AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'écho du tonnerre divin [Akiko-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nadeshige Hitoko

avatar

Mort

Messages : 213
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 20

Feuille personnage
Age: 19
Titre: Kannushi du Tigre
Liens:

MessageSujet: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Dim 5 Oct - 20:07

Trois gardes. Je dois emmener mon arc. Kyomi doit venir et elle sera armée. Et c'est parce que j'ai protesté. Les prêtres voulaient que je sois escortée par cinq, voire même six gardes. Si ça n'aurait dépendu que de moi, il n'y aurait eu qu'un seul garde et ma servante, et elle n'aurait pas porter d'arme. Ce n'est qu'une visite de courtoisie. Si nous sommes discrets, que peut-il nous arriver?

Le seigneur Senkô aurait pu négocier une bien plus petite garde, que je pense de façon maussade, bien assise sur mon cheval. Une lourde cape blanche et rouge cache mes vêtements de prêtresse et le capuchon couvre ma tête, j'ai donc tout simplement l'air d'une noble, et les soldats sont à pied. Celui qui ouvre la marche tient mon cheval par la bride et le guide au travers des sentiers. J'ai demandé à pouvoir le faire moi-même, mais il a refusé. Hm, ils me connaissent trop bien, je suis très à risque de m'éloigner et de vouloir les semer, pour finir ce voyage seule. Kyomi nous suit sur sa propre monture, à côté de moi. C'est bizarre, il lui donne une arme et elle peut guider son propre cheval, pourtant j'ignorais qu'elle avait des compétences dans l'un et l'autre. 

Nous voyageons depuis quelques jours déjà, bien que j'avais prévu une traversée du pays bien plus longue. Tout près d'un village, je lève une main et mon escorte s'arrête. Je fais quelque signe au "garde en chef," pour lui demander où nous devons aller maintenant. Il secoue la tête. 

-Je crains que nous devions demander notre chemin, Nadeshige-san. Les terres d'Eiichiro nous sont complètement inconnues.

Je hoche la tête pour dire que ce n'est rien. Nous demanderons. Nous reprenons notre marche, plus lentement, jusqu'à ce que je pointe un samourai qui nous fait dos. J'ai l'impression qu'il est digne de confiance, et même si je n'ai aucune preuve de cela, je me trompe rarement à ce sujet. 
Un garde s'avance et lui adresse la parole. Drôle de surprise, quand je remarque que le samourai est une femme, mais je ne le laisse pas paraître. 

-Hola, brave guerrier! Ma maîtresse aimerait connaître le chemin le plus court vers le temple Meisou, pourrais-tu nous informer?

Sans laisser le temps à personne de réagir, je descends de mon cheval et me rapproche des deux, ma capuche cachant toujours mon visage. Je veux connaître la réponse telle quelle, et pour ça je dois lire sur ses lèvres. Mes jambes sont engourdies après tant de temps passé à cheval, mais je n'en tiens pas compte et reste le plus droite possible, "écoutant" avec curiosité. Les femmes guerrières m'ont toujours fascinée et j'ai un grand respect pour elle, malgré le fait que ce n'est ni courant ni encouragé. Heureusement que le tigre ne fait que suivre ses propres règles et principes.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Dim 5 Oct - 22:40

Akiko est en poste à Kyokuu, elle se balade nonchalamment dans les rue de la ville pieuse. Non pas qu'elle soit en vadrouille, mais le simple fait de voir un ou une samouraïe patrouiller dans les rue décourage en général la plupart des voleurs de bas étages.
Comme à son habitude, la yokaïe écoute le vent, elle en apprends ainsi plus sur la région, et elle peut aussi surveiller les alentours beaucoup plus efficacement.

"Je crains que nous devions demander notre chemin, Nadeshige-san. Les terres d'Eiichiro nous sont complètement inconnues."

le vent avait capté ces mots pour Akiko, des étrangers? voila qui pourrait rendre la journée un peu plus intéressante. De plus, Nadeshige était un nom qui lui était étrangement familier.
ça y est, grâce au vent elle identifie l'origine de la voix, il s'agit d'une petite troupe, quelques guerriers qui entourent une jeune femme sur un cheval, sûrement une noble.
Ils sont encore hors de vue, mais le vent est bien pratique, leur troupe attire l'attention, les rumeurs circulent, comme les paroles du guerrier en témoigne, ils ne viennent pas d'ici, on semble reconnaître leurs accent, le clan Kenshu.
Curieux, qu'est-ce qu'une noble de clan Kenshu viendrait faire ici?
Le petit groupe arriva enfin à portée de vue, ils eurent tôt fais de repérer Akiko, l'inconnue à cheval la pointa du doigt, et aussitôt un des guerriers se détacha du groupe et vint à sa rencontre.
La jeune fille fais mine de n'avoir rien vu, après tout les gens avec des yeux dans le dos sont choses rares, et elle n'aime pas trop attirer l'attention sur ses dons.
Lorsque le guerrier arrive à quelques pas d'elle, Akiko se retourna. Le guerrier et la troupe semblèrent marquer un temps de surprise, sauf la cavalière, sûrement à cause de sa féminité, chose peu courante chez les samouraïs.

"Hola, brave guerrier! Ma maîtresse aimerait connaître le chemin le plus court vers le temple Meisou, pourrais-tu nous informer?"

Le temple Meisou. Ils seraient donc ici en pèlerinage. Voila qui expliquerait beaucoup de chose, notamment pourquoi une noble entreprendrais un tel périple.

Ma-fois pourquoi pas. Pensa Akiko.

Elle avait beau ne rien comprendre à cette vénération que louaient les hommes aux Kamis, elle partait du principe que quiconque était libre de faire et penser ce qu'il lui plaisait, à condition d'en assumer les conséquences.
Elle remarque qu'entre-temps l'inconnue au cheval avait posé pieds par-terre et s'était rapprochée d'eux, elle semblait vouloir écouter la conversation avec une grande attention. Un capuchon sur la tête ainsi qu'une lourde cape rouge et blanche, la panoplie banale de tout noble en balade.
Mais cette jeune dame avait quelque chose de particulier, premièrement son silence, elle s'était approchée, avait écoutée, mais ne disait rien, le regard brillant de curiosité.
Puisque le guerrier semblait la référer comme sa maîtresse, c'est tout naturellement qu'Akiko s'adressa à elle avec un grand sourire.

"Bienvenue à Kokyuu étrangers, Nakashima Akiko pour vous servir, je me ferais un plaisir de vous guider jusqu'au temple., si vous voulez-bien me suivre."

Se positionnant de profil Akiko fit un geste de la main, enjoignant l'inconnue à la suivre.
Sa curiosité piquée au vif elle se promit d'en apprendre le plus possible sur ces gens la.
Revenir en haut Aller en bas
Nadeshige Hitoko

avatar

Mort

Messages : 213
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 20

Feuille personnage
Age: 19
Titre: Kannushi du Tigre
Liens:

MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Lun 13 Oct - 19:39

Voilà qui était facile. La femme guerrière accepte de nous guider vers le temple et nous donne son nom: Nakashima Akiko. J'incline la tête avec respect pour la saluer et la remercier, chose que le garde traduit tout de suite.

-Ma maîtresse vous remercie de votre aide. 

Je fais signe au reste de mon escorte de se mettre en marche et un des gardes me saisit par la taille pour m'aider à remonter sur mon cheval. Nous nous mettons en route, suivant la samouraï, sans que personne ne dise un mot. C'est la première fois que je quitte les terres Kenshu, et malgré le manque d'hostilité, je reste aux aguets. On ne peut pas être trop prudents, aucun d'entre nous ne connaît l'endroit. J'espère ne pas trop faire attendre le Kannushi de Kazegami. Devinant ma pensée, Kyomi pose une main sur mon épaule et me dis, en langage des signes:

-Vous vous débrouillerez très bien, Nadeshige-san. 

Je hoche la tête avec un sourire. Je pointe la samouraï en fronçant les sourcils et Kyomi secoue la tête avant de me répondre, toujours sans utiliser de mots:

-Elle est digne de confiance.

Si Kyomi le dit, ça doit être vrai. Je fais signe à un garde et lui dit quelque chose, qu'il traduit à la jeune guide.

-Ma maîtresse aimerait savoir si nous arriverons bientôt.

Je regarde la guerrière avec attention pour connaître la réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Lun 13 Oct - 20:41

"Ma maîtresse vous remercie de votre aide."

Une muette, c'était une muette ! Voila qui expliquait tout. Akiko ouvrit légèrement les yeux comme pour marquer sa surprise, puis se reprit.
S'assurant que la troupe était prête à la suivre, elle se mit en marche. Elle vit du coin de l'oeil un des garde saisir la "maîtresse" par la taille pour la remettre en selle.
D'apparence ordinaire, et en plus muette, la pauvre ne partait pas gagnante, pourtant elle semblait d'une importance capitale aux yeux de sa suite qui s'occupait d'elle comme d'une fleur. Cette dernière semblait d'ailleurs rodée à la tâche, ces gens réagissaient au moindre geste comme s'il s'agissait d'une phrase pleine de sens.
Alors qu'Akiko guide le groupe le long de la rue, elle l'écoute grâce au vent.
Nadeshige semblait aux aguets, bien que Kyokuu soit une ville paisible, la samouraïe ne pouvait que louer cette attitude, on n'était jamais trop prudent.

Une femme, sûrement une servant, s'approcha et posa une main sur l'épaule de Nadeshige et lui signa quelque chose.
Comme à chaque fois que le vent s'adressait à elle, un petit souffle caressa la yokaïe.
Akiko était ébahie, le vent lui avait soufflé la phrase signée à l'oreille, ce n'était pas des mots, mais des sensations. Incapable de traduire la signification exacte, elle en comprenait pourtant bien le sens: des encouragements.
Nadeshige souria et hocha la tête, pui elle pointa alors Akiko du doigt et fronça les sourcils, comme de la méfiance, sa servante secoua la tête semblant indiquer qu'elle était digne de confiance.
Un compliment étant toujours flatteurs, un petit sourire naquit sur les lèvres de la guerrière.
Akiko leva les yeux au ciel et chuchota un petit remerciement au vent, chaque jours ce dernier se montrait de plus en plus utile.

"Ma maîtresse aimerait savoir si nous arriverons bientôt."

Alors qu'elle avait relâchée sont attention sur le groupe, un garde s'était approché et lui avait posé la question.
Portant une main à son menton, Akiko prit le temps de réfléchir, le temple de vent...
Elle était censée guider ce groupe jusque la, mais elle en profiterait elle aussi pour explorer les lieux, peut-être pourrait-elle apercevoir le kannushi des lieux.
Elle regarda autour d'elle, histoire de se donner une idée plus précise de sa position, et estima qu'il leur faudrait encore 10 minutes avant d'atteindre le temple.

Si nous continuons à cette allure, nous arriverons au temple dans une dizaines de minutes. Répondit-elle au garde.

Elle avait pris soin de se retourner, car elle suspectait Nadeshige de lire sur ses lèvres, cela faisait un bout de temps qu'elle l'observait, et cette dernière ne réagissait à strictement aucun stimuli sonore, d'ailleurs même ses serviteurs ne s'adressait pas à elle oralement.
La réaction de l'intéressée ne fit d'ailleurs que confirmer ses pensée, plissant légèrement des yeux, comme pour mieux voir, son visage s'éclaira à la fin de sa phrase.

Reprenant la route, Akiko se mit à réfléchir à un moyen de faire plus ample connaissance, une raison d'engager la conversation, et un moyen discret pour lui faire comprendre qu'elles pouvaient converser grâce au vent serait déjà un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Nadeshige Hitoko

avatar

Mort

Messages : 213
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 20

Feuille personnage
Age: 19
Titre: Kannushi du Tigre
Liens:

MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Dim 26 Oct - 1:00

Je hoche la tête après la réponse de la demoiselle. 10 minutes passeront très rapidement après tout ce voyage, c'est un délai plus qu'acceptable. Nous pouvons faire attendre le Kannushi tout ce temps encore.
Cette samuraï me plait bien, je ne peux qu'apprécier la politesse et l'aide offerte avec une si bonne volonté. Et en tant que Kannushi, j'ai le droit et les moyens de la remercier comme il se doit. J'en discute silencieusement avec Kyomi, qui approuve d'un léger hochement de tête. J'en sais très peu sur elle, elle était une servante au service de Senkô avant de devenir mon interprète, mais j'ignore d'où elle vient, qui elle était avant... je ne sais même pas elle a quel âge. Mais elle s'est toujours montré bonne et loyale envers moi et je la sais complètement dévouée. Je n'ai pas à douter d'elle.

-Ma maîtresse aimerait pouvoir vous récompenser pour votre aide. Demandez-lui ce que vous voulez et elle fera tout en son pouvoir pour vous l'offrir.

Je lève une main en la regardant. Ma servante rectifie.


-Dans la mesure du raisonnable, évidemment.

Beaucoup mieux. Je hoche la tête pour démontrer ma satisfaction à Kyomi et pour sceller mon engagement à la guerrière. Tout ceci peut devenir très intéressant...


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Dim 26 Oct - 10:29

Akiko écoutait avec attention la conversation, Nadeshige semblait vouloir rencontrer le kannushi Kabukichō Kyo, et à sa façon de s'exprimer, elle ne doutait pas d'y arriver. Cette assurance était la marque typique des gens de pouvoir.
Lorsque la conversation glissa vers la yokaïe, cette dernière marque une légère surprise, on parlait d'une récompense pour la remercier de ses services. Cela se traduirait sûrement par une modeste somme d'argent. Une idée se profila alors dans la tête d'Akiko, les nobles se séparaient difficilement de ses ronds de métaux que les hommes appelaient "monnaies", aussi la jeune fille fera une proposition que Nadeshige ne pourra pas refuser. Elle tenait enfin l'occasion tant attendue.

"Ma maîtresse aimerait pouvoir vous récompenser pour votre aide. Demandez-lui ce que vous voulez et elle fera tout en son pouvoir pour vous l'offrir."

Sur ces mots, Nadeshige leva la main comme un signe de modération.

"Dans la mesure du raisonnable, évidemment."

Nadeshiga hocha la tête en approbation.
Akiko pesa ses mots à leur juste valeur, une telle offre pour le service qu'elle leur rendait était un acte des plus généreux, à la limite du raisonnable.
La jeune muette devait avoir une idée derrière la tête. Voila qui plaisait à la yokaïe, son plan devenait de plus en plus simple à mettre en place.

"C'est une offre très généreuse, je vous en remercie noble dame. Je vous observe vous et votre troupe depuis un moment déjà, et vous semblez être une personnalité du clan Kenshuu. Si c'est le cas, les responsables du temple, peut-être notre kannushi lui-même si vous avez la chance de le rencontrer, vous assignera une personne pour vous guider pendant votre séjour sur nos terres."

Akiko marqua une légère pose, comme si ce qu'elle s'apprêtait à demander était de trop.

"Si vous pouviez intervenir en ma faveur, je me ferais un plaisir de jouer ce rôle."

Elle ne se faisait aucun doute, Nadeshige était certainement quelqu'un de très important, il suffisait de voir comment sa suite se comportait avec elle. Un simple mot de sa part suffirait à satisfaire sa requête. Auquel cas Akiko aurait la possibilité de faire plus ample connaissance avec cette curieuse jeune fille.
Une simple samouraïe comme elle ne devrait pas se préoccuper tant des affaires des nobles, mais comme la plupart des règles, us et coutumes des hommes, elle n'en n'avait cure. La seule hiérarchie qui comptait à ses yeux était celle du talent et de l'expérience. Et encore, même cette dernière n'était absolue.

Akiko attendit donc la réaction de Nadeshige, l'observant des yeux toujours pour masquer son don, la réaction de cette dernière ne devrait pas être bien longue.
Revenir en haut Aller en bas
Nadeshige Hitoko

avatar

Mort

Messages : 213
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 20

Feuille personnage
Age: 19
Titre: Kannushi du Tigre
Liens:

MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Jeu 13 Nov - 1:04

Ainsi, la jeune femme nous a déjà reconnu comme des habitants de Kenshu. J'ignore comment, même pour moi il n'y a aucun trait physique qui me permet de différencier un clan d'un autre, peut-être qu'elle entend une façon de parler différente venant de ma garde? Voilà quelque chose que je ne pourrai jamais confirmer, et voilà une autre chose qui ne peut pas être utilisée contre moi non plus.

Mais c'est une fille perspicace. Très intelligente, même. Elle a raison, bien sûr que l'on m'assignera un guide. Mais il n'y a pas de "peut-être" quant à ma rencontre avec le Kannushi. Il est la raison de ma venue. Entre représentants des Kamis, la chance de se rencontrer mutuellement est moindre lors d'une visite diplomatique.

Et donc, la samuraï aimerait être mon guide pendant mon séjour? Je fronce les sourcils, puis hausse doucement les épaules? Pourquoi pas? Mieux vaut être en compagnie de quelqu'un que je "connais" plutôt qu'un parfait inconnu. En un geste doux et placé, je hoche la tête pour donner mon assentiment, un léger sourire sur les lèvres. C'est d'accord.

Kyomi ne prend pas la peine de traduire, le tout semble assez évident, et réussit même à me devancer sur ma prochaine question.

-Voilà qui est réglé. Comment vous appelez-vous, brave guerrière?

Si je veux intervenir en sa faveur comme elle le veut, il est plus facile de le faire quand je sais qui se tient devant moi et me demande mon aide, en échange de la sienne.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Jeu 13 Nov - 19:11

Des sourcils qui se froncent, un haussement des épaules, puis un sourire posé.
La servante de Nadeshige, habituée à l'exercice prit les devants.

"Voilà qui est réglé. Comment vous appelez-vous, brave guerrière?"

Nadeshige accédait à sa requête, un large sourire fendit le visage d'Akiko.
Dommage qu'il n'aient cependant pas retenu son nom, elle avait pourtant pris la peine de se présenter lorsqu'ils s'étaient rencontrés.
Qu'à cela ne tienne, elle sortait enfin de la monotonie du quotidien, rien ne lui gâcherait ce plaisir.

"Je suis honoré de votre réponse madame, je me nomme Nakashima Akiko, pour vous servir."

Le hasard faisant bien les choses, Akiko constata qu'ils étaient presque arrivés, il se trouvaient au pied d'un long escalier en pierre dont la fin menait au temple Meisou.
Reprenant son rôle de guide, la samouraïe tendit la main vers l'escalier et dit :

"Le temple Meisou se trouve au bout de cet escalier, nous touchons au but."

Ouvrant la marche, Akiko entama l'ascension vers le temple. Seul un nuage persistait dans le ciel de cette belle journée : l'hypothétique rencontre avec le Kannushi des lieux, elle craignait que l'intime relation que ce dernier menait avec Kazekami lui permette de percer à jour sa véritable nature. Chose qu'il fallait éviter à tous prix.
Revenir en haut Aller en bas
Kagome Katsuya

avatar

Admin
Hatamoto

Messages : 1162
Date d'inscription : 26/04/2013

Feuille personnage
Age: 28 ans
Titre: le Tigre blanc de Fuyu
Liens:

MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san] Mar 14 Avr - 17:55

Ce sujet est déplacé dans la zone d'attente. Si l'une d'entre vous désire relancer ce rp ou l'abandonné, envoyez moi un mp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'écho du tonnerre divin [Akiko-san]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'écho du tonnerre divin [Akiko-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» le Tonnerre
» Apprenti-guérisseur du clan du Tonnerre || -> Ébène
» Patte de tonnerre | 30 Sept.
» Plantes Médicinales - Tonnerre


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
..
.Abyndal.
...
...
..
..
...
.
.....Ewilan RPG..
....La Sérénissime..