AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [E]Pillage et Massacres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: [E]Pillage et Massacres Lun 10 Mar - 0:00


[EVENT] PILLAGE ET MASSACRES

Shimada Toshirō - Kagome Katsuya - Akinaru Daishiro

Le guerrier tigre porta une main sur son visage de moitié découvert. Mais sa paume dès lors tâchée de son propre sang ne l'effraya guerre comparé aux dizaines de cadavres jonchant à même le sol tout autour de lui, toutes factions confondues. L'heure n'était pas propice au deuil de ses meilleurs genins et l'Oni s'approchait dangereusement de lui, le pas lourd, piétinant sans scrupule les carcasses des guerriers morts au combat ; les plus vaillants et les plus courageux qui s'étaient sacrifiés en héros pour les civils. Regardant le jeune homme tout en affichant un sourire carnassier, le démon brandit d'un air solennel sa massue au-dessus de sa tête, d'une seule main.

    - La vie est une longue agonie... Mais la mort est un repos éternel.


Il ponctua sa phrase par une frappe impitoyable, laissant s'abattre sa gigantesque arme dans un fracas des plus sourds.

* * *

    - Je participerai à la défense de Raimei, quoiqu'il advienne !


Telle était la volonté du Chûnin, aussitôt démantelée par ses supérieurs qui lui avaient formellement intimé de se rétablir intégralement de ses blessures, jugé inapte à combattre. La vérité, c'est que le polisson avait plus ou moins surjoué ses maux même s'il s'était très vite remis de son épisode du manoir avec cette mystérieuse kunoïchi qui lui obnubilait presque l'esprit depuis. Non pas qu'il voulut rester bien au chaud et partager le canapé du Daimyo, mais bien parce qu'il comptait combattre sous Byakko. Après tout, il était officiellement dispensé de prêter main forte sur le front, au grand regret du clan Kenshu. Mais non, ce jour-là, il serait bien présent et ne se cacherait pas.

Il s'était rendu la veille à la capitale de Moe, là où il a retrouvé ses plus proches acolytes pour recevoir des directives précises. Les dires étaient porteurs de bien sombres nouvelles ces temps-ci, et annonçaient la montée en puissance des Yokais malfaisants. L'Organisation Kara, même si elle préférait de loin quand tout était paisible, avait pour mission principale de prévenir de la menace de ces êtres diaboliques. Il était donc naturel que les guerriers de Kara se déploient à travers le pays pour mener à bien cette mission de défense à l'échelle mondiale.

Byakko avait requisitionné la présence d'une demi-douzaine d'initiés locaux, dissimulés parmi la population de Raimei. Pour certain c'était des ronins discrets, pour d'autres des militaires au service de Kenshu, ayant eux-mêmes réussi à feindre leur propre clan pour se battre au nom de Kara. Lui se trouvait tapis dans l'ombre, au détour d'une ruelle sombre. Naturellement, les passants environnants pouvaient percevoir son aura forte mais ils ne pouvaient déterminer exactement d'où elle pouvait provenir. Ce qu'ils savaient juste, c'est que le tigre était tapis dans l'ombre, quelque part, prêt à bondir sur l'ennemi commun.

    - Byakko-sama... pensez-vous que les clans accepteront comme ça l'aide de ce qu'ils pensent être un groupuscule sans régulation ?
    - Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir.


Inspirant longuement, la démarche confiante, il s'extirpa de sa ruelle pour finalement apparaître au beau milieu de la foule, accompagné de ses camarades, et ne tarda pas à attirer mille regards inquiets et apeurés. Les sentinelles ne tardèrent pas à rappliquer. L'on entendit le bruit des lames qui se dégainèrent, les canons qui se chargèrent. Les guerriers de Kara étaient dès lors encerclés, mais ne bougeaient point.

    - Nous venons en paix, à qui se donnera la peine d'entendre notre requête.


Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 11 Mar - 1:22

Un champ de ruine, de feu et de cadavres se dresse tout autour du Taisho et des quelques hommes qu'il lui reste. Ces derniers étant plongés dans leur duel contre un Oni, Toshiro regarde autour de lui, katana baissé.
L'homme essaie de reprendre un peu de son souffle, dans cette chaleur étouffante, jusqu'à ce que soudain un Yokai provoque un vacarne incroyable. Aussitôt le Taisho Shimada Toshiro se tourne sur le côté, pour appercevoir un nuage de poussière. Qui est tombé ? Serait-ce.... ?!
Le général se refuse de penser que ce soit un de ses alliés. Celui-ci serre la poignet de son sabre, avant de s'élancer sur une créature qui visiblement s'amusait plus à détruire qu'à tuer des innocents. Quelle laideure !
Dans un bruit de braise qui crépite, la lame du katana prend alors subitement feu. Toshiro s'élance sur la créature, tout en poussant un cri de guerre... Un cri destabilisant, avant de lui porter le premier coup.

_______________________________________

Depuis quelques temps, on entend des rumeurs qui se font à droite et à gauche dans la capitale du clan des Setsu. Des rumeurs en rapport aux Onis. Les derniers en date sont surtout des sabotages, de la destruction comme par exemple des maisons qui sont brûlées. Le niveau du danger augmente chaque jour et ces rumeurs finissent par arriver aux oreilles du Daimyo ainsi que dans l'armée.
Toshiro avait le présentiment que tôt ou tard les Onis vont passer à l'attaque. Mais quand exactement ? Personne ne peut le dire, mise à part quelques commerçants qui voyagent de ville en ville pour vendre des produits suspects et répendre un peu plus la peur dans le coeur des habitants.
Pour le Taisho, les Onis sont bien plus dangereux que le clan Fukyuu. Les onis doivent être anéantient le plus vite possible avant que les choses s'aggravent. Comme par exemple une déclaration de guerre au clan Fukyuu.

Shimada Toshiro a pour ordre depuis quelques jours de rester vigilent, à l'affût de ce qui semble sortir de l'ordinaire ainsi que de mettre en garde les soldats pendant les nuits. Qui sait, une armée d'Onis attaqueraient directement la capitale pour mettre à feu et à sang celle-ci.
Lui-même avait choisi une escorte d'homme, de jour comme de nuit. Jusqu'au jour où une nouvelle mission vient jusqu'à lui.
Tout commence en début de soirée, dans son bureau, le Taisho recoit un rapport des espions à l'extérieur de la capitale. Le papier mentionne plusieurs informations, dont beucoups d'évènements anormales. Le sujet d'attention de Toshiro est tournée vers la ville Raimei qui est menacée par une présence plus de douteuse. Des silhouettes armées et non humaines, quelques pillages, des maisons brûlées ainsi que des innocents massacrés.
Nul besoin de mentionner que de tels attrocitées sont arrivées jusqu'aux oreilles de son seigneur qui se sentant en danger, ordonne à son Taisho préféré d'aller sur place et de résoudre le problème.
Le lendemain matin, le Taisho Shimada Toshiro prend avec lui une poignet d'hommes prêts à combattre les Yokais qui menacent le clan Setsu ainsi que celui de Kenshu.
Ce dernier prend alors le chemin de Raimei à cheval, avec ses hommes. Toshiro sait depuis peu que des renforts arriveront de l'Est, des terres Fukyuu.
Armé et motivé, Toshiro commence son voyage.

Ce n'est qu'après quelques heures de route, que le général arrive à la ville et descend de son cheval pour faire l'état des lieux rapidement.
Toshiro sent dans le regard des habitants une peur que les créatures reviennent pour massacrer plus d'habitants et détruire les maisons pour maintenir une certaine "pression". Le dernier passage des Onis est encore vif dans le coeur de ces habitants. Pourtant, ces derniers continuent leur vie...
Soudain, surgissant de l'ombre tel un tigre, quelques hommens font leurs apparitions. A sa tête, un homme aux cheveux très sombres qui adresse la parole à la troupe du Taisho. Dans cet élan, les soldats sortent les armes et les mettent en joue. Ils attendent les ordres de leur supérieur qui ne bronche pas d'un pouce.
Réclament de l'aide, Shimada Toshiro accepte la requête de l'individu qui se dresse devant lui. Derrière lui, les soldats baissent doucement mais surement les armes. Ce geste était un simple malentendu et peut-être qu'il sera pardonné en retour...

- Je suis Shimada Toshiro, Taisho du clan Setsu. Je viens en paix, également et j'accepte votre requête. Faite moi un bilan sur toute la ville, je vous prie.
Dit Toshiro en regardant son interlocuteur avec sérieux.
Peu de temps après, à l'entrée de la ville, on peut entendre qu'un homme est arrivé et désir pénétrer dans la ville. Serait-ce les renforts ?
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Jeu 13 Mar - 15:58


La poussière et les armes couvertes de l'écarlate et brisées recouvrent entièrement le sol alors que des l'homme s'entrechoque encore. Les flammes dévorent tout ce qu'elle touche. Les nombreuses qui accueillirent jadis des habitants n'étaient plus qu'un tas de bois mort, criant sous la braise et cassant sous la masse des Yokais venus détruire ce que les hommes avait bâtit.
La pointe d'une lame se planta au sol alors que la main de l'homme la maniant resta serré fermement au tsuken. Un genou à terre, souffle grossier et lourd, l'Hatamoto était à présent couvert de plaies et de sang. Son visage, si charmeur, était traversé par de nombreux filets rouges. Malgré la suite, on put voir un sourire sur ses lèvres. Essuyant du revers de la main ses lèvres blessées, il se redressa tant bien que mal.
De l'autre côté, se tenait un puissant Inugami dont le visage était tout autant affecté que le jeune homme. Cependant, il ne semblait rien ressentir. Ni douleur, ni fatigue. Pointant son arme vers son adverse, il se tenait droit, près à en découdre une nouvelle fois.
Katsuya sourit, heureux d'avoir enfin un ennemi à sa taille mais la colère revint au galop alors que Minato gît un peu plus loin, à terre et inerte. C'est en l'honneur de son ami et dans un cri de rage que le jeune homme se jeta littéralement sur sa proie comme le ferait un Tigre. L'Inugami fit de même et les lames transpercèrent leur adverse de part en part...


~~~~~

"Lâche moi un peu la grappe, Minato! Et d'ailleurs, je ne comprends toujours pas pourquoi tu es venu avec moi. Yukimura-sama n'a-t-il aucune confiance en moi?"

Katsuya se trouvait à dos de cheval, accompagné de certaines samurais dont Minato, disciple mais avant tout ami de longue date de l'Hatamoto. Il était rare que les deux hommes se retrouvent ensemble sur les routes de Fukyuu pourtant, la situation se voyait quelque peu différente.
Après avoir eu vent des nombreuses tentatives des Yokais pour anéantir les terres et pour s'introduire parmi les hommes, Yukimura prit la précaution d'envoyer des groupes organisés pour voyager à travers la région. Dans le cas du garde du corps, il eut la mission de se rendre à Raimei, ville de plaisirs que connaissait bien le Tigre. Pourtant, il ne s'y rendait pas pour charmer quelques donzelles mais pour venir en aide à Kenshu. Le seigneur de la glace reçut une lettre des troupes envoyés dans les terres de foudre annonçant des attaques trop fréquentes près de la frontière inter-clanique. Il fallait y remédier. De plus, Yukimura y voyait une opportunité de faire bonne impression devant les habitants de Kenshu et peut-être même pouvoir s'allier avec eux, mais il ne fallait pas vendre la peau du tigre avant de l'avoir foudroyer.
Katsuya était donc envoyé à Raimei mais inquiet qu'il puisse arriver quoique ce soit à son ami proche, l'élu du Boeuf décida de lui assigner quelques soldats, dont Minato qui se porta volontaire. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent tous les deux, ainsi que quelques soldats, en route vers le Nord-Ouest.

La frontière se dessinait peu à peu devant les yeux des hommes et se fut autour des abords de Raimei d'apparaître. Durant le trajet, Katsuya n'arrêta pas de taquiner Minato sur sa faiblesse au combat ou encore son incapacité à rendre une demoiselle heureuse, sujets que le samurai n'aimait guère mais il y répondit avec un calme déstabilisant. Alors qu'il s'apprêtait à pénétrer dans la ville, leur chemin fut paré par des soldats Kenshu, à la grande surprise de l'Hatamoto qui demanda immédiatement ce qui se passer. D'après les hommes, les derniers incidents ont provoqué une hausse de vigilance d'où la restriction de passage des voyageurs dans la cité. Reprenant un peu de son sérieux, le Tigre s'exclama au nom du seigneur.

"Je suis Kagome Katsuya, Hatamoto du seigneur Fukyuu. Nous sommes envoyé pour vous prêter main forte en ces temps de troubles. Nous ne voulons aucun mal aux habitants ou aux soldats."

Les gardes restèrent sceptiques mais acceptèrent tout de même de laisser passer l'Hatamoto ainsi que ses camarades. Les regards se posèrent sur eux alors qu'ils pénétraient dans la ville. Bientôt, un visage familier apparu devant le jeune homme. C'est avec haine et dégoût qu'il s'approcha de l'homme qui n'était autre que le Taisho Setsu.
"Voila une belle surprise. N'êtes-vous pas censé profiter de la faiblesse de Raimei pour agrandir votre puissance, Shimada-san."

L'Hatamoto avait eu l'occasion de croiser par hasard le Taisho alors qu'il se promenait dans la capitale Setsu pour y recueillir des informations. Descendant de son cheval, Katsuya s'approcha davantage de l'homme bien plus âgés que lui. Il ne pouvait pas supporter les Coqs du Nord mais s'il était ici, avec des hommes, c'est qu'ils ont l'intention de venir en aide à Kenshu. Du moins, c'est ce qu'en déduis l'Hatamoto, qui s'inclina avec hésitation.
"Néanmoins, vous voir ici signifie que vous avez eu vent des tracas qu'à put connaître Raimei. C'est pourquoi, moi, Kagome Katsuya, suis prêt à régler ses problèmes à vos côtés."

L'arrière goût de ses propres paroles était amère. Aujourd'hui, il devait laisser ses sentiments de haine et de colère derrière lui afin de pouvoir honorer son seigneur et montrer que les Fukyuus sont capables de laisser derrière eux une partie de leur fierté pour venir en aide aux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 25 Mar - 13:14

L'air était lourd, sans doute en partie à cause de la tension palpable inhérente à cette situation difficile. Setsu, Fukyuu, Kenshu et l'Organisation Kara unis face à une même menace... malgré leur bonne volonté la collaboration risquait fort d'être difficile. Tandis que les différents groupes s'approchaient, échangeaient leurs premiers mots, posaient les pierres de leur collaboration, une jeune femme pénétra dans le village en trombe. Elle s'arrêta net en voyant le nombre de soldats rassemblés et se fit discrète, se cachant de tout ces hommes qui la terrifiaient. Tandis que les représentants de Kara, Setsu et Fukyuu entamaient une discussion, un soldat Kenshu s'avança et prit la parole.


"Shimada-sama, Kagome-sama et... vous, je suis heureux de vous rencontrer. Je suis Nakazawa Shinzô, Taii ici à Raimei. En tant que représentant local de l'armée Kenshu, et de notre Seigneur Kenshu Senkô, j'accepte votre aide... même, et je ne pensais pas avoir à dire cela un jour, celle de l'organisation Kara. Je m'engage ici à ce qu'aucun de mes hommes ne tente d'arrêter vos membres à l'issue de cette affaire, Kara-kun."


Bien qu'il ne l'avouerai jamais à haute voix, le Taii Nakazawa était un sympathisant de l'organisation Kara, bien que non membre de celle-ci et n'était, en réalité, nullement gêné d'accepter leur aide. Leur simple présence prouvait à ses yeux qu'ils se souciaient réellement des habitants de Yokuni et, qu'en cela, ils n'avaient rien de criminels.


De son côté, la jeune femme, décidant après une intense introspection qu'une horde d'Inugami et d'Oni était, au final, plus effrayante qu'une horde d'homme sorti de sa cachette. N'osant pour autant approcher ce qui, à ses yeux, étaient une immense armée, elle essaya, timidement, de leur faire signe. Ce fut Testu Minato, le Fukyuu, sans doute l'un des plus observateur parmi les soldats présent, qui aperçu la demoiselle. Tandis que les officiers discutaient le soldat s'approcha d'elle lentement et, voyant qu'elle était apeurée, en essayant de paraître le plus amical possible. Alors qu'il avançait, la demoiselle fit, par réflexe, un pas en arrière puis, se ravisant et contrôlant sa peur, accepta de se laisser approcher. Tirant la manche du soldat elle essaya, malgré son mutisme, de lui faire comprendre qu'il fallait la suivre pointant du doigt l'horizon et en faisant le geste d'abattre une arme des deux mains sur le sol. Souriant à la jeune femme, hochant la tête pour lui signifier qu'il avait compris il essaya de lui faire comprendre qu'elle devait l'attendre ici et qu'il allait informer les autre militaires. Acquiesçant timidement, toujours en proie à sa phobie, la jeune femme fut soulagée de le voir partir. Quand Minato revint, après s'être frayé un passage au milieu des hommes, aux côté de son ami, il l'informa de la situation.


"Katsuya-dono, je crois que cette jeune demoiselle sait où trouver nos Yokai."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 25 Mar - 21:18

    - Merci, mon général.


Tel fut le début de réponse de Byakko à l'attention de Shimada-dono. Ce n'était absolument pas le genre du garçon impatient et impertinent que Daïshiro était à son habitude, mais la situation était bien trop pesante pour le laisser se néglier, et exigeait de lui qu'il se montrât respectueux, même envers un ennemi potentiel. Ainsi il courba légèrement le buste tandis que ses acolytes firent de même, sereins. Ils imitèrent le guerrier tigre lorsqu'il se redressa, telles de pâles copies. Le garçon au masque de Tigre reprit la parole.

    - Le niveau d'alerte est au plus haut, mes hommes et moi étions discrètement postés aux alentours de Raimei afin de nous assurer qu'aucun être indésirable ne traine dans les parages...


Le garçon s'interrompit lorsqu'il vit s'approcher deux silhouettes inconnues. Son regard se focalisa davantage sur cet homme fin aux cheveux blancs qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il avait l'air frêle mais, après l'avoir entendu annoncer la couleur, s'il était bel et bien Hatamoto de Fukyuu, il devait sans nul doute être quelqu'un de redoutable. Un grand frémissement, quoiqu'éphémère, parcourut Byakko. Il grimaça sous son masque lorsque celui-ci s'adressa de manière peu cordiale au général Setsu. Il voulut rajouter son grain de sel mais, n'ayant pas été salué par le guerrier d'Itegami, il l'ignora royalement. Il se contenta juste d'ajouter à l'attention de tous :

    - Il serait de bon ton d'agir de concert dans la transparence la plus totale et faire preuve de bonnes moeurs ; si nous commençons à nous mettre des bâtons dans les roues, alors nous pouvons tout de suite mettre à terme à notre vie et à une éventuelle stratégie de défense qu'il me tarde d'élaborer avec vous... En particulier Shimada-dono.


Il s'interrompit, voyant que Nakazawa-san, Taii de Kenshu, approchait. Il le connaissait plus ou moins et il lui démangeait presque de le gratifier d'un prompt salut amical. Mais les circonstances en furent autres, aussi le garçon écouta son collègue de toute ouïe. Il était en effet le seul à considérer l'aide de Kara malgré le peu d'hommes que l'organisation avait à mettre au service du pays. Il était le seul à réellement apprécier le soutien des blancs, c'en était à se demander si le Taii se doutait que Byakko était en fait Daïshiro. Non. Impossible. Imitant le geste d'un homme qui s'éclaircissait la gorge - inutile puisqu'il avait son masque, mais bien trop marqué par l'habitude - le garçon ne cachait en rien le ton jeune de sa voix, mais restait on ne peut plus sérieux, et poursuivi sa requête.

    - Merci pour vos mots, Taii-dono. Sans plus tarder, je vais me présenter à mon tour : je suis Byakko, humble combattant à la solde de Kara. Je suis accompagné de six de mes meilleurs soldats et, malgré ce petit nombre, nous vous apporterons notre aide et protégerons les nôtres au prix de notre vie. Je demande aux dirigeants de la défense le droit de contribuer à l'élaboration de la stratégie de protection de Raimei ainsi que de participer au commandement des troupes. Considérez cette requête comme humble ; nous avons besoin l'un de l'autre tant je sais que sept samouraïs ne suffiront pas à repousser la menace imminente.


A ces mots, entendant quelques brouhahas hésitant provenant de l'armée tricolore, Byakko s'inclina davantage devant ses potentiels alliés. Il entendit le samouraï Fukyuu revenir et annoncer une information capitale pour tous. Le guerrier tigre se redressa de nouveau.

    - Si j'étais le seul à prendre des décisions, j'enverrais des éclaireurs sur-le-champs. Mais je crois que je m'en remettrai à votre expertise, général de Moegami. Que préconisez-vous ? Mes hommes sont à votre service...
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mer 26 Mar - 0:14

Lors de l'arrivée du Hatamoto du clan de Fukyuu, ce dernier lui adresse la parole sur un ton particulier.... Limite provocateur.
Les hommes de Taisho commencent alors à durcir le regard tout en serrant les dents pour se retenir de lui passer sur le corps et le faire regréter ses propos.
Pendant ce temps, le général adresse un sourire rassurant à l'attention de son interlocuteur Fukyuu, avant de le saluer par une courbette. L'hatamoto du clan ennemi ressemble donc bien à un jeune homme aux cheveux blanc comme il est cité. Intéressant...
Le Taisho n'a reçu que très peu d'information à son sujet, où plutôt serait-ce des rumeurs. Un guerrier aux cheeux blanc, qui manie l'art du sabre à la perfection et utilisant un katana à la lame noire. Peu commun à vrai dire, n'est-il pas ?
Tout en se redressant, le guerrier du clan Setsu répond à la suite des conseils du tigre :
- Il a raison, laissons nos différents de côté. Nous avons là un problème plus important à régler, et qui doit surement concerner tous les clans.
Soldat : Mais Shimada-dono ! Vous n'allez quand même pas laissez cet affront. Cet homme essaie de...
Dit un des soldats qui a la bouche plus grande que celle des autres hommes.
- Silence !!! Je sais très bien que nos clans ne s'entendent plus très bien depuis des années, mais ce n'est pas le moment d'ajouter de l'huile sur le feu soldat ! Gardez votre colère contre les créatures qui tourmante cette ville.
Très vite le silence retombe, tel un vent glaciale. Le général réussit à remettre à l'ordre le soldat sans accrochage. Et celui-ci s'incline respectueusement, sachant très bien que son supérieur à raison de cette situation.
Les citoyens de la ville ont peur.... La nuit, qui sait si leur sommeil est tourmanté par d'horribles rêves. Et les enfants ? La joie de vivre, le sourire n'est plus ce qu'il était avant. Le genre de sourire amusant, qui réchauffe le coeur et qui aux plus âgés donne la force de donner un avenir meilleur aux générations suivantes.

Ces derniers ont l'attention attiré par un Taii du clan des tigres. Il l'écoute également avant de le remercie à son tour de ces précieux informations.
Le général Shimada Toshiro s'adresse alors à Byakko sur un ton sérieux :
- Avions-nous un endroit pour élaborer une stratégie pour éliminer l'ennemi ? Combien d'hommes votre Daimyo peut-il nous donner ? J'aurais besoin de vous, soldat Byakko ainsi que de l'Hakamoto Kagome Katsuya.
S'exprime Toshiro.
Toshiro le Taisho remarque qu'un homme du clan Fukyuu revient prêt de son supérieur. Celui-ci commence à prendre la parole. Une information importante ? Plait-il ?.... Aurait-il entendu le mot "Yokai" ?
Perdu dans ses pensées, à ses côtés, le jeune tigre lui adresse une question. Quel sont les ordres ?...
-...
Ce dernier regarde droit dans les yeux Testu Minato avant de lui poser une simple question.
- D'où détiens-tu ces informations ? Je veux le savoir, la voir et lui parler...
Shimada Toshiro se méfie et son ton est autoritaire. Il souhaiterait justement parler à cette personne dans un lieu sûr, auquel Toshiro aura à disposition une table, de quoi écrire et une carte pour commencer à réfléchir un peu plus sereinement que d'être ici, debout à ne rien faire dans tout ce brouhaha que font les commerçants. Toshiro a du mal à s'entendre penser !
- Une demoiselle ? Très bien...
Ces dernière paroles s'adresse à l'homme masqué et ses six meilleurs hommes, prêts à combattre le mal.
- Envoyez un de vos hommes.Mais pas tout de suite... Nous allons droit à la mort comme ça, alors que cette jeune demoiselle s'avance et dit ce que nous devont savoir. Après quoi, on ira mettre en place une stratégie.

Pendant ce temps, dans les troupes, certains commencent à perdre un peu patience, ainsi que de dicipline. Comment ?
Certains guerriers basculent leur lance d'une épaule à l'autre, pour manifester une certaine impatience... quelques uns jette un coup d'oeil sous leur pied, se demandant s'ils vont bouger maintenant ou dans cent ans. Et Finalement, ce sont ceux de la premières lignes qui sont le plus attentifs et qui curieux se lance des regards, prêt à suivre leur Taisho.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Jeu 27 Mar - 19:12

Katsuya fut immédiatement interpellé par les bonnes attentions du jeune homme se trouvant derrière le Taisho. Il est vrai que l'Hatamoto avait ouvert les hostilités, mais il savait également, mieux que quiconque, qu'il fallait s'allier pendant ces périodes de crise que provoquaient les Yokais. Un garde du clan du feu en rajouta une couche. L'homme à la chevelure neigeuse n'avait vraiment pas fait bonne impression et il le regretta quelque peu. Voila pourquoi, venant frotter l'arrière de son crâne, le Tigre se révéla sous son vrai jour : celui d'un jeune homme espiègle mais surtout prêt à laisser une partie de sa fierté pour que l'attente passe entre les trois représentants.

"Je n'ai nullement l'intention de provoquer un conflit entre nos trois clans, bien au contraire. Je ne peux nier mon affection quelque peu absente pour Setsu. Cependant, nous nous devons de laisser de côté notre colère et nos conflits mutuels pour combattre notre ennemi commun."

La voix de Katsuya n'avait rien de sérieux alors que ces propos l'étaient.
L'atmosphère était à présent un peu plus détendue alors que le Taii de Raimei fit son apparition en remerciant les différents clans venus les soutenir. Néanmoins, un détail fit sourciller le jeune homme. Lorsque le gradé évoqua le nom de Kara, il ne put s'empêcher de venir dévisager celui qui se présenta comme étant Byakko, de moins, il ne fit que fixer le masque que portait ce dernier. Il y a peu, l'Hatamoto avait fait appel à une kunoichi de Fukyuu afin d'obtenir plus ample information sur ce groupe qui agit dans l'ombre sans que personne ne soit au courant. Il était heureux de voir l'un de ses membres face à lui. Pourtant, une question lui vint à l'esprit : pourquoi apparaître aux grands jours d'un coup? Il se doutait qu'ils avaient un ennemi en commun, mais tout de même.

Le Tigre lâcha son regard ainsi que sa réflexion lorsqu'il vit Minato quitter ses côtés pour rejoindre la foule. Que lui passait-il par la tête? L'Hatamoto laissa le champ libre à son ami et camarade qui n'agissait jamais en vain. S'apprêtant à écouter la conversation qui venait de s'établir entre le Taisho et le membre de Kara, Katsuya ressentit comme un profond malaise. De plus, une image lui passa très rapidement devant les yeux. Celle de son seigneur, Yukimura, jaillissant sur une proie invisible. Tournant son regard vers le ciel, en direction de Fukyuu, c'est le visage renfermer et sérieux que le jeune homme regretta de ne pas être à ses côtés. Les derniers évènements avaient rendu les deux hommes plus proches que jamais mais surtout, Yukimura-sama était perturbé et le Tigre avait réussi à le faire sortir de ses songes si morbides et ténébreux. Aujourd'hui, la sensation qu'il venait de recevoir lui révélait un seigneur combattif. Etait-il en sécurité malgré tout? Katsuya devait-il se retourner près de lui? Non... On lui avait confié une mission. Il se devait de l'accomplir, pour son clan.

Le regard baissé, les yeux fermés ainsi que le poing serré, l'Hatamoto accepta de faire une entière confiance en les soldats du Taureau ainsi que dans les capacités du dirigeant. C'est pourquoi il prêta de nouveau attention à la scène se déroulant devant ses yeux. Bientôt, Minato revint de son expédition et pas des moindres. Il affirma avoir trouvé une jeune femme connaissant l'emplacement des Yokais. La surprise fut totale sur le visage de Katsuya qui s'empressa de demander où se trouve cette demoiselle. Du moins, c'est ce qu'il aurait aimé si le Taisho Setsu, avec son tempérament ardent, inné et son autorité légendaire, ne l'avait pas devancé. Le samurai Fukyuu resta impassible et ce fut finalement sur la demande de son supérieur qu'il accepta de répondre en pointant la direction où se situait, effectivement, une délicieuse créature aux yeux de l'Hatamoto. Ce dernier s'apprêta à demander qu'on aille la chercher mais Minato rajouta qu'elle n'était pas du tout en confiance. C'est les yeux palpitants et la mine interrogatrice que Katsuya dévisagea son ami qui lui expliqua que le nombre de soldats ainsi que la réputation de Fukyuu et de Setsu réunis rendaient certaines personnes inquiètes et craintives. Comprenant la situation, il n'avait cependant pas de temps à perdre et la solution fut vite trouvé pour l'homme qui se trouvait être de la situation.

Surement surprendrait-il la populace ainsi que les soldats alliés mais Katsuya en vint à faire des grands gestes avec les bras et à sourire bêtement tout en s'écriant.


"OOOOOhééééé! Jeune fille! Nous ne te voulons aucun mal! Nous aimerions discuter avec toi si tu veux bien. Tu ne voudrais pas venir me voir. Je ne mords pas tu sais hahahaha!"

Rien de tel que la bonne humeur d'un jeune homme pour faire envoler toutes inquiétudes et soucis. Katsuya rebaissa les bras alors que son camarade le prenait pour un fou. L'Hatamoto n'en rigola que davantage en voyant les têtes de soldats et le désarroi de Minato ainsi que de ses propres combattants de glace.
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Ven 28 Mar - 15:13

"Bien entendu Shimada-sama, nous pouvons utiliser mon bureau pour élaborer une stratégie au calme. Nos cartes détaillées de la région et mes cinq cent hommes sont à votre disposition. Nous attendons des renforts de la capitale, mais je crains qu'ils n'arriveront pas avant demain."


Le Taii s'exprimait de la façon la plus humble possible, il était en effet inhabituel pour quelqu'un de son grade de parler ainsi avec le Taisho d'un autre clan et il s’acquittait de cette tâche avec toute l'humilité et la déférence dont il était capable.


Suite au remous causé par l'intervention de Tetsu Minato, celui-ci, qui ne pensait, au départ, que seul son ami l'aurait entendu, fut quelque peu gêné. Lui qui n'était qu'un simple soldat se voyait hélé par le Taisho Setsu en personne. Voyant que les différents officiers ne semblaient pas comprendre la réalité de la situation, mais avaient-ils réellement toutes les informations pour, et que son ami, fidèle à son attitude désinvolte, interpelait la jeune demoiselle directement, il se devait d'apporter une précision importante. Malgré l'invitation de l'Hatamoto Fukyuu, la demoiselle, elle, n'avait pas bougé d'un pas et semblait paralysée sur place tandis que plusieurs dizaines de regards s'étaient tournés vers elle.


"Et cette jeune fille est muette, j'oubliais de vous le préciser... Shimada-sama, pardonnez mon audace de m'adresser à vous directement, si vous désirez que des éclaireurs accompagnent cette demoiselle pour vérifier ces dire je suis volontaire pour en faire partie, j'espère que ma présence la rassurera un peu, elle est terrifiée et je crois que la présence d'autant de soldats n'y soit pas pour rien..."


Qu'un simple soldat se permette de parler directement au Taisho d'un autre clan relevait de l'inhabituel... mais cette situation l'était tout autant et exigeait, sans doute, de se conduire de manière inhabituelle. S'étant incliné humblement tout en s'adressant à l'officier Setsu, Minato espérait ne pas l'offenser. Il craignait que cette jeune demoiselle muette et craintive ne s'enfuie si elle n'était pas traitée avec suffisamment de délicatesse, leur faisant perdre une source, probablement vitale, de renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Ven 28 Mar - 17:07

Pas à pas, les choses avancent dans le bon sens. Premièrement, sous la demande du Taisho du clan de feu, le jeune homme accepte de lui donner 500 hommes en plus ainsi qu'un abri pour mettre en place un plan.
Satisfait de l'homme du clan Kenshu, il s'exprime avec entoushiasme :
- Parfait !
Peu de temps après, le Taisho Shimada Toshiro passe à un autre sujet et plus particulièrement sur le cas d'une demoiselle qui a des informations précieuses à leur dire. Malheureusement, bien que la tentative de l'Hinamoto soit belle. C'est un échec.Toshiro le laisse faire, ne pensant pas que ce soit un homme fou, mais plutôt, une pointe d'exaspération.
Les regards se tournent vers elle en silence. Fukyuu, Setsu et Kenshu... Soldats ainsi que quelques passants. La mystérieuse inconnue ne bougea pas d'un pouce. Son regard, l'expréssion de son visage affiche une peur bleue envers Setsu et Fukyuu réuni. Ce qui est logique selon Toshiro qui soupire, avant de lancer un premier ordre à sa troupe d'hommes.
- Soldats ! Allez vous reposer un moment, mangez un morceau et buvez tant que vous le pouvez.
Aussitôt, les soldats obéir et commencent à ouvrir la marche, précédant leur guide.
L'armée sous les ordres de Toshiro se décompose ainsi ; 1 000 hommes au total, soit, 300 anti-cavalerie, 500 unités de Mêlée, 30 cavaliers montés de Mêlée, et 170 fusiliers.

Pendant ce temps, Toshiro demande rapidement à ce qu'on les amènent. Ceci étant fait, le Taisho peut alors s'ouvrir à d'autres activitées de conversation, sans être déconcentré.
L'homme du nom de Minato s'exprime à l'attention du Taisho Setsu, tout en s'inclinant humblement.
Attentif, Toshiro enregistre chaque mot qui sort de la bouche de l'individu avant d'y répondre sur un ton neutre.
- Je n'ai pas d'ordres à te donner, ni même à tes camarades... C'est auprès de tes supérieurs qu'il faut s'en référer.
Tourfois, son regard se tourne à présent vers le jeune homme aux cheveux blancs pour ajouter un dernier commentaire avant de lui laisser par aux décisions à prendre.
- Mais, l'idée est brillante et il serait sage de suivre son conseil. Nous allons surement perdre du temps, mais lorsque nous serons au coeur de la bataille... Nous aurons un avantage par rapport à l'ennemi. Qu'en pense l'Hatamoto du clan Fukyuu ?
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Sam 29 Mar - 19:43


Aucune réaction, ou alors celle-ci se trouvait être négative. Katsuya n'avait peut-être pas eu la meilleure idée du jour. La demoiselle qu'il voulait tant rencontrer était à présent dévisageait par de nombreuses personnes présentes. Comprenant la situation l'Hatamoto baissa légèrement les bras sans pour autant les ramener près de son corps, comprenant son échec. Grâce à l'intervention du Taisho du feu, les regards envers la demoiselle se dispersèrent et le jeune homme soupira face à son incapacité. Habituellement, ce genre de comportement faisait rire les douces créatures de ce monde et permettait de mettre une bonne entente entre les deux parties. Pas cette fois.

Ce n'est que plus tard, après avoir rejoint les quartiers du Taii qui avait si gentiment proposé de s'installer dans son bureau que l'Hatamoto eut une explication : la jeune fille était muette. Son mutisme rendait donc le contact plus difficile. Qui plus est, l'appartenance au clan Fukyuu, ennemi probable du clan de la foudre n'avait sûrement aucunement aidé à la rassurer. C'est sur ses détails que Minato enchaîna sur une demande subite d'accompagner l'escouade chargée d'explorer les environs. Le Tigre fut surpris de cette dernière. Son camarade ne voulait que rarement s'impliquer dans des missions de terrain et le plus surprenant était sa prise de parole envers un Taisho d'un autre clan. Qu'est-ce qui le motivait autant? Non... en réalité la réponse était simple : si protéger cette demoiselle revenait à gagner un avantage sur l'adversaire et obtenir une victoire certaine, Tetsu était prêt à se mettre à dos les soldats pour un manque de respect afin de mener à bien ses objectifs. Avant d'être un vrai samurai, le bras droit de Katsuya est avant tout un fin stratège. Nombreuses de ses initiatives ont permis à son supérieur de revenir sans encombre. C'est en partie pour ce côté-ci de sa personnalité que l'Hatamoto l'avait pris sous son aile. Il était un élément majeur. Aujourd'hui encore, il pourrait être la clef du succès. Savoir que Fukyuu pourrait dévoiler ses véritables capacités grâce, en partie, à eux deux, cela fit sourire le Tigre. L'air surpris et quelque peu enfantin s'effaça de son visage alors qu'il reprenait des allures plus dignes de son rang.

Les paroles de Toshiro n'avaient pas lieu d'être. Il était évident pour Kagome que son ami avait misé sur une stratégie des plus intéressantes. Envoyer des éclaireurs étaient en soi une perte de temps. Cependant, sans connaître leurs adversaires et le terrain sur lequel ils combattraient étaient un désavantage. De plus, en connaissant les compétences de Minato pour l'observation des moindres détails, le jeune homme aux cheveux argent savait pertinemment qu'ils pourraient élaborer un plan de défense mais également d'attaque pour contrer leurs adversaires qui s'avéraient différent des autres batailles.
Le regard du samurai se plongea dans celui océan de son supérieur. Ce dernier en vint à croiser les mains derrière sa tête, en fermant les yeux, serein.

"Je ne vois pas pourquoi je serais contre cette idée. Bien au contraire. Il semblerait que cette jeune femme te fasse confiance. Sans toi, elle hésiterait peut-être à nous révéler l'emplacement de nos ennemis ou bien elle serait perturbée et mettrait plus de temps à rejoindre le lieu qu'elle nous a indiqué. Cela nous ferait alors perdre énormément de temps et je crains malheureusement que nous n'en ayons pas."

Reprenant une fois encore une allure plus diplomatique, Katsuya arbora ce côté de sa personnalité que seuls ses hommes, l'armée et son seigneur connaissent : droit, sérieux et combattif.
"Minato, accompagne cette jeune femme ainsi que les éclaireurs. Vous deux" s'exclama-t-il en se tournant vers deux soldats Fukyuu restés avec les deux autres hommes et qui adressèrent un geste de respect et une posture droite. "Vous resterez avec Minato et vous écouterez ces ordres. Vous devez revenir avec les informations dont nous avons besoin."
De nouveau, il prêta une attention particulière à son camarade. Le timbre de sa voix fut parsemé d'inquiétude et plus faible afin que seul son interlocuteur puisse l'entendre. "Peu importe ce qui se passe, je veux que tu reviennes en vie. Tu m'as compris?"

C'est sur un salut des plus déterminés que Minato quitta bientôt son supérieur. Il s'inclina également devant le représentant de Setsu avant de tourner les talons pour rejoindre leur source d'information, la jeune femme muette.
Par la suite, Katsuya tourna son regard vers Byakko, le membre de Kara. Il ne pouvait nier vouloir recueillir des informations sur cette organisation mais le moment était mal choisi. De plus, il se doutait qu'il ne pourrait en obtenir aussi facilement. Si jusqu'à présent ce groupe avait réussi à se dissimuler aux yeux de tous, c'est que leur discrétion et leur dextérité n'étaient plus à démontrer. Quoi qu'il en soit, l'Hatamoto prit de nouveau la parole à son égard.

"Byakko-san, avez-vous une quelconque information sur ce groupe de Yokai? Leur nombre ou bien encore leur origine? Tout détail peut s'avérer utile dans cette bataille que nous nous apprêtons à entamer."

Katsuya laissa sa joie de vivre et ses gamineries. Il était temps de passer aux choses sérieuses et affronter des Yokais n'était pas à prendre à la légère. Bien qu'éduquer par les moines, le jeune homme n'a jamais reçu aucun enseignement sur la purification, et c'est à de nombreuses reprises qu'il le regretta. Aujourd'hui encore, il devait se débrouiller sans. L'Hatamoto posa ses yeux sur l'une des cartes décrivant la région. Quand la poudre prendrait-elle feu pour causer des pertes..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Sam 29 Mar - 20:37

Le Tigre Blanc ainsi que ses six soldats s'étaient volontairement tenus à l'écart de la petite agitation causée par la présence de la jeune femme muette. Le contraste comportemental causé par la sérénité du Hatamoto Fukyuu et par l'impartialité du Général Setsu ne leur permettait pas réellement de trancher parti. Et puisqu'ils n'étaient que sept, ils faisaient plus ou moins pâle figure et ce dans les deux sens du terme. Chaque guerrier de Kara était doté d'un masque uniformément blanc ; seul celui de Byakko était bien plus travaillé et plus orné ; un tigre à l'expression féroce. Ceci était en parfaite adéquation avec l'aura inquiétante - du point de vue de ses adversaires - qu'il dégageait constamment. Ses alliés ? Cela les laissait de marbre s'ils n'étaient pas tentés par l'idée de s'en faire un ennemi...

... Une idée lui percuta violemment l'esprit.

Dans les quartiers du Taii, en compagnie des hautes instances des clans ainsi que de quelques subordonnés, Byakko resta en retrait, quoiqu'attentif, mijotant, fermentant, retravaillant cette idée qui lui dévorait les songes et court-circuitait définitivement toute autre réflexion propice ou non à l'élaboration de leur stratégie défensive. Bientôt il devenait autiste, n'écoutait plus réellement la discussion qui se tramait. Son aura restait tout de même active et empestait presque les lieux. Et si cette jeune fille, qui était restée à l'écart, avait justement peur à cause de cette aura ?

Byakko revint à la réalité lorsque des yeux azur se posèrent sur lui. C'était ceux de Kagome-dono, le Hatamoto de Fukyuu aux cheveux d'argent. Le vingtenaire le dévisagea une nouvelle fois et, après réflexion, se dit qu'il aurait aimé rencontrer un tel personnage en d'autres circonstances. Pour l'heure, il ne portait pas vraiment ce type dans son coeur tant ses manies laissaient à désirer au vu de la gravité de la situation. Aussi le jeune garçon se permit-il de répondre avec un ton neutre, voire froid.

    - Des informations ? Bien sûr que j'en ai, des informations. Certaines que je ne suis pas autorisé à vous communiquer, et d'autres que vous connaissez déjà. D'ailleurs c'est à se demander ce que je fais là à vous aider ; je doute que sept soldats indépendants fassent toute la différence face à une possible armée d'Onis et d'Inugamis. Toutefois je suis certain que ma présence ici vous sera bénéfique puisque je réponds aux ordres direct de Chomei : j'ai le devoir de protéger cette ville, avec vous.


Se sentant enfin écouté, comme s'il avait prononcé des paroles intéressantes, Byakko se permit de parcourir le regard de tout un chacun individuellement, dans un long silence. Il logea tout le monde à la même enseigne et ne courba pas l'échine devant le Taisho, ni même le Hatamoto. Lui aussi avait de la bedaine, après tout.

    - Les Inugamis étaient à l'originie des canidés, plus précisément des chiens. On leur reconnait des caractéristiques intéressantes, notamment leur flair sur-développé. Il est dit que cette personne muette sait où trouver "nos" Yokais. S'agit-il réellement de ces mêmes démons dont nous parlons ? Si elle sait où les trouver, cela voudrait dire qu'elle les aurait récemment repérés. J'ai du mal à croire qu'elle pût échapper au flair des Inugamis. Oui, je ne vais pas vous faire tourner en rond plus longtemps : j'ai de sérieux doutes quant à ses intentions. Et si elle était à la solde de ces êtres démoniaques préparés à la guerre ? J'ai peur qu'en la suivant, nos éclaireurs trouvent la mort sans ramener quelconque information utile. En résumé, mon intuition est totalement contraire à la vôtre, et on va pas se mentir, mais ça pue un peu. C'est pourquoi je n'enverrai aucun éclaireur, par précaution.


Dernière édition par Akinaru Daishiro le Dim 6 Avr - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Dim 20 Avr - 17:38

Spoiler:
 


Tandis que la réunion commençait dans les quartiers du Taii Nakazawa Shinzô, celui-ci était sans doute l'homme le plus mal à l'aise. Qui était-il pour être assis à la table du Taisho Setsu, d'un Hatamoto Fukyuu et d'un membre influent de l'organisation Kara ? Cependant il était probablement celui des quatre à connaître le mieux le terrain et les spécificités locale et son expertise serait sans doute très demandée par les trois autres hommes. Reprenant un peu confiance en lui il se décida d'apporter son point de vue sur la question de cette jeune muette et la pertinence d'envoyer ou non des éclaieurs.


"Si vous me permettez de donner mon avis à ce sujet, Raimei est une région montagneuse, il est très possible, avec une position surélevée, de voir un groupe important se déplacer en contrebas sans être trop proche d'eux. Sauf votre respect Byakko-san, je pense qu'il n'est pas impossible que cette jeune fille les ait vu et soit venu nous avertir sans qu'eux l'aient remarqué. Mais votre hypothèse est, néanmoins, également possible...


Quelque soit la décision qu'allait finalement prendre cet étrange état-major vis-à-vis de cette question délicate, il était impératif qu'elle soit prise immédiatement. Le départ des éclaireurs ayant déjà été ordonné, ceux-ci étaient soit en train de se préparer, soit déjà en route. Pour l'heure il était, bien entendu, encore possible d'envoyer un cavalier leur ordonner de regagner la ville mais si l'on les laissait trop s'enfoncer dans les montagnes il pourrait devenir difficile de retrouver leur trace et de leur faire parvenir le moindre message.
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mer 30 Avr - 2:29

Kenshu, Fukyuu, Setsu se replient dans le bureau du Taii. Dans la pièce, il y a de quoi s'asseoir ainsi que d'y écrire et du papier. Assez simple dans l'ensemble, comme tous les bureaux de l'armée.
Dehors, dans un endroit précis et non loin du général Shimada Toshiro, les hommes s'installent et savoure le peu de calme qui leur est donné. Bientôt, il faudra prendre le chemin de la guerre et affronter de puissants adversaires. L'armée est prête mentalement depuis le départ, et le Taisho le sait très bien.
Bientôt, il faudra les motiver encore plus pour pouvoir faire face à cette menace. Ces monstres ne seront plus de ce monde...

Shimada Toshiro avait prit place à une chaise, carte déroulée sous ses yeux, commençant à méditer sur son plan d'attaque. Non loin de lui se dresse l'Hatamoto du clan Fukyuu. De l'autre, le jeune homme masqué qui répond aux questions de son interlocuteur. Toshiro est à moitier attentif sur le coup, mais il a de bonnes intentions de l'être !
Comprenant le discourt qui se met en place, ce dernier lève le regard sur les deux hommes avant d'ajouter son grain de sel :
- Qu'est-ce que vous racontez ?
Le membre du clan Kenshu serait-il en train de se défiler, devant un moment de gloire. Aurait-il peur d'une éventuelle célébrité ? L'inquiétude de cet homme, sème un léger doute chez le Taisho, qui ne sait quoi répondre en premier lieu. Mais très vite, une autre idée lui traverse l'esprit et cette dernière est celle de la motivation.
- Nous avons besoin de toi et tes hommes. Ce n'est pas le moment de se défiler ! Que vous soyez 6 ou bien plus, ce qui compte c'est la qualité du travail.
Réplique Toshiro en redressant le dos pour pouvoir voir plus clairement la salle. Face à lui, Toshiro peut voir tout le monde qui l'écoute s'exprimer. Un moment de silence s'installe.
Puis soudain, contre toute attente, le jeune tigre exprime le fond de sa pensée. Une hésitation, un moment où les sentiments font place à des doutes, des idées naissent par l'imagination débordante de l'Homme.
Qu'est-ce une idée ? Et bien, lorsque celle-ci est fabriquée par l'Homme, le sujet peut être comparé à un virus. Soit quelque chose de difficile à enlever de son hôte.
Partant de cette base, les paroles de Byakko tienne la route tout comme celle du Taii Nakazawa Shinzo.
Le regard de Toshiro se balade de personne en personne, dans le plus grand calme, durant un instant qui semble éternel avant de trancher la question.

- Quelque soit votre avis, de toute façon vos espions sont déjà en route pour retrouver la trace de ces monstres. Ne sont-ils pas les plus rapides de tout Yokuni ?

S'exprime l'homme en se levant et s'approchant des autres. Ce dernier lance un regard aux hommes pour les provoquer. Oseront-ils laisser tomber le masque si vite, avant que le grand jour se lève et que la terre soit rouge ? Les dés sont jettés et seul l'avenir dira si la décision du général est bonne ou mauvaise.


Dernière édition par Shimada Toshirō le Dim 25 Mai - 2:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 13 Mai - 0:22

    - Nous défiler... J'ai bien peur que vous n'saisissez bien la situation, mon Général. Six. Vous savez compter : c'est le nombre d'hommes que je mets à votre disposition, moi y compris. Mais parce que la qualité l'emporte sur la quantité, j'aurais de francs scrupules à perdre ne serait-ce que l'un d'entre eux sur le champ de bataille. A Kara, nous choisissons les meilleurs dans leurs domaines.


Comme pour exprimer un refus, un désaccord, Byakko se redressa et croisa les bras, levant légèrement la tête pour planter son regard invisible dans celui du Taisho. Il secouait lentement la tête alors qu'il écoutait le Général déblater sa stratégie.

    - Eh bien soit. Partez avec vos hommes, vous m'avez l'air si sûr de vous... Dois-je vous rappeler que nous faisons faces aux espèces de Yokais des plus menaçantes parmi celles qui vivent sur notre tumultueux Yokuni ? Ne vous méprenez pas, mon général, mais si le danger était moindre, alors je n'aurais aucune raison de me battre et je laisserais faire les clans. Encore une fois, j'ai des directives précises, et elles sont très différentes de "mourir bêtement".


Son visage pivota vers l'ami de Katsuya.

    - Minato-san, sauf votre respect, je ne crois pas que vous devriez suivre le plan du Général Shimada. Si les paroles de Nakazawa-dono s'avèrent exacte, il est possible que la fille muette ait raison et que les démons ne sont plus bien loin. La façon dont votre ami s'exprime laisse penser qu'il préfère, au fond de son coeur, que vous ne preniez pas d'risque...


Pour finir, il décroisa ses bras et relâcha ses épaules, repliant les coudes et montant les bras, paumes vers le ciel, prenant une attitude d'enfant. Son masque tombait presque mais il préférait montrer que lui aussi savait dédramatiser la situation, tendue qui plus est. Il se tourna finalement vers le Taii Kenshu.

    - Nakazawa-dono, comprenez bien que j'aimerais être d'une aide capitale sur ce coup, mais même si je voulais partir en escouade pour vous éclairer, il me serait impossible d'être efficace. Mon aura est apparemment... Trop expressive et mes ennemis peuvent sentir ma présence à un périmètre restreint. Mes hommes ne sont pas des plus discrets non plus. Surtout en saison d'été qui plus est...
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 13 Mai - 17:50


La méfiance dont faisait preuve ce cher Byakko était justifié. Katsuya lui-même craignait leurs futurs advrsaires et laisser son camarade allait au devant de l'ennemi n'avait rien de rassurant. Cependant Minato semblait avoir une idée derrière la tête. C'est en partie pour cette raison que son supérieur n'avait pas refusé la proposition que le samurai lui avait faite il y a à peine quelques minutes. L'Hatamoto connaissait son camarade et il était évident que le corps-à-corps était loin d'être sa spécialité. Cependant, il s'avère être un parfait tacticien et le Tigre était persuadé qu'il s'en sortirait, peu importe si la situation serait avantageuse ou non.

Restant silencieux, le jeune Fukyuu écouta avec attention chaque parole prononcée, chaque ton employé, en particulier celui du membre de Kara. L'homme masqué l'ignorait sûrement, mais Katsuya s'était lancé dans une chasse aux informations à propos de cette organisation et savoir que celle-ci possède des membres de qualité plutôt qu'un nombre impressionnant était très instructif. Byakko détenait peut-être des renseignements sur leurs ennemis qu'il ne pouvait révéler, mais celles dévoilées étaient encore plus intéressantes. Le regard amusé de l'Hatamoto combiné à un sourire presque malsain aurait pu en inquiéter plus d'un dans la pièce mais son faciès était tel un pétale parmi la végétation, invisible à travers la discussion des hommes d'influence se trouvant réuni en ce jour.

Lorsqu'en vint l'allusion faite du jeune homme, celui-ci vint déposer l'une de ses mains derrière son crâne, l'air quelque peu blasé face à la réunion qui n'en avançait pas. Il était temps de redevenir sérieux, même s'il fallait offensé certaines personnes ou autorités.

"J'ai confiance en mes hommes, Byakko-san et tout particulièrement en Minato. Vous devez savoir que je n'ai jamais été contre ses décisions et je n'ai jamais eu tort. Libre à lui de choisir son terrain. Qui plus est, avoir un stratège de sa trempe avec les éclaireurs nous donnera un avantage avant l'assaut. Il pourra analyser et décider des directives les plus avantageuses à employer"

Quelques pas résonnèrent dans la pièce alors que Katsuya se rapprocha de la carte qui fut déployée par le Taisho du feu.
"Le temps nous est compté et connaître la position de nos adversaires est cruciale à présent. Nous ne pouvons reculer." Il courba légèrement le dos et pointa du doigt la ville. " Le plus urgent, c'est de faire évacuer la ville. Si les Yokais réussissent à atteindre les habitations, Kenshu risque de perdre une partie de ses habitants. Les soldats pourront se charger de les escorter jusqu'au Temple. Là-bas, les Yokais auront moins d'influence et les moines pourront les défendre avec leurs sortilèges" Il glissa par la suite son index sur les montagnes. "Même si nous avons affaire à des Inugamis, leur odorat reste limité. Positionner des archers près des rochers permettrait de les attaquer à distance. Avec la hauteur, les soldats pourront avoir une vue d'ensemble et affuter leurs tirs sans que les Yokais puissent les repérer."

Le regard de l'Hatamoto, dont le bleu océan tourna vers une couleur comparable à la nuit, se posa sur le Taisho alors que ses deux mains se positionnèrent de part et d'autre du parchemin.
"Bien évidemment, je ne suis pas en droit de donner des ordres directs. Il n'en tient qu'à vous d'écouter et de suivre ses instructions." Il se releva et s'adressa au membre de Kara. "Je pense également qu'il serait bon de positionner des hommes habiles et camoufler aux abords de la ville. Vos "auras" seront peut-être repérées et l'ennemi se focalisera sur vous, mais cela nous permettra d'avoir une ouverture. Même si les Inugamis ont un flair développé, avoir des hommes embusqués pourrait nous être utile malgré tout. Une fois encore cette décision ne me revient pas et je peux comprendre votre inquiétude à mettre vos hommes en danger." Son attention se porta cette fois sur le Taii Kenshu. "Croyez-vous que certaines moines ou prêtresses accepteraient de nous venir en aide? Même s'ils ne peuvent sûrement pas neutraliser totalement les Yokais, ils pourraient les déstabiliser et nous permettre de les anéantir plus facilement."

Le Tigre vint à se taire, installant un silence dans la pièce. Il resta près du bureau afin de garder un œil sur le plan et pouvoir donner de nouveaux conseils. Il le savait, les Hatamotos n'avaient aucun droit sur l'autorité des supérieurs de l'armée, c'est pourquoi, il ne pouvait que suivre ce qu'on lui imposerait, qu'il soit ou non d'accord. Cependant, savoir qu'il devra écouter les directives du Taisho Setsu lui laissait un arrière-goût amer. Il connaissait les manières agressives de ce clan et leurs méthodes étaient loin d'être délicates mais en temps de conflit, il fallait laisser de côté les désaccords interclaniques. Pour le moment, c'est la vie des citoyens qui étaient en jeu et il fallait intervenir... vite...


Dernière édition par Kagome Katsuya le Jeu 5 Juin - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Ven 6 Juin - 13:47

La planification de la défense de Raimei fit oublier en partie au Taii Nakazawa Shinzô l'infériorité de sa position hiérarchique parmi cet étrange état-major. Pointant divers points de la carte, en réaction aux conseils de l'Hatamoto Fukyuu il pouvait donner pleine mesure de sa connaissance du terrain.


"Si vous désirer placer des archers le mieux est probablement d'en placer ici, ils pourront surveiller les deux principaux cols menant à Raimei. Ils auront à leur disposition une multitude de cachettes pour rester embusqués jusqu'au dernier moment. Il est également possible de faire s'écrouler la montagne sur nos adversaires, aussi puissants soient-ils, même les Oni ne pourront survivre à un tel éboulement. Bien entendu, pour cela il faudra placer des sapeurs avec les archers et transporter là-haut une quantité suffisante de poudre noire. Malheureusement il est possible qu'au lieu d'arriver des cols, les Yokais arrivent directement des montagnes, ce sera pour eux un chemin plus long mais ils seraient dans ce cas assurés de nous prendre par surprise. S'ils ont un minimum de sens tactique ils enverront probablement au moins à groupe par là, et s'ils le font nos archers et nos sapeurs seraient en grand danger.

Kagome-dono, j'ai bien peur que le temple seul ne soit pas suffisamment grand pour abriter tous les civils. Ensuite, si nous chargeons les religieux de les protéger seul un petit nombre d'entre eux pourront nous rejoindre au combat. Néanmoins je vous remercie de la sollicitude que vous éprouvez à l'égard de mes concitoyens et je ne puis qu'être d'accord avec vous quand vous proposez de faire de la protection des civils notre priorité."



Les paroles du Taii apportaient autant de solutions que de nouveaux problèmes. Cependant il fallait désormais trancher et commencer les préparatifs, quitte à effectuer d'ultimes ajustements au retour des éclaireurs. En effet, si les gradés décidaient de les attendre, il serait probablement trop tard pour la plupart des préparatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Sam 21 Juin - 16:25

Dans son coin, le Taisho écoute chaque homme se trouvant dans la pièce où un plan se déroule pour mettre en déroute l'armée des démons. Pour commencer, c'est le jeune Byakko qui exprime son désaccord tout en croisant les bras. Celui-ci fait bien comprendre au générale qu'il a des ordres précis et ces derniers ne sont pas de mourir bêtement selon lui.
A ces mots, Shimada Toshiro exprime aucune inquêtude, ni colère à son égare. Byakko continue d'exprimer son avis sur le plan d'attaque, qui n'a pas encore été mit en place. Sous la peur, les premiers conseils, et révèlations se dévoilent.
Toshiro ne peut se retenir une seconde de plus par provocation.
- Vos hommes ne sont donc pas plus discrèt l'été que l'hiver ? Et vous appelez ça de la qualitée...

Mais rapidement, c'est au tour de l'hatamoto du clan de la glace de juger les propos du ninja. Et contrairement à ce dernier, Toshiro est plutôt fière de voir face à lui, un homme qui a confiance en ces hommes qu'à sa propre personne. Un sourire mesquin prend forme sur le visage du générale Setsu.
Un léger silence s'installe, laissant retomber l'énervement et provocations. Kogame Katsuya s'approche de la carte pour donner un éventuel plan d'attaque sur l'ennemi. Attentif, le Taisho Toshiro s'approche de celle-ci un peu plus pour suivre le sujet de conversation.
Lorsque le Fukyuu se tut, ces dernières paroles étaient celles d'une question. Son interlocuteur répond du mieux que possible aux questions, pour éclairer les esprits.
Malheureusement, lorsqu'une lumière s'illumine, elle créée également de l'ombre, car l'un ne peut vivre sans l'autre...
Les directives sont donc sous la responsabilitée du Taisho du clan du feu. Se sentant fixé, Shimada Toshiro observe la carte. Il est vrai que de positionner des archers en hauteur est un avantage capitale. Mais si l'ennemi vient par la haut, alors les archers auront de forte chance de mourir au corps à corps. Puis, vient le tour des hommes de Byakko dont il fallait réfléchir. Ces derniers peuvent également prendre à revers les Onis pour les éliminer une bonne fois pour toute, lorsque l'épuisement s'emportera d'eux.
L'avis de l'hatamoto est mûrement bien réfléchit en ce qui concerne les civils de la ville. Il est important de les protéger et le problème vient d'être résolut. Il faut donc agir vite !
- Ne sacrifiez pas quelques uns de vos religieux ! Vous m'avez clairement entendu j'espère... Je ne veux pas de religieux dans la bataille, car si nous échouons, qui pourra protéger les civils ?... Ce ne sera plus nous.

Son regard ne s'était pas détourné du papier un instant durant son avertissement. C'est lorsque Shimada Toshiro s'adresse à Katsuya que son regard croise celui-ci :
-Vous avez de bonnes idées mon cher et j'aime ça ! Nous fonctionnerons ainsi... Nos archers seront donc cachés dans les montagnes du Nord mais également celles qui mènent aux terres Setsu, à l'Est. Ils pourront alors anticiper l'ennemi et les harceler de flèches. Mes fusiliers couvriront leurs arrières. Si ces démons ne passent pas par les montagnes, alors ces derniers se joindront à vos hommes Byakko pour les renforcer. S'il faut qu'ils fassent l'appat, alors tartinez les d'une délicieuse odeur !!
Toshiro frappe la table à cette dernière phrase, pour lui donner beaucoup d'importance à l'écoute des autres hommes. Puis, Toshiro continue de donner les directives.
- En première ligne nous aurons donc des unités d'anti-cavalerie. Derrière eux, les hommes de mêlées. Je mettrais à contribution tous mes hommes ! Avec l'hatamoto ici présent, je prendrais quinze lanciers montés. Nous nous déplacerons légèrement en hauteur pour avoir une meilleure vue et notre charge sera que plus belle. Le morale de nos hommes ne faiblira point, nous permettra alors la victoire. Quand au reste de mes cavaliers... Je vais les laisser aux religieux. Ils tiendront la défense avec eux, très bien.
Toshiro se redresse, pour finir sur un dernier point à résoudre : Quand attaquer ?
Les éclaireurs sont déjà en route et attendre leur retour serait bien long et trop tard pour d'éventuels manoeuvres de la part du Taisho. C'est alors que son regard scrute celui des hommes ici présent. Puis, il dit d'un ton ferme pour finir : - Ne perdons pas plus de temps ! Nous partons dans deux heure, alors préparez vous ainsi que vos hommes.
Même si cela demande de se faire repérer par les démons, autant les impressionner par les hommes courageux des clans suivants ; Fukyuu et Setsu réuni
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 29 Juil - 9:34

Spoiler:
 

Qu'il était admirable de voir une telle entente. Kenshu, Setsu et Fukyu. Les trois nations de l'Ouest, cherchant depuis toujours à se dominer mutuellement, se retrouve à mettre en commun leurs connaissances ainsi que leurs stratégies de combat. Cela prouvait que, malgré les conflits entre clans, certains membres désiraient une alliance pour amener la paix. Katsuya n'en était que plus ravi. Pourtant, il savait également que lorsque le problème actuel serait éradiqué, une nouvelle tension réapparaitrait, en particulier entre le Feu et la Glace. Il pouvait déjà imaginer le regard de ses soldats foudroyer leurs adversaires de toujours. Le Tigre n'était pas à exclure mais contrairement aux autres, il savait se contrôler.

Ecoutant chaque conseil ou contre-argument aux actions proposées par l'Hatamoto, ce dernier resta muet lorsque le Taisho exclama ses ordres. Il resta cependant sceptique face à la non-présence d'un religieux sur le champ de bataille. Cela ne pouvait se faire car les Inugamis sont de grands combattants et leur maîtrise du sabre surpasse le simple soldat d'armée. Il fallait absolument les affaiblir ou bien les blesser avant d'attaquer et il comptait bien argumenter pour convaincre le dirigeant de changer d'avis.

"Shimada-san, avec tout le respect que je vous dois, je pense que nous aurions un désavantage face à ces Inugamis si nous n'avons aucun prêtre. Je comprends votre désir de ne faire aucune victime dans cette bataille, mais leurs connaissances nous seront d'une grande utilité en plus de leur compétence de purification." Il dévisagea le Taisho, avant de reprendre. "Si vous ne voulez aucun moine, très bien. Mais faites au moins appel à un Onmyoji. En plus de sa sagesse, ses facultés défensives lui permettront de rester en vie."

Vint ensuite la charge principale. Toshiro insista sur chaque unité présente. Bien qu'il s'agisse de chien humanoïde et non d'animaux équestres, les unités anti-cavalerie pourront infliger les premières blessures, soutenu par ce fameux moine que préconise le jeune homme. La mêlée s'occuperait d'en finir avec ses créatures. Néanmoins, cela ne sera pas si simple. Croisant les bras tout en venant s'adosser au mur près duquel l'Hatamoto s'était rapproché tout en écoutant les ordres, celui-ci se plongea dans des réflexions personnelles, se perdant alors dans son esprit.
*Les Inugamis ne sont pas des samurais de bas niveau. Un seul d'entre eux serait capable de venir à bout d'un bon nombre de nos hommes. Je dois prévoir une contre-offensive avant qu'ils ne rencontrent l'anti-cavalerie...*


Un sourire se dessina sur son visage alors qu'une idée se faufila parmi ses pensées. Il prit une nouvelle fois la parole, suite aux indications du Taisho.
"Dans ce cas, permettez à certains de mes hommes d'être dans votre première ligne. J'aimerais augmenter nos chances de succès avec une petite astuce que je vins de concocter. Je vous en ferais par ultérieurement, Tai---sho~" glissa-t-il avec la malice qui le caractérise tant alors qu'il prouva par son regard envers le supérieur l'ingéniosité de son idée.

Par la suite, Katsuya reprit sur la protection des civils. Il se tourna vers le Tai Kenshu avec un regard beaucoup plus tendre bien que sérieux.
"Si le temple n'est pas assez grand alors la populace devra se rendre dans la ville la plus proche. En soi, Raiu ferait une parfaite forteresse pour les protéger."

Le jeune homme avait également pensé à diriger les habitants vers le temple Fukyuu, se trouvant légèrement plus au Sud. Cela permettrait une protection aussi grande qu'à Koumyou. Malheureusement, cela serait difficile et cela pour deux raisons : la première serait de transmettre cette migration au Seigneur de Glace, qui ne peut laisser des étrangers pénétrer son territoire si facilement, puis à la frontière commune. Un messager n'aura jamais le temps et les risques étaient bien trop importants. Pour ce qui est de la seconde raison, le problème viendrait des villageois, refusant de quitter le territoire même si cela leur coûterait la vie. Certains possèdent un honneur plus grand que les samurais de l'armée. Il serait difficile de les convaincre. Rester à Kenshu, malgré la distance pour atteindre Raiu était la meilleure solution.


Les directives étaient à présent terminées et l'heure de combattre se rapprochait, bien trop rapidement pour le Tigre qui ne comprit pas la hâte du commandant. Cherchait-il à attirer directement les Yokais sur leur position pour permettre aux archers de réussir leur coup? Ou était-ce simplement pour impressionner l'ennemi? Dans ce deuxième cas, la naïveté du Setsu lui valait d'être mépris par l'Hatamoto qui garda pour lui cette remarque, ne souhaitant point attiser les flammes d'un conflit interclanique, et quitta simplement cet état major pour rejoindre ses camarades.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Sam 9 Aoû - 12:34



    - Je suis désolé que vous vous fassiez une telle opinion sur nous, Shimada-sama. Nous aurons le temps d'en reparler en enfers ; et j'espère qu'un guerrier de Moegami de votre trempe en saura supporter la chaleur ambiante qui y règne.


On pouvait sentir une pointe d'ironie dans le timbre de la voix du Tigre Blanc, qui s'était adressé au général en se tenant droit, relevant légèrement le menton comme un air de défi. Ce général avait beau mériter tout le respect qui lui était dû, il ne faisait cependant pas bon se mettre un guerrier de l'Ombre à dos. Il tourna ensuite la tête vers Katsuya qui était déjà parti retrouver ses compagnons. Sans regarder de nouveau le général, il lui adressa ses dernières paroles :

    - Nous resterons sur place pour cueillir les yokais parvenus à travers vos défenses, si chanceux il y a. C'est ce qu'il y a de mieux à faire. Nous sommes des combattants de terrain, tout comme vous. Priez les Kamis pour que vous ne vous retrouviez pas sur ma ligne de mire, Général.


Le jeune garçon tourna enfin le dos à son tour pour ensuite rejoindre ses camarades, postés en retrait. Ceux-ci se redressèrent à la vue de son supérieur et exprimaient une attention hors du commun. Pour la plupart, c'était leur premier combat aux côtés des clans régissant le pays.

    - Les dés sont jetés, nous resterons ici à affronter les yokais qui réussiraient à atteindre Raimei. Privilégiez la défense des Villageois, donnez votre vie s'il le faut. Pour Kara ! Pour Chomei !


Sur ces dernières paroles, tous, y compris Byakko, se positionnèrent à des endroits stratégiques au sein de Raimei, près à apercevoir les pontentiels Yokais arrivant, d'autre part pour signaler leur présence et réorganiser la défense en conséquence.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 19 Aoû - 12:47

Les armées des trois clans se mirent en ordre de bataille avec une discipline sans faille. Chaque groupe, conscient d'être les représentant de leur clan, redoublaient de rigueur et d'ardeur à la tâche. Les archers se mirent en position en hauteur et disposèrent leurs flèches devant eux. Partout les bannières des trois clans de l'ouest se croisaient et se dressaient fièrement côte à côte. Qui pourrait résister à l'armée unie de ces trois puissances ?


Des mouvements furent repérés sur un sentier de montagne, un petit groupe d'humains s'approchait à grande vitesse. Les éclaireurs revenaient de leur mission et, visiblement, leur rapport ne pouvait souffrir du moindre retard. Ils se présentèrent dès leur arrivé aux officiers Setsu, Fukyuu et au Taii Kenshu et racontèrent ce qu'ils avaient vu. D'après eux, les Yokaii étaient bien plus proches qu'ils ne l'avaient pensé au départ et se rapprochaient rapidement, empruntant les sentiers montagneux. À peine eurent-ils le temps d'ajouter que Minato et la jeune fille étaient restés en arrière à la demande du guerrier Fukyuu que des exclamations fusèrent de la ligne de front. Partout on désignait la montagne et les créatures massives qui l'arpentaient. Les Inugami et les Oni étaient arrivés et, de leur position surélevée ils allaient déverser leur rage et leur violence sur les humains les plus proches : les archers supposés les surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Ven 22 Aoû - 18:07

Les derniers préparatifs sont à présent terminés et Shimada Toshiro sort de la pièce pour retrouver ses hommes. Celui-ci s'inquiète de leur morale et s'assure qu'ils ne manquent de rien, sans pour autant être trop clément. Un supérieur trop clément envers ses hommes est un homme qui manque de l'assurance et de la notorieté. Un chef qui est trop dur envers ses hommes, est un homme presque mort.
Par la suite, le Taisho se retire, attendant l'heure de la guerre. En observant ses mains, Toshiro remarque que celles-ci tremblent. Est-ce là l'excitation du combat ou bien la peur ? Il connait ce sentiment que ses hommes ont avant de partir au combat. Il le sent...
Par le passé, Toshiro avait affronté un Oni, mais il était seul. Mais cette situation n'est pas la même, et face à eux, des centaines, peut-être même plus seront face à eux.
Finalement, Toshiro décide de se reposer un peu, car bientôt il aura besoin d'énergie pour détruire l'ennemi. Bientôt, le ciel sera rouge.

A son réveille, le Taisho demande à un soldat de l'aide pour enfiler son armure. Celui-ci s'exécute et s'approche de lui après avoir déposé son katana. L'homme attrape fermement le plastron rouge pourpre aux motifs noir, soit pour commencer le Do, ainsi que les Sode qui sont avec le plastron. Vient ensuite l'Haidate, le Kusazuri avec les Suneate que le garde s'attarde à faire. Pendant ce temps-là, Shimada Toshiro en profite pour attraper les Kote et ses Tekko. Tout se fait correctement et dans le silence.
Sur le mannequin, il ne reste plus que le Kabuto et le Mempo. Le masque légèrement différent de base, ressemble à un visage humain, mais le regard est celui d'un démon et les dents sont longues et pointu. Aucun n'est semblable à l'Homme. Les joues sont marquées par une griffure de chaque côté. Le menton comporte une petite corne pour finir de décrire le masque.
Voilà Toshiro prêt à se mêler dans la bataille, celui-ci remercie le soldat qui l'a aidé à se préparer entièrement. Au grand jour, le Taisho se dévoile dans son armure de sang, avant de chevaucher sa monture. L'heure est enfin arriver. Katana et Tantô à l'Obi, Fukyuu et Kenshu ainsi que Setsu font route vers la montagne pour s'y installer et accueillir l'ennemi. Chaque homme sait où se placer et connait son rang ainsi que celui de droite. Les archers savent également combien ils ont de flêches dans leur carquois.

Aux côtés de ses alliers, Shimada Toshiro regarde l'Hatamoto en silence, avant de scruter l'horizon en silence. Puis, celui-ci se mit à faire de l'humour pour faire descendre la pression qui se forme dans les rangs :
- Nous y voilà enfin... Mais il semble que notre ennemi ne soit pas très ponctuel. Font-ils cela même entre eux ?

Soudain les espions font leurs entrée avant de tout leur dire. Selon eux, les monstres et démons sont plus proche que prévu et ils se présentent par milles. Un nuage sombre s'avance rapidement vers les lumières divines et dans le ciel, rare sont les volatiles qui surplombe la montagne. La crainte a finit par submerger le ciel même. Malheureusement, le Taisho n'a pas encore rendu son dernier souffle.
Très vite, les soldats commencent à s'exclamer et à signaler la présence ennemi. Celle-ci ne se trouvait pas à l'endroit voulu et rapidement, dans l'armure des hommes, Shimada Toshiro sent la peur. Il faut agir vite pour ne pas être en terrible désavantage.

- FUSILIERS PROTEGEZ LES ARCHERS AVEC L'ANTI-CAVALERIE !! Allez, Allez, ne traînez pas !!
S'écrit fermement Shimada Toshiro avant de s'avancer à son tour prêt du plus gros de l'armée pour faire un discourt et les maintenir à chaud.
- N'ayez crainte de ces monstres ! Ils sont fait de chair et de sang tout comme vous ! C'est ici que nous les tiendrons ! Nos lances se fendront sous le poids de ces démons et le métal de nos katana répendront le sang.... LEUR SANG !!! Soldats du clan de la glace, de la foudre et du feu.... Je ne quitterais pas cette terre.. SANS AVOIR RENDU MON DERNIER SOUFFLE !!
Rugit le Setsu tout en sortant son katana de son étui. Son cheval se mit alors à cambrer durant un bref instant. Un instant qui insuffle de la bravoure aux yeux des hommes de son clan et les poussent à s'écrier à leur tour face aux Onis. Et maintenant, les poudriers attendent l'ordre d'ouvrir le feu, et les lanciers se tiennent derrière pour prendre la suite, la lance fermement maintenu avec à leur bout, la mort qui viendra pendre l'âme de ces monstres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Jeu 4 Sep - 16:55


Le Tigre quitta bientôt la pièce puis le bâtiment afin de rejoindre les rues de la ville. La populace commençait déjà à s'agiter alors que les soldats du jeune homme, une quarantaine, vinrent à lui, le saluant comme il se doit et attendant les ordres. Dévisageant chacun d'entre eux, voyant la détermination qui les animait, Katsuya éleva la voix pour se faire entendre de tous.
"Notre ennemi n'est pas de simples soldats de pacotille! Il s'agit d'Inugami, connu pour leur maîtrise du sabre et de leurs capacités de défense. Il est également probable qu'ils soient accompagnés par d'autres Yokais. Ne les sous-estimez sous aucun prétexte!" Il fit une pause, avant de reprendre. "Je veux que les unités d'infanterie rejoignent l'anti-cavalerie Setsu en première ligne."

Cette directive surprit les soldats concernés, qui se regardèrent entre eux, pensant un instant que leur supérieur était devenu fou mais le sourire serein de Katsuya attisa leur curiosité. "Vous possédez une compétence que le clan du Feu n'a point et j'ai bien l'intention de l'exploiter dans cette bataille.
Je veux ensuite qu'une dizaine d'entre vous escorte les civils en dehors de la ville, en venant soutenir les forces Setsus."
Dit-il en pointant du doigt les citoyens qui se réunissaient petit à petit vers les portes de la ville."Les autres rejoindront l'infanterie de mêlée. Lorsque la bataille débutera, les directives seront prononcé par le Taisho Setsu Shimada Toshiro. Vous vous devrez alors de les suivre."

Bon nombre de regard se noircirent, rappelant au jeune homme sa propre haine envers leur voisin du Nord. Néanmoins, il se devait d'éteindre les flammes naissantes afin d'accomplir cette mission.
"Je sais ce que vous pensez mais laissez votre rancune de côté. C'est pour sauver des innocents que nous sommes ici, et non pour abattre les phénix dans leur dos. N'oubliez jamais ça. A vos postes!"

Une affirmation résonna dans le groupe alors que les soldats commencèrent à se disperser, laissant un Hatamoto perplexe. Jusqu'à présent, il avait réussi à défaire tous assaillants du type Yokai seul mais jamais il n'avait eu affaire à une bataille intensive, impliquant tant de soldats mais également les habitants. Tournant son regard vers le ciel, Katsuya en vint à prier Itegami de leur apporter son soutien...

Tout prenait place petit à petit. Marchant à travers la ville, le jeune homme croisa bon nombre de combattants apportant armes et documents, ou bien encore les équins des cavaliers. La populace était également évacuée. Femmes et enfants étaient effrayés de voir à leur retour la cité dévastée. Les hommes quant à eux souhaitaient se battre pour défendre leur bien mais il en était hors de question. Katsuya s'arrêta devant une dispute abordant ce sujet, voyant alors un homme d'une quarantaine d'années assaillir l'un des soldats Kenshu de réprimande mais aussi de pitié. S'il n'avait pas été samurai de formation, l'Hatamoto aurait fait de même pour protéger sa demeure et sa famille, quitte à perdre la vie. Il pouvait donc comprendre les sentiments des Hommes. Il s'approcha, déposant une main chaleureuse sur l'épaule de son camarade combat, accompagné d'un visage le soutenant. Celui-ci se tourna ensuite vers le villageois. Sa voix dégageait la tristesse et le sérieux qu'elle devait avoir.

"Je comprends ce que vous ressentez, mais nous ne pouvons pas vous laisser aller sur ce champ de bataille. Les risques sont bien plus grands que vous ne le pensez. Tout ce que vous pouvez faire, c'est croire en les soldats de votre nation."

Il n'ajouta rien de plus et ne s'attarda pas, rejoignant les dirigeants. Il jeta cependant un coup d'œil par-dessus son épaule afin de s'assurer que le message était passé. C'était le cas, au grand soulagement du jeune homme. Il était temps à présent.

~~~~~

Tout était en place. Soldats comme supérieurs avaient pris leur position pour analyser et entrer dans une bataille qu'ils ne pourraient oublier. Katsuya se trouvait aux côtés du Taisho qui avait à présent les rênes en main.
"Nous y voilà enfin... Mais il semble que notre ennemi ne soit pas très ponctuel. Font-ils cela même entre eux ?
- Les Yokais sont loin d'être civilisé comme nous. Ils se moquent bien des sens humains tels que la ponctualité ou l'honneur. Ils ne désirent que détruire."

Néanmoins, ce sens de l'honneur qu'évoqua l'Hatamoto était pourtant présent chez certain. Le gardien du temple Fukyuu, Daïken Hairo, était l'un d'eux. Il fut le premier à changer la vision de ces créatures au jeune homme.

Plongé dans les souvenirs de cette nuit instructive au temple, il fut interrompu lorsque les éclaireurs étaient de retour. Scrutant chacun d'entre eux, c'est avec effroi qu'il constata que Minato, ainsi que la demoiselle, n'était point là. Ce n'est que plus tard qu'il apprit qu'ils étaient restés en arrière suite à la demande du Fukyuu. *A quoi tu joues Minato?!* Pensa-t-il en serrant les dents. Il abandonna toutes idées de stratégies pour le rejoindre lorsque les soldats envoyés au-devant des problèmes rapportèrent la venue subite de leurs adversaires. Ils semblaient avoir raison.
Les lignes de front s'agitèrent bientôt alors que le ciel était, lui, démuni de toutes formes de vie. Oiseaux ou bourrasques avaient disparu. Seuls le coton gris ne craignait point de venir ternir les terres souillées. Les avertissements des subalternes remplissaient l'atmosphère d'un poids pesant lorsqu'ils désignèrent la montagne, bientôt envahi par des Inugamis et des Onis. Katsuya lui-même craint un instant ces monstres lorsque Shimada prit la parole afin de rassurer les troupes. Nul doute que sa position de Taisho lui sciait parfaitement à cet instant. Il en était digne et la fin de son discours fit rugir chaque âme guerrière, l'Hatamoto inclut qui dégaina sa lame noire de son fourreau, ainsi que les soldats Fukyuus.
Il fallait à présent attendre l'action des premiers coups de fusil,  voir les premières flèches se plantait dans l'imposante carrure des Yokais fou de rage et les lances se pliaient devant la puissance adverse...

La bataille venait de commencer...

Revenir en haut Aller en bas
Souteigai

avatar

Maître du Jeu

Messages : 418
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Mar 18 Nov - 22:14

Les archers les plus proches de l'arrivée des Yokais se firent simplement déchiqueter. Ceux qui avaient eu le temps de se replier derrière les lignes alliées lancèrent une volée de flèche dont l'effet fut presque nul. Les fusiliers eurent, quant à eux, un peu plus de succès, mais la mort de seulement quelques créature ne semblait pas faire grande différence quand à la férocité et la violence du corps à corps qui s'ensuivrait. Les troupes armées de Yari encaissèrent la charge aussi bien qu'ils le purent mais le centre de leur formation fut brisée par la puissance brute d'un groupe d'Oni. Quelques officiers audacieux tentèrent de refermer les rangs autour des Yokai afin de les encercler, mais le manque de place empêchait les humains de faire réellement valoir les avantage de leur supériorité numérique.

Glissant sur un toboggan de glace, plusieurs rochers virent frapper l'arrière des lignes ennemies, une manœuvre signée Minato sans aucun doute, l'homme s'étant probablement laissé dépasser par le groupe de créatures afin de pouvoir tenter de les frapper par derrière, aussi astucieusement que possible. Cédant du terrain pouce après pouce, les forces humaines, bien que déchaînant les éléments des trois clans, étaient en difficulté et seul leur sens de l'honneur et leur détermination les empêchait de fuir.

Soudain, une lumière vive et aveuglante tomba du ciel et contraint à la cécité l'ensemble des combattants, humains comme Yokai. Tandis qu'elle s'estompait, et que tous pouvaient recommencer à voir, les humains purent
constater que tous les Yokais, Inugami comme Oni, s'enfuyaient désormais à toute jambe, comme si cette lumière les avait plus terrifié encore que la mort elle-même. Alors que des cris de victoire montaient de la gorge des défenseurs de Raimei, une nouvelle calamité s'abattit sur eux. La moitié des soldats présents, et des civils en cours d'évacuation, s'écroulèrent, sombrant dans une inconscience dont rien ne semblait pouvoir les sortir.

[Suite à ce post, vous disposez d'un tour optionnel pour réagir. Après, ce sujet sera clos.]
Revenir en haut Aller en bas
Shimada Toshirō

avatar

Mort

Messages : 169
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 27 années
Titre: Taisho
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Ven 21 Nov - 2:41

Alors que les âmes inspirent un élan de courage, pour l'honneur, pour aider simplement les civils et religieux. Tous, soulèvent une arme, le regard tourné vers Shimada Toshiro sur sa monture. Ce dernier brandit son katana avec courage et détermination. Tout repose à présent sur leur plan défensif face à l'ennemi qui observe la scène. La charge ne tarda pas à être lancée par les créatures, qui foncent tel un taureau. Le regard de ces créatures est remplit de haine et souiller par la gourmandise du sang... Le sang appel le sang.
Alors que l'impacte commence tout juste à se faire, la lame du sabre du guerrier se met alors à brûler d'un feu ardent et magnifique. Toshiro garde la tête haute face à l'ennemi qui essaie de se glisser derrière les lignes des distants pour les tuer aisément. Le Taisho Setsu ne doit pas céder à ses émotions qui le pousse à craquer. Son étreinte sur la poignet de son sabre se fait de plus en plus fort alors que les lanciers font face à ces créatures.
Le moment serait-il de s'élancer dans la bataille pour soutenir à cent pour cent les soldats ? Shimada Toshiro ne bouge pas cependant... Pas encore.
Son regard se porte alors au loin, plus en hauteur derrière les lignes ennemis où une poignet d'hommes auraient volontairement échangés de place pour pouvoir utiliser le paysage à leur avantage.
Une rangée de rochers dévalent à leur tour, dans le dos des Onis, offrant alors une attaque précieuse pour les unités de Toshiro à cheval.

-BANZAIIIIII !!! s'écrit soudainement le Taisho Setsu en donnant un coup de talon à sa monture pour la faire avancer au galop sur l'ennemi. Derrière lui, d'autres hommes suivent le mouvement, prêt à défendre ces terres des montres.
Toshiro charge sur sa première victime qui allait achever un allié, avec aucune pitier dans son regard. Un coup à l'éssaille et ce dernier lâche sa lourde arme qui s'écrase à côté de l'allier allongé sur le dos, prenant position de spectateur pendant un instant. Toshiro braque sa monture sur le côté droit pour faire demi-tour et bondir sur la créature, tout en y pénétrant sa lame dans la nuque de la créature. Cette dernière tombe alors sur le ventre.
Le guerrier retire son arme, pour repartir au combat, après avoir secouru un camarade.
Les blessures que produit son katana, brûle la peau de ces créatures, et les force à pousser un cri de douleur. Et c'est dans la douleur, que Shimada Toshiro prend plaisir à les exécuter l'un après l'autre, avec plus ou moins de difficulté et ainsi, exercer son métier, sa passion.
- Vous... N'irez.... Nul part... Retournez.... AUX ENFERS !!!

S'exprime à plein poumons Toshiro, les cheveux balayant de droite à gauche, tel un pinceau qui caresse le papier.
Le sens du devoir, et du courage empêchaient aux hommes de fuir le combat, et c'est avec beaucoup de perte que soudain, quelque chose vient perturber le combat.
Une lumière éclatante interrompe le combat, rendant toutes actions impossible des deux. Toshiro accroupit essaie de cacher ses yeux de la lumière à ce moment-là, alors qu'il était sur le point d'entailer sévèrement le ventre rond de son adversaire. Malheureusement, sa victime préfère fuir le combat, comme tant d'autres de ces bêtes. Quelque chose ne les plait pas... Ils ont peur. C'est à peine croyable, mais cette lumière a donner aux hommes le droit de vivre plus longtemps... La victoire est à eux.
La lumière s'estompe, jusqu'à disparaitre et ne laisser que derrière elle, un blanc terrifiant pendant quelques secondes. Les esprits se calmes et Toshiro prend alors conscience de cette victoire.

- Ils prennent la fuite... ILS FUIENT ! LA VICTOIRE EST A NOUS !!
A nouveau, le Taisho Shimada Toshiro soulève son katana au dessus de sa tête, le bras et sa lame en sang.
Le guerrier affiche un sourire rassuré et pointé vers le ciel, comme un remerciement aux kamis. Mais est-ce vraiment eux qui en sont à l'origine de cette lumière ? A vrai dire, Toshiro n'en fait pas une priorité, contrairement à la vie de ses hommes et celle des alliers qui ont été parfait. Sans eux, la bataille serait déjà vite réglé dans un bain de sang terrible, et la ville ne serait pas épargnée. Pourtant... Même si il faut sacrifier quelque chose pour obtenir quelque chose d'équivalent, Toshiro ne peut s'empêcher de penser à ceux qui ont donné leur vie pour cette ville. Ils ne seront point oubliés.

Soudain, quelque chose d'anormal se produit sous les yeux de Toshiro qui, ne comprend plus vraiment la situation.
Presque la moitier des troupes Setsu et alliers se mettent soudain à bailler avant de tomber de fatigue. Le corps ne répond plus au cerveau, forcant l'homme à sombrer dans un profond sommeil.
Shimada Toshiro qui rangeait à l'étui son arme, se précipite vers l'une des personnes pour le questionner, mais en vain...
- Hey, qu'est-ce qui ne va pas ? Répond moi !.. Y'a quelque chose qui cloche...
Celui-ci relève la tête un instant, cherchant du regard de l'assistance. Deux simples soldats chanceux se précipitent vers leur supérieur pour l'aider. Malheureusement après quelques tentatives, c'est une échec et Toshiro Shimada décide de ramener les personnes endormient ainsi que les survivants, en lieu sûr en fin de journée. Avant de repartir chez lui, Toshiro prit quelques minutes pour remercier Kagome Katsuya l'Hatamoto pour son soutien dans cette bataille.

- Kagome Katsuya du clan Fukyuu... Je tiens à vous remercier à vous et à vos hommes d'avoir répondu à l'appel, dans le but de défendre cette ville du malheur qui tourmantait ces habitants. Merci du fond du coeur ! Je... Quand le temps me le permettra, si vous me le permettez, j'allumerais quelques encens à la mémoire des Fukyuu qui sont tombés dignement. Au revoir...
Le Taisho s'incline face à l'Hatamoto Fukyuu avec respect, avant de repartir rapidement pour rejoindre le reste des hommes pour soigner les plaies et à résoudre un nouveau mystère. Il sait cependant que les adieux sont impossibles à envisager, car les différents sont une des sources à l'ouverture d'une guerre de clans. A un moment ou à un autre, le sang appelera au sang, car la guerre, ne meurt jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1164
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres Dim 30 Nov - 12:36


Il les observait. Ces créatures venues du sud pour terrasser toutes vies humaines. Katsuya ne pouvait que rester à sa place, lèvres crispées de voir tant d'hommes mourir si bêtement. Bien que certains réussirent à s'enfuir, d'autres n'avaient pas eu cette chance et leurs vies furent sacrifier pour seulement une poignée de monstre, si ce n'est moins. Malgré cela, le courage de l'Hatamoto ne faiblit point, ainsi que sa volonté. Ce n'était point le cas de ses hommes qui commencèrent à trembler pour certains; d'autres ne voulaient point l'admettre mais leurs yeux les trahissaient. En tant que supérieur, le jeune homme devait faire quelque chose.

Donnant l'indication au Taisho allié qu'il se rendait dans les rangs, ce dernier ne discuta point et se concentra sur la suite des évènements. Katsuya rejoignit donc rapidement les lignes de front sous le regard ébahi des soldats de la glace
.
"Soldats! Vous êtes la fierté de notre Seigneur! Vous représentez toute la force et le courage de notre clan! Vous êtes la montagne qui surplombe l'ennemi! Alors ne flanchez pas! Si aujourd'hui, vous devez mourir, cela sera avec honneur et dignité! N'oubliez pas pourquoi vous êtes ici!" Il commença à dégainer lentement sa lame noire de son fourreau. "Je suis à vos côtés, pour le bien de notre peuple et notre seigneur. Je ne vous abandonnerai point. ALORS LEVEZ VOS ARMES ET BATTEZ-VOUS AVEC LA RAGE ET LE MORDANT DE LA GLACE!!!" s'exclama-t-il de toute son âme en levant la pointe de sa lame vers le ciel assombri avec le rugissement des guerriers de Fukyuu qui reprirent enfin confiance en eux.
Balayant de son arme l'air se trouvant devant lui, Katsuya ne quitta point des yeux les créatures qui faisait à présent face aux yaris alliés.

Quelques-uns tombèrent face aux lances mais des Onis, plus robuste que les inugamis, réussirent à transpercer la défense des soldats.
"Préparez l'offensive!" s'exprima l'Hatamoto qui commença à concentrer le froid de l'atmosphère sur sa lame alors que certains combattants, eux, se virent à geler petit à petit le sol sous les pieds des Yokais. "MAINTENANT!" A peine l'ordre fut-il donné que des stalactites de glace transpercèrent quelques ennemis mais un inugami accompagné de deux onis foncèrent bientôt sur les incantateurs qui ne s'attendaient point à cela. Avec la vitesse du Tigre et l'agilité du singe, Katsuya grimpa sur le chien monstrueux pour venir planter sa lame dans son crâne qui commença à geler. S'ensuivit le reste du corps avant que l'Hatamoto n'ose exécuter un dernier coup pour le transformer en petits fragments de glace. Il n'était cependant pas temps de se relâcher : deux onis lui faisaient encore face. Esquivant chaque attaque dévastatrice, il essaya de trouver une ouverture. Par chance, la masse de leurs armes combinée à leur poids rendait ses créatures lentes comparées au Singe de Yama. Tranchants horizontaux, frappes verticales, les créatures se retrouvèrent à terre après un assaut du jeune homme qui voyait sa respiration de plus en plus rapide. Et malheureusement, il ne pouvait se reposer. Le seul temps de calme qu'il eut, c'est lorsqu'il dirigea son regard sur les rochers de glace qui vinrent se fracasser sur les lignes arrière de l'ennemi.

"Minato!" s'écria le jeune homme, heureux de voir son camarade sain et sauf, avec une stratégie en main, redonnant ses ailes au Tigre qui repartit de plus belle, soutenir ses alliés.

Le combat durait, durait... A ne pas en finir. Les soldats commençaient à se fatiguer alors que l'adversaire semblait puiser la force de la terre elle-même, leur donnant une énergie illimitée. Bien qu'entraîner, l'Hatamoto n'en restait pas moins humain et il sentit bientôt les méfaits d'être un mortel. Un genou à terre, essayant de reprendre son souffle du mieux qu'il pouvait, le jeune homme fit face à un nouvel ennemi : un Inugami qui, de par son apparence, semblait bien plus expérimenté au maniement des armes. Sourire aux lèvres, le jeune homme frêle essuya du revers de la paume les quelques traits fins écarlates se trouvant sur son visage.

"Te voilà enfin. Il était tant qu'un adversaire à ma taille rentre en scène. Je vais enfin pouvoir me distraire un peu plus."

Bien que sur de lui, il était surpris de voir la créature aussi calme et énergique de par sa respiration. Elle était tout aussi affecté que l'Hatamoto et pourtant, il ne semblait rien ressentir. Se relevant avec les dernières forces qu'il lui restait, le Tigre lui fit face, sans craindre de perdre la vie dans cette bataille. Un visage lui passa devant les yeux. *Tss... Si elle me voyait, Riyu-san rirait de me voir dans un tel état* pensa-t-il, tout en esquissant un nouveau sourire en coin avant de reprendre une expression plus sérieuse, un regard dont le bleu vacillait face aux flammes du champ de bataille.  
S'apprêtant à se jeter littéralement sur son opposant, une lumière le stoppa net, détruisant toutes traces de ténèbres présentes en ces lieux. Lorsqu'elle s'atténua, la surprise s'afficha sur le visage du jeune homme qui regarda les créatures fuirent, la queue entre les pattes. Etait-ce un coup des Kamis qui vinrent une fois de plus en aide aux humains? Il ne pourrait l'affirmer mais la bataille leur était sienne. Les soldats levèrent leurs armes, exclamant toute leur joie d'avoir vaincu l'ennemi. Le Taisho fit de même alors que l'Hatamoto resta silencieux, sceptique d'une telle "chance". Etait-ce vraiment terminé? Non, à son grand regret... car à peine quelques minutes plus tard, de nombreux soldats tombèrent à terre, comme abattus par une étrange maladie. Katsuya rejoignit l'un de ses soldats proches avant de soulever légèrement sa tête.

"Ohé? Qu'est-ce qui se passe?"

Aucune réponse... Bon sang! L'attaque des Yokais sur tout Yokuni, une lumière salvatrice et maintenant ça. Que se passe-t-il sur cette terre?!

~~~

Les soldats endormis furent tous ramener en ville afin d'assurer leur sécurité. Katsuya aida à la tâche avant de faire le tour de ses troupes. Bons nombreux perdirent la vie, plus ou moins jeune, au grand désarroi du jeune homme. Sa peine se lisait sur son visage alors que le Taisho Setsu l'intercepta afin de le remercier d'être venu en aide à Kenshu. Voilà des paroles surprenantes, venant de ceux dont la brutalité était marqué au fer rouge sur leur corps mais l'Hatamoto ne le rejeta point, au contraire.
"Je vous remercie Taisho. Je veux croire qu'Itegami les accueillera comme il se doit et que leurs âmes reposeront en paix, tout comme Moegami pour vos défunts. Cette bataille... n'aurait pu être remporté sans votre aide. "Il s'inclina avec le respect qu'il se devait. "Je pense que nous nous reverrons point, si ce n'est sur le champ de bataille, Shimada Toshiro du clan Setsu."

Le Taisho se retira, sous le regard du jeune fukyuu. Cette alliance n'avait en rien lavé son ressentit face au clan du Feu. Ce dernier n'en restait pas moins une pure menace pour Yokuni et Le Tigre comptait bien arrêter le Coq avec la glace de la montagne.
Sur ces adieux, Katsuya donna ses directives pour le retour. Avant de partir, il déclara au Taii qu'il comptait revenir pour mener une certaine enquête sur les lieux pour identifier cette "lumière" après avoir réglé les tourments du Fukyuu qui n'avait pas été épargné par les actes des Yokais. Remerciant le militaire, il prit le chemin de retour, aux côtés de son camarade qui salua la jeune fille qui leur avait été fort utile.

Le retour à Fukyuu se fit dans le silence alors que les pensées de Kagome furent perturbées par d'anciennes paroles venant de son amie et Kannushi. Qu'allait-il trouver à son arrivée? Yukimura-sama était-il en sécurité et... en vie? Tout comme le Taisho ainsi que le Jonin? Oui, il espérait croire qu'il ne leur était rien arrivé pour l'instant...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [E]Pillage et Massacres

Revenir en haut Aller en bas
 

[E]Pillage et Massacres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [E]Pillage et Massacres
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Massacres au Rwanda
» Pillage de "tombes"
» Halte au pillage de notre caisse de retraite !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..