AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 9:07

~ Otto-Ryu  ~
Jinsuke Kurogane

Il est difficile de dater l’époque où le kenjutsu est né sur Yokuni mais l’on raconte et l’on fredonne pourtant autours des Kendos que le style Otto-Ryu est le père de tous. On ne sait que peu de chose sur son inventeur, si ce n’est rien, mais une légende raconte que sur les terres dédiées à l’empereur vivait un bandit sans pareille dont le sang avait été souillé par un Yokai. De fait l’homme n’était rien de plus que l’incarnation de ce que la femme pouvait engendrer de pire. La mère de cet homme fut violée par ce Yokai. On dit que le Yokai aurait été  un Nukekubi  mais peu importe,  le fait est que son rejeton fut mi-Yokai, mi-humain et qu’il causait grand maux à la société en tuant tout être l’importunant ou par pure plaisir. Jinsuke n’avait pas de nom de famille et était sans patrie.

Ces méfaits furent très vite réputés et une somme astronomique sur sa tête ne laissait nul doute quant à ses compétences. Il maîtrisait un long bâton d’une seule et unique main, le tenant fermement par l’extrémité et dégageait toute personne l’approchant. La portée et la maniabilité du long bâton fut ardue à maîtriser mais ainsi il pouvait toucher quiconque lui déplaisait. Il ne pouvait se défaire de sa malédiction et son envie de sang était si enivrante qu’il se devait de continuer à tuer.

La lune avait un éclat resplendissant lorsque Jinsuke rencontra l’empereur dix ans de son existence plus tard, acculé par plus de 1500 hommes. L’empereur lui-même vînt se déplacer pour assister à la scène meurtrière. Ceci dit l’empereur était soucieux des vies mises à disposition contre cet homme et lui proposa un espoir.

De fait tu es à moitié Yokai et ton désir sanguinaire ne saurait-être assouvi, pourquoi ne pas se joindre à l’armée et se battre pour le sang tandis qu’à fortiori tu ne serais pas chassé pour tes actes.

L’ignoble décision scella le destin des hommes car Jinsuke accepta, las de s’enfuir sans cesse ou de se battre sans s’arrêter. L’homme avait déjà perdu son âme et n’avait aucun sens à sa vie. Il lui fut donné les armes fraichement conçus alors même que le métal venait d’être conquis grâce à l’aide du clan du coq. Ainsi Jinsuke arbora la première épée dit-on, de cuivre certes mais redoutable entre ses mains, bien plus qu’aux mains de quiconque. Pourtant il tuait tout sans distinction et finalement il fut condamné à se battre dans un colisée. Le colisée de la mort fut sa tombe mais c’est là qu’il y développa un style bien particulier qui enseigna au monde l’art du Kendo.

C’était bien plus que de simple Kata, c’était un art de vivre que de contenir ses émotions, de ressentir son armes, les siens ou encore toutes la détermination adverse. Jinsuke était bien plus qu’un homme foncièrement mauvais, c’était une cage contenant une rage bouillonnante et dont le seul amis fut tour à tour son bâton de bois, son épée de cuivre puis un katana de renom « Masamune ». Masamune était maudit et baignait dans le sang de son maître continuellement à chaque duel éprouvant. On dit que tous ceux qui auraient tenté auparavant de maîtriser la lame périrent et ceci alimenta maintes rumeurs et légendes nouvelles.

De fait Jinsuke à la fin de sa vie gagnait encore et toujours les combats et par cinq fois il épargna des hommes ou femmes qui le combattirent. On dit que naquit de leur combat contre Jinsuke cinq écoles de kenjutsu connu encore à ce jour : Kagutsuchi Kata, Ikazuchi Kata, Mizuchi Kata, Dokou Kata et Oboro Kata. Leurs créateurs ont compris l’essence même du Kenjutsu qui est un art pour tuer et ont développé un mode de pensée propre à chacun pour se surpasser. Chaque école connait le premier katas des autres écoles et l’enseigne au vu des racines communes mais les katas suivant sont propres véritablement à chacune d’entre elles. En vérité le premier Kata de chaque école forme les techniques créé par Jinsuke lui-même (il paraîtrait).



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsumeru Shigeoki le Ven 16 Mai - 11:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 9:11

~Ikazuchi Kata~

Muramasa Hattori

On dit que le survivant de la technique batto ultrarapide de Jinsuke fut secoué par sa rapidité d’exécution et qu’il comprit à quel point la vitesse et la technique sont importantes. De fait on surnomme son école « l’école de la foudre ». On dit que le dojo principal de cette école serait en haut d’une montagne dans les terres Fukyuu mais elle n’est qu’un rite à la base pour ceux qui enseigne l’Ikazuchi Kata car une bonne dizaine dojo enseigne Ikazuchi Kata à ses disciples. Pour autant la maîtrise parfaite de ces techniques n’est pas toujours valable selon les écoles car il s’avère qu’il faut une dexterité à toute épreuve pour réussir à survivre lors de duel avec ses Katas. De fait le plus connu des samurais de cette école à ce jour aurait tué plus de 1000 hommes en une seule bataille !

1er Kata: Byakko

Attaque véloce et rapide divisé en trois mouvements :  Le premier est une simple flèche (Progression offensive consistant en un déséquilibre du corps vers l'avant précédé d'un allongement du bras conjugué avec une détente alternative des jambes.) suivi d’un coup de tête sur la main armé de l’adversaire violemment puisque notre centre de gravité est baissé afin de lui empêcher opposition (on dit que les hommes les plus fort arrivée avec ce coup de tête à briser les doigts de leur adversaire si ceux-ci s’entête à garder leur arme en main) afin de placer un coup au côté avec le manche en dégainant. De fait il s’agit ensuite de profiter du déséquilibre provoqué chez l’adversaire pour se placer derrière lui et lui placer une coupe horizontale de haut en bas pour l’achever. En vérité ce qui compte dans ce Kata c’est la technique et la précision afin de viser justement la distance et d’évaluer au mieux le coup à placer au torse afin de couper le souffle aux personnes les plus lourdes.

2ème Kata : Shidensen

Pour utiliser cette technique l’utilisateur doit se laisser tomber en avant et se rattraper au dernier moment. La rapidité acquise est sans nul doute supérieure à nul autre et ce mouvement complexe permet une attaque basse et tant redouté de la plupart des utilisateurs de katanas (vu qu’il est difficile de parer les attaques trop basses et montante quand on a une courte allonge). De fait cette technique est redoutable et demande un minimum de dextérité à l’adversaire pour s’en sortir car il s’agit de la technique la plus rapide du style le plus rapide de Itto-Ryu qu’est Ikazuchi Kata.

3ème Kata : Narukami

Cette technique semble plus rapide que Shidensen et s’exécute de front mais il s’agit en réalité de trois mouvement complexe. D’abord il faut s’assurer d’être à trois pas de son adversaire exactement (ce qui la rend très difficile à exécuter). Le premier mouvement se nomme « Jo » et consiste à commencer une accélération au premier pas pour attirer l’attention de l’adversaire sur une offensive. Le deuxième mouvement se nomme « Ko » est le mouvement où l’on entre à portée de l’adversaire et où l’adversaire répliquera vu que vous êtes de front et bien en vue (donc potentiellement vous allez mourir), c’est là que vous êtes pris d’un déséquilibre et tombez sur le côté. Votre ennemi si il a repliqué vous verra alors disparaitre durant un instant car en vérité le troisième mouvement « Zan » consiste à se rattraper au dernier moment pour exécuter un tonneau et se retrouvez ainsi dans le dos adverse. De fait cette technique demande des pré-requis mais une fois pris dans les tourments de cette dernière, en plus d’être véritablement impressionnante vu que vous disparaissez durant un instant, sera mortelle !



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsumeru Shigeoki le Ven 16 Mai - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 9:51

~Kagutsuchi Kata~

Renji Aburame

Le second survivant à Jinsoku et celui qui fut épargné eut été surpris par la force de ce dernier qui en un éclat aura brisé son arme. De fait il monta une école utilisant des Katanas d’abord puis peu à peu le port du Nodachi pour les plus fort et ceux sur terre ferme ! De fait l’utilisation du Kagutsuchi Kata demande d’être fort et courageux. Il ne faut pas hésiter et ne pas avoir peur de la mort afin de placer finement des techniques redoutables ! De fait Ikazuchi Kata compte une dizaine de Dojo mais il est à noter que le Kagutsuchi Kata est l’une des enseignes la plus répandue dans le monde de Yokuni avec plus d’une cinquantaine d’enseigne et que l’on en est au vingtième maître actuellement dénommé Renji Aburame qui maîtrise une lame, certes pas aussi longue qu’un Nadachi mais dont les crocs acérés ajouté à la puissance de frappe de ce dernier viennent à bout de toutes résistance dit-on. La famille Aburame et les maîtres de ce style sont souvent reconnu par l’empereur pour faire partie de sa garde rapproché.

1er Kata : Hibashira

Il s’agit de faire front à un adversaire dans une position Jodan un peu particulière puisqu’il s’agit d’utiliser un seul bras armé et l’autre qui le retient en agrippant l’épaule opposé. De fait le sabre peut-être tenu vers le haut mais le bras armé est généralement replié vers l’arrière pour éviter de donner précisément l’impact de la technique quand elle sera lâchée mais aussi pour surprendre par la force brute et la rapidité de la technique lorsque le bras qui retenait le bras armée est lâché. La vélocité et la force de cette technique permette de briser des armes pour peu que l’on ait la force nécessaire ! Hibashira est la base même des Kata du feu et celle qui permet par la suite d’utiliser les autres Katas aisément. De fait c’est ce premier mouvement qui est complexe à acquérir, tant techniquement que sur le point physique où il est nécessaire d’avoir une force respectable.

2ème Kata : Gurensen

Il s’agit d’une variante d’Hibashira sauf que c’est pour exécuter une coupe horizontale. Du coup cette technique demande une force bien supérieure à l’exécution car il faut retenir son bras armé mais surtout ne pas bouger et rester de marbre lorsque l’on tient l’épée horizontalement sur le côté et le bras souvent plié pour faire penser à une coupe en diagonale (car avec la gravité il est plus difficile de garder une épée horizontalement et ceci d’une main qu’en garde Jogan). De fait cette technique est tout autant dévastatrice que son homologue Hibashira mais a plus souvent pour porter de tuer plusieurs assaillants de face.

3ème Kata : Shuengetsu

Technique qui ne laisse aucune fuite possible à l’assaillant. Elle se compose de deux mouvements. Le premier consiste en une coupe basse vers le haut tout en s’avançant d’un pas afin d’éviter que celui-ci ne recule. De plus généralement avec la force acquise grâce au Kata d’Hibashira, essayer de parer un coup aussi basique tout en fuyant sera très difficile, d’autant plus qu’il surprendra de par sa vitesse et sa portée au second mouvement. Le second mouvement consiste à intervertir ses deux mains au dernier moment pour achever sa coupe et gagner en portée et en vitesse. Généralement on décrit carrément un arc de cercle et on se retrouve dos à son adversaire durant le second mouvement mais les meilleurs arrive à s’arrêter mi-chemin pour enchaîner un Hibashira. Le fait est que la surprise, la vitesse gagnée ainsi que la portée en font une technique vicieuse qui détruira tout ennemi peu courageux.



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsumeru Shigeoki le Mer 21 Mai - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 10:31

~Oboro Kata~

Kasumi Morii

Elle est l'une des rares femmes ninjas réputée à ce jour, Kasumi Morii, et qui à ce jour aurait été la génératrice de Oboro Kata. Au contraire du Kagutsuchi Kata qui souhaite faire voler en éclat la garde adverse, Jinsuke lui apprit lors de leur duel comment outrepasser une défense adverse par la technique et l’agilité. De fait, on dit que suite à ce combat, durant un long moment, en plus d’avoir été l’une des plus fortes femmes au monde, son style de Kenjutsu qu’elle développa demeura longtemps le meilleur de tous. Aujourd’hui encore on considère que le style du vent Oboro Kata est sublime et très certainement encore le meilleur mais les conditions pour avoir des disciples lorsque l’on est une femme ou encore la difficulté à maîtriser ces Katas différents et pourtant en pratique simple en font un style purement technique et qui demande un entrainement rigoureux et méticuleux que peu d’homme atteignirent. De fait c’est aussi le style le plus méconnu tant ses maîtres ont disparus.

1er Kata : Kagenui

Que ce soit en Kenjutsu, Naginajutsu, Escrime ou tout autre type d’utilisation d’armes blanche nos positions sont dites des positions contre-nature puisqu’elle demande une garde, les jambes fléchies et le corps contracté en partie pour rester en alerte et réagir instantanément (utilisez au mieux la motricité du corps). De fait Kagenui consiste à relaxer tout son corps pour adopter une position naturel au moment d’une attaque adverse. L’inverse doit alors se produire puisqu’il faut revenir instantanément à une position en alerte et effectuer un tonneau de fait. La position contre nature vous ayant fait baisser votre centre de gravité et votre retour soudain à la normale sera un gain rapide qui se matérialisera pour votre adversaire par une disparition de son champ de vision, vous permettant de rentrer dans son Ma Ai (zone de vie où l’utilisateur est considéré mort quand l’adversaire y rentre). De fait on a alors passé la garde adverse et le coup est quasi-inévitable ! Néanmoins une maîtrise parfaite de son corps est demandé pour l’utilisation de cette technique.

2ème Kata : Kosen

Il faut utiliser la rotation du corps entier pour appliquer de la paume de sa main une puissance rotative sur son arme au moment de l’impact et ainsi gagner en pénétration. Néanmoins ce genre de mouvement complexe nécessite pour les débutants d’être utilisé seulement sur une estoc car dans des positions exigüe il est difficile d’utiliser la rotation de son corps entier et les maître de ce Kata arrive seulement avec la rotation de la main à pénétrer une armure !

3ème Kata : Onigaeshi

Après l’utilisation d’une coupe horizontale de haut en bas , l’utilisateur tourne son arme et utilise le retour d’un coup sec en utilisant l’énergie mise lors de la décontraction pour infliger une coupe plus fluette et rapide mais bien que moins puissante généralement qu’une coupe normale, la rapidité en est supérieure, d’autant plus que cette technique est fatale dans le sens où il possible alors de rabattre la coupe et de ré-enchainer Onigaeshi et ceux-ci à l’infini. Une fois pris dans le déséquilibre dû à la surprise et les tourments qu’inflige l’une de ces coupes démoniaque, c’est une mort lente et affreuse qui attend la victime impudente et vicieuse.



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsumeru Shigeoki le Mer 21 Mai - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 11:05

~Mizuchi Kata~
Sakura Shinnojou

L’habilité de Jinsuke eut raison de cet homme et la fluidité de sa lame passa au travers des actions entreprises. De fait l’homme qui fut défait par Jinsuke comprit à quel point l’eau était source d’inspiration, se modulant et se refaçonnant à l’identique, permettat dans l’esprit du kendo de passer comme un corps intangible les assauts et rendant sont arme aussi frétillante qu’un poisson. De fait le kata de l’eau est né sur les terres Kenshu battu par la pluie et à donner naissance à un style équilibré qui servirait tant à l’assaut qu’à contrer une action. Il existe encore une dizaine de dojo tout comme Ikazuchi Kata où sont délivrés les enseignements de ces Katas. On dit que ce qui prime pour les maîtriser ce n’est pas le génie ou la force mais l’esprit. Le courage et la persévérance sont obligatoires pour permettre de parfaire chaque kata et de fait il est accessible à tout homme qui en a. L’actuel maître de cet enseigne est un rônin qui parcourt les dojos pour les affronter et se prénomme Sakura Shinnojou. Néanmoins le niveau de maîtrises de chaque kata est diffèrent et demande une ambidextrie totale.

1er Kata : Gekirin

Il s’agit lors d’un assaut d’un changement habile de main (la position de la main droite et gauche s’intervertissent) ce qui a plusieurs effets : de un changer la position de la lame et la désaxé de l’autre côté et de deux changer la direction de l’attaque. Les plus grands maîtres arrivent à enchainer deux Gekirins en un seul afin de faire face aux ripostes et ainsi toucher l’adversaire quoiqu’il en coûte.

2ème Kata : Tanryuu Hibaku

Il s’agit lors d’une attaque au fer de céder et laisser tomber l’adversaire avant de rattraper de sa main la moins habile normalement l’arme et donner un coup lors de la chute ou du déséquilibre adverse. Il est nécessaire de savoir accompagner le mouvement adverse afin de profiter au maximum de la force adverse pour la faire chuter et lui rendre le juste pareil qu’il aurait désiré infligé. De fait cette technique est terrible à celui qui aura tenté de tuer l’utilisateur. On dit que les maîtres de cette technique deviennent ambidextres et leur permet de changer de main leur épée sans nul doute afin de parer à toutes situations.

3ème Kata : Renkaiten

De fait lors d’une attaque descendante vous changer de main rapidement à nouveau et changer drastiquement la coupe en une attaque horizontale. Le changement est brusque et instantané et demande une ambidextrie totale mais permet bien maîtrisé de toucher à coup sur son adversaire ou de ne lui laisser aucune chance de survie. Bien maîtrisé il est possible de changer toutes les coupes quelquel soit et de ne laisser ainsi jamais deviné d’où proviendrait l’action.



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 11:31

~Dokou Kata~

Himura Jin

On dit qu’un homme venu de contrée lointaine et de cheveux roux fut le dernier à se battre et à survivre contre Jinsuke. Cet homme maîtrisait déjà le katana suites à l’évolution du style grâce à Jinsuke. Il trouva alors un adversaire à sa taille et à sa mesure mais il perdit de justesse lorsque Jinsuke usa de sa seconde arme pour le désarmer, arme de secours et grand déshonneur pour Jinsuke qui reconnut la force de cet homme et lui laissa la vie sauve afin qu’il puisse revenir et tenter de le tuer. On dit aussi que l’homme monta la dernière enseigne connu provenant d’Otto-Ryu qu’est Dokou Kata mais on dit aussi que son fils, Himura Jin, génie parmi les génies, fort de maîtriser Dokou Kata, aurait maîtrisé tous les katas de Otto-Ryu et serait devenu l’un des kenjuka les plus forts du monde. De fait Dokou Kata est enseigné dans pas mal de dojo bien que de nombres bien moindre que ceux de Kagutsuchi mais tout aussi important que Ikazuchi Kata. Il a su perdurer grâce aux légendes et aux maîtres exceptionnel que Dokou Kata a su former car cet art demande l’utilisation simultanée de deux sabres et pour y arriver, faut-il déjà manier correctement un sabre…

1er Kata : Aragami

Il s’agit d’un kata de base qui ne demande à fortiori que l’utilisation d’un sabre et à deux mains. Il s’agit de désarmer l’adversaire avec une attaque rotative appliqué sur son propre sabre afin d’amplifier la puissance de ce dernier et désarmer le malheureux. Cette technique est de fait très utile et terrible.

2ème Kata : Iwagui

Technique de désarmement qui utilise les deux sabres lors d’une parade croisé il s’agit d’appliquer une pression avec l’un des deux sur le côté puis de forcer instantanément pour arracher l’arme à l’adversaire. Les maîtres savent utiliser cette technique à main nue !

3ème Kata : Kamui

Technique la plus puissante lors de duel, elle consiste à dévier du plat de la lame une attaque ennemie et lui occasionner dans le même temps un coup de l’autre lame. On dit qu’une fois ce niveau de maîtrise atteint, on connait le contre ultime et divin que porte ce Kata « Kamui ». De fait c’est la technique Otto-Ryu la plus efficace que le monde puisse connaître. Néanmoins elle nécessite une ambidextrie, une dextérité, une habilité et une rapidité d’exécution qui doit surpasser l’adversaire à l’instant final que l’on peut nommer, « l’instant du tout ou rien » ou « l’instant de la providence ».



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 


Dernière édition par Mitsumeru Shigeoki le Mer 21 Mai - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mitsumeru Shigeoki

avatar

Mort

Messages : 115
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jonin
Liens:

MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu. Ven 16 Mai - 16:39

Sujet clôturé. Rien n'empêches les gens de choisir l'un de ces katas si ils le souhaitent. Pour rappel et de manière anecdotique:
-kata du feu, Kagutsuchi Kata (demande une bonne dose de force)
-kata de la foudre, Ikazuchi Kata (demande de la dextérité)
-kata du vent, Oboro Kata (demande de l'agilité)
-kata de l'eau, Mizuchi Kata (demande du courage)
-kata de la terre, Dokou Kata (demande d'être ambidextre)

En vous remerciant pour votre lecture et bien cordialement,

Mitsumeru Shigeoki



L-M-M-J-V-S-D

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu.

Revenir en haut Aller en bas
 

Otto-Ryu ! Père du Kenjutsu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.... .Ewilan RPG..
....La Sérénissime..