AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Dim 17 Aoû - 16:28

Se cacher ou s’exposer, telle a été la question de ces nombreuses dernières semaines. Ma relation avec Zakuro est un véritable dilemme. Elle l’était déjà lorsque la passion a pris le dessus sur la raison à Fukyuu mais elle l’est d’autant plus maintenant que je suis revenue sur terre, à Setsu. Je l’aime mais l’avouer aux yeux de tous en devenant une traitresse pour mon Clan est encore trop difficile pour moi. De fait, se cacher à Sakuya aurait semblé suspect mais trop s’exposer lui aurait probablement fait découvrir la véritable identité de Zakuro. C’est dans ce juste milieu, dans cette tension, que nous avons tant bien que mal tenté de vivre notre amour, en attendant qu’elle s’efface.

Le plus dur et de le cacher à mes proches. Ame, Kannushi de Setsu, se mariant dans quelques temps à mon propre frère, n’aurait probablement pas pu garder le secret pour elle. Dévouée à la nation, même si elle avait gardé l’information, Ame ne m’aurait pas défendue si le secret avait été percé à jour. Je ne lui en veux pas... il m’a fallu une longue réflexion pour me considérer comme une exilée, bien que je ne le sois pas encore. Je suis simplement consciente que, dès que cela se saura, il me faudra fuir si je ne veux pas mourir. Et Ame ne pourra pas venir avec moi pour ce simple facteur qu’elle sera liée par le mariage au Daimyo du Clan, en plus de sa santé fragile.

J’ai également longuement hésité à le dire à Mikan, Chûnin et ma protégée depuis plusieurs années. Muette littéralement mais aussi moralement, elle tiendrait le secret. Mais c’est quand même là un exemple que je ne souhaite pas donner à celle que j’ai formée, celle que je considère comme ma petite sœur à présent. Peut-être le saura-t-elle un jour mais c’est un trop lourd fardeau pour elle que de choisir entre Setsu ou moi, entre la carrière de ninja et la fuite. Je ne veux pas lui imposer cela.

Bien que Masao soit au courant, je prie chaque jour Moegami (aux yeux de qui je suis aussi une traitresse, je me demande quand tombera sa punition...) qu’il garde le secret et que son attachement pour moi ne se manifeste pas par la colère. Il a eu tant d’occasions de me trahir en dévoilant toute l’histoire mais il ne l’a pas encore fait. Et pour la troisième fois de ma vie, j’ai peur... peur de découvrir qu’il ne vaut pas mieux que Byakuya et que seul le pouvoir l’intéresse, au-delà de tout ce que nous avons vécu.

C’est donc avec une énorme appréhension que je retourne à la capitale, sans Zakuro, convoquée par mon frère. Après les nombreux rapports de Sakuya, j’imagine qu’il souhaite m’annoncer ce qu’elle a découvert et la décision qui en découle. N’ayant rien laissé fuir de notre part, je ne sais pourtant pas ce que la Hatamoto a fabriqué dans l’ombre. Je tremble légèrement mais tente de me calmer au fur et à mesure que je monte les escaliers pour rejoindre le Daimyo du Clan. Une fois en face de lui, je m’incline alors, pas trop bas, juste ce qu’il faut et attend le verdict.

Cette rencontre tombe plutôt bien car je tiens tout de même à relever la nouvelle qu’Ame m’a annoncée il y a quelques jours. Ils vont se marier... et je tiens à préciser à mon frère qu’il a beau détenir le pouvoir, je n’en tiendrai pas rigueur s’il lui fait du mal. En fonction de sa décision, s’il estime d’ailleurs que je n’ai plus rien à faire dans le Clan, il n’y aura que nos liens du sang qui pourraient m’empêcher de commettre le pire. Mais nous n’en sommes pas encore là... loin de là.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Setsu Akane le Ven 10 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Gekido

avatar

Non Joueur

Messages : 325
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 22

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Sam 23 Aoû - 8:38

« Monseigneur ? »

Gekido arqua un sourcil, curieux de connaître la raison pour laquelle son conseiller avait interrompu son interminable tirade. Voilà bien presque une heure qu'il parlait, lui lisant les différents rapports provenant des villes et villages de Setsu. Ce n'était pas très passionnant, certes, mais comme si cela ne suffisait pas, l'homme avait une voix croassante si désagréable à entendre... Juste pour cela, le Seigneur était tenté de le congédier et d'en rester là aujourd'hui. Puis, vu la façon monotone avait laquelle il s'exprimait, il n'avait pas pu garder la pleine attention du Daimyo. Ce dernier n'écoutait que d'une oreille, et cela se voyait, d'où la remarque du conseiller.

« Continuez. »


Le ton était sec, presque cassant. Être ici à l'écouter était presque une torture alors si en plus il s'arrêtait en cours de route... Non, qu'il finisse au plus vite, cela arrangerait tout le monde ! L'homme à la voix de corbeau reprit son monologue sans bénéficier de plus d'écoute de la part du Seigneur Phénix. Il n'en donnait pas l'impression mais il écoutait malgré tout, même si c'était à moitié. La plupart du temps, les rapports indiquaient que tout allait bien et si problèmes il y avait eu auparavant, que tout était en bonne voie pour la remise en ordre. Gekido se contentait de hocher la tête de temps à autre, signe que le message était bien passé. Bon sang, que personne n'ose lui dire qu'il ne donnait pas de sa personne pour gouverner le clan... Ici, c'était la première affaire demandant un tant soit peu son attention, bien qu'à première vue cela ne semblait être qu'un rapport parsemé de petits détails anodins.

« Que faisons-nous, Monseigneur ? Dois-je... »

« Envoyez quelques hommes vérifier cela et voyez si le filon est exploitable, auquel cas nous réfléchirons à l'ouverture d'une mine. » le coupa-t-il.

« Une nouvelle mine d'argent pourrait s'avérer profitable au clan. »


« Commencez par faire ce que je vous ai dit. Nous verrons le reste au moment venu. »

« À vos ordres, Setsu-sama. »

Chaque chose en son temps. Il savait fort bien qu'une nouvelle mine serait profitable à l'économie du clan mais encore fallait-il qu'elle soit exploitable. Inutile de planifier quoi que ce soit avant d'avoir au moins cette certitude. Du peu qu'il en avait entendu, c'étaient des paysans de la région qui avaient découvert ce qui semblait être de l'argent dans une cavité voisine à leur village. Si cela s'avérait vrai et si les choses étaient à la hauteur des espérances du Seigneur, cela présageait de nouvelles rentrées d'argent non-négligeables. Enfin, rien n'était sûr et il ne servait à rien de spéculer pour l'instant.

Sur ces bonnes paroles, le conseiller lui annonça en avoir terminé de ces rapports. Une nouvelle à laquelle le Daimyo dût s'empêcher de soupirer tant il était soulagé. Le conseiller s'inclina très bas et marmonna des dizaines de formules de politesse avant de quitter la pièce, laissant le silence retomber dans la salle. Par Moegami, que le silence pouvait être agréable. Il resta ainsi plusieurs minutes à savourer sa délivrance, tendant quelquefois la main pour piocher une baie dans la corbeille à fruit posée à côté du trône – grignoter à longueur de journée était l'un de ses rares défauts. Il se releva finalement avant qu'il ne se mette à descendre les quelques marches le séparant du sol pour quitter la pièce et se diriger vers ses appartements, accompagné de quatre gardes. Ceux-ci restèrent à l'entrée et se postèrent de part et d'autre de l'entrée, afin d'empêcher l'arrivée de tout visiteur importun.

Il s'assit dans sa bibliothèque personnelle. Une pièce richement décorée et donc les ouvrages avaient une valeur inestimable. Il en choisit un au hasard et se mit à le lire. À vrai dire, il se fichait de ce qu'il avait sous les yeux, il souhaitait juste se changer les idées et la lecture était un excellent moyen pour cela. Une heure passa, peut-être deux, il ne saurait dire, il avait perdu la notion de temps car trop absorbé par les parchemins qu'il avait devant lui. C'est l'arrivée d'un garde qui le sortit hors de sa bulle :


« Monseigneur, Akane-sama est arrivée au château. »

« Faites-la monter ici. » répondit laconiquement Gekido.

Il recevait rarement dans cette aile du château qui lui était réservée. C'était son espace vital et mis à part gardes et domestiques, seuls des individus triés sur le volet avaient le droit de pénétrer ici. Akane était peut-être déjà venue ici, supposait-il, c'était même très probable. Peu importait, en fait. Elle ne venait pas pour visiter ce palais dans lequel elle avait grandi. Le Daimyo avait convoqué sa cadette dans le but de lui faire part de la décision qu'il avait prise à son sujet. Il l'avait fait suivre pendant quelques temps par sa fidèle Hatamoto, Kakita Sakuya, après qu'il ait eu de sérieux doutes à son sujet. Qu'en était-il maintenant et quelle allait être l'issue de tout ceci ? Mystère. La Jounin le découvrirait bientôt.

Quelques minutes s'écoulèrent et le garde revint, accompagné de la jeune femme attendue. Il demeura à l'entrée tandis qu'elle entra. Au premier coup d’œil, le Seigneur Phénix supposa qu'elle n'était pas à l'aise. Elle s'inclina, salutation à laquelle il répondit en inclinant la tête et en l'invitant à prendre place sur un siège face à lui. Dans un premier temps il roula les parchemins qu'il avait ouvert et les replaça sur les étagères, là où il les avait pris.


« Quelles nouvelles m'apportes-tu, ma sœur ? Tout se passe bien de ton côté ? »

En revenant s'asseoir, il en profita pour se saisir de deux guinomis avant de les remplir d'alcool et d'en tendre un à Akane. Il leva le récipient à sa santé et il vida d'un trait, le saké encore chaud lui fit énormément de bien. Avec un petit soupir satisfait, le Daimyo se cala bien au fond du fauteuil et reprit la parole :

« Sais-tu pourquoi je t'ai demandé de venir à Moe aujourd 'hui ? »


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Dim 7 Sep - 14:17

Gekido a toujours eu le don de faire monter le suspense. Je me rappellerai toujours de ces rares histoires qu’il me racontait en me laissant poireauter jusqu’au lendemain pour me révéler la fin. Bien qu’il ne le montre pas, mon frère sait faire preuve de patience... surtout quand il prend du plaisir à faire du mal. J’ai eu moi aussi ce penchant-là, lorsque j’ai tué Byakuya. J’aurais donné n’importe quoi pour que sa souffrance dure toujours. Je ne sais pas vraiment s’il est ravi de me voir stresser, de constater la fatigue sur mon visage d’avoir tant lutté pour lui cacher les origines de mon amant. Quoi qu’il en soit, la corde est tendue au moment de poser mes fesses sur le fauteuil en face du sien.

Alors qu’il range ses parchemins, je me rends compte que nous sommes dans la bibliothèque du château. Pièce immense que notre père aimait beaucoup fréquenter. Gekido a vite pris le pli d’étudier et de lire au lieu d’y jouer à cache-cache avec moi. De mon côté, j’ai vite pris le pli de ne plus venir le déranger, reconnaissant finalement son sens des priorités. Sa question me fait presque rire... jaune. Est-ce qu’il fait vraiment exprès de remuer le couteau dans la plaie ?!

- J’apprécie le calme de Boya, plus que celui de la capitale, dis-je tout de même assez sèchement. Du moins je l’appréciais jusqu’à ce que tu colles Sakuya derrière moi sans arrêt. J’espère qu’elle a pu te révéler des choses intéressantes...

Mon ton tranchant lui fait garder silence, s’asseoir et me servir de l’alcool. Je ne touche pas le récipient, le regarde vider le sien et prendre son air de Monsieur-je-sais-tout avec son sourire en coin si agaçant. Il ne répond pas à ma plainte et me pose enfin la question décisive.

« Sais-tu pourquoi je t'ai demandé de venir à Moe aujourd 'hui ? »

« Pour me faire chier » m’aurait semblé adéquat mais je décide de prendre une grande inspiration pour me calmer. Encore très tendue, je devine son intention de me mettre en garde, même s’il n’a rien trouvé de spécial. Et s’il a trouvé quelque chose, je m’apprête à en assumer les conséquences. Cependant, je ne m’arrête pas à cela et balance tout de même quelques suggestions sur un ton sanglant.

- J’imagine que tu veux me donner les détails croustillants des rapports de ton Hatamoto préféré ? Oh ! Mais peut-être aussi que tu veux m’annoncer une grande nouvelle concernant ta personne et la Kannushi du Clan ?

Les dés sont jetés. Les révélations arrivent...


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Gekido

avatar

Non Joueur

Messages : 325
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 22

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Jeu 23 Oct - 1:51

Elle se montra d'entrée de jeu très désagréable. Pour changer. Elle était la première à pleurnicher à propos du fait qu'ils ne soient pas très proche mais ce n'était pas avec ce genre de comportement qu'elle allait obtenir le moindre geste d'affection fraternelle de la part de Gekido. Elle n'avait rien dit de méchant, certes, mais il n'aimait vraiment pas le ton employé, trop agressif à son goût. Il soupira. Bon sang, ce qu'elle pouvait être une plaie quand elle se comportait ainsi...

« Je me dois de rester le plus objectif possible. Être ma cadette ne t'exempteras pas d'être suivie si j'ai le moindre soupçon. C'était le cas, j'ai donc envoyé Sakuya, voilà tout. »


Pourquoi elle ? Parce qu'il la savait lui être entièrement dévouée et que jamais Akane ne parviendrait à se la mettre en poche. Ou peut-être était-ce juste pour son plaisir malsain, qui sait. Il était amusant d'imaginer l'Hatamoto obligée d'épier les faits et gestes de la Jônin et cette dernière savoir que sa pire ennemie n'était jamais loin. Les distractions étaient rares pour le Seigneur, il se divertissait comme il le pouvait.


« Ce que j'ai appris ne te regarde en rien. J'ai néanmoins décidé de rappeler Sakuya auprès de moi, où elle me sera plus utile qu'à te suivre lors de tes pérégrinations. Je n'ai pas besoin de savoir ce que tu fais avec ce paysan qui te sert d'amant. »


Il croisa son regard, en quête d'une quelconque réaction. S'il avait vu juste ou non, il l'ignorait, tout n'était que déduction logique basée sur les dires de son Hatamoto, même s'il était arrivé à une conclusion sensiblement différente de la sienne. Un Fukyuu ? Allons, Akane n'était pas idiote à ce point, si ? Lui ne le pensait pas, en tout cas, aussi avait-il enfin décidé de lui laisser le bénéfice du doute. Innocente jusqu'à ce que le contraire soit prouvé mais en attendant, il n'allait pas gaspiller son énergie à épier la demoiselle en permanence.

L'heure était maintenant venue de répondre à la seconde interrogation de la Jônin, à savoir celle concernant son futur mariage avec Ame. Sans doute cette dernière avait-elle dû la mettre au courant, la nouvelle n'ayant pas encore été publiquement annoncée. Un sourire discret vient étirer les lèvres du Daimyo à mesure qu'il reprend la parole :


« Les nouvelles vont vite, à ce que je vois. C'est exact, j'ai demandé la main de notre Kannushi et nous devrions annoncer notre union future d'ici peu. Cela n'a pas l'air de t'enchanter. Ne devrais-tu pas te réjouir pour ton frère ? »

Oh, il savait précisément pourquoi Akane ne sautait pas de joie. Elle devait s'imaginer les mille et un supplice qu'aurait à subir la nouvelle Dame du clan. Elle diabolisait tant le Seigneur du feu... Mis à part ces affabulations exagérées, elle ne pouvait sans doute rien lui reprocher.

« Pourquoi cet air sévère ? Je ne comprend pas, Ame deviendra la femme la plus importante de Setsu, donc la plus protégée. N'est-ce pas magnifique pour elle ? » Il marqua une pause, se retenant presque de rire tant la situation l'amusait, « Après tout, j'ai comme le souvenir que tu es la personne m'ayant judicieusement conseillé de me marier. »

Il jouait avec ses nerfs, il le savait et il adorait ça. Comme pour tout frère aîné, pousser sa puînée à bout était fort distrayant. L'homme avait depuis longtemps planté son regard dans celui de sa cadette, en attente d'une réaction.


« Avec un peu de chance, tu seras tante dans un futur proche. » conclut-il.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Ven 7 Nov - 11:00

L’objectivité du Seigneur... Il me fait bien rire, Gekido ! C’est probablement le moins objectif des Daimyo de Yokuni, ne suivant que son point de vue, détruisant la vie de milliers d’innocents juste pour s’amuser. Du moins, c’est la vision que j’avais de notre père... et comme Gekido en est quasiment la copie conforme, j’ai de la peine à m’enlever cette image de la tête. Difficile de l’imaginer peser le pour et le contre d’une situation alors qu’il a envoyé Sakuya m’épier chaque minute à cause d’un doute infime de trahison. Certes, le doute était finalement confirmé : je trahis le Clan par cette relation. Mais peut-être que, s’il m’avait fait confiance, si nous avions eu un lien plus fort depuis l’enfance, je ne me serais pas laissée surprendre par l’affection d’un Fukyuu. Nous ne le saurons jamais.

Ce qu’il a découvert ne me regarde pas... Mhhh... J’en doute mais ne réponds pas lorsqu’il évoque mon « paysan ». J’ai une profonde envie de rire à cet instant ; le jeu de rôle de Zakuro a donc fonctionné à merveille. Je suis même plutôt satisfaite de ce que nous avons pu mettre en place ces dernières semaines pour rester cachés et cacher son origine. Après tout, nous n’avons pas été mêlés au combat, ce qui aurait maximisé les chances qu’il utilise ses pouvoirs de glace... Le risque est toujours là. Je suis quand même rassurée que Gekido ne me pose pas plus de questions. Je ne m’attendais pas à ce qu’il cherche plus de détails puisque ma vie ne l’intéresse pas vraiment mais qu’il remue le couteau dans la plaie m’aurait mise mal à l’aise. Je soupir de soulagement lorsqu’il annonce enfin qu’il lève Sakuya de ses fonctions.

J’aime en revanche un peu moins qu’il sourit sournoisement en se préparant à répondre à ma deuxième question. Je prie les kamis qu’il ne dise pas d’horribles choses sur Ame ou sur les choses qu’il compte lui faire car je sens que je ne répondrais plus vraiment de moi. Et dès ses premiers mots sur le sujet, je sens le rouge me monter au visage. Me réjouir pour mon frère ? La question ne s’était même pas posée, tellement l’inquiétude avait pris de la place concernant la Kannushi. Je tique lorsqu’il me rappelle ma suggestion... Quelle abrutie j’ai été, franchement, de lui suggérer pareille chose. Je n’avais même pas songé qu’il irait chercher aussi près de lui. La dernière phrase me fait tendre les mains en avant et lâcher un « Stop ! » plutôt ferme.

- Si ma vie sexuelle ne t’intéresse pas, sache que la tienne m’intéresse encore moins, me contente-je de dire, d’un air très réfractaire. Je me passerai de la leçon sur la façon dont on fait des enfants, les servantes en parlent assez dans les couloirs...

Un frisson de dégoût parcourt mon dos lorsque j’imagine les mains salies de mon frère toucher la peau douce et le corps délicat d’Ame. Je reprends une position normale et continue d’argumenter.

- Je pourrais me réjouir pour toi si les bienfaits de cette relation pouvaient être envisagés. Vous passez votre temps à vous réprimander, j’ai de la peine à visualiser une certaine harmonie... Mais tu n’as pas tort sur la protection. Elle ne risquera rien à tes côtés... Rien qui puisse venir de l’extérieur, en tout cas. C’est bien ça qui me fait peur. La menace ne vient pas toujours de dehors.

Je me surprends à soupirer encore mais cette fois pour sortir de la provocation et retrouver une certaine sincérité.

- Avoir des neveux et des nièces... pourquoi pas. Mais avant de parler d’enfants, j’aimerais pouvoir être rassurée. J’aimerais pouvoir penser que tu puisses la respecter, la traiter dignement et pas seulement comme ton épouse. J’aimerais pouvoir encore croire qu’il te reste une fierté d’homme avant ta fierté de dirigeant. Une fierté de père, dans l’avenir. Un père qui apprendra des choses à ses enfants, pas comme le nôtre la fait. Un homme qui donnera un avenir nuancé à son fils, qui traitera sa fille comme un trésor et son épouse comme celle qui compte plus que le royaume.

Encore un soupire puis je finis par conclure.

- Mais c’est difficile d’imaginer Setsu Gekido romantique, amoureux, attentionné. Surtout quand je vois Ame s’énerver avec toi pour les mêmes choses qui m’exaspèrent. Qui sait... peut-être que je découvrirai une autre facette de ta personnalité.

J’aimerais avoir une réponse. Rassurante, pas forcément. Juste une réponse qui affirme ou infirme ce que je viens de dire.


L - M - M - J - V - S - D


Dernière édition par Setsu Akane le Dim 22 Fév - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Gekido

avatar

Non Joueur

Messages : 325
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 22

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Dim 25 Jan - 13:03

Sa réaction était à la fois attendue et amusante. Gekido avait beau rester très vague, il savait de quelle façon sa jeune sœur allait l'interpréter. Elle allait comprendre que son aîné allait faire subir mille et un supplices à la Kannushi, c'était couru d'avance mais pour autant, il ne chercha pas à clarifier la situation. Voir Akane s'énerver ainsi avait un petit quelque chose de jouissif et il s'en donnait à cœur joie. N'était-ce pas pour cette raison qu'il lui avait rappelé que l'idée du mariage était une suggestion de sa part ? Sans doute. Voilà qui était un amusement malsain mais honnêtement, qui s'en souciait ? Son dégoût était plus visible que s'il avait été écrit au milieu de son front.

Comme le Seigneur l'avait supposé, elle le pensait être la plus grande menace pour sa jeune fiancée.   Certes, le danger ne venait pas toujours de l'extérieur, il était de loin la personne la mieux placée pour le savoir : avec le nombre d'individus complotant au palais... Mais pensait-elle vraiment qu'il nuirait à la Kannushi ? Il l'avait crue plus futée que cela. Akane savait bien évidemment qu'il n'était pas habité par la flamme inextinguible de l'amour à l'égard d'Ame mais loin de lui l'idée de se marier pour le bon plaisir de nuire à son épouse. Non, non, il n'y avait aucun intérêt à cela. Ses motivations était tout autre et la Jonin pouvait fort bien se rendre compte elle-même de l'absurdité de son raisonnement.


« Épargne-moi ces discours niais, veux-tu ? Tu sais bien que les choses ne fonctionnent pas de cette manière. Tout n'est pas aussi rose que semble le croire, sans quoi les choses seraient beaucoup plus simples pour tout le monde. Et arrête de croire que j'ai tort simplement parce que ma manière de procéder diffère de la tienne. Ma façon de traiter Ame ne changera pas, c'est tout, elle aura droit au même respect de ma part. » Il marqua pause, afin de laisser à sa cadette le temps d'assimiler ces paroles, « Quand bien même je te promettrais de chérir mon épouse plus que n'importe quelle autre personne, tu n'en croirais pas un mot. Ce mariage ne me changera pas, tu seras déçue si tu penses le contraire. »

Puisqu'elle souhaitait mettre les choses au clair, autant le faire sans détour, quitte à ce que sa façon de le faire ne lui plaise pas. D'un autre côté, bien qu'Akane ait tendance à diaboliser son aîné, elle savait néanmoins de quoi il était capable et quel était son caractère. Aussi pouvait-il lui dire ce qu'elle désirait entendre, elle n'y croirait pas une seconde.


« Difficile d'imaginer un Setsu Gekido romantique et attentionné ? Cet homme-là n'existe pas, c'est normal. »
lâcha-t-il de manière très froide.

Voilà, c'était dit. Sèchement, certes, mais inutile de se voiler la face. Sa cadette était une Jounin compétente mais quelquefois, elle semblait si naïve... Enfin, là n'était pas la question. Maintenant que les choses étaient tirées au clair, il put poursuivre sur un note moins alarmante, aux oreilles de la jeune femme du moins.


« Ceci dit, vois le bon côté des choses. Nous connaissons tout deux le tempérament et les besoins d'Ame, je suis sans aucun doute le meilleur parti s'il s'agit de répondre à ces critères-là. De même, elle est l'une des seules femmes du clan Setsu sur laquelle je ne pourrais jamais lever la main, quand bien même je le souhaiterais. Crois-moi, je ne me facilite pas la vie en épousant quelqu'un qui ne se pliera pas à ma volonté comme d'autres le feraient. »

Il lui épargna le passage où il aurait clamé être l'homme le plus puissant et le plus riche de Setsu, il n'avait pas besoin de se montrer prétentieux actuellement mais cela signifiait néanmoins qu'Ame aurait été une femme ne manquant de rien et qu'en accordant sa main à Gekido, il ne pouvait rien lui arriver de mal. Elle n'était pas une gueuse qu'il aurait répudié pour un oui ou pour un non, elle était Kannushi, la réincarnation de Kagutsuchi et cela pesait dans la balance...


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Dim 22 Mar - 17:29

Pour pouvoir répondre à chacune de ses remarques, je mémorise ce qu’il me dit car je tiens à lui dire ce que j’en pense. Une fois de plus nous ne nous comprenons pas... peut-être n’y arrivera-t-on jamais.

- Je pense que tu possèdes assez de détails sur ma vie pour savoir que je suis au courant que le monde n’est pas rose. Simplement, j’aimerais croire une fois dans mon existence que tu puisses être autre chose qu’une ombre de Père. Je ne suis pas la seule à penser que tu fais faux. Mais je suis peut-être l’une des seules à penser encore que tu es un bon dirigeant, au fond. Pour de vrai, pas pour faire joli ou pour finir dans ton lit ou collée à tes chaussures.

Mes propos sont cinglants ; je sais en plus que Gekido déteste que j’énonce notre géniteur. Mais étonnement, pour une fois, je ne veux pas vraiment de réaction. Je tiens simplement à me justifier, justifier mes propos et mon amour malgré tout sincère.

- Je ne m’attends pas à ce que du jour au lendemain tu deviennes le frère ou l’époux idéal car tu ne l’as jamais été et, comme tu le dis si bien, tu ne changeras pas, mariage ou non. Mais j’aimerais que tu saches que si je suis encore à tes côtés, c’est bien parce que je suis fière de te servir et non parce que j’y suis obligée. Je pense que tu me connais suffisamment pour savoir que je déteste être contrainte à faire quelque chose. Si je n’avais pas voulu être Jônin, j’aurais désigné quelqu’un d’autre. Donc, s’il te plaît, ne prends pas sans arrêt mes remarques comme des injures ou de la naïveté. Je suis adulte, maintenant. Mes propos sont réfléchis. Heureusement pour les troupes, d’ailleurs...

Je fais quelques pas d’un côté, quelques pas de l’autre puis continue pour terminer mon discours. Lasse de donner et de ne rien recevoir en retour.

- D’un côté, je suis rassurée. Finalement, quand on ne s’entend pas avec l’autre, c’est probablement l’autre qu’on connaît le mieux. Je veux bien te rejoindre sur le fait que tu la connais, qu’elle te connait et qu’ainsi, peut-être, vous pourrez avancer dans la même direction pour diriger Setsu.


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Gekido

avatar

Non Joueur

Messages : 325
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 22

Feuille personnage
Age: 29 ans
Titre: Daimyo
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Mer 8 Juil - 3:13

Les doigts du Phénix se resserrèrent avec force sur les accoudoirs de son siège quand elle mentionna son envie de le voir être autre chose que l’ombre de leur père. Il détestait ça. Le précédent Daimyo avait mis tous les outils nécessaires pour diriger Setsu entre les mains de Gekido mais ce dernier n’était pas Ichigo. Encore moins son ombre. Pour beaucoup, Ichigo avait marqué les esprits par son règne sanglant mais fallait-il rappeler que Yokuni ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui s’il n’avait pas été le premier à mener une armée pour chasser les Yokais ? Les hommes étaient ingrats, bien sûr qu’il fallait leur rappeler sans quoi ils passeraient leur temps à se plaindre et à se faire passer pour des victimes. Akane n’était guère différente. Ichigo fut un mauvais père pour elle, certes, mais était-il si difficile de mettre cela de côté et de voir qu’au final, son règne avait apporté du bon ?

Gekido n’était pas son ombre. S’il avait hérité de la sévérité et de l’intolérance envers les faibles de son géniteur, il ne possédait ni les mêmes buts ni les mêmes procédés. Le Seigneur actuel entendait bien apporter sa pierre à l’édifice en surmontant le précédent et en élevant le clan vers de nouveaux sommets lors l’heure viendrait. C’est vrai, il était infiniment plus patient et réfléchi qu’Ichigo.

Malgré tout ce qu’il avait envie de cracher au visage de sa sœur, il se tut. Cette dispute ne menait à rien et n’avait même pas lieu d’être, il n’avait pas envie d’en remettre une couche. Seul un soupir exaspéré s’échappa de ses lèvres. Si Akane possédait un don, c’était sans aucun doute celui de pouvoir agacer son aîné à sa guise. Un don dangereux pour elle…

« Content que nous nous entendions. » lâcha-t-il froidement, « Son problème concerne mes méthodes, pas mes objectifs. Je ne crois pas qu’il y aura des soucis pour « avancer dans la même direction et diriger Setsu ». De plus, son consentement ne m’est pas indispensable pour que je continue de diriger comme je l’ai toujours fait. N’espère pas me voir adoucir mes procédés simplement parce que j’épouse la Kannushi. Son statut sera toujours celui de conseillère alors elle me conseillera. Il ne s’agit en aucun cas d’un partage du pouvoir. »

Sa sœur et sa future femme étaient amies et Gekido savait pertinemment que son interlocutrice espérait voir son frère être influencé par le tempérament moins belliqueux de Shimizu Ame. La bonne blague. Il se serait presque senti désolé de mettre un terme aux espoirs de sa puinée mais autant que les choses soient claires pour elle. Cela l’empêchera peut-être de venir se plaindre dans quelques mois.

« A présent, tes craintes concernant le bonheur de ta future belle-sœur sont-elles apaisées, ou d’autres sujets te chiffonnent encore ? »

Le ton était plus neutre qu’auparavant. Peut-être en avait-il marre de cette entrevue ou peut-être ne cherchait-il plus le conflit. Dans tous les cas, quitte à perdre du temps à devoir écouter geindre Akane, autant s’acquitter de la tâche en une fois plutôt que d’avoir droit à une session mensuelle.


L M M J V S D
Revenir en haut Aller en bas
Setsu Akane

avatar

Jônin

Messages : 191
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 27

Feuille personnage
Age: 27 ans
Titre: Jônin
Liens:

MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido) Ven 10 Juil - 22:35

Malgré les concessions de mon discours, je sais que mon frère ne supporte pas que je parle de notre père. Bien qu’il soit fier d’être le fils de Setsu Ichigo, il n’aime pas que je compare leurs manières de gouverner. Ses mains blanchissent de colère sur ses accoudoirs mais je fais mine de ne pas voir cela. Renchérir est sa spécialité, pas la mienne. Je soupire, moi aussi, tentant de me détendre tant bien que mal. Le conflit qui est le nôtre ne cessera jamais, j’en ai malheureusement la certitude.

- J’ai bien compris que personne ne doit te dire ce que tu dois faire... Tu me le répète assez souvent. Je ne peux qu’espérer que les conseils d’Ame parviendront à tes oreilles plus souvent que jamais. Plus souvent que les miens.

Dans une relation normale frère-sœur, j’aurai sûrement répondu à sa dernière question en lui disant que j’étais rassurée et aurai même renchérit en riant sur le choix du prénom des enfants. J’aurais peut-être même eu envie de participer aux préparatifs du mariage. Mais le simple fait de penser qu’il y aura une descendance et qu’ils pourraient avoir le caractère de Gekido me fait faire une étrange grimace. Même en pensant à Ame, je n’arrive pas à avoir le cœur de m’investir physiquement et psychologiquement pour un mariage d’intérêts.

Je le regarde plusieurs secondes, peut-être même plusieurs minutes, fermant les yeux quelques instants par moment. N’arriverons-nous jamais à nous comprendre ? Faut-il un  incident pour que je réussisse à lui dire à quel point je tiens à lui malgré les horreurs qu’il peut me dire ? Comment réagirait-il si j’étais à l’agonie ? Me demanderait-il mes dernières volontés ? Exaucerait-il un dernier souhait pour sa sœur ? J’en doute sérieusement. Et pourtant il est mon frère, frère auquel j’ai juré fidélité.

Je soupire une énième fois, lui piquant tout de même quelques fruits, les grignotant lentement et me décide finalement à répondre à sa question, dans la situation où nous sommes.

- Mes craintes ne seront jamais vraiment apaisées, je pense. Mais j’ai envie de vous faire confiance. Plus envie que tu ne peux le croire.

J’ignore qui prier alors que je lève finalement et que je quitte la pièce sans un dernier regard pour mon ainé. Une chose est sûre, je ne demande que la célébration de ce mariage pour voir comment vont évoluer les choses.


[RP terminé !]


L - M - M - J - V - S - D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido)

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
..
...Ewilan RPG
...
..
..
..
..
...La Sérénissime...
.......