AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sawada Shigeru

avatar

Invité


MessageSujet: Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours] Lun 10 Mar - 1:50

Suivi : http://saigoseizon.forumgratuit.fr/t674-eiichiro-chroniques-de-sawada-shigeru


SAWADA SHIGERU
¤ Nom : Sawada
¤ Prénom : Shigeru
¤ Surnom : La Bourrasque Écarlate (Allusion à la couleur des cheveux)

¤ Âge : 32 ans
¤ Sexe : Masculain
¤ Statut : Taishô du clan Eiichiro
¤ Arme(s) : Un katana d'excellente facture, appelé Ryuuou (Roi dragon), offert par son père suite à la cérémonie du Gempuku. Un Wakizashi ainsi qu'un Hankyu Yumi (arc excellent à court et moyenne distance).




Lien:
 

Lien:
 

Lien:
 

Lien:
 



Pouvoirs et Caractéristiques

MAITRISE

Kaze no mai (Danse du vent) :
En adoptant une posture neutre, propice à la concentration. Shigeru s’avance doucement avant de se mettre à enchaîner des mouvements emplis de grâce, faisant naître un vent impétueux. Alors que la poussière s’élève et les feuilles voltigent, le Sawada devient aussi insaisissable que le vent, disparaissant et réapparaissant, aussi léger qu’une feuille.  Shigeru peut alors facilement se glisser dans l’angle mort de ses adversaires. Par contre, l’effet ne dure que pendant qu’il affiche une attitude neutre, lancer une attaque ou perdre sa concentration à cause d’un évènement, le rendrait vulnérable.

MAITRISE

Kazegami no Kanazushi (Marteau de Kazegami) :
En adoptant une posture neutre, propice à la concentration. Shigeru prend le temps de prier la divinité du vent ce qui fait réduire la pression de l’air dans la zone où se trouve le Sawada. Toutes les personnes qui se trouveront dans cette zone en dehors du Taishô auront des difficultés à respirer et leur résistance en sera réduite. Par contre, le pouvoir requiert une grande concentration et du temps pour être invoqué.

MAITRISE

Kamaïtachi (vent tranchant):
À l’instar du pouvoir du yokaï Kamaïtachi, Shigeru peut invoquer une puissante bourrasque tranchante sur ses adversaires. Les lames sont nombreuses, mais ne causent que de légères entailles (c’est la quantité qui prime à la qualité). Par contre, la mobilité de Shigeru est réduite à cause de la concentration que requiert ce pouvoir.  

MAITRISE

MAITRISE





¤ Physique :
Spoiler:
 




¤ Caractère :
Durant toute son enfance, Shigeru avait été bercé des nombreuses histoires de légendaires samouraïs de la lignée des Takahara et des Chomei, que lui racontait sa mère. C’était ainsi qu’il grandit en souhaitant être le plus représentatif du modèle même, du preux samouraï.  Le noble avait de plus, un profond respect envers les sept vertus du Bushido.  

Justice. Le Sawada avait choisi de devenir un samouraï juste. Depuis son enfance, Shigeru grandi dans le respect des règles qui régissaient la caste guerrière. Son père, Hiroshi, lui disait souvent qu’un bon samouraï devait prendre, sans faiblir, une décision dictée par la raison. Mourir quand il est bien de mourir, frapper quand il est bien de frapper.  C’était cette droiture et cette rigueur qui faisaient qu’un guerrier était digne de respect. Après avoir mené à bien son Gempuku, Shigeru appliqua les conseils de son père en suivant rigoureusement les règles, et en prenant les bons choix aux moments opportuns. Le nouveau Taishô donnait peut-être l’image d’un homme sévère aux yeux des samouraïs de son armée, mais tous ne pouvaient nier que le général était un homme juste et sur qui l'on pouvait compter, même lors des crises.

Courage. Pareil à la fleur du cerisier, prêt à mourir au premier souffle de la brise matinale. Shigeru ne se souvint plus où avoir lu cette sentence, mais il la garda en tête. Lorsque le bushi était au service de son clan, et de sa cause. Il ne fuyait jamais ses responsabilités, et n’hésitait jamais à brandir son épée avec bravoure en sachant qu’il mettait sa vie en danger. Le destin avait un jour, au cours d’une nuit sans lune, mis en épreuve le courage du jeune guerrier. Ce dernier à l’image de Togashi Kai dut affronter une horde de Yokaïs, qui sévissait dans les frontières du domaine à Kokyuu. Cet évènement avait fait taire les mauvaises rumeurs qui circulaient autour de la promotion récente de Shigeru.

Bienveillance. Cette promesse, il se l’était faite lorsqu’il avait dû brandir ses armes contre des brigands de fortune, qui avaient besoin d’être soutenus au lieu d’être décimé. Mais la vie d’un samouraï n’était pas simple tous les jours. Au cours de ses voyages sur les terres de Yokuni. Les faibles jonchaient les routes. Mais il n’était, hélas, pas toujours possible de les aider. Mais Shigeru avait toujours fait de son mieux pour défendre les innocents, n’hésitant pas à risquer sa vie. Il arrivait souvent au Taishô de prier les kamis afin que le peuple de Yokuni ne connaisse plus une période aussi sombre que fut l’Enfer Ecarlate.

Respect. Malgré le fait qu’il était fier d’appartenir à la caste des guerriers. Le Sawada demeurait humble et n’avait pas la démarche hautaine que pouvaient avoir certains samouraïs. Le noble n’affectionnait pas les démonstrations en public. La popularité ne l'intéressait pas. Il préférait de loin se battre que lorsque cela était nécessaire. Devenir un bon samouraï était plus important à ses yeux que n’importe quelle gloire. Être d’ascendance noble ne l’avait guère empêché d’être respectueux vis-à-vis des personnes de basses naissances.

Sincérité, Honneur & Loyauté. Aux yeux de Shigeru, ces trois vertus formaient un tout. Comment pouvait-on être un homme d’honneur sans loyauté et sincérité? Le Sawada n’était pas du genre à enchainer les promesses sans être sûr de pouvoir les respecter. Il prenait toujours le temps de peser le pour et le contre, et ne s’engageait qu’en étant certain de tenir sa parole. Un samouraï ne devait jamais prêter serment, lui disait son père. La parole faisait foi, car cela engageait l’honneur du guerrier. Shigeru était un homme loyal. Loyal envers sa maison, loyal envers son clan. Mais surtout loyal envers ses principes.  

*****

Comme tous les habitants de Yokuni, Shigeu avait grandi avec la foi shintoïste. Depuis son enfance, le Sawada vouait une dévotion ardente à l'égard des kamis. Il allait donc souvent au temple Meiso pour prier et pour assister les religieux qui peuplaient le sanctuaire. Il lui arrivait de faire des offrandes. Parfois du thé ou du saké, et par certains moments, les quelques ébauches qu’il dessinait. Le temple avait cet étrange pouvoir de rassurer Shigeru et de l’apaiser. Quant au quotidien, le samouraï priait souvent. Il lui arrivait de prier Kazegami ou Bishamon pour lui demander de la force et du courage au combat. Il priait également Hotei lorsqu’il croisait des innocents, dévorés par la pauvreté, qui avaient besoin d’aide. Il demandait souvent à Benten de lui prêter sagesse dans les heures de doutes, et sagacité face aux péripéties de la vie. Le Taishô incarnait bien l’archétype du pieux samouraï.


Histoire
L’an 9 après l’Enfer Ecarlate, la demeure des Sawada était en ébullition. Après neuf mois de grossesse et plusieurs heures d’accouchement, l’union du Seigneur Hiroshi et de Dame Tsunemoto Tomoe venait de donner la vie à un enfant. Tout le monde avait longtemps prié les kamis pour que ce soit un garçon et finalement les esprits divins exaucèrent leurs prières. La naissance d’un fils comblait de bonheur le Sawada qui se voyait déjà éduquer son enfant afin que celui-ci devienne un guerrier digne de ce nom, un guerrier qui ferait la fierté de la maison Sawada auprès du clan Eiichiro.  Quant à Dame Tomoe, elle ne pouvait être plus heureuse d’avoir comblé son époux  et désirait tant que sa progéniture soit à la hauteur de ses ambitions.  

Le jeune Shigeru, dont le prénom fut inspiré d’un prestigieux ancêtre de la maison, Sawada Shigemori,  grandissait dans un environnement sain. Alors qu’il n’avait que trois ans, il n’avait pas encore l’âge pour recevoir les enseignements d’un sensei, il passait alors les journées avec son père qui n’arrêtait point de le présenter avec fierté, il disait toujours : « Ce jeune garçon sera un grand samouraï !! Il fera honneur à sa lignée et à son clan ». Quant aux soirées, sa mère le berçait de nombreuses histoires de légendaires guerriers. Elle lui avait raconté comment autrefois, Uroko Chomei, qu’on appelait le pourfendeur de temps, avait réussi à asservir le clan du Rat, à la tête des armées du clan du Bœuf.  Mais l’une des histoires qu’appréciait le plus le garçonnet, c’était les récits des légendaires samouraïs de la lignée des Takahara. Le jeune garçon vouait une grande admiration pour Takahara Kidô, qui bien qu’étant un simple soldat, put inspirer l’espoir de tout un clan.  Shigeru voulait un jour ressembler à son idole.  Le jeune noble adorait tant ces histoires qu’il passait les nuits à rêver vivre de merveilleuses aventures. Il était décidé à porter un jour l’armure, qui serait aux couleurs de son clan. Ainsi que le katana afin d’exprimer toute sa bravoure au combat. La fin de cette année-là, on célébrait la naissance de son petit frère Yoshimori. La famille s’agrandit par la suite avec l’arrivée d’une petite fille, Yoshimasa.

Plus les années passaient et plus le jeune garçon gagnait en maturité. Celle-ci était due aux attentes de ses parents. Le fait d’être l’aîné de la fratrie n’arrangeait guère les choses. À seulement cinq ans, les journées étaient interminables. Dès l’aube, il fallait être prêt pour les longues séances avec le sensei qui duraient généralement jusqu’à l’heure du déjeuner. Il s’entrainait tous les jours au sabre, mais il fallait également apprendre à monter à cheval. Aux yeux d’Hiroshi, son père, c’était les premières choses à apprendre.  Après un peu de repos, il fallait suivre les enseignements de moine au service de la maison Sawada, qui n’étaient pas souvent attrayants pour un jeune garçon de son âge. Au final, il n’avait que peu de temps à partager avec son frère,  qui aimait jouer aux samouraïs. Quant à sa sœur, elle restait le plus souvent avec Dame Tomoe et ne pouvait le croiser qu’aux diners. Au cours de cette époque, le jeune garçon ne passait pas beaucoup de temps avec son paternel, qui était bien plus occupé, suite à la fondation récente du clan Okaruto.

En l’an 16 après l’Enfer Ecarlate, Shigeru avait désormais sept ans. Il était surprenant de voir comment il avait changé, c’était un jeune garçon à la grande taille et aux muscles finement tracés. Les entraînements avec le maître d’armes avaient payé. Le seigneur Hiroshi, taisa du clan Eiichiro passait plus de temps avec son fils, s’occupant plus de son entrainement. En plus de la pratique de l’épée, l’ainé des Sawada s’entrainait désormais à la lance, au tir à l’arc ainsi qu’au maniement de plusieurs armes comme la nagitana. Quant aux leçons du moine, le jeune garçon n’avait d’attrait que pour l’héraldique et la stratégie. Il se disait toujours qu’un bon guerrier devrait pouvoir reconnaître n’importe quel blason. La stratégie permettait de mieux appréhender les situations délicates et de cette façon survivre à de nombreuses batailles, à l’instar de Takahara Bankish, ce qui lui valut d’être repéré par l’incarnation d’Amaterasu, l’empereur de Yokuni.  

En dehors de ses entraînements, Shigeru allait souvent seul dans le temple Meiso afin de prier. Tel un rituel, le jeune garçon commençait toujours par purifier son âme, ce n’est que par la suite qu’il entrait au sein de l’édifice, saluant tous les religieux dont il avait l’habitude de croiser. Ce n’est qu’après avoir pris le temps d’aider les moines, que ce soit en balayant la cour, ou en nettoyant les statues à l’effigie de Kazegami, que le jeune garçon s’inclinait à en toucher le sol devant l’autel pour prier le kami de bien vouloir lui accorder la force et le courage d’un grand guerrier.  Parfois, le jeune garçon prenait de l’encre et un pinceau et tentait de poser sur un parchemin, des ébauches d’oiseaux, certaines fois des portraits de légendaires samouraïs, il avait dessiné une estampe de son héros, Takahara Kidô. Les connaisseurs diraient qu’il avait du talent, mais il avait besoin de bien plus de pratique pour pouvoir l’exprimer.  Quant à ses œuvres, il en faisait humblement des offrandes au temple.  

Lors d’une après-midi, alors que le jeune noble sortait d’une séance avec le religieux, un samouraï s’arrêta devant la demeure familiale. En observant le haori, il reconnût le mon qui appartenaient à la maison Ukite du clan Eiichiro. Ce fut dans la soirée que le jeune garçon  apprit que l’Ukite était un guerrier, qui s’était autrefois battu avec son père. Durant toute la soirée, Genjuro n’arrêtait guère de raconter ses nombreux voyages dans tous les coins de Yokuni.  Shigeru était épris d’une grande admiration pour le guerrier, c’était vrai qu’il n’avait jamais vu autre contrée que celle de son clan. Les jours qui suivirent, Ukite Genjuro avait accepté de s’entrainer avec le jeune Sawada, et même lorsqu’ils croisaient leurs épées, le garçon posait toujours des questions, il s’interrogeait à propos du froid du mont Miyuki, du paysage extraordinaire que peut offrir le mont Kazan, des divers matsuri à Okaruto. Le garçonnet souhaitait tant devenir un guerrier et pouvoir enfin visiter toutes ces régions. Après le départ de le l’Ukite, le fils d’Hiroshi était bien plus motivé qu’avant, et bien décidé à redoubler d’effort.

En l’an 23 après l’Enfer Ecarlate, Shigeru avait désormais quatorze ans et continuait de s’entraîner avec entrain. Bien que l’épée fût restée son arme préférée, il réussissait à manier avec talent les lances et l’arc, à la grande joie du Seigneur Hiroshi. Ce dernier l’estimait prêt à passer son Gempuku, l’épreuve qui ferait de lui un samouraï. Il est difficile de décrire l’émotion que ressentit le jeune homme le jour de son épreuve, ses années d’entraînement l’avaient rendu fort. Il n’avait que quatorze ans, mais il donnait l’impression d’en avoir vingt. En s’inclinant devant le seigneur du clan Eiichiro, il fit intérieurement la promesse de rester loyal à son clan, malgré les difficultés à venir. Après avoir répondu correctement aux questions du Taishô, concernant l’héraldique, la stratégie ainsi que l’étiquette, Sawada Shigeru réussit son gempuku dans une épreuve qui consistait à tirer sur des cibles avec un arc, tout en chevauchant une monture.  L’adolescent avait du talent et contrairement à l’art, il avait suffisamment de pratique pour pouvoir l’exprimer.  

Les premiers temps au service d’un Taii avaient été des plus rudes. Shigeru qui n’était habitué qu’aux entrainements et aux enseignements du religieux découvrait une nouvelle vie. Le jeune samouraï devait souvent aller chez le forgeron lorsque son supérieur jugeait que ses armes nécessitaient d’être retapées.  Il fallait également s’occuper des montures. Ce dernier avait un destrier qu’il fallait absolument bien traiter. Les entrainements avec le chevalier ne pouvaient qu’endurcir le corps du Sawada. Ce dernier subissait les attaques répétées du sabre du Taii. Ce dernier disait au jeune homme qu’il fallait apprendre à résister aux coups pour mieux contre-attaquer. Shigeru finissait souvent ses journées de services couverts de bleus et aux bords de l’épuisement. Il est important de préciser que les Taii réservaient habituellement ces traitements qu’aux nouveaux samouraïs afin de les préparer aux batailles.

Trois années plus tard, le jeune Sawada put se distinguer dans plusieurs assignées par le clan, montant au grade de Taii après seulement deux années. Les mauvaises langues diffusaient des rumeurs sur la relation privilégiée qu’entretenait la lignée Sawada avec le seigneur du clan. Ce qui permit selon eux d’accélérer la progression du jeune guerrier. Mais de fil en aiguille, tout le monde semblait reconnaitre la valeur de Shigeru ainsi que son courage. Le Taisa lui accorda même une permission pour aller retrouver sa famille. Depuis son départ, certaines choses avaient changé. Son frère Yoshimori était sur le point de passer son Gempuku. Dame Tomoe ne pouvait être plus heureuse à l’idée d’avoir deux guerriers respectables comme fils. Quant à Yoshimasa qui était toujours aussi belle et ingénue. Elle vivait à demeure et continuait d’être formée à la séduction en perspective d’un futur mariage, alors que son père s’affairait à rechercher d’un bon parti pour sa fille.  

Au fil des années, Shigeru continuait à servir son clan avec honneur et courage en suivant les préceptes du bushido. Combattant des hordes de Yokai ou des brigands sévissant dans les plaines verdoyantes du domaine des Eiichiro. Grâce à son talent et à ses principes, il gagna de plus en plus la confiance de son clan, gravissant les échelons de la hiérarchie, jusqu’au jour où il fut convoqué par le daimyo alors qu’il fêtait ses trente printemps. En entrant dans la salle de la bannière, l’homme à la force de l’âge aperçut trois silhouettes. Aux côtés du Seigneur du clan et du Kannushi se trouvait Hiroshi, son père, dont le regard exprimait une grande fierté.  Shigeru s’avança doucement dans la pièce avant de s’incliner profondément. Se redressant sous ordre du daimyo. Eiichiro Suzuka, la jeune femme qui devint seigneur du clan après avoir réussi les épreuves de Kazegami.  Le Sawada ne pouvait s’empêcher de se demander si une jeune femme avait le pouvoir et la force de diriger un clan. Mais douter d’elle, reviendrait à douter du choix du la divinité impétueuse et il se refusait à en arriver là. Ce fut à cet instant que Sawada Shigeru fut promu au poste de Taishô.  Tout semblait promettre un destin florissant au nouveau général… Mais le destin est comme le vent, il peut tourner sans crier gare.


A PROPOS DE VOUS

¤ Prénom/Pseudo : Katsura
¤ Age : 29 ans
¤ Sexe : Masculain
¤ Expérience de rp : 8 ans mais beaucoup d'interuptions
¤ La phrase mystère:
¤ Comment avez-vous trouvé/connu Saigo Seizon ? Grâce à Magazarb, un forum de référencement de fofo rp de qualité ^^ Bravo pour les quatre étoiles, c'est largement mérité, faudrait ajouter une cinquième ^^
¤ Donnez nous votre avis sur le forum (design, histoire…) : Tout simplement incroyable. Une grande quantité d'informations sur l'univers, un contexte excellent ainsi qu'une communauté très sympathique que j'ai pu découvrir grâce à CB. Sans oublier un très beau design et surtout un staff présent et à la disposition des nouveaux comme moi qui posent un certain nombre de questions XD
¤ Plutôt tarte aux fruits ou gâteau chocolat ? Ah je suis complètement pour les gâteau chocolat ^^


Dernière édition par Sawada Shigeru le Lun 10 Mar - 20:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5093
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours] Lun 10 Mar - 2:15

Re-bienvenue !

Une histoire comme ça, pour un nouveau, ça fait vachement plaisir ! On voit que tu as pris du temps à lire le contexte et que tu t'y es bien imprégné. Smile

Si tu veux un lien avec mon personnage, vu que c'est le Taisho du clan allié au tien... Je te proposerais bien un lien amical (en plus, elle dessine aussi). ^^

Si tu veux des renseignements pour les grands noms avant Enfer Écarlate, t'as moi, Katsuya, Senkô, Chomei et Miseki.

Je t'ai validé ton code Smile
N'hésite pas si tu as encore des questions. Smile


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr En ligne
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours] Lun 10 Mar - 19:31

Encore merci pour l'accueil ^^
Je suis vraiment très heureux de voir que avez apprécié l'histoire de Shigeru, juste après avoir découvert ce forum, l'inspiration a fait un grand bond, moi qui voulait tant rp dans un univers proche du japon féodal, un peu à l'image de la saga des Otori qui a été une de mes lectures les plus captivantes (grâce au talent de l'auteur ^^).

En ce qui concerne le lien, comme je te l'ai dit, je suis d'accord bien sûr ^^ Je t'ajouterai dans les liens de la fiche de suivi.

En ce qui concerne la présentation, je viens d'ajouter le caractère ainsi que les trois pouvoirs (si j'ai bien compris les règles). En ce qui concerne les maîtrises, je dois avouer ne pas avoir beaucoup d'idée, mais j'y réfléchis. Est-il possible d'être validé sans ajouter les maîtrises, de cette façon je pourrais directement les créer dans la fiche de suivis. Sinon tant pis bien sûr ^^

Voilà voilà
Revenir en haut Aller en bas
Kasuga Riyu

avatar

Admin
Taisho

Messages : 5093
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 23

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: Higashi no Ryuu
Liens:

MessageSujet: Re: Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours] Lun 10 Mar - 20:35

Voilà !



Que se passe-t-il en ce moment sur Saigo Seizon ?

Avant de commencer

Remplis ton suivi ! Il sera à mettre à jour à chaque fin de sujet RP et à chaque fin de quête ou d'Event. Tiens, voici un suivi vide ici.
Remplis aussi ta feuille personnage qui servira aux autres joueurs. Pour cela, dirige toi vers ton profil !
Profites-en pour ajouter à ton profil un lien vers ta présentation et un autre vers ton suivi dans les cases prévues à cet effet.

Côté RP

Les quêtes sont ouvertes et les quêtes accompagnées d'un MJ aussi ! Rends toi ici et pour gagner des points de caractéristiques ou des messages bonus en bien d'autres choses en vivant des aventures jamais trouvées ailleurs !
Afin que le Maître du Jeu, Souteigai, intervienne dans tes Rps pour les pimenter un peu, n'oublie pas de signer et de lire ici.
/!\ Ceci en fonction de la disposition de nos MJs.
Les membres sont libres de participer à la création du contexte en partie Encyclopédie. N'hésite pas à ajouter au forum tout ce que tu voudras, il y a peut être de bonnes idées dans le lot !
Pour cela, c'est ici.
Les correspondances d'attendent ! Il suffit de savoir écrire et lire pour rédiger le journal de ton personnage ou bien commencer de nouvelles liaisons. Viens donc rédiger tes lettres !
La partie Analepse te permet de creuser un peu ton personnage en écrivant son passé. Rendez-vous ici.
Tu peux à tout moment proposer des pré-définis ou bien des PNJs pour participer au contexte et au jeu de Saigo Seizon. Rends toi et ici.
Guette le moment propice pour te lancer dans l'Event ! Il viendra tôt ou tard.
Autres
N'oublie pas de voter pour le forum !


Et surtout, amuse toi bien parmi nous o/


L - M - M - J - V - S - D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://saigoseizon.forumgratuit.fr En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours]

Revenir en haut Aller en bas
 

Eiichiro - Sawada Shigeru [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..