pensait, mais seulement d'elle. Mais cela ne valait pas plus que la parole de n'importe qui d'autre tant ses statistiques à elle était très peu représentative.

"... Pour ce qui est de l'avis sur les supérieurs......"
Silence. En pensant à supérieur et en se remémorant les discussions des autres, elle en tira un point particulier. Alors que son visage et ses mouvements exprimaient la question difficile à un enfant qui a fait l'école buissonnière et qui invente pour pas se faire gronder avant, maintenant Aiko avait à nouveau un visage serein et calme.
"... Dans l'ensemble, ils sont plutôt satisfait, bien qu'il y ait quelques soucis que je ne pourrais pas pointer... Mais... Je ne sais pas si ils sont au courant que leur taisho est Denbee Eisei. Ils n'en parlent jamais."
C'était pour ça qu'elle avait repris confiance. Parce qu'en remarquant qu'avec tout ce qu'elle avait entendu, il n'y était absolument jamais fait mention du Taisho, cela l'avait intérieurement amusée. Rien que d'en parler, elle avait manqué d'en rire et avait fini son thé pour éviter que cela sorte devant le seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 5:04

La gêne d'Aiko était évidente, elle s'imposait presque au Daimyo. L'Hatamoto semblait inventer les réponses au fur et à mesures, se basant sûrement sur ses impressions personnelles. Elle semblait pourtant chercher à se remémorer certaines choses, des discussions entendues par hasard sans doutes. Elle écoutait donc les conversations des autres mais ne semblait pas s'y être intéressée jusqu'à présent. Si Senkô ajoutait simplement de l'intérêt à ces banales conversations de soldats, il était fort possible qu'elle les écoute plus attentivement et cherche à en tirer des conclusions. En revanche, elle n'avait pas inventé ce qu'elle avait avancé sur le Taisho. Son visage avait retrouvé son harmonie alors qu'elle en parlait et ses yeux s'étaient de nouveau apaisés. Cela n'était pas une surprise pour le Daimyo du clan du Tigre qui connaissait très bien la réputation de son général. Il souhaitait d'ailleurs discuter plus en profondeur avec lui, après Aiko il était le suivant sur la liste.


Être Daimyo est un art complexe. Pour faire un bon Seigneur il ne suffit pas de trouver les personnes compétentes et de les assigner à un post. Non, cela serait bien trop simple s'il suffisait d'agir de la sorte. Être Seigneur requiert bien plus de talent que cela, il faut optimiser son personnel, trouver les qualités et les intérêts potentiels de chaque individu et trouver à chacun la place et le rôle qui lui sied le mieux. Il faut se servir du courageux comme du lâche, du sage comme du sot et de l'audacieux comme du prudent. Être Seigneur est un réel travail d'équilibriste et nécessite de jongler avec les talents et les travers de chacun de ses sujets afin que tous soient le plus utile possible.


"Je vois, je vois... très intéressant. Merci pour ces précieuses informations, Aiko. J'espère pouvoir compter sur toi pour, à l'avenir, me transmettre tout ce que tu entendras de la bouche de nos soldats qui vaille, selon toi, la peine d'être remonté jusqu'à mes oreilles. Mes conseillers comme moi sommes bien incapables de jauger le moral et les pensées des troupes et beaucoup de choses ne sont pas transmises par les voies hiérarchiques classiques. J'ai lu dans un vieil écrit sur la stratégie militaire que le moral des troupes et leur ardeur au combat dépendait beaucoup de l'art de dispenser récompenses et châtiments. Si tu entends qu'un Taii ou un Taisa se montre trop dur, ou au contraire, trop généreux avec ses hommes je serai heureux que tu m'en avertisses."


Aiko venait de recevoir une mission qu'elle accomplirait, c'était une certitude, avec dévotion et zèle. Bien que cela soit en dehors des ses compétences habituelles, Senkô ne doutait pas une seconde qu'elle s'emploierait de son mieux à sa nouvelle tâche. Il lui avait montré que celle-ci était d'une grande importance pour lui, qu'il se fiait, ou tout du moins semblait se fier, aveuglément à ses conclusions, et qu'il comptait sur elle. Soucieuse de prouver sa valeur, son Hatamoto ne laisserait pas passer cette chance, si éloignée de ce qu'elle imaginait soit-elle. Il était temps pour Senkô de passer à l'étape suivante de son plan.


"Aiko, je vais te parler en toute honnêteté. Je... je ne crois pas être un bon Daimyo... Je n'ai jamais été préparé à tout ça, enfant je n'étais qu'un bambin inconscient passionné de lecture, d'histoire et d'art. Aujourd'hui je suis un poète qui essaie de jouer au Seigneur, un peintre qui se prend pour un chef militaire, un écrivain qui tenter d'administrer et de gérer un territoire tout entier. Cela fait treize ans maintenant que j'essaie de me tromper moi-même en jouant la comédie. Le peuple est-il réellement dupe ? Que pensent-ils de moi là-dehors ? Sont-ils en train de se plaindre à leurs voisins de cet original qui trône au palais et se prend pour un monarque ? Maudissent-ils Gekigami d'avoir si mal choisi ? Envient-ils les Setsu et leur puissant Gekido, ou les Fukyuu et leur audacieux Yukimura ?
Vraiment... de quoi ai-je l'air ? J'ai l'impression parfois d'avoir volé la place du légitime dirigent Kenshu depuis treize ans..."



Senkô avait prit un risque, il en était conscient, il risquait par un tel étalage de mettre tant mal à l'aise Aiko qu'elle ne saurait plus quoi répondre, ce qui serait très gênant pour la suite. Mais, depuis qu'elle s'était assise ici elle l'avait surprise en surmontant la timidité qu'il lui connaissait, alors que les situations qu'il lui avait imposées n'avaient rien de faciles. En lui parlant ainsi à cœur ouvert, ou tout du moins c'était ce que sa saynète laissait croire, il pouvait soit la rassurer en lui faisant comprendre qu'il la considérait comme une proche confidente, soit la paniquer en la plongeant face à cette nouvelle situation où elle ne maîtrisait rien. C'était un risque, certes, son parti pris lui limitant les possibilités de rattraper la situation, mais, tout du moins il l'espérait, un risque calculé.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 9:49

Même pour elle, c'était tout simplement impossible d'imaginer que ses vaines tentatives de mensonges pouvaient passer devant le seigneur sans qu'il ne remarque la supercherie. Il maîtrise l'art de la parole. Pourtant, il ne dit rien à ce sujet et fit comme si tout ce qu'elle avait raconté était vrai et intéressant. Et il lui demandait dès à présent d'écouter avec sérieux et attention les conversations alentour pour lui faire part de ce qu'elle considère comme important pour lui et ses conseillers. Aiko comprit ainsi que la question n'avait été qu'un test. Depuis quand exactement la manipulait-elle? Depuis le début, sans interruption? Et jusqu'à ce qu'il laisse passer des mensonges évident, elle n'avait rien remarqué. Normalement, elle aurait réagi au quart de tour pour ça, mais pas ici. Même manipulée, elle avait l'impression que c'était dans le but de l'aider. Et il ne lui demandait rien de bizarre ou d'insurmontable... Enfin, si, écouter les gens, c'était pas vraiment dans ses habitudes, mais c'était nécessaire, elle ferait de son mieux. La jeune femme se contenta d'une simple réponse positive.

Ce qui vint ensuite, elle ne s'y était pas non plus attendu. Etonnée, elle écouta jusqu'à la fin la confidence de Senkô. Etait-ce vraiment une confidence ou était-ce encore une fois calculé? Cela ne faisait aucun doute, c'était encore calculé, le changement d'attitude était un peu trop soudain. Pas assez pour être remarqué, mais maintenant qu'elle s'était rendu compte du test... Pourtant, même consciente de la supercherie, elle y croyait. Elle voulait y croire. La logique voudrait qu'elle ne sache pas quoi répondre à cela. Pourtant, quand quelqu'un se mettait à nu devant elle et lui avouait ses doutes, elle voulait répondre, rassurer son interlocuteur. Ce genre de chose n'était pas arrivé depuis 12 ans.

"Que... Que racontez-vous donc?! Vous... Hum... Vous n'êtes peut-être pas né avec toutes les connaissances pour être notre Daimyo, mais personne ne l'est! Si notre kami vous a choisi, c'est sans aucun doute car vous avez tout ce qu'il faut, vous ne pensez-pas? Vous travaillez dur et vous faites de votre mieux pour votre peuple, non? Le... Le peintre qui se prend chef militaire, ne vient-il pas de dire qu'il a lu des écrits de stratégie militaire? Je suis persuadée que vous êtes bien meilleur que la majorité des soldats, moi compris."
Ce n'est pas non plus parce qu'elle avait envie de rassurer qu'elle en était capable, au moins faisait-elle, elle aussi, de son mieux.

"Il est vrai que de nombreuses rumeurs sur vous courent, et que vous disparaissez sans en avertir qui que ce soit parfois. Pourtant, personne n'a idée de vous trahir ou d'aller ailleurs. Quand vous disparaissez, c'est pour aller au plus près des gens et connaître leurs besoins, non? Et toutes les rumeurs, vous les entretenez n'est-ce pas? Peut-être y a t-il des mécontents qui doutent de vos capacités, mais cela fait treize ans que vous leur donnez tort. Si vous n'agissiez pas pour votre peuple, les choses ne seraient pas telles qu'elles sont. Et puis je pense que vous avez toutes les qualités pour faire un bon Daimyo. Vos méthodes différent des autres, mais vous êtes capable de lire dans le coeur d'autrui et de leur faire donner le meilleur d'eux-même. S'il-vous-plaît, ne doutez plus de vous ainsi, vous êtes digne d'être à cette place, de très loin."
Une fois emportée, elle était capable d'en dire beaucoup plus que ce qu'elle semblait capable de faire. Pourquoi donc était-elle capable d'être autant à l'aise, si on peut dire ça comme ça la concernant, pour tenter de rassurer les gens? Tout simplement car elle se considère plus bas que terre et qu'elle ne supporte pas que quelqu'un se rabaisse alors que tout le monde est meilleur qu'elle. Dans son esprit du moins.

Se rendant compte qu'elle en avait fait qu'à sa tête, elle rougit et se baissa tout en se confondant en excuse.

"Ah, hum... Désolée, j-je ne voulais pas dire ça ainsi, désolée..."
Chassez le naturel, il revient au galop.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 17:05

Impressionnant, Aiko était tout simplement impressionnante. Aux antipodes de ce que l'on pourrait croire, elle semblait capable de voir clair. C'était sans nul doute une femme d'intuition, elle perçait, sans doutes inconsciemment, les voiles et les stratagèmes jusqu'à ce que la vérité apparaisse, nue, devant ses yeux. Senkô venait de trouver son talent, il apparaissait enfin à lui sans qu'il ne soit possible d'en douter. Elle avait commencé à se douter que cette conversation anodine manquait de naturel, et, désormais, elle annonçait clairement qu'il entretenait les rumeurs le concernant, chose que nul autre n'avait osé penser jusque là. Elle ne comprenait probablement pas l'étendue de ce qu'elle venait de dire, tout naturellement, à son Seigneur, elle était aveugle de ses vraies capacités et de son don. Il faudrait lui ouvrir les yeux, petit à petit. Peut-être était-ce là la source de son manque de confiance en elle ? Comment s'estimer correctement quand son plus grand talent ne s'est pas dévoilé ?


"Ne t'excuse pas Aiko... Merci. Merci de croire en moi, cela me touche sincèrement. C'est grâce à toi, grâce à vous tous que je trouve la force de continuer quand je traverse de tels moments de doute... Merci. J'ai eu raison de te choisir pour être Hatamoto, j'ai besoin de cette confiance que je lis dans ton regard pour avancer. Ensemble je pense que nous pouvons accomplir de grandes choses."


Une esquisse de sourire sembla adoucir les traits du Seigneur qui, depuis sa déclaration à cœur ouvert, étaient emplis d'une mélancolie palpable. Dans son visage, sa posture et ses gestes il semblait reprendre vie, retrouver courage. Derrière le masque, Senkô évaluait quel était la meilleure façon de pousser Aiko à utiliser son don, et il se demandait si elle était capable de prendre conscience de celui-ci. Ce don était fruit de l'intuition de la jeune femme, il était donc possible qu'il ne puisse s'exercer de manière consciente. Senkô devait apprendre à maîtriser ce don au travers d'Aiko, il pouvait faire d'elle une arme redoutable dans ses plans. Mais également une menace capable de percer ses propres secrets à jour...
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 20:30

Elle n'avait pas réfléchi sur le moment à toutes ses paroles, beaucoup étaient sortis seules. Basées simplement sur son intuition. Mais pas une intuition sortie de nulle part non plus. Les rumeurs, elles ne sortaient pas de nul part, et elles étaient présentes depuis bien longtemps, trop longtemps pour qu'il n'en ait pas conscience. Pourtant, il n'avait toujours rien fait contre celles-ci. Peut-être parce qu'elles étaient vraies... Mais la jeune femme trop naïve ne voulait pas y croire. Comment le clan aurait-il tenu toutes ces années sinon? D'après les rumeurs, il n'en fait qu'à sa tête, est imprévisible. Il avait passé son temps à la tester, alors pourquoi ne laisserait-il pas passer des rumeurs pour tester son peuple et pour brouiller les pistes? Un raisonnement pareil était possible. Aiko n'avait pas été aussi loin dans le raisonnement, simplement que ça ne la choquerait pas que ce soit le cas, à vrai dire, ça la rassurerait. De là à le dire haut et fort, elle s'était emportée. Elle n'y pensait plus. Y avait-elle vraiment pensé? Presque tout ce qu'elle avait dit n'était que vague intuition suite à des éléments, et une grande part de naïveté.

Les remerciements, elle n'en entendait pas souvent, mais à chaque fois, c'était un réel plaisir. Les joues rosées, elle se releva en position assise, radieuse.

"Ne me remerciez pas, c'est normal. C'est à moi de vous remercier."
En fin de compte, cela se déroulait immensément mieux qu'elle ne l'imaginait. Elle n'avait pas imaginé quoi que ce soit de bien à la base en même temps, mais c'était bien au dessus du simple mieux. Se faire remercier sincèrement par le Daimyo, sans penser au fait que ce pouvait être un autre coup monté, faisait parti du genre de rêve presque inatteignable qu'elle faisait la nuit. D'abord elle revoit un ami quelques jours plus tôt, et maintenant ça, il serait assez difficile de briser sa bonne humeur pour quelques temps.
"P-Puis-je vous demander de me prévenir quand vous décidez de quitter le palais?"
La jeune femme était tellement en confiance qu'elle s'était risquée à lui demander quelque chose. Quelque chose pratique, c'est que quand il disparaît et que l'on est pas au courant, on ne sait pas si quelqu'un d'autre l'est, ni ce qu'il fait, ni ce qu'il a prévu de faire, ni... En fait, elle s'inquiétait tout simplement qu'il disparaisse et qu'elle ne puisse rien faire pour éviter cela puisqu'elle n'est au courant de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 22:35

Les remerciements avaient eut l'effet escomptés. Tout ce passait à merveille. Aiko était rayonnante et semblait, plus que jamais, acquise à la cause de son Daimyo. Senkô savait qu'il pourrait compter sur elle à l'avenir et était bien décidé à exploiter son potentiel d'intuition. Cependant, il eut été trop beau qu'il obtienne ce qu'il voulait sans ne rien avoir à donner en retour. Ses Hatamoto avaient toujours été problématiques dans leur désir, compréhensible en tant que gardes du corps, de vouloir le suivre partout. Il allait donc devoir trouver un compromis sur le sujet avec Aiko sans compromettre ses activités.


"Soit, puisque tu me le demandes je veux bien t'informer de mes plus longues absences, mais je te dirai simplement quand je pars et quand je compte revenir, tu ne sauras pas où j'irai. J'ai besoin de ces moments de pause pour fuir la pression constante que je vis ici, en tant que chef de clan. Si mon quotidien me rattrape où que j'aille à quoi cela servirait-il de fuir ? "


C'était un compris largement à son avantage. Très peu contraignant pour lui il permettrait seulement à Aiko de savoir quand rentrerait son Seigneur et de ne s’inquiéter que s'il n'était pas revenu à la date prévu. Date à laquelle, ne sachant pas où il était parti, elle n'aurait de toutes façons que peu de possibiltiés pour intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Lun 10 Mar - 23:01

Elle s'y était attendu. Il n'allait pas accepter aussi facilement de donner ces informations pour risquer d'être suivi ou intercepté dans sa course. La prévenir quand il part et quand il revient, c'était un compromis entre le oui et le non, mais un compromis en très large faveur du non. Il disait disparaître pour fuir. Elle ne dirait rien là dessus, ne comprenant pas tous les devoirs d'un Daimyo et tout ce que cela implique, et il était normal qu'il puisse décider de partir pour se détendre. Et même si il partait se détendre, elle restait persuadée qu'il n'abandonnait pas ses fonctions. Même si il avait réussi à manipuler Aiko pour s'assurer de son soutien inconditionnel, le fait est qu'il l'avait déjà bien avant cette discussion. Il était peut-être capable de l'utiliser correctement seulement maintenant, mais la timidité de la jeune femme n'était pas permanente avec tout le monde. Une fois qu'elle reconnaît la personne comme un "ami", la majorité de ces problèmes s'envolent. Cet entretien l'avait aidé à faire face à l'inconnu, même si elle s'était entraîné pour parler avec lui. Par contre maintenant, elle le reconnaissait comme un "ami".

"Ces conditions ne me vont pas. Et si jamais vous ne revenez pas à la date indiquée car il vous est arrivé quelque chose? Kenshu-sama, je peux comprendre que vous vouliez respirer mais pensez à votre rôle, nous ne pouvons nous permettre de vous perdre. Je veux au moins connaître le lieu où vous allez, et je promet de n'en parler à personne et de ne pas vous suivre. Cela vous va-t-il?"
C'est pourquoi elle prit un air plus dur et osa sans problème contester ses paroles. Si elle pouvait parler à peu près sans retenue, alors elle était capable de se poser contre lui si cela ne lui plaisait pas. Il pouvait mentir, il pouvait refuser et lui ordonner de ne plus l'ennuyer, l'Hatamoto ne pourrait rien dire. Mais elle tenait à avoir ces informations justement car sa relation avec le seigneur avait évolué. Si il acceptait, c'était prendre le risque qu'elle essaie quand même de le suivre malgré sa promesse. Ce n'était pas mentir, elle n'en était pas capable, c'était plutôt ne pas être capable de rester à l'écart sans savoir ce qu'il peut arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 11 Mar - 2:22

Senkô n'avait pas sincèrement cru que son premier compromis serait accepté par Aiko, il se doutait qu'elle insisterait pour obtenir plus que ce qu'il lui proposait... après tout ils étaient en pleine négociation. Il était hors de question que Senkô lui dise réellement où il allait, cela ne pourrait que compromettre ses activités. En revanche, comme elle était supposée ne pas le suivre elle n'irai pas vérifier qu'il se trouvait bien là où il prétendait être, du moins en théorie. Si elle décidait de s'y rendre, ne l'y trouvait pas et venait s'en plaindre auprès de lui il pourrait sans mal lui reprocher son manquement à sa parole et se plaindre du même manque de confiance qu'elle lui reprocherait. Étant tout les deux fautifs il était possible d'espérer que cela ne nuise pas trop gravement à leur relation.


"Très bien, j'accepte. Mais je te demande en ce cas de ne jamais chercher à me suivre et de ne jamais te rendre dans cet endroit. Tu es la seule de tout le clan à qui je fais cette confidence, preuve de la confiance que je porte en toi, et j'espère que celle-ci ne sera jamais déçue. Quand la pression du pouvoir devient trop forte je me rend dans un petit Ochaya dans la périphérie de la capitale. C'est un petit établissement qui ne paie pas de mine et j'y suis tranquille. La gérante est une amie et elle rira au nez de quiconque prétendra que le Seigneur du clan a passé un moment dans son établissement."


Il n'avait sciemment pas donné le nom de l'établissement, établissement qu'il lui arrivait de fréquenter, incognito, et dont la gérante n'était pas spécialement une amie. Si Aiko l'exigeait expressément il consentirait à le lui donner, si savoir qu'il se détendait paisiblement dans un salon de thé suffisait à la rassurer cela limiterait d'autant les risques qu'elle tente de l'y retrouver. Et elle avait sans doute une assez bonne piste à ses yeux pour démarrer des recherches si le Daimyo venait à ne pas revenir d'une de ses sorties...
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 11 Mar - 8:55

Il avait accepté si facilement sans contrepartie que c'en était presque louche. Presque, parce qu'elle n'avait rien demandé de plus de si important, du moins pour elle. Un salon de thé dans la périphérie de la capitale? Cela ne faisait pas loin, peut-être même qu'elle s'y était déjà rendu. Il ne précisa pas l'endroit exact ni le nom de l'Ochaya, et il lui parlait de confiance. Bon, si elle était la seule à qui il en avait dit autant, elle ne pouvait pas sciemment se plaindre. A vrai dire, c'était un bon compromis, sans connaître le lieu exact, Aiko risquait moins de chercher à y aller pour vérifier, diminuant les chances de manquer à sa promesse. Et il ne se trouvait pas loin, pas assez pour s'inquiéter vraiment de son absence et du retard. Elle se doutait déjà qu'il ferait exprès d'être en retard pour voir si elle viendrait... Probablement. Peut-être n'aurait-elle pas dû lui demander le lieu en fin de compte, et c'était déjà sans compter qu'il pouvait tout simplement mentir.

"Bien, cela me va. Je vous remercie pour votre confiance."
A nouveau souriante, elle n'avait plus rien à lui demander. Peut-être si les rumeurs sont vraies. Peut-être comment il fait pour quitter le palais incognito. Peut-être qu'ils discutent plus avant de poésie. Mais la jeune femme pensait qu'elle lui avait pris assez de son temps pour des demandes futiles. Elle n'est pas là pour tout savoir de lui, elle est là pour le protéger et le servir.
"Avez-vous autre chose à me demander?"
Si le test était fini, il ne fallait pas lui faire perdre du temps sur sa personne. Mais s'il n'était pas fini... Sans perdre de temps, encore une fois, il fallait continuer. Il avait déjà réussi à en faire une fidèle subordonnée au moral de fer, et le seul changement par rapport à avant était le moral de fer, voulait-il seulement savoir autre chose? C'est une guerrière de choix, mais ça, tout le monde le savait, et il avait probablement appris qu'elle était capable de bien plus, mais il lui fallait s'entraîner. Beaucoup s'entraîner, et beaucoup de pratique. Y avait-il autre chose à savoir?
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Senkô

avatar

Civil

Messages : 400
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 34 ans
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 11 Mar - 14:31

Le temps passait, bien trop vite parfois, et d'une lenteur presque cruelle dans d'autres circonstances. Mais il continuait sa course, insensible aux états d'âmes des mortels qui le suivaient pour un temps, d'abord à quatre pattes, puis à deux et enfin à trois. En cet instant le temps rappelait le Daimyo Kenshu à ses devoirs et à sa tâche. Bien qu'il ait donné une grande autonomie à son administration, le Seigneur était tout de même le seul à pouvoir donner certaines autorisation et à pouvoir décider en diverses circonstances, il avait donc une foule de choses à faire, de conseils à écouter, de sujets à rencontrer, de rapports à lire et même de sermons à recevoir.


"Il y a des dizaines d'autres choses que je voudrais de demander, si je le pouvais je souhaiterais converser avec toi tout le restant de la journée... hélas mes obligations me rattrape et mon devoir exige que je ne passe pas plus de temps en ta compagnie. Sache que j'ai beaucoup apprécié cette conversation. Cela te dérangeait-il si nous nous retrouvions de temps en temps pour discuter comme cela ? Cela serait pour moi une distraction agréable à mes responsabilités et pour nous deux une occasion de mieux nous connaître."


Et cela serait également pour lui d'en apprendre, petit à petit, plus sur les intuitions miraculeuses de son Hatamoto. Elle ne manquerait sans doute pas à l'avenir de l'informer de toute conversation intéressante qu'elle aurait entendu et Senkô pouvait s'enorgueillir d'avoir une paire d'oreilles de plus furetant dans la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Suzue Aiko

avatar

Hatamoto

Messages : 92
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 25

Feuille personnage
Age: 24
Titre:
Liens:

MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé} Mar 11 Mar - 18:50

Il souhaitait la revoir pour d'autres discussions dans le futur? Il n'avait plus besoin d'en faire autant pour la mettre dans sa poche.
"C-Cela serait avec grand plaisir. Vous n'avez qu'à m'appeler et je répondrai."
Et elle serait plus qu'heureuse à chaque invitation qu'elle recevrait. Ce n'était pas comme si elle n'allait pas lui faire des rapports régulièrement, c'était simplement que le seigneur était dorénavant une des rares personnes avec qui elle est capable de discuter sans retenue dans tout le territoire du clan. Et la jeune femme avait beaucoup à apprendre de lui. Elle se leva et s'inclina respectueusement. Et elle quitta la pièce sans plus de mots. Derrière la porte, elle souffla longuement. Cela s'était très bien passé. Même si elle revoyait dans son esprit tout ce qu'elle avait dit de gênant et tout ce qu'il s'était passé de mal, cela ne la briserait pas. Cela s'était trop bien passé. Comme si tout avait été calculé dans ce but. Aiko ne pensera jamais à cette éventualité et gardera en tête que c'est parce que le Daimyo est gentil et sensible.

Le temps avait passé, mais il n'était pas si tard. Encore dans l'après-midi, elle allait s'équiper en conséquence et s'entraîner à la caserne. Et s'exercer à s'entraîner sans se couper du monde, pour pouvoir écouter les autres. Elle allait mettre du temps avant de réussir, mais elle était très motivé. Aujourd'hui, rien ne pourrait l'arrêter. Elle s'arrêta sur sa route, pensant à une autre possibilité. Et si elle allait plutôt se promener à la périphérie de la capitale et prendre note de tous les salons de thé? Il n'allait tout de même pas disparaître pour s'y reposer maintenant. Oui, c'était aussi une bonne idée. Aujourd'hui, tout le monde allait la voir heureuse. Et cela alimenterait des rumeurs... Surtout si ils apprenaient pour son entrevue.



[-HJ- The end -HJ-]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous peu galant [PV Aiko] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [2000]Paris perdu, rendez-vous galant de mauvais goût [Izlaya/Alan/Maureen][Terminé]
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..